Diderot, le génie débraillé, de Sophie Chauveau (Folio, Gallimard)

10.05.11

Permalink 07:06:03, Catégories: LITS ET RATURES, GRANDE DAME  

Diderot, le génie débraillé, de Sophie Chauveau (Folio, Gallimard)

Pour 7, 80 €, on n’a plus rien, sauf un captivant livre sur Diderot. Sophie Chauveau consacre le premier chapitre à une fugue ratée du futur écrivain. A presque 15 ans, il souhaite aller à Paris pour : « Ecrire, déclamer au théâtre, arrêter les injustices » mais au moment du départ il se fait pincer par son père. Pour le décrire, la romancière dit du jeune homme : « Ses gestes, on les croyait indépendants, sinon de sa volonté, du moins de lui-même.» Ce livre n’est pas écrit avec une truelle. L’auteur titre “le débraillé". Au niveau vestimentaire, pourquoi pas. Question style, c’est l’inverse : la grande classe. Sophie Chauveau raconte la scène de l’explication de la tentative de fuite avec la précision d’un tableau de Greuze. Tout y est. On s’y croirait. Mieux qu’une caméra. Une caméra-stylo dirait Alexandre Astruc. Est-un roman ou une biographie ? Disons une biographie romancée car il y a trop de dialogues. Ils sonnent tous justes. Ce qui n’est pas un mince exploit d’écriture. Il est plus attractif de lire un livre vivant qu’un livre ressemblant trait pour trait. Sophie Chauveau suit la chronologie ce qui permet de grandir avec Diderot. Après son refus d’embrasser le destin d’un homme d’église, il vit dans la bohême, et parvient à publier ses premiers écrits. Lorsqu’il veut se marier et refuser d’épouser la carrière ecclésiastique, son père le fait mettre en prison dans un couvent. Il s’évade et se marie. Devenu père, il aura le traumatise de perdre trois enfants en bas âge dont un jeune fils qui était un garçonnet hors du commun. Sa paternité ne put s’accomplir que sur fille qui lui donnera un petit-fils et une petite-fille (Minette) qu’il verra hélas mourir. Le grand-père la suivra au tombeau, trois mois après. Rien que l’énoncé de sa vie familiale nous plonge dans le chagrin.
Sait-on la chance qu’on a de vivre sous les progrès de la médecine. Non ! Si j’en juge la folie contemporaine : vitesse, tabac, alcool, came… Plus on a tout moins on est heureux. Revenons à Diderot, l’un des plus bels esprits des lettres françaises. Sophie Chauveau nous le rend très proche. Elle traite à plusieurs reprises de l’amitié Diderot-Rousseau jusqu’à leur brouille. D’eux, elle dit : « Ils sont pareils : une femme servante à la maison et des femmes savantes dehors. » Belle formule. Comme Rousseau lit dans L’Encyclopédie un article désagréable sur Genève, il estime que Diderot l’a laissé passer pour nuire au Suisse qui habita un temps Montmorency. En fait, l’article signé d’Alembert a subi l’influence de Voltaire qui a critiqué la ville protestante pour rendre fou de rage Rousseau. Lire ce livre nous plonge dans le XVIIIe siècle, de manière sérieuse mais avec beaucoup de vivacité d’esprit. « Mes pensées ce sont mes catins » disait Diderot. De belles catins. On couche avec elles sans la moindre hésitation. Diderot n’a pas toujours été admiré. Pour qu’on trouve Le Neveu de Rameau dans les librairies françaises, il a fallu d’abord qu’il soit traduit par Goethe pour attirer l’attention des Français.

-Diderot, le génie débraillé
De Sophie Chauveau
Folio, 570 p., 7, 80 €

A lire aussi: Diderot, le génie débraillé, les années bohème, de S. Chauveau, Editions Télémaque, 314 p., 21 €. Voici une version plus complète des années d’apprentissage de Diderot. Celles entre autres où il rencontre sa femme. “Malgrè ses incartades", il ne la quittera jamais. La suite est à paraître.

Commentaires, Pingbacks:

Commentaire de: sophie chauveau [Visiteur] Email
merci vraiment, j'ai beaucoup aimé comme vous m'avez lue. ça n'est pas si souvent qu'on a le sentiment d'être compris. juste je m'appelle sophie pas sylvie. Si ça vous amuse je peux vous faire tenir le tome un de mon diderot dans l'édition librairie où en annexe on a publié la version théatrale du Neveu telle que Vaude et Marié l'ont recrée au Ranelagh.
en toute sympathie
S
PermalinkPermalien 10.05.11 @ 16:13

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Octobre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software