Titre du Blog All Le blog de Bernard Morlino

22.11.17

French (FR)   Larios - un Best à la française- à coeur ouvert: dopage et caisse noire à St Etienne, love story avec la femme de...  -  Categories: FOOT FRANCHOUILLARD, LITS ET RATURES, LA REVUE DE STRESS  -  @ 07:55:39

En 1986, j’ai vu Jean-François Larios de près, dans les vestiaires de l’OGCNice. Un sacré athlète, dans le genre indien, Cheyenne ou Sioux. D’évidence, le genre d’homme qui ne peut pas laisser indifférent. Entre Oswaldo Piazza (ex icône des Verts) et Marlon Brando (époque Sur les quais). Rien que ça ! Si on rajoute tout le côté sexe, drogue et rock n’roll, on se retrouve face à une sorte de George Best français, la verve naturel en moins. Best n’avait pas besoin d’un “nègre” pour faire de l’esprit.
Larios, lui, a eu pour plume Bernard Lions, journaliste à L’Equipe, fin connaisseur de l’histoire des Verts. Le footballeur joue cartes sur table, c’est sa marque de fabrique. Il dit que ce n’est pas lui qui a écrit mais il a signé des deux mains tout ce qui est écrit. Leur livre est vraiment à part dans la production du genre. Voici un pavé dans la mare ! Ses détracteurs diront qu’il crache dans la soupe pour vendre des bouquins. C’est un livre qui restera dans l’édition du football car il est très loin des bouquins écrit avec la brosse à reluire pour faire de la “com.”
Cela me surprendrait que l’on voit Larios sur tous les plateaux de télévision puisque l’omerta règne dans le football.(1) Ceux qui parlent vrai sont broyés et jetés par le système: où sont J. Glassmann et J.- J. Eydelie ? L’un a dit qu’il refusait d’être corrompu dans l’affaire VA-OM; l’autre a raconté tout les manigances de cette époque marseillaise.
Le livre de Larios n’est pas qu’une sorte de Voici avec plein d’anecdotes croustillantes. On y apprend le dopage de Larios à Saint-Etienne. Puis la caisse noire à l’ASSE. Cela fait beaucoup pour un seul homme mais cela ne fera pas de vagues dans la presse française: “Pas touche aux Verts” ! Il va y avoir un cordon sanitaire pour faire barrage à Larios, une fois de plus. On dira: Larios dit n’importe quoi, cela ne regarde que lui. Ce n’est pas demain qu’il sera consultant. Il est sur la liste des ex joueurs à éviter. A la limite, on l’accusera d’être une balance.
Ecrit de manière directe et très efficace, plus près des Tontons flingueurs que d’un long métrage de Jean-Luc Godard qui n’a pas tourné que des films de premier plan, le livre nous dévoile dans le menu détail, tout l’épisode amoureux entre Larios et “Yeux Bleus", soit Mme Michel Platini. C’est un article dans Libération qui répand la nouvelle. Oui, Libération et non pas France Dimanche, comme quoi… Petit à petit, tout le monde a tourné le dos à Larios qui n’épargne personne dans son jeu de massacre. Il y en a qui n’ont vraiment pas intérêt à ce qu’on lise ce brûlot. Pourquoi s’acharner sur Larios alors qu’on n’a pas condamné France Gall et N. Sarkozy pour des histoires de cœur similaires ? se demande Larios qui a des atouts maîtres dans ses mains. On le croit sur paroles. Tout ce qu’il dit sonne juste. Tout ce qu’il dévoile sur le dopage à l’ASSE, on le savait mais on ne l’avait jamais vu écrit noir sur blanc.
Larios a vécu comme Jim Morrison dans un univers d’hypocrites, de menteurs, d’imposteurs.
Il ne méritait pas d’être traité en “salaud public n°1″.
Ce livre ne changera pas sa situation de maudit dans le football qui fait la part belle à faux rebelles qui pullulent devant micros et caméras. Hier, les joueurs crachaient sur la presse. Aujourd’hui, les mêmes causent dans le poste pour continuer à endormir le public. Le livre ne changera rien mais il restera une pièce à convictions que l’on pourra dégainer quand on nous raconte n’importe quoi sur la saga verte. Avant c’était mieux ? Non, avant c’était pire.

(1) L’Equipe, mercredi 15 décembre 2017, a consacré deux pages au livre. Deux pages de bonnes-feuilles (extraits). Avec en plus des réacteurs d’anciens joueurs de l’ASSE qui disent: circulez, il n’y a rien à voir ! Le journal annonce la sortie du livre mais n’entre pas dans la polémique.

-J’ai joué avec le feu. Le foot, le fric, le dopage, mes amours, mes emmerdes…, Jean-François Larios. Avec la collaboration de Bernard Lions. Avec un cahier-photos. Solar, 313 p., 17,90 €

21.11.17

French (FR)   Vainqueur 0-6, le Real Madrid n'a plus que la C1 2018 pour briller, à la recherche du triplé historique  -  Categories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  -  @ 12:43:09

Mardi 21 novembre 2017
5e journée de groupes qualificatifs de la C1 2018
Manchester City 1-0 Feyenoord
Monaco 1-4 RB Leipzig
Apoel 0-6 Real Madrid
Buts pour le Real: Modrić (23e), Benzema (39e, 45e +1), Nacho (41e), Ronaldo (49e, 54e)

APRES MATCH
Monaco a pris une rouste sur le rocher. Le mythe de Sisyphe est de retour. L’ex monégasque Bernado Silva, lui est qualifié: il joue désormais à Man City.
Le Real s’est promené contre Apoel, adversaire modeste mais adversaire quand même. Ce match a permis aux Madrilènes de confirmer ce que l’on sait: ils misent tout sur la C1. Benzema a réalisé un doublé tout comme Ronaldo qui a inscrit son 112e puis son 113e but en C1. Une série commencée le 10 avril 2007. Il y a dix ans. Une décennie de performances non stop. Ce joueur avec Messi est un joueur d’exception, il faut pas avoir peur de se répéter. Ils sont comme Federer et Nadal. Le temps semble ne pas avoir prise sur eux. Ils sont d’une jeunesse éternelle et surtout, ils ne rigolent pas avec la préparation.

AVANT MATCH
Le Real Madrid distancé par Barcelone - dix points dans la vue- ne peut plus gagner la Liga 2018 à moins d’une épidémie dramatique en Catalogne.
Le Real n’a plus que la C1 2018 pour briller au sommet, et l’enjeu est fantastique. Il est question de remporter une 3e C1 à la suite ! Comme au temps de Di Stefano.
Pourquoi le Real est-il si loin en championnat ? Tout simplement parce que CR7 a été suspendu pendant 4 journées pour avoir bousculer l’arbitre qui l’a expulsé au lieu de siffler un penalty évident sur lui, provoqué par Umtiti (Barcelone).
Il ne faut pas croire que le Real joue moins bien que la saison dernière.
Lors du récent Atletico Madrid-Real Madrid, le Real a très bien joué mais les joueurs de Zidane ont été frappé tout le match par les garçons bouchers de Simeone. Griezmann doit quitter au plus vite ce club qui le laisse isoler en pointe sans ballon.
Le jeu du Real en ce début d’hiver est très fluide avec un Ronaldo hyper collectif.
Kroos est d’une très grande élégance avec son jeu en première intention.
Casimero, parfait essuie-classe.
Ramos toujours aussi courageux: il s’est fait fracasser le nez dans le derby.
Modric ? Un aiguilleur en chef.
Benzema est toujours l’équipier modèle. Une abeille ouvrière exceptionnelle.
Isco semble motorisé tant il court et court encore.
Ascensio est à deux doigts de basculer dans les très grands joueurs.
Bale est blessé. Sa vitesse manque au Real mais ses coéquipiers devraient faire une grande C1 2018.
Ma finale de rêve éveillé ?
Real Madrid - Manchester City

Autres matchs:
Spartak Moscou 1-1 NK Maribor
Besiktas 1-1 FC Porto
FC Séville 3-3 Liverpool
Naples - FC Shakhtar Donetsk
Borussia Dortmund 1-2 Tottenham

20.11.17

French (FR)   En hommage à Sharon TATE et à ses amis  -  Categories: GRANDE DAME, HENDRIXEMENT  -  @ 22:56:30

A la mi-août 1969 se déroula le mythique Festival de Woodstock.
Je ne l’ai pas vécu comme j’aurais dû le vivre parce que le 9 août 1969 eut lieu un carnage dans une villa de L.A. qui saccagea aussi tous les rêves d’une génération qui souhaitait une meilleure société.
Le 19 novembre 2017 le commanditaire de l’assaut criminel est mort, apprend-t-on.
Hélas! on ne peut pas revenir au 8 août 1969, pour empêcher l’horreur.

19.11.17

French (FR)   Derby à Madrid: le Real prend un point chez les bouchers de l'Atletico, excepté Griezmann esseulé dans un monde de brutes épaisses  -  Categories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  -  @ 00:45:03

Samedi 18 novembre 2017
12e journée de Liga
Atletico Madrid 0-0 Real Madrid

APRES MATCH
L’Atletico Madrid a reçu 6 cartons jaune pendant que le Real en a écopé de 2.
Le match a été pourri par l’Atletico qui a passé 92 minutes à défendre et rien qu’à défendre.
En face, le Real a essayé de construire mais dès qu’un contre était amorcé les locaux sortaient les sécateurs et les haches pour massacrer l’adversaire. Quand le courageux Ramos a mis la tête là où personne ne met le pied, il s’est fait fracasser le visage par la godasse de Lucas. Ramos n’est plus revenu après la mi-temps car il a beaucoup saigné et ce n’était raisonnable de le laisser sur le terrain. A part ce mauvais coup, le défenseur Lucas ferait du bien à l’Equipe de France.
Ronaldo a été très collectif et il s’en est fallu de peu qu’il n’ouvre la marque.
Le Real a animé tout le match mais en face il y avait une armada de donneurs de coups, à l’image de leur entraîneur Simeone, un bas de plafond qui mise tout sur la grinta, et rien sur la grâce. Griezmann n’a rien à faire dans cette équipe où il ne reçoit jamais un ballon. Il a couru et encore couru mais n’a rien reçu d’intéressant à négocier. Le public l’a hué à sa sortie car il ne représentait aucun danger pour l’adversaire.
Les fans lui en veulent aussi sans doute d’avoir dit à l’inter saison: “A 60 % je peux aller à Man United”. Griezmann doit quitter l’Atletico sinon il ne gagnera jamais rien. A part de jouer comme des morts de faim, ses partenaires sont trop limités.
Tout le match, il a entendu le ballon qui ne venait jamais.
Il ne peut pas être au four et au moulin.
Le Real a gagné aux points mais cela n’existe pas.
Les joueurs de Zidane sont désormais à 10 points du Barça.
Aucune équipe distancée avec une telle différence n’a réussi à gagner la Liga. Mis au courant de cette statistique, Zidane a déclaré: “Nous on le fera !” Beau discours de Zidane, en plus c’est possible car le Real a fait un très grand match à l’extérieur.

Classement de la Liga
1 Barcelone 34 points 12 matchs + 29
2 Valence 27 pts 11 matchs + 19
3 Real Madrid 24 pts 12 matchs + 13
4 Altetico Madrid 24 pts 12 matchs + 10

AVANT MATCH
Zidane et Ronaldo ont beaucoup de pression car le Real Madrid, en déficit de points, doit absolument gagner le derby chez l’adversaire, sinon les Madrilènes peuvent dire définitivement adieu au championnat.
Griezmann et l’Atletico n’ont aucune pression à part envers leurs supporters. S’ils perdent cela sera normal, pas une catastrophe. L’Atletico est un petit club vis-à-vis du Real.
Griezmann et son équipe jouent tout sur l’énergie.
Le Real lui doit jouer avec un football d’attaque omniprésent, leur image de marque.
Les joueurs du Real devraient s’imposer: quand une bête est blessé, elle se rebiffe.
Pendant toute la semaine les journalistes supporters du Barça ont fait croire que Ramos avait dit qu’il souhaitait le transfert de Neymar au Real parce que Ronaldo n’avançait plus. Fausse polémique ! La réponse va venir du terrain.

PS: grand supporter du Real, Rafael Nadal a gagné son procès en diffamation contre l’ex-ministre de la Santé et des Sports Roselyne Bachelot. L’animatrice télé a été condamnée jeudi 16 novembre 2017 à 500 € d’amende avec sursis, 10 000 € de dommages et intérêts, plus 2 000 € pour avoir accusé le joueur de dopage. L’avocat du joueur avait réclamé 100 000 € pour le préjudice subi. Les dommages et intérêts «seront intégralement versés à des œuvres sociales en France», a précisé l’immense champion qui a gagné 10 fois l’Open de France. Pour mémoire, Noah, l’icône française en a gagné un seul, et depuis aucun autre n’est arrivé à vaincre sur la terre battue de la Porte d’Auteuil.

16.11.17

French (FR)   20 h foot (Jeudi 16-11-2017): Cantona, Neymar, Rivelino, Pelé, Saint-Etienne...  -  Categories: CANTONALAND, GOOOOL DO BRASIL !, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  -  @ 23:35:53

powered by b2evolution free blog software

Contact admin - Crédits: free blog software | serveur web | pub