Titre du Blog All Le blog de Bernard Morlino

20.11.18

French (FR)   Attention talent ! Rock’n’roll animals. Grandeur et décadence des rock stars 1955-1994, David Hepworth (Rivages Rouge)  -  Categories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  -  @ 10:55:42

Dans quelques siècles, les musicologues diront que Bowie fut le Mozart du XXe siècle.

Indispensable pour ceux qui ont vécu toute cette époque parce qu’ils vont la retrouver de A à Z. Indispensable pour ceux qui ne l’ont pas vécue car ils vont pouvoir la vivre grâce au superbe récit de David Hepworth impeccable mémorialiste de la musique capitale des années 1950-1970 avec une rallonge jusqu’en 1994. Les jeunes ne sont retrouvés dans les rock stars qui n’étaient ni plus ni moins que leurs porte-paroles. Les groupes de rock, de pop, ont pris le relais des dadaïstes et des surréalistes. Ils furent le prolongement de la Beat Generation de notre si cher Jack Kerouac. Au début du XXe siècle, la jeunesse s’est surtout exprimée par la littérature et la peinture, en dehors du jazz qui fut la vivifiante prise de parole des noirs américains. Dans les années 1950, la Beat Generation a symbolisé la bascule des mots vers les notes de musique bien sûr accompagnées aussi de paroles.
Sur 41 chapitres, David Hepworth remonte toute la galaxie musicale qui a démarré avec Eddie Cochran, Gene Vincent puis Elvis Presley. Il y a avant eux et après eux. Les jeunes du monde entier se sont identifiés à ces artistes à la grande peur des pays communistes qui ne voulaient pas perdre la main sur les jeunes qui s’émancipaient du joug du pouvoir. Bien sûr, il y a aussi un aspect commercial dans cette révolution mais quand la qualité est là qui peut s’en plaindre ? Il n’y a qu’un David Bowie et il n’y en aura plus jamais d’autres. Hepworth nous fait bien comprendre ce que l’on sait déjà : entre Bowie et Justin Bieber il y a autant de différence qu’entre le cuir et le skaï. On n’est pas dupe longtemps entre l’or et le plaqué or. Bowie est une voix, de la créativité unique, un look inoubliable. On peut dire la même chose de Jimi Hendrix : une seule note du guitariste suffit à l’identifier. Miles Davis le savait bien : le trompettiste n’est pas passé à côté des nouveaux talents et fit appel à eux. Jazz, rock ou pop, on prend le miel où on le trouve.
Dans les années 1950-1970, le disque en vinyle était l’achat primordial chez les jeunes. On n’était pas volé sur la marchandise. Les pochettes très travaillées nous faisaient rêver: inoubliable album Sergent Pepper’s Lonely Hearts Club Band des Beatles. Les rock stars dictaient la mode, y compris celle vestimentaire. Ils ont incarné la rébellion contre les parents qui voyaient tout ça d’un mauvais œil, en raison de la drogue qui commençait ses ravages. Les fans qui y sont tombés seraient devenus alcooliques. Les artistes qui sont morts d’une overdose n’ont pas compris qu’à force de rouler à 200 km/h comme James Dean ont fini par chercher un arbre. Les excès sont à fuir. McCartney et Mick Jagger sont toujours vivants. John Lennon nous a hélas ! été volé par un abruti. Les rock stars étaient nos vrais représentants, mieux que les députés et autres politiciens toujours en retard de plusieurs trains. Après les années 1970, l’authenticité a nettement baissé. Trop de produits commerciaux, trop d’imitations, pas assez de fortes personnalités, Bérézina chez les autodidactes qui ont quelque chose à dire, à écrire, à jouer. Où sont ceux qui ont pris le relais de Bob Dylan, de Bob Marley, de Phil Collins ?
Chaque chapitre du livre est ponctué par la playlist de l’année traitée. David Hepworth au fil des pages récapitule tous les concerts mythiques. Son livre a valeur d’album 33 tours. Il est vraiment indispensable dans toutes les discothèques dignes de ce nom. Voilà un ouvrage qui tient à la fois de dictionnaire et d’encyclopédie. Beaucoup s’y sont essayés mais personne n’avait atteint cette perfection. Il ne manque rien ni personne. Avec un vrai style tendu sans concession, l’auteur signe bien plus qu’une banale compilation. Avec son avis tranchant, il connaît son temps par cœur. Jadis les rock stars finissaient très mal. Aujourd’hui, ils sont grands-pères. C’est un progrès et non pas une régression. La came ne donne pas du talent à ceux qui en sont dépourvus à l’origine. La musique n’est pas une bouée de sauvetage. Un moyen de communication, à coup sûr. Il n’y a pas d’un côté Mozart et de l’autre les Doors. N’existe que la bonne ou la mauvaise musique. Il est temps de réécouter Dire Straits et Coldplay nouvelles fleurs sur l’arbre du rock.

-Rock’n’roll animals. Grandeur et décadence des rock stars 1955-1994. Traduit de l’anglais par Jean-François Caro. David Hepworth, Rivages Rouge, 380 p., 23 €

French (FR)   Les Pays-Bas, la Suisse, l'Angleterre et le Portugal qualifés pour la phase finale de la Ligue des Nations 2019  -  Categories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, CERDANEMENT, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  -  @ 00:17:32

Van Dijk de Man City

La ligue des Nations a donné son verdict pour la phase finale qui se déroulera début juin 2019.
L’Angleterre a gagné sa place en battant la Croatie à Wembley, 2-1 grâce à un double de son buteur Harry Kane. En face, Modric a encore perdu après le cinglant carton 6-0 encaissé en Espagne. Et l’on nous bassine en disant que le Croate est le futur Ballon d’or 2018. Un Ballon d’or sans aucun charisme. Ce bon joueur a remporté la C1 2018 surtout grâce à C. Ronaldo qui empile les buts comme d’autres les assiettes sales après un banquet.
La Suisse a gagné sa place en étrillant la Belgique 5-2. Les Belges se sont vus trop beaux. Ils ont été punis et leur gardien Courtois, dont on dit qu’il est un as à son poste, a vécu une soirée cauchemardesque. Il est temps que les Belges s’achètent la panoplie de l’humilité.
Le Portugal sera de la partie. Le congé autorisé de Ronaldo n’a pas mis en péril la bâtisse portugaise.
Les Pays-Bas ont confirmé en Allemagne, leur retour au premier plan européen.
Les Néerlandais ont arraché le nul après avoir été menés 2-0. Superbe performance d’un groupe qui est très beau à voir jouer. Les Pays-Bas ont un collectif avec de très belles individualités: van Dijk, de Jong et Memphis, plus d’autres. Le match nul les envoie en phase finale au Portugal. La France ne pouvait prendre la place des Pays-Bas que si l’Allemagne l’emportait. Ce ne fut pas le cas. L’Allemagne actuelle ne sait pas conserver le résultat à défaut de parvenir à aggraver le score quand elle domine.
En définitif, trois pays du dernier carré de la Coupe du Monde 2018 sont renvoyés à la maison avant les festivités estivales: la France (la gagnante) la Croatie (finaliste), la Belgique(1/2 finaliste). Seule l’Angleterre (1/2 finaliste) est qualifiée.
Pour les joueurs de Deschamps, la fête est finie.
France-Uruguay du 20 novembre 2018 compte pour du beurre.
Les internationaux pourront aller à la place en juin 2019.

19.11.18

French (FR)   Mes amis, Emmanuel Bove. (L’arbuste véhément)  -  Categories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  -  @ 16:18:34

A lire d’urgence, ce texte de 1924 édité par Colette.
Rien n’a vieilli, tout est intact.
Tout c’est une émotion qui vrille l’âme parce que Bove était un écrivain majeur.
Pas de cirque, aucun cinéma. Le livre avant tout.
Un homme hors du commun qui refusa de publier pendant l’Occupation, ce qui en dit long sur le caractère de l’artiste.
Il disait que la solitude c’était magnifique si on choisit d’être seul, mais qu’elle est une tragédie si tout le monde ne s’attarde pas sur nous.
A la fin du volume, l’actuel très bon éditeur a choisi de présenter la nouvelle «Un autre ami» qui va parfaitement avec le roman. En quelques pages, quelques phrases, tout l’univers de Bove est présent: cet esprit lumineux décrypte les non-dits qui embrouillent les liens entre deux personnages. Le romancier ne fait que raconter ce qu’il voit mais cela a valeur d’un Champollion de l’âme.
Un jour, Jean Gaulmier- autre grand oublié des Lettres- alla vers lui dans un restaurant et lui demanda s’il pouvait rester auprès de lui parce qu’il l’avait reconnu (un exploit car les photos de Bove n’ont jamais inondé la presse) et qu’il était son lecteur. Bove répondit: “Pourquoi pas ?” Puis Gaulmier se proposa d’inviter Bove à la radio. La réponse: “Est-ce bien nécessaire ?” Bove n’y alla pas. Ecrire, oui. Paraître ne l’intéressait pas.
Lire Bove c’est renouer avec ce qu’il y a de plus sérieux en nous.
Du temps de Bove seuls les écrivains écrivaient.
Lire Bove nettoie le cerveau.

-Mes amis, Emmanuel Bove. L’arbuste véhément, 200 p., 7,50 €

18.11.18

French (FR)   13 h Foot, CNews. Samedi 17 octobre 2018  -  Categories: GOOOOL DO BRASIL !, LA REVUE DE STRESS, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  -  @ 09:59:14

17.11.18

French (FR)   Cavani prend un carton jaune pour un balayage sur Neymar  -  Categories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GOOOOL DO BRASIL !, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  -  @ 10:33:31

Vendredi 16 novembre 2018
Match amical (!) à Londres
Brésil 1-0 Uruguay
But pour le Brésil: Neymar (76e pen.)

Dans le stade d’Arsenal, Cavani et Neymar ont encore démontré qu’ils n’étaient pas les meilleurs amis du monde.
Malmené techniquement par Neymar, Cavani a commis une faute sur son partenaire du PSG sans jouer le ballon. Il l’a balayé comme une feuille morte.
Neymar a roulé parterre sans faire de cinéma.
Cavani est venu soulever Neymar mais ce n’était qu’un geste de professionnel, rien de plus.
Neymar n’a rien dit mais n’en pensait pas moins.
Cavani, lui, a fait les yeux noirs et dit quelques mots pas très en faveur de Neymar.
Cette épisode traduit un contentieux qui remonte à ce clash autour d’un penalty lors d’un match du PSG où Neymar voulait tirer le péno que finalement Cavani… a raté !
Aucun entraîneur n’a réussi à les réconcilier: ni Emery, ex coach du PSG, ni Tuchel, son remplaçant.
On sait maintenant que leur entente cordiale n’est qu’une façade.
D’un côté le duo Neymar-Mbappé. Cavani lui est seul.
C’est sans doute la dernière saison de Cavani au PSG. Il est temps qu’il parte.
Il lui faut aller dans un club qui le défende à 100 %.
Son immense talent mérite mieux que de commettre des “attentat” et autres jeux de massacre.
Cavani est l’un des plus grands n°9 de l’Histoire.

powered by b2evolution free blog software

Contact admin - Crédits: free blog software | serveur web | pub