L'équipe de France n'était-elle plus le but des joueurs ?

20.09.17 | par morlino | Catégories: ANTI-FOOTBALL, GRANDE DAME

J’ai connu des joueurs qui rêvaient de l’équipe nationale et qui n’ont pas eu l’honneur de porter le maillot international. Je pense à Steve Bruce: je le revois me dire, le soir du sacre de Man United, champion 1993: “Maintenant que je suis champion du pays, il me manque une sélection avec l’équipe d’Angleterre…” Il ne l’aura jamais.
En France, aussi, j’en connais et pas des moindres.
De nos jours, le maillot de l’équipe nationale est devenu moins important que celui du club.
Avant il fallait se faire remarquer en club. Plus besoin, tout le monde voit tout le monde à la télévision.
A présent, les joueurs sont sélectionnés car ils ont signé dans un grand club.
Les deux derniers cas de scandale chez les Bleus nous ramènent à 2010. On nous avait juré que plus jamais…
K. Coman vient d’être condamné pour coups sur son ex compagne. Mis en examen, il a été convoqué chez les Bleus.
Kurzawa a reconnu avoir insulté le sélectionneur dans une soirée privée filmée. Le sélectionneur mis au courant l’a sélectionné quand même pour un match où le joueur a été incapable de faire un bon centre.
Donc, Coman ne s’est pas dit: “Je suis international. Je dois avoir un comportement irréprochable".
Donc, Kurzawa ne pense pas grand bien du sélectionneur alors que ce dernier en fait un titulaire.
On entend dire que les affaires Coman et Kurzawa sont du domaine privée.
Qu’est-ce que cela change ?
La réalité c’est que D. Deschamps n’a pas instauré d’autorité chez les Bleus.
Les joueurs sont des hommes, rien que des hommes ?
Qu’est-ce que ça change ?
Lloris, Mbappé et les autres n’y sont pour rien. Deux pétages de plomb ne doivent pas tout remettre en question.
Le plus étrange c’est que les autorités du football, les plus hautes, ne prennent pas vraiment position. A propos de Kurzawa: “A première vue, la gravité ne me paraît pas exceptionnelle” a déclaré le président de la FFF.
Pendant ce temps, Benzema et Valbuena sont interdits des Bleus.
Et ne parlons pas de Ben Arfa qui a été viré des Bleus et mis en quarantaine au PSG pour rien. Faut-il faire un esclandre pour être apprécié ?

LIGA 2016-2017: Neymar (13 buts) ou le complexe du buteur: Ronaldo (25) et Messi (37)

Aux dernières nouvelles, l’entraîneur du PSG a dit que le penalty en faveur des parisiens doit être tiré une fois sur deux par Neymar ou Cavani. C’est ce qui s’appelle ne pas prendre de décisions.
On vient d’avoir une nouvelle preuve que le PSG n’a pas d’entraîneur. Les joueurs font ce qu’ils veulent, surtout qu’il y a une forte présence brésilienne qui a les clefs du vestiaire. La dispute entre Cavani et Neymar plus Alves devant tout le monde démontre que l’entraîneur est un fantôme.
Autre exemple: Unai Emery a fait croire qu’il avait évincé Hatem Ben Arfa avant de le reprendre avec les pros, cela est une nouvelle preuve de son non management.
Concernant les chamailleries Cavani-Neymar elles étaient prévisibles et ce n’est que le début.
Neymar est venu à Paris pour avoir le Ballon d’or qui est décerné par la rédaction de France Football.
Donc il veut marquer beaucoup de buts.
Marquer, c’est sa faiblesse.
La saison 2016-2017, il n’a marqué que 13 buts en Liga, c’est indigne d’un grand attaquant.
Dans la même saison, ses partenaires Suarez (29 buts) et Messi (37 buts) en ont inscrit plus que lui. L’Argentin, très gentil, laissait parfois tirer le penalty à son jeune partenaire alors que pourtant il devait beaucoup marquer pour distancer son rival du Real Madrid: Ronaldo (25 buts).
Neymar est venu à Paris pour se débarrasser de la concurrence de Messi, Suarez et Ronaldo.
Pour lui, Cavani, ce n’est pas un adversaire pour le Ballon d’or.
Parfois il existe aussi des primes au meilleur buteur. D’où les conflits.
Cavani débarrassé d’Ibrahimovic voulait devenir le N°1 du PSG mais maintenant le club a tout donné à Neymar. Rappelez-vous, le nom du Brésilien a été écrit sur la Tour Eiffel alors qu’il n’a rien gagné avec Paris !
Le plus intelligent c’est Mbappé qui regarde ça de loin.

Nice 3-0 Barcelone, 19 septembre 1973 (UEFA)

19.09.17 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR

32e aller de l’UEFA 1974
19 septembre 1973
OGCNice 3-0 Barcelone
Buts pour le Gym: van Dijk (4e), Molitor (68e, 79e)

Match retour:
Barcelone 2-0 Nice
Buts du Barça: Sotil (21e), Juanito (61e)

OGCNice:
Baratelli - Grava, Isnard, Adams, Chorda - Huck, Eriksson, Jouve - Molitor, van Dijk, Loubet
Manager: Jean Snella

FC Barcelone:
Sadurni - Torres, Gallego, Juan Carlos, De la Cruz - Costas, Asensi, Sotil - Juanito, Marcial, Carreno
Manager: Rinus Michels

Pour un tel match, il n’y avait que 17 000 personnes, dont moi. Le stade n’était pas plein. C’était un mercredi. Johan Cruyff, non qualifié, était dans les tribunes du Ray. C’est la seule fois où je ne suis trouvé non loin de lui. Je ne l’ai pas vu. J’étais au populaire et lui en présidentielle.
Grand match de Nice. Regardez la vidéo avec les commentaires de Michel Dhrey.
On note la présence de Jean-Pierre Adams, le valeureux défenseur toujours dans le coma auprès de sa femme.
Il y aussi Isnard, Chorda et van Dijk tous trop tôt disparus.
On voit aussi les débordements de Charly Loubet, ailier fantastique. Une machine à centrer.
Nice avait un milieu d’exception: Jean-Noël Huck, Roger Jouve et Leif Eriksson.
Le trio d’attaque était aussi grandiose, comme le gardien.
Les deux entraîneurs - Jean Snella et Rinus Michels- ne sont plus de ce monde, hélas ! Deux coachs très au-dessus de tous les faux cadors qu’on nous vantent aujourd’hui.

Nice vient de signer trois victoires de suite avec un Balotelli XXL

17.09.17 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Le résumé du match avec le but de Super Mario Balotelli.

Dimanche 17 septembre 2017
6e journée de L1
Rennes 0-1 OGCNice
Buts pour le Gym : Balotelli (80e)

Stade Rennais : Koubek - Traoré, Gnagnon, Bensebaini, Baal - Bourigeaud, Prcic, André [©; Lea-Siliki, 86e], Amalfitano (Maouassa, 77e) - Sarr, Khazri (Mubele, 59e)

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Marlon, Dante ©, Jallet - Saint-Maximin (Walter, 90e + 1), Koziello, Seri (Mendy, 71e), Lees-Melou - Plea, Balotelli (Ganago, 83e)

Classement
1 Paris Saint-Germain 15 5/ 5 0 0/ 19 3 + 16
2 AS Monaco 15 6/ 5 0 1/ 17 8 + 9
3 AS Saint-Etienne 13 6/ 4 1 1/ 7 4 + 3
4 Girondins de Bordeaux 12 6/ 3 3 0/ 10 6 + 4
5 Olympique Lyonnais 11 5/ 3 2 0/ 11 5 + 6
6 Olympique de Marseille 10 6/ 3 1 2/ 9 10 - 1
7 FC Nantes 10 6/ 3 1 2/ 3 4 - 1
8 OGC Nice 9 pts 6/ 3 0 3/ 8 6 + 2

APRES LE MATCH
Nice a confirmé son renouveau sur sa lancée après son triomphe contre Monaco et son succès probant en Europa League.
En Bretagne, Balotelli a marqué un but extraordinaire. Seul un grand joueur peut claquer un but avec cette précision et puissance, en pleine course.
L’international italien n’a pas besoin de cinquante ballons pour marquer.
Balotelli a marqué 18 buts en 26 matchs de L1 avec Nice.
Tout le club est à féliciter pour ses trois victoires consécutives.
On attend la suite avec impatience. Nice a ramené trois points de l’extérieur. C’est magnifique. Très bon turn over de Lucien Favre, The Boss. Sir Lucien Favre, s’il vous plait.

AVANT LE MATCH
Rennes qui a battu Marseille, au Vélodrome, 1-3, reçoit Nice qui a étrillé 4-0 Monaco.
Les deux clubs Rouge et Noir s’affrontent. Les schémas des entraîneurs Gourcuff et Favre sont très perceptibles alors qu’il est impossible de cerner celui de Bielsa qui a toujours les faveurs de la presse. Plus l’Argentin ignore la presse plus elle est à ses genoux.
Que dirait-on de Bruno Genesio s’il faisait un “loft” pour isoler les joueurs qu’il ne veut pas ?
Bielsa fait ça et personne ne dit rien.
Il parait qu’il faut lui laisser le temps.
Favre a mis les choses au point et la réponse est vite arrivée: 9 buts en deux matchs dont 5 à l’extérieur en Europa League.

Hatem Ben Arfa regagne les pros du PSG après son scandaleux envoi en CFA. Y a-t-il un vrai manager au PSG ?

17.09.17 | par morlino | Catégories: ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR, PARIS SERA TOUJOURS PARIS

C’est le vent qui fait tourner la girouette et non pas le contraire a dit Edgar Faure, mon fumeur de pipe préféré avec Simenon, Tati et Pierre Desgraupes.
Au début du mois de septembre, le virtuose mal-aimé au PSG a été envoyé en CFA mais vu la popularité du joueur, le club s’est rétracté et la remis avec les pros, vendredi 15 septembre 2017, car comme il n’y avait aucun motif de rétrogradation, le PSG risquait une grosse sanction, genre retrait de points avec éviction possible de compétition.
On voit bien que l’entraîneur navigue à vue.
Quand on enlève Ben Arfa, l’assis-sur-un-siège-éjectable dit qu’il ne veut travailler qu’avec les joueurs en mesure de jouer les matchs pros et quand il le réintègre, il nous radote un discours différent.
Il existe donc toujours des entraîneurs Pathé Marconi: la voix de son maître.
Hatem Ben Arfa est irréprochable. Quand on songe qu’un joueur français vient de joueur en équipe de France alors qu’il venait de frapper volontairement son ex compagne !

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

< Précédente | Suivante >

Septembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

powered by b2evolution free blog software