Archives pour: Novembre 2020

Grosjean a eu la peur de sa vie, et Hamilton a signé sa 95e victoire en GP

30.11.20 | par morlino | Catégories: BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON

Le calme olympien de King Lewis lors de sa 95e victoire en GP.

Dimanche 29 novembre 2020
Grand Prix de F1 de Bahrein
1er L. Hamilton/ Mercedes
2e M. Verstappen/ Honda
3e A. Albon/ Honda

Record de victoires en Grand Prix de Formule 1
1 Lewis Hamilton 95 en 265 courses
2 Michael Schumacher 91 en 307 courses

Classement championnat du monde 20
20
1 Lewis Hamilton 332 points
3 Valtteri Bottas 201
2 Max Verstappen 189

Nombre de sacres de champion du monde
1er Michael Schumacher 7 (1994-1995-2000-2001-2002-2003-2004)
2 Lewis Hamilton 7 (2008-2014-2015-2017-2018-2019-2020)
3 Juan Manuel Fangio 5 (1951-1954-1955-1956-1957)

Lewis Hamilton a remporté son onzième Grand Prix de la saison. Onze sur quinze disputés.
Le 5e consécutif depuis le 11 octobre 2020.
Il est déjà champion du monde 2020. Il n’y a plus que deux GP à disputer.
King Lewis a gardé le cap, ce qui n’est jamais facile quand on a déjà le sacre dans sa vitrine, le 7e !
D’autant moins facile que la course a été marquée par la terrible sortie de route de Romain Grosjean.
Grâce aux oreillettes, Hamilton a été averti que Grosjean s’en était sorti avec seulement quelques blessures dont des brûlures aux mains et aux doigts.
Hamilton a donc été submergé par une grande émotion mais pas par une tragédie.
Romain Grosjean fait l’admiration de tous. Il a prouvé qu’il était un athlète en très grande forme.
Prisonnier de sa ceinture de sécurité et des flammes, il s’est extirpé de l’incendie après de très très longues secondes. Le miraculé a quitté l’enfer avec une maîtrise hallucinante.
Sa voiture a été coupée en deux par les rails de la glissière de sécurité.
Sa combinaison et son casque ont résisté à la chaleur épouvantable.
On a vu Grosjean réapparaître puis marcher soutenu par des bras charitables.
Grosjean a eu la vie sauve grâce aux progrès considérables des conditions de sécurité qui empêchent les F1 d’être automatiquement des cercueils comme dans les années 1950-1970.
Ses progrès sont intervenus après la mort de Senna, en course.
Grosjean a laissé un message dans la soirée de dimanche 29 novembre pour rassurer tout le monde.

[Post dédié à Bandini et Lauda]

Ben ARFA éclipse Neymar et Mbappé au Parc des Princes vide

29.11.20 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR

Le but de Ben Arfa contre Rennes. But décisif.

Samedi 28 novembre 2020
Ligue 1
PSG 2-2 Bordeaux
Buts pour le Qatar: Neymar (27e pen.), Kean (28e)
Buts pour Bordeaux: Timothee Pembele (10e csc), Yacine Adli (60e)

Hatem Ben Arfa a fait un beau retour au Parc des Princes.
Il a éclairé le jeu de son équipe.
Bordeaux a ouvert le score sur l’un de ses corners qui a semé la panique au point qu’un joueur du PSG a marqué
contre son camp.
Ensuite, il a perdu un ballon chaud qui a permis à Neymar d’obtenir un penalty. Transformé avec ses petits pas classiques. D’ici peu un gardien sera lire sa trajectoire. Il a tendance a toujours tirer sur la gauche du gardien.
L’égalisation a été suivi d’un autre but du PSG.
En deuxième mi-temps, Bordeaux est revenu au score pour faire 2-2 sur une passe décisive de Ben Arfa. Une passe de grande classe suivi d’un superbe but.
Bordeaux a raté le 2-3 quand Ben ARFA a lancé dans le trou son partenaire qui hélas! n’a pas su marquer.
Le nul des Girondins est une bonne performance.
On a vu Ben Arfa, cela nous a permis de voir du football.
Neymar: quelconque. 3 M€ par mois pour voir une chevelure peroxydée se rouler par terre. L’arnaque du siècle !
MBappé: se perd dans des initiatives personnelles jamais bien réalisées techniquement. Un football bâclé. Il joue pour les photographes. Le style du PSG: ne pas en avoir.

L'hommage des All Blacks à Diego Armando Maradona

28.11.20 | par morlino | Catégories: SPECIAL MARADONA, BLONDINEMENT A XV, GRAND MONSIEUR

Samedi 28 novembre 2020
Australie
New Zelande 38-0 Argentine

Christophe Dominici a rejoint "Les Tragiques" de Christian Montaignac

25.11.20 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, BLONDINEMENT A XV, GRAND MONSIEUR

Parmi d’autres météores de la galaxie sportive, Christian Montaignac rend hommage au sauteur en hauteur Yuriy Stepanov (1932-1963). Un suicidé de la société soviétique.

A part l’étincelant Maso (1974), Christian Montaignac est aimanté, on peut même écrire hanté, par les destins broyés avant l’heure : Etoiles fuyantes, la noblesse de maudits du sport (2004), Cœurs de loser (2008). Il est évident que Maso appartient aux sportifs qui ont la dimension de James Dean tout en restant vivant : il en va ainsi pour Eric Cantona, Jean-Pierre Rives ou Serge Blanco. Bien sûr aussi Bernard Hinault et Eddy Merckx. Et comment ne pas être touché par l’accident de Roger Rivière: tous nos rêves de le voir survoler le cyclisme sont restés au fond du ravin qui l’a brisé au sens propre et au sens figuré. Aujourd’hui Rivière coule encore dans nos veines même s’il est mort.
Cette fois, Montaignac qui est plus un enchanteur qu’un fossoyeur, ressuscite des sportifs oubliés, à l’écart de Cerdan et Coppi qui sont au Panthéon mondial. Ni le perchiste Pierre Quinon qui s’est rayé de la surface de la terre à force d’y tomber dessus, ni John Fashanu traité en pestiféré parce qu’il était “pédé"- comme disaient ceux qui lui ont rendu la vie impossible- alors qu’il serait de nos jours une icône publicitaire.
Le bel ouvrage - à tous les sens du terme- de Montaignac est le sarcophage de quarante sportifs tous partis en cours de route, et certains dans un accident d’auto, tel Steve Prefontaine, coureur sur macadam, pionnier des marathons dans les grandes cités qui font courir tout le gotha des sponsors pour caser leurs marques à virgule, trois bandes ou félin, grâce à lui et à quelques autres. En peu de mots, le narrateur sait faire apparaître les traits de caractère des défunts avec ce qu’il faut de journalisme éclairé par la grande différence qui fait l’écrivain. On retrouve Robert Enke (1977-2009) qui trouvait la vie insupportable devant la mort de son enfant. On apprend à connaître postmortem le sauteur en hauteur Yuriy Stepanov (1932-1963) et le marathonien Kokichi Tsuburaya (1940-1968) eux aussi n’ont pas laissé la mort les surprendre : ils ont devancé l’appel, volontairement. Tout comme Christophe Dominici (1972-2020) qui s’est envoyé en l’air, une mauvaise fois pour toutes. “L’ailier cet enfant perdu”, a écrit Henry de Montherlant. A la radio, on à la télévision, ils ont dit : «Retrouvé mort après une chute» ou «disparition brutale». La mort prématurée de sa sœur lui était insupportable, dit-on. Les samouraïs disent: «Si tu n’es pas digne devant la vie, sois-le devant la mort ».
Christian Montaignac est un précieux mémorialiste. Un réceptacle de la souffrance des autres. Rien n’est triste. La mémoire n’est pas une maladie honteuse. L’écrivain est un dinosaure qui n’a pas baissé la garde devant la suprématie des consultants, mode stupide. Pour un Albaladejo combien de sans vrai talent ? Qu’il est loin le temps où Platini disait : «Les joueurs passent mais les journalistes restent». Désormais c’est le contraire mais dites-moi que nous apporte le blablabla de Chabal, Domenech et autres Lizarazu. Rien de rien. Le plus grand critique littéraire fut Pascal Pia et il n’a jamais écrit un roman de sa vie. “Seul les anciens pros ont le droit de parler de football” vient de confier un champion du monde de football 2018 qui n’a pas joué une seconde de la compétition. Vous l’aurez compris lisez Montaignac et n’écoutez pas la radio. Détournez-vous aussi des livres et chroniques des histrions du sport qui signent des livres sans en avoir écrit une seule ligne.

-Les Tragiques. Ils ne sont morts qu’une fois, Christian Montaignac. Superbes illustrations de Bertrand Vivès. En exergue éditions, 290 p., 21, 50 €

Les nouveaux attaquants Haaland et Moukoko (Dortmund) ringardisent les Neymar et Mbappé (PSG) transparents contre Leipzig

24.11.20 | par morlino | Catégories: BECKENBAUEREMENT, GRAND MONSIEUR

Mardi 24 novembre 2020
Ligue des Champions 4e journée
Paris 1-0 Leipzig
But pour le Qatar: le joueur aux cheveux peroxydés (11e sur penalty)

APRES LE MATCH
Neymar a marqué le but décisif sur penalty. Et puis, plus rien du tout. 3 M? par mois pour ?a.
Une fois de plus on a pu vérifier que dominer n’est pas gagner. Les Allemands ont eu le ballon la plupart du temps mais ils furent d’une grande maladresse devant la cage parisienne.
Le PSG ? Un jeu de contre-attaque tout misé sur Mbappé et Neymar. Les deux produits commerciaux du PSG ne furent pas fantastiques. Mbappé transparent et Neymar très agité, faisant des gestes d’antijeu. Paris a bénéficié d’un penalty généreusement accordé sur une action brouillonne de Di Maria.
Paris n’a aucun fond de jeu. Un football à l’emporte-pièce.
Paris s’en sort bien. Devant, une équipe plus réaliste c’était la défaite assurée.
La semaine prochaine aura lieu un MU-PSG à suivre. La C1 apporte du piquant, absent en L1.A*
Aux dernières nouvelles, Thomas Tuchel n’est pas content que l’on critique son équipe qui gagne sans bien jouer. Il est amusant. Elle joue déjà devant des tribunes vides. Demain devant des écrans sans personne sauf les préposés à la VAR ?

AVANT LE MATCH
Il sera vraiment amusant que les Allemands, 4e de Bundesliga, viennent gagner à Paris.
Au coup d’envoi, Leipzig a trois points d’avance: 6 contre 3. Un match capital, plein d’enjeu. A voir, en pleine époque football Canada Dry. Au coeur du football onaniste qui voit les joueurs jouer entre eux. Uniquement sur le terrain pour faire marcher la machine à cash, celle des droits TV.
La victoire des visiteurs est possible, tout est possible dans ce sport si différent des autres.
C?té Leipzig, il y a quatre Fran?ais dont Upamecano, bon défenseur néo international A, et Nkunku, ex du PSG qui pourrait faire comme Coman en finale de C1, c’est-à-dire faire très mal à son ancien club formateur.
Le PSG n’est qu’une vitrine commerciale pour Neymar qui amasse 82 M? par an dont 37 M? de salaires fixes payés par le Qatar qui lui règle ses imp?ts ! Plus Neymar fait parler de lui - c’est le spécialiste des esclandres, des blessures et des suspensions- plus il gagne de l’argent. Ce qui compte ? Ses 252 millions de followers. Le football n’est qu’un prétexte. Quatre dribbles contre Dijon font le buzz sur le net. Ses fans ne
connaissent ni Zico ni Sivori ni Socrates ni Pukas ni Cruyff. Pour eux, Platini n’est qu’un fait divers et Maradona un coca?nomane.
Neymar n’a plus besoin de gagner. Il sort des vestiaires, montre ses cheveux, ses tatouages, fait deux ou trois simagrées, et tout va bien.
C’est un personnage de BD, un acteur du cinéma. Il ne parle jamais. Le contraire de l’élégant Rai qui en plus a vite ma?trisé la langue de Molière. Le football de Neymar est un football anorexique, en marge du collectif. Il jongle, dribble, croit qu’il est toujours sur la plage de Copacabana. Son jeu n’a jamais évolué d’un centimètre. Le Cristiano Ronaldo de 2005 n’a rien a voir avec le CR7 de 2020. La différence: CR7 joue avec son cerveau et Neymar rien qu’avec ses pieds.
Il peut battre le record de buts de Pelé en sélections cela ne change rien. C’est comme Giroud vis-à-vis de Platini. Giroud champion du monde 2018: je ne peux pas écrire une ligne sur lui. Platini, pas champion du monde 1982: je peux écrire trois tomes sur lui.
Neymar a commis une faute historique: quitter le Bar?a où Messi n’est plus qu’un roi sans couronne. Griezmann est incapable de saisir sa chance dans un contexte où le roi est mal dans sa peau.
Il y a le cas Mbappé aussi. Il jouait mieux à Monaco: plus tranchant, plus spontané.
A Paris, il imite Neymar, au lieu de se référer à CR7, son idole.
Mbappé a la presse dans sa poche. Donc c’est un intouchable. Il peut dire à Old Trafford, “faut pas avoir peur” et puis se faire éliminer au Parc des Princes. Si Ben Arfa avait dit ?a, il serait à présent ch?meur.
Mbappé a de gros progrès à faire. Rocheteau jouait mieux que lui au même ?ge.
Mbappé est un leader du PAF sportif pour faire vendre la presse.
Après Zidane, il fallait une nouvelle ic?ne: c’est tombé sur lui qui efface la période Domenech-Anelka, la pire du football fran?ais.
Les médias fran?ais sont obsédés par Neymar et Mbappé. Aujourd’hui le talent est à Dortmund avec deux joyaux: Haaland et Moukoko.
Neymar et Mbappé font tra?ner pour resigner au PSG. Pour amasser encore plus d’argent. Pour détourner l’attention sur leurs véritables buts, ils demandent des garanties sur le recrutement à venir alors qu’ils sont été recrutés pour faire gagner la C1 au PSG ! Il est où le trophée ? Ils sont arrivés en finale. C’est déjà un miracle quand on voit la concurrence européenne. La Juventus Turin est allée neuf fois en finale de la C1 pour deux victoires. L’humilité est un mot qui n’existe pas au PSG qui brille par l’incompétence: ils ont laissé partir T. Silva et Cavani sans les remplacer.

Daniel Cordier (1920-2020) doit rejoindre Jean Moulin au Panthéon

22.11.20 | par morlino | Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS, GRAND MONSIEUR

Interview à écouter et à réécouter encore et encore. de Daniel Cordier, par Marie-Pierre d’Abrigeon et Didier Bonnet, 2018. Immense document, criant de vérité à chaque instant, à chaque mot, chaque phrase, chaque geste, chaque envolée, chaque regard, chaque sourire, chaque larme intérieure. Cordier a vécu pour deux. Pour lui et pour Jean Moulin. Depuis qu’il est mort, on perçoit un vide, un grand vide.

Les vrais héros sont modestes.
La rencontre entre Jean Moulin (43 ans) et Daniel Cordier (22 ans) est historique à plus d’un titre. Historique est merveilleuse de limpidité, de simplicité. Dès le premier jour. L’invitation à diner de Jean Moulin est pleine de délicatesse, prenant la précaution de demander si le jeune homme est libre.
En 1942, Jean Moulin alias Rex, représentant du général de Gaulle en France, ne dit pas qu’il est le n°2 dans la hiérarchie de la France Libre.
Pour Daniel Cordier, Jean Moulin sera Rex et rien que Rex. Certes un personnage déjà considérable avant d’être un mythe, une légende.
Il ne fallait pas donner son nom afin de ne pas lâcher à l’ennemi les identités en cas de torture.
Dès qu’il avait accompli sa mission, Daniel Cordier écoutait Rex qui ne lui parlait plus que de peinture.
Ainsi il forma son jeune secrétaire à l’art pictural.
La Paix revenue, Cordier orphelin de son patron devint un grand galériste.
Ensuite, il écrivit le parcours de Jean Moulin victime de médisances.
La perte de Daniel Cordier est une très grande perte pour la France.
Il faut absolument, et très vite, le conduire auprès de Jean Moulin, au Panthéon. Leur destin est commun.
Ce n’est pas parce que les “Boches” ne l’ont pas tué qu’il ne faut pas le traiter en héros.
Cordier n’a connu Rex qu’un an puisque Jean Moulin est mort le 8 juillet 1943.
A présent, il faut leur donner l’éternité, ensemble. Et en plus dans la même pièce, si possible.
Pour les réunir et aussi parce que Daniel Cordier est un héros, pendant la guerre et pendant la vie aussi.
Ce n’est pas un couple, ni une association. A coup sûr, une de plus grandes amourtiés du XXe siècle.

Nota Bene: Désormais, Hubert Germain (1920) est le dernier survivant des Commpagnons de la Libération. Selon ce qui a été décidé, il pourra choisir, au titre d’ultime résistant de la première heure, s’il le souhaite, être inhumé dans la crypte du mémorial de la France combattante au mont Valérien dans les Hauts-de-Seine.

Le chef d'oeuvre, pour Bordeaux, du virtuose Hatem Ben Arfa, banni de l'équipe de France

20.11.20 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR

Ben ARFA est une Ferrari que la FFF laisse au garage car elle ne sait pas la conduire. Pour son retour à Rennes, l’artiste a rappelé à Julien Stéphan que sans le meneur de jeu l’entraîneur rennais n’aurait aucun titre à son palmarès. De fait, le stratège a offert à Rennes la Coupe de France 2019 alors que le club breton n’avait plus rien gagné depuis… 1971 (Coupe de France) ! Ce qui prouve que Ben Arfa est un joueur qui s’inscrit parfaitement dans un collectif qu’il anime toujours de sa grande classe. Ben Arfa mérite le respect. Un grand respect pour ce qu’il donne au football quand les beaucoup s’en servent.

Vendredi 20 novembre 2020
Rennes 0-1 Bordeaux
But pour Rennes: Hatem Ben Arfa (37e)

Une nouvelle fois, Ben Arfa régale avec un but de maestro.
Aucun actuel international français n’est capable de marquer un tel but.
Le genre de but qui débloque les matchs, donc un joueur très précieux.
En équipe de France, on lui préfère des joueurs qui n’ont pas 10 % de son talent.
La thèse que le sélectionneur choisisse les joueurs qui se fondent dans un collectif et non pas les meilleurs techniciens cela fait sourire.
La vérité c’est que l’équipe de France est une sorte de secte avec des joueurs qui ont leur entrée alors qu’ils sont remplaçants dans leur club. Griezmann, Pogba, Varane et Giroud peuvent tout rater en club et en équipe nationale, ils sont toujours sélectionnés. Si Ben Arfa avait été retenu en 2018, il serait champion du monde comme Adil Rami.
Ben Arfa n’a eu droit qu’à une seule convocation en 2015, pour son retour au premier plan.
Il mérite mille fois d’être sélectionné puisqu’il est toujours en activité.
Son tort ? Etre un joueur libre et indépendant. Ne pas réclamer sa place comme d’autres le fond en équipe de France féminine !
Il n’est pas dans une écurie commandée par un maquignon du football. Ben Arfa change de club mais jamais d’agent ! Beaucoup lui reprochent cette fidélité au point de le salir continuellement sur les ondes notamment par un “spécialiste” qui croit que Albert Emon a joué à l’OGCNice !
Ses buts sont souvent des merveilles.
Bien sûr si on prend une personnalité fadasse et qu’on le sélectionne sans cesse, il finit toujours par marquer des buts.
Tous les amateurs de football aiment Ben Arfa.
Il faut être aveugle, ignorant ou très mal intentionné pour ne pas voir que le virtuose Ben Arfa est un joueur mal traité par le football français. Et aussi les médias qui le fracassent parce qu’il se moque complétement d’aller bavasser dans leurs émissions.
A peine revenu en L1, Ben Arfa remontre l’étendue de son talent. Il passe en revue la défense rennaise, chez elle, pour tromper le gardien d’un maître tir plein d’astuce. L’art de la feinte dans toute sa splendeur.
Paris avait Ben Arfa, l’icône de la banlieue qui lui aime vraiment le PSG. La capitale l’a placardisé au profit de Neymar qui gagne 3 M€ par mois pour jouer une poignée de matchs par an. Elle est où la C1 que devaient gagner Mbappé et Neymar ?
La non sélection de Ben Arfa est une injustice. Pour celle de Benzema ils ont l’excuse de la sextape mais pour Ben Arfa, ils n’ont rien à sortir de leur chapeau. Le sélectionneur est libre de ses choix mais le public a le droit d’être mécontent. Quand on a une Ferrari on ne la laisse pas au garage ou alors c’est un aveu: on ne sait pas la conduire !
Si Ben Arfa avait 100 sélections, il aurait marqué un wagon de buts pour les Bleus.
Nous priver d’un si très grand joueur n’est pas un grand signe pour la jeunesse d’origine d’Afrique du Nord. Le message est clair et net: partez à l’étranger si vous n’êtes pas prêt à ramper devant les régents du football français qui bafouent la méritocratie.
Hatem Ben Arfa appartient à l’Histoire du football car il y a un style Ben Arfa, tout en fluidité créatrice, toujours d’attaque, porté par une inspiration constante, servi par une technique de haut parage. Son pied n’est qu’un instrument. L’artiste c’est son cerveau.

[Post dédié à Daniel Cordier (1920-2020)]

Le Paris de Claude Sautet (Hélène Rochette, Parigramme/CPL) prouve que les cafés et restaurants sont de première nécessité

Cet album sur Claude Sautet (1924-2000) signé par Hélène Rochette arrive au bon moment !
Au moment précis où sous l’ère Macron, président d’une (F)Rance plus qu’inattendue, interdit les cafés et les restaurants. Les deux lieux de prédilection du cinéaste né à Montrouge, à la porte de Paris.
Dans les films de Sautet, les cafés, bars, troquets, estaminets, brasseries, snacks et restaurants sont de première nécessité. On s’y rencontre, pour s’aimer ou se déchirer. Lieux de la vie par excellence. Lieux qui servent de trait d’union entre les gens, nos semblables, c’est à dire nous tous. Cela fait plaisir que ce livre soit signé par une femme, une dame c’est plus correct à dire- comme toutes celles si bien filmées par le cinéaste- mais en fait le mot qui convient le mieux c’est être humain attentif aux autres.
La (F) Rance de Macron commet une faute historique: la fermeture des cafés et des restaurants, plus … les librairies! Des lieux de vie du “fantastique social” pour reprendre le mot de Pierre Mac Orlan trop souvent attribué à tort à Léon-Paul Fargue. La librairie c’est l’intelligence- le plus souvent- à portée de mains. Les cafés et les restaurants, eux, sont, sans remonter à l’Arabie, disons depuis le XVIIe siècle, l’endroit des rencontres, des discussions, des décisions, de la rêverie. Fermer les cafés c’est insulter les Encyclopédistes, les Surréalistes et les Existentialiste, sans oublier les Hussards d’Antoine Blondin et Roger Nimier. Pour s’en tenir à Paris, le Procope a vu passer des génies. A Venise, le Florian est un endroit où souffle l’esprit dans le moindre recoin.
Claude Sautet a très vite su s’entourer de créateurs hyper doués. En 1960, il tourne Classe tous risques avec Lino Ventura, d’après le roman de José Giovanni qui collabore au scénario avec Pascal Jardin. Que de talents ! Dix ans plus tard, ce sera Les choses de la vie, tiré du roman de Paul Guimard, première collaboration avec Jean-Loup Dababie (1938-2020) qui inaugure un temps fort du cinéma. On n’avait plus connu une telle osmose créatrice depuis Marcel Carné et Jacques Prévert.
L’album est un kaléidoscope d’émotions rythmé par l’iconographie et le texte sur six chapitres qui nous permet de revivre le parcours du cinéaste de l’amour et de l’amitié. Filiation évidente avec Jean Renoir et John Casavettes. On revoit l’enfance en banlieue, le Paris éternel avec dans les rôles principaux - les acteurs majeurs de l’époque Sautet- et dans les rôles secondaires, la voiture, les cigarettes et la culture américaine à travers les influences cinématographies.
Si Claude Chabrol a ausculté la bourgeoisie dans un contexte de roman policier, Claude Sautet, lui, a diagnostiqué les failles et les bonheurs intenses de ses contemporains.
La (F) Rance de Macron a fermé les cafés, les restaurants et les librairies. On nous condamne à l’hôpital, dans l’attente du cercueil pour nous claquemurer. Pour fuir la bêtise de ceux qui nous gouvernent- attentifs à laisser ouvert le PMU- ouvrons l’album d’Hélène Rochette. On peut y voyager sans masque. Respirer la fumée des clopes de Michel Piccoli sans attraper le cancer. Boire sans risquer la cirrhose. Vivre ne tue pas.

-Le Paris de Claude Sautet, par Hélène Rochette. Parigramme/ LCP,160 p., 19, 90 €

Stades mythiques du foot, par Rémy Fièvre (Larousse)

Dans cette période de C-19 qui a vidé les stades, il très intéressant de lire l’album de Rémy Fière consacré aux enceintes de son choix. Choix que l’on partage, hormis le stade - ou terrain- qui fut le berceau de sa passion. Chacun le sien, parfois un endroit tout pelé (!), sans un brin d’herbe et encore moins de public et donc de gradin. Et ce n’est pas non plus forcément Wembley ou Gerland et le chaudron des Verts. Ces deux derniers ne sont pas dans le livre, ce qui met à égalité l’OL et l’ASSE. Pour une fois ! Notre premier stade souvent vétuste a disparu, tel le Stade du Ray, à Nice, là où j’ai attrapé le virus du football, un très bon virus. Il n’y est pas dans l’album: cela se comprend, il fallait être Niçois pour aimer le stade du quartier Saint Maurice, au bas de Cimiez. Les stades français retenus: le Parc des Princes, le SDF, le Vélodrome, Bollaert… C’est fou comme Lens est aimé en France. Il faut dire que le stade lensois a un grande cote en France. La ville compte 31 000 habitants quand son stade est allé jusqu’à accueillir presque 49 000 spectateurs !
L’album nous transporte dans les plus belles tribunes du monde: Argentine (Bombonera), Brésil (Maracana), Naples (San Paolo), Montevideo (Centenario), Autriche (Prater), Hongrie(Nepstadion), Olimpico (Rome), Ecosse (Hampden Park)… Il y a aussi : Luzhniki (Moscou), Olympiastadion (Berlin), Anfield (Liverpool), Celtic Park (Ecosse), Monumental (Buenos Aires). Tous les stades sont présentés par une double page sur le lieu, plus deux pages sur les temps forts avec parfois l’impression d’une personnalité (souvent un ancien joueur) liée au cadre sportif.
Le bel ouvrage ne fait pas l’impasse sur les stades qui sont devenus des lieux maudits, tels le Heysel (1985) en proie aux hooligans des Reds de Liverpool. Ce jour-là, j’étais chez moi, tout heureux d’attendre Juve-Liverpool, en direct à la télé. Au lieu du paradis, ce fut l’enfer sur terre. Il y a aussi Hillsborough et ses asphyxiés. Bastia et sa tribune qui s’effondre. Sans oublier, le Nacional (Chili) car les stades, quand ils sont sous le joug d’une dictature, deviennent des enceintes de la répression.
Très bien maquetté, l’album nous montre l’importance du public dans un match de football, ou d’un autre sport.
Pendant le règne du C-19, on ne voit plus que des matchs devant des bancs vides. Tous les stades sans spectateurs rendent le football insipide. Ce n’est plus qu’une réunion de millionnaires qui jouent pour pouvoir toucher leurs énormes salaires liés aux droits télés. A la vérité, le football sans public c’est comme un film joué devant une salle vide.
Si les stades sont des lieux mythiques c’est grâce à l’osmose du public et des joueurs lors de certaines rencontres extraordinaires. Quand on entre dans un stade vide, on se surprend à parler doucement. On est saisi aux tripes par le silence religieux qui s’en échappe et qui contraste avec les clameurs qui sont soudain au volume 0. On se réjouit alors de bientôt les entendre lors de la prochaine messe. Le football est une religion qui a besoin de prêtres mais qui ne peut pas se passer de fidèles. Remy Fière nous le rappelle. A défaut d’être un révérend c’est une référence.

-Stades mythiques du foot, Rémy Fière. Préface Youri Djorkaeff. Larousse, 208 p., 19, 95 €

Vive les Librairies libres ! Les commerçants sont victimes de discrimination

16.11.20 | par morlino | Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS, ANQUETILLEMENT, LA REVUE DE STRESS

Les Français qu’il traita de “veaux” l’ont mis dehors du pouvoir mais pour remplacer par qui ? Un fumeur de cigarettes. Un joueur d’accordéon. Un polygame. Un buveur de Corona. Un traître. Un benêt. Et un Kennedy discount. Joli tableau. “Après lui, le déluge”. J’ai vécu 18 ans sous de Gaulle. Je vois la différence. On est passé de Cruyff à Fargeon ! De Pessoa à Marc Lévy ! De Goya à Carzou ! Parfois, je suis content que les librairies restent fermées, ainsi les mauvais livres ne se vendent pas. Ils abîment ainsi moins les cerveaux des lecteurs qui croient que Ducasse est un cuisinier.

En France, le haut du panier, l’élite, le PAF et tous les ratés de la capitale qui se croient arrivés parce qu’ils ont un emploi ronflant, parlent des commerçants avec un mépris constant. Ils ont tant l’habitude de ramper devant les gros comptes en banque planqués au Luxembourg et en Suisse, ou dans d’autres enfers fiscaux, qu’ils n’ont plus aucune notion du langage.

“Petits commerces”
“Petits commerçants”
“Commerces non essentiels”

Au mieux, on entend:
“Commerces de proximité”

Derrière ces appellations dégradantes, il y a des femmes et des hommes qui aiment leur métier, qui paient leurs impôts, qui animent les villes et les villages. Qui maintiennent la France vivante.

Quand on marche dans la France de Macron, on ne voit plus que la mort de partout. Tout est éteint, vide de présence humaine. Tous les commerces semblent des annexes de pompes funèbres.

La France de Macron c’est 300 000 SDF. Lui qui a promis un pays sans SDF dès qu’il serait élu.

La France de Macron c’est 10 millions de pauvres.

La France de Macron c’est la crise sanitaire + la crise économique.

Dans notre pays, les deux plus grands bienfaiteurs sont l’Abbé Pierre et Coluche. Cela devrait faire réfléchir les politiciens de métier, disons plutôt les carriéristes de bas étage.

A Monaco, les librairies sont ouvertes. A Nice, elles sont fermées.

Pourquoi porte-t-on des masques si nous devons rester chez nous ?

Demain, ils vont nous dire: “On vous a sauvé la vie !”

Attention ! les veaux peuvent refuser d’aller à l’abattoir.

King Hamilton: 7e sacre mondial et 94 GP de F1 (Série en cours)

16.11.20 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON

Dimanche 15 novembre 2020
Grand Prix de F1 de Turquie
1er Hamilton, Mercedes
2e Perez, Racing Point
3e Vettel, Ferrari

Parti en 6e position sous la pluie, Lewis Hamilton est parvenu à remonter tous ses rivaux pour remporter son 94e Grand Prix. Où s’arrêtera-t-il ? La série est en cours et elle va se poursuivre. L’avenir lui appartient.
Il a remporté cette course avec la même dextérité que les précédentes.
Hamilton est à ce jour le meilleur pilote de l’Histoire.
Son palmarès parle pour lui.
Très sympathique, il dégage de très bonnes ondes.
Virtuose du volant, il détecte le moindre bruit problème de sa voiture.
C’est le porte-drapeau de toute son équipe.
Il règne sur la F1 avec une grande fraîcheur.
C’est l’opposé de Neymar. Aucune frime.
Il est désormais dans mon tiercé des trois plus grands champions de l’Histoire: Pelé, Ali et Hamilton.
C’est lui qui rend meilleur la voiture et non pas le contraire.

Record de victoires en Grand Prix de Formule 1
1 Lewis Hamilton 94 en 263 courses
2 Michael Schumacher 91 en 307 courses

Classement championnats du monde 2020
1 Lewis Hamilton 307 points
3 Valtteri Bottas 197
2 Max Verstappen 170

Nombre de sacres de champion du monde
1er Michael Schumacher 7 (1994-1995-2000-2001-2002-2003-2004)
2 Lewis Hamilton 7 (2008-2014-2015-2017-2018-2019-2020)
3 Juan Manuel Fangio 5 (1951-1954-1955-1956-1957

La travailleuse équipe de France de Kanté bat les artistes Portugais dans leur stade vide

14.11.20 | par morlino | Catégories: FORZA ITALIA !, FOOT FRANCHOUILLARD, GRAND MONSIEUR

Cruyff et Platini étaient des architectes. Deschamps et Kanté sont des maçons. Un architecte sans maçon n’a que des dessins. Un maçon sans architecte est capable de dresser un mur, même pas très droit. Zidane, l’architecte, voulait jouer avec le maçon Makelele. Le buteur de Deschamps au Portugal fut Kanté, ce qui n’est pas un hasard. D’habitude, Deschamps a une équipe de maçons avec un feu follet devant: Mbappé actuellement blessé. Kanté est un soldat exemplaire: comme il sent bien le jeu, c’est un immense récupérateur et bon premier relayeur. Toujours volontaire, appliqué. D’une humilité incomparable. Le joueur rêvé dans sa fonction. Un vrai trésor défensif.

Samedi 14 novembre 2020
Ligue des Nations
Portugal 0-1 France
But: Kanté (52e)

Ecrit après le match:
L’équipe de France de Deschamps est à l’image du joueur qu’il fut: pas spectaculaire, accrocheuse, hyper travailleuse, collective, ne lâchant rien. Il faut saluer tout ça que l’on ne voit pas trop rarement en France. Bien sûr pour le spectacle, on repassera. Deschamps c’est l’anti-spectacle. Seul le résultat l’intéresse. Il a raison, c’est le but. On ne peut pas lui reprocher de ne pas être Cruyff. Deschamps est surtout intéressé par le fait de briser le jeu adverse et de récupérer le ballon. Son Zidane à lui c’est N’Golo Kanté, joueur exceptionnel dans son registre: grand récupérateur, gros travailleur, infatigable. Il a été l’unique buteur ce qui veut dire qu’il a suivi l’action. N’Golo Kanté est un joueur ô combien précieux. Quelle chance pour l’équipe !
L’autre satisfaction ce fut Adrien Rabiot. Là Deschamps a montré qu’il est intelligent, puisqu’il l’a repris en EDF. Rabiot est enfin celui qu’on voulait voir. Le fait qu’il joue à la Juventus Turin a aidé son éclosion: solide, sait bien doser ses passes, élégant en plus. Vous rajoutez à ce duo du milieu, Pogba qui s’est démené pour montrer qu’il n’était pas cuit, et Griezmann qui a fait son match, plus Varane solide… Ces trois joueurs moribonds en clubs ont besoin de l’EDF. Deschamps, le sait et les aligne car il sait qu’ils vont lui rendre sa confiance. Lloris a été déterminant comme toujours à 98%. Donc les Bleus ont gagné la bataille du milieu dans un stade vide qui les a aidés par son silence. L’équipe de France n’est pas belle à voir si on veut voir du jeu, mais elle est intéressante à suivre dans son jeu défensif. Devant, c’est à l’emporte-pièce. Cela sourit ou pas. Sans Mbappé c’est plus difficile.
En face, le Portugal s’est fait manger dans les duels, et dans la récupération et le pressing haut.
Deschamps a le mérite d’avoir tourné la page lourde et minable de la fin de l’époque Domenech. Les amateurs de jeu offensif resteront toujours sur leur faim avec Deschamps, mais la victoire lui donne raison. Il fait de son mieux. Il ne faut lui demander ce qu’il ne faisait pas comme joueur. Quand on aime le football, le jeu défensif de Kanté est aussi beau que le football offensif de CR7 pas au top après le C-19 qui l’a cloué au sol pendant plusieurs jours. L’attitude si humble de Kanté est très belle à voir et fait du bien dans ce monde de football plein de morgue. Lui n’est pas hautain comme tant de joueurs si peu intéressants. Kanté est une antistar par excellence. Détail croustillant: Deschamps a commis la faute incroyable de ne pas l’aligner lors du coup d’envoi de la finale de l’Euro 2016 perdu au SDF devant le Portugal. Cela lui a servi de leçon. Impossible de se passer d’une telle sangsue, d’une poulpe infatigable, d’un homme qui dégage tant de bonté, de générosité et de sérieux. Kanté est à la fois Matuidi et Vieira, un homme qui compte double, voire triple tant il se démultiplie sur le terrain. Contre le Portugal, il mérite la note 10.

Ecrit avant le match:
La star de l’équipe de France c’est D. Deschamps: il a remis de l’ordre et gagner la Coupe du Monde 2018. Entretemps, il a perdu l’Euro 2016 au SDF. C’est tellement la star du groupe qu’il a été conservé. En Italie, il aurait été remercié, le soir même de la défaite contre le Portugal de Ronaldo, blessé par Payet, ce qui reste le fait le plus marquant de la carrière du Français qui n’a jamais marqué un seul but en C1 alors que CR7 est en est le recordman absolu avec 131 buts. Quatre ans, après cette défaite, CR7 est toujours fidèle au poste, de meilleur joueur du monde, statut partagé avec Messi tandis que Payet est une ombre à Marseille.
L’équipe de France est d’ailleurs un théâtre d’ombres de titulaires indiscutables: Varane (Real Madrid), Pogba (Man United), Griezmann (Barcelone) et Giroud (Chelsea). (Le monde entier c’est que Giroud a sa place en pointe parce que Benzema a été exclu des Bleus). Quand ils ne sont pas titulaires c’est pour démontrer que sans eux l’équipe de France ne vaut rien, comme lors de France 0-2 Finlande. Varane fait pâle figure au Real, Pogba est invisible dans le milieu de terrain de MU, Griezmann ne s’impose pas au Barça et Giroud est un fantôme à Chelsea. Jadis, Deschamps disait qu’il fallait être titulaire en équipe de France pour y jouer. Ce temps-là est révolu. Désormais, l’Equipe de France est là pour permettre aux joueurs en difficulté de se refaire une santé médiatique. Ils sont obligés de se décarcasser en EDF, ce qui arrange bien Deschamps ! Les clubs payent en fait des joueurs pour les offrir à la FFF.

Le football est actuellement massacré:
-Mbappé, blessé, est convoqué en EDF. Incroyable, il prend la place d’un autre pour faire la risette aux sponsors et alpaguer les téléspectateurs qui n’y comprennent rien.
-Mbappé et Neymar ne sont pas pressés de resigner au PSG car ils veulent des garanties sur le recrutement alors qu’ils ont été recrutés pour gagner la C1. A vrai dire, les deux joueurs sont surtout bons en C1.
-Les matchs ont repris uniquement pour que les clubs et les fédérations touchent les droits télés. Les tribunes sont vides mais plein de joueurs sont contaminés par le C-19. Après le match contre la Finlande Ben Yedder a été contrôlé positif au virus. A-t-il été contagieux ? A suivre… A Nice, quasi toute l’équipe est HS et le show must go on ! Le football est un foyer de C-19 mais chut! faut que le tiroir-caisse fonctionne.
-Des débutants font une poignée de matchs en L1 et puis sont vendus des millions d’euros en Premier League.
-La VAR est un fiasco.
Ainsi de suite. Il n’y a rien qui va. La preuve: depuis l’éclosion de CR7 et Messi, aucun autre grand joueur n’a confirmé un statut de géant: Neymar, Mbappé, Hazard sont des intermittents du spectacle. Ils ont bien de la chance quand on songe de Maradona a gagné des clopinettes par rapport à eux.

Ce soir je suis 100 % pour le Portugal. C’est le football que j’aime. Entre Fernando Pessoa et Guillaume Musso, il n’y a pas photo. Si la littérature se résumait aux livres de ce “romancier à succès” ou à d’autres au même degré d’insignifiance, cela fait longtemps que je ne lirai plus une seule ligne. La littérature doit vous élever et non pas vous mettre plus bas que le caniveau. Je suis CR7 depuis le début des années 2000, grâce à mon ami cordonnier Lino Barbosa qui ne l’a signalé. En 2003, j’ai fait floqué une maillot portugais à son nom. Le vendeur m’a dit que je me trompais car “il fallait prendre le maillot du Brésil". Sur Europe 1, je parlais de lui sans cesse quand j’entendais dire à propose du Brésilien: “Ronaldo, le vrai". En 2020, CR7 a mis son homonyme aux oubliettes. CR7 est le meilleur buteur européen, toutes sélections confondues: 102 buts, série en cours pour devenir le meilleur buteur mondial depuis plus d’un siècle.
Le Portugal a aussi Bernardo Silva, Joao Felix, Bruno Fernandes et Diago Jota.
La France est avantagée par l’absence de public et aussi par la rage qui va animer les Français (Varane, Pogba, Griezmann et Giroud) qui sont depuis des mois la risée des amateurs de football qui savent qu’eux peuvent rater 20 matchs de suite sans aucune conséquence internationale alors que Hatem Ben Arfa a vu sa carrière internationale fracassée après la défaite en Angleterre suite à la série d’attentats à Paris. Ben Arfa n’a pas eu droit à un seul nouvel essai, et le fait qu’il ne soit plus international fait du mal à sa carrière car son image en a pris un coup. Si Ben Arfa avait été sélectionné en 2018, il serait champion du monde comme Adil Rami, ni plus ni moins.
Ben Arfa est victime d’une politique discriminatoire. Dire qu’il en correspond pas au schéma tactique c’est pour endormir la presse. Ben Arfa a plein d’atouts qui peuvent faire la différence. Il peut apporter considérablement. Ses qualités de dribble, son inspiration, ses accélérations tout en conservant la balle n’ont pas d’équivalent chez les Bleus. Il est très aimé des coéquipiers et en plus il était la coqueluche du supporters. C’est un talent laissé de côté. Dommage qu’il ne peut pas jouer avec la Tunisie. En France, on n’aime plus les artistes. La présidence Macron interdit le cinéma, le théâtre, les concerts, les librairies. Tout ce qui exprime la liberté est condamné, bâillonné, puni, interdit. Sa milice nous traque au lieu de chasser les terroristes. Le C-19 rend service au pouvoir: toutes les manifestations hostiles sont interdites. Démocratie totalitaire !

Cible des terroristes, la France de Macron traque les "gens qui ne sont rien" alors que 1/4 des familles n'ont que 5 € par jour

13.11.20 | par morlino | Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS

Les policiers de Macron ont ordre de durcir la répression et donc de traquer les passants qui sortiraient sans raison, dont des concitoyens qui ont vécu sous le nazisme. En 2020, on sait maintenant ce qu’ont vécu nos grands-parents et parents à l’époque Pétain sous le joug d’Hitler. La police de 2020 nous traque comme celle de Vichy. On a l’atroce impression d’être des délinquants en pleine période terroriste. Et dire qu’ils ont des agences de com.! Ils angoissent encore et toujours plus les citoyens qui n’ont plus d’argent, qui risquent d’avoir la gorge tranchée au coin de la rue quand ils ne sont pas exposés à choper le C-19.

Tous les jours des gens meurent en voiture, et les voitures ne sont pas interdites.
Tous les jours des gens meurent à cause des cigarettes, et les tabacs restent ouverts.
Tous les jours des alcooliques meurent, et la vente de vin, d’alcool, est toujours légale.
Jamais personne n’est mort lors d’un achat de livre, et les librairies sont toutes fermées.
Les “petits commerces” sont décapités par leur propre pays !
Vraiment ce gouvernement est l’un des pires depuis Pétain et Laval.
On remarquera qu’ils sont tous d’accord puisqu’aucun ministre ne démissionne. Ils sont aussi tous d’accord pour fermer les “petits commerces”, les librairies, “toutes ces choses pas nécessaires", disent-ils. Eux le sont-ils nécessaires ?
Le président accepte officiellement le mensonge, la faute ou/et l’erreur- appelons cela comme on veut- puisque des ministres qui ont dit: “Le masque n’est pas utile” avant de nous l’imposer sont toujours bien au chaud à leur poste.
On voit défiler à la télé cette caste gouvernementale qui met le pays K.O. parce qu’elle se plie aux exigences des médecins qui se vengent d’avoir été tant mis sur le bas-côté depuis des décennies. On remarque aussi que les députés ne servent à rien. Les vrais chefs en 2020 sont les médecins qui dictent leurs quatre volontés.

Un Etat qui interdit la culture et qui nous impose le réel cela s’appelle du fascisme.

Que restera-t-il de la France de Macron ?

Des attentats en série.

Des morts que l’on aurait pu épargner avec une forte police.

Des morts en série, faute d’un hôpital public bien organisé.

On nous tue dans la rue et on crève à l’hôpital.

Dans tout le pays les librairies sont fermées, ce qui équivaut à la censure.

200 000 “petits commerçants” annoncent qu’ils sur la pente de la faillite à cause du gouvernement et non pas du C-19.

La pauvreté augmente en raison du confinement mis en place à cause de la destruction de l’hôpital public.

En 2020, 1/4 des familles en France n’ont que 5 € pour vivre.

Les nouveaux pauvres sont la marque de fabrique de la présidence Macron.

10 millions de désargentés en France. 15 % de la population.

L’insécurité va augmenter fissa: quand on n’a plus d’argent pour manger, on vole.

Le pouvoir central parisien a toujours détesté les “petits commerces".
Le “petit commerçant” a toujours eu mauvaise presse:
Poujadiste !
Fan du CIDUNATI !
Bons qu’à faire le journal de 13h de “Jipé” Pernaut !
L’épicier en bas de chez nous est désigné: “l’Arabe du coin”, comme l’on disait du maçon de jadis (depuis Portugais): “l’Italien qui siffle tout le temps".

Tout est de la faute des “petits commerces”, semble-t-il. C’est le contraire: on se contamine plus dans les hypermarchés que dans les magasins à échelle humaine.
On pouvait très bien faire circuler groupe par groupe tous ceux prêts à aller dans les “petits commerces".

La pandémie engrosse les “grandes surfaces", la pharmacie, les géants du net, les télés aux mains des puissants qui continuent d’agrandir leur fortune en plein confinement.

La devise “Liberté. Egalité. Fraternité” a été jetée à la poubelle.
Nous ne sommes plus que des numéros comme celui que les nazis tatouaient sur le bras de leurs victimes dans les camps d’extermination.

Fermer les librairies françaises en 2020 est un autodafé

« Là où on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes. »

— Heinrich Heine

Fermer les librairies en France, sous le règne du virus et du terrorisme est une décision qui renvoie au nazisme.

Sous le C-19, le gouvernement en profite pour fermer les librairies et bâillonner tous les créateurs du pays. Avec cette décision fasciste seuls peuvent parler ceux qui appartiennent au PAF et donc qui rampent devant le pouvoir médiatique. Par créateurs j’entends aussi ceux qu’on désigne “petits commerçants” que j’aime particulièrement car ma famille paternelle appartient au monde du “petit commerce” qui est en fait le plus GRAND.

Quand Macron rend hommage à Genevoix, il ferme les librairies !

11.11.20 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES

Lorsque Macron entend le mot librairie, il les ferme ! Tout ça à cause d’une épidémie d’impostures politiques.

Mercredi 11 novembre 2020
La panthéonisation de Maurice Genevoix

La présidence Macron restera celle qui a fermé les librairies. HIS-TO-RI-QUE !
De surcroît, il a le culot de célébrer Maurice Genevoix. C’est cracher sur la tombe de tous les Poilus.
Bien sûr, je n’ai pas écouté son discours. Lors de l’hommage au professeur décapité Samuel Paty, celui qui a endossé un costume bien trop grand a scandaleusement plagié André Malraux, associant le visage de l’enseignant à la République alors que Malraux associa celui de Moulin à la France.
Macron n’est pas de Gaulle, et R. Bachelot n’est pas Malraux.
On le savait. Chaque jour, ils le confirment.
Ils ne sont que deux marionnettes de la politique spectacle.
Le pays est à l’agonie et eux se font mousser sur le cadavre de Maurice Genevoix.
Macron est digne de Sarkozy et Hollande: un oisif qui se sert de notre pays au lieu de le servir.
Ce président, comme ses prédécesseurs, est atteint de surdité: il n’entend pas les cris d’un peuple étranglé par le pouvoir. Les Français sont condamnés à se morfondre chez eux par des gouvernants qui paradent à la télévision. Hier, les Allemands nous tiraient dessus. En 2020, c’est le gouvernement de la France qui attaque les Français avec de la répression qui se cache derrière les mesures sanitaires. Ce qui fait le plus défaut à la clique gouvernementale c’est l’intelligence.
Hier, les Gilets jaunes. Aujourd’hui, c’est au tour des “petits commerçants” d’être excédés. Ils ne peuvent même plus travailler. On leur casse l’outil de travail.
Et pendant ce temps, le président Macron salue la mémoire de Maurice Genevoix alors qu’il a cloué le bec à tous écrivains qui ne peuvent plus présenter leurs livres dans les librairies de France interdites d’accès. Décision de Taliban dans une démocratie totalitaire.

Le dialogue Hollande-Macron: "Ce n'est pas trop dur en ce moment"

11.11.20 | par morlino | Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS, BARCA ES MES QUE UN CLUB

Le 11 novembre 2020, le dialogue entre les deux derniers présidents. Le mot dernier est plus important que président.

Hollande: “Pas trop dur en ce moment ?”
Macron: “Je voudrais qu’on en parle…”

Une pitoyable mascarade entre deux présidents qui ont été élus car en France il n’y a plus de belle et grande personnalité que la politique intéresse parce que ce n’est plus qu’un repaire d’exécutants de l’économie des géants: GAFA, marchands d’armes, richissimes hommes d’affaires…

De Gaulle (L'Appel du 18 Juin 1940) à Macron("les gens qui ne sont rien"

09.11.20 | par morlino | Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS, LA REVUE DE STRESS

L’actuel locataire de l’Elysée, a été élu parce qu’il n’y avait rien contre lui. Rien ni personne. Alors, on a voté contre, et non pas pour. Le sait-il ou a-t-il la mégalomanie de croire qu’on l’a élu pour son talent de rassembleur lui qui a désuni le pays ?
Cette présidence 2017-2022 est une catastrophe pour la France. une de plus qui rallonge la déplorable série. Ne peut-on pas un jour avoir mieux que ce qui a été ?
Rien n’a été rétabli dans les hôpitaux, dans la sécurité. Les deux pièces essentielles de la Nation.
Pire, tout s’écroule de plus en plus. Lundi 9 novembre 2020, triste jour de l’anniversaire de la mort du général, son lointain, très lointain successeur est allé sur la tombe de celui qui a dit “Non” à Hitler.
La famille du général aurait dû interdire cette visite qui est une insulte à la mémoire du défunt. Il faut dire que sa tombe, sans caméra, a vu défiler un sacré cortège d’imposteurs depuis la fin 1970.
Cette visite dans le cimetière c’est comme si Plastic Bertrand allait sur le tombe de John Lennon.
Le spécialiste des discours sur les citoyens assassinés par les terroristes téléguidés par ceux qui veulent se venger du colonialisme, du massacre de Sétif et j’en passe, s’est autodétruit lorsqu’il a dit que dans les gares on croisait “ceux qui ne sont rien".

Dans sa bouche d’énarque, on sait ce que cela veut dire:
1/ Ceux qui ne gagnent pas au moins 20 000 euros par mois.
2/ Ceux qui sont inconnus des médias.
Donc cela fait des millions et des millions de gens qui se sont séparés de lui. Vraiment un piètre politicien: se couper d’autant d’électeurs… Jamais il n’aurait dit ça avant d’être élu. Visiblement, il a la mémoire courte, et surtout aucune reconnaissance envers ceux qui l’ont mis là où il est, même si son électorat sent plus la rue de la Pompe que Belleville.

Il a eu les Gilets Jaune, hostiles envers ce banquier plein de morgue. Georges Pompidou n’a jamais donné cette impression. Ils n’ont que la banque en commun. Pompidou était un fin lecteur, lui.
A présent, il a tous les “"petits commerçants” de France.
Face au président de la république en exercice, on n’a même plus envie d’avoir du respect. Cela contribuerait à renier nos valeurs qui consiste avant tout de ne jamais avoir le regard hiérarchique. La personnalité compte plus que la fonction. Hélas! la vie sociale conduit à faire le contraire, par peur de réduire son champ d’action.
Cette présidence restera celle du mépris de caste. Encore pire que celle de Sarkozy. Avec lui au moins, on savait à quoi s’en tenir. Et de sa clique aussi: inutile d’évoquer son premier ministre et son ministre de l’intérieur. La tambouille fut bonne. On peut conserver le présent de l’indicatif, car la retraite ils y ont droit. Hollande ? Lui c’est le fossoyeur en chef du pays, le remplaçant de DSK trop occupé par sa braguette.
Macron avec “ceux qui en sont rien” fait le pont avec Hollande qui nous appellent “les sans dents".
Restons en alerte, pour ne plus subir les conséquences du passage au pouvoir de ses incompétents.
Ils ont eu les faveurs du suffrage universelle car notre pays n’a plus de grand homme d’Etat. Les plus intelligents, les plus sincères, les plus sensibles se dirigent vers d’autres destins.
Il est vrai que pour se distinguer, il faut hélas! une guerre.
Paraît-il que nous sommes en guerre. Ils ne savent même pas utiliser les mots.
Ils sont surtout incapables d’assurer la sécurité du pays, abrités derrière le fameux: “On ne peut pas mettre, un policier derrière chaque habitant". N’empêche, ils en mettent plusieurs derrière chaque politicards !
Une personne suffit à semer la terreur. Pauvre France, tu es abandonnée à ton sort.
Sois tranquille, dans un silence assourdissant, nous sommes des millions à veiller sur toi.

Les 70 ans de la mort du général de Gaulle: de Romain Gary et André Malraux à Emmanuel Macron

09.11.20 | par morlino | Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS, GRAND MONSIEUR

Le général de Gaulle est mort le 9 novembre 1970. Auparavant, la France l’a évincé du pouvoir. La patrie reconnaissante ! Tout ça parce qu’une poignée d’agités du bocal se prenait pour le Che. Rien que des fils de bourgeois qui se croyaient en 1789. Ils étaient communistes avec des briquets Cartier en guise de Zippo.
Le général a interdit qu’on l’on convoque les officiels pour sa mise en terre. Interdiction absolue. Uniquement les proches, les habitants de Colombey et les amis sûrs dont Romain Gary et André Malraux. Deux vrais écrivains, de bons écrivains, de grands écrivains. Pas des plumitifs. Le général de Gaulle aurait pu leur demander d’écrire ses discours mais non, il les écrivait lui-même car il était aussi un écrivain qui se battait avec la langage. Il existe une langue de Gaulle, comme une langue Audiard. De Gaulle dans sa jeunesse fut la plume de Pétain, version héros. Pas le pantin nazifié. Ensuite, la qualité des “nègres” a chuté comme le reste.
Le 9 novembre 2020, on assiste à la récupération du général de Gaulle.
L’actuel locataire de l’Elysée en tête de cortège. Lui qui ferme les librairies, les théâtres, le cinéma et toute la culture. Qu’attendre d’autres de quelqu’un qui nomme à la culture une dame qui est plus proche de Danielle Gilbert que de Simone Veil. Qu’attendre d’autres de quelqu’un qui a confié la garde du patrimoine architectural à un animateur télé qui est censé avoir écrit… 22 livres depuis 2013. Mazette !
On est passé des oeuvres de Gary/ Ajar et de Malraux, au vide spirituel.
Quand l’un (Hollande dit le Pays-Bas) nous traite de “sans-dent” (selon l’une de ses maîtresses), l’autre (Macron) estime que nous appartenons à “ceux qui ne sont rien” comme il l’a dit dans le hall d’une ancienne gare.
Le niveau de nos présidents de la République ne fait que baisser.
Le pire c’est qu’ils se croient tous écrivains: Sarkozy et Hollande publie sans cesse des pages qui ne peuvent même pas servir de papier toilette.
VGE, lui est un a-caca-démicien, comme dirait Aguigui Mouna. Il publie un nouveau torchon littéraire: Loin du bruit du monde, à éviter de toute urgence. En couverture, un éléphant. Ca trompe énormément ! Un souvenir inconscient des bijoux de Bokassa ? J’ai lu le premier chapitre sur Amazon. Affligeant de platitude. Purement descriptif. En face de cette prose, celle de Christine Angot est géniale !
Macron qui a annoncé qu’un jour, il passera aussi à l’écriture, pour se servir de sa notoriété. Quand tout son massacre à l’Elysée sera terminé. Quand il faisait du théâtre amateur, il se prenait déjà pour Gérard Philipe mais ce n’était même pas Francis Huster.
Ils veulent tous être auteurs. Sans doute parce qu’ils ont conscience de ne rien faire de leur vie.
Auteurs et pas écrivains. Impossible de s’inventer écrivain.
Ecrire n’est pas un divertissement pour oisifs.
J’ai honte pour la France.
Il faut dire que je fus à bonne école. Mon grand-père maternel maire de Contes dans l’arrière-pays niçois, a été révoqué par les miliciens de Pétain parce qu’il refusa d’appliquer les lois contre les Juifs. Il a toujours dit qu’un bon citoyen doit s’opposer aux mauvaises lois.
Echarpe tricolore rivé au corps, il a été mis à la porte de la mairie. Renvoyé par des anti-français, par la racaille pronazie dont les héritiers directs quand bien même nous sommes dans un autre contexte- sont aux portes du pouvoir en 2020.

Les magasins fermées par les politiciens c'est la voix ouverte aux faillites, au chômage et au suicide dans une démocratie totalitaire.

08.11.20 | par morlino | Catégories: LA REVUE DE STRESS

Promesse dans le vent. Le passage du locataire actuel de l’Elysée, restera celui de la décapitation, des Gilets Jeunes et de la mauvaise gestion de la crise sanitaire, pour beaucoup à cause de ses prédécesseurs. Au lieu de veiller à ce que plus personne ne dorme dans la rue, comme promis, le gouvernement pousse le peuple dans le caniveau. Rien d’étonnant quand on voit que dans notre pays la justice et la culture sont confiés à un avocat-acteur-people et à une recyclée dans le talk-show. Société du spectacle à fond. Guy Debord nous l’avait prédit. On y est. Avec le contrôle par le net, en plus. Orwell, prémonitoire, aussi. La réalité de la France en 2020: laisser-passer, couvre-feu, culture muselée, économie massacrée, terrorisme implanté, toute initiative personnelle est interdite.

Les commerçants sont à l’agonie parce que le ministère de la santé à pris le dessus sur le ministère de l’économie. C’est du jamais vu: l’économie s’est fait doubler par la médecine.
Le fait de fermer les magasins qui font le lien social de tous le pays provoque beaucoup de détresse financière et donc psychologique. Déjà qu’en temps normal, la vie de ces structures à échelle humaine, souvent familiale, est dure, songez qu’à présent elle est atroce.
On traite les marchands de vestes et de slips comme s’ils étaient des trafiquants de drogue. On les oblige à vendre des chemises, sous le manteau ! On les voit passer des tricots à travers les grilles de leur magasin. On se croirait à la fin de la Seconde Guerre mondiale, à l’époque du marché noir ! A la vérité nous sommes en démocratie totalitaire. On vote pour des gens qui en fait occupent le pays pour nous nuire au maximum. Ils veulent totalement nous dominer: à présent, ils forcent les commerçants à passer par le net pour tout contrôler au maximum.
Il va y avoir une vague de dépôts de bilan, une pluie de faillites, tout ça parce qu’on empêche les commerçants de travailler. La police doit sévir si les rideaux ne sont pas baissés. Ils feraient mieux d’aller coffrer les terroristes en voie de passer à l’action.
Les commerçants ont la vie dure: des charcutiers qui travaillent 70 heures par semaine pour 300 000 euros de chiffre d’affaires par an ne peuvent s’offrir qu’un smic.
Je suis né dans le commerce familial de mon père qui travaillait 112 heures par semaine, sans jamais se plaindre. Vous pensez qu’il s’agit d’une esclavage ? Pas du tout, c’était le plus heureux des hommes. Il n’a jamais eu un patron sur le dos. Il faisait tout, du sol au plafond. Livreur, magasinier, épicier, caviste, fromager, fleuriste, buraliste, droguiste, boulanger, pâtissier, barman, poissonnier, boucher, caissier, comptable… Ceux qui ont pris la décision de fermer les magasins sont des criminels économiques, des terroristes du commerce. Il tue le terreau de la France.
Un universitaire qui a appris la vie dans les livres, a dit qu’il ne fallait pas fermer “les fleuristes, les restaurants, les choses comme ça”. Les choses comme ça ? Vraiment un mépris de caste. Les gens d’en-haut traitent de ploucs les gens d’en-bas.
Après la désertification des villages, voici la désertification des villes.
Il est fort possible que les commerçants se révoltent à la manière des Gilets jaunes. Le pouvoir en place est en train de casser l’économie.
Dans une année dite normale, il y a 10 000 suicides en France. Combien en 2020 ?
Ce deuxième confinement est un fiasco total. Les rues sont pleines. Il est impossible de non vivre.
Si l’on porte des masques c’est pour nous protéger. Alors pourquoi interdire aux citoyens de flâner entre les rayons de livres d’Histoire ou de littérature quand on leur permet de se faufiler parmi les gondoles de sauce tomate et celles de lessive ?

Une poignée de kamikazes traquent 68 millions d'habitants: on ne fait pas la guerre avec un général d'opérette

08.11.20 | par morlino | Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS

Michel Sardou, immense interprète détesté par tous les bobos depuis des décennies. Un visionnaire. Samedi 7 décembre 2020, un hommage aux victimes du terrorisme, a été rendu à Nice, en l’absence du président de la République. Nouvel affront pour les Niçois. Sur l’agenda présent sur le site officiel de l’Elysée, il n’y a rien à samedi. Sans doute le week-end ! Inadmissible. Lundi 9 novembre 2020, il va y avoir toute une mascarade du pouvoir actuel pour récupérer de Gaulle à Colombey. Nouvel affront. Pour ses obsèques, le général ne voulait aucun officiel. 50 ans après, on trahit ses dernières volontés. D’un vrai général à un général d’opérette.

Le terrorisme, la pandémie font le lit du RN.
Tant d’années à désigner le FN comme l’ennemi n°1 des Français.
Pendant ce temps, les terroristes ont fait leur nid en France.
Les régents de la communication se sont tellement trompés que le RN est au seuil de l’Elysée.
Encore quelques décapitations et c’est officiel !

La France de 2022 ?
Les paris sont lancés !
Présidente de la République: M. Le Pen
Premier ministre: N.Dupont-Aignan
Ministre de l’éducation nationale: J. Bardella
Ministre de l’Intérieur: R. Ménard
Ministre de la Justice: G.Collard
Ministre de la Culture: E. Zemmour
Ministre de l’Economie: L. Aliot

Il y aura bien sûr d’autres retournements de veste. Et des retentissants.

Le général de Gaulle serait furax de voir l’arrivée possible à l’Elysée des héritiers de Vichy.
On nous parle de guerre mais où sont les soldats, à part ceux qui patrouillent là où le carnage s’est déjà déroulé ? Quelle esbrouffe tous ses policiers et soldats présents sur les lieux du crime commis! En France, il faut des morts à un carrefour avant d’y voir un feu rouge. A Nice, il a fallu le courage des policiers municipaux pour intervenir. Ils ont reçu les honneurs de la nation. Pour fois, pas à titre posthume. Pour une fois, pas à un clown du PAF.
Si guerre il y a, il faut sortir les blindés et les faire circuler dans tous le pays. On ne fait pas la guerre avec un général d’opérette pour l’Opéra comique. Les politiciens de métier sont surtout là pour se remplir les fouilles. Songez qu’un des leurs occupe un poste bidon dans un comité Théodule européen où il touche plus de 120 000 euros, un revenu annuel non imposable! Et ils osent appeler ça une démocratie. Une démocratie totalitaire !Et que dire de celui qui faisait voyager gratis sa progéniture dans un avion tous frais payés par les contribuables- eux tous imposables- avant de rembourser les billets suite à la bronca. Tout ça pour aller voir jouer le Barça. Ensuite, après avoir occupé Matignon ce communicant de métier avait des vues sur la mairie de Barcelone. C’est vous situer le niveau. Matignon, l’Elysée ne sont pas que des sortes d’Olympia, de Bobino. Les ministères, des Point Virgule. Tout le monde peut y accéder. La preuve, F. Hollande. Il a été ridiculisé en une de Charlie Hebdo, le sexe à l’air. Il fait comme si de rien n’était et parade de média en média, comme si c’était une sommité, une référence. Il a encore plus abîmé la fonction présidentielle que son prédécesseur. Le terrorisme permet aux ringards placardisés par le peuple de revenir mendier un peu de gloriole médiatique. La presse invite ses ratés des urnes qui parlent en playback. On connait la chanson. Rien que des disques rayés. Exemple de mensonges: “-Songez-vous à vous présenter en 2022 ? - Je ferai ce qui sera le mieux pour mon pays …” Tu parles ! Ils ont transformé la devise nationale en: “Prison. Privilèges. Haine.”

La France se laisse ridiculiser par une poignée de terroristes. Lamentable ! Notre grand pays n’est plus un grand pays. Et s’il le reste c’est grâce à Montaigne, Apollinaire et Proust. Pourtant les libraires sont fermées. Une décision digne des Talibans. Ah! faut-il être hypocrites pour inventer ce “click and collect". D’un côté, on ferme; de l’autre, on ouvre en catimini sous un autre système. Pas un cas de C-19 dans les librairies, restaurants, bars et “petits commerces” comme ils disent avec mépris. Combien dans les universités, dans le métro, dans les hyper marchés ?

Tout ce qui se passe actuellement est de la faute 100 % de la caste politique. La relève tarde à se distinguer favorablement. S’il y avait suffisamment d’hôpitaux, de médecins et d’infirmières, ce ne serait pas la panique générale. Idem pour la police. Pour se laver les mains, ils disent: “Le risque zéro n’existe pas…”
Non seulement l’épidémie nous démontre que l’hôpital public a été cassé par l’incompétence des dirigeants successifs mais en plus ils massacrent l’économie. Ils mettent K.O les commerçants. Ils vont jusqu’à fermer les librairies. Le gouvernement décapite les écrivains !
Le virus permet aussi aux médecins d’avoir le premier rôle. Les politiciens qui culpabilisent d’avoir massacré la médecine publique se mettent en retrait comme des enfants honteux d’avoir désobéi à leurs parents.

Finalement cette fermeture des librairies est logique vu le niveau des politiciens actuels. De Gaulle, Pompidou et Mitterrand aimaient vraiment les livres. VGE est académicien pour s’imaginer qu’il est un auteur mais sa prose est écrite avec une truelle. Sarkozy signe des autographes dans les librairies comme si c’était Alexandre Dumas. Hollande présente des livres à colorier et Macron a les oeuvres complètes de Stéphane Bern. On le Malraux que l’on peut.

Tout ça est un avant-goût du fascisme à la française. A part, sous Vichy, il n’a jamais été ouvertement au pouvoir. Le compte à rebours est lancé. Le Peace and Love n’est plus que dans nos anciens 33 tours. En 2020, ça sent 1933.

Vintage Automobile Club (Morlino/ Gründ), dans La Montagne

07.11.20 | par morlino | Catégories: BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON

Le mythique duel Villeneuve/ Arnoux

«Vintage Automobile Club», une encyclopédie pour les amateurs de belles mécaniques

par Roxane Pouget. La Montagne, samedi 7 novembre 2020

L’aventure automobile sous toutes ses facettes. Entre mythes, culture et société, la voiture symbolise la liberté de se déplacer. Au-delà, hissée au rang d’œuvre d’art, elle passionne les collectionneurs, s’avère reine de compétition. Tour de piste avec Bernard Morlino.
Lui veut mettre les autos dans le salon. Son truc : c’est la belle auto. Érigée en œuvre d’art, à considérer comme une déesse. Une passion pour les belles mécaniques qu’il contracte quelque part du côté de Nice où il naît, surtout à quelques pas de là, au creux des collines de Monaco où il assiste enfant à son premier Grand Prix. Dont il ressent encore aujourd’hui les sensations. Ces pilotes que l’on voit à quelques mètres, ce vrombissement des moteurs, l’odeur de l’huile, cette admiration pour ces as du volant, parce que comme des alpinistes ou des toreros, ils défient le danger. « Jouant leur vie à chaque virage ».
Des vibrations qui ne l’ont jamais quitté et dont il se fait l’écho. Parce que c’est la mémoire de l’automobile qui l’habite, il en connaît tous les ressorts : culturel, sociétal, sportif. Il en détaille toutes les pièces dans son ouvrage Vintage Automobile Club.
Vous, c’est dans la bibliothèque que vous déposerez l’ouvrage. 188 pages pour devenir un expert de l’automobile sous toutes ses facettes : ses pilotes stars, ses destins tragiques, ses constructeurs mythiques, ses anecdotes… Tour de piste avec un éclaireur.

“La Formule 1 continue de fasciner parce qu’il n’y a qu’une vingtaine de pilotes par génération”

BERNARD MORLINO (Ecrivain, biographe)

Interview:

Roxane Pouget:Les passionnés du sport automobile ?
Bernard Morlino:-"À l’époque, j’avais été frappé de voir des gens de tous horizons se passionner et suivre Grand Prix après Grand Prix. Aussi à la télévision. C’est plus compliqué aujourd’hui parce qu’il faut être abonnés à des chaînes sportives et payer pour voir la F1 à la télé. Cela dit, la Formule 1 continue de fasciner parce qu’il n’y a qu’une vingtaine de pilotes par génération. Combien y a-t-il de footballeurs professionnels ?”

La suite de l’interview:

https://www.lamontagne.fr/paris-75000/loisirs/vintage-automobile-club-une-encyclopedie-pour-les-amateurs-de-belles-mecaniques_13866321

Vintage automobile club. Par Bernard Morlino. Postface, la comtesse Anna de Noailles. Éd. Gründ. 188 pages. 24,95 €

Sur SUD RADIO, le 7 novembre 2020, vers la 35e minute, INTERVIEW:
https://www.sudradio.fr/programme/ca-roule/

Varane, Pogba et Griezmann sont toujours en Equipe de France

05.11.20 | par morlino | Catégories: ANTI-FOOTBALL

Il est totalement dérisoire de parler football en 2020 et même d’y jouer. On ne parle pas football quand la maison France brûle de tous les côtés. Les compétitions n’ont lieu que pour l’appât du gain. Les clubs veulent toucher les droits TV. Ecoeurant. Je ne regarde quasi plus les match, à peine 1% des diffusions, juste pour prendre le pouls. Les joueurs ne jouent plus que pour leurs comptes en banque. Mbappé est traité comme Pelé alors qu’il démarre sa carrière. Neymar touche 3 M€ par mois en jouant un football qui ne plait qu’aux journalistes qui ont besoin de lui pour aller quémander une augmentation de leur pitance pour rembourser leur prêt immobilier. Ce football, ils peuvent se le garder ce n’est pas le mien. Ils parlent des livres sans connaître Vauvenargues ? Un écrivain comme Louis Nucéra n’est déjà même plus un souvenir. Lui qui a passé son temps à s’améliorer pour finir par être fracassé par un assassin de la route qui doit penser que Goya est avant tout une chanteuse. Le monde du football est devenu aussi idiot que tout le reste. Avant c’était un refuge pour la spontanéité. Maintenant c’est le repaire des calculateurs. Combien si je quitte Nantes pour Dortmund ? Quand je pense à ce qu’a fait Cantona à MU en 1992-1997 et ce que font tous ses successeurs en 2020, cela revient à comparer une Mercedes dernier cri avec une série de vieux tacots tous rouillés qui n’avancent plus.

Pogba est si fort que MU s’enlise dans les profondeurs du classement.
Griezmann est si fort qu’il ne s’impose pas à Barcelone.
Varane est si fort qu’il fait bourde sur bourde dans la surface du Real Madrid.
Il ne manque plus que Payet que certains consultants voulaient voir Ballon d’or !

Pour justifier l’absence d’Upamecano dans la liste, le sélectionneur a dit que le défenseur traversait une “période qui est moins bien". Pourquoi Pogba n’est pas jugé sur sa forme lui-aussi ?

La vérité c’est qu’il y a un noyau de joueurs qui sont là quoiqu’il arrive. L’EDF est désormais un club qu’on retouche ici et là. C’est la grande réussite de D. Deschamps. En 1982, Platini jouait divinement et ne gagnait rien avec l’EDF. En 2020, Griezmann est transparent mais l’EDF qui joue sans aucun panache ne perd pas systématiquement. On se souvient de France-RFA 1982 mais que reste-il de France-Croatie 2018 ? Rien ! L’équipe de France actuelle est un fantastique somnifère. Si vous avez des problèmes pour dormir, ne ratez pas ses matchs.

Pogba, Varane et Griezmann se servent des bleus pour se relancer. Ils ont de la chance d’avoir la “carte", d’être “dans les bons petits papiers…” A l’inverse de Bean Arfa a qui l’on le milieu du football français mais toujours les bâtons dans les roues.

Autre absent: Pléa. Il est si mauvais qu’il vient de réaliser un triplé. Pléa serait moins bien jouer sur les côtés. Il faudrait envoyer des vidéos au staff de l’EDF. Son coéquipier en Bundesliga M. Thuram lui est retenu parce qu’il plus axial. Position de Giroud, lui aussi intouchable. Avec une jambe dans le plâtre il serait toujours aligné.

2020, année fasciste

03.11.20 | par morlino | Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS, LA REVUE DE STRESS

A voir sur France 2, cette très réussie série interprétée par Samuel Labarthe et Constance Dollé, réalisée par François Velle qui a de qui tenir, étant le petit-fils d’André Chamson. Ici, on perçoit l’âme du général et celle de sa femme. Pour une fois, on est loin de la potiche proposée par toutes les autres actrices. Labarthe est lui aussi exceptionnel. Curiosité: Malraux par F. Huster qui le singe trop mais l’important est de ressentir l’amitié De Gaulle-Malraux. Aujourd’hui, on a droit à Macron-Bern. No comment ! Nos dirigeants actuels sont les champions des minutes de silence. Ils sont surtout bons à mettre des policiers et l’armée après les crimes accomplis.

On ne peut plus faire un pas dans la rue, sans un laisser-passer.
Le couvre-feu est instauré.
Les librairies sont fermées alors que chez nos amis belges, elles restent ouvertes.
Dans les grandes surfaces, le rayon livre est interdit d’accès.
Pas de cinéma ouvert. Encore moins de théâtre. Le gouvernement Macron fait ce que les nazis n’avaient pas osé. On dirait qu’il oeuvre pour la cause qu’il dit combattre !
L’économie du pays est massacrée par l’équipe gouvernementale en place menée par le bout du nez par une armada de médecins qui ont pris le pouvoir. Ils massacrent l’économie comme ils ont massacré notre santé avec l’absence initiale des masques.
Tout çà parce que la caste politique a dénigré l’hôpital public, comme tous les autres secteurs essentiels du pays: police, pompiers, école, poste…
Incompétence gouvernementale, passée et présente. Ils ne gouvernent qu’au jour le jour. Sans vision à long terme. D’innombrables lits ont été retirés pour faire des économies de bout de chandelle. Résultat: il faudra dépenser des milliards pour rattraper leur négligence. Bien sûr, on ne sait jamais qui fait quoi. Tout le système est basé sur l’opacité
Le C-19 a instauré le fascisme en France. Depuis Vichy, on n’avait pas vu autant d’interdiction. On nous impose de rester chez nous tels des pestiférés.
Conséquences: dépression, éclosion de nouveaux pauvres, violence intramuros, commerçants poussés à la faillite… La décadence française est programmée par ses chefs.

Dès que l’on met le nez dehors, on risque de se faire égorger, décapiter.
On a tué un enseignant, un sacristain. Et aussi deux catholiques ciblées.
Ils ont décapité le professeur, et aussi l’enfance de millions d’enfants qui ont perdu leur jeunesse bien trop tôt.
La France est un nid à terroristes qui sortent de l’ombre quand bon leur semble.
L’abolition des frontières a transformé l’Europe en poubelle du monde.

Tous les anciens politicards sur la touche se servent des attentats pour faire de la com.
Un ancien ministre de l’Education nationale pleure des larmes de crocodiles sur l’école publique alors qu’il a mis sa marmaille dans le privé. L’imposture a pignon sur rue. Et ils ont micro ouvert.

Tout le pays est masqué.
Dans les magasins ont fouille séparément les hommes et les femmes.
On se croirait sous le joug des islamistes.

Seuls les puissants ont le droit de travailler. Quel mépris de dire “les petits commerçants".
Le fascisme est installé en France. Pas besoin d’attendre l’arrivée de qui vous savez.
C’est le répétition générale !

Les cimetières ne désemplissent pas. Ils jouent à tombeaux fermés.
Les pompes funèbres sont les grandes gagnantes avec les grandes surfaces.
Au rayon des surgelés, on y rangera bientôt les cadavres qu’on ne peut plus enterrer.
“Click and collect” les macchabées. Ils fourniront les cercueils à monter soi-même.

Adieu à Nobby Stiles (1942-2020), héros de Man United

03.11.20 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, LE CINEAC, AVENUE DE LA VICTOIRE

Pour honorer Nobby Stiles, les Red Devils de 2020 ont perdu à Old Trafford, 0-1, devant Arsenal qui n’avait plus gagné à 0T depuis 2006. Quel manque de respect ! Pogba montre ses cheveux. Stiles, son désir de contrôler le jeu adverse. Sans Stiles, MU n’aurait jamais été aussi brillant. Il fallait qu’il récupère le ballon pour le donner à Best et à Bobby Charlton.

Nobby Stiles (1942-2020), est mort très mal en point.
Il faut garder de lui sa rage de vaincre, un vrai harceleur de tibias adverses, une sangsue humaine. Il a défendu le milieu de terrain de Man United avec une rage jamais atteinte. Même Roy Keane fut moins agressif que lui.
Il faisait peur avec sa bouche édentée.
Il courrait, courrait, infatigable.
On aimerait que MU possédât en 2020 un tel joueur de club.
Il a gagné la Coupe du Monde 1966. Et oeuvra très activement à offrir la 1ere C1 à Man United en 1968. Sa grinta était précieuse, décisive. Un amour du maillot jamais feint.
Ce joueur est aussi important que Best et Cantona, mais dans le genre destructeur de jeu adverse.
Il a aidé aussi dans le staff de Ferguson à faire éclore les talents de la génération 1992: Beckham, Scholes, Giggs, Butt, les frères Neville.
Il était reconnaissable entre mille. Sa façon de courir par de petits pas répétés, de suivre son adversaire, pour le mordre aux mollets. Il avait trois poumons.
Un des plus grands milieux défensifs, récupérateurs du XXe siècle.
Immense joueur qui a participé à la construction du grand MU qui n’a rien à voir avec celui de 2020: suffisant, prétentieux, une assemblée de paresseux surpayés. Solskjaer n’y arrive pas. Pourtant il connait tout de MU. Quand on regarde sa feuille de match: il n’y aucun joueur indispensable. C’est Y mais cela pourrait être X ou V. Des intermittents du spectacle. Des joueurs qui incarnent de l’ennui, de la peur, de l’absence de confiance, de la non créativité. Tout l’inverse de l’ADN de MU.

Parcours:

1960-1971 Manchester United 395 matchs (19 buts)
1971-1973 Middlesbrough 57 (2)
1973-1975 Preston North End 46 (1)

1965-1970 Angleterre 28 (1)

Palmarès avec Manchester United entraîné par Sir Matt Busby:

Champion d’Angleterre 1965 et 1967
Coupe d’Europe des clubs champions 1968
Coupe d’Angleterre 1963
Charity Shield en 1965 et 1967

Avec l’équipe d’Angleterre:
Coupe du monde 1966

[Post dédié à Sean Connery (1930-2020)]

En France on peut caricaturer Mahomet mais pas une commentatrice sportive

02.11.20 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR, VAN GOGH FOR EVER

Daumier c’est le talent. Un génie !
Lui cognait sur ses contemporains, ceux qui avaient le pouvoir tous azimuts.
Il frappait sur la société ambiante.
Adolescent, j’ai tout de suite compris qu’il tapait là où ça fait mal, sur le personnel judiciaire qu’il croquait à merveille.
Les dessinateurs Cabu, Wolinski, pour ne parler que d’eux, avaient du talent aussi mais je les appréciais surtout quand il se moquaient des “puissants” de notre pays. C’est dix mille fois plus forts que de s’en prendre à la religion. Chacun croit en ce qu’il veut. Pourquoi toujours attaquer Mahomet, cela devient stupidement obsédant, et aussi strictement commercial.
Je n’aime pas du tout les caricatures sur Mahomet. J’en ai vu une succession. Elles ne m’arrachent pas un rire, pas un sourire.
Tant de morts pour ça ! Et le locataire de l’Elysée qui explique, exprès sur la télé arabe, qu’il ne dit pas aimer les caricatures de Mahomet. Il dit qu’il veut qu’elles puissent exister.
Qu’on ne vienne pas me dire que l’expression des caricatures de Mahomet sont nécessaires à la vie culturelle française. Elles sont moins indispensables que les librairies ouvertes ! En plus ceux qui les font aujourd’hui se planquent comme ceux qui vomissent sur le Net cachés derrière des pseudos. Tout ça ne rime plus à rien. Ce n’est pas parce qu’on ne ferait plus de caricatures sur Mahomet que la France va s’arrêter de vivre sa vie libre.
Il n’y a pas longtemps, le journal L’Humanité s’est désolidarisé d’un caricaturiste qui avait osé plaisanter sur l’ancienne cycliste recyclée à la TV, actuellement avec le champion du monde de cyclisme sur route. Là, personne n’a rien dit. Omerta du Paf ! Silence, radio! Circulez, il n’y a rien à voir.
Un consensus a dit que le dessin dans L’Humanité était antiféministe, misogyne, dégradant pour la femme, je ne sais quelle explication. C’était juste une caricature. Une vision comme une autre. Celle d’un dessinateur. Dans cette affaire c’est le directeur du journal qui aurait dû être renvoyé car il doit savoir ce qu’il publie. En France, on a le droit de caricaturer Mahomet mais pas une ex cycliste devenue commentatrice. Mahomet à poil c’est aussi dégradant. Ce n’est plus que de la provocation… bête et méchante ! Avec les conséquences que l’on sait. Ne plus faire de caricatures de Mahomet cela ne voudrait pas dire que l’on devient islamiste. Que l’on recule devant nos libertés, disent-ils. Fermer les librairies, ça oui c’est une mesure obscurantiste ! Se faire “flasher” quand on roule à 50 au lieu de 30 km/h dans une rue sans aucune menace pour autrui, est-ce bien une manifestation de la liberté de circuler ?
Personnellement, j’ai rigolé devant le dessin paru dans L’Humanité alors que j’estime que les caricatures de Mahomet n’ont aucun aucun intérêt artistique. Elles sont là pour le buzz. Rien à voir avec Voltaire. On a viré un dessinateur de presse pour un dessin qui a heurté une nouvelle icône du Paf mais il n’y avait pas de quoi fouetter une chatte !
On ne pas doit exécuter ceux qui dessinent Mahomet ou je ne sais qui mais si l’on souffle sur les braises du fanatisme religieux on récolte évidemment la tempête des intégristes. C’est le “jeu” politico-religieux. Les politiciens le savent bien mais eux sont protégés par une armada de “gorilles". Eux prennent les décisions mais c’est le peuple qui risque sa peau.
Peut-on m’expliquer pourquoi ce deux poids deux mesures ?
Une jeune et jolie femme titillée dans L’Huma: le dessinateur viré.
Des croquis sur Mahomet pas à son avantage: les dessinateurs sont traités en Michel-Ange.

1er acte islamiste de la France de Macron: la fermeture des librairies !

Quand la France de Macron entend le mot librairie, elle les ferme ! Tout ça à cause d’une épidémie d’impostures politiques. On se croirait sous le nazisme.

J’ai mal à la France, comme Jacques Brel disait: “J’ai mal à l’autre". Les heures sont lourdes. Des “minutes de sirop” comme disait mon ami Philippe Soupault.
Et rien ne change. La publicité continue de bombarder ses messages débiles sur nos écrans.
Il y aurait mille égorgés par jour que les pubs n’interrompraient pas leur danse imbécile.
Bientôt il n’y aura plus que les cimetières qui seront ouverts.
Il est impensable d’arrêter le mouvement de la vie.
Les polémistes sont aux abris. Le pamphlet n’existe plus. Il n’y a plus que du bavardage.
J’ai l’impression que la présidence de Macron me coupe la gorge. Fait un autodafé avec mes livres et qu’il danse autour la danse du scalp.
Il me décapite sans même savoir ce qu’il fait. Il m’empêche d’exister.
Je tiens là, la preuve de son manque d’intelligence. Sans doute une bête à examen mais niveau intelligence c’est zéro.
Comment peut-on décider de fermer les librairies comme si elles n’étaient pas nécessaires ? Sans les artistes, il n’y aurait eu aucune civilisation. Les pays ne seraient qu’une assemblée de tubes digestifs.
Comment peut-on combattre une idéologie en agissant comme elle ?
Fermer les librairies est une censure ?
Les gouvernants doivent se contenter de lire Mickey pour avoir si peu de jugeotte.
La présidence Macron restera comme celle qui méprise la culture. Et dire qu’ils nous l’ont vendu comme un amateur de théâtre grâce à sa femme. Ils l’aiment tellement qu’il les ferme à double tour.
La France a actionné son premier acte islamiste: elle ferme les librairies!
Les islamistes ont déjà gagné la bataille culturelle. Tout le secteur culturel est interdit dans le pays. On demande aux poètes de se taire. Les librairies doivent fermer leur rideau. Elles sont traitées en pestiférées. Sans littérature, pas de théâtre, pas de cinéma. Exception celles des grandes surfaces parce qu’elles vendent du PQ.
La fermeture des librairies avec tant de force est historique.
Il est vrai que la culture est confiée à une personne dont la carrière hésite entre celle de Danielle Gilbert et le parcours de Simone Veil.
Voilà ce qui arrive quand le pays est dirigé par un banquier qui n’a pas la culture de Georges Pompidou. Ni celle de François Mitterrand- aussi cachotier que bibliophile- et encore moins celle de Charles de Gaulle, mais l’on ne compare pas celui qui a nommé Malraux à la culture avec celui qui confie le patrimoine architectural français à un bateleur de vérandas.
Depuis des décennies, la classe politique casse notre pays: la police, l’éducation nationale, les pompiers, la médecine tout est massacré par des gens qui n’ont aucun sens du bien public. Macron a dit que dans les gares, il y a des “gens qui ne sont rien". Le pays est au bord de l’explosion, et lui ferme les librairies. Il ne faut pas fermer les librairies mais enfermer les terroristes !
Un bon citoyen ne doit pas suivre les mauvaises décisions. François Ricolfi (mon grand-père maternel), maire de Contes, dans l’arrière-pays niçois, a été révoqué par Vichy parce qu’il a refusé d’appliquer les lois antijuives à la population contoise. Voilà l’exemple à suivre. Si toute le France avait fait comme lui, le pays ne serait jamais tombé dans les mains d’Hitler. En mars 2020, la France covidée de Macron prend la décision de fermer les librairies: c’est exactement ce que ferait un état islamiste ! D’où qu’elle vienne cette décision se déroule en 2020. Le client est roi. Les libraires sont là pour servir les lecteurs totalement ignorés. On peut aller faire son tiercé, acheter son litre de vinasse, sa dose de neuroleptique mais il est interdit de lire Fernando Pessoa et Germain Nouveau. Pas étonnant que le pays soit en perdition totale. Comme s’il était plus risqué d’acheter un livre que de prendre le métro. Il voit la distanciation là où ça les arrange. Qui va dire c’est parce que les librairies sont fermées qu’il y a moins de morts ?
La politique ce n’est pas qu’un débat télé entre les deux tours. La France de Macron restera encore plus atroce que celle de Sarkozy et celle de Hollande. Il faut vite que cette page se tourne pour enfin souhaiter respirer derechef le parfum de la liberté. Pour l’instant, la France pue la merde à chaque coin de rue. Elle pue tant que nous sommes obligés de nous déguiser en islamiste. La France n’est plus qu’un pays voilé.

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

Novembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

powered by b2evolution free blog software