Archives pour: Septembre 2019, 26

La France dit adieu à Jacques Chirac, le dernier président dans le rôle de père

26.09.19 | par morlino | Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS

Jacques Chirac était un professionnel de la politique. Il connaissait ses limites. A la fin du débat de l’entre deux tours des présidentielles 1988, il a reconnu: “J’ai perdu. Mitterrand ment de manière indétectable” (Je cite l’esprit mais pas la phrase exacte). En 2002, il refusa de croiser le fer avec Jean-Marie Le Pen pour des questions déontologiques.

Imaginez la scène à Bruxelles, entre Kohl, Mitterrand, Chirac et Tony Blair.
Mitterrand demande aux convives:
-Pour vous, quels sont les grands tournants de l’Histoire?
Tony Blair: “1215, La Grande charte".
Kohl: “1648, Traité de Westphalie".
Mitterrand dit: “496, baptême de Clovis”
Tout le monde se retourne alors vers Chirac qui prend sa canette et dit: “1664, Kronenbourg!”
Un humour à la Michel Audiard. Voilà pourquoi les Français aimaient et aiment encore Jacques Chirac (1932-2019). Pendant des années, ils l’ont vu courir, sauter le tourniquet du métro, engloutir des tranches de saucisson au Salon de l’Agriculture. Sans parler de la tête de veau. Un vrai Obélix !
Georges Pompidou ne l’appelait pas pour rien: le Bulldozer.
“Tueur” politique, Chirac ne supportait pas que l’on critique Pompidou auquel il resta fidèle toute sa vie. Tous les deux avaient en permanence la clope au bec. Comme De Gaulle au temps de sa splendeur.
Quand quelqu’un meurt, on laisse les casseroles de côté. Chirac en avait: elles faisaient du bruit. Tous les hommes politiques font des écarts car pour gagner il faut capter des voix chez les opposants.
Rendons hommage à ses qualités.
Animal politique. Un fauve. Il a dézingué VGE (1981): officiellement il a voté pour lui, dans les coulisses il soutenait Mitterrand qu’il a rencontré en cachette chez Edith Cresson.
Il a dézingué Sarkozy (2012) pour soutenir Hollande.
Né pour la politique, il avait les épaules larges, pour encaisser et donner des coups.
Chirac a refusé la guerre en Irak (2003). Evitant de nombreux deuils !
C’est le seul président à reconnaître que la France s’est mise 100 % au service de nazis pour faire la rafle du Vel’d'Hiv. Il n’a pas fait le distinguo entre Etat Vichy et République, à la différence de Mitterrand. (On sait pourquoi!)
En Israël, il remet en place le service d’ordre israélien, car il veut saluer les quartier palestiniens.
Jacques Chirac a mené sa vie politique avec une main de fer: il démissionne de son poste de Premier ministre de VGE pour créer le RPR. Puis devient maire de Paris, son tremplin pour l’Elysée.
Aucun autre Premier ministre n’a démissionné de ses fonctions. C’est dire qu’il croyait en son destin.
Le cavaleur - son surnom était “Cinq minutes, douche comprise"- collectionnait les conquêtes mais n’a jamais quitté sa femme qui l’a aimé quand il était inconnu.
A sa garde rapprochée qui lui disait de se calmer, il répondait: -"Il faut bien que je vive!”
Chirac confia à R. Bachelot:
-"Les campagnes électorales en province sont formidables: elles permettent de boire, manger, pisser et baiser", dit-il avant d’aller au WC, éclatant de rire.
Il avait le fluide des gens à forte personnalité. Quand il entrait dans une pièce, on ne voyait que lui. Son charisme n’était pas dû à son fonction.
Il était grand. Les Français aiment les grands hommes politiques. Par la taille.
Les talonnettes de Sarkozy en disent long sur ce sujet. Hollande ? Imagine-t-on Chirac sur un scooter ?
Chirac est le dernier président dans la peau d’un père.
Sarkozy et Hollande étaient des frères.
Macron, le premier fils de l’Histoire.
Chirac était plus à gauche que Mitterrand. La preuve, il lui a rendu le plus bel hommage au président socialiste lors de la disparition.
On connaissait la souffrance de Chirac: précisément la souffrance de sa fille aînée Laurence, décédée en 2016.
Au moment de la mort de son ami Michel Baroin dans un accident d’avion, en 1987, Chirac fait comprendre à François Baroin, alors âgé de 22 ans, que désormais il sera un père pour lui.
Pudique, Chirac aimait passer pour un inculte. On a appris tardivement sa passion pour les Arts Primitifs.
Toujours déconcertant, le Corrézien aimait les combats de Sumo qu’il connaissait mieux que le football.
Chirac était un homme d’Etat. Quand on siffle la Marseillaise au SDF, il affiche sa colère. Quand il serrait des mains, il donnait tout alors que Macron lui se rince les mains avec une fiole quand il a serrer des paluches.
Sa mort va réunifier la France.
Les Gilets Jaunes et les professionnels du désordre vont-ils ternir le deuil, samedi 28 septembre 2019 ?
Entendez-vous ce silence assourdissant: celui de VGE.*

*Déclaration officielle: “J’ai appris avec beaucoup d’émotion la nouvelle de la disparition de l’ancien président de la République Jacques Chirac. J’adresse à son épouse et à ses proches un message de profondes condoléances". Il y a peu VGE a déclaré que depuis lui, seul F. Mitterrand avait su être à la hauteur de la charge présidentielle. Mitterrand et personne d’autre. La sobriété de la déclaration de VGE tranche avec les larmes de crocodiles que déverse la classe politique - surtout les opposants d’en face ou de son camp- depuis l’annonce du décès de Jacques Chirac, le 26 septembre 2019, vers midi.

Riviera française. Les bâtisseurs, 1773-1815, de Pierre Abou. (Editions de la Bisquine)

26.09.19 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Ce bel ouvrage, somme de références, nous dévoile toute la préhistoire des Alpes-Maritimes avec Nice, sa ville phare. Que s’est-il passé avant 1860, date du rattachement de Nissa la Bella à la France ? Réponse dans le livre de Pierre Abou, et même réponses avec un s. Nice, par sa météo paradisiaque, par sa nature enveloppante, de la mer aux montagnes, attira vite tous les étrangers qui rêvaient d’y habiter. Le Comté de Nice s’est fondu dans la France comme aucune autre région. Jamais plus les habitants de l’ex Comté n’ont demandé l’indépendance, à l’inverse d’autres coins de France. L’ouvrage se compose en cinq chapitres bourrés de grandes et petites histoires, de dates, de chiffres, d’informations, d’annotations, formant un ensemble à dévorer au compte-gouttes tant il faut assimiler ce qui est écrit pour nous rendre imbattable sur le sujet. Un cahier d’illustrations est au centre du livre. Les personnalités clefs du rattachement sont Jean-Dominique Blanqui et Gabriel-Isaac Veillon. Hélas ! on ne connait pas le visage de Blanqui. A l’époque, il était courant de poser - quand on avait de l’argent- devant un peintre, avant l’invention de la photo. En existe-t-il un portrait perdu dans la nature ? Cette absence prouve qu’il voulait laisser sa trace dans l’Histoire sans se soucier de laisser son portrait en souvenir. On était loin des selfies !

-Riviera française. Les bâtisseurs, 1773-1815, Pierre Abou. Préface Henri Proglio. Editions de la Bisquine, 435 p., 24 €

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

Septembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

powered by b2evolution free blog software