Archives pour: Décembre 2018, 11

Un fabuleux Neymar dans un grand PSG qualifié pour les 8e

11.12.18 | par morlino | Catégories: FORZA ITALIA !, BARCA ES MES QUE UN CLUB, BECKENBAUEREMENT, GRAND MONSIEUR

Mardi 11 décembre 2018
Champions League
6e et dernière journée de phase de poules
Etoile Rouge 1-4 Paris PSG
But pour les Serbes: Marko Gobeljić (56e)
Buts pour Paris: Edinson Cavani (9e), Neymar (40e), Marquinhos (74e), Kylian Mbappé (90e + 2)

Thomas Tuchel est une très grande acquisition pour le PSG. L’entraîneur allemand sait concerner tous ses joueurs qu’il implique dans un projet commun.
Le PSG est sorti premier du Groupe de la mort avec Liverpool. Naples reste sur le carreau.
Neymar a été grandiose. A la 88e minute, il a défendu avec les crocs. Et quatre minutes plus tard, il a donné un caviar à Mbappé.
Le reste du temps, il était à la baguette.
Sans doute le plus grand match du Brésilien en C1 à l’extérieur, sous le maillot du PSG.
Neymar depuis le mois d’août 2018 a rectifié sa façon d’être. Il s’est reconcentré sur le jeu, et c’est admirable. Avec Messi et Ronaldo, il appartient au tiercé des trois meilleurs joueurs du monde. Au diable le titre mondial de 2018. Un titre n’a rien à voir avec la valeur des joueurs.
Le virtuose au numéro 10 fait jouer ses coéquipiers, plus du tout obnubilé par la galerie à épater.
Paris n’a jamais eu peur. Même à 1-2.
Avec Emery, le PSG avait la trouille, sans cesse.
Avec Tuchel, Neymar joue pour l’équipe.
Le match fondateur en C1 fut sans doute la défaite 3-2 à Liverpool. Paris avait été mené 2-0 avant de revenir 2-2 puis de céder à la fin, juste après avoir frôlé le 2-3.
Depuis cette défaite, le PSG s’est bien repris en C1.
A Belgrade, on a vu un Paris déterminé, conquérant, convainquant.
Tuchel a fait des bons choix: titularisation de Buffon, et Rabiot pas présent au coup d’envoi.
Les attaquants parisiens ont marqué trois fois avec les membres de son trident offensif.
L’entente Neymar-Mbappé a illuminé la soirée.
Merci à eux. Et rendez-vous en 8e. Pourvu que ça dure !

Autres résultats très attendus:
-Liverpool 1-0 Naples
-Monaco 0-2 Dortmund/
-Barcelone 1-1 Tottenham/
-FC Bruges 0-0 Atletico Madrid/

Léo Ferré commente les manifestations de la fin 2018

11.12.18 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT

Seuls les démocrates ont le droit de critiquer la démocratie. Pas de tolérance avec les ennemis de la tolérance.

Le plus frappant dans l’intervention du chef de l’Etat, le 10 décembre 2018 c’est qu’elle n’était pas en direct.
Donner l’impression que l’on pense en play-back ce n’est formidable.
Il était important qu’il s’exprimât en prise directe avec/sur la population.
On peut l’imaginer refaire une prise, trouver qu’il n’était pas “bon” ici ou là.
Attention au peuple que l’on affame.
Quand on a rien à manger on devient très violent.
Les terroristes de la religion rêvaient d’une guerre civile.
Aujourd’hui, ils sont au chômage !!! (1°

Dernière minute, le 11 décembre 2018, à 22 h. Post prémonitoire, hélas ! J’apprends qu’il y a eu un attentat à Strasbourg. On est pris en sandwich entre les attentats et les casseurs. Situation intenable. Stop aux manifs qui sont le terrain idéal pour les semeurs de panique générale. Il faut le retour immédiat de la paix civile. La France est sous le coup de plusieurs menaces. Tous les Hommes de bonne volonté doivent le comprendre. D’abord la paix civile !

Ils ont classé Messi 5e du Ballon d'or 2018

11.12.18 | par morlino | Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, SPECIAL MARADONA, GRAND MONSIEUR

Tartempion est champion du monde.
Pas Messi.
Quelle importance. Messi est au-dessus de la Coupe du monde.

Manifeste incertain (tome 7). Emily Dickinson, Marina Tsvetaieva. L’immense poésie, par Pajak, (Noir sur Blanc)

11.12.18 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, VAN GOGH FOR EVER

L’unique Pajak poursuit son chemin solitaire d’écrivain-dessinateur ou le contraire. La noirceur embaume son travail mais c’est un univers artistique où il fait bon se promener. Le noir, donc. Le noir avec plein de nuances. Le noir est une couleur. Qui dit noir, dit blanc aussi. Ce n’est pas de la BD. Il s’agit de récit avec des images. Les images ici sont comme la musique des bons films. Musique intelligente, pas celle des ascenseurs. Imaginez Miles Davis qui illustre les images de Louis Malle. Ou Mahler qui accompagne Schiele.
Les images de Pajak sont les fenêtres d’un train qui n’existe pas, hélas ! Celui que conduirait Blaise Cendrars et surtout pas Paul Morand. Après Apollinaire, Nietzsche et tant d’autres, le virtuose Pajak nous met en présence de deux grandes dames de la littérature.
La poète- c’est mieux que poétesse- Marina Tsvétaïeva, a cru se sauver dans les mots, en vain. Les maux l’ont emporté, massacrée par les drames : mort d’un enfant, et elle a longtemps cru que son mari Serge Effron avait été supprimé. En fond sonore de sa vie, le fruit et la fureur de la révolution d’Octobre. Pajak qui aime les caractères bien trempés et souvent maudits, ne pouvait pas ne pas faire figurer dans son œuvre Marina Tsvétaïeva, mère courage qui finit par abdiquer devant l’existence trop dure avec elle. La poésie lui a servi de bouée de sauvetage mais pas au point de la sauver totalement. Souvent obligée de changer de pays, lors de son exil, la poète a été très appréciée par ses éminents confrères.
Le livre fait revivre également l’américaine Emily Dickinson qui au contraire de Marina Tsvétaïeva, n’a pas quitté sa maison. Elle vit claquemurée, va dans son jardin comme si c’était le bout du monde, puis elle retourne à la page blanche. La sédentaire voyage dans sa tête plus qu’une nomade.
Les deux artistes sont des totems pour les amoureux de la littérature. Pajak les comprend comme s’il les voyait tous les jours. Son imaginaire se marie bien avec ses deux devancières, artistes majeurs. Pajak c’est un long sanglot sur l’enfance. La sienne. La nôtre. Il semble vouloir revenir fœtus. Pas pour être dans le ventre de sa mère. Simplement pour tout recommencer car il aime la vie. Il voudrait tout simplement qu’elle soit moins polluée par l’imbécilité ambiante.

-Manifeste incertain, tome 7. Emily Dickinson, Marina Tsvetaieva. L’immense poésie. Pajak, les éditions Noir sur Blanc, 320 p., 23 €

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

Décembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

powered by b2evolution free blog software