Archives pour: Novembre 2017

Le livre de l'année: Oeuvres, de Georges Perros (Quarto/Gallimard)

29.11.17 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR


L’œuvre de l’attachant Georges Perros est réunie dans un volume qui comprend les indispensables Papiers collés. Il était aussi discret qu’effacé, c’est dire. Apprenti comédien- avec son ami Gérard Philipe, il adorait répéter mais pas jouer en public. Au cinéma, les techniciens captaient toute son attention, délaissant les vedettes. Ecrivain en herbe, il préférait les brouillons aux éditions en papier Japon. Joueur de football, il se passionnait pour les entraîneurs sans goût particulier pour les matchs. Pour faire bref- le temps qui lui convenait le mieux- il ne pouvait pas s’empêcher d’écrire, en dehors de tous rôles à tenir. Jouer à l’écrivain l’écœurait. Le réfractaire détestait faire semblant dans un monde d’apparences. Résultat Georges Perros, a pris sa retraite à 18 ans. L’air marin de Douarnenez lui convenait mieux que les tuyaux d’échappements de la capitale, même s’il faisait aussi de la moto comme Céline et Bernanos. Il aimait mieux le Finistère que les ministères. Pour marquer son attachement à la Bretagne, Georges Poulot, né le 23 août 1923, prit comme pseudonyme Georges Perros, en hommage à Perros-Guirec. La fidélité était l’un de ses traits de caractère bien trempé, il suffit de lire ses multiples correspondances pour y voir vibrer l’amitié.
Au lieu de faire carrière sur les planches, alors qu’il a débuté avec Jean Vilar, Maria Casarès et Jeanne Moreau, il devient lecteur pour le T.N.P puis rédige des notes de lecteurs pour la N.R.F car Jean Paulhan ne passa pas à côté du talent de Perros, alerté sur les qualités de ce rétif au conformisme par Jean Grenier, le fabuleux professeur qui auparavant encouragea Albert Camus. Tout ce qu’écrit Georges Perros est pris sur le vif. Il s’agit de fulgurances. Lucide sur ses limites, ni romancier ni essayiste, il déclara : «Quand on est cul de jatte on ne fait pas le tour de France». Quand il parle des autres, on le voit jaillir entre les phrases. Le portait qu’il fait de Félix Féneon ressemble à un autoportrait de Perros : «Peu bavard, n’a consenti à fragmenter, à interrompre son monologue perpétuel qu’avec le maximum de simplicité, de précision, de concision». Tout cela ressembla à l’art de Perros, docteur ès aphorismes dans la catégorie des moralistes de la trempe de Vauvenargues, Joubert, Chamfort, Bierce et Cioran. Quand ce qu’il a dans la tête l’obsède, il prend ce qui lui tombe sous la main, marge de journal, papier d’emballage et écrit d’un jet, sans correction, plus pour passer à autre chose que pour épater la galerie. Pour lui, l’écriture c’est l’abandon, un pense-bête. «Cela ne se vend pas mais on l’édite», disait-il de ses livres, sans aucune amertume dans une attitude qui faisait songer à Fernando Pessoa.
L’essentiel des notes de Perros est rassemblé dans les trois volumes des «Papiers collés», à partir de 1960. Si on lui demandait pourquoi il écrivait, sa réponse fusait : «J’écris parce que personne ne m’écoute». Son refus d’être un fabriquant de bouquins insipides ne l’empêchait pas d’écrire et de dessiner dans son bureau capharnaüm qu’il appelait «ma camisole de faiblesse». En marge de son œuvre, il passait son temps avec sa femme à élever cinq enfants. Très épris de Tania Moravsky, il se reprochait souvent de ne pas gagner assez d’argent pour faire mieux vivre sa famille qui devait suivre le régime sec d’un écrivain maudit qui faisait chaque jour sa tournée des cafés pour y trouver des anonymes. Ses compagnons ne se doutaient pas qu’ils étaient avec l’un des plus grands prosateurs français de la seconde partie du XXe siècle. Un de ses copains de bistrots confia à propos de Perros: «Il est tellement droit qu’il voudrait que tout le monde soit comme lui».
Face à la mer, il restait vague. Amoureux du quotidien et des rituels, Perros aillait toujours saluer les marchands de fruits et légumes sur le marché. Les gens simples lui faisaient du bien, tout comme les arbres, le ciel et la mer. Il ne comprenait pas ceux qui lui disaient : «Vivre en ici c’est le paradis ». Pourquoi quittaient-ils alors Douarnenez pour retourner à Paris ? Lui restait sur place, plus spirituel qu’un prêtre. «Mes écrits sont posthumes. Prématurés. Je ne suis pas gentil avec moi. Je me fais plus mal qu’on ne peut me faire. Je suis couvert de bleus, on ne peut pas m’en faire beaucoup». Atteint d’un cancer au larynx, Perros fut condamné au silence avant de mourir le 24 janvier 1978, à cinquante-quatre ans. Il a légué un ciel de Bretagne à Paris, et Georges Perros à tous ses amis.

-Œuvres, Georges Perros. Préface et édition de Thierry Gillyboeuf, Quarto/ Gallimard, 1600 p., 32 €

Charles Aznavour (93 ans): la littérature debout

28.11.17 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT

Serge Gainsbourg pensait que la chanson était un “art mineur". Il disait cela parce qu’il se considérait comme un peintre raté.
Il y a chanson et chanson.
Brel, Brassens, Ferré, Ferrat, Barbara, Lemarque, Nougaro, Trenet, Lapointe, Souchon, Moustaki… Tous sont des écrivains de la chanson. Gainsbourg aussi.
Il y en a beaucoup d’autres parmi les auteurs qui ont écrit de grandes chansons pour de grands interprètes.
Regardez la vidéo et vous entendrez un écrivain.
A 93 ans, Charles Aznavour espère chanter sur scène pour ses 100 ans mais il ne sait pas encore où. Il laisse venir le temps à lui, il verra bien au moment venu.
Aznavour sait écouter et s’inspirer des gens de qualité qu’il rencontre.
De Piaf il a appris l’importance de la gestuelle sur scène.
De Cocteau, la discipline d’écrire tous les jours.
Aznavour ou l’amour de la vie au quotidien.

L'indispensable NOAH fait gagner à la France sa 10e Coupe DAVIS

27.11.17 | par morlino | Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR

Yannick Noah a été une fois de plus un capitaine gagnant qui sait très bien profiter des tableaux dégagés des grands joueurs absents. Celui qui l’a précédé à ce poste avait la présence d’une ombre. Pendant trois jours, il a affiché d’innombrables attitudes. On pourrait faire une sacrée étude de son langage corporel: il demande à la foule d’applaudir ou de se taire, montre un rictus d’insatisfaction, de la joie, de la détresse, de l’angoisse, de l’espoir… Noah un très bon comédien, cela n’enlève rien à sa sincérité de l’instant. Il est indéniable que Noah est l’un de nos grands champions du XXe et XXIe siècle. Il a tant de personnalité qu’il reste le personnage central du tennis français. Tsonga, lui, a encore raté un grand rendez-vous. Il a ramené un point mais il s’est fait balayer par David Goffin, le Federer Belge. Goffin a été le meilleur joueur de cette finale 2017, et de très loin. Goffin a un jeu qui respire l’intelligence.

Finale de la Coupe Davis 2017
France 3-2 Belgique

Sans Yannick Noah que serait le tennis français depuis l’après-guerre ?
Pas grand chose. Pour ainsi dire, rien.
C’est lui qui porte la France du tennis sur ses épaules.
Capitaine de l’Équipe de France de Coupe Davis, il remporte le trophée en 1991. La France attendait le retour du saladier d’argent depuis 59 ans… Ce fut une immense victoire: Guy Forget et Henri Leconte ont fait plier, en finale, les États-Unis de Pete Sampras et Andre Agassi.
En 1996 avec Cédric Pioline, Guillaume Raoux, Guy Forget et Arnaud Boetsch, Noah regagne la Coupe Davis contre la Suède. La même année, il donne un coup de main au PSG qui remporte la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe !
Avec les filles de l’équipe de France, il gagne la Fed Cup 1997 !
Renommé capitaine en 2015, il décroche à nouveau le Graal, remportant la Coupe Davis 2017.
En novembre 2017, on a lu sur son visage plein d’émotions différentes. Lors du simple Tsonga-Goffin, on a deviné qu’il a fini par comprendre que le Belge allait l’emporter. Noah a eu vite la tête au dernier match qui devenait décisif, et cela s’est bien passé: Lucas Pouille ne laissa aucune chance à Darcis, lors de sa victoire en 3 sets.
A Lille, lors du dernier week-end de novembre, Tsonga et Pouille ont chacun gagné et perdu un match. Ce qui fait qu’ils ont participé pleinement au succès.
En double, Noah a aligné Gasquet et Herbert qui n’avaient pourtant jamais joué ensemble. Pari gagné !
Noah est un porte-bonheur. Il faut lui tirer un grand coup de chapeau.
Quand il fait chanter La Marseillaise et quand il chante lui-même l’hymne national, il y a du “Gigi” Buffon (l’immense goal italien) en lui. C’est beau, très beau.

Tous les buts de C. Ronaldo (113) et Messi (97) en C1 depuis leur début

25.11.17 | par morlino | Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

Voici la liste de tous les buts marqués par les deux meilleurs buteurs de la Champions League depuis 1956. Ils sont et restent les deux plus grands joueurs en activité. Leurs concurrents sont très loin. Cela fait 10 ans qu’ils sont au sommet sans discontinuité.

Tous les 113 buts de Ronaldo en C1 (Man United de 1 à 15, puis Real Madrid):

1 Roma (dom.), 7-1 10/04/07 1/4 retour
2 Roma (dom.), 7-1 10/04/07 1/4 retour
3 Milan (dom.), 3-2 24/04/07 1/2 aller
4 Sporting CP (ext.), 1-0 19/09/07 groupes
5 Dynamo Kyiv (ext.), 4-2 23/10/07 groupes
6 Dynamo Kyiv (ext.), 4-2 23/10/07 groupes
7 Dynamo Kyiv (dom.), 4-0 07/11/07 groupes
8 Sporting CP (dom.), 2-1 27/11/07 groupes
9 Lyon (dom.), 1-0 04/03/08 8es retour
10 Roma (ext.), 2-0 01/04/08 1/4 aller
11 Chelsea (n), 1-1 21/05/08 finale
12 Internazionale (dom.), 2-0 11/03/09 8es retour
13 Porto (ext.), 1-0 15/04/09 1/4 retour
14 Arsenal (ext.), 3-1 05/05/09 1/2 retour
15 Arsenal (ext.), 3-1 05/05/09 1/2 retour
16 Zürich (ext.), 5-2 15/09/09 groupes
17 Zürich (ext.), 5-2 15/09/09 groupes
18 Marseille (dom.), 3-0 30/09/09 groupes
19 Marseille (dom.), 3-0 30/09/09 groupes
20 Marseille (ext.), 3-1 08/12/09 groupes
21 Marseille (ext.), 3-1 08/12/09 groupes
22 Lyon (dom.), 1-1 10/03/10 8es retour
23 Milan (dom.), 2-0 19/10/10 groupes
24 Ajax (ext.), 4-0 23/11/10 groupes
25 Ajax (ext.), 4-0 23/11/10 groupes
26 Auxerre (dom.), 4-0 08/12/10 groupes
27 Tottenham (dom.), 4-0 05/04/11 1/4 aller
28 Tottenham (ext.), 1-0 13/04/11 1/4 retour
29 Ajax (dom.), 3-0 27/09/11 groupes
30 Lyon (ext.), 0-2 02/11/11 groupes
31 Lyon (ext.), 0-2 02/11/11 groupes
32 CSKA Moskva (ext.), 1-1 21/02/12 8es aller
33 CSKA Moskva (dom.), 4-1 14/03/12 8es retour
34 CSKA Moskva (dom.), 4-1 14/03/12 8es retour
35 APOEL (dom.), 5-2 04/04/12 1/4 aller
36 APOEL (dom.), 5-2 04/04/12 1/4 aller
37 Bayern (dom.), 2-1 25/04/12 1/2 retour
38 Bayern (dom.), 2-1 25/04/12 1/2 retour
39 Man City (dom.), 3-2 18/09/12 groupes
40 Ajax (ext.), 4-1 03/10/12 groupes
41 Ajax (ext.), 4-1 03/10/12 groupes
42 Ajax (ext.), 4-1 03/10/12 groupes
43 Borussia Dortmund (ext.), 1-2 24/10/12 groupes
44 Ajax (dom.), 4-1 04/12/12 groupes
45 Man United (dom.), 1-1 13/02/13 8es aller
46 Man United (ext.), 2-1 05/03/13 8es retour
47 Galatasaray (dom.), 3-0 03/04/13 1/4 aller
48 Galatasaray (ext.), 3-2 09/04/13 1/4 retour
49 Galatasaray (ext.), 3-2 09/04/13 1/4 retour
50 Borussia Dortmund (ext.), 1-4 24/04/13 1/2 aller
51 Galatasaray (ext.), 6-1 17/09/13 groupes
52 Galatasaray (ext.), 6-1 17/09/13 groupes
53 Galatasaray (ext.), 6-1 17/09/13 groupes
54 København (dom.), 4-0 02/10/13 groupes
55 København (dom.), 4-0 02/10/13 groupes
56 Juventus (dom.), 2-1 23/10/13 groupes
57 Juventus (dom.), 2-1 23/10/13 groupes
58 Juventus (ext.), 2-2 05/11/13 groupes
59 København (ext.), 2-0 10/12/13 groupes
60 Schalke (ext.), 6-1 26/02/14 8es aller
61 Schalke (ext.), 6-1 26/02/14 8es aller
62 Schalke (dom.), 3-1 18/03/14 8es retour
63 Schalke (dom.), 3-1 18/03/14 8es retour
64 Borussia Dortmund (dom.), 3-0 02/04/14 1/4 aller
65 Bayern (ext.), 4-0 29/04/14 1/2 retour
66 Bayern (ext.), 4-0 29/04/14 1/2 retour
67 Atlético (n), 4-1 25/05/14 finale
68 Basel (dom.), 5-1 16/09/14 groupes
69 Ludogorets (ext.), 2-1 01/10/14 groupes
70 Liverpool (ext.), 3-0 22/10/14 groupes
71 Basel (ext.), 1-0 26/11/14 groupes
72 Ludogorets (dom.), 4-0 09/12/14 groupes
73 Schalke (ext.), 2-0 18/02/15 8es aller
74 Schalke (dom.), 3-4 10/03/15 8es retour
75 Schalke (dom.), 3-4 10/03/15 8es retour
76 Juventus (ext.), 1-2 05/05/15 1/2 aller
77 Juventus (dom.) 1-1 13/05/15 1/2 retour
78 Shakhtar (dom.), 4-0 15/09/15 groupes
79 Shakhtar (dom.), 4-0 15/09/15 groupes
80 Shakhtar (dom.), 4-0 15/09/15 groupes
81 Malmö (ext.), 2-0 30/09/15 groupes
82 Malmö (ext.), 2-0 30/09/15 groupes
83 Shakhtar (ext.), 4-3 25/11/15 groupes
84 Shakhtar (ext.), 4-3 25/11/15 groupes
85 Malmö (dom.), 8-0 08/12/15 groupes
86 Malmö (dom.), 8-0 08/12/15 groupes
87 Malmö (dom.), 8-0 08/12/15 groupes
88 Malmö (dom.), 8-0 08/12/15 groupes
89 Roma (ext.), 2-0 17/02/16 8es aller
90 Roma (dom.), 2-0 08/03/16 8es retour
91 Wolfsburg (dom.), 3-0 13/03/16 1/4 retour
92 Wolfsburg (dom.), 3-0 13/03/16 1/4 retour
93 Wolfsburg (dom.), 3-0 13/03/16 1/4 retour
94 Sporting (dom.), 2-1 14/09/16 groupes
95 Dortmund (ext.), 2-2 27/09/16 groupes
96 Bayern (ext.), 1-2 12/04/17 1/4 aller
97 Bayern (ext.), 1-2 12/04/17 1/4 aller
98 Bayern (dom.), 4-2 a.p. 18/04/17 1/4 retour
99 Bayern (dom.), 4-2 a.p. 18/04/17 1/4 retour
100 Bayern (dom.), 4-2 a.p. 18/04/17 1/4 retour
101 Atlético (dom.), 3-0 02/05/17 1/2 aller
102 Atlético (dom.), 3-0 02/05/17 1/2 aller
103 Atlético (dom.), 3-0 02/05/17 1/2 aller
104 Juventus (neu.), 4-1 03/06/17 finale
105 Juventus (neu.), 4-1 03/06/17 finale
106 APOEL (dom.), 3-0 13/09/17 grouoes
107 APOEL (dom.), 3-0 13/09/17 groupes
108 Dortmund (ext.), 3-1 26/09/17 groupes
109 Dortmund (ext.), 3-1 26/09/17 groupes
110 Tottenham (dom.), 1-1 17/10/17 groupes
111 Tottenham (ext.), 1-3 01/11/17 groupes
112 APOEL (ext.), 21/11/17 groupes
113 APOEL (ext.), 21/11/17 groupes

-Tous les 97 buts de Messi (Barcelone) en C1:

1 Panathinaikos (dom.), 5-0 02/11/05 groupes
2 Werder Bremen (ext.), 1-1 27/09/06 groupes
3 Lyon (dom.), 3-0 19/09/07 groupes
4 Stuttgart (ext.), 2-0 02/10/07 groupes
5 Rangers (dom.), 2-0 07/11/07 groupes
6 Lyon (ext.), 2-2 27/11/07 groupes
7 Celtic (ext.), 3-2 20/02/08 8es aller
8 Celtic (ext.), 3-2 20/02/08 8es aller
9 Shakhtar (ext.), 2-1 01/10/08 groupes
10 Shakhtar (ext.), 2-1 01/10/08 groupes
11 Bâle (ext.), 5-0 22/10/08 groupes
12 Basel (dom.), 1-1 04/11/08 groupes
13 Sporting CP (ext.), 5-2 26/11/08 groupes
14 Lyon (dom.), 5-2 11/03/09 8es retour
15 Bayern (dom.), 4-0 08/04/09 1/4 aller
16 Bayern (dom.), 4-0 08/04/09 1/4 aller
17 Man United (n), 2-0 27/05/09 Finale
18 Dynamo Kyiv (dom.), 2-0 29/09/09 groupes
19 Dynamo Kyiv (ext.), 2-1 09/12/09 groupes
20 Stuttgart (dom.), 4-0 17/03/10 8es retour
21 Stuttgart (dom.), 4-0 17/03/10 8es retour
22 Arsenal (dom.), 4-1 06/04/10 1/4 retour
23 Arsenal (dom.), 4-1 06/04/10 1/4 retour
24 Arsenal (dom.), 4-1 06/04/10 1/4 retour
25 Arsenal (dom.), 4-1 06/04/10 1/4 retour
26 Panathinaikos (dom.), 5-1 14/09/10 groupes
27 Panathinaikos (dom.), 5-1 14/09/10 groupes
28 København (dom.), 2-0 20/10/10 groupes
29 København (dom.), 2-0 20/10/10 groupes
30 København (ext.), 1-1 02/11/10 groupes
31 Panathinaikos (ext.), 3-0 24/11/10 groupes
32 Arsenal (dom.), 3-1 08/03/11 8es retour
33 Arsenal (dom.), 3-1 08/03/11 8es retour
34 Shakhtar (ext.), 1-0 12/04/11 1/4 retour
35 Real Madrid (ext.), 2-0 27/04/11 1/2 aller
36 Real Madrid (ext.), 2-0 27/04/11 1/2 aller
37 Man United (n), 3-1 28/05/11 finale
38 BATE (ext.), 5-0 28/09/11 groupes
39 BATE (ext.), 5-0 28/09/11 groupes
40 Viktoria Plzeň (ext.), 4-0 01/11/11
41 Viktoria Plzeň (ext.), 4-0 01/11/11
42 Viktoria Plzeň (ext.), 4-0 01/11/11
43 Milan (ext.), 3-2 23/11/11 groupes
44 Leverkusen (ext.), 3-1 14/02/12 8es aller
45 Leverkusen (dom.), 7-1 07/03/12 8es retour
46 Leverkusen (dom.), 7-1 07/03/12 8es retour
47 Leverkusen (dom.), 7-1 07/03/12 8es retour
48 Leverkusen (dom.), 7-1 07/03/12 8es retour
49 Leverkusen (dom.), 7-1 07/03/12 8es retour
50 Milan (dom.), 3-1 03/04/12 1/4 retour
51 Milan (dom.), 3-1 03/04/12 1/4 retour
52 Spartak Moskva (dom.), 3-2 19/09/12 groupes
53 Spartak Moskva (dom.), 3-2 19/09/12 groupes
54 Celtic (ext.), 1-2 07/11/12 groupes
55 Spartak Moskva (ext.), 3-0 20/11/12
56 Spartak Moskva (ext.), 3-0 20/11/12
57 Milan (dom.), 4-0 12/03/13 8es retour
58 Milan (dom.), 4-0 12/03/13 8es retour
59 Paris (ext.), 2-2 02/04/13 1/4 aller
60 Ajax (dom.), 4-0 18/09/13 groupes
61 Ajax (dom.), 4-0 18/09/13 groupes
62 Ajax (dom.), 4-0 18/09/13 groupes
63 Milan (ext.), 1-1 22/10/13 groupes
64 Milan (dom.), 3-1 06/11/13 groupes
65 Milan (dom.), 3-1 06/11/13 groupes
66 Man City (ext.), 2-0 18/02/14 8es aller
67 Man City (dom.), 2-1 12/03/14 8es retour
68 Paris (ext.), 2-3 30/09/14 groupes
69 Ajax (dom.), 3-1 21/10/14 groupes
70 Ajax (ext.), 2-0 05/11/14 groupes
71 Ajax (ext.), 2-0 05/11/14 groupes
72 APOEL (ext.), 4-0 25/11/14 groupes
73 APOEL (ext.), 4-0 25/11/14 groupes
74 APOEL (ext.), 4-0 25/11/14 groupes
75 Paris (dom.), 3-1 10/12/14 groupes
76 Bayern (dom.), 3-0 6/5/15 1/2 aller
77 Bayern (dom.), 3-0 6/5/15 1/2 aller
78 Roma (dom.), 6-1 24/11/15 groupes
79 Roma (dom.), 6-1 24/11/15 groupes
80 Leverkusen (ext.), 1-1 09/12/15 groupes
81 Arsenal (ext.), 2-0 23/02/16 8es aller
82 Arsenal (ext.), 2-0 23/02/16 8es aller
83 Arsenal (dom.), 3-1 16/03/16 8es retour
84 Celtic (dom.), 7-0 13/09/16 groupes
85 Celtic (dom.), 7-0 13/09/16 groupes
86 Celtic (dom.), 7-0 13/09/16 groupes
87 Man City (dom.), 4-0 19/10/16 groupes
88 Man City (dom.), 4-0 19/10/16 groupes
89 Man City (dom.), 4-0 19/10/16 groupes
90 Man.City (ext.), 1-3 01/11/16 groupes
91 Celtic (ext.), 2-0 23/11/16 groupes
92 Celtic (ext.), 2-0 23/11/16 groupes
93 Gladbach (dom.), 1-0 06/12/16 groupes
94 Paris (dom.), 3-0 08/03/17 8es retour
95 Juventus (dom.), 3-0 12/09/17 groupes
96 Juventus (dom.), 3-0 12/09/17 groupes
97 Olympiacos (dom.) 18/10/17 groupes

Chaque ligne comprend: le nombre de but, le club affronté, le lieu, le score, la date et le stade de la compétion

© Copyright UEFA et Blog Bernard Morlino

20 h Foot, Cnews (23-11-2017): Bielsa limogé, la promenade du PSG, Neymar, Griezmann, Fekir...

24.11.17 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !

Cliquez sur l’image pour revoir l’émission de Pascal Praud et Julien Pasquet, avec ma participation.

PSG s'amuse, l'Atletico regagne et Man U perd

22.11.17 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, FORZA ITALIA !, GOOOOL DO BRASIL !, LONDON CITY

Il y a 10 ans, Manchester United a battu 7-1 la Roma de Totti en 1/4 de finale retour de la C1.

Mercredi 22 novembre 2017
5e journée de qualification de la C1 2018

Paris 7-1 Celtic Glasgow
But pour les visiteurs: Moussa Dembélé (1er)
Buts pour Paris: Neymar (9e, 22e), Cavani (28e,79e), Mbappé (35e), Verratti (75e), Alves (80e)

Autres matchs:
CSKA Moskva 2-0 Benfica
B?le 1-0 Manchester United
Qaraba? 0-4 Chelsea
Anderlecht 1-2 Bayern Munich
Atletico Madrid 2-0 Roma
Sporting CP 3-1 Olympiacos
Juventus Turin 0-0 Barcelone

Paris a étrillé les Ecossais sur un score fleuve 7-1. En deux matchs, les Parisiens ont collé 12 buts aux chèvres écossaises qui devraient avoir honte. Ce groupe de joueurs déshonore le club.
Il faut attendre Bayern Munich-Paris pour voir la valeur des Parisiens dans un contexte valable car le match entre Paris et le Celtic n’a jamais eu lieu tant le PSG s’est rendu la vie facile. Certains félicitent à présent l’entra?neur Emery mais vous mettez Bielsa à Paris et non pas à Lille où il a été licencié, et le résultat est toujours en faveur de Paris.
A signaler le réveil de l’Atletico avec un très bon Griezmann: un sublime but en ciseau et une passe décisive à Gameiro. Lorsque son équipe joue au football c’est mieux que de donner des coups comme ses partenaires l’ont fait contre le Real en championnat. Malgré ce succès l’Atletico peut dire adieu à la C1. Pour se qualifier, Griezmann et ses partenaires devront battre Chelsea tout en espérant dans le même temps que la Roma perde. Tout cela para?t impossible.
La Juve et le Bar?a se sont neutralisés. Là ce fut un vrai match.
Quant à Man United, il s’est fait battre en Suisse, à B?le. L’important pour le MU actuel c’est: quel est la nouvelle coiffure de Pogba ?

Larios - un Best à la française- à coeur ouvert: dopage et caisse noire à St Etienne, love story avec la femme de...

22.11.17 | par morlino | Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, LITS ET RATURES, LA REVUE DE STRESS

En 1986, j’ai vu Jean-François Larios de près, dans les vestiaires de l’OGCNice. Un sacré athlète, dans le genre indien, Cheyenne ou Sioux. D’évidence, le genre d’homme qui ne peut pas laisser indifférent. Entre Oswaldo Piazza (ex icône des Verts) et Marlon Brando (époque Sur les quais). Rien que ça ! Si on rajoute tout le côté sexe, drogue et rock n’roll, on se retrouve face à une sorte de George Best français, la verve naturel en moins. Best n’avait pas besoin d’un “nègre” pour faire de l’esprit.
Larios, lui, a eu pour plume Bernard Lions, journaliste à L’Equipe, fin connaisseur de l’histoire des Verts. Le footballeur joue cartes sur table, c’est sa marque de fabrique. Il dit que ce n’est pas lui qui a écrit mais il a signé des deux mains tout ce qui est écrit. Leur livre est vraiment à part dans la production du genre. Voici un pavé dans la mare ! Ses détracteurs diront qu’il crache dans la soupe pour vendre des bouquins. C’est un livre qui restera dans l’édition du football car il est très loin des bouquins écrit avec la brosse à reluire pour faire de la “com.”
Cela me surprendrait que l’on voit Larios sur tous les plateaux de télévision puisque l’omerta règne dans le football.(1) Ceux qui parlent vrai sont broyés et jetés par le système: où sont J. Glassmann et J.- J. Eydelie ? L’un a dit qu’il refusait d’être corrompu dans l’affaire VA-OM; l’autre a raconté tout les manigances de cette époque marseillaise.
Le livre de Larios n’est pas qu’une sorte de Voici avec plein d’anecdotes croustillantes. On y apprend le dopage de Larios à Saint-Etienne. Puis la caisse noire à l’ASSE. Cela fait beaucoup pour un seul homme mais cela ne fera pas de vagues dans la presse française: “Pas touche aux Verts” ! Il va y avoir un cordon sanitaire pour faire barrage à Larios, une fois de plus. On dira: Larios dit n’importe quoi, cela ne regarde que lui. Ce n’est pas demain qu’il sera consultant. Il est sur la liste des ex joueurs à éviter. A la limite, on l’accusera d’être une balance.
Ecrit de manière directe et très efficace, plus près des Tontons flingueurs que d’un long métrage de Jean-Luc Godard qui n’a pas tourné que des films de premier plan, le livre nous dévoile dans le menu détail, tout l’épisode amoureux entre Larios et “Yeux Bleus", soit Mme Michel Platini. C’est un article dans Libération qui répand la nouvelle. Oui, Libération et non pas France Dimanche, comme quoi… Petit à petit, tout le monde a tourné le dos à Larios qui n’épargne personne dans son jeu de massacre. Il y en a qui n’ont vraiment pas intérêt à ce qu’on lise ce brûlot. Pourquoi s’acharner sur Larios alors qu’on n’a pas condamné France Gall et N. Sarkozy pour des histoires de cœur similaires ? se demande Larios qui a des atouts maîtres dans ses mains. On le croit sur paroles. Tout ce qu’il dit sonne juste. Tout ce qu’il dévoile sur le dopage à l’ASSE, on le savait mais on ne l’avait jamais vu écrit noir sur blanc.
Larios a vécu comme Jim Morrison dans un univers d’hypocrites, de menteurs, d’imposteurs.
Il ne méritait pas d’être traité en “salaud public n°1″.
Ce livre ne changera pas sa situation de maudit dans le football qui fait la part belle à faux rebelles qui pullulent devant micros et caméras. Hier, les joueurs crachaient sur la presse. Aujourd’hui, les mêmes causent dans le poste pour continuer à endormir le public. Le livre ne changera rien mais il restera une pièce à convictions que l’on pourra dégainer quand on nous raconte n’importe quoi sur la saga verte. Avant c’était mieux ? Non, avant c’était pire.

(1) L’Equipe, mercredi 15 décembre 2017, a consacré deux pages au livre. Deux pages de bonnes-feuilles (extraits). Avec en plus des réacteurs d’anciens joueurs de l’ASSE qui disent: circulez, il n’y a rien à voir ! Le journal annonce la sortie du livre mais n’entre pas dans la polémique.

-J’ai joué avec le feu. Le foot, le fric, le dopage, mes amours, mes emmerdes…, Jean-François Larios. Avec la collaboration de Bernard Lions. Avec un cahier-photos. Solar, 313 p., 17,90 €

Vainqueur 0-6, le Real Madrid n'a plus que la C1 2018 pour briller, à la recherche du triplé historique

21.11.17 | par morlino | Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

Mardi 21 novembre 2017
5e journée de groupes qualificatifs de la C1 2018
Manchester City 1-0 Feyenoord
Monaco 1-4 RB Leipzig
Apoel 0-6 Real Madrid
Buts pour le Real: Modrić (23e), Benzema (39e, 45e +1), Nacho (41e), Ronaldo (49e, 54e)

APRES MATCH
Monaco a pris une rouste sur le rocher. Le mythe de Sisyphe est de retour. L’ex monégasque Bernado Silva, lui est qualifié: il joue désormais à Man City.
Le Real s’est promené contre Apoel, adversaire modeste mais adversaire quand même. Ce match a permis aux Madrilènes de confirmer ce que l’on sait: ils misent tout sur la C1. Benzema a réalisé un doublé tout comme Ronaldo qui a inscrit son 112e puis son 113e but en C1. Une série commencée le 10 avril 2007. Il y a dix ans. Une décennie de performances non stop. Ce joueur avec Messi est un joueur d’exception, il faut pas avoir peur de se répéter. Ils sont comme Federer et Nadal. Le temps semble ne pas avoir prise sur eux. Ils sont d’une jeunesse éternelle et surtout, ils ne rigolent pas avec la préparation.

AVANT MATCH
Le Real Madrid distancé par Barcelone - dix points dans la vue- ne peut plus gagner la Liga 2018 à moins d’une épidémie dramatique en Catalogne.
Le Real n’a plus que la C1 2018 pour briller au sommet, et l’enjeu est fantastique. Il est question de remporter une 3e C1 à la suite ! Comme au temps de Di Stefano.
Pourquoi le Real est-il si loin en championnat ? Tout simplement parce que CR7 a été suspendu pendant 4 journées pour avoir bousculer l’arbitre qui l’a expulsé au lieu de siffler un penalty évident sur lui, provoqué par Umtiti (Barcelone).
Il ne faut pas croire que le Real joue moins bien que la saison dernière.
Lors du récent Atletico Madrid-Real Madrid, le Real a très bien joué mais les joueurs de Zidane ont été frappé tout le match par les garçons bouchers de Simeone. Griezmann doit quitter au plus vite ce club qui le laisse isoler en pointe sans ballon.
Le jeu du Real en ce début d’hiver est très fluide avec un Ronaldo hyper collectif.
Kroos est d’une très grande élégance avec son jeu en première intention.
Casimero, parfait essuie-classe.
Ramos toujours aussi courageux: il s’est fait fracasser le nez dans le derby.
Modric ? Un aiguilleur en chef.
Benzema est toujours l’équipier modèle. Une abeille ouvrière exceptionnelle.
Isco semble motorisé tant il court et court encore.
Ascensio est à deux doigts de basculer dans les très grands joueurs.
Bale est blessé. Sa vitesse manque au Real mais ses coéquipiers devraient faire une grande C1 2018.
Ma finale de rêve éveillé ?
Real Madrid - Manchester City

Autres matchs:
Spartak Moscou 1-1 NK Maribor
Besiktas 1-1 FC Porto
FC Séville 3-3 Liverpool
Naples - FC Shakhtar Donetsk
Borussia Dortmund 1-2 Tottenham

En hommage à Sharon TATE et à ses amis

20.11.17 | par morlino | Catégories: GRANDE DAME, HENDRIXEMENT

A la mi-août 1969 se déroula le mythique Festival de Woodstock.
Je ne l’ai pas vécu comme j’aurais dû le vivre parce que le 9 août 1969 eut lieu un carnage dans une villa de L.A. qui saccagea aussi tous les rêves d’une génération qui souhaitait une meilleure société.
Le 19 novembre 2017 le commanditaire de l’assaut criminel est mort, apprend-t-on.
Hélas! on ne peut pas revenir au 8 août 1969, pour empêcher l’horreur.

Derby à Madrid: le Real prend un point chez les bouchers de l'Atletico, excepté Griezmann esseulé dans un monde de brutes épaisses

19.11.17 | par morlino | Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

Samedi 18 novembre 2017
12e journée de Liga
Atletico Madrid 0-0 Real Madrid

APRES MATCH
L’Atletico Madrid a reçu 6 cartons jaune pendant que le Real en a écopé de 2.
Le match a été pourri par l’Atletico qui a passé 92 minutes à défendre et rien qu’à défendre.
En face, le Real a essayé de construire mais dès qu’un contre était amorcé les locaux sortaient les sécateurs et les haches pour massacrer l’adversaire. Quand le courageux Ramos a mis la tête là où personne ne met le pied, il s’est fait fracasser le visage par la godasse de Lucas. Ramos n’est plus revenu après la mi-temps car il a beaucoup saigné et ce n’était raisonnable de le laisser sur le terrain. A part ce mauvais coup, le défenseur Lucas ferait du bien à l’Equipe de France.
Ronaldo a été très collectif et il s’en est fallu de peu qu’il n’ouvre la marque.
Le Real a animé tout le match mais en face il y avait une armada de donneurs de coups, à l’image de leur entraîneur Simeone, un bas de plafond qui mise tout sur la grinta, et rien sur la grâce. Griezmann n’a rien à faire dans cette équipe où il ne reçoit jamais un ballon. Il a couru et encore couru mais n’a rien reçu d’intéressant à négocier. Le public l’a hué à sa sortie car il ne représentait aucun danger pour l’adversaire.
Les fans lui en veulent aussi sans doute d’avoir dit à l’inter saison: “A 60 % je peux aller à Man United”. Griezmann doit quitter l’Atletico sinon il ne gagnera jamais rien. A part de jouer comme des morts de faim, ses partenaires sont trop limités.
Tout le match, il a entendu le ballon qui ne venait jamais.
Il ne peut pas être au four et au moulin.
Le Real a gagné aux points mais cela n’existe pas.
Les joueurs de Zidane sont désormais à 10 points du Barça.
Aucune équipe distancée avec une telle différence n’a réussi à gagner la Liga. Mis au courant de cette statistique, Zidane a déclaré: “Nous on le fera !” Beau discours de Zidane, en plus c’est possible car le Real a fait un très grand match à l’extérieur.

Classement de la Liga
1 Barcelone 34 points 12 matchs + 29
2 Valence 27 pts 11 matchs + 19
3 Real Madrid 24 pts 12 matchs + 13
4 Altetico Madrid 24 pts 12 matchs + 10

AVANT MATCH
Zidane et Ronaldo ont beaucoup de pression car le Real Madrid, en déficit de points, doit absolument gagner le derby chez l’adversaire, sinon les Madrilènes peuvent dire définitivement adieu au championnat.
Griezmann et l’Atletico n’ont aucune pression à part envers leurs supporters. S’ils perdent cela sera normal, pas une catastrophe. L’Atletico est un petit club vis-à-vis du Real.
Griezmann et son équipe jouent tout sur l’énergie.
Le Real lui doit jouer avec un football d’attaque omniprésent, leur image de marque.
Les joueurs du Real devraient s’imposer: quand une bête est blessé, elle se rebiffe.
Pendant toute la semaine les journalistes supporters du Barça ont fait croire que Ramos avait dit qu’il souhaitait le transfert de Neymar au Real parce que Ronaldo n’avançait plus. Fausse polémique ! La réponse va venir du terrain.

PS: grand supporter du Real, Rafael Nadal a gagné son procès en diffamation contre l’ex-ministre de la Santé et des Sports Roselyne Bachelot. L’animatrice télé a été condamnée jeudi 16 novembre 2017 à 500 € d’amende avec sursis, 10 000 € de dommages et intérêts, plus 2 000 € pour avoir accusé le joueur de dopage. L’avocat du joueur avait réclamé 100 000 € pour le préjudice subi. Les dommages et intérêts «seront intégralement versés à des œuvres sociales en France», a précisé l’immense champion qui a gagné 10 fois l’Open de France. Pour mémoire, Noah, l’icône française en a gagné un seul, et depuis aucun autre n’est arrivé à vaincre sur la terre battue de la Porte d’Auteuil.

20 h foot (Jeudi 16-11-2017): Cantona, Neymar, Rivelino, Pelé, Saint-Etienne...

16.11.17 | par morlino | Catégories: CANTONALAND, GOOOOL DO BRASIL !, PARIS SERA TOUJOURS PARIS

Mort d'un génie : Robert Hirsch (1925-2017)

16.11.17 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR, LA MOUETTE DE TCHEKHOV

Il y a beaucoup de vedettes mais si peu d’immense comédien.
Robert Hirsch était à la fois Louis Jouvet et Louis de Funès.
L’écorché vif passait du rire aux pleurs en une seconde. Un désespoir hilarant.
Heureux d’être né. Si triste de devoir mourir.
Aussi sensible qu’intelligent. Ne supportant pas l’idiotie.
On ne le voyait jamais, à part du scène.
Un génie vient de partir.
La France a perdu un esprit. Beaucoup d’esprit.

A voir: https://vimeo.com/35138351

Les 32 pays déjà qualifiés pour la Russie, pendant que les Italiens espèrent Carlo Ancelotti dans le rôle du relanceur de la Nazionale

Carlo Ancelotti est le favori pour devenir le sélectionneur de l’Italie qui doit renaître après sa descente en enfer. L’Italie est en train de vivre une défaite sportive et bien sûr économique. L’Italie a un grand problème de formation: elle n’a pas de relève. On ne voit pas éclore les nouveaux Maldini, Baresi, Pirlo, Baggio, Del Piero ou Inzaghi. Les Italiens actuels sont des vedettes dans la presse et non pas des artistes sur le terrain.

Lundi 13 novembre
Italie 0-0 Suède

Mardi 14 novembre 2017
Eire 1 - 5 Danemark

Mercredi 15 novembre 2017
L’Australie et le Pérou sont les deux derniers qualifiés. La liste est désormais close.

La 21e édition de la Coupe du Monde se déroulera en Russie du 14 juin au 15 juillet 2018. L’Allemagne, l’Espagne et le Brésil sont les trois grands favoris. La France fait figure d’outsider à prendre très au sérieux vu son réservoir de joueurs, surtout offensifs.

Voici les 32 pays qualifiés qui disputeront le tournoi final:

Russie, qualifiée d’office en tant que pays organisateur
Brésil qui n’a jamais manqué aucun tournoi
Iran
Japon
Mexique
Belgique
Corée du Sud
Arabie saoudite
Allemagne
Angleterre
Espagne
Nigeria
Costa Rica
Pologne
Egypte
Serbie
Islande
France
Portugal
Uruguay
Argentine
Colombie
Panama
Maroc
Tunisie
Sénégal
Suisse
Croatie
Suède
Danemark
Australie
Pérou

On ne les verra pas en Russie:
Pays-Bas
Italie
Slovaquie
Algérie
Cameroun
Mali
Chine

PS: Teddy Riner vient de remporter son 10e championnat du monde. Précision: la compétition se déroule chaque année alors que pour le football il faut attendre 4 ans.

La France redevient championne du monde des matchs amicaux

15.11.17 | par morlino | Catégories: FORZA ITALIA !, PARIS SERA TOUJOURS PARIS

Kylian M’Bappé est jeune mais c’est lui qui est le vrai leader de l’EDF. Il tente le plus et toujours de manière intelligence. A 18 ans, il est même à l’aise en interview. La FFF l’envoie face à la presse, lui, le plus jeune !

Mardi 15 novembre 2017
Match amical
Allemagne 2-2 France
Buts pour l’Allemagne: Werner (56e), Stindl (90e +3)
Buts pour l’EDF: Lacazette (33e, 71e)

La France a un grand réservoir de joueurs, si grand que le sélectionneur s’est payé le luxe de ne pas faire jouer Fekir en Allemagne. Même à la fin du match contre l’Allemagne, il a préféré faire entrer Griezmann que Fekir, à la 75e mn, ce qui n’a rien apporté. Griezmann a comptabilisé une nouvelle sélection. A part ça, le néant absolu. Il vaut mieux d’ailleurs que Griezmann soit entré car si Fekir avait joué un quart d’heure, il aurait eu droit à un beau costard dans la presse tandis que Griezmann lui est épargné. Des consultants ont même dit que c’était bien d’avoir protégé Griezmann car en fin de semaine se déroule le match de Liga Griezmann-C. Ronaldo. (Atlético Madrid - Real Madrid, 18-11-2017, 20 h45, beIN Sports 2).
Les Français ont fait un beau match en Allemagne mais il est évident que les Allemands n’ont pas joué à 100 % pendant 90 minutes. Ils ont chaque fois accéléré pour égaliser, sinon rythme de croisière.
Il ne faut pas du tout tenir des matchs amicaux qui sont là pour faire tourner la machine à cash.
Revue des Français:
Mandanda n’a pas été bon dans ses dégagements qui conduisent souvent à donner le ballon aux adversaires, ce qui est grotesque et dangereux.
Digne, a pris du volume. Puis Kurzawa (82e) qui n’a pas la carrure d’un titulaire.
Varane pas toujours au top.
Umtiti a gagné sa place. D’ailleurs Koscielny a dit qu’il partira après 2018. Autant qu’il prenne dès maintenant sa place sur le banc.
Jallet fait de la résistance, mais c’est un remplaçant qui fait du rab. Puis Pavard (64e) qui a la jeunesse pour lui et un talent supérieur.
Rabiot, fébrile au point d’être méconnaissable. Joue sans confiance puisqu’il sait qu’il sera remplaçant.
Tolisso, souvent bien inspiré.
Matuidi aurait dû être dispensé de match. On le connaît assez pour savoir qu’on peut compter sur lui. Puis Nzonzi (64e) qui débute à 28 ans une carrière internationale, comme quoi il ne faut jamais désespérer.
M’Bappé, tente beaucoup. Danger constant. Le vrai leader c’est lui. A 18 ans. Bravo l’artiste !
Lacazette, plus avant-centre de métier que Giroud. Puis Griezmann (75e) qui est apparu dans le match comme un spot publicitaire.
Martial, gros match, sait semer la panique
Pour juger ce groupe, il faut attendre les matchs décisifs en Coupe du Monde 2017.
Il faut bien sûr féliciter les joueurs et le staff d’aller en Russie car l’Italie et les Pays-Bas sont restés à quai.
En sport professionnel seul le résultat est important, c’est pour cela que la défaite au SDF lors de la finale de l’Euro 2016 France-Portugal (0-1), sans Ronaldo blessé par Payet, est une issue lamentable pour la France. La finale il faut la gagner et non pas la jouer.

PS: [Post dédié à Hans Schäfer (1927-2017). Attaquant champion du monde 1954]

Un Buffon et des bouffons: l'Italie (sans Balotelli) victime d'un accident industriel devant des meubles IKEA qui l'éliminent de la Coupe du Monde 2018

14.11.17 | par morlino | Catégories: FORZA ITALIA !, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR

“Le temps est un tyran” a dit le légendaire gardien Buffon, l’un des plus grands goals de l’Histoire. Avec Chiellini, il est le seul à épargner du naufrage. Leurs coéquipiers ne se remettront sans doute pas de cette élimination. Il faut repartir avec de vrais footballeurs et laisser à la maison les fausses vedettes. Absent du match, Verratti n’a pas les épaules assez larges pour être un Pirlo qui aurait dû attendre avant d’annoncer sa retraite, quelques heures avant ce barrage retour.

Mardi 13 novembre 2017
Match retour de barrage pour la qualification de la Coupe du Monde 2018.
Italie 0-0 Suède

Voici la composition italienne de départ:
Buffon- Chiellini, Bonucci, Barzagli- Darmian, Bernardeshi, Jorginho, Parolo, Candreva- Gabbiandini, Immobile.
Remplaçants: Florentin, Belotti, El Shaarawy.
Sélectionneur: Giampiero Ventura

Des noms à retenir: il s’agit de joueurs qui sont les premiers italiens à ne pas réussir à qualifier leur pays qui a participé à toutes les Coupes du Monde depuis 1962.
L’Italie quatre fois championne du monde sera la grande absente de Russie, avec les Pays-Bas.
Ce groupe d’Italiens ne méritait pas de participer à la prochaine Coupe du Monde.
Qu’ils aient disputé les barrages, rien d’anormal puisqu’ils étaient dans le groupe de l’Espagne. La France n’aurait pas fait mieux. Entre parenthèses, la France a perdu en Suède, comme l’Italie. Qui sait si la France serait sortie gagnante d’un France-Suède retour au SDF ?
Les Italiens retenus pas le sélectionneur - le désormais pestiféré G. Ventura- ont été incapables de marquer un but en 3 heures ! Pas d’esprit tranchant, rien que des besogneux maladroits. Il fallait sélectionner Mario Balotelli et il le méritait amplement. Aucun attaquant de la Squadra actuelle n’a son talent. Balotelli aurait pu qualifier son pays parce qu’il peut faire la décision sur un geste de grande classe.
Il n’y a rien à regretter: ces joueurs italiens n’ont aucune créativité; pas un seul artiste, à part leur gardien, le valeureux Buffon 40 ans qui aurait voulu disputer une 6e Coupe du Monde. Ses partenaires ne l’ont pas aidé: ils ne le pouvaient pas car ils n’ont aucun sens du but, des tacherons. Ce match fut le triste jubilé de Buffon.
Les Italiens ne manqueront pas en Russie: ils sont trop quelconques.
Cet assemblage de transalpins ne sait pas quoi faire du ballon.
Il faut féliciter le groupe de Suédois.
Pas une grosse équipe mais elle à quelques bons joueurs. Ils ont été suffisamment intelligents pour comprendre que ces Italies n’avaient rien dans le ventre. A San Siro, on a vu des gravures de mode, des coiffures, des looks mais rien de spirituel.
Une certitude: le football n’est pas truqué. Sinon, la FIFA aurait fait gagner l’Italie.
Maintenant, les Italiens sont en crise. Ils vont subir toutes les moqueries.
Un football imbécile ne peut pas se qualifier pour un tournoi majeur.
Wasa a battu la pizza !

La fête à Téléfoot 40 ans complétement foot (Solar)

13.11.17 | par morlino | Catégories: LE JARDIN D'ENFANT

Hier, on était jeune et même parfois petit.
Thierry Roland était attendu comme le Messie pour la messe du football, tous les dimanches.
Auparavant, l’émission était diffusé le soir, après la journée de D1, et l’animateur était Pierre Cangioni, l’inventeur de l’émission. Cangioni avec sa voix pleine de soleil, comme celle de Louis Nucéra.
Avant Téléfoot, on ne voyait rien à part quelques matchs: ceux des Bleus, la finale de la Coupe de France, la finale de la Coupe d’Europe des clubs champions et une poignée de matchs de la Coupe du Monde, tous les quatre ans…
Aujourd’hui, on voit tout mais le football est devenu privatisé ce qui est vraiment scandaleux. On devrait plutôt privatiser les allocutions des présidents de la République qui sont toujours sans intérêt.
Quand on feuillette l’album, on voit en même temps l’évolution du jeu, et des présentateurs.
Hier, il y avait un côté beauf. Aujourd’hui, ils se prennent souvent très au sérieux.
Désormais c’est le très sympathique Christian Jeanpierre qui présente l’émission culte avec le paradoxe d’être limité dans les images.
Christian Jeanpierre a été enlevé des commentaires des matchs de l’EDF. On se demande bien pourquoi. Maintenant, on se croit sur C + quand on regarde TF1.
Le livre donne l’occasion de revenir aux fondamentaux. Au temps où l’on ne nous gavait pas d’informations inutiles. Information est un bien grand mot. Parlons de Buzz. Beaucoup de bruit pour rien.

Téléfoot 40 ans complétement foot, Hugues Berthon et Olivier Cabrera. Préface Christian Jeanpierre. Solar, 160 p., 24,90 €

Vikash Dhorasoo: "Comme ses pieds" (Seuil)

12.11.17 | par morlino | Catégories: FORZA ITALIA !, LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Vikash Dhorasso a déjà 44 ans ! Comme le temps passe…
Ce joueur est un rebelle à sa façon, c’est-à-dire chouchou des médias de gauche qui en ont fait une emblème de l’intégration. C’est justifié car c’est un homme très attachant.
On se souvient que Bertrand Delanoë- qui connaît aussi bien le football que moi les tables de logarithme- lui avait demandé lors d’une présentation: “Vous parlez français ?” D’origine mauricienne, le joueur plein d’esprit n’en est pas moins 100 % français.
Sa carrière est plus que correcte- surtout à Lyon- sauf à l’étranger où il fit banquette à l’AC Milan. D’autres ont fait comme lui mais ils sont prétentieux et font croire qu’ils ont été de grands joueurs. Suivez mon regard vers cette station de radio de beaufoïdes (je parle des animateurs, pas des auditeurs, à leur image quand même!)
Dhorasso est totalement lucide sur son talent, et il est parfois trop sévère quand il parle de lui.
Ce fut un footballeur à la très bonne vision de jeu et à la technique bien supérieure aux fausses stars actuelles.
Dans les médias, c’est un bon client: il a de l’humour et son intelligence lui permet de tenir la dragée haute à n’importe quel interlocuteur.
Dhorasso est sous-employé. Il ferait un très bon consultant. Les télés le laissent de côté car il a un débit lent comme Doc Ginéco. Et à l’heure du net, on n’aime pas ça. Cependant, s’il a le débit hyper soft, sa réplique est cinglante.
Son livre vaut largement ceux des “écrivains-journalistes".
L’a-t-il écrit lui-même ou a-t-il été aidé ? Dans ce genre de production l’auteur enregistre et après on décrypte. On doit lui reconnaître un vrai goût pour l’écriture.
Dison qu’on le reconnaît partout dans ce livre qui sonne juste, vrai.
On y perçoit sa distance par rapport aux événements, sa joie d’être footballeur et sa méfiance envers ce milieu gavé d’incompétents et de requins.
Très important: Dhorasso aime ses parents, et cela fait chaud au cœur.
Il aime aussi la France, et il n’a pas tué l’enfant qu’il fut.

-Comme ses pieds, Vikash Dhorasoo. Seuil, 192 p., 17 €

Deschamps déroule le tapis bleu à Griezmann. Fekir va-t-il être sacrifié en Allemagne ?

11.11.17 | par morlino | Catégories: ANTI-FOOTBALL, LA REVUE DE STRESS

Vendredi 10 novembre 2017
Match amical, kermesse commerciale
France 2-0 Pays de Galles
Buts pour l’EDF: Griezmann (18e), Giroud (71e)

Didier Deschamps a titularisé Griezmann contre les Pays-Bas et bien sûr la France a gagné.
Le match a permis à la nouvelle icône commercial de marquer. Tous les sponsors sont contents.
Niveau football, qu’a-t-on vu ?
Griezmann fait toujours pareil. Il récupère le ballon, le donne en retrait et fonce devant avec l’espoir qu’on le lui redonne. Avec Tolissso cela a fait une fois bingo !
Youpi! Tralala ! Vive la France !
La France est redevenue championne du monde des matchs amicaux et Griezmann Ballon d’or des matchs en bois.
Fekir, lui, n’a eu droit qu’à 27 minutes. La messe était déjà dite. Le tempo du match avait été donné. Il n’a eu droit qu’aux restes du repas. Il n’a pas pu s’exprimer car quand on rentre à ce moment-là cela veut dire que le sélectionneur n’a pas du tout confiance en vous.
Je suis quasi certain que Fekir va être aligné en Allemagne.
Imaginons que la France perde en Allemagne. Ensuite, les médias diront : vous voyez Fekir est moins bon que Griezmann.
La France a toujours brillé avec un grand stratège: Kopa, Platini et Zidane.
Fekir a plein de ballon dans les jambes. Il respire le football.
Griezmann a un football trop limité pour avoir la carrure d’un leader.
Après les crashs de Benzema, Ben Arfa, va-t-on assister à celui de Fekir ?
Et si Fekir jouait en Allemagne pour donner un concerto ! J’en rêve !

20 h Foot (jeudi 9-11-2017): La Marseillaise, l'Equipe de France, Fekir, Griezmann...

10.11.17 | par morlino | Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS, LA REVUE DE STRESS

Jeudi 2 octobre 2017
20 h foot, Cnews
Présentation: le duo Pascal Praud et Julien Pasquet
Avec Giovanni Castaldi, Florian Anselme, Tidiany M’Bo, Bernard Morlino…

La Marseillaise lors de tous les matchs ?
Grotesque ! Fausse bonne idée.
Les sportifs ne sont pas des décérébrés. Il est naturel d’aimer la France comme ses parents.
Il ne faut pas toujours regarder ce qui ne va pas. Il faut aussi regarder ce qui va bien.
Les Français aiment leur pays.
Nous ne sommes plus sous Vichy !
Après les attentats, les pouvoirs se sont servis du football pour célébrer la France avec La Marseillaise. Ce fut magnifique. Là plus personne n’a dénigré le sport.
La Marseillaise devrait être chanté sur le podium du championnat de France cyclisme. C’est évident.
Elle est chantée pour les matchs internationaux, très bien. Cela suffit.
Peut-être d’ici peu, quelqu’un dire: “Il faut chanter La Marseillaise après chaque but d’un Français car en L1 il y a trop d’étrangers…” Et puis quoi encore !
Si on impose la Marseillaise avant les matchs de L1, il faudra aussi que les députés la chantent avant chaque séance parlementaire. Les comédiens de la Comédie française devront eux aussi la chanter.
La Marseillaise, il faudrait la chanter à chaque conseil des ministres parce que les politiques se conduisent souvent plus mal que les sportifs. La liste des-pris-la-main-dans-la-confiture est trop longue à énumérer.

Hatem Ben Arfa: la preuve de son mental d'acier

09.11.17 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR

Voici la preuve que Ben Arfa a un mental d’acier.
Dans cette caméra cachée, parfois on devine qu’il pense: “Le football est vraiment devenu complétement écoeurant". Le faux agent dit que Ben Arfa est trop dans l’argent et celui qui prétend lui vouloir du bien n’a de cesse de tout faire pour gagner du fric sur son dos.
Cette caméra invisible est très réussie à tous points de vue. Le canular est fort bien pensé et mené.
Ben Arfa pourrait être acteur. Son visage est très expressif.

Man United toujours incapable de renouer avec son Histoire

08.11.17 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS

Depuis le départ de Sir Alex Ferguson, été 2013, Man United est un club qui a perdu son identité, ce mélange de fierté et de résultats, avec toujours un football offensif et spectaculaire.
On a eu la période Moyes, avec des promesses dans la continuation, mais on ne lui a pas laissé le temps.
Puis Giggs a recollé les morceaux avec Scholes et Gary Neville.
Après van Gaal a tout cassé.
Et maintenant, José Mourinho est un Sir Ferguson Canada Dry.
C’est Guardiola qu’il fallait.
Désormais Man City joue comme Man United devrait jouer.
En 2016-2017, MU a gagné des titres qui n’ont aucun savoir et qui ne laisseront aucun souvenir chez les fans.
A MU, gagner ne suffit pas. Il faut la manière.
“Vous devez absolument jouer et gagner avec panache car les spectateurs viennent vous voir pour ça après une semaine de dur travail". Phrase-clef de Sir Matt Busby dans les années 1950-1960.
“Vous avez plein d’argent par rapport à vos devanciers. Vous avez tout mais avez-vous encore envie de jouer et gagner ?” Phrase-clef de Sir Ferguson dans les années 1990-2000.

Classement de la Premier League
1 Manchester City 31 pts 11 10 1 0 38 7 + 31
2 Manchester United 23 pts 11 7 2 2 23 5 + 18
3 Tottenham Hotspur 23 pts 11 7 2 2 20 7 + 13
4 Chelsea 22 pts 11 7 1 3 19 10 + 9 22
5 Liverpool 19 pts 11 5 4 2 21 17 + 4
6 Arsenal 19 pts 11 6 1 4 20 16 + 4
7 Burnley 19 pts 11 5 4 2 10 9 + 1

Le virtuose Andrea Pirlo raccroche les crampons

07.11.17 | par morlino | Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR

On ne reverra plus le merveilleux toucher de balle du champion du monde 2006.

Lundi 6 novembre 2017
Andrea Pirlo annonce sa retraite

Andrea Pirlo
Né le 19 mai 1979 à Flero (Italie)

Parcours
1992- 1998 Brescia
1998-2001 Inter Milan
1999-2000 prêt Reggina
2001 prêt Brescia
2001-2011 AC Milan
2011-2015 Juventus
2015-2017 New York City

2002-2015 Italie 116 sélections (13 buts)

Palmarès
Milan AC
Coupe du monde des clubs 2007
2 Supercoupes de l’UEFA 2003 et 2007
Coupe d’Italie 2003
2 Supercoupes d’Italie 2004 et 2011
2 Championnat d’Italie 2004 et 2011
2 Ligues des champions 2003 et 2007

Juventus Turin
4 Championnats d’Italie 2012, 2013, 2014, 2015
Coupe d’Italie 2015
2 Supercoupes d’Italie 2012 et 2013

Italie
Coupe du monde 2006
3e de la Coupe des confédérations 2013
Championnat d’Europe Espoirs 2000
Médaille de Bronze aux Jeux olympiques 2004

Mario Balotelli peut-il encore jouer au football ?

06.11.17 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, LA REVUE DE STRESS

Mario Balotelli a été exclu de Nice-Dijon (1-0) pour un tacle derrière asséné sur un adversaire qui a manifesté de grandes dispositions pour la comédie: bon pour la Victorine, dit-on à Nice.
Balotelli est toujours victime de sa réputation de bad-boy, comme ils disent.
Rouge direct pour ça ?
Il y a la lettre et l’esprit.
Il pouvait écoper d’un jaune, rien de plus.
Il n’a pas voulu faire mal. C’est le tacle d’un attaquant, donc pas un défenseur de métier.
Nice avait match gagné, grâce au penalty de Balotelli, à la 40e minute.
On connaît bien Balotelli, ce n’est pas quelqu’un qui cherche à faire mal.
C’est à se demander s’il peut encore jouer au football.
Fekir enlève son maillot, nargue les Stéphanois et plein de gens le défendent. Moi le premier.
En Angleterre, c’est interdit d’agir de la sorte, surtout à l’extérieur devant les fans opposés afin d’éviter tout mouvement de foule. Et c’est bien ancré dans la tête des joueurs. De plus, si un fan va sur le terrain, il va en prison et ne ressort libre que s’il paie 10 000 euros. Cela vous calme d’emblée !
En France, tout est permis: il suffit de voir les fumigènes. On raconte que des femmes entre dans le stade en les planquant que leur partie intime…
Ce n’est pas la première fois que le stade des Verts est envahi mais on continue à dire que l’ASSE a les meilleurs fans de L1.
Pour revenir à Balotelli, on peut comprendre sa colère: il ne subit pas le même traitement que les autres. Quand on le charge sévèrement et qu’il tombe, on le suspecte de cinéma. Et quand, il serre un peu de trop un adversaire, il est traité en ennemi public n°1.

Le Man City de Guardiola écrase le football anglais de toute sa classe pendant que MU est à la dérive bobo totale, comme d'habitude

Dimanche 5 novembre 2017
Tottenham Hotspur 1-0 Crystal Palace
Manchester City 3-1 Arsenal
Chelsea 1-0 Manchester United
Real Madrid 3-0 Las Palmas
Saint-Étienne 0-5 Olympique Lyonnais

APRES LES MATCHS
Tous mes pronostics étaient bons! Bingo! Carton plein !
En Angleterre, City n’a fait qu’une bouchée des indécrottables faiblards Gunners. Cela fait des années et des années que cela dure. Guardiola a donné une nouvelle leçon de football à Wenger.
Les Citizens s’envolent au classement et laissent loin les Red Devils battus à Chelsea. Conte a mis K.O. Mourinho l’ancien manager des lieux. Man United joue toujours aussi mal. MU ne fait plus peur à personne. Mourinho ne laissera aucune trace dans l’Histoire de MU. Rien, grave erreur de casting. Une de plus !
En Espagne, le Real Madrid a renoué avec la victoire, tant mieux.
En France, Lyon a corrigé les Verts dans leur chaudron qui n’a plus aucun souvenir de Meklhoufi qui fut pourtant une vraie star lui. Les Gones ont laminé l’ASSE. Fekir, auteur d’un doublé, fut grandiose. Il a brandi son maillot à la manière de Messi. Les fans des Verts de rage ont alors envahi la pelouse. Les Verts forment le meilleur public de France avec Lens, vaste rigolade. Je précise qu’en Angleterre, aucun joueur n’a le droit d’exciter les fans adverses. Les fans des Verts ont beaucoup donné dans les fumigènes. On n’est vraiment pas Angleterre.
En Li, on a vu les cartons de Marseille, Paris et Monaco: 16 buts à eux trois !
Nice a battu Dijon grâce à un penalty de Balotelli qui a été expulsé. L’Italien ne peut plus jouer. Son adversaire méritait un jaune pour simulation de grave faute avec blessure. Il n’a rien eu, bien sûr.

AVANT LES MATCHS
Grosse journée de football mais qui va voir les deux matchs phares du football anglais ?
J’ai fait le test: à part ceux qui ont pour opérateur téléphonique SFR, je ne connais personne qui ne se soit abonné SFR pour voir le football.
SFR c’est l’Arlésienne. On en entend parler mais on ne rien venir.
Toute cette armada de consultants qui parlent dans le désert.
Pronostics: Tottentham, City, Chelsea, Real et OL vainqueurs.

13 h foot, Samedi 4-10-2017: le crash Evra, Marseille, Cantona, PSG...

05.11.17 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Samedi 4 novembre 2017
13 h foot, Cnews

Présentation: Julien Pasquet

Avec Francesca Antoniotti, Bernard Morlino, Eugène Saccomano, Jacques Vendroux et Gilles Verdez

Ici, je révèle la vérité sur le “Kung-fu” d’Eric Cantona.
Tout ce que vous pouvez sur le sujet est du pipeau.
La vraie information est ici: en Angleterre, on ne peut pas bouger de son siège et le zigoto qui a dévalé la tribune vers le King représentait un danger car Cantona avait alors peur pour sa vie: il recevait des menaces par des types de Leeds qui lui en voulaient d’avoir quitté leur club pour MU. A l’époque, le King était haï par toute l’Angleterre parce qu’il gagnait tout avec MU. Il avait un garde du corps.

Paris Masters: sans Federer, Djokovic, Murray et Nadal (forfait en 1/2), aucun Français n'est capable de gagner le tournoi

04.11.17 | par morlino | Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR

Samedi 4 novembre 2017
1/2 finale tournoi indoor de Bercy-Paris
Sock (USA, 22e ATP)- Benneteau (France, 63e): 7-5, 6-2
Krajinovic (Serbe, 77e)- Isner (USA, 14e): 6-4, 6-7, 7-6

APRES LE MATCH
La finale du 5 novembre 2017 est connue: Sock-Krajinovic (1) , soit le 22e de l’ATP contre le 77e.
Un Américain contre un Serbe.
Les Français n’ont pas profité de l’hécatombe des favoris. Présent, Nadal blessé a déclaré forfait pour la 1/2 finale, sinon il aurait gagné le tournoi.
Comme d’habitude le dernier français cale à la fin car il s’est cramé dans les matchs précédents.
L’intérêt suprême du tennis c’est qu’il faut disputer les matchs à la suite, sans répit. C’est la difficulté de ce sport, parmi d’autres exploits à accomplir et encore plus difficile à reproduire.
Depuis Noah, rien, à part quelques championnes françaises.

AVANT LE TOURNOI
TITRE: “Paris Masters: sans Federer, avec Nadal et puis plein de Français dans l’espoir d’en voir un gagner”
Le tournoi parisien porte le nom d’une firme de montres, celle qui sponsorise Roger Federer le grand absent de ce tournoi. On n’a pas dit tout de suite qu’il n’y viendrait pas pour éviter que la location tourne à vide. Ce n’est pas grave: le tennis est un sport de riches, comme ils disent.
Dans ce tournoi, il y a Nadal, numéro 1 mondial - sans doute futur vainqueur dans le pays où une ex ministre l’a suspecté de dopage- puis à peine 4 autres joueurs du Top ten. C’est comme une L1 sans le PSG, Lyon, Monaco, Marseille…
Djokovic et Murray se sont fait porter pâles.
En revanche, il y a plein de Français. Tout est fait pour en voir un gagner.
Même quand le tableau est dégagé de la plupart des grands talents étrangers, les Français n’arrivent pas à gagner.
Le tennis est un sport à part: saviez-vous que même blessé vous pouvez participer à un tournoi et le quitter sur blessure, histoire de toucher la prime ?
Pendant ce temps, Roger Federer vient de remporter à Bâle son 7e titre de la saison en cours.
Le champion suisse a remporté 95 titres dans son parcours.
Un tournoi sans Federer ? A zapper !
Ce tournoi ressemble a une exhibition de bras cassés.

(1) Sock-Krajinovic (5-7, 6-4, 6-1)

20 h Foot (Cnews): jeudi 2-11-2017: Equipe de France, Benzema, Champions League...

03.11.17 | par morlino | Catégories: LA MAISON BLANCHE, LE JARDIN D'ENFANT

20 h foot
Cnews, jeudi 2 octobre 2017
Avec le duo Pascal Praud et Julien Pasquet, Gilles Verdez, Giovanni Castaldi, Florian Anselme, Bernard Morlino …
Toute l’actualité du jour sur notre vice impuni; le football !

Patrick Modiano, Ballon d'or de Littérature

03.11.17 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Patrick Modiano
Cnews, jeudi 2 octobre 2017
Emission de Pascal Praud
Avec Denis Cosnard, Marie Lebey, Bernard Morlino

24 ! V'la les Bleus de Dédé en vue de 2018

02.11.17 | par morlino | Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD

Matchs amicaux de l’EDF
10 novembre 2017: France-Pays de Galles, stade de France
14 novembre: Allemagne-France, Cologne

Didier Deschamps a donné une liste de 24 joueurs en vue des matches amicaux.
Nabil Fekir et Anthony Martial sont de retour
Benjamin Pavard (21 ans) et Steven N’Zonzi (28 ans) font leur baptême en France A.

Blessés non convoqués:
Dimitri Payet (cuisse droite), Thomas Lemar (entorse acromio-claviculaire), Hugo Lloris.

En convalescence:
Paul Pogba et N’Golo Kanté.

La liste des Bleus:
Gardiens : Alphonse Areola (Paris-SG), Benoît Costil (Bordeaux), Steve Mandanda (Marseille)

Défenseurs : Lucas Digne (FC Barcelone), Christophe Jallet (Nice), Presnel Kimpembe (Paris-SG), Laurent Koscielny (Arsenal), Layvin Kurzawa (Paris-SG), Benjamin Pavard (VfB Stuttgart), Samuel Umtiti (FC Barcelone), Raphaël Varane (Real Madrid)

Milieux : Blaise Matuidi (Juventus), Steven N’Zonzi (FC Séville), Adrien Rabiot (Paris-SG), Moussa Sissoko (Tottenham), Corentin Tolisso (Bayern Munich)

Attaquants : Kingsley Coman (Bayern Munich), Nabil Fekir (Lyon), Olivier Giroud (Arsenal), Antoine Griezmann (Atletico Madrid), Alexandre Lacazette (Arsenal), Anthony Martial (Manchester United), Kylian Mbappé (Paris-SG), Florian Thauvin
(Marseille)

Le match en Allemagne n’aura d’amical que le nom.
Une revue d’effectif avec deux nouveaux pour amuser la galerie.
Sissoko a toujours les faveurs du sélectionneur. Je viens de le voir faire deux loupés incroyables avec Tottenham. En championnat, il frappe et envoie le ballon en six mètres, d’un tir totalement dévissé. Et en C1, il s’est entremêlé les pinceaux au moment de tirer. Mais chut! ce fut le meilleur en finale perdue de l’Euro 2016.

Man City vainqueur à Naples, et les Spurs battent le Real

01.11.17 | par morlino | Catégories: FORZA ITALIA !, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

Mercredi 1er novembre 2017
C1 2018, phase de groupes, 4e journée

Besiktas 1-1 Monaco
Naples 2-4 Manchester City
Tottenham 3-1 Real Madrid
FC Séville 2-1 Spartak Moscou
Liverpool 3-0 NK Maribor
Shakhtar Donetsk 3-1 Feyenoord
FC Porto 3-1 RB Leipzig
Borussia Dortmund 1-1 APOEL

APRES MATCH
Tottenham a battu sans forcer le Real Madrid qui a raté son mercato d’été. Maintenant on le sait.
City est allé battre Naples, en Italie. City est le favori de la C1.
Grande soirée. Dommage que ces matchs se déroulent en même temps.
La C1 est très difficile à gagner car elle se déroule pendant des mois.

AVANT MATCH
Belle soirée de C1 avec deux affiches qui ont un parfum de 8e: Naples-City et Spurs-Real Madrid. Monaco à Besiktas promet aussi.
Dans ce monde où le terrorisme n’est plus qu’une émanation meurtrière de la société du spectacle, dénoncé par Guy Debord, le football reste cet ilot pour irréductibles qui s’entêtent à vivre, en marge d’un Etna de la connerie armée, qu’elle se manifeste dans l’horreur dite combat-polico-religieux ou dans le fait-divers hélas ! répétitif.
Avant de mourir, Raymond Guérin- écrivain majeur jeté au purgatoire- a demandé si les Girondins de Bordeaux avaient gagné. La classe jusqu’au bout !
CR7 ? La réponse viendra du terrain.
Dans le hors-série France Football consacré à Messi et Ronaldo, 10 “spécialistes” disent que Messi est meilleur que CR7. Seul Gallas, Jardim et Papin ont voté pour CR7. Deux ne choisissent pas: Fernandez et Djorkaeff.
Cette majorité écrasante pour Messi alimente ma thèse depuis le début: Messi est traité en petit frère alors que Messi est vu comme un rival.
Pour ma part, j’opte pour CR7 car il a réussi à s’imposer avec le Portugal, le Real et MU.

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

Novembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

powered by b2evolution free blog software