Archives pour: Janvier 2017

La plus belle femme du monde est française

31.01.17 | par morlino | Catégories: GRANDE DAME

La radieuse Iris Mittenaere, Lilloise, 24 ans, est étudiante en chirurgie dentaire. Le concours Miss Univers existe depuis 1952. Après la Lorraine Christiane Martel, sacrée en 1953, Iris Mittenaere est le seconde française distinguée.

Il n’y a pas plus misogyne que certaines féministes.
Depuis que la française Iris Mittenaere a été élue Miss Univers, beaucoup de femmes sont furieuses car elles prétendent que les “femmes ne doivent absolument pas être jugées sur leur physique".On n’oblige personne à faire des concours, à part dans les concours de bovins.
L’élue française qui est devenue Miss Univers fait des études de chirurgien dentiste.
Cette très belle jeune femme a aussi la tête très bien faite. Devrait-elle s’en plaindre ?
Il est évident que les femmes qui critiquent ses concours de beauté ne seraient même pas sélectionnées pour être hôtesses d’accueil pendant la cérémonie.
Il ne suffit pas d’être laide pour être intelligente.
L’actuelle Miss Univers correspond à “Sois belle et parle !” et non pas à “Sois belle et tais-toi !”
Les concours de beauté ne manquent pas d’humour car on sait très bien que personne ne peut se prétendre la plus belle femme du monde, sauf l’une de celles qui se présentent !
Les pas contentes feraient mieux de se plaindre que des femmes soient obligées de se camoufler pour sortir dans la rue.
Et pourquoi ne s’insurgent-elles pas devant ses émissions débiles où les candidates ressemblent à des putes descendues des vitrines d’Amsterdam ?
Pendant un an, on va dire que la plus belle femme du monde est française.
Voilà une belle ambassadrice de la France qui n’est pas payée avec de l’argent public au titre de Mme de… !
Beauté de l’âme, oui. Beauté de l’âne, non.
L’élection de Miss Univers cela change des affaires politiques où les délinquants en col blanc parlent des conséquences et jamais des racines.

Roger Federer sait faire partager l'émotion sportive

30.01.17 | par morlino | Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !, CERDANEMENT

Mes cinq sportifs de chevet:

PELE. Il a rendu populaire le football
COPPI. Il a sublimé l’effort physique
ALI. Il a démontré que le sportif était très intelligent
CRUYFF. Il a fait comprendre que le football était un art
FEDERER. Le doux mélange en apesanteur de l’élégance et de la force

En sport, il faut d’abord gagner, sinon cela n’a aucun intérêt.
Il y a sportif et sportif.
Par exemple, un milieu défensif je lui demande d’être efficace, rien de plus.
L’élégance est souvent dans la panoplie des créateurs.
Les footballeurs de grande classe ont une gestuelle synchronisée avec leur technique.
Dans mon top 5, tous étaient beaux à voir jouer.
Trois sont hélas! morts.
Le vélo de Fausto Coppi semblait être son prolongement.
Cruyff ressemblait à un pur sang sauvage.
Pelé avait le fameux centre de gravité très près du sol, comme Maradona et Messi.
Ali dansait sur le ring.
Tous diffusaient un esthétisme.
Cinq stylistes.
Seul, Federer est encore en activité.
Je ne suis pas du tout passéiste. La preuve, j’aime Federer.
Qu’on ne me demande pas d’aimer tous les sportifs interchangeables qu’on nous vend comme des champions.

Co-leader "Nice n'est pas à sa place", disent-ils.

30.01.17 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Dimanche 29 janvier 2017
22e journée de Ligue 1
OGC Nice 3-1 EA Guingamp
Buts pour le GYM: Plea pour Nice (11e), Seri (38e), Balotelli (88e)
But pour les visiteurs: Briand (63e)

OGC Nice : Cardinale – Souquet, Dante ©, Sarr, Dalbert – Koziello, Cyprien, Seri (Baysse 78e) – Plea, Balotelli (Marcel 92e), Eysseric (Walter 86e).
Manager: Favre

EA Guingamp : Johnsson – Martins-Pereira (Privat 83e), Kerbrat, Sorbon, Marçal– Didot, Deaux – Salibur (A. Mendy 60e), Bodmer (De Pauw 60e), Coco - Briand (cap)
Manager: Kombouaré

Classement de la L1 à 19 h
1 OGC Nice 49 pts 22 matchs + 23
2 Monaco 48 pts 21 m + 43
3 Paris 45 pts 21 m + 26
4 Lyon 37 pts 21 m + 15

Classement de la L1 à minuit
1 Monaco 49 pts 22 m + 43
2 OGC Nice 49 pts 22 matchs + 23
3 Paris 46 pts 22 m + 26
4 Lyon 37 pts 21 m + 15

“Nice n’est pas à sa place", disent-ils sur un radio qui n’est pas Radio France, Europe 1 et RTL. J’ai entendu cette phrase de mes deux oreilles. Quel mépris pour ma ville natale !
Laissons-les parler et continuons à prendre match après match.
Zn 21 matchs de L1, Nice n’a perdu qu’une fois.
Rira bien qui rira le dernier.

PS: PSG 1-1 Monaco
Monaco est parvenu à égaliser dans le temps additionnel. Ce fut mérité. Monaco a développé un jeu bien mieux maîtrisé.

La France du handball six fois championne du monde ou la banalisation d'un trophée qui se dispute tous les deux ans

30.01.17 | par morlino | Catégories: LA REVUE DE STRESS

On nous vend le titre mondial du handball 2017 remporté par France comme un exploit mais le championnat du monde de handball a lieu tous les deux ans, contrairement à la Coupe du monde de football qui se déroule tous les quatre ans.
Les sponsors et autres marchands de babioles nous bassinent avec le handball comme s’il s’agissait d’un sport planétaire. Depuis le début de ce championnat du monde 2017, on savait que la France allait gagner. Il n’y a eu aucune dramaturgie. Tout semblait écrit d’avance tant l’opposition était faible. Ce sport n’est absolument pas mondial. C’est une kermesse ultra médiatisé pour vendre des icônes publicitaires que les régents de la communication nous vendent comme s’il s’agissait de champions fantastiques. J’en suis revenu et pas besoin de vous dire pourquoi. Je n’ai pas regardé un seul match de ces champions qui ne sont plus que des panneaux publicitaires.

Parcours de la France depuis 1995:
1995 Vainqueur
1997 Troisième
1999 Quart de finale
2001 Vainqueur
2003 Troisième
2005 Troisième
2007 Demi-finale
2009 Vainqueur
2011 Vainqueur
2013 Quart de finale
2015 Vainqueur
2017 Vainqueur

A ce rythme-là, la France va encore gagner dix championnats du monde.
Bientôt les joueurs auront 90 ans et 5360 sélections.

King Federer vainqueur en Australie devant un grand Nadal.

29.01.17 | par morlino | Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR

Pour voir un grand match, il faut deux grands champions. Voir ci-dessous des points fabuleux de leur nouveau duel historique.

Dimanche 29 janvier 2017
Finale de l’Open d’Australie
Roger Federer - Rafael Nadal
(6-4, 3-6, 6-1, 3-6, 6-3

Au cours du 5e set, de manière symbolique bien sûr, les graveurs des pompes funèbres commençaient à graver dans le marbre le nom de R.F., breaké d’entrée, puis mené 1-3 quand soudain, le Suisse a mis fin à la grande période de domination de Nadal qui venait de remporter le 4e set. Seul un immense champion du calibre de Federer peut laisser passer un long orage pour enfin renouer avec un temps fort quand beaucoup craquent et abandonnent le match. Ce que font sans cesse les tennismen français. A quoi cela sert de voir jouer Monfils, Gasquet et Tsonga, ces machines à perdre des matchs capitaux ?
Donc Federer, pour finir, a repris le leadership du match pour revenir 2-3, puis 3-3, 4-3, 5-3 afin de conclure 6-3.
Match absolument fabuleux avec deux cracks du tennis et du sport tout simplement.
Il ne fallait pas rater ce duel de toute beauté très mal vendu par les médias car quand un match n’est pas sur France 2 c’est silence radio ! Notre pays se passionne pour le handball, le nouvel hobby des oisifs.
Nadal et Federer ont profité que le tableau était dégagé de la double présence de Murray et de Djokovic. Les Français ne savent pas non plus saisir cette chance.
Pendant tout le match, Nadal a obligé Federer à faire des efforts inhabituels pour l’user. Cela a marché très bien dans le 4e set.
Premier set (6-4): Ce fut serré mais Federer a pris le dessus. La grâce contre la force.
Deuxième set (3-6): Nadal ne fut pas du genre à prêter le flanc à une correction et avec une belle riposte revint à égalité.
Troisième set (6-1): le premier jeu a été un combat de Titans qui tourna à l’avantage de Federer. Le Suisse donna soudain un récital. Le maestro is back !
Quatrième set (3-6): l’entame fut équilibrée, puis Federer accusa le coup physiquement et aussi mentalement. Le marathonien Nadal montra au sprinter Federer qu’il en avait encore sous le capot. Federer subit une punition et sembla perdre le match.
A 2 manches partout, Federer a demandé à aller au vestiaire. Cette fois c’est lui qui nous a fait une Wawrinka ! le cinéma en moins. Ce fut comme une mini mi-temps de football. Moi-même j’en avais besoin, j’étais 100 % pour Federer avec toute l’immense admiration que j’ai pour Nadal.
Cinquième set (6-3): C’est au septième jeu que le match a basculé comme c’est souvent le cas. Federer mena 4-3, pour ne plus rien lâcher et enchaîner 5-3, 6-3.
Lors des remerciements Roger Federer a dit:
-"J’aurais été content de perdre…”
Il faut quand même le dire.
Deux champions, deux amis. Rarissime.
Voir Federer c’est revoir Cruyff, Senna, Ali, Cerdan. La beauté n’est pas que dans les sculptures de Camille Claudel ou les vers de Molière.
Federer et Nadal ne sont pas des sportifs de pacotille bons qu’à exhiber des tatouages. Voir jouer Federer et Nadal c’est voir l’intelligence en action.

Piqûre de rappel: "Ils ont voté et puis après...", par Léo Ferré

28.01.17 | par morlino | Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS, GRAND MONSIEUR, LA REVUE DE STRESS

Vu ce qui se passe - une nouvelle fois, c’est lassant- cela fait du bien d’écouter Léo Ferré.
Il a passé sa vie à nous améliorer alors que de sinistres individus ne songent qu’à profiter de la démocratie qu’ils transforment en république bananière.
Le bulletin de vote ressemble de plus en plus à du papier hygiénique.
On est hélas! obligé d’aller là où vous savez.
Les isoloirs ne sont plus que des WC électoraux.

Jurgen Who ? Claude Puel-Manchester United, en finale de la Coupe de la Ligue, 26 fevrier 2017

27.01.17 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Liverpool 0-1 Southampton
But: Shane Young (90e + 1)

Déjà vainqueur à l’aller, Souhampton a aussi gagné à Liverpool !
Claude Puel peut être heureux et fier.
Se qualifier en finale au nez et à la barbe des Reds chez eux, faut le faire !
Claude Puel vient de vaincre deux fois l’équipe entraînée par Jurgen Klopp et il va rencontrer en finale de la Coupe de la Ligue, le MU de José Mourinho.
Pour sa première saison en Angleterre, Claude Puel frappe très fort.
L’ancien coach de Nice est l’un des meilleurs coachs de sa génération.
A Nice, il a été hyper performant. Après le maintien assuré par René Marsiglia, il a mis en place le plan de relance de manière très solide.
On dit qu’il sait surtout lancer les jeunes sans savoir gérer les grands joueurs. Foutaises que tout cela ! Hatem Ben Arfa n’est-ce pas un grand joueur ? Il faut être aveugle ou ignare pour prétendre le contraire.
Claude Puel pourrait entraîner n’importe quel club aussi grand soit-il.

La vie de Bud Powell par un écrivain jazzy

27.01.17 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT

Si vous aimez la littérature, la musique, la poésie, l’émotion et le talent, je vous conseille de lire immédiatement ce beau et bon livre sur l’un des meilleurs jazzmen de l’Histoire. “Les grands musiciens de jazz sont à ce point eux-mêmes qu’au bout du compte, ils ne sont plus personne: cela est manifeste, jusqu’à la douleur chez Bud Powell (1924-1966).” Voilà une sacrée phrase d’un bel écrivain qui place très haut dans la musique le pianiste que beaucoup trop de gens oublient de citer quand ils évoquent Miles Davis, Monk, Coltrane, Mingus ou Parker. “L’œil et l’oreille sont dans l’esprit, et l’esprit, dans le cœur” écrit aussi Jean-Baptiste Fichet qui sait très bien mettre noir sur blanc l’essentiel avec la grâce littéraire qui fait la différence par rapport aux analyses trop techniques. Son livre est un somptueux hommage au virtuose dont on ne parle pas assez. Sur la vidéo on le voit vivre à 100 % chaque note. Il vibre comme Hendrix avec sa guitare.
Né dans une famille de musiciens, le petit Bud Powell hérite de la fibre musicale.
En plus, il est doué. Sa vie est tracée par ce destin tout trouvé. Hélas ! il va aussi devoir vivre celui d’un maudit. Tabassé par un policier en 1945, le musicien ne va plus cesser d’avoir des problèmes avec son cerveau qui lui fait des misères. Il séjourne en hôpital psychiatrie tel un Artaud du jazz. Même à mes pires ennemis- je n’en ai pas- je ne souhaite pas le calvaire qu’a vécu Bud Powell. On en éprouve des hauts le cœur quand on se met à sa place. Lui, un homme si sensible, si fin, si spirituel, être obligé d’avoir l’existence d’un malade mental, broyé par la médecine. Celle du temps de Molière, celle qui tue au lieu de soigner. Ne parlons pas de guérir ! Les électrochocs… que de dégâts dans le cerveau d’un génie de la musique.
Jean-Baptiste Fichet a raison de préciser que l’on peut se permettre d’écrire : le “génial Powell"… dans un monde où l’on n’hésite pas à traiter en déesse du PAF la nouvelle greluche siliconée. S’il existe un prix Goncourt du livre musical, il faut le donner à cet ouvrage de Jean-Baptiste Fichet qui j’en suis déjà presque certain est l’un des meilleurs livres que je lirai en 2017. Il contient assez de vrais élans littéraires pour me plaire.

-La beauté Bud Powell, Jean-Baptiste Fichet (Bartillat, 204 p., 17 €)

Haut la main, King Federer se qualifie pour la finale en Australie où il rencontera... Nadal !

26.01.17 | par morlino | Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR

Dégoûté par le tennis de Federer, Wawrinka en a cassé sa raquette et ensuite, il revenu avec un pansement !

1/2 finale de l’Open d’Australie
Jeudi 26 janvier 2017
Roger Federer - Stan Wawrinka
(7-5, 6-3, 1-6, 4-6, 6-3)

Federer est de nouveau en finale après six mois hors du circuit. Et Australie, svp, où affrontera Nadal ou Dimitrov.
On peut retrouver un duel Federer-Nadal alors que les deux joueurs songeaient à organiser des tournois de charité pour se retrouver à nouveau.
Les grincheux diront que le tennis est en panne de nouveaux champions.
Federer a éliminé son compatriote en 5 sets.
Au cours des deux premiers, Federer a donné un vrai récital.
Wavrinka a même cassé sa raquette en deux avec l’aide de son genoux.
Mené 2-0, il a demandé à retourner au vestiaire. Il avait l’air de pleurer dans sa serviette.
J’avais un sentiment bizarre: on sentait bien qu’il arrêtait pour casser la dynamique de Federer.
Il est arrivé à briser l’élan de Federer car ensuite, le challenger revint à 2-2 !
Cependant, très intelligemment Federer repris le dessus au 5e set et s’imposa haut la main.
Ce ne fut que justice: il méritait sa place en finale.
A noter qu’à 2-2, Federer demanda lui ausai à aller au vestiaire. On sentait bien que c’était pour rendre la monnaie de sa pièce à son adversaire. Belle gifle tactique !
Ce fut un grand moment de tennis avec de sacrées vibrations.
Quand Federer joue, ma vie s’arrête. Je n’ai plus d’yeux que pour lui.
Une nouvelle fois j’éprouve un dégoût profond pour la politique.
Le bonheur, une nouvelle fois, provient du sport. Merci Monsieur Federer.
Ce n’est pas un hasard si Hugo Lloris aime Federer. Ils ont de nombreux points en commun. En premier lieu, ils masquent leurs sentiments profonds pour mieux les contrôler et donc les vivre. Et bien sûr pour ne rien montrer à l’adversaire: dans le cas contraire c’est un signe de faiblesse. Pas de place pour l’esbroufe. Avec eux, on sait sur qui compter.

Résultat de l’autre 1/2 finale:
NADAL - DIMITROV
6-3, 5-7, 7-6, 6-7, 6-4

Comme au bon vieux temps, les deux amis vont croiser le fer.
Il y a quelques temps, Federer est allé chez Nadal pour inaugurer ce centre d’entraînement, une académie.
Ce jour-là, les deux champions se sont dits que pour rejouer, il leur faudra faire des matchs de charité !
La finale entre les deux champions a lieu dimanche 29 janvier 2017 à 9 h 30.

PS: 20 h foot, itélé, jeudi 26 janvier 2017: Evra, OM, OL, Monaco, PSG, Ben Arfa…
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-26012017-172576

Patrice Evra arrive à l'OM alors que les consultants sont tous prêts à le broyer

Depuis que Patrice Evra a quitté MU, c’est au tour de MU de ne plus savoir gagner des titres. MU est devenu comme Arsenal et Liverpool, une machine pour perdre.

La venue de Patrice Evra fait déjà beaucoup parler les consultants qui le fracassent à la moindre occasion.
L’ancien capitaine de Manchester United est un joueur qui ne joue pas le jeu des médias.
C’est le seul joueur à s’être opposé aux consultants et avec brio.
D’aucuns se moquent de lui parce qu’il ne s’exprime pas toujours correctement. C’est le dernier joueur a être issu de la rue et non pas une école qui formate.
On ressort toujours le dossier du bus de la honte 2010 à son propos.
A la vérité, Evra était de MU alors que tous les médias français sont pour Arsenal qu’il a souvent mis en boite.
Evra a d’immenses qualités: longévité, constance, jamais blessé, solide, et doté d’un mental d’acier. Limité techniquement, c’est un combattant hors normes. Il ne s’avoue jamais vaincu. Je ne l’ai jamais vu abandonner. A MU, on l’appelle “l’homme vrai".
Ceux qui critiquent sans cesse Evra ne lui arrivent pas à la cheville.
Deschamps sait que c’est un vrai leader.
Avec peu de football dans les pieds, Evra fait une carrière phénoménale. Si les tennismen français avait 10 % de son mental, ils gagneraient des tournois importants.
Son hygiène de vie lui permet d’être toujours en forme.

Palmarès de Patrice Evra, né le 15 mai 1981 à Dakar, Sénégal:

AS Monaco
Coupe de la Ligue 2003

Manchester United
Coupe du monde des clubs 2008
Ligue des champions 2008
Champion d’Angleterre 2007, 2008, 2009, 2011 et 2013
Community Shield 2007, 2008, 2011 et 2013
League Cup 2006, 2009 et 2010

Juventus FC
Supercoupe d’Italie 2014
Serie A 2015 et 2016
Coupe d’Italie 2015
Supercoupe d’Italie 2015

Parcours:

1992–1993 CO Les Ulis
1993–1997 CSF Brétigny
1997–1998 Paris Saint-Germain
1997–1999 Marsala
1999–2000 Monza
2000–2002 Nice
2002–2006 Monaco
2006–2014 Manchester United
2014–2017 Juventus
2017– Marseille

2002–2003 France U 21 11 sélections
2004– France A 81 sélections

La joie de vivre de l'OGCNice (suite et pas fin) contre la revue de stress

25.01.17 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, LA REVUE DE STRESS

Voici une suite de petits bonheurs qui se succèdent les uns aux autres.
On s’aperçoit qu’il y en a beaucoup.
C’est rare.
A part ça, beaucoup de nouvelles stupéfiantes…
Dans le rugby le dopage n’existe pas.
Dès qu’on en pique un… le corporatisme hurle: “Circulez, il n’y a rien à voir!”
En handball, la France va gagner un nouveau titre mondial. Je reste froid depuis que les dès sont pipés: “Les paris sont faits…” Rien ne va plus !
En handball, on peut aller dans un studio télé, le démonter violemment et puis repartir comme si de rien n’était. Imaginez Nasri et Ribéry faire ça ? Ils seraient jetés à la vindicte populaire. Le handball est surmédiatisé. C’est le régime de Vichy qui a imposé le hand en France.
La politique ?
Le soi-disant Mr Propre candidat à l’Elysée en fait croquer à sa femme. Tu n’étonnes qu’elle soit discrète ! Le Canard Enchaîné fait coin-coin mais en démocratie totalitaire les députés and cie donnent leur argent de poche, issue des contribuables, à qui bon leur semble, c’est “à discrétion” comme ils disent. Les députés ne vont pas voter des lois qui les empêchent de s’en mettre plein les fouilles.
La société civile ne va pas mieux. Un professeur d’université a tapoté dans un micro pour voir s’il marche et a dit: “C’est comme les femmes, faut taper dessus deux fois pour qu’elles comprennent". J’ai entendu ça à la radio. Il prétend que c’est de l’humour. Vu ce qu’il s’est déroulé un sale soir à Vilnius, ça ne me fait pas rire. Ailleurs, une enseignante scotche ses élèves trop agités… J’en suis resté scotché !
En football, Paris a étrillé Bordeaux (1-4), en Gironde, et Lyon, chez lui, en a fait de même contre Marseille (3-1). Pas de quoi se vanter: Bordeaux et Marseille ont fait soirée portes ouvertes.
Il faut attendre Paris-Monaco de dimanche 29 janvier 2017 à 21 h pour ce que ce PSG a dans le ventre.
Le football c’est tout ce qui nous reste. Malgré les coups de hache dans notre passion, ILS ne parviendront pas à abîmer le jeu.

"Les Bleus, c'est nous". Thibaud Leplat. (Solar),

25.01.17 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Larbi Ben Barek. Voilà un vrai grand champion si loin des starlettes actuelles plus connues pour leurs tweets que pour leur football.

Voici un album qui tranche avec les habituels livres sur l’équipe de France qui consiste le plus souvent à nous vendre les joueurs actuels. Ici, les joueurs d’aujourd’hui sont surtout en fin de volume et hélas! sur la couverture. C’est vanter des perdants car perdre l’Euro 2016 au SDF est un échec retentissement. Platini a remporté l’Euro 1984 au Parc des Princes et Zidane a soulevé la Coupe du Monde 1998 à Saint-Denis. La photo de couverture montre les Bleus de Deschamps à l’unisson avec la foule. C’est bien beau - après le bus de la honte en 2010- mais le sport de haut niveau consiste à gagner. En Italie, en Espagne et en Angleterre, un sélectionneur qui perd est renvoyé à ses universités. En France, on lui dit: Bravo et merci ! Ce n’est pas avec une telle attitude que l’on gagne. On nous fait croire (pas dans ce bon livre) que la France peut gagner la Coupe du Monde 2018 en Russie, vaste plaisanterie.
Le livre de Thibaud Leplat vaut mieux que les Bleus de Deschamps qui sont des joueurs twitter avant d’être des joueurs de ballons. Et que dire de Payet qui fait son caprice pour revenir à Marseille. Comme il a gagné contre la Roumanie, ce joueur au demeurant bien sympathique, croit qu’il a un football platinien ou zidanien. Les journaux français se vendent si mal qu’ils inventent des vedettes à la petite semaine. C’est quoi le football de Payet par rapport à celui de Piantoni ?
Tout l’album de Thibaut Leplat a des entrées originales et une iconographie rafraichissante avec les images d’hier. On voit les grands matchs des Bleus, les exploits, les comportements scandaleux de certains arbitres, les joueurs phrares, les images devenues historiques, on passe du noir et blanc à la couleur, on fait sans cesse l’aller-retour entre le passé et le présent exactement comme chacun de nous le fait fréquemment.
Ce beau livre fait du bien au football et c’est l’essentiel.
Il est écrit par un auteur qui fait part de tous ses souvenirs, y compris ceux liés à la télévision et à ses commentateurs.
Vous pouvez l’acheter pour vous ou pour l’offrir. Il n’y a pas d’erreur sur la marchandise.
Je préfère les Bleus de Thibaut Leplat que ceux de Didier Deschamps.

-Les Bleus, c’est nous. Thibaud Leplat. Solar, 220 p., 35 €

King Roger Federer is back !

24.01.17 | par morlino | Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR

Federer est de la famille des champions du rang de Pelé, M. Ali et Cruyff. Des Noureev du sport.

Au tournoi de Wimbledon, Roger Federer s’est qualifié pour les 1/2 finales en trois sets. Pour accéder en finale, il devra battre son compatriote, le sympathique et talentueux Wawrinka qui lui a éliminé Tsonga, sans forcer son talent.
Après une très longue interruption, le champion suisse est de retour.
Le voir jouer est un bonheur constant.
On observe ses mouvements et son visage? celui d’un homme enfermé dans lui-même.
Depuis A. Senna, je n’avais plus jamais revu un champion de sport individuel de ce calibre.
Roger Federer a tout: le mental, le physique et la technique. En plus, il a la grâce, l’élégance.
Ce n’est pas un monstre de muscles comme tous ces tas de barbaque dont on ne cesse pas de dire qu’ils ont des valeurs.
Federer est de la famille des champions du rang de Pelé, M. Ali et Cruyff. Des Noureev du sport.
Federer c’est James Dean qui n’est pas mort.
Il est parfois en apesanteur. Et nous avec lui. Rien n’est plus beau de s’identifier à Federer. Le sport permet ce délice.
Quand l’adversaire essaye d’anticiper un geste de Federer, l’as helvétique fait le contraire !
Ni gros, ni maigre. Ni grand, ni petit. Federer est taillé sur mesure pour le tennis.
Il a une harmonie de gestes qui est régal visuel.
C’est un vrai champion, et non pas une invention médiatique comme les tennismen français qui ne gagnent rien d’important en simple depuis la retraite de Noah. Plus de trente ans sans rien.
Les footballeurs français ressemblent de plus au plus aux tennismen français. Des gravures de modes. Jamais je n’achèterai une montre dont un tennisman français fait la pub: j’aurais trop peur d’être en retard.

Albums illustrés: Prévert/ Badel, Coutard/ Abbasian, Potter/ Blake (Gallimard), Lambé/ Pierpont (Actes Sud) et Sylvia Plath (La Table Ronde)

24.01.17 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME

Document exceptionnel: Prévert évoque Robert Desnos, leur jeunesse commune. Internet dans ce cas-là c’est vraiment grandiose.

-Embrasse-moi, Jacques Prévert, illustrations Ronan Badel (Gallimard, 50 p., 14,90 €)
Merveilleux album. On ne peut pas rester insensible devant les 20 poèmes de Jacques Prévert mis en image par Ronan Badel qui a bien saisi la poésie du grand maître Jacques. Prévert voyait bien et même très bien le visible et l’invisible. En plus, il avait la grâce d’écriture qui laisse livre cours à la divine trouvaille. Enfant éternel prisonnier dans un corps d’adulte, il trouvait les portes de sortie au besoin les issues de secours. Prévert c’est un mélange de Sempé et de Peynet. C’est le meilleur ami que je n’ai pas connu.

-Un arbre pour ami, Victor Coutard. Illustrations de Pooya Abbasian (Gallimard, 64 p., 18 €)
Bel hommage aux arbres trop souvent méprisés en France et adulés en Inde. Voici la vie d’un arbre par le prisme d’un enfant qui croise ses différents habitants, ver de terre, abeille, grenouille. Une histoire de l’humanité.

-The tale of Kitty in Boots, écrit par Beatrix Potter, illustré par Quentin Blake. Traduction de Jean-François Ménard. (Gallimard, 80 p., 16,90 €)
Cette histoire qui remonte à un siècle n’a jamais été vue en librairie par son auteur. Beatrix Potter (1866-1943) se consolait de la présence austère des adultes en dessinant sans cesse les animaux et les fleurs. Un beau jour, elle inventa Peter Rabbit, son cher lapin qui séduit un éditeur dès 1901. Sous-jacent dans toute son œuvre, l’écologie fut son combat par le biais du dessin. Elle fut un actif défenseur du patrimoine culturel de son pays, dont les châteaux.

-Paysage après la bataille, Eric Lambé et Philippe de Pierpont (Actes Sud, 432 p., 29 €)
Une suite de dessins d’une grande sobriété. On est comme au temps du cinéma muet. Les dessins sont d’Eric Lambé et le scénario de Philippe de Pierpont, comme on dirait «décors de Roger Art», les plus anciens voient ce que je veux dire. Au début du livre, on croit voir une femme de dos regarder une bataille, mais en fait elle contemple un tableau, une fresque. Elle sort, va sur un banc. Elle vit dans un mobil home. Un bucheron rôde dans l’album. Une ambiance becktienne, un univers très Edward Hopper. De l’onirisme angoissant. Une science de l’espace et du cadrage.

-Dessins, Sylvia Plath, textes traduits de l’anglais par Valérie Rouzeau (La Table Ronde, 88 p., 22 €)
La fille de l’écrivain - et surtout pas de l’écrivaine- Frida Hughes, présente les dessins de sa mère. A la plume, Sylvia Plath (1932-1963) témoignage de ce qu’elle voit : des natures mortes. Un pneu, comme une couronne mortuaire dans un paysage d’objets du quotidien. Ici, un simple chardon. Elle n’a pas tenu plus de trente ans dans ce monde. Quand elle avait sept ans, c’était le début de la guerre. A treize ans, la fin. On imagine ce qu’elle a dû penser. Etre Américaine ne l’a pas aidé à vivre. Neurasthénique, dépressive, bipolaire (nom de plus à la mode aujourd’hui), trop lucide, pas assez réaliste ? Elle s’est suicidée, non sans avoir connu l’amour et avoir mis au monde deux enfants. Une belle femme, une belle âme, un bel être humain. Trop sensible ? C’est les autres qui ne le sont pas assez.

Le 250e but de Rooney en 546 matchs avec les Red Devils

23.01.17 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Le 250e but de Rooney à Stoke City (1-1) qui a arraché le nul sur coup franc dans les arrêts de jeu au cours du fameux Fergie Time. Sir Bobby Charlton, l’ancien détenteur du record, était présent dans les tribunes. Sir Charlton est un rescapé miraculeux du crash de 1958.

Recordman de buts à MU:
WAYNE ROONEY, 250 buts en 546 matchs

Recordman de matchs à MU:
RYAN GIGGS, 963 matchs et 168 buts

Les deux records appartenaient jadis à Sir Bobby Charlton, 758 matchs, 249 buts

[Post dédié à PAUL SCHOLES, 718 matchs, 155 buts avec MU]

Nice déconsidérée par les médias alors que les Aiglons n'ont perdu qu'un match en 21 disputés

22.01.17 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Nice résiste bien même dans l’hostilité générale. Résiste devant de très grosses écuries. La saison est encore longue de 17 matchs de L1. Rien n’est fait mais Nice est toujours en course pour le titre.

Monaco vient d’étriller Lorient 4 à 0 dans un stade quasi vide avec une assistance d’une tristesse infinie. Le stade sonne si creux qu’il le décore avec des banderoles.
Les joueurs ont vraiment du mérite de jouer devant personne, ou presque.
Dans les années 1960, le vieux Louis-II était plus garni.
Germain a réalisé un doublé. Que faut-il qu’il fasse pour jouer en équipe de France ? Aller à Arsenal !
La prochaine journée devrait voir Nice battre Guingamp pendant que l’ASM se déplace à Paris en attendant de recevoir Nice dans un stade 100 % Nissart !

Classement de la L1 2016-2017 après 21 journées

1 Monaco 48 pts, 21 matchs, + 43
2 Nice 46 pts, 21 matchs, + 21
3 Paris 45 pts, 21 matchs, + 14

Voilà ce qu’Ils disent:
Rien ne va plus à Nice !
Nice n’avance plus.
Nice ne gagne plus.
Nice méconnaissable.

Voilà ce que je dis:
Diminuée par des absents de marque, Nice ne lâche rien.
Les Aiglons résistent à la pression.
Nice reste sur le podium même avec un coup de moins bien (mais sans défaite).
Ils sont tous contre Nice !

Les 19 matchs aller joués par les Aiglons:

Nice 1-0 Rennes
Angers 0-1 Nice
Nice 1-1 Lille
Nice 3-2 Marseille
Montpellier 1-1 Nice
Nice 4-0 Monaco
Nancy 0-1 Nice
Nice 2-0 Lorient
Nice 2-0 Lyon
Metz 2-4 Nice
Nice 4-1 Nantes
Caen 1-0 Nice
Saint Etienne 0-1 Nice
Nice 1-1 Bastia
Guingamp 0-1 Nice
Nice 3-0 Toulouse
PSG 2-2 Nice
Nice 2-1 Dijon
Bordeaux 0-0 Nice

Les matchs retour des Aiglons:

Nice 0-0 Metz
Bastia 1-1 Nice
Nice - Guingamp
Monaco - Nice
Nice- St Etienne
Rennes - Nice
Lorient - Nice
Nice - Montpellier
Dijon - Nice
Nice - Caen
Nantes - Nice
Nice - Bordeaux
Lyon - Nice
Nice - Nancy
Toulouse - Nice
Nice - Paris
Marseille - Nice
Nice - Angers
Lyon - Nice

13 victoires, 7 nuls, 1 défaite
8 victoires et 3 nuls à Nice; 5 victoires, 4 nuls et 1 défaite à l’extérieur

Domicile:
11 joués, 8 gagnés, 3 nuls, 0 défaite, 23 buts pour, 7 contre + 16

Extérieur:
10 joués, 5 gagnés, 4 nuls, 1 défaite, 12 buts pour, 7 contre, + 5

Meilleurs buteurs niçois:
Plea: 10 buts
Balotelli: 8
Cyprien: 5
Belhanda: 3
Seri: 2
Baysse: 2

Meilleurs passeurs niçois:
Seri: 8 passes
Cyprien: 3
Ricardo: 3

Pas touche à l'Aiglon Mario Balotelli !

22.01.17 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Lors d’un match international, Mario Balotelli va embrasser la femme qui l’a élevé. Sa maman de cœur. Ils sont unis par les liens de l’esprit.

Lors de Bastia-Nice (1-1) comme il fallait s’y attendre, l’hostilité a essayé de faire sortir de ses gongs l’attaquant du Gym.
Depuis qu’il joue, Mario Balotelli a subi les insultes des racistes.
La bête immonde du raciste qui se renouvelle sans cesse - hélas !- est allée jusqu’à faire barrage pour qu’il ne joue pas en équipe d’Italie A. Chaque fois il a vaincu l’hostilité débile.
Mario Balotelli a surmonté toutes les difficultés mais il n’aime pas qu’on l’insulte par des cris de singes, sur n’importe quel stade, en Italie, en France ou ailleurs.
On parle souvent de lui sans rien savoir de lui.
Il est né à Palerme, le 12 août 1990, de parents ghanéens chrétiens.
Gravement malade, le bébé doit être opéré plusieurs fois.
Comme sa famille a dû mal à s’en sortir, leur bébé est placé à 3 ans dans une famille d’accueil, sans passer par la casse d’adoption.
Francesco et Silvia Balotelli, d’origine juive, élèvent Mario comme un fils.
Quand la notoriété arrive, ses parents biologiques se manifestent mais le footballeur devenu adulte déclare :
-«Je suis italien, je me sens italien, je jouerai toujours pour l’équipe nationale d’Italie».
De manière délicate cela veut dire: “Je m’appelle Mario Balotelli".
Pas touche à l’Aiglon Mario Balotelli !

Historique ! Wayne Rooney est le meilleur buteur de MU avec 250 buts. Remplaçant, il a sauvé Man United dans les arrêts de jeu à Stoke

21.01.17 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Wayne Rooney est l’un des dix joueurs légendaires de MU avec Best, Cantona et Giggs. Ce n’est pas une danseuse comme tous ces internationaux français actuels qu’on nous vend comme des cadors.

Samedi 21 janvier 2017
Stoke 1-1 Manchester United
But pour Stoke: Mata (19e csc)
But pour MU: Rooney ( 90e + 4)

Dominer n’est pas gagner. MU l’a encore vérifié une fois. MU a évité de justesse la défaite chez un ventre mou du championnat: nous ne sommes plus en 1990-2000. C’est dans ces matchs-là que l’on gagne le titre et le MU de Mourinho en est à des années-lumière.
Alors que Mourinho traite Rooney comme une boniche, l’attaquant mythique est devenu le meilleur buteur de MU depuis sa création, il y a plus d’un siècle ! Le 21 janvier 2017 a vu Rooney devenir le plus grand buteur du club avec 250 buts devant Sir Bobby Charlton 249.
José Mourinho rejoue avec une base de jeu mise en place par Sir Ferguson:
De Gea, Valencia, Jones, Smalling ©; Pogba; (Rooney 67e) + Carrick sur le banc.
Tous ces 7 joueurs sont des “enfants” de Fergie.

Statistiques du match:
Possession: Stoke 35%, United 65%
Tirs: Stoke 6, United 25
Tirs cadrés: Stoke 1, United 8
Corners: Stoke 1, United 7

Stoke City: Grant; Johnson, Shawcross ©, Martins Indi, Pieters; Adam (Afellay 63e), Whelan; Shaqiri (Ngoy 74e), Allen, Arnautovic (Imbula 88e); Crouch.

Man United: De Gea; Valencia, Jones, Smalling ©, Blind; Pogba, Herrera; Mata (Rooney 67e), Fellaini (Rashford 56e), Mkhitaryan (Lingard 73e); Ibrahimovic.

Sur le banc: Romero, Darmian, Carrick, Schweinsteiger.

Le 20 janvier 2017, Nice est à nouveau leader de L1

20.01.17 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Nice diminuée, Nice sans des joueurs majeurs parvient à éviter les défaites. Cela veut dire beaucoup. Deux points sur 6 en deux matchs. Il y a pire. Ce Nice-là est une fourmi, pas une cigale. Et quand il fait très froid, c’est important d’avoir engrangé des points pendant l’été.

Vendredi 20 janvier 2017, 20 h 45
Bastia 1-1 OGCNice
But pour Bastia : Oniangue (17e)
But pour Nice ; Souquet (33e)

APRES LE MATCH
Classement:
1 Nice 46 pts 21 matchs
2 Monaco 45 points 20
3 Paris 45 pts 21

SC Bastia : Leca - Djiku, Rose, Keita - Cioni, Cahuzac, Mostefa, Bengtsson - Oniangue, Danic (Nangis, 80e) - Diallo (Raspentino, 72e)

OGC Nice : Benitez - Souquet, Dante ©, Sarr - Burner, Koziello, Cyprien, Walter, Dalbert - Plea, Balotelli

Nice n’a pas perdu et c’est l’essentiel. Ils sont où ceux qui disaient encore une fois que Nice allait perdre à coup sûr ? Voici un très bon point de pris à l’extérieur, en terre Corse où il n’est jamais facile d’aller.
Nice reste sur une défaite en 21 matchs. Fabuleux.
Lucien Favre est vraiment un sacré entraîneur. Quand des joueurs sont absents, il met ceux qui sont sur la feuille du match dans les meilleures conditions.
Les Corses ont joué à dix après l’expulsion de Cahuzac (64e).
Félicitations aux Aiglons qui reprennent la tête.
Paris va à Nantes et Monaco reçoit Lorient. A eux de jouer.

AVANT LE MATCH
Classement:
1 Monaco 45 pts 20 matchs
2 Nice 45 points 20
3 Paris 42 pts 20

Nice a la possibilité de reprendre la tête en ce début de 21e journée. Cela fait bizarre d’écrire cela en janvier mais il faut accepter d’être en tête.
Après deux matchs de suspension, Mario Balotelli revient, avec le milieu Rémi Walter. Blessés, contre Metz, Paul Baysse et Ricardo ne pourront pas effectuer le déplacement.
Yoan Cardinale, Maxime le Marchand, Younes Belhanda, Valentin Eysseric et Mika Seri, à la CAN,
ne sont pas en Corse.
Je souhaite voir un grand Balotelli. Il peut créer des brèches pour Plea qui s’écrit sans accent.
Il est temps que Balotelli nous remontre sa classe et rien que sa classe. Il en a. Il ne doit pas donner raison à ses détracteurs qui n’attendent qu’une chose: un carton rouge à Bastia.
J’ai apprécié son jeu bien avant qu’il ne soit international A. J’ai toujours écrit pour qu’il devienne le premier joueur Noir de la Nazionale.
Malgré les absents, le Gym a du répondant.

Gardiens : Pouplin, Benitez.
Défenseurs : Souquet, Burner, Dalbert, Dante, Sarr, Balmy.
Milieux : Lusamba, Walter, Cyprien, Koziello, Marcel, Mahou.
Attaquants : Balotelli, Plea, Donis, Bosetti.

Les médias transfèrent Griezmann à MU qui devrait lui donner des titres qu'il n'arrive pas à gagner ailleurs

19.01.17 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Plus vous êtes starifié, plus les joueurs vous matraquent. Voilà pourquoi beaucoup de starlettes stagnent dans leur progression. D’où le grand mérite de C. Ronaldo.

A bientôt 26 ans, Antoine Griezmann a un palmarès aussi mince qu’une feuille Job:
Segunda División 2010 avec la Real Sociedad.
Supercoupe d’Espagne 2014 avec l’Atlético Madrid.
Incapable de faire gagner le club qu’il l’emploie, il cherche à aller dans un grand club où il est certain de gagner un titre grâce à des partenaires de grands talents.
Thierry Henry est allé à Barcelone pour que Messi et Iniesta lui fasse gagner la C1 qu’il n’a pas pu offrir à Arsenal, en 2006, au SDF contre Barcelone… Raymond Kopa avait la même chose, de Reims au Real Madrid. Platini aussi, de St-Etienne à la Juventus Turin. Et Zidane de la Juve au Real. Le football de Griezmann ne boxe pas dans la même catégorie que Kopa, Platini et Zidane.
Les médias français ont fait de Griezmann une icône car ils n’avaient personne pour vendre l’Euro 2016 qui se déroulait en France. Ils sont allés jusqu’à dire que le Français avait réussi son Euro. Peut-on dire que l’on a été grandiose quand on échoue en finale contre le Portugal sans C. Ronaldo, au SDF ? Dans le pays de Raymond Poulidor, oui. Dans le pays où l’on désigne coupable mais pas condamnable la pt française du FMI, oui. En France, rien n’est impossible. On peut même faire d’un innocent, un coupable, comme dans l’Affaire Dreyfus. Heureusement que la France peut aussi nous donner Emile Zola.
Revenons au football. Oui, pour gagner la C1, Griezmann a besoin d’un grand club qui va faire le boulot. Sir Ferguson disait toujours à Evra: “Reste avec nous, tu gagneras toujours un titre à MU, en fin de saison”. Il suffit de voir le palmarès d’Evra pour voir que c’est vrai.
Le football de Griezmann ne m’a jamais soulevé de terre.
Aujourd’hui, on monte au somme Payet, Griezmann, Pobga, Martial… mais on ne voit rien venir. C’est trois petits tours et puis s’en vont.
Bien jouer sans rien gagner au bout, ce n’est pas ce qui s’appelle un champion.
Je pense aux enfants qui ont voulu un maillot de Payet à West Ham. Que vont-ils en faire ? Un paillasson.
Et les enfants qui ont acheté un maillot floqué Depay à MU que vont-ils en faire ? Une lavette pour nettoyer le comptoir d’un pub.
Dernière minute: les médias anglais annoncent aussi que MU a des vues sur le Portugais de Monaco, le virtuose Bernardo Silva. Si cela pouvait être vrai !

PS: 20 h foot, jeudi 19 janvier 2017: Nantes,PSG, transferts mercato d’hiver, Lyon, Depay, Rijvers, OM, CAN, Van Basten…

http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-19012017-172463

1917 (Buisson/ Perrin), Police (Roché/ Grasset), Japon (Lucken/ Perrin), Amérique (Packer/ Piranha), Farwest (Williams/ Seuil) et Luther King (Munoz Molina/ Seuil)

19.01.17 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

-1917, l’année qui a changé le monde, Jean-Christophe Buisson (Perrin, 320 p., 24,90 €)
De janvier à décembre, quasiment au jour le jour, Jean-Christophe Buisson fait revivre toute l’année qui a transformé le XXe siècle. On peut citer la guirlande de noms qui donne le vertige : Hitler, Goering, Mao, Drieu, Dos Passos, Picasso, Buffalo Bill, les tirailleurs sénégalais, Picabia, Dada, Romain Rolland, Kandinsky, Les Mamelles de Tirésias de notre si cher Guillaume Apollinaire. Un livre parfait pour les lycéens mais aussi pour leurs parents et grands-parents.

-De la police en démocratie, Sébastien Roché (Grasset, 375 p., 22 €)
Ce livre a été écrit avant les attentats terroristes de 2015 et 2016. Il est bourré de graphismes et de statistiques. 9 chapitres plein de renseignements qui font tous froid dans le dos. On vit sur une poudrière. Au Moyen Age, on se faisait tuer pour une bourse mais aujourd’hui si les rues sont éclairées la nuit, les salauds n’y sont pas moins présents. A un coin de phrase, l’auteur qui en connaît un rayon sur toutes les atrocités dont sont capables les hommes, ivres ou pas, fous déclarés ou en devenir, oui l’auteur écrit : «La France est en guerre et elle organise l’Euro». Il a raison quand il y a la guerre, on n’organise pas des matchs de football. Les gens qui nous gouvernent disent guerre car ils ne veulent pas reconnaître leur incompétence qui laisse une poignée d’individus nuire à l’ensemble des gens. Au jeu du chat et de la souris, il faut savoir se défendre. Comment peut-on laisser se dérouler l’Euro 2016 sans le moindre incident et ensuite laisser un tueur au volant d’un camion qui assassine près d’une centaine de personnes sur la Promenades Anglais à Nice, le 14 juillet 2016 ?

-Japon, l’archipel du sens, Michael Lucken (Perrin, 216 p., 24, 90 €)
Le japon sait allier la tradition et le modernisme. Ce livre nous le prouve à chaque page. Les Japonais respectent les traditions, les artistes en sont le meilleur exemple. La liste de leurs créateurs qui nous apportent beaucoup est longue, très longue. Citons Hokusai, Kurosawa, Ozu… d’innombrables écrivains, musiciens, acteurs… L’Orient n’est pas plus immobile que l’Occident est dynamique, contrairement aux idées reçues. Les 10 chapitres, plus l’introduction et l’épilogue, nous remettent dans le temps de l’après-guerre qui a correspondu à la renaissance du Japon, comme de l’Allemagne. On ne saurait oublier la cuisine japonaise. Excellente comme le reste.

-L’Amérique défaite. Portraits intimes d’une nation en crise, George Packer. Traduit de l’anglais par Etienne Dobenesque (Piranha, 455 p., 23, 90 €)
Cette vision de l’Amérique est une plongée dans l’égoïsme tous azimuts. L’auteur met en perspective le déclin des Etats-Unis et se demande si l’effondrement va être suivi par un renouveau. Cette prose interrogative a été écrite avant l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche. Depuis plus de 30 ans, de plus en plus de losers ont brisé le rêve américain. Et si c’était ce cliché de l’American Dream qui avait fabriqué une usine à losers ?

-Butcher’s Crossing, John Williams. Traduit de l’anglais par Jessica Shapiro (Piranha, 304 p., 19 €)
La grande aventure de l’Ouest sauvage des années 1870. Toute la mythologie du farwest est ici présente avec son lot de péripéties et cet espoir de voir assemblé l’homme et la nature. Le paradis peut être terrestre mais il faut savoir le saisir à portée de mains.

-Comme l’ombre qui s’en va, Antonio Munoz Molina. Traduit de l’espagnol par Philippe Bataillon (Seuil, 443 p., 22,50 €)
Plus de 400 pages retracent la cavale de l’assassin de Martin Luther King. «La littérature se compose à partir de ce qui existe et non de ce qui n’existe pas». A bon entendeur, salut ! Chet Baker traverse le roman, tout comme Hendrix, Artaud, Lou Reed et Scott Fitzgerald. On n’imaginait pas si bonne compagnie. Nous sommes à Lisbonne la plupart du temps. Tout le passé de l’auteur rejaillit. On entre dans la tête des personnages. Splendide autobiographie qui se mélange à la trame romanesque.

Nice attend beaucoup de Mario Balotelli à Bastia

18.01.17 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Vendredi 20 février 2017, 20 h 45
Bastia-Nice

Classement:
1 Monaco 45 pts 20 matchs
2 Nice 45 points 20
3 Paris 42 pts 20

Nice joue avant Monaco-Lorient et Nantes-PSG
Bastia est mal classé, 17e. Les Corses savent qu’ils ont un besoin vital de points.
Le derby s’annonce encore plus chaud que d’habitude car les Bastiais veulent le scalp des Aiglons qui jouent en haut de tableau.
Mauvaise nouvelle: le latéral brésilien Ricardo est blessé pendant de longues semaines suite au match contre Metz. Les derniers de L1 n’ont que l’agressivité pour se défendre.
Baysse est retourné à l’infirmerie.
Devant on a le plaisir d’enregistrer le retour de suspension de Mario Balotelli.
Nice a besoin de lui. On veut qu’il sorte du bois pour montrer ce dont il est capable. Il s’agit d’un joueur qui a évolué au poste d’attaquant d’un des plus grands pays de football de la planète. Quand on a joué dans la Nazionale on se doit de montrer sa classe.
Les Corses vont tout faire pour que l’Italien ne s’exprime pas et même disjoncte.
Il va falloir bien expliquer à l’attaquant italien comment se déroule les Bastia-Nice. Il faut lui demander de ne pas céder aux provocations et de se concentrer sur le jeu. Il peut paralyser à lui tout seul la défense bastiaise rien que par sa protection de balle. Balotelli a une très belle couverture de balle en pleine course.
Nice ne peut tout de même pas utiliser Balotelli que pour les matchs à la maison.
Dans trois matchs, il y aura Monaco-Nice, après Nice-Guingamp.
La France entière attend que les Aiglons perdent alors qu’ils peuvent très bien l’emporter.
J’imagine que les Corses vont asticoter Balotelli pour le conduire à une réaction néfaste.
L’Italien sait aussi faire parler sa classe. Tout Nice s’attend à ce qu’il devienne le boss.
Et quand Balotelli joue, le grand espoir Pléa, qui vient de prolonger au Gym, s’exprime encore mieux.
En embarquant avec lui deux défenseurs bastiais, Balotelli va créer des espaces pour Pléa qui a besoin de beaucoup d’occasions.

Quadruple célébration de Marcel Proust (Gallimard & Table Ronde)

18.01.17 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Mon cher ami Philippe Soupault parle de Proust, ainsi que Morand, Mauriac et Cocteau. Le document est de Roger Stéphane. En ce temps là, la télévision était intelligente.

-Le manteau de Proust, Lorenza Foschini, traduit de l’italien par Danièle Valin (La Table Ronde, La petite vermillon,, 137 p., 5, 90 €)
Au fond d’un placard, on découvre le manteau de … Marcel Proust qui fait office de machine à remonter le temps, ce qui convient bien à son ancien propriétaire. Voila une façon astucieuse de parler du grand amateur de madeleines.

-Lettres au duc de Valentinois, lettres inédites. Marcel Proust (Gallimard, 90 p., 14,50 €)
Ces lettres sont destinées à Pierre de Polignac devenu Pierre de Monaco. Dans A la recherche du temps perdu, il est portraituré sous les traits de Nassau. L’ouvrage est admirablement présenté. Un bijou éditorial.

-Le professeur Marcel Proust, François-Bernard Michel (Gallimard, 280 p., 23 €)
Officiellement, Marcel Proust était fils et frère de médecins des docteurs Adrien et Robert Proust. François-Bernard Michel donne volontiers le titre de médecin au romancier car il estime que Marcel Proust en connaît un rayon sur la médecine en raison des maux qui l’accablaient, très calé sur les liens physiques et métaphysiques. Médecin lui-même, l’auteur avisé nous livre un ouvrage qui fait déjà autorité. Il me rappelle mon ami Jean-Jacques Lefrère, merveilleux médecin et écrivain qui est mort beaucoup trop jeune, après tant de travaux incessants, notamment sur Rimbaud et Lautréamont.

-L’humour de Marcel Proust, édition de Bertrand Leclair. Illustrations de Philippe Pierrelée (Gallimard).

Le nouvel attaquant de Lyon, le club trois fois vainqueur de la C1: Alex Morgan

16.01.17 | par morlino | Catégories: GRANDE DAME, LA REVUE DE STRESS

Vu le titre, on se prend à rêver.
Si un Lyonnais revenait sur terre et tombait sur mon blog, il se dirait: quoi mes Gones ont gagné trois Champions League depuis que je suis mort !
Et Alex Morgan ? Ce doit être le nouveau Alfredo Di Stefano, ma parole !
Tempérez votre enthousiasme: je parle de football féminin.
Eh ! oui, les filles de Lyon ont remporté 3 C1. A rendre jaloux Fekir et Lacazette.
Quant à Alex Morgan, c’est une belle fille qui sait manier le ballon.
Elle aurait sa place dans une équipe de garçons. Bien plus adroite que beaucoup de joueurs, bien mieux démarquée que beaucoup de footballeurs.
Le président de Lyon l’a faite venir pour six mois, étonnante courte durée. Wait and see.
L’Américaine est au centre de compagnes de pub tous azimuts.
Elle a fait la Une de L’Equipe Magazine comme si elle était l’équivalent de Cruyff ou Zidane.
Dans la presse, on ne parle que de ses sponsors.
C’est l’ère twitter. L’important c’est qu’on la voit, qu’on en parle.
Quand j’ai entendu la première fois son nom, j’ai cru qu’il s’agissait de Clara Morgane. Au rythme où l’on va, le Football X, c’est pour bientôt. Et je ne parle pas de sextape.
Avec ou sans Alex Morgan, le football féminin me laisse totalement indifférent.
Je déteste qu’on me force à aimer quelque chose ou quelqu’un.
Le football féminin c’est comme le masculin mais en moins bien.
Le football est un sport de contacts, de duels. Ce n’est pas que de la technique.
Comment dit-on: “Marcher sur une femme” ? Jamais je ne marcherai sur une femme.

Delacroix (Folio), Chamfort (Tempus) et Eberhardt (Perrin)

16.01.17 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME, VAN GOGH FOR EVER

-Delacroix, Frédéric Martinez (Folio, 320 p., 9,20 €)
“Ce qu’il y a de plus réel pour moi, ce sont les illusions que je crée avec ma peinture. Le reste est un sable mouvant”. Delacroix (1798-1863) a passé sa vie à travailler. On peut visiter son atelier Place de Furstenberg, à Paris, l’une des plus belles de Paris car elle a une dimension humaine. Delacroix, beaucoup l’ont eu dans leur poche, sous la forme d’un billet de 100 F, sans rien savoir de lui. Il disait qu’un peintre devait être en mesure de dessiner quelqu’un qui tombe d’un balcon, de le figer le temps de la descente, de le croquer exactement comme il était. Ce n’est pas donné à tout le monde. Il disait cela pour défier sa dextérité. C’est l’un des grands romantiques, un Hugo version peinture. Il a peint l’Orient, ce qui n’était pas pour déplaire à Baudelaire qui a vu un frère dans le peintre haut en couleurs, à tout point de vue.

-Chamfort, Claude Arnaud (Tempus, 475 p., 10 €)
Le parcours d’un indépendant toujours prêt à faire valoir son point de vue. Cette réédition nous permet de retrouver un prince des aphorismes qui pesait chaque mot dont il percevait la force ou la faiblesse. Cette remontée du fleuve Chamfort est mieux qu’un roman. L’écorché vif des Lumières n’était pas un intermittent du talent. A la suite de la biographie de premier choix, on a droit à 70 maximes, anecdotes et dialogues inédits ou jaamais réédités.

-Isabelle Eberhardt, Un destin dans l’Islam, Tiffany Tavernier (Perrin, 380 p., 20, 90 €)
Quel destin! Isabelle Eberhardt, née en Suisse en 1877 d’une aristocrate russe et d’un père inconnu, fut une aventurienne attirée par l’exotime. Ce météore de la vie culturelle n’a vécu que 27 ans et l’on s’en souvient encore. Très intelligence, assoiffée de connaissances, la jeune fille parlait… huit langues ! Lors de sa découverte de l’Algérie elle s’habilla en cavalier arabe pour se perdre dans le désert. Elle se convertit à l’islam…

Les fans de West Ham essuient leurs pieds sur le maillot de Payet

15.01.17 | par morlino | Catégories: ANTI-FOOTBALL

L’un des joueurs iconiques de l’équipe de France du sélectionneur Didier Deschamps s’est fait exclure du groupe de West Ham parce qu’il veut quitter le club.
Voici la réponse des supporters de fans de West Ham.

Contre le dernier (Metz), le leader Nice bute contre un match piège

15.01.17 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Depuis le mois d’août 2016, Nice est sur son petit nuage qui devient de plus en plus gros et aucun Aiglon n’est décidé à le quitter. Lucien Favre prend match après match. Cette fois, il enregistre le retour de sa défense au complet, hormis le gardien titulaire.


Dimanche 15 janvier 2017
OGCNice 0-0 Metz

Les observateurs, les spécialistes à la petite semaine se frottent les mains: Nice n’a pas battu le dernier.
Je vois le résultat d’une autre façon: Nice n’a perdu qu’un match en 20 rencontres !
Vainqueur 1-4 à Marseille, Monaco est le nouveau leader de la L1, grâce à son goal average.
La prochaine journée verra l’ASM recevoir Lorient alors que Nice ira à Bastia quand Paris se déplacera à Nantes.
Ensuite il y aura Nice-Guingamp et … PSG-Monaco en attendant la journée suivante Monaco-Nice !

Classement:
1 Monaco 45 pts 20 matchs
2 Nice 45 points 20
3 Paris 42 pts 20

APRES MATCH
Comme prévu, Nice est tombé sur un match piège que les Aiglons n’ont pas su faire tourner à leur avantage.
Bien sûr, on pense aux absents: Belhanda, Balotelli et Séri.
Balotelli est important dans les matchs car il stresse l’équipe d’en face.
Le gardien Benitez a fait un arrêt décisif.
On dira que Nice a pris un point et non pas perdu deux…
Ce match aurait pu être perdu sur un coup du sort.
Il aurait pu être gagner avec un peu plus de précision.
Disons que si Nice prend un point dans un jour sans c’est très bien.
Pour jouer, il faut être deux, et là Nice était tout seul.
Metz a pris un point et on aurait dit qu’il avait gagné la Coupe du Monde.
Nice a toujours eu du mal contre les morts de faim ! Lors des matchs aller ce défaut niçois avait disparu. Cette fois, les Aiglons n’avaient pas les ailes.

AVANT MATCH
Quand on renoue avec le championnat, on ne sait jamais ce qui va se passer.
Paris a gagné avant que ne jouent Nice et Monaco.
La pression est donc sur le Gym et l’ASM.
Nice se présente sans Mika Seri (CAN), Mario Balotelli (suspendu), le gardien Yoan Cardinale, Rémi Walter, Younes Belhanda, Olivier Boscagli, Maxime Le Marchand et Valentin Eysseric (blessés), Mickaël Le Bihan (reprise avec la CFA;
Nice retrouve: Paul Baysse et Dante, en défense. Anastasios Donis est présent en attaque.
Le match contre Metz est donc une opposition piège contre la nouvelle lanterne rouge de L1. Il faut savoir que les Messins ont déjà gagné trois fois à l’extérieur alors que Montpellier, Dijon et Caen y sont toujours revenus sans aucune victoire.
Il ne faut pas se leurrer, les Aiglons jouent le titre et tous les 19 autres clubs veulent les voir rentrer dans les rangs.

Le groupe niçois :
Gardiens : Benitez, Pouplin
Défenseurs : Souquet, Baysse, Burner, Ricardo, Dalbert, Dante, Sarr, Balmy
Milieux : Lusamba, Cyprien, Koziello, Marcel, Mahou
Attaquants : Plea, Donis, Bosetti.

Le chef d'oeuvre de Karim Benzema contre Séville lors du 40e match sans défaite du Real de Zidane. Record !

15.01.17 | par morlino | Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

8e finale retour Coupe du Roi d’Espagne
Jeudi 12 janvier 2017
Séville 3-3 Real Madrid
Buts pour Séville: Danilo (10e c.s.c.), S. Jovetic (54e), V. Iborra (77e)
Buts pour le Real Madrid: M. Asensio (48e), S. Ramos (83e s.p.), K. Benzema (90e + 3)

L’équipe B du Real Madrid a failli ne pas dépasser le record d’invincibilité du Barça- 39 matchs sans perdre- à Séville pour le match retour de la Coupe du Roi, après sa victoire 3-0 à l’aller, mais dans le temps additionnel, Karim Benzema après un une-deux d’anthologie avec Marcelo, a dribblé quatre joueurs de la défense andalouse pour égaliser à la 93e minute.
Une égalisation qui a rendu heureux tout le Real dont le record est désormais de 40 matchs de suite sans défaite en Espagne.
La Maison Blanche est qualifiée pour les 1/4 de finale après sa victoire au match aller, 3-0.
Karim Benzema est toujours exclu du football français alors que l’équipe de France de handball a pour icône intouchable un inculpé dans une affaire de paris truqués lors de Montpellier-Cesson. Le verdict de la cours d’appel à propos des paris suspects aura lieu le 1er février 2017 alors que la finale du championnat du monde de handball se déroulera le 29 janvier.
Deux poids, deux mesures.

PS: tout va vite en football. Dimanche 15 janvier 2017, le Real Madrid a perdu à Séville 2-1 alors que C. Ronaldo avait ouvert le score sur penalty à la 67e minute. Du coup la Liga est relancée mais attention le Real a un match en moins.

Classement de la Liga
1 Real Madrid 40 pts 17 matchs
2 Séville 39 pts 18
3 Barcelone 38 pts 18

Petit exploit: Man United arrache le nul contre les Reds

15.01.17 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS

Sir Ferguson et King Cantona ont mis à terre la suprématie de Liverpool qui dominait le football anglais. Jürgen Klopp arrive à Old Trafford pour reprendre le pouvoir sur MU… pas sur Chelsea, intouchable.

Dimanche 15 janvier 2017
Manchester United 1-1 Liverpool
But pour les Reds : Milner (27e pen.)
But pour MU: Ibrahimovic (84e)

APRES MATCH
MU n’est vraiment plus MU.
Le partage de points à la maison, pffff….
On a les performances que l’on mérite.

AVANT MATCH
Mourinho joue gros. Pas MU car le club n’est plus ce qu’il était.
Hier, Sir Ferguson recrutait C. Ronaldo quand il était inconnu.
Aujourd’hui, Mourinho a fait revenir Pogba pour plus de 100 M€ et tente de sauver les meubles avec 5 anciens joueurs (De Gea, Jones, Valencia, Carrick et Pogba) de sir Ferguson, sans parler de Rooney et de Smalling voire Young.
Soit MU gagne Liverpool et recolle aux clubs de tête.
Soit MU poursuit son petit bonhomme de chemin.
Les médias en sont à compter les matchs invaincus de MU alors que d’habitude on compte les titres !
Mourinho a reconduit Fellaini encore un an. Tout ça parce qu’il a marqué un but.
On en est là.

Classement

1 Chelsea 52 points 21 matchs
2 Tottenham 45 pts 21
3 Arsenal 44 pts 21
4 Liverpool 45 pts 21
5 Manchester City 42 pts 20
6 Manchester United 40 pts 21

Les Français qui ont collaboré avec le IIIe Reich(Les hommes de Vichy (J-P Lefebvre-Filleau/ Le Rocher), J.-P. Cointet, Perrin) et Mitterrand (M. Winock, Folio)

14.01.17 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS, GRAND MONSIEUR

La fulgurante réponse de Pierre Dac à Philippe Henriot qui a vendu son âme au nazisme.

On peut trouver mille défauts à François Mitterrand mais il était meilleur président que tous ceux qui l’ont succédé. Ces successeurs sont comme des candidats à la gloire qui viennent après Brel et Brassens. Mitterrand il est vrai était un grand lecteur et non pas un téléspectateur. Cela change tout. Dans la biographie de Mitterrand par Michel Winock on ne juge pas sa trajectoire ou son apport à la France mais simplement sa condition d’homme. Il a traversé la vie proche de ses amis et des femmes aimées. Il faut savoir qu’il n’avait pas le téléphone dans sa voiture. Il ne voulait pas qu’on le dérange pour des peccadilles. A-t-il souvent menti ? Pas sur l’essentiel. Il aimait l’esprit, les enfants et la littérature. Le pouvoir aussi. Le pouvoir de l’intelligence. Il était politicien comme on est un peintre. Tout un art. Ses zones d’ombre ont été mille fois mises en lumière à la fin de sa vie. On retrouve sa présence dans le trombinoscope de Vichy présenté par Jean-Paul Cointet qui dresse le catalogue de ceux qui se sont compromis pour avoir un poste. Sous la démocratie ce n’est déjà pas terrible alors imaginez quand les Allemands sont à Paris. Cependant Mitterrand qui serre la main à Pétain, ce n’est pas comme la photo de Montoire entre Hitler et Pétain. Le Maréchal cédait la France à l’Allemagne tandis que Mitterrand commençait sa marche vers le pouvoir. Devenu résistant Mitterrand a dit: “Si on avait une photo de moi, évadé déguisé en uniforme allemand, dirait-on que j’ai été nazi ?” Dans le trombinoscope, on retrouve la crapule talentueuse Philippe Henriot qui fut ridiculisé par Pierre Dac. Quand le pamphlétaire antisémite s’attaqua au patriotisme de la famille de l’humoriste, le résistant à Londres, voix radiophonique de la France Libre, le mit K.O. C’est ainsi que Pierre Dac fut et reste un très grand Français quand le beau parleur a mis son talent au service de la pire cause: le don de la France à l’Allemagne nazie.
Dans les livres sur la collaboration, il faut aussi lire Les Français qui ont collaboré avec le IIIe Reich pour consulter le terrifiant catalogue de personnalités qui n’ont pas hésité à virer casaque: hauts fonctionnaires, militaires (Raoul Dagostini, Joseph Darnand, René Bousquet…), politiques et économistes (Jacques Doriot, Philippe Henriot le haut-parleur de la propagande…), hommes de plume (Robert Brasillach, Ferdinand Céline, Alphonse de Châteaubriant, Lucien Rebatet…), et malfrats en tous genres (Henri Lafont, André Francis, Maurice Solnlen…) tous ces gens-là ont vendu leur âme comme les putes vendent leur corps, sachant que les putes elles donnent simplement l’illusion de se vendre. Etre collabo consiste à donner sa mère au premier venu. Aujourd’hui, en 2017, en démocratie totalitaire, on voit des politiciens dits normaux se comporter comme d’authentiques voleurs de l’argent public: la liste est longue, à droite comme à gauche. Sous les nazis, leurs prédécesseurs dans la bassesse en ont profité au maximum avant, pour trop peu d’entre eux, d’être fusillés.

-Les Français qui ont collaboré avec le IIIe Reich, Jean-Paul Lefebvre-Filleau (Le Rocher, 540 p., 22 €)
-Les hommes de Vichy. L’illusion du pouvoir, Jean-Paul Cointet (Perrin, 374 p., 23,90 €). Très qrande qualité de l’iconographie dans le choix des portraits noir & blanc.
-François Mitterrand, Michel Winock (Folio, 508 p., 8,70 €)

A lire aussi: Les Français sous l’occupation en 100 questions, Fabrice Grenard et Jean-Pierre Azéma (Tallandier, 336 p., 15,90 €) Tout ce est qu’il possible et imaginable de se demander sur ce ce qui se passait dans la France sous le joug nazi.

Le matraquage médiatique sur la Coupe du Monde de handball, le Dakar, le judo, la boxe féminine, la course de voile en solitaire....

12.01.17 | par morlino | Catégories: ANTI-FOOTBALL, LA REVUE DE STRESS

Le génial Buster Keaton, membre de mon académie avec Miles Davis, Cruyff, Fernando Pessoa, Hendrix, Garrincha et Bourvil.

Avez-vous vu l’offensive médiatique sur le championnat du monde de handball ?
Au début de l’hégémonie française j’étais enthousiasme mais l’épisode des paris truqués par certains joueurs et non des moindres m’a refroidi.
Il y a appel de la décision de justice mais voir le nom d’un champion dans une sordide affaire de totocalcio -comme jadis dans le football italien- cela m’a fait regretter certains de mes écrits.
Je n’enlève pas une once de talent au joueur fer de lance des tricolores mais je ne le suis plus. Je n’aime pas quand les champions se conduisent comme les politiciens…
Benzema emberlificoté par l’affaire de la sextape ne bénéficie pas de la même clémence.
Quand le footballeur a été évincé des Bleus, le handballeur lui est toujours l’icône du handball, avec une flopée de sponsors à ses trousses. Et même s’il a un salaire annuel qui est le même que le salaire… mensuel du capitaine de l’équipe de football du PSG (1,1 M€) ce n’est pas une raison pour faire n’importe quoi.
Les médias sont à plat ventre devant lui. Certes, il est sympathique, et très fort mais je ne serai pas victime de la surmédiatisation de la Coupe du Monde qui est organisée tous les deux ans et non tous les quatre ans comme au football.
Des handballeurs ont 40 ans et plus. Ils comptent leurs sélections par… centaines !
Bientôt on verra des handballeurs de soixante piges avec 700 capes !
Le score fleuve des matchs de handball fait que chaque but annule le précédant. C’est comme au rugby (avec ou sans corticoïdes). Lors du premier match du Mondial 2016, sur notre sol, entre la France victorieuse et le Brésil, il y a eu 46 buts ! Que retenir de ce déluge ?
Un mot sur le Dakar. Ce rallye-raid auto-moto se déroule en Amsud; Paraguay, Bolivie et Argentine. Si ce déplacement évite d’écraser de jeunes enfants, il est stupide d’appeler Dakar cette compétition qui ne se déroule plus en Afrique. Le Dakar ce n’est plus qu’une marque. Rien de plus.
Et que dire de la boxe féminine que l’on nous survend au même titre que le judo. Qui peut vibrer face à des gens qui tirent sur le pyjama de leur voisin ?
Reste la course autour du monde en solitaire… Seul sur leur bateau ? A d’autres ! Les participants sont des pubs vivantes pour des groupes industriels, sont reliés à la terre par le téléphone, ils passent à la radio, à la télé, dialoguent sur internet avec des présentateurs, se guident avec un GPS. En aucun cas, ils ne sont seuls. La solitude n’est plus ce qu’elle était ! Elle est connectée de partout.
Tout ça pour vous dire que le football est bien au-dessus de tous ces sports. Les Chinois ne réussiront pas à “tuer", en tout cas de mon vivant. Leur football, ce n’est pas le mien.
Pouvez-vous citer un grand joueur chinois depuis 100 ans ?

PS: 20 h foot, itélé, jeudi 12 janvier 2017: Payet, Messi, Ronaldo, PSG, Emeri, Ben Arfa…
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-12012017-172355

Les dessous croustillants de l’Histoire de France (Alain Dag’Naud) et Dico des mots pour briller en société (Daniel Lacotte))

12.01.17 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Vous connaissez la dernière ? Le complément d’objet direct va être supprimé. C’est plus facile que de stopper le chômage. Ils n’ont rien d’autre à fait que de nous désunir davantage. Le langage est un lien fantastique.

-Les dessous croustillants de l’Histoire de France, Alain Dag’Naud (Larousse, 464 p., 18,95 €)
Louis XV le roi «très chrétien» s’éteint de la «petite vérole» à Versailles, le 10 mai 1774. On l’enterre la nuit en catimini, à Saint-Denis. D’aucuns seront surpris par ce genre d’histoire, d’Histoire de France veux-je dire. Ce roi aimait surtout la chasse y compris celle des pucelles qu’il faisait déflorer par son valet. Cruelle et pitoyable sexualité. Tout le livre est plein d’anecdotes qui en disent plus qu’une rangée d’ouvrages convenus. On apprend ici que ceux qui nous gouvernent ont presque tous étaient des obsédés sexuels : de Charlemagne à ces messieurs contemporains.

-Dialogues singuliers sur la langue française, Michael Edwards (PUF, 216 p., 14 €)
Premier Britannique élu à l’Académie française, l’auteur livre un exercice de style sur la base d’un dialogue. Beaucoup de français ignorent les subtilités de leur langue maternelle que l’Anglais connaît comme le fond de sa poche en Prince de Galles of course. Ce livre est ma cup of tea.

-Enrichissez-vous. Parlez francophone, Bernard Cerquiglini (Larousse, 192 p., 17,95 €)
«Il est plus que temps de soleiller… » ? Cela signifie «s’exposer au soleil». On voyage de Haïti en Louisiane, de Belgique en Acadie. En Afrique… Vive le français !

-Dico des mots pour briller en société, Daniel Lacotte avec des illustrations de Pierre Fouillet (Larousse, 192 p., 17 ,95 €)
L’éminent lexicographe, fils spirituel de Prévert et Soupault, nous transmet un nouvel épisode de sa dense bibliographie consacrée à l’amour du français sous tous ses angles. Cette fois, il nous explique l’étymologie de Torgnole, Sainte Nitouche, Galole-Chopine, Coqueter et Matrulle … On s’aperçoit vite que nous sommes des Français qui ne savent pas parler français.

L'inoubliable George Best n'est pas un oublié de l'Histoire

10.01.17 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Georges Best, la popstar du football. Dans la série “Les oubliés de l’Histoire", sur Arte
Documentaire de Bernard George

Le document sur Arte consacré à George Best est la preuve qu’il n’est pas oublié.
Cela est très étrange de le voir dans une collection intitulé Les oubliés de l’Histoire. On s’en réjouit quand même car toutes les occasions sont bonnes pour parler de Best.
Il n’est pas oublié car son souvenir est plus grand que les starlettes actuelles du football.
On se demande pourquoi sir B. Charlton et D. Law n’ont pas été interviewé dans le documentaire. Je me souviens de Law devant la presse lors de l’entrée à l’hôpital de la dernière hospitalisation de son ami.
Que pèsent les joueurs distractifs de l’équipe de France actuelle face à l’immense Best.
L’attaquant de Man United avait tout: intelligent, sensible, technicien.
Il disait qu’il avait un don et aussi une propension à l’autodestruction.
Comme Hendrix, Antonin Artaud, van Gogh pour ne citer qu’eux. Et bien sûr Garrincha. Et des anonymes que personne ne connaît et ne connaîtra jamais.
Je me réjouis tous les joueurs que Maradona soit encore là.
Je suis heureux de savoir que Pelé, Cantona, Tigana, Platini ne soient pas suicidaires.
Je suis content de savoir que Zidane soit entraîneur et pas consultant comme celui qui tira la langue à Marseille, au mépris de la presse alors que maintenant il s’accroche aux micros.
Best, Cruyf, Garrincha sont des phares.
Je vois aussi la lumière de Ben Arfa mais la société fait tout pour l’éteindre car les stylistes font de l’ombre aux médiocres.
J’entends encore sir Ferguson dire: “Aujourd’hui, on ne laisserait plus boire, George…” Ah! oui, et pourquoi MU laisse-t-il boire Rooney aujourd’hui ?

Retenu dans le Onze FIFA, Cristiano Ronaldo est élu meilleur joueur FIFA 2016. Comme d'habitude, Griezmann a été spectateur lors de la cérémonie

09.01.17 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, FOOT FRANCHOUILLARD, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

Les footballeurs professionnels ont voté pour élire le Onze FIFA 2016 qui a été révélé le 9 janvier 2017.
Manuel Neuer - Dani Alves, Gerard Piqué, Sergio Ramos, Marcelo - Luka Modric, Toni Kroos, Andrés Iniesta - Lionel Messi, Luis Suarez, Cristiano Ronaldo
Cette équipe a belle allure, il ne manque que Neymar, devant, et Pepe, derrière. Ils sont sans nul doute les remplaçants immédiats.
On note que presque tous les joueurs évoluent en Liga.
C. Ronaldo a été élu meilleur joueur mondial 2016.
Quoi de plus normal ? Personne ne lui est arrivé à la cheville. Niveau palmarès c’est une évidence. Aucune discussion possible.
Le Portugais a gagné toutes les compétitions.
Les journaux français persistent à traiter Griezmann comme si c’était le nouveau Platini ou Zidane mais soyons sérieux son football est celui d’un bon joueur mais absolument pas d’un grand joueur. Comme Payet. Dès qu’il y a un match important, on ne le voit pas.
Antoine Griezmann est bien de son temps: c’est un footballeur twitter.
L’essentiel c’est d’être actif sur les réseaux sociaux. Le terrain n’est plus le lieu capital du football. Après la surmédiatisation de l’affaire Benzema-Valbuena, le football devait se racheter une image. Le football français s’est servi de Griezmann pour vendre l’Euro 2016.
Le modèle de Griezmann est Beckham, un joueur qui a renoncé au terrain pour devenir marchand de slips.
C. Ronaldo, lui, fait passer le football avant tout.
Ronaldo a réussi en Angleterre et en Espagne. Et avec le Portugal.
Griezmann a perdu en finale de la C1 et en finale de l’Euro.
Le palmarès du Français tient sur un timbre poste alors que celui de CR7 a besoin d’un livre en plusieurs tomes !
Ronaldo a tout: physique, technique, mental.
Ronaldo est devenu l’un des 10 meilleurs joueurs de tous les temps.
Messi, pas encore. Messi, loin du Barça, n’existe pas.
Lors de la cérémonie du meilleur joueur UEFA, Griezmann avait eu droit aux photos parce qu’il avait des chaussures à paillettes, histoire de se faire remarquer.
Pour celle de la FIFA, il est resté rivé à son fauteuil.
Pour gagner des trophées- qui font défaut à son palmarès- Griezmann devra signer dans un grand club.
Benzema a tout compris: il engrange les trophées au Real que CR7 porte sur ses épaules. Benzema a eu l’intelligence de ne pas entrer en concurrence avec CR7. Il s’est mis au service du quadruple Ballon d’Or. Résultat, tout bénef !

L'intelligence de l'entraîneur Zidane (futur sélectionneur des Bleus) ? Mettre tout le temps Ronaldo au sommet

09.01.17 | par morlino | Catégories: FORZA ITALIA !, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

Lors de la cérémonie de la remise du 4e Ballon d’or à CR7, il y avait d’autres Ballons d’or madrilènes: Kopa, Owen, Figo et Ronaldo 1er. Des imbéciles disent du Brésilien qu’il est le vrai Ronaldo. C’est n’importe quoi: chacun son style, chacun son époque.

Quand Sir Ferguson découvrit C. Ronaldo, il l’engagea et fit tout pour développer sa personnalité à Man United car il avait vu son potentiel.
Au Real Madrid, nommé entraîneur, Zidane a dit tout de suite:
-"J’ai avec moi le meilleur joueur du monde, et il restera avec moi tant que je serai entraîneur du Real !”
Résultat, ils gagné ensemble une C1 et aujourd’hui le Real n’a plus perdu depuis 39 matchs !
Oui 39 matchs officiels sans défaite. Un record qui égale la plus longue invincibilité espagnole, établie en 2015-2016 par le Barça.
En ce début 2017, le Real est leader de la Liga avec 5 points d’avance sur le Barça, qui plus est avec un match en retard.
-"C’est plus facile de gagner ou de ne pas perdre quand on a les meilleurs joueurs avec soi", a déclaré Zidane avant le 5-0 devant Grenade, le 7 janvier 2017.
Certes Zidane entraîne le Real mais beaucoup y ont échoué.
En peu de temps, Zidane a déjà gagné la C1, derrière laquelle courent tant d’entraineurs qui ne la gagneront jamais.
Lors de la cérémonie de remise du 4e Ballon d’Or à Ronaldo, par Gento qui a remporte six C 1, Zidane a dit:
-"Cristiano mérite plus que quatre Ballon d’or".
La série est en cours.
CR7 réussi alors que Messi est en activité.
J’ai toujours été pour CR7 comme on était pour les Beatles et non pour les Stones.
L’entente entre CR7 et Ronaldo est si parfaite, que CR7 admet depuis peu de faire l’impasse sur des matchs dits faciles pour s’économiser. Le trentenaire est un athlète hors normes mais faut prendre en considérations les matchs accumulés. CR7 n’est pas un vedette saisonnière, c’est un véritable champion. Il est au zénith depuis des années. Ce n’est pas un joueur twitter !
Zidane, lui, a su se recycler. Il n’a pas l’embonpoint des inactifs.
L’ancien stratège des Bleus sera tôt ou tard le prochain sélectionneur des Bleus après D. Deschamps.
Au terme de son passage sur le banc des coachs du Real, il lui restera à s’occuper d’une équipe nationale.
Il a déjà gagné la C1 avec le Real comme joueur et comme coach.
Avec lui, cela sera le retour du jeu en équipe de France.

PS: au trophée du meilleur entraîneur FIFA, Claudio Ranieri a été élu. C’est très bien car la saison de Leicester fut grandiose à la tête de la Premier League. Plus âgé que Zidane, l’Italien méritait cette récompense. Leicester n’a pas l’effectif du Real.

Baudelaire amoureux, de Jannick Alimi (Editions Rabelais)

09.01.17 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Superbe vidéo sur le remake revu et beaucoup corrigé du procès des Fleurs du mal.

“L’amour est un crime où l’on ne peut pas se passer de complice” ce mot de Charles Baudelaire souvent oublié dit tout sur le poète. Jannick Alimi ne s’y réfère pas mais son livre sur l’amour chez Baudelaire va dans le même sens. Cette nouvelle collection d’une édition qui fait son nid est très bien présentée. Cette fois il s’agit de l’auteur des Fleurs du mal, l’un des maîtres de la littérature mondiale et non pas française. Sa gloire fut posthume comme souvent pour les géants de leur spécialité qui savaient très bien qu’il valait mieux que les sans intérêts qui tenaient le haut du pavé de leur époque. Pour plaire à la masse, il faut souvent être le plus vulgaire possible.
Quatre femmes dominent la vie de Baudelaire:
1/ Sa mère. Il lui demandait souvent de l’argent et elle lui en donnait. Quand elle se remaria après la mort du père de Charles Baudelaire, le fils prit en grippe son beau-père qu’il haïssait. Le poète, au niveau des sentiments avec sa mère, se comportait plus en mari qu’en fiston.
2/ Jeanne Duval. Il l’a connue quand elle avait 20 ans. La métis alcoolique est un fille de joie que l’on devrait appeler fille de tristesse. A l’époque de leur rencontre, Baudelaire venait de toucher l’héritage de son père avant de nouveau d’être vite sans argent. Jeanne Duval erre de taudis en taudis. La relation entre Jeanne et Charles dure 15 ans. Elle le trompe à tour de bras- hors ses clients- et lui tente de se suicider. Victime d’une attaque, sa santé se délabre. Son amant – parmi d’autres- ne la laisse pas tomber. Les historiens des lettres n’arrivent pas à savoir si elle est morte avant le poète à partir du moment où ils se perdent de vue.
3/ Marie Daubrun. Quand elle rencontre Baudelaire, en 1847, la jeune femme a 26 ans. La blonde prend pour amant Théodore de Banville, un ami de Baudelaire. Elle est comédienne mais dans des spectacles de seconde zone. La liaison Daubrun-Baudelaire court sur 10 ans.
4/ Apollonie Sabatier. Lors de la rencontre avec Baudelaire, en 1853, elle a 30 ans. La très belle femme reste 4 ans liée au poète. Ils vivent un amour platonique très intense. Cela m’a toujours amusé que platonique finisse par “nique”. Comme disait mon professeur de français (en 1ere, l’un des seuls qui m’a intéressé… grâce au football !: Jeanne Duval c’était Eros, et Mme Sabatier, Thanatos. Pour ne pas les confondre, j’avais ce procédé mnémotechnique: Duval comme le Pastis!
Le livre de Jannick Alimi synthétique très bien la vie amoureuse de Baudelaire dont Marcel Proust disait qu’il était en fait inverti, soit gay comme l’on dit à présent. Un fait certain: Les fleurs du mal est un chef d’oeuvre absolu. Le poème sur la charogne m’a marqué dès sa découverte. La lucidité de Baudelaire était son encre.

-Baudelaire amoureux, Jannick Alimi (Editions Rabelais, 140 p., 14,80 €)

Ben Arfa joue et Paris gagne 7-0 contre Bastia

08.01.17 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, PARIS SERA TOUJOURS PARIS

Samedi 8 janvier 2017
Coupe de France - 32e de finale
Paris-SG 7-0 Bastia
Thiago Silva (30e), A.Rabiot (43e), C.Nkunku(48e), T.Motta (57e), Lucas (63e s.p), A.Di Maria (77e), J.Draxler (89e)

Il y en aura, j’en suis persuadé, qui vont dire et écrire:
-"Ben Arfa n’a pas bien joué. Avant-centre, il n’a pas marqué…”
Incroyable le nombre de voyants aveugles toujours plus nombreux à prêcher la mauvaise parole.
Titulaire a un poste qui n’est pas celui qui lui correspond le mieux, Hatem Ben Arfa a joué un match qui se termine par 7-0. Est-ce un hasard ?
Pas du tout ! Le stratège a fait vivre le ballon. Il est à l’origine de plusieurs buts, à la dernière ou avant-dernière passe.
Emery l’a titularisé dans un match qu’il devait considérer facile (on sait comment il fonctionne depuis le début de saison) mais là maintenant, il va penser quoi du 7-0 ?
Imaginons que Ben Arfa joue contre le Barça et que Paris se qualifie pour les 1/4. Avec Ben Arfa, Paris est plus fort. Dans ce match, il a été titulaire. On verra bien.
Certains disent que dans les grands clubs, il faut accepter la concurrence. Ceux qui disent cela étaient des abonnés au banc des remplaçants !
Et ceux qui disent qu’un avant-centre parfois doit se sacrifier pour le collectif sont les mêmes qui disent que Ben Arfa n’a pas marqué contre Bastia !
Paris n’a pas gagné parce que Ben Arfa jouait mais c’est parce que Ben Arfa jouait que Paris a gagné 7-0 ! Vous me suivez…
Ben Arfa a le Brésil dans ses pieds comme Gérard Philipe avait la grâce dès qu’il apparaissait sur une scène ou à l’écran et même à la ville.
La présence de Ben Arfa rend meilleurs ses coéquipiers car il éclaire leur jeu.
Quand on a des yeux on a vu à l’œuvre Ben Arfa, avec le maillot floqué 10. Oui, 10 à l’ancienne comme tous les grands, les très grands.
Prenons sa passe pour T. Motta… Là on a vu la classe de Ben Arfa: harmonie de gestes, équilibre du corps, tempo, art du dosage. Le caresseur de cuir est élégant, comme tous les stylistes de haut parage. On a vu dans ce match, sa science du décalage.
Pour aimer Ben Arfa, il faut respirer le football.
On n’apprend pas à voir un tableau de Vermeer. Il faut savoir communiquer avec un artiste. C’est la seule religion vraiment intéressante. Il faut pour cela une longue pratique du beau que parfois l’on décèle dans un aphorisme perdu dans un magma de phrases.
Ben Arfa a dans son corps toute l’Histoire du football, exactement comme Apollinaire avait dans le sien toute l’Histoire de la poésie. Il est question de la transmission d’un langage par des artistes qui sont vraiment des artistes et non pas des produits commerciaux défendus par de vulgaires maquignons.

Coupe de France: Nice se fait rejoindre et battre en fin de match à Lorient

08.01.17 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

32e de finale de Coupe de France
Dimanche 9 janvier 2017, 14 h 15
Lorient 2-1 OGCNice
Buts pour Lorient : Aliadière (72e), Mesloub (75e)
But pour Nice: Plea (43e)

FC Lorient : Lecomte - Ciani, Rose, Lautoa (Bellugou, 85e) - Moreira, Mvuemba, Guendouzi (Mesloub, 55e), Le Goff - Cabot, Jeannot (Aliadière, 46e), Marveaux

OGC Nice : Benitez - Souquet (Mahou, 84e), Le Marchand ©, Sarr, Dalbert (Burner, 72e) - Lusamba, Cyprien, Koziello - Ricardo, Plea, Marcel (Bosetti, 80e)

APRES LE MATCH
L’Equipe B de Nice a eu longtemps le match à sa portée mais les Aiglons ont été incapables de marquer le second but après leur ouverture du score.
Au retour des vestiaires, Aliadière a rappelé qu’il fut un grand espoir du football qui n’a pas su confirmer à Arsenal. Dès la reprise, il a sonné la charge et ses coéquipiers sont parvenus à marquer le second but qui a fait défaut à Nice.
Les jeunes niçois ont pu mesurer que dominer n’est pas gagner. Adage toujours vrai. On ne peut pas mieux dire.
Les joueurs azuréens qui ont un peu de plus de bouteille n’ont pas fait mieux.
Rien de grave, je ne crois pas un seul instant que l’effet Lucien Favre soit passé. Je souhaite le prompt rétablissement au manager suisse car à la fin du match je l’ai vu tousser un petit peu. La reprise du championnat va le requinquer.
Nice n’a plus qu’une compétition à disputer.
Le moment-clé du match est intervenu quand le gardien remplaçant du Gym a télescopé un défendre rouge et noir, ce qui a permis à Lorient de mieux gérer un ballon pas facile. C’est ainsi que débuta la remontée au score des locaux. Bon vent à Lorient et demain sera un autre jour.
En deuxième mi-temps Nice a été secouée par le révolte des locaux.
D’aucuns vont dire que cette défaite va enrayer la machine niçoise. Evidemment, il ne s’agit pas de Niçois !

AVANT LE MATCH
Côté Aiglons, sont absents, en défense, Dante et le gardien Yoan Cardinale.
Joueurs en convalescence: Paul Baysse et Valentin Eysseric.
Seri participe à la Coupe d’Afrique des Nations.
Mario Balotelli et Younes Belhanda sont suspendus.
Fatigué, suite à la décompression de la fin des matchs aller, Lucien Favre est heureusement rétabli. Il a convoqué des jeunes pour aller à Lorient.
Tous les observateurs - à part les Niçois- donnent Lorient gagnant. Cependant, il faut laisser le match se dérouler car l’entraîneur du Gym a poursuivi en l’améliorant encore la dynamique installée par Claude Puel. Les jeunes peuvent s’insérer dans le tourbillon et qualifier Nice. Ne déplumons pas l’Aigle de Nice avant l’issue du match. Cette équipe de Nice est solide. Regarder le milieu: Marcel frappe à la porte de l’équipe fanion. Benitez a été bon, surtout sur sa ligne, quand il a dû remplacer Cardinale en plein match. Devant Plea est là. Bosetti veut prouver qu’il est là aussi.

Le Tottenham de l'Aiglon Lloris relance le championnat anglais

05.01.17 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, LONDON CITY

La plus belle vidéo sur Manchester United

Classement de la Premier League avant la 21e journée:

1 Chelsea 49 points
2 Liverpool 44
3 Tottenham 42
4 Man City 42
5 Arsenal 41
6 Man United 39

Prochain choc:
Man United - Liverpool, le 15 janvier 2017, 17 h

La victoire des Spurs sur Chelsea (2-0), le 4 janvier 2017 a relancé le championnat anglais car si Chelsea avait gagné les Blues auraient actuellement 8 huit d’avance sur Liverpool. Pour l’intérêt u championnat l’écart reste à cinq points.
Pendant ce temps, Man United recolle les morceaux avec son histoire et repointe son museau à trois points de Tottenham. Un exploit, vu le début de saison calamiteux du MU de Mourinho.
Je ne suis pas convaincu par le groupe actuel de MU qui a pour leader Ibrahimovic, trop arrogant à mon goût. Ce joueur n’a pas de C1, pas d’Euro, pas de Coupe du Monde, et il l’a ramène sans cesse.
Eric Cantona était fier mais pas orgueilleux et encore moins prétentieux.
Mourinho a cinq joueurs de l’ère Ferguson. Grâce à de Gea, Jones, Valencia, Carrick et Pogba, l’esprit de MU est à nouveau dans les parages.
Le MU de Mourinho est toujours poussif, besogneux.

Ouf ! Balotelli n'a pris que deux matchs de suspension

05.01.17 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR

Balotelli a chambré Paris pour signifier qu’actuellement la capitale du football français c’était Nice !
La Commission de discipline au siège de la LFP a donné le verdict pour les sanctions qui concernent les Aiglons Mario Balotelli et Younes Belhanda expulsés à Bordeaux lors du dernier match de 2016 dans un temps additionnel anormalement long. Le match n’en finissait plus, on se demande bien pourquoi alors qu’à la fin d’un match précédent à Nice, il n’y avait qu’une minute, fait rarissime. Passons.
Pour s’être extirpé un peu violemment d’un marquage musclé, Balotelli a pris 2 matchs de suspension. Je rappelle que dans ce match à l’extérieur, l’Italien a reçu un grand coup sur le nez - coup de coude de Toulalan- qui l’a fait longuement saigner, au point de changer de maillot très ensanglanté.
Belhanda, lui, qui n’a rien fait face à un adversaire très studio de la Victorine, a pris 1 match de suspension. On retrouvera bientôt notre fin technicien. Et si souriant, ce qui fait plaisir à voir.
L’attaquant et le milieu du Gym étaient présents à Paris et cela a servi à basculer sagement dans la clémence. Bravo! D’habitude, les sanctions sont plus sévères. Nice n’est donc pas trop handicapée, n’en déplaise à ses adversaires et à ceux qui ne les voient pas finir premier.
Mario Balotelli ne jouera pas à Lorient en Coupe de France le 8 janvier 2016 et ratera Nice-Metz le 15 janvier. Belhanda, blessé, lui aussi va se servir de son absence lors du match de Coupe qui donc va servir à vivre sa sanction.
Resté à Nice car il était grippé, Lucien Favre a pris 2 matchs de suspension avec sursis parce qu’il n’avait pas apprécié le déroulement du match à Bordeaux. L’entraîneur sort rarement de sa réserve. Et s’il en sort c’est vraiment qu’il est confronté à une injustice.

PS: suite aux gravissimes incidents provoqués par des “supporters” messins lors de Metz-Lyon, Metz se voit retirer deux points avec le match à rejouer à huis-clos. Il eût été plus logique de donner le match perdu pour Metz avec le prochain, à domicile, à huis-clos. C’est triste et grave pour les joueurs messins qui n’y sont pour rien. Bien sûr, il y a eu défaillance dans la sécurité et le gardien lyonnais a été fortement choqué, et cela aurait pu être encore plus grave. “Les supporters” pénalisent fortement Metz. Question: et si demain des membres d’une équipe adverse se griment en supporters locaux pour provoquer des incidents que se passe-t-il ? Les caméras de surveillance ont désigné deux fautifs. A cause d’eux, le club est lourdement sanctionné. Imaginons que le club descende en L2 à cause des deux points qui ont été soustraits. De plus, lors de Metz-Lyon, Metz mené…

Oscar va empocher 475 000 € par semaine pendant 2 ans 1/2 pour faire de la figuration en Chine au Shanghaï SIPG

05.01.17 | par morlino | Catégories: ANTI-FOOTBALL, GOOOOL DO BRASIL !

Le Brésilien Oscar (25 ans) va retrouver son compatriote Hulk (30 ans) au Shanghai SIPG dans la ligue chinoise. Le club créé en 2005 est actuellement entraîné par André Villas-Boas. L’argent n’a pas d’odeur et l’appât du gain appelle des noms qui faisaient les beaux jours du football européen.
Le pouvoir politique chinois a ordonné aux grandes entreprises d’investir dans le football pour faire comme le Qatar.
Le football est essentiellement européen et sud-américain.
Les Etats-Unis ont jadis recruté Cruyff, Best et Pelé pour lancer le soccer. Le retraité Pirlo y joue actuellement comme Henry il y a peu.
Le Japon avait fait venir Arsène Wenger et Zico pour que le ballon rond existe davantage chez les Nippons.
Les Chinois sont donc à présent les acteurs d’une nouvelle inflation car personne ne peut rester insensible aux sommes colossales qu’ils mettent sur la table, je dis bien sur la table.
Qui sait si demain le futur C. Ronaldo à peine âgé de 19 ans ne va pas signer en Chine ?
Pour l’instant les grandes compétitions sont européennes mais la Chine peut les rendre sans intérêt si tous les meilleurs partent en Chine.
Le Belge Witsel (28 ans) vient de signer pour évoluer dans le club Tianjin Quanjian alors que la Juventus Turin le voulait. En Chine, il va toucher 18 M€ par an pendant 4 ans ! Les Italiens ne pouvaient pas lui donner autant. “Pour le futur de ma famille, je ne pouvais pas refuser…” a expliqué celui qui jouait au Zénith Saint-Pétersbourg.
Oscar gagnait déjà très bien sa vie à Chelsea. La Chine lui fait un bon d’or: 475 000 € par semaine. En Chine, il jouera sans aucune pression, à part celle de la bière qu’il pourra boire à la fin d’un match gagné ou perdu.
Oscar est un bon joueur, sans plus. Absolument pas régulier. Ce n’est pas l’un des grands joueurs de l’Histoire. Juninho lui était bien supérieur. Ne parlons pas de Ronaldihno, authentique génie du jeu.
Qui vivra, verra.

PS: 20 h foot, Itélé, Jeudi 5 janvier 2017: la Premier League, Chelsea, Liverpool, Man City, Man United, Arsenal, Mourinho, Wenger, PSG, Ben Arfa…
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-05012017-172263

Zidane fait gagner le Real sans Ronaldo

04.01.17 | par morlino | Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

8e finale aller Coupe du Roi d’Espagne
Mercredi 4 janvier 2017
Real Madrid 3-0 Séville
Buts pour la Maison Blanche: doublé de James, plus un but de Varane.

Zidane a laissé C. Ronaldo à la maison pour disputer le 8e aller de la Coupe du Roi tout simplement parce qu’il a réussi à faire comprendre à CR7 qu’il devait à présent s’économiser à l’orée de ses 32 ans.
Zidane a aligné une équipe B, mais une équipe B du Real cela vaut l’équipe A de 99 % des autres clubs. Il est évident que James est programmé pour devenir le nouveau CR7. Pour y parvenir, James devra ne penser qu’au football comme le fait encore CR7.
CR7 veut toujours jouer pour améliorer ses statistiques car il est en concurrence avec Messi. Il faut rappeler que CR7 réussit à jouer les premiers rôles dans le football en plein règne de Messi, ce qui est un exploit supplémentaire.
Zidane est donc un grand entraîneur à plus d’un titre car aucun coach n’était parvenu à laisser le Portugais à la maison. Certes, CR7 a plus de matchs dans son corps qu’avant.
CR7 a encore de beaux jours devant lui, il n’est pas prêt à s’exiler en Chine qui lui fait un pont d’or.
CR7 a été le joueur le plus performant en 2016.
Loin devant Ibrahimovic qui est un joueur twitter, bon pour la firme mais incapable de faire gagner son club en C1, même quand il joue au Barça !
Loin devant Griezmann qui a perdu les trois derniers matchs importants devant CR7 et pourtant Griezmann est une icône française que l’on ose mettre au niveau de Platini. Il vaut mieux voir ça qu’être aveugle. En 1984, Platini a remporté l’Euro 1984 en régnant sur la compétition avec Tigana et Giresse. En 2016, lors de l’Euro en France, Griezmann, Pogba et Payet ont eu un football très inférieur à celui de la génération Platini. La star actuelle des Bleus c’est D. Deschamps; d’ailleurs L’Equipe l’a classé personnalité n°1 du football français. C’est dire la pauvreté du terrain.

Les gazettiers ne mettent aucun Niçois dans le onze-type de Ligue 1 pour 2016

04.01.17 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Superbe reportage sur Dalbert, le remarquable latéral de l’OGCNice.

En fin d’année 2016, les gazettes dressent le portrait-robot du onze-type.
Et parmi le onze-type retenu, généralement il n’y a aucun Niçois alors que l’OGCNice est leader avec une seule défaite sur 19 matchs aller disputés. C’est tout de même curieux que Nice soit premier de la L1 sans avoir un seul meilleur joueur à tel ou tel poste. L’exploit est alors d’autant plus incroyable.
Nice c’est presqu’en Italie et donc pas tout a fait en France.
Les médias sont concentrés à Paris. Beaucoup d’observateurs parigots s’accordent à dire:
-"Paris sera champion. Laissons le temps à Emery…”
Laisser le temps à quelqu’un qui ne voit même pas que Ben Arfa est un virtuose trentenaire au sommet de son art. Entre ce que dit Claude Puel - des louanges sur le stratège français- et ce que dit Emery - des critiques quasi permanentes et surtout sur la place publique- mon choix est vite fait. Le coach espagnol parle d’entraînement quand Cruyff refusait de courir en semaine pour se réserver lors du match officiel le week-end. Là aussi, mon choix est vite fait. Le football doit être axé sur le plaisir, la joie, le sport élevé au grand d’art spectaculaire. La défense cela coule de source, même pas besoin d’en parler. C’est comme si l’on parlait des freins sur une Ferrari. Une voiture sans frein n’a pas lieu d’exister.
Regardons de près le classement de L1 avec Nice qui a la défense la plus hermétique:

-Les gardiens qui ont encaissés le moins de buts: Cardinale (Nice) et Ruffier (St- Etienne)
-Les meilleurs latéraux: Ricardo et Dalbert (Nice)
-Les meilleurs défenseurs centraux: Dante et Sarr (Nice)
-Les meilleurs relayeur: Seri et Cyprien (Nice), Matuidi, Rabiot et Verratti(PSG)
-Les meilleurs créateurs: Silva (Monaco), Ben Arfa (Nice, PSG…)
-Les meilleurs finisseurs: Ibrahimovic (PSG, MU…), Cavani (PSG)
-Meilleurs coachs: Favre (Nice), Jardim (Monaco)
-Meilleur président: Rivère (Nice)

Mon classement comporte beaucoup d’Aiglons, mais Nice est-il leader ou pas ?
Si l’OM (ou l’ASSE) était premier, toute la presse mettrait en tête de gondole des Phocéens.
Rira bien qui rira le dernier.
Après avoir été touchée en plein coeur le 14 juillet 2016, Nissa la Bella est redevenue rayonnante grâce au ballon. Merci à l’OGCNICE.

Zappa (Guy Darol) In the Seventies ( Barry Miles)

03.01.17 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT

Patti Smith est iconique. Chanteuse et poétesse. Une grande dame.

-Frank Zappa, Guy Darol (Folio, 335 p., 9,20 €)
“Sans transgression de la norme, il n’y a pas de progrès possibles” tel était le leitmotiv de Zappa (1940-1993) l’un des musiciens les plus intéressants de la faste période de la musique des années 1960-1970. Qui a entendu Les Mothers of Invention savent que le compositeur était autant rockeur qu’amateur de Varèse et de Stravinsky. Il était autant séduit par le jazz que par le funk. Guy Darol connaît Zappa mieux que personne et il nous fait partager sa passion.

-In the Seventies. Aventures dans la contre-culture, Barry Miles (Le Castor Astral, 256 p., 20 €)
Rien que la photo de Patti Smith nous replonge dans les années 1960-1970. Dans le XXe siècle, il y a eu le cubisme, dada, le surréaslisme et puis plus rien. Il a fallu attendre que la musique prenne le relais avec le Rock et la Pop Music qui se confondent avec la Beat Generation de Kerouac. Tout cela en marge de l’indispensable jazz. Barry Miles est l’impeccable historien de notre préhistoire et aucune religion ne viendra abattre tous nos rêves des Seventies. Surtout pas la religion la moins tolérante du monde.

Neuhoff (Ecriture), Pagnol (Laffont), Prévert(Gallimard), Volpone (Folio) & Thiriez (Plon)

02.01.17 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, LA MOUETTE DE TCHEKHOV

Louis Jouvet interprète Mosca dans le film Volpone (1941)

-Deux ou trois leçons de snobisme, Eric Neuhoff (Ecriture, 192 p., 18 €)
Toujours agréable à lire parce qu’il sait tenir une plume et qu’il a autant d’humour que d’intelligence, Eric Neuhoff est un vrai vivant qui aime les belles et vraies choses de la vie. Attaché aux infines plaisirs, il déteste les bouteilles de vin qui ont un bouchon à vis. On le comprend : elles contiennent à 100 % un infect breuvage. Lire Neuhoff c’est côtoyer le spirituel haut de gamme. Il n’aime pas cette époque qui retire leur cigarette à Lucky Luke et à Malraux, et qui efface la pipe de Tati comme le KGB retouche les photos prises sur le balcon du Kremlin. L’élégant styliste Neuhoff préfère ne plus voir que tomber sur une affiche avec Bogard en train de fumer une cigarette en plastic. J’ai pris l’exemple du tabac. Tout le livre est de cette veine délicieusement française mais toujours ouverte sur le monde. Avec lui, on crie: Et Vian ! passe-moi le Ponge…

-Paroles, sagesse et mots d’esprit, Marcel Pagnol. Edition de Nicolas Pagnol (Robert Laffont, 144 p., 13 €)
Le petit-fils de Pagnol a sélectionné une belle brochette de mots d’auteur qui font plaisir à voir et surtout à lire. Comme chez Molière, tout ici fait rire en éclairant le monde. «Quand on aime quelqu’un c’est effrayant comme on pense peu aux autres», dans la bouche de Marius. «Le mâle repoussé traite généralement de «salope» la femme qui, précisément, refuse de l’être.» (L’eau des collines, Manon des Sources) «Tu n’es pas bon à rien, tu es mauvais à tout», fulgurance extirpée du Schpountz. Hors du temps. Indémodable.

-Jacques Prévert, inventaire d’une vie. Bernard Chardère (Découvertes/ Gallimard, 128 p., 15 €)
La vie du poète défile à la vitesse grand V : sa période surréaliste, l’omniprésence du macadam parigot, la clope au bec, la présence des amis, les jeux de mots en veux-tu en voilà, le cinoche, les poèmes, les collages… On ne s’en lasse pas. Il est et restera un géant des lettres françaises du XXe siècle.

-Volpone ou le renard , Ben Jonson, traduit par Michèle Willems (Folio, 292 p., 6,50 €)
On connaissait la traduction de Jules Romains d’après l’adaptation de Stefan Zweig de la pièce qui date de 1606, et l’on n’a pas oublié le film de Maurice Tourneur (1941) avec Harry Baur (Volpone), Louis Jouvet (Mosca) et Charles Dullin (Corbaccio) pour n’en citer que trois. Un homme (Volpone) – riche mais sans héritier- fait semblant d’être à l’article de la mort, ce qui lui permet de voir qui est qui dès que quelqu’un vient à son chevet. Contemporain de Shakespeare, Ben Jonson est demeuré inconnu du grand public. Il est cependant un nom dans le théâtre anglais.

-Dictionnaire amoureux de la montagne, Frédéric Thiriez (Plon, 1007 p., 27 €)
L’ancien président de la LNF est d’autres passions : le chant et la montagne. Son hymne à la montagne sonne juste, ce n’est pas qu’une commande honorée par un nom du PAF. Avocat, très bon orateur, Frédéric Thiriez sait aussi écrire. Il communique ses enthousiasmes et ses peurs. Il parle avec sincérité de l’Everest, de l’Annapurna et de Tintin au Tibet. Voilà une très bonne surprise dans la célèbre collection de chez Plon. Tout y est plein de vie.

Bonne année ! Bonne santé !

01.01.17 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

[Post dédié à René Marsiglia]

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

Janvier 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

powered by b2evolution free blog software