Archives pour: Décembre 2016

Les "Mémoires" indispensables de Cruyff (Solar)

Johan Cruyff (né le 25 avril 1947, à Amsterdam) est mort le 24 mars 2016, à Barcelone.
Dans son moyen d’expression il est l’équivalent de Mozart, Rimbaud et Gérard Philipe.
Le football est très peu apprécié à sa juste valeur.
Johan Cruyff était footballeur comme Miles Davis était trompettiste et Picasso, peintre.
Le pied n’est qu’un instrument. L’artiste c’est le cerveau.
Dit-on que Rodin sculptait avec ses mains ?
Tant pis pour les voyants aveugles.
Sans Cruyff, le poids du monde est plus lourd.
On retrouve toute l’énergie du maestro dans Mémoires, Johan Cruyff , signé par David Walsh qui a tout écrit avec “Je” comme s’il était dans l’autobiographie. On sent bien, l’esprit, l’intelligence et l’humour de l’un des cinq plus grands joueurs de l’Histoire avec Pelé, Maradona, Di Stefano et Puskas.
Orphelin de père à 12 ans, Johan Cruyff s’est totalement réalisé dans le football.
C’est dans la rue qu’il a appris à jouer, à dribbler, à considérer le bord du trottoir comme un partenaire susceptible de lui faire une passe. Mal chaussé, il a travaillé son équilibre. Sur un vrai terrain, il a ensuite démontré sa ruse et ses coups d’accélération.
Intelligence, c’est le mot maître quand on le voyait jouer.
Son coup d’œil, ses feintes, ses passes, ses tirs, tout était intelligent.
Aux entraînements, depuis toujours, il détestait courir: perte d’énergie inutile qu’il vaut mieux garder pour les matchs.
Comme George Best, Cruyff nous a laissé de nombreux aphorismes qui m’enchantent:
-"Avant de commettre une erreur, ne la commet pas".
-"Le football est une démocratie enfermée dans une dictature".
Pour Cruyff, le football c’est du plaisir. (Pour Best, aussi)
C’est ce qu’il répondait à ceux qui lui avait dit qu’en signant à Barcelone, il allait jouer dans le pays de Franco.
Il n’aura commis qu’une grande faute: avoir été suffisant lors de la finale de la Coupe du Monde 1974. Disputée en Allemagne, elle lui était promise mais les Allemands en finale ont su le museler grâce à Vogts. Ce jour-là, on n’a vu Cruyff au début du match car ensuite, il fut mis sous l’éteignoir.
Lisez ses Mémoires. Tous les passionnés de football ne peuvent pas s’en priver.
A la fin du livre, son fils Jordi nous dit que son père a voulu être incinéré à l’écart de la foule, même s’il a toujours aimé les gens, les supporters, les socios catalans.
Le football de Cruyff est bien plus présent en moi que celui d’innombrables fausses gloires actuelles.

Palmarès joueur:
3 Coupes d’Europe des Clubs Champions 1971, 1972 et 1973 avec Ajax Amsterdam
Coupe Intercontinentale 1972
Supercoupe d’Europe 1973
8 Championnats des Pays-Bas 1966, 1967, 1968, 1970, 1972, 1973, 1982 et 1983
5 Coupes des Pays-Bas 1967, 1970, 1971, 1972 et 1983
Champion des Pays-Bas 1984 avec Feyenoord Rotterdam
Coupe des Pays-Bas 1984
Champion d’Espagne 1974 avec Barcelone
Coupe d’Espagne 1978
3 Ballon d’or 1971, 1973 et 1974

Sélections avec les Pays-Bas:
48 sélections et 33 buts (1966-1977)

Palmarès entraîneur:
Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupes 1987 avec l’Ajax
Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupes 1987
Champion des Pays-Bas 1985
2 CoupeS des Pays-Bas 1986 et 1987
Coupe d’Europe des Clubs Champions 1992 avec le FC Barcelone
Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupes 1989
Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupes 1989
Supercoupe d’Europe 1992
4 Championnats d’Espagne 1991, 1992, 1993 et 1994
Coupe d’Espagne 1990
3 Supercoupes d’Espagne 1991, 1992 et 1994

-Mémoires, Johan Cruyff, David Walsh, traduit par Myriam Bouzid et Arlette Ounanian (Solar, 430 p., 18, 90 €)

Mort du mythique Ferdi Kübler, vainqueur du Tour de France 1950

31.12.16 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT

Rideau, clap de fin pour le champion cycliste Ferdinand Kübler, dit Ferdi Kübler (1919-2016) qui a remporté le Tour de France 1950, premier Suisse vainqueur de la grande boucle. Son palmarès est tellement long que je vous recommande de vous reporter aux rubriques habituelles. On s’y perd tant il y a de titres et de places d’honneur. Toujours émouvant de penser à un cycliste qui ne se propulse que par la force de son corps. Et bien sûr de son mental.

Podium du Tour de France 1950
1 Ferdi Kübler/ Suisse en 145 h 36 min 56 s
2 Stan Ockers/ Belgique à 9 min 30 s
3 Louison Bobet/ France 22 min 19 s

Le Tour à l’époque se disputait par équipes nationales.
J’aimerais un retour à ce système au lieu des marques.
Boris Vian était le beau-frère de Ferdinand puisque l’écrivain épousa sa sœur, la danseuse Ursula Kübler.
Kübler est mort à 97 ans, une longue vie par rapport à Fausto Coppi (1919-1960).
Au cours de sa carrière, il a connu un grand rival helvète, Hugo Koblet (1925-1964).
La presse n’a jamais cessé de les opposer:
Kübler était présenté comme la face noire et Koblet comme la lumière.
D’un côté, la force; de l’autre, la grâce.
Kübler, l’aigle.
Koblet, la colombe.
Selon le jour, on pouvait aussi dire:
Kübler, la fourmi.
Koblet, la cigale.
Le sport n’est jamais aussi grand que lorsqu’il met en présence de grands duels.
Après le boxeur Ali, le footballeur Cruyff voici le cycliste Kübler qui s’en va.
Le géant de la route referme la porte de 2016.

La Chine éveillée peut s'offrir Ronaldo contre 300 M€, mais elle ne pourra pas s'acheter l'Histoire du football européen

30.12.16 | par morlino | Catégories: LA MAISON BLANCHE, ANTI-FOOTBALL

Alain Peyrefitte avait prédit que la Chine ferait gros bobo au reste du monde dès lors qu’elle s’éveillera. Bien vu ! On y est.
Pas besoin d’être Jean Yanne et Jacques Dutronc pour ouvrir les yeux sur ce qui se passe au niveau du football
Après le Qatar et l’Inde, voici la Chine qui met le paquet.
Les Etats-Unis ont voulu lancer le soccer mais il n’a séduit que les joueurs sur le déclin: Best, Beckenbauer, Cruyff, Pelé… Aujourd’hui, peu d’Américains se passionnent pour le football européen même s’il a plus de succès qu’auparavant.
Pour l’instant, la Chine séduit les joueurs en fin de carrières ou les seconds couteaux.
Carlos Tevez en retraite des grands d’Europe va faire une pige de deux saisons au Shanghai Shenshua contre 38 M€ par an ! A 32 ans, il va continuer à remplir son coffre-fort.
Cristiano Ronaldo lui a reçu la proposition suivante:
300 M€ pour le Real Madrid et plus de 100 M€ par an pour lui…
Ronaldo a dit non car la compétition européenne l’intéresse encore.
Pour combien de temps ?
Ronaldo est tout juste trentenaire: d’ici peu, il pourra aller en Chine ramasser encore un gros paquet d’argent.
Toutes les grandes compétitions sont en Europe qui a tout inventée dans le football.
Le pouvoir politique chinois veux imposer sa force par le biais du football. Toutes les grandes entreprises ont ordre d’injecter de l’argent dans le ballon rond.
Il est évident que d’ici peu des jeunes doués préféreront l’argent chinois aux titres européens qui n’auront pas à leur yeux le prestige qu’ils ont pour les joueurs actuels.
Les Chinois n’ont jamais donné un grand joueur à l’Histoire du football.
Pour l’instant, ils ont payé une fortune pour acheter les droits télés pour diffuser la Premier League.
Les Chinois vont-ils tuer le football européen ?
Pas tout de suite. Je ne serai plus de ce monde pour voir Shanghai-Manchester United. Et je m’en réjouis d’avance.
La Chine peut acheter des hommes mais pas le passé historique de la FA CUP, la plus vieille compétition au monde, ni le prestige de tous les championnats européens sans parler de la C1.

Pierre Barouh et Michel Déon ne verront pas 2017

29.12.16 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT

Pierre Barouh (1934-2016)… Je le voyais souvent rue des Abbesses dans les années 1970.
Il avait pignon sur rue avec son label (Saravah) qu’il dorlotait dans une boutique, en face le Saint-Jean, café mythique pour les Montmartrois. C’est là que j’avais rendez-vous avec Nougaro, Etaix ou Mme Nordmann, la mère du fils de Calet, oui Henri Calet notre Calet, fétiche des fétiches.
Je n’ai jamais osé aborder Pierre Barouh car il était toujours avec des amis. Je ne voulais pas les déranger. La rencontre est une grâce qu’il faut savoir apprivoiser.
Je le revois assis à la terrasse du Saint-Jean, terrasse minuscule avec les passants qui passent à quelques centimètres. Souvent l’auteur-compositeur était avec Jacques Higelin.
A cette époque, Pierre Barouh se baladait avec un T-shirt sur lequel il avait écrit “Il y a des années où l’on a envie de ne rien faire". Tout un programme, toute une philosophie, toute une poésie. J’y adhérais pleinement. Bien sûr, cela ne consistait pas à se tourner les pouces, au contraire. Cela veut dire une année à vraiment vivre, c’est la seule ambition qui compte.
Lecteur, je marchais à Montmartre sur les traces de Van Gogh, Renoir, Utrillo, Pascin, Apollinaire, Jacob, Céline, Aymé, Dullin, Mac Orlan, Carco… J’ai connu le Montmartre de Nucéra, Nougaro, Roland Lesaffre, Georges Geret, Jean Marais, Bernard Dimey, Etaix, Anouk Aimée qui fut mariée à Pierre Barouh qui aimait la musique ultra colorée dont celle du Brésil.
Pierre Barouh c’est la cooltitude. Il avait ce flegme bienfaiteur qui animait aussi Georges Moustaki. Le poète a traversé la vie comme un ballon brossé par Tostao.
Le parolier nous a donné notamment La bicyclette, chef d’œuvre de la chanson mis en musique par le Niçois Francis Lai, et popularisé par Yves Montand.
Dans La bicyclette, il y a tout cette douce nostalgie de la jeunesse, celle où l’on voit des filles sans oser les aborder. Le temps des copains, si cher à Brassens.
Pierre Barouh a produit des artistes (Jean-Roger Caussimon, Brigitte Fontaine, Allain Leprest…), parmi d’innombrables cordes à son art.
La planète vient de perdre un grand poète, un grand humaniste. Très mauvaise nouvelle.
On se console par une certitude: il a vécu pleinement chaque seconde de sa vie. Seuls les poètes savent prendre la dimension du temps qui passe. Les autres sont trop occupés pour regarder un brin d’herbe qui brille au soleil.
En cette fin d’année 2016, beaucoup de morts semblent se donner le mot pour ne pas voir 2017.
Michel Déon (1919-2016) ne portera plus de casquette. Il avait une belle allure de gentleman. Une très belle voix, pas dans les tons graves. Une voix douce chantante.
Il m’a écrit plusieurs fois pour m’encourager: il faisait souvent cela auprès de nouveaux jeunes écrivains bien qu’il cessa son abonnement à Lire- qui recense l’actualité-car “il y avait trop à lire et le temps presse".
On s’est vu trois fois derrière la fumée de ses cigarillos. Il avait une bonne descente. je ne m’attendais pas à ce qu’il lève le coude de cette façon.
Je voulais qu’il m’estampille Hussard comme Philippe Soupault me donna l’imprimatur dadaïste et surréaliste.
Il me parlait de la rade de Villefranche-sur-Mer - mon berceau aquatique- où il faisait de l’aviron.
Il m’a dit que Louis Nucéra allait devenir académicien français au moment où il est mort. Tué sur son vélo par un assassin de la route, l’écrivain populiste -dans le grand sens du terme- ne l’a jamais su. “Nucéra ne s’autorise que très peu de morceaux de bravoure".
Il n’en revenait pas que mes filles se prénomment Margaux, Léa et Eléonore, “des prénoms qu’un romancier n’oserait pas".
Déon était l’un des Hussards du trio qu’il formait avec Blondin et Laurent. Ils avaient la particularité de ne jamais se réunir:
-"Avec Nimier, nous avons relancé Paul Morand mais il était aigri car il ne vendait plus autant de livres que lors de l’avant-guerre. Il me jalousait…”
Anticonformistes, les Hussards aimaient l’art pour l’art, faisaient passer la littérature avant tout. L’amour des mots avant celles des idées. Une bande de styliste de haut parage. Tout un programme, toute une philosophie, toute une poésie. J’y adhérais pleinement.
Les Hussards défendaient un esthétisme et non pas des dogmes débiles pour avoir du pouvoir. Une façon de vivre sans concession à l’air du temps. Il faut changer de monde et non pas changer le monde. Michel Déon le savait bien: il adorait les îles.
Michel Déon était écrivain qui se défendait d’être un conteur, un raconteur d’histoires.
Il avait la dent dure, très dure. Une lucidité foudroyante. Une grande élégance. Un regard d’aigle qui finit pas éviter les proies trop faciles.
Déon était de droite quand c’était la mode d’être de gauche. Tout communiste est un chien, aboyait sans cesse Jean-Sol Partre… Etre de droite c’est toujours mal vu à Saint-Germain-des-Prés. C’est pour cela qu’il habitait l’Irlande et pas pour payer moins d’impôts.
Pour une certaine presse, Michel Déon était infréquentable car le jeune maurrassien avait eu ses entrées à L’Action Française.
Je lui ai parlé la dernière fois lors d’une exposition sur Blondin organisée par l’Association des Ecrivains Sportifs. Il stationnait devant les photographies et les divers documents de l’auteur de L’humeur vagabonde, seul parmi les invités au vernissage. Devant lui des bribes de la vie de son cher Antoine qui avait une écriture d’éternel écolier. Il regardait les portraits de son ami à ses différents âges. Beau et terrible à la fois.
Pierre Barouh et Michel Déon, deux façons de vivre et de penser. C’est la grandeur de la France.

Les spécialistes et les internautes ne sélectionnent aucun Niçois dans le onze-type 2016 de Ligue

La bonne humeur des Aiglons, 1ers de L1, n’est pas entamée par la composition de l’équipe-type de L1 de l’année qui ne comprend aucun Niçois !

L’unique quotidien généraliste de sports, en France, vient de publier le onze-type de L1 2016, en deux versions.

Version rédaction :

Ruffier (St Etienne)- Aurier(PSG), Marquinhos (PSG), Thiago Silva (PSG), Sidibé (Lille puis Monaco)- Bernardo Silva (Monaco), Verratti (PSG), Rabiot (PSG), O. Dembélé (Rennes puis Dortmund)- Cavani (PSG), Ibrahimovic (PSG)

Version internautes:

Ruffier- Aurier (PSG), Glik (Torino puis Monaco) Thiago Silva, Sidibé- B. Silva, Verratti, Rabiot, Lemar (Monaco)- Cavani, Ibrahimovic

Voici mon onze-type L1 2015-2016:

Subasic (Monaco. Entraîné par André Amitrano, le coach des gardiens de l’ASM)
Ricardo Pereira (OGCNICE)
Dante (OGCNICE)
Baysse ou Sarr (OGCNICE)
Dalbert (OGCNICE)
Rabiot (PSG)
Ben Arfa (OGCNice puis PSG)
B. Silva (Monaco)
Cyprien (OGCNICE)
Cavani (PSG)
Germain (OGCNICE, Monaco)

Entraineurs: Jardim, Lucien Favre, Claude Puel et Laurent Blanc.

Vous constatez que j’ai mis sept Aiglons dans le onze !
Nice depuis deux saisons réalisés exploits sur exploits.

Un calendrier favorable et un retour aux fondamentaux de Sir Ferguson permet au MU de Mourinho de retrouver un tempo digne des Red Devils

27.12.16 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS

Premier League
Old Trafford, 75,325 spectateurs
Manchester United 3-1 Sunderland
Buts pour MU: Blind (39e), Ibrahimovic (82e), Mkhitaryan (86e)
But pour les visiteurs: Borini (90e + 1)

Statistiques du match
Possession: United 63%, Sunderland 37%
Tirs: United 25, Sunderland 7
Tirs cadrés: United 9, Sunderland 4
Corners: United 5, Sunderland 5

United: De Gea; Valencia, Jones, Rojo, Blind; Carrick, Herrera (Fellaini 84e), Pogba; Mata (Martial 74e), Lingard, (Mkhitaryan 61e), Ibrahimovic.
Sur le banc: Romero, Darmian, Smalling, Rashford.
Manager: Mourinho

Sunderland: Pickford, Jones, van Aanholt, Djilobodji, Kone, Denayer, N’Dong (Love 86e), Borini, Larsson (Khazri 83e), Anichebe, Defoe.
Manager: Moyes
Subs not used: Mannone, Asoro, O’Shea, Embleton, Honeyman.
Booked: Borini, Kone.

CLASSEMENT
1 Chelsea 46 pts 18 m + 27
2 Manchester City 39 18 + 19
3 Liverpool 37 17 + 21
4 Arsenal 37 18 + 20
5 Tottenham Hotspur 33 17 + 17
6 Manchester United 33 18 + 9
7 Everton 26 18 + 2

Manchester U va mieux parce que Mourinho fait l’inverse de van Gaal. Il recolle les morceaux, sauvent les meubles au lieu de faire table rase du passé. En effet, un calendrier favorable et un retour aux fondamentaux de Sir Ferguson (De Gea, Valencia, Jones et Carrick), permet au MU de Mourinho de retrouver un tempo digne des Red Devils. Affronter à la suite Crystal Palace, West Brom Albion et Sunderland, leur a permis de recoller un peu au peloton de tête en attendant Middlesbrough et le déplacement à West-Ham. Le premier nouveau gros test sera la réception de Liverpool.

Calendrier de MU:

Novembre 2016
27 MU West Ham 1-1 MU

Décembre 2016
04 Everton 1-1 MU
11 MU 1-0 Tottenham
14 Crystal Palace 0-2 MU
17 West Bromwitch 0-2 MU
26 MU 3-1 Sunderland
31 MU-Middlesbrough, 16 h

Janvier 2017
02 West Ham-MU, 18 h 15
15 MU-Liverpool, 17 h

Erreur historique: le PSG cherche à se séparer du virtuose Ben Arfa

26.12.16 | par morlino | Catégories: ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR, PARIS SERA TOUJOURS PARIS

Découvert dès son plus jeune âge, Hatem Ben Arfa est toujours en activité. Une longévité qui dérange beaucoup de monde. Sa carrière est loin d’être finie. Il faut être un voyant aveugle pour ne pas apprécier l’artiste Ben Arfa, un fin technicien dans un monde de leveurs de fonte.

Tous les Niçois savent ce qu’ils doivent à Hatem Ben Arfa. Sa venue à Nice a ouvert la voie à Dante, Belhanda et Balotelli. Ben Arfa, fer de lance de Claude Puel, a relancé Nice. Le manager français est très intelligent, comme Lucien Favre.
Depuis cet été, le nouvel entraîneur Unai Emery ne cesse pas de désigner Hatem Ben Arfa comme tête de Turc pour masquer les fiascos Jesé et Krychowiak. Sans oublier Di Maria qui aimerait retourner au Real Madrid qui n’en veut pas. Le fiasco de Paris c’est Di Maria qui a coûté un fortune. (On peut rajouter hélas ! Pastore, toujours blessé.)
Il faut ouvrir les yeux, Emery n’est pas un manager qui épanouit ses joueurs comme le fait Lucien Favre à Nice.
Le PSG va chercher à liquider Ben Arfa mais le virtuose n’a pas intérêt à partir.
Où irait-il ? Dans un club au bout du monde, soit un enterrement de première classe.
Nice serait l’idéal mais le PSG ne va pas laisser partir un joueur chez un concurrent direct.
Le plus grand transfert de PSG serait de traiter Ben Arfa comme le grand joueur qu’il est. Et donc d’enfin le faire jouer pour qu’il puisse exprimer son immense talent n’en déplaise à ses détracteurs qui enfilent âneries sur âneries. Dire que Ben Arfa est un joueur quelconque c’est dire que De Niro est un acteur nullissime.
Ben Arfa est aimé par le public et par le vestiaire. C’est l’essentiel. Le talent passe, les ignorants aboient.
Le patron du PSG- le vrai- pas celui de la porte d’Auteuil- voulait que Ben Arfa soit l’ambassadeur du PSG mais la nomination du manager espagnol a tout faussé.
C’est à se demander qui dirige vraiment au PSG, vrai nid de guêpes.
Comment avec Emery qui n’a pas gagné un seul match à l’extérieur en Liga 2015-2016 peut-on envisager une victoire parisienne en terre catalane, et encore moins une qualification en 1/4 de la C1 devant le Barça ? Le petit poucet milliardaire peut gagner en football mais le Barça c’est le Barça.
Et si Emery partait du PSG avant Ben Arfa ?
Bientôt arrivent Julian Draxler et Giovanni Lo Celso, encore deux bâtons dans la roue de Ben Arfa.
Rira bien qui rira le dernier.

Baudelaire amoureux, Jannick Alimi (Editions Rabelais)

26.12.16 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME

“L’amour est un crime où l’on ne peut pas se passer de complice” ce mot de Charles Baudelaire souvent oublié dit tout sur le poète. Jannick Alimi ne s’y réfère pas mais son livre sur l’amour chez Baudelaire va dans le même sens. Cette nouvelle collection d’un éditeur qui fait son nid dans l’édition est très bien présentée, avec des illustrations éclairantes sur beau papier. Cette fois il s’agit de l’auteur des Fleurs du mal, l’un des maîtres de la littérature mondiale et non pas française. Bien sûr sa gloire fut posthume comme souvent pour les géants de leur spécialité qui savaient très bien qu’ils valaient mieux que les sans intérêts qui tenaient le haut du pavé de leur époque. Pour plaire à la masse, il faut être le plus vulgaire possible, à 95 % c’est une juste vision des choses.

Quatre femmes dominent la vie de Baudelaire:

1/ Sa mère. Il lui demandait souvent de l’argent et elle lui en donnait. Quand elle se remaria, après la mort du père de Charles Baudelaire, le fils prit en grippe son beau-père qu’il haïssait. Le poète au niveau des sentiments avec sa mère se comportait plus en mari qu’en fiston.

2/ Jeanne Duval. Il l’a connue quand elle avait 20 ans. La métis alcoolique est une fille de joie que l’on devrait appeler fille de tristesse. A l’époque de leur rencontre, Baudelaire venait de toucher l’héritage de son père avant de nouveau être vite sans argent. Jeanne Duval erre de taudis en taudis. La relation entre Jeanne et Charles dure 15 ans. Elle le trompe à tour de bras- hors ses clients- et lui tente de se suicider. Elle fait une attaque et sa santé se délabre. Son amant – parmi d’autres- ne la laisse pas tomber. Les historiens des lettres n’arrivent pas à savoir si elle est morte avant le poète, à partir du moment où ils se perdent de vue.

3/ Marie Daubrun. Quand elle rencontre Baudelaire, en 1847, la jeune femme a 26 ans. La blonde prend pour amant Théodore de Banville, un ami de Baudelaire. Elle est comédienne mais dans des spectacles de seconde zone. La liaison Daubrun-Baudelaire court sur 10 ans.

4/ Apollonie Sabatier. Lors de la rencontre avec Baudelaire, en 1853, elle a 30 ans. La très belle femme reste 4 ans liée au poète. Ils vivent un amour platonique très intense. Cela m’a toujours amusé que platonique finisse par “nique”. Comme disait mon professeur de français (en 1ere, il aimait le football !): Jeanne Duval c’était Eros, et Mme Sabatier, Thanatos) Pour ne pas les confondre, j’avais ce procédé mnémotechnique: Duval comme le Pastis!

Le livre de Jannick Alimi synthétise très bien la vie amoureuse de Baudelaire dont Marcel Proust disait qu’il était en fait inverti, soit gay comme l’on dit à présent. Un fait certain: Les Fleurs du mal est un chef d’oeuvre absolu. Le poème sur la charogne m’a marqué dès sa découverte. La lucidité de Baudelaire était son encre.

-Baudelaire amoureux, Jannick Alimi (Editions Rabelais, 140 p., 14,80 €)

Wolfsburg se débarrasse de l'encombrant Draxler que le PSG achète 36 M€ pendant qu'il se sépare de Jesé le fiasco acheté 25 M€

25.12.16 | par morlino | Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, LA REVUE DE STRESS, PARIS SERA TOUJOURS PARIS

Draxler est-il le futur dragster du PSG ? Qui vivra verra.

Wolfsburg dit “bonne chance” Julian Draxler qui a valeur de bon débarras !
Le club allemand vient de réaliser l’opération de l’année car le PSG a déboursé 36 M€ pour le milieu de terrain de 23 ans qui n’était même pas remplaçant depuis août 2016. Ce transfert est une acquisition de Patrick Kluivert, le “directeur du football” [sic] du PSG. On a le Leonardo que l’on mérite.
On ne connaît rien de l’état de forme de Draxler.
Il y a aussi l’arrivée de Giovanni Lo Celso (Argentin, 20 ans). Encore un joueur pour encombrer le milieu de terrain.
Le PSG est devenu un parking pour joueur que personne ne veut plus.
Les joueurs qui signent au PSG c’est essentiellement pour l’argent. Ce n’est pas un grand club comme le Bayern Munich qui a poids historique très fort pour attirer et motiver les joueurs.

PS: 20 h foot, Itélé, jeudi 22 décembre 2016: les meilleurs joueurs de l’année, les flops, Nice, PSG, OM…
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-22122016-172134

Le cinéma italien, appassionato(Georges Ayache), Arletty, B.B., le CNC...

25.12.16 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, LE CINEAC, AVENUE DE LA VICTOIRE

Un grand coup de nostalgie nous étreint quand on prend dans les mains le livre de Georges Ayache sur le cinéma italien qui s’est liquéfié. A part Nanni Moretti, plus rien. Oui, excepté Moretti, sorte de Woddy Allen transalpin, le cinéma ne nous a plus rien donné depuis la domination de la télévision de Silvio Berlusconi alors qu’en France, Francis Bouygues a produit Kusturica, Almodovar, Lynch et Wenders, le haut du panier. Notre jeunesse a été bercée par les films de Fellini, Visconti, Pasolini, Antonioni, De Sica, Scola, Risi, Bertolucci, Rosselini, Zurlini… La liste est longue, il y en a d’autres et pas des moindres. On avait rendez-vous avec Toto, Mastroianni, Gassmann, Sordi, Anna Magnani, Sophia Loren, Monica Vitti… Le livre de Georges Ayache nous fait remonter tous les souvenirs : les images ressurgissent, celles des films, le visage familier des acteurs et cinéastes, et aussi les souvenirs de notre propre vie liés à toute cette fantasmagorie cinématographique. Tous ces artistes ont donné beaucoup de chefs-d’œuvre et à coup sûr le meilleur d’eux-mêmes. Ils ne cédaient pas à la facilité ou à l’intellectualisme borné. Toute cette imagination débordante est née d’une Italie qui renaissait sur les cendres du fascisme. Les protagonistes du cinéma italien qui tenait le haut de l’affiche européen étaient d’authentiques artistes. La télé ne produit que des produits de consommation. Où sont les Visconti et Pasolini de la télé ? Il n’y en a pas.
Dans leur Dictionnaire de la pensée du cinéma, Antoine Baecque et Philippe Chevallier recensent un large panorama du cinéma mondial avec des entrées sur les principaux temps forts mais si l’on tombe sur une séquence Assayas on n’a pas un chapitre distinct sur Tati, Eastwood ou Leone. D’autres sont simplement cités, tel Coppola. Pas d’importance particulière accordée aux géniaux Audiard, Kurosawa, Cassavetes mais beaucoup de lignes pour Cournot, Dort et Daney. Rien sur Chalais qui à la télé a pourtant bien aidé le cinéma. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Chalais était un hussard de la pellicule. Il n’avait pas bonne presse. Artaud et Desnos sont heureusement bien là mais pas Soupault. De Funès mais pas Toto. Citizen Kane plus présent que son créateur Orson Welles. Comme si ceux qui regardent sont plus importants que celui qui fait. Pour ma part, j’aime autant les Cahiers du Cinéma que Cinémonde ou Ciné-Revue. L’art aboli les frontières. Il n’y a pas d’un côté les intellos et de l’autre le populo.
La couverture de Chronique d’un monde d’images, de Bénédicte Jourgeaud et Bertrand Richard, nous restitue une Jeanne Moreau éclatante de naturel. Voilà une actrice qui n’avait pas le sexe sur le visage sans avoir la froideur d’une héroïne d’Alfred Hitchcock. Cet ouvrage sur le CNC, nous relate 70 ans de service de la création de manière très claire. C’est grâce au système de redistribution que le cinéma français n’est pas mort comme son frère italien. Le cinéma est né en France depuis 1895 : les frères Lumière, Georges Méliès, Charles Pathé, Léon Gaumont… A partir de 1950, il a fait partie de la civilisation des loisirs. Après-guerre, il est devenu une industrie, selon le mot de Malraux. En 1946, la création du Centre National de la Cinématographie commence à réguler le bon fonctionnement du cinéma avec un système de subventions. En 1970, la télé fait ombrage au cinéma qui doit s’acclimateur et réfléchir. En ce début de XXIe siècle, le 7e Art français est le troisième du monde, derrière les films américains et indiens. L’Inde s’adresse essentiellement à l’Inde avec peu de films destinés à l’étranger.
L’hommage à B.B. par Marie Céhéré est une bonne introduction pour ceux qui ne la connaissent que par ce que la presse en rapporte. B.B. est bien plus qu’une icône. Elle a été plus importante que Beauvoir ou Giroud. B.B. c’est celle qui a dit merde à la gloire et au système. Beaucoup de jeunes aux dents longues devraient réfléchir sur son refus du vedettariat après y avoir goûté. B.B. fut aussi célèbre que De Gaulle et Tintin. Sa mère demandait que sa fille la vouvoie. Cela en dit long sur le besoin de se libérer. On accuse B.B. d’être mauvaise mère comme on accusa Rousseau d’être un mauvais père. Au lieu de parler pour ne rien dire, il vaut mieux savoir ce qui s’est vraiment passé. Le livre de Marie Céhére y concourt même si elle cite trop souvent l’ami Yves Bigot comme on s’appuie sur des béquilles. B.B. n’a jamais voulu devenir fille, femme, mère et grand-mère. Tout ce qui est écrit d’avance l’embête considérablement. B.B. s’est délivrée des chaines sociales. C’est une femme de tempérament. Marylin Monroe n’a pas su résister à la pression de la notoriété. B.B. oui. Elle est toujours là. Elle incarne la France. Elle fut l’une des plus belles femmes du monde. Une beauté sauvage. Libre. Pas domptable par un homme. Un symbole de liberté absolue. Ses rivales, ses imitatrices peuvent aller se rhabiller. Des millions de femmes ont montré leur cul mais il n’y a qu’une Bardot qui a la parole libre à l’inverse des politiques qui bredouillent un catéchisme inaudible. A part Deneuve et Dorléac, personne ne lui arrive à la cheville.

-Le cinéma italien, appassionato, Georges Ayache (Editions du Rocher, 310 p., 20 €)
-Arletty, «Si mon cœur est français». David Alliot (Tallandier, 256 p., 18,90 €)
-Brigitte Bardot, l’art de déplaire, Marie Céhére (Pierre Guillaume de Roux, 170 p., 18 €)
-Dictionnaire de la pensée du cinéma, Antoine Baecque et Philippe Chevallier (PUF, 812 p., 39 €)
-Chronique d’un monde d’images. Le CNC, 70 ans de service de la création, Bénédicte Jourgeaud et Bertrand Richard (Cherche Midi, 128 p., 26 €)

Lettres III 1957-1965, Samuel Beckett (Gallimard). Pour tous les fondus de littérature

24.12.16 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, LA MOUETTE DE TCHEKHOV

La rencontre de deux géants: un film de Beckett avec Buster Keaton.

On peut se demander à qui sont destinés les livres de correspondances, il est évident qu’ils sont pour les amoureux de littérature, encore plus pour les lecteurs passionnés par tel ou tel auteur. Ceux qui sont des fans de Beckett car on est fan d’un écrivain comme d’un chanteur, donc ceux qui sont fans de Samuel Beckett seront enchantés par le volume III de la correspondance de Samuel Beckett qui ne reste pas insensible au succès de ses pièces. L’auteur d’En attendant Godot méritait son succès. Il est réconfortant de voir s’imposer des écrivains de grand talent car tant de fausses gloires occupent le terrain. Beckett compte plusieurs textes majeurs : Fin de partie, Oh les beaux jours et aussi Molloy, La dernière bande. Quand on a écrit cinq livres de ce niveau, on peut se dire qu’on a bien travaillé et même qu’on a eu rendez-vous avec la grâce de manière régulière.
Dans la période de sa vie qui concerne ce volume III de sa correspondance, Beckett souffre des dents, des côtes et de la vue. Marié en 1961 à Suzanne Deschevaux-Dumesnil qu’il connaissait depuis la veille de la Seconde Guerre mondiale, Beckett écrit beaucoup à Barbara Bray qui sera l’une de ses proches jusqu’à sa mort en 1989. Ses biographes ne savent pas comment définir Barbara Bray : «compagne, maîtresse» ? Dans le même registre, il y a aussi Jocelyn Herbert. Ici nous sommes dans le people haut de gamme. Chez Beckett rien n’est jamais tout à fait clair ou flou. Comme dans ses pièces, beaucoup ont peur alors qu’il faudrait rire. Dans le volume de sa correspondance chaque année est précédée de repères biographiques. Cette édition est remarquable à tous les points de vue, forme et fond. Le papier est parfait. On aime avoir ce livre entre les mains, il y a même l’indispensable index. Le 15 mars 1958, Beckett remercie Jake Schwartz de lui avoir envoyé une encyclopédie en plusieurs volumes. Le 26 décembre 1959, il note à propos de son travail : «Je ne trouve pas mortelle la solitude, au contraire. Des trous s’ouvrent dans le papier et m’emmènent à des lieux du monde ». Seul un vrai écrivain peut s’exprimer de la sorte. Le 1er décembre 1960, il confie à Barbara Bray qui a trouvé de la «morphine pendant le déménagement. Assez pour tuer un poète».
Tout à coup, je me revois un jour chez Philippe Soupault. Le téléphone sonna, il décrocha et tout de suite après avoir écouté quelques secondes, le poète électrisé dit : «Oui, j’ai bien connu Beckett ! » et il raccrocha violemment. Une autre fois, Philippe Soupault me montra une lettre qui avait été envoyée par « Sam ». Soupault me désigna la fin : «Vous vous rendez compte il m’a écrit Affectueusement… Sam si austère… »
Il y a également les lettres de Sam à Roger Blin auquel il devait l’éternelle reconnaissance d’avoir fait découvrir son œuvre dramatique. Le 15 février 1961, il écrit à Jean-Jacques Mayoux pour le réconforter alors qu’il venait avec sa fille d’être victime d’un attentat, visé par l’OAS : « ces salauds sont passés chez vous » écrit-il d’Ussy sur Marne. Cela fait du bien de lire les différentes humeurs de l’écrivain. Parfois on oublie qu’il a été vivant. Pas moi, je l’ai suivi le jour des obsèques de Roger Blin. Comme si je suivais un héron. Une tête d’aigle. Il avait un béret basque. Je l’ai photographié de dos. Il n’a rien vu, rien ressenti. Il ne s’est pas aperçu de ma présence fantomatique parmi les tombes. Répétition générale !

-Lettres III 1957-1965, Samuel Beckett, traduit de l’anglais par Gérard Kahn. Edition établie par George Craig, Martha Dow Fehsenfeld, Dan Gunn et Lois More Overbeck. Gallimard, 828 p., 58 €

Les Aiglons Balotelli et Belhanda ont reçu un carton rouge trop sévère. Nice leader de la L1 dérange-t-il l'ordre établi d'avance ?

22.12.16 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Mercredi 21 décembre 2016
19e et dernier match aller de L1 2016-2017
Bordeaux 0-0 OGC Nice

En 1976, l’arbitrage a empêché Nice de devenir champion de France. J’étais dans le stade. Un arbitre a alors désavantagé Nice, oubliant de siffler des fautes flagrantes pour Nice. Avec trois points de plus Nice était champion de France 1976.
40 ans plus tard, est-ce que cela va recommencer ?
Balotelli est très difficile à charger alors les défenseurs ne se gênent pas pour y aller franco. Ils essaient aussi de le faire sortir de ses gongs car c’est un joueur du Sud, un homme plein de vie, pas un terne, pas un sans fierté.
Toulalan l’a chargé en faisant trainer son bras sur le visage de l’Aiglon. Il faut du métier pour faire ça, style mon bras l’a touché dans l’élan, je n’ai pas fait exprès, on connaît la chanson des joueurs d’expérience. C’est tout un art, tout un métier. Il faut des années de pratique pour faire des fautes qui paraissent non intentionnelles. Parfois, on ne veut pas faire faute et on fait faute quand même. C’est pour toutes ces finesses que j’aime le football. Balotelli est resté au sol, il saignait du nez. Il est sorti, un peu sonné, a changé son maillot ensanglanté. Toulalan n’a pas reçu de rouge. Il a quitté le terrain au coup de sifflet final rien qu’avec un jaune. Sa violence à l’égard de Balotelli, involontaire ou pas, ne fut considéré que sous l’angle d’un fait de jeu.
A l’inverse, quand Balotelli se dégagea avec force d’un marquage a plusieurs contre lui, et notamment en balayant Igor Lewczuk qui l’avait en premier très secoué, l’Italien a récolté un rouge ! Deux poids deux mesures. Le Bordelais n’a subi aucune blessure, aucune intervention des soigneurs. Nous n’étions que dans le football, sport de contacts, c’est pour cela que je ne regarde pas le football féminin qui est bien trop aseptisé. L’Italien a été victime de sa fausse réputation de bad boy entretenue par des incompétents.
Ensuite, Belhanda a lui aussi été expulsé car les arbitres de touche et de champ lui ont reproché d’avoir balayé Kamano. Ce dernier est un grand comédien. Il se tordait de douleur, pour rien. Quel cinéma ! Et dire qu’on ose dire et écrire que les joueurs italiens sont des “comédiens".
Dans L’Equipe de jeudi 27 décembre 2017, Régis Dupont raconte les mêmes faits que moi, et je le remercie. C’est rare de voir un compte rendu aussi juste, net et précis. Moi, d’aucuns peuvent dire que je suis Niçois et donc partisan, mais si des joueurs de Paris, de Monaco ou de Lyon avaient subi deux pareilles injustices je dirais la même chose.
Balotelli et Belhanda vont prendre combien de matchs de suspension: un, deux, trois, quatre ? Ceux qui vont les exclure appliqueront une double injustice. Balotelli s’est débattu parce que l’arbitre n’a pas sifflé la première faute sur lui.
Quant à Belhanda, il a été victime d’un simulateur qui a cherché à abuser l’arbitre. Un acte antisportif. Il était impossible en direct de savoir ce qui se déroula, d’autant qu’un autre Niçois était lui aussi collé aux deux joueurs de l’action qui fait débat.
Historiquement, Bordeaux n’a jamais accepté que Nice remporte le championnat 1952 devant les Girondins et aussi la finale de la Coupe de France ! Les années passent mais Bordeaux a la mémoire tenace. Tous les Bordeaux-Nice sont violents.

PS: 20 h foot, Itélé, jeudi 22 décembre 2016: les meilleurs joueurs de l’année, les flops, Nice, PSG, OM…
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-22122016-172134

Nice le leader tranquille

22.12.16 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Mercredi 21 décembre 2016
19e et dernier match aller de L1 2016-2017
Bordeaux 0-0 OGC Nice

Classement
1 OGC Nice 44 pts 19 m/ 13 5 1/ 34 13 + 21
2 AS Monaco 42 19 13 3 3 56 20 36
3 Paris 39 19 12 3 4 38 15 23
4 Lyon 34 18 11 1 6 34 19 15

Bordeaux : Prior - Gajic, Lewczuk, Sertic, Pellenard - Toulalan, Vada, Plasil © - Malcom (Kamano, 81e), Laborde, Rolan

OGC Nice : Cardinale (Benitez, 56e) - Souquet, Le Marchand ©, Sarr, Burner - Koziello, Cyprien, Seri - Plea, Balotelli, Belhanda

Nice a ramené un bon point de Bordeaux.
Le match a connu une très mauvaise fin de l’arbitrage abusé par l’antijeu de Bordeaux.
Auparavant blessé au nez par Toulalan qui a laissé le bras traîner sur le nez de son adversaire, Balotelli a réagi ensuite quand un autre adversaire ne l’a pas battu loyalement. L’Italien a légèrement riposté en se dégageant du marquage avec force mais sans faire mal: il a pris un rouge direct ! L’arbitre lui a couru derrière comme si l’Aiglon était un dangereux délinquant.
Dans la foulée, un autre Bordelais a fait de l’anti jeu sur Belhanda qui a réagi sans faire mal, lui non plus: le Niçois a pris aussitôt un rouge !
Donc double expulsion : Balotelli (90e +1), Belhanda (90e +4). On se demande pourquoi il y a eu tant de rallonge de temps ?
Si on veut faire perdre le championnat à Nice qu’on nous le dise tout de suite.
Balotelli a pris une pluie de coups tout le match, sans la protection de l’arbitre.
Le vis-à-vis bordelais de Belhanda, quant à lui, peut aller aux studios de la Victorine. Prêt à tourner sans maquillage. Quel art de la simulation !
Il ne faut pas être surpris que les arbitres français ne soient pas convoqués dans les tournois mondiaux. L’incompétence n’a pas à être récompensée. Ou alors il faut créer le prix de l’arbitre qui a le plus été abusé.

Nice avec une défense new look à Bordeaux

21.12.16 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA

Après la fusée Puel/ Ben Arfa, Nice est passé au deuxième étage avec Favre/ Dante, Plea, Balotelli et les autres aiglons.

Mercredi 21 décembre 2106, 20 h 50
OGCNice - Bordeaux

Les 18 Niçois
Gardiens : Cardinale, Benitez.
Défenseurs : Souquet, Burner, Le Marchand, Sarr.
Milieux : Seri, Lusamba, Walter, Bodmer, Cyprien, Koziello, Marcel.
Attaquants : Belhanda, Balotelli, Plea, Donis, Bosetti.

Nice se déplace sans trois titulaires en défense. De fait, les latéraux Dalbert et Ricardo sont blessés, tout comme le central Dante.
Si Nice revient avec trois points, cela serait un exploit ! Un de plus.
Si Nice revient avec un point, cela serait aussi formidable.
L’infirmerie est bien pleine à Nice: Dante, Dalbert, Ricardo, Boscagli, Baysse, Eysseric…
Dommage pour tous et surtout pour Dante qui était rayonnant, en pleine forme.
Il est temps que les vacances arrivent, ou plutôt la pause car les vacances ce n’est pas pour l’instant. Il faut garder la compétition présente dans un coin de la tête car toute la L1 est contre Nice puisqu’on est leader.
C’est tout nouveau de jouer dans un contexte autant hostile même si beaucoup de fans des autres équipes aimeraient mieux que Nice et Monaco gagnent la L1 et non pas Paris.
Cependant, bientôt on entendra des gens dire: “Non pas Nice car mieux vaut voir le PSG en C1…” Cela n’a rien à voir avec le sport. Celui qui se qualifie pour la C1, le mérite.
Malgré la défense remaniée, lors du voyage à Bordeaux, Nice a toutes ses chances car au milieu et devant, il y a de sacrés clients !
Je me souviens de Cantona qui me disait à la grande époque de MU (années 1990): “Notre équipe est un tourbillon, soit tu y entres soit tu elle t’éjecte…”

PS: avez-vous vu sur C+ le reportage au Brésil sur Dalbert avec toute sa famille qui porte le maillot de l’OGCNice ? Magnifique !

Hatem Ben Arfa a relancé l'OGCNice en 2016

20.12.16 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Claude Puel a laissé éclore le talent de Ben Arfa comme Sir Ferguson faisait avec CR7. Emery dit qu’il est pour la concurrence mais il a maintenu sa confiance à un jeune gardien, actuellement dans une période passoire, incapable d’être décisif. au détriment de l’expérimenté Trapp. A présent, le PSG d’Emery a peur, de recevoir Lorient, le dernier de L1… au Parc des Princes !

Les médias mettent Antoine Griezmann au sommet du football français.
Il est bien sympathique mais j’y vois surtout un plan de communication rondement bien mené.
Si c’était un grand, de la lignée de Platini et Zidane il aurait fait gagner la France lors de la finale de l’Euro 2016.
Finale de l’Euro 1984, en France. France vainqueur! Platini grandiose tout le tournoi.
Finale de la Word Cup 1998, en France. France vainqueur ! Zidane grandiose en finale.
Finale de l’Euro 2016, en France. La France perd en finale devant le Portugal sans Ronaldo blessé par Payet. Griezmann, transparent pendant la finale.
Oui, Griezmann est un bon produit marketing, comme Pogba, meilleur danseur que dribbleur.
Nous sommes à l’heure des joueurs twitter et des réseaux sociaux.
Moi, je reste fidèle au terrain. Rien qu’au terrain.
Je préfère le parcours de Ben Arfa qui a relancé complétement Nice.
Puel, le président Rivère, le staff ont bien relevé Nice, Germain et les joueurs aussi mais c’est la venue de Ben Arfa qui a été le déclic car les autres clubs et les autres joueurs se sont dits: Nice c’est bien, c’est très bien. Si c’est bien que Nice a failli finir dans les trois premiers. La pression était sur les épaules de Ben Arfa est il n’a jamais craqué.
En 2016, Nice est revenu au premier plan et cela a donné envie à Lucien Favre d’y venir et de poursuivre l’œuvre de Puel et Ben Arfa, les bâtisseurs du renouveau, alors que Emery a voulu faire table rase de Leonardo-Ancelotti-Blanc.
Ce n’est pas de la faute à Ben Arfa si le sélectionneur ne l’a pas sélectionné. S’il avait fait l’Euro, il aurait fait aussi bien et sans doute beaucoup mieux que Payet.
Si le PSG l’avait aligné aussi souvent que Di Maria, Paris serait actuellement leader de la L1.
Je n’ai pas varié d’un iota: Hatem Ben Arfa est le meilleur footballeur français en activité. Il a de l’or dans ses pieds. Emery a cassé sa renaissance mais c’est partie remise.
L’autre grand joueur c’est Hugo Lloris que je place devant Griezmann. Sans les arrêts décisifs de Lloris, Griezmann serait dans les oubliettes. S’il a pu briller par intermittence c’est parce que le capitaine des Tricolores a maintenu la France dans la compétition. Griezmann c’est celui qui en 2016 a perdu en finale de l’Euro et de la C1. Il a dit avoir plus eu de peine à perdre la C1 que l’Euro.

L'OGCNICE, leader de la Ligue 1.

19.12.16 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Nice conforte sa place de leader après les défaites de Paris et de Monaco

19.12.16 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Classement de la L1

1 OGC Nice 43 points 18 matchs + 21
2 AS Monaco 39 18 35
3 Paris 36 18 18
4 Olympique Lyonnais 31 17 13

On dit merci à Guingamp et à Lyon qui ont battu Paris et Monaco.
C’est avec ce genre de journée que l’on devient champion: gagner pendant que les concurrents directs perdent.
Tout sourit à l’OGCNice.
Nice est champion d’automne, cela n’est pas un titre.
J’ai déjà vécu cela à l’époque de Jean Snella et c’est Saint-Etienne qui a gagné le titre ! Donc mieux vaut ne pas s’attarder à ce titre symbolique qui ne donne aucune ligne au palmarès.
Nice a vu Paris et Monaco perdre. Nice a bien résisté à la pression, alors que les Aiglons ont joué sachant la défaite de Paris et ignorant la future défaite des Lyonnais.
Cette 18e journée est à marquer d’une pierre rouge et noire.
La route est encore longue avant d’arriver le 20 mai.
Lucien Favre est un sacré compétiteur, un sacré meneur d’hommes, un sacré manager.

Le dernier match de Nice à jouer d’ici la trêve:
Bordeaux-Nice, 21 décembre

Les 18 premiers matchs déjà joués:

Nice 1-0 Rennes
Angers 0-1 Nice
Nice 1-1 Lille
Nice 3-2 Marseille
Montpellier 1-1 Nice
Nice 4-0 Monaco
Nancy 0-1 Nice
Nice 2-0 Lorient
Nice 2-0 Lyon
Metz 2-4 Nice
Nice 4-1 Nantes
Caen 1-0 Nice
Saint Etienne 0-1 Nice
Nice 1-1 Bastia
Guingamp 0-1 Nice
Nice 3-0 Toulouse
PSG 2-2 Nice
Nice 2-1 Dijon

13 victoires, 4 nuls, 1 défaite
8 victoires et 2 nuls à Nice; 5 victoires, 2 nuls et 1 défaite à l’extérieur

Domicile:
10 joués, 8 gagnés, 2 nuls, 0 défaite, 23 buts pour, 7 contre + 16

Extérieur:
8 joués, 5 gagnés, 2 nul, 1 défaite, 11 buts pour, 6 contre, + 5

Meilleurs buteurs à Nice:
1 Plea 10 buts
2 Balotelli 8 buts
3 Cyprien 5 buts

Meilleurs passeurs à Nice:
1 Seri 8 passes
Et puis Dante, Belhanda, Ricardo et Wylan

Classement du fair play:
1 er Nice, 25 cartons jaunes, O rouge

Les Aiglons de Favre mettent le Paris d'Emery à 7 points !

18.12.16 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Dimanche 18 décembre 2016
18e journée de L1 2016-2107
Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 2-1 Dijon
Buts pour les Aiglons: Balotelli (33’sp, 49′)
But pour les visiteurs: Tavares (36′ sp)

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Dante ©, Le Marchand Sarr - Seri (Koziello 78e), Cyprien, Walter - Belhanda, Balotelli, Plea.
Manager: Favre

Dijon FCO : Reynet - Chafik, Lang (Bela 82e), Varrault ©, Abdelhamid, Rüfli - Lees-Melou (Sammaritano 75e, Riviere 90e), Abeid, Gastien - Tavares, Diony.

29 229 spectateurs présents dans le stade ont eu leur cadeau de Noël: Nice est leader avec 43 points !
Nice a bien maîtrisé de manière générale avec une ou deux petites frayeurs ce qui est bien logique en 93 minutes.
Tous les Niçois sont à féliciter, des joueurs au staff, via le public.
Dante a été dantesque.
Balotelli a été balotellien. Dès qu’il a le ballon, les adversaires se caguent dessus sur place, comme on dit à Nice.
Il n’y a pas si longtemps, Nice atteignait 42 points en mai.
Aujourd’hui, Nice a 43 points en décembre.
Les Niçois ont Papa Noël pour entraîneur. Ce qui est bien c’est qu’il reste toute l’année à Nice.
Et Papa Noël a plusieurs fils sur la pelouse.
Après l’horreur du 14 juillet, on revit grâce à l’OGCNice.

Nice peut mettre à sept points Paris en pleine crise

17.12.16 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, PARIS SERA TOUJOURS PARIS

Dimanche 18 décembre 2016, 15 h
Nice - Dijon, beIN Sports 1

Classement
1 OGC Nice 40 pts 17 m + 20
2 AS Monaco 39 17 + 37
3 Paris Saint Germain 36 18 + 18
4 En Avant Guingamp 29 18 + 6
5 Olympique Lyonnais Olympique Lyonnais 28 16 + 11

Match à venir: Monaco-Lyon, dimanche 18 décembre, 20 h 45

Avant match
Gardiens : Cardinale, Benitez
Défenseurs : Souquet, Sarr, Dante, Le Marchand, Burner
Milieux : Bodmer, Koziello, Walter, Cyprien, Seri, Marcel, Lusamba
Attaquants : Belhanda, Balotelli, Plea, Donis
Pour remplacer Emery, au pied levé, trois noms sont cités: Mancini, Capello et Van Gaal. Le premier à ma préférence.
On ne doit jamais se réjouir de la déroute d’un adversaire mais le nouveau faux pas à l’extérieur de Paris qui a perdu à Guingamp 2-1 peut permettre à Nice de prendre encore plus le large par rapport au PSG.
Emery est en sursis. Ce n’est pas une surprise. Il n’a pas gagné un seul match à l’extérieur la saison dernière en Liga. Sachant cela, c’est impensable de le recruter.
Ne tirons pas sur une ambulance. Cette saison, le PSG a déjà perdu 4 fois à l’extérieur. J’ai signalé la particularité d’Emery en août 2016, on m’a rétorqué qu’il avait gagné 3 Europa League, trophée qui est précisément celui des recalés de la C1, compétition que Paris convoite pourtant avec des yeux plus gros que le ventre.
Depuis que David Luiz est parti, il est évident qu’il y a un problème entre le coach et les joueurs. Emery passe son temps à hurler sur le bord de la touche mais il s’agite dans le vide.
Contre Nice, il a du remettre le schéma de Blanc pour marquer 2 buts et revenir à 2-2.
Pour revenir à Nice, d’habitude les Aiglons perdent les matchs clés. Avec Lucien Favre, non. Face à Dijon (17e) c’est le match piège par excellence. Tout le monde voit Nice prendre trois points. Il va falloir bien respecter Dijon qui a deux anciens aiglons dans son effectif(Varrault et Balmont). Respecter cela veut dire vaincre. Car Monaco a les dents longues dans un autre match… Nice est prévenu: il faut profiter de la situation idéale de prendre de l’avance sur un candidat au titre (PSG). Peut-être avec un nouvel entraîneur, le groupe retrouvera da la vie.
Nota bene: Paul Baysse, Valentin Eysseric et Dalbert sont toujours blessés. Ricardo et Boscagli s’ajoutent à la liste des indisponibles. La défense est donc en souffrance au niveau des habituels défenseurs. Le retour de Le Marchand est une bonne nouvelle. Les attaquants niçois vont devoir maintenir haut le ballon pour ne pas que les visiteurs l’aient trop souvent dans les environs de la surface niçoise.

Les salaires de la sueur donnés en pâture aux lecteurs

17.12.16 | par morlino | Catégories: ANTI-FOOTBALL, LA REVUE DE STRESS

Les journalistes donnent facilement le salaire des acteurs et des sportifs ou des politiciens mais vous ne verrez jamais le salaires des journalistes de la presse parlée, filmée ou écrite. Je vous laisse juge de cette éthique qui consiste à la délation et non à l’information puisqu’il s’agit de ne balancer que sur certaines personnes en protégeant ses acquis.
Comment gagne tel présentateur qui rebondit de radio en télé ?
Circulez, il n’y a rien à voir !
Les salaires des joueurs sont donnés en plus sans préciser ce qui reste après impôts.
Ainsi sur les 1, 1 M€ que touchent Thiago Silva par mois, une fois tout ce qu’on lui retire, il doit lui rester 450 000 euros nets par mois. C’est beaucoup. Si cela vous choque, je vous invite à devenir footballeur professionnel.
La carrière est courte.
Tous les joueurs ne touchent pas autant.
Pour être payé autant il faut être international, avoir déjà prouvé ou être un grand espoir. Il faut surtout avoir un agent ou avocat qui sait faire casquer.
Il faut aussi être hyper médiatisé.
Thiago Silva est payé très cher sinon il ne serait jamais venu s’enterrer au PSG qui n’a d’intérêt pour les joueurs que pour l’argent. Le PSG n’est pas un club mythique. Un club sans C1. Un club récent. Rien à voir avec le Real Madrid, Barcelone ou Man United.
Pendant la Coupe du Monde 2014, on a vu que le Brésilien n’a pas un grand mental. Aux moments clés, il a craqué en sanglots. Pelé lui ne pleurait que le trophée une fois gagné. Vu ce que l’on donne à Thiago Silva, il faudrait en 2017 donner alors à Pelé 1,1 M€ par jour !
Les autres plus gros salaire des footballeurs en France sont tous au PSG.
Ángel Di María (900 000 euros), Cavani et Thiago Motta (800 000 euros)

Autres salaires mensuels:
Matuidi (PSG, 750 000)
Falcao (Monaco, 600 000)
Balotelli (Nice, 450 000)
Ben Arfa (PSG, 400 000)
Lacazette (Lyon, 350 000)
Fekir (Lyon, 350 000)
Rabiot (PSG, 250 000)
Dante (Nice, 250 000)
Rafael (Lyon, 250 000)
Braithwaite (Toulouse, 120 000)
Ruffier (St Etienne, 90 000)
Squillaci (Bastia, 70 000)
Cardinale (Nice, 40 000)
Capelle (Angers, 30 000)
Lang (Metz, 20 000)

Je cite ces noms pour donner une échelle des salaires pour se faire une idée avec le degré du talent et de la notoriété. On voit que la carrière est liée à plein de facteurs. Si vous êtes un bon joueur et que vous n’avez pas été dans un grand club étranger vous gagnez moins qu’un joueur assez médiocre qui lui a fait un passage dans un club très connu.
Je me moque complétement de ce que gagne les joueurs.
Il faut voir aussi ce que font gagner les joueurs.
Je n’ai jamais su combien gagner Piantoni, Kopa, Puskas, Aubour, Maradona, Platini ou Cruyff mais je n’ai pas oublié leur grand talent.
Seul le terrain compte.
On n’a pas à envier ni à être jaloux. Si vous êtes heurté, faites en autant. Aller sur un terrain que l’on rigole cinq minutes. Ou aller conduire une F1 que je me marre un bon coup.
Chez les entraineurs de L1, Unai Emery (PSG) est le plus payé avec 420 000 euros par mois. Lucien Fabre (Nice) et Leonardo Jardim (Monaco) le suivent avec 200 000 et 180 000 euros.
C’est à la fin de la saison qu’il faut faire les comptes: les comptes sportifs, bien sûr.
Commentaire de mon ami Antoine Bonifaci:
“Chacun son époque, mais ceux qui jouent aujourd’hui ont de la chance de jouer au moment de la ruée vers l’or…”

Monaco avec 7-0 met Rennes plus bas que terre

15.12.16 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR

8e de la Coupe de la Ligue
Monaco 7-0 Rennes
Buts pour l’ASM: Mbappé (11e, 20e, 62e), Boschilia (35e, 78e), Jean (82e), Cavavé (84e csc)
Vive la jeunesse monégasque ! Vive la jeunesse niçoise !
Monaco a toujours gêné le PAF. Ils aimeraient tant dire que c’est un club bling-bling mais non cela a toujours été un club qui joue et qui joue encore. La politique des grands noms c’est le PSG. Monaco a joué contre Rennes devant 5 539 personnes alors que 30 000 spectateurs ont assisté au très médiocre PSG-Lille (3-1). Le spectacle est à Monaco et Nice. La Côte d’Azur respire le football et cela fait plaisir. Si on avait ASSE et l’OM en tête du championnat, le PAF en ferait des tonnes. Nice et Monaco, c’est loin pour les rédactions parisiennes. Quel bonheur d’être né en bas (!) de la France et non pas dans le haut.
En 10 matchs depuis le 2 novembre 2016, Monaco a inscrit 33 buts !
On n’arrête plus ce groupe de Monégasques qui se balade aussi en L1 en compagnie de Nice.
Quand on voit jouer le PSG et Monaco on voit la différence entre le caviar et les œufs de lump. Jardim fait du très bon travail et dire qu’à un moment on évoquait son départ…
La gifle à Rennes c’est presque normal quand on croise les Monégasques.
Une remarque cette Coupe de la Ligue qui devrait donner sa chance à ceux qui ne jouent jamais confirme que ceux qui ne jouent jamais sont bien à leur place sur le banc !
Des équipes peuvent faire du turn over car elles ont de la profondeur de banc comme on dit.
Nice avec une équipe remaniée en a pris trois à Bordeaux sans être ridicule, Rennes avec une équipe retouchée a fait pitié. L’entraîneur Christian Gourcuff n’a rien pu faire: tous ses joueurs se sont enrhumés. Son fils ne jouait pas. Il lui a épargné une Berezina. Gourcuff a pu avoir quelques renseignements sur la capacité de réaction de ses joueurs du soir qui n’ont même pas sauvé l’honneur.

PS: 20 h foot, itélé, jeudi 15 novembre 2016: Coupe de la Ligue, Monaco, Nice, Favre…
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-15122016-172048

EVENEMENT: Vincent Van Gogh. Le brouillard d’Arles, carnet retrouvé. Bogomila Welsh-Ovcharov (Seuil)

14.12.16 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME, VAN GOGH FOR EVER

La peinture c’est l’école du regard. Apollinaire a dit qu’elle “organisait le chaos".
Dès que j’ai eu le livre entre les mains j’ai tout de suite vu qu’il ressemblait à son éditeur. Je veux dire par là que l’exigeant Bernard Comment a tout fait pour que cet album soit le plus proche possible de Vincent Van Gogh et c’est réussi. La présence de la toile sur la couverture rappelle celle sur le châssis des tableaux et surtout c’est simple et beau comme un Van Gogh. J’ai aussi vite compris que le visage sur la couverture était un autoportrait de Van Gogh. Au premier regard, je n’ai pas trouvé de ressemblance avec les autres autoportraits de l’artiste. Ici, il n’est pas torturé, pas sévère, pas triste, pas angoissé, pas angoissant. L’œil gauche est plus petit que le droit. Il était apparemment dans «un jour avec»… Cet autoportrait est de 1888, date de naissance de ma grand-mère paternelle. Ce n’est pas si loin. Cet autoportrait m’a fait dire : « Et si c’était un faux ? C’est possible car cet autoportrait m’a procuré un feeling que je n’ai jamais ressenti face à un autoportrait de Van Gogh». J’utilise beaucoup le mot autoportrait exprès pour souligner l’aspect obsédant de cette pratique. En revanche, le portrait de Gauguin ici présent ressemble aux autres que l’on connait déjà. Les portraits de Joseph-Michel Ginoux, eux, font penser à Louis-Ferdinand Céline.
J’ai pensé à cela alors que je venais d’entendre à la radio que le musée Van Gogh à Amsterdam conteste l’authenticité des 65 dessins retrouvés. Jalousie ? C’est évident puisque les responsables du musée se prononcent sans avoir vu le fameux livre de comptes. Voilà une désinvolture qui renvoie à de l’incompétence. Au lieu de se dire : «Chic ! Allons voir de près cette découverte ». Pour faire un faux, il faudrait tomber sur du vieux papier, de la vieille encre, laisser vieillir l’ensemble, etc… Le musée Van Gogh à Amsterdam accorde l’Imprimatur sur les vrais ou faux Van Gogh mais qui nous dit qu’un faux n’est pas sur leurs cimaises ? Eux sont des spécialistes mais moi j’ai la sensation non pas d’avoir connu Van Gogh mais de le connaître encore aujourd’hui. L’Art rapproche. Encore faut-il en connaître l’algèbre féérique.
Des spécialistes de Modigliani ont visité une exposition sans remarquer la présence d’une toile de leur peintre fétiche, époque “sans long cou". Le comportement du propriétaire des dessins de Van Gogh retrouvés augmente le mystère puisqu’il conserve l’anonymat au niveau du grand public. Cela renvoie au film d’Orson Welles qui nous dit à un moment : «Si vous prenez un vrai dessin que vous en faites une copie et que vous détruisez le vrai… le faux devient vrai ». Nous n’en sommes pas là mais pas très loin quand une dame conviée au lancement de l’album a dit: «Vrai ou faux ces dessins font l’objet d’un livre qui me donne du plaisir… » Bernard Comment est fils de peintre. C’est un homme de goût, de culture. Il aurait détecté la supercherie rien qu’en voyant le carnet de comptes, la patine, les griffes du temps, tout cela il l’a vu. Bernard Comment a été mis en présence avec cette découverte capitale le jour de la date d’anniversaire de son défunt père. Ce clin d’œil de l’au-delà ne peut pas s’inventer.
L’album, en fin de volume, analyse chaque dessin avec beaucoup d’attention. Tous les dessins sont très bien présentés, page par page, nous sommes en compagnie de l’excellente historienne de l’art, Bogomila Welsh-Ovcharov, qui nous sert de guide particulier. Il y a beaucoup de paysages, d’arbres avec le fameux coup de main qui donne vie aux traits qui ressemblent à des flammes. L’ensemble est japonisant. Le plus frappant dans ces dessins est bien sûr la dextérité du peintre, le virtuose ne fait pas dans le remords. C’est clair, limpide, tout est divinement architecturé.
Et dire que d’aucuns osent encore dire qu’il était «fou». C’était le contraire d’un fou. Ou alors fou car il n’entra jamais dans la combine du commun des mortels qui consiste à mettre en premier la tête de votre prochain sous le robinet. J’ai lu les lettres de Van Gogh et comme tous les grands peintres, il savait aussi très bien écrire. Dans une lettre, il raconte son combat pour trouver le jaune qu’il recherche. Quel combat ! Quelle bataille ! Fou ? Pour la bonne raison qu’il cherchait à dominer la nature pour bien la reproduire. Il entendait des voix parce que personne ne lui disait : « Vincent je t’aime …» Cela m’a toujours frappé comment est-ce possible que personne n’ait pu voir la qualité humaine du peintre quand on voit ce qu’il peignait. Je préfère la vie vue par Van Gogh que la vie par elle-même. J’exagère à peine, bien souvent oui. Il portait le prénom d’un frère mort avant lui. Il avait toujours l’impression de remplacer quelqu’un, d’être moins bien que l’original, et que sa famille aurait préféré le Vincent mort, et que s’il venait à mourir, tout le monde serait content.
Son humilité était si grande qu’il ne signait quasi jamais ses toiles, hormis parfois d’un modeste Vincent. Le contraire du commerçant Picasso dont le nom a fini sur une carrosserie, sans son accord –puisqu’il était mort : ses héritiers ont hérité de sa fibre commerciale, à défaut de son génie créatif. Quand la vie insupportait trop Van Gogh, celle des autres en fait, leur indifférence intolérable, on l’internait. Un destin comparable à Camille Claudel. Le 27 juillet 1890, il se tire une balle dans la poitrine, ratant le cœur. Après deux jours d’agonie, il meurt le 29 juillet au moment de la venue de son frère Théo, son double, la face non destructrice. Les rapports entre les deux frères n’étaient pas des plus simples. Parfois, Théo ne faisait pas tout pour vendre les tableaux de son frère qui avait le rôle du maudit.
Bernard Comment a tenu aussi à reproduire les 26 pages de comptes du carnet du Café de la gare d’Arles, dont les fac-similés nous (re) plongent dans l’ambiance de l’époque. Qu’il est doux de lire : « Remise des livres à Mr le Curé il n’a pu tout prendre il reviens demain ». La faute d’orthographe et l’absence de ponctuation remonte au 13 juin 1890. Ce brouillard des comptes est allègrement désuet. On se prend pour Champollion dès lors que l’on s’amuse à décrypter ce texte qui est désormais un document historique. Chaque dessin retrouvé est mis en perspective avec des travaux similaires et divers documents dont cartes postales et photographies. Voilà des preuves que nous ne sommes pas obligés de rechercher. Les dessins préfigurent d’habitude les toiles à venir. Dans le brouillard d’Arles, il s’agit d’esquisses. Van Gogh dessine ce qu’il a peint pour s’en souvenir.
J’ai fait subir à cet album, le test de Van Gogh, le suicidé de la société. M’est venu l’idée de me plonger dans le texte d’Antonin Artaud en guise de pierre de touche. Le Brouillard d’Arles c’est bien du Van Gogh. Prenons le tableau des corbeaux : « Qui a déjà vu comme dans cette toile la terre équivaloir la mer ». Il faut voir les toiles, les dessins de Van Gogh comme les voyait Artaud. Van Gogh n’était donc vraiment pas fou. Il aurait pu inventer l’art abstrait avec son imaginaire mais non, il est resté figuratif: le plus intéressant dans la vie c’est de se confronter au réel pour voir si l’on sait le voir, le dominer pour le restituer dans une transcendance.
Bernard Comment nous confie qu’il a eu besoin de reprendre ses esprits le jour où il vit pour la première fois le carnet de dessins de Van Gogh. Un choc pour ceux qui aiment la culture, l’art et les artistes. Ce n’est pas tous les jours qu’on déniche 65 inédits de Van Gogh ! Bernard Comment a mis son talent d’écrivain en veilleuse pour se consacrer 100 % à son travail d’éditeur. A son actif, il a dèjà trois grands temps forts de l’édition : des ouvrages jamais vus, jamais lus de et sur Marilyn Monroe, Lou Reed et Vincent van Gogh. Du lourd, du très lourd. Du lourd, en fait très léger. De la grâce face à la pesanteur ambiante. Tant que l’édition présente de tels livres nous sommes encore vivants et bien vivants. Et intelligents. Et sensibles. Et humains. Le brouillard d’Arles coûte 69 €. A défaut d’avoir «un» van Gogh, autant en avoir soixante-cinq. Pas besoin de prendre le train pour Arles. Voyageons sur place.

-Vincent van Gogh. Le brouillard d’Arles, carnet retrouvé. Bogomila Welsh-Ovcharov. Avant-propos de Ronald Pickvance, Seuil, 280 p., 69 €

Nice à Bordeaux, toujours ce parfum de 1952

13.12.16 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

La rivalité entre Nice et Bordeaux remonte aux années 1950. Nice a gagné un championnat et une coupe au nez et à la barbe des Girondins qui n’en sont jamais revenus.

8e de finale de la Coupe de la Ligue
Mercredi 14 décembre 2016
Bordeaux 3-2 OGCNice
Buts pour Bordeaux : Plasil (14e), Laborde (22e, 55e)
Buts pour Nice: Plea (42e), Balotelli (84e sp)

Girondins Bordeaux : Prior - Gajic, Lewcuk, Pallois, Pellenard - Malcom (Youssouf, 90e+3), Toulalan (Traoré, 73e), Vada, Plasil © - Ménez (Kiese Thelin, 76e), Laborde

OGC Nice : Benitez - Souquet, Dante ©, Le Marchand - Burner, Koziello, Bodmer (Marcel, 69e), Seri (Lusamba, 79e), Boscagli - Plea (Donis, 69e), Balotelli

Après le match
Menés 3-1 (but de Plea), les Niçois sont revenus 3-2 grâce à un penalty signé Balotelli, en fin de match, l’international italien a donné un caviar à Donis qui n’a pas conclu. Le 3-3 était donc possible. Nice avec une équipe remaniée n’a pas été ridicule.
Ne reste plus que la Coupe de France et bien sûr la L1, l’objectif n°1.
Nice n’a pas l’effectif pour tout jouer. On a vu à Paris que l’intensité du match de haut de tableau a fait deux blessés: Dalbert out jusqu’à la reprise, et Cyprien, touché, laissé au repos.

Avant le match
La Coupe de la Ligue est une compétition de trop. Elle a affaibli le prestige de la Coupe de France. On a appâté les clubs de L1 car ils entrent tous en 8es.
Cette saison, elle tombe à pic pour Nice car elle va permettre au très intelligent Lucien Favre - je ne dis pas ça parce qu’il gagne en ce moment mais parce que c’est vrai, trop de gens sans intérêt se servent du football au lieu de le servir- donc Favre va faire du turn over car l’ambition de Nice c’est la L1, et sa conquête. Au pire être dans les trois premiers, au mieux, la remporter.
Donc Wylan Cyprien, touché à Paris, n’est pas dans le groupe.
Younès Belhanda est suspendu.
Dalbert, Paul Baysse et Valentin Eysseric, sont blessés.
La dureté du PSG a blessé Cyprien et Dalbert.
Ce match doit permettre à Balotelli de revenir dans le tourbillon de l’équipe.

Ronaldo remporte le Ballon d'Or 2016 devant Messi. Griezmann est surévalué à la 3e place alors qu'il a perdu deux finales. Vive la France de Poulidor !

13.12.16 | par morlino | Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

Blessé durant la finale de l’Euro 2016, Ronaldo a trouvé la force de transcender ses partenaires. Ensuite, il a beaucoup souffert durant tout l’été et l’automne pour revenir au premier plan au Real Madrid alors que son agresseur Payet jouait à la baballe à West Ham, tout petit club anglais dans les bas-fonds de la Premier League. Si le football de Payet est l’un des meilleurs du monde, je veux bien que l’on remette le Prix Nobel de Littérature au rédacteur en chef de Mickey Magazine.

Comme prévu, Cristiano Ronaldo a remporté le Ballon d’Or 2016, le quatrième de sa carrière. La sangsue financière qui lui sert d’agent n’a pas réussi à lui massacrer sa saison 2015-2016: le vote fut effectué avant l’annonce des dribbles du fisc espagnol par des montages financiers dans les paradis fiscaux qui sont en fait des enfers à venir. Le seul tort de CR7 c’est de signer des documents illisibles. Neymar et Messi (Barcelone) sont dans le même cas que le virtuose du Real Madrid.
C’était d’une évidence absolue, sachant qu’il a remporté la C1 2016 avec le Portugal et l’Euro 2016 avec le Portugal.
Le deuxième est Messi. RAS, qu’importe la saison de Messi. On le connaît. Et personne au monde à part CR7 ne peut penser dépasser l’Argentin.
CR7 et Messi sont au sommet depuis des années. Ils sont constants. Le problème de Messi c’est qu’il ne gagne rien avec l’Argentine. De rage, il a même envoyé promener la sélection mais les sponsors l’ont rattrapé par le col !
Le troisième c’est Antoine Griezmann. Vaste plaisanterie. Griezmann c’est Poulidor: il a perdu deux finales, celle de la C1 et celle de l’Euro en France de surcroît ! Neymar et Suarez lui sont supérieurs. Higuain aussi. Et encore Lewandowski et Aubameyang.
Avec Antoine Bonifaci, Aiglon historique qui a largement contribué à donner à Nice ses premiers trophée, on s’accorde depuis cinq ans à dire que le meilleur joueur français s’appelle… Hugo Lloris, est de loin! Il fait des arrêts décisifs en veux-tu en voilà. Chaque année, il répond présent. Son tort ? Trop bien élevé, pas assez tendance. Pas de coiffure peroxydée. Sur les réseaux sociaux les bas du plafond au QI de moule avariée sont obnubilés par les joueurs de champ. Dans le classement officiel, les votants ont même mis Dimitri Payet avant LLoris ! Payet 17e… son exploit ? Avoir blessé Ronaldo à la finale de l’Euro 2016. Depuis dix ans, c’est la première fois que je vois Ronaldo sortir sur blessure en plein match. C’est comme si un Brésilien avait fracassé Zidane au SDF juste après le coup d’envoi contre le Brésil lors de la finale de la Coupe du Monde 1998. Heureusement, il s’est passé l’effet contraire. Sa sortie a galvanisé ses partenaires pendant que la France se liquéfiait.
On s’aperçoit que les votants méprisent la L1 car Hatem Ben Arfa est absent de la liste alors qu’il a complétement relancé Nice. La saison 2015-2016 de Ben Arfa fut grandiose.
Ben Arfa est le meilleur footballeur-créateur français en activité, hélas ! il ne joue jamais en club et en équipe de France. C’est une très grande injustice. De même que la non présence de Kanté qui a été éblouissant avec Leicester. Ne pas le citer c’est de l’incompétence.
Il a y aussi le cas Ramos, c’est un immense joueur. Les journalistes le traitent très mal.
Pour revenir à CR7 et à Messi, ils prouvent chaque année leur talent.
Des joueurs ont eu le Ballon d’or qui les a écrasés: Owen, Kaka, disparus de la circulation.
D’autres ne l’ont pas eu alors qu’ils le méritait: Iniesta, Xavi, Raul, Scholes, Giggs, Paolo Maldini… Cannavaro l’a eu à la place de Buffon !
Le Français Griezmann est une invention médiatique pour palier l’absence de Benzema.
On va le juger sur 5 ans.
S’il était si bon, il jouerait dans un très grand club.
Le football de Griezmann ne s’exprime jamais dans les matchs importants.
A son âge, Ronaldo avait déjà gagné le Ballon d’or 2008.
Lors du derby Atletico Madrid-Real Madrid, Ronaldo a réalisé un triplé, et Griezmann n’a rien fait, transparent, une ombre. Je me suis demandé s’il jouait. Un vrai homme invisible.
Pogba 14e ? Il y avait urgence à le récompenser pour le féliciter de savoir dribbler le fisc.
J’ai vu la remise du Ballon d’Or, une remise simple et triste, sans public, mais toujours mieux que le barnum de la FIFA qui tirait profit du trophée de France Football, pour se refaire une renommée. Cela n’a pas marché. Que le trophée revienne à la maison mère France Football c’est très bien mais il faut revoir la remise, qu’elle se passe en public, filmée en direct. On aurait dit un enterrement.
Lors de la remise on a vu partout un “correspond permanent à Madrid” qui toute l’année taille sans cesse Ronaldo au profit de Benzema. Il est allé jusqu’à dire à un moment donné que CR7 jouait mal à cause de sa vie privée ! Voir ce blablateur cirer les pompes à CR7 c’était pathétique. Le ridicule ne tue vraiment plus.
A noter l’absence de Kanté qui a contribué à la superbe saison de Leicester champion d’Angleterre 2016. Ce grand récupérateur-relayeur au comportement irréprochable manque dans la liste.
Et Ozil ? Absent lui aussi.
Le Ballon d’Or doit récompenser les meilleurs, les plus réguliers de la saison passée. Certes Ozil a fait de plus belles saison. On peut comprendre son absence dans la liste mais en valeur pure, il est au-dessus de beaucoup de joueurs cités ci-dessous.

Le classement du Ballon d’or 2016.

1. Cristiano Ronaldo
2. Lionel Messi
3. Antoine Griezmann
4. Luis Suarez
5. Neymar
6. Gareth Bale
7. Riyad Mahrez
8. Jamie Vardy
9. Pepe, Gianluigi Buffon
11. Pierre-Emerick Aubameyang
12. Rui Patricio
13. Zlatan Ibrahimovic
14. Paul Pogba, Arturo Vidal
16. Robert Lewandowski
17. Dimitri Payet, Luka Modric, Toni Kroos
20. Hugo Lloris, Manuel Neuer, Sergio Aguëro, Diego Godin, Koke, Paulo Dybala, Kevin De Bruyne, Andres Iniesta, Thomas Müller, Gonzalo Higuain, Sergio Ramos.

Toute la verve de Michel Audiard, de A à Z par Stéphane Germain (Hugo Image)

13.12.16 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, LE CINEAC, AVENUE DE LA VICTOIRE

On ne peut pas se priver de cet album si l’on aime l’esprit français qui va de Rabelais à Prévert, de Guitry à Dac, de Yanne à Devos. Ces artistes-là sont tous merveilleux. Prévert et Audiard sont des écrivains de premier plan. Ils nous touchent en plein cœur, ils visent toujours juste. C’est fin, spirituel, intelligent, sensible plein d’humour. On ne s’en lasse pas.
Jean-Luc Godard a dit à un concierge d’un grand hôtel cannois : «Vous me reconnaissez mais vous n’avez vu aucun de mes films alors que vous ne connaissez pas Georges Lautner mais vous avez vu tous ses films… » Tout est dit. Pierrot le fou c’est très bien mais Les Tontons flingueurs aussi. Le scénario de Pierrot le fou, est mieux que celui des Tontons flingueurs mais les dialogues d’Audiard sont historiques car d’un côté on se prend trop au sérieux tandis que de l’autre on s’amuse intelligemment. Au caviar je préfére un bon pâté sur une tranche de pain de campagne et quelques cornichons. L’album sur Audiard de Stéphane Germain est une mine d’affiches, de photos, de répliques qui font mouche. Tous les films qui portent la signature Michel Audiard y sont présents, sous tous les aspects de son talent : dialoguiste, scénariste, réalisateur et même acteur, avec en plus les projets non réalisés. Voilà un cadeau idéal pour Noël, et aussi pour le Nouvel an, Pâques et le reste.

-Michel Audiard, Stéphane Germain. Hugo Image, 295 p., 24,95 €

Et aussi en complément de lecture vous pouvez vous procurez la remarquable revue Schnock n°21, hiver 2017, consacrée pour l’essentiel à Michel Audiard. Presque 100 pages sur notre dialoguiste préféré avec Jacques Prévert (175 p., 14,50 €).

Le 8es C1 2017: PSG-Barça ! ASM-City et Bayern-Gunners !

Le PSG a une chance sur un million de se qualifier pour les 1/4 de finale. Le pire c’est que les Parisiens joueront le retour au Camp Nou. Paris a viré Laurent Blanc parce qu’il a calé en 1/4 de finale de la C1 2016… Que feront les dirigeants parigots avec son remplaçant quand il ne passera pas les 8e de la C1 2017 ? Monaco peut passer l’obstacle City/ Guardiola. Je ne les condamne pas d’emblée car les Monégasques peuvent être irrésistibles.

Tirage des 8es de la C1 2017
Les rencontres aller se dérouleront les 14-15 et 21-22 février 2017.
Les matches retour auront lieu les 7-8 et 14-15 mars 2017.
(En gras ceux qui devraient se qualifier)

Bayern Munich - Arsenal

Real Madrid - Naples

Manchester City - Monaco

Paris-SG - FC Barcelone

Séville FC - Leicester

Leverkusen - Atlético de Madrid

Benfica - Dortmund

FC Porto - Juventus Turin

Le tirage au sort des 1/16e de finale de Ligue Europa :

- Manchester United (ENG) - Saint-Étienne (FRA)
- AZ Alkmaar (NED) - Lyon (FRA)
- Athletic Bilbao (ESP) - APOEL (CYP)
- Legia Warszawa (POL) - Ajax (NED)
- Anderlecht (BEL) - Zenit (RUS)
- Astra Giurgiu (ROU) - Genk (BEL)
- Ludogorets Razgrad (BUL) - Copenhague (DEN)
- Celta Vigo (ESP) - Shakhtar Donetsk (UKR)
- Olympiacos (GRE) - Osmanlýspor (TUR)
- La Gantoise (BEL) - Tottenham Hotspur (ENG)
- Villarreal (ESP) - Roma (ITA)
- Rostov (RUS) - Sparta Prague (CZE)
- Krasnodar (RUS) - Fenerbahçe (TUR)
- Borussia Mönchengladbach (GER) - Fiorentina (ITA)
- Hapoel Beer-Sheva (ISR) - Beþiktaþ (TUR)
- PAOK Salonique (GRE) - Schalke (GER)

Dans la Coupe des losers, Lyon peut y croire, et St-Etienne aussi tant MU est en dents de scie.

Le solide leader Nice prend un 1 point à Paris dans un match de C1

11.12.16 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, PARIS SERA TOUJOURS PARIS

Nice a pris un point important à Paris et reste leader. Qui aurait pensé cela en août 2016 ?

Dimanche 11 décembre 2015
Paris 2-2 OGCNice
Buts pour Paris: Cavani (46e, 60e)
Buts pour Nice: Cyprien (32e), Plea (47e)

Classement
1 OGC Nice 40 pts 17 m + 20
2 AS Monaco 39 17 + 37
3 Paris 36 17 + 19

Paris SG : Areola - Aurier, Thiago Silva ©, Marquinhos, Kurzawa - Verratti (Ben Arfa 75e), Krychowiak (Ben Arfa 46e), Motta - Di Maria (Meunier 82e), Cavani, Matuidi.

OGC Nice : Cardinale – Souquet, Dante ©, Sarr – Ricardo, Seri, Cyprien, Walter (Koziello 90e), Dalbert (Boscagli 46e)– Belhanda – Plea (Balotelli 75e).

A 0-2, Paris a frôlé la correctionnelle !
Pendant la première mi-temps Nice a été mis dans les cordes 45 minutes par l’intensité parisienne mais c’est Nice qui a mis K.O. Paris mené 0-2 au moment de regagner les vestiaires. Hélas! la reprise fut fatale et a empêché Paris de douter.
Ce fut un match de Coupe mais pas de France, de C1 !
Ceux qui ont fracassé Blanc, la saison dernière, vont pouvoir continuer à nous endormir avec Emery.
Nice en première mi-temps a obtenu un score à l’italienne 0-2 alors que les Aiglons étaient dominés en pleine orage car Paris attaqué sans cesse avec pressing réussi.
Après la pause, Nice a encaissé un but trop rapidement qui a remis Paris dans le match.
Nice a perdu deux points mais il faut se dire que les Niçois ont en fait pris un point parce que jadis Nice perdait ce genre de match.
Les stars de Paris ? Les deux latéraux. Un football des années 1950.
Hatem Ben Arfa ? Le coach parisien a bousillé sa saison matchs aller.
Pour résumer, Paris est plus faible avec Emery qu’avec Ancelotti et Blanc.
Nice est plus fort avec Favre qu’avec Puel que je respecte énormément puisqu’il nous a relancé.
Les buts niçois sont plus beaux que ceux de Paris, surtout le second qui est un vrai cadeau de Noël mais passons…
Bonne nouvelle: mon cœur a été solide dans une soirée éprouvante.
J’ai vécu physiquement le match. J’en ressors lessivé.
Paris a mis beaucoup d’intensité. On sentait que les Parisiens jouaient leur vie.
Nice a bien encaissé les coups comme un boxeur dans les cordes, parfois sonné mais jamais mis K.O.
Merci aux Aiglons, au staff niçois de maintenir le rêve.
Une défaite en 17 matchs: EXCEPTIONNEL !

Show devant ! Nissa la Bella joue au Parc des Princes

10.12.16 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, PARIS SERA TOUJOURS PARIS

Dimanche 11 décembre 2015, 20 h 45
Paris - OGCNICE

Classement avant le match
1 AS Monaco 39 17 + 37
2 OGC Nice 39 pts 16 m + 20
3 Paris 35 16 + 19

Paris avec Balotelli !
J’en rêvais, Lucien Favre l’a fait !
Dans le groupe niçois, Mario Balotelli effectue son retour en Ligue 1.
Peut-être ne sera-t-il pas aligné d’emblée, ce qui sera aussi impressionnant pour les adversaires car cela prouve que Nice peut se passer de lui.
Trois absents: Maxime Le Marchand bien revenu en Europa League est ménagé ce qui est compréhensible. Paul Baysse (blessé) et Valentin Eysseric, victime d’une entorse du ligament latéral interne, ne seront pas sur la feuille de match. A noter, la présence du jeune Marcel qui a montré un bel enthousiasme en Europa League

Gardiens : Cardinale, Benitez

Défenseurs : Souquet, Ricardo, Boscagli, Dalbert, Dante, Sarr

Milieux : Seri, Walter, Bodmer, Cyprien, Koziello, Marcel

Attaquants : Belhanda, Balotelli, Plea, Donis​

Si Emery se montre frileux, Lucien Favre est capable d’aligner en même temps Belhanda, Balotelli et Plea. Il peut aussi faire débuter Belhanda et Plea, puis faire entrer en joker foudroyant Balotelli.
Deux paramètres essentiels:
-respecter Paris mais pas trop sinon ça paralyse et met dans une situation d’infériorité.
-jouer son jeu car il n’y a trois points en jeu comme à chaque match.

Le parcours de l’OGCNice, leader de L1

12 victoires, 3 nuls, 1 défaite, dont:
7 victoires et 2 nuls à Nice
5 victoires, 1 nul et 1 défaite à l’extérieur

Domicile:
9 joués, 7 gagnés, 2 nuls, 0 défaite, 21 buts pour, 6 contre + 15

Extérieur:
7 joués, 5 gagnés, 1 nul, 1 défaite, 9 buts pour, 4 contre, + 5

Paris, ses 540 M€ d’euros et ses joueurs qui mettent leur flouze dans les paradis fiscaux, tout ce football bling-bling a peur de Nice qui montent dans la capitale avec ses jeunes encadrés de taulier.
Unai Emery joue sa réputation sur un match alors que Lucien Favre est tranquille comme Baptiste. Deux façons d’entraîner: une stressante, une sereine; une charabiatesque, une claire comme de l’eau de roche; une faussement enflammée, une pleine de passion retenue; une faussement autoritaire, une charismatique; une dans une impasse, une qui ouvre des horizons.
Nice est en plus, premier au fairplay.

Deux possibilités:

-Paris en version commando a l’opportunité de marquer vite et ensuite de doubler la mise… Là, il aura match gagné pour le PSG.

-Paris est tellement angoissé que ses joueurs se font prendre au piège par les Niçois qui jouent totalement libérés et qui font valoir leur collectif face à une constellation d’individualités. Dans ce cas de figure, Nice gagne.

Je rêve de voir un immense Balotelli au Parc, bien encadré par Belhanda et Plea avec Walter, Seri, Koziello et Cyprien au top, juste devant Ricardo, Dante, Sarr et Cardinale qui veillent au grain, sous les yeux de Lucien Favre qui se régale.

PS: 20 h foot, itélé . Jeudi 8 décembre 2016: les entraîneurs, Nantes, PSG, Lyon, Valbuena, Benzema, le Real, Ben Arfa …
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-08122016-171958

J- 2 OGCNice 42 M€ - 540 M€ Paris

09.12.16 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Ci-dessus on se rend compte que Nice joue comme les anciennes équipes de Lucien Favre. Impressionnant, il y a une marque de fabrique Lucien Favre.

Dimanche 11 décembre 2015, 20 h 45
Paris - OGCNICE
OGCNice 42 M€ - 540 M€ Paris. Il s’agit des budgets des deux clubs…
J’attends ce match comme j’attendais avant Man United-Arsenal ou Man United-Man City.
Aujourd’hui MU est si peu intéressant, si banal, sans joueur de classe, que je préfère voir Nice qui a un super jeu et une belle mentalité.
Etat des deux équipes:
Nice est plus en forme
Paris vient de perdre en L1 et de faire un nul en C1 arraché par les cheveux
Paris n’a pas d’homme en forme
Nice peut perdre puisque le Gym a quatre points d’avance.
PSG a des joueurs pris dans une affaire de fisc.
Si Nice joue sur sa valeur, les Aiglons doivent l’emporter.
Si Paris se révolte, le PSG peut gagner.
J’ai hâte de voir Nice jouer en leader.
Voir Ben Arfa jouer contre Nice me parait irréel. En Angleterre, il est de tradition qu’un joueur très marqué par son ancien club ne joue pas contre celui-ci lors du premier match de la saison suivante après son transfert dans son nouveau club, ce qui est exactement le cas de Ben Arfa contre Nice.

PS: 20 h foot, itélé . Jeudi 8 décembre 2016: les entraîneurs, Nantes, PSG, Lyon, Valbuena, Benzema, le Real, Ben Arfa …
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-08122016-171958

Léo Ferré, sur le boulevard du crime, au TLP-Dejazet (Daniel Pantchenko/ Cherche-Midi)

09.12.16 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT

Vous avez-vous vu les candidats qui se présentent avec le culot de nous faire croire qu’ils pourraient accéder à l’Elysée ? Ce n’est plus de la démocratie c’est du show biz ! Ecoutons plutôt Léo Ferré.

C’est toujours agréable de retrouver Léo Ferré mais on n’accepte pas plus sa mort- même s’il faut s’y faire- qu’il n’acceptait celle de son ami et parolier, le très grand Jean-Roger Caussimon qui était aussi comédien et chanteur. Son fils Raphaël a filmé, capté dit-on, le concert de Léo Ferré au Dejazet. Le livre de Daniel Pantchenko entremêle la biographie de Léo Ferré et celle du Dejazet. On y trouve aussi des témoignages sur le poète. En prime deux entretiens avec Léo Ferré. Il faut l’entendre pester contre la TVA qui taxe davantags les disque que les livres, une belle colère noire.
Léo Ferré a ouvert la poèsie des milliers de jeunes français. On retrouve la rage intacte du monégasque. Peu de monde savent qu’il est né sur le rocher princier qui va si mal avec sa biographie d’anarchiste à la dent dure. Comme tous les vrais anarchistes, il traversait sur clous, sur les conseils de Georges Brassens qui voulait éviter les contacts avec la police. Dire que je suis nostalgique des années 1960-1970 c’est peu dire. Pourquoi nostalgique ? J’étais jeune- plus jeune que je ne suis malgré les ans que je collectionne- mes parents vivaient et les chanteurs étaient de grande qualité.
Il va sans dire que la chanson actuelle est d’un très petit niveau en face de Ferré, Ferrat, Brel, Brassens et Trenet. Aujourd’hui on nous met en lumière des chansonnettes qui ne sont pas grand chose si je leur oppose Je chante de Trenet. Tout est frelaté, c’est la chanson bonne conscience, on médiatise des gens histoire de dire vous voyez, faut pas avoir des idées préconçues mais on si l’on se place sur le plan poétique ou musical cela reste affligeant: des révolutionnaires de reality show. (1)

-Léo Ferré, sur le boulevard du crime. Au TLP-Dejazet de 1986 à 1992. Daniel Pantchenko. Avec un DVD de 27 chansons, lors d’un concert de Léo Ferré au Dejazet, le 8 mai 1988. Cherche-Midi, 220 p., 21 €

(1) Je ne parle pas de Polnareff, Clerc, Lama, Leforestier, Samson, Souchon, Aznavour …

Balotelli de retour sur le terrain du Gym avec Le Marchand et une nuée de jeunes aiglons

08.12.16 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Europe League
Jeudi 8 décembre 2016
OGCNice 2-1 Krasnodar

APRES LE MATCH
Buts pour Nice : Bosetti (64e sur pen.), Le Marchand (77e)
But pour les visiteurs: Smolov (52′e)

OGC Nice : Benitez - Burner, Souquet (Albert 74e), Le Marchand, Boscagli, Perraud - Lusamba, Bodmer ©, Marcel - Balotelli (Bosetti 46e), Donis (Mahou 68e).

Nice sort par la grande porte, avec ses jeunes joueurs.
Maintenant, on souffle et cap sur Paris !

AVANT LE MATCH
Pour les adieux à l’Europe League- ce parking pour exclus de la C1- Lucien Favre a la très bonne idée de laisser au repos beaucoup de joueurs tauliers qui vont souffler, après tant de matchs, en prévision de PSG-Nice. Favre a tout bon.
J’ai hâte d’être dimanche pour voir ce qu’il va nous concocter pour vaincre Paris au Parc des Princes.
Lucien Favre est notre sir Ferguson: avec lui, on se sent costaud, que dis-je nous sommes costauds.
A Paris, Balotelli va stresser toute la défense parisienne et libérer l’espace pour Plea.
Favre peut aligner Belhanda- Balotelli et Plea.
Avant-match, Favre est supérieur à Emery car son équipe joue très bien depuis 16 matchs.

[Post dédié au défunt Carlos Azoberry qui a joué à Nice de 1959 à 1967]

J-4: Le parcours exceptionnel de l'OGCN, leader de L1 avec une seule défaite en 16 matchs

07.12.16 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, PARIS SERA TOUJOURS PARIS

L’OGCNice redonne le sourire à ma ville natale après le massacre du 14 juillet 2016

Dimanche 11 décembre 2016, 20 h 45
Paris - Nice

Classement
1 OGC Nice 39 16/ 12 3 1/ 30 10/ + 20
2 AS Monaco 36 16/ 11 3 2/ 49 16/ + 33
3 Paris 35 16/ 11 2 3/ 30 11/ + 19
4 Rennes 27 16/ 8 3 5/ 18 19/ - 1

Les 3 matchs aller à jouer d’ici la trêve:

PSG-Nice, 11 décembre
Nice-Dijon, 17 décembre
Bordeaux-Nice, 21 décembre

Les 16 premiers matchs déjà joués:

Nice 1-0 Rennes
Angers 0-1 Nice
Nice 1-1 Lille
Nice 3-2 Marseille
Montpellier 1-1 Nice
Nice 4-0 Monaco
Nancy 0-1 Nice
Nice 2-0 Lorient
Nice 2-0 Lyon
Metz 2-4 Nice
Nice 4-1 Nantes
Caen 1-0 Nice
Saint Etienne 0-1 Nice
Nice 1-1 Bastia
Guingamp 0-1 Nice
Nice 3-0 Toulouse

12 victoires, 3 nuls, 1 défaite
7 victoires et 2 nuls à Nice; 5 victoires, 1 nul et 1 défaite à l’extérieur

Domicile:
9 joués, 7 gagnés
, 2 nuls, 0 défaite, 21 buts pour, 6 contre + 15

Extérieur:
7 joués, 5 gagnés
, 1 nul, 1 défaite, 9 buts pour, 4 contre, + 5

Meilleurs buteurs à Nice:
1 Plea 9 buts

2 Balotelli 6 buts
3 Cyprien 4 buts

Meilleurs passeurs à Nice:
1 Seri 8 passes

2 Belhanda et Ricardo, 3 passes chacun
4 Wylan et Dante, 2 passes chacun

Classement du fair play:
1 er Nice,
21 cartons jaunes, O rouge

Paris ne parvient pas à battre Ludogorets au Parc des Princes

06.12.16 | par morlino | Catégories: PARIS SERA TOUJOURS PARIS

Cette vidéo n’est pas une vidéo gag. Il s’agit vraiment de l’entraîneur actuel du PSG. Le successeur d’Ancelotti et Blanc. Cette vidéo n’est pas un trucage, le manager est bien un professionnel face à une assemblée de journalistes professionnels. Sa démonstration ressemble à un cours pour école maternelle première année.

Champions League
Mardi 6 décembre 2016
Paris SG 2-2 Ludogorets
Buts pour PSG: 61′: Cavani (61e), Di Maria (92e)
Buts pour Ludogorets : Misidjan (15e), Wanderson (69e)

Ludogorets, qu’es-aco ?
Un club bulgare. Inconnu au bataillon.
Alors qu’il avait été jeté dans la fosse aux lions à Montpellier quand le PSG était mené 2-0, Ben Arfa a cette fois été titularisé d’emblée.
En première mi-temps, Ben Arfa a bien animé le jeu mais il était bien esseulé en dehors de Cavani et Matuidi. Comme il ne joue jamais, Ben Arfa manque de rythme et joue sans aucune confiance, à cause d’un entraîneur qui n’a cessé de le dévaloriser.
Alors qu’il a écarté Ben Arfa tous les matchs aller maintenant le coach le lance comme un sauveur.
Ce coaching est affligeant sur toute la ligne.
David Luiz a bien fait de quitter le navire.
Il est plus heureux à Chelsea avec un véritable entraîneur.
Le PSG des deux derniers matchs est inférieur à Nice.
La révolte du PSG va-t-elle sonner contre le Gym ?
Si Nice joue son jeu, le PSG ne pourra que constater les dégâts.

MONSIEUR LUCIEN FAVRE

06.12.16 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Record: Nice, 1er de Ligue 1
Record: Nice n’a perdu qu’un match de L1 sur 16 disputés
Record: Nice a gagné 12 matchs sur 16 joués
Record: Nice est la meilleure défense, avec 10 buts encaissés

Claude Puel avait dit:
-"Je viens à Nice pour réveiller la Belle au Bois Dormant".
Il a réussi à la réveiller.
Et Lucien Favre a pris le relais pour faire encore mieux que Claude Puel.

Hommage à Réne Vignal, le plus grand gardien français

06.12.16 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR, PARIS SERA TOUJOURS PARIS

Plus fort que Chayrigues, Di Lorto et Darui, René Vignal est le meilleur gardien de but français.
C’est certain.
Il a un petit palmarès mais on lui doit tout. Il a contribué à faire connaître davantage le poste de gardien avec Yachine. Avant lui, il y avait Rudi Hiden mais les médias n’avaient pas l’impact qu’ils commençaient à avoir après-guerre. Notons que Hiden comme Vignal jouèrent au Racing Club de Paris dont je déplore la disparition à ce niveau. Vignal était un artiste qui a apporté énormément à son poste. Quel bel athlète en plus: regardez son corps, ses jambes, ses épaules. Il était très spectaculaire, et mettait sa tête où un autre n’aurait pas mis le pied.
Sa décadence dans la rubrique fait divers ne l’a pas rendu plus connu.
La justice a essayé de lui coller perpétuité ! Pas loin de le condamner à mort !
Vignal n’a tué personne. Le fait qu’il soit devenu truand ne veut pas dire qu’on doit l’être. Il n’a incité personne à le suivre.
J’admire totalement René Vignal et je suis fier de le lui avoir dit et écrit. De manière privée et publique. C’est un Genet, un Villon du football.

Man United avec Mourinho: nouvelle crise dans le déclin des Red Devils avec l'un des pires groupes de joueurs de toute l'Histoire des Red Devils

05.12.16 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR, CANTONALAND

Si vous voulez voir le vrai MU, regardez cette vidéo.

Dimanche 4 décembre 2016
Everton 1-1 Manchester United
But pour Everton: Baines (89e pen)
But pour MU: Ibrahimovic (42e)

Statistiques
Possession: Everton 46%, United 54%
Tirs: Everton 11, United 10
Tirs cadrés: Everton 5, United 2
Corners: Everton 6 United 3

Everton: Stekelenburg, Coleman (Holgate 67e), Funes Mori, Williams, Baines, Barry, Cleverley (Deulofeu 65e), Gana, Bolasie (Valencia 68e), Mirallas, Lukaku.

United: De Gea, Valencia, Jones, Rojo, Darmian, Carrick, Herrera, Mkhitaryan (Fellaini 85e), Pogba, Martial (Rashford 82e), Ibrahimovic.

Classement
6e Manchester United

Le club mythique est à 13 points du leader Chelsea
MU est à 6 points du 5e, Tottenham
MU avec 19 buts marqués est la 8e attaque de l’élite
MU n’a gagné que 5 matchs sur 14 disputés

Un parcours honteux, indigne.
Pogba n’est qu’une ombre.
Ce groupe est une insulte aux morts de 1958.
Je plains Valencia et Carrick.
Fellaini a un football d’une faiblesse sans nom.
Il est le symbole du MU actuel: un football sans élégance.

Contre Toulouse, le leader Nice plie le match à la 26e mn

04.12.16 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !

Dimanche 4 décembre 2016
OGCNice 3-0 Toulouse
Buts : Plea (23e), Belhanda (26e), Seri (65e)

OGC Nice : Cardinale - Ricardo, Dante ©, Sarr, Dalbert - Seri (Koziello 77e), Cyprien, Walter - Eysseric (Marcel 77e), Plea (Donis 83e), Belhanda.
Manager: Lucien Favre

Toulouse FC : Lafont - Michelin, Yago, Musavu-King, Amian - Sylla, Somalia, Sangaré (Bodiger 56e) - Durmaz (Edouard 46e), Toivonen (Sirieix 78e), Braithwaite ©.

Classement
1 OGC Nice 39 pts 16 m/ 12 3 1/ 30 10/ + 20
2 AS Monaco 36 16/ 11 3 2/ 49 16/ + 33
3 Paris 35 16/ 11 2 3/ 30 11/ + 19
4 Stade Rennais 27 16/ 8 3 5/ 18 19/ - 1

Dans une semaine Nice viendra à Paris sans aucune pression néfaste car les Aiglons ont 4 points d’avance sur les Parisiens.
Contre le Téfécé, Nice a maitrisé de bout en bout.
Deux louches de caviar de Dante ont amené les deux premiers buts niçois.
Le troisième est un bijou niçois qui semble venir de la Catalogne. Attention ! Lucien Favre est un très grand animateur de Cruyff.
Désormais, il y a deux L1, une à trois jusqu’au PSG et une autre à partir de Rennes.
Nice a très bien conduit son match.
Le manager Favre s’adapte à tout.
Tout le Gym s’acclimate à toutes les configurations des adversaires.

Arsenal écrase West Ham (1-5) conduit par Payet, le leader technique de l'équipe de France

04.12.16 | par morlino | Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE

Samedi 3 décembre 2016
West Ham 1-5 Arsenal
But pour West Ham: Carroll (83e)
Buts pour Arsenal: 24′ (Özil, 24e), Sanchez(72 e, 80e, 86e), Oxlade-Chamberlain (84e)

17e de Premier League, West Ham s’est fait massacrer à la tronçonneuse par Arsenal.
Bravo aux Gunners.
Quant à West Ham, rien à dire, c’est un tout petit club qui donne des salaires royaux.
Le leader de West Ham c’est Payet, la star de l’équipe de France de l’Euro.
Ses amis diront: il n’y peut rien, que ferait Messi à West Ham ?
Et moi, je vous réponds, mais si Payet jouait à Barcelone quel serait son apport au Barça.
Payet est certainement un homme très bien mais son football est très faible. Je ne le classe pas parmi les 1 000 meilleurs footballeurs de tous les temps.
L’Equipe a titré qu’il était un “Génie” (sic) !

CLASSEMENT
1 Chelsea 34 points, 14 m
2 Arsenal 31 points, 14 m
3 Liverpool 30 points, 13 m
3 Man City 30 points, 14 m

PS: je ne traite pas les histoires de fisc de CR7, comme je n’ai pas traité celles de Messi et Neymar, ni la violence à Metz. Tout cela ne m’intéresse pas du tout. L’entourage du football est souvent nauséabond. Beurk ! Ils roulent sur l’or, et ils en veulent toujours plus. Aucun arbre n’a atteint le ciel.

Le Paris FC Emery ridiculisé par Montpellier, pour le plus grand plaisir de Nice et Monaco

03.12.16 | par morlino | Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, PARIS SERA TOUJOURS PARIS

Samedi 3 décembre 2016
Montpellier 3-0 PSG
Buts pour Montpellier: P. Lasne (42e), E. Skhiri (48e), R. Boudebouz (80e)

Bonne nouvelle pour Nice et Monaco ! Vive le Midi de la France !
Sans doute sous prétexte de C1 à venir, Unai Emerey a fait du turn over et changement de schéma. Résultat: une cuisante défaite !
Beaucoup sont étonnés par cette défaite.
Pas moi: le coach espagnol n’a pas gagné un seul match à l’extérieur en Liga 2015-2016.
Jamais je n’aurais recruté un coach incapable de vaincre hors du domicile.
Paris méritait mieux après Ancelotti et Blanc.
Quand Paris était mené 0-2, Emery a lancé Hatem Ben Arfa dans le naufrage général.
De plus le coach a le culot de dire que Ben Arfa ne pouvait pas enchaîner deux matchs de suite alors que s’il n’a pas de rythme c’est précisément parce que le coach ne le fait pas jouer !
Il faut être économe de son mépris, il y a tant de nécessiteux, disait Chateaubriand.
Les médias institutionnels ne cessent pas de dire qu’il faut laisser du temps à Emery.
Lucien Favre à Nice a été opérationnel dès la première journée.
Le football est le jeu le plus simple du monde.
Les thuriféraires d’Emery disent qu’il apporte de le verticalité. Ridicule. Vous avez déjà vu des cages installées sur les bords de touche ? Sauf en pupilles cela n’existe pas.

Ramos permet au Real Madrid de maintenir le Barça à 6 points

02.12.16 | par morlino | Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

14e journée de Liga
Samedi 3 décembre 2016
Barcelone 1-1 Real Madrid
But pour le Barça: Suarez (53e)
But pour le Real: Ramos (90e)

APRES LE MATCH
Ce clasico ne restera pas dans les annales. Ce fut poussif dans les deux sens. Bale manquait au Real. Benzema, comme neuf fois sur dix, a été décevant. Il ne prend jamais le relais lors d’un passage à vie de Ronaldo qui est condamné à assurer. Ramos comme souvent a marqué de la tête un but très important qui permet au Real de maintenir le Barça à 6 points.
Oui, le match fut plaisant mais sans plus si on considère le statut de ces clubs.
Les spectateurs n’ont pas été volé. C’est l’essentiel.

AVANT LE MATCH: Le clasico aller: le Barça veut revenir à 3 points du Real. Zidane + CR7 + Messi= 9 Ballons d’Or !
Etonnant de voir un Clasico le mois de Noël, dans mon esprit c’est un match de printemps. Ce n’est qu’une impression car il y en a deux au minimum par an, plus en cas de rencontres en Coupes nationales ou européennes.
Pour ce premier acte, le Barça va tout faire pour revenir à trois points du Real Madrid.
Classement au coup d’envoi
1er Real Madrid 33 points
2e Barcelone, 27 points
Le Real jouera sans Bale. Côté Barça, Iniesta revient dans le groupe.
C’est l’unique vrai clasico. C’est évident qu’il s’agit du match le plus important d’un championnat européen.
C’est au-dessus des derbys de Turin, de Milan ou de Manchester, voire des londoniens.
On le comparer au derby de la Bombonera. En Argentine, une rivalité terrible oppose Boca Juniors à River Plate, l’autre grand club de Buenos Aires.
Un clasico cela ne se rate pas c’est comme Federer-Nadal ou Borg-McEnroe.
Notre L1 est à des années lumière du clasico. Songez que l’on ose appeler clasio un PSG-OM…
On va revoir l’un contre l’autre CR7 et Messi. Et Neymar bien supérieur à Griezmann.

La bouleversante retraite de Nico Rosberg qui dit adieu à la F1

02.12.16 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON

Très ému, Nico Rosberg prend sa retraite parce qu’il a réalisé son rêve: devenir champion du monde de F1.

Plus bouleversante que la retraite de François Hollande (qui mesure la solitude du pouvoir), celle de Nico Rosberg laisse K.O. les amateurs de sport mécanique, dont je suis. Né non loin du GP de Monaco j’ai la F1 dans les veines, même si je ne la traite plus sur mon blog en raison de son nouveau règlement auquel je m’oppose.
Six jours après la conquête de son titre mondial, le 2 décembre 2016, Nico Rosberg a annoncé sa retraite de la Formule 1. Il était pourtant reconduit chez Mercedes Grand Prix aux cotés de Lewis Hamilton pour la saison 2017.
Le champion du monde en titre, 31 ans, a publié sur Facebook et Twitter :
En 25 ans de sport automobile, mon seul rêve a été de devenir champion du monde de Formule 1. À travers un dur travail, la douleur, les sacrifices, cela est resté mon seul objectif. Maintenant, je l’ai fait, j’ai grimpé ma montagne, c’est donc le bon moment. Cette saison a été incroyablement dure, j’ai poussé comme un dingue dans tous les domaines après mes déceptions des deux saisons précédentes, elles ont fait monter ma motivation à un niveau que je ne connaissais pas. Et cela a, bien sûr, eu un impact sur les gens que j’aime. Ça a été très très difficile et je ne veux pas revivre cela.»
La pression mis par Lewis Hamilton fut énorme. L’Anglais est revenu sur lui, a remporté course sur course pour finir deuxième à 5 points de Rosberg qui a pris sa décision le lendemain de son sacre. Il a bien sûr alors averti sa femme Vivian, Georg son manager et Toto Wolff, son directeur:
-«Ma plus grande réussite en sport automobile sera toujours d’avoir gagné le championnat avec cette incroyable équipe, celle des Flèches d’Argent».
Son coéquiper, Lewis Hamilton a commenté, avec son statut de champion, l’annonce surprise de la retraite de son coéquipier chez Mercedes:
-«Je suis certainement l’un des seuls à ne pas être surpris parce que je le connais depuis très longtemps. C’est la première fois qu’il a gagné en 18 ans contre moi, ce n’est pas une surprise qu’il ait décidé d’arrêter. Il a une famille sur laquelle veiller, et la F1 prend tellement de votre temps… Cela va être triste de ne pas l’avoir dans l’équipe l’année prochaine. Nico va manquer à la F1, je lui souhaite le meilleur.»
Nico Rosberg est devenu champion du monde de Formule 1 en battant Hamilton de cinq points, trente quatre ans après son père Keke Rosberg. Le champion du monde de F1 2016 est seulement le troisième sur Mercedes après Juan Manuel Fangio en 1954 et 1955 et Lewis Hamilton (2014 et 2015); également le troisième allemand après Michael Schumacher et Sebastian Vettel. Rosberg est le second fils de champion du monde à rejoindre son père au palmarès. Avant lui, seul Damon Hill avait fait comme son père, le très regretté Graham Hill que j’ai si souvent vu à Monaco.
Nico Rosberg choisi la vie, mettant un terme à son combat contre la mort.
Quitter la F1, il faut le faire. Chapeau l’artiste !
Il préfère rester désormais avec sa famille, vivre tout simplement. Bonne décision.
On ne vit qu’une fois. Il n’avait plus rien à démontrer.
La haute compétition est une drogue dure, il est désintoxiqué.

Un album chez Solar sur les "60 ans de Ballon d'Or, footballeurs de légende"

02.12.16 | par morlino | Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !

Le 13 décembre 2016, on remettra le Ballon d’Or 2016 à Cristiano Ronaldo, c’est un secret de Polichinelle, même si on tente régulièrement de le salir, comme la récente affaire fiscale concernant ses droits à l’image. Si Messi et Neymar du Barça sont condamnés alors CR7 doit l’être aussi, ben voyons…
Tout le monde sait que le Portugais, couvert de trophées 2016, les plus grands (Euro avec le Portugal, C1 avec le Real Madrid) est loin devant, intouchable. Avec quatre Ballons d’Or, il se rapproche de Lionel Messi, le joueur de Catalogne en collectionne déjà cinq. Tous les deux sont de la même génération, un peu comme au temps de Platini et Maradona. Si dans la classe politique, le personnel se dégrade, pas en football qui génère toujours d’authentiques champions.
Un bel album présente tous les gagnants du trophée depuis sa création en 1956.
Le trophée, le plus grand à titre individuel, a été créé par France Football, sous l’impulsion des superbes journalistes Gabriel Hanot (ancien international, immense personnalité du football), Jacques Ferran, Jacques Goddet et Jacques de Ryswick (dont je conserve pieusement les ouvrages). A sa création, la récompense est réservée aux joueurs européens.
En 1995, le mode d’éligibilité est modifié: chaque footballeur jouant dans un club européen peut obtenir le Ballon d’Or, à l’exemple du Libérien George Weah.
En 2007, l’attribution devient générale est récompense le meilleur joueur du monde, quelle que soit sa nationalité et quel que soit le club au sein duquel il évolue, en Europe et ailleurs. Aujourd’hui, Pelé et Maradona l’auraient donc aisément si…
Il est donc logique que France Football publie chez Solar une rétrospective globale du trophée.
On y voit des photographies de sa réserve de la caserne d’Ali Baba de presse-sports. J’ai déjà eu l’occasion de regarder la collection alors dans de gros albums près du Palace, faubourg Montmartre. Quel choc pour moi d’aller dans ces locaux mythiques où je croisais Max Urbini et Gérard Edelstein !
L’album s’ouvre sur Stanley Matthews et se referme sur Messi et Ronaldo. Le joueur anglais semble être le grand-père de l’Argentin et du Portugais. Le look a changé terriblement. Il faut dire que Matthews a joué très tard en professionnel.
L’ensemble fourmille de chiffres en tous genres: nombre de buts, classement de chaque Ballon d’Or avec les dauphins mais l’on ne se souvient que des lauréats.
Il y a aussi des entretiens avec les Ballons d’Or extirpés des archives du magazine France Football.
L’album permet de voir l’évolution du look, de la prise de paroles.
Ce livre est un très bon gardien de la mémoire.

-60 ans de Ballon d’Or, footballeurs de légende. Collectif France Football. Préface de Jean-Pierre Papin. Solar, 175 p.,24,90 €

La France n'a plus de président de la république et trois pontes sont écartés du pouvoir (MM. Sarkozy, Juppé et Hollande)

01.12.16 | par morlino | Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS

Le président Hollande ne se présente pas aux présidentielles 2017.
Désormais, il expédie les affaires courantes, comme un intérimaire. Finalement 5 ans ce n’est pas assez car la dernière année est forcément bâclée par la politique politicienne.
En quoi son renoncement est un scoop puisqu’on savait qu’il ne participerait aux primaires ?
On ne pouvait pas avoir un candidat du PS, et un président socialiste candidat à sa succession.
Le président en exercice a jeté l’éponge.
Macron, lui, s’est marginalisé: il ne pèse pas lourd.
Reste tous les postulants de la gauche, Montebourg et sans doute Valls, le favori qui désormais à les mains libres. Le combat va pouvoir commencer, la place est bonne.
Hollande a le mérite d’éviter d’affaiblir encore plus le PS.
Ce que j’ai le moins aimé dans le hollandisme: tout l’épisode privé mis dans les médias par sa maîtresse congédiée, plus l’épisode du scooter, sans parler des collaborateurs véreux.
Voilà tout un pan de la présidence qui a tout gâché.
Fin 2016, un constat évident: MM. Sarkozy, Juppé et Hollande sont renvoyés aux rayons des antiquités. Une page se tourne. Une lourde page.
Dans ses adieux, François Hollande avait la voix blanche avec presque des trémolos à des moments cruciaux. C’est lui qui scie la branche. Une vraie décision alors qu’on lui reproche de ne jamais trancher.
Beaucoup de gens vont le regretter car on regrette toujours ce qu’on ne reverra jamais.

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

Décembre 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

powered by b2evolution free blog software