Archives pour: Mars 2014, 22

Un pluie de buts en Angleterre avec un chef d'oeuvre de Rooney

22.03.14 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR, LONDON CITY

Rooney a mis un but du centre du terrain sous les yeux de Beckham qui un jour fit la même chose sous le maillot de MU.

22 mars 2014
West Ham 0-2 Manchester United
But pour les Red Devils: Rooney (8e, 33e)

Manchester United:
De Gea/
Rafael, Jones, Carrick, Buttner/
Young, Mata puis (78e) Welbeck, Fletcher, Fellaini/
Kagawa, Rooney puis (77e) Chicharito

Sur le banc: Lindegaard, Evra, Cleverley, Januzaj, Nani

Manager: Moyes

Je n’ai pas vu le match de Man United car j’en avais pris plein les yeux lors de Chelsea-Arsenal.
Après le 6-0 je voulais rester sur ce récital. Je ne suis pas un boulimique. Après un bon repas, je digère.
Je ne me réjouis pas de la défaite d’Arsenal. Si les Gunners avaient gagné j’aurais dit: “Bravo!". Ce n’est pas le cas, je dis “Bravo!” aussi. C’est le football que j’aime.
Je vois que David Moyes a fait un très bon turn over. Je constate avec grand plaisir que D. Fletcher a joué tout le match. Kagawa aussi. Très bien tout ça. J’espère que Fellaini a joué correctement.
Rooney a mis un but d’anthologie du milieu de terrain.
Dans les autres matchs ça a cartonné grave !
Liverpool a imité Chelsea, avec un triplé de Suarez.
Man City en a mis un de moins dans un match qui a vu Yaya Touré réaliser lui aussi un triplé.
Le championnat anglais est vraiment fantastique.

Résultats:
Chelsea 6-0 Arsenal
Cardiff 3-6 Liverpool
Manchester City 5-0 Fulham
Everton 3-2 Swansea
Hull 2-0 West Brom
Newcastle 1-0 Crystal Palace
Norwich 2-0 Sunderland
Tottenham 3-2 Southampton

Classement:

1 Chelsea 69 pts 31 m/ 21 6 4/ 62 23/ +39
2 Liverpool 65 30/ 20 5 5/ 82 38/ +44
3 Man City 63 28/ 20 3 5/ 76 27/ +49
4 Arsenal 62 30/ 19 5 6/ 53 34/ +19
5 Tottenham 56 31/ 17 5 9/ 40 40/ 0
6 Everton 54 29/ 15 9 5/ 43 30/ +13
7 Man United 51 30/ 15 6 9/ 48 34/ +14

Chelsea 6-0 Arsenal. Mourinho ridiculise l'équipe du "spécialiste de la défaite".

22.03.14 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

Mourinho est le sosie de Lee van Cleef. Même regard. Langage corporel de vainqueur. Sur onze confrontations Mourinho-Wenger, le Portugais a gagné 6 fois et fait 5 nul. Le Français est toujours à la case 0 victoire.

31e journée de Premier League
Samedi 22 mars 2014
Chelsea 6 - 0 Arsenal
Buts pour les Blues: Eto’o (5e), Schürrle (7e), Hazard (17e pen.), Oscar (42e, 66e), Salah (71e)
Le onze de départ de Chelsea : Cech - Ivanovic, Cahill, Terry ©, Azpilicueta - Matic, David Luiz - Schurrle, Oscar, Hazard - Eto’o.
Voici celui des visiteurs, les Gunners, des touristes en fait: Szczesny - Sagna, Mertesacker, Koscielny, Gibbs - Arteta, Oxlade-Chamberlain - Rosicky, Cazorla, Podolski - Giroud.

Un score de tennis: 6-0. Une roue de bicyclette pour les Gunners.
La 1000e de Wenger fut un match du supplice pour le Français et les fans d’Arsenal même s’ils sont désormais abonnés à la défaite.
Les joueurs de Mourinho ont voulu donner raison à leur coach qui déclara en février 2014:
“Wenger ? C’est le spécialiste de la défaite…”
Les médias avaient dit: “Oh! Shocking… On ne parle pas de la sorte de Monsieur Wenger".
Hélas! six fois hélas! le 1000e match de Wenger avec les Gunners a viré au fiasco pour le Français mais ce n’est pas une surprise. Depuis 2006, et le défaite en finale de la C1, on est habitué au saut de chaîne du club des Canonniers, vierge de trophées depuis la FA Cup 2005. Presque dix ans de vache maigre. A part de l’argent, Arsenal ne gagne rien. C’est devenu une banque du football mais question résultat quelle catastrophe !
Contre Chelsea, les Gunners ont été ridicules.
Il n’y a rien d’autre à dire. Tous les secteurs des Gunners ont pris l’eau.
Chelsea a fait un match d’entraînement en face d’une équipe de quartier, celui d’Arsenal.
Le derby a tourné à la mascarade.
Mourinho a tout simplement ridiculisé son homologue.
Le ridicule ne tue plus. Heureusement.
La vie va se poursuivre tranquillement à Arsenal. L’important c’est le match suivant. L’important c’est que le commerce se poursuive.
Ce qui m’inquiète c’est la similitude entre Wenger et Moyes, le nouveau coach de Man United.
Les deux coachs ont exactement le même langage corporel.
Rien n’illustre le combat chez eux.
A Arsenal comme à Man United, on vit et vivra encore des matchs cauchemardesques parce que ces deux coachs ne supportent pas la pression.
Toutes mes félicitations à Mourinho. J’ai toujours dit que si Man United ne gagnait plus le titre, je voulais voir vaincre Chelsea et non pas City, Liverpool et Arsenal.
Mourinho sait très bien qu’une Premier League sans Sir Ferguson est une aubaine.

Le derby Chelsea-Arsenal. Duel au sommet Mourinho-Wenger.

22.03.14 | par morlino | Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR, LONDON CITY

Vous me voyez tenir un blog sur la politique française ou sur pour ou contre la guerre de Crimée ? Moi, non. Je n’ai jamais compris comment l’humanité a pu accepter la Seconde Guerre mondiale après les horreurs de la Première. Sachant cela je suis ce qui se passe mais le commenter n’exaspère. Donc le football m’intéresse comme simulacre de la guerre. Pour son 1000e match avec Arsenal, Arsène Wenger rencontre Mourinho qui l’a battu 5 fois sur 10, avec 5 nuls. Mourinho veut bien sûr poursuivre sa série, en restant invaincu. En position de force, il reçoit. Le match aller s’est terminé sur le score de parité 0-0. Show devant! Très chaud !

Samedi 22 mars 2014, 13 h 45
Chelsea - Arsenal

Avant le clasico (dimanche 23 mars 2014, 21 h) Real Madrid-Barcelone, nous avons un match qui s’annonce grandiose: le derby londonien entre Chelsea et Arsenal. En manque des grosses affiches avec Man United, je compense avec cette rencontre qui tombe à pic à ce moment stratégique de la saison.
Le duel Mourinho-Wenger va faire des étincelles. Ce n’est rien de le dire. C’est le dernier grand derby made in London de l’année. Les deux coachs jouent le titre car Sir Ferguson (MU) n’est plus. Quand le chat n’est plus là, les souris dansent.
En Angleterre, le titre semble donc se jouer entre Chelsea (1er, 66 pts 30 matchs), Liverpool (2e, 62 pts, 29 matchs) et Arsenal (3e, 62 pts, 29 matchs) mais attention de ne pas oublier Man City qui, maître de son destin, peut coiffer tout le monde sur le fil. En effet, Man City a 60 pts avec trois matchs de retard sur Chelsea.
Ce derby Chelsea-Wenger relève du match infernal. On aime le football pour ce genre de chocs. Heureusement que la FA a mis fin au hooliganisme dans les matchs de l’élite car Mourinho a mis de l’huile sur le feu en traitant Arsène Wenger de “spécialiste des échecs", à la mi février 2014.
Comme Arsenal ne gagne plus rien depuis la FA Cup 2005, le Portugais a mis le doigt là où ça fait mal.
Les deux coachs sont complétements différents.
Mourinho est un compétiteur acharné, un winner irascible, un dialecticien de haut niveau, un mercenaire assoiffé de titres. Bien sûr question compétence, il en a à revendre. Il sait recruter de nouveaux éléments pour gagner des trophées à court terme. C’est un redoutable chef qui sait surmotiver ses joueurs toute l’année et surtout le jour J. Il réussit partout où il passe, il est couvert des plus grands trophées. Il sait résister à la très haute pression. Il adore les matchs-clés. Grand tacticien.
Wenger est un grand manager, un orfèvre de la diplomatie, un Talleyrand du football. Les joueurs passent et trépassent mais lui reste. Autant Mourinho est un coucou qui fait son nid dans celui des autres, autant Wenger est d’une fidélité sans faille. Sa compétence n’est pas mis en cause mais il est trop gentil avec ses joueurs, ne sachant pas les transcender lors des matchs décisifs. On ne perd pas trois finales européennes par hasard. Wenger ne considère pas assez le football comme une “guerre". C’est un pacifiste égaré dans un monde de bellicistes.
Lors des dix confrontations Mourinho-Wenger, le Portugais a gagné cinq fois et fait cinq nuls.
La balance penche donc du côté de Mourinho. Wenger n’a jamais battu Mourinho, sa “bête noire".
Les Gunners vont-ils inverser la tendance ?
Mourinho va affronter coup sur coup deux français, Wenger puis Blanc (PSG, en 1/4 de C1).
Il va y avoir des larmes. Garder le Kleenex à portée de main.

L’amazone et la cuisinière, d’Alain Testart. (Gallimard)

22.03.14 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME

Les misogynes expliquent que si le chômage est élevé c’est la faute aux femmes parce qu’avant elles ne travaillaient pas. Voilà un sujet de dissertation qu’on ne donnera pas au bac, au risque de convoquer un tollé générale de toutes les associations féminines. Quoique la dépêche présidentielle pour radier de l’Elysée l’ex favorite du président socialiste n’a pas déclenché la moindre critique de ces dames. Etonnant non ?
Sous-titré Anthropologie de la division sexuelle du travail, l’essai d’Alain Testart énumère des faits réels : pourquoi les femmes sont-elles exclues des chasses ? Pourquoi ne sont-elles pas devenues soldats pour faire la guerre ? Pourquoi leur a-t-on demandé de se contenter de couper les fleurs et de faire du métier à tisser ? Est-ce une question de biscoteaux ou les hommes ont-ils voulu surtout conserver leur pouvoir ?
Alain Testart met tous les cloisonnements sur le compte des croyances. De fait le cycle périodique des femmes a fait que les hommes se sont dits : elles ne peuvent pas faire tel ou tel travail car que va-t-il se passer si… Pour ma part, j’ai souvent pensé que les femmes étaient frappées d’une injustice par rapport aux hommes car imaginons qu’une championne ait ses règles pendant un match voire une finale de Wimbledon… cela peut conduire à une défaite. Un garçon ne connaîtra jamais cela. Cet essai posthume d’Alain Testart (1945-2013) prouve que son auteur est l’un des anthropologues les plus intéressants de sa génération. Il avait l’élégance d’avoir un style ce qui est rare chez les essayistes. Un langage très abordable, des mots simples, des explications lumineuses si loin des emplâtres indigestes de ses confrères qui ne pensent jamais aux lecteurs quand ils publient leurs pensums illisibles. Un livre sang dessus dessous.

-L’amazone et la cuisinière, d’Alain Testart. Gallimard, 185 p., 17, 90 €.

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

Mars 2014
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

powered by b2evolution free blog software