Archives pour: Février 2014, 16

La Revue de Stress: Libération prisonnier des baisses de vente

16.02.14 | par morlino | Catégories: EN MARGE, De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS, LA REVUE DE STRESS

Concernant la crise de Libération, on peut lire dans www.lemonde.fr :
“Pour passer le cap de janvier, l’Etat a versé de façon anticipée une grande partie des aides à la presse dues à Libération pour 2014, soit 3 millions d’euros. En 2013, le titre avait touché 6 millions d’aides publiques mais ce montant pourrait être plus faible cette année, notamment en raison de la baisse des ventes. « Aucun actionnaire n’investirait dans la situation actuelle », estime une source gouvernementale.” (1)

Et aussi:
“En 2013, les ventes en kiosques ont baissé de 28,8 % par rapport à 2012 et viennent de passer sous la barre des 30 000 exemplaires quotidiens (la diffusion payée est, elle, de 100 000 exemplaires environ). Libération n’est pas adossé à un groupe. Les pertes s’accumulent. La direction a dû négocier un rééchelonnement d’une dette de 6 millions d’euros.”

Sur Canal +, Antoine de Caunes a dit que Libération avait demandé 2 M€ supplémentaires au gouvernement, si possible.

Tous les journaux de grande audience bénéficient d’aide gouvernemental.
Et on ose parler de l’indépendance de la presse…
Un journal de gauche sponsorisé par un gouvernement de gauche n’a plus la liberté de critiquer, et s’il critique c’est un goujat qui n’a pas la reconnaissance du ventre. Bien sûr les théâtres subventionnés montent des spectacles hostiles au pouvoir mais un journal n’a rien voir avec du théâtre.
Ce que je dis pour la gauche est valable aussi à droite.
Dans le camp opposé on ne tire pas à boulets rouges sur son patron marchand d’armes actuellement sous les feux de la justice.

Revenons à Libération. Dans les années 1970, c’était un laboratoire grandiose, un vent d’air frais. Rappelons que nous étions sous la domination de la droite.
Au cours de la présidence F. Mitterrand dans les années 1980, Libération a atteint son meilleur niveau: les pages culturelles étaient superbes avec de magnifiques plumes: Daney, Waintrop, Thibaudat…
J’étais moins sensible aux papiers qui usaient trop d’un langage branchouillard qui vieillit très vite.
Les faits divers étaient bien traités par Denis Robert.
Les sports aussi: Remy Fière. Beaucoup d’autres.
Il y avait une grande politique de la photographie sous l’impulsion de Christian Caujolle.
La page courrier créait chaque jour l’événement et puis tout à coup elle a été supprimée.
A partir de cette suppression qui m’a fait l’effet d’une censure je n’ai plus acheté le journal.
Au départ, Libé c’était un organe de presse mis à la disposition des lecteurs.
A mes yeux, Libé=Serge July, comme Tour Eiffel=Paris.
Les journaux comme le reste sont incarnés par une forte personnalité.
Serge July n’avait peut-être pas que des qualités mais sa direction, Libération avait du caractère.
Maintenant Libé c’est qui ?
Jadis Le quotidien de Paris c’était Philippe Tesson.
Libération n’a pas su se renouveler.
Les noms historiques servaient le journal et ne s’en servaient pas.
Libé fut une grande école de journalisme. Au fil du temps, des signatures moins talentueuses étaient surtout fortes pour les effets de manche.
Dans les années 1970, Libération incarné la contestation.
Dans les années 1980, un grand goût culturel.
En 2014, l’identité est floue. Pour les Bobos ?
Désormais, lire Le Parisien n’est plus ringard.
On ne sait pas si ce journal est de gauche ou de droite.
L’actualité est traitée dans des formats lisibles. C’est bien ventilé.
Le Parisien est populaire dans le meilleur sens du mot.
Etonnamment, Le Parisien traîne encore l’image du béret avec la baguette et le litron de vinasse.
A l’ère internet Libération n’a pas su se situer entre Le Monde et Le Parisien.
J’aime lire des humeurs mais pas qu’on me disent: si tu ne penses pas comme toi tu n’es qu’un pauvre type.

(1)http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2014/02/13/liberation-six-jours-de-crise-et-une-demission_4365938_3236.html

Monsieur Renaud Lavillenie dans le top ten des champions cultissimes (Cerdan, Anquetil, Mimoun, Perec, Killy, Prost, Zidane, Manaudou, Loeb...)

Le Français Renaud Lavillenie a battu le record du monde de saut à la perche en salle franchissant 6,16 m dès son premier essai, samedi 15 février à Donetsk (Ukraine). L’Ukrainien Sergueï Bubka, considéré comme le plus grand perchiste de tous les temps, en était le détenteur depuis 21 ans, avec 6,15 m.

Renaud Lavillenie s’est blessé à un pied à la réception d’un autre saut tenté à 6,21 m. Il a été soigné dans un hôpital de Donetsk et se déplace avec des béquilles. Le Français devrait être forfait pour les Championnats du monde en salle d’athlétisme, en mars, à Sopot (Pologne).

Mon top ten des plus grands sportifs français:

Marcel Cerdan, boxe
Jacques Anquetil, vélo
Renaud Lavillenie, athlétisme
Jean-Claude Killy, ski
Alain Prost, F1
Marie-José Perec, athlétisme
Zinedine Zidane, football
Laure Manaudou, natation (1)
Sébastien Loeb, auto rallye
Alain Mimoun, athlétisme

Champion sortant: Christian d’Oriola, escrime. Pour faire entrer dans le top ten, j’ai dû en exclure d’Oriala.
Je tiens compte du palmarès, de la discipline, de la carrière et du comportement général. Et l’impact sur le public. On remarque la présence d’aucun tennisman (Noah n’a gagné qu’un tournoi du grand chelem, c’est trop peu), d’aucun rugbyman (ce sport est confidentiel). Pas de judoka non plus. Grande présence de l’athlétisme. Deux dames dans le top ten. Je n’en vois pas d’autres. Ici, nous sommes dans l’excellence de l’excellence. Zidane n’est pas meilleur que Platini mais Zidane a marqué deux buts en finale de la Coupe du monde 1998. Platini en a marqué 9 à l’Euro 1984 mais ce n’était qu’un Euro, si j’ose dire, ô combien important puisque c’est le premier trophée international des Blues. “Toi tu sais choisir tes matchs” a dit Laurent Blanc à Zidane. C’est la marque des très grands. Je le redis: Platini fut un géant mais il lui manque le titre suprême. Nota bene: les handballeurs Nikola Karabatić et Thierry Omeyer sont au seuil du podium du top ten. Le handball n’est pas un sport universel: il a été internationalisé par le régime nazi, et en France sa pratique est devenue officielle sous le régime de Vichy. Ce n’est pas pour ces deux faits réels que j’écarte le handball du top ten.

Renaud Lavillenie est né le 18 septembre 1986 à Barbezieux-Saint-Hilaire (Charente)

Palmarès international

2009 Champion d’Europe en salle Turin 1er 5,81 m
Champion d’Europe par équipes Leiria 1er 6,01 m
Championnats du monde Berlin 3e 5,80 m

2010 Champion d’Europe par équipes Bergen 1er 5,70 m
Champion d’Europe Barcelone 1er 5,85 m
Ligue de diamant 1er
Coupe continentale Split 2e 5,90 m

2011 Champion d’Europe en salle Paris 1er 6,03 m
Championnats du monde Daegu 3e 5,85 m
Ligue de diamant 1er

2012 Champion du monde en salle Istanbul 1er 5,95 m
Champion d’Europe Helsinki 1er 5,97 m
Médaille d’or Jeux olympiques Londres 1er 5,97 m
Ligue de diamant 1er

2013 Champion d’Europe en salle Göteborg 1er 6,01 m
Champion d’Europe par équipes Gateshead 1er 5,77 m
Championnats du monde Moscou 2e 5,89 m
Ligue de diamant 1er

(1) Déclassée suite à l’épisode de Disneyland France, en décembre 2014.

L’hommage d’une légende à une autre légende

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

Février 2014
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28    

powered by b2evolution free blog software