Archives pour: Février 2014, 13

Pour rassurer les fans, le staff financier de MU promet une enveloppe de 243 M€ pour reformer une équipe à Man United

13.02.14 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS

La Belle au bois dormant d’Old Trafford est endormie. Qui la réveillera ?

Et si Sir Ferguson avait pris la poudre d’escampette car il avait anticipé la catastrophe industrielle ?
C’est possible.
En 2014, seuls deux joueurs répondent présents: De Gea et Januzaj.
Et aussi van Persie et Rooney quand ils jouent.
Les autres joueurs ne répondent pas présents, sans parler des blessés.

Les vieillissants: Evra, Ferdinand, Vidic, Carrick…

Les décevants: Smalling, Cleverley, Young, Nani, Fellaini…

Les joueurs méconnaissables: Rafael, Valencia

Les écartés par Moyes: Kagawa, Giggs, Chicharito…

Les joueurs à éclipse: Evans, Welbeck, Jones…

Alors on agite les billets de banque… mais pour faire venir qui ?

On ne trouve pas un Paul Scholes juste d’un coup de baguette magique.

Chelsea, Man City et Liverpool, sont aussi de belles destinations.

Man United a perdu le monopole de la confiance en acier trempé.

Avant de regagner le championnat après le titre de 1967, avec Best et Charlton, il a fallu attendre l’arrivée de Cantona qui a offert le titre 1993 aux fans. Entre les deux sacres, 26 ans d’attente.

Où est le Cantona de Moyes ?

MU a besoin de joueurs a fort tempérament. Le bon côté de ce club c’est qu’il relance Darren Fletcher qui revient après une très grave maladie. Rien que pour ça, il faut s’armer de patience pour revoir le MU flamboyant. C’est la manière de jouer qui compte et en ce moment, MU a perdu son identité. L’équipe court après son passé au lieu d’aller vers l’avenir.

243 M€ c’est beaucoup d’argent. Le tout est de trouver des joueurs en mesure de porter le lourd maillot du club.

La Batarde, de Violette Leduc (L’Imaginaire/ Gallimard)

13.02.14 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRANDE DAME

« La réussite dépend souvent d’un coup de chance », écrit Simone de Beauvoir à propos de Violette Leduc qui n’en a jamais eu, de la chance.
Elle est née dans un milieu défavorisé- comme l’on dit- avec vue sur la maladie et la solitude. Des vues imprenables.
« Ma laideur m’isolera jusqu’à ma mort » a dit d’elle-même Violette Leduc.
Peut-on être plus lucide et surtout plus implacable avec soi-même.
Elle ne se faisait aucun cadeau.
No future avant la mode commerciale Punk.
Son rapport à sa mère était névrotique.
Quand sa mère aima un homme, la fille s’est sentie abandonnée.
Ecorchée vive, Violette Leduc est très attachante.
Le public trop facilement attiré par les vedettes de l’édition est passée à côté de Leduc sans la voir.
Le Castor (Simone de Beauvoir) savait que Leduc avait énormément de talent.
Souffrir ? Tout le monde souffre, mais cela ne donne pas forcément du talent.
Insistons : Leduc en avait beaucoup du talent.
On n’écrit pas comme elle par enchantement. Il faut le don, du travail et la maîtrise de son moyen d’expression. Dans La Bâtarde, on rencontre son ami, le maléfique Maurice Sachs qui mériterait qu’on s’attarde sur lui dans un long métrage. Quelle vie ! Un rebelle totalement cynique, désespéré.
Sachs incita Leduc à écrire. C’est la plus belle action de sa vie.

-La Batarde
de Violette Leduc. Préface de Simone de Beauvoir. L’Imaginaire/ Gallimard, 489 p.

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

Février 2014
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28    

powered by b2evolution free blog software