Archives pour: Février 2014, 05

BUTINS, d'Olivier Houbert (La Part Commune)

05.02.14 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Ce livre est un chant d’amour à la littérature.
« La poésie est parole de blessure » écrit Olivier Houbert, à découvir si vous ne l’avez jamais lu.
Butins ? Il s’agit de l’or du temps de l’auteur a tiré de toutes ses lectures.
Le lecteur Houbert rend hommage aux écrivains qu’il aime : Hardellet, Perros, Blanchot, Leiris, Joubert, Jabès mais aussi à Bloy, Bachelard, Thoreau, Celan… Rien que des gens très fréquentables. Et puis aussi, Artaud, Louis-René des Forêts, Joë Bousquet, Bernard Noël, François Augiéras… Olivier Houbert a souvent consacré d’excellents articles à ses écrivains de chevet dans la NRF.
Voilà une bien belle liste de pères spirituels, de frères inventés, d’amis de papiers et de mots, d’émotions toujours vives.
« J’ai soif de retrait, d’apaisement et de lumière. » Beau programme.
Houbert marche la nuque raide comme les rebelles fiers de leurs convictions.
Houbert est un authentique écrivain qui ne mâche pas ses mots.
Il a un univers bien trempé et il sait le faire partager car il trempe sa plume dans l’encre de la sincérité. C’est le moins que l’on puisse écrire à son sujet.
L’écrivain n’est pas écrivaillon du dimanche et encore moins un auteur médiatique qui passe son temps auprès des animateurs télé quand jadis on voulait connaître Jacques Copeau ou André Gide.
Si vous aimez la littérature vous devez absolument lire ce livre qui est d’une rare élégance à tous les sens du terme.
L’essayiste et critique Houbert remet dans la lumière Sadegh Hedayat, écrivain même pas au purgatoire tellement il est outrageusement oublié. Hedayat est un grand écorché de la vie qu’il faut lire.
Houbert, un mot à retenir. Une œuvre à lire.

-Butins
D’Olivier Houbert
La Part Commune, 200 p., 16 €

Hommage au jazman Ady Rosner. Le trompettiste de Staline, de Patrick Anidjar (Plon)

05.02.14 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT

Eddie Rosner(1910-1976, appelé aussi Ady Rosner, Eddi Rozner) fut le plus grand jazzman soviétique, ayant connu la gloire et les faveurs du régime avant d’être envoyé au goulag.

Le livre s’ouvre sur le visage défiguré d’Al Pacino soudain réduit à une bouche d’ombre juste après l’assassinat sous ses yeux de sa fille. « Cri étouffé.» Ces images du Parrain marquent à vie celui qui les as vues. De Montmartre à New York, on suit le trompettiste Issy Grynberg encouragé par Luis Armstrong, son mentor. Le musicien juif d’Odessa va être choisi par Staline pour vulgariser le jazz en union soviétique. En fait, c’est un piège pour le goulag ! Un jour, un dénommé Linhardt apprend qu’il est le fils d’Izzy et d’Elsa, une ex danseuse du Bolchoï. Izzy presque comme Dizzy Gillespie… Linhardt comprend qu’il a été adopté par un couple de communistes.
Patrick Anidjar démontre une virtuosité dans les descriptions qui sont chez beaucoup d’auteurs un passage obligé qu’ils ratent le plus souvent tant c’est conventionnel. Ici c’est plein de vie. Au début du livre, là où on lit souvent la mise en garde que tout ce qui suit est dû au hasard, l’auteur nous signale qu’il s’est inspiré de la vie de trompettiste Ady Rosner. Après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, Staline estime que le jazz est « un instrument de la propagande occidentale » qui veut ruiner le communisme. Il fait interner les opposants à sa politique totalitaire quand il ne les fait pas tuer. Ses victimes ? « Des traitres potentiels ». Ben voyons ! Cela ne l’empêchait pas de se faire projeter le soir des films américains, des polars de préférence. Hitler, lui, raffolait du Dictateur de Chaplin. On peut être sanguinaire et cinéphile ! Patrick Anidjar a écrit un roman long courrier qui nous fait bien voyager.

-Le trompettiste de Staline
de Patrick Anidjar. Plon, 413 p., 17, 90 €

Zlatan Ibrahimovic propulse le PSG en finale de la Coupe de la Ligue 2014

05.02.14 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR

Dimanche 9 février 2014, 21 h, aura lieu Monaco (2e) contre Paris (1er). J’attends ce match comme une grande affiche anglaise, espagnole, allemande ou italienne. Monaco-PSG c’est plus important que le faux clasico OM-PSG qui est un truc de presse. Le premier qui joue chez le second, voilà une vraie belle affiche.

Mardi 4 février 2014
Demi-finale de la Coupe de la Ligue
Nantes 1 - 2 Paris Saint-Germain
But pour les Canaris: Veigneau (81e)
Buts pour le PSG: Ibrahimovic (5e, 90e)

Zlatan Ibrahimovic n’est pas un imposteur. A son arrivée, les médias n’ont parlé que de son salaire.
Beaucoup de joueurs dits stars ne le sont que dans les médias. Il aurait pu se reposer sur ses lauriers, vivre sur sa renommée conquise dans plusieurs autres grands clubs. C’était sans compter sur sa passion, sa compétence, son talent, sa classe, sa conscience professionnelle. Depuis Raï, on n’avait pas vu un joueur aussi fantastique à Paris. L’homme est fier, pas orgueilleux.
Les fausses vedettes il faut les voir jouer dix fois pour qu’ils soient dans un grand jour.
Ibrahimovic n’est pas un marchand de slips comme Beckham.
Ibrahimovic, lui, assure à chaque fois. Il joue quasiment tous les matchs, ce qui suppose un grand sérieux en dehors du terrain, afin de se maintenir en bonne condition physique.
Lors de la remise du Ballon d’Or 2013 au “Commandant” Cristiano Ronaldo, on a osé classer Ibrahimovic après Ribéry. Le football du français n’est qu’une ombre à côte de celui d’Ibrahimovic. Le talent du Français c’est le Bayern Munich. Au plan classe pure, le Suédois à cent Ribéry dans chaque doigt de pied. Dire que d’aucuns- et des gens importants dans le football- ont osé dire que Ribéry se vengera en faisant gagner le Coupe du monde 2014 à la France. Mieux vaut être sourd que d’entendre de tels propos incongrus. Ribéry a mendié pendant des mois le trophée que le Suédois n’a jamais demandé, de surcroît Ibrahimovic a déclaré que Messi et Ronaldo lui étaient supérieurs, c’est dire la lucidité du compétiteur. Vous remarquerez qu’il n’a pas cité Ribéry.
A Nantes, Ibrahimovic a une fois de plus régalé la galerie et tué le match.
Il n’a fallu que cinq minutes pour qu’il n’ouvre le score sur un dégagement raté du gardien local Rémy Riou. Héritant du ballon, le Suédois le renvoya, sans contrôle, sur le goal lobé comme un débutant, dérisoire Canaris K.O. dans sa cage. “Ibra” a réalisé ce nouvel exploit, des 30 m ! C’est facile le football quand on s’appelle Zlatan Ibrahimovic. Pour marquer un tel but de si loin, faut vraiment être un as.
En fin de match, il s’est intercalé au milieu de la défense nantaise pour recevoir un impeccable centre de Lucas. D’une tête placée en force, le buteur du PSG marqua le but décisif, bernant son garde du corps Oswaldo Vizcacarrondo. Le doublé d’Ibrahimovic empêcha Nantes d’obtenir une prolongation. PSG retrouvera le Stade de France, pour la première fois sous l’ère Qatar, et jouera le 19 avril prochain sa cinquième finale de Coupe de la Ligue, contre Lyon vainqueur de Troyes.

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

Février 2014
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28    

powered by b2evolution free blog software