Archives pour: Février 2014, 02

Pourquoi la nuit des César au Fouquet's ne déclenche-t-elle pas la colère médiatique comme lors de la venue de Nicolas Sarkozy ?

Vous vous souvenez du foin autour de la soirée de victoire électorale de Nicolas Sarkozy au Fouquet’s.
J’ai toujours été hostile à ces attaques grotesques contre celui qui venait d’être élu démocratiquement à la présidence de la république.
En fait, les opposants au président élu cherchaient une nouvelle affaire bijoux-offerts-à-VGE-par-Bokassa.
Le vacarme autour de cette soirée au Fouquet’s ne fut qu’une manipulation médiatique de plus.
Comme le fut le silence autour de la fille de F. Mitterrand.
Si on disait: halte-là! vous vous offusquez pour rien… on vous taxez de sarkozyste aveuglé.
Alors je répondais: tous les acteurs sont des sarkozystes puiqu’ils vont tous au Fouquet’s…
Comment peut-on à la fois fermer les yeux sur la nuit des César au Fouquet’s et massacrer Nicolas Sarkozy ?
Le dégoût est sélectif chez les manipulateurs qui ont le rejet à la tête du client.
Certains ont le droit de faire des choses qui restent interdites à d’autres.
Quand Sarkozy va au Fouquet’s c’est le symbole des cochons de riches. Quand les acteurs y vont cela fait rêver, c’est Hollywood en France.
Lors de la cérémonie des César on voit des acteurs, des actrices, des cinéastes, des vedettes de la télé qui se prennent pour des actrices et des actrices qui ne sont en fait que des vedettes de la télé. Il n’y a pas un Raimu là-dedans. Pas une seule Gena Rowlands. N’est pas Jean Gabin qui veut. Il ne suffit pas de présenter la météo pour devenir l’égale d’Anna Magnani. Rien que des produits commerciaux, à 90 %. Tout ce monde parade au Fouquet’s sous les caméras, sans que cela ne fasse naître la moindre critique.
Je vous dis ça car je viens de voir l’annonce de la prochaine cérémonie des Césars qui s’est déroulée bien sûr… aux Fouquet’s. Aucun journaliste n’a crié au scandale.
Les médias attendent même que la nouvelle favorite de l’actuel locataire dit socialiste de l’Elysée soit présente au Fouquet’s lors de la prochaine soirée des César.
La presse serait aux anges si les deux tourtereaux de la nouvelle gauche caviar pouvaient être réunis au Fouquet’s.
Comment dit-on déjà ? “Elections pièges à cons!”
En France, on ne peut plus être libre: faut être soit de gauche, doit de droite.

Eloge du dégoût, de Bernard Morlino (Editions du Rocher)

Régulièrement je remonte à la surface du blog ce post hélas! toujours actuel. Je m’adresse un satisfecit car il s’agit de ma modeste contribution au combat contre les imposteurs qui se servent des médias pour nous raconter n’importe quoi. En gros, tout me dégoûte, sauf le talent. Peut-on en finir avec la République bananière ?

Vu l’actualité de la politique intérieure en France, je republie un extrait de mon livre Eloge du dégoût (2012, Editions du Rocher) Le passage ci-dessous provient du chapitre: “Les politichiens dégradent l’action politique” (p.83-p.96)

-"Les peuplades éloignées étaient beaucoup plus artistes que nous. Nos lointains prédécesseurs avaient le sens des volumes. Face aux masques et autres statuettes anonymes, leur âme nous toise. Nous sommes incapables de tirer autant d’un bout de bois ramassé dans les forêts. On marche sur les asperges sauvages et nous ne ramassons plus les figues gorgées de sucre et de soleil, aplaties par les pneus des voitures indifférentes. On prétend tout savoir mais nous ne sommes pas en mesure de donner le nom des habitants de Los Angeles, de Washington et de Chicago.
Cela rassure de signer des autographes. Douce impression d’exister. Le plus connu d’entre nous n’est plus rien dès qu’il voyage. Certains people vont jusqu’à dire : « L’été je pars à l’étranger dans des endroits où personne ne me reconnaît ». C’est le comble du chic : une cure d’anonymat ! A Paris, ils sont pourtant prêts à tuer père et mère pour se faire une place à la devanture des kiosques à journaux. Les plus cyniques usent de leur gloriole pour passer avant tout le monde devant des distributeurs de billets, au seuil des banques sur les Champs Elysées. Les badauds sont contents de voir de près celui qu’ils voient chez eux quand ils sont en train de se curer le nez.
La pensée régnante du texto nous impose une société qui ne pense pas plus loin que les menus des fast-foods. On s’écrit en charabia. On pense en onomatopées. On ouvre un blog dans le désert. On téléphone aux radios par raconter qu’on a trompé sa femme avec le livreur de sushis… On interroge Madame Michu pour savoir si le budget du ministre de la défense lui convient. On fait croire à chaque auditeur qu’il est journaliste. Les radios sont devenues des vide-ordures.
D’ici peu, les présidents de la république feront leurs allocutions télévisées entourés de clodettes. Un ancien président des Etats-Unis se fait payer une fortune à chaque conférence pour ne rien dire de nouveau sur le conflit israélo-palestinien. En Italie, un président du conseil a atteint un degré de cynisme rarement atteint en démocratie.
Les politichiens ne cessent pas de dire que l’ennemi est à l’intérieur du pays. En 1939, il est venu d’Allemagne. Dans les années 2000, des chasseurs de bulletins de vote désignent les Noirs et les Arabes. Les Français ne s’aiment plus. Sous la présidence Mitterrand, le diable s’appelait FN. Depuis la mort de celui qui en l’a fait proliférer, par tactique électorale, le FN a été convié au second tour dans la bataille pour l’Elysée. On nous prédit que ce parti peut accéder à la fonction suprême. De Gaulle nous faisait prendre le dictionnaire pour voir les définitions de «Chienlit» et de «Volapuk» alors que son homologue de 2007-2012 a traité de « pauv’con» un électeur qui ne l’a pas élu.
Au petit matin, on voit des passants avec de gros casques sur les oreilles. Il ressemble à des techniciens d’une régie de radio et à des astronautes. Avec en plus les lacets défaits et le froc qui laisse apparaître leurs fesses. A quand la télévision walkman ? Moderniser ne veut pas dire liquider le passé. A part les progrès de la médecine, tout ou presque se dégrade. Mes grands-parents étaient piétons. Mes parents, automobilistes. Je voyage en TGV. Nos enfants ou petits-enfants sont-ils condamnés à l’avion supersonique ou doit-on revenir au véhicule hippomobile ?
Pierre Bérégovoy s’est suicidé. Depuis la mort de l’ancien Premier ministre, la politique a perdu de son prestige. Il a mis fin à ses jours pour marquer son désaccord avec les pratiques actuelles. Il était de l’ancienne école. Tout devait se mériter. François Mitterrand avait été séduit par le parcours de cet homme différent des bardés de diplômes. Monsieur Bérégovoy n’a jamais porté de col Mao. Sa séance photo, très John Kennedy, avec ses petits enfants sous son bureau lui posa un problème de conscience. Il n’accepta que pour faire plus dans le coup. Cette façon putassière de séduire le révulsa.”

-Eloge du dégoût
de Bernard Morlino
2012, Editions du Rocher

[Post dédié à Jean Moulin]

Avec Moyes, Man United est un club poissard

02.02.14 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS

Stoke 2- 1 Manchester United
Buts pour Stoke: Adam (38e,52e)
But pour les visiteurs: Van Persie (47e)

Je me suis amusé à regarder MU. Oui amusé. Cela fait maintenant longtemps que je n’attends plus rien de MU.
Le bon temps est fini. J’en ai bien profité pendant disons 25 ans et plus sûrement depuis 1993.
Maintenant, je regarde MU en attendant les manifestations de la malchance.
Je n’ai pas été déçu.
1/ L’ouverture du score par Stoke est intervenue parce que Carrick a dévié un coup franc dans la cage de son gardien pris à contre pied.
2/ Deux blessés dans le match: Evans et Jones.
3/ Rooney frappe un coup franc magistral que le gardien touche. Le montant renvoie le ballon à l’extérieur de la cage.
4/ Un bon ballon de but égalisateur revient en contre sur Cleverley qui hélas ! a les pieds carrés.

5/ Après 90 mn de jeu, l’arbitre donne 7 mn de Fergie time qui deviennent 7 mn de n’importe quoi.
J’en passe et des pires.
Van Persie a mis un superbe but, pour rien.
Mata a fait son possible avec une passe décisive lors de ce match.
Il doit se demander ce qu’il est venu faire dans cette galère.
MU n’est plus MU parce que Moyes n’est pas Sir Ferguson.
Mark Hughes, le coach de MU est un ancien Red Devil. Hughes incarne davantage MU que Moyes, pièce rapportée d’Everton.
Lors de Stoke-MU j’étais plus pour Hughes que pour Moyes !
Moyes n’inspire aucune autorité. On le voit entourer de Giggs et Phil Neville. Vision tragique. Qui fait quoi?
Moyes est-il si nul qu’il a besoin de tuteurs ?
Le football c’est un coach et ses assistants. Et non pas des assistants avec un coach.
MU ne pèse plus lourd. Même Rooney est méconnaissable. On voit bien qu’il s’emmerde sur le terrain.
Avec Moyes, MU a pris 5 ans ferme. Cela va être long.
Lors du prochain Arsenal-MU, j’espère que les Gunners vont étriller MU.
Autant donner 3 points à Wenger. MU ne mérite pas d’aller en C1 2015.
Avant d’être un fan de MU, c’est le football que j’aime.
Depuis le départ de Sir Ferguson, MU joue un football imbécile. Un football de peureux. Un football aussi intelligent qu’une pierre dans un champ abandonné.
Pour gagner le championnat, il faut vaincre contre les morts de faim. On a vu que MU ne savait plus le faire.

Manchester United: De Gea/ Jones (Welbeck 43e), Smalling, Evans (Rafael 10e), Evra ©/ Carrick, Cleverley/ Young, Rooney, Mata/ van Persie (Chicharito 78e)

Sur le banc: Lindegaard, Valencia, Fletcher, Januzaj

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

Février 2014
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28    

powered by b2evolution free blog software