Archives pour: Novembre 2013, 17

Evénement: Jack London, photographe, Jeanne Campbell Reesman, Sara S. Hodson et Philip Adam (Phébus)

17.11.13 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME

Dire qu’il s’agit d’un splendide album est un pléonasme tant la beauté de l’ensemble saute aux yeux dès que l’on aperçoit le volume sans même l’avoir ouvert. L’écrivain est un pionnier à tous les sens du terme. Ce fut un socialiste viscéral. A son époque cela voulait dire quelque chose. On était loin de la dégradation de ce terme si important qui n’est plus qu’un tremplin pour médiocres. London allait près de ceux qui souffraient et non pas sous les ors du pouvoir. Pas la peine d’accéder aux hautes taches d’un pays si c’est pour le rabaisser plus que ses rivaux ne l’ont fait auparavant. London heureusement était un artiste.
L’écrivain a un Kodamatic autour du coup avec lequel il immortalise des soldats japonais, des mendiants à Séoul et des Marquisiens à Taiohae. Il est toujours en liaison directe avec les gens qu’il photographie. Il ne vole pas, mais célèbre dans un instant de partage.
Une première édition de cet ouvrage a été vendue à 7 500 exemplaires en 2011. C’est dire que les photos de l’auteur du romancier et journaliste sont plus que de simples documents. Derrière l’objectif, il y a avait un homme avec un troisième œil qui savait voir plus loin que la simple apparence des choses et des êtres.
Il était particulièrement doué pour les portraits. Quant aux autoportraits ils sont si simples qu’on a toujours l’impression qu’ils viennent d’être pris à l’instant.
Simplicité vestimentaire, modernité du look d’aventurier moderne loin de la panoplie du bobo qui se la joue Tintin dans la Vie arrondissement. Sur toutes les photographies, Jack London a le regard franc. A coup sûr pas celui d’un comédien dans la séduction.

-Jack London, photographe
De Jeanne Campbell Reesman, Sara S. Hodson et Philip Adam
Traduit de l’américain par Joseph Antoine
Phébus, 227 p., 29 €

La France de Deschamps au bord de l'accident industriel ou de l'exploit...

17.11.13 | par morlino | Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, ANTI-FOOTBALL

Si les Français encaissent un but d’entrée de jeu contre l’Ukraine au match retour, ils devront subir le supplice de jouer sous les huées de 80 000 personnes du SDF. Si les Bleus marquent vite un but, ils pourraient rejoindre les grands matchs de la génération Platini et de celle de Zidane. Soit beaucoup de joueurs vont quitter pour toujours les Bleus, soit leur aventure va se poursuivre au Brésil. Les grands joueurs se subliment dans les grandes occasions: merci à Platini, à Tigana -voir ci-dessous la vidéo de France-Portugal à l’Euro 1984- à Thuram, à Zidane, à Trezeguet… En 2013, les médias ne cessent pas de monter au sommet Ribéry mais à part tomber parterre, il a fait quoi contre l’Ukraine au match aller ? Si C.Ronaldo est aussi marqué de près cela ne l’empêche pas, lui, de s’exprimer.

Descriptif de la France après sa déroute en Ukraine:

Force collective: inexistante
Impact physique: proche du zéro à part Pogba
Lecture de jeu: aucune
Animation: abonnée absente
Capacité à défendre: peur au ventre
Intelligence tactique: plus bas que le néant
Complémentarité: pas au programme

La pression était trop forte pour les joueurs français qui n’ont pas supporté de devoir gagner pour que l’économie liée au football tourne à plein régime: écrans publicitaires, ventes de maillots, de voyages, de télés, de pizzas, de je ne sais quoi !
Que font les Bleus en cette vielle du match retour après la déroute en Ukraine ?
Ils jouent à des jeux vidéos ? Ils téléphonent ?
La défaite au match aller ne doit pas beaucoup les empêcher de dormir.
Si Evra tire son épingle du jeu à Man United c’est parce qu’il joue avec des joueurs extraordinaires.
Dès qu’il est en EDF on dirait un joueur d’Arsenal.
Parlons-en des Gunners: Nasri (souvent sur le banc à Man City) et Koscielny représentent bien mal le club de Londres, à l’inverse de van Persie (titulaire à Man United). Comme quoi un coach travaille mieux avec des joueurs de grande qualité. Arsène Wenger n’était pas au micro de TF1 en Ukraine. Cela lui a évité de voir ses Wenger Babes couler à pic.
Il ne faut jamais parler avant un match pour se vanter: Evra a réglé ses comptes avant Ukraine-France (2-0) et Ribéry a dit qu’il était au sommet:

Le Ballon dort est au sommet de la suffisance, ça c’est certain.
Pour l’instant on n’a rien vu en Ukraine alors que Ronaldo a marqué un nouveau but contre la Suède. Le Portugais a dix classes au-dessus du Français.
Les Français - le gros du public- sont amusants: ils ne s’intéressent au football que pour les matchs des Bleus.
Le football c’est toute l’année et partout.
Ce sport est la vie même. Hélas! les Bleus d’aujourd’hui sont plutôt des morts-vivants. Il n’y a aucun leader technique. On ne voit que des gens sans spiritualité. Quand on voit C. Ronaldo porter le maillot du Portugal il va au combat de toutes ses forces. Il est vrai que CR7 est un vrai champion.
Les tricolores - avec une minuscule- n’ont pas de grande personnalité. Il suffit de les entendre parler. Je ne leur demande pas d’être cultivé, mais simplement intelligent. Leur football est d’une insondable pauvreté intellectuelle. Je ne lis jamais une seule interview d’eux. Quand L’Equipe titre sur Ribéry L’Equipe se fait harakiri.
Même au temps de Kopa, Platini et Zidane, les matchs à l’extérieur des Bleus n’ont jamais été une partie de plaisir.
Les Français avaient peur du Portugal mais pas de l’Ukraine…
La génération actuelle a bénéficié des prouesses de leurs devanciers de la période 1998-2006, mais des ânes n’ont jamais gagné le Grand Prix d’Amérique.
Depuis le départ de Zidane, la France n’avance plus.
Les médias sont bien plus gentils avec Blanc et Deschamps qu’avec Domenech.

Bilan de la France après la défaite 2-0 en Ukraine ligne par ligne:

Le bloc défensif a explosé en plein vol. Aucune cohésion. Lloris revenait de blessure. Debuchy essayait de se relancer. Koscielny n’a pas le niveau international. Abidal est en fin de carrière. Et Evra joue contre la presse.

Lloris/
Debuchy
Koscielny
Abidal
Evra/

Le milieu défensif manquait de soldats du type Vieira, Makelele, Petit. Seul Pogba a répondu présent. Matuidi a flanché sous les coups des adversaires

Pogba
Matuidi/

Les joueurs du secteur offensif ont touché le fond. Rémy ne fut qu’une ombre et Giroud n’a que de la bonne volonté à présenter. Ribéry? Sans ses dix partenaires du Bayern Munich l’ailier perd 80% de son rendement. Deschamps a donné les clefs de la maison bleue à Nasri qui se prend pour un 10 de la dimension de Platini ou Zidane. L’ancien intermittent du spectacle d’Arsenal n’est qu’une doublure lumière à Man City. Il ralentit le jeu de manière systématique.

Milieux offensifs
Ribéry
Nasri

Attaquants
Rémy
Giroud

Sélectionneur: Deschamps est sur le siège éjectable. Dans le groupe de l’Espagne, il était logique qu’il joue les barrages. En Ukraine, il a eu tort de faire confiance à des joueurs qui ne savent pas aborder les grands rendez-vous car en club ils se reposent sur des équipes très collectives. Mieux vaut un bon soldat de L1 qu’une fausse vedette internationale.

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

Novembre 2013
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

powered by b2evolution free blog software