Archives pour: Septembre 2013, 23

King CR7 Ronaldo dans le top 5 des meilleurs buteurs du Real Madrid en compagnie des géants du club

23.09.13 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

Le retour de Ronaldo à Old Trafford où il est toujours aimé. Orphelin de père, le Portugais a été hyper bien coaché par Sir Ferguson qui demeure son père spirituel.

Gareth Bale n’est qu’un enfant gâté à côté de Ronaldo.
Et ne parlons pas de Benzema, hué par les Socios. Contre Getafe (4-1), l’avant-centre tricolore a vendangé ce qu’il a voulu. Seul devant la cage, il a mis deux fois le ballon hors cadre… Maladresse inadmissible quand on joue au Real.
L’avant-dernier week-end de septembre 2013, Cristiano Ronaldo, lui, a brillé une nouvelle fois dans le même match qui a vu sombrer le Français.
Et pan! un nouveau doublé pour l’ex Red Devil… Son second but fut marquer du talon orienté de manière divine. Quelle belle inspiration ! Quel timing de folie ! La fameuse fantaisie calculée.
Parfois, un ex international français recyclé consultant se permet de juger le Portugais. (Non ce n’est pas lui, c’est l’autre !)C’est comme si un mulet se comparait à un pur-sang.
Le Portugais vient de se hisser dans le top 5 des meilleurs buteurs du club merengue devant Hugo Sanchez (208 buts).

Classement du TOP 5 des meilleurs buteurs du Real Madrid:

Raul : 323 buts
Di Stefano : 307 buts
Santillana : 290 buts
Puskas : 242 buts
Cristiano Ronaldo: 209 buts (en 205 matches !)

Quatre saisons et six matches ont suffi au Ballon d’Or 2008 (à Man United) pour dépasser les 200 buts, avec une moyenne d’une cinquantaine de buts par an.
Elégant, jeune, intelligent, courageux, talentueux, volontaire, sensible, riche, bel athlète, CR7 est le joueur le plus jalousé de la terre.
Ceux qui n’ont rien de ce qu’il a le traînent dans la boue depuis des lustres.
Les ratés du bonheur rêvent de le voir à terre et lui pense football 24 h sur 24.
Pour atteindre le niveau de CR7 et y rester il faut une concentration de chaque instant.
C. Ronaldo n’a jamais été un joueur de magazines comme D. Beckham.
Messi c’est le petit frère qu’on voudrait avoir. Ronaldo, lui, c’est le mec qui se lève toutes les gonzesses qu’on mate, d’où la haine de ses détracteurs qui trembleraient s’ils étaient en face de lui pour lui demander de signer une photo !

Le 22 septembre 2013, la L1 n'avait rien à envier à la Premier League dans ce grand week-end de football

23.09.13 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

L’adieu émouvant de Sakho. On sent très bien qu’il aurait voulu rester au PSG et qu’il souhaite y revenir. Liverpool n’était pas son rêve d’enfance. Une chose est certaine. Sakho aime Paris. Il vient de nous en donner la preuve, avec sa petite fille dans les bras, bouclier de son chagrin professionnelle.

J’ai regardé trois matchs… et j’ai trouvé tout à coup le football de la L1 bien supérieur à celui de la Premier League.

-Man City 4-1 Man United

Match totalement déséquilibré entre des locaux bien complémentaires au milieu de terrain et des visiteurs dégarnis au milieu. Le recrutement de Fellaini n’apporte rien. Il erre sur le terrain, redonne le ballon qu’il reçoit, ne prend aucune initiative. Un zéro pointé sur toute la ligne. Ce garçon voit son arrivée comme un aboutissement alors qu’il s’agit d’un début. Est-il capable de quitter Everton pour MU, soit de délaisser un solex pour une F1? Pour l’instant dès qu’il touche le ballon, il fait peur… aux fans de MU. Hélas on a le Ozil que l’on mérite ! Arsènal… Wenger a touché le gros lot que MU n’a touché que la main de Fellaini pour lui dire bonjour. Cheveux longs, idées courtes ? Nasri a donné une leçon de football à United. Bravo ! Si le Citizen fait cela en EDF, il deviendra un héros national comme T. Parker.

-Nice 4-0 Valenciennes
Des esprits chagrins ont souligné que Nice avait bénéficié de deux erreurs d’arbitrages sur les premiers buts des Aiglons. Les mêmes ne disent pas un mot quand coach Paolo Di Canio se fait virer de Sunderland parce qu’entre autres il a perdu contre Arsenal suite au but valable refusé aux Black Cats face aux Gunners. Deux poids deux mesures. Bon! l’important c’est la grande réussite actuelle des Aiglons. Tous les feux sont au vert. Merci au staff de Nice. Il n’est jamais évident de changer de nid. On l’a vu avec Le Mans, Grenoble et surtout Arsenal qui n’a plus gagné un seul titre important depuis le nouveau stade des Gunners.

-PSG 1-1 Monaco
Très bon match. De grands joueurs des deux côtés. Bien plus équilibré que le derby mancunien où City avait une classe au-dessus.
Ibrahimovic est un régal à voir jouer. A la fois costaud et intelligent. Falcao aussi. Les deux joueurs, buteurs du soir, démontrent aussi un courage fantastique. Falcao a marqué de l’épaule, plongeant tête première, là où un Français n’aurait pas mis le pied.

Autres grands faits: la belle réussite de coach Rudi Garcia, leader invaincu en Série A avec la Roma, quatre victoires en quatre matchs! Naples est dans sa roue.
En Espagne, C. Ronaldo a encore marqué deux buts lors de la victoire du Real Madrid. Benzema lui a été sifflé par le public madrilène qui regrette Higuain parti faire les beaux jours de Napoli, vainqueur à San Siro contre l’AC Milan grâce au Franco-argentin. Il faut savoir que les deux as Ozil et Higuain ont été vendu pour pouvoir rembourser l’arrivée de Bale. Il fallait vendre deux très grands joueur…

KLB, journal de Buchenwald (1943-1945), de Jean Hoen (PUF)

23.09.13 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Grâce à la famille du matricule 20224 nous pouvons lire le témoignage de Jean Hoen (1884-1949), menuisier déjà blessé lors de la Première Guerre mondiale. Arrêté par la Gestapo le 1er mars 1943, il a été emprisonné à Marseille avant d’être transféré à Compiègne puis déporté à Buchenwald jusqu’au 9 avril 1945. Son récit de captivité est bien sûr un document très important. Pris sur le vif, son récit à la sincérité du vécu. Le résistant arrêté s’est mis à écrire dès son arrestation. On imagine l’ingénuité qu’il lui a fallu pour trouver du papier, de quoi écrire et cacher ses feuilles sorte de bouée de sauvetage.
Quand on l’arrête, il a 58 ans. On le conduit à Buchenwald dans un convoi où sont entassés près de 1000 hommes. Comme il est souffrant on le classe parmi les invalides. Sa rage de vivre va l’empêcher de périr dans le camp de la mort. KLB cela veut dire Konzentration Lager Buchenwald.
Le cahier photos résume toute l’horreur des camps. « Les plus valides tuaient les moins forts » ; « un cerveau humain ne peut pas comprendre le pourquoi » ; « ici les morts étaient encombrants comme les détritus ménagers » ; « les pauvres cadavres étaient tirés pas les pieds(…) j’ai vu et surtout entendu le bruit que faisait la tête de ces malheureux tombant sur les pavés et rebondissant » ; « les Blocks sont des foyers de tuberculose » ; « atteints presque tous de dysenterie » ; « je ne voyais que des mourants » ; « le Krematorium brûlait sans cesse »…
Le système interne faisait que les voyous commandaient les honnêtes gens. « Quel que soit le régime qui les gouverne, Empire, Royauté, République, Nazisme, l’Allemand restera toujours le Germain barbare, le Vandale, le Goth qui envahit depuis des siècles les pays limtrophes au sien et qui n’a toujours vécu que de rapines ; peuple envieux, orgueilleux et batailleur, faisant de la guerre sa principale industrie et dirigeant toutes ses forces pour opprimer ses voisins … » Ces lignes ont été écrites par un homme « d’origine lorraine » . Il sait de quoi il parle.
Ce livre n’est pas celui d’un écrivain mais l’on peut dire que ce qu’a vécu Jean Hoen l’a transformé écrivain car il était hyper sensible et savait noter ce qu’il voyait et vivait. Mieux vaut lire son livre que le énième ouvrage historique sur la période. Mieux qu’une caméra, son récit est un reportage capital. Monsieur Jean Hoen n’a suvécu que quatre ans aux crimes qu’il a vu commettre sous ses yeux sans ne rien pouvoir faire pour les empêcher. Ce livre est un hommage à toutes les victimes qui n’ont pas pu témoigner comme lui.

-KLB, journal de Buchenwald (1943-1945)
De Jean Hoen
Présentation d’Olivier Lalieu
PUF, 432 p., 23 €

Le réveil de la Belle au Bois Dormant (Nice) par le prince Claude Puel

23.09.13 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Le capitaine de Nice, Didier Digard, est un N°6 d’envergure internationale. Qu’attend D. Deschamps pour le sélectionner en EDF ?

Nice ne joue pas au Parc des Princes.
Nice n’est pas Monaco.
Pourtant, Nice poursuit son réveil grâce à Claude Puel.
Pour son inauguration Nice a réalisé le sans faute.
35 000 personnes dans le nouveau stade.
Victoire 4-0 contre Valenciennes.
Aucune arrogance des joueurs.
Bon comportement du public.
A la fin du match, les joueurs sont venus sur la pelouse avec leurs enfants, exactement comme en Angleterre.
C’est la première fois que je vois le stade de ma ville natale (Nice) agir comme celui de ma ville d’adoption Manchester (United).
J’attendais cela depuis 1960.
Et actuellement Nice a un meilleur entraîneur que MU, orphelin de Sir Ferguson.
Je n’échange pas Claude Puel contre David Moyes.
Contre City, qui a humilié MU (4-1), le coach de MU est allé parler aux arbitres rien que pour ne pas perdre la face devant les fans des Red Devils. Le costume de MU semble déjà trop grand pour Moyes.
A Nice, Puel est dans son élément. Il a réveille la Belle au Bois Dormant.
A l’heure qu’il est, Nice est beaucoup plus passionnant à suivre que MU qui stagne et s’étiole.

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

Septembre 2013
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

powered by b2evolution free blog software