Archives pour: Décembre 2012, 30

Stéphane Hessel. Portrait d'un rebelle heureux, de Manfred Flügge (Autrement)

30.12.12 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS, GRAND MONSIEUR

Svp, ne secouez pas trop Monsieur Stéphane Hessel, il est plein de poèmes

«Je n’ai rien contre Israël et les Israéliens, c’est contre les politiciens que je m’élève…» m’a dit un jour au téléphone Stéphane Hessel bien avant la tourmente médiatique qui enveloppe désormais son patronyme. J’ai toujours eu de l’attention pour son parcours hors autoroutes de la pensée figée. Je ne me lasse pas de l’entendre déclamer des poèmes. Il en connaît beaucoup par cœur. Je ne fais pas partie de ceux qui le critiquent sans cesse. Il dit ce qu’il pense et pense ce qu’il dit. On peut ne pas être d’accord avec lui sans dire n’importe quoi à son sujet. Sommes nous dans un pays libre d’expression, oui ou non ? Les hommes libres sont très mal vus. Il faut automatiquement rouler pour quelqu’un. Alors si on sort de la sphère dans laquelle on vous a enfermé pour prendre un sentier de la réflexion, c’est le tollé général. Ceux qui croyaient l’avoir pour guide ne le voient plus que comme un individu peu recommandable, et ceux qui l’ont pour quasi porte-parole n’en reviennent toujours pas de le voir les défendre.
«Toute ce qui touche le Proche-Orient et Israël reste un sujet passionnel» écrit l’auteur. C’est le moins que l’on puisse dire. Le livre de Manfred Flügge explore le long fleuve pas tranquille de la vie de Stéphane Hessel. L’homme ment toujours sur son âge pour se donner l’illusion qu’il a toujours dix ans de moins. C’est une très bonne astuce pour rajeunir dans les yeux des autres. S’il était sportif, il serait champion vu son mental qui lui a permis d’avoir la vie sauve pendant la Seconde Guerre mondiale. Il adore la natation. Cela lui permet de nager parmi les marécages humains. Au niveau de la politique, il a entendu tant d’hommes faire des promesses qu’il n’a jamais eu d’illusion de ce côté-là. Le succès de son libre Indignez-vous ! lui a procuré des centaines de milliers de lecteurs tout en faisant naitre de la jalousie chez des auteurs qui sont plus connus que leurs livres !
Plus Hessel est attaqué, plus il me plaît. Il n’a jamais eu la prétention de se considérer écrivain, lui. C’est l’anti langue de bois par excellence. Si l’on écoute ses détracteurs, il n’aurait même pas été prisonnier Buchenwald. Le livre met au clair un point important de sa vie. Stéphane Hessel a participé aux discussions pour élaborer la Charte des Droits de l’homme mais il n’a pas été un corédacteur. Dont acte. Stéphane Hessel est un homme remarquablement intelligent et sensible. Pour vire autant que lui et avoir connu ce qu’il a connu, il faut une rage de vivre tout à fait EX-TRA-OR-DI-NAI-RE. On a compris que son maître-mot est RESISTANCE. C’est l’un des plus grands français du monde contemporain, n’en déplaise aux pisses-vinaigres qui voudraient toujours que 2 et 2 font quatre. Monsieur, Hessel, s’il vous plait, encore un poème. Pour la route ! Un de notre ami Guillaume Apollinaire, si possible.

-Stéphane Hessel
Portrait d’un rebelle heureux

De Manfred Flügge
Version française par Nathalie Huet et l’auteur
Autrement, 284 p., 21 €

La dernière Aventure d’un homme de quarante-cinq ans, de Rétif de La Bretonne (Folio/ Gallimard)

30.12.12 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Ce livre largement autobiographique relate la dernière aventure d’un « vieux séducteur ». En 1793, quarante-cinq ans c’est vieux. Rétif de la Bretonne, lui, en à cinq de plus, soit 50. Hélas ! la jeune courtisane Sara vend ses charmes à d’autres… « L’amour est un crime où l’on ne peut pas se passer de complice » a dit Baudelaire. Rétif pense la même chose. Le personnage masculin prend peu à peu conscience qu’il n’assure plus comme à vingt-ans. Son corps ne suit pas. A l’époque il n’y a pas de Viagra… Beaucoup d’observateur attribuent l’invention de l’autofiction à Rétif car il ne nous cache rien de ses allées et venues. On le compare à un « Rousseau libertin ». Rétif ne se fait aucun cadeau, évitant la brosse à reluire. « La première maîtresse que j’ai eue à l’âge de treize ans m’est encore chère. » On dirait du Voici de haut parage. Et plus loin : « Hélas ! quand on a passé l’âge d’être aimable, l’amour n’est plus un plaisir, c’est un tourment (…) L’automne a succédé, je n’ai plus en perspective que le triste hiver ». En fin de volume, les repères chronologiques permettent de voir la vie de Rétif à la vitesse grand V. L’ouvrage est écrit sur un ton juvénile qui se lit avec grand plaisir. A force d’avancer à pas de loup, Rétif nous fait comprendre que l’on n’a pas une minute à perdre sur cette terre avant le grand saut vers l’inconnu, c’est à dire le néant, la poussière absolue, et dire que d’aucuns croient qu’ils auront une seconde chance de revenir. Une fois cela ne leur suffit pas! Il en garde un peu de côté… Le misérable tas de petits secrets de Rétif a passé la rampe de siècle en siècle. La prose sincère n’a rien à craindre de l’usure du temps. Un travail soigné, humble et fort fera toujours l’unanimité. Rétif signifie rebelle…

-La dernière Aventure d’un homme de quarante-cinq ans
De Rétif de La Bretonne
Texte établi, présenté et annoté par Michel Delon
Folio/ Gallimard, 484 p., 7,50 €

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

Décembre 2012
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

powered by b2evolution free blog software