Archives pour: Novembre 2012, 12

Disparates, de Jude Stéfan (Gallimard)

12.11.12 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Je n’ai jamais vu Jude Stéfan à la télévision. Ni de visu.
Je ne l’ai jamais entendu à la radio : j’imagine qu’il doit parfois être interrogé sur France Culture. Je n’ai fait que lire Jude Stéfan. C’est ce que l’on devrait faire avec tous les écrivains. Le poète est un homme invisible, qui se fait rare en tout cas.
Je sais de lui qu’il est né en 1930 (le 1r juillet, à Pont-Audemer, Eure). Du professeur de lettres, j’avais noté : « Regretter d’être né n’est pas regretter d’avoir écrit, c’est-à-dire d’avoir incisé de mes doigts fiévreux un monde illusoire de papier comme on chavire de baisers un masque de beauté inspirante. Avec rage et calme ». (Lettres tombales, 1983 et 1987) Comme disait Malraux, on crée pour défier la mort. La plupart du temps c’est un coup d’épée dans l’eau. On croit que les livres améliorent l’humanité. Douce illusion.
Jude Stéfan se tient hors mode, et donc hors monde. Cela ne l’empêche de faire entendre son bruit contre les bruits, pour reprendre l’expression de Michaux. Il a publié une bonne cinquantaine d’ouvrages : poèmes, nouvelles et essais. Je suis surpris que son dernier recueil n’ait pas eu droit à un tirage de tête sur grand papier. La tradition se perd. D’habitude chez Gallimard, ceux qui s’inscrivent dans la lignée des grands anciens voient leur poésie (ou prose) imprimée sur une poignée d’exemplaires en beau papier. Certains de ces poèmes-là ont déjà été publiés dans des revues quasi confidentielles. Chaque poète est un pays à lui tout seul. Un pays de mots. Celui de Jude Stéfan se visite en sa compagnie. Ce n’est pas le cas de beaucoup de poètes actuels qui oublient les lecteurs en route.
Première surprise : Jude Stéfan aime le football, comme Nicolas de Staël (sur le tard, en nocturne) et Peter Handke.
Dans Enfantines, il écrit dans poème puéril :
« l’étincelant Sindelar était
autrichien le marocain Ben
Barek transcendant sur le
terrain Villon Rimbaud … »
Dans ce poème, il rend aussi hommage à la Callas, à Schiele et à Venise.
Plus loin, je suis aussi tombé sur Nice et sur ses différentes appellations de Nikaïa. Nice aurait pu s’appeler Victoire, l’une de ses traductions possibles. Jude Stéfan rappelle que Nietzsche y séjourna.
Savez-vous pourquoi les chroniqueurs littéraires ne parlent jamais des poètes ? Parce qu’il est plus facile de résumer les romans ! Le livre de Jude Stéfan diffuse de la poésie comme au petit matin le lit déserté contient encore la chaleur de l’être aimé.

-Disparates
De Jude Stéfan
Gallumard, 129 p., 17, 50 €

En 2012, Ole Gunnar Solskjaer nous refait le coup de 1999

12.11.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Vers la 16e minute de la video, Giggs, Ferdinand et Chicharito rendent hommage à OGS.

Alors qu’il s’occupait reparquablement bien de la réserve de Manchester United, Ole Gunnar Solskjaer a eu la permission de quitter le club bien que Sir Alex Ferguson ne voulait pas le voir quitter son poste. Cependant le manager écossais a laissé partir le Norvégien au nom des grands services rendus à la Maison Rouge. Sir Ferguson a laissé partir OGS à contre-coeur. Il avait déjà dit non auparavant à Ryann Giggs à qui l’on avait proposé de diriger la sélection galloise.
OGS, lui, est parti à Molde, le deuxième club de sa carrière professionnelle.
Depuis son retour à la case départ, OGS a déjà remporté deux championnats de Norvège, celui de 2011 et celui de 2012 qu’il vient de boucler avec succès.
Les fans de Man U ont tous un oeil sur OGS car il est l’un des possibles successeurs de Sir Alex Ferguson.
J’en fais mon favori avec David Moyes, l’actuel coach d’Everton qui fait du très bon travail aussi.
Moyes a l’avantage d’exercer en Premier League et d’être Ecossais comme Sir Matt Busby et Sir Alex Ferguson.
Solskjaer, lui, a l’avantage d’être un Red Devil. Il fut un immense joueur, le divin remplaçant. On lui doit la victoire en finale de la C1 1999, la première depuis 1968.
Mon favori pour remplacer Sir Ferguson est OGS.
On le connaît: il a la notion du sacrifice, du don de soi pour le bien de MU. On l’a vu commettre un “attentat” pour empêcher que MU n’encaissât un but. Ce jour-là, OGS a regagné le vestiaire sans attendre le carton rouge. Il y a du Cantona dans OSG. C’est un compétiteur endiablé. N’oublions pas qu’on le surnomme: “l’assassin a la figure d’ange".

Classement final du championnat de Norvèe:
1er Molde 51 points 25 matchs /16 3 6/ 44 29 +15
2. Rosenborg 49 points 25 matchs /13 10 2 /46 20 +26

On voit au classement que la décision est intervenue au dernier moment. En gros, les hommes de OGS ont scellé le match à la toute dernière minute du dernier match de la dernière journée contre… Rosenborg, exactement comme OGS marqua en finale de la C1 1999 contre le Bayern Munich en toute fin de rencontre!

[Post dédié à Julien]

1992-2012: il y a 20 ans, Eric Cantona a relancé Man United et tout le football anglais

12.11.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Dès son arrivée à Manchester Unied, le 6 décembre 1992, Eric Cantona a révolutionné Man U. A l’entraînement et en match, il a apporté une rage de vaincre et une adresse qu’on n’avait plus vues depuis longtemps à Old Trafford. Outre le fait d’être le dépositaire du jeu de la Maison Rouge, il fut un buteur extraordinaire.

Arrivé en cours de saison à MU, le 26 novembre 1992, Eric Cantona a marqué 9 buts lors de le Premier League 1992/93 qu’il découvre le 6 décembre contre Man City. Dès ses débuts avec les Red Devils, Éric Cantona réalise une exceptionnelle saison et remporte son deuxième titre de champion d’Angleterre de suite, après celui de 1992 avec Leeds. Il devient alors le premier joueur du championnat anglais à être successivement champion avec deux clubs différents. Il permet à Manchester United de conquérir son premier titre depuis 26 ans. Entre la période de Charlton-Best-Law (1967) et le début de l’ère Cantona (1992-1993), MU n’avait pas réussi à gagner une seule fois le titre national. Ce sacre fait de Cantona un héros historique. Ce que n’arrive pas à faire S. Gerrard incapable d’offrir une Premier League Liverpool, titre qui fuit les Reds depuis plus de 20 ans. En Angleterre gagner le championnat est plus important que de décrocher une C1, la preuve Cantona est devenu le King sans jamais glaner une C1 mais il a à son actif 5 championnats d’Angleterre: 4 avec MU et un avec Leeds.
Non seulement il a relancé MU mais il a remis le football anglais à la mode.
Avant son arrivée en Angleterre, les médias ne parlaient que du Calcio.
Quand il s’est affirmé dans le football anglo-saxon, les Anglais se sont mis à regarder avec intérêt les footballeurs français. Avant la réussite de Cantona, aucun français ne s’était imposé en Angleterre. Il est d’ailleurs devenu le premier étranger à recevoir le prix du meilleur footballeur de l’année.
Son impact à MU a été énorme, il a inspiré toute une génération: Giggs, Scholes, Beckham, Butt, les frères Neville.
Cantona a donné à Man U la dynamique de la victoire que n’a plus jamais perdue MU, grâce à l’intelligence de Sir Alex Ferguson.
Cantona était au service de l’équipe. Il aimait faire jouer les autres.
Ce fut un chef d’orchestre fantastique.
Tous les Français, joueurs et entraîneurs, qui évoluent en Angleterre peuvent remercier Cantona tous les jours. Sans lui, ils n’évolueraient pas outre Manche.

Palmarès d’Eric Cantona à Man United de 19992-1993 à 1996-1997:
Manchester United Premier League : 1993, 1994, 1996, 1997
FA Cup : 1994, 1996
Charity Shield : 1993, 1994, 1996
1994 : meilleur footballeur de l’année du championnat anglais par les joueurs
1996 : meilleur footballeur de l’année du championnat anglais par les journalistes
2001 : joueur du Siècle par les supporters de Manchester United du monde entier
2005 : meilleur joueur de l’histoire de la Première League (Premiership) lors d’un sondage commandé par Barclays

Eric Cantona est né le 24 mai 1966 à Marseille
l’arrivée à Manchester United: 27 novembre 1992
Début avec MU: 6 décembre 1992 Man United-Manchester City
Nombre de buts avec MU: 82
Nombre de matchs avec MU: 185

La grande semaine de Barack Obama

12.11.12 | par morlino | Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS, GRAND MONSIEUR

Les Américains sont nos amis ne l’oublions pas en ce 11 novembre. Je ne partage pas l’avis de Clint Eastwood. Le très élégant président Obama est un grand président et sa réélection m’a fait très plaisir.

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

Novembre 2012
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

powered by b2evolution free blog software