Archives pour: Janvier 2012

Everton et ses Red Devils propulsent Man U co leader !

31.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Notre ami d’Everton, Darron Gibson, en marquant contre Man City permet à Man U de devenir co leader. Gibson ne nous en veut pas de l’avoir transféré à Everton car il tardait trop à devenir le nouveau Paul Scholes de MU. Un remplaçant à MU fait un sacré titulaire à Everton… et du coup Paul Scholes est revenu dans le groupe de la Red Army.

31 janvier 2012, 23e journée
Manchester United 2-0 Stoke City

Buts pour MU: Chicharito (39e sur pen.), Berbatov (53e sur pen.)

Everton 1-0 Manchester City
But pour Everton: Gibson (60e)

Classement
1er Manchester City 54 23/ 17 3 3/ 60 19/ + 41
2 MANCHESTER UNITED 54 points 23 matchs/ 17 3 3/ 56 21/ + 35
3 Tottenham 49 23/ 15 4 4/ 44 25/ + 19

Sir Ferguson est vraiment un génie.
Il a transformé Everton en Man United bis à force de céder des anciens Red Devils à son ami écossais, l’entraîneur d’Everton, David Moyes dont on dit qu’il est le favori de “Fergie” pour lui succéder à Old Trafford le jour où Sir Ferguson daignera rester dans le salon de chez lui pour regarder les matchs à la télé avec sa femme.
Donc Everton a battu Man City grâce à trois anciens joueurs de Manchester United: Tim Howard, Phil Neville et Darron Gibson. Et il faut savoir que Louis Saha ne jouait pas ! (Trop souvent blessé hélas… Dernière minute: “P’tit Louis” a signé aux Spurs)
De son côté, Man U a joué un match très tranquille. Il y 10 jours, Arsenal a vraiment fait très mal à Man United (1-2). Non pas au tableau d’affichage mais aux jambes de Nani et de Rooney. Les bouchers d’Arsenal nous privent encore de nos deux attaquants habituels. Les Gunners ont pu nous abîmer nos forces vives parce que le match se déroulait chez eux, et non pas à Old Trafford. Notons le changement de goal. Une fois de plus ! Espérons que Rooney et Nani vous reviennent encore plus forts, surtout Nani en méforme depuis un long moment.
MU revient à la hauteur de Man City, en attendant la suite.

Man United

Amos/ (6) Correct
Evra (7) De bonnes montées et donc de bonnes descentes
Ferdinand (6) Match de reprise
Evans (6) RAS
Smalling/ (7) A porté le surnombre
Park (7) Le Kamikaze revient en forme au bon moment
Scholes (7) La gare d’aiguillage fonctionne à nouveau
Carrick (6) Ce soir a joué en pilotage automatique
Valencia/ (8) Le meilleur du soir
Berbatov (8) Maître cerveau sur son homme perché
Chicharito.(7) A marqué le but libérateur. Puis (71e) Pogba (Non noté)*

* voir les commentaires.

Sur le banc: Kuszczak, Fabio, Rafael, Giggs, Keane, Welbeck

Manager: Sir Ferguson (10) THE BOSS de la premier league

Prochains matchs des Red Devils:
5 février/ Premier League Chelsea - Man U (17 h) Très très important
11 février/ Premier League Man U - Liverpool (13 h 45) Très très très important
16 février/ UEFA Europa League Ajax - Man U (19 h) Pour le fun
23 février/ UEFA Europa League Man U - Ajax (21 h 5) Pour le fun
26 février/ Premier League Norwich City - Man U (14 h 30) Très important
3 mars/ Premier League Tottenham - Man U. Très très très important
****************************
28 avril/ Premier League MAN CITY - MAN U. CAPITAL

[Post dédié à Richard Kurt]

Inquiétude et reconstruction, de Benjamin Crémieux (Gallimard)

31.01.12 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, LA MOUETTE DE TCHEKHOV, GRANDE DAME

Entre autres bienfaits pour la littérature, le critique résistant Benjamin Crémieux révèla Pirandello au public français.

-"Nous étions alors au 61, à Buchenwald(…) Il passait des heures assis à son banc, le dernier près de la porte, voûté, les coudes sur la table, les mains jointes derrière la tête, luttant de toute son obstination pour vivre (…) Quand il parlait, il prenait naturellement le ton et le mouvement de la main qu’il devait avoir dans son bureau de la N.R.F ou dans sa bibliothèque (…) Un jour, il nous parla de tous les livres qu’il avait achetés et des projets qu’il avait eus d’écrire une histoire de la littérature comparée de cette période d’entre les deux guerres.” Voici ce que dit David Rousset de Benjamin Crémieux (1888-1944) dans L’univers concentrationnaire. Entré en 1941 dans la Résistance, Crémieux organisa à Marseille un réseau de renseignements. Arrêté en avril 1943, il fut transféré à la prison de Fresnes puis l’année suivante au camp de concentration de Buchenwald où il meurt d’épuisement le 14 avril 1944. Très attentive à l’oeuvre du grand critique, Catherine Helbert oeuvre pour que l’on n’oublie pas Crémieux. Après XXe siècle, elle a établi la nouvelle édition de l’essai sur la littérature d’après-guerre (1931) de Crémieux titré Inquiétude et reconstruction. On y trouve tous les talents de l’époque: Philippe Soupault, Emmanuel Berl, Drieu la Rochelle… Les critiques de Crémieux nous replongent dans les inquiètudes et les espérances de la génération qui a fait 1914-1918. Il s’agit là d’une photographie littéraire réalisée par un des plus grands lecteurs de chez Gallimard. Ce livre passionnant de Crémieux est une sorte de mode d’emploi de la littérature de l’époque où seuls les écrivains écrivaient. Comme l’écrit Catherine Helbert, l’après-guerre est devenue une avant-guerre…

-Inquiétude et reconstruction
De Benjamin Crémieux
Texte présenté et annoté par Catherine Helbert
Gallimard, 186 p., 26, 50 €

-XXe siècle
De Benjamin Crémieux
Textes établies, préfacés et annotés par Catherine Helbert
Les Cahiers de la NRF, Gallimard, 302 p., 26, 50 €

Le Red Devil Ryan Giggs en direct de Carrington

31.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Les médias continuent de passer sous silence l’exploit sans précédent du Gallois Ryan Giggs qui continue de jouer au très haut niveau à plus de 38 ans. Sa longévité est à mettre sur le compte d’une immense passion pour le football que rien n’a pas pu corrompre. C’est l’homme d’un seul club. Il est aimé par les fans de Man United et cela lui suffit. Il aurait pu jouer dans n’importe quelle équipe du monde: le Real Madrid, Barcelone ou l’AC Milan.

-Comment les méthodes d’entraînement ont-elles évolué au fil des années ?
“Elles ont beaucoup changé. Cela est dû en grande partie aux installations que nous avons à présent. Carrington n’a rien à voir avec notre ancien centre, The Cliff. Ici, il y a une piscine, une salle de sport, un grand espace multisports, un terrain en gazon artificiel… On ne manque vraiment de rien. The Cliff était assez basique. Il y avait juste un vestiaire, une salle de sport relativement modeste et de très vieilles haltères. On venait juste s’entraîner sur le terrain, on prenait une douche et on rentrait chez nous. Ici, il y a tellement d’activités possibles que ça nous incite à rester plus longtemps.

-Pouvez-vous nous décrire une journée typique à Carrington ?
En général, j’arrive à 8h45, je prends un petit déjeuner rapide et je me fais masser pendant 45 minutes. Ensuite, on enfourche les vélos d’entraînement pendant 10 à 15 minutes pour s’échauffer les jambes. Après, on s’étire pendant 10 minutes puis on part s’entraîner. En début de semaine, s’il n’y a pas de match prévu en milieu de semaine, on s’entraîne dehors pendant une heure et demie ou deux. En fin de semaine, avant un match, l’entraînement intense ne dure que 30 ou 45 minutes. Personnellement, je fais régulièrement du renforcement musculaire pour les jambes et je pratique le yoga deux fois par semaine.

-Quelle est la partie de l’entraînement que vous préférez ?
Tout le monde vous répondra la même chose : c’est le toro. Cet exercice consiste à placer deux joueurs au milieu d’un cercle de sept ou huit autres joueurs qui se transmettent le ballon en essayant de ne pas se le faire subtiliser par les deux du milieu. Ça chambre toujours un peu car on tente des petits ponts et toutes sortes de feintes ! Ça a toujours été un exercice typique de l’entraînement à Manchester United. A part ça, les conditions d’entraînement sont les mêmes qu’en match. C’est toujours très exigeant alors il faut hausser son niveau de jeu, qu’on soit jeune ou vieux. C’est ce qui fait de United un club à part.

-Pendant combien de temps pensez-vous être encore capable de jouer ?
Je ne sais pas, tant que je m’amuserai, que j’apporterai quelque chose à l’équipe et que ne serai pas ridicule à l’entraînement ou en match ! Quand je sentirai que je ne joue pas bien ou que je ne tiens plus le coup à l’entraînement, il sera temps de raccrocher les crampons.

-À quoi attribuez-vous votre longévité exceptionnelle ?
Je pense que c’est une question de discipline. Il faut s’alimenter correctement, prendre soin de son corps et respecter des plages de repos, chose de plus en plus importante à mesure que l’on vieillit. Comme je l’ai dit, le yoga m’a aussi aidé, mais ça résulte d’une combinaison entre de nombreux éléments. Il s’agit également d’être bien conseillé. Enfin, il faut connaître son corps et savoir ce qui est bon pour soi.

Man United: OBJECTIF 20e titre de Champion d'Angleterre

31.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Après 12 titres de champion d’Angleterre, Giggs et Sir Alex en désirent un 13e pour eux et donc un 20e pour le club. Le Gallois et l’Ecossais ont remporté plus de titres que MU en avait remporté sans eux entre 1904 et 1967 ! Du jamais vu dans toutes l’Histoire du football.

Premier League, Old Trafford
31 janvier 2012
Man Utd - Stoke City

Sir Alex Ferguson a donné des nouvelles sur l’état des blessés dans les rangs de Manchester United.
Les fans savent maintenant que toute la saison est accès sur la conquête d’un nouveau titre de Premier League.
Il n’est pas question de lâcher le moindre point car le club s’est déjà que cette saison 2012 il ne pourra pas gagner la Champions League, la FA Cup et la Carling Cup. Reste l’Europa League- la coupe des losers- et la PL.

Voici l’état de santé actuel des blessés rouges:

Tom Cleverley ?
-"Tom fait beaucoup de courses pour travailler les appuis. Il n’est pas encore disponible pour l’équipe première. Il faut attendre encore un peu mais il va donner un grand coup de pouce dans les semaines à venir. D’après les médecins, il peut être prêt d’ici 15 jours. Il va revenir avec nous dans un premier temps le lundi et le mardi.”

Ashley Young?
-"Avec Anderson, il va revenir dans le groupe pro cette semaine. Le retour d’Ashley est prévu vers le milieu de la semaine parce qu’il est sur le chemin de la guérison complète.”

Anderson ?
-"Il est apte pour revenir ce lundi. D’ici peu, je vais me retrouver avec une belle collection de milieux de terrain en rodage. Pour l’instant, je me félicite de la grande forme de Michael Carrick et bien sûr de nos merveilleux aînés Giggs et Scholes. Quand j’aurais aux entraînements tous ensemble Carrick, Giggs, Scholes, Anderson et Cleverley, je serai le plus heureux des managers".

Par ailleurs Michael Owen assume son rôle d’âiné dans une belle défense de David De Gea:
-"J’entends et je lis que De Gea serait le responsable de notre défaite à Liverpool. Sur le premier but, il y a un paquet de défenseurs devant lui qui l’empêche de sortir, et sur le second, il ne peut pas grand chose. Je n’aime pas que l’on désigne un coupable lors d’une défaite commune. Un gardien ne peut pas tout réussir et je note que dès que De Gea rate quelque chose cela fait beaucoup parler. C’est tout simplement parce qu’il est à Man United. C’est un très jeune gardien qui découvre la Premier League. Ne soyons pas si sévères avec lui.” Certes le Ballon d’Or a raison, sauf que chaque joueur qui joue est titulaire comme un autre. On juge sur la performance et pas sur l’âge.

Calendrier de Man U:
31 janvier/ Premier League Man U - Stoke City (21 h) Très Important
5 février/ Premier League Chelsea - Man U (17 h) Très très important
11 février/ Premier League Man U - Liverpool (13 h 45) Très très très important
16 février/ UEFA Europa League Ajax - Man U (19 h) Pour le fun
23 février/ UEFA Europa League Man U - Ajax (21 h 5) Pour le fun

26 février/ Premier League Norwich City - Man U (14 h 30) Très important
3 mars/ Premier League Tottenham - Man U. Très très très important
****************************
28 avril/ Premier League MAN CITY - MAN U. CAPITAL

Robert Pires a été vendu 600 000 euros aux enchères

30.01.12 | par morlino | Catégories: ANTI-FOOTBALL

Alors que Lilian Thuram nous prouve une nouvelle fois que le football n’est pas un jeu qui se pratique par “22 cons qui tapent dans un ballon", d’autres footballeurs se laissent vendre aux enchères.

Ce 30 janvier 2012 fut un jour tristement historique.
En effet pour la première fois au monde des footballeurs étaient à vendre aux enchères afin d’être achetés par des clubs engagés dans la Premier League organisée en Inde, pendant sept semaines.
Robert Pires, 36 ans, avait une mise à prix de 491 000 euros.
Sont aussi à vendre: Okocha, Cannavaro, Crespo et Sorin. Tous ont plus de 35 ans.
Des entraineurs étaient également en quête d’acquéreurs.
Il y avait 84 joueurs indiens qui attendaient une ou des enchères.
Beaucoup d’observateurs sont persuadés que l’Inde est le nouvel Eldorado du football.
Tout cela fait penser à la vente des esclaves.
Esclaves dorés, certes.
Qui s’intéresse aux matchs d’Eto’o au Daghestan et d’Anelka en Chine ?
Robert Pires a trouvé preneur pour 39 millions de roupies auprès d’un milliardaire de la finance dont l’équipe est basée à Howra en banlieue de Calcutta. Pires touchera 600.000 euros pour six semaines.

“Exhibitions : l’Invention du sauvage”
Musée du Quai Branly
37 quai Branly, 75007, PARIS
Tel: 01 56 61 71 72
Jusqu’au dimanche 3 juin 2012

Open d'Australie 2012: il fallait hélas un vainqueur

30.01.12 | par morlino | Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR

Finale open d’Australie
Novak Djokovic (Serbie) - Rafael Nadal (Espagne)
5-7, 6-4, 6-2, 6-7 (5), 7-5

Il est parfois triste qu’une finale doive avoir un vainqueur.
En effet qui choisir entre Nadal et Djokovic, deux champions magnifiques qui sont allés au bout d’eux-mêmes, et même au delà.
Finalement c’est le Serbe qui l’a emporté, vainqueur de son troisième titre du Grand Chelem consécutif contre le même adversaire au terme de la plus longue finale de l’histoire du Grand Chelem, d’une durée de 5h53.
On a retrouvé les vibrations qui remontaient au temps de Borg - Mac Enroe, à Wimbledon.
Djokovic peut-être fier de lui.
Il est en train de se faire une grande place au soleil alors que les rois Federer et Nadal sont loin d’être des has been.
C’est comme si Poulidor battaient très souvent Jacques Anquetil et Fausto Coppi.
Je n’échange pas une rencontre Djokovic - Nadal ou Federer contre une minute de débat entre Sarkozy- Hollande ou Le Pen.
En sport, on voit l’intelligence, le courage, la feinte.
En politique, les mensonges, les coups bas, la fausse compétence.
Pour fêter sa victoire, Djokovic a exulté de la même manière que Cristiano Ronaldo. Des frères de sensations.
Devant la presse, le numéro 1 mondial a déclaré:
-"Aujourd’hui Rafael méritait de gagner autant que moi, malheureusement il ne peut y avoir qu’un vainqueur. Nadal a parlé de souffrance, tout en soulignant qu’il avait apprécié cette sensation de souffrance… Je suis tout à fait d’accord. Jamais je n’avais ressenti une telle sensation. Vous souffrez en permanence et vous vous dîtes : « encore un point, encore un jeu.”
De son côté, l’Espagnol a dit:
-"J’accepte cette défaite car on a joué un grand match. Il y a eu du spectacle et j’ai apprécié faire partie de ce spectacle. Pendant la majeure partie du match, je n’étais pas en-dessous de lui. Je suis très content du mental affiché et du jeu que j’ai pratiqués. En 2011 j’ai rarement joué aussi bien, en finale de l’Open australien j’ai réussi à être plus agressif, avec passion, et j’ai tenu tête à l’actuel meilleur joueur du monde. L’année dernière je n’ai jamais été aussi près de le battre. Tout ça est très positif pour la suite de la saison. Bien sûr je suis déçu d’avoir perdu une finale de Grand Chelem, mais c’est l’une des défaites de ma carrière qui me donne le plus de satisfaction. Je suis sur la bonne voie.”

[Post dédié à Dias]

Gino Bartali héros de la résistance sans vantardisme

30.01.12 | par morlino | Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT

Gino Bartali est avec Fausto Coppi l’un des plus grands sportifs du XXe siècle. Ils ont servi l’Italie le mieux possible, loin de ce capitaine de navire qui a quitté son poste, salissant du coup toute l’Italie.

L’immense champion cycliste Gino Bartali (1914-2000) “devrait être proclamé juste parmi les nations» par l’état d’Israël pour son rôle tenu pendant l’holocauste” lit-on un peu partout sur la toile depuis quelques heures. D’aucuns ignoraient l’héroïsme de celui qui a réussi l’exploit de gagner le Tour de France 1938 puis celui de 1948, première Grande Boucle d’après-guerre.
La presse annonce que “l’histoire n’a été révélée que récemment, grâce aux investigations de son fils, Andrea.”
Il y a déjà 5 ans, j’ai raconté le superbe comportement de Bartali dans Les grands duels du sport (Editions Tana, 2007, page 9):
“Héros a plus d’un titre, Bartali s’illustra pendant la Seconde Guerre mondiale, membre d’un réseau de résistants qui sauva plus de 800 juifs de la déportation. Comme il était emblématique, les allées et venues du courageux facteur
au service de prêtres et de religieuses passaient pour l’entraînement d’un champion, alors qu’il dissimulait dans le cadre de son vélo des photos et des documents destinés à fabriquer de faux papiers d’identité. Après guerre, le “juste” n’en fit pas des tonnes sur son rôle de résistant sur les routes de Toscane".
Quand on rappelait à Bartali son passé de résistant dont il ne parlait jamais, il répondait:
-"Le bien c’est quelque chose que tu fais, pas quelque chose dont tu parles. Certaines médailles sont accrochées à ton âme, pas sur ton blouson".

[Post dédié à Saga]

Le Real Madrid carbure, Arsenal se rassure et Milan fait le malin...

Ce week-end, le Real Madrid a battu Saragosse 3-1. Les madrilènes ont désormais 7 points d’avance sur Barcelone. Ce qui leur donne une bonne marge pour remporter la Liga alors que c’était impensable, il y a peu.

*A Madrid, on a vu un superbe Ozil. Kaka ne fut pas non plus en reste. La Maison Blanche est en bonne position, avec 7 points de mieux que les Catalans qui ont fait 0-0 à Villarreal. Cependant, les médias annoncent Mourinho partant pour l’Angleterre. Si c’est vrai, pour quelle destination ? (Re)Chelsea ? Pourquoi pas… Man United ? Impossible. Liverpool ? Impossible, sauf si Dalglish s’en va de lui-même. Arsenal ? Pas assez important pour lui, à moins qu’il ne se mette en tête l’ambition de doter le club de Londres de sa première C1.

*En Angleterre, on a vu Arsenal remporter son 16e de finale contre Aston Villa, non sans difficulté. Les Gunners étaient pourtant menés 0-2 à la mi-temps. Au retour, les Gunners démontrèrent qu’ils portaient bien leur nom: canonniers. A la 54e minute, les Gunners bénéficièrent d’un penalty transformé par van Persie. A la 57e minute, un vent de panique sema le trouble dans la défense d’Aston Villa au point que le ballon heurta le dos d’un Gunner avant d’entrer dans la cage. Un super but de raccro. Euphoriques, les Gunners marquèrent le troisième but, celui de la qualification, une nouvelle fois sur penalty, encore bien tiré par van Persie. La messe était dite. Comme quoi Arsenal a du mental. Les Gunners c’est tout ou rien. Jamais tiède.
En 45 minutes, Arsenal n’a pas touché un ballon.
Et en 13 minutes, Arsenal a remporté le match.
Impossible is not english…

*En Italie, l’AC Milan a gagné contre Cagliari, 3-0, avec un grand Ibrahimovic, mais comme la Juventus Turin a aussi gagné Udinese (2-1), la Juve a désormais un point d’avance sur la Milan, 44 points contre 43…

*L1 française ? Reportez-vous aux portails sportifs de votre choix car je ne suis pas cette compétition à part le parcours du club de ma ville natale. Il se trouve que je suis né à Nice. Si j’étais à Quimper, je serais pour Quimper. Je trouve inconcevable d’être né à Lyon et de vibrer pour l’ASSE parce que ce club carburait bien dans les années 1960-1970. La Bundesliga ? C’est un championnat en autarcie.

Pendant ce temps la campagne électorale se déroule. On vient de voir l’actuel locataire de l’Elysée ne pas dire qu’il sera candidat. Tous ses prédécesseurs on fait la même chose quand ils étaient président sortant. Mieux vaut rester avec le costume de chef d’Etat puisque cela permet de faire de l’auto-promotion sur le dos du pays sans que son parti politique ne dépense le moindre centime. Il faudrait abolir le poste de président de la République. Ne devrait exister que le Premier ministre. L’avant-dernière intervention du président sortant avait été filmée dans un cadre austère. On aurait pu croire être dans un réfectoire. Une volonté de faire faussement simple. Cette fois, ce 29 janvier 2012, le décor était élyséen à 200 %. Style, le président c’est moi. Il fallait imprimer cela de façon subliminale. On prend vraiment le peuple pour un ramassis d’imbéciles. De Gaulle nous comparait à des veaux.

Après la défaite à Anfield, Sir Ferguson protège ses joueurs

29.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

MU est tombé à Anfield en FA Cup. J’ai encerlé sur mon agenda Man United-Liverpool: 11 février 2012, 13 h 45. Là nous serons en championnat, et croyez-moi cela sera un tout autre match.

Après l’élimination de Man United en 16e de finale de la FA Cup à Liverpool (2-1), Sir Alex Ferguson estime que Man U a perdu en fin de match, à cause d’une sorte de but en or. Le manager est clément avec ses troupes: il se garde bien de tailler le portier espagnol De Gea qui n’a pas les épaules assez larges pour être le portier de Man U. Et il ne dit non plus que sur le second but des Reds, sa défense - dont Evra- est à la ramasse compléte. Dans le hit-parade des gardiens bidons de Man U, De Gea est déjà dans le Top 3.

-"On a réussi une très bonne prestation mais on a perdu sur deux buts évitables. En FA Cup, on perd souvent un match sur un coup du sort. C’est une sorte de mort subite, une situation qu’on a déjà vécue par le passé où tout peut arriver. C’est un sale coup car on ne méritait pas de perdre au point de vue du jeu. A Anfield on n’a pas été dominé. En globalité, je suis content de la prestation de mes joueurs. Ils ont fait un très bon match, avec une belle domination, développé un bon football. Ils ne méritaient vraiment pas ça. On aurait même dû gagner car on était la meilleure équipe sur le terrain. Cette défaite est un gros coup dur au point de vue de la course aux trophées mais on s’en remettra vite. On a pris deux buts dont on est complétement responsable. On a mal joué ces deux coups-là: sur le premier but, nos défenseurs en trop grand nombre ont gêné notre gardien, et le second but est survenu sur du 100 % réussite pour les Reds. La possession du ballon était dans notre camp et notre jeu sans ballon a été très bon. Il faut noter la superbe conclusion de Ji-sung Park sur l’égalisation qui nous replaçait en position de force. J’ai cherché à l’emporter en seconde période, avec l’entrée de Chicharito. Il nous apporte toujours sa vitesse qui stresse les adversaires et sa vista dans la surface où le jeu est toujours plus très resserré. Il nous a manqué peu de chose pour l’emporter ou pour avoir droit au replay [match d’appui a réjouer à Old Trafford]. J’ai vraiment du mal à croire qu’on est éliminé en ayant aussi souvent été dans le camp adverse…”

Les 7 derniers duels entre Liverpool et Man United:

Liverpool 2-0 MAN U, octobre 2009
MAN U 2-1 Liverpool, mars 2010
MAN U 3-2 Liverpool, septembre 2010
MAN U 1-0 Liverpool, janvier 2011
Liverpool 3-1 MAN U, mars 2011
Liverpool 1-1 MAN U, octobre 2011
Liverpool 2-1 MAN U, janvier 2012

1er Liverpool/ 3 victoires, 1 nul, 3 défaites/ 11 buts pour, 9 contre/ + 2
2e MAN U/ 3 victoires, 1 nul, 3 défaites/ 9 buts pour, 11 contre/ - 2

***********

Les 11 derniers matchs de Man U à Anfield, dont 1 en FA Cup:

28/01/12: Liverpool 2-1 MAN U (FA Cup)
15/10/11: Liverpool 1-1 United
06/03/11: Liverpool 3-1 United
25/10/09: Liverpool 2-0 United
13/09/08: Liverpool 2-1 United
16/12/07: Liverpool 0-1 United
03/03/07: Liverpool 0-1 United
18/02/06: Liverpool 1-0 United (FA Cup)
18/09/05: Liverpool 0-0 United
15/01/05: Liverpool 0-1 United
09/11/03: Liverpool 1-2 United

1er Liverpool/ 5 victoires, 2 nuls, 4 défaites/ 12 bus pour, 9 contre/ + 3
2e MAN U/ 4 victoires, 2 nuls, 5 défaites/ 9 buts pour, 12 contre/ - 3

Un Rooney manque à Man U et tout est dépeuplé...

28.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Quand De Gea joue avec Man U, la défense des Red Devils est fortement handicapée. Sur le 1er but, il sort de manière idiote et pousse un adversaire. Sur le second, il est incapable de suppléer Evra qui n’est plus qu’un spectateur. Est-ce que Ferguson veut le portable de LLoris ? Il peut passer par “Lolo” Blanc…

16e de finale FA Cup
Liverpool 2-1 Manchester United
Buts pour Liverpool: Agger (21e), Kuyt (88e)
But pour Man U: Park (39e)

Je m’y attendais et c’est arrivé.
Sir Ferguson le savait aussi. Il avait dit que les Reds étaient favoris.
Qui jouera le tour suivant ? Le club qui ne gagne plus le championnat d’Angleterre depuis 20 ans tout en étant capable de remporter la Champions League est content: ils viennnent de sortir Man City de la Carling Cup et ils ont éliminé, ce 28 janvier, Man United de la FA Cup. On se console avec ce que l’on peut.
A la fin du match, on eût dit que Liverpool venait de remporter la C1 2012 devant Barcelone. Quelle débauche de cris, de larmes de joie, d’embrassades pour une simple qualification en 8e de finale… Grotesque ! Ils sont vraiment en manque de célébrations. Battre Man U cela reste un must.
Surtout qu’ils n’ont pas vu le ballon pendant presque tout le match. Ou plutôt, ils l’ont vu mais dans les pieds des Red Devils. Mau U sans Rooney a eu du mal dans la finition. A ce propos, Arsenal a fait beaucoup de mal à Man U. Les bouchers de l’Emirates Stadium ont tant donné de coups à Rooney et à Nani que les deux fers de lance de MU sont en soin intensif. Sir Ferguson a fait bien de les laisser à la maison. Seul compte le championnat qu’il ne faut pas laisser à Man City.
Désormais éliminé de la C1, de la Carling Cup et de la FA Cup, MU peut se consacrer à la Premier League. Il faut remporter le 20e titre. Je me moque complétement de cette élimination que je souhaitais, presque… L’Europa League ? Je ne parlerai pas de cette Coupe. Je boycotte cette compétition, même si MU remporte la finale. Vous ne lirez rien de cette compétition sur mon blog. Cette coupe est une vraie humiliation pour un club comme MU. Faut laisser ça aux autres. Le Barça, le Real Madrid et l’AC Milan ne devraient jamais participer à cette Coupe au rabais.

Man United:
De Gea/ (3) 3 comme ses trois arrêts en 93 minutes. L’Espagnol ne mérite même pas de jouer en réserve à Man U. Sir Ferguson a acheté un gardien très limité. Sur le but de Kuyt, on l’a vu reculer pour tomber sur le cul au lieu d’avancer torse devant. Lamentable. N’a aucun feeling. Très mauvaise lecture de jeu. A fait illusion quelques matchs. Ne doit plus jamais jouer en Premier League de la saison, à moins d’une épidémie de choléra au centre de formation de Carrington.
Rafael (8) Très bon match
C. Smalling (5) Trop indolent
J. Evans (6) Couci-couça
P. Evra/ © (4) Service minimum. En pilotage automatique. Ne peut pas tout arrêter sur son flanc gauche
M. Carrick (5) Moins bien que d’habitude
P. Scholes (6) Correct. Puis (75e) Chicharito (0) Inexistant
R. Giggs/ (7) Bien présent. Puis (90e +2) Berbatov. Non noté. Il est rentré pour quoi faire ?
A. Valencia (6) Beau début puis s’est étiolé
D. Welbeck (4) De la bonne volonté à revendre mais rien de plus. Un côté chien errant sans collier qu’il va falloir corriger. Cela ne sert à rien de faire des courses répétées de 50 m sur le gardien qui va dégager…
J. Park (6) Un mieux par rapport à ses dernières sorties

Remplaçants
A. Lindegaard, R. Ferdinand, Fábio, P. Pogba, M. Keane

Manager: Sir Ferguson (5). A tenté de gagner avec une équipe très offensive. Il a perdu. Ce n’est pas grave du tout.

Les prochains matchs de MU:

31 janvier/ Premier League Man U - Stoke City (21 h) Très Important
5 février/ Premier League Chelsea - Man U (17 h) Très très important
11 février/ Premier League Man U - Liverpool (13 h 45) Très très très important
16 février/ UEFA Europa League Ajax - Man U (19 h) Pour le fun
23 février/ UEFA Europa League Man U - Ajax (21 h 5) Pour le fun
26 février/ Premier League Norwich City - Man U (14 h 30) Très Important
3 mars/ Premier League Tottenham - Man U. Très très très important
****************************
28 avril/ Premier League MAN CITY - MAN U. CAPITAL

A Anfield, Ferguson joue en 4-3-3 devant un 4-5-1 ...

28.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Anfield, 16e de finale FA Cup
Samedi 28 janvier 2012, 13 h 45
Liverpool-Manchester United

“Deux ou trois de mes joueurs qui étaient blessés peuvent se retrouver sur la feuille de match” a déclaré Sir Ferguson en arrivant au parking de l’hôtel où les joueurs ont toujours rendez-vous pour partir ensemble. Et il a rajouter:
-"Liverpool est le favori du match.” Je suis d’accord avec lui. Il évacue la pression. L’important c’est la Premier League. La FA Cup c’est pour le fun: ça passe ou ça casse. On ne joue pas notre peau là-bas. Le championnat d’abord.
A Manchester, on a vu dans le bus les deux frères Keane. “Fergie” peut les lancer dans le grand bain;
Il s’agit de jumeaux, exactement comme les frères brésiliens Da Silva, nès le 9 juillet 1990: Rafael et Fabio, tous deux défenseurs, droite et gauche.
Les Keane- aucun lien de parenté avec Roy Keane- ne jouent pas au même poste.
Les Anglais Michael Keane et William Keane sont nés le 11 janvier 1993.
Michael joue en défense.
William joue en attaque.
Ils se ressemblent moins que les jumeaux Da Silva.
On a vu aussi que Rio Ferdinand et M. Carrick étaient du voyage…
Sur la pelouse on ne voit pas Rooney, Nani et Jones.
A la lecture des compositions, on note que Ferguson ose un onze new look. Je suis totalement d’accord avec lui. Il joue l’attaque à fond la caisse à Liverpool. Faut oser ! Ferguson est vraiment exceptionnel. Il veut vraiment démontrer aux Reds que les … Red Devils sont les vrais Rois d’Angleterre. J’aime ce courage.

Liverpool/
J. Reina/ M. Kelly, D. Agger, M. Škrtel, J. Carragher/ José Enrique, S. Gerrard, S. Downing, J. Henderson, M. Rodríguez/ A. Carroll
Remplaçants: C. Bellamy, G. Johnson, J. Shelvey, D. Kuyt, C. Adam, Doni, S. Coates
Manager: K. Dalglish

Man United:
De Gea/
Rafael
C. Smalling
J. Evans
P. Evra/
M. Carrick
P. Scholes
R. Giggs/
A. Valencia
D. Welbeck
J. Park

Remplaçants
A. Lindegaard, R. Ferdinand, Fábio, P. Pogba, M. Keane, D. Berbatov, J. Hernández

Manager: Sir Ferguson

A 13 h 45, la Red Army débarque à Anfield 16e FA Cup

27.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Cette vidéo raconte la rivalité ancestrale entre les deux clubs de la Mersey.

Anfield, 16e de finale FA Cup
Samedi 28 janvier 2012, 13 h 45
Liverpool-Manchester United

Les 6 derniers duels:

Liverpool 2-0 MAN U, octobre 2009
MAN U 2-1 Liverpool, mars 2010
MAN U 3-2 Liverpool, septembre 2010
MAN U 1-0 Liverpool, janvier 2011
Liverpool 3-1 MAN U, mars 2011
Liverpool 1-1 MAN U, octobre 2011

1er MAN U/ 3 victoires, 1 nul, 2 défaites/ 8 buts pour, 9 contre/ - 1
2e LIverpool/ 2 victoires, 1 nul, 3 défaites/ 9 buts pour, 8 contre/ + 1

***********

Les 10 derniers matchs de Man U à Anfield, dont 1 en FA Cup:

15/10/11: Liverpool 1-1 MAN U
06/03/11: Liverpool 3-1 United
25/10/09: Liverpool 2-0 United
13/09/08: Liverpool 2-1 United
16/12/07: Liverpool 0-1 United
03/03/07: Liverpool 0-1 United
18/02/06: Liverpool 1-0 United (FA Cup)
18/09/05: Liverpool 0-0 United
15/01/05: Liverpool 0-1 United
09/11/03: Liverpool 1-2 United

1er Liverpool/ 4 victoires, 2 nuls, 4 défaites/ 10 bus pour, 8 contre/ + 2
MAN U/ 4 victoires, 2 nuls, 4 défaites/ 8 buts pour, 10 contre/ - 2

Après avoir sorti Man City en 32e de FA Cup, Manchester United est obligé d’aller à Liverpool pour se qualifier en 8e de finale.
Un vrai parcours du combattant.
Le match entre les Reds et les Red Devils s’annonce grandiose. Genre le clasico d’outre Manche.
Il s’agit de la plus ancienne rivalité du pays.
Manchester United domine le football anglais depuis le début des années 1990.
Avant c’était Liverpool qui était au sommet.
L’arrivée de Cantona a tout changé.
S’il avait signé à Liverpool, il aurait relancé les Reds.
Donc, Liverpool ne supporte pas MU surtout que le club les a dépassés au nombre de championnats gagnés, 19 contre 18. MU détient le record du pays.
Pour empêcher que MU ne gagne le championnat 2010, Steven Gerrard a offert un passe décisive à Didier Drogba. Ainsi Chelsea est devenu champion d’Angleterre. Gerrard n’a jamais su gagner un sacre en Premier League.
Lors de ce 16e de finale, il y a une tension supplémentaire. De fait, un rapport de la FA (115 pages) signale que Luis Suarez (Liverpool) a tenu des propos racistes envers Patrice Evra, le 15 octobre 2011, lors d’une rencontre de Premier League. L’attaquant uruguayen a écopé d’une suspension de huit matches, plus une amende de 40 000 livres. On imagine la pression que va subir le capitaine de la Red Army. Je ne vois pas Ferguson ne pas l’aligner pour raison de sécurité. (L’Uruguayen pourra faire son retour sur le terrain le 11 février prochain, en championnat, à Old Trafford…)
La police de la Mersey est sur les dents appelant plus que jamais à dénoncer les fauteurs de troubles. Pratique impossible en France où la délation est associée à l’esprit vychistes de sinistre mémoire. A Anfield, on m’a donné plusieurs fois un papier à l’entrée du stade avec un numéro de téléphone de la police pour appeler si un voisin de tribunes se montre violent.
L’horaire du match est de bonne heure pour éviter que les gens ne soient totalement bourrés.
Dans un mouvement apaisant, Sir Ferguson est intervenu auprès des fans de MU:
-"Soyez correct et coopérerez avec les stewards et les officiels de Liverpool, afin d’augmenter notre allocation de places pour les futurs matches de United à Anfield. Notre club ne peut pas tolérer le moindre agissement néfaste. Les joueurs et les supporters doivent avoir un comportement irréprochable, il en va de la responsabilité de tous.”
Coté Liverpool, même son de cloche:
-"Il y a une grande rivalité entre nous et Manchester United mais nous avons beaucoup de respect pour eux. Il s’agit d’un match entre deux grandes équipes, la haine n’a pas sa place dans le football. Il n’est pas question de brider nos supporters mais nous souhaitons une atmosphère normale pour cette rencontre. Nous voulons juste que les gens soient derrière leur équipe et prennent du plaisir.”
Le capitaine des Red, Steven Gerrard, tout heureux de savoir que Liverpool est déjà qualifié pour la finale de la Carling Cup acquise aux dépens de Manchester City, a lui aussi délivré un message pacifiste:
-"Nous avons tous une responsabilité. L’important c’est que les gens se souviennent de ce match pour le football - et la victoire de Liverpool bien sûr - pas pour autre chose… Nous ne voulons pas faire la Une des journaux pour quoique ce soit d’autre.”

Le point sur les blessés de Man United:
Sir Alex Ferguson donnera au tout dernier moment la liste des joueurs pour la feuille de match car actuellement 12 joueurs sont plus ou moins blessés et aucun risque ne sera pris.
-Rio Ferdinand, dos
-Phil Jones, cheville
-Nani, souffrant
-Wayne Rooney, Patrice Evra et Michael Carrick, en soin
-Inaptes au jeu: Anderson, Tom Cleverley, Ashley Young, Michael Owen
-Ne joueront plus de la saison: Darren Fletcher et Nemanja Vidic

Pour une fois, je ne suis pas obnubilé par le résultat du match car je fais passer le championnat avant la FA Cup et même avant la C1. Ce qui compte c’est d’être devant les 19 autres clubs de Premier League. On nous le reproche assez ! Etre premier non pas pour dominer mais parce que se retrouver toujours devant signifie que MU pratique du vrai football, c’est-à-dire un savant mélange de beauté et de résultat. L’un ne va pas sans l’autre. Jouer sans gagner de trophées ce n’est plus du sport. Il faut la sanction sportive. Si vous ne gagnez pas, vous êtes un bidon. “L’important c’est de participer"… Voilà un slogan qui (a) fait un mal fou à la France. A ce propos, De Coubertin ne l’a jamais dit ni écrit. J’aimerais que Sir Alex alignât une équipe de coiffeurs. Laissons un peu respirer nos héros, même si ce que je dis est paradoxal avec ce que je viens d’écrire. Cependant, je n’échange pas la FA Cup contre une Premier League. Cela, au coup d’envoi, il n’y a pas de calcul possible. Il faut se livrer à fond. Les titulaires sont ceux qui jouent.

[Post dédié à Nicolas de Staël]

Zahia: les questions sont plus idiotes que les réponses

27.01.12 | par morlino | Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, EN MARGE

Si l’on écoute deux ou trois fois la vidéo, c’est l’effet inverse de la première vision qui se produit. On s’aperçoit alors que les réponses ne sont pas celles “d’une ravissante idiote", selon l’expression convenue. On entend les mots: “travail", “artisan", “j’ai toujours eu envie de créer", “il y a des tas d’étapes dans la vie “…

De nos jours, il est plus important d’être une icône médiatique que de jouer de manière remarquable Agnès dans L’Ecole des femmes.
Une fois qu’on a dit ça, on a tout dit.
Il y a Paris Hilton, fille d’une famille aisée.
Il y a Zahia, issue d’une famille non aisée.
Jusqu’à présent, elle n’était qu’une image.
Tout d’un coup, elle se met à parler.
Quand Christophe Lemaître a parlé la première fois, les médias se sont moqués de lui (sauf moi).
D’aucuns ne se privent plus pour souligner le mutisme d’un célèbre écrivain.
La rencontre Léon Zitrone-Jane Mansfield ce ne fut pas non plus un Yalta de l’intelligence.
Les interviews des actrices qui récitent leur discours prémaché du service d’après-vente dans les émissions télés institutionnelles sont moins émouvantes que cette jeune femme qui semblent prise dans les phares d’une voiture.
Quand j’entends Zahia, je sais bien que je ne suis pas en face de Marie Dormoy.
Les questions qu’on lui pose ne sont pas non plus dignes du talent de Gilles Jacquier.

Faut-il brûler Sade ?, de Simone de Beauvoir (Gallimard)

27.01.12 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Anticonformiste, Simone de Beauvoir a de multiples facettes qu’il convient de connaître en intégralité.

Voici la réédition d’un ouvrage épuisé de 1955. Il regroupe trois textes de Simone de Beauvoir qui ont été publiés dans “Les Temps modernes". Au sein du premier «Faut-il brûler Sade ?» (Décembre 1951), la philosophe écrit : « Dans quelle mesure les femmes sont-elles pour Sade autre chose que des succédanés ou des jouets, il est impossible de le préciser ; ce qu’on est en droit d’affirmer c’est que sa sexualité est essentiellement anale. L’attachement de Sade à l’argent le confirme ; les histoires de captation d’héritage ont joué un rôle énorme dans sa vie ; le vol apparaît dans son œuvre comme une conduite sexuelle dont l’évocation suffit à provoquer l’orgasme.» Pour ce qui est des femmes considérées comme des jouets, la féministe en connaissait un rayon puisqu’il lui est arrivé de courtiser une ancienne de ses élèves qu’elle poussa ensuite dans le lit du Jean-Paul Sartre. Mieux vaut lire Carnets de Jeunesse (1926-1930) ouvrage posthume (2008) qui nous permet de vraiment bien comprendre la démarche de cette jeune-fille qui veut se libérer de l’étau de la bourgeoisie pour vivre une vie de femme libérée de l’autorité masculine. Elle y est parvenue, devenant une vedette de la littérature de son temps à une époque où les femmes étaient plutôt secrétaires qu’écrivains ou journalistes. Dans «La pensée de droite» (Mai 1955 et juin-juillet 1955), elle écrit : « La bourgeoisie existe encore : mais sa pensée, catastrophique et vide, n’est plus qu’une contre-pensée. » Quand elle écrivait cela, elle pensait disons au lectorat du “Figaro” de l’époque. Journal qu’elle cite d‘ailleurs dans «Merleau-Ponty et le pseudo-sartrisme» (juin-juillet 1955) En 2012, avec tout ce que l’on sait sur elle et Sartre, on peut lui retourner le compliment car cette association d’écrivains est formée par des enfants de la bourgeoisie. Pas un mot sur son passage à Radio-Vichy. Les textes de “Faut-il brûler Sade ?” ont l’intérêt des vieilles feuilles d’un herbier déniché dans un grenier.

-Faut-il brûler Sade ?
De Simone de Beauvoir
Gallimard, 300 p., 21 €

Aurevoir, Madame Mila Parély (1917-2012)

27.01.12 | par morlino | Catégories: LE CINEAC, AVENUE DE LA VICTOIRE, LA MOUETTE DE TCHEKHOV, GRANDE DAME

Dans “Mission à Tanger” (1949) Mila Parély incarne Barbara, la patronne du cabaret “El Morocco". Le film est d’André Hunebelle avec des dialogues de Michel Audiard. Ci-dessus on voit la comédienne avec Raymond Rouleau, Louis de Funès, Jean Richard…

Le cinéma vient de perdre une grande dame qui vivait à l’écart de la médiatisation.
Entre les deux guerres, elle fut une des reines du grand écran. Elle a tourné près de 70 films, entre autres pour Lang, Grémillon, Pabst, Renoir, Guitry, Siodmak, Bresson, L’Herbier, Dréville…
Mila Parély (née Olga Colette Peszynski à Paris le 7 octobre 1917) est morte à Vichy le 14 janvier 2012. Elle était d’origine polonaise.

Principaux films:
1932 : Vive le sport - court métrage, anonyme
1933 : Le Martyre de l’obèse de Pierre Chenal
1934 : LILIOM de Fritz Lang
1935 : VALSE ROYALE de Jean Grémillon
1936 : LES PATTES DE MOUCHE de Jean Grémillon
1936 : MISTER FLOW de Robert Siodmak
1938 : LE DRAME DE SHANGHAI de Georg Wilhelm Pabst
1938 : LA TRAGEDIE IMPERIALE de Marcel L’Herbier
1938 : REMONTONS LES CHAMPS-ELYSEES de Sacha Guitry
1939 : L’ESCLAVE BLANCHE de Marc Sorkin et Georg-Wilhelm Pabst
1939 : La CHARETTE FANTOME de Julien Duvivier
1939 : LA REGLE DU JEU de Jean Renoir
1939 : Circonstances atténuantes de Jean Boyer
1940 : Le Grand Élan de Christian-Jaque
1942 : Le Lit à colonnes de Roland Tual
1943 : Le Camion blanc de Léo Joannon
1943 : LES ROQUEVILLARD de Jean Dréville
1943 : DONNE-MOI TES YEUX de Sacha Guitry
1943 : LES ANGES DU PECHE de Robert Bresson
1943 : Tornavara de Jean Dréville
1946 : LA BELLE ET LA BETE de Jean Cocteau
1949 : Mission à Tanger d’André Hunebelle
1952 : LE PLAISIR de Max Ophüls

[Post dédié à Saga]

Messi, Ozil, C. Ronaldo et Benzema ont été à la hauteur

26.01.12 | par morlino | Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

1/4 retour, Coupe du Roi
FC Barcelone 2-2 Real Madrid

Buts pour le Barça: Pedro (43e), Dani Alves (45e)
Buts pour le Real: Cristiano Ronaldo (68e), Benzema (72e)
(Pronostic: 4-1)

Battu à l’aller (1-2), et sur son terrain en plus, le Real Madrid est arrivé à Barcelone, mercredi 25 janvier, avec l’intention d’arracher sa qualification au Camp Nou (22h), en quart de finale retour de la Coupe du Roi. Ce qui semblait impossible mais la grandeur du football c’est que tout y demeure possible.
Contre toute attente, le Madrilène Pepe était présent au coup d’envoi. Il fut sifflé tout le match, en souvenir de ses crampons sur le main de Messi au match aller. Au Camp Nou, on a vu que dès qu’on le touchait il démontrait un certain talent de comédien. Ce joueur est cependant un bien meilleur footballeur que son partenaire français, Lass Diarra qui a découpé Messi sans écoper du rouge qu’il méritait absolument. L’attentat signé Diarra n’est pas une grande publicité pour le football français. Heureusement que Benzema a marqué un but fantastique pour redonner au Real Madrid un visage plus près de sa renommée mondiale.
Ce match fut superbe, quasiment un match anglais par son intensité.
On a vu de grands gestes techniques et quatre beaux buts.
En fin de match, le Real aurait pu gagner mais Ronaldo n’a pas su conclure.
Messi fut à l’origine du premier but catalan grâce à une percée électrique et un caviar à Pedro.
Dani Alves fit passer le compteur à 2-0 avec une frappe sèche en pleine lucarne.
En seconde mi-temps, ce fut Ozil qui donna une balle en or à C. Ronaldo qui fusilla le portier du Barça.
Dès qu’il remplaça Higuain, Benzema se montra efficace et fut récompensé par l’égalisation, 2-2, avec un sombrero sur Puyol, svp.
Le Real Madrid a prouvé qu’il savait jouer au ballon dès qu’il cessait le combat de rue.
Hélas, chassez le naturel, il revient au galop. La méthode Mourinho a reçu 7 cartons jaunes + un rouge.
Coté Barça, on a un peu riposté avec entre autres Messi a qui chargé durement… Pepe !
Résultat des courses, le Barça s’est qualifié pour le tour suivant.
Bye! Bye ! le Real qui va essayer de remporter la Liga devant Barcelone.

Magnifique histoire: Danny Welbeck (21 ans) la nouvelle étoile de MU joue avec Ryan Giggs (38 ans)

25.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

A Arsenal, sur la pelouse, il y avait Ryan Giggs (38 ans) et Danny Welbeck (21 ans).
Dix-sept ans séparent les deux champions formés par Sir Alex Ferguson. Bravo l’artiste !

Danny Welbeck a marqué 9 buts en 16 matchs (pas toujours titulaire) au cours de la saison 2011/12 :
22 août, Tottenham (1 but)
28 août, Arsenal (1 but)
27 septembre, Bâle (doublé)
1 octobre, Norwich (1 but)
21 décembre, Fulham (1 but)
8 janvier, Manchester City (1 but)
14 janvier, Bolton (1 but)
22 janvier, Arsenal (1 but)

Welbeck a du talent, et en plus, il sourit !
Cela nous change de ces prétentieux qui se prennent pour Messi - voire le Messie- dès qu’ils marquent un but contre des moins que rien ! L’humilité devrait être une matière scolaire.
D’origine ghanéenne, Danny Welbeck est le nouveau bonheur des fans de Man U. Formé au club, l’attaquant de 21 ans est né à Manchester, ce qui décuple la joie de le voir éclore dans sa ville natale. A la bonne école de Wayne Rooney, Danny Welbeck n’hésite pas à descendre de plusieures crans pour venir gratter des ballons dans les pieds des adversaires alors tous pris à contre-pied lors du contre amorcé par le Red Devil qui a offert la victoire à Man U lors du déplacement à l’Emirates Stadium où il a été grandiose avec Valencia.
Old Trafford porte bien son nom: le Théâtre des rêves.
C’est Bobby Charlton qui a trouvé ce surnom.
Dans l’écrin rouge, on a déjà vécu tant et tant de grands moments.
“Qui entre à Old Trafford est envouté pour le restant de ces jours". Il s’agit de l’un des adages liés au stade.
J’en suis l’illustre vivante. La première fois que j’y suis allé, j’ai confié à mon voisin: “Je suis Français, je viens de France…” Nous étions en 1993, avant la conquête du titre. Le stade était en travaux. Mon voisin m’a félicité et m’a montré son tatouage: un petit diable rouge. Il a hurlé: “Man U… IN THE BLOOD! ” Oui, dans le sang.
Cet homme, s’il est encore vivant peut se réjouir de la nouvelle merveille du centre de formation, sous le règne de Sir Ferguson.
L’un des jeunes Red Devils est en train d’éclore en Premier League.
Après les frères Neville, Butt, Beckham, Brown, Scholes, Giggs, Evans… c’est au tour de l’attaquant Danny Welbeck de se révéler au haut niveau.
Tout va vite en football… La saison dernière Chicharito a brillé. Arrivé droit du Mexique, il a fait les beaux jours de Man U. Ce début de saison 2012, il paie ses efforts fournis car depuis la Coupe du Monde 2010, il n’avait pas pris de vacances. A présent, remis de blessure, il a du mal à retrouver son poste de titulaire car Welbeck a su saisi sa chance.
Sir Ferguson lance toujours les nouveaux dans le grand bain mais il ne leur donne que quelques opportunités. Faut pas se rates. Obertan n’a pas su en profiter, disons plutôt pas pu: trop limité à tous points de vue. Bebé, pas concluant, avec ses centres derrière la ligne de corner. Macheda ? Il est parti fort pour finir faible. Il doit encore faire ses classes ailleurs mais la peau de chagrin s’est rétrécie.
Welbeck démontre qu’il mord dans le ballon. Il bouffe la vie !
Nous savons à présent que MU posséde de belles pointes, en plus de Rooney: Chicharito et Welbeck. Berbatov plus que le numéro 4 des attaquants.
Qualités de Welbeck: grand (plus d’1 m 80), costaud, courageux, volontaire, adroit, malin, hargneux…
Quand on le voit, on perçoit le potentiel de ce bouffeur d’espace.
Il a fait des débuts remarqués puis il est un peu rentré dans le rang avant d’en ressortir pour marquer des buts importants comme celui contre Arsenal, à Londres, qui fut décisif dans un stade hostile.
Welbeck n’est pas un joueur éphémère.
Andy Cole, l’ex Red Devil, couvre d’éloges la nouvelle étoile du club:
-"Il va vite et il ose. Je me reconnais en lui. C’est de la graine de très grand joueur. Sir Alex Ferguson nous a encore formé un as de coeur. Chicharito est à la peine mais c’est logique dans la deuxième saison après l’arrivée au club. Sir Ferguson ne lâche jamais un joueur de talent dès lors qu’on est sérieux, et Chicharito est très sérieux.”

Danny Welbeck
né le 26 novembre 1990, à Manchester
45 matchs (pas tous titulaires): 14 buts
Est arrivé à Man U, le 1er juillet 2007
1er match avec les pros: 23 septembre 2008 contre Middlesbrough, à O.T.
International

Hommage à Raymond Devos chez Jean-Luc Godard

Je vois fleurir sur le net, le nouveau geste à la mode trouvé par un communicant de la politique.
S’il s’agit d’un amusement pourquoi pas. Si c’est sérieux, c’est débilisant.
J’aime mieux celui de Raymond Devos:

Le bar des menteurs, d'Ingrid Naour (Cherche-Midi)

25.01.12 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME, HENDRIXEMENT

Georges Brassens avec près de lui son ami René-Louis Laforgue

L’humour est plus que jamais la politesse du désespoir, pense-t-on, dès les premières lignes de ce texte qui est plus un récit romanesque qu’un roman pur et dur. L’auteur (je refuse de féminiser ce nom) nous promène de Paris à Noirmoutier dans une grande tourmente désenchantée. Dans les rues de la capitale, elle se heurte sans cesse à la misère, « les pelouses du XXIe siècle ». Son style a parfois l’aspect d’un coup de poing. On s’était familiarisé avec sa façon d’écrire sans concessions dans Un fils dans la tête (2006). Au fil des pages de ce nouveau livre, on est confronté à une sorte de Piétonne de Noirmoutier qui va rechercher un peu de fraternité dans les bistrots réceptacles de toutes les solitudes urbaines. A la campagne, les bars-tabacs ne sont pas moins des annexes de SOS amitié. « Depuis que les pauvres ont renoncé à se révolter, ils ont accès à des paradis artificiels à petits prix. Le loto, le quinté, les jeux à gratter, c’est du pareil au même. Des utopies sous muselière.» Ingrid Naour c’est à la fois Prévert, Audiard, Blondin et Pirotte. Que raconte le livre ? L’errance d’une écorché vive qui n’admettra jamais de voir la vie si belle devenir si atroce par la faute d’une poignée de dirigeants qui créent des postes d’assistance en direction des citoyens les plus démunis pour mieux les maintenir sous leur joug de la fausse solidarité. Le gâteau ne se partage pas avec tout le monde. Ils se gardent celui au beurre, et nous réservent ceux à la margarine. Ingrid Naour est une peintre littéraire. Ses tableaux d’ambiance sont comme des Bruegel peint par Bosch… On se laisse entraîner dans son voyage parce qu’elle est une très grande conteuse. On aime voir avec ses yeux. On aime entendre ce qu’elle dit et surtout comment elle le dit. Ce récit est dans la grande tradition des Carco, Yves Martin et Bernard Dimey.

-Le bar des menteurs
D’Ingrid Naour
Cherche-midi, 119p. , 13 €

Jean-Jacques Rousseau n'était pas Français...

25.01.12 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Voici la partie littéraire des commémorations nationales officielles 2012.
Ne sont pris en compte que les cinquantenaires, centenaires, bicentenaires…
Je vois la présence de Jean-Jacques Rousseau.
Très bien mais… Jean-Jacques Rousseau est né le 28 juin 1712 à Genève.
Il n’est donc pas Français. Et on le lui a assez fait payer cher. La France l’a traqué au point qu’il a abandonné Montmorency à la hâte. Avant sa fuite, l’intelligentsia de l’époque l’a maintenu à l’écart parce qu’il était étranger. Exactement comme plus tard on fit avec Albert Camus. A présent, la France est toute fière d’honorer Rousseau…
J’ai toujours vu Rousseau, Diderot, Voltaire et d’Alembert comme les Beatles des Lumières. Malgrè les ruptures, ils sont inséparables.

1112/ Sigebert de Gembloux, mort
1612/ Antoine Arnauld, naissance
1662/ Blaise PASCAL, mort
1712 Richard Simon, mort
1712 Jean-Jacques ROUSSEAU, naissance
1762 André Chénier, naissance
1762 Contrat social, et Emile ou De l’éducation, de J.-J. Rousseau
1862 Georges FEYDEAU, naissance
1962 La pluralité des mondes habités, de Camille Flammarion
1862 Les Misérables, de Victor Hugo
1912 Pierre Boulle, naissance
1912 Léon-Gontran Damas, naissance
1962 Gaston BACHELARD, mort
1962 Georges Bataille, mort
1962 Pierre Benoit, mort
1962 Louis Massignon, mort
1962 Roger NIMIER, mort
1962 La Reine morte, Le Maitre de Santiago et Port-Royal, d’Henry de Montherlant

Dans la partie Beaux-Arts, je signale:
1912, André Chastel, naissance
1912, Jean VILAR, naissance

Classement subjectif: Pelé, Maradona, Di Stefano...

Sujet de la télé brésilienne sur l’un de mes livres.

“France Football” pose la question suivante :
-«Messi sera-t-il un jour le meilleur de tous ?» et nous demande qui, parmi les dix joueurs sélectionnés, est le numéro un de tous les temps ?
Voici les joueurs proposés:
Puskas, Di Stefano, Pelé, Cruyff, Platini, Maradona, Van Basten, Zidane, Ronaldo [le Brésilien] et Messi.
Il est évident que Puskas et Di Stefano n’auront pas beaucoup de voix car les votants ne les ont pas vus jouer.
Ils n’ont pas plus vu jouer Pelé, Platini et Cruyff mais ces joueurs sont toujours des icônes.
J’établis mon classement en tenant compte de la classe des joueurs, du palmarès, de l’impact sur leur(s) équipes, de la longévité.

1er/ Pelé. C’est lui qui a donné ses lettres de noblesse au football.
2/ Maradona. Le génie du jeu.
3/ Di Stefano. Tous ceux qui ont vu jouer cet homme-orchestre on dit qu’il était inchargeable.
4/ Puskas. Joueur et homme d’exception auprès des réfugiés politiques.
5/ Cruyff. Footballeur de très grande élégance.
6/ Ronaldo. Grand percuteur de défenses. A pu s’exprimer malgrè de graves blessures.
7/ Messi. Seul joueur né dans les années 1980 capable d’intégrer le Top ten. Aura beaucoup de voix car il est en activité. Trop inexistant en équipe nationale pour être dans les premiers.
8/ Platini. A su marquer l’Histoire en pleine ère Maradona.
9/ Zidane. Aurait pu être plus haut mais a explosé au niveau international trop tardivement.
10/ Van Basten. Le buteur racé a eu une carrière écourtée, en raison de blessures.

Je note l’absence de Beckenbauer, des Italiens et des Anglais (Bobby Charlton). J’aurais mis Beckenbauer à la place de Van Basten. George Best aurait pu y figurer vu son rôle dans la vulgarisation contemporaine du football. Et Giggs ? Le Gallois au niveau palmarès club est le numéro 1 mondial de tous les temps. Eusebio a aussi marqué l’Histoire. Et Garrincha ? Parfois, je place Pelé dauphin de Maradona…

Les Red Devils ont mis leur peau sur la pelouse d'Arsenal

24.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR

Lors de leur victoire à Londres (1-2), les joueurs de Man U ont démontré à leurs millions de fans qu’ils étaient près à crever sur la pelouse pour offrir un 20e titre national au club.

-"Avez-vous encore envie de gagner, vous qui êtes plein d’argent ?”
Tel est la phrase-clé que Sir Ferguson dit souvent à ces joueurs pour leur remettre les idées en place.
Le match Arsenal-Man U a lieu le 22 janvier entre 17 et 19 h mais il faut aussi tenir compte de toute la préparation mentale. Sir Ferguson sait remotiver ses joueurs car c’est un éveilleur de personnalité.
Quand je vous parle toujours de la RED ARMY, ce n’est pas pour rien.
L’Armée Rouge, cela veut tout dire.
On est prêt à mourir pour le club et encore plus depuis que nos amis sont morts dans le crash 1958.
Après la victoire à Londres, contre les Gunners de Wenger, le retour des Red Devils à Manchester a ressemblé au retour de guerriers qui ont gagné une bataille avec en tête l’ambition de la victoire finale.
Tous les témoins sont formels: on eût dit la scène d’un film tant les héros étaient fatigués, marqués.
Plusieurs traînés la jambe.
On a vu des cicatrices.
Wayne Rooney avait du mal à marcher.
Nani se déplaçait très délicatement.
Tous les Red Devils étaient crevés, rien que des corps et visages épuisés.
Ils avaient tout donné au prix de la démonstration d’un force mentale hors du commun, celle dont rêve les fans d’Arsenal pour leurs joueurs. Celle que les Gunners de Wenger ne savent jamais afficher le jour J. Wenger avait dit les jours d’avant-match que cet Arsenal-Man U tombait bien pour relancer Arsenal… Hélas! les Arsenal-Man U finissent souvent mal pour les Gunners, surtout ces temps derniers. Les Red Devils savent que leurs fans veulent voir Arsenal au tapis. C’est une question hégémonique. Exactement comme les fans de Nice veulent voir Nice battre Monaco.
Les joueurs choisis par Sir Ferguson ont un vrai mental d’acier- seul Barcelone les fait plier. Les joueurs de Wenger, absolument pas depuis 2005-2006.
Les Red Devils ont dû non seulement battre Arsenal à Londres mais en plus ils avaient la pression du résultat de Man City qui venait juste de leur mettre 6 points dans la vue !
Les Red Devils se sont appuyés sur le score de Man City-Tottenham (3-2) pour battre Arsenal, là où plein d’autres joueurs auraient craqué mentalement.
Entre Manchester United et Arsenal, il y a 15 points de différence.
Les Gunners ont employé la violence pour faire mal aux joueurs de Sir Ferguson.
Ils confondent guerre et simulacre de guerre.
Arsenal un “beau jeu” ?
Voire la réponse dans le classement du fair-play que les Gunners ont remporté en 2011.
Voici la position actuelle de MU et Arsenal au fair-play 2012:
5e: MANCHESTER UNITED 26 jaunes 1 rouge
19e et avant dernier: ARSENAL 45 jaunes 4 rouges…
Arsenal a plus besoin d’un nouveau Patrick Vieira que d’un Henry sur le déclin.
Pourquoi Arsenal n’a-t-il pas demandé à son ancien capitaine, Vieira, de rejoindre le staff des Gunners ?
Gary Neville, Paul Scholes, eux n’ont pas quitté Man United.
Et Giggs n’est pas allé à Barcelone pour gagner la C1 grâce à Messi, Iniesta et Xavi…

Les prochaines batailles de la Red Army:

28 janvier/ FA Cup Liverpool - Man U (13 h 45)
31 janvier/ Premier League Man U - Stoke City (21 h)
5 février/ Premier League Chelsea - Man U (17 h)
11 février/ Premier League Man U - Liverpool (13 h 45)
16 février/ UEFA Europa League Ajax - Man U (19 h)
23 février/ UEFA Europa League Man U - Ajax (21 h 5)
26 février/ Premier League Norwich City - Man U (14 h 30)
3 mars/ Premier League Tottenham - Man U
****************************
28 avril/ Premier League MAN CITY - MAN U

Pourquoi les fans de Man United veulent-ils toujours battre Arsenal ?

24.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

Un sublime résumé de l’Historique moderne de la rivalité entre Man United et Arsenal

Un journaliste anglais vient de tacler Arsenal:
-"Arsenal est un très grand club, c’est une certitude, car il fournit des pots individuels de crème glacée Ben & Jerry à la presse… “
Oh ! le tacle ! Il fait plus mal qu’un coup de coude de Ramsey dans le dos de Rooney.
Je suis déjà en attente du prochain Arsenal-Man United comme tous les vrais fans des Red Devils car Arsenal transcende le jeu de MU. Face à Arsenal, on doit sortir le grand jeu pour gagner. Arsenal-Man U c’est autrement plus captivant que la campagne présidentielle qui semble s’adresser à des décérébrés. Dois-je voter pour celui qui a maigri ou pour celui qui a épousé un mannequin ? Y’a pas marqué débile mental sur mon front ! J’aime mieux la rivalité Wenger-Ferguson que celle entre les politi/chiens qu’on nous propose. Wenger et Ferguson sont des personnes que je respecte infiniment. “Quand on joue avec l’esprit de Man United, c’est difficile de nous battre", a déclaré captain Patrice Évra, en quittant l’Emirates Stadium, le stade flambant neuf d’Arsenal qui n’a encore jamais vu les Gunners remporter un trophée sérieux… L’Emirates c’est l’un des jardins de MU: “On vient, on claque et on s’en va !” Sir Ferguson a donné une leçon de football, en jouant en 4-4-2 à l’extérieur devant un Arsenal frileux évoluant en 4-5-1. Le 22 janvier 2012 fut un mauvais week-end pour Londres et un trés grand pour Manchester. City a battu Tottenham et United a battu Arsenal, soit deux quartiers de Londres mis au tapis par deux quartiers de Manchester. La vidéo ci-dessous explique bien la rivalité entre Arsenal et Man United. Une rivalité qui a repris des couleurs avec l’arrivée de Wenger en 1996, car à partir de 1993, Man U a pris le pouvoir en Angleterre pour le retirer à Liverpool. Wenger et Arsenal ont contesté ce pouvoir à Man United. Voilà pourquoi les fans de MU- dont moi- veulent que les Red Devils nous sortent toujours un gros match devant les Gunners. Le 22 janvier, ils nous l’ont encore donné. Merci à eux. Ceux qui suivent le football anglais uniquement le samedi ne peuvent pas comprendre l’immense rivalité entre Arsenal et Man U. De plus, Man U est seul contre tous. En 2012, Man City, Tottenham, Chelsea et Arsenal ne veulent pas encore voir MU remporter le championnat. Cette hostilité est aussi le moteur de Man U. Début avril 2012, aura lieu Arsenal-Man City. Je serai très attentif à ce résultat…

Nouvel hommage à Paul Scholes:"Ce qui me fait plaisir c'est qu'avec mon retour, je ne prends la place de personne."

24.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Né dans le grand Manchester, Paul Scholes est l’un de mes héros, si loin des pantins médiatiques, tas de prétentieux qui sont surtout bon dans la presse. Sir Ferguson a viré Beckham mais il a conserve Scholes. Son retour signifie que Man United va remporter son 20e titre national. J’en suis persuadé à 99%. Il se ferait tuer pour Man United. Celui qui touche à Scholes me trouvera sur son chemin. Il représente le football que j’aime: seul le terrain compte. Tout le reste c’est de la connerie. Pour jouer comme Scholes, il faut être supérieurement intelligent, sensible et courageux. Sa force vient d’une rage, d’un mental hors du commun. En plus, il est humble comme tous les gens très fiers. Si demain, il y a une guerre. Je veux la faire avec lui. Je suis sûr qu’il ne me tirera pas dans le dos.

A l’inverse de Thierry Henry que l’on n’a vu qu’au début du match au milieu des joueurs de Man U et d’Arsenal comme si sa seule présence allait faire peur aux Red Devils(!), Paul Scholes, lui, a joué dans les trois matchs de Man U qu’il était possible de disputer depuis son come back. Son retour est dores et déjà payant: il a participé à qualifier MU en 16e de finale et il a joué lors des deux derniers matchs de Premier League gagnés par MU.
A présent, Paul Scholes met en garde Manchester City car par expérience, il sait que de “drôles de choses peuvent arriver dans la dernière partie d’une course au titre".
“Drôles de choses” ? Les impondérables ! Tirs sur montant, expulsion de joueur, blessures ou erreurs d’arbitrage… Le légendaire milieu de terrain, formé à l’ère Cantona, sait de quoi il parle: il a participé àla conquête des 10 derniers titres de champion d’Angleterre remporté par Man U !
-"Ce week-end, les deux Manchester ont gagné. Donc, rien n’a bougé au classement.” a déclaré Scholes, au dîner de Football Writers Association qui vient de l’honorer, lui et Gary Neville.
-"A l’inverse de Man City qui a joué à la maison, nous avons dû batailler ferme à Arsenal pour ramener les trois points. C’est donc nous qui avons dû souffrir au maximum, c’est d’autant plus formidable comme performance. “
Etre à l’affût du premier c’est la position idéale pour Scholes:
-"Il y a encore 16 matchs à jouer… Croyez-moi ce n’est pas fini. Et je suis on ne plus heureux d’être revenu dans le vestiaire en tant que compétiteur dans notre équipe première. Nous ne sommes qu’à trois points des Citizens. D’après ce que j’entends quand je mets la radio, MU joue moins bien qu’avant… L’important c’est ce que l’on fait pas ce que l’on entend dans les médias… Avec mes partenaires, nous allons tout faire pour garder le contact avec City et après on va voir ce qui va se passer dans la dernière ligne droite. Celle où il ne faut plus perdre…”
-"Contre Arsenal, j’ai peu joué. Je ne pense pas que j’ai eu un trop gros effet sur l’équipe. Jouer à nouveau me demande un petit temps d’adaption mais je fais tout pour qu’on ne s’aperçoive pas de mon mini rodage. J’ai l’avantage de m’avoir pas quitté le club. Les quatre derniers mois, j’avais repris l’entraînement, comme si mon corps avait encore besoin de se dépenser sans compter. Ce qui me fait plaisir c’est qu’avec mon retour, je ne prends la place de personne.” Quelle classe !

Le but de Nasri qui fait mal à Arsenal

24.01.12 | par morlino | Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, EN MARGE

En ouvrant le score pour les Citizens lors de Man City 3-2 Tottenham, Samir Nasri a rappelé qu’il manquait à Arsenal. Les départs de Fabregas et Nasri d’Arsenal ont signifié aux vestiaires des Gunners que les joueurs actuels de Wenger n’étaient pas en mesure de remporter la Premier League.
Nasri est actuellement leader de la Premier League mais Man United est le favori Number One.
Le but de Nasri contre les Spurs était magnifique. Frappe pure et surpuisante. La marque d’un grand joueur.
Pour devenir un très grand joueur, Nasri doit devenir constant et ne plus se cacher lors des matchs où il disparait dès qu’on le charge trop. La classe, il l’a. L’intelligence aussi. Son point faible ? Mental intermittent.

Arsenal a commis deux penaltys non sifflés sur Welbeck et Rafael

24.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR

La preuve par l’image: deux grosses fautes dans la surface du club de Londres n’ont pas été sifflées. (Je suis quasi certain que cette vidéo ne pourra pas être mise en ligne…)

Le gardien d’Arsenal Wojciech Szczesny a fauché Welbeck, à la 63e minute.
Un Gunner a descendu ensuite Rafael, à la 70e minute.
Les deux fois, l’arbitre n’a pas sifflé penalty.
Les caméras de télé n’ont pas remontré les deux fauchages tant le direct s’imposait.

PS: côté MU, Smalling a lui aussi chargé de manière irrégulière Walcott. Action non sanctionnée.

Ce qui a de bien avec Arsenal c’est que ce club donne du grain à moudre. Et quand arrive Arsenal-Man U, on se régale.
Avant, pendant et après le match.
Il a fallu 5 cartons jaunes pour calmer un peu les Gunners toute violence dehors.
On eût dit le Real Madrid de Mourinho avec Man U dans le rôle du Barça.
Hélas pour Arsenal, les Gunners ont de nouveau perdu.
Des “enfants", “club formateur"… les remarques de Patrice Evra remontent à la surface.
On n’aime jamais celui qui dit la vérité sur l’agora médiatique.
Sir Ferguson a aligné un 4-4-2 à l’Emirates pour jouer au football.
En face, il y avait un mur, soit un 4-5-1…
Les Red Devils l’ont contourné. Ils aurait dû bénéficier de trois penaltys.
Rooney fut lui aussi abattu en pleine surface par un tirage de maillot. Rooney fut ensuite frappé dans le dos par Ramsey. C’est ça le “beau football” d’Arsenal ? On a vu des Gunners dépassés par l’événement.
La petite tape de Sir Ferguson sur l’épaule de Wenger, cela voulait dire quoi ?
-O.K. mon gars, tu peux aller dans les vestiaires, le calvaire médiatique recommence…
-Bon après le 8-2, tu te prends un 1-2 à la maison. J’espère que tu as compris maintenant…
-Pauvre Arsène, excuse-moi…
-T’as compris la leçon ? Allez retourne étudier la “méthode Ferguson” sans sauter de lignes cette fois !
-Ne t’en fais pas, tes copains journalistes vont te couvrir en France…
-Tu devais aller au Real ? Mais là-bas tu ne tiens pas trois jours avec la pression qu’il y a…
-Ce qui est bien avec toi, c’est que j’ai trois points assurés…
-Bon! A la prochaine…
Chaque fois que les Gunners croisent les Red Devils, ils se prennent pour des Roy Keane. Ils veulent marcher sur l’homme mais ils sont plus prés de Pepe que de Patrick Vieira, l’âme d’Arsenal passée à l’ennemi (Man City) on ne sait trop pourquoi vu son énorme influence dans les coulisses des Citizens. Voir Vieira à Man City cela revient à voir Gary Neville travailler pour Liverpool. Cela serait un véritable accident industriel pour MU. Alors cela en est un pour Arsenal. Dès que je vois Vieira, je pense à Arsenal. Les fans des Gunners ne sont pas différents de moi. Ils aiment Arsenal comme j’aime Man United.
Je salue leur patience devant le fait que leur club n’arrive plus à se relancer depuis la défaite en C1 2006 contre Barcelone.
Man United a aussi perdu deux fois en finale de C1 contre Barcelone: en 2009 et 2011.
Ce n’est pas pour ça que Sir Ferguson a rendu les armes.
MU est toujours là, en course pour gagner un 13e titre de champion d’Angleterre sous l’ère de Ferguson.
Guy Roux disait: “D’abord le maintien…”
Sir Ferguson dit: “D’abord être champion d’Angleterre…”
Wenger ? “D’abord finir dans les 4 premiers pour avoir la possibilité de disputer la prochaine C 1…”
Sir Ferguson est au-dessus de la mêlée.
La plus grande recrue de Man United s’appelle Sir Alex Ferguson.
Il a signé à MU grâce à Sir Matt Busby, pour le plus grand plaisir de Bobby Charlton.
La presse annonce souvent que José Mourinho sera le prochain entraîneur de MU. Je n’y crois pas une seconde.
D’abord, ce n’est pas le moment de penser à ça alors que Sir Ferguson a encore beaucoup de titres à nous faire gagner.
On voit qu’il est toujours passionné. Ce n’est pas le plus important.
Ce qui compte c’est la compétence. Voir toujours un peu en avance.
Par exemple: quand on est à la 5e minute, il faut anticiper la 6e et ainsi de suite.
C’est ça un grand entraîneur. Voir plus loin que le bout de son nez.
Le fait de mastiquer du chewing gum pendant un match ne donne pas une vision claudiquante du monde.

Permalink

Exclusif City: Inside 32e FA CUP Man City 2-3 Man United

24.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

La télé comme je l’aime. Dépourvue des commentaires des habituels tchacheurs qui n’ont rien à dire.

Voilà pourquoi j’aime tant le football anglais. Fascinante organisation. Tout pour le bien être des joueurs.

Arsenal ? Patrice Evra avait 100 % raison...

24.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

Evra est un chambreur, et c’est très bien. Faut pas se plaindre d’entendre toujours des joueurs à la langue de bois et par ailleurs condamner Evra qui, lui, a la langue bien pendue. Comme latéral gauche, il est excellent. Il n’y a qu’en France où il est contesté. Evra ce n’est pas un joueur pour amuser la galerie. C’est un guerrier comme tous les joueurs de MU. Ceux qui ne le sont pas restent sur le banc, tels Berbatov. Welbeck a plus l’âme Red Devil que le Bulgare, joueur de talent aussi et même de grand talent.

Patrice Evra a toujours pensé comme moi au sujet d’Arsenal. Clubs d’enfants etc…
Club formateur ? C’est évident: Fabregas et Nasri sont partis.
Et van Persie ne va pas tarder à les suivre. Il perd son temps à marquer des buts pour rien, à Arsenal.

Henry est revenu pour quoi faire ? Inaugurer sa statue !

C’est Patrick Vieira qu’il fallait recruter pour qu’il travaille dans le staff mais l’ancien joueur charismatique des Gunners, l’ex capitaine a choisi de signer à Manchester City. Sa présence à City affaiblit Arsenal. D’ailleurs, Nasri et Clichy, deux ex Gunners, ont signé à City…

Au lieu de toujours opposer Abidal (Barcelone) et Evra (Man U) réjouissons-nous d’avoir deux défenseurs de talent pour le flanc gauche.
Ce que fait Evra à Man U est incroyable. Il donne beaucoup d’impact positif aux contres. Il est infatigable. Quasiment jamais blessé. Il a le brassard quand Giggs joue ! Il est régulier dans ses performances.
On nous sort toujours l’Afsud 2010 à son propos. Moi, j’aime mieux Man United que l’équipe de France. Qu’est-ce qu’elle a fait pour moi l’EDF ? Rien, jamais rien tandis que MU alimente mes rêves et la réalité depuis que je suis au quotidien le club. Pas un jour sans MU. On n’est jamais déçu avec Sir Ferguson quand Arsenal ne gagne plus rien depuis 2005.
Ce qui est important c’est le sourire. D’après-match, pas d’avant-match.
On imagine les sourires au centre d’entraînement de Carrington.
On imagine ce que peuvent se dire Scholes, Evra, Scholes…
A Londres, c’est toujours la soupe à la grimace.

Permalink

Wenger a du talent mais Sir Ferguson, du génie

24.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

Le plus grand transfert réalisé par Man U reste Sir Alex Ferguson. Le Real Madrid ou l’AC Milan ne l’auront jamais. Ce n’est pas lui qui va demander à un joueur qui appartient à une autre club de venir faire une panouille sous le maillot de MU… Thierry Henry est un leurre pour faire oublier aux fans d’Arsenal que Fabregas est parti à Barcelone et que Nasri, Clichy et Vieira sont passés à Man City.

Une nouvelle fois, les fans d’Arsenal ont manifesté leur mécontentement après la défaite d’Arsenal à domicile devant Manchester United. C’est cyclique. Ca s’en va et ça revient…
Cela fait des années que j’explique que pour les Anglais, le championnat est plus important que la C1 !
Il vaut mieux régner chez soi qu’ailleurs.
Sir Ferguson le sait très bien. La C1 c’est un plus.
Regardez Liverpool, Arsenal … ils n’arrivent plus à gagner la Premier League.
Regardez Man City, ils en rêvent.
Idem pour les Spurs.
Pendant ce temps Ferguson, Giggs en ont gagné 12 depuis 1993, grâce à Cantona qui a donné le tempo.
Pourquoi les fans des Gunners ont sifflé Arshavin qui a remplacé Oxlade-Chamberlain ? Tout simplement parce que le manager a sorti un Anglais. Les fans d’Arsenal ont beaucoup de patience. Ils savent très bien que leur entraîneur est Français et donc étranger. Il n’y a pas plus nationaliste qu’un Anglais, issu d’un pays insulaire. Un Français ne va pas quand même pas apprendre à jouer au football à un Anglais ! Les fans d’Arsenal savent très bien que Wenger a relancé leur club dont on se moquait avant la reconstruction sous l’ère Wenger. Au bout d’un moment, on regarde toujours l’étranger de travers. Surtout quand le club ne gagne plus rien depuis 2005 !
Ferguson connaît ce sentiment aussi parce qu’il est Ecossais. On sait que les Anglais ne portent pas non plus les Ecossais dans leur coeur.
La grande différence entre Ferguson et Wenger, c’est que le premier sait toujours relancé son club après le départ de joueurs très importants (Schmeichel, Cantona, Hughes, McClair, Pallister, Bruce, Ince, Beckham, van Nistelroy, Keane, C. Ronaldo…) alors que Wenger piétine depuis les départs de ses cadres (Vieira et cie)
Man U a perdu cette saison le triangle magique en défense van der Sar-Vidic-Ferdinand et pourtant Ferguson et Man U sont en course pour le titre alors qu’on nous dit sans cesse que Man City est l’ogre invincible !
L’info ce n’est pas la défaite d’Arsenal mais la victoire de Man United !
Regardons l’équipe de Man U qui a battu Arsenal à l’Emirates:
Lindegaard/ JEUNE
Evra © TAULIER
Evans. JEUNE
Smalling. JEUNE
Jones. JEUNE. Puis (17e) Rafael/ JEUNE. Puis (76e) Park. CADRE
Nani. CADRE. Puis (75e) Scholes. TAULIER
Giggs. TAULIER
Carrick. TAULIER
Valencia/ CADRE
Rooney. TAULIER
Welbeck. JEUNE
Donc 6 jeunes, 3 cadres et 5 tauliers. Belle harmonie.
On parle de blessés à Arsenal mais MU en a plein: Vidic, Owen, Fletcher, Young, Anderson et Cleverley. Auxquels faut ajouter Jones et sans doute Rooney, Nani et Carrick (Merci aux Gunners, 19e du classement fair-play, celui de la violence, anti jeu…) En FA Cup, à Liverpool, Sir ferguson va sans doute aligner les “coiffeurs".
Rien n’est plus beau que d’attendre et de remporter un match que l’on ne veut pas perdre.
Dans 98% des cas, les Red Devils de Sir Ferguson font plaisir à leurs supporters qui ont un lien très fort avec le club, considéré comme une véritable personne humaine.
Le 22 janvier 2012, on voulait voir Man U gagner à l’Emirates Stadium et les Red Devils ont gagné avec sur la pelouse les anciens formés au club (Giggs et Scholes) et le jeune mancunien formé au club (Welbeck).
De plus, MU a joué par les ailes comme toujours.
L’arbitre nous a refusé plusieurs penaltys, trois exactement sur Rooney, Welbeck et Rafael. Et il a oublié d’en siffler un contre MU (Smalling).
Ce fut une grande victoire conquise en deuxième mi-temps dans une atmosphére d’anti jeu face à un club qui est 19e au classement du fair-play.
Merci à Sir Ferguson, merci à nos joueurs.
Pendant ce temps, Arsenal est en 8e de la C1 2012 sans savoir si le club sera en lice pour celle de 2013.
C’est un beau parcours pour Arsenal qui n’est pas un des plus grands clubs du monde. Wenger parvient à maintenir Arsenal parmi l’élite. C’est très bien car Arsenal ce n’est ni Barcelone, ni le Bayern Munich, ni même Ajax. Et encore moins Man United. Arsenal est un club qui n’a pas de C1 dans les vitrines de son club.
A MU, on est heureux. Les victoires en terre ennemie sont les plus belles. Celle glanée à l’Emirates va se savourer une semaine.

PS: Henry a bien fait de ne pas jouer Arsenal-Man United (1-2). Imaginez un peu si les Gunners avaient perdu chez eux avec le joueur qui appartient aux Red Bulls de New York… En ce moment, Henry évite toutes les critiques.

Permalink

Mourinho et Wenger mis sous pression par le Real et Man U

Arsène Wenger sous les feux des questions après la nouvelle défaite de son club à domicile devant Man United. Cela rend très mécontent les fans des Gunners et sans doute quelques joueurs…

Quand Oxlade-Chamberlain est sorti pour céder sa place à Arshavin, le public de l’Emirates Stadium a chanté:
-"Tu ne sais plus ce que tu fais.”
Le SMS verbal était destiné à Wenger. Du jamais entendu !
Il faut dire que la patience des fans d’Arsenal est mise à rude épreuve depuis 2005, année du dernier trophée remporté par leur club.
Depuis la défaite d’Arsenal en finale de la C1 2006, le club pédale dans la choucroute.
Van Persie n’a pas trop aimé non plus le changement de joueur.
D’ailleurs 7 minutes plus tard, Welbeck donnait la victoire à Man United!
Wenger est à nouveau contesté. Ce n’est pas grave. Il en a l’habitude.
Au niveau financier, il fait gagner plein d’argent à son club: c’est donc un bon entraîneur dans le monde moderne.
Gagner des titres ce n’est plus important dans des clubs de seconde zone comme Arsenal. Etre toujours qualifié pour la C1 c’est déjà exceptionnel. Il ne faut pas leur demander de la gagner et même de remporter leur championnat national. Si Arsenal ne parvient pas pour fois à finir dans les 4 premiers pas besoin d’en faire une affaire d’état. Wenger a relevé un club qui était dans le ruisseau.
Arsenal ce n’est pas Man U ou Barcelone, clubs qui ont gagné plusieurs C1.
Wenger sait faire le dos rond. Les médias français ne l’attaquent pour ainsi dire jamais.
Il est consultant sur TF1, ce qui le protége beaucoup. Il est adoré sur C -.
Le grand communicant a de bons remparts.
Dès que Thierry Henry marquera un nouveau but, les fans d’Arsenal auront leur nouveau bonbon, un peu comme les dauphins auxquels on lance un poisson, la fameuse sardine dont parlait Cantona !
Wenger a encore perdu le match qu’il ne faut pas perdre: celui contre Man United. En deux matchs, ses joueurs ont encaissé 10 buts rouges ! La petite tape de Sir Ferguson sur l’épaule de Wenger est lourde de sens.
Moi, pour rêver je ne supporte pas Arsenal, je ne suis pas masochiste.
Mon coeur est rouge. Et jusqu’à mort, il restera rouge.

Au Real Madrid ça chauffe aussi mais ce n’est pas la même situation car les Madrilènes sont leaders de la Liga avec 5 points d’avance sur le Barça, ce qui est un miracle puisqu’en face il y a l’armada de Messi et cie. Le problème c’est que le Real Madrid a lui aussi perdu le match qu’il ne fallait pas perdre: le 1/4 aller de la Coupe du Roi 2012 contre le Barça(1-2), à Madrid, en plus…
Du coup, il y a des tensions dans le stade et dans les vestiaires.
Il y a eu une altercation verbale entre Mourinho qui a reproché à Ramos de ne pas avoir pris Carles Puyol (premier buteur barcelonais) au marquage alors que c’était son rôle.
-«On a décidé d’interchanger les marquages», dixit défenseur.
-«Tu te mets à jouer à l’entraîneur maintenant ?»
-«Non, mais en fonction de la situation d’un match, parfois il faut changer les marquages. Mais comme vous n’avez jamais été joueur, vous ne savez pas que parfois ce genre de situations peut se produire…»
Mercredi 25 janvier, le clasico retour aura lieu au Camp Nou.
Seule une victoire inespérée du Real peut relever la cote d’amour de Mourinho qui en a pris un coup lors du match aller où ses joueurs ont donné beaucoup de coups comme les Gunners contre les Red Devils…

19e au fair-play: le beau jeu d'Arsenal n'est qu'une illusion (45 jaunes, 4 rouges)

23.01.12 | von morlino | Kategorien: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, ANTI-FOOTBALL

A Londres, on nous parle toujours du futur fair-play financier qui devrait patati patata… mais personne ne parle du fair-play traditionnel. Wenger et Mourinho, même combat. Quand ils n’arrivent pas à imposer leur jeu, leurs joueurs haussent le niveau et confondent agressivité avec agression. N’est pas Sir Ferguson ou Guardiola qui veut.

Lors d’Arsenal-Man U (1-2), les Gunners ont récolté 5 cartons jaunes. Ce n’est pas cher payé, vu les coups qu’ils ont donné aux joueurs de Sir Ferguson.
La saison dernière Arsenal a fini dernier du classement fair-play.
Cette saison le club de Londres est encore bien placé pour décrocher le titre du club qui joue de la manière le plus dure. De la façon la plus méchante vis-à-vis des adversaires.
Donc, pour le mythe du beau jeu d’Arsenal, vous repasserez !
Ce n’est qu’un leurre médiatique entretenu par la presse française qui considère Arsenal comme un club de L1 qui joue en Premier League.

1 West Bromwich Albion 29 jaunes, 0 rouge
2 Fulham 35 jaunes, 0
3 Stoke City 38 0
4 Tottenham Hotspur 26 1
5 MANCHESTER UNITED 26 1
6 Swansea City 30 1
7 Everton 35 1
8 Sunderland 38 1
9 Norwich City 30 2
10 Aston Villa 39 2
11 Newcastle United 40 2
12 Wolverhampton 41 2
13 Liverpool 33 3
14 Queens Park Rangers 35 3
15 Wigan Athletic 40 3
16 Chelsea 47 3
17 Blackburn Rovers 47 3
18 Manchester City 35 4
19 ARSENAL 45 jaunes 4 rouges
20 Bolton Wanderers 33 5

Permalink

Le retour de Thierry Henry vire au fiasco

23.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

En janvier 2012, Arsenal n’a gagné aucun match en Premier League et n’en gagnera aucun car il n’y a plus de journée à jouer: trois matchs, trois défaites cinglantes.

Ce 22 janvier 2012, Thierry Henry n’a pas joué contre Man United. Il valait mieux car une nouvelle défaite avec lui sur le terrain aurait fait tourner au vinaigre son retour qui n’est que médiatique. Raison officiel: blessé au mollet et non pas aux chevilles qui auraient pu enflées depuis qu’il a sa statue en dehors du stade.
Donc le blessé était avec les joueurs juste avant leur entrée dans le stade des Gunners, ce nouveau stade qui n’a jamais vu un trophée digne de ce nom.
Henry avait le sourire. Celui d’avant-match. Sa présence… que signifiait-elle ?
1/Eh! les gars, je ne peux pas jouer avec vous mais je suis avec vous. Eh! je suis la légende du club! Faut battre Man U n’est ce pas ?
2/ Vous les Red Devils regardez bien qui est là, moi, Henry. Celui qui a marqué le plus de buts avec Arsenal. Dites… vous avez peur, hein ?
A la vérité, sa présence n’a eu aucun impact. Côté Arsenal, le club n’a toujours pas le mental pour faire le poids contre Man U. Coté Man U, on n’a pas à être impressionné par l’ancien joueur de Barcelone qui joue actuellement à New York, dans une pré-retraite dorée.
Thierry Henry était dans les tribunes.
Paul Scholes et Ryan Giggs, sur la pelouse.
C’est toute la différence entre un club qui a une vraie culture et un autre qui ne fait qu’imiter alors qu’il ne s’agit que d’un commerce autour du culte de la personnalité.

Arsenal a perdu deux fois depuis le retour de Thierry Henry dans le groupe:
9 janvier/ 32e FA Cup Arsenal 1-0 Leeds(L2). Présent sur la pelouse, un but décisif
15 janvier/ Premier League Swansea 3-2 Arsenal. Présent sur la pelouse
22 janvier/ Premier League Arsenal 1-2 Man United. Présent… dans les tribunes

Manchester United a gagné trois fois depuis que Paul Scholes est revenu dans le groupe:
8 janvier/ FA Cup/ Man City 2-3 MAN U. Présent sur la pelouse
14 janvier/ Premier League/ Man U 3-0 Bolton. Présent sur la pelouse, un but pour ouvrir le score
22 janvier/ Premier League/ Arsenal 1-2 Man U. Présent sur le terrain

Permalink

Sir Ferguson: "Le football est un jeu amusant".

23.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

Sir Ferguson vient de déclarer que le football est un jeu amusant. Surtout quand on gagne ! Les Red Devils n’ont pas laissé tomber leurs millions de fans dans le monde qui veulent toujours battre Arsenal, le chouchou médiatique qui incarne Londres contre la province. Merci aux Red Devils qui sont des joueurs fiers et courageux.

Les 7 derniers duels entre Man U et Arsenal:

Man U 2-1 Arsenal, août 2009
Arsenal 1-3 Man U, janvier 2010
Man U 1-0 Arsenal, décembre 2010
Man U 2-0 Arsenal, mars 2011
Arsenal 1-0 Man U, mai 2011
Man U 8-2 Arsenal, août 2011
Arsenal 1-2 Man U, janvier 2012

Mini championnat sur les 7 derniers duels:
1er Man U: 6 victoires, 0 nul, 1 défaite/ 18 buts pour, 6 contre/ + 12
2e Arsenal: 1 victoire, 0 nul, 6 défaites/ 6 buts pour, 18 contre/ - 12

Les “Gunners” (Canonniers) se sont plutôt les Red Devils: 18 buts contre 6 !

Le manager des Red Devils était très heureux après le succès des siens à l’Emirates Stadium, un Old Trafford bis tant les Red Devils y ont l’habitude d’y gagner.
Arsenal voulait se venger du 8-2 du match aller, et le club de Londres a perdu 1-2, cette fois dans son stade,en plus. Les fans des Gunners ont vraiment de la patience: leur club perd tout depuis 2005 ! En deux matchs, les Gunners ont encaissé 10 buts face à Man United. 10 buts !
L’Ecossais a rendu hommage à Welbeck, notre nouveau jeune héros, non seulement formé à Man U mais né à Manchester. Welbeck a pris la place de Chicharito qui avait pris celle de Berbatov…
Sir Alex Ferguson a salué la grand mental de son équipe et sa conviction après avoir gagné contre Arsenal, ce qui maintient la pression sur Manchester City. Avant Arsenal-Man U (1-2), les Reds avaient appris que les Citzens avaient battu Tottenham malchanceux en fin de match.
-"Il était important de gagner car City avaient gagné le match du début d’après-midi grandiose, mais la manière dont nous avons gagné a été la chose la plus agréable pour moi. Nous avons vécu le match contre Arsenal de fort belle manière, c’est-à-dire que nous avons joué un football très généreux, porté vers l’avant alors qu’on joué à l’extérieur. C’est vraiment démontré un état d’esprit positif. Mes joueurs ont une grande confiance en eux. Je suis ravi de voir ça, à ce moment important de la saison… Sur nos contres nous avons été dévastateurs et nous aurions pu marquer beaucoup de buts. J’ai dit avant le match que nous avons à jouer quatre matchs très importants à l’extérieur [Arsenal, Chelsea, Tottenham et Norwich City]. De ces quatre sorties va dépendre le reste de la saison où nous visons un 20e sacre national. Ce que nous devons faire ? Rester dans le sillage de Man City pour les dépasser à la fin. Le football est un jeu amusant. Le match de City qui a failli perdre devant les Spurs avant de les battre sur le fil le démontre ! Tout peut arriver mais il faut rester maître de ses émotions pour aller là où on veut aller. Je le rédis, pour l’instant nous devons rester dans le sillage, sans le souci de les dépasser… “
Eh! oui, l’important c’est d’avoir le maillot jaune sur le podium !

Les prochains matchs de Man U:
28 janvier/ FA Cup Liverpool - Man U (13 h 45)
31 janvier/ Premier League Man U - Stoke City (21 h)
5 février/ Premier League CHELSEA - Man U (17 h)
11 février/ Premier League Man U - Liverpool (13 h 45)
16 février/ UEFA Europa League Ajax - Man U (19 h)
23 février/ UEFA Europa League Man U - Ajax (21 h 5)
26 février/ Premier League NORWICH CITY - Man U (14 h 30)
3 mars/ Premier League TOTTENHAM - MAN U
****************************
28 avril/ Premier League MAN CITY - MAN U

[Post dédié à Sir Alex Ferguson, à son staff et à tous les Red Devils]

Les Gunners ont matraqué MU mais ils ont encore perdu ...

23.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

2-1, j’avais donné le bon pronostic… Sur 22 matchs joués cette saison, Arsenal en a déjà perdu 8. Triste bilan. Presque une équipe du ventre mou. Les Gunners ont une nouvelle fois frappé les Red Devils avec plein de fautes grosses comme des maisons mais c’est Sir Ferguson qui a encore gagné. Merci à l’Ecossais ! Et merci aux Red Devils: il faut toujours battre Arsenal pour faire plaisir aux fans. Un plaisir qu’ils nous donnent toujours. Du fond du coeur, MERCI ! Quelle illusion le beau des Gunners! Une bande de matraqueurs, ça oui ! Mourinho et Wenger, même combat, même coups bas.

Arsenal 1- 2 Man United
Buts pour les Reds: Valencia (45e +1), Welbeck (81e)
But pour les Gunners: van Persie (71e)
Les Gunners ont récolté 5 cartons jaunes. Les Red Devils, 2.

Tant de bruit pour pas grand chose.
On a vu Henry mais en fringues civiles juste avant l’entrée des joueurs, style je soutiens les gars… Cela m’a fait autant rire que lui. L’effet Henry est déjà fini. Normal quand on est statufié devant le stade on a les jambes tellement lourdes qu’on n’avance plus. On dira qu’il est blessé… Il a quatre ans de moins que Giggs… mais le Gallois lui il est toujours dans le coup.
Wenger a choisi un 4-5-1 pour jouer à la maison.
Sir Ferguson, lui, aligne un 4-4-2.
Durant la première mi-temps, Man U n’a pas commis l’erreur de penser davantage aux Citizens qu’aux Gunners
Arsenal ? 4-5-1 c’est vraiment jouer petit bras… à domicile en plus.
Wenger imite Ferguson qui a souvent joué en 4-5-1 devant les Gunners, avec la victoire à la clef.
Pour jouer au foot, il faut être deux et MU était tout seul en première mi-temps d’un match claustrophobique à cause d’Arsenal qui refuse le combat.
Rooney aurait pu bénéficier d’un penalty mais l’arbitre- notoirement anti Red Devils depuis des années- a jugé que non.
Nani nous a mangé plusieurs fois la feuille de match.
Il a fallu un trait de caractère d’Evra pour faire jaillir la lumière. Le Français est sorti de l’arrière pour récupérer un ballon du torse qui amorça le contre assassin. Ryan Giggs leva la tête et le ballon en direction de Valencia qui d’une tête franche catapulta le ballon au fond des fillets. Arsenal n’a eu que ce qu’il mérite. Quand on refuse le jeu, on se fait punir si le sort n’est pas contre l’équipe qui attaque.

La deuxième mi-temps fut enfin plus débridée.

A la 56e minute, Valencia eut 0-2 au bout du pied mais au lieu de tirer du gauche, il s’emmêla les pinceaux de manière minable. Sir Ferguson en retira ses lunettes, tant il n’en revint pas.
Arsenal se mit à durcir le jeu, récoltant 5 cartons jaunes.
Au cours de ce match, j’ai vu quatre penalty non sifflé:
-3 en faveur de MU: un sur Rooney en 1er mi-temps, et deux en 2e mi-temps, avec le gardien des Gunners comme responsable: 64e fauchage de Welbeck et un défenseur des Gunners, 70e faute sur Rafael.
1 en faveur d’Arsenal: Smalling fait tomber Walcott (78e)
L’arbitre était dépassé par les événements. Un arbitre incompétent tout comme les commentaires de C moins 100% pour Arsenal dont celui de l’ex sélectionneur qui s’en prend toujours à Ginola: “Arsenal est trop tendre", a-t-il dit. Qu’est-ce qu’il lui faut ! Les Gunners n’arrêtaient pas de frapper les Red Devils, à l’image de Ramsey qui a donné un grand coup dans le dos de Rooney (83e). L’un des commentateurs de C moins semblait se réjouir des blessures de Nani et de Rooney. “Pas une bonne journée pour Manchester” répétait-il plusieurs fois.
Aprés la faute non sifflé sur Rafael, van Persie profita que tous les Red Devils gambergeaient sur cette agression, non sanctionnée, pour égaliser.
Ce ne fut qu’illusion. Dix minutes plus tard, Welbeck donna l’avantage à MU grâce à Valencia et Park.
L’arbitre a laissé 5 minutes de jeu en plus mais les Gunners n’en profitèrent pas.

Superbe opération: MU revient à trois points de Man City.
Arsenal ? A 15 points de MU. A leur place, quoi.

*Arsenal:
Szczesny/ (3) Trop brutal
Djourou. (0) Pas à sa place Puis (45e) Yennaris. Non noté. Trop faible
Mertesacker (1) Pas étonnant que l’Allemagne ne gagne plus rien avec un tel arrière central
Koscielny (3) Pas dans son assiette
Vermaelen/ (5) Trop esseulé. Mérite mieux qu’Arsenal
Song (5) A fait ce qu’on lui demande de faire. La basse besogne
Ramsey. (2) Affligeant de faiblesse Puis (84e) Park. Non noté. Lille a finalement eu de la chance de se faire doubler par Arsenal…
Walcott (4) Bon joueur mais n’arrive pas à bien s’exprimer à Arsenal
Rosicky (3) Un ralentisseur de jeu
Oxlade-Chamberlain/ (7) Bon élément, va toujours de l’avant. Puis (74e) Arshavin (0) Depuis qu’il est Arsenal a perdu sa classe naturelle
van Persie (6) Trop isolé.

Sur le banc: Almunia, Squillaci, Benayoun, Miquel,

Manager: Arséne Wenger (2). Wenger et Mourinho, même combat! C’est la faucille et le marteau. Leurs joueurs sont hyper durs sur le Barça et sur Man U. Slogan commun: une pluie de coups !

Classement fair-play:
19e Arsenal 45 jaunes, 4 rouges
20e Bolton Wanderers 33 jaunes 5 rouges

*Manchester United:
Lindegaard, (5) Correct
Evra © (8) Grand match. A arrêté le ballon avec la main mais pour se protéger le ventre et le bas-ventre.
Evans (6) Vigilant. Bon relanceur
Smalling (5) Dur à passer
Jones. Non Noté. S’est tordu la cheville dans un trou de la pelouse pourrie de l’Emirates. Puis (17e) Rafael/ (6) Bien offensif. Puis (76e) Park. (7) Un bon relais en peu de temps;
Nani. (4) Trop personnel. Puis (75e) Scholes (5) A bien temporisé.
Giggs (7) A donné un caviar à Valencia
Carrick (6) Vaillant
Valencia/ (9) Un but et une passe décisive
Rooney (6) Accrocheur
Welbeck (8) Va gratter des balles assez bas, battant et adroit.

Sur le banc: De Gea, Fabio, Berbatov, Hernandez.

Manager: Sir Alex Ferguson (10) A bien géré son groupe.

Classement de la Premier League

1er Manchester City 54 pts 22 m/ 17 3 2/ 60 18/ + 42
2 Manchester United 51 pts 22 m/ 16 3 3/ 54 21/ + 33
3 Tottenham 46 pts 22 m/ 14 4 4/ 41 24/ + 17
4 Chelsea 41 pts 22 m/ 12 5 5/ 40 25/ + 15
5 Arsenal 36 pts 22 m/ 11 3 8/ 39 33/ + 8

Manchester City 3 - 2 Tottenham
Buts pour City: Nasri (56e), Lescott (59e), Balotelli (90e +5 sur pen.)
Buts pour les Spurs: Defoe (60e), Bale (65e)

Defoe a raté d’un poil l’occasion pour faire gagner les Spurs 2-3, puis quelques instants plus tard les Citizens ont marqué sur un penalty justifié. Ce fut un très beau match, autre chose que les matchs français de Coupe de France que je n’ai pas supportés plus de cinq minutes. En Angleterre, l’esprit du jeu est toujours là. Voilà pourquoi aucun vrai grand champion à son apogée ne viendra au PSG qui ne peut faire signer que des joueurs qu’on ne veut pas en Premier League.

Permalink

Arsenal-Manchester United, coup d'envoi 17 h

22.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

En attendant la composition des deux clubs…

Kenny Dalglish dézingue publiquement les joueurs de Liverpool

22.01.12 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR

Les joueurs de Premier League deviendraient-ils aussi fumistes que ceux du continent, à force de ne pas appartenir à la culture anglo-saxonne (1)? La légende vivante de Liverpool ne supporte plus de voir le manque de sérieux de la nouvelle génération de Reds qui touchent leur salaire sans avoir la moindre idée de ce que représente le maillot qu’ils portent. Aucun Reds actuels ne semble mesurer la chance d’être managé par un tel monument de l’Histoire du football. C’est comme si des comédiens irlandais étaient mis en scène par Beckett sans s’en rendre compte. Cela fait plus de 20 ans que Liverpool ne gagne plus la Premier League. Honteux ! Gerrard est incapable de l’offrir au club de la ville des Beatles. Je suis persuadé que les joueurs actuels de Liverpool ne connaissent pas le palmarès de leur entraîneur. Triste époque.

Le manager de Liverpool Kenny Dalglish vient de s’en prendre à ses joueurs qui n’incarnent pas l’esprit du club. Lors de la 21e journée, Liverpool a perdu 3-1 à Bolton:
-"Je ne pense pas que l’approche était correcte. Les joueurs n’ont pas abordé le match de la bonne façon malgrè ma mise en garde. Mes joueurs ne travaillent pas de manière sérieuse. S’ils estiment que leur rendement suffit pour jouer à Liverpool, certains ne seront pas avec nous pour longtemps ! Le plus décevant pour moi fut que beaucoup de Reds n’étaient pas prêts à jouer le match. Ni physiquement ni mentalement. Ce match à Bolton ce fut le pire match de Liverpool que j’ai vu depuis mon retour à la maison. Si les joueurs actuels de Liverpool pensent qu’ils peuvent simplement se présenter sur terrain pour obtenir n’importe quel résultat sans être compétitif, je n’appelle pas cela des professionnels. Leur effort fourni n’a pas correspondu à la qualité de l’opposition. Ils ont reçu une belle claque ! Si mes joueurs ont conscience de tout ce que je dis, ils peuvent se regarder en face et se dire que plus jamais ce genre de comportement n’arrivera dans le futur. Je dis cela sans rien enlever au mérite de Bolton qui a bien joué. Les fondations de Liverpool de football ont toujours été construites sur le respect des personnes: notre public et nos adversaires. L’important dans notre culture c’est toujours le match du jour puis le prochain à jouer et absolument pas la place au classement de nos adversaires. Si mes joueurs avaient besoin de recevoir une bonne baffe pour leur remettre les idées en place, Bolton vient de la leur donner !”

Kenny Dalglish
Né le 4 mars 1951 à Glasgow (Écosse)

Parcours de l’attaquant:
1969-1977 Celtic Glasgow
1977-1990 Liverpool/ 501 matchs, 169 buts
Parcours du coach:
1985-1991 Liverpool
1991-1995 Blackburn Rovers
1997-1998 Newcastle United
2000 Celtic Glasgow
2011 Liverpool

Palmarès du joueur:
3 Ligues des champions 1978, 1981 et 1984/ Liverpool
Supercoupe d’Europe 1977
7 Championnats d’Angleterre 1979, 1980, 1982, 1983, 1984, 1986 et 1988
FA Cup 1986
4 Carling Cup 1981, 1982, 1983 et 1984
5 Charity Shield 1977, 1979, 1980, 1982 et 1988
5 Championnats d’Écosse 1971, 1972, 1973, 1974 et 1977/ Celtic Glasgow
3 Coupes d’Écosse 1972, 1974, 1975 et 1977
Coupe de la Ligue écossaise 1975

Palmarès du coach:
3 Championnats d’Angleterre 1986, 1988 et 1990/ Liverpool
2 FA Cup 1986 et 1989
Charity Shield 1988 et 1989
Champion d’Angleterre 1995/ Blackburn Rovers
Coupe de la Ligue écossaise 2000/ Celtic Glasgow

(1) L’équipe de départ alignée à Bolton:
J. Reina/ Espagne
G. Johnson, Angleterre
M. Škrtel, Slovaquie
D. Agger, Danemark
José Enrique/ Espagne
J. Henderson, Angleterre
C. Adam/ Ecossais
C. Bellamy/ Pays de Galles
S. Gerrard/ Angleterre
M. Rodríguez/ Argentine
A. Carroll/ Angleterre

Dans le onze initial, il y a six joueurs de culture anglo-saxonne

Les Gunners reçoivent M U qui a 12 pts d'avance sur eux

21.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR

Espérons voir du football de qualité: engagement + technique + intelligence de jeu, soit tout ce qu’on ne voit pas en France où le public se dérange pour pas grand chose. Les joueurs ne s’y trompent pas. Aucun grand joueur ne veut signer au PSG…

Premier League, Emirates Stadium, 22 janvier, 17 h
Arsenal-Manchester United

Pronostic:
Arsenal 1-2 Man United

On ne sait toujours pas si Henry jouera. Le staff laisse planer le doute volontairement.
Le match n’est pas tendu au plan comptable car Arsenal est trop loin de Man U: 12 points.
Qu’importe, il faut voir le match. Le football anglais mérite d’être vu alors que pour le football français la radio suffit. Pas besoin de voir les images. Le son seul permet de faire autre chose. Je viens de jeter un oeil sur la Coupe de France 2012: nullité absolue du spectacle.
Ce 21 Liverpool vient de perdre à Bolton (3-1) et Chelsea a fait 0-0 à Norwich City.
Le 22 janvier, à 14 h30, a lieu Manchester City-Tottenham.

Classement
1 Manchester City 51 21/ 16 3 2/ + 41
2 Manchester United 48 pts 21 m/ 15 3 3/ + 32
3 Tottenham 46 21/ 14 4 3/ + 18
4 Chelsea 41 22/ 12 5 5/ + 15
5 Arsenal 36 21/ 11 3 7/ + 7

Phrases d’avant-match:
Arsène Weneger (Arsenal): “Comme toujours cela va dépendre de la façon dont nous allons jouer ce jour précis.” Jugement très sincère qui veut dire qu’Arsenal est capable du pire comme du meilleur. Aveu du manager qui reconnaît que ses joueurs actuels ont un mal fou à imposer un rythme de croisière. Impossibilité chronique de régularité.

Sir Alex Ferguson (Man United): “Cet Arsenal-Man United arrive à un moment stratégique dans la tentative de conquête de notre 20e titre national. Il peut décider de la série très compliquée de matchs à venir…”

Joueurs hors du communs:
Arsenal: van Persie, Henry
Man United: Rooney, Giggs, Scholes

Joueurs doués mais irréguliers:
Arsenal: Arshavin, Walcott, Rosicky, Arteta
Man United: Rafael, Nani, Berbatov, Chicharito

Joueurs consciencieux:
Arsenal: Szczesny, Sagna
Man United: Evra, Carrick

Joueurs au grand mental:
Arsenal: Wilshere, Song
Man United: tous sauf Nani, De Gea, Lindegaard

Joueurs rapides:
Arsenal: Walcott
Man United: Valencia, Nani

Entraîneurs:
Wenger: Ne gagne plus rien depuis 2005
Ferguson: parvient à toujours maintenir Man U au sommet depuis 1993

Préparation physique:
Les deux clubs ont beaucoup de blessés ce qui n’est pas flatteur pour leur(s) préparateur(s)

Tauliers:
Arsenal: Sagna
Man U: Evra, Ferdinand, Vidic (out toute le saison), Fletcher (souffre d’un infection aux intestins), Carrick, Giggs, Scholes, Rooney

Jeunes talentueux:
Arsenal: Szczesny, Wilshere, Walcott…
Man U: Smalling, Jones, Rafael, Fabio, Cleverley, Chicharito, Welbeck…

Joueurs sur fin de carrière:
Arsenal: Henry
Man U: Ferdinand, Scholes, Giggs…

Ame du club:
Arsenal: Aucun. (Henry est sous contrat avec les Red Bulls de New York…)
Man U: Giggs et Scholes

Hommes en forme:
Arsenal: van Persie
Man U: Carrick, Valencia, Welbeck

Wenger: "Ferguson travaillera jusqu'à sa mort et je pense qu'il va devenir centenaire !"

21.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

Bien avant Man City et Chelsea, l’Arsenal de Wenger a contesté la suprématie de Man United. A ce titre, et à d’autres, il mérite le respect de tous les fans de la Red Army. Au niveau du palmarès, Ferguson a 2 C1 d’avance sur Wenger. Le plus gros manque de Wenger c’est la conquête d’une Coupe d’Europe.

Sir Alex Ferguson + Arsène Wenger = 40 ans de Championnat anglais.
Soit 25 ans à Man United + 15 ans à Arsenal. Voilà ce que l’on verra à l’Emirates Stadium ce 22 janvier 2012, à 17 h.
A part les deux clubs anglais, aucun autre n’est parvenu à conserver un manager aussi longtemps.
La rivalité entre les deux entraîneurs a toujours été respectueuse et féroce, au plus grand contentement des deux hommes même s’il y a eu quelques petits dérapages.
A son arrivée en Angleterre, Wenger ne voyait pas d’un bon oeil qu’on aménage le calendrier des Red Devils parce qu’ils étaient en Champions League.
On est désormais loin du “Arsène Who ?” Maintenant tout le monde connaît Wenger.
Quand il est arrivé du Japon, Wenger n’a pas impressionné Ferguson.
Wenger n’a pas gagné de Coupe d’Europe avec Monaco. Ferguson, en a pris une avec Aberdeen, même si ce n’est pas celle aux grandes oreilles, c’est bien quand même. Très bien même. Ferguson a démontré qu’il pouvait gagner avec des joueurs basiques sans grandes stars. Que ferait Ferguson avec l’effectif de René Marsiglia à l’OGCNice ? C’est la grande question. Il ne gagnerait sans doute pas la L1. Que ferait Marsiglia avec l’effectif de Man U ? Et Wenger au Gym, avec l’effectif de 2012, gagnerait-il le championnat de France ? On ne le saura jamais, hélas !
- “Ferguson travaillera jusqu’à sa mort et je pense qu’il va devenir centenaire !", a plaisanté Wenger. “Moi aussi j’ai la même faim que lui. Cependant, ma motivation est de le battre chaque fois que je rencontre son club. Battre son record de longévité sera difficile. Je vais tout faire pour gagner le match de dimanche contre MU. Nous devons considérer que nous faisons un métier qui demande une grande force physique et une bonne santé. [Pour tout le monde c’est la même chose…]Plus on veillit, plus il faut essayer de conserver son poste. Le temps finira bien par me pousser à démissionner, même je ne sais pas trop quand cela arrivera. Je ne suis pas certain de rester sain d’esprit jusqu’au bout ! La vie de manager réclame de la distance afin de gérer les paramètres émotionnels. L’expérience apprend à vous protéger. Pourtant, il faut s’impliquer émotionnellement, cela fait partie de votre travail, sinon on ne vit pas bien l’instant. Je ne peux pas imaginer ma retraite même si je sais qu’elle arrivera un jour. Je ne pourrai jamais prendre la retraite de mon plein grè. Je vais peut-être faire un travail différent, pas tous les jours avec l’équipe de football, mais je ne resterai jamais sans travailler, c’est sûr.”
Ferguson pense quasi la même chose.
Quand que Ferguson et Wenger s’affrontent par équipes interposées, le temps suspend son vol.
Quand on regarde Wenger on est 1996.
Et quand on regarde Ferguson on est en 1986.
Douce illusion…

Côté Arsenal:

Henry élongation au mollet est incertain. Thomas Vermaelen n’est pas sûr de jouer et Mikel Arteta “out” aux dernières nouvelles
Absents certains: Marouane Chamakh et Gervinho partis à la CAN.
A l’infirmerie: Francis Coquelin, Kieran Gibbs, Bacary Sagna, Carl Jenkinson, Andre Santos, Abou Diaby et Jack Wilshere.
Disponibles: Szczesny, Koscielny, Almunia, Djourou, Mertesacker, Miquel, Song, Ramsey, Arshavin, Walcott, Rosicky, Arshavin, Squillaci, Benayoun, Oxlade-Chamberlain, Park, Van Persie, Yennaris…

Disponibles à Manchester United: De Gea, Lindegaard, Amos, Smalling, Rafael, Ferdinand, Evra, Jones, Evans, Fryers, Cole, Carrick, Scholes, Valencia, Park, Nani, Giggs, Rooney, Pogba, Welbeck, Berbatov, Chicharito, Diouf.

Thierry Henry :"Paul Scholes est l'un des plus grands milieux du monde. Il m'a toujours fait peur."

21.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

Lors de son retour dans l’équipe de Manchester United, tous les ballons passèrent par Paul Scholes, véritable gare humaine d’aiguillage. Fascinant ! Certes, il peut manquer son coup ici ou là, mais il a peu de déchets. Il peut aussi dérailler: on l’a vu tenter de marquer de la main dans un match à Monaco… mais, dans sa globalité, sa carrière est celle d’un des 100 meilleurs footballeurs de l’Histoire.

Une fois n’est pas coutume: Thierry Henry rend hommage à Paul Scholes, et cela fait du bien de l’entendre:
-"Manchester United a toujours eu beaucoup de joueurs incroyables au niveau du talent, mais chaque fois que j’ai croisé sur ma route Paul Scholes j’ai toujours, mais vraiment toujours redouté de me retrouver face à lui. Il me faisait peur. Demandez à n’importe qui de tous ceux qui ont joué dans l’ancienne équipe d’Arsenal avec moi et vous verrez que tous les anciens Gunners vous diront la même chose. Si vous laissez jouer Paul Scholes, si vous lui laissez le champ libre, il peur vous “tuer". Pour moi, c’est un footballeur totalement sous-estimé car sa façon de jouer est formidable: le plus souvent il joue à une touche de balle pour vite orienter le jeu des siens et donc désorienter ses adversaires; il reste à l’affût juste à l’orée de la surface de réparation pour pouvoir décocher une frappe chirurgicale grâce à sa grande vision de jeu. Je sais que les gens lui reprochent une certaine bâton de tacler, mais moi j’aimais ça façon de défendre ses couleurs. Avec sa manière de mettre son pied, il démontre un sacré caractère, il veut toujours aller de l’avant, gagner. C’est important d’avoir cet esprit. Pour moi, il est l’un des meilleurs milieux de terrain que j’ai vu jouer". Voilà grosso modo ce qu’a dit Henry.
On comprend que “Titi” aurait souhaité davantage de joueurs comme Scholes dans l’effectif d’Arsenal. Avec plusieurs Scholes, il aurait sans doute gagné la C1 avec Arsenal. Pas besoin alors d’aller au Barça. Le hic c’est que les Scholes cela ne se trouve pas au coin de chaque rue de Manchester. Arsenal a beaucoup gagné avec Vieira, un Scholes à la Française moins la quantité de buts.
Zidane a lui aussi dit qu’il admirait Scholes.
Wenger, lui, a émis des réserves concernant les fameux tacles de Scholes, tout en reconnaissant le grand talent du joueur.

PS: Henry doit se tester dans la journée pour voir s’il peut jouer demain, à 17 h contre MU.

Les bouchers de Mourinho achèvent bien Lio Messi...

21.01.12 | par morlino | Catégories: LA MAISON BLANCHE, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR

On dit qu’une équipe ressemble à son entraîneur.
Tel est le cas du Real Madrid.
Depuis qu’on a vu José Mourinho rentré son doigt dans l’oeil d’un membre du staff du Real Madrid on est fixé sur Mourinho. Ce n’est pas Guardiola qui ferait ça. Ni Sir Alex Ferguson. Mourinho est un grand compétiteur qui manque de classe. Il ne s’est pas perdre. C’est dur de savoir C. Ronaldo, Ozil et Kaka dans une équipe si peu “sportive", si peu loyale. L’historique Carlos Puyol, lui, attaque l’homme en face, jamais à la sauvage comme un lâche.

Je n’ai qu’un souhait: ne jamais voir Mourinho à Man U. (Oui, je sais Keane n’était pas un perdreau de l’année…)
Lors du 1/4 de finale de la Coupe du Roi aller remporté par Barcelone à Madrid (1-2), on a vu l’armada blanche fondre sur Messi, avec plein de coups bas. L’Argentin, lui, n’a commis qu’une seule brutalité sur Coentrao (coup de coude sur la nuque).
Horace McCoy a écrit On achève bien les chevaux.
Josè Mourinho a mis un contrat sur Messi pour venir à bout de l’Argentin. Peine perdue, le génial footballeur a donné une louche pleine de caviar à Abidal qui a inscrit le but décisif en terre madrilène, humiliation suprême.
Pendant tout le match, Messi a subi des attaques d’une grande violence. Je pense entre autres à la chasse à l’homme lancée par Ricardo Carvalho qui se termina par un coup de pied dans le genou du triple Ballon d’Or. Honteux, scandaleux car le geste est volontaire. Dans un match en Angleterre, Kompany a été expulsé pour un tacle moins violent sur Nani.
En ce qui concerne Pepe, le Real Madrid nous fait croire que le Portugais né au Brésil n’a pas fait exprès de marcher sur la main de l’Argentin. L’expression “je n’ai pas fait exprès", je ne veux pas l’entendre. Il a marché sur la main, un point c’est tout. Il savait bien que Messi était au sol. Il devait alors faire attention. Pepe est un professionnel, pas un louveteau.
Vu le tollé général contre lui, Pepe a présenté ses excuses pour avoir marché sur la main de l’attaquant du FC Barcelone:
-"C’était un acte involontaire. Mais si Messi se sent offensé, je lui présente mes excuses. Je me livre corps et âme, jamais il ne m’est venu à l’idée de faire du mal à un collègue".
Je mets cela sur le compte de la rivalité séculaire entre le Brésil et l’Argentine. C’est de l’ordre de l’inconscient.
Pepé avait déjà été exclu la saison dernière en 1/2 aller de la Ligue des Champions contre le Barça (2-0 en faveur de Barcelone) pour gestes antisportifs.
L’un des virtuoses des Blaugrana, l’artiste Xavi a jugé “lamentable” l’attitude de Pepe.
Les dirigeants du Barça n’ont pas encore décidé s’ils allaient porter l’incident au Comité de discipline de la Fédération de football espagnole. Il se peut qu’ils se contentent de condamner moralement Pepe sur la place publique.
Le quart de finale retour aura lieu mercredi 25 janvier, au Camp Nou.
Il vaut mieux que Pepe ne soit pas sur la pelouse.

PS: dans un rôle d’ambassadeur du Real dans les médias, Zidane défend Pepe, le Materazzi du Real.

Pour le ministre de la Culture, Lantosque n'est pas très loin des Pyrénées Orientales...alors que 840 km les séparent.

21.01.12 | par morlino | Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS

Le 19 janvier j’ai un petit peu regarder l’émission phare de C+. Celle qui est en clair.
S’il elle était codée personne n’en parlerait.
C’est la vitrine de la chaîne. Elle est là pour alpaguer le chaland.
On y voit tous les people de la politique, du show biz y défiler.
Ce jour-là, je tombe sur le ministre actuel de la Culture.
Il y présente la météo, enfin ce qu’il est reste.
Cette rubrique ne sert plus qu’à lancer des jeunes femmes qui se destinent au cinéma.
La chaîne fabrique ainsi ses propres vedettes puisqu’elle produit beaucoup de films.
Alors le ministre qui est un ancien présentateur de télé a accepté de lire le bulletin météo.
Dans celui-ci il a rajouté son grain de sel.
Il a entre autres dit que “Lantosque n’est pas très loin de chez vous Jean-Michel Apathie.” (sic)

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3349-c-le-grand-journal.html?progid=571464

Précisions:

Le journaliste Jean-Michel Aphatie est né le 8 septembre 1958 à Moncayolle-Larrory-Mendibieu (Pyrénées-Atlantiques).

Lantosque est une commune française, située dans le département des Alpes-Maritimes et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Pour rejoindre les deux endroits, il faut au mieux plus de 8h15, par route, car ils sont à plus de 840 km de distance.

Bien entendu personne n’a infirmé ou confirmé la proximité entre les Pyrénées-Atlantiques et les Alpes Maritines.
J’ai coupé aussitôt la télé.

[Post dédié à Gilles Jacquier]

Thierry Henry décidera le 21 s'il joue le 22...

21.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRANDE DAME

Le plus beau but de Ryan Giggs a été marqué contre Arsenal en 1999. Il a hérité d’une passe à l’adversaire de Patrick Vieira pour aller marquer un but. Le même que ceux de Maradona et de Messi mais côté droit. La conduite de balle de la flèche d’argent est tout simplement digne d’un extra-terrestre. Longue vie à Giggs. On attend qu’il soit fait Sir par la Reine d’Angleterre. Sir Ryan Giggs, c’est bien le minimun pour un tel serviteur du football. Dire que Cannavaro est Ballon d’Or alors que Giggs le mérite 100 fois plus que l’Italien, as de la médicalisation.

Premier League, 22 janvier 2012, 17 h
Arsenal-Manchester United

Man U 2-1 Arsenal, août 2009
Arsenal 1-3 Man U, janvier 2010
Man U 1-0 Arsenal, décembre 2010
Man U 2-0 Arsenal, mars 2011
Arsenal 1-0 Man U, mai 2011
Man U 8-2 Arsenal, août 2011

Mini championnat sur les 6 derniers duels:
1er Man U: 5 victoires, 0 nul, 1 défaite/ 16 buts pour, 5 contre/ + 11
2e Arsenal: 1 victoire, 0 nul, 5 défaites/ 5 buts pour, 16 contre/ - 11

Incertain, Thierry Henry fera un test d’aptitude physique samedi 21 janvier pour voir s’il est apte à jouer contre Man United, le lendemain à 17 h. Souffrant d’un mollet, “Titi” n’est pas à 100 % de ses possibilités et ne le sera pas même si Wenger l’aligne contre les Red Devils.
Ce n’est pas une surprise. Cela fait plusieurs années qu’il lui faut du temps pour se remettre d’aplomb avant le debut d’une saison. Il est devenu une sorte de joueur-diesel.
Wenger est privé de Gervinho (Côte d’Ivoire) et Chamakh (Maroc), tous deux partis à la CAN.
Pour éviter ce genre de départ obligatoire, Sir Ferguson évite d’engager des joueurs africains.
L’infirmerie des Gunners est bien remplie: Mikel Arteta, Jack Wilshere, Bacary Sagna, Carl Jenkinson, André Santos et Kieran Gibbs. Celle de MU est aussi en surcharge.
La venue du deuxième de Premier League n’arrive pas au bon momentà l’Emirates.
De surcroît, Wenger va peut-être devoir se passer aussi du défenseur Thomas Vermaelen, également touché à un mollet. Pour l’instant les Gunners n’ont pas encore gagner en Premier League depuis le début 2012.
Wenger estime que le 8-2 encaissé à Old Trafford, en août dernier, n’est plus qu’un mauvais souvenir:
-"Vous voulez jouer un gros match, et c’est un grand match qui vient à un moment où nous voulons convaincre les gens que nous sommes capables de revenir dans les quatre premiers. Il n’y a pas de meilleure occasion que le match contre Manchester United pour le montrer".
Wenger n’a plus que quelques jours pour recruter un joueur avant la fermeture du mercato d’hiver.

Wayne Rooney: "Je n'écarte pas Arsenal de la course au titre".

20.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRANDE DAME

J-1
Premier League, 22 janvier 2012, 17 h
Arsenal-Manchester United

Au coup d’envoi, deux des meilleurs buteurs vont se croiser sur la pelouse de l’Emirates Stadium. D’un côté, le Néerlandais Robin van Persie. De l’autre, le visiteur du soir, Wayne Rooney. Le buteur ne veut pas ramener la match à ce duel. Il a raison: il y en a d’autres… Ferguson/Wenger, Scholes/ Henry (?)…
N’empêche à eux deux, les attaquants ont marqué 39 buts.
Rooney a repoussé Berbatov aux vestaires. Et Chamakh est condamné à essuyer le banc des remplaçants d’Arsenal.
Rooney est un grand admirateur de van Persie, mais il insiste pour dire que la chose la plus importante c’est plus d’aider les Reds à gagner qu’à faire évoluer son compteur de buts.
-"Van Persie sera la plus grande menace pour Arsenal dimanche. Lui et Ramsey sont certainement les deux qui se sont le plus distingués cette saison. Il y a beaucoup de meilleurs buteurs de la ligue - il faut aussi citer Aguero et Yakubu. Dimanche le match ce n’est pas Van Persie-Rooney mais Arsenal-Man United…”
“Wazza” vient de marquer 10 buts à Arsenal en 20 matchs. Il en a inscrit trois lors du 8-2 de l’été 2011.
-"Lors de notre écrasante dernière victoire contre les Gunners, ce fut un grand jour pour nous et un mauvais pour eux. Je tiens cependant à dire que nous n’avons pas battu un Arsenal bis, ils avaient aligné une belle équipe sur le papier. Ce fut un choc pour tout le monde. Chaque fois que nous avançions, il nous semblait possible de marquer. C’est seulement après qu’on a mesuré la correction infligée. Je suis certain que dimanche, cela sera un tout autre match !”
En dépit des 12 points de retard d’Arsenal sur Man United, Rooney refuse de dire que les Gunners ne sont plus en course pour le titre Arsenal. Il les respecte car ils sont en Champions League alors que Man U a été éliminé par Bâle…
-"Je n’écarte ni Arsenal ni Chelsea même si cette saison nos rivaux principaux sont Man City et Tottenham. Ces deux clubs n’ont pas l’habitude de jouer le titre, pas habitués à la pression. On verra bien comment ils vont réagir. Dans les années précédentes, on avait tout le temps contre nous Chelsea, Arsenal et Liverpool. La Premier League est en train d’évoluer…”
Oui, mais Man United est toujours là.

1er Man City 51 pts 21 matchs/ 16 3 2/ 57 16/ + 41
2 Manchester United 48 21/ 15 3 3/ 52 20/ + 32
3 Tottenham 46 21/ 14 4 3/ 39 21/ + 18
**********************
5 Arsenal 36 21/ 11 3 7/ 38 31/ + 7

Meilleurs buteurs
1er Van Persie, Arsenal 18 buts
4e Rooney, Man U 13 buts

La ligne de force, de Pierre Herbart (L'Imaginaire) et Entretiens 2002-2003, de Catherine Gide (Gallimard)

20.01.12 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME

Ceux qui se croient libérés, en avance sur les moeurs, feraient bien de se pencher sur la vie d’André Gide.

Il y a des gens qu’il vaut mieux éviter de voir car si un jour ils décident de brosser votre portrait vous avez tout à craindre d’eux, surtout si vous avez des choses à vous reprocher. Hélas pour lui, Louis Aragon a croisé Pierre Herbart qui l’épingle dès qu’il le peut. Remarquez cela se comprend, si l’on en croit Herbart- et il n’y a pas de raison de douter de sa parole- Aragon a prévenu la filière communiste à Moscou afin qu’elle alerte les camarades espagnols pour qu’ils menacent de mort Herbart, en 1936, parce qu’il avait sur lui les épreuves de Retour d’URSS, livre incendiaire d’André Gide qui révélait les travers du communisme. Herbart fut libéré grâce à l’intervention d’André Malraux. A son retour à Paris, le rescapé fit un détour chez Aragon : “Sans doute a-t-il gardé le souvenir de cette visite". Aragon avait plus de talent d’écriture que Herbart mais humainement, P.H. était un homme plus fréquentable que L.A. Il existe dans ce qu’on appelle la République des lettres contemporaine une grande prêtresse qui a touché un bel à-valoir pour écrire la biographie d’Aragon mais quand elle s’est aperçue qu’elle ne pouvait pas faire l’impasse sur une très grande quantité de zones d’ombre, elle renonça à son projet. J’ai moi-même de savoureuses informations sur Aragon, récoltées auprés de mon ami Antoine Vitez, ancien proche du poète. Quant à mon autre ami, Philippe Soupault, il n’en a compté de belles aussi… Sur Aragon, je ne ferai pas mon Pierre Herbart. Je préfère garder pour moi ce que je sais.
Le passage Aragon-Herbart est situé page 126 dans La Ligne de force que vient de rééditer Gallimard. Ce livre témoignage est un régal pour qui se passionne pour la littérature française. On y retrouve un Pierre Herbart au meilleur de lui-même, en compagnie de la reporter du “Petit Parisien” Andrée Viollis qu’il accompagna en Indochine, dans les pas du ministre des Colonies d’alors, Paul Reynaud. Le récit est celui d’un farouche anticolonialiste.
«Tu es trop lourd dans tes pentes ». Ainsi Jean Cocteau alerta Pierre Herbart (1903-1974), personnage considérable des Lettres françaises dont il faudra un jour partir sur les traces pour tenter de retrouver son parcours. C’est le moindre des hommages qu’il mérite. Voilà pourquoi j’aime tant l’Histoire de la littérature de l’entre-deux-guerres. Dure et douce époque où seuls les véritables écrivains écrivaient. De nos jours, ceux que l’on nomme écrivains sont présentateurs de JT, animateur de talk show ou publicitaires. J’exagère mais pas tant que cela. Donc Pierre Herbart fut ce qu’on appelait un homme de gauche à une époque où là aussi cela voulait dire quelque chose. En 2007, un locataire de l’Elysée s’est fait élire parce qu’il a embobiné les électeurs de gauche avec des phrases d’un autre, désormais notoire manipulateur d’électorat.
Avant d’aller en Espagne, Herbart partit en URSS pour diriger Littérature Internationale où il subira une censure grotesque qu’il dénonce dans La Ligne de force. Son séjour en Espagne finira de le dégoûter du communisme. Bisexuel, il épousa Élisabeth van Rysselberghe- dont André Gide a eu une fille, Catherine. C’est dire qu’il poussa loin son amitié pour Gide qui fut son bienfaiteur avec toutes les ambigüités que ce rôle fit naître. Ses rapports avec Gide sont consignés dans A la recherche d’André Gide (Gallimard, 1952 ; Le Promeneur, 2000). Le livre de souvenirs La Ligne de force contient toute la personnalité de Pierre Herbart, homme très attachant. Grand résistant, à partir de 1943, il libère Rennes sous le nom du général Le Vigan. Comme les vrais héros, il ne parlait jamais de la guerre. Il fut l’une des grandes signatures de “Combat” rendu célèbre par Albert Camus. Quand on lit Herbart on est capté par son ton véridique. Ultra véridique. La ligne de force ? Herbart savait s’en écarter pour retrouver le vrai rythme de la vie.
En complément du livre de Pierre Herbart, il faut lire Entretiens 2002-2003, de Catherine Gide, dans l’indispensable collection des Cahiers de la NRF. La très discrète fille du «contemporain capital» confie : « A Cabris, mon père c’était plutôt Pierre Herbart». Au fil des entretiens, Catherine Gide parle souvent de celui qui fut le mari de sa mère. Elle évoque sa dépendance à la drogue. Herbart avait beaucoup fumé d’opium en Indochine et n’avait plus jamais décroché. D’où son côté intenable.

-La ligne de force
De Pierre Herbart
L’Imaginaire/ Gallimard, 155 p., 5, 90 €

-Entretiens 2002-2003
De Catherine Gide
Avec la participation de Jean-Pierre Prévost, Jean-Claude Perrier, Dominique Iseli, Jérôme Chenus et Isabelle Bowden.
Gallimard/ Les Cahiers de la NRF, 155 p., 16 e

Sir Ferguson: "Thierry Henry reste encore un grand joueur."

20.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

Lors de la cérémonie de la FIFA qui l’a consacré mondialement, Sir Ferguson a été très ému. Je ne l’avais encore jamais vu publiquement aussi touché. En cette avant-veille d’Arsenal-Manchester United, il a tenu à féliciter Thierry Henry. Grande classe sur toute la ligne. Cependant, je connais par coeur l’Ecossais. Le manager le plus titré de tous les temps dit cela pour apaiser le climat. Il veut faire tomber la fière de l’Emirates Stadium où les Red Devils réussissent souvent car les Gunners font un complexe d’infériorité face aux Red Devils.

Voici les premières déclarations de Sir Ferguson avant Arsenal-Manchester United du 22 janvier, 17 h:

-"Le match de dimanche est le début d’une période mouvementée pour nous. J’espère que nous négocieront bien ce premier tournant car lui et les suivants pourraient être déterminants dans notre saison. Rencontrer Arsenal c’est toujours un match difficile. En ce moment, les Gunners ont bien récupéré du 8-2 d’Old Trafford qui est déjà loin. Arsène Wenger et ses joueurs ont bien redressé la barre. Ils sont qualifiés pour les 8e de finale de la Ligue des Champions… [Et pas nous !] Ils ont dû composer avec quelques blessures comme nous… Revanche? Je ne me suis jamais positionné de la sorte dans ma carrière. Un match reste un match. Je ne pense que le jeu ne sera pas aussi ouvert que la dernière fois à Old Trafford. Ce sera un match difficile. Ils n’ont seulement encaissé que six buts à la maison [et connu qu’une défaite] cette saison. Nous sommes bien conscients que ce sera un match très costaud. Thierry Henry ? Il leur fait le même effet que Scholes chez nous. Quand j’ai vu qu’ils ont érigé une statue à Henry j’ai pensé qu’ils feraient mieux de le faire rejouer chez eux. Vous avez vu comment les fans ont réagi quand il a marqué le but contre Leeds [en FA Cup, club de L2]? C’était fantastique, il reste encore un grand joueur et les joueurs dans le vestiaire sont désormais motivés pour jouer avec l’un des plus grands d’Arsenal.”

Concernant les Red Devils, Chris Smalling et Phil Jones seront sans doute aptes à faire le voyage à Londres, après avoir été laissé au repos lors de la victoire contre Bolton (3-0). Sir Alex Ferguson a également donné quelques bonnes nouvelles sur Tom Cleverley et Ashley Young:
-"Nous sommes un peu mieux en terme de blessures, cependant Anderson est encore un peu court. Il s’est fait, de plus, mal à l’entraînement. Smalling et Jones vont être d’un grand apport en défense parce qu’ils sont influents malgrè leur jeunesse. Tom et Ashley, eux, font un bon programme de reprise et leur condition physique est bonne. Je ne sais pas si je vais faire appel à eux. J’ai bon espoir pour dans 10 jours… Cleverley a commencé la saison de manière phénoménale. Cela a été une grande perte de devoir le laisser à l’infirmerie.”

Les matchs à venir de Man Unite
22 janvier/ Premier League Arsenal-Man U (17h)
28 janvier/ 16e FA Cup Liverpool-Man U (13 h 45)
31 janvier/ Premier League Man U-Stoke City (21 h)
5 février/ Premier League Chelsea-Man U (17h)
11 février/ Premier League Man U-Liverpool (13h 45)
16 février/ UEFA Europa League Ajax-Man U (19h)
23 février/ UEFA Europa League Man U-Ajax (21h 05)
26 février/ Premier League Norwich City-Man U (14h 30)
3 mars/ Premier League Tottenham-Man U

Eloge de Paul Scholes, héros de Dickens dans la Red Army

20.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

A l’inverse de Zidane, très élogieux sur Paul Scholes, Arsène Wenger a émis des réserves sur “Scholesy":
-"Paul Scholes était et est toujours l’un des meilleurs joueurs d’Angleterre. Sa contribution au succès de Manchester est immense. Mais le regret que j’ai est qu’il n’a pas toujours été le joueur le plus honnête. Il a un côté sombre et c’est quelque chose que je n’aime pas.” (BBC, 2010) Dimanche 22 janvier, le manager d’Arsenal a tout à craindre du retour du “Cantona roux” qui ne va pas se laisser marcher par des Gunners qui occupent la 19e place du classement fair-play.

C’est si beau qu’on a du mal à le croire et pourtant c’est vrai !
Le come back de Paul Scholes était si inattendu qu’il n’avait pas de chaussures pour débuter le match contre Man City. Il est allé alors dans une boutique de Manchester, pour s’en acheter une paire à 48 euros !
Paul Scholes sait d’où il vient. La banlieue de Manchester. Salford ? Le surnom de son lieu natal est “Dirty Old Town” soit “vieille ville sale” encombrée de chômeurs plein de bière. Paul Scholes n’est pas un people. C’est un évadé des pages d’Oliver Twist.
En France, personne ne parle de Paul Scholes.
Les médias français ne fêtent que leurs propres enfants. Jamais ceux des autres.
Je n’ai jamais lu une seule interview du Red Devil alors qu’il joue Man U depuis 1991 !
J’ai écrit sur lui plus d’articles que toute la presse française réunie.
Je n’y peux rien. Je suis un ringard: j’aime la fidélité. Oui, j’aime les gens qui aiment ce qu’ils aiment.
Enfant, j’aimais Francis Isnard parce qu’il a joué plus de 380 matchs pour Nice. Quand Charly Loubet à quitté Nice pour Marseille, j’ai eu l’impression d’être trahi. C’était comme si un homme quittait sa femme pour un autre. Enfant de divorcé, je ne supporte pas les ruptures. Surtout quand elles sont le résultat de calcul financier.
Aussi je suis attaché aux joueur qui restent dans le club qui les a formés, tels Francesco Totti à la Roma ou Ryan Giggs et Paul Scholes à Manchester United. J’ai le plus grand mépris pour ces joueurs qui désignent un écusson alors qu’ils appartiennent à un autre club. Ces joueurs-là sont des hommes d’affaires. Rien de plus. Chacun ses héros. Chacun ses zèros.
Paul Scholes ne m’a jamais déçu. Il a toujours défendu MU de tout son talent. Même quand il rate un match, il ne plait. Je partage aussi ses peines.
L’autre jour quand Sir Ferguson l’a sorti, il a eu un regard exceptionnel.
Tout de suite, il a observé le panneau lumineux. Il savait que le 22 allait s’allumer.
Il a obtempérer bien sûr. On eut dit un cadet. Quelle humilité ! Quelle classe !
Scholes c’est Rooney, en discipliné. Il n’a pas moins de rage que “Wazza” mais il l’a contient au fond de lui pour ne l’exprimer que par les extrémités de son corps. Ses tacles sont signés: “Je t’aime Man U!”
Je l’ai vu souvent joué “en live". Il est hyper concentré. Pas une seule concession aux médias qu’ils méprisent au fond et il a bien raison. Parce qu’il est rouquin, on le lui accorde aucun espace, à l’inverse de Beckham, qui est tout ce qui m’insupporte. Beckham a des looks différents comme s’il était John Lennon ! Triste Beatles du football sans vrai groupe.
Beckham, sa femme et leur marmaille qui sortent de l’aéroport.
Beckham et le prénom de sa progéniture tatoué sur le corps.
Et sur sa bite, il a marqué quoi: Nike ?
Je vomis cette médiatisation.
Paul Scholes c’est Beckett à côté du Paris Hilton du football.
Paul Scholes, joue et s’en va, comme Miles Davis faisait avec sa trompette.
Lors d’un récent match, à Old Trafford, il était assis aux côtés de Giggs et Neville (Gary dit le “syndicaliste” pas Neville). Scholesy avait l’oeil noir car MU ne jouait pas bien.
Longue vie à Paul Scholes, et merci à lui d’être revenu.

A 37 ans, Paul Scholes est revenu dans le onze de Man U pour y insuffler derechel l’esprit des morts dans le crash de 1958. Dès qu’il est entré sur la pelouse, il a ordonné le jeu de Man U, avec son art de la temporisation. Il se place dans la seconde moitié du terrain adverse pour organiser le jeu. C’est comme s’il n’était jamais parti.
Contre Arsenal, ce 22 janvier, on va assister à un nouveau combat mental et l’on sait qu’à ce jeu Arsenal perd presque tout le temps car ses joueurs sont de passage à Londres. Ils n’ont pas la culture club qu’on enseigne à Old Trafford et à Carrington.
En deux brèves participations, Paul Scholes a remis le bon tic-tic à l’orchestre des Red Devils.
Face à Man City (3-2), en 32e de FA Cup, et contre Bolton (3-0), en Premier League, le “Cantona Roux” a fait énormément plaisir à des millions de gens, le peuple rouge dont je fais partie.
Son goût du combat est intact. Ce que lui reproche Wenger- le fighting spirit parfois en surégime- est précisement le supplément d’âme qui fait sa force.
A l’Emirates Stadium, Scholes peut jouer son 679e match avec MU.
Paul Scholes = 10 titres de champion d’Angleterre, 2 Ligues des Champions et 3 Coupes d’Angleterre, avec Man U.
Accrocheur, travailleur acharné, homme au regard périphérique, Paul Scholes est un milieu de terrain à l’activité incessante qui rassure toute l’équipe. De surcroît c’est un buteur précieux et regulier: plus de 150 buts. Didier Deschamps occupait le même poste, au détail près que le Français avait les pieds carrés.
Comme Fletcher, Cleverley ou Anderson sont blessés, Sir Fergsuon a rappelé Scholes. Le manager s’en félicite:
-"Nous nous attendions simplement à ce qu’il contrôle le milieu de terrain. Mais il a l’instinct du buteur, il l’a toujours eu. [Paul Scholes a ouvert le score contre Bolton] Il est l’un de nos plus grands joueurs. Face à City, en FA Cup, Scholes n’a joué qu’une demi-heure en seconde période. Voulez-vous savoir son taux de passes ? 71 réussies sur 73, soit 97% ! Il a toujours eu ce grand talent, et il l’aura probablement encore quand il aura 50 ans !”
A 74 ans, Sir Bobby Charlton, l’autre légende du club, a confié:
-"Le retour de Paul Scholes dans l’équipe est l’une des meilleures nouvelles que j’ai jamais entendues. C’est un merveilleux footballeur, un grand joueur. Son retour est une aubaine pour nous.”

Paul Scholes né le 16 novembre 1974, à Salford (dans le Grand Manchester, soit sa banlieue)

Palmarès avec Man United:
Ligue des champions 1999 et 2008
Coupe intercontinentale 1999
Championnat d’Angleterre 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009 et 2011
Coupe d’Angleterre 1996, 1999 et 2004
Carling Cup 2006, 2009, 2010
Community Shield 1996, 1997, 2003, 2008, 2010

Il a signé à Man U le 8 juillet 1991
A débuté dans l’équipe fanion le 21 septembre 1994 contre Port Vale en Carling Cup
Nombre de buts sous le maillot des Red Devils: 151
Matchs joués pour Man U: 678

[Post dédié à Maurice Serrus et à Richard Kurt]

J-2. Wenger: "Il va falloir très bien faire circuler le ballon entre les lignes de Manchester United ."

20.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

Arsène Wenger veut effacer l’ardoise du 8-2 encaissé par Arsenal lors du dernier Man U-Arsenal à Old Trafford. Ce jour-là, Gary Neville, alias le Syndicaliste, a cassé la légende d’Arsenal club de jeunes car Man U aussi est un club de jeunes (De Gea, Lindegaard, Smalling, Fabio, Rafael, Evans, Jones, Young, Anderson, Nani, Welbeck, Rooney, Cleverley…) Présent sur le plateau, l’ex Gunner Paul Merson, resté très peu de temps sous les ordre de Wenger, était là pour représenter les Gunners. L’ancien milieu de terrain d’Arsenal a suscité un instant la polémique quand il déclara: “Parfois, à la veille de grands matches, nous allions à l’hôtel Holiday Inn Islington où un produit jaune était injecté dans nos bras. Je n’ai jamais posé de questions. À partir du moment où vous faites confiance à un manager, vous prenez tout ce qu’il vous demande.” Wenger expliqua qu’il valait mieux interroger à son sujet des joueurs qui sont restés plus longtemps sous son autorité. Pour souci d’équilibre, je précise que Red Devil Rio Ferdinand a longtemps était suspendu pour avoir refuser de se soumettre à un contrôle anti dopage.

J-2
Arsenal-Manchester United, dimande 22 janvier 2012, 17 h. Premier league.

Arsène Wenger vient d’évoquer la rencontre de dimanche 22 janvier (17h) contre Manchester. Il l’estime plus importante que jamais, même s’il y a l’émergence d’autres prétendants au titre, tels Man City, Tottenham et Chelsea.
Les deux clubs ont toujours partagé une intense rivalité, très bien entretenue par les médias qui ont désigné Saint Wenger et Diable Ferguson. Comme jadis ils ont traité Zidane en gentil et Cantona en méchant. Réduisant les gens a une vision manichéenne ultra primaire. Wenger Saint alors que son club est régulièrement dans les bas fonds du classement du fair-play. En 2011, Arsenal a terminé 20e soit dernier de la Premier League, au niveau de l’obtention des cartons jaunes et rouges.
La presse oppose Wenger et Ferguson dans une sorte de marathon pour savoir qui domine l’autre. Les journalistes de Londres font ça depuis l998 car à partir de cette date Arsenal a attaqué la suprématie de Man U, remportant trois championnats (1998, 2002 & 2004) à une époque ultra dominée par les Red Devils de Ferguson.
A vrai dire, Arsenal a toutes les peines du monde à se remettre de sa défaite en finale 2006 de la Champions League contre Barcelone. D’ailleurs Arsenal n’a plus rien gagné depuis 2005, alors que le Man U de Sir Ferguson parvient mieux à se relever des cycles négatifs. C’est une question d’état d’esprit. Ferguson est Ecossais, il a la culture du fighting spirit dans le sang. Wenger est un Français qui dirige un club anglo-saxon. On a vu qu’en 1999 et en 2008, les joueurs de MU commandés par Sir Ferguson ont forcé le destin pour battre le Bayern Munich- dans le Fergie time- et Chelsea aux tirs au but. Les deux fois en finale de la Champions League. Il n’y a que Barcelone qui arrive à battre MU en finale de la C1. Ce même Barça qui a aussi battu Arsenal au SDF… Il a suffi que Thierry Henry passe dans le camp adverse pour qu’il gagne la C1. Raymond Kopa avait fait la même chose. Le Rémois a perdu la première finale de la C1 en 1956 avec Reims devant le Real Madrid et ensuite il a signé avec les Madrilènes pour gagner les trois suivantes !
En ce début de XXIe siècle, la rivalité médiatique Arsène Wenger-Sir Alex Ferguson s’épuise un peu tant Sir Ferguson domine le Français et cela n’a rien à voir avec l’argent. A Arsenal, il n’y a que des internationaux ou presque. Ferguson n’y peut rien si Fabregas est retourné à Barcelone parce qu’il ne gagnait rien avec Wenger. Arsenal a cédé la place à Chelsea, Man City et Tottenham. N’empêche dès que revient l’affiche Arsenal-Man U on repense à Vieira-Keane et tout repart comme en 14 !
Depuis 2005, Arsenal ne joue plus pour le titre. Il se contente d’être dans les quatre premiers, ce qui est très bien vu le niveau dans lequel jouait Arsenal avant l’arrivée de Wenger. Quand l’ex entraîneur de Monaco n’était pas aux manettes du club, on se moquait du jeu d’Arsenal, un des pires du royaume. Les fans attendaient un nouveau Chapman. Ce fut Wenger. Personne ne s’en plaint et surtout pas Ferguson qui aime mieux des clubs forts pour rehausser le niveau de la Premier League.
-"Arsenal-Man United, c’est toujours très attendu. Ce n’est pas le seul match important plus parce que vous avez aussi les rencontres contre Chelsea- un derby- et dorénavant Man City, et il ne faut pas oublier Liverpool, toujours là. Mais contre Man United c’est spécial car le monde entier nous regarde. A cet instant de la saison j’estime que nous avons un niveau similaire à celui de Man United. Je pense toujours que lorsque nous sommes tous disponibles, nous restons une force importante dans ce championnat. C’est pourquoi il est important que nous nous battons pour ne pas perdre de points.”
Arsène Wenger a raison, son club peut jouer le rôle de trouble-fête.
Un Arsenal dans un grand jour peut battre n’importe qui. Y compris le Barça. On a vu qu’en C1, les Gunners avait dû encaisser la très sévère exclusion de van Persie qui n’avait fait que tirer au but après le coup de sifflet de l’arbitre.
Les derniers Arsenal-Man U ont démontré que l’entre jeu de MU était supérieur à celui d’Arsenal, au niveau de l’impact physique. La longue absence de l’extraordinaire Jack Wilshere affaiblit considérablement Arsenal car le jeune joueur est un vrai guerrier doté d’une très bonne technique.
Lors du match du 22 janvier, Wenger sait très bien que la rencontre va encore se jouer au milieu de terrain. Le manager français pense bien sûr que son équipe a ce qu’il faut pour l’emporter dimanche.
-"Les joueurs de Manchester United ont souvent un milieu de terrain très compact qui sait de manière réaliste tuer notre jeu de passes. A ce moment-là, ils nous obligent à élaborer notre jeu sur la contre-attaque. Ils font ça très bien. Il faut l’admettre et le combattre. Souvent MU parvient à détruire notre jeu bien que l’année dernière nous avons battu MU 1-0 à l’Emirates d’une manière convaincante. Tout va dépendre de la façon dont nous allons aborder le match. Sur une rencontre tout est possible. Il va falloir faire très bien circuler le ballon à travers leurs lignes -et peu importe le nombre d’adversaires qu’il y aura dans leur entre jeu.”
Arsène Wenger a tout dit et très bien dit. Tout ça c’est du tableau noir. Place au match!
La question mental va être déterminante. Une fois de plus.

En attendant non pas Godot mais Arsenal-Man United

19.01.12 | par morlino | Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, EN MARGE

Coup d’envoi à 17 h, dimanche 22 janvier 2012, à l’Emirates Stadium… Arsenal ou les Gunners. Man United ou The Red Army. Pas besoin de dessin.

Collector: la nouvelle publicité d’Arsenal pour Citroën
A voir le résultat final, rien ne bouge vraiment, sauf le short ou le ballon.
Citroën ou la voiture qui fait du surplace ?
Le sponsor de Man United s’appelle AUDI…
http://info.citroen.co.uk/our-news/editorial/stylish-football-cinemagraphs-from-citroen/

Permalink

Est-si Cristiano Ronaldo revenait à Man United ?

19.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

Après le retour de Thierry Henry à Barcelone et celui de Scholes à Man United, et si l’on voyait revenir Ronaldo à Old Trafford ? C’est mon souhait et je le partage ! Au Real Madrid, il est en train d’abimer son football. Avec Sir Ferguson, il était libre comme l’air. Avec Mourinho, il a perdu sa joie de jouer. A part le clasico, les autres affiches n’ont pas l’équivalent de Liverpool, Chelsea, Arsenal, Man City, Tottenham… Le palmarès de CR7 est devenu une peau de chagrin depuis qu’il joue en Espagne.

Depuis qu’il est au Real Madrid (2009), Cristiano Ronaldo n’a remporté que la Coupe du Roi 2011.
Quel mince palmarès ! En Espagne, il doit subir la domination sans partage du Barcelone de l’ère Guardiola-Messi, soit un des plus grands duos de l’Histoire.
En sept ans à Manchester United a gagné 9 titres majeurs plus un Ballon d’Or.
En trois ans au Real, il n’a pris qu’un lot de consolation.
A MU, il jouait avec van der Sar, Vidic, Ferdinand, Giggs, Scholes, Nani, Rooney…
Excatement comme Messi au Barça. De fait, l’Argentin est entouré de Puyol, Dani Alves, Iniesta, Fabregas, Xavi…
Au Real, CR7 n’a pas l’équivalent. Le Brésilien Kaka n’est plus le grand joueur qu’il fut, et Mourinho fait jouer le Portugais contre nature. Lors du clasico du 18 janvier 2012, on a vu Ronaldo en position de latéral gauche. Quelle tristesse de le voir à ce poste !
Ronaldo rêvait de jouer au Real. Il y est… mais cela ne se passe pas comme prévu.
Bien qu’il soit toujours une machine à marquer, il prend moins de plaisir.
Et surtout, il ne gagne plus rien du tout.
Après le match perdu contre le Barça en Coupe du Roi, quart de finale aller (1-2), on ne peut imaginer que les Madrilènes sortent le Barça au Camp Nou.
En Liga, le Real devance le Barça, sans doute plus pour longtemps.
Pour que le Real remporte la Liga, il faudrait un écroulement total du Barça. Ce n’est pas pour demain.

Palmarès de CR7 à Manchester United, entre 2003–2009:

Ballon d’Or 2008
UEFA Champions League 2008
FIFA Club World Cup 2008
Premier League 2007, 2008, 2009
FA Cup 2004
League Cup 2006, 2009
Community Shield 2007

Palmarès de CR7 au Real Madrid depuis 2009:

Copa del Rey 2011

[Post dédié à Pierre]

Le Bel âge, fragments d’Histoire de ma vie, de Casanova (Gallimard)

19.01.12 | par morlino | Catégories: FORZA ITALIA !, LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Casanova dans l’univers de la pub…

« Ce serait un bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule ; un teint africain, des yeux vifs, plein d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune. » Voilà le portrait de Casanova (1725-1798) dressé par son ami le Prince de Ligne. Au cinéma c’est l’acteur Donald Sutherland qui a le mieux incarné Casanova dans le film de Fellini qui n’aimait pas son célèbre compatriote. Tous les autres acteurs dans le rôle ne furent pas assez ressemblant, entre autres Alain Delon, beaucoup trop beau. C’est comme si on avait demandé à Gérard Philipe de jouer Al Capone.
L’année 2013 va connaître un temps fort dans l’édition. On pourra en effet lire pour la première fois le texte de l’édition originale des Mémoires de Casanova. L’écrivain libertin commença a rédigé Histoire de ma vie en… 1790 ! On aura donc attendu plus de 320 ans avant de pouvoir lire ce texte historique à plus d’un titre. Détenu par la famille d’un éditeur allemand le récit autobiographie de Casanova a été acheté par la Bibliothèque nationale de France. Il faut savoir que le texte est écrit… en français. Casanova nous entraîne dans ses multiples aventures aussi variées que les métiers qu’il a exercés. Fils de comédien et de comédienne, Casanova a été écrivain, musicien, escroc, joueur professionnel, abbé… pour finir bibliothécaire, au service d’un comte en Bohême qui passa son temps à l’humilier. Il faut lire les confidences de Casanova inscrites dans une farandole d’émotions restituées dans un style simple et efficace.
Les ébats amoureux ? Ce n’est pas le plus important. L’Histoire de ma vie va se positionner dans l’Histoire des lettres. C’est un travail de mémoire vis-à-vis de l’écrivain italien qui voulait qu’on l’appelle Jacques Casanova. Que dira-t-il aujourd’hui de la France. ? Aimerait-il autant celle de 2012 que celle de 1790 ? Sans doute pas. La pornographie est du côté de nos dirigeants politiques actuels qui se sucrent sur notre dos. Savez-vous que les députés français ont voté une loi qui protègent leur salaire qu’ils soient réélus ou pas ? On appelle ça la démocratie totalitaire. Moi, je suis du côté des artistes. Qu’ils aient une plume dans la main ou un ballon dans les pieds. Cela fait beaucoup de bien de lire Casanova. Il nous rend la fierté d’être Français.
En attendant de lire Histoire de ma vie dans la Pléiade, à paraître en 2013, il faut lire Le Bel âge et aussi la remarquable édition sur Casanova dans la collection Découvertes/Gallimard qui fait un magnifique travail de vulgarisation dans de nombreux domaines. Michel Delon sait fait partager ses connaissances. Casanova est un pionnier de l’autobiographie, de l’autofiction, au même titre que Jean-Jacques Rousseau. Rappelons que Casanova a réellement existé. D’aucuns pensent qu’il s’agit d’une créature de fiction, comme Polichinelle ou de Pinocchio ! Aujourd’hui, on ne sait toujours pas où se trouvent les restes de Casanova parce que sa dépouille a été balancée dans une fosse commune. Soit le même sort que Mozart et Lautréamont…

-Le Bel âge, fragments d’Histoire de ma vie
De Casanova
Avec des textes de Michel Delon, Gérard Lahouati, Marie-Françoise Luna, Furio Luccichenti et Helmut Watzlawick
Gallimard, 336 p., 17, 90 €

-Casanova. Histoire de sa vie
De Michel Delon
Découvertes/ Gallimard, 126 p, 13, 20 €

J-3: Thierry Henry et Paul Scholes vont-ils s'affronter ?

19.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

Mieux que les retours de Paul Scholes et de Thierry Henry, voici celui de… Sir Bobby Charlton !

A trois jours d’Arsenal-Man United, on ne sait pas si les deux revenants vont recroiser leur chemin.
Paul Scholes a bien supporté son retour en haute compétition, marquant un but en Premier League. On a vu qu’il s’est immédiatement fondu dans le collectif, apportant ce supplément d’âme qui faisait défaut à MU ces derniers temps. Au milieu, il a organisé le jeu dans le rôle du métronome.
Rien ne dit qu’il sera dans le onze de départ. Sur le banc, à 99 % oui. Il lui faut retourner du rythme.
Thierry Henry, lui, a vécu un retour médiatique dans le délire total de l’Emirates Stadium qui l’a fêté, comme un buteur décisif en finale de Coupe du monde, quand il a marqué l’unique but d’un 32e de FA Cup contre une équipe de Division 2. Cela revient à donner la Palme d’or du Festival de Cannes à un court métrage.
A présent, on ne sait pas si “Titi” sera sur la feuille de match du 22 janvier 2012, à Londres.
Les médias anglais- les tabloïds pour l’essentiel qui en tout tirent à des millions d’exemplaires- viennent de le brocarder car à la fin de Swansea-Arsenal (3-2), Thierry Henry a été houspillé par un supporter d’Arsenal déçu par la défaite de son équipe face aux Gallois. Un porte-parole d’Arsenal a commenté: «Henry a dit : peu importe ce qu’il se passe, vous devez soutenir l’équipe». C’est ce que font les fans des Gunners alors que le club managé par Arsène Wenger ne gagne plus rien depuis 2005. Quelle patience !
Aux dernières nouvelles, Henry aurait reçu un coup au mollet pendant l’entraînement. Je n’en sais rien. En revanche, je me souviens qu’à chaque début de saison- depuis plusieurs années y compris au Barça- il a toujours dit qu’il lui fallait un temps de préparation plus long vu son âge. Sachant cela, je vois mal comment il peut se lancer en Premier League alors que nous sommes à l’inter saison du championnat américain qui est plus près du Club Med’ que de la C1.
L’important c’est la kermesse commerciale autour de “Titi". Leonardo a dit: “Si Maradona me critique c’est très bien: cela fait parler du PSG !” Aujourd’hui, le football est une industrie, au même titre que le cinéma, comme l’a dit André Malraux il y a fort longtemps. Henry à Arsenal, cela fait parler, parler et encore parler.
Au plan sportif, qu’importe qu’il joue ou pas Arsenal-Man U qui est un match parmi d’autres, pour Ferguson. Enfin, il faut le dire vite… Arsenal n’est pas un candidat au titre. Si MU perd à l’Emirates c’est embêtant par rapport à Man City et absolument pas vis-à-vis des Gunners.
Henry à Arsenal cela fait tourner la boutique du club: maillot, divers souvenirs. Faut débiter, il n’a signé que pour 6 matchs !
Souvenons-nous que lors de L’Emirates Cup- trophée de pacotille remporté par Henry sous le maillot des Red Bulls- Arsène Wenger avait dit:
-"Nous voulions que Thierry Henry joue les cinq dernières minutes avec le maillot d’Arsenal. Il était désespéré de ne pas pouvoir le faire, mais les arbitres ont obstinément refusé. Je suis allé voir l’arbitre à la mi-temps pour lui demander de permettre à Henry de jouer pour nous mais il a dit que les règles sont absolument, catégoriquement: il est impossible qu’un joueur puisse jouer pour les deux équipes d’un même match….”
Quelques mois plus tard c’est fait: Henry peut porter le maillot rouge des Gunners alors qu’il est sous contrat avec un club de New York…

Barcelone a ridiculisé le Real à Madrid

19.01.12 | par morlino | Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

Coupe du Roi, 1/4 finale aller
Real Madrid 1-2 Barcelone
But pour le Real: C. Ronaldo (11e)
Buts pour le Barça: Puyol (49e), Abidal (77e)

Mini classement du clasico sur 8 rencontres:
1er Barcelone 4 victoires, 3 nuls, 1 défaite/ 14 buts pour, 9 conre/ + 5
2e Real Madrid, 1 victoire, 3 nuls, 4 défaites/ 9 buts pour, 14 contre/ - 5

Quand C. Ronaldo a marqué, il était évident que 1-0 cela ne suffirait pas au Real pour se qualifier, sachant qu’au match retour, le Barça allait s’imposer plus largement chez lui, au Camp Nou. N’empêche, le but de l’ex Red Devil fut un bien joli but. Formidablement lancé par Benzema, Ronaldo descendit tout le terrain du Barça, sur le flanc gauche, pour aller tenter sa chance du gauche. Auparavant, il fit un pansement de jambe qui mit dans le vent deux défenseurs adverses. Le goal n’y vit que du feu.
Ensuite, on n’a plus rien vu de la part de la Maison Blanche. Et les Madrilènes n’ont, eux, pas eu beaucoup le ballon. Songez que 73 % du temps de la conservation de balle se déroula dans les pieds des joueurs du Barça !
Mourinho a préféré faire jouer Lass Diarra que Ozil. C’est son problème surtout à domicile.
Lass Diarra ? Je n’ai jamais été inscrit à son fan club. Y a mieux comme récupérateur-relayeur. D’ailleurs Wenger ne l’a pas conservé à Arsenal.
Le Real a une nouvelle fois jouer dur, très dur: on a vu Pepe marcher sur les mains de Messi qui a eu droit à un traitement de choc de la part des sbires de Mourinho. J’aime mieux la philosophie de jeu de Guardiola. Même au rayon destructeur de jeu, le Barça est plus fort que le Barça et surtout plus loyal. Depuis que j’ai vu Mourinho mettre les doigts dans les yeux d’un membre du staff du Real, Mourinho a perdu de sa magie. On peut même dire qu’il n’en a plus. Je n’aimerais pas le voir débarquer à Man U. A propos de Man U, C. Ronaldo y jouait bien mieux qu’au Real. Le Portugais peut faire une croix sur les Ballons d’Or. Il n’en n’aura plus jamais. Contre le Barça, il a joué arrière latéral ! Complétement contre nature. Jamais Ferguson n’a fait cela. Ronaldo à l’arrière cela revient à faire monter en régime une Ferrari sur un tapis roulant installé dans un garage.
Mené 1-0, le Barça a conservé ses nerfs et le ballon, malgrè les bouchers de Mourinho.
D’un coup de tête, coup de bêlier, de Puyol, le Barça est revenu 1-1. Puyol ? Un des meilleurs arrières centraux de toute l’Histoire. J’ai toujours été conquis par ce joueur. Il a tout: physique + mental + technique + intelligence de jeu. C’est un Jean Moulin du football. Il donnerait sa vie pour le Barça. C’est un joueur de l’Ajax des années 1970 qui est né Espagnol.
Ensuite, Messi a donné une louche à Abidal qui a marqué. Contrairement aux apparences, le Français n’était pas hors jeu. Là on a vu que l’ex joueur de l’O.L. est supérieur à Evra.
Evra monte beaucoup mais a du mal à bien centrer et à conclure.
Sur une montée, Abidal a “tué” le match aller.
Barcelone a logiquement gagné à l’extérieur.
Le match retour devrait confirmer le succès du Barça.
Faut se souvenir de la belle tête d’Alexis sur l’équerre. On a vu de beaux gestes techniques de la part de Iniesta et de ses partenaires.
Le Barça a une âme.
Le Real, n’a rien montré à part son agression constante sur Messi. Barcelone transforme le Real en équipe quelconque.

Messi et Ronaldo dans votre salon à 22 h

18.01.12 | par morlino | Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

Autrefois on attendait Cassius Clay/Ali contre Frazier ou Maurice Clavel contre Royer, le maire de Tours qui ne voulait plus voir de femmes nues sur les murs de sa ville.
Tout ça c’est fini.
On n’a même plus droit à François Mitterrand-Giscard.
Sarkozy-Royal fut un combat de coqs.
Où sont les poids lourds ?
Ce 18 janvier, on en verra deux à San Bernabeu.
D’un côté, le Portugais Ronaldo, athlète supersonique.
De l’autre, l’Argentin Messi, lutin intenable.

5 Ballons d'Or sur la pelouse de Real Madrid-Barcelone

18 janvier 2012, 22 h
Real Madrid-Barcelone, Coupe du Roi, match aller

Favori: Barcelone à 80 %.

Kaka + C. Ronaldo + Messi (3)= 5 Ballons d’0r
La Liga est donc le plus beau championnat du monde si l’on se fie au nombre de Ballons d’Or.
Et il faut aussi compter les places d’honneur dont celles de Xavi, virtusose du milieu de terrain du Barça.
La première manche du nouveau clasico, version Coupe du Roi, a lieu à 22 h. Ce n’est pas une heure pour mettre dehors un spectateur de la L1 !
C’est le rythme espagnol.
Match à ne pas manquer quand on sait qu’actuellement le Real Madrid devance le Barça, en Liga.
Les deux plus grands clubs du monde actuels (je place après MU, AC Milan, Liverpool, Bayern Munich…) viennent de croiser le fer sept fois depuis 10 mois:

*Real Madrid 1- 1 Barcelone/ Liga 2011
But Ronaldo pour le Real
But Messi pour le Barça

*Barcelone 0-1 Real Madrid/ Finale Coupe du Roi 2011
But Ronaldo

*Real Madrid 0-2 Barcelone/ 1/2 finale de la C1, aller
Doublé de Messi

*Barcelone 1-1 Real Madrid/ 1/2 finale de la C1, retour
But Pedro pour le Barça
But Marcelo pour le Real

*Real Madrid 2-2 Barcelone/ Super Coupe d’Espagne, aller
Buts Ozil, Xavi Alonso pour le Real
Buts Villa, Messi pour le Barça

*Barcelone 3-2 Real Madrid/ Super Coupe d’Espagne, retour
Buts Iniesta, Messi pour le Barça
Buts Ronaldo, Benzema pour le Real

*Real Madrid 1-3 Barcelone/ Liga 2012
But Benzema pour le Real
Buts Sanchez, Xavi, Fabregas pour le Barça

Mini classement du clasico sur 7 rencontres:
1er Barcelone 3 victoires, 3 nuls, 1 défaite/ 12 buts pour, 8 conre/ + 4
2e Real Madrid, 1 victoire, 3 nuls, 3 défaites/ 8 buts pour, 12 contre/ - 4

Kevin Anin signe à l'Olympique Gymnaste Club de Nice

18.01.12 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA

Kevin Anin, ici dans le rôle du passeur décisif

L’OGC Nice et le FC Sochaux sont parvenus à un accord pour le transfert de Kevin Anin qui signe à Nice pour les quatre saisons.
Sous contrat avec Sochaux, le joueur ne voulait plus y jouer.
D’autres clubs le convoitaient dont Rennes entraîné par l’ex coach du Gym, Frédéric Antonetti.
Finalement après l’agitation habituelle en coulisses, Kevin Anin signe au Gym où il retrouve Didier Digard ©. Les deux joueurs se sont connus au centre de formation du HAC.

Kevin Anin
Né le 5 juillet 1986, au Havre
1m89 - 80 kg

Parcours du milieu de terrain défensif:
2006/10 : Le Havre (L2)
2010/janvier 2012 : Sochaux
2012: OGCNice



Wenger attend une réaction des siens devant Man United

18.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

J-4
dimanche 22 janvier 2012
Arsenal - Manchester United (17 h)

Classement Premier League
1 Manchester City 51 21/ 16 3 2/ 57 16/ + 41
2 Manchester United 48 21/ 15 3 3/ 52 20/ + 32
3 Tottenham Hotspur 46 21/ 14 4 3/ 39 21/ + 18
4 Chelsea 40 21/ 12 4 5/ 40 25/ + 15
5 Arsenal 36 21/ 11 3 7/ 38 31/ + 7

Quoiqu’il arrive, Man United sera gagnant du prochain week-end.
En effet, si Man City bat Tottenham, les Spurs ne grignoteront aucun point sur Man U.
Si Tottenham bat les Citizens cela permettrait à MU de ne pas être encore plus distancé par City.
Concernant le choc Arsenal-MU, c’est un match anecdotique dans la course au titre tant les Gunners ne jouent pas pour gagner le championnat. Le club depuis 2005 n’espère plus que la 3e ou 4e place, histoire de qualifier pour la C1 avec au pire les barrages. Arsenal a de plus en plus de mal pour figurer dans le Big Four. Chelsea a déjà pris la place de Liverpool. Il se peut que Tottenham pique pour un moment celle des Gunners.
On est passé de:
Man U, Arsenal, Liverpool, Chelsea à:
MU, Chelsea, Arsenal, Man City.
Pour arriver à:
M City, MU, Tottenham, Chelsea
Concernant Arsenal-Man U, Arsène Wenger vient de déclarer:
-"Comme nous venons de perdre 6 points à l’extérieur [Fulham et Swansea] nous avons dimanche contre Manchester United une formidable opportunité de nous réveiller et de nous concentrer.”
Ce discours de circonstances est des plus logique.
A MU, on espère récupérer quelques forces vives. A Carrington, on annonce Ferdinand souffrant d’une commotion cérébrale. Il reste encore quatre jours pour y voir clair concernant les joueurs en mesure d’être alignés à l’Emirates, stade qui réussit bien aux Red Devils.
Les Gunners vont vouloir effacer l’ardoise (8-2) du match aller. C’est l’enjeu de ce nouveau duel traditionnel.

A noter:
*Comportement des Gunners à domicile:
4e Arsenal 23 points 10 matchs/ 7 2 1/ 16 6/ + 10

*Comportement des Red Devils à l’extérieur:
1er Manchester United 23 points 10 matchs/ 7 2 1/ 19 6/ + 13

On constate que MU a quasiment les mêmes statistiques à l’extérieur que les Gunners à domicile…

*Classement fair-play:
4e Manchester United 24 cartons jaunes, 1 rouge
19e Arsenal 40 jaunes, 4 rouges

Le discours du beau jeu d’Arsenal dans les médias et là pour masquer la réalité du classement fair-play qu’aucun média français ne cite jamais dans la version papier.

Permalink

Dictionnaire des voyageurs et explorateurs du XIIIe au XXe siècle, de François Angelier (Pygmalion)

18.01.12 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME

A l’heure où un commandant est soupçonné d’avoir abandonné son bateau surchargé de passagers, il est bon de se souvenir des héros de jadis.

Tous les passionnés d’Histoire et de voyages ne peuvent pas faire l’économie de cet important dictionnaire qui représente une somme considérable. Quelle collecte ! C’est vraiment un travail de titan de rassembler tous les noms d’explorateurs plus ou moins célèbres. Les premiers voyageurs étaient tous des aventuriers attirés à la fois par un appétit de découvertes et par l’appât du gain. Ils espéraient tous découvrir des terres qui les enrichiraient. Les conditions de voyages étaient à coup sûr apocalyptiques. On connaissait l’heure de départ des embarcations mais pas l’horaire d’arrivée et encore moins celui du retour. Certains ne sont jamais arrivés à destination, et d’autres n’en sont plus repartis, trop heureux d’avoir découvert le paradis sur terre. En exergue de son livre, le chroniqueur à France Culture cite Pascal : «Tout le malheur des hommes vient du fait qu’ils ne savent pas rester eu calme dans une chambre». Une manière de dire que les grands voyageurs sont surtout des gens qui fuit quelqu’un chose avant d’être des assoiffés de nouveautés. Il cite aussi Albert Ballin (pt de la Cie maritime Hambourg/Amérique) : «Mon champ, c’est le monde».
L’ouvrage sort de la naphtaline un nombre incroyable de pionniers, tel Vasco Nunez de Balboa (1475-1519), un conquistador et politicien espagnol qui explora l’Amérique Centrale. Qui se souvient de Gonçalo Coelho(1451-1512) , un Florentin qui mena une première expédition portugaise au Brésil ? Justice est rendue au dominicain portugais, Gaspar da Cruz, mort de la peste en 1570, premier missionnaire européen à pénétrer au Cambodge. Parfois quelques lignes suffisent à résumer la trajectoire de ces grands personnages qui ont fait ce que nous sommes. Beaucoup d’entre nous, ne laisserons aucunes traces. Alors merci à François Angelier d’être le gardien du phare littéraire qui éclaire les explorateurs de tous calibres, sans écarter bien sûr Christophe Colomb(1451-1506) qui lui a droit à quatre pages. Bon voyage !

-Dictionnaire des voyageurs et explorateurs du XIIIe au XXe siècle
De François Angelier, Pygmalion,, 766 p., 29,90€

Simon Le Bon (Duran Duran) est un fan de Man United

17.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME, HENDRIXEMENT

Chanteur et musicien du groupe anglais Duran Duran, Simon Le Bon -né le 27 octobre 1958- est un fan absolu de Manchester United.

Quelle est ton souvenir le plus ancien qui te lie aux Red Devils?
-"Cela remonte en 1968, j’étais à la maison. Tout d’un coup mon père m’a hurlé alors qu’il regardait la télé: “Eh! viens voir ça !” C’était la Coupe d’Europe que Man U venait de gagner contre Benfica. Je me souviens juste de Georgie Best… A partir de ce jour-là, Manchester United est devenu l’équipe de ma vie !

Qu’est-ce qui te plait le plus dans le fait d’aimer Man U ?
-Il y a une foule de petites choses. Il faudra des heures pour en parler. Allons à l’essentiel: grâce à MU, je me suis fait un paquet d’amis. Et notre passion commune nous lie de manière forte. Au plan du foot, j’aime suivre ce club capable de moduler à l’infini son groupe. Nous avons une grande histoire et une forte tradition. J’adore le rouge de notre maillot…

Par saison, combien de fois vas-tu à Old Trafford?
-Environ deux ou trois fois, mais je me débrouille toujours pour voir tous les matchs à la télé.

Quel est ton plus fort souvenir à O.T.?
-Dès mon premier match, j’ai noté que MU a toujours la volonté de marquer. C’était le jour du Nouvel An 1977 contre Aston Villa. J’étais debout dans la tribune Stretford End. C’était comme si c’était aujourd’hui: ce jour-là nous avons obtenu un penalty. Comme nous étions en attente d’un but pour ouvrir le score, il y avait une tension énorme. Nous avons marqué et gagné le match. La joie communicative des gens dans le stade m’a ému. J’étais K.O. pour la fraternité rouge.

Si tu pouvais prendre la place de l’un des Red Devils qui choisirais-tu ?
-J’avais l’habitude d’être un gardien, dans ma jeunesse. Je dirais alors probablement l’un des goals. Je suis un grand fan de David De Gea, c’est un joueur très talentueux. Je voudrais voir comment je réagirais à sa place… [Le Bon cite le seul joueur que je n’aurais pas désigné.]

Si tu en avais la possibilité quel joueur de MU inviterais-tu chez toi?
-Certainement Ryan Giggs. C’est un super mec et j’ai entendu dire qu’il est un grand amateur de musique.

Comment as-tu rencontré Sir Alex Ferguson ?
-Moi-même et John [Taylor](1) avons été invités à Carrington. Sir Alex nous a dit: “Vous êtes en retard !” [Rires]. Nous avons regardé un bon d’entraînement et avons eu une bonne conversation avec le manager et aussi Roy Keane.

Comment vois-tu la suite de MU aux matchs retour ?
-Je suis très confiant car nous avons une grande chance de gagner un 20e titre. Il y a eu des hauts et des bas cette saison - la sortie en Carling Cup et notre élimination en champions League furent de graves désillusions- mais les deux coups du sort ont agi un peu comme un réveil beauglant et je pense qu’il y a une réelle chance de nous voir triompher en Premier League. Nous avons une équipe fantastique qui est capable de remuer des montagnes. Nous avons juste besoin de nous concentrer au maximun.

(1)Bassiste de Duran Duran.

Hommage à Albert Camus: souvenirs de Man United- Man City (2-3), en 32e de FA Cup 2012

17.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

-«Le peu de morale que je sais, je l’ai appris sur les terrains de football et les scènes de théâtre qui resteront les vraies universités (…) Les matchs du dimanche dans un stade plein à craquer et le théâtre (…) sont les seuls endroits du monde où je me sente innocent.»
Hommes de l’avenir, n’oubliez jamais Albert Camus.

Permalink

22 v'la Paul Scholes! Rappel des avis de Zidane et de Wenger

17.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

J-5
dimanche 22 janvier 2012
Arsenal - Manchester United (17 h)

Tom Cleverley avait bien commencé la saison pour remplacer Paul Scholes, parti à la retraite, mais hélas le jeune Red Devil issue du centre de formation de MU a été blessé gravement. Ensuite, Anderson aussi a été touché. Donc le retour de “Schlosy” n’est un come back tendance économico-people.
Paul Scholes est l’un des plus grands milieux récupérateurs de l’Histoire. Et ce n’est pas simple de remplacer un joueur de ce calibre. Il suffit de voir Arsenal qui n’a toujours pas trouvé son Vieira des années 2010.
Zidane a déclaré qu’il aurait adoré jouer avec Scholes. Et il s’y connait en milieu de terrain défensif. De fait, Zidane voulait toujours que Makelele joue auprès de lui.
-"Mon plus grand regret est de ne pas avoir joué avec Paul Scholes qui n’a pas de rival à son poste tant il est au-dessus du lot. Je ne me lasse jamais de le regarder jouer. C’est très rare de croiser des footballeurs complets, mais Scholes s’en rapproche aussi près que l’on puisse imaginer. Un de mes regrets, c’est de n’avoir jamais eu la chance de jouer à ses côtés durant ma carrière. C’était extrêmement dur de joueur contre lui. C’est impossible d’avoir la moindre seconde devant soi lorsqu’il est dans votre secteur. Il vous serre, et vous rend la vie impossible. C’est le genre de joueur que vous voulez de votre côté, et pas dans le camp d’en face, parce qu’il fait beaucoup de dégâts.” (Daily Mirror, 2010)
Je n’ai jamais entendu Zidane être aussi élogieux envers Henry auquel il n’a fait qu’une seule passe en équipe de France.(Brésil 0-1 France 2006). Il est vrai que “Titi” avait ainsi commenté le come back de Zidane chez les Bleus: “Dieu revient…” Henry n’a jamais su avoir le rayonnement de Zidane quand le Ballon d’Or 1998 avait quitté les Tricolores, lors de sa première retraite.
A l’inverse de Zidane, Arsène Wenger a émis des réserves sur Scholes:
-"Paul Scholes était et est toujours l’un des meilleurs joueurs d’Angleterre. Sa contribution au succès de Manchester est immense. Mais le regret que j’ai est qu’il n’a pas toujours été le joueur le plus honnête. Il a un côté sombre et c’est quelque chose que je n’aime pas.” (BBC, 2010)
Le manager fait ce commentaire alors que son équipe a terminé dernière du classement fair-play de la Premier League 2010-2011… Depuis que Patrick Vieira ne fait plus le ménage au milieu de terrain des Gunners, ces derniers ne gagnent plus rien à part de l’argent.
Le prochain épisode du retour de Paul Scholes aura lieu à l’Emirates, le 22 janvier à 17 h, sans doute devant Henry qui a signé le temps de participer à six matchs. Henry est là pour mettre du beaume au coeur des fans des Gunners en manque d’émotions positives depuis 2005.
Scholes n’a jamais fait dans la communication: il fuit les médias comme la peste. Il ne s’en sert pas les jours de victoire.
Quand Paul Scholes a marqué en Premier League, ce 14 janvier, il n’a pas désigné l’écusson du club. Ce n’est pas son genre.
C’est la différence entre un milieu défensif discret et un attaquant qui aime les projecteurs quand ça sourit et que l’on ne voit plus quand ça tourne au vinaigre comme lors des Coupes du Monde 2002 et 2010.
Scholes est un milieu défensif qui a marqué plus de 150 buts. Rien à voir avec Didier Deschamps.
Arsenal n’a tellement rien à se mettre sous la dent que le stade des Gunners a fait un triomphe au Français après son but en 32e de FA Cup. En finale de la Coupe du Monde 2010, le buteur décisif Iniesta en a moins fait.
Depuis son retour sous le maillot de Man U qu’il n’a jamais quitté un seul jour, Scholes a gagné deux matchs sur deux:
Manchester City 2-3 Manchester United, 32e de finale de FA Cup.
Man U 3-0 Bolton, en Premier League, où il a ouvert le score.

Permalink

Les 70 ans de Muhammad Ali, le plus grand sportif du XXe siècle

17.01.12 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR, CERDANEMENT

Cassius Clay alias Muhammad Ali est né le 17 janvier 1942 à Louisville, dans le Kentucky

La boxe est le noble art.
Tout est dit. Au-delà, on ne peut pas ou alors il faut revenir au temps du far-west, se tirer dessus à découvert.
La boxe nous a donné de très nombreux champions, dignes des héros antiques.
Joe Louis, Ray Sugar Robinson, Mike Tyson en font partie.
Il est très triste de voir que la multiplication des fédérations de boxe porte préjudice à ce sport en totale décrépitude médiatique. Et sans télévision de nos jours plus rien n’est possible.
Cassius Clay/ Muhammad Ali a marqué son temps au point de devenir l’une des personnalités les plus importantes du XXe siècle. Dans la catégorie sport, il est sur le podium des trois premiers et nul doute occupe-t-il la première place devant Pelé et Zatopek. Pour parvenir à ce niveau, il faut un bon mélange entre les performances et le comportement humain.
Au plan sportif, Ali démontrait force, confiance et beauté. Il n’avait pas de garde ! Il montait sur le ring est ne mettait jamais ses mains devant son visage, à l’inverse des autres boxeurs. Son jeu de jambe était merveilleux. Son allonge exceptionnelle et il frappait très souvent au visage.
Ce fut un show-man extraordinaire grâce à son charisme hors du commun. On a souvent évoqué à son sujet une présence shakespearienne. Foudre dans les yeux. Corps électrique.
En plus, il était doté d’une dialectique jamais entendue chez les sportifs.
En 1966, il refusa d’entrer dans l’armée américaine pour faire la guerre du Viêt Nam. Dans la peau d’un objecteur de conscience de haut parage, il expliqua qu’il n’avait rien contre le Viêt-cong:
-«Aucun Vietnamien ne m’a jamais traité de nègre.»
Ces huit mots firent le tour de la planète à une époque où internet n’existait pas.
Traduit en justice, il fut condamné à une amende de 10 000 dollars et à 5 ans d’emprisonnement.
De surcroît, on lui retira sa licence de boxe et son titre mondial.
Ali fit appel pour éviter la prison.
Il resta en liberté mais sa carrière fut brisée pendant de longues années alors qu’il avait 23 ans.
Innocenté définitivement par la Cour Suprême le 28 juin 1971, il reprit ensuite sa carrière avec des hauts et des bas.
Depuis les années 1980, Ali souffre de la maladie de Parkinson. (1)
La force de son verbe et son immense fierté ont laissé place au courage et au silence.

(1)La maladie de Parkinson est une maladie neurologique chronique dégénérative affectant le système nerveux central. Je ne crois pas un instant qu’elle résulte de sa carrière sportive. Si les coups reçus l’ont endommagé alors tous ceux qui ont croisé les gants avec lui devraient être atteints par la même maladie. Doit-on prendre en considération l’étude qui prétend que faire une tête au football abimerait le cerveau ou s’agit-il d’une rapport fantaisiste ? Cependant, je suis obligé de constater que lors de sa activité amateur et professionnelle, Ali a toujours fait preuve d’une perpétuelle intensité, à la fois intellectuelle et émotionnelle, qui a peut-être trop éprouvé son cerveau. Je dis cela sans aucune connaissance médicale. C’est une impression personnelle. Ali a marché sans discontinuité sur la corde raide. Ce fut un opposant au régime. Je l’ai toujours vu comme un mélange de grands leaders du Black Power, de Voltaire, de Miles Davis, de Jesse Owens, de Bob Dylan, de Lennon. Un vrai réfractaire, pas un dindon médiatique.

SIR ALEX FERGUSON ET MUHAMMAD ALI:
Le hasard n’existe vraiment pas. Interrogé sur l’événement sportif historique auquel il aurait voulu assister, Sir Alex Ferguson a répondu:
-"Le championnat du monde poids lourds du 25 février 1964: Cassius Clay contre Sonny Liston. J’aurais voulu être là. Ce combat a marqué l’avènement du plus grand athlète au monde selon moi. Cassius Clay était jeune et insolent, et toute l’atmosphère autour de ce combat était électrique. C’était incroyable : Clay s’est rendu chez Liston avec un piège à ours en disant : “Allez, sors de là, j’ai quelque chose pour toi.” Sur le visage de Liston, on pouvait lire “je vais te tuer” tellement il était en colère. C’était une mise en scène incroyable. Liston, champion en titre, était un vrai monstre mais Clay l’a mis KO. Ce combat a démontré non seulement quel fantastique boxeur il était, mais également quelle fabuleuse personnalité il avait. À l’époque, ses interviews avant les combats étaient incroyables. Il lui arrivait même de déclamer des poèmes. Mais sa visite chez Liston restera quelque chose d’inoubliable. Quel courage ! Clay a aussi eu le courage de dire haut et fort qu’il ne combattrait pas pour son pays à la guerre du Vietnam. Il faut bien dire que c’était un personnage étonnant. Très tôt le matin, j’allais au Green’s Playhouse, dans le centre de Glasgow, pour le voir combattre. Ses combats étaient diffusés en direct. Quand j’étais à Aberdeen, j’allais au Capitol. C’était génial, j’adorais ça.”
Encore un point commun avec Fergie !

Les Impurs, de Caroline Boidé (Serge Safran éditeur)

17.01.12 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME

Fonder une nouvelle maison d’édition en pleine crise économique relève du courage. Serge Safran a donc le grand mérite de servir la littérature à un moment où la plupart des gens pensent à sauver leurs meubles. Parmi les titres que l’éditeur propose lors de la rentrée 2012, Les Impurs de Caroline Boidé nous permet de faire connaissance avec une romancière trentenaire qui nous raconte une histoire d’amour à la fois tragique et sensuelle. Elle réunit un ébéniste de Batna et une employée de bibliothèque. David est Juif ; Malek est Arabe. On imagine déjà ce que pourra en dire le qu’en dira-t-on qui fait obstacle à cette union. L’action se déroule à Alger, à la fin des années 1950. Là aussi on imagine aisément le contexte. Modulant sa prose de courts chapitres et de phrases quasiment télégraphiques, Caroline Boidé charme le lecteur par son élégance dans la description des scènes. Elle fait preuve d’une grande délicatesse avec un art de la rupture. On passe de la vie à la mort comme du chaud au froid. Quand il rencontre Malek, le narrateur, David, a l’impression de n’avoir jamais rencontré de femme avant elle. La famille de David fait barrage mais il passe outre. Page 70 intervient la mort de Malek de manière totalement inattendue. On en éprouve de la tristesse tant elle nous plaisait. On n’oubliera pas nos promenades ensemble au milieu de la nature onirique. On peut se promener avec des héros de fiction : c’est la force des bons écrivains de nous le faire croire. L’amour est si fort que David voit des Malek partout dans la rue. Nouveau coup de théâtre, l’amoureux endeuillé se marie avec une autre, Léa, qui lui donne une fille, Esther. Le livre compte plusieurs passages savoureux dont celui de la vision de la France depuis l’Algérie. Ici, et ailleurs aussi, Caroline Boidé nous démontre qu’elle est dans la maîtrise absolue de son sujet. Pages d’anthologie. A cet instant précis, on ne peut pas faire mieux. Ce texte n’a rien d’un roman-photo à l’eau de rose, ou d’une historiette sans intérêt, avec le mot amour dans le titre pour attirer le chaland. Qualité du récit. Qualité d’écriture. Un livre de grande classe.

-Les Impurs
De Caroline Boidé
Serge Safran éditeur, 159 p., 15 €

Un clasico et deux sommets avec Man United et Man City...

17.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR

Mercredi 18 janvier
1/4 de finale de la Coupe du Roi d’Espagne
Real Madrid - Barcelone, aller 22 h
(Le retour aura lieu le 25 janvier)

Alors qu’ils sont un peu largués dans la Liga par le Real Madrid, les Blaugrana se déplacent à San Bernabeu pour un quart de finale aller de la Coupe du Roi qui sera un nouveau clasico à ne pas manquer.

************

dimanche 22 janvier 2012
Manchester City - Tottenham Hotspur (14 h 30)
Arsenal - Manchester United (17 h)

Classement Premier League
1 Manchester City 51 21/ 16 3 2/ 57 16/ + 41
2 Manchester United 48 21/ 15 3 3/ 52 20/ + 32
3 Tottenham Hotspur 46 21/ 14 4 3/ 39 21/ + 18
4 Chelsea 40 21/ 12 4 5/ 40 25/ + 15
5 Arsenal 36 21/ 11 3 7/ 38 31/ + 7

Man City qui vient de gagner à Wigan contre les derniers de Premier League a repris trois points d’avance sur Man United. Il n’a fallu qu’un but de Dzeko pour venir à bout de la lanterne rouge. Les Citizens démontrent qu’ils jouent pour gagner le titre puisqu’ils sont parvenus à sortir vainqueur sur un terrain coupe gorge. Le week-end prochain, les Citizens reçoivent les Spurs et là encore, ils devraient l’emporter.
Ensuite aura lieu un nouvel épisode d’Arsenal-Man United. Les Gunners voudront gagner, question de prestige. Arsenal veut toujours battre les gros bras dans son stade. Les Gunners n’ont pas bien compris que pour champion, il faut aller gagner à l’extérieur sur les terrains des crèves la faim.

Permalink

Ils attendent quoi pour proposer James Bond à Jean Dujardin ?

16.01.12 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR, LE CINEAC, AVENUE DE LA VICTOIRE

Avec les voix de François Chalais et de Mario Beunat…

A moins de 40 ans, Jean Dujardin vient d’être récompensé aux Golden Globes 2012.
Il a reçu le “Golden Globe du meilleur acteur dans un film musical ou une comédie” pour The Artist, film muet.
C’est assez rare qu’un acteur français soit récompensé aux Etats-Unis.
Dujardin a déjà joué OSS 117. Bien avant qu’il ne joue cet agent secret j’avais décelé en lui la capacité d’incarner James Bond a l’écran.
Depuis Sean Connery, j’estime que tous ceux qui lui ont succédé n’ont jamais été à la hauteur de l’acteur écossais qui est à la fois beau et ironique. Pour moi, Bond est un brun. Un anglo-saxon tendance latino. Connery était parfait dans ce registre. Suis-je nostalgique du temps où j’allais le voir jouer 007 ou était-il vraiment bien dans le rôle ? Les deux mon général.
Toujours est-il que jamais je ne suis allé revoir un Bond avec un autre acteur dans le rôle titre.
Dés que j’ai découvert Dujardin à la télé, j’ai tout de suite vu ses qualités, disons très Gary Grant. Aucun acteur français ne porte aussi bien le costume que lui. Il a la grâce cinégénique. Omar Sy l’a lui aussi mais son coup d’essai-coup de maître demande à être confirmé.
Dujardin est tout à fait capable de jouer Bond.
Et j’attends le producteur qui va le distribuer dans ce personnage.
Jean Dujardin est un as de la comédie américaine.
Son visage a beaucoup d’expressions, à l’inverse de Clint Eatwood qui est excellent quand il reste impavide.

Romans, Nouvelles, de Tanizaki (Quarto/ Gallimard)

16.01.12 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Si l’on doit les comparer à des cinéastes, on peut rapprocher Mishima de Kurosawa, et Tanizaki de Mizoguchi, tant ce dernier est le chantre de l’introspection de l’âme humaine. Kurosawa est plus dans l’aspet samouraï: si tu n’est pas digne face à la vie soit-le devant la mort.
La publication de Romans, Nouvelles de Junichiro Tanizaki (1886-1965) est un événement pour qui aime la littérature. Je suis plus proche de cet écrivain, né au Japon, que je n’ai jamais rencontré que de beaucoup de mes voisins que je croise tous les jours. Quelqu’un d’une autre culture peut nous toucher dès lors que la personne a du talent. Junichiro Tanizaki écrit sur les sentiments universels: l’amour, l’érotisme, la solitude, la complexité des rapports entre les gens…
Le volume contient dix romans dont Un amour insensé, Le chat, son maître et ses deux maitresses, La Clef et Journal d’un vieux fou. Et trois nouvelles: Le tatouage, Le Secret et Nostalgie de ma mère. La Clef qui a pour titre initial La confession impudique est un texte que l’on n’oublie pas du jour au lendeman : on y voit un homme tenir un journal intimepour y parler de sa femme qui elle-même tient un journal pas moins érotique. Sans se l’avouer les deux diaristes lisent ce que l’autre écrit. La sensualité sur la corde raide de la pudeur.
Au plan privé, le romancier a eu plusieurs compagnes plus jeunes que lui, ce qui fit jaser dans la société japonaise. Charlie Chaplin fit la même chose aux Etats-Unis. Né à la fin du XIXe siècle, Tanizaki a vécu les grands conflits du début du XXe siècle. Efflorant la mort à plusieurs reprises, il apprécie la vie à sa juste valeur. Ce maître dans la narration à la première personne du singulier a connu d’innombrables problèmes avec la censure. L’ensemble du livre a belle allure même s’il manque Eloge de l’ombre, texte majeur de Tanizaki.
Les admirateurs du peintre Hokusai retrouveront chez Tanizaki l’art du croquis en peu de mots. J’aimerais apprendre le japonais pour mieux me fondre dans son univers, hélas je n’ai pas cette capacité. Je me contente des traductions qui sont à la hauteur de cet esprit fin, l’une des plus grandes sensibilités littéraires que je connaisse. Tanizaki est un être humain avant d’être un japonais. Pour 25 € vous pouvez tenir dans les mains une grande part de lui-même. Déjà publié dans la Pléiade, le voici dans la collection Quarto, plus abordable au niveau prix. Tanizaki enseigne sans le dire que l’ère économique à outrance ne doit pas nous faire perdre les rites traditionnels.

-Romans, Nouvelles
De Junichiro Tanizaki
Edition établie et dirigée par Anne Bayard-Sakai
Quarto/ Gallimard, 1018 p., 25 €

Loïc Rémy a tapé dans l'oeil de Redknapp

16.01.12 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, LONDON CITY

Alors que les médias passent leur temps à faire de la titraille sur une vieille icône qui fait son ultime tour de piste, le jeune Loïc Rémy est en train de s’affirmer comme le nouveau très grand joueur français. Il y a un domaine dans lequel Rémy est largement en tête: c’est le fait d’être sympathique.

«Je décolle pour Marseille où je vais aller voir OM-Lille. Nous avons eu plusieurs rapports faits sur Rémy par nos scouts. Je l’avais vu jouer il y a un peu moins de deux ans. Je ne sais pas si cela débouchera sur quelque chose mais on ne sait jamais…», a expliqué l’entraîneur de Tottenham avant de s’envoler de Londres.
Des sources évoquent un possible transfert du Français contre Pavlyuchenko.
Le principal intéressé à dit qu’il ne quitterait pas Marseille au mercato d’hiver.
Sous les yeux du manager anglais, Rémy a eu la bonne idée de marquer deux buts lors de Marseille-Lille (2-0)
Harry Redknapp n’aura pas fait le voyage pour rien.
Cette saison, Rémy a marqué 9 buts en 19 matchs de L1.
Il est appelé à briller encore.
A 25 ans, il représente l’avenir. Et non pas le passé, comme Thierry Henry.
Arsenal va-t-il laisser Rémy à l’ennemi ?
Cela serait amusant de voir signer le Français à Londres mais à Tottenham et non pas à Arsenal.
D’habitude si prompt à enrôler les joueurs de L1, Arsène Wenger est un peut-être un peu refroidi après l’échec de Chamakh qui devait faire des ravages en Premier League? A vrai dire, on ne voit pas plus l’ex Bordelais que Park, arraché à Lille dans des conditions folkloriques.
Rémy a vraiment une trajectoire qui tranche avec les chouchoutés habituels.
On ne lui a pas fait de cadeau.
Grand espoir de Lyon, il n’a jamais vraiment pu s’y exprimer, barré par Benzema.
Parcours de Rémy:
2006-2008: Lyon
2008: RC Lens
2008-2010: OGC Nice
2010: Marseille
C’est Roger Ricort qui a lancé réellemnt la carrière en L1 de Rémy quand il est allé le chercher à Lens pour le faire signer à l’OGCNice. Depuis on ne cesse plus de parler de lui, en L1 et en équipe de France.
Il est à noter que son ami A. Mounier a lui aussi signé à Nice.
Quand on voit le parcours de Lyon, on se dit que le club aurait bien été inspiré de conserver à la fois Rémy et Mounier, formé à l’O.L.
Et si Nice avait le grand stade et un club plus ancré dans le top de la L1, le duo Rémy-Mounier serait encore Nissart…

Permalink

Dimanche 22 janvier (17 h): la Red Army débarque à Arsenal

16.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

Vivement dimanche ! Wenger contre Sir Ferguson. Henry de New York contre Scholes, le Red Devil éternel. Van Persie contre Rooney. Ainsi de suite. Tout recommence ! Le compte à rebours a commencé. Les deux clubs ont une bonne semaine pour se préparer. Arsenal va vouloir laver l’affront du 8-2 encaissé à Old Trafford devant les télés du monde entier. MU va poursuivre son chemin vers la conquête de son 20e titre: record absolu. MU peut se permettre de perdre. Pas Arsenal qui est à 12 points de MU…

Notez sur votre agenda la date du match svp.
Un match à haute électricité comme toujours entre les deux clubs.

Premier League, 21e journée
Dimanche 22 janvier, 17 h
Arsenal- Manchester United

La position des deux clubs au classement (1):
2e Manchester United 48 points 21 matchs/ 15 gagnés 3 nuls 3 défaites/ 52 buts pour 20 contre/ + 32
5e Arsenal 36 21/ 11 3 7/ 38 31/ + 7

(1) Ce 16 janvier, Man City (1er, 48 pts) se déplace à Wigan, 20e et dernier du championnat

Comportement des Gunners à domicile:
4e Arsenal 23 points 10 matchs/ 7 2 1/ 16 6/ + 10

Cette saison, les Gunners marquent peu à l’Emirates Stadium qui est pour l’instant un stade qui n’a jamais vu le club remporter un grand trophée.

Comportement des Red Devils à l’extérieur:
1er Manchester United 23 points 10 matchs/ 7 2 1/ 19 6/ + 13

Les deux meilleurs buteurs des clubs:
1er Robin Van Persie/ Arsenal: 18 buts en 21 matchs
4e Wayne Rooney/ Manchester United: 13 buts en 19 matchs

Van Persie a un rendement pour jouer au Real Madrid ou à Barcelone. Arsenal commence a être trop petit pour lui. D’ici peu, le Néerlandais va sans doute partir comme Nasri et Fabregas.

Classement fair-play:
4e Manchester United 24 cartons jaunes, 1 rouge
19e Arsenal 40 jaunes, 4 rouges

Contrairement à la légende du beau jeu d’Arsenal entretenue par toute la galaxie médiatique wengerienne, Arsenal a un jeu toujours aussi dur sur l’homme sans grande réussite défensive…

[Post dédié à Richard Kurt]

Permalink

L'effet Henry déjà fini ? Arsenal perd contre Swansea...

16.01.12 | par morlino | Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, ANTI-FOOTBALL

Thierry Henry aime Arsenal mais signe à Barcelone…

… avant de rejoindre les Etats-Unis !

Contre Swansea, Henry aurait pu égaliser 3-3 mais au lieu de se décaler pour reprendre un ballon de Mertsacker, il a regardé passer la sphère, trop habitué dorénavant à suivre les gros matchs depuis son salon. C’est incroyable de rester statique à ce point. En plus, il a piqué une colère parce qu’il n’a pas reçu le ballon. Il m’a bien fait rire. Quel cinéma !
Il faut vraiment être schizo pour s’épancher sur le retour de “Titi” Henry à Arsenal quand on sait qu’il est sous contrat avec un club de Ligue américaine. Depuis que l’ex Gunner a marqué un but en 32e de FA Cup contre un club de L2, les médias français ne parlent que de “Titi” parce que le foot français n’a plus aucun grand joueur qui fasse vendre les canards.
Pendant ce temps, Scholes a remis le maillot de MU, club qu’il n’a jamais abandonné, pour marquer un but en Premier League, lui. Ce dimanche 15 janvier on a vu que Henry n’avait plus le niveau de la Premier League. Il n’y a pas longtemps, il disait qu’il fallait lui laisser du temps avant de pouvoir débuter un championnat après l’inter saison et maintenant il joue pendant son inter saison ! Je vous laisse ce football bling-bling. Vive Paul Scholes !

Swansea City 3 - 2 Arsenal
Buts pour Swansea: Sinclair (16e pen.), Dyer (57e) et Graham (70e)
Buts pour les Gunners: van Persie (5e), Walcott (69e)

Classement:
1 Manchester City 48 20/ 15 3 2/ 56 16/ + 40
2 Manchester United 48 points 21 matchs/ 15 3 3/ 52 20/ + 32
3 Tottenham Hotspur 46 21/ 14 4 3/ 39 21/ + 18
4 Chelsea 40 21/ 12 4 5/ 40 25/ + 15
5 Arsenal 36 21/ 11 3 7/ 38 31/ + 7

N’est pas Eric Cantona qui veut.
En 1995, quand King Cantona est revenu après sa scandaleuse expulsion- une exclusion de 8 mois qui aurait pu briser sa carrière- il a tout cassé sur sa route pour offrir le doublé à Manchester United.
C’est dans les années Cantona que le football anglais est revenu à la surface. C’est mon avis et je le partage !
Cantona n’a pas eu besoin de remporter la Coupe du Monde pour faire parler de lui.
Henry est devenu champion du monde 1998 sans jouer la finale !
A présent, Henry revient jouer une poignée de matchs, et il fait la une des journaux…
C’est du grand n’importe quoi.
Je ne participerai jamais à ce genre de cirque médiatique.
Le grand joueur c’est Cantona. Le grand joueur c’est Paul Scholes. Chacun les siens.
Arsenal perd toujours avec Henry ou sans Henry. Arsenal ce n’est pas ma crémerie et ne le sera jamais.
Je n’obéis pas aux ordres des regents de l’idiot visuel franchouillard !
Rien ne change à Arsenal. Cela dure depuis 2005. C’est pourquoi Vieira a mis le cap sur Man City !
Quand Henry aura fini de jouer son jubilé en Premier League pendant 6 ou 7 matchs, il repartira aux Etats-Unis pour jouer dans SON club de New York.
Arsenal a perdu à Swansea. Rien de plus logique.
En Angleterrre, ce genre de match est un coupe-george.
Il y en a plein dans la saison.
Le rêve des Gunners: battre Man U la prochaine journée.
MU a douze points d’avance sur Arsenal… C’est dire que les Red Devils ont un esprit compétiteur qui reste étranger aux Gunners. MU peut se permettre de perdre à Arsenal. L’important c’est le titre et pas Arsenal qui devra gagner plus souvent si les Gunners veulent jouer la C1 2013 car Tottenham est entré dans la cours des grands…
Battre Swansea? Les joueurs de Wenger ne sont pas prêts mentalement pour y parvenir. Et ils ne le seront après tant d’années avec cette sale habitude.
Après son but marqué en 32e de finale de la FA Cup contre un club de L2, Henry est redescendu sur terre. Le “rêve” est déjà fini.

Arsenal, sans note. On ne tire pas sur une ambulance:
Szczesny/
Djourou, Mertsacker, Koscielny, Miquel/
Song, Ramsey, Benayoum. Puis (63e) Rosicky/
Walcott, Arshavin. Puis (63e) Henry. Van Persie

[Post dédié au blog Bernard Foglino]

Permalink

Brune (Flora Tristan), de Nicole Avril (Plon)

16.01.12 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRANDE DAME

«Elle n’est peut-être pas de destinée féminine qui, au firmament de l’esprit, laisse un sillage aussi long et aussi lumineux. » Ainsi André Breton décrit Flora Tristan (1803-1840) morte à 41 ans. Le terme « long » est peut-être mal choisi bien que l’on peut marquer son temps en vivant très peu. Rejetée par sa famille, battue par son mari qui finira par lui tirait dessus, mère de famille, féministe acharnée qui lutte pour faire reconnaître ledivorce, socialiste avant l’heure, écrivain et grand-mère de Paul Gauguin, Flora Tristan fut une rebelle dans toute sa splendeur, bien avant les people de l’intelligentsia Simone de Beauvoir ou Françoise Giroud. Touchée par le parcours héroïque de Flora Tristan, Nicole Avril lui rend un poignant hommage dans un livre qu’elle a baptisé simplement Brune qui est le contraire de Blonde. Ici pas de paillette. Brune comme Anna Magnani. Brune comme Bette Davis. Brune comme les femmes de tempérament. Nicole Avril a choisi le terme roman plutôt que biographie. Elle s’inscrit dans la mouvance de Georges Duby qui disait qu’un bon historien s’autorise à broder de manière plus vraie que nature parce qu’il est osmose totale avec son sujet alors qu’un universitaire qui se veut scrupuleux passe à côté de son sujet car il n’a pas un gramme de poésie dans son univers dépourvu de talent narratif. Soit l’inverse de Nicole Avril qui fait corps avec Flora Tristan. A travers l’ardente, elle parle de toutes les femmes opprimées. Celles de 1820 comme celles de 2012.
Flora Tristan était si aimante qu’elle fit fuir l’un des ses conjoints qui prit peur d’une femme si généreuse. Son mari, qu’elle épousa sous la pression de sa mère, ne parvint jamais « à soutenir l’éclat du regard fulgurant » de celle qui n’était “sa” femme que sur le papier. Nicole Avril parle de « brutales pénétrations nocturnes. » Le mari n’hésitait pas à inciter sa femme à la prostitution auprès de créanciers afin d’obtenir des arrangements financiers. Le macho disait : « Madame vient du ruisseau et madame, sans moi, y retournera vite ! » L’épouse malheureuse ne pouvait demander le divorce: celui-ci fut interdit par la Restauration, en 1816. On comprend pourquoi, elle milita sa vie durant pour le droit au divorce. Flora Tritan connaîtra le bonheur d’être mère avec sa fille Alice, la future mère de Paul Gauguin. Ses deux premiers enfants, des garçons, sont nés quand elle était sous le joug du mari tyrannique. Seule, elle vivait mieux la maternité. On imagine tout ce qu’elle a enduré pour survivre de manière isolée. Elle devint vendeuse chez un confiseur. P. 138-139, Nicole Avril raconte comment le mari de Flora Tristan enleva leur fille Aline- qu’il n’avait jamais vue- sur le chemin de l’école, et comment la maman de la petite kidnappée vint libérer sa fille à Versailles dans un repas faussement familial, chez l’oncle, côté maternel, qui changea de camp au moment de la séparation de corps des parents de sa nièce. La suite est encore plus horrible. Accusé d’inceste, le père fut incarcéré et la fille, placé apprentie dans une maison de commerce. Coupée d’Alice, Flora Tristan se met à écrire plus que d’habitude. Cela donnera Pérégrinations d’une paria (fin 1837). Elle signe ses écrits Flora Tristan et surtout pas Floran Chazal, nom de son mari qu’elle est encore obligé de porter selon la loi. Le 10 septembre 1938, le sinistre André Chazal remonte la rue du Bac, à Paris, avec un revolver à la main pour tirer une balle dans le dos de Flora Tristan qui s’écroule sur le trottoir quand le lâche tireur est maîtrisé par des passants. L’assassin avait visé le cœur dans l’atteindre. Les chirurgiens renoncèrent à extraire la balle qui resta dans le corps de la victime, sous le sein gauche ! Pendant quelques heures, le tout-Paris crut que c’était George Sand qui s’était fait « révolvériser » par son mari. Cette méprise rendit célèbre Flora Tristan. Le tireur fut condamné à 20 ans de prison, et la victime pouvait avoir le droit de porter son nom de jeune fille, ainsi que ses enfants. La femme blessée était cependant condamnée à vivre avec une balle dans le corps. Il ne lui restait que cinq ans à vivre mais elle ne le savait pas.

-Brune
De Nicole Avril
Plon, 274 p. 19,50 €

Le trés périlleux parcours de l'OGCNice, début 2012

15.01.12 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA

Il faut que les Aiglons battent leurs voisins de l’Hérault. C’est importissime de prendre les 3 points à la maison quand on ne ramène rien de l’extérieur. La bonne nouvelle c’est que les Aiglons se procurent des occassions.
Eh! oui, rien ne sera épargné au Gym: lors de la prochaine journée, Nice reçoit Montpellier, le 2e de L1…
Le point positif c’est le goal average mais ce n’est qu’un mince lot de consolation.
Nice se crée beaucoup d’actions mais n’arrive pas à conclure dans ses moments forts.
Nice est condamné à l’exploit contre Montpellier.
Depuis toujours Nice sort des gros matchs face aux favoris.
8 fois sur 10 Nice bat les grosses pointures.
Autant Nice peut sortir un gros match, autant Nice peut perdre contre la lanterne rouge.
Cela fait le charme des Aiglons. Faut avoir le coeur bien accroché !
La lutte pour ne pas descendre me plait plus que celle pour la première place.

Le parcours du Gym est hyper difficile:
sam 21 janv/ 16e de finale Coupe de France 16è: Nice - Rennes
28 janv/ Ligue 1: Nice - Montpellier
1er fév/ 1/2 Coupe de la Ligue: Marseille - Nice
4 fév/Ligue 1: Ajaccio - Nice
11 fév/ Ligue 1: Nice - Paris SG

Contre toute attente, Evian et Dijon sont deux durs à cuire.
Ils ont pour l’instant laissé les dernières places à des clubs qui ne s’attendaient pas à être derrière les deux promus à ce moment de la compétition.
Nice n’a rien ramené de Brest, mécontent d’avoir tiré deux fois sur les montants de la cage brestoise et furieux d’avoir vu Zébina toucher le ballon de la main sans qu’un penalty ne soit sifflé contre lui.
La remonté spectaculaire d’Ajaccio fait grande impression. Les Corses ont pris 10 points sur 12 lors des derniers matchs. Remarquable série.

La 20e journée des concernés par la descente en L2:
Caen 0-2 Rennes
Saint-Etienne 1-0 Sochaux
Nancy 2-2 Lorient
Bordeaux 2-1 Valenciennes
Dijon 3-1 Evian TG
Brest 1-0 Nice
AC Ajaccio 2-1 Auxerre

Les clubs concernés par la descente en L2:

9 Bordeaux 26 20/ 6 8 6/ 22 23/ -1
10 Lorient 25 20/ 6 7 7/ 20 23/ -3
11 Brest 24 20/ 4 12 4/ 20 19/ 1
12 Evian TG 22 20/ 5 7 8/ 28 32/ -4
13 Dijon 22 20/ 6 4 10/ 23 36/ -13
14 Valenciennes 20 20/ 5 5 10/ 19 23/ -4
15 Caen 20 20/ 5 5 10/ 24 31/ -7
16 Auxerre 19 20/ 4 7 9/ 27 32/ -5
17 Nancy 19 20/ 4 7 9/ 19 28/ -9
18 Nice 18 points 20 matchs/ 4 gagnés 6 nuls 10 perus/ 21 pour 24 contre / -3
19 Sochaux 18 20/ 4 6 10/ 21 35/ -14
20 AC Ajaccio 18 20/ 4 6 10/ 22 37/ -15

Prochaine journée:
samedi 28 janvier, 19h
Auxerre - Nancy
Brest - Paris-SG
Nice - Montpellier
Lyon - Dijon
Toulouse - Caen
Lorient - Sochaux
dimanche 29 janvier 2012, 17h
Evian - Bordeaux
Valenciennes - AC Ajaccio

Scholes, ambassadeur du foot-fidélité, et Henry, le VRP du foot-coeur d'artichaut

Le match Arsenal-Man United de dimanche 22 janvier 2012 (17 h) s’annonce explosif. Les fans des Gunners veulent une revanche après le carton 8-2 encaissé à Old Trafford. Pour les fans de MU, ce n’est pas la même chose. Ce n’est qu’un match de Premier League. MU joue pour gagner son 20e sacre national alors que Arsenal n’a plus rien gagné depuis 2005. Rien de rien… Arsenal veut toujours battre MU quand à MU on joue pour remporter le championnat. Ce n’est pas la même catégorie d’intelligence tactique. Il s’agit d’un club qui pèse 3 C1 en face d’un autre qui n’a jamais été capable d’en remporter une seule.

Je viens de voir un exemple de désinformation totale et c’est bien pour ça que je suis 100 % pour Manchester United quand d’autres sont 100 % pour Arsenal.
Je viens de voir l’émission télé de foot du dimanche que tout le monde connaît. Je ne la regarde plus régulièrement. Ce 15 janvier 2012, je voulais voir le traitement des retours de Scholes et de “Titi” Henry.
Je n’ai pas été déçu.
Ce fut plein feux sur Henry et rien sur Scholes.
Ah! oui, c’est vrai nous sommes en France et Henry est Français alors que Scholes est Anglais, rouquin en plus. Pas tendance comme Beckham, l’ex Red Devil plus connu pour ses tatouages que pour son football.
La chaîne privée a fait un long reportage sur le “héros” qui a marqué un but en 32e de finale de la FA CUP contre une équipe de Division 2… Quel exploit !
La chaîné privée a interrogé le manager des Gunners, sous contrat avec cette chaîne. Tu parles d’un scoop !
Quand Arsenal prend huit buts à Old Trafford, il n’y a plus personne au micro.
D’un côté, nous avons Henry, ex Gunner parti à Barcelone pour gagner la C1 qu’il était incapable de faire gagner à Arsenal. Henry aujourd’hui appartient à un club de New York. Il ne jouera que 6 maths pour le club de Londres.
De l’autre côté, le Red Devil Paul Scholes a marqué lui aussi un but. Le Red Devil qui n’a joué qu’à Manchester United durant toute sa carrière a réintégré l’équipe fanion alors qu’il avait pris sa retraite pro en mai 2010. Sn come back est beaucoup plus beau que celui de “Titi” Henry qui tient de la kermesse économique, du bling-bling, d’ailleurs il s’est rendu à l’Elysée après le fiasco d’Afsud. Scholes lui était dans le staff de MU.
Le but de “Titi” sert à effacer sa main contre l’Irlande, le geste inconsidéré contre un gardien américain, le bus de la Coupe du monde 2010 ratée. C’est un but du rachat. Un but de com. Un but Fouquet’s.
Tant mieux pour lui mais a moi, on ne me la fait pas.
Le football que je défends c’est celui de Paul Scholes.
Un joueur qui porte un maillot alors qu’il appartient à un autre club ce n’est pas quelqu’un qui ne donne envie de m’identifier à lui.
Paul Scholes a marqué un but et il est rentré chez lui, sans s’épancher sur son retour. Pour moi, c’est ça un artiste.
“Regardez ce que je fais et non pas ce que je dis", a di H. Bergson.

Permalink

Paul Scholes réouvre son compteur à Old Trafford

14.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

Le but du revevant Paul Scholes a du sens car c’est un Red Devils 100 % qui n’a jamais quitté le club.

Premier League, 21e journée
Man United 3-0 Bolton
Buts pour les Red Devils: Scholes (45e), Welbeck (74e), Carrick (83e)

MU a retrouvé des couleurs en jouant beaucoup mieux. Sérieux et appliqués, les Red Devils se sont heurtés à une équipe qui jouait en 4-5-1 soit tout en défense.
Les vagues rouges venaient toutes frappés les rochers blancs quand un penalty fut accordé à Man U.
Rooney ne le tira pas bien et le portier fit un bel arrêt
Partie remise jusqu’au but couperet de Scholes.
Voilà un but qui a du sens. Ce n’est pas comme celui de “Titi” qui aime Arsenal alors qu’il est parti à Barcelone avant d’appartenir à un club de New York. Des amoureux de ce genre je les laisse aux fans des Gunners qui sont plus habituer à perdre qu’à gagner.
Scholes joue au football et ne nous endort pas avec son amour pour MU. Lui, il nous donne des preuves. Pas des échantillons.
MU a ensuite facilement plié le match.
Malgrè les blessés, MU a retrouvé son esprit. C’est bon signe avec tous les gros matchs qui arrivent.
MU va-t-il gagner le championnat ? La question n’est pas importante. Ce qui compte c’est la réponse qui arrivera dans son temps, vers le 15 avril.

Man United:
Lindegaard (5) N’a rien eu à faire
Rafael (7) A apporté son jus
Evans (6) Correct
Ferdinand (7) Costaud
Evra (7) Beaucoup de percution
Valencia (8) Superbe match
Carrick (9) Magnifique
Scholes. (8) Parfait pour un revenant. Puis (69e) Park (6) Bien dans le rythme
Nani (5). Toujours pas la grande forme. Puis (69e) Giggs (7) A bien repris le rôle de régulateur tenu par Scholes
Rooney (8) A raté un péno mais a donné deux louches de caviar
Welbeck. (7)Bon guerrier qui vient gratter des ballons au milieu de terrain. Puis (79e) Chicharito. Non noté

Sur le banc: De Gea, Fabio, Pogba, Berbatov

Manager: Ferguson (8) Bon coaching

Classement
1 Manchester City 48 20/ 15 3 2/ 56 16/ + 40
2 Manchester United 48 points 21 matchs/ 15 3 3/ 52 20/ +32
3 Tottenham Hotspur 46 21/ 14 4 3/ 39 21/ + 18

Permalink

Paul Scholes dans le onze de Man U contre Bolton, à 16 h

14.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT

Man U va jouer en 4-4-1 et Bolton en 4-5-1… Les visiteurs arrivent avec leurs sécateurs.

Premier League, 21e journée
16 h, Old Trafford
Manchester United - Bolton

Pronostic: 4-1.

Man U:
Lindegaard/
Evra ©
Ferdinand
Evans
Rafael/
Nani
Scholes
Carrick
Valencia/
Welbeck
Rooney

Sur le banc: De Gea, Fabio, Pogba, Park, Giggs, Berbatov, Chicharito

Manager: Sir Alex Ferguson

Les six derniers duels entre MU et Bolton:
Bolton 0-1 MU, janvier 2009
MU 2-1 Bolton, octobre 2009
Bolton 0-4 MU, mars 2010
Bolton 2-2 MU, septembre 2010
MU 1-0 Bolton, mars 2011
Bolton 0-5, août 2001

Mini championnat:
1er MU, 16 points 6 matchs/ 5 1 0/ 15 3/ + 13
2 Bolton, 1 pt 6 m/ 0 1 5/ 2 15/ - 13

Deuxième de Premier League, Man U reçoit ce 14 janvier 2012 Bolton, actuellement 18e du championnat. Les visiteurs ont la plus mauvaise défense du championnat avec 43 buts encaissés, autant que Blackburn, lanterne rouge. On devrait donc voir une attaque contre une défense. Si tout se passe comme prévu on peut assiter à un 5-0, dans ces eaux-là.
A la même heure se joue Tottenham-Wolverhampton. Les Spurs sont parvenus au niveau de MU avec 45 points, suite à leur victoire en match de retard. On va voir s’ils encaissent bien la pression car ils sont dans la possibilité de dépasser MU si les Red Devils venaient à perdre ce qui est quasi impossible. MU n’a que 0,1% de possibilité de s’incliner.
Man City joue le 15 janvier à Wigan.
Les trois premiers rencontrent les derniers lors de ce week-end. Les positions ne devraient pas évoluer d’un pouce.
Parfois, je me demande comment est-ce possible que je suive encore avec autant de passion un championnat. “Une passion qui remonte à l’enfance est sacrée", a écrit Gérard de Nerval. J’ai quand même traversé la Manche. La L1 française ne me plait plus. Je ne suis que Nice. Comme je vous l’ai dit, si j’étais né à Menton, je serais pour Menton. Mon père aurait dû conduire ma mère à Milan ou à Barcelone pour l’accouchement !
Le football a toujours été de l’actualité heureuse.
Un oasis pour oublier la folie contemporaine.
Hélas, le Heysel a brisé cette illusion.
Avant les catastrophes avaient lieu dans des stades au Pérou ou je ne sais où.
Le Heysel, c’est en Belgique.
Bon retournons à Old Trafford et attendons le coup d’envoi.
Darren Gibson vient de quitter MU pour Everton où il a signé pour quatre ans.
L’Irlandais ne s’est jamais imposé en équipe fanion, pourtant il aurait prendre la place de Paul Scholes. C’est comme ça que Sir Ferguson envisageait son avenir.
Ferguson a donné plusieurs fois sa chance à Gibson. Il n’a répondu présent que 2 fois sur dix. C’est trop peu.
Ferguson avait aussi donné sa chance à Obertan. Echec aussi.
Comme quoi il faut vraiment se consacrer 100 % au football à la manière de Paul Scholes qui lui repondait présent 9 fois sur 10. C’est pour cela qu’on lui a d’ailleurs demandé de revenir dans le vestiaire.
Gibson quitte le vestiaire rouge alors que Scholes y retourne. C’est humiliant pour Gibson mais un joueur médiocre à MU peut faire un bon joueur ailleurs.

Les matchs à venir de Man United:
22 janvier/ Premier League Arsenal-Man U (17h)
28 ou 29 janvier/ 16e FA Cup Liverpool-Man U
31 janvier/ Premier League Man U-Stoke City (21 h)
5 février/ Premier League Chelsea-Man U (17h)
11 février/ Premier League Man U-Liverpool (13h 45)
16 février/ UEFA Europa League Ajax-Man U (19h)
23 février/ UEFA Europa League Man U-Ajax (21h 05)
26 février/ Premier League Norwich City-Man U (14h 30)
3 mars/ Premier League Tottenham-Man U

Reportage sauvage: Nasri se fait chambrer par des fans de Liverpool

14.01.12 | par morlino | Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, GRAND MONSIEUR

Cette vidéo a un côté Chirac poursuivit par la presse…
Alors qu’ils rentraient chez eux des jeunes fans de Liverpool sont tombés sur Nasri qui rentrait seul chez lui.
Le Marseillais a joué le jeu de l’interview sauvage.
Une attitude qui l’honore. Beaucoup de joueurs n’auraient même pas daigné baisser la vitre de leur voiture parce qu’il s’agissait de supporters adversaires.
En effet, les fans des Reds étaient particulièrement en forme car Liverpool venait de battre Manchester City dans le jardin des Citizens. Grâce à un penalty de Gerrard, Liverpool a battu Man City lors du match aller de la 1/2 finale de la Carling Cup.(1)
Invaincus en championnat à domicile en 2011, les Sky Blues ont donc perdu leurs deux matches de Coupe à l’Etihad Stadium en 2012 (2-3 face à Man United, et 0-1 devant Liverpool). Cela n’est pas terrible, surtout que les Citizens ont déjà quitté la Champions League.
Nasri n’avait pas de quoi avoir le sourire, et d’ailleurs, il ne l’a pas du tout.
Les fans de Liverpool le chambre grave !
Ils lui disent qu’il aurait mieux fait de rester à Arsenal, toujours qualifié en C1 !
Nasri est-il un chat noir ? Il est venu à Man City pour gagner des titres et à part le parcours en Premier League, Man City a déjà perdu 3 chances sur quatre de remporter un trophée !
De surcroît, il n’est pas titulaire à City et s’il a joué contre Liverpool c’est parce que Silva est blessé.
Le Français ne parvient pas à s’imposer vraiment sous le maillot de City. A Arsenal, Wenger se comportait en père.
A City, il n’est plus qu’un joueur parmi d’autres. Au change, il a perdu une place de titulaire, d’autant plus que Fabregas a quitté Arsenal, mais il a gagné un très gros salaire, qu’il joue ou pas.
Un déficit de mental semble faire obstacle à son épanouissement.
On sent qu’il a le potentiel - intelligent, doué, sensible, technique, collectif- mais il reste un éternel espoir.
A Arsenal, il osait plus des raids en solo. A Man City, on sent qu’il tente moins parce qu’il y a du lourd dans l’équipe. C’est très dommage. Nasri doit derechef provoquer des percutions comme il sait si bien le faire. Seuls les grands joueurs osent tenter. Il doit absolument se faire violence.
Il faut le remotiver à bloc. Benzema a fait son trou au Real Madrid. Ribéry a fait le sien au Bayern Munich. Nasri joue à Man City. Ce n’est pas rien. Il n’est pas en rade comme Gourcuff à Lyon.
Les fans des Reds sont hyper heureux d’avoir pu le mettre un peu en boîte.
Nasri riposte qu’il est “premier” avec Man City.
Grâce au portable, on profite de la scène.
Pour moi, c’est cela le football. On joue et après on se chambre.
Rien de plus mais c’est beaucoup.
Et Nasri a très bien réagi.
Quant à la joie finale des fans des Reds, elle est magnifique. De grands enfants.

(1)retour à Anfield, le 25 janvier.

[Post dédié à Dwight Yorke]

Dans le désordre, de Claude Régy (Actes Sud)

13.01.12 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, LA MOUETTE DE TCHEKHOV

Le metteur en scène est un ami que je ne vois jamais. L’amitié n’a rien à voir avec l’enveloppe charnelle. Régy est un voyeur d’ombres par excellence.

La couverture est révélatrice alors qu’on n’y voit presque rien, excepté le profil perdu de Claude Régy, 88 ans, sous la forme d’une silhouette qui est davantage une ombre qu’un portrait. S’il existe un metteur en scène invisible c’est bien Claude Régy. Ce créateur - et non pas promoteur- de spectacles aime plus les répétitions que les représentations. C’est comme un écrivain qui ne serait bien que dans les brouillons, là où ça se trafique. Il est vrai que chaque publication définitive vire au désastre.
Claude Régy aime lire et faire travailler les comédiens. Là, il est heureux. Dès que le public vient, il sait que son travail est terminé. Lui reste les notes à la tombée du rideau. Pour être exact, il faut préciser qu’il assiste à toutes les représentations quand ses pairs les fuient. Claude Régy est un perfectionniste qui est capable de figer un acteur sur scène pour mieux lui faire comprendre ce qu’il dit. On caricature souvent son théâtre, le réduisant à une superface glaciale où n’évoluent que de marionnettes désincarnées dont il refuse de tirer les ficelles. Pendant certains spectacles, il a condamné des fauteuils de l’orchestre, les recouvrant d’un drap blanc, tels ces meubles protégés de la poussière dans des maisons inhabitées. Il a inventé les fauteuils recouverts avant Christo… Acte d’un rebelle de la scène qui décide de l’angle d’où l’on doit voir ou pas.
100% autodidacte, Claude Régy, né en 1923, a débuté auprès d’André Barsacq à l’Atelier l’ancien laboratoire de Charles Dullin. “Une petite voix fluette sortait de cet homme [Dullin] légèrement bossu.” L’inculture a « été » sa meilleure alliée de Régy. Il s’est bien rattrapé depuis. Lecteur insatiable, il a oeuvré pour que l’on connaisse mieux Pinter, Stoppard, Handke, Bond, Strauss, Fosse… Il a monté des pièces de Duras et de Sarraute qui ont fait date. Il a dirigé Depardieu, Piccoli, Losndale, Cuny… et Mesdames Ogier, Casarès, Dréville, Seyrig, Renaud… L’esthète ne supporte pas la médiocrité et la bêtise, ni la facilité et encore moins l’acte gratuit. Tout a sens dans son théâtre. Un univers de signes non pas à décrypter mais à vivre intensément. Ce n’est pas du tout un théâtre intellectuel, dénomination qui est toujours péjorative. Je dirai qu’il s’agit d’un théâtre intelligent. Un monde de sensations. Les mêmes que l’on rencontre chez le pientre Edward Hopper, l’une de ses références. Régy n’a pas peur de l’ennui. Au théâtre, il devient plus intolérable que dans le vraie vie.
Son livre fort bien présenté est une suite de polaroïds sensoriels dans le cadre de sa passion auprès des écrivains et des comédiens. Il nous confie que la trop oubliée Emma Santos n’a pas supporté voir des comédiennes dire son texte devant elle. C’était une écorchée vive. Régy déteste tout ce qui psychologique. J’ai été amené à travailler avec lui sur Grand et Petit de Botho Strauss. J’avais réalisé une série de diapositives qui devaient intervenir dans son spectacle au TNP de Villeurbanne puis à l’Odéon. Pour des problèmes de longueur ma séquence a été annulée. Claude Régy m’a annoncé la mauvaise nouvelle avec élégance: « Merci d’être comme tu es ». Régy est un homme pudique qui dit les choses essentielles. La vie nous a éloignés mais si je le croisais dans une heure, je reparlerais avec lui comme si je l’avais quitté hier. Peut-être faut-il voir peut souvent les gens pour bien les connaître.
Régy est un homme qui se nourri du texte des autres. Si l’on mettrait bout à bout tous les passages qu’il a aimés chez tel ou tel dramaturge, on obtiendrait un livre exceptionnel. C’est d’ailleurs ce livre-là que l’on tient dans les mains lorsque l’on tourne les pages de Dans le désordre. Le désordre c’est l’ordre moins le pouvoir a dit Léo Ferré… La force de Regy c’est qu’il nous donne l’impression que l’on écrit soi-même le spectacle auquel on assiste. Il enchaîne les scènes avec des fondus-enchaînés qui sont subliminales. Lui-même quand il cite Nathalie Sarraute, il se réapproprie le texte : « Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots. » La phrase d’un autre dénichée dans un magna de tirades devient notre propre création. Surtout quand on cite son auteur par respect pour lui. Duchamp n’a-t-il pas signé un urinoir ? Une œuvre manufacturé qu’il a sorti de l’oubli.
Régy s’est construit petit à petit. A ses débuts, le théâtre subventionné n’existait pas. Il est arrivé dans Paris occupé par les nazis. «Partout soldats casqués, uniformes, barrières, écriteaux. Tout était interdit. Verboten ». Le père de Claude Régy ne fit pas dans la dentelle, il écrivit à sa femme: « J’interdis à Claude de faire du théâtre, il n’y a là aucun avenir pour lui. Ca ne peut le mener qu’à être un raté, un aigri ». Le fils a reçu ce message comme «un coup de poignard ». Cette violence a sans doute développé la solitude chez Régy qui n’a jamais voulu s’ancrer dans un lieu précis, sans pour autant devenir un coucou du théâtre. Il va là où on l’accueille momentanément.
Antoine Vitez « est mort dans la nuit, le cerveau inondé de sang », confie Régy sans plus s’attarder. Pas la peine. La nuit c’était celle où Vitez était venu le saluer lors d’une dernières répétitions de Huis Clos de Sartre que Vitez fit entrer dans le répertoire de la Comédie-Française, dans une mise en scène de Régy. Vitez était alors administrateur du Français, nommé par François Mitterrand, en Conseil des ministres, sur proposition de Jack Lang. Sous la présidence Mitterrand la culture n’était pas un gadget… « Le cadavre, dans sa réalité de corps mort, révèle une absence dont on a une conscience très forte, sans pour autant qu’on puisse la voir. C’est le principe de toute œuvre d’art». Dixit Claude Régy. A l’égal de Fernando Pessoa, le metteur en scène est un voyageur immobile.

-Dans le désordre
De Claude Régy
Propos provoqués et recueillis par Stéphane Lambert
Le temps du théâtre/ Actes Sud, 223 p., 25 €

A lire : Anthologie du théâtre français du 20e siècle, textes choisies + dossier par Cécile Backés, ancienne élève d’Antoine Vitez à l’Ecole du Théâtre National de Chaillot, à Paris. Lectures d’image par Henri Scepi. Folio plus/classiques, N° 220, 384 p.

PS: L’éditeur et écrivain Hubert Nyssen, fondateur d’Actes Sud, est mort le 12 novembre 2011, à 86 ans.

Brassens par ses chansons, de Christian-Louis Eclimont (Hors Collection)

13.01.12 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT

Les copains d’abord, avec dans la salle ses impeccables amis Raymond Devos et René Fallet. Et toujours cette façon pudique de remercier le public. Et son inoubliable bonté dans le regard.

Il ne faut jamais rater une occasion de parler de Georges Brassens. Un bavard qui sévit sur les médias à haute dose sans jamais avoir de contradicteurs a dit qu’il en avait assez «d’entendre parler de Brassens et qu’on n’en avait pas fait autant lors des 10 ans de la mort de Charles Trenet qui lui est supérieur». Polémique infondée qui prouve bien la faiblesse de ce polémiste de pacotille. Il n’est pas interdit d’aimer Brassens et Trenet. Ce qui est mon cas et je ne suis pas isolé. D’ailleurs Brassens aimait Trenet qui aimait Brassens. Les Gays n’ont pas le monopole de Trenet ! Trenet appartient à tout le monde, et Brassens aussi. Christian-Louis Eclimont, le sait bien. Il y a déjà eu tant de livres sur le Sétois que l’essayiste inspiré a pris pour angle d’aborder le poète par le biais thématique de ses chansons. C’est simple comme bonjour mais personne n’y avait pensé avant lui. Cela permet de remonter le fleuve Brassens de manière innovante. Son exercice d’admiration est présenté sous sept chapitres : Un homme, sa guitare et ses chansons ; les poètes ; l’anarchie ; le pornographe ; l’amour ; l’amitié et la mort. Eclimont cite des extraits de chansons, juste ce qu’il faut pour éclairer ce qu’il dit. « Je suis tellement anarchiste que je traverse dans les clous pour ne pas avoir affaire à la maréchaussée ». Voilà une des grandes décisions de Brassens que nous rappelle Christian-Louis Eclimont dont les initiales forment le mot Clé. Il nous en donne un énorme trousseau pour décrypter l’œuvre d’un géant de la chanson française et disons-le de la littérature française du XXe siècle. On a déjà oublié le patronyme des vieux croutons de l’Académie française, et surtout les titres de leurs bouquins écrits à la truelle, quand de nombreuses chansons de Brassens nous font encore chaud au coeur. Les vers de Brassens restent et resteront car ils proviennent d’un créateur qui ne trichait pas avec sa solitude. Ni avec le public.

-Brassens par ses chansons
De Christian-Louis Eclimont
Hors collection, 274 p., 19,90 €

Hommage à Gilles Jacquier (1968-2012), mort en reportage

12.01.12 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME

Acteur et témoin, Gilles Jacquier (France 2) a été tué à Homs, en Syrie. Mes pensées les plus amicales à sa famille, à sa femme photographe présente aux moments de la mort de son mari. Elle est la maman de leurs deux petites jumelles. Dans la vidéo ci-dessous, on perçoit toute l’humanité du grand journaliste, “l’historien de l’immédiat” selon le mot d’Albert Camus.

En Syrie, ce 11 janvier 2012, Gilles Jacquier est mort en reportage.
Je n’ai pas son courage pour aller risquer ma vie dans des lieux aussi risqués.
Je ne ferai pas cadeau de mon cadavre à des gens que je méprise au plus au point.
Gilles Jacquier était un “coeur pur". J’en suis intimement persuadé.
Il avait déjà été très gravement blessé par une balle qui avait traversé son gilet de protection.
Cette fois, il y a laissé sa peau par la faute de tueurs sans visage.
Le reporter de guerre mettait la caméra dans la plaie, selon les voeux d’Albert Londres.
Gilles Jacquier n’était pas une poupée médiatique que l’on maquille avant de réciter les dépêches lors de la “grande messe” des JT.
Aujourd’hui, tout le monde se prend pour un journaliste, surtout le commun des mortels qui laisse une petite déjection sur la toile en se masquant sous un pseudonyme.
Gilles Jacquier était un héros. Hélas, on ne le connaît que le jour de sa mort.
Notre société médiatique aime mieux mettre sous les projecteurs des sans intêret qui tournent des films débiles d’après leur roman stupide. On est passé du roman de gare au roman d’aéroport.
Et je ne parle pas des révolutionnaires de Saint-Germain-des-Près, à l’école sartrienne: la Flore School.
Le lendemain de la mort du grand reporter, deux “grands” journaux ne font même pas leur une sur Gilles Jacquier.
Il y en a qui risquent leur vie au volant d’une F1.
Gilles Jacquier, lui, a perdu la sienne à force de filmer ce que certains ne veulent pas que l’on montre.
Les hommes de sa trempe forment une espèce en voie de dispartition.
Il y en a qui disent, et il y en a qui font.
Sans l’avoir jamais rencontré, je ressens sa perte.
Sa mort laisse un grand vide.
Un regard d’humaniste vient de fermer les yeux pour toujours.

Hommage aux journalistes morts pour informer:
Gabriel PERI, Lucien SAMPAIX, Pierre LACAN, Henri PERRYN, René LEPAPE, Robert BLACHE, Léa MAURY, Pierre MARS, André CHENEVIERE, Victor MOFFER, Robert DESNOS, David SEYMOUR, Jean ROY, Jean-Pierre PEDRAZZINI, René PUISSESSEAU, Raymond MEYER, Claude ARPIN, Gilles CARON, Guy HANNOTEAUX, Roger COLNE, Eric HASSAN, Jean-Louis CALDERON, Pierre BLANCHET, Yves RETIF et Max SIRE, Jean-Claude JUMEL, Yvan SCOPAN, Olivier QUEMENEUR, Jean-Baptiste DUMAS, Gilles PRAUD, Johanne SUTTON, Pierre BILLAUD, Volker HANDLOIK, Patrick BOURRAT, Frédéric NERAC, Hussein OSMAN (interprète), Jean HELENE, Guy-André KIEFFER (disparu), Zhara KAZMI, Gilles JACQUIER …


PS: je ne suis pas favorable à la diffusion des images de la femme de Gilles Jacquier en pleurs devant le corps de son mari. Le respect est de rigueur.

Julien Absalon absent de la liste des meilleurs sportifs 2011

11.01.12 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT

J’ai consulté le palmarès des meilleurs sportifs en 2011 d’après un sondage TNS-Sofres publié dans L’Equipe Magazine du 7 janvier 2012.
1072 personnes ont désigné leurs 10 sportifs préférés au sien d’une liste de 50 noms.
Voici les 10 premiers:
Loeb, Chabal, Tsonga, Parker, Monfils, Longo, Manaudou, Dusautoir, Voeckler, Lemaître.
Je ne suis pas du tout en osmose avec cette liste d’où je retire immédiatement Chabal, Monfils, Longo et Manaudou.
Parmi les autres noms des sportifs cités on remarque les présences de Henry (14e), Gourcuff (17e), Ribéry (26e), Nasri (29e), Trezeguet (32e), Anelka (35e), Gasquet (36e), Malouda (37e) …
On note que le grand champion de judo Teddy Riner n’est que 20e !
Et que la vraie star de handball, Nikola Karabatic, est classé 29e…
Julien Absalon, lui, est carrément zappé !
Cette liste c’est surtout du people-bling-bling.
Nasri est là parce qu’il gagne de l’argent et pas de titre.
Ce n’est pas une liste de la méritocratie.
Lemaître mérite mieux que la 9e place exaequo avec Voeckler qui n’a pas gagné le Tour de France.
Dusautoir a été sacré meilleur rugbyman du monde mais il est 8e tandis que Chabal est 2e alors qu’il n’a même pas été retenu pour jouer la Coupe du Monde. Même pas remplaçant !
Il faut absolument que Dusautoir se laisse pousser la barbe et aille chanter trois conneries chez Laurent Ruquier. Il remontera d’un coup dans le baromètre sport-people.
Dans cette liste de 40 noms il n’y a que quatre femmes (Longo, Manaudou, Flessel (23e) et Aaron (34)). Marion Bartoli, Lucie Décosse et Gaetane Thiney sont hors listes.

Palmarès en VTT de Julien Absalon, 31 ans:

Jeux olympiques
Athènes 2004/ Champion olympique de VTT cross-country
Pékin 2008/ Champion olympique de VTT cross-country

Championnats du monde de cross-country
Champion du monde juniors 1998
Champion du monde espoirs 2001
Champion du monde espoirs 2002
Champion du monde 2004
Champion du monde 2005
Champion du monde 2006
Champion du monde 2007

Coupe du monde
2003, 2006, 2007, 2008, 2009

Championnats d’Europe
Champion d’Europe de cross-country 2006

Championnats de France
Champion de France de cross-country espoirs
2001, 2002
Champion de France de cross-country
2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011

[Post dédié à Saga]

Marseille-Nice en 1/2 finale de la Coupe de la Ligue

11.01.12 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Nice a déjà gagné à Marseille. Tout reste possible. On connaît l’importance de jouer à domicile. Marseille nous recevra. Les Aiglons sont condamnés à l’exploit.

1/4 de finale de la Coupe de la Ligue 2012
OGC Nice 3 - 3 Dijon (5 tirs au but à 3)
Buts pour les Aiglons:Mounier (35e), Civelli (78e), Monzón (119e)
Buts pour Dijon: Guerbert (19e), Jovial (62e), Bauthéac (117e pen.)
Tirs au but réussis : Digard (1er tireur de la séance, c’est important de débuter), Civelli, Gomis, Monzon, Mounier à Nice ;
Tirs au but réusiss: Marcq, Varrault, Corgnet à Dijon
Tir au but manqué : Sankharé à Dijon

Nice : Fernandez - Clerc, Civelli, Pejcinovic (Gomis, 15è), Monzon - Digard ©, Sablé (Hellebuyck, 74è), Abriel, Meriem (Guie Guie, 61è) - Dja Djedje, Mounier
Entraîneur: René Marsiglia, assisté par Frédéric Gioria

On a retrouvé le fighting spirit à la Niçoise ! Et cela fait plaisir.
Menés trois fois au score, les Aiglons sont toujours revenus dans le match.
En fin de rencontre, un penalty sifflé contre Nice fit monter la moutarde au nez des fans du Gym (oui, je sais c’est un peu facile de dire ça contre Dijon…)
On en voulait plus à notre jeune joueur qu’à l’arbitre, mais ensuite pas le temps de gamberger car Monzon nous redonna le moral avec un coup franc explosif. J’aime les Argentins ! Civelli et Monzon ont l’esprit battant typiquement niçois. Faut être natif de Nice pour le savoir.
Au moment des tirs au but, Gomis a voulu tenter sa chance car il se savait responsable du penalty.
Au coup de sifflet final, René Marsiglia a dit: “Il faut saluer Gomis qui a eu du cran de se présenter partant pour les tirs au but. C’est un balèze comme on les aime chez nous !”
Nice est redevenue guerrier dans le grand sens du terme, à l’identique de leur entraîneur Marsiglia.
Nice c’est l’équipe capable de tout, on le sait. Et donc du meilleur aussi.
Lille-Nice (4-4) a été désigné comme le meilleur match de 2011 en L1.
Nice est en 16e de finale de la Coupe de France et en 1/2 de la Coupe de la Ligue.
Il nous faut à présent nous extirper de la zone infernale de la L1…

Les 1/2 finale de la Coupe de la ligue:
Lorient-Lyon
Marseille-Nice, 1er février

On n’aura rêvé que quatre heures puisque nous devons aller à Marseille. Tout est possible mais j’aurais aimé jouer à domicile.
L’acteur qui a effectué le tirage au sort est très lié à Lyon.
Nice a le mental pour battre Marseille mais pas l’effectif pour jouer sur les trois tableaux.
A l’heure actuel Nice est en lice dans les deux Coupes.
D’abord le maintien en L1 !
Les Coupes représentent le rêve. La L1, la dure réalité.

PS: en Premier League, après sa victoire contre Everton (2-0), Tottenham parvient à la hauteur de Man United (45 pts) à la seconde place exaequo derrière Man City qui vient perdre la 1/2 finale aller de la Carling Cup, à domicile (0-1), par Liverpool(sur un penalty de Gerrard). Nasri a encore livré un match déplorable vu sa renommée médiatique: il ne résiste toujours pas aux charges. Il semble découvrir la Premier League alors qu’il était titulaire à Arsenal. Depuis qu’il a quitté le pouponnière des Gunners, il n’a plus le rayonnement qu’il avait parfois chez les Gunners. Ce n’est pas la même chose de jouer avec la confiance de Wenger et puis d’évoluer dans un vestiaire plein de mercenaires comme celui des Citizens.

[Post dédié à Siou]

La nostalgie est toujours ce qu'elle est: Henry, Lenormand, Jospin....

11.01.12 | par morlino | Catégories: EN MARGE, GRAND MONSIEUR, LE CINEAC, AVENUE DE LA VICTOIRE

Les Vieux de la Vieille (1960) de Gilles Grangier, d’après le roman de René Fallet. Dialogues de Michel Audiard. Avec Jean Gabin, Pierre Fresnay et Noël-Noël.

Avoir de la mémoire cela ne veut pas dire être nostalgique.
Depuis quelques temps, on voit un grand retour de la nostalgie qui fait monter l’audimat.
En chanson, Gérard Lenormand a fait un retour gagnant: tant mieux, il a un gros paquet de tubes, comme Delpech ou Fugain. Les bonnes chansons ne meurent jamais.
En football, on assiste au come back de Henry à Arsenal alors qu’il est sous contrat avec un club de New York. Paul Scholes revient aussi à MU mais lui était dans le staff des Red Devils. L’ex stratège de MU n’est pas un mercenaire. Il n’a jamais expliqué non plus sa méforme par le fait de ne pas voir sa fille. Et on ne l’a jamais vu foncer vers le pouvoir en place pour expliquer une déconfiture sportive…
En cyclisme féminin, J. Longo a toujours pignon sur rue. Aucune championne française n’a pu la renvoyer à ses foyers.
En politique, deux anciens premiers ministres ont une chronique sur LC1: Jospin, version gauche; Raffarin, version droite.
On voit que la nostalgie fait bien tourner la boutique
Il y a vieux et vieux.
On ne sourit pas quand Clint Eastwood tourne un nouveau film car il n’a jamais quitté les écrans, ni la caméra.
On ne peut pas plaisanter sur Aznavoir puisqu’il n’a jamais quitté le haut de l’affiche.
Idem pour Ryan Giggs qui a bientôt 39 ans joue toujours à Man United.
Si De Gaulle était vivant, il serait de nouveau élu président de la République, haut la main, alors que les Français l’ont évincé de l’Elysée !

Permalink

Eric Cantona 9-7 Thierry Henry

11.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

Bien avant Henry, King Cantona fit un retour fracassant après son exclusion du football suite à sa bagarre contre un bas du plafond des tribunes. Contre Liverpool (1995-1996), il fit une passe décisive et marqua un penalty. Après son retour, Cantona remporta encore 4 titres majeurs avec MU alors que “Titi” va repartir à New York dans deux mois 1/2 sans rien gagner du tout, au plan du palmarès…

On compare souvent l’impact de Thierry Henry à Arsenal avec celui d’Eric Cantona à Man United.
Ils n’ont absolument rien à voir.
Je ne prends en considération que les faits collectifs.
Tous les observateurs savent que tout le jeu d’Arsenal était axé sur Henry alors que Cantona jouait pour Manchester.
La preuve est facile à trouver.
Quand Henry a quitté Arsenal, le club n’a plus jamais rien gagné.
Depuis le départ de Cantona, Man U a gagné 22 titres dont 2 C1. C’est dire que Cantona a relancé complétement le club.

Palmarès de Man United depuis la retraite de Cantona:
Champions League: 1999, 2008
Premier League: 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011
FA Cup: 1999, 2004
Carling Cup: 2006, 2009, 2010
Community Shield: 2003, 2007, 2008, 2010, 2011
Coupe du Monde des clubs: 2008
Coupe intercontinentale: 1999

Palmarès d’Arsenal depuis le départ de Thierry Henry à Barcelone puis à New York:
Rien d’important, hormis l’Emirates Cup, un trophée interne…

Henry a remporté 7 titres en 9 ans passés à Londres.
Cantona a gagné 9 titres en 5 ans passés à Manchester.

Radioscopie de la carrière d’Eric Cantona à MU:
Cantona a remporté chaque saison un ou plusieurs titres. En 1995, le club n’a rien gagné car Cantona a été exclu du
football de manière beaucoup trop sévère: il n’avait fait que corriger un excité des tribunes.
1992-1993: Champion d’Angleterre + Community Shield. Le dernier titre de champion de MU daté de 1967, sous l’ère de Busby, Charlton, Best et Law
1993-1994: Champion d’Angleterre + Coupe + Community Shield
1994-1995: Néant. La FIFA a exclu Cantona 8 mois. Le club ne gagne rien
1995-1996: Champion d’Anglettre + Coupe + Community
1996-1997: Champion d’Angletterre, puis fait ses adieux

Radioscopie de la carrière de Thierry Henry à Arsenal:
1999-2000: Néant
2000-2001: Néant
2001-2002: Champion d’Angleterre + Coupe + Community
2002-2003: Coupe
2003-2004: Champion d’Angleterre + Community
2004-2005: Coupe
2005-2006: Néant
2006-2007: Néant

Résumé de la carrière des deux joueurs à Arsenal et à Man United:
Eric Cantona né 1966:
Manchester United (1992–1997)
4 Premier League: 1993, 1994, 1996, 1997
2 FA Cup: 1994, 1996
3 Community Shield: 1993, 1994, 1996

Thierry Henry né en 1977:
Arsenal(1999-2007)
2 Premier League: 2002, 2004
3 FA Cup: 2002, 2003, 2005
2 Community Shield: 2002, 2004

Permalink

La France oublie l'Afsud 2010, avec sa nouvelle idole de 34 ans: Henry, 1 but en 32e de finale de Coupe d'Angleterre contre un club de Division 2...

11.01.12 | par morlino | Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, FOOT FRANCHOUILLARD

Qu’a fait Henry après avoir marqué ? Il est allé parader devant le public avant de saluer son manager. Pas un geste envers Song qui lui a donné un caviar. Le football est un sport collectif, soit le foot que je défends. J’ai horreur du foot simple messieurs.

Cette célébration du but de Thierry Henry en 32e de finale de la FA Cup 2012 contre Leeds, club 8e de Division 2 tourne au grotesque.
Jusqu’ici Henry avait marqué 226 buts en 369 matchs avec Arsenal. A présent, il a fait monter les deux compteurs d’une unité. On ne cesse de vanter ses qualités de buteur en Premier League alors que l’on disait que les défenses anglaises étaient des passoires du temps de Cantona qui a relancé le football anglais à lui tout seul.
Arsène Wenger a déja fait revenir Campbell et Lehmann. Maintenant c’est au tour de “Titi". J’attends avec impatience le come back de Pires et d’Adams. Et pourquoi pas de Nasri qui est use son short sur le banc de Man City.
La France est en train de faire sa catharsis sur le dos de “Titi” Heny.
Avec le but de “Titi", elle oublie la main de ce même joueur contre l’Irlande.
Avec ce but, elle oublie le bus d’Afsud 2010.
Avec ce but, elle oublie que le joueur est allé voir le locataire de l’Elysée sans un mot pour les Français.
Ce but en 32e de FA Cup fait la une des journaux français. Oui, un buteur de 32e de FA Cup !
La France n’a tellement plus de grand joueur qu’elle a besoin de “Titi".
Gourcuff ? Une ombre à Lyon.
Nasri ? Un fantôme à Man City.
Ribéry ? Joueur en circuit fermé au Bayern.
Les deux meilleurs joueurs footballeurs en activité sont Benzema et Lloris mais ils ne parviennent pas à être populaires, et ne font rien pour l’être. Ce n’est pas les joueurs qui décident si le peuple peut les aimer.
Donc la presse française a besoin de “Titi".
Pour ce qui est d’Arsenal, ce club ne gagne plus rien depuis 2005.
Les fans des Gunners n’ont jamais vu un des leurs soulever un trophée dans leur nouveau stade, sauf Henry quand il a remporté l’Emirates Cup- trophée de pacotille-… avec son club américain.
Il faut quand même rappeler sans cesse que “Titi” est un Gunner de façade. Il est sous contrat avec son club de New York. Il n’est à Londres que pour deux mois et demi.
Ce but en 32e de finale c’est un pansement sur une jambe de bois.
Que de bruit pour pas grand chose.
Cela sert les intérêt du joueur qui redore sa cote sponsoring.
Il m’est impossible de sauter au plafond parce qu’un Français a qualifié “son” club en 16e de finale.
Si c’était en finale, passe encore.
Le football français est tellement en décrépitude qu’il en est réduit à fêter un but de 32e de finale de FA Cup.
Le récent but de Ben Arfa était 100 fois plus beau. Il n’a pas eu droit à la une.
La France préfère le passé au présent, et surtout à l’avenir.
“Titi” a marqué. Tant mieux, mais de grâce arrêtons cette célébration totalement disproportionnée.
Est-ce que Laurent Blanc va reconvoquer Thierry Henry pour l’Euro 2012 ?
Il pourrait aussi resélectionner Justo Fontaine et Nestor Combin…
Et si Platini revenait ? Allo! Allo! Michel…
Pendant que Messi fête son 3e Ballon d’Or, la France s’envoie en l’air avec un but de 32e de finale de FA Cup.

Permalink

Ryan Giggs n'aura jamais le Ballon d'Or

10.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Ryan Giggs est le grand absent du palmarès des 20 dernières années du Ballon d’Or alors qu’il est le joueur le plus titré de l’Histoire. Son défaut médiatique ? Etre né au Pays de Galles. Ce n’est pas tendance. Cela ne lui donne pas la carte, comme dirait Philippe Noiret. Pelé non plus n’a pas le Ballon d’Or. Ni Puskas. Ni Maradona. Ni P. Maldini… pour d’autres raisons.

Le Red Devil Ryan Giggs est né le 29 novembre 1973 à Cardiff (Pays de Galles)
Ailier puis Milieu de terrain
A signé à Manchester United le 9 juillet 1990
1er match pro, le 2 mars 1991 contre Everton, à Old Trafford

Coupe du monde des clubs de la FIFA 2008
Coupe Intercontinentale 1999
Supercoupe de l’UEFA 1991
2 Ligues des Champions 1999, 2008
12 Championnats d’Angleterre 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009 et 2011
4 Coupes d’Angleterre 1994, 1996, 1999, 2004
3 Coupes de la Ligue 1992, 2006, 2009
8 Community Shield 1993, 1994, 1996, 1997, 2003, 2007, 2008, 2010, 2011
894 matchs, 162 buts à Manchester United
64 matchs, 12 buts avec le Pays de Galles

Le football polygame: marquer pour Arsenal quand on appartient à New York

Tant de couverture médiatique pour un but en 32e de finale de FA Cup… Un peu d’humilité ne serait pas de trop ! Henry joue à la fois pour Arsenal (Londres) et pour New York Red Bulls. Et s’il retournait demain à Monaco pour sauver l’ASM ? Football ubiquiste ? Football polygame ? C’est anti sportif de voir un joueur porter le maillot d’un club alors qu’il est déjà sous contrat avec un autre.

32e de finale de la FA Cup 2012
Arsenal 1-0 Leeds
But pour les Gunners: Henry (78e)

C’est une belle histoire, c’est un beau roman…
Le rêve absolu pour son retour. Entré à la 68e minute, Thierry Henry a marqué dix minutes plus tard le but décisif qui qualifie Arsenal pour le tour suivant en Coupe d’Angleterre.
C’était son premier match sous le maillot des Gunners depuis son départ en 2007.
Vraiment très beau. L’attaquant a marqué du plat du pied droit. Son arme principale.
On dit bravo l’artiste !
J’ai toujours dit et écrit que Thierry Henry aurait dû rester à Arsenal.
Quand on dit comme lui que Arsenal est le club de sa vie on ne le quitte.
Au lieu de rester à Arsenal qui lui a donné une dimension internationale, il est parti à Barcelone parce qu’il n’arrivait plus à gagner avec les Gunners. Ni le championnat, ni la C1, ni rien du tout. Le club n’a plus rien rapporté depuis 2005.
Au moment de son départ, Arsène Wenger a dit qu’il admettait qu’un joueur de 30 ans lui explique qu’il désire aller à Barcelone, après tant de bons services rendus aux Gunners. Certes Henry a bien fait d’aller gagner en Espagne grâce à Messi et cie. J’aurais mieux aimé qu’il fasse gagner la C1 à Arsenal plutôt que Barcelone ne lui fasse gagner la C1.
Il a à son palmarès la C1 2009 avec Barcelone comme certains collectionneur ont une Bugatti des années 1930. Rien de plus. Sa C1 ne m’impressionne pas. Giggs n’a pas signé à Barcelone pour remporter la C1. Il est resté à Man United pour en faire remporter deux aux Red Devils.
Non seulement Henry a quitté Arsenal pour Barcelone mais en plus il a signé ensuite aux Etats-Unis, ce sous pays du football.
A présent, il fait un extra de deux mois 1/2 avec les Gunners alors qu’il appartient aux Red Bulls de New York.
Il fait comme Beckham qui jouait pour l’AC Milan tout en étant sous contrat avec l’équipe de Los Angeles.
Je ne partage pas du tout cette vision du sport fric.
Je suis peut-être ringard, rétro, homme du passé dépassé, mais je garde mes convictions.
Paul Scholes qui remet le maillot de MU. Rien de plus logique: il était dans le staff du club.
Voir Henry marquer pour Arsenal tout en étant joueur dans le championnat américain, c’est tout sauf le football que j’aime.
Si j’avais 8 ans en 2012, il est fort possible que je m’aimerais pas du tout ce football-là.
Enfant, j’aimais viscéralement Maurice Serrus et Francis Isnard, deux monuments dans les rangs des Aiglons.
S’ils avaient quitté l’OGCNice pour aller à l’Inter Milan puis au FC Santos avant de revenir jouer deux mois à Nice, jamais je ne les aurais aimés. A mes yeux, ils seraient devenus des traitres.
Les joueurs actuels sont des hommes d’affaires, des politiciens, des financiers, des vecteurs économiques, des paramètres publicitaires… Tout ça ne fait absolument pas rêver.

Permalink

Polémique: Ferguson défend Rooney accusé par Mancini d'avoir influencé l'arbitre

10.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Rooney a répondu présent contre Man City, marquant deux buts et pesant de toute sa classe. On sentait bien que le Red Devil paralysait les Citizens. Lors de ce derby mancunien des 38es de FA Cup, on a vu errer Nasri.(Et Nani aussi…) L’ex Gunner n’a pas changé. Dans les gros matchs, il est inexistant. Mancini ferait bien de regarder le jeu de ses joueurs au lieu d’attaquer Rooney. Ou de s’en prendre directement à l’arbitre qui a oublié un penalty pour les Citizens en fin de rencontre.

Au lendemain de l’élimination de Manchester City en FA Cup (32e) par Man United (2-3), le club des Citizens va faire appel du carton rouge reçu par son capitaine, l’international belge, Vincent Kompany.
-"Nous allons en appel contre ce carton rouge et nous sommes certains que nous allons gagner. C’est impossible que Vincent ne puisse pas jouer contre Liverpool mercredi en demi-finales aller de la Coupe de la Ligue", a déclaré le manager Roberto Mancini.
L’Italien est bien sûr de lui.
Manquer un match voir deux c’est une chose mais si la FA refuse l’appel et confirme la sanction, Vincent Kompany risque cette fois une suspension pouvant aller jusqu’à quatre matches ce qui pourrait lui faire manquer la demi-finale aller de Coupe de la Ligue contre Liverpool (11 janvier), les matchs de Premier League contre Wigan (16 janvier), Tottenham (22 janvier) et la demi-finale retour de Coupe de la Ligue contre Liverpool (25 janvier).

Pourquoi Mancini conteste la décision.
Il prétend que l’arbitre a été influencé par Wayne Rooney.
Sur les images on voit Rooney se précipiter sur l’arbitre. C’est vrai.
Cela ne suffit pas à prouver que la pression fut efficace à ce point.
Le match se déroulait dans un conteste complétement hostile à Rooney puisque ce tour de FA Cup avait lieu dans le stade de Man City, donc Rooney n’avait pas le public pour lui.
L’arbitre est assez grand pour savoir ce qu’il fait.
On a déjà vu des joueurs réclamer le rouge… Lors d’un Angleterre-Portugal, C. Ronaldo a demandé à l’arbitre de renvoyer Rooney aux vestiaires, soit son équipier à MU ! Et au cours de Man U-Bayern Munich en C1 2010, Ribery s réclamé le rouge contre Rafael qu’il a obtenu. Là c’était plus criant que Rooney.
J’ai déjà dit que l’expulsion de Kompany était sévère parce qu’il a bien pris le ballon.
Il est vrai aussi que Nani a eu le réflexe de sauter pour éviter la faucheuse.
Y-a-t-il eu jeu dangereux ? Oui.
Tout de suite après ça, je dis que dans d’autres matchs j’ai vu des gestes dix fois plus méchants, et rien ne fut sanctionné. Lors du match Man City-Man United, Jones a eu un vilain geste non sanctionné alors qu’il a vraiment mis un coup sur un Citizen.
Au cours de sa carrière, Kompany - si j’en crois ses statistiques- a récolté 53 jaunes et 5 rouges en 348 matchs.
Le discours de Mancini est celui d’un entraîneur qui a perdu.
Il ferait mieux de demander à l’arbitre et au Board et à l’UEFA et à la FIFA si cela ne les dérange pas que Jones ait touché la main dans la surface sans qu’un penalty ne soit sifflé ?
Voilà le vrai scandale du match. Le score du match aurait pu alors être 3-3. A quelques minutes de la fin.
Au courant des accusations de Mancini, le buteur des Red Devils n’a pas trainé pour tacler l’Italien:
-"C’est marrant de voir comment les gens croient que c’est moi qui ai expulsé Kompany. Je ne suis pas arbitre, je ne lui ai pas donné le carton rouge. Mais c’est une expulsion très claire après deux gros tacles. Ne me blâmez pas pour le carton rouge, Kompany a eu ce qu’il mérite".
Rio Ferdinand soutient lui aussi Rooney:
-"Je ne comprends pas comment il peut y avoir discussion. Un tacle avec les deux pieds en l’air = carte rouge.”
Sir Ferguson saisit l’occasion pour soutenir Rooney:
-"Wayne a une réaction humaine, de compétiteur. Cela veut dire qu’il était concerné par le match. Qu’il était dedans ! Nani peut s’estimer heureux. Il est chanceux car il a évité une blessure qui aurait pu être très grave. Je n’ai aucun reproche à faire à Rooney. Je peux comprendre la demande de Mancini, c’est son rôle. Cependant la nouvelle façon du football moderne est de toujours faire appel. Ce n’est pas terrible comme attitude.”
Ferguson profite de l’occasion pour dire du bien de son joueur quand la presse annonce encore que Rooney va quitter le club, ce qui est de la désinformation. Une tentative de déstabilisation de Man City par les journalistes de Londres.
Dans cette polèmique, nouvelle tempête dans un verre d’eau, Man City fait appel car Nani n’est pas blessé. Si le Portugais avait eu la jambe cassée, Mancini se ferait tout petit.
Mancini a déclenché les hostilités, hors terrain. La rivalité entre les deux quartiers rouges et bleus monte d’un nouveau cran.
Le match retour de Premier League sera le sommet du championnat si les deux clubs continuent à être co leader. Vers le 28 avril. Et là j’espère que l’arbitrage ne cassera pas le match au bout de 10 minutes.

Le Ballon d'Or 2012 à Lio Messi, sans surprise

10.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, BARCA ES MES QUE UN CLUB, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

Pour la troisième saison de suite, l’Argentin de Barcelone a reçu le Ballon d’Or qui désormais s’appelle FIFA et non plus France Football ce qui est bien dommage.
Il paraît que sous l’égide de la FIFA, le Ballon d’Or a plus de renommée.
Faux archi faux! Le Ballon d’Or était aussi connu avec FF qu’avec la FIFA.
C’est une affaire de gros sous rien de plus.
Avec trois récompenses, Messi rejoint Platini mais aussi Cruyff et van Basten.
On note qu’aucun des quatre n’a gagné la Coupe du Monde.
Le système de notation a changé. Désormais on récompense le meilleur joueur de la galaxie et non plus le meilleur joueur de la saison.
En ce qui me concerne, j’aurais donné le Ballon d’Or 2010 à Iniesta qui a remporté la Coupe du Monde 2010. Marquant le but décisif en finale.
Si l’on récompense le meilleur joueur en technique pure, pas besoin d’attendre janvier, on n’a qu’a donner le trophée à Messi dès le mois d’août.
Selon ce choix d’attribution, Messi va gagner 10 Ballons d’Or de suite.
Bien sûr c’est un joueur remarquable. Un footballeur décisif. C’est un compétiteur qui a chronomètre dans la tête.
Plus que les autres, ll sait qu’un match dure 90 minutes. Et il s’organise pour avoir absolument des séquences intenses de temps à autre. Humble au micro, discret dans la vie, c’est un trait d’acier quand il a le ballon.
Il dégage une force terrible quand il part à l’abordage.
Quand Lance Armstrong a gagné 7 Tours de France, les médias ont sans cesse parler de son traitement médical.
Personne ne parle jamais du traitement hormonal administré à Messi pendant des années pour aider à le faire grandir.
Je dis cela parce que j’ai toujours aimé voir l’Américain sur un vélo.
J’aime autant Armstrong que Messi et j’ai toujours combattu les détracteurs du champion cycliste.
Il ne fallait pas salir sans cesse Armstrong, sacré compétiteur.

Le classement final :

1. Lionel Messi (ARG, Barcelone) : 47,88%
2. Cristiano Ronaldo (POR, Real Madrid) : 21,60%
3. Xavi (ESP, Barcelone) : 9,23%
4. Andres Iniesta (ESP, Barcelone) : 6,01%
5. Wayne Rooney (ANG, Manchester United) : 2,31%
6. Luis Suarez (URU, Liverpool)
7. Forlan (URU, Inter Milan)
8. Samue Eto’o (CAM)
9. Iker Casillas (ESP, Real Madrid)
10. Neymar (BRE, Santos).

______________________________________________

LE PALMARES 2011 :
Ballon d’Or : Lionel Messi
Meilleure joueuse : Homare Sawa
Meilleur entraîneur : Pep Guardiola
Meilleur entraîneur d’une équipe féminine : Norio Sasaki
Prix Puskas (plus beau but) : Neymar
Prix spécial du président : Alex Ferguson (Man United)
Onze FIFA de l’année : Casillas - Dani Alves, Piqué (ex Man United), Vidic (Man United), S. Ramos - Iniesta, Xabi Alonso, Xavi - Messi, C. Ronaldo (ex Man United), Rooney (Man United).

Le retour de Paul Scholes dans le vestiaire pro de Man United

09.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Pour son retour à la haute compétition, sans aucune préparation spéciale après 7 mois d’arrêt, Paul Scholes a fait un bon premier match. Résistant aux charges, organisant bien le jeu, frappant au but. Temporisant le jeu en fin de rencontre. Il n’a perdu qu’un ballon chaud. Il a signé un contrat pro de 6 mois pour le plus grand plaisir de toute la maison rouge. Sa réintégration s’est déroulée lors d’une victoire de MU après deux défaites consécutives. Un très bon signe.

Le retour de Paul Scholes dans le groupe pro de Man U a étonné beaucoup plus que celui de “Titi” Henry à Arsenal car personne ne s’attendait à voir revenir le Cantona Roux alors que les médias n’ont pas cessé de parler du come back de l’ex Monégasque.

Sir Alex Ferguson:
-"Comme je voyais quasi tous les jours Paul Scholes s’entraînait avec les réservistes, je savais qu’il avait encore une saison -au moins- dans les jambes. Je suis très heureux qu’il ait accepté de revenir dans le groupe de façon immédiatement sans aucun temps de réflexion.”

Paul Scholes:
-"Je suis heureux de mon côté que le manager fasse encore confiance à mon football et à ma condition physique. Je ne peux pas laisser le club de ma vie sans l’aider à ma façon, sur le terrain ou en coulisses. J’étais bien dans ma condition de retraité. Je suis bien dans celle de mon retour.”

Dans les tribunes du stade de Man City, on a aperçu David Beckham avec deux de ses fils. J’ai été heureux de voir que l’un deux portait le maillot de … Man United. Tout le monde sait que Beckham est 100% pour Man U: le Real Madrid, Los Angeles ce n’est que pour l’argent. Beckham doit tout aux Red Devils et à Sir Ferguson, et aussi à Eric Cantona dans l’ombre duquel il a pu rater beaucoup de matchs sans être critiqué car tous les regards étaient portés sur le King. Cela doit lui faire drôle de voir encore sur le terrain Giggs et Scholes. Les deux Diables Rouges, eux, n’ont pas vendu leur âme au… diable de la com. Ils sont footballeurs avant d’être des pubs ambulantes. Un peu comme des acteurs qui se contentent de faire du cinéma sans faire de la vinasse infâme.

Les matchs à venir de Man United:
14 janvier/Premier League Man U- Bolton (16h)
22 janvier/ Premier League Arsenal-Man U (17h)
28 ou 29 janvier/ 16e FA Cup Liverpool-Man U
31 janvier/ Premier League Man U-Stoke City (21 h)
5 février/ Premier League Chelsea-Man U (17h)
11 février/ Premier League Man U-Liverpool (13h 45)
16 février/ UEFA Europa League Ajax-Man U (19h)
23 février/ UEFA Europa League Man U-Ajax (21h 05)
26 février/ Premier League Norwich City-Man U (14h 30)
3 mars/ Premier League Tottenham-Man U

Man United jouera son 16e de FA Cup à Liverpool !

09.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Après avoir éliminé Man City, les Red Devils devront aller se qualifier à Anfield pour accéder aux 8ess de finale de la FA Cup 2012… Sacré tirage !

Man United n’a pas beaucoup eu le temps d’apprécier sa qualification contre Man City (2-3), assez tirée par cheveux, car le tirage au sort des 16e de finale envoye les Red Devils… à Liverpool !
Quel parcours du combattant !

Voici les plus grosses affiches sur le papier:
Liverpool - Manchester United
Arsenal or Leeds United (1) - Aston Villa
MK Dons or Queens Park Rangers - Chelsea
Everton - Fulham

Déroulement de la FA Cup:
16es de finale/ 28 & 29 janvier 2012
8es de finale/ 18 février
1/4 de finale/ 17 mars
1/2 finale/ 14 avril & 15 avril
Finale/ 5 mai

(1) Arsenal-Leeds, 9 janvier, 20h45. Avec sans doute le retour de “Titi” Henry. Emmanuel Petit aurait voulu que Vieira ait aussi sa statue devant le stade. Vieira a expliqué que cet honneur est surtout réservé aux attaquants. Il est trop humble pour expliquer qu’il aurait pu aussi être honoré mais le fait qu’il soit actuellement dans le staff de Man City empêche toute sorte de célèbration de sa personne. Vieira a dit: “Dans ce club on me permet d’aller partout…” J’en ai conclu -peut-être hâtivement- qu’à Arsenal, on ne lui a pas fait ce genre de proposition. Tout nouveau papa, Vieira nage dans le bonheur et cela fait plaisir à voir.

PS: 16e de finale de la Coupe de France: Nice-Rennes.

Man United gagne le derby faussé par l'arbitre

08.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Alors que l’esprit de Man United était en train de renaître (à 14 h 11), l’arbitre a cassé le match (à 14 h 12)qui s’annonçait grandiose. MU a gagné mais je m’attendais à un combat plus grand. A cause de l’arbitre, il n’a pas eu lieu.

Manchester City 2-3 Manchester United
Buts pour les Reds: Rooney (11e, 39e), Welbeck (30e)
Buts pour les Blues: Kolarov (48e), Agüero (64e)


Je n’ai pas vu le match que je voulais voir. Une nouvelle fois à cause de l’arbitrage, complétement bidon.
Comme je vous l’ai dit: les arbitres anglais sont aussi mauvais que les autres. Ils sont où Platini et Blatter ? Encore un match qui a été massacré par un arbitrage incompétent. Ce n’est pas nouveau: Chelsea a remporté un titre national devant MU à cause de l’arbitrage. L’autre jour, Sunderland a battu les Citizens sur un but hors jeu, en Premier League.
Ce 8 janvier, nous vivions un magnifique début de derby.
100 % électrique. Le genre de match qu’il me fallait pour avoir vraiment la sensation de vivre.
Les Citizens ont attaqué pied au plancher le match, faisant craindre le pire quand soudain les Red Devils ont lancé un contre assassin, le genre de contre qui avait une vague de fond séculaire. Le club au temps de Matt Busby était déjà connu pour ce genre d’action complétent sadique pour l’adversaire.
Le tsunami rouge frappa juste et fort, par le biais de la tête de Wayne Rooney.
Une tête rageuse, pas frontale du tout !
Une action, un but ! 0-1…
MU était là ! La force de l’esprit était de retour ! Tous nos morts de 1958 étaient avec nous ! Un but culturel des quartiers rouges.
Nous en étions à la 10/11e minute.
Le match s’annonçait grandiose.
Hélas! Trois fois hélas, l’arbitre dans la minute suivante expulsa Kompany de manièfe injuste et grostesque. Tout à coup l’arbitre se mettait à protéger l’attaquant parce que le Citizen avait les pieds décollés du sol. N’empêche, il joua et capta le ballon sans blesser Nani qui se reléve pour pourusuivre l’action. Il n’y avait pas l’intention de faire mal. A ce moment-là, du match, le jeu n’était pas dur comme dans certains Arsenal-MU. Dans d’autres matchs, Nani se fait découper en rondelles sans que l’arbitre ne bronche. Kompany n’a pas voulu attaquer l’intégrité physique de Nani. Le rouge c’est à l’arbitre qu’il fallait le donner ! Il m’a cassé mon beau jouet.
Pour moi, le match est mort avec l’explusion injuste. J’étais déçu. Encore un arbitre qui fait mal au football.
Les deux autres but de Man United ne m’ont pas redonné le sourire.
Il n’y avait plus de match.
A 10 contre 11, ce n’était un vrai match d’hommes.
Est-ce que l’arbitre a sa carte de fan club de MU ?
J’ai horreur quand MU gagne ce genre de match sans se mettre chiffon.
A 0-1 (11e), j’étais au paradis.
Dès la 12e, je n’étais plus concerné à 100 %. En sortant Kompany- joueur que j’apprécie beaucoup- l’arbitre m’a sorti aussi.
A mes yeux, le match a duré de la 1er à la 12e minute, puis l’intensité du derby a repris de la 64e à la fin du match, soit à partir du 2-3. Soit même pas un mi-temps de véritable derby…
De plus, les Bleus ont été volé en fin de rencontre car il y avait penalty: Jones a stoppé le ballon avec les mains alors qu’il était au sol dans la surface. On aurait dû être plus dans un 3-3 quand dans un 2-3.
Disons que MU a été réaliste en première mi-temps mais que par la suite, ils n’ont pas joué de manière sereine.
Ce n’est pas une victoire dont on peut être fière.

Man United:
Lindegaard/ (6) A fait un arrêt horizontal décisif. Ensuite a le tort de ne trop relâcher le ballon
Jones (4) Trop désordonné dans sa gestuelle. Très mauvaise coordination
Smalling (5) Un match totalement consacré à sa zone
Ferdinand (6) A fait son travail d’aîné
Evra/ (6) Un centre décisif
Valencia (6) Match correct
Carrick (6) Du ciment armé en mouvement
Giggs (6) Discret mais important dans la maîtrise du ballon
Nani/(2) Hors de forme. Mauvaise inspiration. Puis (59e) SCHOLES (5) Quelques beaux gestes, d’autres moins bons. C’est logique pour un come back plutôt inattendu. Sans rythme, il a quand même assuré ! Patrick Vieira a failli avoir une syncope quand il l’a vu dans le couloir des vestiaires !
Rooney (9) Marque le 1er but importantissime. Ensuite rate un penalty mais parvient à marquer quand même car il a bien suivi le ballon qu’il a fini par mettre au fond des filets. Pendant ce temps la presse annonce à tort qu’ll quitte Man U !
Welbeck. (7) Auteur d’un but splendide en pivot. Beaucoup d’envie, cette envie que n’aura jamais Berbatov, trop introverti. Puis (75e) Anderson (4). Quand il est rentré, les Citizens n’ont plus marqué. Bon pour le moral.

Sur le banc: De Gea, Evans, Rafael, Park, Hernandez

Manager: Sir Ferguson (5) A composé un onze avec ce qu’il a sous la main. Par la faute de l’arbitre, on n’a pas pu voir un derby avec un véritable combat physique, d’égal à égal.

Coté Man City: le football proposé par Nasri a été affligeant. Quelle chance il a de gagner autant d’argent en étant si quelconque. Il est né au bon moment. Il peut dire merci à son agent et à Wenger. Et aussi à Zidane et à la génération 1998. Lui en récolte les fruits, alors qu’il n’a jamais rien gagné. Un palmarès aussi vide que le cerveau des candidats version reality show.

[Post dédié Jackoss et JBOOM]

La Red Army avec Scholes débarque dans les quartiers Bleus de Manchester

08.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Man City-Man U, 38e de FA CUP, 14 h

Mieux que Thierry Henry à Arsenal, plus fort que la fausse venue de Beckham au PSG, voici le légendaire Red Devil Paul Scholes de retour ! Sur le banc pour commencer.
La force de l’esprit est de retour!
Soit c’est le réveil de MU, soit les Citizens font une promenade de santé. Bon match !

Lindegaard/
Evra
Ferdinand
Smalling
Jones/
Nani
Giggs
Carrick
Valencia/
Welbeck
Rooney

Sur le banc: De Gea, Evans, Rafael, Anderson, Parck, SCHOLES, Chicharito

Manager: Sir Ferguson.

En face, le “coiffeur” Nasri est de sorti.

[Post dédié à Richark Kurt]

Man City-Man United en FA Cup, ça passe ou ça casse

08.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON

38e de Coupe d’Angleterre (FA Cup) Dimanche 8 janvier 2011, 14 h
Manchester City-Manchester United

Les six derniers duels entre United et City:
Avr 2010/ City 0-1 United
Nov 2010/ City 0-0 United
Fév 2011/ United 2-1 City
Avr 2011/ City 1-0 United
Aoû 2011/ City 2-3 United
Oct 2011/ United 1-6 City

Mini championnat:
1er United 10 pts 6 m/ 3 1 2/ 7 10/ -3
2 City 7 pts 6 m/ 2 1 3/ 10 7/ + 3

C’est bien simple: soit Man U se révolte et gagne sur n’importe quel score, soit Man U s’écroule encore plus et perd sur n’importe quel score. Bien malin qui peut pronostiquer le score finale parce que MU vient de perdre deux matchs de suite en Premier League. On parle de vengeance car MU a encaissé un 1-6 à la maison lors de la dernière confrontation. C’est vrai mais l’équipe actuelle n’a pas tous ses atouts sur la pelouse.
Man United est si nul en ce moment que Mancini va sans doute faire jouer Nasri contre les Red Devils, s’il n’est plus grippé ou quelque chose comme ça.
Le manager italien ne risquera rien à faire jouer un “coiffeur” contre Nani qui ne montre rien à part un “N” dessiné dans ses cheveux. On attend un réveil du Portugais.
En cette veillée d’armes- vieux cliché, n’est-ce-pas- les quartiers rouges de Manchester ont le morale en berne. Les Red Devils ne font pas honneur au maillot. MU vient de perdre 6 points dans la course au titre national pendant que Man City s’est refait une santé après sa contre performance à Sunderland. Man U traverse une période de doute. A moins d’un retour aux valeurs fondatrices instaurées par Matt Busby- courage et fierté- les Red Devils sont entrain d’avancer vers la guillotine qui peut tomber lourdement le 8 janvier 2012, à partir de 14 h. Quand le défaitisme gagne les fans, cela n’annonce rien de bon.
Le jeu de MU s’est complément délité. Il n’y a plus personne dans la maison rouge.
Le triangle défensive van der Sar-Vidic-Ferdinand n’existe plus. Le gardien néerlandais est à la retraite et Vidic blessé jusqu’à la fin de saison. Les solutions ne sont que des solutions de rechanges momentanées.
Il est temps que MU retrouve une défense: encaisser 6 buts en deux matchs n’est pas la moyenne d’un futur champion. Rafael n’a pas joué à Newcastle… Pourquoi ? Pour gagner le championnat, MU devra compter sur de gros passages à vide de ses rivaux principaux.
Plus personne n’organise le jeu. Parfois Rooney y parvient s’il recule d’un cran mais alors qui va marquer des buts. Actuellement, Nani et Chicharito sont hors de réussite. Berbatov a un statut de remplaçant et Welbeck, c’est tout ou rien.
Au milieu de terrain, Park n’est plus dans le coup, et Carrick est trop isolé pour à la fois récupérer, relayer, perforer. Gibson ne joue jamais. Jones est un chien fou que l’on met un jour ici (milieu) ou un autre jour là (défense). Clerveley a une blessure qui l’éloigne du onze de départ depuis longtemps. Anderson manque de rythme.
Devant ? On se marche dessus et Rooney est devenu banal.
Sur le banc, Sir Ferguson semble résigné. On dirait qu’il attend que la mauvaise période de son équipe passe. Dans son esprit, MU vit la deuxième saison de son nouveau plan sur 5 ans. C’est sa manière de planifier le club. L’an passé, les étapes ont été brûlées pour connaître une réussite inattendue à l’image de Chicharito qui s’est adapté illico. L’Ecossais sait que son groupe manque de gros bras qui sont à l’infirmerie. Ce n’est pas une raison pour abdiquer. MU ne sait plus se révolter pour aller chercher un résultat même quand les carottes sont cuites.
Eliminé de la Champion League, évincé de la Carling Cup, MU reste en lice pour la FA Cup mais ses jours sont peut-être comptés d’ici le 8 janvier date de la rencontre de 32e contre City.
En cas d’élimination de la FA Cup, ne restera plus que la Premier League.
En 4 jours jours, MU peut-il redevenir MU ?
Cela me semble impossible.
Espérons que les Citizens ne blessent pas les derniers bons Red Devils qui restent valides (Evra, Carrick, Valencia…)
Man City va vouloir qu’on assiste à une passation de pouvoir.
Dans le meilleur des cas, Man United peut se révolter comme un taureau qui ne veut pas mourir.

Paul Scholes se dit prêt à faire un come back !

07.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Et si Paul Scholes venait nous donner un petit coup… de pied ?

Il y a quelques semaines, les Red Devils ont demandé à Paul Scholes de revenir sur sa décision de ne plus jouer afin d’aider le club qui a trop de blessés au milieu de terrain.
Celui qui a stoppé sa carrière pro à la fin de la saison dernière y était opposé. Il a cependant remercié ses amis, touché par leur demande commune.
A prèsent comme il y a un peu le feu dans la maison rouge, il n’est plus opposé à un retour très épisodique, au cas où Ferguson lui demanderait de rechausser les crampons en matchs officiels de l’équipe fanion.
Depuis le début de sa retraite, Paul Scholes s’entraîne quasi tous les jours avec la réserve de Man U.
-"J’ai stoppé ma carrière sur le 19e titre du club. J’étais très satisfait de mon départ. Et je pensais que le club avait de quoi se mainenir. Je le pense toujours…”
A 37 ans, il a de beaux restes. Sa condition physique est très bonne. Il peut encore jouer puisque Ryan Giggs y arrive encore.
Question hygiène de vie, Paul Scholes est irréprochable. Ce n’est pas lui qui allait se biturer entre deux matchs.
Que va-t-il se passer ?
Je n’en sais rien pour l’instant.
Une chose est certaine, c’est la mode des revenants, avec Thierry Henry en tête.
Pour ce qui est du Gunner c’est plutôt un coup de com. Arsenal a besoin qu’on parle toujours d’Arsenal car sur le plan titres, c’est zéro pointé depuis 2005.
A MU, c’est différent. On n’a pas besoin de Scholes pour avoir des papiers en Asie !
Je ne crois pas trop au retour de “Scholesy” mais wait and see
Et si on demandait à King Cantona de revenir !

Palmarès de Paul Scholes né le 16 novembre 1974, à Salford (Grand Manchester)

Equipe d’Angleterre (1997-2004, 66 sélections, 14 buts):
Champion d’Europe des moins de 18 ans, 1993

Avec Manchester United (1994-2011, 676 matchs, 150 buts):
2 Ligues des champions 1999 et 2008
Coupe intercontinentale 1999
Coupe du monde des clubs 2008
10 Championnats d’Angleterre 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009 et 2011
3 Coupes d’Angleterre 1996, 1999 et 2004
League Cup 2009
5 Community Shield 1996, 1997, 2003, 2008, 2010

Nice marque deux buts contre Marck pour aller en 16e

07.01.12 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

A Calais, Stade de l’Epopée
OGC Nice (L1) 2-0 AS Marck (CFA 2)
8.000 spectateurs
Buts pour les Aiglons: Monzon (51e pen), Gonçalves (90e + 3)

Avertissements : Ehouman, Demassieux à Marck ; Goncalves à Nice

Marck : Demassieux - Saint-Maxin, Bazile, Lépine (c ; Debette, 84è), Verpoort - Playe, Blanc, Labbé (Leblanc, 61è) - Dewatine (Saint Georges, 72è), Ehouman, Baudart

Nice : Fernandez - Clerc, Gomis, Pejcinovic, Monzon - Sablé, Digard (c ; Hellebuyck, 78è), Abriel, Meriem - Dja Djedje (Gonçalves, 68è), Mounier

Nice se qualifie pour les 16e de finale de la Coupe de France 2012.
C’est une bonne chose.
Cela veut dire que Nice a respecté le club de CFA 2.
Dans ces matchs-là, le club de L1 a tout à perdre.
René Marsiglia le sait bien:
-"Si on gagne, c’est normal. Et si l’on perd, on passe pour des minables.”
Il a dit cette phrase l’an passé. Elle est encore valable cette année.

Sir Ferguson dément le transfert immédiat de Rooney

07.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Rooney ne quittera jamais MU tant que Ferguson sera là. A bon entendeur salut! Le PSG qatarisé peut jeter son argent par les fenêtres, il n’aura jamais Rooney, à part son poster signé. Cela me fait penser à Elvis Presley. Un jour Bruno Coquatrix proposa une grosse somme d’argent à l’agent d’Elvis pour qu’il passe un soir à l’Olympia. Le Colonel Parker répondit: “Pour moi ça ira. Et pour Elvis combien? ” Et c’est ainsi que Presley ne chanta jamais à l’Olympia. Le Parc des Princes, San Siro, San Bernabeu ne pourront voir Rooney que sous la peau d’un visiteur. Le sang de Rooney est trop rouge pour quitter Old Trafford.

Sir Ferguson me l’a dit au début du triomphe des années Cantona:
-"La presse installée à Londres fera toujours tout pour déstabiliser notre club car les journalistes de la capitale sont des supporters de Chelsea, Arsenal et Tottenham pour la plupart. Le reste est pour Liverpool… “
Fort de cette certitude, il n’a de cesse de répéter à ses joueurs de faire très attention de ne pas donner du grain à moudre aux médias qui feront tout pour les détruire.
Les exemples ne se comptent plus:
1/ La riposte de Cantona au nazillon à Cristal Palace
2/ L’affaire C.Ronaldo avec des garces qui avait filmé le joueur en tenue légère
3/ Le faux départ de Rooney à Man City
4/ Le portable de Giggs sur écoute avec la complicité de policiers
On peut voir que Ferguson a cent pour cent raison.
Man U est vraiment la cible numéro 1 de presse made in London.
Ces derniers jours, elle fait ses choux gras d’une sortie arrosée de Wayne Ronney qui n’est pas un champion de la bouteille comme l’était Best, et j’en passe.
Ferguson a sanctionné Rooney, le privant d’une semaine de salaire, soit plus de 200 000 euros. Une goutte d’eau sur le compte en banque du champion qui bien sûr n’a pas l’éthique de Ferenc Puskas. Cependant Rooney est un joueur de classe mondiale. Il est né pour jouer à MU, et le Real Madrid et l’AC Milan devront attendre le départ à la retraite de Ferguson pour espèrer faire signer “Wazza". Quand les joueurs sont à MU, la presse mondiale les traite comme s’ils étaient membres d’une secte. Il a suffi que C. Ronaldo quitte MU contre presque 100 millions d’euros pour que les journalistes écrivent sur lui à n’en plus finir ! Si Rooney quittait MU pour retrouver Ronaldo à Madrid, il ferait la une des journaux du monde entier.
Comme la presse anglaise fait tout actuellement pour désunir le vestiaire de MU et les rapports entre les joueurs et leurs fans, profitant des deux défaites des Red Devils et du 38e de la FA Cup du 8 janvier 2012, Sir Ferguson vient de publier sur le site officiel de MU la précision suivante:
“Rooney ne partira pas. Son futur transfert est un non-sens complet. Nous pouvons assurer à tous nos supporters que le manager et le club font confiance à Wayne Rooney, comme Wayne Rooney leur fait confiance. Le joueur et le manager ont eu et ont toujours le plus grand respect l’un pour l’autre et souhaitent continuer à collaborer les prochaines saisons.”
Sur son Twitter, Wayne Rooney, a fait passer l’info:
- “The Independent dit absolument n’importe quoi, mon futur est lié à manchester United, je suis totalement engagé avec le club, le manager et moi n’avons aucun problème.”
Quand Arsenal ne gagne plus rien depuis 2005, les journalistes fans des Gunners n’écrivent aucun papier hostile.
Quand MU est dans une temporaire spirale négative, la presse tire à boulets rouges sur le club de la province.

Dans la musette du caporal, de Jacques Perret (Le Dilettante)

06.01.12 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, LE CINEAC, AVENUE DE LA VICTOIRE

C’est toujours avec plaisir que l’on voit en librairie la nouvelle édition d’un livre de Jacques Perret (1901-1992), écrivain majeur de la littérature française né à Trappes. Eh ! oui, il n’y a pas que des footballeurs ou des comiques qui naissent dans les Yvelines. Les médias sont tellement doués pour la reptation devant la mode qu’ils oublient toujours de rappeler le passage sur terre de l’auteur de Bande à part et du Caporal épinglé. Styliste de haut parage- pour reprendre une expression de Louis Nucéra qui fut très attentif à l’écrivain au soir de sa vie- Jacques Perret fait partie de ses hommes élevés dans la méfiance des « Boches ». Dans leur préface à quatre mains Jacques et Louis Perret, les petits-fils de l’écrivain, nous rappellent que leur grand-père était trop jeune pour s’engager dans la guerre de 1914-1918. Il fera celle de 1939-1945, engagé volontaire dans les corps francs. Entretemps, son portefeuille le sauva d’un coup de poignard pendant son service militaire au Maroc en 1921. Toute sa vie, Perret fit don de sa personne à la Patrie; réellement et non pas comme Philippe Pétain. Pour se familiariser avec la sensibilité de l’ancien maquisard Perret- évadé quatre fois des griffes de l’ennemi- il suffit de lire « La mort de mon grand frère » qui ouvre ce livre comprenant des textes inédits, entre autres sur ses deux années de Stalag. Pourquoi les historiens des lettres parlent tout le temps de Chardonne ou de Jouhandeau qui ont cédé aux sirènes de la collaboration et jamais de Perret alors qu’il fut un véritable héros ? Le mal se vend mieux que le bien dans leur monde manichéen avec ticket restaurant. Dans le texte hommage à son frère aîné on apprend que Louis Antoine Marie Joseph Perret fut tué le 25 septembre 1916 «au lieu-dit l’Epine de Malassise, commune de Bouchavesnes, Somme». Plusieurs mois plus tard, la famille Perret est allée rechercher le corps du défunt. Le petit frère avait 16 ans et « la volonté » de suivre le même chemin que le disparu. Des fossoyeurs donnèrent à la famille ce qu’ils croyaient être des « débris » du soldat mort. En fait, ils ont entremêlé les os de trois Poilus morts aux combats. «Faites pour le mieux » avait dit le père aux croque-morts. Chez les Perret on est soldat de père en fils. Le patriarche fut, à cinquante ans, lieutenant d’infanterie territoriale. Il préférait les périodes militaires aux vacances familiales. L’amour de la Patrie était le catéchisme des Perret. Passionné d’Histoire de France, le grand frère minait à son frangin quelques faits de grands personnages historiques dans leur chambre d’enfance. Toutes les pages sur la vie de famille sont d’une émotion continuelle. Du grand art. Avec ce livre sous le bras en pleine rue, vous n’avez plus besoin de portable car vous serrez contre vous un chef d’œuvre portatif. Jacques Perret fut et reste au-delà de la mort un des meilleurs prosateurs du XXe siècle.

-Dans la musette du caporal
de Jacques Perret
Le Dilettante, 126 p., 15 €

[Post dédié à Michel Bernard]

Sir Alex Ferguson dément le transfert de Lampard

06.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, LONDON CITY

“Vous pensez vraiment que Chelsea serait vendeur au mercato ? Cette rumeur n’a aucun fondement. Chelsea veut réaliser une bonne deuxième partie de saison, donc ils souhaitent conserver leurs meilleurs joueurs. Que peut-on faire en janvier ? La liste de nos blessés à conduit nos supporters à vouloir que nous recrutions quelqu’un, mais je ne veux pas recruter un joueur qui ne jouera plus quand tout le monde sera de retour. D’autre part je ne veux pas recruter de joueurs de seconde zone.”
Cela m’étonnait que Sir Alex Ferguson tourne le dos à ses anciennes déclarations.
En effet, l’Ecossais a toujours dit qu’il ne ferait jamais signer Gerrard qu’il aime beaucoup parce que ce dernier est trop marqué de l’empreinte de Liverpool. En Angleterre, cela ne se fait pas de recruter des tauliers qui passent d’un club mythique à un autre.
A prèsent, le manager de Man U aurait été prêt à recruter Lampard, l’âme de Chelsea- avec Terry- parce qu’actuellement au milieu de terrain de MU il manque un grand caractère. Lampard rime avec rempart.
Parfois en pleine saison Sir Alex recrute un crack pour relancer le club même si c’est un aveu d’échec du mercato d’été. Au niveau des gardiens c’est une certitude: De Gea est trop jeune pour garder la cage de MU.
Jadis, il a fait signer avec succès Cantona.
D’habitude, Ferguson ne communique jamais sur les transferts. Cette fois le joueur est si célèbre qu’il intervient dans la presse.
On y croyait car Lampard a besoin de se relancer. A Chelsea, il n’est plus titulaire indiscutable.
Pour ce qui est de recruter des joueurs de seconde zone, c’est fait: De Gea cette saison, Bebé l’an passé…
Ferguson sait que les deux défaites de suite (contre Blackburn et à Newcastle, deux bêtes noires historiques) donnent du grain à moudre aux détracteurs de Man U qui veulent voir le club disparaître de la tête de la Premier League.
Le match de FA Cup contre Man City ne va pas faire taire les pronostics sur le prochain joueur attendu à Old Trafford, surtout en cas d’élimination…

Frank Lampard
né le 20 juin 1978, à Londres

Palmarès

West Ham
Coupe Intertoto 1999

Chelsea
Premier League 2005, 2006 et 2010
Coupe d’Angleterre 2007, 2009 et 2010
Carling Cup 2005 et 2007
Community Shield 2005 et 2009

L’ordre libertaire. La vie philosophique d’Albert Camus, de Michel Onfray (Flammarion)

05.01.12 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Albert Camus a été marginalisé par beaucoup de mandarins du milieu intellectuel parisien parce qu’il était Pied-Noir. Pour eux c’était “L’étranger” qui venait marcher sur leurs platebandes. Son nouveau biographe Michel Onfray éprouve la même sensation. Il n’est pas le seul…

Albert Camus a, et a eu, beaucoup d’ennemis dans l’intelligentsia franco-française… parce qu’il a voulu apaiser l’âme humaine. Ce n’est jamais bien perçu chez les champions de la division. A l’inverse de ce qu’il avait fait avec Freud, Michel Onfray a écrit un superbe exercice d’admiration sur Albert Camus mais il a fait l’impasse sur Camus et le football. C’est dommage (sauf p. 32 et p. 86). Toute sa vie, les intellectuels ont méprisé Camus parce qu’il avait un goût trop simple, comme aller au stade ou parler aux ouvriers des imprimeries. Cela n’était pas assez intello pour les mondains de Saint-Germain-des Près. C’est comme aujourd’hui: mieux vaut se promener avec Le Monde ou Libération qu’avec Le Parisien. Les Français ont daigné s’intéresser au football en 1998 quand la France est devenue Championne du monde. C’est dire leur mégalomanie ! Les Français dits puissants haïssent tout ce qui est populaire. Camus, lui, non. Les interrogations de Camus sont universelles: Dieu, la mort, l’amour, le suicide, la politique, donner un sens à la vie… Loin des imposteurs, c’était un humaniste.
Sans les notes, le livre sur Camus écrit par Michel Onfray fait 550 pages. De quoi passer un bon moment avec l’un des écrivains les plus sympathiques de la galaxie littéraire française. L’ouvrage s’appelle « L’ordre libertaire ». Il aurait pu s’appeler « L’ordre solidaire », mot si cher à celui qui se disait « historien de l’immédiat », c’est-à-dire journaliste. Pas n’importe quel rédacteur. Il était si libre que son journal Combat à mis les clés sous la porte: indépendant, il n’était soutenu par aucun parti politique. Sans argent, on ne tient pas longtemps. Les hommes d’affaires le savent bien : ils observent les cœurs purs tels des vautours qui guettent leur proie. Michel Onfray propose un exercice d’admiration qui fait plaisir à tous les lecteurs de Camus dont je suis depuis très longtemps. C’est grâce à Camus que j’ai lu. En effet, un jour, mon professeur de français nous a lu un article de L’Equipe qui citait une phrase de Camus, sur la morale. En un mot, le ballon rond lui avait plus enseigné que Marx! Quand j’ai su que l’écrivain aimait le football, je me suis mis à le lire. Jusqu’alors la littérature me barbait. J’en avais assez d’entendre parler de Du Bellay, auteur illisible à mes yeux. Avec Camus, j’étais en pays de connaissance. Il était d’un milieu populaire. Né au bord de la mer. Il aimait la vie. Je me reconnus en lui. Il parlait de l’Algérie, du soleil, mais pas comme François Deguelt – chanteur que j’estime. Né à Nice, je comprenais tout ce qu’il disait. Enfin quelqu’un de simple ! Enfin quelqu’un de proche ! Doit-on aimer quelqu’un qui vous ressemble ou une personne radicalement opposée ? Adolescent, on recherche des modèles. Aimer Camus c’est justement aimer un homme sans exclure les autres. Je suis la preuve vivante que Camus aide son prochain puisqu’il m’a aidé. Lire L’Etranger ce fut comprendre que je n’étais pas seul. Derrière Meursault, je devinais que Camus traversait la vie comme un étranger à lui-même. Il se regardait faire. C’est pour ça qu’il voulait agir sur les événements et non pas se laisser porter par un eux comme un bout de bois au gré des mouvements de l’eau.
Bon, revenons au Camus vu par Michel Onfray car tous les critiques se saisissent des biographies sans les lire : leur but est de donner leur propre vision de l’auteur mis tout à coup sous les feux de l’actualité. Je n’avais encore jamais lu un seul livre de Michel Onfray. Trop présent dans les médias.(1) Débit de paroles trop rapide. Je suis plus un lecteur d’écrivains dans la marge : Berl, Suarès, Calet, Bove, Perros… Michel Onfray de manière limpide ce qui n’est jamais facile. Il ne s’égare pas dans des raisonnements abscons qu’on ne peut pas suivre. Son Camus n’est pas une hagiographie même si bien sûr il aime Camus sans aucune restriction. Il a écrit un livre d’amour. Il parle essentiellement de la vie spirituelle de Camus. C’est la nouveauté de ce qui est aussi un travail. Nous ne sommes pas dans la biographie classique. N’empêche, il met en surimpression la vie privée sur tout ce qu’a accompli Camus comme écrivain et journaliste. Son ouverture s’embourbe un peu dans la gangue nietzschéenne. Ce n’est pas la partie la plus perceptible. Je ne pense pas que Camus fut à ce point obnubilé par un homme qui fut le maître à penser des dirigeants nazis, enfin d’après ce qu’on en dit. Nietzsche n’y est d’ailleurs pour rien ! Certes, la lecture de Nietzsche est salutaire. Disons qu’il fut un des auteurs de chevet de Camus. Onfray présente le parcours de Camus de manière chronologique avec une suite de croquis qui semblent pris sur le vif : Camus orphelin de père ; Camus et sa mère illettrée ; Camus et sa grand-mère autoritaire qui le frappait ; Camus et ses bienfaiteurs, Jean Grenier et Louis Germain ; Camus et ses débuts littéraires ; Camus et la presse ; Camus et l’Algérie… Toutes les époques sont présentes. Il y a aussi Camus et les femmes ou plutôt Camus et ses femmes. On croise René Char, l’ami authentique. Il y en avait toujours: Roger Grenier et Emmanuel Berl avec qui je parlais de Camus pendant des heures et des heures.
Les thuriféraires du duo Sartre-Beauvoir ne seront pas déçus du voyage, s’ils sont disposés à traverser le livre de bout en bout. Michel Onfray taille un costard au couple qui prônait l’amour libre sur le dos de jeunes filles manipulées. Exemple de fausses informations répandues par Sartre(2) : « Camus voulait que Brasillach soit exécuté. » C’est faux, harchi faux : Camus signa la pétition pour obtenir la grâce du collaborateur actif, en vain. De Gaulle fit la sourde oreille. Michel Onfray fait bien comprendre que Camus se moquait de désespérer Billancourt. Si les Goulags existent : il faut le dire. Sartre, lui, prétendait qu’une pareille divulgation rangeait le dénonciateur du côté du Figaro ! Cela lui allait bien de dire ça : Sartre venait d’un milieu bourgeois si loin de la pauvreté du berceau familial de Camus qui n’est pas resté longtemps communiste. Juste le temps d’apprendre les horreurs de ce régime. Camus ne roulait pour personne, sauf pour la tolérance. Il était contre la peine de mort, opposé à toutes les formes de totalitarisme, de droite ou de gauche. Concernant la guerre d’Algérie, il ne voulait pas prendre parti pour l’indépendance ou l’Algérie française. Camus était un anarchiste non violent. Essayiste, dramaturge et romancier, Camus s’est pleinement réalisé dans la littérature. Le seul hic, c’est la publication de L’Etranger à la NRF en 1942, en pleine Occupation nazie. Sinon, ses analyses politiques sont clairvoyantes, à mille lieues de ses confrères qui ne voulaient pas voir ce qui les dérangeaient. Heureusement que les années Sarkozy ne sont pas arrivées à récupérer Albert Camus au moment où il fut question d’une cérémonie pompeuse au Panthéon. Camus n’a pas besoin de politique spectacle pour être lu. Si l’on transférait les cendres de Jean Prévost cela permettrait de (re)découvrir l’auteur oublié. Camus au Panthéon c’était surtout pour que l’on parle en bien d’une équipe gouvernementale en quête de publicité. L’ouvrage de Michel Onfray est une invitation a relire Camus. A propos de L’homme révolté, je ne partage pas le point de vue de Camus sur André Breton. Si les surréalistes ont voulu créer sans le contrôle de la raison c’est compréhensible : ils avaient vécu 1914-1918 et n’acceptaient plus le pouvoir intellectuel d’alors. Leur cheminement intellectuel est respectable. On ne peut pas juger les années 1920 du haut des années 1950 et encore moins en 2012 ! Il faut se remettre dans l’époque et oublié ce qui a suivi. Je déteste ceux qui condamnent les pro-munichois en connaissant toute l’Histoire de la Seconde Guerre mondiale. C’est trop facile.
En couverture, Onfray a mis Camus jouant au football mais l’éditeur à retirer le ballon. Onfray n’est visiblement pas un connaisseur de football. Il ne s’attarde pas sur Camus footballeur alors que l’ancien goal du RUA était un vrai passionné. Comme vous et moi. Pour Camus, le football n’était pas un sport d’idiots où 22 cons tapent dans un ballon. Ce n’est pas ce qu’écrit Onfray, cependant il fait l’impasse sur Camus et le football. Le sport roi est une mystique qui n’a rien à voir avec Ribéry ou Domenech. Le football c’est Yachine, Puskas, Garrincha et Cantona. « Le football est de gauche ; le rugby, de droite » a dit Camus. Celui qui allait voir les matchs du Racing Club de Paris, à Colombes, a écrit : « C’est l’accord du pied avec la terre. » Donc une façon de tenir debout. Camus est une raison d’espérer. Sur terre, il n’y a pas que des salauds. La preuve : il y a eu Camus. Et il y a Onfray.

-L’ordre libertaire. La vie philosophique d’Albert Camus
De Michel Onfray, Flammarion, 498 p., 22, 50 €

(1) Ce n’est pas condamnable, sauf chez les publicistes d’eux-mêmes, ce que n’est pas Onfray.
(2) Michel Onfray aurait pu se dispenser de publier certains commentaires des notes bibliographiques en fin de volume car on retrouve des informations qui sont déjà dans le corps de son texte.

[Post dédié à Robert Gallimard]

L'aveu d'impuissance de Sir Ferguson qui garde confiance

05.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Man U n’a toujours pas trouvé son nouveau Cantona, son nouveau C.Ronaldo. Des joueurs de ce calibre faisait gagner Man U aux moments clefs. Rooney et Nani sont trop inconstants. Les détracteurs de Man U - ils sont des millions dans le monde- attendent le déclin des Red Devils avec la bave aux lèvres. Man U ne va pas si mal que ça puisque le club n’est qu’à trois points de Man U qu’on décrit tel un ogre sans pitié. Le championnat est loin d’être terminé. Rira bien qui rira le dernier. Man U ne peut pas faire la course en tête 365 jours par an.

Un jour après le facile succès des Citizens face à Liverpool (3-0), les Red Devils ont perdu sur le même score à Newcastle. Bien sûr, la presse s’en donne à coeur joie et prévoit le déclin de MU dans les semaines qui arrivent.
Tel n’est pas l’avis de Sir Ferguson qui comme moi sait que le championnat se joue en mars-avril. Moi, je dis plutôt avril-mai… Le manager craignait une “peau de banane” quand tout allait bien. Elle est là !
-"C’est un avantage pour City bien sûr. Ils ont gagné, on a perdu. Ce n’est pourtant pas le moment de paniquer. On a la patience et l’expérience pour s’en sortir. Mais il faut se préparer pour le sprint final, en mars-avril. Certes perdre un match en tout début d’année cela n’est pas dans le genre de Man U… Le point positif c’est qu’on a enregistré le retour de joueurs jusqu’ici indisponibles, et j’espère qu’on en récupèrera encore un ou deux, c’est ça qui fera la différence. On n’a pas mal débuté le match à Newcastle, avec une superbe occasion pour Wayne Rooney mais il a pris le ballon sous la chaussure… Ensuite, Newcastle a marqué un but fantastique: la volée de Demba Ba. Puis, ils ont scellé le match avec un superbe coup franc de Yohan Cabaye. Une frappe de classe mondiale. Tout ça a boosté les fans locaux qui n’ont pas cessé de gêner mes joueurs. [Ce que ne sait plus faire Old Trafford plein de bobos.] Ils nous ont bousculés et ça a été difficile pour nous. Le but de Ba est une vraie merveille, et le deuxième, juste après la mi-temps, nous a fait très très mal. Il nous a “tués"! On n’a pas assez exploité notre possession de balle. Demba Ba a éte un vrai “tueur". Il est en grande forme. On leur fait cadeau d’un troisième but… Newcastle a mérité sa victoire. Ils nous ont été supérieurs dans tous les domaines. Il faut simplement les féliciter. On est tombé sur plus forts que nous.”
Ce discours me rappelle mes conversations avec Jean Snella quand je suivais l’OGCNice en train. Douce époque où l’on pouvait voyager avec l’entraîneur d’une équipe de D1 en toute amitié. Quand Wenger ne gagne plus rien depuis 2005, les médias ne demandent pas la tête du manager d’Arsenal. Dès que Ferguson perd deux matchs de suite, les vautours attendent la troisième défaite comme s’il y avait péril en la demeure. Depuis 1986 et surtout depuis 1993 (grâce à l’arrivée de Cantona), Ferguson remporte un ou plusieurs titres par saisons. Rares sont les saisons où il a été bredouille. Alors, svp, un peu de respect.

A la dérive totale, Man United perd 0-3 à Newscastle

05.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS

Sans van der Sar, sans Gery Neville, sans Scholes, sans Vidic et sans Fletcher, Man United a un gros déficit d’impact mental. Les Red Devils ne font plus peur à personne. Les Magpies ont donné une leçon de réalisme aux Red Devils de Ferguson qui dirige un groupe au bout du rouleau qui devrait encaisser un carton dimande 8 janvier à Man City, en 32e de la FA Cup. Côté vainqueur, Demba Ba a été magique. Le jeune joueur est l’homme du match avec Cabaye auteur d’un coup franc fantastique. Au rayon catastrophe le csc marqué par Jones à son propre gardien. Image tragique d’un jeune joueur qui croit avoir déjà tout gagné parce qu’il joue à Man U. Man City peut rêver à nouveau au titre 2011. Mau U doit se remettre vite dans le bon chemin. Pas question de se lamenter sur les absents. Ferguson a assez d’argent pour faire un bon recrutement. Il est temps de recruter un grand n°10 et un grand récupérateur-relayeur. Sans parler de l’achat d’un vrai gardien de but.

Newcastle United 3-0 Man United
Buts pour les Magpies: D.Ba (33e), Y.Cabaye (47e) et P.Jones (90e csc)

United a gagné mais il s’agit des Magpies qui ont laissé passé l’orage rouge en début de match avant de marquer à chacun de leurs temps forts, ce que ne sait plus faire Man U, incapable d’aligner deux bonnes passes dans les vingt derniers métres adverses.
Man U peut s’estimer content. A l’heure qu’il est, les Red Devils ne sont qu’à 3 points de Man City. La marge aurait pu être beaucoup plus grande. Rien n’est perdu car un championnat anglais connaît son épilogue en avril. Chaque équipe à sa période de méforme. Man U avait jusqu’ici masqué ses problèmes qui sont revenus à la surface lors des deux derniers matchs et surtout ce 4 janvier en déplacement:
1/ Pas de triangle défensif majeur avec un grand goal et deux arrières centraux costauds. A Newcastle, seul Ferdinand était sur la pelouse. Orphelin du gardien van der Sar (retraite) et de Vidic (blessé.
2/ MU n’a pas un grand gardien. A force de mâcher du chewing gum, la vision de Ferguson est devenue trouble. Ne connaît-il pas Hugo Lloris ? Le Niçois c’est Yachine à côté des deux gamins qu’il a recrutés. MU joue sans gardien.
3/MU joue trop en retrait car il n’y a pas de patron au milieu de terrain. Pour que Giggs puisse organiser le jeu il faudrait deux grands récupérateurs à ses côtés. Ce soir seul Carrick a assuré avant de s’écrouler comme ses copains.
4/ Les Red Devils perdent en ce moment 4 duels sur 5.
5/ Ils jouent à deux et jamais en triangle.
6/ Pas de C.Ronaldo pour faire jaillir la lumière.
7/ Ils font des passes à l’aveugle qui n’arrivent plus dans les pieds ou sur la tête d’un partenaire.
8/ MU joue faux. Partition illisible.
9/ Perdre à Newcastle pourquoi pas mais donner trois points à la lanterne rouge (Blackburn) à domicile est une faute professionnelle.
10/ Le fait de ne plus avoir un grand goal fragilise tout l’édifice rouge.

Man United
Lindegaard (0) Pas mieux que De Gea. MU recherche goal désespérément
Valencia (4) Fait ce qu’il peut mais c’est un ailier de métier…
Jones (0) Trop nerveux
Ferdinand (5) Seul à tenir la maison trop en désordre
Evra (5) Toujours prêt à aller au combat mais gaspille trop ses centres
Nani (-5) Ferait mieux de jouer au foot que de parler aux médias avant les matchs
Carrick (5) Sans Fletcher n’est pas à 100%
Giggs (2) N’a jamais su jouer les gros matchs à l’extérieur
Park. (1) Hors de forme. Puis (65e) Chicharito (-5) Connaît un grand creux après une saison flamboyante en 2010-2011
Rooney. (0) Au lieu de se biturer la tronche ferait bien d’éliminer les toxines avec de l’eau qui est très bonne en Angleterre. Puis (74e) Anderson (0) En convalescence. Risque la rechute
Berbatov. (2) N’a pas bien fonctionné avec Rooney. Puis (56e) Welbeck (0) Il a joué ?

Sur le banc: De Gea, Rafael, Pogba, Lingard

Manager: Sir Ferguson. (3) On imagine sa colère de perdre 6 points en deux matchs de suite. Son équipe très handicapée par les blessures ne sait plus trouver la bonne carburation. A lui de rectifier le tir. Il faut des guerries et laisser les poupées de cristal aux vestiaires.

Classement de la Premier League
1 Manchester City 48 20 15 3 2 56 16 40
2 Manchester United 45 20 14 3 3 49 20 29
3 Tottenham Hotspur 42 19 13 3 3 36 20 16
4 Chelsea 37 20 11 4 5 39 25 14
5 Arsenal 36 20 11 3 6 36 28 8
6 Liverpool 34 20 9 7 4 24 18 6
7 Newcastle United 33 20 9 6 5 29 25 4

Quel beau classement ! Tous les grands clubs sont dans le Top Ten.

Matchs de MU à venir:

8 janvier/ FA Cup Man City-MAN UNITED (14h)
14 janvier/Premier League Man U- Bolton (16h)
22 janvier/ Premier League Arsenal-Man U (17h)
31 janvier/ Premier League Man U-Stoke City (21 h)
5 février/ Premier League Chelsea-Man U (17h)
11 février/ Premier League Man U-Liverpool (13h 45)
16 février/ UEFA Europa League Ajax-Man U (19h)
23 février/ UEFA Europa League Man U-Ajax (21h 05)
26 février/ Premier League Norwich City-Man U (14h 30)
3 mars/ Premier League Tottenham-Man U

Le programme de MU est très compliqué même si le club a été évincé de la Champion League.
Dimanche, MU devrait se faire étriller en FA Cup a Man City. Le derby va être terrible pour les Red Devils, actuellement à l’agonie. On peut assister à une boucherie ce 8 janvier…

Berbatov et Rooney dans le onze de départ pour MU-Newcastle (21 h)

04.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Exit De Gea. Lindegaard peut gagner sur un match une place de titulaire. Il a une grosse pression sur les épaules. Le milieu est équilibré entre récupération et création quoique j’imagine une entrée assez rapide d’Anderson… Devant le duo Berbatov-Rooney est recomposé. On attend beaucoup du mélange eau et feu.

Lindegaard/
Evra, Ferdinand, Jones, Valencia/
Park, Giggs, Carrick, Nani/
Berbatov, Rooney

Sur le banc: De Gea, Rafael, Anderson, Lingard, Pogba, Chicharito, Welbeck

Manager: Sir Ferguson

Matchs du 4 janvier:
Newcastle United - MANCHESTER UNITED (21h)
Everton - Bolton Wanderers

Classement de la Premier League
1 Manchester City 48 20/ 15 3 2/ 56 16/ + 40
2 MANCHESTER UNITED 45 points 19 matchs/ 14 3 2/ 49 17/ + 32
3 Tottenham Hotspur 42 19/ 13 3 3/ 36 20/ + 16
4 Chelsea 37 20/ 11 4 5/ 39 25/ + 14
5 Arsenal 36 20/ 11 3 6/ 36 28/ + 8

-"On va rebondir à Newcastle", a confié Nani, certain que les Red Devils ne veulent pas voir Man City prendre trois points d’avance sur eux. Paroles gratuites ? Les Mancuniens, côté rouge, n’ont pas l’habitude de dire ce genre de choses avant les matchs. D’habitude, la réponse vient du terrain.
La défaite contre Blackburn (2-3) a humilé les fans de MU et donc les joueurs.
Perdre contre ceux qui étaient derniers au coup d’envoi n’est pas une bonne publicité surtout quand la défaite se déroule à domicile. MU n’a pas la coutule de faire déplacer 76 000 personnes pour assister à une déroute. Sans parler des millions de gens qui sont devant leur télé…
Contre Blackburn, Nani a été une ombre. Il n’a fait que promener sa nouvelle coiffure avec un “N” sur les côtés. Un “N” comme nul. Cette Beckhamisation n’est pas ma cup of tea. Beckham c’est la mort du football au profit de l’image du footballeur. Beckham est plus célèbre pour ses descentes d’avion avec sa Spice Girl et leur marmaille que pour ses buts de la tête.
Nani perd tout son football dès qu’il se met à trop vouloir compliquer son jeu.
Valencia, lui, ne se regarde jamais jouer.
Nani a du génie mais un homme qui assure des dribbles et des centres comme Valencia vaut largement un exploit venu d’une autre planète. Un Manchester United fort a besoin des deux.
La défaite concédée du 1er janvier 2012 face à Blackburn- qui a perdu ensuite à domicile !- doit servir de tremplin a un nouvel élan des Red Devils. Un grand MU ne tient pas compte du fait de jouer à l’extérieur.
Ce qui est étonnant c’est de retrouver Newcastle. Un ancien adversaire de la course au titre des années 1990 comme Blackburn… L’international portugais veut gagner contre les Magpies afin de remettre la pression sur Manchester City que MU doit affronter le 8 janvier en 32e de FA Cup. Grâce à sa victoire 3-0 contre Liverpool, City a repris trois longueurs d’avance sur United:
-"Si l’on veut se battre pour le titre de champion, il faudra éviter de reproduire le match qu’on a fait contre Blackburn. Des matches comme ça peuvent être décisifs à la fin de la saison. C’était un jour sans. Mais ce match nous servira de leçon, et maintenant il faut réagir. La défaite sur notre sol a laissé un goût amer dans le vestiaire. Mais on va réagir à Newcastle. Cela ne sera pas facile, mais on est les champions, et on joue toujours pour gagner. United a suffisamment de fierté pour aller gagner ce titre de champion. On ne peut pas se permettre d’échouer.”
Ben Arfa et ses coéquipiers sont avertis.
On prend toujours des risques quand on parle comme Nani car en cas de revers on s’expose à la critique.
De plus, l’ambition affichée publiquement des visiteurs peut motiver encore plus les rivaux réputés plus faibles.
Où en est Man U ?
Le staff se veut confiant malgré l’infirmerie en surchauffe!
L’élimination prématurée en UEFA Champions League, à cause de Bâle n’a pas brisé le moral des Red Devils.
Ni la sortie sans gloire en Carling Cup contre Crystal Palace.
“Les problèmes disciplinaires” avec Rooney sont oubliés. Disons que l’on hâte de revoir jouer “Wazza". Ferguson l’avait exclu du groupe- ainsi que Gibson et Evans. Tous trois avaient eu le tort de fêter le Boxing Day. Le lendemain, “Wazza” était trop vaseux au goût de Sir Ferguson. Cette zizanie a coûté trois points à MU ! Et une amende à 6 chiffres à Rooney. Il ne s’en apercevra même pas à la fin du mois…
-"On a eu des hauts et des bas, mais la première partie de saison a été aussi bonne que lors de mes 25 années à la tête de l’équipe", vient de dire le manager Ecossais.
Si MU avait battu Blackburn aurait pris 48 points en 19 matches, égalant ainsi son bilan phare de 1993-94, sous l’ère de King Cantona. Avec 45 points pris depuis le début de la saison 2011-2012- tout comme en 2007-2008- MU accomplit son quatrième meilleur parcours, après 1993-94 (doublé coupe-championnat), 2003-04 (46 pts) et 2006-07 (47 pts). Man U a donc une cadence de champions. City est loin d’avoir ce rendement régulier d’une saison à l’autre. Pour l’instant City espère. Rien de plus.
-"Les statistiques indiquent que nous avons cinq ou six points de plus par rapport au même moment la saison dernière. Il faut dire que la forme de Manchester City est similaire. Mais avoir 45 points à ce moment de l’année, c’est énorme,” a commenté Sir Alex qui est satisfait des 49 buts marqués par ses joeurs. A cette époque de l’année, MU n’avait fait mieux qu’en 1999-2000, avec un seul but de plus.

MEILLEURS VOEUX !

04.01.12 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR, CANTONALAND, GOOOOL DO BRASIL !

Cinquième chronique du règne de Nicolas 1er, de Patrick Rambaud (Grasset)

04.01.12 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS, GRAND MONSIEUR

L’interview est ancienne mais elle est toujours d’actualité…

La Cinquième chronique du règne de Nicolas 1er se termine par : “A suivre une dernière fois, espérons-le.” Dans ce souhait, il exprime la lassitude d’écrire une sorte de saga du gendarme de Saint-Tropez. On sait que Patrick Rambaud n’est pas un aficionado de l’actuel locataire de l’Elysée. Quand il apprit le résultat des élections présidentielles de 2007, l’écrivain tomba en dépression. Au lieu d’écrire un pamphlet comme on pique une poupée avec une aiguille, il a choisi la satire où il excelle. Son fleuret moucheté fait plus mal qu’un tir au bazooka. On retrouve les guignols de l’actualité affublés d’un nom à peine retouché : Hortefouille ou M. de Béhachel ainsi décrit : “Lord Byron quant à la coiffure, et des éternels chemises immaculées à large col comme celles des Compagnons de la Chanson, dans les années cinquante". Le biographe inspiré du quinquennat rappelle qu’à un moment donné le vicomte de Saint-Germain sembla être le ministre des Affaires étrangères de la France. Rambaud cite Emmanuel Berl qui avait dit à Jean Cau (1) que pour «arriver» en littérature il fallait crier soi-même au génie en parlant de sa propre personne… D’aucuns ne s’en privent pas. Patrick Rambaud dézingue un auteur qu’il est amené à croiser chez leur éditeur commun. Cette forme de courage prouve une absence de censure.
Dans la prose écrite au napalm, Nicolas 1er a droit à : Roublard Souverain, sa Majesté, Leader enflammé, Notre Electrique Potentat, j’en passe et des pires. Au début du récit, on peut craindre que Rambaud s’essouffle un peu à force de répéter son exercice de détestation mais très vite on retombe sous le charme des phrases de l’impeccable styliste. Le français de Rambaud est beau à lire. On se surprend à relire des phrases, juste pour le plaisir de les mettre en bouche. Tout le début du chapitre III avec pour héroïne l’ex Top Model qui susurre sans cesse des «Wow !» est un enchantement auditif pour qui le lit à haute voix. Patrick Rambaud est un écrivain qui respecte les lecteurs. C’est pour cela que l’on attend toujours avec plaisir sa nouvelle descente en flammes. Le duc de Washington en prend lui aussi pour son grade. On suit, de la place des Vosges à la «suite présidentielle 2806», avec Porsche ou en taxi jaune, celui qui « bambin est tombé dans une jarre de Viagra posée à côté de son couffin ». Je ne me lasse pas de lire «fenestron» à la place de télévision, sous la plume sublimement acerbe de Patrick Rambaud qui tient à la fois de La Bruyère, de Michel Audiard et de Cioran.
A 180e degré du polémiste distingué, Eric Brunet donne dans le brûlot anti gauche qui vire au panégyrique de droite assumé ce qui n’est pas tendance. Assuré que la quasi-totalité des encartés de l’idiot visuel roule à gauche, le journaliste défroqué de plein gré se positionne en chevalier du courant dit conservateur. Hélas! le nouvel hussard chevauche un poney, voire un cheval de bois, qui reste très loin d’Antoine Blondin et Roger Nimier qui, eux, galopaient sur un pur-sang. On partage l’agacement d’Eric Brunet lorsqu’il se moque de ceux qui ont vilipendé Nicolas Sarkozy parce qu’il est allé fêter sa victoire de 2007 au Fouquet’s. J’ai moi-même dénoncé cette stupide attaque puisque tout le gratin du cinéma français va au Fouquet’s lors de l’annuelle cérémonie des César poursuivi par une meute de journalistes qui sont prêts à augmenter leur collection d’autographes auprès de la dernière comédienne inventée par Canal Plus grâce au bulletin météo. Eric Brunet compile toutes les attaques sur Nicolas Sarkozy en rappelant que « la fille cachée de Mitterrand, [fut élevée] aux frais de la République », ce que plus personne n’ignore. A propos de François Mitterrand, il faut se souvenir de son pronostic: “J’ai été l’homme le plus haï de France. Un jour, je serai peut-être le plus aimé… ” Si j’en crois Eric Brunet, j’appartiendrais à la caste des “37 000 pisseurs de copie professionnels". Que sait-on de la vie d’un pigiste indépendant quand on a une émission sur une radio «d’opinion quotidienne» et une «émission hebdomadaire» sur une chaîne publique ? Eric Brunet fait comme si la politique devrait être un monde de Bisounours alors que la violence est son moteur principal. A la vérité, l’alternance ressemble de plus en plus à un changement de personnel. Le peuple est pris en otage par deux partis politiques, des patrons de presse marchands d’armes et des instituts de sondage.

-Cinquième chronique du règne de Nicolas 1er
De Patrick Rambaud
Grasset, 197 p., 14,50 €
-Pourquoi Sarko va gagner
D’Eric Brunet
Albin Michel, 247 p., 18,50 €
(1) Croquis de mémoire, de Jean Cau (Jullliard, 1985; petite vermillon, 2007)

Rooney, Giggs et Ferdinand O.K. pour Newcastle-Man U

04.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR

Giggs et Henry vont peut-être se retrouver l’un en face de l’autre d’ici peu…

Mercredi 4 janvier, à 21 h, il est fort probable que Wayne Rooney soit aligné par Sir Alex Ferguson.
On sait que le manager avait exclu du groupe “Wazza", Gibson et Evans qui sont allés arrosés le succès du Boxing Day de manière trop tardive.
Le lendemain, Ferguson piqua une grosse colère.
Résultat des courses: défaite contre Blackburn 2-3 !
Sir Alex Ferguson vient de faire une mise au point sans parler de la soirée alcoolisée:
-"Quand un joueur saute des séances d’entraînement, il ne peut pas évoluer à son niveau en Premier League qui demande d’être à 100 % sur ses appuis".
Il est évident que Rooney va jouer à Newcastle. Il n’y a aucune crise entre les deux hommes.
Rooney a accepté la sanction. Passons à autre chose. Il sait que Ferguson a toujours fait pour les intérêts des joueurs quand ils sont en pleine carrière.
Roy Keane vient de bavasser dans la presse que des joueurs étaient sous la coupe de Ferguson.
Il veut sans doute parler de Giggs et de Scholes.
L’Irlandais l’a toujours mauvaise d’avoir été viré par le Boss.
Il avait son temps, c’est vrai.
-"Outre que Wayne Rooney sera disponible, on met tout en oeuvre pour aussi récupérer Rio Ferdinand et Ryan Giggs pour mercredi, ce qui peut changer beaucoup de choses pour nous. Contre Blackburn, on a manqué de joueurs d’expérience… Anderson devrait aller mieux, il a joué 45 minutes samedi après une longue période d’arrêt. Il n’y a aucun autre retour prévu dans l’immédiat.”
Ce 3 janvier, les Red Devils ont pu regarder bien au chaud Man City-Liverpool, à la télé.
Pour une fois, ils étaient pour Liverpool qui en a pris 3 dans la musette et fissa!
Ma main au feu que pas un seul Red Devil n’a regardé Man City-Liverpool (3-0) tant ce match fut minable. Lille-Nice (4-4) c’était cent fois mieux. Ce Man City-Reds était du niveau d’un duel du ventre mou de L1.
Beaucoup d’observateurs se demandent si Ferguson va rester à MU trois saisons supplémentaires en plus de la saison en cours. Les paris sont ouverts: l’Ecossais partira en 2014 ou 2015 ?
En 2001, il nous avait dit qu’il prendrait sa retraite deux semaines avant son 60e anniversaire, le 31 décembre de la même année. Arrivé à l’échéance prévue, il fit comme si de rien n’était.
En 2008, il avait promis qu’il ne serait plus manager d’United pour ses 70 ans… qu’il vient de fêter, en nous disant qu’il prolongeait de trois ans !
En 2014 ou 2015, il aura encore tout le loisir de rester encore à MU.
Ferguson est comme Picasso et Miles Davis. Il se projette toujours dans l’avenir, identique au joueur qui part à l’assaut de la cage adverse.
Ferguson n’est pas homme à jouer en retrait sauf cas de nécessité absolue.
Ce 4 janvier, MU est de sorti à Newcastle où il ne pourra pas jouer petit pied…
Ensuite, dimanche 8 (14h) viendra l’heure de croiser le fer avec les Citizens loin d’Old Trafford, en 32e de la FA Cup. Match à haut risque dans le cas où des Red Devils viendraient à allonger la liste des blessés, déjà si longue…

Les Spurs s'invitent dans le Big Four

03.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Sir Alex Ferguson voulait faire venir Modric à United mais les Spurs n’ont pas voulu laisser partir leur milieu de terrain. On les comprends.

Man City a balayé Liverpool sans forcer: 3-0.
Si nous étions à la dernière journée de championnat, j’écrirais que Liverpool a laissé gagner Man City rien que pour empêcher Man United d’être champion d’Angleterre, mais au début janvier 2012 nous sommes trop loin de la fin de la Premier League pour soupçonner les Reds d’avoir donné le match aux Citizens.
Cependant, les fans de Liverpool ne sont pas mécontents de voir que les Citizens sont devant United.
Pour quelqu’un qui n’aime pas le foot- et donc pas la vie- cela peut paraître complétement idiot de s’investir autant dans les commentaires d’un championnat qui n’est même pas celui qui se déroule sur son sol natal.
Le football en France est hélas considéré comme une activité stupide alors qu’en Angleterre il n’est pas moins important que le cinema ou la musique.
Je n’ai pas regardé le match, hormis les premières minutes. Je suis vite passé à autre chose tant le niveau des Reds était d’une faiblesse indigeste. Ce n’est pas étonnant que Liverpool ne gagne plus le championnat depuis 20 ans. Gerrard n’est plus qu’une ombre. Gourcuff joue mieux que lui, c’est dire.
Nasri ? Absent. Il fait très froid en Angleterre, surtout après 21 h. Pas un temps à mettre un Marseillais dehors. Sauf s’il s’appelle Eric Cantona. Nasri semble un minime à côté du King. Quand le King ratait une passe la presse française le mettait plus bas que terre. Quand Nasri n’est pas titulaire, on lui trouve toutes les excuses: blessé, malade, souffrant, pas acclimaté, nouveau dans le club, pas assez de “temps de jeu"…
Comme prévu Man City a remporté un match contre une équipe de bras cassés. 3-0, ce n’est pas cher payé.
Au rayon satisfaction, signalons la bonne entame d’année de Tottenham qui a pris la place d’Arsenal dans le Big Four.
Le 4 janvier, Man United va essayer d’éviter d’être lâché par les Citizens.
Il va falloir que les Red Devils sortent le grand braquet à Newcastle que MU a souvent ramené à la raison quand les Magpies voulaient gagner le titre dans les années 1990.

Matchs du 3 janvier:
Wigan Athletic 4-1 Sunderland (20h45)
Tottenham Hotspur 1-0 West Bromwich Albion (21h)
Manchester City 3-0 Liverpool

Classement de la Premier League
1 Manchester City 48 20/ 15 3 2/ 56 16/ + 40
2 MANCHESTER UNITED 45 points 19 matchs/ 14 3 2/ 49 17/ + 32
3 Tottenham Hotspur 42 19/ 13 3 3/ 36 20/ + 16
4 Chelsea 37 20/ 11 4 5/ 39 25/ + 14
5 Arsenal 36 20/ 11 3 6/ 36 28/ + 8

Matchs du 4 janvier:
Newcastle United - MANCHESTER UNITED (21h)
Everton - Bolton Wanderers

Beckham aime mieux Los Angeles que Paris

03.01.12 | par morlino | Catégories: ANTI-FOOTBALL

Le 30 décembre 2011, j’écrivais: “L’arrivée de Beckham n’est plus d’actualité, semble-t-il, car l’Anglais est refroidi par l’accueil des Français qui n’ont pas l’habitude de voir un joueur touché 800 000 euros par mois.” Je lui donne raison.
Cela fait 15 jours que les médias ne cessaient pas de parler de Beckham.
C’est tout à fait logique: l’actualité du foot étant en apnée il fallait titrer sur les transferts:
Beckham est le nom qui fait le plus vendre les canards puisque sa renommée est désormais extra sportive.
Les journaleux ont tout dit: salaire (800 000 euros mensuels brut), sponsoring (17 M€ au terme de son pasage au PSG), le prix de la scolarité des enfants Beckham (3 x 1 500 euros par mois, en ce qui concerne les aînés)… On parlait de tout sauf de football.
Il ne manquait plus que leur prochaine adresse, avec leurs portable.
C’était presque une invitation au rapt !
J’avais peur pour “Becks” et sa famille.
Les Français ne sont pas habitués à voir de grands noms du football en L1.
Jadis, seuls les connaisseurs appréçiaient vraiment la présence de Skoblar, Keita, Carlos Bianchi ou Magnusson étaient de grands joueurs.
Aujourd’hui, une fillette qui joue au Barbie connaît Gourcuff et Nasri.
Beckham a choisi de rester à Los Angeles, et c’est très bien ainsi.
Il va pouvoir y vivre plus tranquillement.
Ses enfants ont leurs copains à L.A.
La Famille Beckham a dit “Non à la France".
Les journalistes vont devoir désormais dévorer un autre os.
Beckham n’aura été qu’une agitation médiatique. Comme jadis la venue improbable de Maradona à Marseille.
L’avenue Montaigne et la place des Victoires ne sont pas assez belles pour Victoria Beckham.
Ma référence n’a jamais été Beckham même quand il jouait à MU. Comme Ferguson, j’aimais mieux Scholes qui est vrai footballeur, lui.
Beckham a fait fructifier son nom pour devenir une marque. Si ça lui plaît…
Je suis plutôt tendance Puskas.
Fin 2011, Raymond Kopa m’a confirmé que le Major Galopant laissait portes ouvertes à tous les réfugiés politiques qui fuyaient la Hongrie sous le joug communiste. Installé à Mardrid, Puskas aidait sans cesse son prochain dans le besoin.
A la vie de sa vie, de retour en Hongrie, ll était malade et sans ressource. Sa famille a dû vendre les trophées du champion pour pouvoir le soigner le mieux possible.
Hommes de l’avenir, comme disait Apollinaire, n’oubliez jamais Puskas.

Humour: en 2011, Rooney confirme que Sir Ferguson a envoyé une chaussure sur Beckham, en 2003...

03.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

:p Moment cultissime: Rooney confirme que Sir Alex Ferguson a bien shooté dans des “crampons” qui ont fini leur course sur le visage de Beckham. Tout le monde se marre bien, mais le manager, lui, rit jaune… A voir et revoir en boucle. Il y a prescription ! Très amusant. On note aussi que Giggs répond à tout quand Evans laisse faire son aîné.

Avec beaucoup de retard, Wayne Rooney vient de confirmer que l’épisode de la chaussure envoyée par Sir Ferguson sur Beckham a bien existé.
En effet, pour illustrer une expression à décoder par ses partenaires de jeu, Giggs et Evans, “Wazza” a miné “7″ , “cheveux en arrière", “chaussure", “arcade sourcilière” et a désigné du doigt Ferguson, tout gêné par cette révélation tardive. Au début, Giggs croit que Rooney veut parler de Cantona.
A l’époque de l’incident, ça chauffait entre le manager et “Becks” qui avait plus la tête aux choses extérieures du football qu’à ce qui se passait sur le terrain.
Dans un geste de colère, Ferguson envoya valdinguer une chaussure dont la course finit sur le visage de Beckham.
Bien sûr, Ferguson n’avait pas l’intention de viser de manière aussi délibérée. (1)
A la sortie du vestiaire, “Becks” portait un petit bout de sparadrap qui fit couler beaucoup d’encre.
Sir Ferguson ne rigole jamais avec la discipline.
Il sait qu’un vestiaire peut vite tourner à la zizanie.
Aussi il se sépara de Beckham qui devenait plus médiatique que bon sur le terrain.
Après l’émission télé de Rooney, un conflit intervient entre “Wazza” et Ferguson parce que le joueur est sorti ensuite pour fêter le Boxing Day.
On eût dit que Ferguson était ravi de pouvoir aligner son joueur qui avait été un peu trop démonstratif lors du Quiz.
“Wazza” en compagnie d’Evans et de Gibson, a-t-il un peu forcé sur la bouteille, le 26 décembre, dans la soirée?
Toujours est-il que Ferguson a évincé du groupe les trois joueurs qui n’ont pas participé à la défaite contre Blackburn (2-3) à… Old Trafford !
A la vérité, sur ce coup-là c’est Ferguson qui a désuni le vestiaire même si Rooney a eu un comportement Georgebestien… Quand George Best est mort, Sir Feguson avait dit: “Aujourd’hui on ne laisserait plus un joueur s’autodétruire de la sorte…”
A prèsent tout est revenu dans l’ordre, d’autant plus que Man U a eu la joie d’apprendre que Man City avait perdu à Sunderland.
Rooney minant l’envol de la chaussure est désormais un passage télé culte dans le Royaune Uni.
La compétition va reprendre ses droits avec une 20e journée fantastique à vivre entre le 2 et le 4 janvier.
En attendant l’explosif match de FA CUP du 8 janvier: le 32e de finale entre Man City et Man United.

(1)Le 15 février 2003, les Reds s’inclinèrent face à Arsenal, 2-0, lors du 5e tour de la FA CUP. Dans les vestiaires, après le match, Ferguson fulmina contre Beckham: “Qu’est-ce que tu foutais sur le deuxième but ?". Et dans un geste rageur il tira dans une chaussure…

Pour en finir avec la grandeur des arbitres anglais

A Man United, le rêve de remporter un 20e championnat est reparti à la hausse. Il reste encore 19 journées à jouer. Rien n’est perdu. Tout reste possible.

Fulham 2-1 Arsenal
Buts pour Fulham: Sidwell (85e) et B.Zamora (90e+3)
But pour les Gunners: L.Koscielny (21e)

Les arbitres anglais sont dans leur majorité aussi pitoyables que ceux des autres pays. Quand leurs erreurs sont favorables au club que l’on aime, on ferme les yeux mais dans le cas contraire on est furieux. Par exemple, quand Sunderland a marqué un but hors-jeu contre Man City cela fit le bonheur des fans de Man United mais quand l’arbitre de Fulham-Arsenal (2-1) oublie de siffler un penalty évident sur Gervinho et qu’il expulse abusivement Djourou à la 78e, il est tout à fait normale que Wenger ne soit pas content car ensuite les Gunners ont encaissé deux buts et donc perdu un match précieux: en cas de victoire, les Gunners revenaient à 6 points des deux co leaders.
Bien sûr, on peut aussi reprocher à Arsenal ne n’avoir pas su “tuer” le match. Je pense à Walcott qui a pris de mauvaises décisions individuelles alors qu’un choix collectif s’imposait davantage.
Cela fait des années que les arbitres anglais ne sont pas exempts de mauvais jugements. Arsenal a souvent été lésé cette saison: je pense à un penalty non sifflé en leur faveur contre Man City.
Les derbys made in Angleterre ne sont jamais faciles.
Les blablateurs de Canal Moins n’ont pas cessé de rappeler que Fulham ne gagnait pas souvent les derbys de la capitale… On a vu le résultat.
Hélas, on verra toujours des erreurs d’arbitrages- favorables ou défavorables envers le club que l’on supporte- parce que des gens importants comme Platini ne sont pas partisans de la vidéo. Si les gens puissants ne font pas pression sur le Board- l’institution qui fait les lois- rien ne bouge.
Il est vraiment insupportable d’aller au stade et de voir des penaltys non sifflés.
Je reconnais qu’il peut être difficile pour voir tel ou tel joueur hors jeu mais un joueur qui en descend un autre en pleine surface doit être sanctionné immédiatement par un penalty. On ne peut pas suivre un match dénaturé par l’arbitrage à l’ère de la télévision à haute définition.
Pour ce qui est de la Premiere League 2012, le titre va se jouer entre Man United et Man City.
Sir Ferguson reste le plus apte à faire gagner son club (MU) car il est le manager le plus titré au monde.

Déroulement de la 20e journée:
2 janvier
Wolverhampton 1-2 Chelsea
Blackburn Rovers 1-2 Stoke City (Et dire que les Rovers ont battu MU…)
Queens Park Rangers 1-2 Norwich City
Aston Villa 0-2 Swansea City

3 janvier
Wigan Athletic - Sunderland (20h45)
Tottenham Hotspur - West Bromwich Albion (21h)
Manchester City - Liverpool
4 janvier
Newcastle United - MANCHESTER UNITED (21h)
Everton - Bolton Wanderers

Classement de la Premier League
1 Manchester City 45 19/ 14 3 2/ 53 16/ + 37
2 MANCHESTER UNITED 45 points 19 matchs/ 14 3 2/ 49 17/ + 32
3 Tottenham Hotspur 39 18/ 12 3 3/ 35 20/ + 15
4 Chelsea 37 20/ 11 4 5/ 39 25/ + 14
5 Arsenal 36 20/ 11 3 6/ 36 28/ + 8
6 Liverpool 34 19 9 7 3 24 15 9
7 Newcastle United 30 19 8 6 5 26 25 1

PS: Sir Ferguson a décidé de prêter à nouveau le Red Devil Macheda. L’attaquant italien de 20 ans a pris la direction de QPR. Il ne pouvait pas beaucoup jouer avec MU puisqu’il a devant lui: Rooney, Chicharito, Berbatov et Welbeck… Des sites annoncent l’arrivée de Nani au PSG. N’en croyez pas un mot, svp. Le Portugais est à MU pour longtemps.

Arsenal dispute un derby risqué à Fulham...

02.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Le cadeau d’anniversaire pour Sir Alex Ferguson n’est pas venu de la part de Man United mais depuis Sunderland où Man City en perdant a fait un magnifique présent à l’Ecossais le lendemain de ses 70 ans.

Pas le temps de respirer en Angleterre où le championnat se poursuit sans discontinuité jusqu’au 4 janvier 2012.
Ce 2 janvier un derby made in London attend les Gunners à Fulham. Arsène Wenger est encore privé de Santos, Vermaelen, Mannone, Wilshere, Gibbs, Jenkinson, Diaby et Sagna.
Est-ce que Thierry Henry va apparaître sur la feuille de match ?
Arsenal veut poursuivre sa remontée fantastique au classement.
Les Gunners se sont évités une belle crise en conservant aux manettes, Arsène Wenger.
Arsenal a vite oublié Fabregas et Nasri. Et ses nouveaux arrivés se sont vite intégrés.
Pour le football anglais, il est important d’avoir un Arsenal ultra compétitif ainsi la Premier League est encore plus belle.
Attention ! Chaque derby est très intense.
Van Persie aurait une bonne idée s’il marquait vite.
Le Néerlandais réussit une sacrée saison, marquant but sur but.

[Post dédié à Jackoss]

Le premier héros de 2012: Ji Dong-Won, bourreau de Man City. Il a volé la vedette à Rooney...

01.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR

Il n’a fallu que 12 minutes au Coréen du Sud Ji Dong-Won pour abattre Man City et faire tant plaisir aux fans de Man United qui ne sont pas prêt d’oublier le 1er janvier 2012. Sans jouer, Man United a gagné 3 points !

L’attaquant sud-coréen de Sunderland Ji Dong-Won qui marque à la 93e minute le 1er janvier 2012 est le premier héros de l’année qui commence. Son but décisif -légérement hors jeu- contre Manchester City permet le statu quo en PremierL League, laissant les deux clubs de Manchester au coude à coude alors que United et City ont eu ce week-end tous les deux l’opportunité de dépasser le voisin ennemi. A la vérité, le classement n’a pas évolué d’un point en ce qui concerne la tête de la compétition:

Classement de la Premier League
1 Manchester City 45 19 14 3 2 53 16 37
2 MANCHESTER UNITED 45 points 19 matchs/ 14 3 2/ 49 17/ + 32

Le suspense demeure et c’est grâce à Ji Dong-Won !

Par ailleurs, je viens d’apprendre que tout est rentré dans l’ordre à Man United.
Ferguson maintient son amende contre Rooney car il estime que le joueur n’avait pas à aller au restaurant après le Boxing Day.
Le joueur n’a fait aucun commentaire. Et il est O.K. pour rejoindre le groupe qui se déplacera à Newcastle.
La brouille entre le manager et Rooney ne fut qu’une tempête dans un verre d’eau. Enfin, d’eau un peu alcoolisée…

Roberto Mancini, le manager de Manchester City, a du mal à encaisser la défaite de son équipe à Sunderland:
-«Nous avons perdu une belle opportunité de prendre trois points d’avance sur Manchester United. Nous vivons une période de malchance parce que nous ne convertissons pas nos occasions de but. Nous aurions dû remporter ce match, c’est incroyable, mais c’est le football. Une équipe comme la nôtre ne doit pas concéder trois ou quatre contre-attaque en fin de match. Parfois, lorsque vous êtes sur le terrain, il faut prendre conscience qu’on ne marquera pas. Et à ce moment-là, vous devez vous dire : “ok on en reste là", et un point c’est toujours mieux que rien.»

Ji Dong-Won
Né le 28 mai 1991
à Jeju, Jeju-do, Corée du Sud
Attaquant, 1 m 87
15 sélections, 8 buts

Parcours professionnel:
2010–2011 Chunnam Dragons
2011 Sunderland

PS qui n’a rien à voir: les médias annoncent Eric Mouloungui à Marseille. C’est aller un peu vite. Je ne pense pas que les supporters de Nice auront la très mauvaise vibration de voir Rémy et Mouloungui, soit deux Aiglons à la pointe de l’attaque de l’OM en 2011-2012… Mouloungui devrait aller au moins au bout de son contrat avec le Gym.

Sunderland réussit le hold up chez lui devant les Citizens !

01.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Le football a une mystique, et celle de Man United est si forte qu’elle pèse sur les épaules de ses rivaux lors des moments les plus importants. On a vu le Bayern Munich céder en 1999. On a vu Chelsea craqué en 2008. On en vu tant et tant de clubs avoir peur de MU comme les Citizens… à Sunderland. Oui, les Citizens ont eu peur de gagner car MU avait perdu. J’en suis sûr. Merci à l’ex Red Devil John O’Shea d’avoir transcendé ses nouveaux partenaires de Sunderland pour battre City et donc rendre service à United. Vous me suivez ? Voilà pourquoi je suis si amoureux du football que j’aimerais jusqu’au tombeau. L’argent ne parvient pas à abîmer l’âme de ce sport. En tout cas en Angleterre, elle est toujours visible. Le derby City-United, en FA Cup, le 8 janvier va être terrifiant. Et je pèse mes mots. 2012 démarre de façon gigantesque. Et j’espère que les chamailleries entre Rooney et Ferguson vont cesser au plus vite. Nous venons de subir un sérieux avertissement. Une fois mais pas deux ! La douleur n’aura duré que 24 heures.

J’en rêvais… Dong-Won Ji, 20 ans, l’a fait !
En effet le Coréen, entrée à la 78e du match, a marqué le but décisif à la 93e minute de la rencontre, alors qu’il était hors jeu de moins de 10 centimètres… Je suis contre la vidéo ! Ah! Ah! Ah! Platini a raison, le foot doit rester humain et donc inhumain aussi… La dernière charge héroïque de Sunderland fut rondement menée dans les arrêts de jeu. Sessegnon surgit pour donner un caviar à Ji qui mystifia toute la défense. C’était grand, beau, magnifique !
Fabuleux football anglais !
Alors que Man United a perdu le 31 décembre 2011 bêtement 2-3 sur son terrrain face à la lanterne rouge d’alors, Blackburn, parce que Sir Ferguson a cassé la dynamique du groupe en excluant temporairement du groupe Rooney, Evans et Gibson- parce qu’ils sont allés manger seul au restaurant ! [voir le post exclusif ci-dessus]- oui, alors que j’avais le moral en berne… Man City a perdu à Sunderland, un de ces clubs obligés de vaincre à domicile pour rester en Premier League. Voilà pourquoi j’aime tant le football anglais. Ce n’est pas la première fois que les adversaires de Man U n’arrivent pas à gérer la pression qui leur tombe dessus. Man U est donc relancé dans la course au titre au moins jusqu’à la prochaine journée.
Stressés par l’enjeu du match, à savoir reprendre trois points à Man U plus un goal average favorable, les Citizens n’ont pas pu poser leur jeu pour “tuer” le match fissa ! Les Citizens ont dominé le match du début à la fin sans pourvoir marquer. Nasri n’a pas été grand, comme d’habitude. Il n’est pas assez tranchant. Il se gourcuffise à City, loin de Wenger qui le titularisait d’office à Arsenal. Sans temps de jeu, Nasri perd en plus le peu de football qu’il a. L’Espagnol Silva qui a pris sa place à la 55e lui est supérieur en tout. Il a mis beaucoup plus de dynamisme à son équipe qui n’a pas pu cependant faire la différence.
La fin 2011 et le début 2012 n’ont été profitable qu’à Arsenal et Liverpool:
Arsenal 1-0 Queens Park Rangers
Liverpool 3-1 Newcastle United
Manchester United 2-3 Blackburn Rovers
Chelsea 1-3 Aston Villa
Sunderland 1-0 Manchester City
Je vous avais avertis, hier, mes amis:
-Sunderland- Man City, “c’est l’affiche du jour mais rien n’est écrit d’avance quand on voit les deux résultats” de Chelsea et de Man United…

Classement de la Premier League
1 Manchester City 45 19 14 3 2 53 16 37
2 MANCHESTER UNITED 45 points 19 matchs/ 14 3 2/ 49 17/ + 32
3 Tottenham Hotspur 39 18 12 3 3 35 20 15
4 Arsenal 36 19 11 3 5 35 26 9
5 Chelsea 34 19 10 4 5 37 24 13
6 Liverpool 34 19 9 7 3 24 15 9
7 Newcastle United 30 19 8 6 5 26 25 1

PROCHAINE JOURNEE:
2 janvier, 20e journée
Wolverhampton - Chelsea (16h)
Blackburn Rovers - Stoke City
Queens Park Rangers - Norwich City
Aston Villa - Swansea City
Fulham - Arsenal (18h30)
3 janvier
Wigan Athletic - Sunderland (20h45)
Tottenham Hotspur - West Bromwich Albion (21h)
Manchester City - Liverpool
4 janvier
Newcastle United - MANCHESTER UNITED (21h)
Everton - Bolton Wanderers

[Post dédié à Richard Kurt]

Après le Boxing Day, Ferguson a mis à l'amende Rooney

01.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, ANTI-FOOTBALL

Lors d’un Quiz, Ferguson a fait grise mine quand Wayne Rooney a rappelé l’épisode de la chaussure lancée par Ferguson sur Beckham ! A partir de là, Ferguson a cherché des embrouilles à “Wazza” parce qu’il est allé au restaurant avec Evans et Gibson. Tous les trois ont été écartés du groupe qui a rencontré Blackburn… vainqueur de MU… Coaching perdant ! Ce n’est pas très sérieux de la part du manager car Rooney est un Red Devil au coeur grand comme ça. Il a le même fighting spirit que King Cantona. On a besoin de lui.

Il y a une explication à la mauvaise prestation des Red Devils contre Blackburn.
Je viens de l’apprendre. Les joueurs de MU n’avaient pas la tête 100 % au match.
L’ambiance était lourde car il y a une une nouvelle très grave dispute entre Rooney et Ferguson.
En effet après le match du Boxing Day, le 26 décembre 2011, Rooney, Gibson et Evans sont allés fêter l’importante victoire 5-0 contre Wigan.
A l’entraînement de mardi 27 décembre, Sir Alex a eu vent de cette soirée peu à son goût. Le staff s’était mis d’accord avec les joueurs pour bien se concentrer sur les 3 matchs des fêtes.
Furax d’apprendre que Rooney ait réussi à entraîner deux ex jeunes issus du centre de formation- c’est à dire deux joueurs dont on a modelé l’esprit à la discipline de l’armée rouge (pardonnez mon insistance mais c’est ainsi…)- Sir Alex est entré dans une colère noire. Il n’a pas admis qu’un taulier ait mauvaise influence. Si mauvaise influence, il y a … (je ne partage pas ce point de vue car Rooney est un lion sur la pelouse) Donc Fergie a imposé à Rooney, Evans et Gibson de venir s’entraîner mercredi 28 décembre, jour de repos général pour tout le reste du groupe.
Le colère de Sir Alex n’étant pas retombée, vendredi 30 décembre, Rooney a annoncé à tous ses coéquipiers:
-"J’ai été exclu du groupe pour jouer demain contre Blackburn… Fergie m’a mis une amende à 6 chiffres…”
Tandis que les Red Devils se préparaient à affronter Blackburn le lendemain, ils ont appris en plus que Evans et Gibson étaient eux aussi sortis du groupe.
L’ambiance était complétement plombée depuis mardi/mercredi. Le temps que tout le monde soit au courant.
Les Red Devils n’avaient pas la tête au match.
Le spectre du départ de Rooney a refait surface.
On sait qu’il avait voulu aller à Man City qui lui proposait un chèque en blanc.
On sait aussi que Rooney est le seul joueur à refuser d’être materné par Ferguson.
C’est le seul Red Devil qui peut répondre à Ferguson. Ce que n’a jamais fait Ryan Giggs.
Ferguson et Rooney font parfois des bras de fer psychologique.
Est-ce une guéguerre sans lendemain ou la crise est-elle plus grave ?
Les joueurs ont été un peu rassurés de voir Rooney présent dans les tribunes lors du match contre Blackburn mais il était dans sa cage de verre et non pas sur le banc des joueurs avec Scholes, Giggs et G. Neville.
On a tous vu que les Red Devils n’avaient pas coeur à livrer bataille.
Le site officiel de MU fait comme si de rien n’était: il annonce le retour probable dans le groupe de Rooney pour le voyage à Newcastle où tous les regards seront tournés sur Rooney.
Berbatov a bien assuré l’intérim mais la défense de MU a craqué, en grande partie à cause du gardien rouge trop faible.
J’ai donc l’explication à la faillite mentale des Red Devils contre Blackburn (2-3).
De mon point de vue, Rooney n’a commis aucune faute.
Il faut parfois lâcher prise. Rooney est simplement aller fêter une victoire avec sa femme et ses amis.
Il n’a pas fait la bamboula la veille d’une finale de C1.
C’est Ferguson qui a rendu difficile Man U-Blackburn.
Pour une fois j’adresse carton rouge à Fergie !
Jamais Rooney n’a mis en péril l’union sacrée.
Attention que cette péripétie ne rende pas service à Man City qui n’en demande pas tant.

PS du 1er janvier 2012, à minuit: Sir Ferguson maintien l’amende contre Rooney qui a réintégré le groupe, apte pour jouer à Newcastle. La sortie après le Boxing Day n’est plus qu’un souvenir…

Bonne nouvelle: Sir Alex Ferguson va rester à Man United: "Mes joueurs sont de grands perdants", dit-il.

01.01.12 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Si MU a perdu contre Blackburn c’est parce que le gardien espagnol De Gea ne s’est pas sortir sur les ballons aériens. Il a peur d’aller au contact. Il a un trés mauvais tempo et agit sans aucune détermination. Tant qu’il sera dans la cage, MU sera en très grand danger. A part ça, faut garder le moral et ne pas baisser la garde, ce qui ferait trop plaisir aux nombreux rivaux qui n’attendent que ça depuis 1993. La domination de MU est une calamité pour les fans de Liverpool, Man City, Chelsea et Arsenal. Dès que MU perd, un vent d’espoir se léve en Angleterre, sauf dans les rues rouges de Manchester…

dimanche 1er janvier 2012, 16 h
Sunderland (15) -vManchester City (1)

C’est l’affiche du jour mais rien n’est écrit d’avance quand on voit les deux résultats d’hier:
Manchester United (2) 2-3 Blackburn Rovers (20)
Chelsea (4) 1-3 Aston Villa (12)

Classement temporaire:
1 Manchester City 45 points 18 m/ 14 3 1/ 53 15/ + 38
2 Manchester United 45 19/ 14 3 2/ 49 17/ 32

Après le match de championnnat du 4 janvier 2012 à Newcastle (21 h), Man United devra disputer son 32e de finale de FA Cup, le 8 janvier (14h) à … Manchester City ! (A ne pas rater sous aucun prétexte).

Manchester United a perdu sur ses terres pour la deuxième fois de la saison devant les derniers du championnat. Quoiqu’en dise Sir Alex Ferguson ce n’est pas glorieux. Lors du match, on a vu que les Red Devils avaient pourtant bénéficié de 63 % de possession du ballon, obtenu 17 corners avec 27 occasions de but. Les Red Devils ont obligé le gardien de Blackburn à réaliser neuf arrêts décisifs. La défense de Blackburn a plié 2 fois mais celle de MU, une fois de plus…
L’excuse du terrain est une fausse excuse. MU n’a pas joué avec son habituel élan. On sait que MU ne va pas gagner tous ses matchs surtout contre Barcelone mais voir tomber MU devant Bâle (C1) et Blackburn, on n’y était pas habitué. Dans ses commentaires d’après match, le manager n’a pas parlé du gardien De Gea, particulièrement mauvais. Son turn over Lindegaard/De Gea est un fiasco. On sait que le recrutement des gardiens de but est le point faible de l’Ecossais. Hormis, Schmeichel et van Der Sar, il a toujours fait mauvaise pioche. Même Barthez ne fut pas irréprochable à MU. Cette saison, il a confié la cage à un gamin de 20 ans quand elle était gardé par un homme de 40 ans, il y a moins d’un an. De Gea est inférieur à Wojciech Szczęsny (Arsenal, Polonais) qui a sensiblement le même âge que l’Espagnol. Bien sûr, Sir Alex n’allait pas désigner “son” gardien à la vindicte populaire mais il sait très bien que la défaite est intervenue en grande partie à cause du manque de tempérament de De Gea. Sauter lors d’un corner plus haut que ses adversaires afin au pire de récolter un coup franc favorable cela n’a rien à voir avec l’expérience. De Gea sort comme un minime. Il prend mal les informations. Cela signifie que sa lecture de jeu est faible. Depuis qu’il est à MU, il n’a fait qu’un seul grand match. C’est insuffisant pour jouer à MU. Sa place est en réserve. C’est un remplaçant et absolument pas un titulaire. Le triangle Vidic-Ferdinand-van Der Sar n’a pas été remplaçé, et sans ce triangle défensif - ou son équivalent- les adversaires ont la vie belle. Contre Blackburn, l’équipe avait trop de joueurs offensifs. Le récupérateur Gibson s’imposait plus que l’attaquant Welbeck.

Commentaires de Sir Alex Ferguson après la défaite 2-3 contre Blackburn:
-“C’est décevant, on ne s’y attendait pas. On a encaissé deux buts malchanceux. Vous ne pouvez pas vous le permettre dans ce genre de matches. Je n’ai pas été surpris par l’état d’esprit de Blackburn. Ils sont solides, ils défendent bien, ils ont stoppé des frappes sur la ligne. Ils n’ont pas arrêté. Mais quand vous encaissez des buts de la sorte, ça motive l’opposition. La vitesse du ballon sur le terrain n’était pas idéale pour nous. Il a beaucoup plu toute la semaine et le terrain était très lourd. C’était difficile de passer rapidement le ballon. Mais en deuxième période, on a repris du poil de la bête et on est revenu à 2-2. Je pensais vraiment qu’on allait gagner à ce moment-là. Il y a beaucoup de blessés en ce moment et j’ai dû faire un pari sur la forme physique d’Anderson. Il s’est bien entraîné depuis 10 jours mais c’était son premier match et ça n’a pas été facile. Il ne nous a pas déçu en tout cas, il a fait de son mieux. On sait qu’on peut encore s’améliorer. Il n’y aura pas beaucoup de matches comme ceux-là. Je suis sûr qu’on n’a pas dit notre dernier mot en championnat.”

Sir Alex a évoqué son désir de prolonger “trois années". Trois ans ou trois saisons, ce n’est pas la même chose. Faut-il tenir compte de 2011-2012, 2012-2013, 2013-2014 ? ou alors s’agit-il de 2012-2013, 2013-2014, 2014-2015 ? J’opte pour la seconde possibilité. Qui s’en plaindra ? Pas moi, mais sans doute les adversaires de MU et ils sont nombreux… Sir Alex ne veut pas prendre en considération l’âge (70 ans). Il ne se fie qu’à son envie et à son énergie. Il a dit souvent: “La retraite? Je laisse ça aux jeunes…” ou “L’idée de me retrouver dans le salon de chez moi avec ma femme au moment du coup d’envoi d’un match de Man U ne donne envie de prolonger jusqu’à je ne sais pas quand !” C’est bien sûr de l’humour. Madame Ferguson sait très bien que son mari est un passionné qui doit se réaliser dans sa profession. Cela n’a rien à voir avec le fait de rester ou pas en famille. Sir Alex ne travaille plus pour l’argent depuis longtemps. Il veut poursuivre la tâche de Sir Matt Busby, soit faire flotter le mieux possible le drapeau de Man United. Tant qu’il est là, l’esprit de MU soufflera comme celui des années d’après-guerre. Ensuite, advienne que pourra. Il laissera le club avec une belle ossature. Bon, ne parlons plus d’avenir. Restons sur le présent. Le championnat n’est pas fini. MU est surtout fort en avril-mai. Est-ce que les Citizens font reprendre 3 points d’avance sur MU, ce 1er janvier 2012. C’est fort probable. La balle est dans leur camp. Wait and see…

-"Je pense qu’il me reste trois années à passer au club. Tant que ma santé me le permettra, tant que ce métier me plaira et que j’aurai la satisfaction que l’équipe donne le meilleur d’elle-même, je resterai. Il y a plein de défis à relever. De nouveaux joueurs sont arrivés, comme (Phil) Jones, (Chris) Smalling, Ashley Young, (Danny) Welbeck… Et ils n’ont pas encore été couronnés champions. On doit continuer à dominer et à gagner le championnat. Et cela ne fait aucun doute : gagner la Coupe d’Europe est une chose très importante pour le club. Nous aurions dû nous retrouver dans au moins trois autres finales de Champions League… mais vous ne pouvez pas en demander trop. Le fait d’en avoir gagné deux personnellement est un grand accomplissement. Elles étaient particulières, c’était formidable de les gagner [1999, dans les arrêts de jeu face au Bayern Munich, et en 2008, aux tirs au but contre Chelsea…] Je pense que j’aimerais beaucoup le refaire. Vous ne pouvez pas gagner tout le temps, j’ai essuyé de nombreuses défaites. Mais dans le contexte des exploits, la défaite est minime. Les gens disent peut-être que nous sommes de grands gagnants, et ainsi de suite, mais je pense surtout que nous sommes de grands perdants. Et vous savez pourquoi ? Parce que nous ne le permettons pas souvent et nous adoptons la bonne attitude face à la défaite. Les joueurs sont très bons dans ce genre de situation. Ils savent comment se comporter. Nous avons subi trois défaites importantes cette saison et nous nous sommes toujours relevés. Cela vous prouve que nous n’aimons pas perdre. Ces trois matches perdus (1) ont attiré beaucoup de critiques sur nous. Nous avons réagi, et c’est ça qui fait la force de Manchester United.” La victoire à Newcastle est donc le prochain but à atteindre. Le rachat s’impose.

(1) Il s’agit de Man City (Premier League), Crystal Palace (Carling Cup) et Bâle (C1).

[Post dédié au King, à Richard Kurt et à Robert Chalmers]

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

Janvier 2012
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

powered by b2evolution free blog software