Archives pour: Octobre 2009, 16

Connaissez-vous Erik Arnaud ? Il a écrit une superbe chanson sur le football, entre Gérad Manset et Joy Division.

16.10.09 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, LE CINEAC, AVENUE DE LA VICTOIRE

Erik Arnaud est un chanteur français né “vers 1975″.
En 1998, il sort son premier album sur le petit label indépendant bordelais Aliénor Records.
En 1999, il participe notamment au Festival de La Route du Rock de Saint-Malo.
Son deuxième album (Comment je vis) sort le 5 février 2002 en imposant un ton cynique et désabusé.
En 2005, Erik Arnaud apparaît sur l’album Music For Girls de Minizza.
En 2006, il participe au deuxième album de Florent Marchet Rio Baril (qui parait le 8 janvier 2007). À l’occasion de cet album, une tournée est prévue où Erik Arnaud accompagnera Florent Marchet à la basse et à la guitare.
A l’automne 2009, Erik Arnaud sort son troisième album.
Il est membre de Nodiva, un collectif de création musicale : chansons (paroles, compositions, arrangements) + réalisation + musique de film + performances à la croisée de la musique et de la littérature.
http://www.myspace.com/erikarnaud

PS: Sur la vidéo on voit Jacques Spiesser, acteur de la trempe de Jean-Pierre Léaud et Jacques Perrin. Il s’agit d’un extrait de L’homme qui dort (1974) de Bernard Queysanne, d’après le livre de l’immense Georges Perec. Ce troisième roman de Perec publié en 1967 s’adresse directement au lecteur en le tutoyant, lui donnant ainsi l’impression d’être concerné par ce qui se passe. Histoire d’un étudiant qui se renferme sur lui-même, dans sa chambre, et pense. Tout est gris, sauf une “bassine de matière plastique rose". On est, a été ou sera tous un jour ce narrateur.

Pour rétablir la vérité, voici l'Intégralité de la conférence de Monsieur Diego Armando Maradona

16.10.09 | par morlino | Catégories: SPECIAL MARADONA, GRAND MONSIEUR

La démocratie c’est quoi?
Un régime dans lequel on doit condamner certaines choses faites par les gens mais par pour ce qu’ils disent. C’est les fondamentaux de notre pays de liberté.
Maradona a cogné sur la presse. C’est son droit le plus absolu. La presse le traîne dans la boue depuis tant d’années. Les journalistes se sont moqués de sa toxicomanie, de ses cheveux blonds, de sa surcharge pondérale. Si Maradona est encore vivant il le doit à sa femme qui ne l’a jamais laissé tomber.
Sans le moinde dérapage verbal, Maradona a le courage de dire face à la presse argentine qu’il est content pour le peuple, seulement pour le peuple et en aucun cas pour la presse qui l’écoute avec une très grande attention et un très grand respect. Maradona parle calmement, à l’opposé de la caricature que l’on colporte. En France, un journaleux ose écrire le 16 10 2009: “Dans un monde normal, ses insultes en direct lui vaudraient un licenciement immédiat. Mais Maradona est tout sauf normal".(L’Equipe, page 7) Seules les dictatures utilisent le mot “normal". Je pense à Orson Welles: “Les cancres sont les moteurs de la société. Les autres ne font que copier.” Cela fait peur de lire qu’un scribouillard parle de “monde normal". Cela fait même très peur. Quand on parle d’une montagne, il faut évoquer ses deux versants, sinon on patauge dans la désinformation. Dans un “monde normal” est-ce que le quotidien sportif est obligé d’offrir une chronique chaque mardi à un champion du monde 1998 contrôlé positif à la nandrolone ?

Ecouter Maradona. Et ne lisez jamais ce que d’aucuns racontent sur lui.
Ne vous laissez pas intoxiquer par ceux qui n’attendent qu’une chose: enterrer Maradona selon le principe “on lèche, on lâche, on lynche".
Cela fait 30 ans, grosso modo, qu’ils gagnent de l’argent sur son dos, en faisant de la titraille en veux-tu en voilà.
Maradona fait vendre et beaucoup vendre.
Ce jour et depuis hier, les médias franchouillards- qui haïssent ce qui vient de l’étranger comme Armstrong ou Maradona- ne cessent de citer les insultes proférées par Maradona à l’égard de la presse dans un mouvement d’humeur bien compréhensible après tous les coups qu’ils lui ont donnés pendant les qualifications, faisant peser sans cesse son renvoi de la sélection.
Jacquet quand il a gagné la Coupe du monde a fait la même chose, en version soft.
Quant à “l’autre", il se moque de la presse dans chaque prise de parole. De la présélection des Bleus vendue à un opérateur de téléphone à sa demande en mariage, il prend les journaleux pour des dindons. Que les médias passent leurs nerfs sur l’autre et qu’ils laissent tranquille Maradona ! D’ailleurs, il se moque complétement des médias français qui pour lui ne sont même pas une goutte d’eau dans l’océan.
Les journaux français jouent les vierges effarouchées car le champion du monde 1986 a utilisé une langue verte, celle de Rabelais, Boudard et Coluche.
Maradona est grossier, jamais vulgaire.
Dès qu’on est du côté de Maradona, ses détracteurs nous considèrent comme un fan aveuglé.
Je prends mon miel où je le trouve.
Maradona n’est pas un robinet d’eau tiède. Il n’est pas “gris” selon ses propres mots.
Il ne se laisse pas manipuler comme “l’autre". Ce dernier boit de l’eau bleu infecte d’un sponsor lors des conférences de presse. Maradona lui, quand il est encerclé par les flacons gazeux du sponsor américain, il boit de l’eau non sans avoir auparavant embrassé les hôtesses. L’Argentin refuse d’ingurgiter de l’Amérique du Nord… [A voir dans la première partie de la conférence que You tube ne me laisse pas mettre en ligne, voir http://www.youtube.com/watch?v=pIhxAThee6E]
La pornographie verbale n’est pas pratiquée par Maradona. Voyez plutôt du côté de la Porte de Versailles, à Paris, lorsque le premier élu de notre pays envoie valser un opposant le traitant comme un chien.
Maradona est l’un des plus grandes personnages de notre temps.
Un Rodin du football.
Si on avait fait le 10 ième de ce qu’il a fait, on serait déjà mort depuis 10 ans.
Je refuse de vivre dans le “monde normal” dont parle le journaleux de L’Equipe.

Selon Joseph Blatter, pt de la FIFA, les propos de Maradona seront étudiés par la Commission disciplinaire de la FIFA. On n’a pas fini d’embêter Maradona qui dérange l’ordre établi. La FIFA a toujours tout fait pour éliminer Maradona: en 1994, elle l’a évincé de la Coupe du monde car il faut savoir que depuis 1930, Maradona est le seul dopé de la Coupe du monde ! Maradona n’avait pas besoin de se doper pour bien jouer au football. Maradona était un toxicomane et non pas un dopé. La FIFA ferme les yeux sur le dopage avéré de Cannavaro et elle sanctionne Maradona dès qu’il prend du sirop pour la toux. Deux poids deux mesures.

PS: Christian Laborde m’a rafraîchi la mémoire, me rappelant que le jour où le Grand Charles remit la légion d’honneur à Anquetil, un conseiller élyséen se permit de dire :” Mon Général, vous savez, on parle de dopage à son endroit.” Réponse du Grand Charles: ” Anquetil, a-t-il oui ou non fait retentir la Marseillaise?". A part son mépris, il a fait retentir quoi l’écrivassier de L’Equipe qui mange grâce à Maradona et à Armstrong ?

PS’: Et Albert Dupontel, qui laisse tomber en direct un speaker des infos de F3, faut-il le mettre au ban de la société ?

Diego Armando “Maradroga", le meilleur imitateur de Diego

Quelques footballeurs chanteurs....

16.10.09 | par morlino | Catégories: LE CINEAC, AVENUE DE LA VICTOIRE

Cruyff 1er. Collector !

Beckenbauer. Encore du lourd. Ah! la discipline allemande.

Les Allemands champions du monde 1974. Pendant ce temps, les Hollandais fumaient de l’herbe…

Joel Bats. Il était meilleur gardien de but…

Roger Boli et Cris Waddle. Est-ce possible ?

Maradona. Superbe. Même là, il m’épate.

King Cantona. Avec Johnny et Goldman, svp.

Youri Djorkaeff. Houlala ! C’est bien le Snake et non pas un sosie.

Emmanuel Petit. Le flop 50 !

Zidane, Figo, Ronaldinho… Un clip. Charity football.

Cristiano Ronaldo. C’est fait exprès qu’il chante faux !

Bob Marley. Chanteur ou footballeur?

Des vers de Baudelaire sur des bouteilles de vin sont interdits aux Etats-Unis...

16.10.09 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

La charogne. Poème phare. [Ce montage est fort beau. La voix est parfaite. Je l’imagine avec une telle voix. Qui sait ?]

152 ans après avoir été interdit, le gigantesque Charles Baudelaire (1821-1867) renoue avec la censure comme au temps des Fleurs du mal. À l’époque, son génie fut condamné par le tribunal de la Seine.
Aujourd’hui, on lui reproche d’avoir écrit “L’Âme du vin », « Le Vin des chiffonniers », « Le Vin de l’assassin », « Le Vin du solitaire » et « Le Vin des amants ».
“On” c’est une frange d’Américains. Ces derniers n’acceptent pas de voir les vers de Baudelaire sur des étiquettes de bouteilles de vin.
Guillaume de Tastes, vigneron et négociant bordelais, l’a appris à ses dépens: “Sur mon Château Haut Gay (AOC Bordeaux supérieur), une étiquette comportant des vers de Baudelaire vient d’être refusée sur le marché des États-Unis par le Bureau of alcohol, tobacco, firearms and explosives (BATF)", explique le propriétaire de Beaulieu (10 hectares), deux châteaux de Haute Gironde.
Et le ministre de la Culture pourquoi laisse-t-il tomber Baudelaire ?

En cause, huit vers de Baudelaire: « Un soir, l’âme du vin chantait dans les bouteilles/Homme, vers toi je pousse, ô cher déshérité/Sous ma prison de verre et mes cires vermeilles/Un chant plein de lumière et de fraternité./Puis, en toi je tomberai, végétale ambroisie/Grain précieux jeté par l’éternel Semeur/Pour que de notre amour naisse la poésie/Qui jaillira vers Dieu comme une rare fleur. »

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

Octobre 2009
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

powered by b2evolution free blog software