Griezmann réalise un doublé pour rien tandis que Messi frappe un joueur tout en bénéficiant de la clémence : deux matchs de suspension au lieu de 12 !

20.01.21 | par morlino | Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, ANTI-FOOTBALL

Dimanche 17 janvier 2021
Finale Supercoupe d’Espagne
Athletic Bilbao 3-0 Barcelone
Buts pour Bilbao: De Marcos (42e), Villalibre (90 e) et Williams (90e + 3)
Buts pour le Barça: Griezmann (40e, 77e)

Alors que Barcelone a mené deux fois, le Barça a perdu.
Les deux buts de Griezmann n’ont servi à rien. Pour une fois qu’il brillait !
Le fait du match reste l’expulsion de Messi qui ne supportant pas d’avoir subi un léger tampon en guise d’obstruction a répondu par un coup de poing en plein visage.
L’arbitre n’a rien vu. Il est allé voir la vidéo et a expulsé un autre joueur !
Grotesque. Messi qui savait ce qu’il a fait est sorti de lui-même.
Il risquait 12 matchs de suspension mais n’en a reçu que deux et en plus le Barça a fait appel.
Il y a bien une justice pour les riches. La preuve.
Cela augmente le dégoût pour ce football Canada Dry sous C-19.
Messi n’est plus qu’une ombre. Il est temps qu’il vienne à Paris ramasser encore plus d’argent. Le PSG accueillerait un joueur en retraite qui vient s’amuser contre des clubs dont il ne connait même pas le nom.
Si Benzema avait fait cela, son geste aurait fait le tour du monde.
Deux poids, deux mesures.
Messi méritait 12 matchs de suspension. Décision scandaleuse. Une de plus !

Camille et Paul Claudel. Lignes de partage, Marie-Victoire Nantet (Gallimard)

18.01.21 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRANDE DAME, VAN GOGH FOR EVER

Avant ce livre de Marie-Victoire Nantet, Anne Delbée et Dominique Bona nous avez permis de mieux connaitre Camille Claudel. La comédienne l’avait ressuscitée, et l’académicienne analysa les rapports entre le frère et la sœur. C’est le sujet de ce nouveau livre. On note que Camille Claudel semble intéresser surtout les femmes, puisqu’on doit ces livres à trois d’entre elles. A choisir entre Camille et Paul, mon cœur ne balance pas, je suis 100 % avec et pour Camille. Paul Claudel aurait mieux fait de prendre sa sœur avec lui, au lieu de passer son temps avec ses bondieuseries. Il priait donc alors qu’elle était seule comme un rat mort, seule entourée d’aliénées.
Il y a aussi Rodin, grand sculpteur et sans doute petit homme. Camille Claudel, elle était grande artiste et grande femme. Comment se fait-il que personne ne soit intervenu pour dire : Camille Claudel est un génie. Qui n’a pas vu L’implorante (1905) n’a rien vu. Il fallait la mettre dans un atelier avec une cuisine et elle aurait pu créer toute sa vie. Elle était mariée à l’Art. A la spiritualité et non pas à une église. La spiritualité, la seule vraie religion. Tout le reste est du bourrage de crâne, y compris le bouddhisme.
Les médecins ont décrété qu’elle était paranoïaque. On a aussi dit ça de Jean-Jacques Rousseau. Des vues de l’esprit que l’on peut appliquer à 99 % de la population.
Camille Claudel n’aimait pas qu’on lui prépare à manger. Cela peut se comprendre. Ils ont conclu qu’elle avait peur d’être empoisonnée. Personne n’a pensé qu’elle souhaitait simplement manger comme elle le voulait : telle ou telle pomme de terre, pas tant de sel, pas trop de sucre, pas de poivre… Camille Claudel a été connue avant Paul. Y avait-il la place pour deux Claudel ? J’ai parlé de Paul Claudel avec mon ami Fernand Ledoux qui m’a confié que l’écrivain était mégalomane au point de dire en pleine répétition de l’une de ses pièces : « C’est mieux que Sophocle ! » Sans une once d’humour.
Camille Claudel a été enfermée dans un hôpital de 1913 à sa mort en 1943, victime d’un AVC. Elle n’y a plus jamais créé. Elle passait son temps sur une chaise à regarder droit devant elle, ou à jardiner. Son frère est venu la voir douze fois, pas plus. Leur mère, jamais. Camille Claudel a été internée, une semaine après la mort de leur père. Le livre de Marie-Victoire Nantet est plus centrée sur Camille Claudel qui a été abandonnée par les siens. Camille Claudel fait penser à Robert Walser, lui aussi pas plus fou que moi. Je dirai qu’il s’agit de cœurs purs. Ils ne sont pas près à se sociabiliser dans une société qui fait la part belle aux menteurs, aux imposteurs, aux voyous en col blanc, j’en passe. Camille Claudel a connu deux guerres. Elle a tenu 30 ans dans le froid. La nourriture ce n’était pas terrible, comme le reste de la France, et elle bien pire.
Marie-Victoire Nantet est la petite-fille de Paul Claudel. Elle ne peut évidemment pas accabler son grand-père. Chaque lecteur se fera son opinion. Elle expose bien les faits qu’elle connaît, entremêlés de lettres et différents ajouts historiques. Un livre important pour la famille, pour la France, pour l’Histoire. Je reconnais que la langue de Paul Claudel existe mais il y a une glace entre son œuvre et moi. Rien ne me touche, ni son verbe, ni sa vision du monde. En revanche, toutes les statues de Camille Claudel me parlent. Dans 10 000 ans, plus personne ne lira Paul Claudel. Molière et Shakespeare ont tout dit. Camille Claudel, elle, sera toujours présente. La postérité est sans pitié. Amen !

-Camille et Paul Claudel. Lignes de partage, Marie-Victoire Nantet. Gallimard, 240 p., 19 €

L'OGCNice a un beau stade mais pas d'équipe

17.01.21 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, ANTI-FOOTBALL

Dimanche 17 janvier 2021
20e journée de L1
Nice 0-3 Bordeaux

Bordeaux a giflé Nice à domicile. Quelle humiliation !
Officiel : Nice joue le maintien en L 1.
J’ai passé ma jeunesse au stade du Ray.
Le stade a été détruit.
Pourquoi Old Trafford existe toujours à Manchester ? Un stade toujours au même endroit, souvent modernisé.
Nice a rasé le sien, pour aller plus loin.
Le nouveau stade n’a aucun grand souvenir.
On n’achète pas l’Histoire.
Qui change de stade, tue son club. Il n’y a qu’à voir Arsenal.
Le Ray modernisé aurait convenu.
Jamais 35 000 personnes n’iront voir Nice jouer.
20 000 cela suffisait.
Nice maintenant accueille des joueurs qui ne savent même pas qui est Barrou ou Nurenberg.
Ils viennent prendre l’argent, c’est tout.
L’identité a été liquidée. Jetée à la mer.
Nice semblait pourtant avoir compris en confiant l’équipe première à Puel puis Favre.
Aujourd’hui, Nice nous refait le coup du syndrome Ollé-Nicolle. Pour entraîner Nice, il faut avoir un grand talent. Nice n’est pas un tremplin pour un tournoi de sixte.
Nommer l’entraîneur actuel ce n’est pas respecter à Patrick Vieira.
On ne confie pas Nice à un auxiliaire.
Au Ray, on était heureux, très heureux. Et quand on ne l’était pas, on le faisait savoir.
Le berceau du Gym a été brûlé.
Maintenant, Nice a un beau stade mais c’est une coquille vide.
Il faut arrêter avec l’Aigle. Un aigle c’est Loubet, Serrus, Isnard, Bonifaci, Fontaine, Langers, Bocandé !
A quand une poule mouillée comme écusson ?

Mort de Βασίλης Ἀλεξάκης (1943 - 2021)

17.01.21 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Pourquoi les médias font-ils plus la place aux écrivains insignifiants plutôt qu’aux vrais talents ? Alexakis était sans doute trop talentueux pour plaire aux encartés sur support plastifié.

Vassilis Alexakis Βασίλης Ἀλεξάκης était né le jour de Noël 1943 à Athènes.
Cela se présentait bien.
Il est mort le 11 janvier 2021.
Entre temps, il a vécu le plus intelligemment du monde.
Ecrivain authentique, il laisse plusieurs bons livres.
Il parlait parfaitement français avec un somptueux accent.
Il aimait le sport aussi, et le football en particulier, tout comme Antonio Tabucchi, ami hélas ! disparu.
J’ai vu une fois Vassilis Alexakis avec François Bott.
Il n’en était pas revenu que je sois capable de citer l’un de ses aphorismes:
“Une fenêtre est un trou qui a réussi.”
Il m’a demandé pourquoi j’avais retenu cette phrase.
Je lui ai répondu:
-"L’autre trou c’est la tombe, donc un échec.”
Il a éclaté de rire. Un complice sans l’avoir jamais vu. Merci la littérature. Le seul espace libre qui reste.

Résistance: France Bloch-Sérazin (A. Quella-Villéger/ Des femmes/ Antoinette Fouque), Laure Moulin (Th. Rabino/ Perrin), Angela Davis (Des femmes/ Antoinette Fouque) et la correspondance Alfred & Lucie Dreyfus (Folio/ Gallimard)

Témoignage de Roland, le fils de deux héros de la Résistance.

Si l’on vit libre en France c’est grâce à des héros dont certains ne sont pas connus. Sans eux, on ne sait pas ce qui serait arrivé. Parmi eux le couple Sérazin. France Bloch-Sérazin (1913-1943), fille de l’écrivain Jean-Richard Bloch et de la sœur d’André Maurois (Marguerite Herzog), est une dame extraordinaire morte avant ses trente ans, au terme d’une vie trépidante. Brillante étudiante, la jeune chimiste adhère au communiste et s’engage tôt dans le combat contre les nazis. L’immonde régime de Vichy la fiche juive et communiste puis fait tout pour l’arrêter. Jeune maman d’un garçon, Roland né le 28 janvier 1940, elle vit dans le stress permanent, : elle veut cacher le bébé, et ne sait pas où est son mari, Frédo Sérazin, résistant comme elle qu’il surnommait «Francette». L’enfant a deux ans quand sa maman est arrêtée par les vichystes, le 16 mai 1942. Elle sera exécutée par les nazis, le 12 février 1943, en Allemagne, après avoir été livrée à l’ennemi par la France de Pétain. Son mari fut arrêté, torturé le 15 juin 1944 et tué le jour même de son arrestation. Il faut donc ancrer dans notre mémoire, ce couple mort pour la France. Leur fils a été sauvé des griffes des occupants et des miliciens grâce à une chaîne de la solidarité mêlant parents et amis. Madame Bloch-Sérazin se prénommait France. C’est dire l’amour que sa famille portait à la France qui a tout fait pour la massacrer, elle et d’autres membres de sa famille. La dernière lettre de France Bloch-Sérazin annonce sa mort à son mari. Des mots déchirants comme ceux de Guy Moquet.

Un résistant peut en cacher un autre. En l’occurrence, une résistante. Laure Moulin (1892-1974), la sœur du seul préfet qui est resté dans sa préfecture quand les nazis avançaient dans la France. Infirmière volontaire lors de la Première Guerre mondiale, elle était une patriote de premier ordre. Professeur d’anglais, elle aide les réfugiés espagnols qui fuient Franco, puis elle s’engage dans la résistance en été 1940. Dans l’ombre totale, elle aide son frère, devenant une spécialiste du codage et décodage des messages secrets. Elle sert d’intermédiaire. Quand son frère meurt, elle est désemparée et cherche à comprendre ce qui a pu se passer. A-t-on balancé son «petit frère» aux nazis ? Si oui, qui ? Thomas Rabino reconstitue les étapes essentielles de Laure Moulin, personnalité aux multiples dons : les langues, la littérature… De caractère et de visage, elle ressemblait à Jean Moulin, trait pour trait, aussi belle qu’il était beau. On dirait que Jean était Laure en version homme, et que Laure était Jean en mode féminin. Le livre de Thomas Rabino est le premier consacré à l’héroïne qui passa le reste de sa vie, après la Libération, à honorer la mémoire de son frère, notamment par une biographie (1969) et l’inauguration de multiples lieux de mémoire jusqu’aux cendres transférées au Panthéon (1964). Le livre actuel est désormais un ouvrage référence sur la soeur de Max/ Rex. Duo historique.

Autre forme de résistance et pas la moindre: celle d’Alfred Dreyfus, élargie à sa femme. Voilà des lettres qui ne sont pas people comme celles d’un ex président - l’un des plus grands menteurs d’après-guerre- et de sa femme cachée, rien d’autre que du Voici de la branchouille sans aucun intérêt, à part de ramasser du fric (Si ce genre de torchon permet de rééditer Dreyfus, Perros et Navel, cela est un mal pour un bien). J’ai vu des manuscrits de Dreyfus à la BN. Pour ne pas devenir fou au bagne, il faisait de la calligraphie. Oui, il répétait plusieurs fois la même forme, ce qui peut paraître affolant alors que cela travaillait sa concentration, sa grande force mentale. Dreyfus est l’un des plus grands serviteurs de la France. Ceux qui l’ont condamné, dégradé, humilié, conduit presque au seuil de la mort dont il est revenu, auraient mérité d’être jetés dans une fosse aux lions remise en service rien que pour eux. Des psychiatres et autres analystes à la mode parlent de résilience. Mais que représentent-ils face à l’innocent dont l’honneur a été massacré puis rétabli grâce notamment à Emile Zola, lui-même bafoué, malmené et peut-être tué comme l’explique certaines thèses sur un assassinat par asphyxie ?

-France Bloch-Sérazin, une femme en résistance (1913-1943), Alain Quella-Villéger. Des femmes/ Antoinette Fouque/ Poches, biographies, 300 p., 10 €.

-Laure Moulin. Résistante et sœur de héros, Thomas Rabino. Perrin, 310 p., 22 €.

- Ecrire, c’est résister, correspondance (1894-1899), Alfred et Lucie Dreyfus. Editions par Marie-Neige Coche et Vincent Duclert. Préface de Françoise Gillard. Folio/ Gallimard, 300 p., 7, 90 €.

A lire aussi ce livre d’un mythe vivant : -Femmes , race et classe, Angela Davis. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Dominique Taffin et le collectif des femmes. Des femmes/ Antoinette Fouque, 300 p., 10 €

:: Page suivante >>

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

| Suivante >

Janvier 2021
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

powered by b2evolution free blog software