Mort de Jean-Jacques Lefrère (1954-2015), l'un des plus beaux esprits contemporains

19.04.15 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Jean-Jacques Lefrère s’exprime ici vers 2 mn 17.

J’avais des livres de lui chez moi avant de le rencontrer.
Quand je lui disais:

-"Quand je te parle, j’ai l’impression d’être avec Rimbaud et Lautréamont", il me répondait:

-"Tu as beaucoup d’imagination, c’est une grande qualité !”

Parmi toutes ses grandes découvertes littéraires on lui doit celle d’avoir déniché le visage de Lautréamont que personne n’avait jamais vu ! Si on connaît les traits du visage d’Isidore Ducasse, oui, c’est grâce à Jean-Jacques Lefrère, qui avait tout d’un détective amoureux de la littérature.
Il ne vit plus et cela semble impossible qu’un cerveau aussi bien fait soit inactif.
Ceux qui l’ont connu ne l’oublierons jamais car il est très rare de rencontrer un esprit de ce calibre.
Il était comme les très grands écrivains français, les grosses pointures des siècles lointains: aussi fort en sciences qu’en lettres.
Hélas! notre époque accorde plus d’importance à un idiot qui s’agite qu’à un homme remarquable qui œuvre en silence.
Pour accomplir ce qu’il a fait disons depuis ses 15 ans cela représente 45 ans de travail acharné.
La mort vient de nous voler un Hommme avec un grand H.
A la fois médecin et écrivain, Jean-Jacques Lefrère portait bien son nom.
Dès que je l’ai vu, nous avons été cinq sur cinq. Cela se passe souvent comme cela: on ressent l’amitié tout de suite ou jamais.
J’admirais son travail colossal sur Lautréamont, Rimbaud, en marge de la médecine.
Il mettait l’Annapurna de l’intelligence à la portée de tous.
Il n’a jamais recherché la lumière du PAF. Il ne cherchait la lumière que dans la littérature.
Nul besoin de revenir sur ce qui nous réunissait: la justice m’interdit de m’exprimer sur le sujet. Et on ose parler de la liberté d’expression !
Si le monde était bien fait, Jean-Jacques Lefrère aurait dû être une superstar de son temps.
Cultivé, intelligent, sensible, plein d’humour ne se prenant pas au sérieux, il représentait l’esprit français dans ce qu’il a de plus merveilleux.
Nous venons de perdre, un Homme de premier plan.
Il nous laisse des livres admirables qui resteront dans les bibliographies de Rimbaud et Lautréamont.
Parmi tous ses très grands livres sur les poètes si chers à son cœur, il faut citer son album : Lautréamont(2008). Le vrai tombeau d’Isidore Ducasse avec une iconographie à couper le souffle. Il vaut mieux lire cet herbier plein d’amour qu’un roman branché, goutte d’eau dans l’océan de l’indifférence.
Jean-Jacques Lefrère n’a jamais voulu faire une œuvre. Il ne servait que celle des écrivains qu’il chérissait.
Humble parmi les humbles, l’artiste de haut parage va manquer à la Littérature. Il avait entrepris une biographie de Céline qui devait avoir trois volumes. Un événement à venir qu’on ne verra jamais.
Comment est-ce possible qu’un esprit de ce niveau parte si jeune ?
Ses enfants ont perdu un sacré père. Et moi un ami.
La mort n’est vraiment pas sélective: elle frappe n’importe où, et trop souvent dans l’excellentissime.
Un Homme comme Jean-Jacques Lefrère n’aurait jamais dû mourir, ni hier ni demain. Jamais !

PS: j’ai souvent parlé de Jean-Jacques Lefrère dans différents posts à consulter sur le blog, si cela vous dit.

Man United, un journée pour rien contre Chelsea

Samedi 18 avril 2015
Chelsea 1-0 Manchester United

But: Hazard (38e)

Classement de la Premier League
1 Chelsea 76 points 32 matchs/ + 39
2 Arsenal 66 pts 32 m/ + 31
3 Manchester United 65 pts 33 m/ + 28
4 Manchester City 61 pts 32 m/ + 31

Les six dernières journées du calendrier d’Arsenal (3e), Manchester United (4e)
33e journée Sunderland (D) Chelsea (E)
34e journée Chelsea (D) Everton (E)
35e journée Hull City (E) West Brom (D)
36e journée Swansea (D) Crystal Palace (E)
37e journée Manchester United (E) Arsenal (D)
38e journée West Brom (D) Hull City (E) Stoke City (E)

Très mauvaise journée pour MU battu à Chelsea, ce qui n’a rien d’étonnant.
Carrick ne jouait pas et comme pas par hasard, MU a perdu.
A propos de Hazard c’est lui qui a marqué.
En début de match, Rooney avait le but au bout du pied mais il a raté la cage de manière inhabituelle.
A cet instant, j’ai cessé de regarder le match. Cela sentait le mauvais jour.
Falcao était titulaire: il a couru dans le vide, R.A.S.
Dans le résumé, j’ai vu qu’un penalty pour Herrera n’a pas été sifflé en fin de match. Penalty ou penalty. Les fans de MU disent oui, ceux de Chelsea, non !

Camille Claudel, itinéraire d'une insoumise, aux éditions du Cavalier bleu

17.04.15 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRANDE DAME, VAN GOGH FOR EVER

Il a y des femmes hors du commun:
Colette, Marie Curie, Woolf, Joséphine Baker, Dietrich, Arletty, Garbo, Piaf, des résistantes, Evelyne Sullerot…
D’autres encore, la liste est heureusement longue. Plus les anonymes, mais surtout pas les comiques des révoltés du PAF.
Camille Claudel appartient aux géantes.
Pouvez-vous citer une grande peintre de la dimension de Vermeer, Cézanne ou Picasso ?
Camille Claudel sauve l’honneur ! Elle s’est attaquée à la matière.
Les femmes n’étaient destinées qu’à la fabrique des enfants et des plats cuisinés. L’art était réservé aux hommes, aux males, aux dominants.
Elle s’est heurtée à l’iceberg masculin et elle a fini par couler.
Lentement mais surement.
J’aurais bien aimé la connaître. N’avait-elle donc pas d’amis ? Un au moins, rien qu’un.
Plus sensible, plus intelligente, c’est impossible. L’éclatante beauté de l’âme.
Je donne tout Paul Claudel pour une statue de sa sœur.
Comment se fait-il que ce frère écrivain qui dit avoir rencontré le christ à Notre Dame laisse sa sœur crever chez les barjots ?
Si Camille Claudel était folle alors je suis fou aussi.
On a dit aussi que van Gogh était fou pourtant aucun fou ne peut réaliser des tableaux aussi bien construits que les siens.
On désigne souvent de fous des gens d’une sensibilité extrême. Il ne faut pas confondre fou et criminel.
Rodin a sa part de responsabilité dans l’isolement de Camille Claudel, son élève qu’il a aimé tant qu’elle ne le dépasse pas. Lui faisait dans le grand, le démesuré. Elle dans le petit, le ramassé.
Ce nouveau livre apporte sa pierre dans la compréhension de Camille Claudel.
Un livre bourré de références, d’informations, avec des documents à la clef. Des angles choisis. Des éclairages. Des partis pris. Des illustrations.
Du bon travail qui contribue à donner encore une plus grande place à la créatrice.
Quand nous ne serons plus là, ses sculptures continueront à vivre de leur plus belle vie.
Dans les œuvres de Camille Claudel on entend battre son cœur.

-Camille Claudel, itinéraire d’une insoumise, de Véronique Mattiussi et Mireille Rosambert-Tissier. Le cavalier bleu, 208 p., 20 €

Un livre sur [et non pas de...] la grande Dame de France invisible

Invisible et digne, voilà le statut de Madame Pingeot.
Anne Pingeot n’apparaît pas dans la biographie officielle de François Mitterrand pourtant elle y est tient une très grande place.
Madame Pingeot pourrait gagner des millions d’euros si elle publiait un ou plusieurs livres sur ce qu’elle a vécu avant, pendant et après François Mitterrand.
Je reste persuadé qu’il s’agirait d’un très grand témoignage parce qu’elle ne laisserait à personne le soin d’écrire. C’est une femme de goût et aussi de dégoût très sûr. Elle a œuvré pour la pyramide du Louvre qui occupe magistralement la place d’un parking. Rien de pharaonique là-dedans. François Mitterrand aimait la culture. Ses successeurs ne lisent rien à part les relevés de leur compte en banque – il faudrait user du pluriel-et la presse qui parle d’eux.
Mme Pingeot s’est toujours refusée à paraître dans les médias et à écrire sur François Mitterrand.
Cela en fait une personnalité à part quand on songe que le livre d’un ex compagne de l’actuel locataire de l’Elysée s’est vendu comme des petits pains. Il faut citer aussi Mesdames VGE et Chirac qui n’ont pas publié de livres sur les « exploits » de leur époux respectif. Mme de Gaulle et Mme Pompidou non plus. Si on regarde bien, la troisième Mme Sarkozy n’a pas plus écrit sur son mari que Ségolène Royale sur le père de ses enfants. La seule a voir franchi la ligne reste une ex maitresse, c’est dire que la demande est grande chez les lecteurs. Peu d’offre. D’où l’immense succès de librairie pour des lecteur qui ne se contentent pas de Voici.
Madame Pingeot c’est la catharsis du PAF. Pas un mot, le retrait absolu dans un monde où la moindre people devient super star à la télé. Aussi on a quelques gênes à ouvrir La captive de Mitterrand qui aurait dû plutôt s’appeler La chasse à Madame Pingeot. Captive ? Cela pourrait faire penser, à tort, aux femmes entièrement voilées que l’on croise ici ou là. Passer la réserve de la traque- qui peut se comprendre- le livre tient la route car il est au-dessus du caniveau. Madame Pingeot s’est bien sûr montrée hostile à ce projet d’enquête sur sa personne mais a laissé faire sans faire de procès. La grande classe jusqu’au bout malgré quelques menaces par écrit.
David Le Bailly a fait ce livre contre l’avis de la principale intéressée qui veut bien que l’on parle de sa vie privée mais à condition que cela soit dans les livres de sa fille, Mazarine. La fille du président défunt. La fille qui a eu la très bonne idée de travailler dans les médias afin que les médias lui fichent la paix. L’éditeur du livre, Jean-Marc Roberts, est mort sans voir le livre paraître. Il était correct de le publier en sa mémoire d’éditeur qui connaissait bien son métier.
Le livre commence réellement page 65: « Le jour de la naissance d’Anne…, François Mitterrand est un jeune fonctionnaire de Vichy- il a vingt-six ans- encore inconnu ».
On apprend que le grand-père paternel d’Anne Pingeot fut à la tête d’une usine de métaux qui « exécuta des commandes auprès d’entreprises allemandes « .
Au rayon des satisfactions, il inventa le « briquet à gaz » qui fit la fortune de la marque Flaminaire.
Anne Pingeot a rencontré François Mitterrand grâce à son père, Pierre Pingeot avec lequel il était ami depuis le début des années 1930, au temps de leurs études.
Le limier David Le Bailly s’est rendu à Clermont-Ferrand, sur les lieux familiaux de celle dont il tisse le portrait par son passé, sans jamais la voir.
« Anne est une bonne élève (…) Le 20 septembre 1960 elle obtient le bac philo. Quatre jours plus tard, elle s’installe à Paris (…) »
Etudiante passionnée par les Beaux-Arts, elle se rend parfois chez les Mitterrand, amis avec sa famille. François Mitterrand grand lecteur, bon écrivain et homme de culture- on le redit- à grande ouverture de compas, aime parler avec la fille de son ami, ce qui contraste avec ce qu’il peut à dire à ses deux fils. 1963 semble la date du rapprochement entre la jeune fille de 20 ans et de son ami de 46 ans.
Le livre sans jamais tomber dans le déballage recompose le puzzle incomplet mais l’on aperçoit l’essentiel.
Mitterrand est coupé en deux. Version officielle, il est le mari de Danielle Mitterrand qui accepte tout du moment qu’elle reste Madame François Mitterrand. Version privée: il vit auprès d’Anne Pingeot qui lui donne une fille le 18 décembre 1974. Au niveau pratique, les époux Mitterrand sont plus libres que Jean-Paul Sartre et le Castor.
Tout se passait assez tranquillement jusqu’en 1981, l’année de la conquête de l’Elysée. « C’est le pire jour de ma vie » aurait dit Anne Pingeot. Du coup, là c’est François Mitterrand qui devient le captif de la France, un captif consentant.
A l’époque d’avant le net, François Mitterrand parvint à cacher sa double vie au plan du PAF. D’aucuns savaient mais l’autorité du Président était si grande que personne n’a jamais osé « balancer l’info ».
A partir de la photo publiée de sa fille, on a appris l’existence de l’autre grande femme de sa vie. On n’a vu Anne Pingeot qu’aux obsèques de François Mitterrand. La passion de la culture a cimenté leur silence médiatique. « C’est une belle histoire » a dit-il quand il parlait de Mazarine, son rayon de soleil permanent. Tout le côté elle a été élevé aux frais de la princesse n’a aucun intérêt. C’était la fille du président en place, point.
Le livre se lit comme un roman d’amour.
Tous les acteurs du livre ne subissent aucun préjudice dans leur description.
Madame Pingeot reste dans l’Histoire la plus grande Dame de France invisible. Avec elle nous sommes loin du people.
François Mitterrand n’était pas un homme qui ouvrait sa chambre à coucher comme tant de pitoyables politicards. En ce sens, il est aussi Gaullien. Pas Gaulliste.

La captive de Mitterrand, de David Le Bailly. Le Livre de poche, 331 p., 7,10 €

La C1 n'a pas effacé Man United 4-2 Man City

16.04.15 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Les 1/4 aller de la C1 n’ont pas effacé le récent United-City qui fut grandiose… si l’on n’est pas Citizen.
La Juve a rempli le contrat face à Monaco, 1-0
Le Real a géré à l’Atletico, 0-0
Le Barça s’est promené à Paris, 1-3
Porto a fait le travail contre le Bayern Munich.
Pronostics pour les 1/2 ? Juventus, Real, Barça et Porto. Personne ne parle de Porto qui va peut-être aller au bout.
On n’a pas vu de grands matchs.
Le grand match ce fut United-City. Menés 0-1, les Red Devils l’ont emporté 4-2.
Cela valait bien un dessin animé.
Un peu d’humour cela fait du bien. Le dessinateur a un super coup de crayon. C’est parfait et si juste !
Jones et coach Pellegrini (City) sont irrésistibles.
Le dessin final aussi avec Di Mari en chauve-souris !

:: Page suivante >>

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

| Suivante >

Avril 2015
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

powered by b2evolution free blog software