De rock et de metal. 30 mai 1980 : Trust dynamité le hard français. Pascal Paillardet. (Le Castor Astral)

21.04.19 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT

Passionnant de bout en bout, qu’on aime ou pas le hard rock, le heavy metal. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il vaut mieux de perdre dans sa passion que perdre sa passion comme les trois-quarts de l’humanité qui sont des morts-vivants égarés dans leurs souvenirs avant de perdre la mémoire. Pascal Paillardet, brillant journaliste à La Vie- qui porte si bien son nom (La vie c’est mieux que la mort, contrairement à ce que prétendent des décérébrés)- oui Pascal Paillardet vibre pour sa passion de jeunesse qui reste intacte, pas qu’au fond de lui, à fleur de peau aussi, qui n’est pas de chagrin. Plus on avance dans le livre, plus l’intensité de sa flamme demeure, se ranime et même se renouvelle.
Paillardet est aussi discret, plein de tact, dans la vie (décidément !) que sabre au clair, plume à la main, ou clavier sous les doigts qui courent comme sur un piano. Enfant, adolescent, Serge Lama, Rika Zaraï, Michel Sardou et Rose Laurens lui «limaient les oreilles», lui «faisaient saigner les tympans jusqu’à l’hémorragie». Il faut dire qu’entendre toute la journée pendant des mois «Je suis Maaalaaadeeeee» sur une musique d’Alice Dona cela ne casse pas que les oreilles ! Tout ce tintamarre c’était de la musique subie.«Smoke on the water» de Deep Purple c’était beaucoup mieux, et c’est toujours beaucoup mieux. Quand Pascal Paillardet s’attaque à la musique, comme pratiquant d’un instrument, il renonce et se rend compte qu’il n’est bon qu’à «l’écoute». Belle lucidité. Dommage que beaucoup de musiciens professionnels ne l’imitent pas. On en voit deux dits classiques qui occupent l’écran simplement parce que l’un deux a été pipolisé par son mariage avec une jacteuse du PAF. Si être arrivé c’est ça mieux vaut ne jamais partir :!
Pendant 160 pages, Pascal Paillardet nous raconte sa passion et bien sûr du coup toute l’aventure du hard rock avec pour ligne rouge dans le récit le temps fort du groupe Trust et ses leaders Bernie Bonvoisin et Norbert Krief. En 1980, la France apprend à les connaître avec l’album Répression. Qui n’a pas entendu Antisocial est sourd ou amnésique. Ce n’est pas un chant c’est un cri, de la rage à l’état brut. En français et non pas en anglais. Voilà la nouveauté. Rien à voir avec le rock commercial de Jean-Philippe Smet, copie d’Elvis Presley. Depuis 1980, le groupe s’est défait puis recomposé. Cela n’a rien enlevé à sa force verbale et musicale. A côté de Trust, les deux groupes Téléphone et Indochine semblent représenter le minitel face à internet. Trust chante pour dire quelque chose. La poésie- le contraire de la guerre physique- peut être violente. Ce n’est pas qu’une coulée de miel pour oisifs. Trust fait travailler les neurones. Il réveille les consciences. N’endort pas. Le livre de Paillardet aussi.

-De rock et de metal. 30 mai 1980 : Trust dynamité le hard français. Pascal Paillardet. Le Castor Astral, 161 p., 15, 90 €

King Cantona sur Clique Tv et dans la Dream Team de MU de Sir Ferguson

19.04.19 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, CANTONALAND

Tout pareil sauf Van Nistelroy. Je préfère Rooney.

PS: L’émission consacrée au King, présentée par Karim Bennani:
http://www.clique.tv/chaine-cantona-pokora-kaaris-courts-metrages/

1/2 finale de C1: Spurs-Ajax et Barça-Reds

17.04.19 | par morlino | Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, LONDON CITY

Quand ce n’est pas C. Ronaldo qui brille c’est Messi. Des joueurs-communicants.

Mercredi 17 Avril 2019
1/4 finale retour de C1 2019
Porto (POR)1-4 Liverpool (ANG)
Manchester City (ANG) 4-3 Tottenham Hotspur (ANG)

On connait les 1/2 finale. Très belles affiches. Les Spurs sont qualifiés à la faveur de leur match aller favorable.
Cette compétition est exténuante. Et Paris qui croit que cela se règle à coup de chèques.
Heureusement c’est le football qui gagne.
Exit le Real, Paris et la Juve.
Man City est passé tout près de la qualification. Sans la VAR c’était bon. Désormais ce n’est plus la même chose. L’injustice a laissé la place à la vérité, mais pas toujours. Les Londoniens n’ont rien volé.
Bref la finale devrait être Ajax-Barcelone.
Messi vainqueur ? Fort probable.
Mention spéciale à Hugo Lloris. Tottenham lui doit beaucoup.
Formé à l’OGCNice, il mérite ce qui lui arrive. Mille fois.
Man City sort par la grande porte. Cela ne console pas.
Outsider number one ? Ajax.

1/2 FINALE Champions League

1. Tottenham Hotspur - Ajax
2. Barcelone - Liverpool

Le vainqueur de Tottenham Hotspur - Ajax sera l’équipe qui recevra le jour de la finale à Madrid

Le Clézio, l’homme du secret, par Aliette Armel (Le Passeur)

17.04.19 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME

Très difficile pour un écrivain de ne pas écrire toujours le même livre. Aussi, je reste très attaché au Le Clézio du début. Ceui qui écrivait : “Si vous êtes quelqu’un de grand, je vous plains car vous avez tous les jours la même taille". Sublime aphorisme sur les gens de pouvoir. Je l’ai depuis perdu de vue. Je reste très lié à lui, par son œuvre disons de jeunesse, par son attitude face aux médias, par le fait qu’il soit Niçois comme moi. Le côté sauvage, insaisissable, taquin, est typiquement Niçois. Le CLézio, Modiano, Handke sont les plus authentiques aînés désormais. Il est totalement injuste que Peter Handke ne soit pas Nobel, à son tour. Le Clézio raconte que l’homme est détruit par les régents de l’économie. Modiano raconte que les fantômes nous commandent. Handke raconte les difficulté de communication entre les êtres.

Tristan Tzara a dit qu’il n’y avait que deux façons d’écrire : le pamphlet ou le poème. Foin de l’eau tiédasse ! Il avait raison. On peut cependant rajouter l’exercice d’admiration. Tel est le cas de cet hymne à Le Clézio par son admiratrice en chef, plus proche d’une groupie de Claude François que d’une fervente de Jacques Brel. Cependant, elle confie qu’elle aimerait demander au grantécrivain ce qu’il pense du contraste entre le luxe de l’avion qui le pilote vers le prix Nobel et sa simplicité vestimentaire ? On est plus dans un long article genre ELLE que dans Les Cahiers de L’Herne.
Dans ce volume à la gloire de Le Clézio, on parle beaucoup de la présence de sa femme qui est présentée comme une attachée de presse ultra privée, et du prestige de l’écrivain qui a sur les gens, disons un impact très Robert Redford. Dans le livre, pas de grande présence de Nice, sa ville natale, pourtant elle apparaît souvent dans son oeuvre, surtout le secteur de Coco Beach, après la Réserve, où j’ai passé les quinze premières de ma vie. Le soleil si présent chez Le Clezio est d’abord Niçois avant d’être Mexicain. C’est moins exotique de parler de pan-bagnat que des Tarahumaras si chers à Antonin Artaud.
La biographe nous explique page 128 que le grantécrivain ne supporte pas de voir bafouer les règles éthiques de sa vision de la littérature. Cependant elle fait l’impasse dans le récit (pas dans les repères biographiques) sur la remise du prix Paul Morand décerné à Le Clézio en 1980. Le lauréat est venu chercher sa récompense, sans plus de cérémonie. Il est vrai que pour 300 000 F (45 000 € aujourd’hui) on peut fermer les yeux sur l’antisémitisme et l’homophobie de Morand, par ailleurs, excellent styliste, à l’inverse de Le Clézio, homme de fond et pas du tout de la forme. Il faut s’appeler Cioran pour refuser le prix Morand 1988. Les détracteurs de Cioran rappellent que l’ex facho a reçu néanmoins le prix Rivarol… Chacun voit midi à sa Rolex.
Tout le monde a sa vision de tel et tel écrivain. Concernant, Le Clézio, je l’ai rencontré trois fois. La première : place Garibaldi, dans les années 1970, il a fait semblant de ne parler que l’anglais pour éviter de répondre à ma fougue de lycéen de Masséna (comme Apollinaire et Gary!); la deuxième, place de l’Opéra, à Paris, où il a accepté que je le prenne de dos en photo que j’ai publiée ensuite dans Libération- le vraiment intéressant Libé pas celui d’aujourd’hui- ce jour-là JMGLC m’a dit qu’il me plaignait,- d’un Niçois à un autre Niçois- de toujours rester à Paris ; et la troisième fois, à la BN où il consultait des livres (je ne suis pas arrivé à voir de quoi il s’agissait tant ils étaient de petits formats), sous la belle coupole du site Richelieu. Je l’ai suivi à l’extérieur pour lui rappeler nos deux précédentes rencontres… Il m’a dit qu’il se souvenait de la seconde, pas de la première. J’étais allé aussi voir sa mère, place de l’Ile de Beauté, face au Port de Nice, qui me confia dans un très bon accueil: “Mon fils écrit toujours, il n’aime pas être dérangé"… Voilà qui est parfait. J’ai eu le même professeur de philo que JMGLC: M. Welfel qui nous disait que Le Clézio connaissait tous les noms des magasins de l’avenue de la Victoire à Nice. Il soulignait son don d’observation, et aussi que Le Clézio était quelqu’un de vraiment intéressant par rapport à la masse d’élèves qu’il avait eue. Ce professeur était magnifique.
Tout ça pour vous dire que le Le Clézio m’a aidé par le biais de tous ses premiers livres où il combat les travers du monde qui ne pense qu’au profit, niant la spiritualité. J’ai beaucoup de ses ouvrages parus dans la grande collection Le Chemin (dirigée par Georges Lambrichs): Le Procès-verbal (son chef d’œuvre avec le mythique personnage dirigé par ses sens), La Fièvre, L’extase matérielle, Le Livre des fuites, Les Géants et La Ronde et autres récits. J’ai aussi Le Déluge, édition numérotée achetée chez M. Matarasso.
Depuis vingt ans, j’ai quitté les rives de son œuvre qui ne me nourrit plus assez. Bien sûr, je le félicite de ne pas participer aux Grosses Têtes, émission débile (plus c’est vulgaire, plus ça marche). On voit bien qu’il écrit parce qu’il ne peut s’en empêcher et c’est l’essentiel. Quand on voit la médiocrité des écrivains que l’on vante à gauche et à droite, Le Clézio est bel et bien grantécrivain. Son attitude n’est pas celle d’un bonimenteur qui passe dans des émissions TV où il faut faire le trottoir. Aliette Armel encourage à le lire, et elle a raison. Le Clézio n’est pas un écrivain de divertissement comme tous ces bouquins qui se vendent comme des petits pains et qui sont d’une nullité absolue. JMGLC a quelque chose à nous dire et cela fait des décennies qu’il s’y consacre. Il est l’un des fleurons de la littérature contemporaine. Un livre raté de Le Clézio c’est toujours mieux qu’un livre réussi signé par les marchands de salades avariées. J’entends par livre raté, un livre fermé c’est à dire un texte où l’écrivain est trop tourné sur lui-même alors que les livres réussis par les têtes de gondole sont tous ratés car ils n’ont aucun enjeu, aucune mise en danger. Chez JMGLC, il y a toujours la tension d’un écrivain sur la corde raide de la création.

-Le Clézio, l’homme du secret, Aliette Armel. Le Passeur, 154 p., 16,90 €

Avec Messi et l'Ajax, le football de Me Cruyff a gagné

17.04.19 | par morlino | Catégories: FORZA ITALIA !, BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR, CRUYFFEMENT

Cruyff est l’un des plus grands artistes du XXe siècle.

Mardi 17 avril 2019
1/4 retour finale C1 2019
Barcelone 3-0 Manchester United
Buts pour le Barça: Messi (16e, 20e), Coutinho (61e)

Juventus Turin 1-2 Ajax Amsterdam
But pour la Juve: Ronalco (28e)
Buts pour les héritiers de Cruyff: van de Beek (34e), de Ligt (67e)r

Le vainqueur c’est Cruyff !
Avec Rinus Michels, son père spirituel, ils ont inspiré l’Ajax et le Barça. Le Football total: on attaque et on défend tous ensemble. La mort de l’égoïsme.
Et l’Ajax et le Barça sont en 1/2 finale.
Merveilleux football basé sur le collectif, l’Ajax a gagné à Turin. Rien de plus mérité.
La Juve usée n’avait pas d’attaquant à part CR7.
Manchester United a été en-dessous de tout. Jones et Smalling sont les pires arrières de l’Histoire de MU. Deux cadeaux empoisonnés de Sir Ferguson. On devrait faire une pétition pour qu’ils partent voir ailleurs. Le PSG peut avoir honte de s’être fait sortir par cette équipe ultra faible. Grand club, minuscule équipe (je parle de MU)
On devrait voir en finale Ajax contre Barça, soit Cruyff contre Cruyff. Si c’est City-Barça ça marche aussi car Cruyff est le seul modèle de Guardiola, l’entraîneur des Citizens.

17 Avril
1/4 finale retour de C1 2019
Porto (POR)-Liverpool (ANG)
Manchester City (ANG)-Tottenham Hotspur (ANG)

1/2 FINALE Champions League

1. Tottenham Hotspur ou Manchester City - Ajax
2. Barcelone - Liverpool ou Porto

Le vainqueur de Tottenham Hotspur ou Manchester City - Ajax) sera l’équipe qui recevra le jour de la finale à Madrid

:: Page suivante >>

Titre du Blog All

Ceci est la description longue pour le blog nommé 'Blog All'.

Ce blog (blog n°1) est en fait un blog très spécial! Il aggrège automatiquement tous les articles de tous les autres blogs. Ceci vous permet de suivre facilement tout ce qui est posté sur ce système. Vous pouvez cacher ce blog au public en décochant 'Inclure dans la liste des blogs publics' dans l'administration des blogs.

| Suivante >

Avril 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

powered by b2evolution free blog software