Archives pour: Novembre 2020, 22

22.11.20

Daniel Cordier (1920-2020) doit rejoindre Jean Moulin au Panthéon

Interview à écouter et à réécouter encore et encore. de Daniel Cordier, par Marie-Pierre d’Abrigeon et Didier Bonnet, 2018. Immense document, criant de vérité à chaque instant, à chaque mot, chaque phrase, chaque geste, chaque envolée, chaque regard, chaque sourire, chaque larme intérieure. Cordier a vécu pour deux. Pour lui et pour Jean Moulin. Depuis qu’il est mort, on perçoit un vide, un grand vide.

Les vrais héros sont modestes.
La rencontre entre Jean Moulin (43 ans) et Daniel Cordier (22 ans) est historique à plus d’un titre. Historique est merveilleuse de limpidité, de simplicité. Dès le premier jour. L’invitation à diner de Jean Moulin est pleine de délicatesse, prenant la précaution de demander si le jeune homme est libre.
En 1942, Jean Moulin alias Rex, représentant du général de Gaulle en France, ne dit pas qu’il est le n°2 dans la hiérarchie de la France Libre.
Pour Daniel Cordier, Jean Moulin sera Rex et rien que Rex. Certes un personnage déjà considérable avant d’être un mythe, une légende.
Il ne fallait pas donner son nom afin de ne pas lâcher à l’ennemi les identités en cas de torture.
Dès qu’il avait accompli sa mission, Daniel Cordier écoutait Rex qui ne lui parlait plus que de peinture.
Ainsi il forma son jeune secrétaire à l’art pictural.
La Paix revenue, Cordier orphelin de son patron devint un grand galériste.
Ensuite, il écrivit le parcours de Jean Moulin victime de médisances.
La perte de Daniel Cordier est une très grande perte pour la France.
Il faut absolument, et très vite, le conduire auprès de Jean Moulin, au Panthéon. Leur destin est commun.
Ce n’est pas parce que les “Boches” ne l’ont pas tué qu’il ne faut pas le traiter en héros.
Cordier n’a connu Rex qu’un an puisque Jean Moulin est mort le 8 juillet 1943.
A présent, il faut leur donner l’éternité, ensemble. Et en plus dans la même pièce, si possible.
Pour les réunir et aussi parce que Daniel Cordier est un héros, pendant la guerre et pendant la vie aussi.
Ce n’est pas un couple, ni une association. A coup sûr, une de plus grandes amourtiés du XXe siècle.

Nota Bene: Désormais, Hubert Germain (1920) est le dernier survivant des Commpagnons de la Libération. Selon ce qui a été décidé, il pourra choisir, au titre d’ultime résistant de la première heure, s’il le souhaite, être inhumé dans la crypte du mémorial de la France combattante au mont Valérien dans les Hauts-de-Seine.

Novembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software