Archives pour: Novembre 2020, 08

08.11.20

Permalink 19:41:43, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

Les magasins fermées par les politiciens c'est la voix ouverte aux faillites, au chômage et au suicide dans une démocratie totalitaire.

Promesse dans le vent. Le passage du locataire actuel de l’Elysée, restera celui de la décapitation, des Gilets Jeunes et de la mauvaise gestion de la crise sanitaire, pour beaucoup à cause de ses prédécesseurs. Au lieu de veiller à ce que plus personne ne dorme dans la rue, comme promis, le gouvernement pousse le peuple dans le caniveau. Rien d’étonnant quand on voit que dans notre pays la justice et la culture sont confiés à un avocat-acteur-people et à une recyclée dans le talk-show. Société du spectacle à fond. Guy Debord nous l’avait prédit. On y est. Avec le contrôle par le net, en plus. Orwell, prémonitoire, aussi. La réalité de la France en 2020: laisser-passer, couvre-feu, culture muselée, économie massacrée, terrorisme implanté, toute initiative personnelle est interdite.

Les commerçants sont à l’agonie parce que le ministère de la santé à pris le dessus sur le ministère de l’économie. C’est du jamais vu: l’économie s’est fait doubler par la médecine.
Le fait de fermer les magasins qui font le lien social de tous le pays provoque beaucoup de détresse financière et donc psychologique. Déjà qu’en temps normal, la vie de ces structures à échelle humaine, souvent familiale, est dure, songez qu’à présent elle est atroce.
On traite les marchands de vestes et de slips comme s’ils étaient des trafiquants de drogue. On les oblige à vendre des chemises, sous le manteau ! On les voit passer des tricots à travers les grilles de leur magasin. On se croirait à la fin de la Seconde Guerre mondiale, à l’époque du marché noir ! A la vérité nous sommes en démocratie totalitaire. On vote pour des gens qui en fait occupent le pays pour nous nuire au maximum. Ils veulent totalement nous dominer: à présent, ils forcent les commerçants à passer par le net pour tout contrôler au maximum.
Il va y avoir une vague de dépôts de bilan, une pluie de faillites, tout ça parce qu’on empêche les commerçants de travailler. La police doit sévir si les rideaux ne sont pas baissés. Ils feraient mieux d’aller coffrer les terroristes en voie de passer à l’action.
Les commerçants ont la vie dure: des charcutiers qui travaillent 70 heures par semaine pour 300 000 euros de chiffre d’affaires par an ne peuvent s’offrir qu’un smic.
Je suis né dans le commerce familial de mon père qui travaillait 112 heures par semaine, sans jamais se plaindre. Vous pensez qu’il s’agit d’une esclavage ? Pas du tout, c’était le plus heureux des hommes. Il n’a jamais eu un patron sur le dos. Il faisait tout, du sol au plafond. Livreur, magasinier, épicier, caviste, fromager, fleuriste, buraliste, droguiste, boulanger, pâtissier, barman, poissonnier, boucher, caissier, comptable… Ceux qui ont pris la décision de fermer les magasins sont des criminels économiques, des terroristes du commerce. Il tue le terreau de la France.
Un universitaire qui a appris la vie dans les livres, a dit qu’il ne fallait pas fermer “les fleuristes, les restaurants, les choses comme ça”. Les choses comme ça ? Vraiment un mépris de caste. Les gens d’en-haut traitent de ploucs les gens d’en-bas.
Après la désertification des villages, voici la désertification des villes.
Il est fort possible que les commerçants se révoltent à la manière des Gilets jaunes. Le pouvoir en place est en train de casser l’économie.
Dans une année dite normale, il y a 10 000 suicides en France. Combien en 2020 ?
Ce deuxième confinement est un fiasco total. Les rues sont pleines. Il est impossible de non vivre.
Si l’on porte des masques c’est pour nous protéger. Alors pourquoi interdire aux citoyens de flâner entre les rayons de livres d’Histoire ou de littérature quand on leur permet de se faufiler parmi les gondoles de sauce tomate et celles de lessive ?

Permalink 09:11:23, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS  

Une poignée de kamikazes traquent 68 millions d'habitants: on ne fait pas la guerre avec un général d'opérette

Michel Sardou, immense interprète détesté par tous les bobos depuis des décennies. Un visionnaire. Samedi 7 décembre 2020, un hommage aux victimes du terrorisme, a été rendu à Nice, en l’absence du président de la République. Nouvel affront pour les Niçois. Sur l’agenda présent sur le site officiel de l’Elysée, il n’y a rien à samedi. Sans doute le week-end ! Inadmissible. Lundi 9 novembre 2020, il va y avoir toute une mascarade du pouvoir actuel pour récupérer de Gaulle à Colombey. Nouvel affront. Pour ses obsèques, le général ne voulait aucun officiel. 50 ans après, on trahit ses dernières volontés. D’un vrai général à un général d’opérette.

Le terrorisme, la pandémie font le lit du RN.
Tant d’années à désigner le FN comme l’ennemi n°1 des Français.
Pendant ce temps, les terroristes ont fait leur nid en France.
Les régents de la communication se sont tellement trompés que le RN est au seuil de l’Elysée.
Encore quelques décapitations et c’est officiel !

La France de 2022 ?
Les paris sont lancés !
Présidente de la République: M. Le Pen
Premier ministre: N.Dupont-Aignan
Ministre de l’éducation nationale: J. Bardella
Ministre de l’Intérieur: R. Ménard
Ministre de la Justice: G.Collard
Ministre de la Culture: E. Zemmour
Ministre de l’Economie: L. Aliot

Il y aura bien sûr d’autres retournements de veste. Et des retentissants.

Le général de Gaulle serait furax de voir l’arrivée possible à l’Elysée des héritiers de Vichy.
On nous parle de guerre mais où sont les soldats, à part ceux qui patrouillent là où le carnage s’est déjà déroulé ? Quelle esbrouffe tous ses policiers et soldats présents sur les lieux du crime commis! En France, il faut des morts à un carrefour avant d’y voir un feu rouge. A Nice, il a fallu le courage des policiers municipaux pour intervenir. Ils ont reçu les honneurs de la nation. Pour fois, pas à titre posthume. Pour une fois, pas à un clown du PAF.
Si guerre il y a, il faut sortir les blindés et les faire circuler dans tous le pays. On ne fait pas la guerre avec un général d’opérette pour l’Opéra comique. Les politiciens de métier sont surtout là pour se remplir les fouilles. Songez qu’un des leurs occupe un poste bidon dans un comité Théodule européen où il touche plus de 120 000 euros, un revenu annuel non imposable! Et ils osent appeler ça une démocratie. Une démocratie totalitaire !Et que dire de celui qui faisait voyager gratis sa progéniture dans un avion tous frais payés par les contribuables- eux tous imposables- avant de rembourser les billets suite à la bronca. Tout ça pour aller voir jouer le Barça. Ensuite, après avoir occupé Matignon ce communicant de métier avait des vues sur la mairie de Barcelone. C’est vous situer le niveau. Matignon, l’Elysée ne sont pas que des sortes d’Olympia, de Bobino. Les ministères, des Point Virgule. Tout le monde peut y accéder. La preuve, F. Hollande. Il a été ridiculisé en une de Charlie Hebdo, le sexe à l’air. Il fait comme si de rien n’était et parade de média en média, comme si c’était une sommité, une référence. Il a encore plus abîmé la fonction présidentielle que son prédécesseur. Le terrorisme permet aux ringards placardisés par le peuple de revenir mendier un peu de gloriole médiatique. La presse invite ses ratés des urnes qui parlent en playback. On connait la chanson. Rien que des disques rayés. Exemple de mensonges: “-Songez-vous à vous présenter en 2022 ? - Je ferai ce qui sera le mieux pour mon pays …” Tu parles ! Ils ont transformé la devise nationale en: “Prison. Privilèges. Haine.”

La France se laisse ridiculiser par une poignée de terroristes. Lamentable ! Notre grand pays n’est plus un grand pays. Et s’il le reste c’est grâce à Montaigne, Apollinaire et Proust. Pourtant les libraires sont fermées. Une décision digne des Talibans. Ah! faut-il être hypocrites pour inventer ce “click and collect". D’un côté, on ferme; de l’autre, on ouvre en catimini sous un autre système. Pas un cas de C-19 dans les librairies, restaurants, bars et “petits commerces” comme ils disent avec mépris. Combien dans les universités, dans le métro, dans les hyper marchés ?

Tout ce qui se passe actuellement est de la faute 100 % de la caste politique. La relève tarde à se distinguer favorablement. S’il y avait suffisamment d’hôpitaux, de médecins et d’infirmières, ce ne serait pas la panique générale. Idem pour la police. Pour se laver les mains, ils disent: “Le risque zéro n’existe pas…”
Non seulement l’épidémie nous démontre que l’hôpital public a été cassé par l’incompétence des dirigeants successifs mais en plus ils massacrent l’économie. Ils mettent K.O les commerçants. Ils vont jusqu’à fermer les librairies. Le gouvernement décapite les écrivains !
Le virus permet aussi aux médecins d’avoir le premier rôle. Les politiciens qui culpabilisent d’avoir massacré la médecine publique se mettent en retrait comme des enfants honteux d’avoir désobéi à leurs parents.

Finalement cette fermeture des librairies est logique vu le niveau des politiciens actuels. De Gaulle, Pompidou et Mitterrand aimaient vraiment les livres. VGE est académicien pour s’imaginer qu’il est un auteur mais sa prose est écrite avec une truelle. Sarkozy signe des autographes dans les librairies comme si c’était Alexandre Dumas. Hollande présente des livres à colorier et Macron a les oeuvres complètes de Stéphane Bern. On le Malraux que l’on peut.

Tout ça est un avant-goût du fascisme à la française. A part, sous Vichy, il n’a jamais été ouvertement au pouvoir. Le compte à rebours est lancé. Le Peace and Love n’est plus que dans nos anciens 33 tours. En 2020, ça sent 1933.

Novembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software