Archives pour: Septembre 2020, 27

27.09.20

Permalink 22:44:43, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

J. Alaphilippe: 9e français champion du monde de cyclisme sur route

Championnat du monde de cyclisme sur route
1er Julian Alaphilippe (France)

Un tel champion, ce n’est pas courant.
Dans les yeux de Julian Alaphilippe on voit que c’est un vrai vivant.
Sur le vélo comme dans la vie. Une lumière, une rage. Une intensité.
Les Français l’ont vraiment découvert en 2019 sur Tour de France mais c’était déjà un crack avant.
A la fin du Tour de l’an dernier, on l’a vu aller embrasser un homme sur un fauteuil roulant. Son père. Mort cet été, il n’a pas pu voir son fils en maillot arc-en-ciel. Le plus beau maillot du monde. Même la publicité n’arrive pas à salir l’étoffe des héros.
Julian Alaphilippe n’est pas une invention médiatique. C’est un vrai champion. Il a beaucoup de détermination. Il sait se mettre chiffon, aller au bout de lui.
En France, il y en an peu dans ce premier quart du XXIe siècle. Très peu. Lui n’est pas un champion Canada Dry.
Hélas! le vélo est un sport qui n’a plus les faveurs des médias, hors Tour de France, grande kermesse commerciale.
Il faut se souvenir que le Tour de France a été inventé par la presse pour vendre des journaux.
Aujourd’hui, il est diffusé sur le service public. Un miracle. Tout simplement parce qu’il brasse moins d’argent que le football.
Ce soir, 27 septembre 2020, le JT de 20 H sur TF1 n’a même pas mentionné la victoire de Julian Alaphilippe alors que c’est seulement la 9e fois qu’un Français devient champion du monde. Rien, pas une citation. Honteux. Ils ne diffusent pas les informations quand cela concerne une chaîne concurrente. Diffuser les mauvaises nouvelles cela fait plus journaliste.
Alaphilippe est devenu historique avec ce titre.
Il faut féliciter les jeunes qui décident de faire du vélo: je parle du cyclisme pas des bobos citadins qui découvrent le vélo avec le covid. D’aucuns ont même des vélos électriques ! Autant prendre une mobylette.
Le cyclisme est le sport qui demande le plus de sacrifice.
Pour gagner, il faut une bon physique, bien l’entretenir, et bien sûr un mental hors du commun.
Ce soir Alaphilippe est champion du monde mais comme il est intelligent, il sait qu’il a gagné une course - et rien qu’une course, aussi merveilleuse soit-elle- ce qui ne veut pas dire qu’il est le meilleur coureur du monde.
Cependant, ce dimanche, il a été le meilleur du monde puisqu’il a gagné.
On dit bravo et on est heureux qu’il soit heureux car il sait partager avec le public. Il ne garde pas tout pour lui.
Il y a un feeling Alaphilippe. Il est bon partout: on se souvient des clins d’oeil à la caméra quand Emmanuel Macron est venu sur le Tour de France 2019. Alaphilippe, dupe de rien, était mort de rire. Le cyclisme français avait besoin d’un tel calibre.
Il est là, et c’est très bien dans notre époque morose. Les médias ne l’ont pas assez fêté. Poulidor et Anquetil n’ont jamais décroché ce Graal !

Les Français champions du monde sur route
Georges Speicher : 1933
Antonin Magne: 1936
Louison Bobet: 1954
André Darrigade: 1959
Jean Stablinski: 1962
Bernard Hinault: 1980
Luc Leblanc: 1994
Laurent Brochard: 1997
Juliann Alaphilippe: 2020

[Post dédié à Théophile Berge]

Septembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software