Archives pour: Juin 2020, 07

07.06.20

Angel Di Maria rend hommage à Rooney. Peu le font.

Depuis que Unai Emery n’est plus entraîneur du PSG, l’Argentin joue beaucoup mieux. Thomas Tuchel sait bien le mettre en confiance.

Angel Di Maria est resté à Paris pendant le confinement alors que ses compatriotes sud-américains ont pris la poudre d’escampette pour rejoindre leur pays, en tête, le Brésil et l’Uruguay. Parce qu’il estime le milieu hospitalier français, il est resté sur place. En Argentine, c’était plus risqué. Surtout pour sa fille aînée qui souffre d’une allergie.
On sait qu’il a tourné en rond, pas habitué au régime sec sans ballon.
Celui qui a raté son passage à Manchester United qu’il ne porte pas dans son coeur depuis et c’est bien normal, gagne a être connu.
Dans L’Equipe, samedi 6 juin 2020, il s’est confié à José Barroso qui a bien réussi à le mettre en confiance. D’habitude, je zappe les interviews des joueurs actuels qui ne sont que de la communication tant elles sont vides surtout celles de Mbappé et Neymar, comme celles de Giroud ou Griezmann, et Lloris aussi.

Di Maria:
-"Tous ces trucs sur la psychologie, je n’y crois pas.”
-"En 8es de finale de C1, le PSG a eu de la scoumoune plusieurs fois. Excellents à l’extérieur, on faisait l’inverse à la maison.”
-"La clé d’une équipe, c’est que chacun sache quel est son rôle et de celui de ses partenaire, et s’y tienne.”
-"Si tu dois t’arracher pour aller récupérer un ballon et permettre à ton buteur de garder de la fraîcheur, tu le fais car tu sais qu’il peut nous faire gagner.”
-"On ne perd pas à cause d’un anniversaire, mais parce qu’on n’est pas au niveau.”
-"Pour être à la hauteur des jeunes ultra rapides tu dois travailler plus qu’eux. C’est ce que je fais depuis quelques années. Bien sûr, ça ne me permet pas d’être au niveau de Mbappé et de Neymar qui sont hors normes, mais cela me permet de les accompagner.”
-"Je savais qu’avec Cavani, Mbappé, Neymar et Icardi cela serait plus difficile de jouer mais l’entraîneur m’a toujours fait confiance.”
-"Je suis fier d’avoir joué avec les meilleurs joueurs de mon époque [Messi, Ronaldo…] mais il y a aussi Wayne Rooney et Zlatan Ibrahimovic… C’est banal a dire mais dès qu’ils entrent sur un terrain ce sont des bêtes de compétition. A l’extérieur, ils sont plein d’humilité. “

Juin 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software