Archives pour: Mai 2020, 02

02.05.20

Gros succès pour King Cantona sur Arte

Cantona rime avec Ventura. Cela sonne juste, vrai. Pas des pantins du show-biz !

Robert Herbin a dit que s’il avait pu il serait devenu peintre ou écrivain ou musicien car un footballeur à 30 ans et des poussières c’est fini.
Eric Cantona lui a réussi a être footballeur et quel footballeur ! et comédien, entre autres moyens d’expressions.
On ne lui a fait aucun cadeau. Quand il a décidé d’être acteur, un histrion intermittent du talent a dit:
-"Et moi est-ce que je fais du football ?”
Ce sinistre personnage est condamné à jouer des rôles, genre notaire ou vétérinaire. Ce n’est pas demain qu’il va jouer Alceste ou le Roi Lear.
Petit à petit, Cantona a fait son apprentissage.
Pas question qu’il fasse du boulevard sur son nom. Cantona ce n’est pas le même calibre que celui qui a remplacé “Lolo” Blanc en finale de la Coupe du Monde 1998.
Dans Dérapages, le comédien Cantona a pu exprimé sa palette. Il y est fort et fragile.
Il fait peur puis pleure. Oui, pleure comme ça, tout à coup. Sans oignon pour faire croire.
Son personnage de chômeur brisé par le système est plus que crédible. Il est vrai, authentique, sincère comme celui qui l’interprète.
Cantona n’est pas un footballeur qui fait du cinéma non c’est un acteur qui a été footballeur.
Je ne vois que V. Cassel ou Dupontel pour jouer ce que vient de jouer Cantona.
Depardieu et Arestrup sont trop âgés. Donnadieu est mort.
Le reste ? Qu’ils restent à leur place médiatique, celle de vedette. Artiste c’est autre chose.
Il n’y a que des promoteurs de spectacles. Créateur c’est autre chose: il faut tout mettre sur la table !
Par son humanité, Cantona est de la dimension de Ventura.
Cantona entre dans ses personnages. Et ne fait pas entrer les personnages en lui.
C’est le signe des très grandes personnalités. Celles qui crèvent les écrans.
Les audiences de Dérapages ont pulvérisé les records d’Arte.
En face, TF1 lui a mis Les Visiteurs ! Comme l’a dit Paul Léautaud: pour atteindre la foule, il faut être le plus vulgaire possible !
La qualité, il faut aller la chercher.
Par exemple, les livres de Georges Perros sont étouffés par le torrent de débilités.

Mai 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software