Archives pour: Avril 2020, 09

09.04.20

Permalink 11:40:07, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Le "coeur pur" Gino Bartali (1914-2000) sauva 800 Juifs sans le dire à personne

Pendant ce confinement, on voit plein de people sortir du trou pour entretenir la pâle étoile de leur dérisoire notoriété. Ils savent trop qu’une fois au cimetière plus personne ne parlera d’eux.
Il y en a d’autres qui font des dons. On peut parler de misérables dons quand on sait qu’ils gagnent 3 M€, ou 2 M€ voire 500 000 € ou 200 000 € par mois.
Ah ! j’entends déjà qu’ils n’ont pas volé cet argent que c’est la loi du marché économique et qu’ils paient beaucoup d’impôts. Depuis quelques semaines, il a une de ces gueules le marché économique !
Les footballeurs qui gagnent des fortunes pour une production médiocre sont à Johan Cruyff ce que Trucmuche de la chanson est à Jacques Brel.
De nos jours, mieux vaut se balader en string à la télé que de jouer Ondine au Français, comme jadis Isabelle Adjani.
Ma référence c’est mon père: le champion de sa rue qui a toujours rendu service dans son alimentation, bien avant que les épiciers ne soient à la mode comme en ce début 2020.
Mon père, quand j’avais 7-8 ans, a ciblé plein de sportifs pour qu’ils me servent d’exemple.
Il avait bon goût: Carpentier et Cerdan (Boxe), Puskas, Di Stefano et Kopa (Football), Bartali et Coppi (Cyclisme).
C’est exactement comme s’il m’avait dit: Montaigne, Voltaire, Rousseau, Diderot, Lautréamont, Verlaine, Baudelaire, Proust, Simenon…
Bartali ? Un grand, très grand. Un genre de Gabin sur deux roues. Un Lino Ventura du cycle.
Avec son vélo, il a tout gagné et aussi sauvé 800 Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, en cachant des documents dans le cadre de son vélo. Les policiers et miliciens de Mussolini n’y voyaient que du feu et l’applaudissaient quand ils le croisaient sur ses périples, longs très longs. Il se servait de son prestige pour les berner.
Il n’a jamais dit à personne ce qu’il faisait. Même pas à sa femme. Héros sur toute la ligne.
“Le bien tu le fais et tu ne le raconte pas".
“Il y a des médailles qu’on accroche à l’âme, pas à une veste".
Mieux qu’un écrivain !
Papa avait raison comme dirait Sacha Guitry.

Avril 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software