Archives pour: Février 2020, 25

25.02.20

Permalink 17:50:04, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Mort du gardien Harry Gregg, héros de 1958

Le gardien irlandais, goal mythique de Manchester United, est mort le 17 février à 87 ans.
Le Héros de Munich, lors du crash aérien de l’équipe de Manchester, a extirpé de la carlingue disloquée sous la neige de nombreux coéquipiers dont Bobby Charlton, Jackie Blanchflower et Dennis Viollet, ainsi que Vera Lukic, une passagère alors enceinte, sa fille et Matt Busby l’entraîneur des Red Devils.
Devant de don de soi, au péril de sa vie, il disait: “J’ai fait ce que je devais faire".
Sir Bobby Charlton est le dernier survivant du crash.
Je rappelle que MU est un club avec 4 Ballons d’Or obtenus sous le maillot des Red Devils:
Sir Charlton, Law, Best et C. Ronaldo.
Les joueurs actuels feraient de se la rappeler. Ils portent un maillot qui pèse lourd, très lourd. Sans doute trop lourd pour eux.

[Post dédié à feu Graeme Allwright]

Permalink 07:07:15, Catégories: EN MARGE, LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Pierre Guyotat (1920-2020) a fini d'écrire

Document: Patrice Chéreau, quelques temps avant sa mort, lit du Pierre Guyotat qui vient de mourir le 7 février 2020. Il était né le 9 janvier 1940. Né lors de la Seconde Guerre, celui qui se disait “fictionneur” et non pas écrivain a écrit un livre phare: Tombeau pour cinq cent mille soldats (1967) sur la guerre d’Algérie qu’il a faite. Guyotat dépeint le monde comme un vaste bordel où la guerre est partout. Qui pourrait lui contester cette vision ? Sa biographie reste à écrire: il a déserté son milieu d’origine pour vivre comme les pauvres, à même le sol, la rue. La France l’a censuré en 1970(Eden, Eden, Eden). C’est l’anti Matzneff: chaste, il ne fait l’amour que par personnages interposés. Les livres de Matzneff sont plein de pédantisme, éructant de citations comme on rote après un repas mondain. Ceux de Guyotat détruisent la langue conventionnelle pour la réinventer. Il parle des guerres contemporaines mais aussi celles de l’Antiquité. La postérité sera attentive avec Guyotat parce qu’il a vécu une vie d’un combattant du verbe sans jamais céder à la vulgarité mercantile. Il y a les livres de Guyotat comme ceux d’Antonin Artaud. Des inclassables. Ni Flaubert, ni Céline. Assurément, Guyotat.

“Connaissez-vous Pierre Guyotat ? Oui, bravo, vous êtes un grand lecteur. Non, vous avez des excuses car il est absent du PAF. Un auteur de ce calibre n’est pas comestible. L’écrivain a publié le plus grand livre depuis L’Etranger de Camus: Tombeau pour cinq cent mille soldats (1967), inspiré par la guerre d’Algérie, par «sa» guerre d’Algérie. Un livre plein de bruit et de fureur. Un chef d’œuvre avec du sang, des larmes, de la sueur. Et du sperme en plus !
La langue de Guyotat, portée à la scène par Antoine Vitez en 1981- depuis sa mort je ne mets plus un pied au théâtre- entre en nous comme le vent qui déchire des persiennes pour les faire voler en éclats. Ce livre c’était une question de vie ou de mort pour Guyotat.
L’écrivain joue sa peau quand il écrit.
Il n’a jamais écrit pour faire “Apostrophes” ou avoir le Goncourt. Le prix Nobel de littérature redeviendrait un grand prix s’il couronnait Guyotat qui est aussi soucieux de sa gloire que moi des dates de la tournée de M’Pokora.
Il a remis le couvert avec Eden, Eden, Eden (1970), interdit sous Pompidou qui s’est couvert de honte par cette censure. Pompidou était censé aimait la littérature. Pffff…
Le monde vu comme un bordel a sans doute effrayé Pompidou parce que la presse avait mouillé, à tort, sa femme dans des partouzes.
Dans le pavé que lui consacrent les Belles Lettres, on trouve tout ce qui compose l’univers de Guyotat. On est frappé par la simplicité, la limpidité de ses réponses aux interviews, lui qui vit dans un laboratoire du langage qu’il malaxe dans tous les sens pour essorer tout ce qu’il peut contenir. La clarté de ses réponses tranche avec ses écrits qui représentent un Everest à gravir. Il est plus tendance Artaud que Simenon ou Pagnol. Il ne fait pas une œuvre comme Proust sur un sujet déterminé hyper réaliste. Lui est la matière de son œuvre, avec le corps aussi présent que l’esprit. Proust est brode la dentelle, très Vermeer. Guyotat est le Francis Bacon de la Littérature, ou Bacon est le Guyotat de la peinture. L’univers des livres de Guyotat c’est Guyotat lui-même dans l’époque qu’il traverse. Pour Guyotat, la poésie a fait son temps. La poésie écrite, pas vécue.
Lui s’exprime en prose. On ressent toujours sa mise en péril. Il écrit comme un cycliste monte ou descend le mont Ventoux. Dans le livre, il dévoile sa passion pour le Tour de France. Certains de ses livres sont fermés, parce qu’il n’écrit pas pour faire un best-seller comme tous ces auteurs de livres inutiles qui écrivent bêtement sur l’amour parce qu’ils savent que 80 % des lecteurs sont des femmes. Guyotat n’a pas cette attitude dégradante.
Lui vit la littérature comme une traversée solitaire en bateau, au milieu des vagues hautes comme un immeuble avant l’accalmie qui ne présage rien de bon.
Dans 50 ans, Pierre Guyotat sera reconnu comme le plus grand écrivain d’après-guerre. Tous les auteurs -sauf Modiano ou Bobin- qui se vendent en 2019 seront oubliés. Pour l’instant, Pierre Guyotat vit, écrit, ou plutôt, écrit, vit. La littérature de Guyotat n’est pas illisible ou aride ou hermétique. Il écrit en Guyotat. Quand on est un vrai écrivain, on écrit toujours dans une langue étrangère pour les autres. Il faut un temps d’acclimatation. Divers, textes, interventions, entretiens (1984-2019) fait office de décodeur.
Comment s’appelle un président de la république qui nomme un ministre ? Un mac et sa pute.
Simple, non. Et si vrai".

-Divers, textes, interventions, entretiens (1984-2019), Pierre Guyotat. Edition établie avec Briec Philippon. Les Belles Lettres, 500 p., 27 €

[Post dédié à Antoine Vitez qui m’a fait connaître Pierre Guyotat]

Février 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software