Archives pour: 2020

02.12.20

Permalink 11:37:30, Catégories: LITS ET RATURES, GRANDE DAME, HENDRIXEMENT  

La majestueuse Joséphine Baker par Marie Canet (François Bourin)

Avant de combattre le racisme avec Martin Luther King, Joséphine Baker a révolutionné le music-hall. Le livre de Marie Canet remonte tout le fleuve de sa vie. A lire, à s’attarder dessus pour réfléchir.

Cette nouvelle collection permet de rendre hommage, de célébrer. En ce qui concerne Joséphine Baker (1906-1975), c’est facile. La grande dame est un monument mondial. Parfois dans le livre, l’auteur chipote sur l’engagement de l’artiste dans le combat racial. Il faut préciser que dans sa jeunesse, elle cherchait surtout à travailler sans se faire valoir par des prises de position comme le font actuellement les marionnettes du PAF, entre deux spots de pub cela leur donne bonne conscience. Tous les moyens sont bons pour payer moins d’impôts. Pour un Markus Rashford (Attaquant de Man United) et un Lewis Hamilton (King en F1)combien d’imposteurs qui prêtent leur nom sans même savoir pour quelle cause.
L’important dans le livre sur Joséphine Baker qui débuta dans le spectacle, qu’elle illuminait de sa beauté foudroyante non sans faire intervenir son humour, avec des mimiques clownesques qui ne sont pas habituelles chez les femmes aussi belles qu’elle, ce n’est pas de savoir si sa ceinture de bananes représentait une galerie de pénis mais plutôt de mettre en avant sa générosité sans faille. A Paris, elle fit sensation dans la Revue Nègre sans s’offusquer du mot nègre. A ce propos, il faut signaler que Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire adoraient ce mot puisqu’ils l’ont inventé ! Senghor disait que ceux qui méprisent ce mot sont racistes. Le mot en lui-même ne lui posait aucun problème.
Tous les grands personnages du XXe siècle ont connu Joséphine Baker, de Martin Luther King à Charles de Gaulle. Sa vie inspire le respect : artiste de music-hall- comme le fut Colette- elle devient une star mondiale. Américaine de naissance, elle devient française parce qu’elle se sent très bien en France qui en fait sa coqueluche. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle se sert de sa notoriété pour aider la Résistance et combattre le nazisme pour devenir une héroïne très appréciée par de Gaulle, le chef de la France Libre. La Paix revenue, elle décide de montrer que le monde idéal existe : elle adopte plusieurs enfants de pays du monde entier pour vivre dans une tour de Babel. Tantôt riche, tantôt endettée, elle met sa gloire au service des enfants. La grande humaniste a besoin de beaucoup d’argent pour faire vivre sa famille nombreuse. Brigitte Bardot lui vient en aide pour des appels aux dons. Rien ne fut épargner à Joséphine Baker qui comme Coluche ou l’Abbé Pierre avait le cœur sur la main.
Je peux témoigner sur Joséphine Baker que j’ai vue à Bobino lors des répétions en 1975. J’accompagnais le parolier Pascal Sevran et le musicien Pascal Auriat qui venaient lui présentaient des chansons, grâce à Jean-Claude Brialy qui obtint le rendez-vous. Je travaillais avec Sevran qui connaissait un grand succès avec la chanson Il venait d’avoir dix-huit ans chantée par Dalida qui me louait un studio chez elle. Je revois Joséphine Baker, lunettes épaisses et portant un turban, avec majesté. Elle était dans un superbe tailleur, toujours aussi belle. Elle portait des chaussures à talon haut. Une présence intense. Sa voix inoubliable, son corps d’une légèreté aérienne. Elle semblait survoler sur le plancher. Ils devaient se revoir autour d’un piano. Hélas ! la star s’est éteinte le 12 avril 1975 alors que son nom était écrit sur la façade de Bobino. Je suis le seul rescapé de cette réunion, au sommet du music-hall. Joséphine Baker reste l’une des plus merveilles ambassadrices de la France. Une très grande dame dans toute sa splendeur. La beauté de l’âme.

-Baker, Marie Canet. François Bourin/ Icônes, 102 p., 14 €.

30.11.20

Permalink 23:51:59, Catégories: BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

Grosjean a eu la peur de sa vie, et Hamilton a signé sa 95e victoire en GP

Le calme olympien de King Lewis lors de sa 95e victoire en GP.

Dimanche 29 novembre 2020
Grand Prix de F1 de Bahrein
1er L. Hamilton/ Mercedes
2e M. Verstappen/ Honda
3e A. Albon/ Honda

Record de victoires en Grand Prix de Formule 1
1 Lewis Hamilton 95 en 265 courses
2 Michael Schumacher 91 en 307 courses

Classement championnat du monde 20
20
1 Lewis Hamilton 332 points
3 Valtteri Bottas 201
2 Max Verstappen 189

Nombre de sacres de champion du monde
1er Michael Schumacher 7 (1994-1995-2000-2001-2002-2003-2004)
2 Lewis Hamilton 7 (2008-2014-2015-2017-2018-2019-2020)
3 Juan Manuel Fangio 5 (1951-1954-1955-1956-1957)

Lewis Hamilton a remporté son onzième Grand Prix de la saison. Onze sur quinze disputés.
Le 5e consécutif depuis le 11 octobre 2020.
Il est déjà champion du monde 2020. Il n’y a plus que deux GP à disputer.
King Lewis a gardé le cap, ce qui n’est jamais facile quand on a déjà le sacre dans sa vitrine, le 7e !
D’autant moins facile que la course a été marquée par la terrible sortie de route de Romain Grosjean.
Grâce aux oreillettes, Hamilton a été averti que Grosjean s’en était sorti avec seulement quelques blessures dont des brûlures aux mains et aux doigts.
Hamilton a donc été submergé par une grande émotion mais pas par une tragédie.
Romain Grosjean fait l’admiration de tous. Il a prouvé qu’il était un athlète en très grande forme.
Prisonnier de sa ceinture de sécurité et des flammes, il s’est extirpé de l’incendie après de très très longues secondes. Le miraculé a quitté l’enfer avec une maîtrise hallucinante.
Sa voiture a été coupée en deux par les rails de la glissière de sécurité.
Sa combinaison et son casque ont résisté à la chaleur épouvantable.
On a vu Grosjean réapparaître puis marcher soutenu par des bras charitables.
Grosjean a eu la vie sauve grâce aux progrès considérables des conditions de sécurité qui empêchent les F1 d’être automatiquement des cercueils comme dans les années 1950-1970.
Ses progrès sont intervenus après la mort de Senna, en course.
Grosjean a laissé un message dans la soirée de dimanche 29 novembre pour rassurer tout le monde.

[Post dédié à Bandini et Lauda]

29.11.20

Permalink 08:33:39, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Ben ARFA éclipse Neymar et Mbappé au Parc des Princes vide

Le but de Ben Arfa contre Rennes. But décisif.

Samedi 28 novembre 2020
Ligue 1
PSG 2-2 Bordeaux
Buts pour le Qatar: Neymar (27e pen.), Kean (28e)
Buts pour Bordeaux: Timothee Pembele (10e csc), Yacine Adli (60e)

Hatem Ben Arfa a fait un beau retour au Parc des Princes.
Il a éclairé le jeu de son équipe.
Bordeaux a ouvert le score sur l’un de ses corners qui a semé la panique au point qu’un joueur du PSG a marqué
contre son camp.
Ensuite, il a perdu un ballon chaud qui a permis à Neymar d’obtenir un penalty. Transformé avec ses petits pas classiques. D’ici peu un gardien sera lire sa trajectoire. Il a tendance a toujours tirer sur la gauche du gardien.
L’égalisation a été suivi d’un autre but du PSG.
En deuxième mi-temps, Bordeaux est revenu au score pour faire 2-2 sur une passe décisive de Ben Arfa. Une passe de grande classe suivi d’un superbe but.
Bordeaux a raté le 2-3 quand Ben ARFA a lancé dans le trou son partenaire qui hélas! n’a pas su marquer.
Le nul des Girondins est une bonne performance.
On a vu Ben Arfa, cela nous a permis de voir du football.
Neymar: quelconque. 3 M€ par mois pour voir une chevelure peroxydée se rouler par terre. L’arnaque du siècle !
MBappé: se perd dans des initiatives personnelles jamais bien réalisées techniquement. Un football bâclé. Il joue pour les photographes. Le style du PSG: ne pas en avoir.

28.11.20

Permalink 18:55:44, Catégories: SPECIAL MARADONA, BLONDINEMENT A XV, GRAND MONSIEUR  

L'hommage des All Blacks à Diego Armando Maradona

Samedi 28 novembre 2020
Australie
New Zelande 38-0 Argentine

25.11.20

Permalink 16:48:19, Catégories: LITS ET RATURES, BLONDINEMENT A XV, GRAND MONSIEUR  

Christophe Dominici a rejoint "Les Tragiques" de Christian Montaignac

Parmi d’autres météores de la galaxie sportive, Christian Montaignac rend hommage au sauteur en hauteur Yuriy Stepanov (1932-1963). Un suicidé de la société soviétique.

A part l’étincelant Maso (1974), Christian Montaignac est aimanté, on peut même écrire hanté, par les destins broyés avant l’heure : Etoiles fuyantes, la noblesse de maudits du sport (2004), Cœurs de loser (2008). Il est évident que Maso appartient aux sportifs qui ont la dimension de James Dean tout en restant vivant : il en va ainsi pour Eric Cantona, Jean-Pierre Rives ou Serge Blanco. Bien sûr aussi Bernard Hinault et Eddy Merckx. Et comment ne pas être touché par l’accident de Roger Rivière: tous nos rêves de le voir survoler le cyclisme sont restés au fond du ravin qui l’a brisé au sens propre et au sens figuré. Aujourd’hui Rivière coule encore dans nos veines même s’il est mort.
Cette fois, Montaignac qui est plus un enchanteur qu’un fossoyeur, ressuscite des sportifs oubliés, à l’écart de Cerdan et Coppi qui sont au Panthéon mondial. Ni le perchiste Pierre Quinon qui s’est rayé de la surface de la terre à force d’y tomber dessus, ni John Fashanu traité en pestiféré parce qu’il était “pédé"- comme disaient ceux qui lui ont rendu la vie impossible- alors qu’il serait de nos jours une icône publicitaire.
Le bel ouvrage - à tous les sens du terme- de Montaignac est le sarcophage de quarante sportifs tous partis en cours de route, et certains dans un accident d’auto, tel Steve Prefontaine, coureur sur macadam, pionnier des marathons dans les grandes cités qui font courir tout le gotha des sponsors pour caser leurs marques à virgule, trois bandes ou félin, grâce à lui et à quelques autres. En peu de mots, le narrateur sait faire apparaître les traits de caractère des défunts avec ce qu’il faut de journalisme éclairé par la grande différence qui fait l’écrivain. On retrouve Robert Enke (1977-2009) qui trouvait la vie insupportable devant la mort de son enfant. On apprend à connaître postmortem le sauteur en hauteur Yuriy Stepanov (1932-1963) et le marathonien Kokichi Tsuburaya (1940-1968) eux aussi n’ont pas laissé la mort les surprendre : ils ont devancé l’appel, volontairement. Tout comme Christophe Dominici (1972-2020) qui s’est envoyé en l’air, une mauvaise fois pour toutes. “L’ailier cet enfant perdu”, a écrit Henry de Montherlant. A la radio, on à la télévision, ils ont dit : «Retrouvé mort après une chute» ou «disparition brutale». La mort prématurée de sa sœur lui était insupportable, dit-on. Les samouraïs disent: «Si tu n’es pas digne devant la vie, sois-le devant la mort ».
Christian Montaignac est un précieux mémorialiste. Un réceptacle de la souffrance des autres. Rien n’est triste. La mémoire n’est pas une maladie honteuse. L’écrivain est un dinosaure qui n’a pas baissé la garde devant la suprématie des consultants, mode stupide. Pour un Albaladejo combien de sans vrai talent ? Qu’il est loin le temps où Platini disait : «Les joueurs passent mais les journalistes restent». Désormais c’est le contraire mais dites-moi que nous apporte le blablabla de Chabal, Domenech et autres Lizarazu. Rien de rien. Le plus grand critique littéraire fut Pascal Pia et il n’a jamais écrit un roman de sa vie. “Seul les anciens pros ont le droit de parler de football” vient de confier un champion du monde de football 2018 qui n’a pas joué une seconde de la compétition. Vous l’aurez compris lisez Montaignac et n’écoutez pas la radio. Détournez-vous aussi des livres et chroniques des histrions du sport qui signent des livres sans en avoir écrit une seule ligne.

-Les Tragiques. Ils ne sont morts qu’une fois, Christian Montaignac. Superbes illustrations de Bertrand Vivès. En exergue éditions, 290 p., 21, 50 €

24.11.20

Permalink 14:33:59, Catégories: BECKENBAUEREMENT, GRAND MONSIEUR  

Les nouveaux attaquants Haaland et Moukoko (Dortmund) ringardisent les Neymar et Mbappé (PSG) transparents contre Leipzig

Mardi 24 novembre 2020
Ligue des Champions 4e journée
Paris 1-0 Leipzig
But pour le Qatar: le joueur aux cheveux peroxydés (11e sur penalty)

APRES LE MATCH
Neymar a marqué le but décisif sur penalty. Et puis, plus rien du tout. 3 M? par mois pour ?a.
Une fois de plus on a pu vérifier que dominer n’est pas gagner. Les Allemands ont eu le ballon la plupart du temps mais ils furent d’une grande maladresse devant la cage parisienne.
Le PSG ? Un jeu de contre-attaque tout misé sur Mbappé et Neymar. Les deux produits commerciaux du PSG ne furent pas fantastiques. Mbappé transparent et Neymar très agité, faisant des gestes d’antijeu. Paris a bénéficié d’un penalty généreusement accordé sur une action brouillonne de Di Maria.
Paris n’a aucun fond de jeu. Un football à l’emporte-pièce.
Paris s’en sort bien. Devant, une équipe plus réaliste c’était la défaite assurée.
La semaine prochaine aura lieu un MU-PSG à suivre. La C1 apporte du piquant, absent en L1.A*
Aux dernières nouvelles, Thomas Tuchel n’est pas content que l’on critique son équipe qui gagne sans bien jouer. Il est amusant. Elle joue déjà devant des tribunes vides. Demain devant des écrans sans personne sauf les préposés à la VAR ?

AVANT LE MATCH
Il sera vraiment amusant que les Allemands, 4e de Bundesliga, viennent gagner à Paris.
Au coup d’envoi, Leipzig a trois points d’avance: 6 contre 3. Un match capital, plein d’enjeu. A voir, en pleine époque football Canada Dry. Au coeur du football onaniste qui voit les joueurs jouer entre eux. Uniquement sur le terrain pour faire marcher la machine à cash, celle des droits TV.
La victoire des visiteurs est possible, tout est possible dans ce sport si différent des autres.
C?té Leipzig, il y a quatre Fran?ais dont Upamecano, bon défenseur néo international A, et Nkunku, ex du PSG qui pourrait faire comme Coman en finale de C1, c’est-à-dire faire très mal à son ancien club formateur.
Le PSG n’est qu’une vitrine commerciale pour Neymar qui amasse 82 M? par an dont 37 M? de salaires fixes payés par le Qatar qui lui règle ses imp?ts ! Plus Neymar fait parler de lui - c’est le spécialiste des esclandres, des blessures et des suspensions- plus il gagne de l’argent. Ce qui compte ? Ses 252 millions de followers. Le football n’est qu’un prétexte. Quatre dribbles contre Dijon font le buzz sur le net. Ses fans ne
connaissent ni Zico ni Sivori ni Socrates ni Pukas ni Cruyff. Pour eux, Platini n’est qu’un fait divers et Maradona un coca?nomane.
Neymar n’a plus besoin de gagner. Il sort des vestiaires, montre ses cheveux, ses tatouages, fait deux ou trois simagrées, et tout va bien.
C’est un personnage de BD, un acteur du cinéma. Il ne parle jamais. Le contraire de l’élégant Rai qui en plus a vite ma?trisé la langue de Molière. Le football de Neymar est un football anorexique, en marge du collectif. Il jongle, dribble, croit qu’il est toujours sur la plage de Copacabana. Son jeu n’a jamais évolué d’un centimètre. Le Cristiano Ronaldo de 2005 n’a rien a voir avec le CR7 de 2020. La différence: CR7 joue avec son cerveau et Neymar rien qu’avec ses pieds.
Il peut battre le record de buts de Pelé en sélections cela ne change rien. C’est comme Giroud vis-à-vis de Platini. Giroud champion du monde 2018: je ne peux pas écrire une ligne sur lui. Platini, pas champion du monde 1982: je peux écrire trois tomes sur lui.
Neymar a commis une faute historique: quitter le Bar?a où Messi n’est plus qu’un roi sans couronne. Griezmann est incapable de saisir sa chance dans un contexte où le roi est mal dans sa peau.
Il y a le cas Mbappé aussi. Il jouait mieux à Monaco: plus tranchant, plus spontané.
A Paris, il imite Neymar, au lieu de se référer à CR7, son idole.
Mbappé a la presse dans sa poche. Donc c’est un intouchable. Il peut dire à Old Trafford, “faut pas avoir peur” et puis se faire éliminer au Parc des Princes. Si Ben Arfa avait dit ?a, il serait à présent ch?meur.
Mbappé a de gros progrès à faire. Rocheteau jouait mieux que lui au même ?ge.
Mbappé est un leader du PAF sportif pour faire vendre la presse.
Après Zidane, il fallait une nouvelle ic?ne: c’est tombé sur lui qui efface la période Domenech-Anelka, la pire du football fran?ais.
Les médias fran?ais sont obsédés par Neymar et Mbappé. Aujourd’hui le talent est à Dortmund avec deux joyaux: Haaland et Moukoko.
Neymar et Mbappé font tra?ner pour resigner au PSG. Pour amasser encore plus d’argent. Pour détourner l’attention sur leurs véritables buts, ils demandent des garanties sur le recrutement à venir alors qu’ils sont été recrutés pour faire gagner la C1 au PSG ! Il est où le trophée ? Ils sont arrivés en finale. C’est déjà un miracle quand on voit la concurrence européenne. La Juventus Turin est allée neuf fois en finale de la C1 pour deux victoires. L’humilité est un mot qui n’existe pas au PSG qui brille par l’incompétence: ils ont laissé partir T. Silva et Cavani sans les remplacer.

22.11.20

Daniel Cordier (1920-2020) doit rejoindre Jean Moulin au Panthéon

Interview à écouter et à réécouter encore et encore. de Daniel Cordier, par Marie-Pierre d’Abrigeon et Didier Bonnet, 2018. Immense document, criant de vérité à chaque instant, à chaque mot, chaque phrase, chaque geste, chaque envolée, chaque regard, chaque sourire, chaque larme intérieure. Cordier a vécu pour deux. Pour lui et pour Jean Moulin. Depuis qu’il est mort, on perçoit un vide, un grand vide.

Les vrais héros sont modestes.
La rencontre entre Jean Moulin (43 ans) et Daniel Cordier (22 ans) est historique à plus d’un titre. Historique est merveilleuse de limpidité, de simplicité. Dès le premier jour. L’invitation à diner de Jean Moulin est pleine de délicatesse, prenant la précaution de demander si le jeune homme est libre.
En 1942, Jean Moulin alias Rex, représentant du général de Gaulle en France, ne dit pas qu’il est le n°2 dans la hiérarchie de la France Libre.
Pour Daniel Cordier, Jean Moulin sera Rex et rien que Rex. Certes un personnage déjà considérable avant d’être un mythe, une légende.
Il ne fallait pas donner son nom afin de ne pas lâcher à l’ennemi les identités en cas de torture.
Dès qu’il avait accompli sa mission, Daniel Cordier écoutait Rex qui ne lui parlait plus que de peinture.
Ainsi il forma son jeune secrétaire à l’art pictural.
La Paix revenue, Cordier orphelin de son patron devint un grand galériste.
Ensuite, il écrivit le parcours de Jean Moulin victime de médisances.
La perte de Daniel Cordier est une très grande perte pour la France.
Il faut absolument, et très vite, le conduire auprès de Jean Moulin, au Panthéon. Leur destin est commun.
Ce n’est pas parce que les “Boches” ne l’ont pas tué qu’il ne faut pas le traiter en héros.
Cordier n’a connu Rex qu’un an puisque Jean Moulin est mort le 8 juillet 1943.
A présent, il faut leur donner l’éternité, ensemble. Et en plus dans la même pièce, si possible.
Pour les réunir et aussi parce que Daniel Cordier est un héros, pendant la guerre et pendant la vie aussi.
Ce n’est pas un couple, ni une association. A coup sûr, une de plus grandes amourtiés du XXe siècle.

Nota Bene: Désormais, Hubert Germain (1920) est le dernier survivant des Commpagnons de la Libération. Selon ce qui a été décidé, il pourra choisir, au titre d’ultime résistant de la première heure, s’il le souhaite, être inhumé dans la crypte du mémorial de la France combattante au mont Valérien dans les Hauts-de-Seine.

20.11.20

Permalink 23:58:11, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Le chef d'oeuvre, pour Bordeaux, du virtuose Hatem Ben Arfa, banni de l'équipe de France

Ben ARFA est une Ferrari que la FFF laisse au garage car elle ne sait pas la conduire. Pour son retour à Rennes, l’artiste a rappelé à Julien Stéphan que sans le meneur de jeu l’entraîneur rennais n’aurait aucun titre à son palmarès. De fait, le stratège a offert à Rennes la Coupe de France 2019 alors que le club breton n’avait plus rien gagné depuis… 1971 (Coupe de France) ! Ce qui prouve que Ben Arfa est un joueur qui s’inscrit parfaitement dans un collectif qu’il anime toujours de sa grande classe. Ben Arfa mérite le respect. Un grand respect pour ce qu’il donne au football quand les beaucoup s’en servent.

Vendredi 20 novembre 2020
Rennes 0-1 Bordeaux
But pour Rennes: Hatem Ben Arfa (37e)

Une nouvelle fois, Ben Arfa régale avec un but de maestro.
Aucun actuel international français n’est capable de marquer un tel but.
Le genre de but qui débloque les matchs, donc un joueur très précieux.
En équipe de France, on lui préfère des joueurs qui n’ont pas 10 % de son talent.
La thèse que le sélectionneur choisisse les joueurs qui se fondent dans un collectif et non pas les meilleurs techniciens cela fait sourire.
La vérité c’est que l’équipe de France est une sorte de secte avec des joueurs qui ont leur entrée alors qu’ils sont remplaçants dans leur club. Griezmann, Pogba, Varane et Giroud peuvent tout rater en club et en équipe nationale, ils sont toujours sélectionnés. Si Ben Arfa avait été retenu en 2018, il serait champion du monde comme Adil Rami.
Ben Arfa n’a eu droit qu’à une seule convocation en 2015, pour son retour au premier plan.
Il mérite mille fois d’être sélectionné puisqu’il est toujours en activité.
Son tort ? Etre un joueur libre et indépendant. Ne pas réclamer sa place comme d’autres le fond en équipe de France féminine !
Il n’est pas dans une écurie commandée par un maquignon du football. Ben Arfa change de club mais jamais d’agent ! Beaucoup lui reprochent cette fidélité au point de le salir continuellement sur les ondes notamment par un “spécialiste” qui croit que Albert Emon a joué à l’OGCNice !
Ses buts sont souvent des merveilles.
Bien sûr si on prend une personnalité fadasse et qu’on le sélectionne sans cesse, il finit toujours par marquer des buts.
Tous les amateurs de football aiment Ben Arfa.
Il faut être aveugle, ignorant ou très mal intentionné pour ne pas voir que le virtuose Ben Arfa est un joueur mal traité par le football français. Et aussi les médias qui le fracassent parce qu’il se moque complétement d’aller bavasser dans leurs émissions.
A peine revenu en L1, Ben Arfa remontre l’étendue de son talent. Il passe en revue la défense rennaise, chez elle, pour tromper le gardien d’un maître tir plein d’astuce. L’art de la feinte dans toute sa splendeur.
Paris avait Ben Arfa, l’icône de la banlieue qui lui aime vraiment le PSG. La capitale l’a placardisé au profit de Neymar qui gagne 3 M€ par mois pour jouer une poignée de matchs par an. Elle est où la C1 que devaient gagner Mbappé et Neymar ?
La non sélection de Ben Arfa est une injustice. Pour celle de Benzema ils ont l’excuse de la sextape mais pour Ben Arfa, ils n’ont rien à sortir de leur chapeau. Le sélectionneur est libre de ses choix mais le public a le droit d’être mécontent. Quand on a une Ferrari on ne la laisse pas au garage ou alors c’est un aveu: on ne sait pas la conduire !
Si Ben Arfa avait 100 sélections, il aurait marqué un wagon de buts pour les Bleus.
Nous priver d’un si très grand joueur n’est pas un grand signe pour la jeunesse d’origine d’Afrique du Nord. Le message est clair et net: partez à l’étranger si vous n’êtes pas prêt à ramper devant les régents du football français qui bafouent la méritocratie.
Hatem Ben Arfa appartient à l’Histoire du football car il y a un style Ben Arfa, tout en fluidité créatrice, toujours d’attaque, porté par une inspiration constante, servi par une technique de haut parage. Son pied n’est qu’un instrument. L’artiste c’est son cerveau.

[Post dédié à Daniel Cordier (1920-2020)]

19.11.20

Le Paris de Claude Sautet (Hélène Rochette, Parigramme/CPL) prouve que les cafés et restaurants sont de première nécessité

Cet album sur Claude Sautet (1924-2000) signé par Hélène Rochette arrive au bon moment !
Au moment précis où sous l’ère Macron, président d’une (F)Rance plus qu’inattendue, interdit les cafés et les restaurants. Les deux lieux de prédilection du cinéaste né à Montrouge, à la porte de Paris.
Dans les films de Sautet, les cafés, bars, troquets, estaminets, brasseries, snacks et restaurants sont de première nécessité. On s’y rencontre, pour s’aimer ou se déchirer. Lieux de la vie par excellence. Lieux qui servent de trait d’union entre les gens, nos semblables, c’est à dire nous tous. Cela fait plaisir que ce livre soit signé par une femme, une dame c’est plus correct à dire- comme toutes celles si bien filmées par le cinéaste- mais en fait le mot qui convient le mieux c’est être humain attentif aux autres.
La (F) Rance de Macron commet une faute historique: la fermeture des cafés et des restaurants, plus … les librairies! Des lieux de vie du “fantastique social” pour reprendre le mot de Pierre Mac Orlan trop souvent attribué à tort à Léon-Paul Fargue. La librairie c’est l’intelligence- le plus souvent- à portée de mains. Les cafés et les restaurants, eux, sont, sans remonter à l’Arabie, disons depuis le XVIIe siècle, l’endroit des rencontres, des discussions, des décisions, de la rêverie. Fermer les cafés c’est insulter les Encyclopédistes, les Surréalistes et les Existentialiste, sans oublier les Hussards d’Antoine Blondin et Roger Nimier. Pour s’en tenir à Paris, le Procope a vu passer des génies. A Venise, le Florian est un endroit où souffle l’esprit dans le moindre recoin.
Claude Sautet a très vite su s’entourer de créateurs hyper doués. En 1960, il tourne Classe tous risques avec Lino Ventura, d’après le roman de José Giovanni qui collabore au scénario avec Pascal Jardin. Que de talents ! Dix ans plus tard, ce sera Les choses de la vie, tiré du roman de Paul Guimard, première collaboration avec Jean-Loup Dababie (1938-2020) qui inaugure un temps fort du cinéma. On n’avait plus connu une telle osmose créatrice depuis Marcel Carné et Jacques Prévert.
L’album est un kaléidoscope d’émotions rythmé par l’iconographie et le texte sur six chapitres qui nous permet de revivre le parcours du cinéaste de l’amour et de l’amitié. Filiation évidente avec Jean Renoir et John Casavettes. On revoit l’enfance en banlieue, le Paris éternel avec dans les rôles principaux - les acteurs majeurs de l’époque Sautet- et dans les rôles secondaires, la voiture, les cigarettes et la culture américaine à travers les influences cinématographies.
Si Claude Chabrol a ausculté la bourgeoisie dans un contexte de roman policier, Claude Sautet, lui, a diagnostiqué les failles et les bonheurs intenses de ses contemporains.
La (F) Rance de Macron a fermé les cafés, les restaurants et les librairies. On nous condamne à l’hôpital, dans l’attente du cercueil pour nous claquemurer. Pour fuir la bêtise de ceux qui nous gouvernent- attentifs à laisser ouvert le PMU- ouvrons l’album d’Hélène Rochette. On peut y voyager sans masque. Respirer la fumée des clopes de Michel Piccoli sans attraper le cancer. Boire sans risquer la cirrhose. Vivre ne tue pas.

-Le Paris de Claude Sautet, par Hélène Rochette. Parigramme/ LCP,160 p., 19, 90 €

17.11.20

Stades mythiques du foot, par Rémy Fièvre (Larousse)

Dans cette période de C-19 qui a vidé les stades, il très intéressant de lire l’album de Rémy Fière consacré aux enceintes de son choix. Choix que l’on partage, hormis le stade - ou terrain- qui fut le berceau de sa passion. Chacun le sien, parfois un endroit tout pelé (!), sans un brin d’herbe et encore moins de public et donc de gradin. Et ce n’est pas non plus forcément Wembley ou Gerland et le chaudron des Verts. Ces deux derniers ne sont pas dans le livre, ce qui met à égalité l’OL et l’ASSE. Pour une fois ! Notre premier stade souvent vétuste a disparu, tel le Stade du Ray, à Nice, là où j’ai attrapé le virus du football, un très bon virus. Il n’y est pas dans l’album: cela se comprend, il fallait être Niçois pour aimer le stade du quartier Saint Maurice, au bas de Cimiez. Les stades français retenus: le Parc des Princes, le SDF, le Vélodrome, Bollaert… C’est fou comme Lens est aimé en France. Il faut dire que le stade lensois a un grande cote en France. La ville compte 31 000 habitants quand son stade est allé jusqu’à accueillir presque 49 000 spectateurs !
L’album nous transporte dans les plus belles tribunes du monde: Argentine (Bombonera), Brésil (Maracana), Naples (San Paolo), Montevideo (Centenario), Autriche (Prater), Hongrie(Nepstadion), Olimpico (Rome), Ecosse (Hampden Park)… Il y a aussi : Luzhniki (Moscou), Olympiastadion (Berlin), Anfield (Liverpool), Celtic Park (Ecosse), Monumental (Buenos Aires). Tous les stades sont présentés par une double page sur le lieu, plus deux pages sur les temps forts avec parfois l’impression d’une personnalité (souvent un ancien joueur) liée au cadre sportif.
Le bel ouvrage ne fait pas l’impasse sur les stades qui sont devenus des lieux maudits, tels le Heysel (1985) en proie aux hooligans des Reds de Liverpool. Ce jour-là, j’étais chez moi, tout heureux d’attendre Juve-Liverpool, en direct à la télé. Au lieu du paradis, ce fut l’enfer sur terre. Il y a aussi Hillsborough et ses asphyxiés. Bastia et sa tribune qui s’effondre. Sans oublier, le Nacional (Chili) car les stades, quand ils sont sous le joug d’une dictature, deviennent des enceintes de la répression.
Très bien maquetté, l’album nous montre l’importance du public dans un match de football, ou d’un autre sport.
Pendant le règne du C-19, on ne voit plus que des matchs devant des bancs vides. Tous les stades sans spectateurs rendent le football insipide. Ce n’est plus qu’une réunion de millionnaires qui jouent pour pouvoir toucher leurs énormes salaires liés aux droits télés. A la vérité, le football sans public c’est comme un film joué devant une salle vide.
Si les stades sont des lieux mythiques c’est grâce à l’osmose du public et des joueurs lors de certaines rencontres extraordinaires. Quand on entre dans un stade vide, on se surprend à parler doucement. On est saisi aux tripes par le silence religieux qui s’en échappe et qui contraste avec les clameurs qui sont soudain au volume 0. On se réjouit alors de bientôt les entendre lors de la prochaine messe. Le football est une religion qui a besoin de prêtres mais qui ne peut pas se passer de fidèles. Remy Fière nous le rappelle. A défaut d’être un révérend c’est une référence.

-Stades mythiques du foot, Rémy Fière. Préface Youri Djorkaeff. Larousse, 208 p., 19, 95 €

16.11.20

Vive les Librairies libres ! Les commerçants sont victimes de discrimination

Les Français qu’il traita de “veaux” l’ont mis dehors du pouvoir mais pour remplacer par qui ? Un fumeur de cigarettes. Un joueur d’accordéon. Un polygame. Un buveur de Corona. Un traître. Un benêt. Et un Kennedy discount. Joli tableau. “Après lui, le déluge”. J’ai vécu 18 ans sous de Gaulle. Je vois la différence. On est passé de Cruyff à Fargeon ! De Pessoa à Marc Lévy ! De Goya à Carzou ! Parfois, je suis content que les librairies restent fermées, ainsi les mauvais livres ne se vendent pas. Ils abîment ainsi moins les cerveaux des lecteurs qui croient que Ducasse est un cuisinier.

En France, le haut du panier, l’élite, le PAF et tous les ratés de la capitale qui se croient arrivés parce qu’ils ont un emploi ronflant, parlent des commerçants avec un mépris constant. Ils ont tant l’habitude de ramper devant les gros comptes en banque planqués au Luxembourg et en Suisse, ou dans d’autres enfers fiscaux, qu’ils n’ont plus aucune notion du langage.

“Petits commerces”
“Petits commerçants”
“Commerces non essentiels”

Au mieux, on entend:
“Commerces de proximité”

Derrière ces appellations dégradantes, il y a des femmes et des hommes qui aiment leur métier, qui paient leurs impôts, qui animent les villes et les villages. Qui maintiennent la France vivante.

Quand on marche dans la France de Macron, on ne voit plus que la mort de partout. Tout est éteint, vide de présence humaine. Tous les commerces semblent des annexes de pompes funèbres.

La France de Macron c’est 300 000 SDF. Lui qui a promis un pays sans SDF dès qu’il serait élu.

La France de Macron c’est 10 millions de pauvres.

La France de Macron c’est la crise sanitaire + la crise économique.

Dans notre pays, les deux plus grands bienfaiteurs sont l’Abbé Pierre et Coluche. Cela devrait faire réfléchir les politiciens de métier, disons plutôt les carriéristes de bas étage.

A Monaco, les librairies sont ouvertes. A Nice, elles sont fermées.

Pourquoi porte-t-on des masques si nous devons rester chez nous ?

Demain, ils vont nous dire: “On vous a sauvé la vie !”

Attention ! les veaux peuvent refuser d’aller à l’abattoir.

Permalink 00:51:36, Catégories: GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

King Hamilton: 7e sacre mondial et 94 GP de F1 (Série en cours)

Dimanche 15 novembre 2020
Grand Prix de F1 de Turquie
1er Hamilton, Mercedes
2e Perez, Racing Point
3e Vettel, Ferrari

Parti en 6e position sous la pluie, Lewis Hamilton est parvenu à remonter tous ses rivaux pour remporter son 94e Grand Prix. Où s’arrêtera-t-il ? La série est en cours et elle va se poursuivre. L’avenir lui appartient.
Il a remporté cette course avec la même dextérité que les précédentes.
Hamilton est à ce jour le meilleur pilote de l’Histoire.
Son palmarès parle pour lui.
Très sympathique, il dégage de très bonnes ondes.
Virtuose du volant, il détecte le moindre bruit problème de sa voiture.
C’est le porte-drapeau de toute son équipe.
Il règne sur la F1 avec une grande fraîcheur.
C’est l’opposé de Neymar. Aucune frime.
Il est désormais dans mon tiercé des trois plus grands champions de l’Histoire: Pelé, Ali et Hamilton.
C’est lui qui rend meilleur la voiture et non pas le contraire.

Record de victoires en Grand Prix de Formule 1
1 Lewis Hamilton 94 en 263 courses
2 Michael Schumacher 91 en 307 courses

Classement championnats du monde 2020
1 Lewis Hamilton 307 points
3 Valtteri Bottas 197
2 Max Verstappen 170

Nombre de sacres de champion du monde
1er Michael Schumacher 7 (1994-1995-2000-2001-2002-2003-2004)
2 Lewis Hamilton 7 (2008-2014-2015-2017-2018-2019-2020)
3 Juan Manuel Fangio 5 (1951-1954-1955-1956-1957

14.11.20

Permalink 12:07:30, Catégories: FORZA ITALIA !, FOOT FRANCHOUILLARD, GRAND MONSIEUR  

La travailleuse équipe de France de Kanté bat les artistes Portugais dans leur stade vide

Cruyff et Platini étaient des architectes. Deschamps et Kanté sont des maçons. Un architecte sans maçon n’a que des dessins. Un maçon sans architecte est capable de dresser un mur, même pas très droit. Zidane, l’architecte, voulait jouer avec le maçon Makelele. Le buteur de Deschamps au Portugal fut Kanté, ce qui n’est pas un hasard. D’habitude, Deschamps a une équipe de maçons avec un feu follet devant: Mbappé actuellement blessé. Kanté est un soldat exemplaire: comme il sent bien le jeu, c’est un immense récupérateur et bon premier relayeur. Toujours volontaire, appliqué. D’une humilité incomparable. Le joueur rêvé dans sa fonction. Un vrai trésor défensif.

Samedi 14 novembre 2020
Ligue des Nations
Portugal 0-1 France
But: Kanté (52e)

Ecrit après le match:
L’équipe de France de Deschamps est à l’image du joueur qu’il fut: pas spectaculaire, accrocheuse, hyper travailleuse, collective, ne lâchant rien. Il faut saluer tout ça que l’on ne voit pas trop rarement en France. Bien sûr pour le spectacle, on repassera. Deschamps c’est l’anti-spectacle. Seul le résultat l’intéresse. Il a raison, c’est le but. On ne peut pas lui reprocher de ne pas être Cruyff. Deschamps est surtout intéressé par le fait de briser le jeu adverse et de récupérer le ballon. Son Zidane à lui c’est N’Golo Kanté, joueur exceptionnel dans son registre: grand récupérateur, gros travailleur, infatigable. Il a été l’unique buteur ce qui veut dire qu’il a suivi l’action. N’Golo Kanté est un joueur ô combien précieux. Quelle chance pour l’équipe !
L’autre satisfaction ce fut Adrien Rabiot. Là Deschamps a montré qu’il est intelligent, puisqu’il l’a repris en EDF. Rabiot est enfin celui qu’on voulait voir. Le fait qu’il joue à la Juventus Turin a aidé son éclosion: solide, sait bien doser ses passes, élégant en plus. Vous rajoutez à ce duo du milieu, Pogba qui s’est démené pour montrer qu’il n’était pas cuit, et Griezmann qui a fait son match, plus Varane solide… Ces trois joueurs moribonds en clubs ont besoin de l’EDF. Deschamps, le sait et les aligne car il sait qu’ils vont lui rendre sa confiance. Lloris a été déterminant comme toujours à 98%. Donc les Bleus ont gagné la bataille du milieu dans un stade vide qui les a aidés par son silence. L’équipe de France n’est pas belle à voir si on veut voir du jeu, mais elle est intéressante à suivre dans son jeu défensif. Devant, c’est à l’emporte-pièce. Cela sourit ou pas. Sans Mbappé c’est plus difficile.
En face, le Portugal s’est fait manger dans les duels, et dans la récupération et le pressing haut.
Deschamps a le mérite d’avoir tourné la page lourde et minable de la fin de l’époque Domenech. Les amateurs de jeu offensif resteront toujours sur leur faim avec Deschamps, mais la victoire lui donne raison. Il fait de son mieux. Il ne faut lui demander ce qu’il ne faisait pas comme joueur. Quand on aime le football, le jeu défensif de Kanté est aussi beau que le football offensif de CR7 pas au top après le C-19 qui l’a cloué au sol pendant plusieurs jours. L’attitude si humble de Kanté est très belle à voir et fait du bien dans ce monde de football plein de morgue. Lui n’est pas hautain comme tant de joueurs si peu intéressants. Kanté est une antistar par excellence. Détail croustillant: Deschamps a commis la faute incroyable de ne pas l’aligner lors du coup d’envoi de la finale de l’Euro 2016 perdu au SDF devant le Portugal. Cela lui a servi de leçon. Impossible de se passer d’une telle sangsue, d’une poulpe infatigable, d’un homme qui dégage tant de bonté, de générosité et de sérieux. Kanté est à la fois Matuidi et Vieira, un homme qui compte double, voire triple tant il se démultiplie sur le terrain. Contre le Portugal, il mérite la note 10.

Ecrit avant le match:
La star de l’équipe de France c’est D. Deschamps: il a remis de l’ordre et gagner la Coupe du Monde 2018. Entretemps, il a perdu l’Euro 2016 au SDF. C’est tellement la star du groupe qu’il a été conservé. En Italie, il aurait été remercié, le soir même de la défaite contre le Portugal de Ronaldo, blessé par Payet, ce qui reste le fait le plus marquant de la carrière du Français qui n’a jamais marqué un seul but en C1 alors que CR7 est en est le recordman absolu avec 131 buts. Quatre ans, après cette défaite, CR7 est toujours fidèle au poste, de meilleur joueur du monde, statut partagé avec Messi tandis que Payet est une ombre à Marseille.
L’équipe de France est d’ailleurs un théâtre d’ombres de titulaires indiscutables: Varane (Real Madrid), Pogba (Man United), Griezmann (Barcelone) et Giroud (Chelsea). (Le monde entier c’est que Giroud a sa place en pointe parce que Benzema a été exclu des Bleus). Quand ils ne sont pas titulaires c’est pour démontrer que sans eux l’équipe de France ne vaut rien, comme lors de France 0-2 Finlande. Varane fait pâle figure au Real, Pogba est invisible dans le milieu de terrain de MU, Griezmann ne s’impose pas au Barça et Giroud est un fantôme à Chelsea. Jadis, Deschamps disait qu’il fallait être titulaire en équipe de France pour y jouer. Ce temps-là est révolu. Désormais, l’Equipe de France est là pour permettre aux joueurs en difficulté de se refaire une santé médiatique. Ils sont obligés de se décarcasser en EDF, ce qui arrange bien Deschamps ! Les clubs payent en fait des joueurs pour les offrir à la FFF.

Le football est actuellement massacré:
-Mbappé, blessé, est convoqué en EDF. Incroyable, il prend la place d’un autre pour faire la risette aux sponsors et alpaguer les téléspectateurs qui n’y comprennent rien.
-Mbappé et Neymar ne sont pas pressés de resigner au PSG car ils veulent des garanties sur le recrutement alors qu’ils ont été recrutés pour gagner la C1. A vrai dire, les deux joueurs sont surtout bons en C1.
-Les matchs ont repris uniquement pour que les clubs et les fédérations touchent les droits télés. Les tribunes sont vides mais plein de joueurs sont contaminés par le C-19. Après le match contre la Finlande Ben Yedder a été contrôlé positif au virus. A-t-il été contagieux ? A suivre… A Nice, quasi toute l’équipe est HS et le show must go on ! Le football est un foyer de C-19 mais chut! faut que le tiroir-caisse fonctionne.
-Des débutants font une poignée de matchs en L1 et puis sont vendus des millions d’euros en Premier League.
-La VAR est un fiasco.
Ainsi de suite. Il n’y a rien qui va. La preuve: depuis l’éclosion de CR7 et Messi, aucun autre grand joueur n’a confirmé un statut de géant: Neymar, Mbappé, Hazard sont des intermittents du spectacle. Ils ont bien de la chance quand on songe de Maradona a gagné des clopinettes par rapport à eux.

Ce soir je suis 100 % pour le Portugal. C’est le football que j’aime. Entre Fernando Pessoa et Guillaume Musso, il n’y a pas photo. Si la littérature se résumait aux livres de ce “romancier à succès” ou à d’autres au même degré d’insignifiance, cela fait longtemps que je ne lirai plus une seule ligne. La littérature doit vous élever et non pas vous mettre plus bas que le caniveau. Je suis CR7 depuis le début des années 2000, grâce à mon ami cordonnier Lino Barbosa qui ne l’a signalé. En 2003, j’ai fait floqué une maillot portugais à son nom. Le vendeur m’a dit que je me trompais car “il fallait prendre le maillot du Brésil". Sur Europe 1, je parlais de lui sans cesse quand j’entendais dire à propose du Brésilien: “Ronaldo, le vrai". En 2020, CR7 a mis son homonyme aux oubliettes. CR7 est le meilleur buteur européen, toutes sélections confondues: 102 buts, série en cours pour devenir le meilleur buteur mondial depuis plus d’un siècle.
Le Portugal a aussi Bernardo Silva, Joao Felix, Bruno Fernandes et Diago Jota.
La France est avantagée par l’absence de public et aussi par la rage qui va animer les Français (Varane, Pogba, Griezmann et Giroud) qui sont depuis des mois la risée des amateurs de football qui savent qu’eux peuvent rater 20 matchs de suite sans aucune conséquence internationale alors que Hatem Ben Arfa a vu sa carrière internationale fracassée après la défaite en Angleterre suite à la série d’attentats à Paris. Ben Arfa n’a pas eu droit à un seul nouvel essai, et le fait qu’il ne soit plus international fait du mal à sa carrière car son image en a pris un coup. Si Ben Arfa avait été sélectionné en 2018, il serait champion du monde comme Adil Rami, ni plus ni moins.
Ben Arfa est victime d’une politique discriminatoire. Dire qu’il en correspond pas au schéma tactique c’est pour endormir la presse. Ben Arfa a plein d’atouts qui peuvent faire la différence. Il peut apporter considérablement. Ses qualités de dribble, son inspiration, ses accélérations tout en conservant la balle n’ont pas d’équivalent chez les Bleus. Il est très aimé des coéquipiers et en plus il était la coqueluche du supporters. C’est un talent laissé de côté. Dommage qu’il ne peut pas jouer avec la Tunisie. En France, on n’aime plus les artistes. La présidence Macron interdit le cinéma, le théâtre, les concerts, les librairies. Tout ce qui exprime la liberté est condamné, bâillonné, puni, interdit. Sa milice nous traque au lieu de chasser les terroristes. Le C-19 rend service au pouvoir: toutes les manifestations hostiles sont interdites. Démocratie totalitaire !

13.11.20

Permalink 11:32:54, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS  

Cible des terroristes, la France de Macron traque les "gens qui ne sont rien" alors que 1/4 des familles n'ont que 5 € par jour

Les policiers de Macron ont ordre de durcir la répression et donc de traquer les passants qui sortiraient sans raison, dont des concitoyens qui ont vécu sous le nazisme. En 2020, on sait maintenant ce qu’ont vécu nos grands-parents et parents à l’époque Pétain sous le joug d’Hitler. La police de 2020 nous traque comme celle de Vichy. On a l’atroce impression d’être des délinquants en pleine période terroriste. Et dire qu’ils ont des agences de com.! Ils angoissent encore et toujours plus les citoyens qui n’ont plus d’argent, qui risquent d’avoir la gorge tranchée au coin de la rue quand ils ne sont pas exposés à choper le C-19.

Tous les jours des gens meurent en voiture, et les voitures ne sont pas interdites.
Tous les jours des gens meurent à cause des cigarettes, et les tabacs restent ouverts.
Tous les jours des alcooliques meurent, et la vente de vin, d’alcool, est toujours légale.
Jamais personne n’est mort lors d’un achat de livre, et les librairies sont toutes fermées.
Les “petits commerces” sont décapités par leur propre pays !
Vraiment ce gouvernement est l’un des pires depuis Pétain et Laval.
On remarquera qu’ils sont tous d’accord puisqu’aucun ministre ne démissionne. Ils sont aussi tous d’accord pour fermer les “petits commerces”, les librairies, “toutes ces choses pas nécessaires", disent-ils. Eux le sont-ils nécessaires ?
Le président accepte officiellement le mensonge, la faute ou/et l’erreur- appelons cela comme on veut- puisque des ministres qui ont dit: “Le masque n’est pas utile” avant de nous l’imposer sont toujours bien au chaud à leur poste.
On voit défiler à la télé cette caste gouvernementale qui met le pays K.O. parce qu’elle se plie aux exigences des médecins qui se vengent d’avoir été tant mis sur le bas-côté depuis des décennies. On remarque aussi que les députés ne servent à rien. Les vrais chefs en 2020 sont les médecins qui dictent leurs quatre volontés.

Un Etat qui interdit la culture et qui nous impose le réel cela s’appelle du fascisme.

Que restera-t-il de la France de Macron ?

Des attentats en série.

Des morts que l’on aurait pu épargner avec une forte police.

Des morts en série, faute d’un hôpital public bien organisé.

On nous tue dans la rue et on crève à l’hôpital.

Dans tout le pays les librairies sont fermées, ce qui équivaut à la censure.

200 000 “petits commerçants” annoncent qu’ils sur la pente de la faillite à cause du gouvernement et non pas du C-19.

La pauvreté augmente en raison du confinement mis en place à cause de la destruction de l’hôpital public.

En 2020, 1/4 des familles en France n’ont que 5 € pour vivre.

Les nouveaux pauvres sont la marque de fabrique de la présidence Macron.

10 millions de désargentés en France. 15 % de la population.

L’insécurité va augmenter fissa: quand on n’a plus d’argent pour manger, on vole.

Le pouvoir central parisien a toujours détesté les “petits commerces".
Le “petit commerçant” a toujours eu mauvaise presse:
Poujadiste !
Fan du CIDUNATI !
Bons qu’à faire le journal de 13h de “Jipé” Pernaut !
L’épicier en bas de chez nous est désigné: “l’Arabe du coin”, comme l’on disait du maçon de jadis (depuis Portugais): “l’Italien qui siffle tout le temps".

Tout est de la faute des “petits commerces”, semble-t-il. C’est le contraire: on se contamine plus dans les hypermarchés que dans les magasins à échelle humaine.
On pouvait très bien faire circuler groupe par groupe tous ceux prêts à aller dans les “petits commerces".

La pandémie engrosse les “grandes surfaces", la pharmacie, les géants du net, les télés aux mains des puissants qui continuent d’agrandir leur fortune en plein confinement.

La devise “Liberté. Egalité. Fraternité” a été jetée à la poubelle.
Nous ne sommes plus que des numéros comme celui que les nazis tatouaient sur le bras de leurs victimes dans les camps d’extermination.

12.11.20

Fermer les librairies françaises en 2020 est un autodafé

« Là où on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes. »

— Heinrich Heine

Fermer les librairies en France, sous le règne du virus et du terrorisme est une décision qui renvoie au nazisme.

Sous le C-19, le gouvernement en profite pour fermer les librairies et bâillonner tous les créateurs du pays. Avec cette décision fasciste seuls peuvent parler ceux qui appartiennent au PAF et donc qui rampent devant le pouvoir médiatique. Par créateurs j’entends aussi ceux qu’on désigne “petits commerçants” que j’aime particulièrement car ma famille paternelle appartient au monde du “petit commerce” qui est en fait le plus GRAND.

11.11.20

Permalink 18:45:58, Catégories: LITS ET RATURES  

Quand Macron rend hommage à Genevoix, il ferme les librairies !

Lorsque Macron entend le mot librairie, il les ferme ! Tout ça à cause d’une épidémie d’impostures politiques.

Mercredi 11 novembre 2020
La panthéonisation de Maurice Genevoix

La présidence Macron restera celle qui a fermé les librairies. HIS-TO-RI-QUE !
De surcroît, il a le culot de célébrer Maurice Genevoix. C’est cracher sur la tombe de tous les Poilus.
Bien sûr, je n’ai pas écouté son discours. Lors de l’hommage au professeur décapité Samuel Paty, celui qui a endossé un costume bien trop grand a scandaleusement plagié André Malraux, associant le visage de l’enseignant à la République alors que Malraux associa celui de Moulin à la France.
Macron n’est pas de Gaulle, et R. Bachelot n’est pas Malraux.
On le savait. Chaque jour, ils le confirment.
Ils ne sont que deux marionnettes de la politique spectacle.
Le pays est à l’agonie et eux se font mousser sur le cadavre de Maurice Genevoix.
Macron est digne de Sarkozy et Hollande: un oisif qui se sert de notre pays au lieu de le servir.
Ce président, comme ses prédécesseurs, est atteint de surdité: il n’entend pas les cris d’un peuple étranglé par le pouvoir. Les Français sont condamnés à se morfondre chez eux par des gouvernants qui paradent à la télévision. Hier, les Allemands nous tiraient dessus. En 2020, c’est le gouvernement de la France qui attaque les Français avec de la répression qui se cache derrière les mesures sanitaires. Ce qui fait le plus défaut à la clique gouvernementale c’est l’intelligence.
Hier, les Gilets jaunes. Aujourd’hui, c’est au tour des “petits commerçants” d’être excédés. Ils ne peuvent même plus travailler. On leur casse l’outil de travail.
Et pendant ce temps, le président Macron salue la mémoire de Maurice Genevoix alors qu’il a cloué le bec à tous écrivains qui ne peuvent plus présenter leurs livres dans les librairies de France interdites d’accès. Décision de Taliban dans une démocratie totalitaire.

Le dialogue Hollande-Macron: "Ce n'est pas trop dur en ce moment"

Le 11 novembre 2020, le dialogue entre les deux derniers présidents. Le mot dernier est plus important que président.

Hollande: “Pas trop dur en ce moment ?”
Macron: “Je voudrais qu’on en parle…”

Une pitoyable mascarade entre deux présidents qui ont été élus car en France il n’y a plus de belle et grande personnalité que la politique intéresse parce que ce n’est plus qu’un repaire d’exécutants de l’économie des géants: GAFA, marchands d’armes, richissimes hommes d’affaires…

09.11.20

De Gaulle (L'Appel du 18 Juin 1940) à Macron("les gens qui ne sont rien"

L’actuel locataire de l’Elysée, a été élu parce qu’il n’y avait rien contre lui. Rien ni personne. Alors, on a voté contre, et non pas pour. Le sait-il ou a-t-il la mégalomanie de croire qu’on l’a élu pour son talent de rassembleur lui qui a désuni le pays ?
Cette présidence 2017-2022 est une catastrophe pour la France. une de plus qui rallonge la déplorable série. Ne peut-on pas un jour avoir mieux que ce qui a été ?
Rien n’a été rétabli dans les hôpitaux, dans la sécurité. Les deux pièces essentielles de la Nation.
Pire, tout s’écroule de plus en plus. Lundi 9 novembre 2020, triste jour de l’anniversaire de la mort du général, son lointain, très lointain successeur est allé sur la tombe de celui qui a dit “Non” à Hitler.
La famille du général aurait dû interdire cette visite qui est une insulte à la mémoire du défunt. Il faut dire que sa tombe, sans caméra, a vu défiler un sacré cortège d’imposteurs depuis la fin 1970.
Cette visite dans le cimetière c’est comme si Plastic Bertrand allait sur le tombe de John Lennon.
Le spécialiste des discours sur les citoyens assassinés par les terroristes téléguidés par ceux qui veulent se venger du colonialisme, du massacre de Sétif et j’en passe, s’est autodétruit lorsqu’il a dit que dans les gares on croisait “ceux qui ne sont rien".

Dans sa bouche d’énarque, on sait ce que cela veut dire:
1/ Ceux qui ne gagnent pas au moins 20 000 euros par mois.
2/ Ceux qui sont inconnus des médias.
Donc cela fait des millions et des millions de gens qui se sont séparés de lui. Vraiment un piètre politicien: se couper d’autant d’électeurs… Jamais il n’aurait dit ça avant d’être élu. Visiblement, il a la mémoire courte, et surtout aucune reconnaissance envers ceux qui l’ont mis là où il est, même si son électorat sent plus la rue de la Pompe que Belleville.

Il a eu les Gilets Jaune, hostiles envers ce banquier plein de morgue. Georges Pompidou n’a jamais donné cette impression. Ils n’ont que la banque en commun. Pompidou était un fin lecteur, lui.
A présent, il a tous les “"petits commerçants” de France.
Face au président de la république en exercice, on n’a même plus envie d’avoir du respect. Cela contribuerait à renier nos valeurs qui consiste avant tout de ne jamais avoir le regard hiérarchique. La personnalité compte plus que la fonction. Hélas! la vie sociale conduit à faire le contraire, par peur de réduire son champ d’action.
Cette présidence restera celle du mépris de caste. Encore pire que celle de Sarkozy. Avec lui au moins, on savait à quoi s’en tenir. Et de sa clique aussi: inutile d’évoquer son premier ministre et son ministre de l’intérieur. La tambouille fut bonne. On peut conserver le présent de l’indicatif, car la retraite ils y ont droit. Hollande ? Lui c’est le fossoyeur en chef du pays, le remplaçant de DSK trop occupé par sa braguette.
Macron avec “ceux qui en sont rien” fait le pont avec Hollande qui nous appellent “les sans dents".
Restons en alerte, pour ne plus subir les conséquences du passage au pouvoir de ses incompétents.
Ils ont eu les faveurs du suffrage universelle car notre pays n’a plus de grand homme d’Etat. Les plus intelligents, les plus sincères, les plus sensibles se dirigent vers d’autres destins.
Il est vrai que pour se distinguer, il faut hélas! une guerre.
Paraît-il que nous sommes en guerre. Ils ne savent même pas utiliser les mots.
Ils sont surtout incapables d’assurer la sécurité du pays, abrités derrière le fameux: “On ne peut pas mettre, un policier derrière chaque habitant". N’empêche, ils en mettent plusieurs derrière chaque politicards !
Une personne suffit à semer la terreur. Pauvre France, tu es abandonnée à ton sort.
Sois tranquille, dans un silence assourdissant, nous sommes des millions à veiller sur toi.

Les 70 ans de la mort du général de Gaulle: de Romain Gary et André Malraux à Emmanuel Macron

Le général de Gaulle est mort le 9 novembre 1970. Auparavant, la France l’a évincé du pouvoir. La patrie reconnaissante ! Tout ça parce qu’une poignée d’agités du bocal se prenait pour le Che. Rien que des fils de bourgeois qui se croyaient en 1789. Ils étaient communistes avec des briquets Cartier en guise de Zippo.
Le général a interdit qu’on l’on convoque les officiels pour sa mise en terre. Interdiction absolue. Uniquement les proches, les habitants de Colombey et les amis sûrs dont Romain Gary et André Malraux. Deux vrais écrivains, de bons écrivains, de grands écrivains. Pas des plumitifs. Le général de Gaulle aurait pu leur demander d’écrire ses discours mais non, il les écrivait lui-même car il était aussi un écrivain qui se battait avec la langage. Il existe une langue de Gaulle, comme une langue Audiard. De Gaulle dans sa jeunesse fut la plume de Pétain, version héros. Pas le pantin nazifié. Ensuite, la qualité des “nègres” a chuté comme le reste.
Le 9 novembre 2020, on assiste à la récupération du général de Gaulle.
L’actuel locataire de l’Elysée en tête de cortège. Lui qui ferme les librairies, les théâtres, le cinéma et toute la culture. Qu’attendre d’autres de quelqu’un qui nomme à la culture une dame qui est plus proche de Danielle Gilbert que de Simone Veil. Qu’attendre d’autres de quelqu’un qui a confié la garde du patrimoine architectural à un animateur télé qui est censé avoir écrit… 22 livres depuis 2013. Mazette !
On est passé des oeuvres de Gary/ Ajar et de Malraux, au vide spirituel.
Quand l’un (Hollande dit le Pays-Bas) nous traite de “sans-dent” (selon l’une de ses maîtresses), l’autre (Macron) estime que nous appartenons à “ceux qui ne sont rien” comme il l’a dit dans le hall d’une ancienne gare.
Le niveau de nos présidents de la République ne fait que baisser.
Le pire c’est qu’ils se croient tous écrivains: Sarkozy et Hollande publie sans cesse des pages qui ne peuvent même pas servir de papier toilette.
VGE, lui est un a-caca-démicien, comme dirait Aguigui Mouna. Il publie un nouveau torchon littéraire: Loin du bruit du monde, à éviter de toute urgence. En couverture, un éléphant. Ca trompe énormément ! Un souvenir inconscient des bijoux de Bokassa ? J’ai lu le premier chapitre sur Amazon. Affligeant de platitude. Purement descriptif. En face de cette prose, celle de Christine Angot est géniale !
Macron qui a annoncé qu’un jour, il passera aussi à l’écriture, pour se servir de sa notoriété. Quand tout son massacre à l’Elysée sera terminé. Quand il faisait du théâtre amateur, il se prenait déjà pour Gérard Philipe mais ce n’était même pas Francis Huster.
Ils veulent tous être auteurs. Sans doute parce qu’ils ont conscience de ne rien faire de leur vie.
Auteurs et pas écrivains. Impossible de s’inventer écrivain.
Ecrire n’est pas un divertissement pour oisifs.
J’ai honte pour la France.
Il faut dire que je fus à bonne école. Mon grand-père maternel maire de Contes dans l’arrière-pays niçois, a été révoqué par les miliciens de Pétain parce qu’il refusa d’appliquer les lois contre les Juifs. Il a toujours dit qu’un bon citoyen doit s’opposer aux mauvaises lois.
Echarpe tricolore rivé au corps, il a été mis à la porte de la mairie. Renvoyé par des anti-français, par la racaille pronazie dont les héritiers directs quand bien même nous sommes dans un autre contexte- sont aux portes du pouvoir en 2020.

08.11.20

Permalink 19:41:43, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

Les magasins fermées par les politiciens c'est la voix ouverte aux faillites, au chômage et au suicide dans une démocratie totalitaire.

Promesse dans le vent. Le passage du locataire actuel de l’Elysée, restera celui de la décapitation, des Gilets Jeunes et de la mauvaise gestion de la crise sanitaire, pour beaucoup à cause de ses prédécesseurs. Au lieu de veiller à ce que plus personne ne dorme dans la rue, comme promis, le gouvernement pousse le peuple dans le caniveau. Rien d’étonnant quand on voit que dans notre pays la justice et la culture sont confiés à un avocat-acteur-people et à une recyclée dans le talk-show. Société du spectacle à fond. Guy Debord nous l’avait prédit. On y est. Avec le contrôle par le net, en plus. Orwell, prémonitoire, aussi. La réalité de la France en 2020: laisser-passer, couvre-feu, culture muselée, économie massacrée, terrorisme implanté, toute initiative personnelle est interdite.

Les commerçants sont à l’agonie parce que le ministère de la santé à pris le dessus sur le ministère de l’économie. C’est du jamais vu: l’économie s’est fait doubler par la médecine.
Le fait de fermer les magasins qui font le lien social de tous le pays provoque beaucoup de détresse financière et donc psychologique. Déjà qu’en temps normal, la vie de ces structures à échelle humaine, souvent familiale, est dure, songez qu’à présent elle est atroce.
On traite les marchands de vestes et de slips comme s’ils étaient des trafiquants de drogue. On les oblige à vendre des chemises, sous le manteau ! On les voit passer des tricots à travers les grilles de leur magasin. On se croirait à la fin de la Seconde Guerre mondiale, à l’époque du marché noir ! A la vérité nous sommes en démocratie totalitaire. On vote pour des gens qui en fait occupent le pays pour nous nuire au maximum. Ils veulent totalement nous dominer: à présent, ils forcent les commerçants à passer par le net pour tout contrôler au maximum.
Il va y avoir une vague de dépôts de bilan, une pluie de faillites, tout ça parce qu’on empêche les commerçants de travailler. La police doit sévir si les rideaux ne sont pas baissés. Ils feraient mieux d’aller coffrer les terroristes en voie de passer à l’action.
Les commerçants ont la vie dure: des charcutiers qui travaillent 70 heures par semaine pour 300 000 euros de chiffre d’affaires par an ne peuvent s’offrir qu’un smic.
Je suis né dans le commerce familial de mon père qui travaillait 112 heures par semaine, sans jamais se plaindre. Vous pensez qu’il s’agit d’une esclavage ? Pas du tout, c’était le plus heureux des hommes. Il n’a jamais eu un patron sur le dos. Il faisait tout, du sol au plafond. Livreur, magasinier, épicier, caviste, fromager, fleuriste, buraliste, droguiste, boulanger, pâtissier, barman, poissonnier, boucher, caissier, comptable… Ceux qui ont pris la décision de fermer les magasins sont des criminels économiques, des terroristes du commerce. Il tue le terreau de la France.
Un universitaire qui a appris la vie dans les livres, a dit qu’il ne fallait pas fermer “les fleuristes, les restaurants, les choses comme ça”. Les choses comme ça ? Vraiment un mépris de caste. Les gens d’en-haut traitent de ploucs les gens d’en-bas.
Après la désertification des villages, voici la désertification des villes.
Il est fort possible que les commerçants se révoltent à la manière des Gilets jaunes. Le pouvoir en place est en train de casser l’économie.
Dans une année dite normale, il y a 10 000 suicides en France. Combien en 2020 ?
Ce deuxième confinement est un fiasco total. Les rues sont pleines. Il est impossible de non vivre.
Si l’on porte des masques c’est pour nous protéger. Alors pourquoi interdire aux citoyens de flâner entre les rayons de livres d’Histoire ou de littérature quand on leur permet de se faufiler parmi les gondoles de sauce tomate et celles de lessive ?

Permalink 09:11:23, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS  

Une poignée de kamikazes traquent 68 millions d'habitants: on ne fait pas la guerre avec un général d'opérette

Michel Sardou, immense interprète détesté par tous les bobos depuis des décennies. Un visionnaire. Samedi 7 décembre 2020, un hommage aux victimes du terrorisme, a été rendu à Nice, en l’absence du président de la République. Nouvel affront pour les Niçois. Sur l’agenda présent sur le site officiel de l’Elysée, il n’y a rien à samedi. Sans doute le week-end ! Inadmissible. Lundi 9 novembre 2020, il va y avoir toute une mascarade du pouvoir actuel pour récupérer de Gaulle à Colombey. Nouvel affront. Pour ses obsèques, le général ne voulait aucun officiel. 50 ans après, on trahit ses dernières volontés. D’un vrai général à un général d’opérette.

Le terrorisme, la pandémie font le lit du RN.
Tant d’années à désigner le FN comme l’ennemi n°1 des Français.
Pendant ce temps, les terroristes ont fait leur nid en France.
Les régents de la communication se sont tellement trompés que le RN est au seuil de l’Elysée.
Encore quelques décapitations et c’est officiel !

La France de 2022 ?
Les paris sont lancés !
Présidente de la République: M. Le Pen
Premier ministre: N.Dupont-Aignan
Ministre de l’éducation nationale: J. Bardella
Ministre de l’Intérieur: R. Ménard
Ministre de la Justice: G.Collard
Ministre de la Culture: E. Zemmour
Ministre de l’Economie: L. Aliot

Il y aura bien sûr d’autres retournements de veste. Et des retentissants.

Le général de Gaulle serait furax de voir l’arrivée possible à l’Elysée des héritiers de Vichy.
On nous parle de guerre mais où sont les soldats, à part ceux qui patrouillent là où le carnage s’est déjà déroulé ? Quelle esbrouffe tous ses policiers et soldats présents sur les lieux du crime commis! En France, il faut des morts à un carrefour avant d’y voir un feu rouge. A Nice, il a fallu le courage des policiers municipaux pour intervenir. Ils ont reçu les honneurs de la nation. Pour fois, pas à titre posthume. Pour une fois, pas à un clown du PAF.
Si guerre il y a, il faut sortir les blindés et les faire circuler dans tous le pays. On ne fait pas la guerre avec un général d’opérette pour l’Opéra comique. Les politiciens de métier sont surtout là pour se remplir les fouilles. Songez qu’un des leurs occupe un poste bidon dans un comité Théodule européen où il touche plus de 120 000 euros, un revenu annuel non imposable! Et ils osent appeler ça une démocratie. Une démocratie totalitaire !Et que dire de celui qui faisait voyager gratis sa progéniture dans un avion tous frais payés par les contribuables- eux tous imposables- avant de rembourser les billets suite à la bronca. Tout ça pour aller voir jouer le Barça. Ensuite, après avoir occupé Matignon ce communicant de métier avait des vues sur la mairie de Barcelone. C’est vous situer le niveau. Matignon, l’Elysée ne sont pas que des sortes d’Olympia, de Bobino. Les ministères, des Point Virgule. Tout le monde peut y accéder. La preuve, F. Hollande. Il a été ridiculisé en une de Charlie Hebdo, le sexe à l’air. Il fait comme si de rien n’était et parade de média en média, comme si c’était une sommité, une référence. Il a encore plus abîmé la fonction présidentielle que son prédécesseur. Le terrorisme permet aux ringards placardisés par le peuple de revenir mendier un peu de gloriole médiatique. La presse invite ses ratés des urnes qui parlent en playback. On connait la chanson. Rien que des disques rayés. Exemple de mensonges: “-Songez-vous à vous présenter en 2022 ? - Je ferai ce qui sera le mieux pour mon pays …” Tu parles ! Ils ont transformé la devise nationale en: “Prison. Privilèges. Haine.”

La France se laisse ridiculiser par une poignée de terroristes. Lamentable ! Notre grand pays n’est plus un grand pays. Et s’il le reste c’est grâce à Montaigne, Apollinaire et Proust. Pourtant les libraires sont fermées. Une décision digne des Talibans. Ah! faut-il être hypocrites pour inventer ce “click and collect". D’un côté, on ferme; de l’autre, on ouvre en catimini sous un autre système. Pas un cas de C-19 dans les librairies, restaurants, bars et “petits commerces” comme ils disent avec mépris. Combien dans les universités, dans le métro, dans les hyper marchés ?

Tout ce qui se passe actuellement est de la faute 100 % de la caste politique. La relève tarde à se distinguer favorablement. S’il y avait suffisamment d’hôpitaux, de médecins et d’infirmières, ce ne serait pas la panique générale. Idem pour la police. Pour se laver les mains, ils disent: “Le risque zéro n’existe pas…”
Non seulement l’épidémie nous démontre que l’hôpital public a été cassé par l’incompétence des dirigeants successifs mais en plus ils massacrent l’économie. Ils mettent K.O les commerçants. Ils vont jusqu’à fermer les librairies. Le gouvernement décapite les écrivains !
Le virus permet aussi aux médecins d’avoir le premier rôle. Les politiciens qui culpabilisent d’avoir massacré la médecine publique se mettent en retrait comme des enfants honteux d’avoir désobéi à leurs parents.

Finalement cette fermeture des librairies est logique vu le niveau des politiciens actuels. De Gaulle, Pompidou et Mitterrand aimaient vraiment les livres. VGE est académicien pour s’imaginer qu’il est un auteur mais sa prose est écrite avec une truelle. Sarkozy signe des autographes dans les librairies comme si c’était Alexandre Dumas. Hollande présente des livres à colorier et Macron a les oeuvres complètes de Stéphane Bern. On le Malraux que l’on peut.

Tout ça est un avant-goût du fascisme à la française. A part, sous Vichy, il n’a jamais été ouvertement au pouvoir. Le compte à rebours est lancé. Le Peace and Love n’est plus que dans nos anciens 33 tours. En 2020, ça sent 1933.

07.11.20

Permalink 16:59:10, Catégories: BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

Vintage Automobile Club (Morlino/ Gründ), dans La Montagne

Le mythique duel Villeneuve/ Arnoux

«Vintage Automobile Club», une encyclopédie pour les amateurs de belles mécaniques

par Roxane Pouget. La Montagne, samedi 7 novembre 2020

L’aventure automobile sous toutes ses facettes. Entre mythes, culture et société, la voiture symbolise la liberté de se déplacer. Au-delà, hissée au rang d’œuvre d’art, elle passionne les collectionneurs, s’avère reine de compétition. Tour de piste avec Bernard Morlino.
Lui veut mettre les autos dans le salon. Son truc : c’est la belle auto. Érigée en œuvre d’art, à considérer comme une déesse. Une passion pour les belles mécaniques qu’il contracte quelque part du côté de Nice où il naît, surtout à quelques pas de là, au creux des collines de Monaco où il assiste enfant à son premier Grand Prix. Dont il ressent encore aujourd’hui les sensations. Ces pilotes que l’on voit à quelques mètres, ce vrombissement des moteurs, l’odeur de l’huile, cette admiration pour ces as du volant, parce que comme des alpinistes ou des toreros, ils défient le danger. « Jouant leur vie à chaque virage ».
Des vibrations qui ne l’ont jamais quitté et dont il se fait l’écho. Parce que c’est la mémoire de l’automobile qui l’habite, il en connaît tous les ressorts : culturel, sociétal, sportif. Il en détaille toutes les pièces dans son ouvrage Vintage Automobile Club.
Vous, c’est dans la bibliothèque que vous déposerez l’ouvrage. 188 pages pour devenir un expert de l’automobile sous toutes ses facettes : ses pilotes stars, ses destins tragiques, ses constructeurs mythiques, ses anecdotes… Tour de piste avec un éclaireur.

“La Formule 1 continue de fasciner parce qu’il n’y a qu’une vingtaine de pilotes par génération”

BERNARD MORLINO (Ecrivain, biographe)

Interview:

Roxane Pouget:Les passionnés du sport automobile ?
Bernard Morlino:-"À l’époque, j’avais été frappé de voir des gens de tous horizons se passionner et suivre Grand Prix après Grand Prix. Aussi à la télévision. C’est plus compliqué aujourd’hui parce qu’il faut être abonnés à des chaînes sportives et payer pour voir la F1 à la télé. Cela dit, la Formule 1 continue de fasciner parce qu’il n’y a qu’une vingtaine de pilotes par génération. Combien y a-t-il de footballeurs professionnels ?”

La suite de l’interview:

https://www.lamontagne.fr/paris-75000/loisirs/vintage-automobile-club-une-encyclopedie-pour-les-amateurs-de-belles-mecaniques_13866321

Vintage automobile club. Par Bernard Morlino. Postface, la comtesse Anna de Noailles. Éd. Gründ. 188 pages. 24,95 €

Sur SUD RADIO, le 7 novembre 2020, vers la 35e minute, INTERVIEW:
https://www.sudradio.fr/programme/ca-roule/

05.11.20

Permalink 17:00:46, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

Varane, Pogba et Griezmann sont toujours en Equipe de France

Il est totalement dérisoire de parler football en 2020 et même d’y jouer. On ne parle pas football quand la maison France brûle de tous les côtés. Les compétitions n’ont lieu que pour l’appât du gain. Les clubs veulent toucher les droits TV. Ecoeurant. Je ne regarde quasi plus les match, à peine 1% des diffusions, juste pour prendre le pouls. Les joueurs ne jouent plus que pour leurs comptes en banque. Mbappé est traité comme Pelé alors qu’il démarre sa carrière. Neymar touche 3 M€ par mois en jouant un football qui ne plait qu’aux journalistes qui ont besoin de lui pour aller quémander une augmentation de leur pitance pour rembourser leur prêt immobilier. Ce football, ils peuvent se le garder ce n’est pas le mien. Ils parlent des livres sans connaître Vauvenargues ? Un écrivain comme Louis Nucéra n’est déjà même plus un souvenir. Lui qui a passé son temps à s’améliorer pour finir par être fracassé par un assassin de la route qui doit penser que Goya est avant tout une chanteuse. Le monde du football est devenu aussi idiot que tout le reste. Avant c’était un refuge pour la spontanéité. Maintenant c’est le repaire des calculateurs. Combien si je quitte Nantes pour Dortmund ? Quand je pense à ce qu’a fait Cantona à MU en 1992-1997 et ce que font tous ses successeurs en 2020, cela revient à comparer une Mercedes dernier cri avec une série de vieux tacots tous rouillés qui n’avancent plus.

Pogba est si fort que MU s’enlise dans les profondeurs du classement.
Griezmann est si fort qu’il ne s’impose pas à Barcelone.
Varane est si fort qu’il fait bourde sur bourde dans la surface du Real Madrid.
Il ne manque plus que Payet que certains consultants voulaient voir Ballon d’or !

Pour justifier l’absence d’Upamecano dans la liste, le sélectionneur a dit que le défenseur traversait une “période qui est moins bien". Pourquoi Pogba n’est pas jugé sur sa forme lui-aussi ?

La vérité c’est qu’il y a un noyau de joueurs qui sont là quoiqu’il arrive. L’EDF est désormais un club qu’on retouche ici et là. C’est la grande réussite de D. Deschamps. En 1982, Platini jouait divinement et ne gagnait rien avec l’EDF. En 2020, Griezmann est transparent mais l’EDF qui joue sans aucun panache ne perd pas systématiquement. On se souvient de France-RFA 1982 mais que reste-il de France-Croatie 2018 ? Rien ! L’équipe de France actuelle est un fantastique somnifère. Si vous avez des problèmes pour dormir, ne ratez pas ses matchs.

Pogba, Varane et Griezmann se servent des bleus pour se relancer. Ils ont de la chance d’avoir la “carte", d’être “dans les bons petits papiers…” A l’inverse de Bean Arfa a qui l’on le milieu du football français mais toujours les bâtons dans les roues.

Autre absent: Pléa. Il est si mauvais qu’il vient de réaliser un triplé. Pléa serait moins bien jouer sur les côtés. Il faudrait envoyer des vidéos au staff de l’EDF. Son coéquipier en Bundesliga M. Thuram lui est retenu parce qu’il plus axial. Position de Giroud, lui aussi intouchable. Avec une jambe dans le plâtre il serait toujours aligné.

03.11.20

2020, année fasciste

A voir sur France 2, cette très réussie série interprétée par Samuel Labarthe et Constance Dollé, réalisée par François Velle qui a de qui tenir, étant le petit-fils d’André Chamson. Ici, on perçoit l’âme du général et celle de sa femme. Pour une fois, on est loin de la potiche proposée par toutes les autres actrices. Labarthe est lui aussi exceptionnel. Curiosité: Malraux par F. Huster qui le singe trop mais l’important est de ressentir l’amitié De Gaulle-Malraux. Aujourd’hui, on a droit à Macron-Bern. No comment ! Nos dirigeants actuels sont les champions des minutes de silence. Ils sont surtout bons à mettre des policiers et l’armée après les crimes accomplis.

On ne peut plus faire un pas dans la rue, sans un laisser-passer.
Le couvre-feu est instauré.
Les librairies sont fermées alors que chez nos amis belges, elles restent ouvertes.
Dans les grandes surfaces, le rayon livre est interdit d’accès.
Pas de cinéma ouvert. Encore moins de théâtre. Le gouvernement Macron fait ce que les nazis n’avaient pas osé. On dirait qu’il oeuvre pour la cause qu’il dit combattre !
L’économie du pays est massacrée par l’équipe gouvernementale en place menée par le bout du nez par une armada de médecins qui ont pris le pouvoir. Ils massacrent l’économie comme ils ont massacré notre santé avec l’absence initiale des masques.
Tout çà parce que la caste politique a dénigré l’hôpital public, comme tous les autres secteurs essentiels du pays: police, pompiers, école, poste…
Incompétence gouvernementale, passée et présente. Ils ne gouvernent qu’au jour le jour. Sans vision à long terme. D’innombrables lits ont été retirés pour faire des économies de bout de chandelle. Résultat: il faudra dépenser des milliards pour rattraper leur négligence. Bien sûr, on ne sait jamais qui fait quoi. Tout le système est basé sur l’opacité
Le C-19 a instauré le fascisme en France. Depuis Vichy, on n’avait pas vu autant d’interdiction. On nous impose de rester chez nous tels des pestiférés.
Conséquences: dépression, éclosion de nouveaux pauvres, violence intramuros, commerçants poussés à la faillite… La décadence française est programmée par ses chefs.

Dès que l’on met le nez dehors, on risque de se faire égorger, décapiter.
On a tué un enseignant, un sacristain. Et aussi deux catholiques ciblées.
Ils ont décapité le professeur, et aussi l’enfance de millions d’enfants qui ont perdu leur jeunesse bien trop tôt.
La France est un nid à terroristes qui sortent de l’ombre quand bon leur semble.
L’abolition des frontières a transformé l’Europe en poubelle du monde.

Tous les anciens politicards sur la touche se servent des attentats pour faire de la com.
Un ancien ministre de l’Education nationale pleure des larmes de crocodiles sur l’école publique alors qu’il a mis sa marmaille dans le privé. L’imposture a pignon sur rue. Et ils ont micro ouvert.

Tout le pays est masqué.
Dans les magasins ont fouille séparément les hommes et les femmes.
On se croirait sous le joug des islamistes.

Seuls les puissants ont le droit de travailler. Quel mépris de dire “les petits commerçants".
Le fascisme est installé en France. Pas besoin d’attendre l’arrivée de qui vous savez.
C’est le répétition générale !

Les cimetières ne désemplissent pas. Ils jouent à tombeaux fermés.
Les pompes funèbres sont les grandes gagnantes avec les grandes surfaces.
Au rayon des surgelés, on y rangera bientôt les cadavres qu’on ne peut plus enterrer.
“Click and collect” les macchabées. Ils fourniront les cercueils à monter soi-même.

Adieu à Nobby Stiles (1942-2020), héros de Man United

Pour honorer Nobby Stiles, les Red Devils de 2020 ont perdu à Old Trafford, 0-1, devant Arsenal qui n’avait plus gagné à 0T depuis 2006. Quel manque de respect ! Pogba montre ses cheveux. Stiles, son désir de contrôler le jeu adverse. Sans Stiles, MU n’aurait jamais été aussi brillant. Il fallait qu’il récupère le ballon pour le donner à Best et à Bobby Charlton.

Nobby Stiles (1942-2020), est mort très mal en point.
Il faut garder de lui sa rage de vaincre, un vrai harceleur de tibias adverses, une sangsue humaine. Il a défendu le milieu de terrain de Man United avec une rage jamais atteinte. Même Roy Keane fut moins agressif que lui.
Il faisait peur avec sa bouche édentée.
Il courrait, courrait, infatigable.
On aimerait que MU possédât en 2020 un tel joueur de club.
Il a gagné la Coupe du Monde 1966. Et oeuvra très activement à offrir la 1ere C1 à Man United en 1968. Sa grinta était précieuse, décisive. Un amour du maillot jamais feint.
Ce joueur est aussi important que Best et Cantona, mais dans le genre destructeur de jeu adverse.
Il a aidé aussi dans le staff de Ferguson à faire éclore les talents de la génération 1992: Beckham, Scholes, Giggs, Butt, les frères Neville.
Il était reconnaissable entre mille. Sa façon de courir par de petits pas répétés, de suivre son adversaire, pour le mordre aux mollets. Il avait trois poumons.
Un des plus grands milieux défensifs, récupérateurs du XXe siècle.
Immense joueur qui a participé à la construction du grand MU qui n’a rien à voir avec celui de 2020: suffisant, prétentieux, une assemblée de paresseux surpayés. Solskjaer n’y arrive pas. Pourtant il connait tout de MU. Quand on regarde sa feuille de match: il n’y aucun joueur indispensable. C’est Y mais cela pourrait être X ou V. Des intermittents du spectacle. Des joueurs qui incarnent de l’ennui, de la peur, de l’absence de confiance, de la non créativité. Tout l’inverse de l’ADN de MU.

Parcours:

1960-1971 Manchester United 395 matchs (19 buts)
1971-1973 Middlesbrough 57 (2)
1973-1975 Preston North End 46 (1)

1965-1970 Angleterre 28 (1)

Palmarès avec Manchester United entraîné par Sir Matt Busby:

Champion d’Angleterre 1965 et 1967
Coupe d’Europe des clubs champions 1968
Coupe d’Angleterre 1963
Charity Shield en 1965 et 1967

Avec l’équipe d’Angleterre:
Coupe du monde 1966

[Post dédié à Sean Connery (1930-2020)]

02.11.20

Permalink 17:30:58, Catégories: GRAND MONSIEUR, VAN GOGH FOR EVER  

En France on peut caricaturer Mahomet mais pas une commentatrice sportive

Daumier c’est le talent. Un génie !
Lui cognait sur ses contemporains, ceux qui avaient le pouvoir tous azimuts.
Il frappait sur la société ambiante.
Adolescent, j’ai tout de suite compris qu’il tapait là où ça fait mal, sur le personnel judiciaire qu’il croquait à merveille.
Les dessinateurs Cabu, Wolinski, pour ne parler que d’eux, avaient du talent aussi mais je les appréciais surtout quand il se moquaient des “puissants” de notre pays. C’est dix mille fois plus forts que de s’en prendre à la religion. Chacun croit en ce qu’il veut. Pourquoi toujours attaquer Mahomet, cela devient stupidement obsédant, et aussi strictement commercial.
Je n’aime pas du tout les caricatures sur Mahomet. J’en ai vu une succession. Elles ne m’arrachent pas un rire, pas un sourire.
Tant de morts pour ça ! Et le locataire de l’Elysée qui explique, exprès sur la télé arabe, qu’il ne dit pas aimer les caricatures de Mahomet. Il dit qu’il veut qu’elles puissent exister.
Qu’on ne vienne pas me dire que l’expression des caricatures de Mahomet sont nécessaires à la vie culturelle française. Elles sont moins indispensables que les librairies ouvertes ! En plus ceux qui les font aujourd’hui se planquent comme ceux qui vomissent sur le Net cachés derrière des pseudos. Tout ça ne rime plus à rien. Ce n’est pas parce qu’on ne ferait plus de caricatures sur Mahomet que la France va s’arrêter de vivre sa vie libre.
Il n’y a pas longtemps, le journal L’Humanité s’est désolidarisé d’un caricaturiste qui avait osé plaisanter sur l’ancienne cycliste recyclée à la TV, actuellement avec le champion du monde de cyclisme sur route. Là, personne n’a rien dit. Omerta du Paf ! Silence, radio! Circulez, il n’y a rien à voir.
Un consensus a dit que le dessin dans L’Humanité était antiféministe, misogyne, dégradant pour la femme, je ne sais quelle explication. C’était juste une caricature. Une vision comme une autre. Celle d’un dessinateur. Dans cette affaire c’est le directeur du journal qui aurait dû être renvoyé car il doit savoir ce qu’il publie. En France, on a le droit de caricaturer Mahomet mais pas une ex cycliste devenue commentatrice. Mahomet à poil c’est aussi dégradant. Ce n’est plus que de la provocation… bête et méchante ! Avec les conséquences que l’on sait. Ne plus faire de caricatures de Mahomet cela ne voudrait pas dire que l’on devient islamiste. Que l’on recule devant nos libertés, disent-ils. Fermer les librairies, ça oui c’est une mesure obscurantiste ! Se faire “flasher” quand on roule à 50 au lieu de 30 km/h dans une rue sans aucune menace pour autrui, est-ce bien une manifestation de la liberté de circuler ?
Personnellement, j’ai rigolé devant le dessin paru dans L’Humanité alors que j’estime que les caricatures de Mahomet n’ont aucun aucun intérêt artistique. Elles sont là pour le buzz. Rien à voir avec Voltaire. On a viré un dessinateur de presse pour un dessin qui a heurté une nouvelle icône du Paf mais il n’y avait pas de quoi fouetter une chatte !
On ne pas doit exécuter ceux qui dessinent Mahomet ou je ne sais qui mais si l’on souffle sur les braises du fanatisme religieux on récolte évidemment la tempête des intégristes. C’est le “jeu” politico-religieux. Les politiciens le savent bien mais eux sont protégés par une armada de “gorilles". Eux prennent les décisions mais c’est le peuple qui risque sa peau.
Peut-on m’expliquer pourquoi ce deux poids deux mesures ?
Une jeune et jolie femme titillée dans L’Huma: le dessinateur viré.
Des croquis sur Mahomet pas à son avantage: les dessinateurs sont traités en Michel-Ange.

01.11.20

1er acte islamiste de la France de Macron: la fermeture des librairies !

Quand la France de Macron entend le mot librairie, elle les ferme ! Tout ça à cause d’une épidémie d’impostures politiques. On se croirait sous le nazisme.

J’ai mal à la France, comme Jacques Brel disait: “J’ai mal à l’autre". Les heures sont lourdes. Des “minutes de sirop” comme disait mon ami Philippe Soupault.
Et rien ne change. La publicité continue de bombarder ses messages débiles sur nos écrans.
Il y aurait mille égorgés par jour que les pubs n’interrompraient pas leur danse imbécile.
Bientôt il n’y aura plus que les cimetières qui seront ouverts.
Il est impensable d’arrêter le mouvement de la vie.
Les polémistes sont aux abris. Le pamphlet n’existe plus. Il n’y a plus que du bavardage.
J’ai l’impression que la présidence de Macron me coupe la gorge. Fait un autodafé avec mes livres et qu’il danse autour la danse du scalp.
Il me décapite sans même savoir ce qu’il fait. Il m’empêche d’exister.
Je tiens là, la preuve de son manque d’intelligence. Sans doute une bête à examen mais niveau intelligence c’est zéro.
Comment peut-on décider de fermer les librairies comme si elles n’étaient pas nécessaires ? Sans les artistes, il n’y aurait eu aucune civilisation. Les pays ne seraient qu’une assemblée de tubes digestifs.
Comment peut-on combattre une idéologie en agissant comme elle ?
Fermer les librairies est une censure ?
Les gouvernants doivent se contenter de lire Mickey pour avoir si peu de jugeotte.
La présidence Macron restera comme celle qui méprise la culture. Et dire qu’ils nous l’ont vendu comme un amateur de théâtre grâce à sa femme. Ils l’aiment tellement qu’il les ferme à double tour.
La France a actionné son premier acte islamiste: elle ferme les librairies!
Les islamistes ont déjà gagné la bataille culturelle. Tout le secteur culturel est interdit dans le pays. On demande aux poètes de se taire. Les librairies doivent fermer leur rideau. Elles sont traitées en pestiférées. Sans littérature, pas de théâtre, pas de cinéma. Exception celles des grandes surfaces parce qu’elles vendent du PQ.
La fermeture des librairies avec tant de force est historique.
Il est vrai que la culture est confiée à une personne dont la carrière hésite entre celle de Danielle Gilbert et le parcours de Simone Veil.
Voilà ce qui arrive quand le pays est dirigé par un banquier qui n’a pas la culture de Georges Pompidou. Ni celle de François Mitterrand- aussi cachotier que bibliophile- et encore moins celle de Charles de Gaulle, mais l’on ne compare pas celui qui a nommé Malraux à la culture avec celui qui confie le patrimoine architectural français à un bateleur de vérandas.
Depuis des décennies, la classe politique casse notre pays: la police, l’éducation nationale, les pompiers, la médecine tout est massacré par des gens qui n’ont aucun sens du bien public. Macron a dit que dans les gares, il y a des “gens qui ne sont rien". Le pays est au bord de l’explosion, et lui ferme les librairies. Il ne faut pas fermer les librairies mais enfermer les terroristes !
Un bon citoyen ne doit pas suivre les mauvaises décisions. François Ricolfi (mon grand-père maternel), maire de Contes, dans l’arrière-pays niçois, a été révoqué par Vichy parce qu’il a refusé d’appliquer les lois antijuives à la population contoise. Voilà l’exemple à suivre. Si toute le France avait fait comme lui, le pays ne serait jamais tombé dans les mains d’Hitler. En mars 2020, la France covidée de Macron prend la décision de fermer les librairies: c’est exactement ce que ferait un état islamiste ! D’où qu’elle vienne cette décision se déroule en 2020. Le client est roi. Les libraires sont là pour servir les lecteurs totalement ignorés. On peut aller faire son tiercé, acheter son litre de vinasse, sa dose de neuroleptique mais il est interdit de lire Fernando Pessoa et Germain Nouveau. Pas étonnant que le pays soit en perdition totale. Comme s’il était plus risqué d’acheter un livre que de prendre le métro. Il voit la distanciation là où ça les arrange. Qui va dire c’est parce que les librairies sont fermées qu’il y a moins de morts ?
La politique ce n’est pas qu’un débat télé entre les deux tours. La France de Macron restera encore plus atroce que celle de Sarkozy et celle de Hollande. Il faut vite que cette page se tourne pour enfin souhaiter respirer derechef le parfum de la liberté. Pour l’instant, la France pue la merde à chaque coin de rue. Elle pue tant que nous sommes obligés de nous déguiser en islamiste. La France n’est plus qu’un pays voilé.

29.10.20

Nice encore frappée par un attentat dans une France poubelle à faux réfugiés

La douce Nice n’est plus qu’un souvenir, par la faute des politiques qui ont transformé le pays en poubelle. Le pire c’est d’entendre un élu dire après l’annonce des trois tués à Nice: “Le degré zéro n’existe pas. Il faut cesser d’infantiliser nos concitoyens". Non, il faut cesser d’élire ce genre de sinistre individu. Les policiers municipaux de Nice qui sont intervenus sont plus courageux que ceux qui verbalisent sur les pistes cyclables de Paris.

Ma ville natale a encore été frappée par un attentat.
Ils se suivent et se ressemblent tous.
On nous promet le RN. A Quand les milices pour des ratonades ?
Les politiques n’y arrivent pas.
Ils parlent de guerre mais où sont les soldats ?
On ne va pas se faire trucider un à un.
Les terroristes incarnent le boomerang du colonialisme. Je n’y peux rien. Je n’étais pas né.
L’heure n’est plus aux mesurettes, aux discussions d’énarques.
Le général Pierre de Villiers a été mis à la porte par l’actuel locataire de l’Elysée qui est en train de ruiner le pays, à la suite d’autres incompétents notoires qui tous ont fait passer leur vie privée avant celle de la France: un était polygame, l’autre courrait la gazelle, celui-ci cherchait une épouse, l’autre fut jeté par sa maitresse. Le dernier s’est marié à sa prof. Un vrai bordel ! Tous téléguidés par leur braguette.
Un grand chef d’Etat doit être marié à la France.
- «La République ne marche pas comme cela. Si quelque chose oppose le chef d’état-major des armées au président de la République, le chef d’état-major des armées change », a dit celui qui par son élection est devenu le chef des Armées. Au secours ! Non, pitié. Le chef c’est le général.
Je préfère le général de Villiers à la “fille de…” qui est aux portes du pouvoir.
Après le général de Gaulle, pourquoi un autre général ne pourrait-il pas servir le pays ?
Il faudrait condamner les fonctionnaires qui ont délivré des certificats de réfugiés à des terroristes masqués. Ils ne sont vraiment pas futés. Encore des énarques, sans doute. La plaie en col blanc du pays. Tous pareils, tous sans aucune expérience. Des exceptions ? Elles confirment la règle. Tout pour ma gueule. La France n’est qu’un tremplin pour leur carrière.
Cette fois, l’assassin de Nice est passé par l’Italie et puis s’est évadé dans la nature européenne qui n’est plus qu’un gruyère sans frontière. L’abolition des frontières rend surtout service aux voyous. La preuve. Nice a été frappée par un agresseur contrôlé par personne. Même pas par un énarque !
C’est trop facile de se laver les mains. De n’avoir aucune responsabilité.
Qui sont ces gens qui décident d’ouvrir grand les bras à des ennemis du pays ?
L’administration n’a pas de visage. Voilà pourquoi nous en sommes-là.
On ne sait pas qui fait quoi. L’Europe est un fiasco total mis sur pied par des économistes.
J’ose espérer que certains lâches ont un poids sur la conscience. Trois morts. La jeune femme assassinée a eu le temps de dire: “Dites à mes enfants que je les aime".
Pendant ce temps, le sang coule dans Nice, massacrée à longueur de temps.
Je préfère que mes parents soient morts plutôt qu’ils voient ce que leur ville tant aimée est devenue.
Mon père à six ans parlait niçois et pas français. Voilà ce qui s’appelle de l’intégration.
Là où trois assassinats ont été commis sur l’avenue Jean Médecin qui sera toujours pour moi l’avenue de la Victoire, j’y suis passé mille fois avec mes parents. Voilà ce qui se passe quand on change le nom des rues. On oublie.
L’Avenue de la Victoire est devenue l’Avenue de la Défaite.

PS: partout, sauf à Nice, dans les médias nationaux, ils disent: “le dialecte niçois". Faux! Il s’agit d’une langue avec sa grammaire particulière. Une très belle langue, désormais presque morte, hélas !

Permalink 10:27:01, Catégories: LITS ET RATURES, LA REVUE DE STRESS  

Dans le pays des Encyclopédistes, les librairies ne sont pas une "nécessité première".

Sous le nazisme, on brûlait les livres en Allemagne. Sous le C-19, les librairies sont fermées, ce qui revient au même. Les livres sont aussi indispensables que l’air et l’eau. On nourrit son cerveau autant que son ventre ! Il faut dire que les références de Macron sont Ph. Besson - et non pas Patrick- et S. Bern. On est très loin de De Gaulle et Malraux. Seuls sont épargnés, les sociétaires du GAFA.

Les médecins disent que la “contamination se fait dans la sphère privée” et l’Etat ferme les lieux publics.
Non seulement, les morts s’entassent mais l’économie s’écroule.
Tous les jours des gens meurent et d’autres naissent.
Rien de nouveau.
Seuls les plus robustes restent en vie.
Tout ça parce que les politiciens ont supprimé des lits.
Ils ont massacré l’hôpital public et la sécurité public.
Quand on ne nous égorge pas, on nous ordonne de rester à la maison !
Nous trinquons à cause des incompétents.
On nous dit que les masques ne servent à rien, avant de nous dire qu’il faut en porter, mais si l’on en porte cela ne change rien puisqu’ils nous enferment chez nous.
En revanche, ils laissent ouverts les cimetières.
Bientôt, ils vont nous mettre en prison parce qu’en devenant parents on met des futurs morts sur terre.
Kafka et Jarry sont plus que jamais d’actualité.
La vérité c’est qu’ils laissent tous les puissants travailler.
Plus le magasin est petit plus il doit fermer.
Les grandes surfaces s’engraissent sur le dos du C-19.
Gouverner n’est plus prévoir.
Gouverner ? L’Elysée = un Olympia et parfois un simple Point-Virgule. Il faut y aller pour ensuite faire des tournées en province pour y vendre de lamentables bouquins que des victimes du PAF achètent pour avoir l’autographe de l’imposteur qui se prend pour un écrivain. Tout ça sont des attaques contre la littérature. On peut parler de délinquants de la littérature. S’il existait un permis d’écrire, ils ne pourraient pas dépasser la première ligne, sans aller dans le mur !

28.10.20

Permalink 00:03:31, Catégories: LA MAISON BLANCHE  

Le Real en sursis avec son nul en Allemagne

Zidane est loin d’avoir tourné la page du Real Madrid. N’est-il pas champion d’Espagne sortant ?

Mardi 27 octobre 2020
Ligue des Champions
Borussia Mönchengladbach 2-2 Real Madrid
Buts pour M’gladbach: Marcus Thuram (33e, 58e)
Buts pour le Real : Karim Benzema (87e), Casemiro (90e +3)

Mené 2-0, le Real a bien réagi, et même très bien réagi.
Les grandes équipes ne meurent jamais ? Pour l’instant c’est vrai.
Le point acquis est important car le Real se maintient en vie.
A présent, le Real n’a plus droit à l’erreur.
Il faudra que les Madrilènes fassent le plein de points contre l’Inter Milan, ce qui n’est pas gagné d’avance.
Au Real, Hazard est pour l’instant le fiasco de Zidane.
On croyait tant à ce joueur qui joue des bribes de match.
Hazard est-il le genre de joueur, bon à Lille, très bon à Chelsea, et incapable de s’imposer dans un club mythique comme le Real.
Qui nous dit que Mbappé réussirait au Real ?
Pour l’instant, il est surtout fort contre Dijon, le dernier de L1. Dès qu’il tombe sur Man United, pourtant faible actuellement, il devient transparent. En fait le Qatar a pris Neymar et Mbappé pour gagner la L1. La C1 reste de la science-fiction. Mbappé ne veut pas prolonger pour l’instant, histoire de faire monter les enchères. C’est monnaie courante dans le football
Regardez Griezmann à Barcelone. On le traite comme un enfant dans la cours des grands. Vérité en deçà de l’Atletico Madrid, erreur au-delà.
Pareil pour Payet à Marseille. 500 000 € par mois pour quoi faire ? Au moins Neymar fait des pubs !

27.10.20

Lewis Hamilton, vrai champion dans un monde de sportifs frelatés

Le C 19 fait passer sous silence ses exploits répétés. En France, on le sous-médiatise. La presse est tant Mbappétisée, Neymardisée qu’elle confond un champion avec des vedettes du PAF. Les grandes stars ne jouent pas à Paris où il n’y a ni Messi ni Ronaldo. Le rugby c’est Maso, pas Chabal. Le tennis c’est Federer, pas Gasquet. Le football c’est Cantona, pas Griezmann. La F1 c’est Hamilton, pas Grosjean.

1/ C’est lui qui rend la voiture meilleure et non pas le contraire, tant il sait communiquer à son staff tout qu’il ce faut améliorer côté mécanique.

2/ Sa passion est devenue de la compétence.

3/ Mental d’acier. La pression et la concurrence le stimulent.

4/ Un sang froid exceptionnel.

5/ Conduit sa voiture avec grande fluidité. La traite comme si c’était un cheval, un être vivant. Il est agressif au bon moment. Le reste du temps, il adapte la voiture aux contours de la piste. Sa conduite découle d’une sensibilité de chaque instant.

6/ Une anti star. Le contraire de Neymar. Rien de surfait. Il aime ce qu’il aime. Ce n’est pas un homme-sandwich. Lui, prête son corps. Ne vends pas son âme.

7/ Sait rester neuf à chaque course malgré son immense expérience. Vit chaque GP comme si c’était le premier et donc le dernier.

8/ Travailleur acharné lors des essais privés avec son équipe qu’il traite à son égal.

9/ Très bien élevé par ses parents. Son père l’a programmé pour qu’il se réalise comme pilote car il a senti très tôt son potentiel: il s’est saigné aux quatre veines pour que son fils soit heureux.

10 / Il s’inscrit dans l’Histoire de son sport. C’est le seul pilote de sa génération qui a fréquenté les grands anciens avec un immense respect: de Moss à Lauda. Ils l’ont reconnu comme un des leurs. Il est en connexion avec le passé. Comme Soupault aimait Apollinaire.

26.10.20

Permalink 09:55:23, Catégories: GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

Historique: Hamilton devient le pilote de F1 numéro 1 avec 92 Grands Prix

Hamilton a gagné 92 GP de F1… Aussi incroyable que Rafael Nadal qui a gagné 91 matchs à Roland Garros pour conquérir 13 Open de France.

Dimanche 25 octobre 2020
Grand Prix du Portugal
1er Lewis Hamilton (Mercedes)
2e Bottas (Mercedes)
3e Verstappen (Red Bull)

Grand jour pour la F1. Hamilton coiffe la couronne de meilleur pilote de tous les temps, devant le maudit Michael Schumacher qui a évité la mort si souvent en voiture avec de se blesser très gravement lors d’une sortie en ski.
C’est pourquoi nous ne réjouissons pas bêtement, y compris Lewis Hamilton.
N’empêche, le prodigieux pilote anglais a gagné une nouvelle fois un Grand Prix avec une grande classe. Au départ, il a été surpris par la pluie, question de pneus. Le temps que les commentateurs s’égosillent pour rien, il a remis tous ses concurrents derrière.
Hamilton est un immense champion. L’un des plus grands, tous sports confondus.
Hélas! il faut payer un abonnement pour le voir à l’oeuvre.
Ses compatriotes le confondent parfois avec Neymar ! La différence est simple: Neymar est une invention des réseaux sociaux. Le premier qui doit sa gloire aux radotages sur la toile.
Neymar n’a pas le fluide des géants du sport. Vous le voyez courir, il n’a aucune grâce. Un jeu imbécile, prétentieux. Ronadinho lui était cent fois supérieur. Le dribble de Neymar n’est qu’un numéro de cirque. Il n’a pas compris qu’au bout de trois enchaînements, on est fatigué et plus du tout lucide.
Hamilton, casqué, quasi invisible dans sa F1 parvient à communiquer avec les connaisseurs des sports mécaniques car c’est un styliste comme Clark, G. Villeneuve et Senna. Il est beau à voir piloter. Il ne conduit pas avec le frein à main comme Charles Leclerc. Dire que Grosjean a déclaré ne pas comprendre pourquoi il ne gagnait pas autant d’argent que Lewis Hamilton parce qu’il faisait les mêmes courses que lui. Inouïe d’entendre ça ! C’est comme si Monfils voulait toucher autant que Federer. Chacun à sa place. Les premiers devant, les autres au rang d’etcetera. Le sport a l’avantage de révéler les imposteurs, au contraire de la littérature qui laisse abîmer le goût des lecteurs.
Lewis Hamilton va pulvériser tous les records: il dépassera les 100 victoires en Grand Prix.
Cette saison, il s’est excusé de toujours gagner. Il faudrait que les footballeurs français, de MBappé à Griezmann en passant pas Pogba s’inspirent de son humilité.
Remporter 92 Grands Prix, donc battre le record de Schumacher, tient de l’exploit irréalisable.
Je ne vois que Nadal avec ses 13 Roland Garros pour trouver une gamme d’exploits à sa hauteur. Pour soulever 13 fois le trophée des Mousquetaires, le champion espagnol a gagné 91 matchs à Paris !

Record de victoires en Grand Prix de Formule 1
1 Lewis Hamilton 92 en 262 courses
2 Michael Schumacher 91 en 307 courses

Classement championnats du monde 2020
1 Lewis Hamilton 256 points
3 Valtteri Bottas 179
2 Max Verstappen 162

Nombre de sacres de champion du monde
1er Michael Schumacher 7 (1994-1995-2000-2001-2002-2003-2004)
2 Lewis Hamilton 6 (2008-2014-2015-2017-2018-2019)
3 Juan Manuel Fangio 5 (1951-1954-1955-1956-1957)

24.10.20

L'éternel Ramos fait gagner le Real Madrid de Zidane devant le fantôme de Messi (Barcelone)

Comme prévu et espéré, Sergio Ramus a fait gagner le Real. Le défenseur héroïque est un talent complet: physique, technique et mental. Il dégage une force inouïe. Force corporelle et force spirituelle. Dès que les adversaires le voient dans le couloir des vestiaires, ils commencent à douter, habités par la peur. Ramos mérite bien sûr le Ballon d’or mais il ne l’aura jamais. Les votants sont incapables de voir sa lumière noire. Il est du niveau de Franz Beckenbauer. Un footballeur à l’ancienne car attaché à son club.

Le clasico de Liga, match aller
Samedi 24 octobre 2020
Barcelone 1-3 Real Madrid, 16 H
But pour le Barça: Ansu Fati 8′
Buts pour le Real: F. Valverde (5e), Sergio Ramos (63e p.), L. Modrić (90e)

APRES LE MATCH:
A la 63e minute, Ramos a fait basculer le match grâce à son talent et à son expérience.
Dans la surface adverse, le Madrilène provoque Lenglet, en masquant son geste. Le Français - encore un enfant du football- tombe dans le panneau et tire sur le maillot de Ramos qui en fait des tonnes en tombant à la renverse. Génial fourberie. Immense stratagème. On dit bravo: la roublardise fait partie intégrante du football, de la vie. A ce jeu-là, Ramos est un génie. Et comme il a un talent extraordinaire, quand il joue, le Real a 100 % de grinta. Sans lui, ça tombe à 30 %.
L’arbitre n’y a vu que du feu: PENALTY ! Bien sûr transformé par Ramos.
Comme quoi la VAR est l’arnaque du siècle. Elle ne sert à rien quant à la vérité de l’action. Fausse tout. L’arbitre a visionné en long en large la vidéo. Il a été incapable de voir que Ramos a surjoué la faute. Oui, il y a eu tirage de maillot, mais au départ c’est lui qui fait une micro faute. Et surtout, il n’y avait aucun danger de but. Certes le tirage a eu lieu dans la surface. Ce penalty a été sifflé pour respecter le règlement mais pour l’esprit du jeu, il ne fallait pas le siffler.
En face, on a vu un Messi totalement absent. Griezmann est entré à la fin. Quelle catastrophe ambulante. Le degré zéro du football. Dès qu’il n’est pas avec Deschamps, il n’existe pas. Incapable de s’imposer dans le vestiaire du Barça qui a fait l’erreur de vendre Suarez. On sent que Messi n’a plus envie de jouer.
Au Real, Benzema a fait un non match mais sa présence seule fait peur aux adversaires.
Varane a joué correctement. Comme à chaque fois que joue Ramos car son aîné fait 80 % du travail dans leur zone.
Zidane a donc fait taire toutes les critiques. Ses joueurs l’aiment toujours.
A noter, le but exceptionnel de Modric. Quand il réalise ce genre de chef d’oeuvre, extérieur du pied droit -c’était le seul geste à faire- il mérite un Ballon d’or à chaque match.
A la fin du match, Koeman a serré la main de Zidane qui est venu vers lui. Double attitude de grand respect mutuel. Deux géants du jeu, dans des genres différents.

AVANT LE MATCH:
Griezmann et Hazard n’ont-ils pas visé trop haut avec le Barça et le Real Madrid ?
Le championnat n’en est qu’à sa 7e journée que la vox populi madrilène demande déjà le départ de Zidane.
Une vraie honte: c’est lui qui porte le club depuis des années et des années. Comme joueur et entraîneur.
Ses détracteurs veulent mettre une autre légende à sa place: Raul !
C’est trop tôt. Il faut attendre le départ volontaire du Français avant de changer une icône par une autre icône.
Zidane est revenu et a conservé la plupart de ses joueurs.
Il est pour l’instant pas récompensé par la signature d’Eden Hazard.
Le Belge, quelle déception !
J’adorais ce joueur à Lille, à Chelsea, mais au Real il est incapable d’assumer son rang.
Il est toujours absent, éternellement blessé.
Ce n’est qu’une ombre. Appartient-il à ces joueurs qu’on a vu trop beau et qui dans un grand club ne supportent pas la pression ?
Zidane s’est aussi trompé avec le gardien Courtois. Navas est bien meilleur.
Modric est écrasé par son Ballon d’or qui aurait dû revenir à C. Ronaldo.
Parlons-en de CR7. Depuis qu’il est parti, le Real n’a plus de leader à part le géant Ramos.
Sans Ramos, le Real n’a plus d’âme et de défense. Ce n’est pas Varane qui va garder la maison. Sans Ramos, Varane se transforme en passoire. Varane est trop fébrile. On sent qu’il a peur dans ses contrôles. Son élégance masque ses carences.
En face, au Barça, Griezmann lui aussi n’est pas brillant. Pas capable de s’imposer comme titulaire.
Hazard et Griezmann sont des enfants. Quand je pense à Eric Cantona. Lui à peine arrivé à Man United, il s’est imposé comme un immense champion. La différence ? A 16 ans, Cantona était déjà un homme. Cantona a rayonné en Angleterre de 1992 à 1997. Hélas ! les matchs n’étaient pas retransmis à l’époque ! Heureusement que je l’ai vu à l’oeuvre à Old Trafford. Jamais je n’avais vu un joueur régner autant sur une rencontre. Il irradiait de lumière, comme tous les artistes qui ont la grâce. Cantona était à la fois Platini et Zidane. Un stratège buteur. C’est lui qui a fait Sir Ferguson et non pas le contraire.

[Post dédié à Raymond Kopa qui aurait été tant heureux de voir ce match]

23.10.20

Permalink 11:06:02, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Bon anniversaire Pélé ! 80 ans de talent à l'état pur

Le virtuose a gagné 3 Coupes du monde (1958, 1962/blessé, 1970). S’il avait pu, il aurait gagné 10 Ballons d’or et joué au Real Madrid ou au Bayern Munich. Pelé est un trésor mondial. Il y a un avant et un après Pelé. Ce n’est pas une invention médiatique comme Neymar ou Chabal. Il s’agit d’un véritable artiste, d’un créateur. Il a fait des gestes qu’on n’avait jamais vus et qu’on n’a plus jamais revus depuis sa retraite. Il devrait avoir sa statue à chaque entrée de tous les stades du monde. C’est lui qui a rendu célèbre le football.

Pelé a 80 ans !
Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, est né le 23 octobre 1940 à Três Corações.
C’est le plus grand footballeur de tous les temps. Parce qu’il a hissé le football au rang de l’un des Beaux-Arts.
Son humilité fait qu’il place Ben Barek au-dessus de lui. Tout le monde a oublié cette déclaration.
Maradona fut aussi un virtuose mais il est venu après.
Maradona est le seul qui soit du niveau de Pelé.
Sinon, les trois autres grands sont Puskas, Di Stefano et Cruyff.
Neymar et Mbappé face à lui équivalent à Plastic Bertrand devant Bob Dylan.
Pelé a tout: bon des deux pieds, de la tête, quasi jamais hors jeu, distributeur, buteur, leader, collectif, solide, intelligent, intuitif, correct. Souriant, sympathique, incarnant la joie de vivre.
De plus, il est resté à sa place de sportif. Mutique sur le fracas du monde. Chacun son domaine. Jamais il n’a voulu devenir le symbole de la lutte antiraciste parce qu’il voulait s’imposer que par son talent, récupéré par personne. C’est dire le mental du champion. Et surtout son éthique. Des joueurs s’inventent des missions car ils n’ont aucun talent. Lui avait du génie.
Bien sûr, il est devenu une icône de la publicité, ce que n’a jamais été Garrincha, artiste maudit. Bien sûr, il a cédé aux sirènes de la renommée, devenant ministre. Qu’importe ! Il a tant donné sur le terrain.
On le critique parfois de ne pas avoir été un Mandela du sport mais il l’a été sans le revendiquer.
Pelé est au-delà d’un noir ou blanc. Pelé c’est Pelé. Un DIEU du jeu.
Bon anniversaire Monsieur Pelé !

Varane, Griezmann et Mbappé sont intouchables quand Ben Arfa est toujours discriminé

Pour préserver son noyau dur en vue de Barcelone-Real Madrid, Zidane a fait un turn over mais Varane a encore mal assuré avec un but contre son camp.

Mercredi 21 octobre 2020
1ere journée de C1 C-2021
Chakhtior Donetsk 3-2 Real Madrid
Buts pour les locaux: Tete (29e), Varane (33e csc), Salomon (42e)
Buts pour les visiteurs: Modric (54e), Vinicius (59e)

Le Real Madrid ce n’est pas Arsenal. Dès que Zidane perd, on réclame son départ alors que c’est le Roi de Madrid.
Ingratitude ! A Arsenal, Wenger a perdu plein de matchs clés sans prendre la porte. A Madrid, la pression est constante. A Londres, elle est surtout présente dans les pubs !
Varane est le spécialiste des toiles. Il en fait partout et souvent, en Liga comme en C1. Pas de problèmes pour lui: il a sa place de titulaire assuré au Real et en équipe de France. Le joueur très élégant a la fameuse carte qui faisait défaut à Philippe Noiret, à l’inverse de Gérard Depardieu. Quand Ramos ne joue pas, Varane perd 80 % de son football. Varane ne parviendra jamais à égaler le fabuleux Ramos, joueur au mental d’exception. Des Ramos, il y en a qu’un par siècle.
Griezmann est lui aussi dans les petits papiers de la presse. Les journalistes sont tous à ses pieds. Ils le plaignent: Oh! le pauvre, il faut l’aider à s’imposer au Barça… Résultat, il y est remplaçant. Christophe Dugarry bis, un lustreur de banc de première catégorie. Koeman ne lui fait pas confiance Ombre à Barcelone mais chouchou de Deschamps qui lui réserve toujours une place de choix.
Mbappé lui aussi est traité comme un prince. Il peut perdre, rater son match, il a sa place calfeutrée en équipe de France. Jouer n’est même plus important. Il peut se contenter de marcher 90 minutes. Du moment que les sponsors le voient, c’est parfait. Paris perd avec lui sur le terrain, aucune incidence sur son image. Contre Manchester United (1-2),il a perdu 13 ballons… Remarquez ce n’est rien face aux 27 de son compère Neymar offerts aux Red Devils qui lui disent un grand merci.
Pendant ce temps, Hatem Ben Arfa est vilipendé sur les ondes à longueur d’années. On le traite comme on n’ose pas traiter les voyous de la pire espèce par peur des représailles. Ben Arfa est le Petit Prince égaré dans un monde d’imposteurs. Beaucoup de journaleux nuisent à sa carrière car ils disent tout et n’importe quoi sur lui, son entourage et sa carrière. Ce sont les mêmes qui crachent sur C. Ronaldo car ils savent qu’ils n’obtiendront jamais un entretien avec lui. En revanche, ils ménagent Varane, Griezmann et Mbappé, sinon pas d’interview possible ! L’indépendant Ben Arfa, lui, agace le milieu du football parce qu’il est trop libre. Les soumis aux grands groupes de presse, eux, sont des esclaves du Paf qui attendent la fin du mois pour accéder à leur misérable pitance.

22.10.20

Permalink 10:28:42, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS  

Emmanuel Macron plagie André Malraux lors de l'hommage à la 267e victime des attentats depuis 2012

Le plus grand discours du XXe siècle, que je place juste devant celui de Martin L. King.

Discours d’André Malraux prononcé lors du transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon, le 19 décembre 1964:

-"Aujourd’hui, jeunesse, puisses-tu penser à cet homme comme tu aurais approché tes mains de sa pauvre face informe du dernier jour, de ses lèvres qui n’avaient pas parlé; ce jour-là, elle était le visage de la France.”

Discours d’Emmanuel Macron prononcé lors de la cérémonie en hommage au professeur Samuel Paty, à la Sorbonne, le 21 octobre 2020:

-"Samuel Paty est devenu le visage de la République“.

Il est impossible de ne pas entendre Malraux dans la phrase de Macron. A moins d’être amnésique. Ou plus sûrement inculte, ce qui est courant dans une France qui se sert de la télévision pour endormir le peuple avec des émissions débiles au lieu de l’éveiller à l’art, à la culture, au savoir, à la connaissance par la science. Il faut savoir donner ses sources. La formule du visage trouvée par Malraux, c’est comme le globe terrestre de Chaplin dans Le Dictateur. On ne doit plus y toucher. Il faut dire que je suis un littéraire et non pas un politicien de circonstances qui publiera lorsqu’il deviendra oisif, après la présidence, pour user de sa notoriété qui représente un patrimoine. Je n’ai pas les mêmes goûts littéraires que le locataire de l’Elysée. Moi c’est Kessel, Gary, Aymé et Cocteau. Lui c’est Philippe Besson et Stéphane Bern. On n’évolue pas dans la même division. La littérature n’est pas une distraction, mais un engagement. Je pratique le funambulisme sur la ligne inconnue. Pas besoin de saut en élastique pour juguler le vertige.

PS: je n’écris plus ici sur les attentats car ils sont répétitifs. 267 tués depuis 2012, en France. Macabre comptabilité. Je l’ai déjà dit et écrit maintes fois: on nous tue parce que les vedettes de la politique sont hyper protégées. Alors, on s’attaque à nous. Samuel Paty, c’est nous tous. Le peuple est abandonné à son sort. La vérité n’est jamais bonne à dire. La mort de Samuel Paty a été totalement préméditée. Elle couvait depuis plusieurs jours. L’assassin est venu jusqu’aux portes de l’établissement. Pendant ce temps, les caméras de la police photographient les motos qui roulent sur les pistes cyclables.

21.10.20

Permalink 00:43:51, Catégories: THE RED DEVILS  

Manchester United (1-2) humilie encore le PSG de Neymar/ Mbappé

A force de jouer contre des baltringues en L1, le PSG échoue en C1 quand il tombe sur un géant d’Europe, comme MU, le Bayern Munich, le Real Madrid ou le Barça. Normal, vous retirez les biftons du Qatar et il n’y a plus de PSG. Le prochain acquéreur sera sans doute un Chinois. Après la Coupe du Monde avec des sièges climatisés. Fournissent-ils aussi la vaseline pour éviter les couinements ?

Mardi 20 Octobre 2020
1ere journée de C1 2021
PSG 1-2 Manchester United
But pour PSG: Anthony Martial (55e csc)
Buts pour Manchester United : Bruno Fernandes (23e pen), M.Rashford (87e)

Incroyable, Man United a encore rendu ridicule le PSG conduit par le duo Neymar-Mbappé, aussi lamentable l’un que l’autre. Des joueurs boursouflés de suffisance. Leur arrogance est si grande qu’ils se permettent de changer de poste sur le terrain sans parler à leur entraîneur ! A force de lire les journaux, ils croient avoir du génie mais le génie du jeu est réservé à Puskas, Di Stefano, Kopa, Piantoni, Pelé, Garrincha, Cruyff, Maradona, Platini, Zidane, Iniesta, Xavi, C. Ronaldo, Messi et certainement pas à ces enfants gâtés. Ils ne sont même pas ce qu’est Djokovic par rapport à Nadal et Federer. Mbappé et Neymar sont surtout très forts dans les journaux.
Sans Navas et ses arrêts décisifs, Paris aurait pris trois buts supplémentaires.
Beaucoup d’observateurs- attachés de presse de Mbappé- pensent que “le champion du monde” est fait pour jouer en 9, à la pointe de l’attaque. Impossible ! A part courir à fond, Mbappé est très limité techniquement, incapable d’enchaîner les dribbles lors de face à face successif. Il ne sait que déborder sur les ailes. Son jeu de tête est égal au néant. Neymar ? Il s’est perdu dans des numéros de cirque habituels. C’est un joueur de football Copacabana simple monsieur. Sa façon de jouer ou plutôt de ne pas jouer ralentit tout le rythme de son équipe. Le temps qu’il fasse mumuse avec la baballe, l’équipe d’en face est déjà replacée. Neymar et Mbappé, des joueurs qui à eux deux gagnent plus de 5 M€ par mois. Ils pèsent si lourds qu’ils n’avancent pas. Ils forment un fiasco historique. On se souviendra d’eux à cause de leurs défaites cinglantes. Ils sont arrivés en finale de la C1 2000 grâce à un tirage finale très avantageux. Ce n’est pas demain qu’ils y retourneront. Ils sont à Paris pour engraisser leurs comptes en banque. Ils incarnent le sport business. Le sport des réseaux sociaux.
MU a très bien joué le coup. Les Reds Devils ont démarré pied au plancher jusqu’à l’ouverture du score. MU a joué en contre attaque avec le véloce Rashford. Le PSG a égalisé sur une bévue de Martial qui d’une tête maladroite a battu de Gea.
En fin de match, Rashford a marqué le but vainqueur. 1-2 !
MU a a joué avec une équipe très jeune. Pogba, entré en seconde mi-temps à 1-1, a été très bon. Totalement bien dans son rôle de meneur, défensif et offensif.
C’est la première fois que je perçois son amour pour MU. Il s’est dépensé sans compter.
MU a étouffé le PSG dont les joueurs ont été vite carbonisés.
Les joueurs du PSG sont très mal préparés physiquement. Ils se sont faits dévorés athlétiquement.
Ils ont joué un match de PH et non de C1. En face, il y avait MU, un géant de la galaxie du ballon rond.
Di Maria le savait bien: quand il jouait à Old Trafford, il passait son temps dans les panneaux de pubs. Un coup d’épaule, et good bye Argentina. N’est pas Maradona qui veut.
La compétition ne fait que débuter. L’ambiance était glaciale. Le football C-19 est morbide. C’est la danse dans un cimetière. Qu’importe, les droits télés doivent alimenter la machine à cash. Il faut payer les salaires de Mbappé et de Neymar.

19.10.20

Permalink 16:01:44, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Les réponses de John Lennon et de Philippe Soupault

Les responsables de la décadence française:

Un polygame
Un carriériste
Un pipole
Le remplaçant d’un accusé de viol
Une erreur de casting

A venir: la fille de… Histoire de toucher le fond.

Le vers extraordinaire de Philippe Soupault qui colle à l’accablante actualité liée à la solitude extrême d’un professeur, abandonné par sa hiérarchie, qui a croisé un échappé du ventre de la bête immonde qui est encore fécond: “Ceux qui préfèrent la mort d’un autre à leur propre vie".

15.10.20

Permalink 00:13:11, Catégories: FORZA ITALIA !  

Le FC Deschamps gagne en Croatie, 1-2

Il n’y a plus aucune discussion possible sur Didier Deschamps. Il a gagné la Coupe du monde comme joueur puis comme sélectionneur. Il sait communiquer sa grinta. L’Histoire retiendra ses résultats mais pas sa façon de jouer qui est plus près d’un mur en béton armé ambulant que d’une belle nappe en dentelle. On ne peut pas lui donner tort car la finalité du sport c’est la victoire. Bien jouer et perdre n’a aucun intérêt. Bien jouer et gagner ? Il faut remonter au Brésil 1970. Une fois par siècle. Sinon, circulez ! il n’y a rien à voir. Achetez le journal le matin cela vous fera gagner du temps.

Mercredi 14 octobre 2020
Ligue des Nations
Croatie 1-2 France
But pour les Croates: Vlasic (65e)
Buts pour l’EDF: Griezmann (8e), Mbappé (79e)

Meilleurs joueurs français du match ? Lloris, haut la main. Et Rabiot, excellent, avec un jeu propre, sans fioriture, solide, sachant bien relancer. Poumons en acier. Et en plus, beaucoup d’élégance dans la gestuelle.
A part eux, l’équipe de France de Deschamps a gagné avec un jeu d’une grande laideur.
Comme toujours, on a vu un bloc défensif qui repose toujours sur l’excellent Lloris, gardien d’une sécurité optimale. Varane et les latéraux savent qu’ils peuvent se “trouer” car derrière il y a le Niçois qu’aucun autre gardien ne parvient à déloger tant il est bon. Après c’est advienne que pourra avec des ballons pour une attaque où tout repose sur l’explosivité de Mbappé.
Deschamps est en fait la star de l’équipe: il y a lui et puis les autres, les joueurs qui leur doivent beaucoup parce qu’il fait leur carrière internationale.
Deschamps a le grand mérite d’avoir créer un club avec une équipe nationale. Un tour de force car il ne voit pas souvent les joueurs qui ne jouent pas ensemble la plupart du temps.
Etant la star de l’équipe, il a un grande emprise sur le groupe dont beaucoup de joueurs lui doivent énormément.
Giroud peu souvent titulaire à Chelsea.
Griezmann ombre au Barça.
Pogba, inexistant à Man United. Même quand Mourinho ne le faisait pas jouer à Manchester United, Deschamps le titularisait. Quand vous faites autant confiance à un joueur, il se met “chiffon” pour vous.
Deschamps a inventé un Pavard international qui grâce à cette promotion a signé au Bayern Munich !
Ces trois joueurs sont dans les petits papiers du sélectionneur qui les défend contre vents et marées.
Ces joueurs mal en point dans leur club jouent gros en équipe nationale qui les relance chaque fois.
En retour, ils donnent tout à Deschamps.
Hatem Ben Arfa n’a pas bénéficié de ce passe-droit perpétuel. Lui dès qu’il rate une passe, “on” demande sa sortie du groupe. Et la presse l’exécute ensuite. Surtout à la radio où un procureur abject et un ancien grand perdant qui se prend pour Cruyff ne cessent pas de le mettre plus bas que terre. C’est de l’acharnement médiatique.
Mbappé peut rater un but facile devant la cage vide: il est consolé, lui !
Griezmann peut errer 80 minutes sur le terrain, c’est toujours une icône.
Deschamps a appris la culture de la gagne en Italie. Il faut éviter la défaite. Le reste il s’en moque. Bien ou mal jouer quelle importance puisque seul le résultat est retenu. Le sport doit primer le spectacle. Sous cet angle, il a raison. Du temps de Platini joueur, on aurait été un peu plus de ce football réalité et un peu moins de beauté de l’art pour l’art. N’empêche, il est évident que personne ne se souviendra du jeu à la Deschamps. Ne restera que les trophées.
Grand politicien du football, l’actuel sélectionneur s’est maintenu à son poste après la finale de l’Euro 2016 disputée en France. C’est dire sa qualité de politicien pour évoluer dans la marécage du football français.
Il faut saluer son commandement efficace, si loin de Raymond Domenech qui donnait une très mauvaise image du football français: grotesque demande en mariage, lecture d’un torchon signé par un cerveau mal intentionné en Afsud 2010. Ce n’est pas Deschamps qui tomberait si bas. Avec lui, ça file droit.
Avec Deschamps, les joueurs savent se tenir, et ne ternissent pas la renommée de la France. En plus, elle gagne, mais on sait très bien que ce n’est pas la Hollande de Cruyff. Bien jouer et perdre, cela n’intéresse pas Deschamps.

14.10.20

Permalink 00:52:50, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

La mauvaise idée d'A. Wenger: une Coupe du Monde et un Euro tous les deux ans

S. Blatter lui aussi voulait une Coupe du monde tous les deux ans. Evidemment cela ferait rentrer plus d’argent dans les caisses de la FIFA.

Arsène Wenger est sorti de son placard de responsable du développement à la Fifa pour préconiser un nouveau calendrier des grandes compétitions internationales. Il aimerait qu’on supprimât la Ligue des Nations au profit d’une Coupe du monde et d’un Euro tous les deux ans. Comment ne peut-on pas souhaiter la disparition de la Ligue des Nation qui est mieux que les matchs amicaux sans avoir la saveur des grandes compétitions inventées auparavant.
Pour ce qui est de sa proposition d’une Coupe du monde et d’un Euro tous les deux ans, et non tous les quatre ans, il a dit que cela ferait un calendrier “plus approprié pour un monde moderne”:
-“Personnellement, je pense que ce serait un pas en avant. Je dis toujours aux gens qui disent cela que l’image n’est pas liée au temps que vous attendez pour rejouer mais plutôt à la qualité de la concurrence. Après tout, les gens regardent aussi la Ligue des champions chaque année.”
Phrase incompréhensible. Je l’ai relue cinq fois, surtout: “Je dis toujours aux gens qui disent cela que l’image n’est pas liée au temps que vous attendez pour rejouer mais plutôt à la qualité de la concurrence". C’est quoi cette langue tarabiscotée. S’il parlait ainsi aux Gunners à la mi-temps, pas étonnant qu’ils n’aient jamais gagné la C1. Est-ce une faute de traduction ?
Il poursuit:
-"Nous devons nous débarrasser de la Ligue des Nations et trouver des événements plus clairs que tout le monde comprend. Si vous allez dans la rue et demandez aux gens ce qu’est la Ligue des Nations vous ne trouverez pas beaucoup de personnes capables de l’expliquer".
Si on leur demande : “Comment est élu un sénateur ?” Même résultat.
La Ligue des Nations est là pour faire marcher la machine à cash. Il est évident qu’on peut la supprimer. On ne peut pas faire des matchs amicaux en plus.
Quant aux Coupes du monde et Euros intercalés tous les deux ans. Non, non et non. Il y a déjà trop de matchs.
Si Wenger connaissait bien l’Histoire du football, il aurait retenu cette phrase d’Alfred Aston (1912-2003):
-"Je ne suis pas du tout content de faire la Coupe du monde. Je suis lessivé. La saison en club nous met sur les rotules et ensuite ont doit briller en équipe nationale. J’ai plus besoin de repos que de Coupe du monde!”
L’ailier droit du Red Star (31 sélections, 5 buts) se plaignait déjà avant la Coupe du Monde 1934.
Que dirait-il aujourd’hui quand certains joueurs s’ils vont au bout des compétitions peuvent disputer plus de 75 matchs voire près de 100 s’ils sont Anglais et jouent en Premier League.
Les cadences actuelles sont de la pure folie ! C’est la porte ouverte aux blessures et au dopage.
Il ne faut rien changer au calendrier des Coupes du monde et de l’Euro. La rareté, l’attente font la grandeur de ces compétitions.
S. Blatter avait déjà milité pour des Coupes du monde rapprochées.
Wenger, ex éducateur, devrait plus penser aux joueurs et moins à la rentabilité du football.
Ce qu’il faut souligner ? Les dirigeants français ont vendu la L1 au groupe de presse le plus offrant. Tout ça pour que les clubs gagnent encore plus d’argent. Revers de la médaille: presque plus personne ne peut voir les matchs et ce groupe ne veut plus honorer le contrat. C’est comme si je ne désabonnais de C+ car je ne peux plus voir autant de L1 comme me le proposait jadis la chaîne.
Enfant je n’ai pas entendu une fois Puskas, Kopa, Di Stefano, Eusebio, Pelé, Garrincha parler d’argent.
Je ne les voyais jamais jouer. Pourtant, je les aimais. Je lisais leurs exploits dans la presse écrite. Cela développait l’imaginaire, et les journalistes de l’époque étaient très bons. Ce n’était pas des avis de consultants. Platini a dit: “Les joueurs passent mais les journalistes restent” Ce n’est plus valable: les joueurs restent, ils sont partout. L’époque d’ouvrir un bar-tabacs ou un kiosque à journaux est terminée. Maintenant, ils touchent gros pour blablater dans le vide. N’est pas Roger Piantoni qui veut. Sur et hors du terrain.
Le football c’est rare d’en voir sur la pelouse: ce n’est pas tous les matins que naissent des grandes équipes comme le Real, l’AC Milan, Barcelone, Kiev, l’Ajax… Je parle de temps forts de ces clubs avec des stylistes à la baguette. Le football sans style c’est une purge pour bellicistes refoulés.
Le football doit être respecté comme tout le reste. Il faut arrêter de manger sans cesse sur son dos.
Pour l’instant, la Coupe du Monde et l’Euro se suivent tous les deux ans et c’est très bien comme ça:
2010: World Cup
2012: Euro
2014: Word Cup
2016: Euro
2018: World Cup

Donc c’est incompréhensible le changement. S’agit-il d’une fake news ?

12.10.20

Permalink 00:11:01, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

Contre le Portugal (0-0), la France a paralysé son jeu à force de miser sur Pogba

Le passage de Pogba à MU ne laissera pas un bon souvenir aux fans. On est loin des années Cantona.

Dimanche 11 octobre 2020
Ligue des Nations
France 0-0 Portugal

Quand la France dispute un vrai match, on ne voit pas un 6-1.
Il était où Giroud, le grand buteur qui a “battu Platini” (sic) ?
Dans ce match, on a vu tous les Français jouer sur Paul Pogba. Dès qu’ils avaient le ballon c’était pour lui.
Pogba fait beaucoup de passes à l’adversaire avec parfois une occasion de but contre son camp.
Il a réussi parfois à créer des brèches. C’est la moindre des choses.
Les Bleus ont voulu relancer leur copain et cette attitude a “tué” toute la spontanéité du jeu.
On ne voyait que Pogba sur le terrain car il appelait toujours le ballon par ses démarquages.
Ainsi ce match n’avait plus aucun attrait au sens du jeu proprement qui était paralysé par la stratégie française.
Parmi les Français, les meilleurs ont été Lloris et Rabiot.
Les moins bien: Griezmann et Mbappé qui ont rendu des partitions gavées de fausses notes.
Cristiano Ronaldo surveillé par des policemen tricolores n’a pas pu inscrire un but. Il s’est quand même illustré quelques fois.
On a vu un match serré. Les Français étaient obsédés par les consignes défensives de D. Deschamps.
Le Portugal était plus porté sur l’attaque sans parvenir à tromper Lloris.
Le fait de faire de Pogba un stratège a échoué.
Il veut jouer comme Zidane ou Platini mais il ne parvient même pas à être Vieira.

10.10.20

Permalink 13:30:06, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

La Ligue 1 est devenue invisible sur nos écrans

Le football français a disparu des écrans.
Je ne parle pas de l’équipe de France qui fait mumuse à la baballe contre des adversaires de 5e zone.
Il va falloir attendre un vrai match pour voir les Français.
Ce que l’on ne voit plus c’est la Ligue 1. Le nouveau diffuseur a l’essentiel des matchs.
Qu’il se les garde.
Les nouveaux acteurs de l’économie espéraient beaucoup d’abonnés qui ne sont pas venus cracher au bassinet.
Les dirigeants du football français auraient dû se contenter de C + au lieu d’aller au plus offrant qui ne veut plus payer vu le covid car il a acheté un football avant l’impact du virus qui change la donne. Certes mais un contrat c’est un contrat.
Tout ça est loin de la pelouse.
Le football est abîmé par un tas de requins.
Le public est le dindon de la farce.
Les non-abonnés à Téléfoot- dont je suis- regardent le triste spectacle avec certaine fierté.

08.10.20

Permalink 19:00:14, Catégories: FORZA ITALIA !  

Histoire comique: "Giroud a dépassé Platini' (sic).

Le match France 7-1 Ukraine fut indigne du football. Une vraie purge. Ah! bien sûr c’est mieux que de perdre 1-2. Ce match amical a été organisé pour que la FFF touche les droits télé. Un vrai match bidon. Encore dix comme ça et Giroud deviendra le meilleur buteur français de tous les temps. La famille Giroud est heureuse, tant mieux. Il n’a volé personne mais le football se meurt en France avec une L1 aux oubliettes. Tout le monde en parle, personne ne voit les matchs.

Parcours en équipe de France:

Michel Platini (1976-1987) : 72 sélections (41 buts)

Olivier Giroud (depuis 2011) : 100 sélections (42 buts)

Les 3 meilleurs buteurs en EDF:
1/ Henry, 51 buts, 123 sélections
2/ Giroud, 42 buts, 100 sélections
3/ Platini, 41 buts, 72 sélections

Michel Platini a quitté l’équipe de France, à 32 ans.
Olivier Giroud y joue encore à 34 ans. Au train de sénateur, il y sera encore pendant des années. Le monde entier sait qu’il occupe la place qui devrait être celle de Karim Benzema.
Les caractéristiques de Giroud: attaquant pivot, bon de la tête, athlétique, sait se fondre dans le collectif, bon esprit. Voilà qui fait beaucoup. A été champion du monde 2018 dans une finale exécrable. A été incapable de gagner le championnat d’Angleterre, à Arsenal. Oui, je préfère France 3-3 RFA, en 1/2 finale de Coupe du Monde 1982. “On” a perdu. Qu’importe, c’était beau, grand, et sans vidéo. La France est devenu championne du monde 2018: c’était laid, petit, et avec la vidéo.
Même s’il a écorné son image au contact de la malsaine FIFA, Michel Platini reste un génie du jeu. Il appartient au cercle des 20 meilleurs joueurs de tous les temps.
J’entends de partout: “Giroud dépasse Platini". Cela fait mal aux oreilles. Platini a qualifié trois fois l’équipe de France pour les Coupes du Monde (1978, 1982 et 1986). C’est mieux que de gagner celle en bois de 2018.
Il n’y a pas de débats, pas de polémiques.
Platini reste un très grand artiste du football. Pas besoin d’attendre le verdict de la postérité. L’affaire est entendue. Classée, un joueur aussi lumineux que Cruyff. Tous les joueurs de 2020 peuvent dire merci à Platini d’avoir relancé le football en France, comme lui a dit merci à Kopa et Piantoni d’avoir fait briller les premiers le jeu tricolore.

Permalink 18:21:42, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Le virtuose Hatem Ben Arfa, seul contre tous, signe à Bordeaux

Virtuose du football, Hatem Ben Arfa doit jouer contre ses adversaires du terrain et aussi contre la presse qui le massacre constamment y compris les consultants pour la seule raison que Ben Arfa est seul contre tous. Il n’est pas dans une écurie qui a ses entrées partout et donc protégé par un paratonnerre. Il est libre et indépendant. A ce titre, il dérange le système. Ben Arfa n’entend pas sur lui ce que l’on dit aux autres internationaux français: tu es le meilleur, tu es beau, tu joues comme un dieu, tu es un dieu ! Non, lui: tu rates, tu dribbles trop, tu est personnel, tu te prends pour Messi. Pendant que Ben Arfa passent, les ignorants aboient.

Des abrutis finis ne cessent pas de massacrer Hatem Ben Arfa.
Ils clament sur tous les toits qu’il a “raté sa carrière” alors que la leur s’appelle: “Tapin dans les médias".
Ben Arfa a gagné 12 trophées majeurs. Qu’ils en fassent autant !
Ben Arfa est né footballeur. Il n’a pas à le devenir.
Il joue au football depuis 27 ans !
Voilà un parcours magnifique.
Les régents de la communication l’ont pris en grippe car il n’accepte pas d’être formaté.
C’est la liberté absolue.
Sur et hors du terrain.
Qui peut prétendre le connaître.
Il signe à Nice: il relance le club vers les sommets.
Il signe à Rennes: il offre la Coupe de France à la Bretagne !
C’est la personnalité la moins connue du pays.
Enfant éternel ? Petit Prince du sport incompris, c’est certain.
Il est d’une fidélité indéfectible avec son agent (Michel Ouazine) qui est aussi son père spirituel. C’est la plus belle histoire du football français, toutes générations confondues.
Quand les joueurs ne sont plus que des catins qui se vendent aux plus offrants, il a la dignité de rester avec celui qui s’occupe de lui et rien que de lui, si loin des agents qui traitent les joueurs comme des vaches à lait. De vrais pères se comportent plus en proxénètes qu’en agents. Entre agent et argent, il n’y a qu’un “air” de différent.
Hatem Ben Arfa n’a pas la carte, comme dirait Philippe Noiret.
Pogba, Griezmann et Varane peuvent rater 20 maths ils ont leur place à vie en équipe de France.
Ben Arfa rate une passe, il est “exécuté” sur la place publique.
Le PSG l’a mis plus bas que terre. Il n’a pas bronché, aucun écart. Rien. Mental d’acier qu’il a démontré auparavant après être revenu d’une très grave blessure (en Angleterre).
Son arrivée à Bordeaux est une éclaircie dans le football actuel maltraité de tous les côtés.
Ben Arfa est le meilleur milieu de terrain offensif français de sa génération.
C’est la pureté du style dans un monde pourri par le jeu basé sur le physique. Le rugby souffre de la même dérive.
Ben Arfa est un artiste dans un univers de fausses vedettes.
Son retour est un événement dans une actualité maudite.
Bordeaux a fait le transfert qu’il fallait grâce à Jean-Louis Gasset. Il faut savoir attirer les grands joueurs délaissés - comme Cantona à Manchester U, par Sir Ferguson- au lieu d’acheter des tocards à prix forts.

Hatem Ben Arfa
Franco-Tunisien
né le 7 mars 1987 à Clamart
Milieu offensif
Gaucher

Amateur
1994-1996 ASV Châtenay-Malabry
1996-1998 SM Montrouge 92
1998-1999 AC Boulogne-Billancourt
1999-2000 FC Versailles
1999-2002 INF Clairefontaine
2002-2004 Olympique lyonnais

Professionnel
2004-2008 Olympique lyonnais
2008-2011 Marseille
2010-2014 Newcastle United
2014 → Hull City
2015-2016 OGC Nice
2016-2018 Paris Saint-Germain
2018-2019 Stade rennais FC
2020 Real Valladolid
2020- Girondins de Bordeaux

Palmarès
4 Championnats de France 2005, 2006, 2007, 2008: Lyon
Championnat de France 2010: Marseille
Coupe de France 2019: Stade rennais FC
Coupe de la Ligue 2010 :Marseille
3 Trophées des champions 2005, 2006, 2007 : Lyon
Trophée des champions 2010: Marseille
Trophée des champions 2016 : Paris Saint-Germain

En équipe de France
15 sélections ( 2 buts) depuis 2007
Champion d’Europe des moins de 17 ans 2004

06.10.20

Permalink 23:09:01, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Jean Giono sur France 3, par Fabrice Gardel

Jeudi 8 octobre 2020
France 3, 22 h 50
Giono, une âme forte
Documentaire, 52 minutes réalisé par Fabrice Gardel
Avec, entre autres, Mesdames Sylvie Giono et Emmanuelle Lambert.

Pour les 50 ans de la disparition de Jean Giono, le service public diffuse un hommage à l’un des plus grands écrivains français de l’Histoire. Un hommage à 22 h 50. Pourquoi pas 5 h 30 du matin. Voilà comment l’on traite la littérature dans notre pays. Un documentaire c’est mieux que rien, oui, mais qu’on ne s’étonne pas ensuite de la bêtise ambiante. Il est vrai que ceux qui nous gouvernent ne veulent pas d’un peuple épris de poésie sinon les urnes seraient vides.
Jean Giono est un très grand romancier. Il n’a pas regardé son nombril quand il écrivait comme les écrivassiers d’hier, de maintenant et de demain. Et quand il regardait son nombril, c’était génial parce qu’il avait un immense talent. Il faut dire que jadis seuls les écrivains qui avaient quelque chose à dire écrivaient; aujourd’hui, Madame Michu est à deux doigts d’entrer dans la Pléiade. Monsieur Trucmuche aussi. Le style de Jean Giono est clair comme l’eau de roche. Il écrivait aussi avec ses oreilles. Un musicien du langage. Un ébéniste de la littérature, dans le prolongement de ses parents artisans: son père (cordonnier) et sa mère (repasseuse). Le goût du travail bien fait. Il parle de “marqueterie". Grand respect pour les lecteurs.
Pour ceux qui ne connaissent pas Jean Giono, le documentaire va leur faire découvrir un combattant de la liberté.
Ils verront un pionnier de l’écologie- la vraie, pas celle des bobos sur leur grotesque Vélib’- un précurseur du mouvement Peace and Love, un être humain dans toute sa splendeur.
Il avait des contradictions qu’il assumait, notamment dans sa vie hors mariageO Un homme couvert de femmes, comme Albert Camus. Cependant, il aimait ce qu’il aimait, et ceux qu’il aimait et celles qu’ils aimaient dont sa femme et leurs deux filles.
Quand Sylvie Giono raconte que son père a soigné sa soeur 24 h sur 24 h, ne la quittant jamais, abandonnant alors son manuscrit pour entourer au maximum son enfant, on mesure le père qu’il était.
Le documentaire évoque aussi le comportement de Jean Giono pendant la Seconde Guerre mondiale. Les écrivains épurateurs, entre autres crasseries, l’ont interdit de publier pendant deux ans parce qu’il avait touché de l’argent pour un texte dans un journal collaborateur. Il n’y a pas de honte à gagner sa vie. A-t-on arrêté les boulangers ? Jamais Jean Giono n’a fait l’apologie des nazis ou de Vichy. Le documentaire précise aussi que Signal- autre journal peu recommandable- a publié un reportage sur Giono. C’est vrai, mais il faut préciser qu’il s’agissait d’un ancien article republié sans son autorisation. Le documentaire parle de “compromission(s)". Ce terme ne correspond pas à la situation. J’insiste: jamais Giono n’a été proche des occupants et des miliciens. C’est même tout le contraire. Je veux bien qu’on ne cède pas à l’hagiographie mais pourquoi faut-il toujours parler de cette façon de Giono- ou d’Emmanuel Berl ou encore de Marcel Aymé- sans jamais rappeler l’attitude de Simone de Beauvoir pendant la guerre: collaboratrice à Radio-Vichy et condamnée pour une affaire de moeurs avec des étudiantes mineures ? Les casseroles de la terreur communiste sanguinaire traînées par Sartre, Aragon et Eluard font beaucoup moins de bruit. Il n’y avait aucune “ambiguïté” chez Giono dans les années 1939-1945.
A part cette réserve sur cette lecture du parcours de Jean Giono -chacun la sienne- lors de la Seconde Guerre mondiale, tout le documentaire de Fabrice Gardel restitue très bien la personnalité de Jean Giono. Des hommes de cette trempe font la grandeur de la France. Et même du genre humain. Par un simple plan sur deux photographies, le documentaire montre que les piliers porteurs de l’existence de l’écrivain furent son père - dans l’enfance- et sa femme- une fois adulte.
Alors que les Alpes-Maritimes ont subi les assauts de la pluie, et qu’une épidémie frappe le monde, il est salutaire de savoir que Jean Giono a toute sa vie dit et écrit qu’il ne fallait pas maltraiter la nature, au risque de la voir se venger. Chaque lecteur de Jean Giono a un ami supplémentaire. Lui.

Permalink 00:59:58, Catégories: THE RED DEVILS  

Manchester United a dépensé plus d'1 milliard d'euros pour rien

Dimanche 5 octobre 2020
4e journée de Premier League
Manchester United 1-6 Tottenham
But pour MU: Bruno Fernandes (2′ pen.)
Buts pour Tottenham: Ndombele (4 ‘), Son Heung-Min (7′, 37′), Kane (30′, 79′ pen.), Aurier (51′)

Manchester United: De Gea- Wan Bissaka, Bailly, Maguire ©, Shaw-Pogba, Matic (Fred 46′)- Fernandes ( Mc Tominay 46′)- Martial, Rashford, Greenwood (Van Den Beek 67′)
Entraîneur: Solskjaer

Cette équipe est sans doute la pire de l’Histoire de MU. Une suite de joueurs surcotés, surpayés. Qui n’ont plus besoin de bien jouer pour gagner beaucoup d’argent.
A la fin du match, J. Mourinho a tapoté la nuque de l’entraîneur, genre: “Coco, va apprendre ton métier! “ La vengeance est un plat qui se mange froid. Entraîneur limogé de Man United, le Portugais avait quitté Old Trafford comme un paria. Il y revient en conquérant. Ensuite, il a posté une vidéo pour dire qu’il partageait la peine de son jeune confrère norvégien et qu’un jour il perdra aussi, mais bien sûr qu’il aurait aimé encore marquer un but. De la com. quoi !
MU a dépensé plus d’1 milliard d’Euros depuis la retraite de Sir Ferguson en 2013.
Rien que ça !
Du grand n’importe quoi. Le défenseur Maguire… Capitaine en plus ! Comment peut-on acheter un joueur aussi médiocre. Il fronce toujours les sourcils pour faire peur mais c’est son jeu qui fait peur. Depuis le duo R.Ferdinand-Vidic, MU n’a plus jamais eu une grande paire de défenseurs centraux. Ne parlons pas des latéraux, les uns plus nuls que les autres. Sir Ferguson lui-même nous avait légué Jones et Smalling, deux joueurs quelconques.
MU vient d’encaisser 11 buts en 3 matchs.
Au lieu d’acquérir des défenseurs, le club vient de recruter Cavani qui touchera plus de 200 000 € par semaine. En Angleterre, on est payé à la semaine.
Tant mieux pour lui. Il imite Ibrahimovic qui est venu à MU pour aussi une pige royale.
Cavani - joueur talentueux, de très bonne mentalité- croit signer dans un grand club mais MU n’a plus que le nom de grand. Depuis 7 ans, le club est à l’agonie. En chute libre que rien n’arrête.
Regarder jouer MU c’est voir un football idiot, sans âme, sans tonus, c’est au petit bonheur la chance.
L’entraîneur norvégien est décevant. On ne sent pas son emprise.
Lui ou un autre c’est pareil.
Le dernier grand joueur de MU fut Wayne Rooney. Depuis rien.
Voir MU évoluer dans un stade, de 75 000 places, vide, est totalement morbide.
Ce football est mortifère. A éviter.

03.10.20

Permalink 11:07:41, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Jean Giono dans "Service Littéraire" d'octobre 2020

Exceptionnel Jean Giono. Voilà un authentique écrivain si loin des imposteurs qui polluent les librairies. Ecoutez ici sa conception du métier d’écrivain. Quel bonheur de l’entendre ! C’est exactement ce qu’il faut faire pour mourir content. Albert Camus regrettait le temps où il était inconnu car c’était la période où il était plein d’espoir.

Voici le début de ma nouvelle célébration de Jean Giono dans Service Littéraire N° 141, octobre 2020. Le dernier des Mohicans littéraires à la solde de personne.

Le hussard sous nos toits:

La Pléiade publie un neuvième tome de l’œuvre de Jean Giono lors du cinquantième anniversaire de sa mort.
Fils de cordonnier et de repasseuse, Jean Giono (1895-1970) fut un bon vivant. A table, il ne fallait pas lui présenter des plats où l’esbroufe l’emportait sur les victuailles. Il se moquait des amuse-gueules et autres plaisanteries culinaires. Il était nostalgique des daubes et des civets cuits à feu doux, par sa mère. Rien que des plats roboratifs. Il assimilait la salade verte et les haricots à un régime pour souffreteux. Quand il partait dans les collines, son paradis terrestre, il mettait dans sa musette du pain de campagne, du saucisson et du fromage. De retour à la maison, rien ne lui faisait plus plaisir que de prendre une gousse d’ail pour la frotter sur du croûton enduit de quelques gouttes d’huile d’olive. Il aimait aussi les abats, le foie, les rognons, les tripes et les pieds paquets. Il lui fallait parfois dire non pour éviter la crise de goutte qui l’empêchait d’écrire lorsqu’elle se figeait dans le pouce droit. Giono disait alors qu’il était victime d’une «crise d’injustice aiguë». Le contraire de l’ermite claquemuré dans sa thébaïde s’est retiré du monde parce qu’il ne pouvait pas le changer. Antithèse de Gauguin, Giono n’avait pas besoin de partir loin en vue de se dépayser.
Le méridional se méfiait du soleil et se moquait des touristes qui se font griller au soleil pour finir par ressembler à du pemmican, boulette de viande séchée de la cuisine amérindienne…”

-Un roi sans divertissement, et autres romans, Jean Giono. Préface de Denis Labouret. La Pléiade/ Gallimard, 1313 p., 66 €.
-Pour saluer Melville, Jean Giono. L’Imaginaire/ Gallimard, 127 p., 7, 90 €.
- Le Hussard sur le toit, Jean Giono. Folio, 512 p., 8,50 €
-Lucien Jacques. Le sourcier de Giono, sous la direction de Jean François Chougnet. Actes-Sud, 126 p., 28 €.
-Le pain d’étoiles. Giono au Contadour, Alfred Campozet. Préface Sylvie Durbet-Giono. La Thébaïde, 206 p., 20 €

Le site de Service Littéraire. Les abonnements sont capitaux pour le mensuel, svp:
https://www.servicelitteraire.fr/

02.10.20

Permalink 12:34:34, Catégories: GRANDE DAME  

Brigitte Bardot plus importante que Simone de Beauvoir

Le 28 septembre 2020, Brigitte Bardot a eu 86 ans dans un silence de mort.
On ne doit pas dire l’âge des dames ? Le sien, oui. Elle n’a jamais rien caché. Ni son corps, ni son âme.
Paul Gauguin a dit : “Il n’y pas de femme nue, il n’y a que des déshabillées". B.B., elle, s’est mise à nu, au propre et au figuré.
Les médias français sont très forts pour enterrer mais pas doués pour célébrer.
Des preuves ?
TF1 à 20 h, le soir de la récente victoire de Julian Alaphilippe au championnat du monde de cyclisme n’a pas dit un mot sur cette performance historique que Jacques Anquetil n’a jamais pu obtenir. Rien, ni image, ni citation. Rien de rien.
Libération n’est plus qu’un faire-part quand meurt quelqu’un de sa sensibilité, comme ils disent. La Une, oui pour Juliette Gréco mais pas pour Philippe Noiret et Raymond Devos. C’est ce qui s’appelle avoir le tri sélectif. Faire des paquets de Une sur Jean-Marie Le Pen cela ne les a pas gênés.
Les numéros spéciaux sur la mort de B.B. sont déjà bouclés. Manque juste la date de sa mort.
Là, il ne sera plus question de couleur politique !
La couleur politique de B.B. c’est la Liberté.
Depuis que je suis enfant, j’ai été frappé par sa personnalité.
1/ Elle fait la mode et ne la suit jamais.
2/ Il n’y a qu’une Bardot alors que des millions de femmes l’ont imitée.
3/ Elle a toujours fait ce qu’elle a voulu dans sa vie privée alors que d’habitude on disait toujours: “Lui c’est un tombeur !” Pour une fois ce fut elle la “tombeuse". Et c’était beau cette façon de ne pas subir la domination masculine. Elle est beaucoup plus importante pour le féminisme que Simone de Beauvoir qui fut condamnée pour usage de son autorité sur étudiantes mineures. J’en passe et des pires. L’association Sartre-Beauvoir c’est le Vermouth qui se fait passer pour du café-crème.
4/ Féministe par son comportement, elle n’a jamais répudié les hommes à la différence de certaines extrémistes.
5/ Son combat pour les animaux fut précurseur.
6/ Elle est la Française la plus connue au monde avec le général de Gaulle.
7/ Elle a quitté le cinéma en pleine gloire.
8/ On la disait “ravissante idiote”, réservant le rôle de l’intellectuelle à Jeanne Moreau mais elle fut une très grande actrice quand elle a tourné avec de vrais metteurs en scène.
9/ C’est aussi une très grande chanteuse avec une inégalable fraîcheur.
10/ Elle n’est pas morte jeune comme tant d’icônes: James Dean, M. Monroe, E. Presley…

On raconte beaucoup de bêtises sur elle. On dit qu’elle a lancé la mode de St Tropez. Faux et archi faux. C’est Colette qui a fait découvrir St Tropez au reste de la France. Colette est celle qui ressemble le plus à B.B. Chacune dans leur domaine, on donnait le meilleur d’elle-même. Rien a voir avec les fausses gloires qui se vautrent dans le vedettariat comme les truies dans la boue.

[Post dédié à Alain Delon et Jean-Paul Belmondo, ses équivalents masculins]

29.09.20

Permalink 15:30:42, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

Le football C -19 aux abonnés absents

Le football covidé n’est pas du football.

Etes-vous au courant ?
L’habituel coéquipier du Français Alaphilippe, le Belge Dries Devenyns n’a pas voulu disputer le championnat du monde de cyclisme sur route pour ne pas risquer de battre son ami !
Voilà qui est aussi beau que le comportement de Patrick Battiston qui fit semblant d’être blessé lors de la finale de l’Euro 1984 (football) pour que Manuel Amoros le remplace et participe à la fête !
Voilà pourquoi j’aime le sport: ce n’est pas dans le milieu littéraire que l’on voit ce genre de don de soi pour l’autre, ni ailleurs, je vous rassure. La générosité ne court pas les rues.
Enfant, j’ai aimé le sport car je trouvais amusant de voir des adultes s’amuser.
Après j’ai su que c’était un travail.
Malgré le Heysel et autres atrocités, l’attrait du football, par exemple, ne s’est pas volatilisé.
A présent, le football subit les assauts du C-19. Et j’ai lâché prise. On perd son temps à regarder ce qui n’est pas regardable.
On voit Ibrahimovic être atteint. Une force de la nature. C’est dire la virulence de ce virus.
A part le tournoi final de C1, le football tel qu’il est aujourd’hui n’a plus aucun intérêt.
Sans public, c’est un football en circuit fermé.
On dirait que tous les matchs se disputent au Louis II de Monaco tant on ne voit que des sièges vides.
C’est triste, mortifère. S’agit-il de football en playback ?
Les matchs n’ont repris que pour la conquête des droits TV. Songez que le club vainqueur de la L1 2021 empochera 21, 8 M€. Et si un club français coche toutes les cases (classement, notoriété…), la somme atteint 72, 6 M€.
Osimhen joue moins de 40 matchs à Lille et il est transféré contre 81 M€ à Naples.
Paris met en chinois le nom de ses joueurs car le match du PSG est diffusé en Chine à 13 h.
Mbappé est surmédiatisé alors qu’au même âge Rocheteau était aussi bon sans être traité en seigneur.
Le sport est devenu écoeurant comme le reste.
En plus, il faudrait s’abonner à une nouvelle chaîne pour voir le football C-19. Impossible. Stop ! Le téléspectateur n’est pas une vachette d’Intervilles.
S’abonner pour voir Di Maria cracher sur un adversaire ?
Le football est un milieu sans coeur: Cavani jeté du PSG comme un torchon. Pareil pour Suarez au Barça alors que Messi le voulait auprès de lui. Pendant ce temps, Griezmann court dans le vide, comme une âme en peine.
Ce football-là ils peuvent se le garder.
Pour couronner l’ensemble: Neymar pris dans une affaire où il insulta un jour de Marseille qui lui-même riposta au même niveau n’a pas été sanctionné. Ni lui ni son adversaire. Neymar pèse trop lourd pour être suspendu. Pas d’amende non plus. Le Qatar injecte des millions dans l’économie française depuis que celle-ci l’exonère d’impôts.

27.09.20

Permalink 22:44:43, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

J. Alaphilippe: 9e français champion du monde de cyclisme sur route

Championnat du monde de cyclisme sur route
1er Julian Alaphilippe (France)

Un tel champion, ce n’est pas courant.
Dans les yeux de Julian Alaphilippe on voit que c’est un vrai vivant.
Sur le vélo comme dans la vie. Une lumière, une rage. Une intensité.
Les Français l’ont vraiment découvert en 2019 sur Tour de France mais c’était déjà un crack avant.
A la fin du Tour de l’an dernier, on l’a vu aller embrasser un homme sur un fauteuil roulant. Son père. Mort cet été, il n’a pas pu voir son fils en maillot arc-en-ciel. Le plus beau maillot du monde. Même la publicité n’arrive pas à salir l’étoffe des héros.
Julian Alaphilippe n’est pas une invention médiatique. C’est un vrai champion. Il a beaucoup de détermination. Il sait se mettre chiffon, aller au bout de lui.
En France, il y en an peu dans ce premier quart du XXIe siècle. Très peu. Lui n’est pas un champion Canada Dry.
Hélas! le vélo est un sport qui n’a plus les faveurs des médias, hors Tour de France, grande kermesse commerciale.
Il faut se souvenir que le Tour de France a été inventé par la presse pour vendre des journaux.
Aujourd’hui, il est diffusé sur le service public. Un miracle. Tout simplement parce qu’il brasse moins d’argent que le football.
Ce soir, 27 septembre 2020, le JT de 20 H sur TF1 n’a même pas mentionné la victoire de Julian Alaphilippe alors que c’est seulement la 9e fois qu’un Français devient champion du monde. Rien, pas une citation. Honteux. Ils ne diffusent pas les informations quand cela concerne une chaîne concurrente. Diffuser les mauvaises nouvelles cela fait plus journaliste.
Alaphilippe est devenu historique avec ce titre.
Il faut féliciter les jeunes qui décident de faire du vélo: je parle du cyclisme pas des bobos citadins qui découvrent le vélo avec le covid. D’aucuns ont même des vélos électriques ! Autant prendre une mobylette.
Le cyclisme est le sport qui demande le plus de sacrifice.
Pour gagner, il faut une bon physique, bien l’entretenir, et bien sûr un mental hors du commun.
Ce soir Alaphilippe est champion du monde mais comme il est intelligent, il sait qu’il a gagné une course - et rien qu’une course, aussi merveilleuse soit-elle- ce qui ne veut pas dire qu’il est le meilleur coureur du monde.
Cependant, ce dimanche, il a été le meilleur du monde puisqu’il a gagné.
On dit bravo et on est heureux qu’il soit heureux car il sait partager avec le public. Il ne garde pas tout pour lui.
Il y a un feeling Alaphilippe. Il est bon partout: on se souvient des clins d’oeil à la caméra quand Emmanuel Macron est venu sur le Tour de France 2019. Alaphilippe, dupe de rien, était mort de rire. Le cyclisme français avait besoin d’un tel calibre.
Il est là, et c’est très bien dans notre époque morose. Les médias ne l’ont pas assez fêté. Poulidor et Anquetil n’ont jamais décroché ce Graal !

Les Français champions du monde sur route
Georges Speicher : 1933
Antonin Magne: 1936
Louison Bobet: 1954
André Darrigade: 1959
Jean Stablinski: 1962
Bernard Hinault: 1980
Luc Leblanc: 1994
Laurent Brochard: 1997
Juliann Alaphilippe: 2020

[Post dédié à Théophile Berge]

25.09.20

Permalink 11:41:28, Catégories: GRAND MONSIEUR, CERDANEMENT  

Tony Yoka- Johann Duhaupas. Vrai combat de boxe ou Canada dry ?

Vendredi 25 septembre 2020, 22 h 15 (Canal +)
Boxe poids lourds
Tony Yoka- Johann Duhaupas

Avant-match
La boxe ? Il n’y a rien au-delà, à part le duel armé.
La boxe est très appréciée par de nombreux écrivains, à commencer par Arthur Cravan, poète et boxeur, jusqu’à Norman Mailer.
Quand les mots ne portent plus, les poings peuvent prendre le relais.
Jean Prévost a défié sur le ring Hemingway qui se fractura un doigt.
Cela nous change des dérisoires joutes verbales des auteurs à la mode. Quand ces derniers parlent trop bien cela veut dire que leur style a mauvaise haleine. Un écrivain doit écrire et ensuite se taire. Dans l’idéal, il faut laisser le livre voler de ses propres ailes. Nabokov disait qu’un livre lancé en l’air lui faisait penser à une poule ! Parler de son livre à la télé vire à la folie: c’est de l’onanisme en public. Imagine-t-on Germain Nouveau à Touche pas à mon poste ? Il n’aurait même pas fait Lectures pour tous et Apostrophes.
Attention, il y a boxe et boxe.
La boxe c’est Carpentier, Cerdan, Robinson, J. Louis, tous ceux du monde en noir et blanc de jadis jusqu’à Ali et Tyson, première mouture.
Aujourd’hui, la boxe est K.O. Trop de fédérations. Pas de champions.
En France, Tony Yoka est hyper médiatisé depuis sa médaille d’or aux JO 2016.
Il a mis en une la boxe people mais depuis qu’il est passé professionnel, il n’a pas encore battu un cador.
Raphaël Tronché, dans sa catégorie, espérait le rencontrer pour s’expliquer ailleurs que dans la presse mais le clan Yoka n’a pas donné suite à la proposition.
En revanche, l’entourage a dit oui à Johann Duhaupas.
Que va-t-il se passer ?
Nouveau combat en bois contre un boxeur de 39 ans ?
Le plus âgé va-t-il avoir les arguments pour battre à la loyale Yoka qui dit vouloir avancer pas à pas avant d’attaquer les gros bras de sa catégorie ?
D’un côté on va voir un boxeur bien de son temps - look travaillé avec les tatouages qu’il faut- contre une résurgence des années 1950.
C’est Lino Ventura contre Omar Sy !

Après match
Ce fut une nouvelle fois de la boxe Canada dry !
Le faux combat n’a duré qu’une poignée de secondes.
Dire que des gens ont payé pour voir ça.
A la fin de cette boxe pour réseaux sociaux, Raphaël Tronché est monté sur le ring pour défier Yoka. Ce fut le seul moment intense de la soirée.
Verra-t-on un jour Yoka-Tronché ? Vraie boxe en vue, ou encore boxe pour Bobos ?
Le match de ce soir est la pire publicité pour la boxe. Yoka a gagné mais la boxe a beaucoup perdu.

24.09.20

Permalink 22:46:32, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Romans et récits de Joseph Kessel dans La Pléiade

Titré “En avant le Moujik !”, à propos des romans et récits de Joseph Kessel enfin dans la Pléiade, voici le début de mon hommage à Joseph Kessel dans Service Littéraire, N° 140, septembre 2020. Ce mensuel totalement indépendant, sans groupe tentaculaire derrière, existe grâce à François Cérésa. Il faut s’y abonner si vous le pouvez et surtout le voulez car c’est le dernier des Mohicans. 30 € par an. A votre bon coeur messieurs, dames ! Si vous aimez les humeurs, vous serez servis.

A l’inverse des vedettes du Paf qui se mettent en scène dans des reportages qui virent aux clips promotionnels, Joseph Kessel (1898-1979) était un véritable reporter, avec son regard au service des lecteurs. Pour lui, les mots n’avaient rien à envier aux images. Bien avant Alexandre Astruc, qui inventa l’expression «caméra-stylo» (1948), Joseph Kessel, lui, fait usage d’une plume-caméra, à la manière d’Albert Londres et d’Arthur London. Davantage peintre que photographe. Il dit ce qu’il a vu avec sa sensibilité. Il rapporte des scènes, des paysages et des destins. Reproche-t-on à Cézanne d’avoir manqué d’originalité parce qu’il a peint des pommes ? A force d’entendre les greffiers des lettres vanter des textes abscons, les lecteurs raffolent d’âneries. Il a suffi de lire les confessions nombrilistes des têtes de gondoles 2020 au début du confinement C 19 pour mesurer le niveau de ceux qui se disputent la palme de la déficience littéraire. Le degré zéro n’est plus qu’un souvenir !
Des universitaires de la glosecratie se sont permis de clamer partout que Kessel était au mieux un écrivant parce qu’il avait été trop présent dans la presse. Les mêmes qui reprochent au romancier de s’inspirer de ses reportages encensent Emile Zola qui enquêta sur les mineurs avant d’écrire Germinal (1885). Journaliste n’est pas une maladie honteuse quand on sait que dans leur jeunesse Louis Aragon et André Breton étaient grassement payés pour fournir en manuscrits le couturier et collectionneur Jacques Doucet. Paul Morand a dit que les écrivains n’avaient que deux façons de survivre: «la presse ou le macrotage»…

-Romans et récits, (tome 1) 1892 p., 68 € jusqu’au 31 décembre 2020, puis 73 € ; (tome 2), 1794 p., 67 € jusqu’au 31 décembre 2020, puis 72 €. Joseph Kessel. Sous la direction de Serge Linkès, La Pléiade, Gallimard.
-Album de la Pléiade n°59 : Kessel, par Gilles Heuré, 256 p., 217 illustrations. Offert pour l’achat de trois volumes de la collection.
-Hollywood, ville mirage, Joseph Kessel. Les éditions du Sonneur, 122 p., 15, 50 €

Site du journal: https://www.servicelitteraire.fr/
Abonnement: https://www.servicelitteraire.fr/produit/abonnement-1-an-11-numeros/

23.09.20

Permalink 09:32:16, Catégories: LITS ET RATURES, BLONDINEMENT A XV  

Un cadeau idéal: Propos mêlés sur le rugby (Mille Sources)

La sagesse, la compétence et la justesse de Lucien Mias. Sa fraîcheur d’âme fait du bien à entendre à l’époque du C-19 et de l’hypermédiatisation de Neymar, produit publicitaire du Qatar. Au Japon, Lucien Mias serait un trésor national. En France, c’est un vieux monsieur oublié. Pas sur mon blog: ici c’est un géant de l’Humanité. Fier d’être son contemporain.

A l’heure où le rugby traverse une mauvaise passe avec ses plus hauts dirigeants soupçonnés de favoritisme et autres conflits d’intérêts, il est indispensable de revenir aux fameuses vraies valeurs du rugby : celles de l’amour du jeu dans une rivalité salutaire. Propos mêlés sur le rugby fait figure d’OVNI dans l’édition. Il contient le doux parfum de l’amateurisme, de la maquette à la présentation. Une sorte d’album Panini qui ressemble aux anciens albums Nestlé des bébés qui arrivent au monde. C’est une collection de textes sur le rugby par des passionnés tous azimuts : joueurs, écrivains et même un entraîneur de football (Claude Puel) féru d’ovalie.
Ce très bel ouvrage vaut 45 € mais ce n’est pas de l’argent jeté par les fenêtres. 45 € pour se retrouver en bonne compagnie, cela vaut le coup. Ici, la star c’est Lucien Mias et non le barbu héros de YouTube. Dans ces pages, pas de Kournikova du rugby. Né le 28 septembre 1928, «Docteur Pack» va fêter ses 90 ans. Joyeux anniversaire, Monsieur ! Vous ne connaissez pas Lucien Mias, immense capitaine du XV de France ? Cela veut dire que vous êtes victimes de médias qui préfèrent dresser des couronnes à des marionnettes médiatiques plutôt que de rappeler le parcours exemplaire des vrais rugbymen. Vainqueur de deux Tournois des Cinq Nations (1954 et 1959), le champion fut un deuxième ligne inoubliable. Médecin de premier ordre, il considère les patients comme des êtres humains et non comme des numéros de Sécurité Sociale.
Dans cet album nulle trace du rugby des affairistes, rien sur le rugby des gens qui s’en servent au lieu de le servir. L’âme du jeu est dans chaque page. Les imposteurs y sont exclus ! D’eux-mêmes tant leur manque d’authenticité saute aux yeux.
Propos mêlés sur le rugby est le réceptacle des vrais héros, à l’image de Jo Maso. Pas besoin d’avoir cent sélections dans le XV de France pour marquer son sport. Le souvenir du virtuose Jo Maso courant sur le terrain est plus vivace que les dérisoires percées des joueurs professionnels actuels. Parce qu’ils gagnent beaucoup d’argent, ces derniers croient être meilleurs que leurs devanciers. C’est dire le niveau de leur intelligence.
C’était mieux avant ? Oui, c’était mieux avant. Si la médecine du cancer a fait des progrès, le rugby lui a reculé dans le domaine purement sportif. On ne voit plus que des armoires à glace. La force - ou plutôt la fausse puissance- a remplacé l’art de l’évitement. Certains joueurs de rugby ont cru bon de se déshabiller pour que l’on parle d’eux. Imaginez-vous Walter Spanghero et Pierre Albaladejo en faire autant ? Eux c’est sur le terrain qu’ils se dépouillaient !
Non seulement, il faut lire Propos mêlés sur le rugby, mais il faut l’offrir aux jeunes rugbymen et aussi à ceux qui détestent le rugby parce qu’ils ne le connaissent pas. Demande-t-on d’écrire un sonnet à qui n’a pas appris à lire ?

-Propos mêlés sur le rugby, ouvrage collectif. Sous la direction de Gilbert & Yannick Beaubatie et Anne Deplace. Editions Mille Sources, 495 p., 45 €. Pour l’achat du livre contacter : annedeplace@gmail.com

21.09.20

Michael Lonsdale (1931-2020)

Il était de la race des Jean Bouise.
Des seconds rôles meilleurs que nombre de premiers rôles.
Je pense aux mots de Jean Gabin: “Tu joues avec Bernard Blier? Attention, dans tes scènes avec lui, on ne verra plus que lui".
Une présence qui crève l’écran.
Une voix qui chante.
Un colosse si fragile.
Depuis les années 1950, il n’a jamais arrêté de travailler. Dans tous les styles. Grande ouverture d’esprit.
Un prêtre de la vie.
Il y a plusieurs décennies, j’ai assisté à la vente des souvenirs de Michel Simon.
Nous étions peu nombreux dans la salle.
Au premier rang, il y avait Michael Lonsdale. Imposant par son physique silencieux. Je le voyais de dos mais je savais que c’était lui.
Il levait souvent la main pour acheter des photos.
A la fin, je suis allé le voir pour lui dire: “Cela fait plaisir de savoir que tout ça est chez vous à présent”.
Il m’a dit: “Vous aimez Michel Simon, je vois… Attendez, je vais vous donner quelques photos qui sont en double…”
Et il m’a tendu cinq cartes postales sépia du jeune Michel Simon, époque Vieux-Colombier.
Voilà qui illustre sa générosité. Sa transmission.

Maradona a servi le football plus qu'il ne s'en est servi

Le meilleur documentaire sur Maradona reste Le Gamin en or (2006). Et de très loin ! Ni hagiographique ni condamnation. De la justesse. Maradona matraqué, Maradona exploité, mais Maradona toujours vivant. Un vrai Phénix. A l’inverse, Kapadia n’a pas réussi son film. Kusturica non plus.

Maradona par Asif Kapadia (2019)

Je n’avais jamais vu ce documentaire sur Maradona.
Autant le Senna de Kapadia est remarquable autant “son” Maradona a des faiblesses car on se demande si le cinéaste sait vraiment apprécier le football.
Il fait l’impasse sur la finale de la Coupe du Monde 1990 alors que l’Allemagne a battu l’Argentine sur un penalty imaginaire: l’Argentine ne devait pas gagner car elle avait éliminé l’Italie… à Naples. Kapadia montre pourtant bien l’ânerie des dirigeants italiens qui on fait jouer leur équipe nationale à Naples, en 1/2 finale, dans le fief de Maradona ! Comme Maradona a sorti le pays organisateur, tout le stade en finale, à Rome, l’a pris en grippe: il fallait que Maradona ne conservât pas son titre de champion du Monde 1986. Ce match est très important.
Le documentaire n’évoque pas non plus la Coupe du Monde 1994. Maradona s’était bien préparé. Il revenait fort mais la FIFA l’a suspendu en pleine compétition pour usage d’éphédrine ! Tout ça est grotesque. Maradona n’est pas un Ben Johnson du football: il ne se dopait pour bien jouer. Il a même dit: “Quel grand joueur j’aurais été sans drogue…”
Ces faits non évoqués affaiblissent le film. De même qu’il ne souligne pas assez le rôle capital de sa femme qui l’a toujours aidé.
A la sortie de ce documentaire, Maradona n’avait pas aimé le sous-titre : Rebelle. Héros. Escroc. Dieu. :
-"Je joue au football et je gagne ma vie derrière un ballon. Je n’ai jamais escroqué personne. S’ils veulent mettre ça pour attirer le public, je pense qu’ils font une erreur. […] Je n’aime pas ce titre, et si je n’aime pas le titre, je n’aimerai pas le film. Alors n’y allez pas.” Suite à cette déclaration, j’ai acheté le film mais je ne l’ai pas visionné.
Je n’appartiens pas à ceux qui jugent Maradona. On ne juge pas un champion de ce calibre: ce joueur a fait avancer le jeu.
Maradona appartient au clan fermé des 5 majeurs de tous les temps:
Pelé, Maradona, Di Stefano, Puskas et Cruyff.
Messi ou C.Ronaldo comme Platini et Zidane ne sont pas parvenus à prendre la place de l’un de ces cinq virtuoses qui sont indélogeables. Même Garrincha ne peut pas prendre la place de l’un des cinq as.
Maradona a raison, ce n’est pas un escroc. Les escrocs ont a vu qu’ils étaient au sommet des responsables du football.
Maradona sans football c’est comme Mozart sans musique.
Maradona conteste même qu’on associe son nom à Dieu: “Dieu c’est autre chose”, dit-il.
Chacun son domaine. Maradona a considérablement apporté au football.
Des millions de joueurs n’ont de footballeur que le nom tant leur jeu est sans lumière.
Maradona est démoniaque, dit souvent la presse. Non ! Roublard, oui. La feinte c’est l’art de la roublardise.

20.09.20

Permalink 00:17:30, Catégories: SPECIAL MARADONA, ANTI-FOOTBALL  

A part Maradona, voici un dimanche de football Canada Dry

C+ n’a presque plus de L1 et ses abonnés refusent de payer Téléfoot. Mieux vaut aller voir jouer des minimes. Le football est aussi rare que la littérature. Beaucoup de matchs mais niveau souffle de l’esprit c’est zéro. Nice-Paris belle affiche mais à huis-clos cela ne rime à rien. Le football est un art vivant qui n’est pas destiné aux tribunes vides.

Dimanche 20 septembre 2020
Une journée de football Canada Dry

Sur Canal +
12h45 : Avant-Match. Du blabla.
13h00 : Ligue 1 Uber Eats Nice / Psg. Hélas ! le plus important c’est Uber Eats.
15h00 : Premier League Newcastle / Brighton. Affiche minable oisifs affectifs.
17h00 : Ligue 1 Uber Eats FC Nantes / ASSE. Uber Eats encore là.
19h00 : Canal Football Club. Le masque et la plume en version ratée.
21h00 : Documentaire Maradona. Enfin un artiste !
23h00 : Dimanche Soir Sports. C’est quoi ce truc ?

Sur Canal Sport
12h30 : Match of Ze day. Avec Zézette ? Tout est dit dans le titre potache nullissime.
13h00 : Premier League Southampton / Tottenham. Encore une affiche soporifique.
17h30 : Premier League Chelsea / Liverpool. Belle confrontation dans un stade désertique.
20h00 : Premier League Leicester / Burnley. A éviter, sauf si vous aimez l’ennui.
22h00 : King of Ze day. Le titre encore plus nul que le précédent.

PS: comme prévu, une journée minable avec en plus le nom des joueurs du QPS, à Nice, écrit en chinois sur le maillot !

19.09.20

Permalink 17:26:03, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le 19 septembre 1973, l'OGCNice a gagné 3-0 le Barcelone de Rinus Michels

Nice avait une très belle équipe. Bien sûr j’étais dans les tribunes. Souvenirs intacts. Que restera-t-il du Nice-PSG joué le 20 septembre 2020 ? Rien, à part le virus, les tribunes vides. On ne verra pas le match qu’on aurait dû voir. Je n’attends rien de ce football Canada Dry 2020 qui m’écoeure, me dégoûte. Ils ne jouent plus que pour l’argent des droits TV. Il est impensable de jouer devant des tribunes vides. Ce pourrait être l’âme du jeu, le football des terrains vagues mais non, ce n’est que de l’affairisme. Et si notre football était en train de mourir ? En tout cas, à présent, il incarne la mort et non pas la vie. A l’image du reste. Le pouvoir est aux mains des Mandarins de la médecine. Ils agitent la mort. Heureusement que l’on meurt. La vie éternelle serait invivable. La mort quand on a vécu dignement nous libère de toutes les conneries ambiantes. Quel bonheur de ne plus entendre et voir toute la bassesse humaine ! La vie ? La nature, l’esprit et puis rien.

32e aller de l’UEFA 1974
19 septembre 1973
OGCNice 3-0 Barcelone
Buts pour le Gym: van Dijk (4e), Molitor (68e, 79e)

Match retour:
Barcelone 2-0 Nice
Buts du Barça: Sotil (21e), Juanito (61e)

OGCNice:
Baratelli - Grava, Isnard, Adams, Chorda - Huck, Eriksson, Jouve - Molitor, van Dijk, Loubet
Manager: Jean Snella

FC Barcelone:
Sadurni - Torres, Gallego, Juan Carlos, De la Cruz - Costas, Asensi, Sotil - Juanito, Marcial, Carreno
Manager: Rinus Michels

Pour un tel match, il n’y avait que 17 000 personnes, dont moi. Le stade n’était pas plein. C’était un mercredi. Johan Cruyff, non qualifié, était dans les tribunes du Ray. C’est la seule fois où je ne suis trouvé non loin de lui. Je ne l’ai pas vu. J’étais au populaire et lui en présidentielle.
Grand match de Nice. Regardez la vidéo avec les commentaires de Michel Dhrey.
On note la présence de Jean-Pierre Adams, le valeureux défenseur toujours dans le coma auprès de sa femme.
Il y aussi Isnard, Chorda et van Dijk tous trop tôt disparus.
On voit aussi les débordements de Charly Loubet, ailier fantastique. Une machine à centrer.
Nice avait un milieu d’exception: Jean-Noël Huck, Roger Jouve et Leif Eriksson.
Le trio d’attaque était aussi grandiose, comme le gardien.
Les deux entraîneurs - Jean Snella et Rinus Michels- ne sont plus de ce monde, hélas ! Deux coachs très au-dessus de tous les faux cadors qu’on nous vantent aujourd’hui.
Deux maîtres du jeu.

Permalink 00:56:34, Catégories: GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Jimi Hendrix: 50e anniversaire de sa mort

Le document sur Arte. A voir et revoir. Sa mort à 27 ans l’a mythifié encore plus.

Depuis sa mort à Londres, le 18 septembre 1970, Jimi Hendrix n’a jamais été oublié.
Ses ayant-droits distillent des enregistrements quand bon leur semble: bingo à chaque fois.
Cette fois, voici celui sur l’île de Mauï, dans l’archipel d’Hawaï.
Arte diffuse aussi une émission sur lui, mort à 27 ans.
Il était né le 27 novembre 1942 à Seattle (États-Unis).
Le son de sa guitare est copié mais pas égalé. Ceux qui l’imitent se ridiculisent.
Le gaucher était l’as du larsen. Unique.
Il jouait avec une guitare de droitier.
Avait des poses évocatrices.
Jouait aussi avec les dents.
Brûler sa guitare sur scène qu’il détruisait avec rage.
Un showman. De la tête aux pieds.
Chapeau, chemise bariolée, tout impeccable.
Sa voix magnifique.

15.09.20

Permalink 18:44:15, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Hatem Ben Arfa, le retour ? En L1 qui a besoin de lui.

Hatem Ben Arfa arrive à Rennes et Rennes gagne la Coupe de France ! Le hasard n’existe pas. Bordeaux est intéressé par sa venue.

Actuellement, le football est moribond. Il a besoin de virtuoses.
Les médias français sont à plat ventre devant Neymar parce qu’ils sont besoin de lui pour des raisons économiques.
Hélas! Neymar n’est pas intéressant du tout.
Depuis son arrivée au PSG, il ne sait même pas faire trois phrases en français alors que d’habitude tous les Brésiliens apprennent vite notre langue.
Si Ben Arfa avait fait la moitié des déraillements de Neymar au PSG, il aurait été évincé de la L1 !
Ben Arfa est dans le collimateur des médias depuis son enfance, il doit jouer contre la presse.
Des bavassiers crachent sur lui à longueur d’émissions. Une vraie honte. Tout ça parce qu’il ne va pas dans leurs tribunes imbéciles où l’on se permet de dire que “les intellectuels ne s’intéressent pas au football". Comme si Camus, Pasolini, Cruyff étaient des abrutis !
Ben Arfa est le dernier romantique du football. Il place le jeu au-dessus de tout alors que de nos jours, les formateurs ne veulent plus que des gros costauds.
Ben Arfa est un orfèvre perdu dans un monde de déménageurs.
Varane peut rater des matchs très importants, incapable de remplacer le mythique Ramos, aucune critique n’est formulée contre son football. Joueur surcoté. Joueur protégé.
J’espère vite revoir Ben Arfa, sur les terrains. Avec lui on ne s’ennuie pas. Il fait vivre le ballon.
Ben Arfa doit jouer contre l’équipe adverse et contre la presse alors que Neymar peut manger les feuilles de match sans jamais être remis en question. Les bavassiers s’agenouillent devant Neymar parce qu’il gagne 3 M€ par mois.
Toute la journée, la presse dit que Mbappé est le meilleur joueur du monde.
Pendant, ce temps, Ben Arfa est sans cesse contesté. Pourquoi ?
Ben Arfa n’a pas du tout raté sa carrière. Il joue depuis son plus tendre âge.

14.09.20

Permalink 10:39:11, Catégories: PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Marseille bat Paris dans le football des réseaux sociaux avec 14 jaunes et 5 expulsions !

Ben Arfa excuse les joueurs. Il met ça sur le dos du confinement. Il ferait un très bon consultant. Téléfoot devrait miser sur lui. Le verra-t-on en L1 c’est possible ? Il peut jouer où bon lui semble. Sa carrière est en dents de scie car il n’a pas la carte, comme l’ont Griezmann, Varane ou Pogba. Ben Arfa rate une passe, on lui tombe dessus. Varane fait des bourdes énormes avec le Real aux conséquences énormes mais il a toujours sa place en équipe de France, et jamais un seul article sur son football inconstant.

Ligue 1
PSG 0-1 Marseille
But pour l’OM: Thauvin (31e)

Cette rencontre s’est achevée avec 14 cartons jaune et 5 expulsions !
Bien sûr c’est à cause de l’arbitre. C’est toujours à cause de l’arbitre.
Ce match est à l’image des réseaux sociaux où l’insulte est le langage commun.
Bien sûr, j’ai connu des Nice-Bastia avec des gestes inadmissibles et autres banquettes de tribunes brûlées mais à l’époque le match n’était pas en direct devant des millions d’enfants.
Si Neymar et je ne sais qui se battent que vont faire les minimes qui ont vu ça ?
Le gardien Mandanda a été très sollicité. C’est dire que Paris a été maladroit
Paris vit sur sa finale C1 2020 mais ce n’est pas un titre, c’est rien du tout, vu les sommes investies.
Ce PSG-OM a démontré encore le mauvais usage de la vidéo.
L’OM aurait du gagner 0-2 car le but de Benedetto fut annulé sur un hors-jeu imaginaire de Thauvin.
Avoir la vidéo pour ne pas savoir s’en servir ajoute à la pagaille.
Encore un match Canada Dry.
Neymar a été expulsé. Deux jours avant la finale de C1, le seul journal sportif français avait titré sur lui: L’extra-terrestre.
S’il avait gagné on aurait eu droit: Dieu sur terre ?
Aujourd’hui, on nous prend un coureur et on hurle: il va gagner le Tour !
On prend un rugbyman très tendance people et on hurle: c’est une star !
On prend un tennisman qui fait des pubs et on hurle: il va succéder à Noah !
Ainsi on tue la presse et on abîme le sport.
Je salue néanmoins les jeunes qui optent pour le cyclisme, sport hyper dangereux qui demande des sacrifices constants.

13.09.20

Permalink 18:33:09, Catégories: GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

King Hamilton a remporté son 91e Grand Prix de F1 !

Il y a un siècle, on a eu King Elvis. A présent, nous avons King Lewis.

Dimanche 13 septembre 2020

Grand Prix F1 de Toscane
1er Lewis Hamilton/ Mercedes
2e Valtteri Bottas/ Mercedes
3e Alexander Albon/ Honda

Un Grand Prix hécatombe avec 4 départs !
A ce jeu-là, Hamilton a gagné car il était devant et donc ne risquait pas d’être tamponné par un coureur de l’arrière.
Il y a toujours deux courses dans la course: une pour leaders et un autre pour les écuries secondaires.
Imperturbable, King Lewis a vaincu. Pour la 90e fois de sa grandiose carrière.
Ce champion - anti Neymar par excellence- n’est pas prétentieux. En dehors des GP, on ne l’entend pas.
C’est l’un des Maîtres du sport: l’égal de Pelé et Ali.
90 victoires en F1. Non, vous ne rêvez pas !
Avec Mercedes, il a réduit Ferrari au rang de figurant. Leclerc (8e) se bat contre l’anonymat.
Gasly ? “Out” des le début, parmi les accidentés.
Comme Hamilton s’impose avec la régularité d’un métronome, on peut penser qu’il gagne facilement mais c’est mal connaître la F1.
Ce champion-là, se lève, se rend sur le circuit, gagne et rentre se coucher.
Rien n’est facile. Il faudrait qu’il échoue pour que l’on parle de lui avec insistance.
Les Anglais ne voient pas ses courses, sauf ceux qui paient pour ça.
Les Anglais si friands se sport passent à côté de Lewis Hamilton.
Il va falloir que la Reine le hisse au rang de Sir. C’est la moindre des distinctions pour un as de ce calibre qui rend banal l’exploit !
D’ici la fin de saison, King Lewis devenir le meilleur pilote de tous les temps, celui qui a gagné le plus de GP depuis 1956.
Hamilton a presque 36 ans. Il court toujours avec la grinta de sa jeunesse, celle qu’il affichait en karting.
Son père faisait plusieurs métiers pour l’aider à devenir pilote.

Classement championnats du monde 2020
1 Lewis Hamilton 190 points
3 Valtteri Bottas 135
2 Max Verstappen 110

Record de victoires en Grand Prix de Formule 1
1 Michael Schumacher 91 en 307 courses
2 Lewis Hamilton 90 en 259 courses

Nombre de sacres de champion du monde
1er Michael Schumacher 7 (1994-1995-2000-2001-2002-2003-2004)
2 Lewis Hamilton 6 (2008-2014-2015-2017-2018-2019)
3 Juan Manuel Fangio 5 (1951-1954-1955-1956-1957)

PS: avez-vous vu les chutes dans le Tour de France ? Respect renouvelé aux coureurs.

10.09.20

Permalink 01:04:05, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

King Ronaldo va devenir le meilleur buteur des équipes nationales

Mardi 8 septembre 2020
Ligue des Nations
Suède 0-2 Portugal
Buts pour le Portugal: C. Ronaldo (45e +1, 72e)

Meilleurs buteurs en équipe nationale:

1 Ali Daei/ Iran 109 buts 149 matchs
2 Cristiano Ronaldo/ Portugal 101 buts 165 m
3 Ferenc Puskás/ Hongrie 84 buts 85 m
……………………..
17 Lionel Messi/Argentine 70 buts 138 m

Avec un coup franc magistral, puis un maître tir de 25 m, King Ronaldo n’est plus qu’à neuf buts pour devenir le meilleur buteur des sélections nationales. Le “vrai” Ronaldo, comme disent les langues de vipères, n’en a marqué que 62 en 97 sélections. Messi lui en a marqué 70…
Ronaldo, l’unique Ronaldo, reste en forme olympique.
Toujours prêt à en découdre.
Le 10 octobre se déroulera France-Portugal. A ne pas manquer.
Après “l’attentat” qu’il a subi en finale de l’Euro 2016, CR7 va vouloir démontrer que la victoire conquise au SDF avec lui sur la touche n’était pas usurpée.
La France ? Plus elle joue mal, plus elle gagne. C’est la méthode Deschamps. Ne rien montrer de fantastique mais gagner. La méthode Coué.
Deschamps a rétabli l’ordre et le respect du maillot, du pays. C’est énorme.
Pour le reste, il sait faire appel aux jeunes.
Cependant, le discours qu’il faut jouer en club pour être titulaire en Bleu ne tient pas la route.
Griezmann se traîne au Barca mais à sa place bien chaud. Comme auparavant Pogba, écarté par Mourinho à MU mais titulaire chez Deschamps.
L’équipe de France sert aussi à relancer des joueurs mal en point dans leur club.

08.09.20

Permalink 10:55:10, Catégories: PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Le Cluster Saint-Germain

Dans “Le hussard sur le toit", de Jean Giono on trouve tous les ravages d’une pandémie

Le sport depuis des mois ne ressemble plus à rien.
Sans public, tout est triste, très triste.
La bande-son du faux public est aussi faux que celle dans Benny Hill. De l’enthousiasme factice. Inaudible. On nous prend pour des débiles.
Sur le terrain, tout est à l’image du reste.
On nous annonce sans aucune certitude que Messi va quitter Barcelone. Faux ! Il a fait diversion pour ne plus que l’on parle de sa débâcle depuis le départ du duo Iniesta-Xavi, les têtes pensantes du Barça. Messi n’est qu’un exécutant.
Le pire c’est que la presse a déclaré: désormais les clefs du camion sont pour Griezmann selon les voeux de Koeman, le nouvel entraîneur du Barça qui aurait dit à Messi qu’il ne comptait plus sur lui. Tout ça est bien sûr bidon. Totalement bidon. Aussi bidon que celui donné à Alaphilippe alors qu’il n’avait plus droit au ravitaillement. Règle aussi idiote que la pénalité infligée à Hamilton qui a offert sur un plateau d’or le premier GP de F1 au méritant Gasly. On en dira pas autant de Rabiot de retour en équipe de France pour un match d’une fadeur sans nom en Suède. La France a gagné mais quel ennui ! Rabiot est solide mais complétement inconstant. Il joue un beau match par an, pas plus. C’est comme un volcan éteint dont on atteint la remise en activité.
Le tennis ? Les Français sont claquemurés aux Etats-Unis. Mlle Garcia a gagné au second tour avant de perdre au troisième. Habitude française. C’est comme gagner en Coupe de France contre l’OM en 32e puis se faire étriller en 16e.
Le C-19 fait des ravages au PSG décimé. Ses joueurs ont fait la fiesta après la défaite en finale de la C1 2020 ce qui prouve bien l’état d’esprit actuel. Le PSG est devenu un cluster, comme ils disent. Les adeptes du nightclubber sont passés au nightcluster. Gagner ou perdre sur le terrain qu’importe finalement puisque l’argent rentre quand même dans les poches. On demanderait aux Parisiens actuels qui est Georges Peyroche aucun ne pourrait répondre. Les Brésiliens connaissent-ils Gilmar ? Cela revient à ignorer le prénom de ses grands-parents. De nos jours, c’est courant. Faites le test et vous verrez. Le directeur sportif du PSG rouspète que la FFF n’ait pas alerté le staff parisien mais Mbappé l’a-t-il averti, lui ?
Les joueurs contrôlés au C-19 c’est n’importe quoi: à Marseille tout est O.K. pour Mandanda mais arrivé chez les Bleus, il doit dégager fissa ! Idem pour le Parisien Mbappé, buteur contre la Suède et devant son poste contre la Croatie. Désormais, il faut tenir compte de l’incubation lors des sélections !
Pierre Gasly a sauvé l’honneur, avec sa victoire à Monza. Désormais, il va devoir confirmer mais il a fait un grand pas. La France tient enfin un Français. Elle n’a plus besoin de Grosjean et de Leclerc, associés respectivement à la Suisse et à Monaco.
Gasly n’a pas un dixième de l’espace médiatique accordé à Alaphilippe - qui doit faire attention de ne pas se faire trop pipoliser avec sa compagne - et à Th. Pinot qui fut donné favori dans les pronostics alors qu’il a déjà quasiment 30 minutes dans la vue même pas à mi-parcours de la course.
Dernières nouvelles: le directeur du Tour de France, C. Prudhomme a été contrôlé positif. Cela fait drôle d’entendre cela à la radio… Que va-t-il se passer puisqu’il a reçu l’actuel premier ministre au charisme très France d’en-bas comme dirait un autre ancien premier ministre chanteur des titres de Johnny Hallyday à ses heures ?
Le mieux c’est de demander à la population de rester chez elle, et d’éteindre la lumière.
Bonsoir, Monsieur… Bonsoir, Madame…
Plus besoin d’attendre Nounours. Nicolas et Pimprenelle font la grasse matinée perpétuelle.

07.09.20

Permalink 23:29:23, Catégories: GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

Lewis Hamilton, beau perdant, salue la victoire de Pierre Gasly, événement pour la France

Dimanche 6 septembre 2020
Grand Prix d’Italie de F1
1er Pierre Gasly/ Honda
2e C. Stainz/ Renault
3e L. Stroll/ RC Mercedes

Ce 6 septembre restera un grand jour pour Gasly, 24 ans, vainqueur d’un Grand Prix de F1. L’unique ou le premier, le futur le dira ? Un grand jour aussi pour la F1 française aussi qui attendait ce succès depuis 1996, date de la dernière victoire tricolore en F1. Quelle attente depuis Olivier Panis !
Ce triomphe d’un jour est arrivé parce que le staff de Lewis Hamilton a commis une bourde incroyable, autorisant son champion a venir au stand alors que c’était interdit. Conséquences ? King Lewis a été obligé de quitter la première place du GP pour venir subir sa pénalité de 10 secondes dans son stand… Le responsable de ce fiasco peut aller se cacher. Hamilton, avec la placidité du champion, condamné à la queue du GP a entamé une remontée fantastique pour finir par prendre la 7e place qui lui a donné en tout 7 points. Pas mal pour une telle sanction qui a profité à Gasly qui a terminé premier d’un GP promis à Hamilton. Pas rancunier, le Britannique est venu congratuler le héros du jour qui la saluait derechef ensuite.
Gasly a déclaré: “Lewis est mon idole depuis tant d’années. Aujourd’hui, je cours avec lui !”
Dans ce GP Leclerc et Verstappen sont allés dans le décor.
Gasly est un très bon pilote qui mérite une équipe leader, a confié Hamilton pas avare de compliments. La classe.
Gasly a fêté dignement son succès. Ce GP sera-t-il le premier d’une série ou le seul de sa vie ?
L’avenir le dira. Gasly est le héros du week-end, à l’inverse de Th. Pinot toujours poissard sur le Tour de France. Le tennisman Djokovic n’a pas été formidable aux Etats-Unis où de rage il a envoyé la balle vers une juge de ligne. “Djoko” a été disqualifié du tournoi. Le Serbe ne doit pas connaître la mésaventure de S. Edberg qui a tué un juge de ligne aux Etats-Unis, en 1983, avec une balle reçu avec tant de puissance qu’il est tombé mortellement sur le sol où il s’est fracassé le crâne.

02.09.20

Permalink 12:01:11, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, VAN GOGH FOR EVER  

"Rien n’est perdu" pour Pierre-Louis Basse (Cherche-Midi)

Beau titre pour dire que la littérature sert à conserver ce qui a disparu- les êtres chers bien sûr- et à découvrir ce qui se cache derrière ce que l’on ne voit pas à première vue. L’art sert à défier la mort. André Malraux nous l’a bien expliqué et démontré. Face au temps qui passe, on est démuni. Voilà pourquoi des écrivains comme Blaise Cendrars nous a prouvé que la poésie doit se vivre avant d’être écrite. Ecrire c’est superflu, disait-il. Pierre-Louis Basse depuis quelques livres, revient toujours sur le passé pour savoir ce qu’il a vécu. Cette introspection est une forme de littérature qui vaut un vrai roman. Ce dernier peut être bien s’il est écrit par un romancier capable de dire ce que dit Basse mais à travers des personnages en action et non pas penchés sur eux-mêmes. Au lieu de ça, on ne voit que des nombrilistes qui bavassent des inepties dans le seul but de passer à la télévision. Quelle est votre actualité ? disent-ils. Il n’y a qu’une actualité, c’est la vie, et non pas la titraille sur des faits-divers.
Rien n’est perdu ressuscite l’histoire d’un jeune garçon des années 1960-1970 né dans une famille communiste. Le communisme des gens qui espèrent un monde meilleur pour tous et non pas les communistes qui nous envoient au Goulag. Un monde aussi meilleur marché ! Au milieu d’une famille aimante, il grandit et surtout tend l’oreille à tout ce qu’il entend. C’est le «petit dernier». Quand on fait attention aux mots, il y a petit et dernier, cela plombe l’avenir surtout si l’on aime le sport. Qu’importe, il aime et aimera le sport, cette actualité heureuse dans un monde de dingos, d’autant plus que son père est professeur d’éducation physique.
Surdoué de l’observation, l’enfant s’ennuie à l’école qui est un lieu où l’on apprend à apprendre au lieu d’apprendre. Ce n’est pas son royaume, l’école. Il ne veut pas être un robot. Pas question qu’on lui coupe les ailes pour en faire un élève sans personnalité. Bon qu’à trouver sa case dans la société. Lui grandira et ira où bon lui semble. D’après une enseignante, il n’était qu’un «bon à rien». En marge de sa quête initiatrice, de la vie, de l’amour avec une dame qui le fait grandir- à tous les sens du terme- , il est confronté à la Camarde, très tôt, dès qu’il s’aperçoit qu’il a pris la place du mort. Exactement comme dans une auto ! On dirait que son frère ainé mort commande tout, et lui, le frangin est à côté du disparu, invisible et si présent. Le narrateur sent qu’il vit à la place d’un autre. Le disparu se prénomme Jean-Jacques et le narrateur Pierre-Louis. Quatre prénoms pour deux personnes. Le prénom composé est comme une assurance-vie. On ne sait jamais. On n’est jamais trop prudent.
Le narrateur souffre d’un maux antérieur bien que ses parents ne fassent jamais vraiment faire peser le poids du disparu sur le vivant, survivant devrait-on dire. Tout le livre est plein de finesse. Un jour, le frère orphelin de frère tombe en arrêt devant «Les Roulottes» de Vincent Van Gogh qui le ramène à sa propre vie. La vie sera cruelle encore une fois, hormis la mort de ses parents qui appartient à l’ordre des choses comme l’on dit. En effet, la fille du narrateur perd son bébé qui vient de naître. Eternel recommencement ? Coup du sort ? Redite de l’histoire à force de trop compresser ce que l’on ne veut pas dire ? Il perçoit la lumière que diffuse «Les Roulottes». Ces bohémiens c’est lui, sa famille, c’est nous aussi. On erre tous. On ne sait pas où l’on va mais on y va. L’important c’est le trajet pas la destination que l’on connait tous. On a un départ différent mais le terminus nous est commun. La beauté de l’art nous parle et nous console. Il ne savait pas à l’époque que Van Gogh était lui-aussi orphelin d’un frère dont il portait en plus le même prénom. Ses parents n’y sont pas allés de main morte.
Le livre va au-delà du simple témoignage parce que Pierre-Louis Basse est un artisan qui se bat avec le langage. Il a la politesse de rendre une copie pleine de grâce. Il laisse place à la trouvaille stylistique, selon le souhait d’André Breton. Pierre-Louis Basse a trouvé son style. Un impressionniste égaré au XXIe siècle. Tout en petites touches, un millefeuille d’émotions empilées mais pas comme des assiettes sales. C’est le disque dur de sa famille et de sa génération. Ce livre sur la présence d’un fantôme constant qui guide vous pas est à ranger à côté du livre de Jérôme Garcin qui lui aussi a perdu un frère (Olivier) comme jadis aussi Patrick Modiano. Un air de famille les unis. Les condamnés au chagrin à perpétuité. Van Gogh, quand il a peint cet homme qui se prend la tête sur sa chaise, ne savait pas qu’il faisait le portrait de tous ceux qui comptent pour deux. Il titra le tableau titré: Sorrow (tritesse). Quand on voit Pierre-Louis Basse, on peut lui dire : Bonjour, Jean-Jacques… Il ne se retournera pas et vous embrassera.

-Rien n’est perdu, Pierre-Louis Basse. Cherche-Midi, 158 p., 17 €

[Post dédié à feu Pierre Drachline]

01.09.20

Permalink 15:37:06, Catégories: GOOOOL DO BRASIL !  

Nike lâche Neymar repris par Puma alors qu'au Brésil l'image du joueur perdant sert à illustrer la mauvaise passe du Brésil

Neymar a été médiatisé très tôt. Trop tôt. Il est possible que sa carrière soit abrégée car il faut compter les années de sa prime jeunesse. A force de brûler les étapes afin d’être vite une machine à cash, il se peut que sa carrière sportive en souffre avant d’atteindre la pleine maturité de son jeu qui stagne.

Après 15 ans d’utilisation de son image par Nike, Neymar va signer chez Puma, la marque allemande fondée par le frère du fondateur d’Adidas.
La tambouille économique du football n’en finit pas. Les victimes ? Les consommateurs qui paient plus cher afin que l’on puisse couvrir d’or les footballeurs les plus en vue médiatiquement.
-"Je confirme que Neymar n’est plus un sportif Nike", a dit Josh Benedek, porte-parole du groupe. Comme si Neymar quittait un club pour un autre.
No comment ! Circulez, il n’y a rien à voir. Et surtout pas de but en finale de C1 gagnée par le Bayern Munich contre le PSG.
S’il avait marqué et gagné, Neymar serait actuellement au firmament.
Sans C -19, il aurait même reçu le Ballon d’or 2020, non attribué cette année alors que le gardien Neuer le méritait cent fois.
Le football a toujours le dernier mot. Le terrain rien que le terrain.
En équipe nationale, Neymar sera toujours une icône Nike.
A l’heure qu’il est, le visage en larmes de Neymar, pas à son avantage après la défaite contre le Bayern, illustre beaucoup de journaux au Brésil pour signifier que tout le pays, mal dirigé, traverse une très mauvaise passe aggravée par le C-19.
Lors de la finale de C1 2020, la pression était trop forte sur Neymar:
1/ Il devait faire gagner la 1ere C1 au PSG
2/ Il devait prouver qu’il prenait le relais de C. Ronaldo et Messi.
Ce fut le fiasco intégral. Comme si être finaliste était son maximum.
Neymar croit qu’il retournera en finale l’an prochain.
C’est facile à dire.

30.08.20

Permalink 18:56:53, Catégories: GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

King Lewis Hamilton : 89 Grands Prix (Série en cours)

King Lewis avec le légendaire sir Frank Williams. A regarder sans jamais vouloir l’imiter.

Dimanche 30 août 2020
Grand Prix de Belgique de F1
1er Hamilton, Mercedes
2e Bottas, Mercedes
3e Verstappen, Honda

Classement championnats du monde
1 Lewis Hamilton 157 points
2 Max Verstappen 110
3 Valtteri Bottas 107
4 Alexander Albon 48
5 Charles Leclerc 45

King Lewis continue sa promenade de santé quand Charles Leclerc finit péniblement à la 14e place.
Quand Lewis gagne c’est grâce à sa voiture et quand Leclerc perd c’est à cause de sa voiture !
Faux ! Hamilton est en osmose totale avec son équipe, ingénieurs et mécaniciens. Il connait sa voiture sur le bout des doigts, à l’écoute du moindre cliquetis. Il a été à l’école de Monsieur Niki Lauda. Un pilote n’est pas qu’un manieur de volant.
Leclerc a beaucoup un long chemin devant lui. Les médias ont fait du tort à Leclerc en le survendant.
Hamilton est une machine à gagner.
A l’arrivée, il a eu la délicatesse de dire:
-"Bien sûr, je sais que les gens ne veulent pas forcément voir ce qu’ils ont vu…”
Quelle classe ! Il s’excuse de dominer sa discipline.
Nous tenons-là un vrai champion, de la dimension de Pelé et M. Ali.
C’est l’anti-Neymar. Le Brésilien n’est pas bon que dans les pages de journaux.
Gagner un GP c’est comme gagner une C1 tous les dimanches !
King Hamilton est passionnant à voir courir.
Le casque ne le coupe pas des passionnés de F1.
Un passionné de F1 est un amateur compétent et non pas un abruti qui se prend pour Hamilton sur une RN.
Hamilton est en pleine activité aussi grand que Fangio, Clark, Hill, Lauda, Senna, Schumacher.
La F1 vit l’un de ses temps les plus forts.
A bientôt 36 ans, King Hamilton n’est pas prêt d’abdiquer.
On n’a pas fin de le voir tourner comme les aiguilles d’une horloge.
Le tic-tac de son talent nous console de tous imposteurs qui paradent dans le vide spirituel.
Le GP d’Italie qui arrive à pas de loup s’annonce grandiose avec Mercedes dominateur sur les terres de la Scuderia.

Record de victoires en Grand Prix de Formule 1

1 Michael Schumacher 91 en 307 courses
2 Lewis Hamilton 89 en 256 courses

Nombre de sacres de champion du monde
1er Michael Schumacher 7 (1994-1995-2000-2001-2002-2003-2004)
2 Lewis Hamilton 6 (2008-2014-2015-2017-2018-2019)
3 Juan Manuel Fangio 5 (1951-1954-1955-1956-1957)

Permalink 11:56:48, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

L'OGCNice leader de L1. Vieira s'impose plus que "Titi" Henry

Samedi 29 août 2020
2e journée de L1
À Strasbourg, stade de la Meinau,
RC Strasbourg 0-2 OGC Nice
Buts pour le Gym: Dolberg (38e p., 59e)

RC Strasbourg : Kawashima - Lala, Djiku, Kone © (Waris, 46e), Carole (Caci, 64e) - Sissoko, Simakan, Chahiri (Zohi, 64e) - Bellegarde (Liénard, 83e), Ajorque, Thomasson (Saadi, 63e).

OGC Nice : Benitez - Lotomba, Pelmard, Dante ©, Kamara - Schneiderlin, Lees-Melou, Thuram (Trouillet, 78e) - Sylvestre (Lopes, 62e), Dolberg (Ndoye, 90e), Gouiri.

Classement provisoire

1 OGC Nice 6 pts 2 mats + 3

Nice a bien démarré sa saison. Les bons débuts de saison sont très importants car les clubs qui débutent mal se forgent un handicap d’emblée.
Voilà déjà six points de prix. Le prochain match du Gym est à nouveau à l’extérieur. Montpellier qui a mal démarré a un besoin urgent de points. Match très difficile en vue.
Nice version anglais a des moyens très importants. Le club peut s’offrir des joueurs très chers mais il ne le fera pas.
La sage politique est de faire signer des joueurs au gros potentiel genre Atal, hélas! souvent blessé.
Des jeunes mais aussi de solides garçons au très bon football, tels Benitez, Dante, Lees-Melou (totalement sous-coté- et Dolberg.
Le club est très bien dirigé. Et l’avenir s’annonce grand.
Nice attend un retour au premier plan depuis longtemps.
Patrick Vieira a pu faire ce qu’il voulait dans la mesure du possible à l’intersaison.
Il ressemble au Vieira joueur: solide et intelligent. Pas un gramme de frime. Grand travailleur.
Après Puel et Favre, il a très bien pris la succession. A l’inverse de “Titi” Henry qui s’est noyé à Monaco avant d’aller tenter de rebondir au Canada dry du football. Henry a mal débuté sa carrière d’entraîneur qui comme une saison a besoin d’un bon départ. Sinon, la galère remplace le paquebot.

29.08.20

Permalink 08:46:23, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Egan Bernal, grand favori du Tour de France 2020 C-19

Le Tour de France part de Nice.
Jusqu’à la Deuxième Guerre Mondial, c’était une tradition car le Tour de France avait besoin de Nice pour montrer la beauté de la France.
Après-guerre, le Tour de France n’avait plus besoin de Nice pour se faire de la publicité.
Nice, ville qui attire les touristes comme Roberto Baggio attirait le ballon.
Vous en connaissez beaucoup qui partent un mois en vacances à Lens ou Valenciennes ?
Nice, jalousée pour son soleil et ses mandarines. Le seul défaut qu’on lui trouve c’est les plages avec des galets.
Nice reste la seule ville française qui a une langue propre, que Francis Gag a mis en lumière, et une cuisine particulière (socca, pan-bagnat, pissaladière, beignet de fleur de courgette, merda di can !) Pas un dialecte ou une tambouille, mais une vraie langue avec sa grammaire, et une vraie cuisine avec ses ingrédients locaux.
Cette année le Tour de France devrait être gagné pour la deuxième fois par le jeune colombien Egan Bernal, un as de la montagne, le coeur de l’épreuve.
Ce coureur fait la connexion avec Fausto Coppi comme Lewis Hamilton fait la connexion avec Senna alors que Neymar est si loin de Pelé et Garrincha.
Bernal a la grâce des grands grimpeurs. Le voir grimper est une symphonie visuelle.
S’il ne connait pas de jour sans, le Tour est pour lui.
L’an passé, une étape décisive a été annulée. Dans cette étape que l’on n’a pas vue, il aurait “explosé” la concurrence.
Les coureurs français sont comme les tennismen français: ils n’arrivent pas à gagner en finale.
Il n’y a qu’en France où l’on braque les caméras sur l’outsider (Pinot) au lieu de suivre le favori (Bernal), comme l’a fait France 2 l’an passé. C’est le syndrome Poulidor. Tous sauf Anquetil !
Depuis Noah, rien. Depuis la dernière victoire du “blaireau” Hinault, rien.
Pour gagner le Tour, il faut être bon du début à la fin, et en garder sous les pédales dans les derniers instants.
Il faut aussi éviter les chutes.
Les cyclistes risquent leur peau à chaque sortie. Remco Evenepoel a failli se tuer dans le Tour de Lombardie.
Une chute de 10 m dans un ravin.
Fracture du bassin. Respect au chevalier, à tous les chevaliers. Du premier au dernier.

PS, dans Nice Matin, hors-série:

https://www.nicematin.com/cyclisme/interview-je-voulais-etre-anquetil-passionne-de-velo-lecrivain-nicois-bernard-morlino-raconte-ses-tour-de-france-558932

27.08.20

A bientôt 80 ans, Pelé reste le plus important footballeur de l'Histoire

Le 23 octobre 2020, Pelé aura 80 ans.
Pelé est l’un des hommes les plus importants de l’Histoire de l’Humanité.
Ce n’est pas une vedette des réseaux sociaux.
Hélas! la jeunesse actuelle est aveuglée par la célébrité et l’argent.
Tout est nivelé: ils confondent tout.
Ils prennent des Messi pour des lanternes !

Messi: six Ballons d’or ? (C. Ronaldo lui est supérieur en tout car il a joué partout.)
Pelé lui n’a jamais pu en gagner un seul car voici le règlement:

1956 à 1994: il fallait être un joueur européen évoluant en Europe.
1995-2006: tous les joueurs qui jouent en Europe.
Depuis 2007: tous les joueurs du monde entier.

Carrière de Pelé:
1956-1974 Santos FC, 656 matchs, 643 buts
1975-1977 NY Cosmos, 64 matchs, 37 buts

1957-1971 Brésil 92 matchs, 77 buts
Vainqueur de 3 Coupes du Monde (1958, 1962 et 1970)

Donc, s’il avait pu être Ballon d’or, à partir de 1958, Pelé en aurait gagné plus de 10 !
Et s’il avait vécu sa carrière de nos jours, il jouerait à Barcelone, au Real Madrid ou au Bayern Munich.

Pelé a gagné sa première Coupe du Monde à 17 ans.
Il était bon des deux pieds et de la tête. Il savait tout faire. Distribuer et marquer. Tirer les coups francs et le penaltys.
On se souvient même de ses buts ratés.
Le football a été médiatisé à partir de ses exploits répétés.
Il avait 10 Messi dans chaque doigt de pied.
De plus, il a fut un immense leader anti-raciste bien avant M. Ali.
Dans le monde, il y avant et après Pelé.
Il est vraiment triste et révoltant de voir l’inculture dominer le monde à cause des économistes.
Messi gagne 86 M€ brut par an ? Cela me fait une belle jambe !
Il faut vendre du Messi car il est activité. Les marchands de salades savent que Pelé n’est plus un produit vendeur, sauf pour le Viagra ! Ou des montres avec Mbappé. Cela a fait mal au coeur de voir Pelé malade obligé de faire de la publicité avec la nouvelle vedette médiatique française (il fallait en trouver une, après Zidane).

Dire que Messi est meilleur que Pelé c’est dire que Jacques Brel chante moins bien qu’une casseur d’oreilles actuels.
Pelé est le Dieu vivant du football. C’est lui qui a transformé ce sport en art. Il a eu lui-même la décence de parler de ses prédécesseurs, tel Ben Barek dont il a dit qu’il fut la “première perle noire".
Avez-vous déjà entendu Messi parler de Maradona qui lui aussi avait 10 Messi dans chaque doigt de pied ?
Messi est incapable de gagner une Coupe du Monde.
S’il avait joué dans les années 1950 - un monde sans replay- il aurait reçu une pluie de coups.
Aujourd’hui, Messi est protégé par les arbitres et les caméras.
Pelé n’avait aucun bouclier.

25.08.20

Dans 60 ans parlera-t-on encore de Messi ?

On me dit excessif mais ce n’est pas moi qui comparerait l’impact de Messi au Barça à l’importance de Charles de Gaulle en France, comme certains le font. La France aimait tant de Gaulle qu’elle l’a mise à la porte ! Ce qui l’a conduit au tombeau.
Messi veut quitter Barcelone. Voilà qui est fait pour parler de lui en bien, avec vue sur l’avenir pour oublier le cinglant 8-2 que encaissé par le Barça face aux Bavarois. Messi fait diversion pour que l’on change de sujet: on ne parle plus de son déclin mais de son avenir ailleurs ! Ceux qui lèchent ses crampons se transforment en marchand de tapis dès qu’ils parlent de Messi.
Messi n’arrive plus à gagner les grands matchs, sans Iniesta et Xavi. Ce n’est pas Griezmann qui va les faire oublier. Le transfert du Français est un fiasco sur toute la ligne. Il voulait manger à la table de Messi mais l’Argentin ne lui a proposé qu’un tabouret dans la cuisine.
Comme Messi fait ce qu’il veut à Barcelone, il a lancé la rumeur de son départ pour qu’on parle de lui, et qu’on n’évoque plus la faillite actuelle du Barça, club qu’il n’a pas su maintenir au Zénith.
Messi a encore un an de contrat. Il faudrait qu’un club paie une fortune -700 M€- alors que l’an prochain il sera libre.
Seuls Paris et des club anglais peuvent se l’offrir (United, City…) On parle aussi du exil aux Etats-Unis pour vivre une préretraite grassement payé sans prendre de risque dans un football de représentation pour un public qui pense que Kopa est de la charcuterie italienne. Le Qatar SG ? Neymar deviendrait un second rôle.
Messi se croit plus important que Barcelone. Fatale erreur: le personnage le plus extraordinaire de Barcelone reste Cruyff et rien que lui. Messi n’est qu’un héritier. Le grand créateur de l’âme catalane reste Cruyff.
On présente Messi comme le plus grand joueur du Barça. Cela reste à prouver. Je mettrai Inesta et Xavi a égalité avec Messi. Si Messi conclut les actions, eux en étaient les architectes. Pour la presse la fable Messi - le gamin qui grandit avec des médicaments- est plus vendeur que la vie de ses amis Iniesta et Xavi, deux antistars.
C. Ronaldo a prouvé qu’il était rayonnant au Portugal, à Man U, au Real Madrid et à la Juventus Turin.
Messi n’a joué professionnel qu’à Barcelone.
Dans l’Histoire du football, CR7 et Messi n’intègrent pas le top 5 de tous les temps.

Mon classement des meilleurs joueurs de la Galaxie:

1/ Pelé: bon dans tous les secteurs du jeu. A imposé mondialement le football.
2/ Maradona: le génie du jeu et des gestes. Un Mozart du ballon rond.
3/ Di Stefano: a installé au firmament le Real Madrid dont le prestige persiste.
4/ Puskas: un virtuose aussi grand homme que grand joueur.
5/ Cruyff: l’intelligence en action. Inégalable.

Platini et Zidane ne sont pas parvenus à déloger ces cinq as de coeur.
Il faut prendre de la hauteur et cesser de coller à l’actualité.
Parfois je place Maradona avant Pelé car Maradona n’avait pas un grand collectif alors que Pelé était encerclé de très grands joueurs. A part ça, je conserve toujours ces 5 joueurs dans les 5 premiers. Houellebecq & cie n’effaceront jamais Montaigne, Diderot, Proust, Apollinaire et Pessoa.

24.08.20

Le Bayern Munich décroche sa 6e étoile devant des Parisiens trop tendres

Le grand gardien allemand Neuer a découpé le filet de la cage porte-bonheur de la finale. La soirée promise à la Samba, par la presse française, a viré a un concert wagnérien. On a vu des adultes contre des enfants. Le football est un sport de contact. Et surtout un métier, pas un jeu d’enfants. Un travail donc. Souvent de sape. Mieux vaut des joueurs intelligents que des joueurs doués.

Dimanche 23 août 2020
Finale de la C1 C-19 2020
Bayern Munich 1-0 Paris
But pour le Bayern: Kingsley Coman (59e)L
Deux jours avant le match, certains appelaient encore Neymar: “L’extra-terrestre". E.T, en effet: il est à la maison. Retour case départ!
Le début de la deuxième mi-temps a été déterminant. A ce moment-là, les Allemands et leur entraîneur ont décidé de débloquer le match. De fait, les Bavarois ont fait sortir les parisiens du match en leur marchant dessus, au milieu de terrain, pas dans la surface de réparation. Ils ne sont pas fous. Les journaleux ont parlé “d’attentat” sur Neymar; et en 2016, en finale de l’Euro au SDF ce qu’a fait Payet à C. Ronaldo cela s’appelle comment ? Les joueurs du PSG ont réagi comme des enfants, cassant l’éphémère force collective de leur groupe pour n’être plus que des joueurs énervés. C’est dans ce contexte - faire sortir l’adversaire de ses gongs- que les Allemands ont marqué, quatorze minutes après le retour sur la pelouse. Le buteur fut Coman, formé au PSG ! Les fans du PSG voulaient voir Mbappé, ils n’ont vu que Coman. Il a marqué d’une tête très bien placée avec la force qu’il fallait. La veille du match, B. Lizarazu, qui manqua un tir au but capital contre l’Italie, en 1998, a fait parler sa science infuse: “Coman doit encore gagner en efficacité et marquer plus". On a vu, merci ! La mode des consultants est la mort programmé des journalistes.
Kylian BMbappé est venu dire avant la finale: “J’ai toujours dit que je voulais marquer l’histoire de mon pays".
Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler surtout avant une finale.
Marquer l’Histoire de son pays ? Se prend-t-il pour de Gaulle ou Jean Moulin ?
Mbappé ferait mieux de se concentrer sur le jeu au lieu de dire ce qu’il va faire. Mieux vaut dire ce qu’on a fait !
Sans doute a-t-il voulu dire: marquer l’histoire du football de mon pays.
Ce jeune joueur a des tics de jeu. Par exemple, il recherche le penalty. Il a plongé dans la surface comme dans une piscine. S’il estime qu’on l’a chargé durement, il fait un signe à l’arbitre pour lui réclamer de distribuer un carton.
Mabappé est l’icône économique du football français: c’est un intouchable. Il a confectionné une image à l’opposé de celleS de Benzema et Anelka. Cependant, le football est un sport. Et la faiblesse de MBappé est évidente: il ne s’est pas dribblé dans le face à face. Hormis la vitesse et la puissance, il a très peu d’autres qualités. Par exemple son jeu de tête est inexistant. Tout comme ses coups francs. Il lui faudra intégrer un grand club pour gagner car ce n’est pas C. Ronaldo ni Messi. Mbappé a besoin des autres pour gagner. Seul il n’y arrive pas. Le football simple-messieurs n’existe pas.
Avant cette finale, on a vu que pour la France, le football n’était qu’un folklore. Les médias ont ressorti de la naphtaline: d’anciens footballeurs qu’on ne voient plus jamais. D’autres - tous consultants après avoir maudit le métier de journaliste- ont tous été derrière le PSG, comme des fans bas du plafond. Ils rêvaient de voir Mbappé et Neymar gagner le match mais en face il y avait 12 joueurs et pas deux !
Quand on dit à Neymar et Mbappé qu’ils sont plus grands que le PSG, le football disparait. Le duo a fait comme avaient fait Henry et Trezeguet en 2002: zéro but !
Jusqu’à la finale, le PSG élimina deux petits d’Europe (Bergame et Leipzig). Face à Munich, Paris Kaput !
On nous a vendu PSG comme une équipe d’amis mais seules les victoires font un groupe d’amis et non pas le contraire.
Les médias français ont encore vendu la peau du Bayern avant…
L’argent ne fait pas tout. Manchester United a dépensé 1 milliard d’euros depuis le départ de Sir Ferguson (2013) pour ramasser des clopinettes sportives.
Le PSG arrive en finale puis fait la fiesta. Un comportement d’amateurs.
Sans rien connaitre au football, il est facile de savoir que les Allemands sont très forts pour casser les rêves: ils ont détruit les ambitions mondiales de Puskas, Cruyff et Platini. Seul Maradona est parvenu à les vaincre en 1986. Neymar a rejoint le clan des losers. A la fin du match, il a pleuré comme un enfant devant son jouet cassé. Va-t-il rester au PSG ou repartir à Barcelone. La défaite en finale de la C1 C-19 lui a sans doute fait comprendre qu’il a besoin d’un club mythique pour gagner. Le héros du match restera Coman. Les Français n’avaient d’yeux que pour Neymar et Mbappé mais c’est lui qu’ils ont vu. De plus, son entraîneur l’a sorti, pour muscler le milieu de terrain. Coman n’a pas exprimer le moindre mécontentement. La grande classe. Le grand professionnalisme. Et c’est ainsi que le Bayern est plus grand que le PSG qui n’est que la danseuse du Qatar. Sur le podium final, le Bayern était représenté par Karl-Heinz Rummenigge, attaquant historique du football allemand alors que le PSG était incarné par un dignitaire du Qatar. Tout était illustré par l’image. La victoire du Bayern s’écrit dans une longue histoire. Le PSG est un club qui peut disparaître du jour au lendemain si le Qatar retire ses biftons. Le football est bien plus qu’une question de vie et de mort, a dit le sensationnel entraîneur Bill Shankly. On l’a encore vérifié lors de cette finale. Neymar a pleuré non pas parce que Paris a perdu mais parce qu’il reste figé dans la case “Paris Hilton” du football. Lui et Mbappé sont des vedettes, des vecteurs économiques et non des virtuoses comme Pelé ou Maradona. Mbappé parle trop avant les matchs. Quand on parle avant un match, on se vide. On y laisse des plumes. Et même le bâton pour se faire battre. Thomas Tuchel - un bon choix du PSG, bien meilleur que Unai Emery- doit surveiller aussi la communication des joueurs, surtout la veille d’une finale. Il ne faut pas donner des munitions à l’adversaire. Dire que l’on veut marquer l’histoire est grotesque. Mieux vaut marquer des buts !

22.08.20

La samba du PSG peut-elle battre le Bayern très Wagner ?

Dimanche vers 23 h, le capitaine brésilien du PSG aura-t-il le sourire ou T. Silva sera-t-il en pleurs comme lors de la Coupe du monde 2014 de sinistre mémoire pour le Brésil ?

Dimanche 23 août 2020, 21 h
Finale de la C1 C-19
Paris/Qatar SG-Bayern Munich

Thomas Tuchel a bien fait évoluer le PSG avec la rigueur allemande mariée à la fantaisie brésilienne. Marquinhos incarne au mieux cette alliage. Il sait monter sur corner pour donner un coup de casque !
Unai Emery était trop laxiste avec les stars qui devenaient starlettes sous sa direction.
Pour la finale, Neymar va-t-il pouvoir afficher son football samba- avec la complicité de Leonardo, le directeur sportif- ou va-t-il se casser les dents sur la partition musicale wagnérienne du Bayern Munich qui connait la musique des finales. Les disputer, c’est bien; les gagner, c’est mieux. Le Bayern n’a pas fêté la qualification qui l’a envoyé disputer sa onzième finale alors que le PSG a célébré sa position de finaliste avec un déploiement de gaîté bien dans l’esprit du Brésil: fiesta à la moindre occasion et celle-ci est plus que cela puisque jamais Paris n’a atteint. Le Bayern sait qu’arriver en finale ce n’est que le début car le club en a perdu cinq sur dix. Il y a un club qui a fait pire: la Juventus Turin, neuf finales pour deux gagnées ! Alors, svp, un peu de respect: la C1 ne se gagne pas pas facilement, souvenous-nous que l’AC Milan a mené 3-0 pour finalement perdre aux tirs au but devant Liverpool. Même ouvrir le score en finale ne signifie rien.
Etes-vous plus proches de La chevauchée des Walkyries, cette puissante musique qui incarne la force, la vitalité, le romantisme échevelé, ou préférez-vous la samba ?
Evidemment, le programme brésilien séduit aussi les Allemands: soleil, plage et amour. Un slogan qui en dit long.
Depuis toujours on sait que le Brésil c’est le pays du football: le Brésil 1970 reste la plus belle équipe nationale de tous les temps.
Cependant, les Allemands ne forment pas qu’un rouleau compresseur. Ils savent jouer vite et bien. Là où le PSG couleur du Brésil fait vingt passes, ils n’en font que cinq pour arriver au but et marquer.
Le Bayern gaspille moins d’occasions, il joue avec plus d’assurance, plus de sécurité.
La force du PSG peut venir de la créativité de Neymar qui réalise des gestes inattendus, cependant il faut qu’il soit dans le bon tempo. Une talonnade ne se justifie que si elle est nécessaire et réalise. Quand il joue pour la galerie, il se perd dans sa partition pour qu’elle n’est heureusement pas écrite d’avance.
D’un côté le réalisme du Bayern qui est une sorte d’hydre: le but peut venir de tous les côtés. Côté PSG, on assiste enfin a un duo d’attaquants- aidé par Di Maria s’il est dans un grand jour- enfin épaulé par un milieu de travailleurs mais ces derniers ne sont pas constants.
La clef: maitriser Neymar- sans provoquer de penaltys ou de coups francs bien placés- pour rendre inutile Mbappé.
Paris est outsider parce que son football ne fait pas entrevoir une ère PSG comme celles de l’Ajax, de l’AC Milan, du Barça. Les joueurs du PSG ont su profiter de leur tableau plus facile que celui du Bayern. Le physique va peser sur la rencontre. On sait que de côté-là, les Allemands ne craignent personne.

21.08.20

Le maillot du PSG interdit à Marseille. C'est traiter les fans en hooligans.

Tout Marseille est pour le Bayern et même toute la France- sauf Paris- est contre le PSG car tous les passionnés ont leur équipe et rien que leur club. Le football est identitaire: en quoi un natif de Marseille peut supporter Neymar et Mbappé ? Impossible. Les politiques disent qu’il faut être pour le club français par esprit patriotique mais eux-mêmes se haïssent dans leur parti ! Le bal des faux-culs règne.

Dans le but d’éviter «tout trouble à l’ordre public», la préfecture de police des Bouches-du-Rhône a pris le 20 août 2020 un arrêté interdisant le port du maillot parisien dans le centre de Marseille, dimanche soir, 23 août, au moment de la finale de la C1 C- 19 Paris/ Qatar- Bayern Munich, à Lisbonne.
Les «engins pyrotechniques» sont également interdits.
La France a pour devise: Liberté, Egalité, Fraternité.
Doit-on la changer pour arriver a: Interdiction, Privilège, Chacun pour soi ?
En 2020, on peut saccager l’Arc de Triomphe mais ne peut pas en France se promener avec un maillot du PSG à Marseille … Et pourquoi ne pas y interdire les véhicules immatriculés 75, plus tous ceux des alentours de la capitale ? Et y chasser les natifs de Paris ? Tout autant que les gens qui parlent avec l’accent parigot. On pourrait aussi brûler le Piéton de Paris de Léon-Paul Fargue dans les librairies qui ne vendraient que du Pagnol.
Et si on se peint le maillot sur le corps que se passe-t-il ? Et les tatouages ?
Cet arrêté sous-entend que les Marseillais sont des sauvages.
Tout cela est grotesque et ce n’est pas à la gloire des autorités qui ne savent plus faire respecter l’ordre public entre les citoyens.
Cette décision n’est pas inédite. On l’a déjà vu ailleurs. Elle rappelle aussi l’interdiction du déplacement des supporters.
Le football est complétement clanique. Chacun sa paroisse.
Faire confiance aux citoyens c’est mieux. Pas besoin d’arrêté: cela coule de source que se balader avec un maillot de Paris près du vélodrome c’est de la provocation. Les fans ne sont pas débiles. Le football ce n’est pas un rassemblement de bas du plafond. Le football c’est aussi Camus et Pasolini. Des tarés font au cinéma, les portes grandes ouvertes.
Notre pays n’est décidément pas un pays de sport, d’ailleurs certains veulent interdire les JO 2024 en France.
En France, on traite encore les fans en hooligans. On est comme en Angleterre dans les années 60-80.
Triste constat.
A Paris, les autorités prient pour que le PSG ne gagne pas la C1 C-19 pour éviter un grand rassemblement sur les Champs-Elysées et si Paris perd, ils ont peur que l’on casse des vitrines pour se défouler !
Oui dans ce paysage désolant, une seule satisfaction: l’UEFA a très bien géré la période C-19 avec tournoi Final 8 qui a permis de toucher les droits TV sans perdre de l’intérêt sportifs. Le choix de matchs à élimination directe a pimenté le tournoi.

NOTA BENE: dans la journée du 21 août, on a appris que cet arrêté était annulé et donc pas appliqué. Voilà un retournement de situations pas en faveur de ceux qui nous gouvernent, ni au départ de la décision ni après la machine arrière.

Permalink 08:27:45, Catégories: GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

Et pendant ce temps, 88e Grand Prix gagné par King Elvis

Grand Prix d’Espagne de F1 2020
1er Lewis Hamilton/ Mercedes
2e Max Verstappen/ Honda

Classement championnats du monde
1er Lewis 132 pts
2e Verstappen 95
4e Leclerc 45

Record de victoires en Grand Prix de Formule 1

1 Michael Schumacher 91 en 307 courses
2 Lewis Hamilton 88 en 255 courses

Nombre de sacres de champion du monde
1er Michael Schumacher 7 (1994-1995-2000-2001-2002-2003-2004)
2 Lewis Hamilton 6 (2008-2014-2015-2017-2018-2019)
3 Juan Manuel Fangio 5 (1951-1954-1955-1956-1957)

King Lewis poursuit sa balade en F1. Il y a peu, un aboyeur de l’idiot-visuel réclamait qu’on lui inflige une pénalité parce qu’il aurait dépassé les 80 km/h dans son entrée au stand. Cette fois, un autre aboyeur- ou le même, qu’importe!- a demandé : “c’est honteux de demander aux pilotes retardataires de s’écarter quand ils ont un tour de retard pour laisser passer Hamilton…”
Par contre, personne ne dit rien quand R. Grosjean déclare que s’il est dernier de la course, c’est à cause de “la pire voiture de sa vie”. C’est sympathique pour ses ingénieurs et mécaniciens ! Il a confié que la voiture était inconduisible. Alors pourquoi n’a-t-il pas abandonné ?
Tout ça n’est pas sérieux.
C. Leclerc a encore fait mieux: il a abandonné, lui. Pauvre Ferrari !
C’est trop facile de dire que King Elvis gagne grâce à Mercedes.
Il faut dire: Hamilton est celui qui connaît le mieux sa voiture et c’est celui qui sait le mieux communiquer avec tout son staff.
Le dauphin de King Lewis s’appelle Verstappen.
Sans doute son héritier, au moment venu. Ce n’est pas d’actualité.
Hamilton est un vrai champion comme Cristiano Ronaldo et non pas une baudruche médiatique.

19.08.20

Permalink 23:41:45, Catégories: BECKENBAUEREMENT, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Finale C1 C-19 2020: Bayern Munich-Paris SG. Neymar va-t-il devenir un vrai champion ou rester une star médiatique ?

L’international polonais était en course pour le Ballon d’or, comme Neymar et Mbappé mais le trophée ne sera pas décerné, ce qui est une erreur. La presse écrite en perdition n’avait pas besoin de cette sorte de sabordage. Il fallait occuper le terrain avec le suspens lié à l’attribution du trophée. C’est incroyable que FF se tire à ce point une balle dans le pied, d’autant plus que Lewandowski mérite ce trophée, tout comme Neymar s’il vient à briller en finale de C1 C-19. Pour une fois qu’il se distingue sur le terrain sans frasques superflues à l’extérieur. Mbappé ne sera pas loin du lauréat. L’heure de Griezmann n’est plus qu’un souvenir. Pogba ? Pas capable de qualifier MU en finale de la petite coupe européenne.

Mercredi 19 août 2020
1/2 finale de la C1 C-19
Bayern Munich 3-0 Lyon
Buts pour le Bayern : S. Gnabry (18e, 33e),
R. Lewandowski (88e)

Le football est beau et cruel. Beau de voir ce qui arrive à Lyon et à Paris. Cruel pour Cavani (PSG) et Fekir (Lyon) qui ont quitté leur club respectif alors que Paris et l’OL se comportent bien en C1. Lyon sort en 1/2 mais pas la tête haute car ses joueurs n’ont pas su marquer dans leur temps fort en début de match. On a vu un match à sens unique : entre le fer et le coton. Le résultat 3-0 est clair et net comme le football allemand. Quand le Bayern attaque, il attaque vraiment. On sent une force et pas une improvisation de plus. Les Bavarois ne marquent pas les buts avant de les avoir marqués ! Penser que l’on va marquer, c’est le pire moyen pour marquer. Il faut vivre le présent à fond. Lyon a tout donné contre la Juve et City. En 1/2, les Gones étaient cramés.
Maintenant se profile Bayern-Paris c’est du 80 % contre 20 % en faveur des Allemands. Di Maria ne pèse pas lourd d’habitude devant des défenseurs agressifs. A Man United, il n’a fait qu’illusion. Verratti postule une place de titulaire: sera-t-il présent sur la pelouse au coup d’envoi de la finale ? A la hauteur ? Ou faut-il conserver le onze vainqueur de Leipzig ? Navas de retour dans la cage parisienne peut se trouer complétement. Le gardien titulaire n’est pas une forteresse imprenable. celui de Lyon a été très bon contre City et quelconque contre le Bayern. Le football n’est pas une affaire de sentiment. Il faut gagner le match qui fait basculer dans la légende. Le Bayern n’est pas venu à Lisbonne pour disputer la C1 mais pour la gagner. Nuance. Si on sentait un Paris en pleine euphorie comme l’Ajax Amsterdam d’autrefois, on ne se poserait pas de questions mais Paris joue sans dégager de sérénité. Son atout principal reste la transition de balle entre Mbappé et Neymar. S’ils jouent collectifs, Paris à son mot à dire. Si chacun d’eux joue sa partition, il n’y aura pas de match. Alain Giresse les a bien définis: Neymar est l’arc tandis que Mbappé est la flèche.
Neymar est à un match d’une apothéose qui le peut le mettre au niveau de Messi et de C. Ronaldo : celui d’un joueur qui fait gagner la C1. A Paris, il a le rang de Messi au Barça et de CR7 à la Juventus Turin. S’il gagne la C1 avec Paris, il devient une icône sportive. Pour l’instant, il n’est qu’un panneau publicitaire. Jadis, il fallait gagner pour être starifié. Aujourd’hui, non : Kournikova, Griezmann, Chabal, Tsonga… ont fait des pubs sans avoir été des winners. La C1 2020 gagnée sans Messi transformerait l’image de Neymar.
Cette C1 C-19 est orpheline de CR7 et Messi. Ne reste plus que Neymar. Ceux qui voulaient le Ballon d’or, sont à la maison : Pogba (insignifiant à MU), Griezmann (invisible à Barcelone)… Griezmann a dit manger à la table de CR7 et Messi. En effet, pour ramasser les miettes et débarrasser la table.
Neymar a compris avec Thomas Tuchel qu’il devait cesser ses dribbles grotesques au profit du geste juste. Neymar est très bon quand il joue au football et insupportable quand il joue au ballon. Des Neymar qui jonglent, il y en a à la pelle sur le sable de Copacabana.
Cette saison 2020 n’aura pas de Ballon d’or. Erreur historique de France Football. Le magazine avait besoin de ce trophée pour faire du bien à sa trésorerie. Imaginons un Neymar survolant la finale ou Mbappé en pleine réussite face au Bayern… Les deux auraient pu être sacrés Ballon d’or 2020. Et le FF bien se vendre.
La question lancinante de l’importance d’un entraîneur est toujours d’actualité. Les joueurs font plus l’entraîneur que le contraire. Contre la Juve et City, les Lyonnais ont servi la renommée de Rudi Garcia mais contre le Bayern ils furent aux abonnés absents: alors où est l’impact de l’entraîneur ?
Paris est le petit Poucet face à un géant, l’un des plus grands clubs de la galaxie football.
Le Bayern a disputé dix finales de C1:
5 victoires (1974, 1975, 1976, 2001, 2013)
5 défaites (1982, 1987, 1999, 2010, 2012)
Le but ? En gagner une 6e pour atteindre le rang de Liverpool.

18.08.20

Paris bat les fantômes de Leipzig pour aller en finale de C1 C -19. Va-t-on assister à la mythique affiche Leonardo-Juninho ?

Mardi 18 août 2020
Paris 3-0 Leipzig
Buts pour Paris :Marquinhos (13e), Á. María (42e), Juan Bernat (56e)

Match ridicule. Paris-Qatar a battu l’équivalent de Gasquet !
Et pour gagner Roland Garros, il faut battre Nadal. Ici cela sera le Bayern Munich.
Le match n’a pas eu lieu, tant Leipzig est faible.
Paris a fait le travail et se retrouve en finale.
Cela fait du bien au Qatar qui a tant investi dans le PSG.
Paris fête bien c’est 50 ans.
Paris peut crier: Vive le C- 19.
Il suffisait d’enlever le public pour voir le PSG en finale de C1.
Cauchemar pour les fans du PSG: Lyon bat le PSG en finale !
Pour accéder à la finale, Paris a écarté “peanuts": Dortmund (8e), Atletico Madrid (1/4) et Leipzig (1/2). C’est-à-dire aucun des géants d’Europe.
Comme quoi il faut aussi bénéficier d’un tirage au sort clément. En phase de groupes, Paris n’avait eu qu’un os: le Real Madrid.
Lyon c’est le contraire. Les Gones ont éliminé: la Juventus Turin de C. Ronaldo (8e) et Man City (1/4). Ils doivent affronter le Bayern en 1/2. Un vrai parcours du combattant !
En coulisses deux hommes règnent. Deux Brésiliens.
Leonardo (Paris) et Juninho (Lyon).
Deux merveilleux joueurs.
Un rappel fondamental: la Juve est allée 9 fois en finale de C1 pour deux victoires. A méditer.
A part le Bayern, aucune équipe ne déploie un jeu attractif, spectaculaire.
Les clubs français jouent concentrés mais la peur au ventre alors que le Bayern jouent avec la lumière des cinq étoiles du club bavarois, l’un des phares mondiaux du football.
Si Neymar gagne la C1 avec Paris, le Barça va lui faire un pont d’or pour relancer le Barça à l’agonie qui a besoin d’une nouvelle icône.
Quelle faute d’avoir annulé le Ballon d’or 2020 !
L’Equipe se remet à se vendre comme des petits pains et FF aurait beaucoup vendu le numéro historique avec peut-être un joueur de Paris -ou de Lyon - couronné. Faute sportive et faute économique. Si la C1 continuait, le Ballon d’or devait être donné.
Tuchel mérite d’être là où il est. Il n’a jamais affiché la faiblesse d’Unai Emery.
Depuis que l’Allemand est arrivé on n’entend plus le président et par beaucoup Leonardo. Ce qui fait un management à l’anglo-saxonne. On ne doit entendre que l’entraîneur.
A Lyon c’est différent: Aulas est là depuis si longtemps qu’il reste la présence emblématique.
Cependant, il ne faut pas oublier que Lyon c’est aussi Nestor Combin et Fleury Di Nallo, les héros de mon enfance. Avec Hector Maison qui a joué à l’OGCNice dans mon si cher Stade du Ray, lamentablement détruit. Détruire le Ray c’est retirer le Sacré Coeur à Montmartre ou la Tour Eiffel à Paris.

17.08.20

Permalink 16:48:03, Catégories: GOOOOL DO BRASIL !, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Les grandes affiches font basculer dans un autre monde. Echec des Verts (1976) et de Wenger (2006). Gloire de Zidane (1998) et Ferguson (1999)

Paris fera-t-il comme Marseille, en 1993: aller au bout de l’aventure ou cédera-t-il comme St Etienne, Monaco ou Reims, tous battus en finale ?

Mardi 18 août 2020, 21 h
1/2 finale de C1 C-19
Leipzig-PSG
Imaginez si Thomas Tuchel gagne la C1 C-2020 … Il deviendrait entraîneur avec C1. Sa vie, son compte en banque seraient transformés du jour au lendemain. Idem pour Rudi Garcia (Lyon)
Le “coach Arsène Wenger” a raté le… coche en 2006 face au grand Barcelone. Il ne s’en est jamais remis. Il est resté et désormais restera un entraîneur sans C1. Cela fait tâche dans son palmarès honorable. Il n’a pas su battre Barcelone. Ce match ne passera jamais et laisse un grand trou dans sa biographie aussi gigantesque que l’absence de Coupe du Monde pour Michel Platini.
Sir Ferguson, lui, a su forcer le destin en 1999 devant le Bayern et cela l’a fait basculer dans la mythologie.
Tuchel va-t-il devenir mythique ou rester comme Wenger, à la porte de la renommée planétaire ?
On peut dire pareil de Neymar. S’il gagne la C1 2020, il deviendra celui qui donne à Paris sa première C1, à la France sa 2e C1. On oublierait du coup toutes ses frasques. Il ne resterait que cette C1 offerte à Paris. Le Barça avec Messi et sans Neymar s’est fait étriller par le Bayern… Neymar veut que l’on dise: Paris a gagné la C1 avec Neymar et sans Messi ou CR7.
Pour l’instant, Paris et Lyon ont affiché cette rage qui fait tant défaut aux clubs français dans les grands rendez-vous.
Lyon a sorti la Juve tout en perdant 2-1. C.Ronaldo a été extraordinaire avec son doublé. CR7 ne peut pas tout faire. Il a répondu présent mais pas ses partenaires.
Neymar va-t-il porter le collectif ou va-t-il revenir à son défaut principal: vouloir briller coûte que coûte. Mbappé a compris qu’il devait perforer et centrer, au lieu de tenter des dribbles qu’il ne sait pas faire.
Leipzig ne part pas battu. Le club est aussi à la porte de l’apothéose.
Di Maria est connu pour rater les gros matchs à intensité soutenue. Comment va-t-il se comporter ?
Il est choquant de ne pas voir Cavani dans ce Final 8. Ce grand joueur méritait un plus grand respect.
Si Paris devait défaillir, on repensera à l’Uruguayen qui a toujours servi le mieux possible le PSG.
Un Paris sans hargne sera éliminé.

Permalink 07:34:21, Catégories: BECKENBAUEREMENT  

Le Bayern Munich est l'ogre face à Paris, Lyon et Leipzig

A Marseille, on ne veut pas que Paris gagne aussi la C1. A St-Etienne, on ne veut pas que Lyon soit champion d’Europe.

1/2 finales de la Champions League C-19 2020

Parmi les 4 meilleurs clubs d’Europe, il y a Paris et Lyon, deux clubs de L1 tant décriée pour sa faiblesse.
Et deux clubs de la Bundesliga.
Pas de représentants de la Premier League. Ni de Liga, et pas plus de Serie A.

La France championne du monde 2018 peut parader.
Et l’Allemagne championne du monde 2014 aussi.

Nous voici face à un duel Franco-Allemand. Et même à deux !

La logique voudrait que l’on assistât à PSG-Bayern Munich.

Neymar-Mbappé sont-ils à quelques heures d’une apothéose qui donnerait raison au père de Neymar d’avoir choisi Paris, vu le fiasco du Barça devant le Bayern (8-2).

Le Bayern a sorti l’artillerie lourde dans le combat contre Barcelone qui était celui de l’hégémonie entre deux clubs qui comptent chacun cinq Champions League.

Le Bayern est l’archi favori de la C1 C-19 qui a sauvé les meubles grâce à ce tournoi avec des matchs décisifs, soit une succession de finales.

18 août, 21 h
Leipzig-PSG

19 août, 21 h
Lyon-Bayern Munich

Finale
23 août, 21 h

L’une des 4 affiches ci-dessous:

Leipzig-Bayern
Leipzig-Lyon
PSG-Lyon
PSG-Bayern

16.08.20

Permalink 00:09:57, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, LA REVUE DE STRESS  

A l'italienne, Lyon sort Man City champion de la maladresse

Les fans des Verts doivent être dans un drôle d’état, avant Bayern-OL. Les Verts ont perdu la finale de la C1 1976 face aux Bavarois; Lyon battra-t-il les Allemands en 1/2 de la C1 C-19 2020 ? Tout Saint-Etienne sera pour le Bayern. Même pas sera, est déjà !

Samedi 15 août
1/4 de finale C1 C-19 2020
Lyon 3-1 Manchester City
Buts pour Lyon: Moussa Dembele (87e, 79e), M. Cornet (24e)
But pour les Citizens: K. Bruyne (69e)

Il faut se pincer pour le croire: deux clubs français sont dans le carré des demi-finalistes de la C1.
Lyon et Paris sont là avec deux clubs allemands. Nous sommes dans une double confrontation franco-allemande.
Pendant toute l’année, on voit des grands matchs en Liga, en Premier League et en Serie A, et à la fin de la League des champions, la L1 est la survivante avec la Bundesliga.
Pourquoi Lyon a sorti Man City ?
Guardiola a manqué de respect à Lyon qu’il a abordé comme le PSG pourrait se comporter contre Quevilly en 32e de finale de la Coupe de France. Il savait qu’il allait passer. Le football n’aime pas que l’on se moque de lui. Si on maltraite le jeu, le jeu punit le suffisant. C’est ce qui est arrivé. On n’a pas vu jouer Bernardo Silva. Un tel technicien laissé au garage. Jesus titulaire ? Ce joueur est sans doute la plus grande imposture dans le football moderne. Il est affligeant dans tous les secteurs de jeu: nul partout. Je ne crois pas en Jesus et n’y croirait jamais. En plus sa médiocrité déteint sur ses partenaires. Sterling, bon joueur, a raté un but qu’un minime marque tous les dimanches sur les terrains amateurs. Sterling associé à Jesus perd 70 % de son football.
Le gardien de Man City a brillé aussi par sa médiocrité.
Lyon a subi les assauts des Citizens pour jouer en contre. Des contres assassins. Un match à l’italienne. Rudi Garcia a entraîné la Roma. Il a retenu la leçon du contre.
D’habitude les clubs français sont composés d’intermittents du spectacle.
Cette fois aussi bien Paris que Lyon a aligné des chiffonniers.
On n’a pas du des artistes avec le cigare mais des travailleurs en bleu de chauffe.
Lyon ne s’est pas laissé marcher dessus. Les Lyonnais ont gagné des duels, de nombreux duels.
Leur qualification est méritée.
Sans Kun Aguero et avec Jesus, City n’avait aucune chance d’aller en 1/2 finale.
Lyon a su saisir l’incompétence soudaine de Guardiola.
Le concept de grand entraîneur demande des éclaircissements. Que ferait Guardiola à Angers ? Gagnerait-il la L1 ? Mourinho a toujours entraîné de grands clubs, et n’a donc jamais gagné avec West Ham ou Laval.
Une fois que l’entraîneur a choisi ses joueurs, le match dépend d’eux. Personnellement, je n’irai jamais à la guerre avant Jesus en 9. Avec un tireur d’élite incapable de charger son fusil, la mort est programmée, assurée. Il porte la défaite sur son visage. Son body-langage est celui d’un loseur patenté. Il faudrait lui donner des VHS de Tevez et de Rooney pour qu’il apprenne son métier. Aguero sur des béquilles et plus fort de Jesus en pleine forme.
Guardiola a perdu contre Lyon car il n’avait pas de grands joueurs à part De Bruyne. Il n’a pas su motiver ses joueurs qui n’ont jamais affiché la moindre confiance en 90 minutes. Dominer n’est pas gagné. On l’a encore vérifié. La conservation du ballon ne sert à rien quand on ne sait pas quoi en faire à l’approche de la surface de réparation adverse.
Gardiola s’est trompé. Il a mis des maçons mais leur ciment ne valait rien. Il a laissé sur la banc ses architectes- les deux Silva- qui se morfondaient dans le rôle de fans au sein d’une cathédrale de silence de mort.
Lyon a gagné grâce à ses mouvements de contre-attaque avec des buts au bout.
On a vu un très bon Aouar, et un Dembele performant en peu de temps.
Cette C1 fait réfléchir: Choupo-Moting est moqué mais il qualifie Paris. Le Barça ne veut pas de Coutinho qui a marqué deux buts contre les Catalans, pour le Bayern. R. Garcia est souvent critiqué par les fans de l’OL mais le club parvient aux 1/2 de la C1. Le football a toujours le dernier mot.
Les matchs décisifs sauvent la C1 2020 de l’emprise du C-19.
Ce Lyon-City ressemblait à un Benfica-Inter Milan des années 1960.
Paris-Lyon en finale serait le gag de l’année. Surtout si Lyon gagne à la fin.

Le tableau de la C1 C-19 Canada Dry

1/4 de finale

12 août
Atlanta Bergame 1-2 PSG

13 août
Leipzig 2-1 Atletico Madrid

14 août
Barça 2-8 Bayern

15 août
Man City 3-1 Lyon

1/2 finale

18 août, 21 h
Leipzig-PSG

19 août, 21 h
Lyon-Bayern Munich

Finale
23 août, 21 h

(Lyon-Bayern) contre (Leipzig-PSG)

15.08.20

Permalink 23:30:50, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

Le virtuose Andrea Pirlo, nouvel entraineur de la Juventus Turin

L’Italie n’est pas la France.
En Italie, le football est aussi important que la peinture ou la littérature.
Et je vous rappelle que malgré le pillage constant, 35 % du patrimoine culturel est encore en Italie.
Inutile de vous parler de Florence, Venise et Rome.
Quand les Américains jouaient aux Indiens et aux cow-boys, l’Italie vivait la Renaissance.
Donc, en Italie, quand on perd, on est licencié.
Ce fut le cas de Cesare Maldini battu pas Aimé Jacquet en 1998, en Coupe du monde.
Et c’est au tour de Maurizio Sarri de dégager de la Juve au profit d’Andrea Pirlo.
Il n’y a qu’en France où le pouvoir conserve le sélectionneur national humilié dans son stade (SDF) en finale de l’Euro 2016 par le Portugal malgré “l’attentat” sur Ronaldo.
Pirlo est nommé dans l’espoir qu’il devienne le Zidane (Real Madrid) ou le Guardiola (Barcelone) de la Juve, c’est-à-dire l’ancienne gloire du club qui réveille le club de son coeur.
Pirlo est précipité dans la marmite sans avoir fait ses classes dans les équipes réserves de la Juve.
Il va lui falloir brûler des étapes.
La Juve a besoin de briller, C. Ronaldo ne peut pas rester sans C1.
La Juve est maudite en C1: deux victoires sur neuf finales disputées !
La Juve, championne d’Italie 2020, comme d’habitude, a honte d’avoir été éliminée par Lyon, quasi du ventre mou de la L1.

14.08.20

22 v'la le Flick! Messi c'est fini ! La Demontada du Barça par le Bayern Munich: 8-2 !

Cette C1 C-19 Canada Dry a un très bon côté: la restauration des matchs à élimination directe. Donc nous assistons à une succession de finales, ce qui augmente l’intensité du jeu.

Vendredi 14 août 2020
1/4 de finale C1 C-19 2020
Bayern Munich 8-2 Barcelone
Buts pour Barça: D. Alaba (7e CSC), L. Suárez (57e)
Buts pour le Bayern: I. Perišić (21e), S. Gnabry (27e), T. Müller (31e, 4e), J. Kimmich (63e),R. Lewandowski (82e), Philippe Coutinho (89e, 85e)

Quelle claque !
Le Barça n’a été qu’une ombre.
Messi ? Autant invisible sur le terrain que Griezmann qui n’y était pas en première mi-temps.
Griezmann, il est entré en seconde mi-temps. Pourquoi faire ? Montrer sa coiffure ?
Le cycle du Barça est fini. Ils n’ont plus Iniesta, Puyol, Xavi…
Messi sans Iniesta et Xavi c’est une Ferrari sans pneu et sans essence.
Messi se croit plus fort que le club mais non c’est le contraire.
Il est fort probable qu’en coulisses, on s’apprête à introniser entraîneur du Barça, Monsieur Xavi.
Le joueur emblématique est programmé pour entraîner le Barça. Quand ? Demain c’est déjà aujourd’hui.
Les vieux qui restent doivent faire leur valise. Et les jeunes retourner en centre de formation pour réapprendre le b.a. ba. Hier, les Bavarois jouaient au football tandis que les Catalans bredouillaient de la chiffonnade de ballon rond.
Ne parlons pas de l’entraîneur. Setien qui rime avec bon à rien. Le costume du Barça est trop grand. On ne peut pas porter la veste de Cruyff quand on la carrure d’une doublure lumière.
En face, il y avait le Bayern. Un rouleau compresseur plein de finesse et sans pitié.
On a revécu Allemagne 7-1 Brésil 2014.
Un jeu fluide et hyper physique. Des bouffeurs de ballon, des morts de faim.
Le football allemand bien joué c’est plus beau que le Brésil. Une attitude conquérante, la fierté de dicter sa loi: celle de la beauté de l’action en mouvement qui arrive à sa conclusion.
Le football allemand pense dans son camp et agit dans la zone adverse.
Les Catalans n’ont fait que revêtir leur maillot mais à l’intérieur il n’y avait personne.
Le prochain adversaire du Bayern -City ou Lyon en 1/2- a du souci à se faire.
Espérons que les Bavarois vont aller jusqu’au bout. Qu’ils n’aient pas joué le match de leur vie contre le Barça. Il en reste deux encore.
Leur entraîneur Flick est la valeur montante dans le football européen.
Il propose un football hyper réaliste, collectif et adepte d’un pressing harassant pour les adversaires.
Si Lyon bat City en 1/4, les Gones devront se farcir le Bayern en 1/2.
Allo ? Allo ? Monsieur Michel Aulas… Allo ? Allo ? Y-a-t-il un abonné au numéro demandé ?
Pep Guardiola, l’âme du Barça en exil, veut reconquérir la C1.
R. Garcia (Lyon) va s’opposer à un mythe vivant du football mondial. Attention les yeux !
La 1/2 finale du 19 août, City - Bayern Munich, sera grandiose.
Le gagnant de l’épreuve est de ce côté du tableau.
Le QSG joue-t-il dans la même division que City ou le Bayern ?
Verdict dans quelques jours. L’addition s’annonce salée.
Je n’échange pas les virtuoses Kevin De Bruyne et Bernado Silva contre Neymar, sorte de Paris Hilton du football.
Le football se joue d’abord avec le cerveau, les pieds ne suffisent pas. Ils ne sont qu’un instrument. L’artiste c’est le cerveau.

Permalink 07:28:25, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, BECKENBAUEREMENT  

Neymar doit rayonner plus et Tuchel va se Fergusonniser ou se Wengeriser.

Le jeune espoir international français vient de se qualifier pour une 1/2 finale de C1. Paris ne lui fait pas faire de cauchemar.

Le tableau de la C1 C-19 Canada Dry

1/4 de finale

12 août
Atlanta Bergame 1-2 PSG

13 août
Leipzig 2-1 Atletico Madrid

14 août
Barça 2-8 Bayern

15 août, 21 h
Man City-Lyon

1/2 finale

18 août, 21 h
Leipzig-PSG

19 août, 21 h
(City ou Lyon)- Bayern Munich

Finale
23 août, 21 h

(City-Lyon)-(Bayern) contre (Leipzig-PSG)

On peut voir deux clubs allemands ou deux Français en finale. Imaginez Lyon-PSG en finale de C1 !
Leipzig s’est qualifié pour affronter Paris. Qui l’eût cru ! Cette C1 Canada Dry n’a pas fini de nous étonner.
Tous les ogres tombent un à un.
Le football est plein de surprises. Choupo-Moting blesse Verratti à l’entraînement puis marque le but décisif !
Paris va-t-il nous sortir le grand match en 1/2 ? C’est souvent en 1/2 que l’on voit des grands matchs. Les finales sont presque toujours fermées.
Actuellement nous ne vivons pas l’aventure du PSG comme si c’était l’Ajax Amsterdam des années 70.
Neymar n’est qu’un brouillon de Cruyff, authentique génie du football. Mille fois plus Brésilien que Neymar.
Neymar ? Son plus beau match fut celui de la remontada avec le Barça. Depuis rien.
Ce joueur ne rayonne jamais comme les très grands joueurs. Il reste dans la case: bon joueur. La presse et les économistes en ont fait un très bon joueur. Non ! Zidane, lui, a rayonné lors de Brésil-France 2006. Ce n’est pas PSG-Lens qui fait l’Histoire. Seules les grandes affiches historisent, propulsent dans les annales, font basculer dans l’anthologie.
Neymar ne survole jamais un match. C’est un intermittent du spectacle. Il n’est jamais meilleur que lorsqu’il joue collectif.
Mbappé ? Sa vitesse et ses centres font sa force. Pour le reste, peut mieux faire.
La nouveauté reste les maçons. Paris avait trop d’architectes et pas assez de travailleurs.
Vont-ils retrousser encore leurs manches contre Leipzig ?
Il le faudra. Paris va-t-il jouer avec Navas ? Sans son grand gardien, Paris sera handicapé.
On ne gagne pas la C1 avec un gardien de seconde zone.
Thomas Tuchel peut lui aussi basculer dans le clan fermé des grands entraîneurs avec C1. Ce que n’a jamais su faire Arsène Wenger incapable de franchir le seul des escaliers qui montent vers le sommet du football européen.
Tuchel va-t-il soulever le trophée que Wenger à regarder de loin au SDF quand Ronaldinho l’a gagné avec le Barça devant Arsenal en 2006 ?
Tuchel va-t-il se Fergsonniser ou se Wengeriser ?
Réponse d’ici peu.
Cette C1 C-19 est d’une grande tristesse, avec le public tenu à distance.
La France créatrice de l’événement en 1956 n’a gagné qu’une seule fois en 1993 ! (Marseille).
En 2020, elle peut reconquérir enfin le trophée devant des tribunes vides.
Le football sans public n’est qu’une parodie de football.
Seule la F1 peut se passer de spectateurs sans nuire au spectacle.
Les tribunes vides sont mortifères.
Un Heysel mental à chaque match.
Le C-19 est un virus fasciste.

12.08.20

Les Italiens en surchauffe ont ouvert la porte des 1/2 au QSG. Le Tuchel Time est-il né ?

Cavani s’en va et Choupo-Moting devient héros. Sacré football !

Mercredi 12 août 2020
1/4 finale C1 C-19 2020
Atalanta Bergame 1-2 Qatar SG
But pour Bergame: M. Pašalić (26e)
Buts pour QSG: Marquinhos (90e), E. Choupo-Moting (90e + 3)

Après-match:

Le Qatar SG devient-il le PSG ? Les mercenaires sont-ils enfin solidaires ?
Le Tuchel Time a frappé !
Thomas Tuchel nous a fait une Sir Ferguson. Il a battu Bergame comme Sir Alex a battu le Bayern Munich en 1999. Dans les arrêts de jeu, grâce à un remplaçant. La différence ? Ce fut en 1/4 et non en finale. Bon début. Maintenant place à l’espérance. La route vers la finale s’est ouverte. Fin de la malédiction.
Match insignifiant pour qui n’est pas fan du QSG mais l’important c’est d’accéder en 1/2, et l’équipe du Qatar a fini par éliminer Bergame dont les joueurs étaient carbonisés.
Les Italiens ont ouvert le score mais n’ont jamais pu “tuer” le match.
Les joueurs du QSG ont fini par gagner grâce à la fraîcheur physique des remplaçants.
Les joueurs du QSG peuvent accéder en finale car ils sont dans le tableau le plus facile.
Le Qatar a gagné un match décisif très important. Neymar est venu en France pour remporter la C1. Il reste deux matchs pour que son séjour à 3 M€ par mois ne vire pas au fiasco.
Contre Bergame, Paris a plus été besogneux que brillant. C’est un compliment. Il faut se salir pour gagner.
A l’heure qu’il est une finale QSG-Lyon est possible !
Plus sérieusement une finale QSG- Barcelone ferait Neymar-Messi.
J’opte pour Atletico Madrid-Barça.
Choupo-Moting a sauvé l’emploi de Thomas Tuchel, le coach blessé du QSG.
Alors que Paris rit, Marseille tremble. L’OM peut ne plus être le seul club français avec une C1.

Avant-Match:
Est-ce que le vrai David peut faire tomber le faux Goliath ?
Oui, tout est possible sur un match car cette C1 Canada Dry, si elle a un seul bon côté, c’est l’élimination directe loin du Barnum habituel qui fait tout pour faire gagner les grands clubs.
Entre Bergame et le Qatar il n’y a aucune différence niveau C1. Aucun des deux n’a jamais gagné la Champions League.
On va voir l’opposition entre un vrai football collectif et une assemblée de mercenaires.
Paris a fait l’erreur de ne pas savoir conserver Cavani pour la fin de saison. Cavani le meilleur club de l’Histoire du club créé en 1970 quand il avait encore une âme.
On va bien voir: soit Qatar-Paris parvient à se hisser en 1/2.
Soit Qatar-Paris va une fois de plus défaillir.
Neymar va-t-il pouvoir s’exprimer ou ne va-t-on voir que Papu inconnu par 99% de Français ?
Mbappé jouera-t-il après la surmédiatisation du choc contre les Verts qui l’a laissé K.O ?
Mbappé court vite mais il se peut que le lièvre arrive après la tortue.
Masques et Bergamasques, disait Charles Baudelaire.
Attention à l’entraîneur italien Gian Piero Gasperini qui a du feu en lui, le même que celui diffusé par l’Argentin Diego Simeone.
Ce match dans le monde du C-19 va se jouer dans un stade désertique.
On a l’impression que chaque rencontre est jouée à Monaco.
La C1 C-19 est comme le bac 1968 ou 2020. Tout le monde peut l’avoir !
Point noir ? Navas blessé. Le gardien a fait des arrêts décisifs en début de match.

11.08.20

Permalink 06:43:16, Catégories: GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

Les pneus Pirelli massacrent la F1

Voir en 2020 l’état des pneus à l’arrivée des Grands Prix de F1 est affligeant et révoltant.
Imaginez si l’on agissait de même avec les cyclistes du Tour de France !
Le danger est assez présent pour ne pas l’augmenter.
Les pneus en F1 devraient permettre de finir les GP de manière impeccable.
Voir Hamilton finir sur 3 roues on peut s’en dispenser.
D’autant plus qu’il a moins de presse élogieuse que Neymar, le joueur Copacabana du PSG.
Le règlement de la F1 est grotesque avec toutes les déclinaisons de gomme.
Tout comme celle de l’essence.
La course doit être privilégiée.
Pirelli ne se fait pas une bonne publicité avec les pneus pourris à chaque arrivée.
Pirelli fait le beau avec ses calendriers aussi grotesques que ceux de rugby mais la firme n’est pas capable de faire des pneus qui tiennent la route.
A part cela, Verstappen est le futur N°1, loin devant Leclerc. Erreur historique de Ferrari: avoir engagé le Monégasque qui n’a pas l’audace de Verstappen. Leclerc conduit comme Prost mais un Prost déjà multi champion du monde. Verstappen lui a la fougue de l’espoir qui veut devenir certitude.
Quand Hamilton se retirera de la piste, Verstappen prendra le relais. C’est écrit et cela saute aux yeux.
Leclerc conduit une Ferrari, pas un tank.
Lauda disait que le pilote était plus important que la voiture.

PS: la présentation de la grille de départ est gênante par le fait que l’un des deux “présentateurs-vedettes” exhibe une grosse montre comme s’il était une vitrine de bijoutier.

09.08.20

C1 2020 Canada Dry C-19. A part C le Barça et le Bayern, rien que des clubs sans C1

Cette C1 2020 coronavirusée n’a pas la saveur de la vraie compétition. Elle est au rabais pour ramasser l’oseille des droits télés. Les équipes en quart ramassent déjà un gros pactole. Le Barça et le Bayern - l’un ou l’autre- peuvent se réjouir de ne plus rencontrer ni Liverpool, ni la Juve, ni le Real. A la place rien que des adversaires à leur portée. Largement.

Qualifiés pour les 1/4 de C1 C-19:

2 Allemands: Bayern et Leipzig
2 Espagnols: Barça et Atletico Madrid
2 Français: Paris et Lyon
1 Italien: Atlanta Bergame
1 Anglais: Man City

Le tableau où est situé Paris est le plus facile:
(Leipzig-Atletico Madrid)-(Atlanta Bergame-PSG)

Paris n’est absolument pas favori. Bergame est l’une des équipes de l’année et l’Atletico est toujours coriace. Paris est outsider comme Leipzig. Rien de plus. Paris n’est que la vitrine du Qatar qui croit qu’on achète tout avec l’argent.

L’autre tableau a deux ogres:
(City-Lyon)- (Barça-Bayern)

Barça-Bayern, voilà la finale avant l’heure. Le vainqueur du trophée est sans doute le Barça ou le Bayern. Les deux clubs ont dans leur vitrine 5 Champions League. La grosse cote sera Lyon contre City et imaginez contre le Barça ou le Bayern, au cas où… On a connu des Lyon plus forts, autant de Juninho.

Cette fausse C1 est débarrassé du Real, de la Juve et de Liverpool.
Lyon n’est que le Petit Poucet. Et Paris croit enfin être dans la cours des grands.
A part le Bayern et le Barça, il n’y a que des clubs sans C1: City, Lyon, Leipzig, Atletico Madrid, Atlanta Bergame et PSG.
Paris et City, deux clubs montés grâce à l’argent. Une guerre d’ego d’émirs.
Pronostic de la finale:
Bayern ou Barça contre Atletico Madrid

Seul outsider sérieux: Manchester City version Pep Guardiola, le fils spirituel de Cruyff qui peut rafler la mise.

8es retour de finale

7 août 2020

Manchester City 2-1 Real Madrid. Aller 2-1.
Juventus Turin 2-1 Lyon. Aller 0-1

8 août

Barcelone 3-1 Naples. Aller 1-1
Bayern Munich 4-1 Chelsea. Aller 3-0

1/4 de finale

12 août, 21 h
Atlanta Bergame-PSG

13 août, 21 h
Leipzig-Atletico Madrid

14 août, 21 h
Barça-Bayern

15 août, 21 h
Man City-Lyon

1/2 finale

18 août, 21 h
(Leipzig-Atletico Madrid)-(Atlanta Bergame-PSG)

19 août, 21 h
(City ou Lyon)- (Barça ou Bayern)

Finale
23 août, 21 h

(City-Lyon)- (Barça-Bayern)-(Leipzig-Atletico Madrid)-(Atlanta Bergame-PSG)

07.08.20

Permalink 09:35:50, Catégories: FORZA ITALIA !  

Un doublé de C. Ronaldo n'a pas suffi à qualifier la Juve pour les 1/4 de finale de la C1 2020 Canada Dry

Depuis son arrivée à Man United, en 2003, CR7 est au sommet du football. Pas une année blanche ou ratée. UNIQUE. Un des 10 meilleurs joueurs de l’Histoire. Il est en compagnie de Pelé, Maradona, Cruyff, Di Stefano, Puskas… Messi, Neymar n’ont pas son rendement, charisme… Ni sa rage, celle d’un enfant que sa mère Dolores ne voulait pas car elle avait déjà trois enfants à élever. Elle s’abimait la santé dans l’espoir de perdre cet enfant en gestation. CR7 sait tout ça. Il a compris sa mère et à tout fait pour la soulager devenant chef de famille très jeune. A 18 ans, il a perdu son père alcoolique. Sir Ferguson devint alors son père spirituel. On connaît la suite. En 2020, CR7 est toujours dans le coup. EXTRAORDINAIRE. Cependant, le football est un sport collectif. Malgré tout son talent, CR7 a besoin de grands joueurs à ses côtés. Ce qu’il n’a pas eu contre Lyon.

Jeudi 7 août 202
Retour 8e de C1. (Aller, OL 1-0 Juve)
A Turin, huis-clos par faute du C-19
Juventus Turin 2-1 Lyon
Buts pour la Juve: C. Ronaldo (43e pen., 60e)
But pour Lyon: Depay (12e)

Parcours de Juve en C1
2 VICTOIRES(1985, 1996)
7 défaites en finale (1973, 1983, 1997, 1998, 2003, 2015, 2017)

Parcours de Lyon en C1
Néant absolu en finale

Après match
La Juve a gagné mais elle a été éliminée.
Sacré CR7, il doit tout faire. Deux buts marqués mais cela n’a pas suffi. Il aurait dû être gardien, défenseur et milieu de terrain, tant ses partenaires ont été faibles, très faibles, à l’image de Rabiot qui a perdu le talent qu’il avait parfois au PSG. Il n’a pas d’inspiration. Un jeu sans lumière. Quelle déception !

Ronaldo sans être génial a marqué deux buts mais il est très seul. Ses partenaires étaient tous carbonisés.
En 1/4 de finale, Lyon a 0, 1 % de se qualifier devant Manchester City qui a éliminé le Real Madrid sans Ramos mais avec Varane et toutes ses lacunes car Varane le champion du monde 2018 n’est pas un joueur au football infaillible.
Concernant cette C1, elle est affligeante. La bande son des clameurs du public est une insulte de plus au football, à l’intelligence. Tout sonne faux. Le spectacle de Juve-Lyon fut affligeant à part le second but de Ronaldo.
On a vu Lyon jouer comme Quevilly contre le PSG en Coupe de France, genre leur match du siècle perdu 2-1. Tout ça parce que la Juve n’a pas marqué à Lyon.
J’espère que le Man City de Guardiola va produire du jeu puisqu’ils ont éliminé le Real Madrid.
Sarri à la Juve peut faire ses bagages: préférer le jeu superficiel de Rabiot à la force mentale et physique de Matuidi c’est offrir la victoire au camp d’en face.
Nouveau record: CR7 a marqué 131 buts en C1 !

Avant Match
Cristiano Ronaldo est venu à la Juve pour faire gagner la C1 au profit de la Vieille Dame, de la famille Agnelli.
Après 24 ans d’attente !
Depuis la dernière victoire en C1 (1996), la Juve est allée 5 fois en finale, toutes perdues.
Et malgré cela, on entend en franchouillardise : «Paris va gagner la C1» et «Lyon va éliminer la Juve… »
Quel mépris pour la Juve !
Le club piémontais est allé 9 fois en finale.
Seuls le Real Madrid (16 dont 13 victoires), l’ AC Milan (11 dont 7 victoires) et le Bayern Munich (10 dont 5 victoires) ont fait mieux.
CR7 est venu à Turin pour casser la malédiction de la Juve : 9 fois finaliste et seulement 2 trophées. Quelle poisse !
La fierté de CR7 est plus forte que celle de toute la délégation lyonnaise.
Pour éliminer le Portugais, il faudra lui marcher sur le corps.
La faiblesse de Turin reste son gardien, capable du pire comme du meilleur. On l’a vu à l’oeuvre tant de fois à Arsenal.
Pour CR7, un 8e de finale ce n’est qu’une marche à franchir. Pour Lyon, c’est l’Everest.

06.08.20

Demandez le programme de la C1 2020. Le Real et la Juve sont les favoris

C. Ronaldo toujours d’attaque. L’Equipe de cette semaine consacre chaque jour une double pas au crack portugais. D’un autre côté FF a supprimé le Ballon d’Or 2020 qu’il pouvait avoir tout comme Benzema.

Le tableau où est situé Paris est le plus facile:
(Leipzig-Atletico Madrid)-(Atlanta Bergame-PSG)

Paris n’est absolument pas favori. Bergame est l’une des équipes de l’année et l’Atletico est toujours coriace. Paris est outsider comme Leipzig.

L’autre est plein d’ogres:
(City ou Real-Juve ou Lyon)- (Barça ou Naples-Bayern ou Chelsea)

City, Real, Juve, Barça, Bayern, rien que ça! Naples et Chelsea, pas mal non plus. Lyon n’est que le Petit Poucet.

8es retour de finale

7 août 2020

Manchester City 2-1 Real Madrid. Aller 2-1.
Juventus Turin 2-1 Lyon. Aller 0-1

8 août, 21 h

Barcelone-Naples. Aller 1-1
Bayern Munich-Chelsea. Aller 3-0

1/4 de finale

12 août, 21 h
Atlanta Bergame-PSG

13 août, 21 h
Leipzig-Atletico Madrid

14 août, 21 h
Barça ou Naples-Bayern ou Chelsea

15 août, 21 h
City-Lyon

1/2 finale

18 août, 21 h
(Leipzig-Atletico Madrid)-(Atlanta Bergame-PSG)

19 août, 21 h
(City ou Lyon)- (Barça ou Naples-Bayern ou Chelsea)

Finale
23 août, 21 h

(City ou Real-Juve ou Lyon)- (Barça ou Naples-Bayern ou Chelsea)-(Leipzig-Atletico Madrid)-(Atlanta Bergame-PSG)

05.08.20

Permalink 09:05:35, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Darrigade, par Christian Laborde (Ed. Le Rocher)

Darrigade champion du monde sur route 1959. Anquetil n’a jamais conquis ce titre, c’est dire l’exploit ! La grande classe à la française c’est André Darrigade et pas l’aca-cadémicien Trucmuche. Le sourire foudroyant de “Dédé-de-Dax", ses beaux cheveux, sa peau blanche même sous le cagnard, voilà la vraie beauté naturelle. Darrigade et Anquetil diffusent la même lumière. Celle des phares de la route.

Poète, romancier, pamphlétaire, Christian Laborde déborde de poésie. Il l’a débusque de partout, et s’il n’y en a pas il est capable de la créer car comme l’a dit Victor Hugo tout poète a un monde enfermé en lui. On sait qu’il déplace des montagnes pour y trouver des ours au bas de chez lui. Il prend aussi le taureau par les cormes pour le sauver des arènes, et il est plus proche des vaches que ne l’était Gandhi. Le frère de mots de Claude Nougaro est capable de parler aux disparus parce qu’il les porte dans son cœur.
A présent, il publie un Darrigade (91 ans), après un Robic. Son Darrigade, après son Robic. Un vivant, après un mort. Quand il voit « Dédé-de-Dax », il a aussi rendez-vous avec Fausto Coppi et Jacques Anquetil. Ce nouvel hymne à un sportif est de toute beauté. Laborde parle des cyclistes comme il parle de Donatello ou de Vermeer. Il n’y a qu’en France où l’on pratique bêtement l’ostracisme, mais il vaut mieux lire la prose d’un véritable écrivain que le nouveau torchon d’un ex locataire de l’Elysée qui publie pour des gens qui pensent que Goya est une chanteuse et Ducasse un cuistot. Ils font là où on leur dit de faire comme les clebs. Quant aux greffiers des lettres quelle bande de cuistres ! Plus c’est abscons plus ils disent du bien de bouquins qu’ils ne lisent même pas. Tout se joue sur l’entregent et parfois l’entrejambe. Avec des non-livres les éditeurs font marcher la machine à cash mais ils assassinent la littérature. Il y a plus d’émotions dans les pages jaunes! Heureusement des écrivains de la trempe de Laborde passent à travers les gouttes du C-19 de la suffisance qui polluent les librairies.
«Le sprinteur, comme le navigateur solitaire, est un homme dans le vent » écrit Laborde pour évoquer André Darrigade qui se sentait pousser des ailes à l’approche de la ligne d’arrivée. Il démarrait fort le Tour de France, dès le premier jour. Il appartient au clan très fermé des Français champions du monde sur route : tout juste 7. Il a conquis le sublime maillot arc-en-ciel en 1959. Un titre de gloire qui n’est pas n’importe quoi. Si on dit que Charbonnier est champion du monde de football 1998 alors Darrigade est un Dieu vivant, ce qu’il est pour des anciens petits garçons comme Christian Laborde qui n’a jamais tué l’enfant en lui, à l’inverse des renégats de la politique qui pullulent sur les plateaux télés et que l’on reconnait de loin grâce aux bruits des casseroles qui les annoncent.
Heureusement que des sportifs du niveau de Darrigade ont bercé notre plus tendre jeunesse : eux ne nous ont jamais déçus. Le 19 août 2020, vingt jours avant le départ du Tour de France, le livre de Laborde, avec des photos de famille pour la première fois montrées, sera en librairie. Même les ouvertures, avec l’actualité de l’année traitée, se délectent comme un coup dans le rétroviseur d’une Aronde ou d’une Versailles voire Caravelle ou Dauphine. On reconnait la malicieuse prose de Laborde dans les expressions dont il a le chic : « Anquetil fait montre… » N’est-ce pas merveilleux pour le champion du contre-la-montre ? « Les Pyrénées se radinent… » Magie littéraire. De la grâce de partout. Pas de besogne. La grande classe comme André Darrigade, fils de métayers, prince de l’élégance, avec ses cheveux or. En habit de coureur, il était plus tiré à quatre épingles que les notables habillés en pingouin. Monsieur Darrigade, sur le podium des meilleurs sprinteurs de tous les temps, est un seigneur du sport. Il occupe une place royale dans notre mémoire collective qui n’est pas la prison des sentiments mais la plus belle des cours de récréation. Il a trouvé en Laborde l’équivalent de La Grange, le biographe de Molière. De la scène à la selle, même combat. Celui du courage et du talent à l’air libre. Le sprinteur Dédé ou toujours l’envie d’en découdre.

-Darrigade, Christian Laborde. Editions du Rocher, 290 p., 21, 90 €

03.08.20

Cavani, meilleur buteur du PSG, a zappé les honneurs.

8e de la World Cup 2018. Uruguay 2-1 Portugal, avec un doublé de Cavani sorti sur blessure, aidé par C. Ronaldo qui est venu le soutenir. C. Ronaldo connait cette tristesse: il avait dû quitter le SDF contre la France en finale de l’Euro 2016, blessé par Payet. Malgré la défaite 0-1, Deschamps était resté en place. La France est le seul pays au monde qui conserve un sélectionneur qui perd en finale dans son stade. C’est dire que c’est de la politique, du lobby et pas du sport.

Le grand avant-centre Cavani a marqué son passage à Paris:
301 matchs, 200 buts, 21 trophées remportés

A part le public, il a été maltraité.
On se souvient de l’attitude de Neymar vis-à-vis de son aîné.
Cavani est l’anti Neymar. Lui ne s’exprime que sur le terrain, pas sans cesse sur les réseaux sociaux.
Ce 4 août, le Brésilien nous vend le PSG qui est venu le voir à Bougival. Histoire de dire que l’équipe vit en osmose. On verra ça lors du prochain tournoi de C1 qui arrive vite. La com. ce n’est que du vent. Il faut occuper l’espace médiatique rien de plus.
Cavani n’a jamais vu son nom sur la Tour Eiffel alors qu’il est le meilleur buteur de l’histoire du PSG.
Le buteur n’a pas été fêté pour son départ. Un soir à la va vite on lui a remis un trophée en forme de 200.
Impensable en Angleterre.
La France vient encore de prouver que le sport n’était qu’un passe-temps. Un truc économique. Rien de plus.
Vu comme on l’a traité, Cavani a préféré partir plutôt que de vivre une cérémonie de célébration non sincère.
Pas d’oral de rattrape.
Cavani est un Seigneur des terrains. Et dans la vie aussi.

02.08.20

Permalink 20:59:19, Catégories: GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

King Hamilton gagne à Silverstone sur 3 roues !

Devant la maestria de King Lewis, les commentateurs français tv ont parlé de “chance” ! La sérénité leur est inaccessible. Pendant que King Lewis gagnait son 87e GP, ils s’égosillaient pour la 3e place du Monégasque. Pendant ce temps, Hamilton gagnait le GP sur trois roues et même sur deux roues car le fait d’avoir crevé à l’avant-gauche soulevait la voiture et le pneu arrière droit n’adhérait plus que par instant.

Dimanche 2 août 2020
Grand Prix de Grande-Bretagne

Classement de la course:
1er King Lewis / Mercedes
2e Verstappen/ Aston Martin, Honda
3e Leclerc / Ferrari

7 Victoires à Silverstone ! Série en cours.
A un tour de la fin, King Lewis a fini sur 3 roues, suite à une crevaison. L’acrobate a réussi à franchir la ligne d’arrivée pour gagner, la meute aux trousses. Un grand prix d’anthologie.
Hamilton est déjà en passe de gagner un 7e sacre mondial.
Le week-end prochain, il y aura encore à Silverstone, le GP du 70e anniversaire de la création du championnat du monde des pilotes de F1.
Quand on pense qu’en France, il n’y a pas de GP. Quelle honte ! Pas de L1, pas de GP de F1, un pays à l’abandon sportif. Et si les JO 2024 étaient un fiasco en prévision ?
Hamilton voilà un as, un crack, et non pas une invention médiatique. Lui, il réalise des exploits digne d’un champion. Il y a lui et les autres. Seul Verstappen semble prêt à lui succéder quand King Lewis aura renoncé à la course.
En passant, King Lewis a battu le record d’Ayrton Senna: celui des GP menés de bout en bout, 20 contre 19.
Hamilton est du niveau de Senna: un géant de la F1.

Parcours en F1 de King Lewis Hamilton, début août 2020 :

87 Grands Prix à son palmarès ! Série en cours. (Record détenu par Schumacher : 91)
6 sacres mondiaux (Record Schumacher : 7)

Classement du championnat du monde des pilotes de F1 après 4 GP dont les trois derniers remportés par King Lewis :

1er King Lewis/ Mercedes 88 pts
2 Bottas/ Mercedes 58 pts
3 Verstappen 52 pts

Permalink 07:32:15, Catégories: GOOOOL DO BRASIL !, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Neymar: 3 M€ par mois pour des trophées en bois

Je n’échange pas un dribble de Rivelino contre la fortune de Neymar.

Palmarès de Neymar au PSG depuis 2017:

3 Ligues 1 : 2018, 2019 et 2020
2 Coupes de France : 2018, 2020
2 Coupes de la Ligue : 2018, 2020
3 Trophées des Champions (2) : 2018, 2019

C’est comme à la foire du Trône: à tous les coups on gagne !
A la vérité, il s’agit de trophées en bois.
La L1 ? Le plus faible championnat des grands pays européens. A des années lumière de la Premier League, de la Liga, de la Serie A et de la Bundesliga.
La Coupe de la Ligue ? Elle disparaît des radars tant c’était du pipeau, pâle imitation de la Coupe de France.
La Coupe de France ? Son prestige a été abîmé par la Coupe de la Ligue.
Le Trophée des champions ? Un truc marketing pour vendre le football français à l’étranger.

Les grands trophées sont absents dans le palmarès français du Brésilien:
0 Ligue des champions
0 UEFA Europa League

A présent, en raison du C 19 aucun club au monde ne peut donner 3 M€ par mois à Neymar qui donc va rester à Paris.
A 28 ans, il peut dire adieu au Ballon d’or.
Aucun club français n’a jamais pu offrir la possibilité de ce trophée à un joueur. Aucun. Et ce n’est pas demain la veille.
Neymar peut continuer à amuser la galerie composée par un public qui croit que le football a été inventé en 1998.
Neymar n’est pas dans la liste des 100 meilleurs brésiliens de tous les temps.
Rivelino avait 10 Neymar dans chaque doigt de pied.
En France, les marchands de soupe du football ont une mémoire de poisson rouge.

01.08.20

Permalink 08:50:59, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

Laurent Blanc sans club depuis sa séparation avec Jean-Pierre Bernès

On annonce Blanc à Barcelone mais c’est aussi difficile à croire que Zidane et C. Ronaldo à Marseille, selon une promesse - qui ne coûte rien à dire- si le club était racheté.

Depuis que Unai Emery a été liquidé du PSG, il a entraîné Arsenal d’où il a été viré pour Villarreal, en attendant la suite.
Laurent Blanc lui depuis son départ du PSG n’a rien trouvé. Cela fait quatre ans.
Pourquoi cette différence de traitement.
Emery a un gros soutien médiatique. On lui trouve toujours des excuses.
Il sait mieux se vendre. S’il échoue c’est la faute aux autres, jamais à lui.
Blanc séparé de ses agents dont Jean-Pierre Bernès, l’ex bras droit de Bernard Tapie, ne trouve rien.
Ceci explique-t-il cela ? C’est possible. Le football est devenu du show biz. Il faut occuper le terrain. Dire n’importe quoi n’importe quand, occuper l’espace médiatique.
Regardez Ibrahimovic: il pourra jouer jusqu’à 40 ans avec sa marque installée dans les médias à coups de déclarations spectaculaires.
Les grands clubs sont convoités les plus grands agents, mieux vaut être bien avec eux.
Ce n’est que du vent mais du vent qui vaut des millions d’euros.
Moins Blanc entraîne moins on pense à lui.
Le Guen est au Havre est l’on dit que c’est un grand entraîneur.
Wenger ? Recasé dans un placard doré de la FIFA pour ne pas faire chômeur.
Un grand entraîneur en fait rien sans petite équipe, sauf Alex Ferguson à Aberdeen.

31.07.20

Permalink 22:25:20, Catégories: GRANDE DAME, HENDRIXEMENT  

Léa Occhi sur Arte

“La vie sans musique est tout simplement une erreur” (Nietzsche)

La techno comme le reste a ses vrais artistes.
En voici, une.

Interview
Comment tu en es venue à la musique ?
Je suis intriguée par la musique électronique depuis mon adolescence. Grâce notamment à mon oncle allemand qui nous faisait écouter ses disques Techno avant le diner de Noël. Puis il y a eu ce concert de Paul Kalkbrenner, mon premier au Zénith. Sans commentaire. Enfin, un week-end à Berlin et mon coup de foudre pour mon homme allemand n’ont fait que confirmer cette fascination effrénée pour la capitale allemande et son état d’esprit. M’orienter vers la musique techno est donc arrivée comme une évidence.

Pourquoi ce nom de scène là ?
Occhi signifie les yeux en Italien. C’est une amie qui m’a proposé ce nom entre le plat et le dessert. Ahah discussion totalement informelle mais au final le nom est resté !

Ta musique d’ailleurs, en trois mots ?
Puissante, rythmée et mentale !

LIRE la suite sur : http://heeboo.fr/mixtape-39-lea-occhi-rituels/

30.07.20

Permalink 10:43:51, Catégories: ANTI-FOOTBALL, LA REVUE DE STRESS  

Faut-il s’abonner à Teléfoot pour voir un centre de formation ?

Cruyff n’a jamais voulu jouer en France ? Messi non plus. Donc tout se passe ailleurs.

Il y avait déjà Canal+, BeIN Sports et RMC Sport, désormais il faut casquer Mediapro/ Téléfoot pour voir toute la L1. L’autre jour, un Gilet Jaune à hurler vers Emmanuel Macron : «Vous êtes mon employé !» On pourrait dire ça aux footballeurs actuels puisqu’ils sont payés avec l’argent des téléspectateurs. Les guichets ne rapportent plus que de quoi acheter des bricoles. L’amateur de football est une vache à lait. Payer encore pour entendre celui qui a raté un tir au but contre l’Italie en 1998 ? Payer pour lui payer des séjours de surf ? Payer, encore payer, toujours payer ! Pour voir quoi ? Le PSG écraser la Ligue 1 avec des mercenaires. Mbappé attendre que le Real Madrid le recrute ? Entendre les vociférations du pt de Lyon pour défendre sa boutique. La L1 est un centre de formation pour l’Europe. Les grands clubs étrangers viennent y faire leur marché, et parfois ils se font berner: un canasson au prix d’un pur-sang. Le football est ailleurs et surtout en Angleterre, en Allemagne, en Espagne et en Italie. CR7 et Messi jouent-t-ils en L1 ? Neymar y est… Oui, payé par le Qatar qui veut que l’on parle de football et non pas d’autres sujets qui fâchent. La France n’a pas été capable de rependre son championnat quand toute l’Europe a repris les compétitions.
La France promet du grand changement avec l’arrivée de Michel Denisot à la tête de la LFP. Une nouveauté de 75 ans. Les seniors au pouvoir. Les juniors à la poubelle ! Le football français forme des joueurs mais n’a pas de vraie culture sinon Kopa, Platini, Cantona et Zidane ne l’aurait jamais quitté. Il est où Zidane en 2020 ? Au Real Madrid et pas à l’OM. Quand les ignorants parlent de football, ils ont toujours ce rictus de la moquerie. Ils n’ont pas compris que le football était un art comme le cinéma ou la littérature. Chacun son moyen d’expression. On imagine ce qu’ils doivent penser d’un éboueur s’ils méprisent les « 22 cons qui tapent dans un ballon » ! Parmi les footballeurs, il y a beaucoup de bourrins exactement comme dans n’importe quelle autre corporation. Dans le 7e art français, il y a 80 % d’imposteurs, des vedettes et non pas des artistes. Des promoteurs de spectacles, pas des créateurs. S’abonner à Téléfoot c’est ramper, abdiquer.

29.07.20

Permalink 22:25:20, Catégories: GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

L'ultime interview de Jim Clark, la veille de sa mort

On voit ici le champion du monde de F1 1963 et 1965 dans une interview réalisée le 6 avril 1968, la veille de son accident mortel en Allemagne lors d’une course de Formule 2.

27.07.20

Permalink 08:58:20, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

King Ronaldo (35 ans) champion d'Italie 2020 avec la Juve !

36e Journée de Serie A
Juventus Turin 2-1 Sampdoria
Buts pour la Juve : C. Ronaldo (45e + 7), Bernardeschi (67e)
But pour la Sampdoria : Thorsby (77e)

Classement
1er Juventus Turin 83 points, 36 matchs
2e Inter Milan 76 pts, 36 m

Deux journées avec la fin du championnat, la Juve vient de remporter son 9e titre de suite et son 36e Scudetto depuis la création du football moderne en Italie. Trois titres avec Antonio Conte, cinq avec Massimiliano Allegri et un avec Sarri.
L’ouverture du score est intervenue dans les longs arrêts de jeu de la 1ere mi-temps, sur une combinaison d’entraînement d’un magistral coup franc. Miralem Pjanic a feinté une frappe franche pour donner un ballon en or à Cristiano Ronaldo qui s’est extirpé de la défense rivale pour masquer sa position de frappeur. CR7 s’est appliqué à bien cadrer avec la force suffisante. Un but importantissime : au passage, son 31e de la saison en Série. Et son 736e toutes compétitions confondues !
Voilà sa réponse aux responsables du Ballon d’or qui ne veulent pas le donner car Messi est dans une saison ratée. Le Barça est le club des Républicains quand lui, l’ex joueur du Real, est donc pro Franco. Ils ont encore des références qui remontent à l’Antiquité, les Bobos du football ! On va bien voir qui est le meilleur en 2020 lors du « Final 8 » de la C1. Si cette C1 ne vaut pas qu’on désigne un Ballon d’or, si elle ne vaut rien, il ne fallait pas l’organiser.
CR7 est bien au-dessus de Messi qui n’a jamais quitté le berceau comme un enfant reste avec ses parents parce qu’il a été éduqué dans la peur des autres.
CR7 lui se remet sans cesse en questions : il a joué au Portugal, en Angleterre, en Espagne et en Italie, dans trois clubs phares : MU, Real Madrid et Juve. Et malgré tout ça, ils continuent de dire: “Ronaldo, le vrai", à propos de son homonyme brésilien.
Que ferait Messi à Liverpool ? Il se prendrait les pieds dans le tapis car il n’aurait plus aucune référence. Au Camp Nou, il connait tout par cœur. CR7 lui s’adapte partout et gagne partout.
Pendant ce temps, Mbappé est à l’infirmerie. Il pourra voir à la télé son joueur préféré mais dont il ne parle plus. Il croit comme Griemann manger à la table de Messi et de CR7. C’est vrai pour ramasser les miettes, passer les plats et débarrasser à la fin du repas. Mbappé va se faire un plateau télé pour regarder CR7 et Messi jouer la C1. Inutile de vous dire que si le chouchou de la presse française était en position de recevoir le Ballon d’or 2020 il l’aurait reçu fissa !
Attention à Benzema, toujours dans le coup. Lui aussi aurait pu prétendre au Ballon d’or 2020.
Vous imaginer Benzema Ballon d’or 2020. Il aurait fallu qu’ils mangent leur carte de presse plastifiée comme une carte de crédit pour le décerner à celui qui est traité tel un serial killer.

25.07.20

Permalink 22:27:44, Catégories: PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

En dehors de sa vitesse, M'Bappé s'est-il dribbler ?

Finale de la Coupe de France 2020
Paris 1 - 0 ASSE
But: Neymar (14e)

St Etienne a dominé tout le début du match mais ses joueurs furent maladroits ou timorés dans le dernier geste. Ou alors ce fut Navas, avec ses horribles cheveux faussement blonds, qui se trouva sur leur chemin. En Moulin fit aussi de beaux arrêts mais sur une accélération de Kylian Mbappé toute la défense verte fut mise dans le vent. Et Neymar n’avait plus qu’à conclure. Un jeu d’enfants. Un peu plutôt, il avait raté la cage vide. Ses aficionados ont alors dit qu’il n’avait pas joué à fond car il y avait hors-jeu.
Ce but fut inscrit contre le cours du jeu, parce que les Verts menaient aux points, sauf qu’on était dans un match de football et non de boxe, quoique Loïc Perrin dézingua Mbappé à la 31e minute comme Ali envoyait au tapis ses adversaires.
La question de pose: Mbappé s’est-il dribbler ? Le plus souvent, il pique un démarrage pour semer ses adversaires.
Il évite toujours le combat frontal.
Il ne sait pas dribbler. Il efface par sa vitesse.
Il est trop tard. On apprend à dribbler entre six et 10 ans.
Tout le jeu de Mbappé est basé sur la vitesse, l’évitement. Aile de pigeon, talonnade, tout est bon sauf la fluidité dans une séquence de plusieurs dribbles.
Regardez la vidéo, c’est un ailier de débordement ou un attaquant frontal mais il est incapable d’enchainer les dribbles, comme le faisaient Baggio ou Pirlo. Ou aujourd’hui, Dybala ou E. Hazard.
Il lui faut de l’espace pour semer ses poursuivants.
Le jeu de Mbappé appel les tacles sévères car il faut l’arrêter.
Son jeu appelle les duels fracassants.
La liste de ses blessures est déjà longue depuis 2016: blessure à la tête, traumatisme crânien, entorse à la cheville droite, blessure à l’épaule droite, douleur à l’adducteur de la cuisse droite, claquage cuisse gauche, nouvelle entorse cheville droite. Un grand jouer esquive les coups, comme CR7.
En ce moment, il ne joue qu’en France.
Quand il sera au Real Madrid, il sera confronté à plusieurs charges toujours à la lisière de la faute, et plusieurs fois dans le match.
Avec Mbappé ça casse ou ça passe.
Bien sûr, il a fait expulser un adversaire.
Cela fait trois fois que cela arrive lors des PSG-Verts et toujours dans le même sens.
Mbappé est forfait pour le tournoi final de C1 2020. Sauf si ça blessure est moins grave car les médias en font des tonnes. Heureusement qu’il n’a pas joué au temps de Dédé Chorda !
Quand ce n’est pas Neymar, c’est Mbappé qui est indisponible. Tout ça n’est pas sérieux. Quel intérêt de jouer à fond contre les Verts à quelques jours de la C1 ? Que d’amateurisme !
Les favoris pour la C1 2002 sont le Real ou la Juve.
Le PSG ne joue pas dans la même catégorie, c’est un club sans C1.

23.07.20

Pas de Ballon d'or 2020 ? CR7 et Messi restent au sommet

Pas de Ballon d’or 2020 ?
Dommage pour CR7 et Benzema qui sont en forme.
Imaginons un grand tournoi de C1… Là on verra que ne pas l’attribuer est une grande erreur.
On a l’impression que si Messi avait été en pole position la remise du trophée serait restée dans l’actualité.
En tout cas, rien n’est épargné à CR7. On lui a préféré Modric qui depuis est has been. Le C 19 l’empêche de rejoindre Messi.
La vie, le football sont plus grands que le C 19.
Dommage !
CR7 est en toujours en piste- à la Juve cette fois- et Benzema fait une grande saison.
Où sont les Neymar, Hazard ? Mbappé ? Griezmann ?
La relève n’assume pas. Le Portugais et l’Argentin restent les phares.

21.07.20

Permalink 07:49:45 am, Catégories: HENDRIXEMENT  

François Crimon, un chanteur présent au parfum d'hier

Un nouveau talent c’est évident. Il semble surgir du début des années 1960 mais il ne copie pas, il est imprégné par une époque au point d’en être une résurgence. En surimpression, on voit Ron Wood, Rod Stewart. En même temps, il est bout de la lignée qui va de Boris Vian à Bashung via Gainsbourg.
Il n’est pas dans le déguisement. Surtout pas dans l’imitation.
Il a quelque chose à dire. Et il le dit très bien. Jeux de mots, jeux d’esprit. Bonne dégaine.
Très bon parolier qui ne fait pas d’effet de manche.
Une nouvelle sensibilité dans la chanson. Paroles et Musiques, s aux deux.
Un nouveau son. Qui fait écho aux grands anciens.
La musique ne couvre pas les paroles parce que les paroles méritent l’écoute. Trop souvent la musique est forte pour masquer la pauvreté des textes. François Crimon est un chanteur à texte, pas à sexe comme tous ses faux bellâtres qui ânonnent avec le sexe au milieu du visage.
A part Stromae, Vianney et Maitre Gims je n’en vois pas d’autres.
Maintenant, il y a François Crimon. Un poète avec un univers émotionnel et grammatical.
Parmi les chanteurs actuels, il y a beaucoup de produits collés à l’air du temps. C’est de l’économie, pas de l’art.
Il faut dire: je suis né pauvre, j’ai été délinquant pour pouvoir manger, mon père est en prison, oh! pardon, non, il est mort! ma mère fait le ménage pour que cela soit propre chez vous, je n’ai jamais eu de Noël… J’en passe et des pires.
Le talent n’a pas de couleur, pas de nationalité.
Tout est question de médiatisation. Prenez les deux ministres pipo-pipole actuels, pourquoi sont-ils ministres ? Parce qu’ils couchent à la télé, et même avec. Pour contrebalancer, le locataire de l’Elysée a nommé à Matignon, un tendance bouse de vache inconnu aux bataillons.
Les journalistes sont de gros paresseux. Ils attendent que l’on parle de X pour l’inviter. Ils disent: il cartonne en ce moment ! Il fait le buzz.
Mieux vaut être artiste que vedette.
Homme que baudruche du PAF.
François Crimon a tout. C’est à nous d’être à sa hauteur.
Quand on écoute ce jeune homme, on ressent un choc. Le choc d’une rencontre.
On voit un vrai vivant. Un frère de sensations.

19.07.20

Permalink 19:46:50, Catégories: GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

King Hamilton déjà leader avec 45 points d'avance sur Leclerc (Ferrari)

Il est où Grosjean qui rouspétait que Lewis Hamilton était trop payé ?
Ne pas confondre artiste et vedette.
Hamilton et Neymar.
Déclarations et actes.
Hamilton répond sur le terrain.
En pleine activité, il a rejoint les maîtres du sport.
Et Charles Leclerc ? Encore à la maternelle de la F1.
Verstappen est largement au-dessus.
Hamilton fait l’Histoire. Est l’Histoire.
Rien à voir avec les Kournikova du sport, ceux qui n’existent que sur l’apparence, les plans de com.
Quand on dit: “Lemaître est le premier Blanc sous les 10 secondes sur 100 m”, c’est sportif mais quand on dit: “Hamilton est le premier Noir en F1″ c’est sociologique. Hamilton est en train de le faire comprendre.

Classements du Championnat du monde de Formule 1 à l’issue du Grand Prix de Hongrie 2020, 3e manche de la saison :

Classement des pilotes de Grand Prix Hongrie 2020 :

1. Lewis Hamilton (GBR) 63 pts

2. Valtteri Bottas (FIN) 58

3. Max Verstappen (NED) 33

4. Lando Norris (GBR) 26

5. Alexander Albon (THA) 22

6. Sergio Pérez (MEX) 22

7. Charles Leclerc (MON) 18

Classement des constructeurs :

1. Mercedes 121 pts

2. Red Bull-Honda 55

3. McLaren-Renault 40

4. Racing Point-Mercedes 40

5. Ferrari 27

6. Renault 12

7. AlphaTauri-Honda 7

Permalink 08:12:45, Catégories: BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

ARCHIVES: Le Grand Prix de Monaco 1965

Ceux qui ont connu cette époque qui ont connu cette époque retrouveront tant de pilotes fantastiques.
Les autres apprendront à les découvrir.
Hill, Clark, McLaren, Brabham…
Graham Hill est le seul coureur au monde à avoir gagné: le Grand Prix de Monaco, les 24 Heures du Mans et les 500 Miles d’Indianapolis

16.07.20

Permalink 15:28:51, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Zidane et Benzama champions d'Espagne 2020, en attendant de gagner la C1 2020

Zidane est aussi brillant entraineur que joueur.
A l’inverse de Platini, il a eu l’intelligence de rester sur le terrain, la passion initiale.
Platini lui a voulu devenir un politicien du football. On a vu dans quel pétrin il s’est mis.
Zidane est cohérent: il est au Real depuis 2001.
Benzema a fait une grande saison mais l’équipe de France lui est interdite. Par contre, Griezmann est chez lui en EDF alors qu’il a contribué au Barça à être 2e… Griezmann est à Benzema ce que Leclerc est à Hamilton.
Zidane a pris les mêmes pour recommencer à gagner.
Les plus que trentenaires ont répondu présent. Ceux qui voulaient partir sont restés. Ceux que l’on disait au bout du rouleau, en ont remis une couche. Le seul cas qui reste sur la touche, c’est G. Bale. D’aucuns l’annonçaient du niveau de Ronaldo. Vaste plaisanterie. C’est un joueur de débordement avec vitesse. Point. Il peut être décisif mais comme l’était Nani à MU, il lui vaut 20 matchs en vue et si ça tombe en finale de C1 tant mieux. Bale n’est pas indispensable. Courtois non plus, dans la cage. Et Hazard est une sorte de Griezmann: décevant.
Zidane a une nouvelle fois réussi.
C’est un Phénix. Affaire de dopage à la Juve ? Il s’en sort. Coup de boule en 2006: il reste héros.
Au Real, tous les entraîneurs n’y brillent pas.
C’est un grand coach mais c’est relatif. Il faut aussi le contexte. Le Guen au Havre, il fait quoi ? Et que ferait Zidane au Havre ? Et Le Guen au Real ?
Zidane surfe toujours sur le haut niveau. C’est le favori du Tournoi final C1 2020.
Il faut chercher les clés de l’harmonie zidanienne, du côté de ses parents et de sa femme.

Palmarès de Zidane entraîneur au Real Madrid, entre 2016-2018 puis à partir de 2019:

2 Championnats d’Espagne 2017, 2020
2 Supercoupes d’Espagne 2017 et 2020
3 Ligue des champions 2016, 2017 et 2018
2 Supercoupe de l’UEFA 2016 et 2017
2 Coupe du mondes des clubs de la FIFA 2016 et 2017

Permalink 10:30:52, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS  

La sous-France actuelle fait-elle le lit du RN ?

Avez-vous le couple Macron dans les jardins des Tuileries ?
Que faisaient-ils là ?
Provocation ?
Ils ont a leur disposition l’immense jardin du palais de l’Elysée. Aller aux Tuleries c’est chercher une friterie alors que l’on mange tous les jours à la Tour d’Argent.
Un président de la République n’a rien à faire dans les rues de Paris.
N’en déplaise à ceux qui disent qu’on lui reprocherait alors de vivre dans un bunker, je réponds que cela n’a rien à voir.
Tout ça c’est de l’image. Un président dans les jardins de la Tuilleries ce n’est pas Monsieur tout le monde, d’ailleurs, il était entouré d’une ceinture de gorilles. Tu parles d’une balade ! Une promenade dans une voiture blindée virtuelle, oui !
Macron dégrade la fonction comme Hollande sur son scooter qui va voir sa maitresse, ou Sarkozy qui dit “Casse-toi” pauv’con". Giscard avait commencé avec son accordéon et son match de football. Et ne parlons pas des diners avec les éboueurs.
Mitterrand avait une double vie.
Chirac avait tant de casseroles qu’on l’entendait arriver.
Il faut que la République soit solide pour endurer tout ça.
Aujourd’hui face à tout ce qui se passe, la réponse c’est le chéquier.
Vous n’êtes pas content ? 1 milliard ça vous irez ?
A ce compte là, tout le monde peut être président.
Faut apprendre à pêcher au lieu de donner du poisson, disent les Chinois. Tiens, tiens, les Chinois…
Beaucoup d’électeurs ne votent plus car il suffit de crier: “Mort au président” pour obtenir quelque chose.
Se dirige-t-on vers une France RN soit FN ?
C’est possible.
Cela revient à remplacer le néant par un autre néant.
La politique ce n’est plus qu’un changement de personnel.
A tour de rôle, ils viennent profiter. La soupe est bonne.
Se dirige-t-on vers l’extrême droite à l’Elysée ?
Va-t-on voir le fascisme déclaré au pouvoir après avoir vécu 1968 ?
On y est presque ?
“Ceux qui disaient :"Si Sarko passe, je pars !” ne disent pas: “Si Le Pen passe, je pars".
Si Le Pen arrive au pouvoir, les responsables seront les trois derniers présidents.

11.07.20

Grosjean donne en pâture le salaire d'Hamilton

Le Français Romain Grosjean qui critique le salaire du sextuple champion du monde Lewis Hamilton cela fait penser à Griezmann qui dit manger à la table de Messi et de Ronaldo sans préciser que c’est pour ramasser les miettes des reliefs du repas.
-«Personnellement je trouve inadmissible que Lewis Hamilton gagne plus de 40 millions de dollars par an, et d’autres pilotes 150 000 euros, pour faire le même travail », a dit Grosjean.
Au début de sa carrière en F1, les médias disaient à son propos: le “Suisse Grosjean". Ensuite comme les Français en F1 ne sont pas terribles, ils ont dit: “Le Français Grosjean". Un Français né à Genève.
40 millions de dollars par an = plus de 35 millions d’euro. Hamilton a demandé pour 2021, une augmentation de salaire à 44 millions de dollars (un peu plus de 39 millions d’euros).
Rien de plus logique. C’est l’un des plus grands pilotes de l’Histoire.
C’est comme si Mpokora disait qu’il voulait gagner autant que Michael Jackson.
A vrai dire, on ne connait pas les vrais chiffres. 150 000 c’est déjà beaucoup pour ceux qui ne sont que des figurants.
Un salary cap est impossible tant la différence de rendement entre Grosjean et Hamilton est énorme.
Dire que si Grosjean avait la voiture d’Hamilton il ferait aussi bien n’est pas du tout certain.
Est-ce que Emery a gagné la C1 avec le PSG ?
Quand on ne gagne pas, il faut faire parler de soi.
Lorsque Juniho dit que Neymar est venu au PSG pour l’argent c’est beaucoup plus juste et vrai.
Entre le Barça et Paris, il y autant de différence qu’entre les palmarès de Grosjean et d’Hamilton.

Nombre de GrandS Prix de F1 gagnés par Grosjean depuis 2009: 0
Nombre de podiums: 10
Titre de champion du monde F1: 0

Nombre de Grands Prix de F1 gagnés par Hamilton depuis 2007: 84
Nombre de podiums: 151
Titre de champion du monde F1: 6

07.07.20

Ennio Morricone s'en va pendant l'orchestration des chaises musicales

Ennio Morricone (1928-2020). Ce musicien sur-mesure était un génie qui nous a enchantés.

Encore la collision de l’actualité entre la disparition d’une immense musicien et la nomination des carriéristes qui cherchent la promotion comme on fait le trottoir.
Inutile de commenter ces ratés du bonheur -selon le mot de Camus, actuellement récupéré par ses opposés- qui se servent de la France à des fins personnelles.
Vous les avez vu dire et faire ? Les opportunistes sont de sortie. Et la suite sera pire.
On les nomme ministre et à la seconde qui suit ils se croient ministres.
Vous imaginez la reptation qu’il faut accomplir pour avoir ces postes.
J’ai mal au dos rien qu’en y pensant !
La démocratie totalitaire est aussi pourrie que le fascisme de droite ou de gauche.
Je garde Churchill et vous laisse tous les autres.

03.07.20

Permalink 07:13:17, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, ANTI-FOOTBALL  

Barcelone: 120 M€ pour faire entrer Griezmann à la 90e mn

Mercredi 1er juillet 2020
32e journée de Liga
Barcelone 2-2 Atletico Madrid
Buts Barça: Diego Costa (12e csc), Messi (50e pen)
Buts Atletico: Saul Niguez (19e pen, 62e pen)

Classement:
1er Real Madrid 71 points, 32 matchs
2 Barcelone 70 pts, 32 m.
En cas d’égalité, le Real est devant car en Espagne, on donne l’avantage à celui qui a fait le meilleur score lors des rencontres entre les concernés.

Quand Ben Arfa est mal traité par le PSG et Valladolid, les médias l’enfoncent.
Quand Griezmann est ridiculisé par le Barça, les médias le protègent, le plaignent, l’aide médiatiquement et donc économiquement.
Allez comprendre…
Toujours est-il que le transfert du “champion du monde", comme ils disent, est un retentissant échec.
Encore qu’il est peut-être simplement contrarié car l’entraîneur actuel Quique Setién est sur un siège éjectacle.
Xavi est le prochain sur la liste, avec dans ses valises Carlos Puyol- le Ramos du Barça- et Jordi Cruyff, le fils de Johan, le maestro maison.
Griezmann gagne des millions et des millions par saison en Catalogne. 10, 20, le contrat est évolutif aux rythmes des saisons prévues. Qui peut lui donner ça ?
Pour revenir à son jeu: généreux dans l’effort, très collectif, sait défendre et attaquer, correction absolu vis-à-vis des adversaires, peu blessé.
Ses points négatifs: c’est le gagne-pain pour d’autres comme tant de joueurs. On sent sa personnalité étouffée par rapport à Ibrahomovic ou Ronaldo, voire Eden Hazard dont les parents sont très discrets.
On va jusqu’à dire que sa femme ne veut pas vivre à Manchester ! Autant planter la tante à Martigues.
Barcelone a moins besoin de Griezmann que lui n’a besoin du club.
Pour son statut, il lui faut un bel écrin.
Griezmann court après le Ballon d’or comme un marathonien derrière une Dino Ferrari. Ce n’est pas gagné !

30.06.20

Permalink 10:43:19, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Zidane et le Real favoris de la C1 2020. On prend les mêmes et on recommence !

Zidane n’en finit plus de nous étonner.
Ce Phénix renaît toujours.
On disait son Real Madrid vieux, essoufflé, une vraie maison de retraite.
On annonçait plein de départs mais ils sont tous là.
Ramos, Varane, Marcelo, Casemiro, Kroos, Isco, Valverde, Benzema…
Incroyable ! Les dits vieillards sont de retour et veulent gagner la Liga et la C1.
La broyeuse est de retour.
Zidane n’a pas fini de gagner. Jamais rassasié.
Jadis je mettais Platini devant lui. A présent, j’ai changé d’avis.
Depuis que Platini a quitté le terrain, ce n’est pas fameux.
Zidane a l’intelligence de rester les pieds sur terre. Cela lui permet de conserver la flamme, l’adrénaline, la joie, et le plaisir de rétablir une situation quand cela va mal.
C’est mille fois mieux que de siéger et de blablater. Dans Blablater, il y a presque Blatter…
Zidane conduit sa vie comme il conduisait le ballon.
Zidane conserve sa passion.
Pendant que Benzema s’épanouit, Griezmann s’effondre au Barça.
Quel contraste !
Le Real sans CR7 est plus fort que le Barça avec Messi ! (Attention à CR7, car à la Juve il a toujours les dents longues.)
Griezmann mange à la table de CR7 et Messi. C’est vrai mais c’est pour faire la vaisselle !
Et bien sûr, Benzema est interdit d’équipe de France, comme Kopa, Cantona, Ginola et Ben Arfa.
On exclut Ben Benzema, et pendant ce temps le baveux d’un politicard véreux jusqu’à la moëlle, dit: pourquoi s’acharne-t-on autant sur quelqu’un que l’on condamne pour la politique alors qu’il n’en fait plus ? Faut se pincer…

28.06.20

Permalink 07:07:31, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Trenet, Aznavour, Bécaud et Mouloudji, voix d'outre-tombe dans la pub

En 2020, Trenet, Aznavour, Bécaud et Mouloudji, tous sont dans des spots publicitaires.
Sans qu’ils aient choisi d’y être.

27.06.20

Permalink 07:55:10, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Manchester United 20-19 Liverpool

Liverpool est enfin champion d’Angleterre !
Depuis 1990, l’attente fut longue pour renouer le titre.
Pendant ce temps, le MU de Sir Ferguson est passé par là.
Roi d’Angleterre en 1970-1980, Liverpool s’est fait voler la vedette par MU.
Quand on pense que Steve Gerrard n’a jamais été champion d’Angleterre. Il a gagné la C1, oui mais King Cantona a remporté 5 championnats sur 6 disputés, sachant qu’on l’a évincé une saison (1995) pour avoir corrigé un repris de justice.
Depuis la retraite de Sir Ferguson, en 2013, Man U ne domine plus le football anglais.
La Premier League est ouverte aux quatre vents: Chelsea, Man City, Liverpool, ont l’ont gagnée, et même Leicester, c’est comme si Guingamp enlevait la L1 devant le PSG, Lyon et Marseille.
Poissard, Liverpool s’est pris le C-19 dans la poire: C-19 comme Coronavirus et 19e championnat.
La fête est gâchée et même si le défilé dans la rue est reporté cela sera du réchauffé.
Liverpool ? Bien sûr cela se respecte: c’est l’un des plus grands clubs au monde. Les joueurs changent, l’identité reste même si le club s’est américanisé comme MU… mais les businessmen de l’Oncle Sam ne sont pas fous: ils ne détruisent pas une marque comme si c’était du Coca ou un McDo.
Il y a aussi les Beatles.
Justement, on tombe dans le dilemme: Beatles ou Rolling Stones.
MU (Beatles), Liverpool (Stones).
Je suis Rouge mais tendance Red Devils mais je reconnais que les deux clubs sont tous les deux chargés d’une histoire comparable.
Joie, bonheur: des titres à n’en plus finir.
Drames: Hélas ! aussi.
Des joueurs géniaux: la liste est trop longue.
Leaders: Best, Cantona d’un côté. Dalglish, van Dijk de l’autre.
Des managers historiques: Sir Matt Busby, Sir Ferguson; Shankly, Persley…
A noter que Man City a fait exprès de perdre à Chelsea (2-1) pour nuire à MU:
4e Chelsea 54 pts, 5e MU 49 pts.
City 2e est déjà qualifié pour la C1 2021.

25.06.20

Karim Benzema: de "Ronaldo, le vrai" à Cristiano Ronaldo

CR7 est une Formule 1 humaine. Il s’entretient comme on vérifie la pression des pneus et le niveau d’huile. Il sait que chaque jour, chaque heure, chaque seconde sont importants. Ne rien négliger. Les matchs n’ont lieu qu’une fois. Jamais le même. Il respecte le jeu.

Mercredi 24 juin 2020
31e journée de Liga
Real Madrid 2-0 Mallorca
Buts: Sergio Ramos (56e), Vinícius Júnior (19e)

Classement de la Liga*
1 Real Madrid 68 pts 31 m / 20 8 3/ 59 21 + 38
2 Barcelone 68 31/ 21 5 5/ 70 31 + 39

* En cas d’égalité, les rencontres directes sont prises en compte

Je vais revenir au terrain car pour le reste c’est toujours aussi écoeurant.
Des politiciens véreux qui cherchent à pourrir la justice qui les condamnent à la prison.
Des médecins qui font penser au mot de Céline: “Pour les riches, ils sont voleurs. Pour les pauvres, des charlatans".
Le football ? Sans public, c’est mortifère.
Restons-en aux résultats.
Le Real et le Barça font un bon duel.
Une précision: quand il a commencé à être connu, Benzema a souvent dit que son joueur préféré était Ronaldo, le Brésilien que les médias français appellent “le vrai Ronaldo". Que de mépris pour Ronaldo, le Portugais.
A la vérité, le modèle à suivre pour Benzema c’est Ronaldo, le Portugais.
Il s’inspire de la longévité de CR7: entraînements, diététique, hygiène de vie.
S’ils disent “Ronaldo, le vrai". Moi, je ne compare pas CR7 et “Gronaldo".
Chacun son époque. Ronaldo II n’a rien à envier à Ronaldo 1er.
En 2020, CR7 et Messi restent au-dessus des autres.
Neymar et Mbappé sont surcotés. Des têtes de gondoles pour la L1.
Il y a peu, Mbappé citait souvent CR7 comme référence. A présent, plus un mot. Comme s’il jouait dans la même catégorie.
CR7 à 18 ans jouait à Manchester United (2003).
Pensez-vous que Mbappé soit encore sur le terrain en 2035 ?

24.06.20

Permalink 09:52:01, Catégories: LA MAISON BLANCHE  

Face à Griezmann, Benzema rend ridicule le titre de champion du monde 2018

Mercredi 24 juin 2020
31e journée de Liga
Real Madrid-Majorque

Actuellement deuxième meilleur buteur de la Liga avec 17 buts, devancé par Messi (21), Karim Benzema fait une très belle saison. A n’en pas douter, le plus performant des Français en activité.
Au classement de Liga, Barcelone a trois points d’avance mais un match de plus, sur le Real Madrid.
Benzema, 32 ans. Griezmann, 29 ans.
Le premier joue depuis plus d’une décennie au Real Madrid. Il est couvert de titres prestigieux. Ne sait plus où ranger ses C1 tant il en a. Il est d’une correction fantastique. Là ou Zidane donnait un coup de boule, Benzema lâche un grand sourire. Jamais de carton. Ni rouge ni jaune, ou si peu. Pas de pipolisation.
Le second joue a Barcelone. Joue est un bien grand nom, tant son apport au groupe est dérisoire, incapable de se fondre dans le Barça. Griezmann court mais dans le vide. Triste à voir. Un feu follet sans destination.
Benzema a toujours joué pour Cristiano Ronaldo. Il savait qu’il n’y avait pas photo. Auprès de CR7, Benzema a fait prévaloir sa vivacité d’exécution, son art de la transmission en pleine course, son abnégation à créer sans cesse des brèches.
Griezmann, lui, joue pour Messi mais de façon non maîtrisée. L’ex joueur de l’Atletico est capable de donner le ballon à l’Argentin alors qu’en fait c’est lui qui était mieux placé pour tenter sa chance.
On sent que Griezmann n’est pas à l’aise.
Griezmann a dit qu’il mangeait désormais à la même table que CR7 et Messi. Oui sans doute mais pour la débarrasser !
Griezmann a raté son intégration au Barça. Il vient de l’Atletico Madrid lourd handicap, en plus.
Quand on entend: “Griezmann, Lloris, Pogba, les champions du monde 2018″ cela fait sourire.
Cela fait sourire aussi d’entendre: le sélectionneur a créé un groupe.
Benzema est comme Cantona: il est traité en pestiféré.
Cependant, il vaut 100 fois mieux jouer et avoir réussi au Real Madrid et à Manchester United que d’avoir gagné un tournoi de sixte surmédiatisé avec l’équipe de France.
Leboeuf est champion du monde. Pas Cruyff, ni Puskas. Pas davantage Platini et Tigana.

21.06.20

Permalink 10:32:35, Catégories: GRAND MONSIEUR, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Monsieur Cavani claque la porte du PSG au nez des dirigeants neymarisés

Meilleur but de l’Histoire du PSG, Edison Cavani s’en va par la petite porte du PSG, celle du mépris des dirigeants qui l’ont toujours fait passer après Ibrahimovic et Neymar.
Cavani rend la monnaie de sa pièce à ceux qui l’ont déconsidéré: il claque la porte et ne fera pas d’heures supplémentaires.
Cavani c’est l’anti star, l’anti pipole, l’anti vedette.
Il est à l’image de son pays, deux fois champions de Monde. Un talentueux coriace.
Un petit pays qui a donné Lautréamont !
D’aucuns disent qu’il rate beaucoup d’occasions. Et alors ? Rien n’est plus courant.
Cavani ne veut exister que par le terrain, rien que le terrain.
Il ne nourrit pas les pages avec des frasques auprès d’escort-girls. Pas de carnaval permanent. Ce n’est pas un clown qui fait semblant de sentir la favela alors qu’en fait on est milliardaire en euros.
Il ne fait pas de cirque avec les médias.
Il n’a pas inventé de marionnette.
Aujourd’hui, depuis Beckham, il faut exister hors football pour être connu des gens qui ne connaissent rien du football.
Neymar est traité en roi au PSG depuis son premier jour au club.
Cavani, lui, n’a jamais eu ce statut sauf auprès des supporters. Quand il battu le record de buts au PSG, il a couru offrir son maillot aux supporters - celui qui l’a reçu peut être heureux. Il bien montré qu’il ne se savait pas aimé par le club victime des médias car les dirigeants ne regardent que le nombre des followers.
Cavani est de loin, l’un des 5 meilleurs joueurs du PSG avec Susic, Rai, Pauleta et Weah.

15.06.20

Le Général de Gaulle et les veaux

Conférence de presse du général de Gaulle, 1961.

Le général de Gaulle a parlé de veaux.
Ils sont de sortie.
Et ce n’est pas fini.

Les veaux ne sont que des tubes digestifs.
Dans leur colis Ikea, il manque le cerveau.

De Gaulle avait la main ferme sur les médias.
Mitterrand a libéré les médias.
Cette libération est en fait une aliénation.
Les réseaux sociaux ? Une décharge à ciel ouvert.
Il n’y a pas un écrivain là-dedans.

13.06.20

Serge Gainsbourg aimait la police mais pas celle de la pensée

Serge Gainsbourg, le rebelle, l’insoumis, le réfractaire, roi de la provocation, aussi intelligent que sensible, la beauté de l’âme au lieu de la beauté de l’âne, le peintre qui écrivait, le show-man, le tombeur, l’aphoriste, le pas rasé maniaque de la propreté, celui qui détestait qu’on déplace un objet qui sont tous des souvenirs, l’homme qui a retiré les graffitis à sa gloire sur les murs de son domicile et qui le regretta aussitôt car devant les murs immaculés qui persistaient à le rester il s’est interrogé : “Ils ne m’aiment plus ?", oui ce poète collectionnait les insignes policiers parce qu’il aimait les policiers.
Sans police pas de démocratie.
Sans police on devrait tous avoir un flingue dans sa poche. Et même au ceinturon, quand ce n’est pas à la main.
En 2020, les pipoles sont devenus les intellectuels de la bêtise. On n’entend plus qu’eux.
Coluche nous a donné les restos du coeur. C’est sans doute le plus grand politicien depuis De Gaulle.
Les policiers français en juin 2020, s’insurgent contre un ministre de l’Intérieur qu’ils accusent de les empêcher de travailler, par des décisions démagogiques.
La démission ? Ce mot n’est plus qu’un mot caduque.
L’honneur n’existe plus.

10.06.20

Permalink 10:01:17, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Nino Ferrer: "Je voudrais être noir" (1965)

Bien sûr, il y a Armstrong de Claude Nougaro mais on peut penser aussi à Nino Ferrer qui n’a pas encore sa bonne place dans la chanson française.
Nino Ferrer c’est un peu comme Michel Galabru. On a cantonné le comédien dans le comique comme le chanteur dans l’humour mais les deux savaient tout faire comme Bourvil.
Les chansons de Nino Ferrer, veine humour sont dignes de DADA. Des bijoux du vocabulaire. De l’art phonique.
Il en a tant d’autres. Pensez au Sud. Un autre chef d’oeuvre.
Celle contre le racisme n’est pas assez connue.
Je n’aurais pas assez de place pour citer tous ceux qui m’accompagnent.
J’aime autant Pelé que Cruyff.
Hendrix que Trenet.
Otis Redding que Rachmaninov.
M. Ali que Cerdan.
G. Hill que L. Hamilton.
La liste est sans fin: Jesse Owens, Chester Himes, Bob Marley, Andy Cole, Miles Davis, Nina Simone…
Par contre, je n’ai rien à voir avec ce policier assassin.
Jean Cocteau: “Un Noir est rose à l’intérieur et noir à l’extérieur mais moi je suis rose dehors et noir dedans". Je cite de mémoire.
On ne devrait plus dire Noir mais “Afro-Américain” c’est bien plus beau, vrai et juste.
On dit que je suis Niçois et non pas Blanc.

[A mon ami Claude Boli]

09.06.20

Permalink 10:43:08, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Il y a 50 ans, le Brésil de Pelé devenaient la plus belle équipe nationale de tous les temps

Dans 50 ans on ne sera plus qui était Neymar alors que tout le monde connait encore Pelé, 50 ans après 1970. Neymar gagne des millions mais Gerson, Toastao, Rivelino… Tous ont gagné notre respect et admiration.

Je viens d’apprendre que la reprise du football en France était programmée le 22 juin, au PSG notamment.
Cela prouve une fois de plus que nous sommes à la traîne. La France a découvert le football en 1998.
Neymar qui a fui la France pour rester confiné au Brésil, avec d’autres, sauf le méritant Di Maria qui s’est morfondu entre quatre murs français. Une prison pour un sportif de haut niveau.
Neymar s’est amusé comme d’habitude. Un infantile et non pas un enfantin.
Après les blessures, suspensions et le reste voici la dernière: il lui faudra observer 14 jours à l’écart quand il reviendra de France.
Donc, il manquera la reprise. Comportement non professionnel.
Pourquoi n’est-il pas revenu 15 jours avant la quatorzaine obligatoire?
En 2020, le football est écoeurant.
Les joueurs changent de clubs comme de chemises.
Les gazettes ne parlent que de salaires, sponsoring.
Le Covid 19 oblige les matchs à huis-clos. C’est la répétition du efootball que je hais.
Le efootball c’est comme l’eamour cela n’est pas du football.
Aussi je reste avec mes références:
Pelé, Garrincha, le Brésil 70, la Hongrie de Puskas et Kubala, le Real de Di Stefano, l’Ajax 1970, Cruyff, Eusebio, Kopa, Piantoni, Dalglish, Keegan, Bobby Charlton, Sir Ferguson…
Platini m’a déçu. Tigana, non.
Bien sûr, il y a C. Ronaldo, Messi, Iniesta, Xavi…
Avant il y a eu Ronaldo 1er, Ronaldinho, Cantona, Zidane, Rooney, Giggs, Scholes…
Le football se renouvelle mieux que la littérature.
Après Camus, Bernanos, Aymé, Gary, Kessel, Giono, il faudrait lire Musso, T. Rosnay…

08.06.20

Lewis Hamilton ? C'est lui faut aller interroger !

Je vous parle de lui car hier L’Equipe a fait quatre pages sur un rugbyman français dont la Une sur le racisme.
Vous me permettrez de ne pas l’avoir pour exemple.
Il y a plus d’une décennie il a dit s’être fait battu en Nouvelle Zélande alors qu’il s’était blessé lui-même malencontreusement.
Quand cela est arrivé: j’ai cru quelques heures qu’on l’avait battu parce qu’il était noir.
Je le plaignais. J’étais écoeuré.
En fait, il avait trébuché. Dans quel état ? Je n’y étais pas.
Après je l’ai été aussi mais pour une autre raison.
La France a dû présenter ses excuses.
Chacun ses modèles. En rugby cela reste Maso, Rives, Spanghero, Albaladejo, les Boniface, Blanco, Sella, tant d’autres mais pas lui ni Chabal. Les Kournikova du sport très peu pour moi.
L’Equipe aurait dû aller voir Lewis Hamilton. Lui c’est un vrai champion, un vrai crack.
Lui mérite la Une et trois pages d’interviews.
Des Hamilton, il n’y en a jamais eu avant.
Hamilton a beaucoup de choses à dire. Il parle bien. Ne fait pas que de la com.
Vive Hamilton ! King Hamilton !

07.06.20

Angel Di Maria rend hommage à Rooney. Peu le font.

Depuis que Unai Emery n’est plus entraîneur du PSG, l’Argentin joue beaucoup mieux. Thomas Tuchel sait bien le mettre en confiance.

Angel Di Maria est resté à Paris pendant le confinement alors que ses compatriotes sud-américains ont pris la poudre d’escampette pour rejoindre leur pays, en tête, le Brésil et l’Uruguay. Parce qu’il estime le milieu hospitalier français, il est resté sur place. En Argentine, c’était plus risqué. Surtout pour sa fille aînée qui souffre d’une allergie.
On sait qu’il a tourné en rond, pas habitué au régime sec sans ballon.
Celui qui a raté son passage à Manchester United qu’il ne porte pas dans son coeur depuis et c’est bien normal, gagne a être connu.
Dans L’Equipe, samedi 6 juin 2020, il s’est confié à José Barroso qui a bien réussi à le mettre en confiance. D’habitude, je zappe les interviews des joueurs actuels qui ne sont que de la communication tant elles sont vides surtout celles de Mbappé et Neymar, comme celles de Giroud ou Griezmann, et Lloris aussi.

Di Maria:
-"Tous ces trucs sur la psychologie, je n’y crois pas.”
-"En 8es de finale de C1, le PSG a eu de la scoumoune plusieurs fois. Excellents à l’extérieur, on faisait l’inverse à la maison.”
-"La clé d’une équipe, c’est que chacun sache quel est son rôle et de celui de ses partenaire, et s’y tienne.”
-"Si tu dois t’arracher pour aller récupérer un ballon et permettre à ton buteur de garder de la fraîcheur, tu le fais car tu sais qu’il peut nous faire gagner.”
-"On ne perd pas à cause d’un anniversaire, mais parce qu’on n’est pas au niveau.”
-"Pour être à la hauteur des jeunes ultra rapides tu dois travailler plus qu’eux. C’est ce que je fais depuis quelques années. Bien sûr, ça ne me permet pas d’être au niveau de Mbappé et de Neymar qui sont hors normes, mais cela me permet de les accompagner.”
-"Je savais qu’avec Cavani, Mbappé, Neymar et Icardi cela serait plus difficile de jouer mais l’entraîneur m’a toujours fait confiance.”
-"Je suis fier d’avoir joué avec les meilleurs joueurs de mon époque [Messi, Ronaldo…] mais il y a aussi Wayne Rooney et Zlatan Ibrahimovic… C’est banal a dire mais dès qu’ils entrent sur un terrain ce sont des bêtes de compétition. A l’extérieur, ils sont plein d’humilité. “

04.06.20

Permalink 23:33:49, Catégories: GRAND MONSIEUR, CERDANEMENT  

Les maîtres du XXe siècle: Clay/ Ali

Hier Lenny Bruce, Clay/Ali, Angela Davis, Jane Fonda, Coluche…

Aujourd’hui qui ? A part les ectoplasmes de réseaux sociaux.

Les appareils photos jetables m’ont jamais donné un seul H. Cartier-Bresson.

02.06.20

Permalink 18:06:36, Catégories: GRAND MONSIEUR, CERDANEMENT  

Cassis Clay/ M. Ali parlait haut et fort pour nous tous !

Je suis fier d’avoir été le contemporain de Clay/ Ali.
C’est sans doute celui qui a plus marqué l’histoire d’Apostrophes.
Bien plus que tous les habitués qui n’ont fait que de la retape pour vendre leur salade avariée.
Pour un Nabobov combien de Jean Foutre !
Le pire c’est que Clay/ Ali n’a pas écrit son livre.
Il s’agit donc de son oral, pendant l’émission.
Ce jour-là, il a dit que s’il parlait haut et fort c’était pour montrer à ses frères qu’on pouvait se faire entendre !
Il a parlé pour les Afro-Américains mais aussi pour tout le monde.
Hommes de l’avenir, souvenez-vous de moi, a dit Apollinaire.
Souvenons-nous de Clay/ Ali, le plus grand sportif du XXe siècle.
Dans cette émission, son intelligence traverse l’écran.
Sa force c’est son intelligence. Il écrase tous les autres.
Jean Cau… Clay/ Ali lui a mis son paquet, disant qu’il n’aimait pas ce que sa présence dégageait.
On sait que Jean Cau était très froid dans le contact. Un bouclier de protection.
Cau n’était pas si mauvais qu’il apparaissait.
Il aimait le sport. Si quelqu’un était proche de Clay/ Ali c’était bien Cau mais à force de prendre la posture de l’écrivain il s’est noyé.
Clay/ Ali est resté lui-même. Simple et direct alors qu’il était une icône mondiale.
Orgueilleux, fier, oui, mais pas prétentieux.
J’attends toujours le film sur Clay/ Ali. Tant de choses à dire: Vietnam y compris.

01.06.20

Happy Birthday King Clint Eastwood ! 90 ans de talent

90 ans et toujours bon pied, bon oeil.
Quand on lui dit: ça fait quoi d’être une légende, il répond, éclatant de rire:
-Si vous croyez que le matin, je vois une légende dans la glace de la salle de bains !

Le cinéma doit faire rêver.
C’est ce qu’il fait.

Il a tout. Beau depuis sa naissance.
Intelligent, sensible.
Pas prétentieux.
Travailleur infatigable.
De l’humour.
Père de 7 enfants.

Capable d’exister sans se faire manger par les gros cigares.

Il était acteur.
Il est devenu metteur en scène.
Un maître. Une écriture.

C’est le cinéphile qui décide de n’être pas abscons.

Beaucoup devraient avoir honte de se dire comédien ou metteur en scène face au parcours de ce monument vivant. Ils ne sont que des vedettes fabriquées. Lui c’est un artiste. Il fait de l’art. Pas de la culture. Ce n’est pas un promoteur de spectacles.

Monsieur Eastwood, Happy Birthday !

31.05.20

Permalink 17:17:35, Catégories: GRAND MONSIEUR, LA REVUE DE STRESS  

La dernière hécatombe: Hidalgo, Herbin, Dabadie, Piccoli, Bedos...

Le temps qui reste. Par Serge Reggiani. Paroles: Jean-Loup Dabadie. Musique: Alain Goraguer

François Truffaut disait de Jean-Loup Dabadie: “C’est un écrivain de cinéma". Juste. Ecrivain de chanson aussi.

Un bout de conversation d’Emmanuel Berl:

-"La mort ? C’est une armoire en bois plein. Vous pouvez lancer le filet vous ne ramènerez jamais rien".

Faut jamais baisser la garde.

Nous sommes en 2020. La vie est de plus en plus un cheval au galop.

28.05.20

Permalink 15:27:29, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

Le Petit Echiquier: 1, 2 millions d'audience

Mon ami Paul Tortelier que j’ai connu dans l’alimentation de mon père où il venait faire ses courses à vélo. Homme considérable. Coup de foudre immédiat. L’art, la passion, la compétence, la simplicité, le naturel c’est lui. Un maître absolu de la vie.

Le 21 mai 2020, la réplique du «Grand Échiquier» a rassemblé 1,28 million de personnes “en prime time sur France 2″, ce qui représente 6,8% de part de marché. Le divertissement présenté par Anne-Sophie Lapix est quatrième du classement Mediametrie des audiences. Qu’importe de savoir ce qu’il y avait sur les autres chaînes.
Attention ! 1, 28 millions c’est beaucoup dirait André Malraux qui savait atteindre plus de gens avec la télé qu’avec un livre. Hélas !
Refait-on Discorama ?
Jacques Chancel invitait des artistes et d’autres, hors promo.
Il avait le fluide naturel des grands passeurs.
J’ai regardé 10 mn pas plus. La vulgarité élitiste est pénible.
Le cabotinage perpétuel est-ce de l’Art Dramatique ?
En quoi le ricanement systématique est de la littérature ?
La musique dite classique d’un pipole est-elle la seule dans ce pays ?
N’est pas Devos, Brassens et Tortelier qui veut.
Les grands invités font les grandes émissions.
Ne pas confondre artistes avec vedettes médiatiques.

27.05.20

Permalink 08:44:37, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Les maîtres du XXe siècle: Jean Cocteau & Louis Aragon avec Pierre Dumayet

Louis Aragon et Jean Cocteau, avec Pierre Dumayet. Voilà de la grande télévision. C’est autre chose que le flot d’âneries qui se déversent dans les cerveaux abîmés par la bêtise savamment entretenue par les gérants de la communication qui préfèrent un pays de moutons de Panurge à des rebelles totalement indomptables. Pierre Dumayet, grand serviteur de la culture. Serviteur, pas servant.

“Le drame de notre temps, c’est que la bêtise se soit mise à penser”
Jean Cocteau

Ce trait d’esprit m’est revenu lors d’une récente tempête dans un verre d’eau.

26.05.20

Permalink 09:05:13, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Coppi, Anquetil et Armstrong. Même combat

Le cyclisme est un sport à part.
Le vocabulaire sur le dopage existe dans son jargon.
Un âne ne devient pas pur sang.
Coppi a dit qu’il prenait de la Bomba (amphétamines) et il ajoutait que ceux qui disent ne pas en prendre sont des menteurs.
Anquetil a dit qu’il avait des fesses qui ressemblaient à un écumoire, et que ceux qui croient que l’on gagne avec de l’eau claire sont des imbéciles.
Armstrong a usé des armes pharmaceutiques de son temps. Comme d’autres mais comme il a gagné, il fallait l’abattre car en plus il n’est pas Français.
Si un Français avait remporté 7 Tours il serait ministre des sports.
Armstrong a évite les graves chutes qui font perdre. Le dopage n’y est pour rien.
C’est l’un des plus grands cyclistes de l’Histoire.
Ceux qui le harcèlent feraient bien de se pencher sur les produits utilisés par les champions du monde français de football 1998 qui jouaient alors en Italie.
Armstrong sert de punching-ball. Il masque le reste de la forêt.
Depuis lui, Ulrich et Pantani, le cyclisme n’a plus jamais eu de coureurs qui font vibrer.
Armstrong est toujours critiqué: il gagne, on lui crache dessus; il parle vrai, on le flingue !

25.05.20

Permalink 10:25:46, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Jean-Loup Dabadie (1938-2020) suit Michel Piccoli

L’Italien. Paroles, Jean-Loup Dabadie. Musique: Jacques Datin (1920-1973). Serge Reggiani a été habillé sur mesure par Jean-Loup Dabadie.

Jean-Loup Dabadie (1938-2020) n’était pas écrivain. Où sont ses livres ?
C’est sans doute pour ça qu’il voulait entrer à l’Académie française.
Cocteau, Pagnol et Kessel ont été au quai Conti, mais aussi Pétain et VGE.
Dabadie a été un superbe écrivant. C’est mieux que de publier des livres oubliés dès qu’ils paraissent.
On lui doit d’innombrables chansons. Et ce n’est pas un art mineur, contrairement à ce qu’a dit Gainsbourg.
Le quai Conti a accepté Dabadie mais pas Charles Trenet pourtant soutenu par François Mitterrand.
Dabadie aurait milité pour Trenet mais à l’époque il n’était pas “immortel".
Le talent - très grand- de Dabadie s’est aussi exprimé au cinéma.
Bon scénariste mais pas dialoguiste du niveau de Prévert, Jeanson, Audiard ou Spaak.
Autant on connait des refrains de Dabadie autant on ne connait pas un seul dialogue par coeur.
Il a aussi écrit des sketchs du niveau de ses chansons et de ses scénarii.
Il était très sympathique. Un sourire qui n’avait rien de commerçant.
Une très belle voix. Je le croyais du Midi mais c’était un Parisien 100 %.
J’ai failli faire une émission avec lui sur France Info car il aimait l’OGCNice mais je n’y suis pas allé car j’en avais une autre à faire sur CNews.
Il m’a semblé toujours jeune. Il n’avait jamais écarté le petit Jean-Loup Dababie de jadis.
Il a sans doute été un enfant très aimé. L’élégance de ne jamais se plaindre était sa signature. L’élégance du coeur.
Son talent de parolier restera. Comme disait Charles Aznavour: tout le monde oublie les paroliers, seules les paroles restent. Qui connait l’auteur de Parlez-moi d’amour ?
La vie a perdu quelqu’un qui maintenait le monde à bonne température, comme disait Louis Nucéra qui lui aussi dégageait beaucoup de gentillesse.

21.05.20

Permalink 10:51:51, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Les maîtres du XXe siècle: Blaise Cendrars

Immense poète. Immense HOMME.
A voir sur ARTE en replay l’émission sur lui. Au début, ils se trompent. Sur l’écran, on lit voix d’André Salmon alors que c’est Philippe Soupault.
Je n’ai pas connu Apollinaire et Cendrars mais le fait d’avoir été ami 10 ans avec Philippe Soupault ne les a rendus encore plus proches.
Des personnes de ce calibre cela nous redonne espoir dans le genre humain.
Trois coeurs purs.
Cendrars j’aurais pu le connaître. A la fin de sa vie, il a habité Saint-Second ! A Villefranche-sur-Mer. A 2 minutes vol d’oiseau de chez nous, au Col de Villefranche. Juste un trait de plume ! Hélas ! à six ans, je coloriais les images. Il faut un début à tout.
Cendrars ? Plus simple ? Pas possible.
Ecoutez plutôt:
“J’aime les faute de langage".
“J’écris, parce que…”
“Correct ou incorrect, je m’en bats l’oeil, du moment que cela soit vivant".
“J’étais déjà si mauvais poète que je ne savais pas allé jusqu’au bout".

Quand il a écrit L’Or, il l’a lu à son chien, et selon l’expression de sa frimousse, il réécrivait la phrase. Et tout cela est vrai !
Il a dit à Soupault: “Ecrire c’est superficiel, secondaire, l’important c’est de vivre la poésie".
Et aussi, j’attendais le temps de me libérer de l’écriture car écrire c’est “tomber dans une ornière".
Vous pouvez tout lire. Il n’a à jeter chez lui.
Il nous console de tous les prétentieux qui jouent à être écrivain.
Cendrars est MONUMENTAL.

[Post dédié à Jean-Marie Drot, journaliste TV considérable, auteur d’émissions historiques]

18.05.20

Le soir où Michel Piccoli (1925-2020) m'a raccompagné

La date ?
1984.
A Nanterre, il répétait avec Luc Bondy
Bulle Ogier, que je connaissais grâce à Claude Régy, m’a présenté à Michel Piccoli.
Pendant 1 heure, j’ai fait des photos de lui avec une bouteille de bière : Mort Subite.
Il ne connaissait pas cette marque. Il a aimé que je pense à ça.
Je lui ai dit qu’il faudrait faire un essai sur l’usage de la cigarette dans ses rôles. Il a rigolé !
En plus, je lui ai parlé de son père, violoniste Henri Piccoli qui joue dans Playtime de Jacques Tati. Il a été estomaqué que j’ai deviné que c’était son père.
Vers minuit, je l’ai laissé.
Je suis sorti du théâtre pour aller prendre la navette en vue de prendre le RER.
Il me voit, baisse la glace et me ramène à Paris.
Etre conduit par Michel Piccoli sans avoir d’accident comme dans Les choses de la vie, film de Claude Sautet d’après le livre de Paul Guimard.
Dans la voiture, on reparle.
Il me dit: “Les journalistes ne savent que je suis un acteur de théâtre. Le cinéma ce n’est pas mon métier. Le théâtre que j’ai eu tort d’abandonner, c’est comme un retour à la terre. Je suis un paysan".
Terre ? Cela tombait bien, il était en train de répéter 1984 : Terre étrangère d’Arthur Schnitzler, mise en scène Luc Bondy, à Nanterre où Patrice Chereau dirigeait les Amandiers.
Cette terre, c’est l’âme, la sienne et celles des autres.
A la défense, on voit Chéreau à un feu rouge.
Je baisse la glace pour qu’ils puissent parler par mon côté.
Après, il me dit: “Tant d’intelligence… Et maintenant, où va-t-il finir la nuit ? Cela me dépasse…”
Je lui réponds:
-"C’est notre Pasolini".
Lui: “Oui, vous avez raison".
Pour le reste c’est diffus. Je lui ai dit que l’usage de la cigarette dans les films de Sautet mérite une thèse. Cela l’a fait rire.
Je lui ai parlé de La Grande Bouffe. Film historique. Une siècle d’avance.
Sa voix… Il avait une voix encore plus forte que sa présence muette.
Un acteur-né. Pas quelqu’un qui faisait l’acteur.
Le Mépris. Sa façon de bouger.
Dans la jeune génération, Bertrand Bonvoisin était de son niveau, hélas ! il est mort trop jeune.
Michel Piccoli, un acteur ultra cérébral qui faisait du cinéma populaire.
Il jouait comme Alain Cuny mais il était perceptible comme Yves Montand.
Une très grande exigence.
Son Don Juan, version TV par Marcel Bluwal a marqué l’histoire de la TV française.
Tous les deux sont de 1925. Des gens de gauche avec un grand G.
Il n’a jamais reçu un César. Cela en dit long. Pas le roi de la reptation.
Me revient aussi sa colère contre le Bêbête show qu’il ne supportait pas.
L’annonce de mort (12 mai) avec six jours de retard…
Histoire de mourir tranquille. Lui disait: “Je n’irai ni en enfer ni au paradis".

15.05.20

Les maîtres du XXe siècle: Akira Kurosawa

Cinéaste ? Oui, mais aussi peintre et musicien. Poète et humaniste.
Lors d’un hommage à Paris, après la fin du film, la lumière s’est rallumée, et il a été applaudi.
Comme il semblait contrarié, on lui demanda ce qu’il avait.
-Il ne fallait pas rallumer la salle. Le générique final appartient complètement au film. J’y prends soin, même s’il s’agit de noms qui défilent.

14.05.20

Les maîtres du XXe siècle: Pierre Dac

12.05.20

Permalink 08:30:48, Catégories: ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Il suffit de payer le infirmières comme Neymar

A présent, ils ont fêté, disent-ils, les infirmières, le “personnel” médical, comme ils disent.
Ils ont fait défiler des visages de soignants, sans mettre leur nom.
A peine: “Infirmières” ou “Infirmiers” sous chaque visage affiché sur la Tour Eiffel.
Le dernier qui avait droit à ça ce fut Neymar.
Pour lui, ils n’ont pas mis “Footballeur” sur son visage parce ce Neymar c’est une marque et non pas un artiste du football. Un artiste c’est Socrates.
Neymar touche 3 M€ par mois à Paris. Avec ou sans confinement, il ne joue pratiquement pas.
De ce joueur, il ne restera rien dans 30 ans. C’est l’équivalent des starlettes d’un reality show.
Si les infirmières étaient filmées en permanence. Chez elles, au travail, avec leurs enfants, en train de laver les malades, ainsi de suite. Si on ne parlait que d’elles. S’il existait l’équivalent de L’Equipe pour parler d’elles, leur salaire respectif serait aussi de 3M€ par mois.

11.05.20

Permalink 09:51:41, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Les maîtres du XXe siècle: Charles Trenet

Quand on a rien à dire, mieux vaut se taire, disait Charles Trenet.
Il avait bien raison.
Lui avait beaucoup à dire, et il le disait très bien.
C’est la différence entre un vrai artiste, un poète authentique qui se battait avec le langage pour s’exprimait le mieux possible sans aucun stigmate de la besogne. Une succession d’instants de grâce.
Certes, il n’est pas le seul. Heureusement.
Cependant, les ondes répandent tant de nullités.
Ils sont à la mode, collent à l’air du temps, enfilent conneries sur conneries, aucun travail. En plus, ils se croient importants.
J’ai vu une fois Trenet de près. Il a dit:
-"Les chanteurs engagés ne le sont pas beaucoup !”
J’ai demandé à Philippe Soupault ce qu’il pensait de Trenet, de ses textes.
Il m’a répondu:
-"C’est toujours très frais. Le succès ne lui ai pas monté à la tête".

10.05.20

Permalink 07:06:39, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Les maîtres du XXe siècle: Bartali et Coppi

09.05.20

Permalink 08:08:12, Catégories: GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Les maîtres du XXe siècle: Litlle Richard, 87 ans

Le matin, je lui rends hommage et le soir j’apprends sa mort !

08.05.20

Permalink 06:16:07, Catégories: GRANDE DAME, HENDRIXEMENT  

Les maîtres du XXe siècle: Edith Piaf

07.05.20

Les maîtres du XXe siècle: Apollinaire et son ami Rouveyre

06.05.20

Les maîtres du XXe siècle: Keaton par Beckett

05.05.20

La France piétinée par la Chine, avait anticipé le visionnaire Jean Yanne

Alain Peyrefitte a écrit Quand la Chine s’éveillera mais c’est aussi celui qui surveillait les informations sous De Gaulle.
Jean Yanne a dit lui aussi ce qu’il pensait de l’avenir de la Chine dans ses rapports avec la France. Bingo !
La France a vendu son âme à la Chine.
Quand j’ai besoin de sparadrap, je ne vais pas sonner à la porte des voisins.
Quand la France a besoin de masques, elle doit se mettre à genoux devant la Chine.
L’Etat va nous faire payer 135 € si l’on ne porte pas de masque.
Combien doit-on faire payer à l’Etat qui est incapable de fournir des masques aux habitants ?
Pendant la crise sanitaire, les grands gagnants sont les patrons des hypermarchés. Ils ont capté l’argent qui d’habitude va aux restaurants, etc…
En Allemagne, les librairies sont restées ouvertes. Là-bas la nourriture spirituelle compte autant que celle pour les estomacs.
En France, toutes fermées. Sauf les coins librairies dans les “grandes” surfaces. Les livres qui se vendent ? Aucun, à part les livres de coloriage.

02.05.20

Gros succès pour King Cantona sur Arte

Cantona rime avec Ventura. Cela sonne juste, vrai. Pas des pantins du show-biz !

Robert Herbin a dit que s’il avait pu il serait devenu peintre ou écrivain ou musicien car un footballeur à 30 ans et des poussières c’est fini.
Eric Cantona lui a réussi a être footballeur et quel footballeur ! et comédien, entre autres moyens d’expressions.
On ne lui a fait aucun cadeau. Quand il a décidé d’être acteur, un histrion intermittent du talent a dit:
-"Et moi est-ce que je fais du football ?”
Ce sinistre personnage est condamné à jouer des rôles, genre notaire ou vétérinaire. Ce n’est pas demain qu’il va jouer Alceste ou le Roi Lear.
Petit à petit, Cantona a fait son apprentissage.
Pas question qu’il fasse du boulevard sur son nom. Cantona ce n’est pas le même calibre que celui qui a remplacé “Lolo” Blanc en finale de la Coupe du Monde 1998.
Dans Dérapages, le comédien Cantona a pu exprimé sa palette. Il y est fort et fragile.
Il fait peur puis pleure. Oui, pleure comme ça, tout à coup. Sans oignon pour faire croire.
Son personnage de chômeur brisé par le système est plus que crédible. Il est vrai, authentique, sincère comme celui qui l’interprète.
Cantona n’est pas un footballeur qui fait du cinéma non c’est un acteur qui a été footballeur.
Je ne vois que V. Cassel ou Dupontel pour jouer ce que vient de jouer Cantona.
Depardieu et Arestrup sont trop âgés. Donnadieu est mort.
Le reste ? Qu’ils restent à leur place médiatique, celle de vedette. Artiste c’est autre chose.
Il n’y a que des promoteurs de spectacles. Créateur c’est autre chose: il faut tout mettre sur la table !
Par son humanité, Cantona est de la dimension de Ventura.
Cantona entre dans ses personnages. Et ne fait pas entrer les personnages en lui.
C’est le signe des très grandes personnalités. Celles qui crèvent les écrans.
Les audiences de Dérapages ont pulvérisé les records d’Arte.
En face, TF1 lui a mis Les Visiteurs ! Comme l’a dit Paul Léautaud: pour atteindre la foule, il faut être le plus vulgaire possible !
La qualité, il faut aller la chercher.
Par exemple, les livres de Georges Perros sont étouffés par le torrent de débilités.

30.04.20

La France en pleine dépression. Bas les masques !

Les Chinois à Paris, Jean Yanne, 1974

Les Français sont obligés de rester chez eux.
Claquemurés comme des pestiférés.
On la crise sanitaire et la crise économique, en “même temps” !
Le confinement casse l’économie sans empêcher la mort de faire sa basse besogne.
La nature marque les hommes avec son drapeau rouge comme disait Jean Giono.
Confinement… Pourquoi un parent sur deux ne travaille-t-il pas à tour de rôle ? Une tête pensante a sans doute dit :"Et les divorcés ?” Pas besoin d’être à deux. Il est question de la France, pas d’un magasin !
Dans la rue, on se regarde de travers.
On se fuit comme si l’autre avait la lèpre.
Les piétons ont tous peur de mourir, comme si la France avait besoin de chacun d’eux alors que dès que l’on meurt on est remplacé comme un chien vivant remplace un chien mort auprès d’un maître “mort” de chagrin. Wouaf ! Wouaf !
Le peuple se voile la face comme Daech le souhaite.
Ils se voilent la face mais on voit leur vrai visage.
Il n’y en a pas un pour sauver l’autre !
A la télé, les animateurs chez eux continuent leur petit business. Il y a même des pipoles-pipeaux qui médiatisent leur C 19. Pendant les travaux, la vente continue !
On agonise la gueule ouverte mais le karaoké imbécile doit continuer.
On voit des livres souvent derrière ceux qui disent trois âneries pour maintenir sur le marché leur nom que la postérité croquera illico presto. Des livres qui font tapisserie. Le livre considéré comme un passe-temps. Beurk ! A vomir. Il y a livre et livre. Il faudrait lire parce qu’on est confiné. C’est dire où il place la littérature. Quand ils n’ont plus rien à faire, ils lisent.
La France n’est plus qu’une vaste infirmerie. Un hôpital géant. Ils ne parlent que des morts. On dirait que plus aucun bébé arrive sur le sol de France.
La France lit les journaux et ne fornique plus.
Les abattoirs de Rungis, ou tout comme, servent de morgue. A quand un steak de cuisse ?
Tout ça parce qu’un virus est à notre porte. Toc toc toc.
Notre vie entend son tic tac. Il reste combien à se faire suer ?
Ding Dong, c’est Madame la Mort.
Et les victimes du cancer ?
Et les enfants qui crèvent la dalle ?
Le C 19 plierait devant la nicotine. Au diable les 73 000 morts par an, rien qu’en France. On n’est plus à un cadavre près.
D’ici peu, des isolés se jetteront par les fenêtres à force d’entendre la nouvelle météo:
“Hier, 568 morts. Demain 1500. Après demain 6300″. Jadis, notre maman disait: “Mets ton manteau, ne prends pas froid". Aujourd’hui, l’Etat dit: “Mets ton masque, sinon t’as rendez-vous avec le fossoyeur".
La France compte ses morts:un cadavre, deux cadavres, trois cadavres… Pour s’endormir, on ne compte plus les moutons mais les macchabées.
En Chine, ils comptent les dollars.
La Chine s’est éveillée. Et nous, on s’endort.
On nous demande de porter des masques mais certains en portent un tous les jours. Et pas qu’au bureau !
Bas les masques !

27.04.20

Permalink 10:02:45, Catégories: GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Monsieur Robert Herbin mérite le plus grand respect

Le 25 avril 2020, j’ai lu dans Le Parisien:

“Le Sphinx hospitalisé dans un état grave". Titre

Dans le texte:

“C’est une légende du football français qui est en train de vaciller”
“Il ne souffre pas du Covid-19 mais de graves insuffisances cardiaques et pulmonaires”
“Robert Herbin vit en ermite”
“Des gendarmes l’ont découvert incapable de se mouvoir”
“A l’évidence, les abus d’alcool et de tabac”
“Doté d’un caractère compliqué”
Curkovic:"Robert a choisi un mode de vie compliqué (…) Il s’est coupé de tout le monde (…) coach il était déjà un peu distant (…) Les mots ce n’étaient pas son truc (…) Il s’est éloigné tout en restant à St Etienne".
Christian Lopez: “Pour commémorer les 40 ans de la finale de la Coupe d’Europe (…) on ne l’a vu qu’une fois (…) le lendemain il était déjà enfermé dans sa maison (…) Il a toujours préféré sa musique classique et ses chiens au reste (…) C’est un ermite. J’espère qu’il va s’en sortir".

Je préfère m’abstenir de commenter.

Voilà comment l’on parle en France de l’un des maîtres du football:

Carrière de joueur

Né à Paris, il a été formé au grand Cavigal de Nice.
1957-1975 : AS Saint-Étienne

6 Championnats de France: 1964, 1967, 1968, 1969, 1970 et 1975
3 Coupes de France: 1962, 1968 et 1970
En Équipe de France
23 sélections (3 buts 1960/1968)

Carrière d’Entraîneur

1972-1983 : AS Saint-Étienne
1983-1985 : Olympique lyonnais
1985-1986 : Al Nasr
1986-1987 : RC Strasbourg
1987-1990 : AS Saint-Étienne
1991-1995 : Red Star

4 Championnats de France: 1974, 1975, 1976 et 1981
3 Coupe de France: 1974, 1975 et 1977
Vice-Champion d’Europe 1976

PS: finalement Robert Herbin est mort le 27 avril 2020. Le jour où j’ai publié ce post. Quelques heures après. (Et le comble c’est que Le Parisien n’a plus écrit sur lui depuis qu’il est mort !) A 81 ans. Il dérangeait parce qu’il ne prenait pas le même chemin que les autres comme disait Georges Brassens. Une beau misanthrope. Un Léautaud du football. J’adorais sa façon de regarder les matchs, sur le banc des entraîneurs. Impassible mais d’une intensité exceptionnelle. A fond dans le match. Le troisième oeil, il l’avait d’évidence. Comme joueur, il fut un très bon milieu de terrain. Il a été blessé gravement par N. Stiles de… Man U lors de la Coupe du Monde 1966. Et aujourd’hui nous sommes en 2020. Fou ce temps qui passe. Il part dans une salle période de C 19 comme s’il en avait assez vu. Rideau. Je l’ai vu une seule fois, hors les matchs. C’était au Cap Ferrat. Je pêchais sur les rochers. A un moment, je me retourne et je le reconnais de dos. Il devait être à 30 mètres. Le roux était vite identifiable. J’ai hurlé: “Robby!” Il s’est retourné, et m’a dit bonjour de la main. Je devais avoir 14 ans. Il reste l’un des meilleurs entraîneurs français avec Albert Batteux et Jean Snella. Une antistar. Un antimédiatique. Il a été pionnier des consultants. Je l’entends encore dire de sa voix sourde: “Bon sang ! Un centre tir cela n’existe pas. C’est un centre ou un tir, ou alors c’est totalement raté". Il fut notre Cruyff. Un as du football qui s’exprimait beaucoup par le silence. Des mots au compte-goutte. Cela suffisait. Il ne parlait jamais pour ne rien dire.

25.04.20

Les maîtres du XXe: L'Apocalypse vue par Jean Yanne

23.04.20

Permalink 08:44:40, Catégories: GRAND MONSIEUR, LA MOUETTE DE TCHEKHOV  

Les maîtres du XXe siècle: Louis Jouvet dans L'Ecole des femmes

Enregistrement audio intégral de la pièce de Molière. 5 mois avant la mort de Louis Jouvet qui opte pour interprétation comique.
Il tousse souvent. Déchirant quand on sait que la mort est au-dessus de sa tête.
La pièce qu’il joue dans sa mise en scène a été enregistre le 16 mars 1951.
Malade du cœur, Jouvet meurt d’un infarctus le 17 août 1951, à l’Athénée, alors qu’il dirige une répétition de la pièce La Puissance et la Gloire, d’après Graham Greene.
Il a été enterré au cimetière de Montmartre.

Durée : 2 heures.

PERSONNAGES ET INTERPRÈTES

Arnolphe…………………………………….LOUIS JOUVET
(autrement M. de la Souche)
Agnès………………………………………..DOMINIQUE BLANCHAR
(jeune fille innocente
élevée par Arnolphe)
Horace………………………………………JEAN RICHARD
(amant d’Agnès)
Alain………………………………………….FERNAND RENÉ
(paysan, valet d’Arnolphe)
Georgette…………………………………..MONIQUE MÉLINARD
(paysanne, servante d’Arnolphe)
Chrysalde…………………………………..LEO LAPARA
(ami d’Arnolphe)
Enrique……………………………………..GEORGES RIQUIER
(beau-frère de Chrysalde)
Oronte……………………………………….PIERRE RENOIR
(père d’Horace et
grand ami d’Arnolphe)
Le notaire…………………………………..MICHEL ETCHEVERRY
Le clerc de notaire………………………RENÉ BESSON

Musique de scène de VITTORIO RIETTI

“L’École des Femmes” dans son interprétation par Louis Jouvet et sa compagnie a été enregistrée quelques semaines avant la mort du grand comédien, le 16 mars 1951, au cours de la dernière tournée aux États-Unis et au Canada, organisée pas les Galas Karsenty, sous le patronage du Ministère des Affaires étrangères (Association française d’action artistique) et sous le patronage de l’A.N.T.A. .
Cet enregistrement réalisé au Colonial Theatre de Boston est édité sur disques PATHÉ grâce à l’aimable autorisation de l’université de Harvard.

Le 29 avril 1955 l’Académie Charles Cros lui a décerné le grand prix du disque.

21.04.20

Les maîtres du XXe siècle: Monet, Renoir, Rodin et Degas par Sacha Guitry

Au début Rodin a posé confondant photo et cinéma. Il pensait qu’il fallait rester immobile.

Degas, lui, n’a pas accepté d’être filmé de près.

20.04.20

Les maîtres du XXe siècle: John Cassavetes

19.04.20

Les maîtres du XXe siècle: Georges Clemenceau

18.04.20

Permalink 09:27:41, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Les maîtres du XXe siècle: Brassens, Brel et Ferré

16.04.20

Permalink 11:09:57, Catégories: GRAND MONSIEUR, LA REVUE DE STRESS  

Covid 19 = instauration du fascisme

Les Chinois à Paris, Jean Yanne, 1974.

La Chine a commencé à dominer le monde avec des T-shirts à très bon marché.
A présent, elle s’installe aux commandes économiques du monde.
Elle fabrique en masse la protection sanitaire et la pharmacologie qui va avec.
La France a offert des masques aux Chinois mais la Chine fait payer les siens !
La France a la bombe atomique mais pas de masques pour se protéger. Forme de suicide collectif.
En 2020, les masques rapportent plus à la Chine que les mitraillettes car leur absence fait s’écrouler la concurrence.
Sans politique sanitaire, pas d’économie.
Ni théorie du complot, ni vérité.
Tout simplement la réalité.
Le virus s’attaque aux poumons mais aussi aux cerveaux (odorat et goût).
Confier la santé à des pays étrangers(Chine et Inde) c’est de la folie administrative.
Le confinement n’évite pas la catastrophe sanitaire.
Ne pas être autosuffisant au niveau de la santé a conduit la France et ses voisins a la faillite sanitaire et à la faillite économique. La totale !
La liberté n’est plus qu’un mot dans le dictionnaire.
Le Covid 19 est synonyme de fascisme.
On doit rester chez nous. Notre logement devient une prison. Nous sommes le gardien de notre propre geôle.
Impossible d’aller où l’on veut avec qui l’on veut.
Pas question de s’amuser.
Jeux et sports interdits.
Bars et restaurants fermés.
Tout ce qui touche au plaisir est rayé des agendas.
Au mieux, nous ne sommes plus que des tubes digestifs.
Ne reste plus que la menace de mort.
PV pour ceux ne respectent pas les nouvelles règles.
N’est-ce pas la définition du fascisme ?
La délation entre voisins confirme ce climat.
Le régime fasciste est installé sans le passage aux urnes.
Pendant ce temps les derniers de cordée sont en première laissant loin les premiers de cordée.
Et les femmes sauvent la France comme en 14-18 et 39-45.
Le docteur passe mais les infirmières restent.

15.04.20

Permalink 17:28:57, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Les maîtres du XXe: Marcel Proust

Le documentaire HISTORIQUE de Roger Stéphane: avec MM. Soupault, Berl, Morand, Mme Albaret (pas besoin d’écrire pour être une grande et belle personne), Mauriac ("Proust, c’était notre jeune homme").

14.04.20

Permalink 14:29:33, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Les maîtres du XXe siècle: Prévert parle de Desnos

13.04.20

Permalink 23:15:45, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Les maîtres du XXe siècle: Blaise Cendrars (1887-1961)

Je commence une série sur des Géants du XXe siècle. Des images rares.
Sans aucun commentaire.

09.04.20

Permalink 11:40:07, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Le "coeur pur" Gino Bartali (1914-2000) sauva 800 Juifs sans le dire à personne

Pendant ce confinement, on voit plein de people sortir du trou pour entretenir la pâle étoile de leur dérisoire notoriété. Ils savent trop qu’une fois au cimetière plus personne ne parlera d’eux.
Il y en a d’autres qui font des dons. On peut parler de misérables dons quand on sait qu’ils gagnent 3 M€, ou 2 M€ voire 500 000 € ou 200 000 € par mois.
Ah ! j’entends déjà qu’ils n’ont pas volé cet argent que c’est la loi du marché économique et qu’ils paient beaucoup d’impôts. Depuis quelques semaines, il a une de ces gueules le marché économique !
Les footballeurs qui gagnent des fortunes pour une production médiocre sont à Johan Cruyff ce que Trucmuche de la chanson est à Jacques Brel.
De nos jours, mieux vaut se balader en string à la télé que de jouer Ondine au Français, comme jadis Isabelle Adjani.
Ma référence c’est mon père: le champion de sa rue qui a toujours rendu service dans son alimentation, bien avant que les épiciers ne soient à la mode comme en ce début 2020.
Mon père, quand j’avais 7-8 ans, a ciblé plein de sportifs pour qu’ils me servent d’exemple.
Il avait bon goût: Carpentier et Cerdan (Boxe), Puskas, Di Stefano et Kopa (Football), Bartali et Coppi (Cyclisme).
C’est exactement comme s’il m’avait dit: Montaigne, Voltaire, Rousseau, Diderot, Lautréamont, Verlaine, Baudelaire, Proust, Simenon…
Bartali ? Un grand, très grand. Un genre de Gabin sur deux roues. Un Lino Ventura du cycle.
Avec son vélo, il a tout gagné et aussi sauvé 800 Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, en cachant des documents dans le cadre de son vélo. Les policiers et miliciens de Mussolini n’y voyaient que du feu et l’applaudissaient quand ils le croisaient sur ses périples, longs très longs. Il se servait de son prestige pour les berner.
Il n’a jamais dit à personne ce qu’il faisait. Même pas à sa femme. Héros sur toute la ligne.
“Le bien tu le fais et tu ne le raconte pas".
“Il y a des médailles qu’on accroche à l’âme, pas à une veste".
Mieux qu’un écrivain !
Papa avait raison comme dirait Sacha Guitry.

07.04.20

Permalink 11:21:10, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Des aphorismes sur la mort ? Vous avez l'éternité ...

La mort de Léo Ferré & de son ami poète Jean-Roger Caussimon

Premier rappeur.
Premier slameur.
Léo Ferré, phare dans la nuit des mots.

Entendu à un récital de Léo Ferré:
-"Un jour j’étais chez André Breton. Le téléphone a sonné. Il m’a dit: c’est pour vous…
-Allo, Monsieur Ferré ? C’est Madame la Mort…
-Bonjour, Madame la Mort…
-Vous savez, j’aime beaucoup ce que vous faîtes…
-Mais Madame, moi aussi j’aime beaucoup ce que vous faites, vous savez…”
Et j’ai raccroché !”

Je ne vois pas pourquoi la mort serait un sujet tabou.
Enfant, je voyais des fourgons mortuaires passer dans la rue. Depuis des décennies, je n’en vois plus. La mort a été rayée du paysage, comme si elle n’existait plus alors que nous sommes dans le sens giratoire si bien décrit par Raymond Devos. Le manège tourne, tourne. On voit passer des voitures, dont une ambulance avec un malade qui finit dans le corbillard dans le fourgon mortuaire.
François Mitterrand qui a passé sa vie à penser à la mort: “Nous sommes tous dans le même avion. Certains en première classe, d’autres en seconde, mais l’avion va se fracasser contre la montagne.”
Les journaux parlent des morts célèbres. Pas des autres, sauf en cas de pandémie. On y est.
Les anonymes meurent à n’en plus finir. Dans les journaux que des chiffres. Le nombre de morts par jour. Pas de visage ou juste quelques-uns pour dire qu’on la fait.
“Les morts ont tous la même peau” nous a dit Boris Vian. A juste titre.

“La mort est un licenciement abusif.” François Bott

“La mort est inscrite dans la vie comme le changement dans la permanence.” Emmanuel Berl qui a écrit aussi: “Toute vie est un échec car elle se termine par la mort".

“Ne dîtes pas mourir, dîtes naître.” Victor Hugo

“La mort ne surprend pas le sage: il est toujours prêt à partir.” Jean de la Fontaine

“Mourir content.” Maurice Blanchot

“Et vraiment quand la mort viendra que restera-t-il ?” Paul Verlaine

“Il y a plus de morts que de vivants et ce sont les morts qui dirigent les vivants.” Auguste Comte

“Plutôt mourir debout que de vivre à genoux.” Albert Camus

“On ne meurt qu’une fois et pour longtemps.” Molière

“Dormir ? Jamais avant d’être mort.” Orson Welles

“Je préfère l’eau d’ici à l’au-delà.” Pierre Dac

Film culte: La chambre verte, de François Truffaut.

05.04.20

Louis de Funès fait rire la France atteinte du Covid 19

D’origine espagnole par sa branche maternelle, Louis de Funès s’est beaucoup inspiré de sa mère qui avait un très fort tempérament. Une femme de caractère. De grand caractère. De beau caractère.

Depuis que la France est confinée, condamnée à l’immobilisme par le Covid 19, la télévision donne la parole à Louis de Funès pour faire rire la France qui n’est plus qu’un hôpital et un cimetière, comme la terre entière.
C’est à se demander si les maternités existent encore.
Il a fallu qu’un Chinois rote après avoir mangé une bestiole infâme pour que nous soyons tous mis en joue par la mort.
Alors pour oublier, Louis de Funès crève l’écran pour nous divertir.
On fait appel à lui et non pas à d’autres, le genre acteur chiant qui se prend au sérieux.
De Funès c’est le Toto Français. C’est incroyable que l’on n’associe pas plus ces deux génies du comique.
Merci à Toto.
Merci à de Funès.

02.04.20

Permalink 17:29:50, Catégories: GRAND MONSIEUR, LA REVUE DE STRESS  

Avec 47 ans d'avance: Les Chinois à Paris (1974) du génial Jean Yanne

Tout est dit !

Morgue des dirigeants qui ne sont que des produits de la communication.

La caméra de Jean Yanne est impitoyable.

Jean Yanne était un génie. Doué pour tout.

Intelligent, un humour ravageur.

Sketchs, télé, radio, comédien, cinéaste. Que ne savait-il pas faire ?

Mille fois plus captivant que n’importe quel intellectuel abject à force d’être abscons.

Chef rebelle des rebelles.

Il a embelli mon enfance, ma jeunesse.

Il m’a appris à regarder, à mordre l’imbécilité ambiante.

Il ne faisait pas qu’aboyer. Il créait.

Je n’ai pas attendu sa mort pour l’aimer.

PS: 47 ans d’avance car il a écrit cette histoire en 1973 avec Gérard Sire et Robert Beauvais.

31.03.20

Permalink 10:17:29, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

15 février 2020: Mon hommage à l'Hopital Public

Archives de la mi février 2020: A Limoges, peu de monde dans la rue. Faut-il que les médecins “cassent du flic” pour qu’ils fassent la une, en boucle ?

Mon témoignage:

Intégrale Week-end, CNews avec Julien Pasquet et Sophia Rousseau, samedi 15 février 2020:
Merci Bernard ! de la 17e minute à la 26e minute:

https://www.cnews.fr/emission/2020-02-15/integrale-week-end-2e-partie-du-15022020-927575

30.03.20

Permalink 09:49:28, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Antonin Artaud (1896-1948), le visionnaire

Lire Artaud c’est bien plus prenant que tous ces livres insipides d’amants et maitresses.

Le lundi 13 janvier 1947, le poète a tenu une conférence au Vieux-Colombier, à Paris, qu’il a appelé Histoire vécue d’Artaud-Momo. Le Marseillais Artaud est l’un des plus passionnant parcours d’écrivain, de créateur. II écrivait comme on se jette dans le vide. Hors normes, comme de Nerval, van Gogh ou Camille Claudel, il faisait peur aux moutons de Panurge. Philippe Soupault m’a dit que pour effrayer encore plus ceux qui disaient du mal de lui, Antonin Artaud s’amusait à sauter sur les tables des bistrots à Montparnasse. Les médecins l’ont rendu toxicomane.

On le disait marteau mais c’était un écorché vif:

-"Les problèmes sociaux ne sont rien auprès d’une certaine irritation physiologique de l’épiderme, de la peau, des os, que peu ont vue, mais qui bientôt va parler plus haut que tout, car ce n’est pas une colère de cœur, mais cette fois une colère de corps, la colère de ce grand négligé de l’histoire tant de l’homme que des animaux: le corps".

Il pronostique:
-"Peste, choléra, scorbut, variole, syphilis, famine…”

Et il ajoute:
-"Monde non mené par gouvernements, églises, rites, doctrines, systèmes, institutions, livres, journaux, facultés mais par (…) chronicités de miasmes endoctrinant depuis toujours les corps".

-"Vous n’êtes pas libres, la conscience apparente est une façade sur vous jetée par des singes, de vieux et très astucieux ouistitis. Ce n’est pas sérieux, alors tournons la page et regardons ce qui se passe (…) La façade bonne à endormir les gogos (…) Je ne suis pas un politicien".

-"Ne vous laissez jamais mettre au cercueil".

-"Je ne suis pas malade, je suis conscient", disait-il. Tarif ? Neuf ans d’internement ! “J’ai été victime d’un crime social". Et encore: “Je suis mort à Rodez sous un électrochoc".

Il récapitule:
-"9 ans d’internement, 3 ans d’emprisonnement, 2 ans d’électrochocs, 2 coups de couteau en 1916 et 1928. Cela donne à réfléchir (…) L’histoire d’un écrivain sain d’esprit et séquestré et incarcéré pendant neuf ans est sans importance, je le sais, et elle ne peut intéresser que les rares amis de mes œuvres qui ne sont pas légion".

Lors de la conférence, Artaud, très ému, ne fut pas à la hauteur alors qu’il savait très bien lire devant ses amis, d’autant plus qu’il était par ailleurs comédien. Cette fois, il lui a semblé vain de se mettre à nu en public. Il n’en avait plus la force ni l’envie. Heureusement, il avait tout mis par écrit ce qu’il voulait dire mais cela lui semblait déjà du réchauffé. A quoi bon ?

PS: toutes les citations proviennent de: Œuvres complètes, tome XXVI, Antonin Artaud. Gallimard, 1994.

29.03.20

Permalink 08:41:58, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Jean Giono, du choléra au covid 19: "C'est la nature qui règle ses comptes"

“Le choléra
c’est la nature
qui
règle ses comptes
au crayon rouge.”

Jean Giono

Ecarté de la vie littéraire officielle, de manière totalement grotesque, par le Comité National des Lettres- Aragon en tête-Jean Giono se vengea dans Le hussard sur le toit, dézinguant toute la lâcheté du monde.

Jean Giono, auteur entre autres merveilles de L’Homme qui plantait des arbres, nouvelle de 1953, a passé sa vie à célébrer la nature.

28.03.20

Permalink 00:19:23, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS  

Hommage à Georges Clemenceau (1841-1929)

Georges Clemenceau perd patience avec ceux qui le filment. Clemenceau l’anti star, l’anti plan de com. - qui ne gangrénait pas encore la politique - , l’anti esbroufe. Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelait le “Tigre". Toujours prêt à rugir.

“On ne ment jamais autant
qu’avant les élections,
pendant la guerre
et
après la chasse.”

Georges Clemenceau

Le Père la Victoire avait une plume acérée, craint de tous.
C’est lui qui trouva le titre “J’accuse !” pour l’article de Zola qui prenait la défense de Dreyfus.
A l’Armistice de 1918, il a déclaré:
“La France, hier soldat de Dieu, aujourd’hui soldat de l’Humanité, sera toujours le soldat de l’idéal".
Outre toutes ses qualités et fonctions, il fut maire de Montmartre. Lors de sa mandature, il y a ouvert un centre de prophylaxie. Il avait tous les dons, notamment celui de l’amitié qu’il cultivait avec Claude Monet.

26.03.20

Permalink 16:01:01, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Mort de Michel Hidalgo (1933-2020)

La carrière de Michel Hidalgo

Palmarès:
Reims
Division 1 1955
Trophée des champions1955

Monaco
Division 1: 1961, 1963
Coupe de France: 1960, 1963
Trophée des champions1961

Sélectionneur de l’équipe de France
Euro 1984
World Cup: 4e place 1982

Parcours professionnel:
1952-1954 Le Havre
1954-1957 Stade de Reims
1957-1966 AS Monaco
1 seule sélection en équipe de France (1962)

Le trio Michel Hidalgo, Fernand Sastre (Pt de la FFF) et Michel Platini a relancé le football français international qui sommeillait depuis Batteux et Snella. On peut associer au trio Jacques Georges qui a précédé Mr Sastre à la 3 F.
Michel Hidalgo fut un bon milieu de terrain, un demi comme l’on disait.
Joueur sobre, il se fondait dans l’équipe. 100 % collectif.
Il a joué à Reims où il était très difficile d’être titulaire.
Il fut finaliste de la Ligue de Champions 1956.
A Monaco, il a mieux pu s’exprimer.
Le joueur avait une âme d’entraîneur.
En équipe de France, le sélectionneur a gagné le premier titre international de l’Histoire(Euro 1984), ouvrant la voie au futur glorieux des années 1998-2000.
Il aimait le football spectaculaire, avec Tigana, Giresse et Platini.
Platini était à la fois Piantoni et Kopa: leader technique et leader de vestiaire.
Platini avait la vision du jeu de Piantoni et de Kopa avec en plus l’aspect chef qu’avait Kopa et non pas Piantoni.
Hidalgo aurait aimé rester en poste pour la Coupe du Monde 1986 mais il céda sa place de sélectionneur à Henri Michel, “parce que je l’avais promis". Un homme de parole. C’est rare, très rare.
La mort de Raymond Kopa, en 2017, restait insurmontable tant il aimait le virtuose disparu.
Piantoni, Kopa, comme joueurs. Hidalgo, sélectionneur.
Trois hommes dans l’esprit d’Albert Batteux et Jean Snella.
Toute une époque inoubliable, ancrée au fond de notre cœur.
On leur doit tout, y compris Jacquet, Zidane et ne parlons pas de Mbappé.
Sans racines, pas d’arbre.
J’ai passé quatre heures avec Hidalgo où je l’ai passé à la torture de mes questions sans lui dire que j’étais journaliste sinon vous n’obtenez rien, d’où l’avantage de ne pas être membre attitré PAF. Cartier-Bresson ne voulait pas diffuser son portrait sinon “je ne peux travailler” disait-il.
Pourquoi avoir retiré Baratelli de la cage en 1982 ?
-Les joueurs les plus importants voulaient que je change de gardien car ils estimaient que Baratelli relâchait trop les ballons..
-Donc un sélectionneur peut abdiquer…
-Quand ils pensent tous la même chose impossible d’aller contre la majorité…
Michel Hidalgo a eu la franchise de me dire la vérité.
Un homme droit, comme aurait dit Jean Gabin.
A tel point qu’il refusa le poste de ministre des Sports, ne s’estimant pas à la hauteur.
Qui fait ça ? Personne à part lui.

23.03.20

Permalink 23:32:45, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS  

"Les gens qui ne sont rien" (E. Macron) sauvent la France

Emmanuel Macron, parmi les bobos grosso modo, a parlé des “gens qui ne sont rien” (sic) pour évoquer le flux d’anonymes dans les gares. Il est vrai que dans notre monde, le moindre débile d’une émission débile est une star du PAF avec plein de followers ! Dans la seconde partie de sa démonstration, il se rachète: expliquant qu’il ne faut pas oublier d’où l’on vient.

Le 23 mars 2020, il y a beaucoup de personne du corps médical atteintes par le Coronavirus.
Si les “gens qui ne sont rien” faisaient valoir leur droit de retrait, l’hécatombe redoublerait d’intensité.
Qui a vendu les masques ?
En coulisses on dit: ce n’est pas moi, c’est l’autre !
L’hydre de l’administration.
Le corps médical est sur les champs de bataille- pour reprendre le mode d’expression de Macron- mais sans arme. Comme les soldats français de 1940 qui avait le barda de 14-18.
Aujourd’hui, les “gens qui ne sont rien” sauvent la France.
Il convient de les nommer:
Les infirmiers et infirmiers. Brancardiers.
Les techniciens de surface, comme l’on dit pour une fois joliment.
Les livreurs.
Les coursiers.
Les policiers.
Les pompiers.
Les éboueurs.
Les agriculteurs.
Tous les travailleurs en grande surface.
La liste est longue.
Hier, d’aucuns frappaient les policiers, les pompiers.
Demain insulteront ils le corps médical comme ils ont frappé les policiers après les avoir applaudis lors de “Je suis Charlie” ?

22.03.20

Permalink 23:12:15, Catégories: GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

16 février 2020: L'Hôpital public est un trésor public

Archives de la mi février 2020: A Limoges, peu de monde dans la rue. Faut-il que les médecins “cassent du flic” pour qu’ils fassent la une, en boucle ?

Un post du 16 février 2020 suite à ma chronique sur CNews:

Mon témoignage:

Intégrale Week-end, CNews avec Julien Pasquet et Sophia Rousseau, samedi 15 février 2020:
Merci Bernard ! de la 17e minute à la 26e minute:

https://www.cnews.fr/emission/2020-02-15/integrale-week-end-2e-partie-du-15022020-927575

20.03.20

Permalink 10:47:45, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

Covid 19. Foule dans les magasins ? Et la circulation alternée !

Mon ami Guy Béart n’était pas tendance dans les années où il fallait être de gauche parce qu’il était apprécié par Georges Pompidou, fin lettré. Au même moment, Guy Béart était un intime de Georges Brassens qui l’aimait beaucoup.

On entend ici et là que les affamés bien nourris se ruent dans les grandes surfaces.
Cela serait facile d’instaurer la circulation alternée: un jour, voitures qui se finissent par un numéro pair, le suivant par un numéro impair. Ainsi de suite.
On apprend que les masques ont été vendus par l’Etat en 2010/2011.
Pas brillant pour ceux qui gouvernaient alors, suivez mon regard…
Et pas brillant pour les autres qui ont suivi.
Hier, on faisait la sourde oreille devant les demandes du corps médical du service public.
Aujourd’hui, les malades potentiels claquent des dents.
La veille on nous dit d’aller voter.
Le lendemain: quoi! vous allez prendre l’air ! Bande d’inconscients !
L’Etat nous dit: prenez le métro, allez travailler, et puis: restez chez vous !
Tout l’ensemble est du Ionesco, Molière, Kafka et Giono.
Il suffit d’un virus pour mettre le monde à terre.
“L’homme est une statue de sable fragile au bord de la mer", a dit Michel Foucault qui savait de quoi il parlait.
Une phrase parmi d’autres: “Les mariages, baptêmes sont interdits. Seuls les enterrements sont autorisés".
Pire encore: “Faute de places, on va devoir choisir qui doit mourir…”
Au suivant! Au suivant ! chantait Jacques Brel.

18.03.20

Covid 19 ou le mensonge des politiques face à la réalité d'une épidémie

Jean Giono, né le 30 mars 1895 à Manosque et mort le 9 octobre 1970, à Manosque aussi. Il a été jeté deux fois en prison parce qu’il était pacifiste. La seconde fois, la milice littéraire l’a même accusé de collaboration, ce qui est une infâmie. Jean Giono, italien d’origine piémontaise par son père cordonnier, est l’honneur des lettres françaises. Un homme qui savait dire non quand tout le monde disait oui.

Les politiciens sont tous des communicants.
Ils mentent comme ils respirent car ils n’ont qu’un but: garder son poste avec tous les avantages.
Tous n’ont pas la même carrure.
Il y a Abraham Lincoln, Mandela et puis les autres.
De Gaulle avait le génie de la communication.
Hitler lui a inventé la communication de masse. Ce fut le premier politicien a être filmé en permanence, à choisir ses images de propagande.
Les discours du chancelier Hitler sont des numéros d’orateur, version dictateur qui tire le peuple vers le bas, au niveau de ses pires instincts.
De Gaulle c’est le contraire. Il a relevé son pays.
Aujourd’hui, nous sommes dans le bas de gamme.
Certes pas dans la négation de l’homme comme Hitler mais ce n’est pas brillant.
Qui peut se réjouir de voir tous ces voleurs d’argent public ?
Qui peut se louer de voir un président sur un scooter ?
En mars 2020, on a vu l’actuel pt français prononcer six fois le mois guerre dans un épisode de virus.
Là on mesure vraiment qu’il n’a pas connu une vraie guerre, sauf au cinéma.
On ne sait pas ce que l’on vit: est-on dans du Ionesco ?
“Le choléra c’est la nature qui règle ses comptes au crayon rouge” a écrit Giono, ce grand vivant. Avec Colette, il est l’un des rares écrivains à fêter la vie quand 99 % des écrivains passent à côté d’elle.
La population ne tombe pas comme des mouches.
Combien y a-t-il de morts chaque jour en France ?
Combien de morts en Janvier-Février 2019 et 2020 ?
Toutes les deux secondes quelqu’un meurt dans le monde.
172 800 morts par jour sur la planète.
La riposte: 380 000 naissances !
606 000 morts par an, sur le sol français. Coronavirus ou pas.
C’est chacun son tour. On vient, on part. Ils voudraient en plus connaître l’heure !
Jadis, on nous laissait mourir.
Aujourd’hui, on veut tuer la mort.
Une illusion de plus.
Les politiciens qui mentent comme ils respirent ne savent pas comment faire face à la réalité d’une épidémie. Ils s’en remettent aux médecins mais à la fin ils ont le “final cut". C’est là où les atermoiements arrivent car chassez le naturel, il revient au galop.
Face à une pandémie on ne peut pas sortir un plan com. !
Entendre une ex ministre de la santé, recyclée candidate à la marie de Paris parce qu’un membre - c’est le cas de le dire- de sa “famille” politique est un adepte des sextapes, dire qu’elle savait tout ce qui allait se passer au niveau du Coronavirus, n’arrange pas la renommée des politiques. Si elle ne doutait que les élections municipales allaient être reportées pour alors se présenter ? Ses larmes au moment de la passation de pouvoir racontaient-elles son désarroi ? A mes yeux, il s’agissait d’une émotion liée à une page qui se tourne. A la tristesse de quitter une fonction qui lui plaisait.
Le premier ministre a parlé ensuite pour dire que les Français le jour du vote étaient eux-mêmes sans crainte puisqu’ils sont allés dans les parcs prendre le soleil. Dans l’administration, il n’y a jamais de responsable. C’est fait exprès. C’est toujours la faute à l’autre, à l’invisible, à l’hydre administrative.
Souvenez-vous du sang contaminé.
Hier, il y avait trop de vaccin. Aujourd’hui, pas assez de masques.
On peut d’ores et déjà convenir que le changement de ministre de la santé en pleine crise est une grave faute politique.
Gouverner c’est prévoir. On ne peut s’inventer chef d’Etat comme on gagne Secret Story !
Le pt a parlé de guerre mais où sont les armes pour sa guerre: masques, gants, gels ?
La France sous Coronavirus nous fait entrevoir celle de 1940 et plus.
On mesure les délations d’autrefois. Les ravages du marché noir.
Les excès de zèle de certains dépositaires de l’autorité.
Une évidence: quand le Coronavirus s’éloignera, s’exprimera en France, à Paris, la liesse populaire, sur les Champs-Elysées. Comme à la Libération.

16.03.20

Permalink 01:03:23, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Hommage aux Cafés, au Procope des encyclopédistes et aux autres.

Les cafés ne seraient pas nécessaires ?
C’est oublier le Procope, des Lumières.
Le Flore d’Apollinaire.
Le Cyrano de Breton.
Le président a dit: “Lisez".
Quel mépris pour la littérature !
On ne devrait lire et donc écrire que lors des confinements ?
Tous les écrivains vivent dans le confinement parce qu’ils prient sans cesse.
Des prières sur l’indicible.

Permalink 00:38:55, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

Les cafés pas indispensables ?

Superbe chanson chantée par Patachou. Paroles: André Hardellet. Musique: de mon ami Guy Béart

Le gouvernement prétend que les cafés ne sont pas des lieux indispensables, pas nécessaires.
C’est bien mal connaître son peuple.
Les cafés sont des lieux où suinte le “fantastique social” a dit Pierre Mac Orlan. Cette remarque fulgurante est souvent attribuée à tort à Léon-Paul Fargue, autre merveilleux clients de bistrots.
Les cafés, estaminets, bouges, et rades permettent de se rencontrer.
Jadis il y avait les salons littéraires, puis les cafés ont pris le relais.
Sans bar, la vie est morte comme les villages sans café.
Le café c’est comme un phare sur la digue de notre solitude.
Le matin, le maçon prend son café-calva.
J’ai connu des piliers de bars. Des gens forts sympathiques.
Les pouvoirs publics sont représentés par des ignorants qui n’ont jamais entendu Léo Ferré chanter: “Richard, le dernier, pour la route…” Et Blondin, l’ont-ils lu ? Blondin qui m’a dit à l’inauguration de la Place Marcel Aymé, devant le domicile du créateur de Passe-Muraille : “Venez on va lever le coude avec Michel Déon”. Ce qui fut fait. Et connaissent-ils la sentence de George Best: “En Californie, il y avait tant de bars entre moi et la mer que je n’ai jamais vu la plage".
On peut aimer les cafés pour n’y boire que des sodas ou autres “Pam-Pam” qui n’existent plus que dans mon imagination agrippée aux années 1950-1970 comme le futur noyé à un vieux bout de bois qui ne flottera plus très longtemps.
Demain, la France sans café sera un pays mort.
Et les politiques vont encore éructer quelques décrets ubuesques.
Vivre tue. Le savent-ils ?
Mourir c’est déjà triste mais mourir en quarantaine c’est pire !
Dans les cafés, il y a des gens qui travaillent. Dire qu’ils ne sont pas indispensables, pas nécessaires cela fait écho à la phrase de l’actuel locataire de l’Elysée qui a dit: “Dans les gares on croise des gens qui ne sont rien…”

[Post dédié à Molière, Jules Romains, Camus, Giono, Ionesco qui ont tous écrit de manière sublime sur la médecine, la contagion de masse]

11.03.20

Permalink 11:35:26, Catégories: SPECIAL MARADONA, BECKENBAUEREMENT, ANTI-FOOTBALL  

A Liverpool, un grand Atletico Madrid bat et élimine les Reds tandis que Paris sauve sa peau grâce à son pressing

Diego Simeone a dans le sang des globules rouges, blancs et des ballons. Un Argentin de la plus belle espèce. La grinta innée. Beau à voir. Depuis tant d’années. Le joueur était déjà accrocheur. L’entraîneur n’a rien perdu de son mordant qu’il sait communiquer. C’est l’anti Wenger par excellence.

Mercredi 11 mars 2020
8e C1 2020 Retour
Liverpool 2-3 Atletico Madrid
Buts pour les Reds:G. Wijnaldum (43e), Roberto Firmino (94e)
Buts pour Madrid: Marcos Llorente (97e, 105e +1), Morata (120e +1)

PSG 2-0 Borussia Dortmund
Buts pour le PSG: Neymar (28e), Juan Bernat (45e + 1)

A Paris, Dortmund a perdu.
A Liverpool, le football a gagné.

Pourquoi Paris a gagné ? Ses joueurs ont étouffé les adversaires par un pressing constant. Quand vous entourez à trois chaque “ennemi” porteur du ballon celui-ci panique et n’a plus aucune lucidité pour le transmettre. Pour jouer de la sorte, il faut que toute l’équipe se donne à fond. Les Parisiens ont répondu présent. Bravo à eux mais la route est encore longue. La C1 c’est l’enfer sur terre. Le paradis ne s’ouvre qu’à la fin de la finale.
Paris a fait le travail devant un Dortmund très peu concerné par le match et encore moins par la qualification. Lucien Favre m’a déçu. Ce n’est pas demain qu’il entrainera le Bayern Munich. Dès qu’il y a un gros match il disparait.
Neymar a fait craindre le pire au début. Ensuite, il a mis un très beau but de la tête. Une royale anticipation. A la fin, il a pleuré comme un gamin. C’est dire qu’il jouait gros. On le sent seul. Perdu sentimentalement.
Paris a joué soudé. Une manière qu’on ne lui connaissait pas à ce niveau.
A vrai dire, ils ont sorti l’équipe la plus faible. Dortmund a bien joué à la maison mais à Paris des joueurs ont été absents des débats: Witsel et Hazard bis ont été lamentables. On a vu des zombies habillés de jaune.
Paris a réussi à passer en 1/4 dans un stade vide, cela veut-il dire qu’ils avaient peur de leur public ? C’est possible, vu la communion finale avec les fans restés dehors. Une fête comme si Paris avait gagné la C1. Ils se contentent de peu. Etre dans les 8 meilleurs clubs européens. Le plus dure reste à venir. D’autres matchs à couperet. Liverpool a été viré à Liverpool, cela donne une idée de la dureté de cette compétition.
Bonne nouvelle: Marquinhos a été un très bon capitaine, hurlant tout le match pour tenir en éveil ses partenaires. Le contraire de T. Silva heureusement resté en tribune.

Le vrai exploit s’est produit à Liverpool.
Les Madrilènes ont été fantastiques.
Les Reds n’ont plus rien dans les chaussettes.
Vaincre, se qualifier chez le vainqueur sortant cela signifie beaucoup.
Les Madrilènes de Simeone sont désormais parmi les favoris.
Menés 2-0, ils sont parvenus à l’emporter 2-3. Qui est capable de faire ça, à part eux ?

Les 4 premiers qualifiés pour les 1/4 de finale:

Leipzig
Bergame
A. Madrid
Paris

Devraient se qualifier la semaine prochaine:

Bayern Munich
Juventus Turin
Manchester City ou Real Madrid
Barcelone

10.03.20

Permalink 17:02:43, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Le centenaire de la naissance de Boris Vian (1920-1959)

Boris Vian. Son nom est déjà magnifique. Il a cependant voulu le transformer en Bison Ravi (anagramme) et surtout hélas! en Vernon Sullivan, car il ne vendait aucun livre sous son nom. La critique imbécile n’a pas détecté son talent. Pour se venger, il a inventé ce pseudonyme tout en mettant Vian sur la couverture, comme traducteur ! Quel camouflet aux Mandarins du Landerneau littéraire. La postérité a tranché: Boris est toujours là et ceux qui l’ont ignoré ne sont même plus de la poussière.
Vian = génie.
Bon en tout : ingénieur, musicien (trompinette et non pas trompette !), parolier, interprète, pataphysicien, bricoleur, romancier, poète, chroniqueur tremplin de jazzmen (dont Miles Davis)…
Un touche à tout du niveau de Jean Cocteau et Sacha Guitry.
Il avait même le talent du voisinage: vivant sur la même terrasse que celle de Jacques Prévert, cité Véron, dans la sphère du Moulin-Rouge. Peut-on rêver mieux ?
Avec Dada et les surréalistes, c’est lui qui nous a le plus apporté.
Se sachant condamné par une maladie cardiaque- aujourd’hui il vivrait avec- il vivait à 200 km/h.
Parfois, il menait quatre activité en même temps: ambidextre, il écrivait une histoire différente avec chaque main tout en tenant deux discussions distinctes avec deux amis de passages. Un véritable acrobate du langage, de la communication. Un équilibriste qui avait un compte à rebours interne. H. Salvador a dit qu’à 3 h. du matin, Boris Vian voulait qu’ils poursuivent l’écriture de leur chanson en cours alors que Salvador n’arrivait plus à tenir debout. Boris Vian en voulait toujours plus.
Près de lui, on entendait son cœur battre, m’a confié son très bon biographe Philippe Boggio qui a obtenu cette confidence d’un proche.
Les chansons de Vian annoncent Gainsbourg et B. Lapointe.
Les faux modernes actuels ne sont que des produits de l’édition. Vian était un artiste, lui. Un vrai. Pas un imposteur. Il disait: “Je n’arriverai pas à 40 ans…” Là aussi, il a vu juste.
Mieux vaut vivre 39 ans comme lui que beaucoup plus sans aucune grâce comme tout ce déballage lors des Césars 2020. Cette soirée-là, on a vu que les thons n’étaient pas tous dans la mer.
L’attitude de Vian est aussi importante que ses écrits. Il ne trichait jamais.
Il était là où il était. C’est pour cela que tout ce qu’il a fait et laissé tient encore la route.
Il s’inscrit dans l’Histoire des Lettres. Et il le savait.
Ce n’est pas un auteur à la mode.

09.03.20

La France offre à Dortmund un huis-clos au 8e contre le PSG

Mercredi 11 mars 2020
8e C1 2020 Retour
PSG- Borussia Dortmund

Incroyable ! Quel cauchemar !
La France impose un huis-clos pour le 8e de finale retour.
A l’aller, les Allemands ont gagné 2-1.
La France facilite la tâche à Lucien Favre.
Le PSG communique en plus sur le peu de temps de jeu de Neymar tout empâté, sur la blessure de T. Silva et sur l’angine de MBappé.
Le plus fort mentalement se qualifiera. Rien à voir avec le talent footballistique.
Quelle coup de massue !
Nous vivons un monde de fous !
Ils traitent un virus comme si c’était le nazisme.
C’est en 1940 que la France aurait dû arrêter les Allemands.
Ils nous demandent de nous laver les mains, comme si nous étions des débiles.
Après les attentats, les grèves, la France sans dessus sans dessous, les Gilets Jaunes, voici le Coronavirus !
Les élections municipales sont faussées. Aucun débat démocratique. Meeting sous la moquette.
Tout va bien pour le gouvernement qui reprend les cartes en mains.
On voit les ministres de partout.
Dormez bien, l’Etat veille sur vous.
Pauvre France ! Pauvre humanité !
Nous assistons à la répétition générale des années 2050.
Je serai mort. Et je ne regretterai pas ce monde qui traite les citoyens comme si nous avions des QI d’huitres. J’ai vécu l’après-guerre, dans un monde qui savait ce que cela voulait dire souffrir. Rien à voir avec les bobos actuels qui s’inventent des responsabilités. Une grippe devient cholera. Ces bobos robots n’ont jamais lu Le Hussard sur le toit de Jean Giono.
Le Barnum continue. Quand ce n’est pas le cinéma français qui s’auto-détruit comme le football en 2010, on voit le sport attaqué par les politiciens.
Hier 3000 Italiens à Lyon. Aujourd’hui, aucun Allemand au Parc des Princes.
De Gaulle reviens, ils sont devenus fous !

Permalink 01:39:26, Catégories: FORZA ITALIA !, SPECIAL MARADONA, GRAND MONSIEUR  

Le chef d'oeuvre de Dybala contre l'Inter Milan

Dimanche 8 mars 2020
Juventus Turin 2-0 Inter Milan
Buts pour la Juve : Ramsay (54e) et Dybala (67e)

Le but de l’Argentin est d’une exécution exceptionnelle, du début à la fin.
Un extérieur gauche, un bijou. De haute joaillerie.
Du grand art. Ce joueur est de la trempe des 10 mythiques.
J’espère qu’il donnera une Coupe du Monde à son pays. Ce que ne sait pas faire Messi.
Messi ne fait rien pour aider Dybala. Quelle erreur ! Ronaldo fait le contraire: il l’aide à s’épanouir. Pas jaloux du tout. CR7 se comporte en père, lui.
L’Argentin est sous médiatisé en France qui est obsédée par Neymar, le champion des réseaux sociaux.
Actuellement méconnaissable, Neymar a perdu sa grâce innée, intacte chez Dybala.
Le week-end fut un grand moment avec la victoire de Nice contre Monaco, et celle de Man United contre Man City, 2-0.
La Juve s’est bien amusée dans un stade vide, désolant comme le plan Vigipirate contre une grippe.
Ils parlent d’une grippe comme si les nazis étaient de retour !
Au rayon défaite, celle du Real Madrid. Et après on dit que la Liga n’a que le Barça et le Real.

Permalink 01:22:37, Categories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le buteur Dolberg, le nouveau Langers de l'OGCNice

Samedi 7 mars 2020
28e journée de L1
Nice 2-1 Monaco
Buts du Gym: Dolberg (59e, 93e)
But pour l’ASM: Ben Yedder (33e)
Expulsion : Jovetic/ ASM (85e)

OGC Nice : Benitez - Danilo, Dante ©, Sarr - Wagué, Lusamba (Ganago 85e), Lees-Melou, Claude-Maurice, Durmisi (Herelle 56e) - Ounas (Myziane, 77e), Dolberg.

AS Monaco : Lecomte - Aguilar, Glik ©, Ballo-Touré - Fofana, Bakayoko, Golovin, Fabregas (Slimani 71e) - Jovetic, Ben Yedder.

Classement
1 Paris 68 27 22 2 3 75 24 51
2 Marseille 56 28 16 8 4 41 29 12
3 Stade Rennais 50 28 15 5 8 38 24 14
4 Lille 49 28 15 4 9 35 27 8
5 Reims 41 28 10 11 7 26 21 5
6 OGC Nice 41 points 28 matchs 11 8 9 41/38 +3
7 Lyon 40 28 11 7 10 42 27 15
8 Montpellier 40 28 11 7 10 35 34 1
9 Monaco 40 28 11 7 10 44 44 0
10 Angers 39 28 11 6 11 28 33 -5
11 Strasbourg 38 27 11 5 11 32 32

Entre le 11e et le 5e, il n’y a que 3 points de différence.
Avant d’aller à Paris, Nice s’est fait plaisir et a fait plaisir, remportant le derby des voisins de la Côte d’Azur.
On a encore apprécié le talent de Kasper Dolberg, toujours à l’affût.
Le Danois a l’instinct du buteur comme l’avait jadis le Luxembourgeois Langers.
Patrick Vieira poursuit sa belle aventure avec le Gym.
Il réussit mieux que “Titi” Henry, porté disparu dans un championnat au rabais.

04.03.20

Permalink 17:32:37, Catégories: LITS ET RATURES  

Belle découverte: "Petit Mec", de Pierre Blanc-Sahnoun

Charles Denner dans L’homme qui aimait les femmes, de François Truffaut. Ce film de 1977, le cinéaste ne pourrait sans doute plus le tourner dans s’attirer les foudres.

Pourquoi se livre est-il placardisé dès sa publication ?
Les greffiers du Landerneau littéraire n’ouvrent jamais un livre estampillé L’Harmattan. Ils ont trop à faire avec la bassesse humaine présente dans ceux de Matzneff. La couverture Gallimard ne garantit plus rien. Nous ne sommes plus au temps des grands éditeurs de (Paulhan, Arland,Lambrichs…)
Ce livre a-t-il été refusé par les dits “grands éditeurs” ?
Qu’importe le flacon pourvu qu’on est l’ivresse !
Vu le ton de l’auteur, on le voit mal attendre le verdict d’un comité de lecteurs. Il a beaucoup de talent pour se laisser juger par les “professionnels de la professions” (selon le mot de Jean-Luc Godard) qui en ont moins que lui. J’imagine plutôt que Pierre Blanc-Sahnoun a surtout voulu voir son livre édité, un plaisir personnel, histoire de faire le point sur son parcours amoureux, affectif et plus si affinités. Il s’est fait plaisir, et du coup nous fait plaisir car il est authentique. On demande à un livre de ce genre de percevoir l’âme de celui qui l’a écrit. Ici, on n’est pas déçu. L’auteur se met à nu. En première ligne, ses sentiments aux différents moments au temps de l’enfance, adolescence. L’époque phare de notre existence.
Vous pouvez vous procurer ce livre sans la moindre hésitation.
Vous y trouverez le parcours initiatique d’une jeune homme des années 1970.
Ce pourrait être banal. Ce ne l’est pas parce que l’auteur a du style, une grande force de caractère, oui un caractère bien trempé.
Bien sûr, il y a une bonne dose d’humour et même de la méchanceté, cette méchanceté qui sert de bouclier. Oui, une méchanceté que l’on garde pour soi. On l’a pense mais on ne l’exprime pas en face de la personne concernée sinon elle ne s’en remettrait jamais. Genre : “Vingt ans plus tard, ils ont eux-mêmes des gosses qui redoublent et c’est bien fait pour leurs gueules".
L’ouvrage est une grande fresque de boums, de premières fois ratées, de mobylettes, de Solex, de slows, d’acné, d’appareils dentaires, de cigarettes mentholées, toute une jeune flamboyante d’avant le Sida. Un parfum d’A nous les petites anglaises mais sans les niaiseries, avec un zeste de Quatorze ans, les gauloises d’Eric Charden, en fond sonore.
L’auteur est aussi intelligent que sensible. Il a une lucidité qui est une sorte d’inspecteur Maigret de ses faits et gestes.
Il ne rate pas les autres mais ne se manque pas lui non plus !
Ses yeux sont des rayons X. A peine vous passer la porte, il sait a déjà votre pedigree dans la tête, le cœur ou le slip !
Partez à la chasse de se livre et ramenez-le comme un trophée.
Un des plus beaux livres de 2020.
Pas une once de misogynie. Que de l’amour. De l’umour comme disait Jacques Rigaut.

-Petit Mec, de Pierre Blanc-Sahnoun. L’Harmattan, 157 p., 17 €

03.03.20

Le lumineux Real Madrid a éteint Messi et le Barça

Dimanche 1er mars
26e journée de Liga
Real Madrid 2-0 Barcelone
Buts pour la Maison Blanche: Vinicius (71e), Marino Diaz (90e + 2)

Classement
1er Real Madrid 56 pts, 26 m, 16/8/2 48/17 + 31
2e Barcelone 55 pts, 26 m, 17/4/5 62/ 31 + 31

Le match était de toute beauté. Au même moment se déroulait l’affligeant Lyon-St Etienne (2-0). La comparaison prouva que la L1 n’est plus qu’un centre de formation. En France, le match était insipide. En Espagne, le jeu était partout.
Le Real a offert un grand spectacle.
Dès le début: l’hymne du club, les chants. ADMIRABLE.
Ensuite le match avec le Barça très faible. Messi grotesque: il ignora de Jong deux fois très bien placé, à 0-0. Il fit exprès de ne pas lui donner la balle. Il avait très bien vu que le jeune néerlandais était en bonne position. Messi voulait briller, seul. Ensuite, il manifesta de la mauvaise humeur vis-à-vis de Griezmann qui se comporte en petit garçon. On sent que le Français a peur de Messi, orphelin de Suarez(blessé) et de Neymar (qui se lamente au PSG).
En seconde mi-temps, le collectif du Real s’est mis en route. Fantastique ! Cette équipe ressemble à Zidane: du jeu, du jeu, et encore du jeu. L’esprit de conquête était partout.
Il faudra encore compter avec le Real cette saison.
Ce maillot blanc est vraiment très superbe. Les Madrilènes jouent tout en blanc: maillot, short, chaussettes. Une tenue historique, culte.
Là j’ai réalisé que c’était le plus beau maillot du monde.
Le plus grand club du monde.
C. Ronaldo était dans les tribunes. Il s’est régalé.

Permalink 10:08:40, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Le discours de Peter Handke, prix Nobel de Littérature 2020

Peter Handke n’a pas créé de poupée médiatique qu’on invite sans cesse à la télé. Donc voici son discours qui sera bientôt disponible dans un volume Quarto consacré à ses récits, à paraître chez Gallimard, en avril 2020. Et aussi dans la collection “Hors série Littérature” sous le titre “Conférence du Nobel", le mois suivant.

“Jouer le jeu. Menace le travail encore plus. Ne sois pas le personnage principal. Cherche la confrontation, mais n’aie pas d’intention. Évite les arrière-pensées. Ne fais rien. Sois doux et fort. Sois malin, interviens et méprise la victoire. N’observe pas, n’examine pas, mais reste prêt pour les signes, vigilant. Sois ébranlable. Montre tes yeux, entraîne les autres dans ce qui est profond, prends soin de l’espace et considère chacun dans son image. Ne décide qu’enthousiasmé. Échoue avec tranquillité. Surtout aie du temps et fais des détours. Laisse-toi distraire. Mets-toi pour ainsi dire en congé. Ne néglige la voix d’aucun arbre, d’aucune eau. Entre où tu as envie et accorde-toi le soleil. Oublie ta famille, donne des forces aux inconnus, fous-toi du drame du destin, dédaigne le malheur, apaise les conflits de ton rire. Mets-toi dans tes couleurs, sois dans ton droit, et que le bruit des feuilles devienne doux. Passe par les villages, je te suis.”

C’est ce qu’une femme a dit à un homme il y a près de quarante ans au début d’un long poème dramatique intitulé Par les villages1.

Quand j’étais enfant, quand le moment était venu et quand le temps le permettait, ma mère me parlait à maintes reprises des « gens du village » – Stara Vas en slovène, Altes Dorf en allemand – pas d’histoires, mais de courts récits mais cela sonnait, au moins à mes oreilles, comme «des événements uniques», pour reprendre l’expression de Goethe. Il se peut que ma mère les ait également racontés à mes frères et sœurs. Mais dans mes souvenirs, j’ai l’impression d’avoir toujours été son unique public.

Un de ces événements s’est déroulé ainsi: dans l’une des fermes, à mi-chemin dans la montagne, une « idiote » (ou comme on le disait alors, « une femme faible d’esprit ») travaillait comme laitière. Cette fille fut violée par l’agriculteur et donna naissance à un petit garçon, que la femme de l’agriculteur éleva comme le sien. La fille, la vraie mère, avait des ordres stricts de rester éloigné du petit garçon pour qui, à ses yeux, la femme du fermier était sa mère. Or un jour, le garçon, encore très jeune mais qui parlait déjà, jouait seul près d’une clôture grillagée au bord de la ferme et se fit prendre dans le fil de fer barbelé. Plus il se débattait, plus il s’emmêlait. Il hurlait et il criait, jusqu’à ce que la bonne retardée mentale, la fille « faible d’esprit », ou, comme ma mère l’appelait dans le dialecte parlé dans la région entre Saualpe et Karawank, le Treapn, « l’idiote » accourut. En un rien de temps, elle décrocha le petit garçon. Lorsque la mère présumée du petit garçon se précipita finalement sur place, alors que la servante était déjà retournée à son travail, dans la grange ou dans les champs, l’enfant questionna: «Mère, comment se fait-il que l’idiote ait des mains si douces?

Dans La courte lettre pour un long adieu2, cet incident est devenu une chanson, une ballade chantée une nuit dans un bar de Philadelphie, en Pennsylvanie, avec l’exclamation du chanteur répétée à la fin de chaque strophe: «Et cet enfant, c’était moi! Cet enfant, c’était moi! »

La plupart des autres événements que ma mère m’a décrits impliquaient des membres de sa famille immédiate ou élargie, et presque toujours la personne principale était l’un de ses deux frères qui étaient par la suite «tombés sur le champ d’honneur» pendant la Seconde Guerre mondiale. Permettez-moi d’essayer de retranscrire deux de ces courts épisodes, brefs mais décisifs pour ma vie d’écrivain.

Le premier épisode à raconter concerne le frère cadet de ma mère, le plus jeune des enfants du clan, et il a lieu entre les deux guerres, disons en 1936 pour être plus précis. C’était une nuit à la mi-automne, un peu avant l’aube, et Hans, ou en slovène du village, Janez ou Hanzej, était absent depuis un mois, élève du soi-disant « Marianum », un internat pour garçons qui se destinaient à la prêtrise, situé à une quarantaine de kilomètres à l’ouest, à Klagenfurt / Celovec, la capitale de la Carinthie. La ferme gisait dans un silence profond, le premier chant du coq était encore loin. Et maintenant, soudain, on entendit le bruit d’un balai balayant dans la cour. Et celui qui venait et venait et n’arrêtait pas de balayer dans le noir était le benjamin de la famille, presque un enfant. Ce qui l’avait ramené de la ville au village, c’était le mal du pays, domotožje (en slovène). Curieusement, c’était d’ailleurs un bon élève qui aimait apprendre, mais pourtant, aux premières heures de la nuit, il était sorti d’une fenêtre du rez-de-chaussée de l’internat et était rentré chez lui tôt dans la nuit sur la route de campagne non pavée. Or au lieu de rentrer – les portes n’étant jamais fermées – il prit le balai et commença à balayer la cour. Dans le récit de ma mère, ce jour était «un samedi», l’avant-dimanche et « le samedi c’était la règle: la cour devait être balayée». Et il balaya et balaya, jusqu’à ce que le jour se lève progressivement, et que quelqu’un dans la famille – dans mon imagination ce n’est pas l’un de ses parents mais sa sœur – le fit entrer. Il n’est jamais retourné au séminaire des garçons. Au lieu de cela, il apprit la menuiserie et l’ébénisterie dans le village voisin en apprentissage.

Dès le départ, cet événement a hanté, transformé par lui-même sans la moindre action, mes premiers livres c’est-à-dire mes excursions épiques ou mes expéditions individuelles. Dans l’événement suivant, une telle métamorphose n’a pas encore eu lieu ou, si Dieu, le destin ou quelque chose d’autre le fera, il pourrait y en avoir une encore. Après le livre intitulé La Répétition, ce serait alors « La deuxième répétition »3.

À la fin du mois d’août ou au début du mois de septembre 1943, l’autre frère de ma mère, le plus âgé, revint quelques semaines en permission à la maison après avoir quitté le front russe de Crimée. En descendant du bus, il tomba nez à nez sur la personne chargée dans la région d’annoncer les mauvaises nouvelles de la guerre. Cet homme était en route vers le village pour annoncer à la famille que le plus jeune frère était mort dans la toundra, « de la mort d’un héros pour la Patrie». Et puisque le messager de la mort avait croisé de manière inattendue un membre de la famille, il pensa qu’il pourrait s’épargner la visite et remit simplement l’avis de décès au soldat en permission. Ensuite, on devinera facilement ce qui s’est passé: Gregor est rentré chez lui, où il a été accueilli par des chants et des applaudissements – ma mère était très attachée aux expressions de joie quand elle était jeune – mais pendant tout son séjour, il garda le secret, et ne dit pas un mot à sa famille au sujet de la mort de son frère, le « garçon de la toundra », comme il se surnommait lui-même dans ses lettres envoyées à la maison. Tout le temps restant, comme ma mère le raconta, Gregor, qui en temps de paix avait été un «vrai homme au foyer», évita la maison, ses parents, sa sœur, et même son village, Stara Vas et à la place, il circulait du matin au soir, en restant même parfois dehors toute la nuit, dans les villages voisins d’Encelna Vas, Lipa, Ruda, Globasnica, Diekše, Rinkolah et Krcanje, où, en compagnie de connaissances ou de parfaits inconnus, il pleurait. « Tu as pleurer ?, lui demanda ma mère. – Non! ». Les pleurs n’ont pourtant jamais cessé. Et cela ne devait jamais s’arrêter. Et ce jusqu’au dernier jour où tandis qu’il se rendait au bus pour retourner au combat, il remit l’avis de décès à sa sœur, le seul membre de la famille qu’il avait autorisé à l’accompagner. Quelques semaines plus tard, lui aussi fut « enterré dans un sol étranger, qui repose tranquillement sur lui », selon l’avis de décès publié, mots qui seront d’ailleurs répétés plus tard sur la plaque commémorative du cimetière du village.

Dans la scène finale du poème dramatique Par les villages, qui se déroule dans un cimetière, la femme qui a parlé au début se tourne vers l’homme, le personnage secondaire, mais aussi vers les autres personnages de la pièce, les personnages principaux, la sœur et le frère qui se sont déclarés la guerre entre eux et contre tous les autres, et cette femme appelée Nova, qui a toujours du mal à parler, dit:

« Ce n’est que moi, originaire d’un autre village. Mais vous pouvez tous en être sûrs: à travers moi parle l’esprit d’un nouvel âge, et cet esprit a ce qui suit à dire. Oui, il y a danger, et cela seul me permet de parler comme je vais parler: en résistance. Alors écoutez mon poème dramatique. Vous avez raison d’arrêter de vivre dans un état second, mais ne vous réveillez pas comme une meute de chiens qui aboient. Personne parmi vous n’est à blâmer, et précisément dans vos accès de désespoir, vous avez peut-être réalisé que vous n’êtes pas vraiment dans le désespoir. Si tu étais désespéré, tu serais déjà mort. Alors n’agissez pas comme si vous étiez tout seul. Certes, votre histoire n’offre aucun confort sur lequel vous pouvez compter. Mais arrêtez d’envisager d’être ou de ne pas être: l’être est et continuera d’être concevable et le non-être n’est pas concevable. Reconnaissez votre ressemblance; reconnaissez que vous êtes pareil. C’est juste moi qui le dis. Mais je ne suis pas simplement moi. Le «je» dans ces deux formes peut être la chose la plus fragile et la plus éphémère sur terre, et en même temps la plus globale – la plus désarmante. «Je!» Suis le seul héros – et vous devriez être les désarmants. Oui, ce «je» est l’essence de la nature humaine qui nous maintient humains! La guerre est loin d’ici. Nos armées ne se tiennent pas gris sur gris sur le tarmac gris mais jaune sur jaune dans les gorges jaunes des fleurs. S’incliner pour montrer du respect à une fleur est possible. On peut parler à un oiseau sur une branche. Alors dans un monde ravagé par les couleurs artificielles, faites place aux couleurs de la nature qui peuvent la raviver. Le bleu des montagnes est réel. Le brun d’un étui à fusil ne l’est pas; et la personne ou la chose que vous pensez connaître de la télévision vous ne la connaissez pas vraiment. Nos épaules existent pour le ciel, et le chemin de la terre au ciel doit passer par nous. Déplacez-vous lentement et devenez ainsi la forme sans laquelle aucune distance ne peut prendre forme. La nature est la seule promesse sur laquelle vous pouvez compter. Pourtant, la nature ne peut être ni refuge ni évasion. La nature fournit cependant un indicateur: il suffit de le vérifier quotidiennement. Les nuages ​​qui passent au-dessus de vous, même quand ils courent, vous ralentissent. Qui a dit que vous devez vous écraser et brûler? N’as-tu pas mis ta guerre derrière toi? Eh bien, renforcez le présent paisible et affichez la sérénité des survivants. Ce qui ressemblait de loin à une tête de mort menaçante se révèle être un jeu d’enfant lorsque vous vous rapprochez. Aérez votre lit millénaire. Ignorez les sceptiques éloignés de l’enfance. N’attendez pas une autre guerre: les vrais amoureux de la paix se trouvent en présence de la nature. Ne montrez pas à vos descendants le profil du diable. La maison de la force est dans le visage de l’autre. Ici et maintenant est le festival de gratitude. Ne laissez donc pas dire de vous que vous n’avez pas profité de la paix: laissez votre travail faire des merveilles, faites-le passer. Mais seuls ceux qui aiment le transmettent: n’en aimer qu’un, cela suffit à tous. En t’aimant, je m’éveille à moi-même. Même lorsque la plupart ne peuvent pas être édifiés, soyez édifiants. Détournez vos yeux des créatures bestiales à deux pattes. Être réel. Suivez la musique de la caravane. Marchez jusqu’à ce que les lignes de fuite émergent de l’enchevêtrement confus, si lentement que le monde redevienne le vôtre, si lentement qu’il devienne clair comme il t’appartient. Oui, gardez toujours vos distances par rapport au pouvoir qui se présente comme un pouvoir. Ne vous plaignez pas que vous êtes seul – soyez encore plus seul. Passez le bruissement. Décrivez l’horizon, de peur que la beauté ne se dissolve à nouveau. Décrivez-vous les images de la vie. Ce qui était bon mérite d’exister. Prenez votre temps et soyez créatif: transformez vos soupirs inexplicables en chansons puissantes. Notre art doit viser à crier vers le ciel! Que personne ne vous parle de la beauté – la beauté que nous, les humains, créons est ce qui nous ébranle. Consacrez-vous à la démystification, qui révèle en même temps le Mystère Unique. Prenez note: chaque fois qu’un enfant qui vient vers vous vous regarde avec consternation, vous en êtes la cause. Prendre de nombreux déguisements sera votre destin, et préférer une escroquerie joyeuse à une vérité rendue publique. Jouez les farces de la vie quotidienne. Se perdre fait partie du jeu. (Et pourtant: seul celui qui ne porte pas de masque marche fièrement.) Allez dans les régions inconnues de la terre et laissez ceux sans illusions sourire malicieusement: l’illusion donne la force aux visions. Oui, laissez-vous transpercer par l’aspiration à la forme et à transmettre le monde guéri – le rire méprisant que vous recevez provient de l’ignorance; c’est le râle de mort des cadavres de l’âme. Les morts vous donnent plus de lumière. Ne vous inquiétez pas si vous ne pouvez pas leur parler: une seule syllabe suffit. Mais gardez nos enfants à naître dans vos pensées. Engendrez l’enfant de la paix! Sauvez vos héros! Ce sont eux qui devraient proclamer: Guerre, laisse-nous en paix! Vous les gens d’ici: vous êtes aux commandes. Ne laissez personne vous convaincre que vous êtes les stériles à la fin des jours. Nous sommes toujours aussi proches de la source d’origine. Il n’y a peut-être plus de désert. Mais ce qui est sauvage, ce qui est toujours nouveau continue d’être: le temps. Le tic-tac des horloges ne signifie rien. Le temps est la vibration qui nous aide à traverser ce siècle maudit. Heure: je vous ai! Le jour béni est maintenant. En travaillant efficacement, vous pouvez le ressentir. Peut-être que la croyance rationnelle n’existe pas, mais il y a une croyance rationnelle dans le frisson divin. Contemplez le miracle et oubliez-le. Faites le grand saut. La joie est la seule bonne forme de pouvoir. Pas jusqu’à ce que vous sentiez que la joie ira bien avec le monde. – Il est toujours vrai que dans l’histoire que nous partageons tous, nous ne pouvons compter sur aucun réconfort. Qui mesure? Les tueurs d’enfants au pouvoir disparaissent, impunis. La paix et la tranquillité ne durent pas: les fontaines ruisselantes s’effondrent en barricades. L’espoir est le faux battement d’aile. Les tueries sont partout. En marchant sous le soleil de joie, nous buvons profondément d’amertume. Chers amis d’ici: les cris d’effroi continueront pour toujours. Votre plaidoyer pour la miséricorde fera simplement apparaître le signe du pouce vers le bas. Alors rassemblez-vous et regardez l’homme dans un costume sombre et une chemise blanche. Regardez la femme de l’autre côté de la rivière qui se tient sur le balcon au soleil. Prouvez, avec les moyens à votre disposition, notre défi humain! Une bénédiction à chaque baiser, même fugace. Et maintenant chacun de vous: reculez. Remplissez l’espace d’énergie démoniaque, grâce à la répétition. La forme est la loi et elle vous élève. La paix éternelle est possible. Écoutez la musique de la caravane. Calculer et savoir, aller au paradis. Accrochez-vous à ce poème dramatique. Avancez toujours. Promenez-vous dans les villages.

Si presque toute ma vie, les petits événements décrits par ma mère ont donné l’impulsion à ma carrière d’écrivain, il y a eu aussi des œuvres d’art, et pas seulement des livres, mais aussi des images, des films (en particulier les westerns de John Ford, les films « orientaux » du Japonais Yasujirō Ozu) et des chansons (dernièrement, par exemple, celles chantées par Johnny Cash et Leonard Cohen) ; par leurs tons et leurs sons, elles m’ont donné les formes et le rythme ou, plus modestement, les vibrations et l’élan nécessaire pour donner de la force et de l’énergie à mon inspiration. Mais mes premiers coups de pouce, cependant, ne venaient pas des arts : ce qui m’a remué et ravi pendant toute ma jeunesse, ce sont les litanies religieuses slovènes, slaves que j’ai entendues sous les arcades romanes de l’église près de mon lieu de naissance, Stara Vas. Et ces invocations à la fois monotones et oh, si mélodieuses dirigées vers le ciel m’agitent et m’animent encore à soixante-dix-sept ans.

Mère du Créateur – priez pour nous

Mère des Sauveurs – priez pour nous

Fruit de sagesse – priez pour nous

Foyer de notre joie – priez pour nous

Élan spirituel – priez pour nous

Honneur digne – priez pour nous

Récipient de toute sainteté – priez pour nous

Fleur mystérieuse – priez pour nous

Tour de David – priez pour nous

Tour d’Ivoire – priez pour nous

Maison de Dieu – priez pour nous

Coffre de l’alliance – priez pour nous

Porte du paradis – priez pour nous

Aube du Jour – priez pour nous

Il y a quelques années, j’étais en Norvège, grâce à Henrik Ibsen. Mais maintenant, pour clore, je ne vais pas parler du dramaturge et de notre Peer Gynt mais plutôt de deux petits événements norvégiens inouïs. Le premier concerne l’un des cinq ou six gardes du corps avec qui j’ai eu le plaisir de passer un après-midi et une soirée entière. Il était tard dans la nuit, et nous étions assis dans un bar calme sur le front de mer d’Oslo, lorsque cet homme a récité ses propres poèmes, d’abord en norvégien, puis en anglais, qu’il avait enregistrés sur son téléphone portable, et c’étaient tous, des poèmes d’amour, très tendres.

Et au cours d’une des soirées suivantes que seul enfin, j’ai passé à errer dans les rues vides d’Oslo à minuit (ou Kristiania, autre nom de la capitale citée dans le livre du jeune Knut Hamsun, La Faim), j’ai croisé la silhouette furtive d’un homme posté devant la vitrine éclairée d’une librairie. Quand je me tins à côté de lui, il se tourna vers moi, pointant en même temps l’un des livres exposés dans la vitrine : « Regardez: mon premier livre! », a-t-il dit. « Et sorti aujourd’hui! Le premier jour ! ». Cette personne était très jeune, presque un enfant, ou quelque chose comme ça. « Un jeune homme » comme il l’écrit dans le livre. Et il était heureux – comme seul un enfant peut être heureux. Et la joie qu’il dégageait alors, cet auteur, ce créateur, me réchauffe encore. Qu’il ne fasse jamais froid!

Permettez-moi donc de profiter de ce moment solennel pour envoyer mes salutations à ces deux-là, l’homme sur le front de mer d’Oslo, le garde du corps aux poèmes si tendres et le jeune, devant la devanture de la librairie, à l’ouest d’ici et où qu’ils se trouvent. Peut-être devrais-je regretter de ne pouvoir réciter aucun des poèmes d’amour de mon garde du corps. J’en ai pourtant noté quelques-uns ce soir-là, mais j’ai ensuite perdu le bout de papier. Mais à sa place, voici un poème différent, celui d’un soulguard, un gardien de l’âme (pardonnez le jeu de mots):

[suit la récitation en suédois par le récipiendaire du poème «Arches romanes» de Tomas Tranströmer.] *

1Peter Handke,Par les villages,[Über die Dörfer], trad. de l allemand (Autriche) parGeorges-Arthur Goldschmidt, coll. «Le Manteau d Arlequin Théâtrefrançais et du monde entier», Gallimard, 1983, p.28.

2Peter Handke, Courte lettre pour un longadieu, Paris,Gallimard, 1972.

3 Traduit malencontreusement en français par « le recommencement », Peter Handke, Le recommencement, Paris, Gallimard, 1986.

*Traduction de Michel Lhomme.

En complément : https://larepubliquedeslivres.com/le-probleme-avec-ceux-qui-ont-un-probleme-avec-peter-handke/

28.02.20

Permalink 00:15:03, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, CANTONALAND  

Le procès Deschamps-Cantona reporté

Vendredi 28 février 2020
Le procès Deschamps-Cantona
Reporté suite à la grève des avocats

Le procès de Deschamps contre Cantona, suite à la non sélection de Benzema et de celle de Ben Arfa pour l’Euro 2016 a été reporté.
L’Euro 2016, la France l’a perdu au SDF en finale bien que Payet ait mis “out” Cristiano Ronaldo qui sur le bord de la touche a harangué ses coéquipiers pour qu’ils mettent leurs tripes sur la pelouse. Après les pleurs, Ronaldo a repris le dessus et a pris la place de l’entraîneur. Survolté.
A la fin du match, Ronaldo a fait un discours dans les vestiaires pour dire:
-J’ai tout gagné mais aujourd’hui vous m’avez permis tous, tous autant que vous êtes, de me permettre de soulever un trophée pour le Portugal que je voulais tant gagner. Merci, merci à tous.
CR7 comme Cantona est un Red Devil historique. Tous les fans de MU savent que Cantona en peu de temps s’est hissé au niveau de Duncan Edwards, Charlton et Best. Cantona a gravé son nom dans l’ADN du club pour l’éternité. Il y a avant lui et après lui. Il a refait gagner le club qui végétait depuis les années 1960.
Après cette défaite cuisante, Deschamps a été reconduit dans ses fonctions.
Dans n’importe quel autre pay- surtout en Italie ou Angleterre- il aurait été limogé fissa.
La Var ensuite a tranché en faveur des Bleus à la Coupe du Monde 2018.

PS: lire l’article de Christine Thomas sur Cantona-Deschamps dans L’Equipe de vendredi 28 février 2020.

[Post dédié à Lee Sharpe, Steve Bruce, Paul Scholes et Ryan Giggs]

26.02.20

Permalink 12:11:20, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

Lyon a gagné la première manche quand la Juve jouait à 10 avant d'être volée de deux penalties

Que fait Hazard au Real Madrid ? Rien ou pas grand chose, toujours blessé. Que fait Pogba a MU ? Rien, toujours blessé. Que fait Neymar en PSG ? Pas grand chose en C1, trop souvent blessé. Ils n’ont pas la rigueur professionnelle de C. Ronaldo qui a quasiment dix ans de plus qu’eux! C. Ronaldo est l’un des plus grands joueurs de l’Histoire. Toujours d’attaque grâce à une hygiène de vie exceptionnelle. Il met tous ses atouts de son côté: ayant une bonne constitution physique, il entretient bien son corps au lieu de le détériorer. Ayant côtoyé de grands joueurs et entraîneurs, il s’est constamment amélioré. Sa vie privée ? Du célibataire proie des vautours il est devenu un père plein de bonheur. Son ascension n’a jamais cessé de croître. Sa joie de jouer est intacte. Il joue toujours comme si c’était son premier match. Il mérite le respect. Il est la cible constante de jaloux, d’envieux. CR7 est a une intelligence de jeu de chaque instant: il suffit de le suivre en match, toujours en train de se démarquer, de faire des appels. Il sait rester simple: je vous rappelle qu’il a musée, un aéroport porte son nom, il a sa statue. Malgré tout ça, il conserve la tête froide de celui qui a encore tout à prouver.

Mercredi 26 février 2020
8e aller de la C1 2020
Lyon 1-0 Juventus Turin
But: Tousart (31e)

Après le match
Lyon a réussi à marquer quand la Juve jouait à 10 parce que son jeune défenseur néerlandais, De Ligt, se faisait soigner sur le bord de la touche, la tête en sang.
Lyon a bien profité de son surnombre, accélérant tout à coup le rythme de jeu.
La victoire est-elle méritée ? Oui mais il faut dire que l’arbitre a bien aidé Lyon dont deux joueurs ont occasionné deux penalties non sifflés pour faute sur Ronaldo (84e) et Dybala (87e). La VAR est une fumisterie, une escroquerie.
Pourquoi la Juve a perdu ? Le milieu son point fort a fait faillite, notamment à cause de Rabiot affligeant à tous les niveaux: engagement, intelligence, rien de rien.
Lyon a gagné mais la qualification passe par Turin.
La Juve devrait jouer un très grand match, sérieux, pour se qualifier.
Lyon a l’avantage de pouvoir marquer à l’extérieur, ce que n’a pas fait la Juve.

Avant le match
J’attends ce match avec impatience dans une ambiance parano autour d’un virus. Chaque année, il y a des virus et tutti quanti. Le virus à combattre c’est la connerie !
Le bonheur de voir CR7 est toujours un vrai bonheur.
Il a été performant dès son arrivée à MU.
Rendez-vous compte, à 23 ans, il a réussi à faire l’unanimité pour décrocher son premier Ballon d’or!
C’est un monstre de travail et non pas un joueur de réseaux sociaux comme Neymar and Cie.
Dans L’Equipe du 25 février 2020 le défenseur de la Juve Leonardo Bonucci a déclaré:

-"Depuis deux ans qu’il est avec nous, on a tous progressé à son contact rien qu’en l’observant".

Qui peut dire ça à Paris à propos de Neymar ? Il n’y a qu’à voir le football de Mbappé, en régression permanente.
CR7 est au-dessus de Messi car le Portugais se remet sans cesse en question alors que Messi est un sociétaire du Barça qui n’aime pas changer d’air. Dès qu’il est loin du Camp Nou, il joue petits pieds…
La Juve a 95 % de chance de se qualifier, héritant du plus faible club encore dans la C1.
Au match aller ? Lyon est très faible sur le papier et sur le terrain. La Juve devrait l’emporter grâce à son milieu de terrain bien supérieur. Sans parler des virtuoses CR7 et Dybala, avec en plus Cuadrado.
La Juve fait plus mal que le virus qui fait claquer des dents ceux qui pourtant fument comme des pompiers, boivent comme des trous, se défoncent en permanence, s’envoient en l’air sans protection avec des partenaires de lits de hasard, comme disait Léo Ferré.
L’équipe de la Juve est complémentaire.
La L1 n’est qu’un réservoir de joeuurs pour l’Europe. La preuve Pjanic est passé par Lyon ! Rabiot et Matuidi aussi !
CR7 joue toujours pour l’équipe. Neymar joue toujours pour Neymar.

Autre grande affiche du jour:
Real Madrid 1-2 Manchester City
But pour le Real: Isco (60e)
Buts pour les Citizens: K. Bruyne (83e p.)? Gabriel Jesus (78e)

Les résultats des 8e aller:

Dortmund 2-1 Paris
Atlético 1-0 Liverpool
Tottenham 0-1 Leipzig
Bergame 4-1 Valence
Naples 1-1 Barcelone
Chelsea 0-3 Bayern Munich
Lyon 1-0 Juventus Turin
Real Madrid 1-2 Man City

En gras ceux qui devraient se qualifier pour les quarts de finale. On peut donc voir 3 clubs allemands en quarts de finale !

25.02.20

Permalink 17:50:04, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Mort du gardien Harry Gregg, héros de 1958

Le gardien irlandais, goal mythique de Manchester United, est mort le 17 février à 87 ans.
Le Héros de Munich, lors du crash aérien de l’équipe de Manchester, a extirpé de la carlingue disloquée sous la neige de nombreux coéquipiers dont Bobby Charlton, Jackie Blanchflower et Dennis Viollet, ainsi que Vera Lukic, une passagère alors enceinte, sa fille et Matt Busby l’entraîneur des Red Devils.
Devant de don de soi, au péril de sa vie, il disait: “J’ai fait ce que je devais faire".
Sir Bobby Charlton est le dernier survivant du crash.
Je rappelle que MU est un club avec 4 Ballons d’Or obtenus sous le maillot des Red Devils:
Sir Charlton, Law, Best et C. Ronaldo.
Les joueurs actuels feraient de se la rappeler. Ils portent un maillot qui pèse lourd, très lourd. Sans doute trop lourd pour eux.

[Post dédié à feu Graeme Allwright]

Permalink 07:07:15, Catégories: EN MARGE, LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Pierre Guyotat (1920-2020) a fini d'écrire

Document: Patrice Chéreau, quelques temps avant sa mort, lit du Pierre Guyotat qui vient de mourir le 7 février 2020. Il était né le 9 janvier 1940. Né lors de la Seconde Guerre, celui qui se disait “fictionneur” et non pas écrivain a écrit un livre phare: Tombeau pour cinq cent mille soldats (1967) sur la guerre d’Algérie qu’il a faite. Guyotat dépeint le monde comme un vaste bordel où la guerre est partout. Qui pourrait lui contester cette vision ? Sa biographie reste à écrire: il a déserté son milieu d’origine pour vivre comme les pauvres, à même le sol, la rue. La France l’a censuré en 1970(Eden, Eden, Eden). C’est l’anti Matzneff: chaste, il ne fait l’amour que par personnages interposés. Les livres de Matzneff sont plein de pédantisme, éructant de citations comme on rote après un repas mondain. Ceux de Guyotat détruisent la langue conventionnelle pour la réinventer. Il parle des guerres contemporaines mais aussi celles de l’Antiquité. La postérité sera attentive avec Guyotat parce qu’il a vécu une vie d’un combattant du verbe sans jamais céder à la vulgarité mercantile. Il y a les livres de Guyotat comme ceux d’Antonin Artaud. Des inclassables. Ni Flaubert, ni Céline. Assurément, Guyotat.

“Connaissez-vous Pierre Guyotat ? Oui, bravo, vous êtes un grand lecteur. Non, vous avez des excuses car il est absent du PAF. Un auteur de ce calibre n’est pas comestible. L’écrivain a publié le plus grand livre depuis L’Etranger de Camus: Tombeau pour cinq cent mille soldats (1967), inspiré par la guerre d’Algérie, par «sa» guerre d’Algérie. Un livre plein de bruit et de fureur. Un chef d’œuvre avec du sang, des larmes, de la sueur. Et du sperme en plus !
La langue de Guyotat, portée à la scène par Antoine Vitez en 1981- depuis sa mort je ne mets plus un pied au théâtre- entre en nous comme le vent qui déchire des persiennes pour les faire voler en éclats. Ce livre c’était une question de vie ou de mort pour Guyotat.
L’écrivain joue sa peau quand il écrit.
Il n’a jamais écrit pour faire “Apostrophes” ou avoir le Goncourt. Le prix Nobel de littérature redeviendrait un grand prix s’il couronnait Guyotat qui est aussi soucieux de sa gloire que moi des dates de la tournée de M’Pokora.
Il a remis le couvert avec Eden, Eden, Eden (1970), interdit sous Pompidou qui s’est couvert de honte par cette censure. Pompidou était censé aimait la littérature. Pffff…
Le monde vu comme un bordel a sans doute effrayé Pompidou parce que la presse avait mouillé, à tort, sa femme dans des partouzes.
Dans le pavé que lui consacrent les Belles Lettres, on trouve tout ce qui compose l’univers de Guyotat. On est frappé par la simplicité, la limpidité de ses réponses aux interviews, lui qui vit dans un laboratoire du langage qu’il malaxe dans tous les sens pour essorer tout ce qu’il peut contenir. La clarté de ses réponses tranche avec ses écrits qui représentent un Everest à gravir. Il est plus tendance Artaud que Simenon ou Pagnol. Il ne fait pas une œuvre comme Proust sur un sujet déterminé hyper réaliste. Lui est la matière de son œuvre, avec le corps aussi présent que l’esprit. Proust est brode la dentelle, très Vermeer. Guyotat est le Francis Bacon de la Littérature, ou Bacon est le Guyotat de la peinture. L’univers des livres de Guyotat c’est Guyotat lui-même dans l’époque qu’il traverse. Pour Guyotat, la poésie a fait son temps. La poésie écrite, pas vécue.
Lui s’exprime en prose. On ressent toujours sa mise en péril. Il écrit comme un cycliste monte ou descend le mont Ventoux. Dans le livre, il dévoile sa passion pour le Tour de France. Certains de ses livres sont fermés, parce qu’il n’écrit pas pour faire un best-seller comme tous ces auteurs de livres inutiles qui écrivent bêtement sur l’amour parce qu’ils savent que 80 % des lecteurs sont des femmes. Guyotat n’a pas cette attitude dégradante.
Lui vit la littérature comme une traversée solitaire en bateau, au milieu des vagues hautes comme un immeuble avant l’accalmie qui ne présage rien de bon.
Dans 50 ans, Pierre Guyotat sera reconnu comme le plus grand écrivain d’après-guerre. Tous les auteurs -sauf Modiano ou Bobin- qui se vendent en 2019 seront oubliés. Pour l’instant, Pierre Guyotat vit, écrit, ou plutôt, écrit, vit. La littérature de Guyotat n’est pas illisible ou aride ou hermétique. Il écrit en Guyotat. Quand on est un vrai écrivain, on écrit toujours dans une langue étrangère pour les autres. Il faut un temps d’acclimatation. Divers, textes, interventions, entretiens (1984-2019) fait office de décodeur.
Comment s’appelle un président de la république qui nomme un ministre ? Un mac et sa pute.
Simple, non. Et si vrai".

-Divers, textes, interventions, entretiens (1984-2019), Pierre Guyotat. Edition établie avec Briec Philippon. Les Belles Lettres, 500 p., 27 €

[Post dédié à Antoine Vitez qui m’a fait connaître Pierre Guyotat]

24.02.20

Neymar, le footballeur simple-messieurs

Garrincha s’amusait et faisait partager sa joie. Neymar est trop narcissique pour parvenir à communiquer avec un stade. Le seul joueur du PSG à savoir communiquer avec les fans s’appelle Cavani que l’argent n’a pas pourri. Il reste amoureux du jeu et respectueux du public. Un Homme égaré dans un univers de gamins de l’ère du virtuel, de Kardashian du football, le paraître avant l’être. Il est déconsidéré par des joueurs immatures qui lui manquent de respect alors qu’ils devraient lui cirer les chaussures.

Quand Neymar jouait à Barcelone, on ne le voyait pas souvent mais il promettait dans l’ombre de Messi. Au PSG, c’est Mbappé qui est dans son nombre mais il a un mauvais exemple à suivre, celui d’un joueur qui se place au-dessus du club.
Son père l’a fait venir à Paris pour qu’il gagne le Ballon d’or en gagnant la C1. En fait à Paris, il gagne surtout 3 M€ par mois.
Neymar est arrivé terrain conquis. Son nom sur la Tour Eiffel. Il a compris qu’il était alors plus célèbre que le club. Sans avoir rien gagné au PSG, il en était le Roi dès son arrivée.
Depuis deux saisons et demi, il a manqué plus de 50 matchs du PSG : soit blessé, soit suspendu, soit on le met sous cloche.
Neymar est un joueur qui ne supporte pas qu’on le charge. A Dortmund il a frappé dans le dos un adversaire qui l’empêchait de jouer- une faute non sanctionnée- puis il a pris un jaune pour avoir mis son avant-bras dans le visage d’un autre. Le match suivant, contre Bordeaux, il a pris un carton rouge pour une raison similaire, soit une faute de frustration.
A la fin du match contre Bordeaux, il a quitté le Parc des Princes sans venir sur le terrain fêter le 200e but de Cavani au milieu des joueurs. Cavani est un monument du PSG qui a subi un double affront d’être en position 2 derrière Ibrahimovic et Neymar.
Neymar n’aime pas le PSG, n’aime pas le Parc, n’aime pas la France. Il ne parle pas un traitre mot de français alors que d’habitude tous les Brésiliens apprennent vite le français.
Neymar voulait retourner à Barcelone lors du mercato de l’été 2019. Il s’exprime mieux dans le contexte barcelonais en lieutenant de Messi. Paris est un club sans C1. Il a honte d’y jouer alors que Messi joue à Barcelone et C. Ronaldo à la Juventus Turin.
Neymar a un fort potentiel mais il le gâche par manque e professionnalisme. On voit qu’il a pris du poids cet hiver 2020. Il a des kilos en trop. Il a du coup encore plus une encore médiocre coordination de gestes.
Neymar n’est pas un leader car il n’est pas exemplaire comme l’est Cavani mal traité par le club alors que c’est un joueur historique : meilleur buteur de l’Histoire du PSG.
Neymar est un footballeur simple-messieurs, il joue pour lui, pour sa carrière, pour avoir des sponsors, etc…
Neymar n’est pas heureux dans sa vie privée, cela se voit. La mère son enfant a plié bagage. Il n’irradie pas le bonheur de vivre comme le faisait Ronaldinho. Neymar illustre la sentence de Chamfort, poète du XVIIIe siècle : « Paris ville d’amusements, de plaisirs où les quatre cinquièmes des habitants meurent de chagrin ». A son anniversaire, il y a entre 300 et 400 invités. «Amis » dit-on. 400, et pourtant si seul.
Garrincha était surnommé « Le joie du peuple ». Neymar est très loin de cette popularité.
Contre Dortmund en 8e de C1, Neymar joue à quitte ou double. Paris qualifié, il entretiendra encore un peu l’illusion. Paris perd ? Il va s’ennuyer. Et le départ sera vite d’actualité. Encore et toujours.
Le football français n’a qu’une C1 : Marseille. Triste constat. La L1 est un centre de formation. Un réservoir de jeunes pour les autres pays. La France ne comporte aucun club du niveau du Real Barcelone, Real, la Juve, Liverpool ou le Bayern. Paris sans le Quatar redeviendrait anonyme. Ce n’est pas l’argent qui fait un grand club mais les Hommes.
PSG veut remporter la C1 mais le club fait n’importe quoi. Par exemple, à quoi cela sert de faire jouer Verratti le 23 février alors qu’il est suspendu contre Dortmund au match retour ? Il fallait déjà préparer un nouveau milieu de terrain.
Paris a une mauvaise défense - avec ou sans T. Silva- et pas de milieu de terrain du niveau de Matuidi et Rabiot que le club a vendus à la Juventus Turin. Quelle double erreur !
Le milieu de Dortmund est en revanche super bien équilibré, huilé: Hakimi-Can-Witsel-Guerreiro.
Une grande équipe sans grand métronome, grand récupérateur et grand relayeur cela n’existe pas.
Paris est un club plus connu pour ses esclandres en France que pour ses exploits européens. Le dernier plantage médiatique: les images d’une soirée entre joueurs sur les réseaux sociaux. Si les joueurs ne maîtrisent pas leur intimité comment peuvent-il maîtriser un match de C1 à élimination directe ?

23.02.20

Asile politique ou asile de fous ?

Mme Elena BONNER (1923-2011)

Les Dadaïstes voilà de vrais révoltés de 1916, contre les aînés qui les envoyaient mourir à la guerre.
Un artiste ce n’est pas un histrion qui fait le gugusse en démocratie où tout est permis ou presque.
Les dissidents ? La Russie nous en a donné de très grands, d’Essenine à Soljenitsyne.

Intégrale Week-end, CNews, samedi 22 février 2020: Asile politique ou asile de fous ?
https://www.cnews.fr/emission/2020-02-22/integrale-week-end-2e-partie-du-22022020-929549
Nota Bene: A partir de la 20e minute…

(La dernière photo est celle de Maïakovski et pas V.Grossman)

21.02.20

Permalink 09:54:58, Catégories: BECKENBAUEREMENT, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Le PSG, un club qui n'arrive pas à avoir une équipe

Lucien Favre est l’un des meilleurs entraîneurs en activité.

Encore une fois, les observateurs français se sont montrés trop confiants. surtout les anciens joueurs qui pratiquent l’entre-soi. Ils s’étalonnent sur les performances du PSG en L1 qui n’a pas une seule équipe de niveau de C1, à part le PSG et encore il faut le dire vite car dès qu’arrive le match retour couperet en 8e, le PSG se liquéfie, en tout cas depuis 3 saisons et auparavant en 1/4 de finale depuis l’achat du club par le Qatar en 2011.
En L1, le PSG fait des matchs exhibitions, tant l’opposition est faible. Dès qu’arrive les matchs européens à haute intensité, à la vie à la mort, les matchs où il faut montrer de la cohésion, le PSG dèmontre que ses joueurs n’arrivent pas à se souder les coudes pour faire bloc. En tant qu’amateur de football, je peux vibrer pour Barcelone, le Real Madrid ou Liverpool cette année. Tout comme je ne suis pas condamné à voir les navets du cinéma français surtout ceux qui représentent toujours la France au Festival de Cannes, à 90 %. Depuis des années, Canal Plus nous a permis enfin de voir les grands clubs européens. Cela change tout. Donc Dortmund ce n’est pas n’importe quoi. Le football allemand ce n’est pas n’importe quoi. Dortmund mène la vie dure au Bayern Munich. Thomas Tuchel le savait que Dortmund avait une attaque de feu. Là où je ne suis pas tout du d’accord avec Thomas Tuchel c’est qu’à la fin du match, il a déclaré : «On a trop joué avec la peur» Mais bon sang, c’est lui qui a communiqué sa peur au groupe du PSG ! En L1, il aligne une équipe offensive et tout à coup en C1, il passe dans un onze défensif. Il a cru que Mbappé allait transpercer la muraille jaune, en une ou deux occasions, mais Mbappé ce n’est pas un avant-centre, c’est un ailier de débordement. Un avant-centre type c’est Erling Haaland. Le jeune norvégien de 19 ans a sans cesse demandé le ballon toujours en projection. Il est de la trempe de Bianchi. Skoblar, Van Basten. Tuchel est venu chercher le nul qu’il a failli obtenir jusqu’à la 76e minute.
Le signal qu’a donné Tuchel à son groupe c’est: ce soir, je n’ai pas confiance en Icardi ou Cavani, deux avant-centre de métier. Si Tuchel n’avait pas eu peur, il aurait mis Icardi. Il s’est trompé en plus en alignant Di Maria qui n’a pas la corpulence pour résister aux duels ultra agressifs. Neymar-Icardi-Mbappé c’était mieux que Neymar-Mbappé-Di Maria. Il ne faut jamais faire plaisir aux joueurs sinon vous êtes perdus. Mbappé se voit en 9 mais pour l’instant, il n’est pas capable d’assurer ce rôle. Le sera-t-il un jour ?
Les joueurs de Dortmund ont pris beaucoup de confiance quand ils ont vu l’absence de Cavani et d’Icardi, plus la présence de Di Maria plus celle de Neymar a court de rythme avec aucun match dans les jambes alors que Paris venait d’en jouer 4. On a traité Neymar en footballeur en cristal. Ce qu’il est. Rendez-vous compte qu’à l’entrainement, il ne faut pas le charger. En match, donc il n’est pas habitué à la violence des duels. Quand Neymar n’arrive pas à jouer il devient méchant : coup dans le dos puis coup dans le visage. Neymar voudrait qu’on le regarde jouer mais le football c’est un combat très dur.
Quand vous voyez arriver sur vous Witsel c’est comme un immeuble qui s’abat sur vous. Cela me rappelle ce qu’a dit Paolo Maldini sur Yoann Gourcuff expliquant qu’aux entrainements de l’AC Milan Gattuso chargeait tellement Gourcuff que le Français montrait qu’il ne pouvait pas jouer dans le calcio. Au niveau de la peur, Mbappé, lors de la victoire du PSG a Man United, avait dit faut pas avoir peur ! Résultat, Paris a eu peur en Allemagne.
Paris n’est pas une équipe collective. En Allemagne, le nom du club est sur les épaules, et le nom des joueurs en bas du dos. Dortmund est un collectif. Paris un amas de mercenaires. Mbappé et Neymar se placent au-dessus du club. Tout dans leur comportement dit : on reste mais on vaut mieux. Leur image est plus forte que celle du PSG. C’est pour ça qu’ils touchent 3M€ mensuels pour Neymar, et presque 2 M€ pour Mbappé. Ces deux joueurs font ce qu’ils veulent : Mbappé devant les caméras s’est brouillé avec Tuchel, et Neymar dit en Allemagne qu’on l’a empêché de jouer en L1, lui qui a manqué plus de 50 depuis qu’il a signé en été 2017. Paris c’est un panier de crabes : le frère de Kimpembé insulte l’entraîneur- comme autrefois S. Aurier se moqua de L. Blanc- Neymar s’en prend au staff, avec ou sans Leonardo c’est toujours autant la zizanie dans le vestiaire. Neymar est intouchable. Sir Ferguson a dit : quand un joueur se croit supérieur à un club, il faut le virer.
Au match retour, la pression sera sur Paris car Dortmund va venir avec l’ambition de marquer un ou deux buts. Il faudra un PSG a 100 % concentré capable de récupérer le ballon vite et de sortir un très gros match à la maison. Neymar veut trop que Paris gagne grâce à lui. Paris n’a pas de leader, Thiago Silva n’a pas de charisme à la Ramos. Paris n’a pas de C1. Dortmund en a déjà une donc le grand club c’est Dortmund. Et cela se respecte. Le jeune Haaland n’est pas un joueur d’image comme Neymar qui se permet d’organiser son anniversaire avant le match avec entre 300 et 400 invités ! Grand mépris pour le club dont il se moque complétement. Paris n’a pas de gouvernance. Le président n’a pas le poids de JM Aulas à Lyon. Haaland n’a couté que 20 M€. Il s’exprime avec ses pieds, et non pas avec ses cheveux. Comme Neymar, Pogba et Griezmann transparent. Neymar joue sa saison contre Dortmund. Pogba est aux abonnés absents à MU, et Griezmann ne parvient pas à s’imposer au Barça. Tuchel est en sursis depuis le début car il n’a pas été choisi par Leonardo. Tuchel voulait faire jouer Neymar dans le match de L1 avant Dortmund. Il n’a pas été écouté par le club. D ‘ici peu, le feuilleton Neymar à Barcelone va prendre de plus belle. En cas d’élimination en 8e de C1, Neymar va tout faire pour redorer son image et donc on va reparler de lui à Barcelone. En contrat jusqu’à 2022, Neymar n’a qu’un but: fuir le PSG où il n’aurait jamais dû signer. Il n’est même plus en course pour le Ballon d’or, se blesse tout le temps, j’en passe… Son entourage croyait qu’à Paris, il gagnerait la C1. Douce illusion. L’Histoire ne s’achète pas avec un chéquier.

19.02.20

Permalink 10:01:05, Catégories: BECKENBAUEREMENT, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Le Borussia gagne la 1ere manche dans un match sans VAR

Haaland a volé la vedette à Neymar et Mbappé. Ce 9 puissant est né pour jouer au Bayern Munich

Mardi 17 février 2020
8es de C1 2020
Borussia Dortmund 2-1 PSG
Buts pour le Borussia: Haaland (69e, 77e)
But pour Paris: Neymar (75e)

Paris a frôlé l’exploit du match nul. C’est ce qu’était venu chercher Thomas Tuchel contre son ancien club. L’entraîneur aligna ultra défensive pour essayer d’arracher le nul dans le temple jaune allemand.
Les Allemands ont dominé, ce qui est bien logique, à la maison.
Le gardien Navas a sauvé Paris au moins deux fois, bien nettement.
Avant qu’il ne marque, le jeune Haaland (19 ans)a réclamé 3 fois qu’on lui donne le ballon alors qu’il était bien placé. Ce sublime athlète est un mixte de Skoblar-Bianchi-Van Basten. Un homme-canon. Une merveille de 9 surgit du passé. Bon sang ! son père l’a super bien formé. Il a le mental des cracks. Avec le fluide qu’à Cristiano Ronaldo et que n’a pas Neymar.
Neymar a court de rythme a été très agressif: il a poussé un adversaire dans le dos alors que l’action était finie, puis il a mis volontairement son bras dans le visage d’un autre. Il méritait l’expulsion. Les deux fois, il s’excusa sans aucune sincérité, juste pour la caméra. Le joueur des réseaux sociaux déteste l’opposition. Il voudrait jouer seul, en démonstration comme au cirque ou au music-hall. Il incarne le football simple-messieurs, tout comme Mbappé.
Tuchel a failli faire 1-1. Visiblement ce n’est pas un entraîneur courageux. S’il avait vraiment la trempe d’un cador, il aurait évité la défaite. Là, il a prouvé qu’il ne jouera jamais l’attaque à part à la maison ou à Amiens !
Neymar mauvais perdant a expliqué que le PSG aurait dû le faire jouer au lieu de laisser au placard pendant 4 matchs. Ce n’est pas l’élégance qui l’étouffe.
Au match retour, il faudra lâcher les chevaux.
Au Parc, Di Maria sera plus protégé par l’arbitre. Il est en cristal, l’Argentin.
Neymar fera son numéro. Lui aussi est surtout un joueur pour domicile.
Neymar est formaté pour le Barça avec Messi en n°1. Ce n’est pas un leader. Il n’est pas assez exemplaire.
Neymar est riche mais triste. Il n’a pas la joie de vivre de Ronaldhino.
Son aîné s’amusait dans les boites de nuit et s’amuse encore. Neymar lui ne fait que de la com. avec 300 et 400 “amis".
Mbappé est un très mauvais avant-centre de pointe. Haaland lui a donné une leçon avec son doublé.
Mbappé n’a qu’un poste. Ailier jouant sur la vitesse. Il n’a rien d’autre: ni coup franc, ni jeu de tête. C’est une icône pour vendre de la paperasse en France. Bon joueur mais pas grand joueur.
La deuxième mi-temps fut superbe car on n’a pas vu la VAR.
L’arbitre espagnol Mateu Lahoz a été remarquable.
La VAR casse la dynamique du match.
Avant j’étais pour, je croyais à son utilité.
Elle est tellement mal utilisée qu’il faut la retirer.
Sans la VAR, le jeu revient, avec sa fougue, son intensité par vagues successives.
Au match retour, Paris devra l’emporter 1-0, 2-0 ou 3-1.
Dortmund est favori pour aller en 1/4.
Paris reste trop une équipe de mercenaires. En C1,dans les matchs difficiles, les joueurs ne font jamais bloc. Aucun leader de terrain. Ils n’ont qu’un leader de communication médiatique.

Autre 8e:
Atletico Madrid 1-0 Liverpool
But pour l’Atletico: Niguez (4e)

17.02.20

Permalink 22:22:48, Catégories: BECKENBAUEREMENT, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Lucien Favre n'a pas peur du PSG

Mardi 17 février 2020, 21 h
8es de C1 2020
Borussia Dortmund - PSG / RMC Sport 1

Pour avoir suivi Lucien Favre à l’OGCNice- quelle chance d’avoir un tel entraîneur- je peux vous assurer qu’il n’a pas peur du PSG. Ce n’est qu’un 8e. La C1 ne commence qu’à présent. L’entraîneur visiteur- Tuchel- n’a pas laissé un grand souvenir au Borussia où la star des coachs du passé se nomme Klopp ! Favre a la pression chaque semaine. La Bundesliga est plus solide que la L1. Y compris au niveau économique.
Selon les médias français, le PSG arrive en conquérant en Allemagne.
Je ne mange pas de ce pain-là.
La peur des régents de la communication c’est que Paris soit éliminé dès les 8es. Pourquoi ? Ils se moquent du sport, leur seul but c’est l’audimat et donc le prix des spots de pub: sans le PSG, l’intérêt pour la C1 baisse en France. Les Français aiment le football uniquement si la France est concernée. La France n’a qu’une C1 depuis 1956 !
Neymar est out depuis plusieurs matchs. Depuis trois saisons, il a déjà manqué plus de 50 matchs avec le PSG. Rien que ça !
Il a été onze fois blessé…
Le Parisien vient de faire une double page sur ses différentes coiffures. Les bras m’en tombent.
300-400 personnes étaient à l’anniversaire de “Ney". Les bras m’en tombent, encore !
Si Paris gagne ou fait nul à Dortmund cela serait un exploit.
Le PSG n’est pas favori lors de ce match aller, avec Marquinhos, Thiago Silva et Neymar à court de rythme, Mbappé qui va vouloir trop en faire et Neymar hyper fragile, tout comme Di Maria.
Dortmund a du répondant.
Les Allemands doivent l’emporter devant plus de 80 000 personnes.
Le mur jaune attend le PSG de pied ferme.
Tout va se jouer au milieu de terrain. Avantage Borussia.

Autre 8e de C1:
Atletico Madrid - Liverpool/ RMC Sport 2

16.02.20

Permalink 11:23:15, Catégories: GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME, LA REVUE DE STRESS  

L'Hôpital public est un trésor public

A Limoges, peu de monde dans la rue. Faut-il que les médecins “cassent du flic” pour qu’ils fassent la une, en boucle ?

Mon témoignage:

Intégrale Week-end, CNews avec Julien Pasquet et Sophia Rousseau, samedi 15 février 2020:
Merci Bernard ! de la 17e minute à la 26e minute:

https://www.cnews.fr/emission/2020-02-15/integrale-week-end-2e-partie-du-15022020-927575

15.02.20

Permalink 14:28:34, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

L'art d'être grand-père, par Raymond Poulidor

Voilà un grand-père qui vibre pour son petit-fils totalement admiratif de son Pépé. Magnifique ! On est loin du plan com. !

Pour se réconcilier avec la vraie vie.
Où sont les Hommes de la trempe de Bartali, De Gaulle, Gabin, Ventura, Poulidor…
Imagine-t-on Jean Moulin faire une sextape ?

12.02.20

Permalink 19:10:09, Catégories: ANTI-FOOTBALL, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Unai Emery ou tout ce qu’il ne faut pas faire

Dans France Football de mardi 11 février 2020, Unai Emery ne se rend même pas compte qu’il explique ses échecs à Paris (Un seul championnat en deux saisons avec le meilleur effectif de France) et rien du tout à Arsenal (avec une galaxie d’internationaux). Il parle sans vraiment se rendre compte des énormités qu’il profère.

Exemples :
-«On se fait éliminer à Barcelone car le VAR n’existait pas encore. On a clairement été éliminés par des décisions arbitrales». Comme si la vidéo rétablissait la réalité des faits. Avec elle, c’est pire qu’avant !

-Pourquoi a-t-il sorti Thiago Silva avant un match clé en C1 ?«Je voulais qu’il sorte de sa zone de confort». On a vu le résultat. Quel fiasco !

-«Quand on a été sur le point de faire signer Neymar, ç’a été à moi en personne d’expliquer à «Ney» que l’on allait faire l’équipe autour de lui». Quel aveu de faiblesse ! Comme si Neymar avait l’impact de Messi ou de C. Ronaldo…

-«Neymar prend des coups à chaque match, mais c’est lui que l’on critique pour avoir dribblé. J’ai construit l’équipe pour que lui fasse la différence». Tout ce qu’il ne faut pas faire. Neymar peut tout faire mais Hatem Ben Arfa lui n’avait pas le droit de dribbler.

-«Je préférerais toujours un joueur contre moi car c’est un compétiteur». Pffff… Quel cliché !

-«Après le 6-1 à Barcelone, je n’ai pas perdu le contrôle». Ah ! bon, et pourquoi alors a-t-il fait le signe de croix, tel un désespéré dépassé par les événements. Coaching en perdition.

-«J’ai dit à Nasser et à l’émir que Paris peut gagner la C1 cette saison». Quel mépris pour Dortmund, la Juve, le Barça, le Real, City et les Reds.

Emery aime lire, confie-t-il. Je lui conseille, de lire toutes les interviews de Johan Cruyff pour essayer d’apprendre son métier et surtout d’éviter de dire des banalités. L’important dans le football - sur le terrain s’entend- c’est de penser dans son camp et d’agir dans le camp des autres.

09.02.20

A voir et revoir: le sublime film "Green Book".

Green Book a aussi pour titre Sur les routes du Sud ou Le Livre de Green au Québec
Le film américain, réalisé par Peter Farrelly, raconte la tournée dans les États du Sud en 1962 du pianiste noir Don Shirley et de son chauffeur garde du corps blanc Tony Vallelonga.
C’est un pamphlet hautement poétique contre le racisme.
Un film sur l’amitié et l’amour.
Chef d’œuvre d’humanité.
Le parfum des années 1950-1960 est présent de manière stupéfiante.
Une mise en scène qui vrille le cœur. Plusieurs scènes cultes.
On dirait un film de Clint Eastwood. Même cadence. Même cadrage.

Distribution, tous magnifiques:
Viggo Mortensen : Tony «la tchatche» Vallelonga, le chauffeur
Mahershala Ali : Don Shirley, le pianiste
Linda Cardellini : Dolores Vallelonga, la femme de Tony ;

Palmarès aux Oscars 2019 :
Oscar du meilleur scénario original pour Nick Vallelonga, Brian Currie et Peter Farrelly
Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour Mahershala Ali

Permalink 11:50:27, Catégories: LITS ET RATURES, LA REVUE DE STRESS  

Simone de Beauvoir condamnée pour détournement de mineure

Voilà comme on rigole à la télévision française quand on évoque le détournement de mineure commis par l’iconique de Beauvoir. A 4m 3o, ils rigolent tous quand ils en viennent à parler du détournement de mineure par Beauvoir. Exactement comme dans l’émission de Pivot avec et sur Matzneff. Deux rient jaune mais rien de comparable avec Denise Bombardier. Beauvoir reste une intouchable dans le milieu BCBG du Tout Paris.

Ma version des faits dans:

Intégrale Week-end, Cnews, avec Julien Pasquet et Sophia Rousseau. Samedi 8 février 2020.
Merci Bernard ! de la 17e minute à la 22 minute:

https://www.cnews.fr/emission/2020-02-08/integrale-week-end-2e-partie-du-08022020-925496

Ce que je retiens d’elle de Simone de Beauvoir ?
Son combat pour être considérée comme un écrivain qui ne doit rien à personne.
Son parcours d’étudiante, extraordinaire.
Sa vivacité d’esprit.
Son refus des idées reçues.
Le fait d’être né bourgeoise et de vouloir aider le peuple.

Je n’oublie pas cependant:

Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, elle a été condamnée pour détournement de mineure.
De surcroît, elle a travaillé pour Radio-Vichy.

Si l’on dit Sartre le Mandarin des lettres, on dit dire Beauvoir, la Mandarine des Lettres si l’on en a croit la féminisation des professions qui pousse à écrire auteure et non pas auteur.

07.02.20

Neymar peut dire merci à Garrincha

Neymar gagne 3 M€ par mois mais il n’apporte rien au football.
Paris n’a jamais gagné la C1. Ce n’est donc pas un grand club.
Vous retirez le Qatar est Paris n’existe plus.
Garrincha gagnait des clopinettes mais il a fait le football.
Si Neymar gagne 3 M€ par mois c’est grâce à Garrincha.
Garrincha a rendu heureux le Brésil.
Neymar ne joue que pour lui. C’est un représentant du football simple messieurs, comme Mbappé. Comme tant d’autres. Il fait son numéro à Paris car il ne s’est pas imposé au Barça. Le pire dans tout ça c’est la fausse entente Neymar-Mbappé. C’est Neymar qui porte le PSG et pas du tout Mbappé, d’où la mauvaise humeur du “champion du monde".
Pour voir Neymar rejouer au football, il faudra le revoir au Barça.
A Paris, il joue sans pression. Il fait mumuse avec la baballe.
Messi attend le retour de Neymar. Son attente avec Griezmann est au point zéro.
Le Barça soit recomposer le trio Neymar-Suarez-Messi.

03.02.20

Permalink 23:27:00, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

King Ronaldo, nouveau record: 50 buts en 70 matchs dans le Calcio

Dimanche 2 février 2020, 22e journée
Juventus Turin 3-0 Fiorentina
Buts pour la Juve: Ronaldo (40e pen., 80e pen.), Fernandez (90e)

Premier de Serie A, avec 3 points d’avance sur l’Inter Milan, Cristiano Ronaldo, règne toujours sur la planète foot.
Seul Messi est dans sa catégorie.
Pendant que des joueurs très prétentieux se prennent pour ce qu’ils ne sont pas, lui s’amuse toujours sur le terrain, manifestant toujours une passion intacte et surtout une condition physique fantastique, le tout servi par une intelligence de jeu et un esprit combattant.
Il a appris avec Giggs et Scholes à MU. Ce n’est pas lui qui aurait manqué de respect aux ainés de MU, au temps du grand MU.
King Ronaldo, mérite cette appellation.
Il est sur les hautes sphères depuis 2003.
A peine arrivé en Italie, il marque 50 buts en 70 matchs !
Il s’impose à la Juventus Turin, comme à Man United et au Real Madrid.
Au Portugal, en Angleterre, en Espagne et en Italie, il parvient à s’exprimer le mieux possible.
C’est un caméléon.
Il est heureux, sur le terrain comme dans sa vie.
C’est un homme, si loin des morveux.

30.01.20

Permalink 17:16:12, Catégories: GRAND MONSIEUR, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Michou (1931-2020), le Montmartrois

Paroles de Jean Renoir, musique de Georges van Parys.

Pendant trente ans, j’ai croisé Michou à Montmartre.
Il était totalement amoureux du quartier.
Quand on a été Montmartrois, c’est pour la vie.
Il s’agit d’un vrai village. J’espère que son âme n’a pas été vendue.
Entre 1972 et 2002, on se parlait dans la rue, au bistrot ou chez notre ami Lino Barbosa, le cordonnier de la rue d’Orsel.
Michou était un bourreau de travail. Il me rappelait mon père.
Il n’arrêtait jamais.
Dès 7 ou 8 h du matin rasé de près, il était dans la rue, lui l’homme de la nuit.
Une santé de fer.
Elevé par sa grand-mère, il savait d’où il venait.
Humble, le cœur sur la main, il était le contraire du vantard.
Il faisait tourner son affaire avec une bande d’amis. Il préférait l’amitié à l’amour. Il savait qu’i était né d’une escapade de sa mère. Une “fredaine” disait-il. Son père était parti sans laisser d’adresse.
Réglo avec les impôts comme avec tout le monde, il n’a jamais connu de périodes néfastes, quand on sait la faune qui peut nuire la nuit.
“Mes clients sont mes amis", disait-il.
Interdisant toutes les exubérances à l’extérieur de son cabaret, il respectait ses voisins qui le respectaient.
Il refusa des ponts d’or des asiatiques qui demandèrent d’ouvrir des Cabarets Michou au pays des Sushis, il refusa net. Il y avait Montmartre, et c’est tout.
La scène de son cabaret faisait 4 mètres carrés !
Il y avait du Fellini dans l’air. Des visages très Otto Dix, le peintre allemand expressionnistes.
Montmartre a perdu l’un de ses grands personnages.
Quand on racontera la seconde moitié du XXe siècle, il aura sa place.
Il a marqué son temps, avec sa gentillesse. Et sa force de travail.
Cela nous change des imposteurs qui se font passer pour ce qu’ils ne sont pas.

PS/ Intégrale Week-end, CNews, 1er février 2020: Mon hommage à Michou:. A partir de la 38 minutes sur la vidéo.
https://www.cnews.fr/emission/2020-02-01/integrale-week-end-2e-partie-du-01022020-923228

28.01.20

Permalink 09:43:58, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Ronaldo fait signer Ben Arfa à Valladolid

Massacré par le football français - les instances et les médias qui radotent- Hatem Ben Arfa rebondit en Espagne dans le club présidé majoritairement par le Brésilien Ronaldo.
Entre artistes du football on se comprend.
Voilà un gros tacle à ceux qui prétendent que Ben Arfa est un intermittent du spectacle.
Empêché de jouer parce que c’est un homme libre- absolument pas dans une écurie de mercenaires du football- Ben Arfa est toujours resté fidèle à son père spirituel qui s’occupe de son parcours.
Ben Arfa n’a pas du tout raté sa carrière.
Il joue au football depuis son enfance et y joue toujours.
Il est victime d’une discrimination parce qu’on raconte des âneries à son sujet.
Pourquoi pardonne-t-on tout à Neymar, Pogba ou Griezmann, alors qu’on étrille Ben Arfa dès qu’il rate une passe ?
Hatem Ben Arfa a encore de belles années devant lui.
L’inspiration est de retour.

27.01.20

A l'occasion de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau, hommage à Kessel et à Bartali

Gino Bartali, un homme hors du commun à tous les niveaux. Il dit à Poulidor: “Vous ne gagnez jamais le Tour parce que vous ne fumez pas et ne buvez pas !” Sous-entendu, alors que lui, oui !

Ma chronique sur CNews du 25 janvier 2015:

Julien Pasquet : Aujourd’hui, vous tenez à évoquer Elie Wiesel, Joseph Kessel et Gino Bartali à l’occasion du discours du Pt Emmanuel Macron à Jérusalem, pour commémorer la Libération du camp d’Auschwitz, il y a 75 ans…

Bernard Morlino : Oui, je crains de plus en plus les temps où il n’y aura plus de survivants de la Seconde guerre mondiale, car trop de gens s’ennuient quand nous sommes en Paix. Auschwitz c’est plus d’un million cent mille personnes exterminées, en Pologne annexée par les nazis. Parmi les rescapés, il y a eu l’écrivain Primo Levi (Si c’est un homme), Simone Veil et Elie Wiesel. Le camp a été libéré début 1945, le 27 janvier par l’armée soviétique qui a révélé l’horreur de la Shoah, le génocide juif. J’ai demandé à deux grands témoins de l’époque, Emmanuel Berl et Philippe Soupault quand ils avaient connu l’existence des camps de la mort. Ils m’ont dit qu’avant 1945, ils n’en savaient rien. Inimaginable pour eux, et pour tout le monde. Je ne vais pas vous parler de la solution finale mais je vais prendre de 4 personnalités de l’époque. Quatre destins connus, plus un inconnu.

Julien : Vous commencez par Elie Wiesel, l’écrivain né en Roumanie et naturalisé américain…
Bernard : Je vous ai dit qu’il y avait Elie Wiesel, à Auschwitz, ne fût-ce que quelques temps. Il est déporté à 15 ans, en 1942. Ensuite, il sera conduit à Buchenwald. Ses parents et l’une de ses sœurs sont tués par les nazis. Longtemps après quand il devient enseignant aux Etats-Unis, un jour un étudiant à la fin d’un cours lui demande de le recevoir. Ce jeune homme lui déclare, tout net : « Je suis l’enfant du malheur…» Vu le jeune âge de l’étudiant, Elie Wiesel sait qu’il n’a pu être déporté comme lui. Alors il opte pour la tentative de le consoler face à un probable chagrin d’amour. L’étudiant lui dit encore : « Non, non, vous faites fausse route. Tel que vous me voyez, je porte tout le malheur du monde sur les épaules. Impossible d’être heureux, face à la tristesse enfouie de mes parents …» Wiesel : « Ont-il perdu leurs parents à Auschwitz ? ». L’étudiant : « Non, pas leurs parents… mais mon père et ma mère avant de se rencontrer avait chacun une famille avec des enfants qui sont tous morts en déportation. Ils ont voulu reconstruire une famille quand ils se sont rencontrés leur histoire. Et moi, je suis le fils de leur malheur commun. Jamais je n’aurais dû naitre. Je ne dois la vie qu’à la Shoah …». Elie Wiesel comme nous fut touché par cet étudiant aux immenses qualités de cœur. Un homme d’exception. Cela existe la preuve.

Julien : Vous tenez aussi à nous parler de Joseph Kessel…
Bernard : Grand reporter, Kessel a assisté au procès d’Adolf Eichmann, à Jérusalem en 1961. Ce nazi fut le planificateur de la solution finale. Lors du procès, dès le premier jour, Kessel sait approcher de a cage de verre où le nazi était enfermé. Un face à face dont il ne reste rien. Aucune image, rien que les écrits du magnifique écrivain. Quel face à face entre un barbare et un romancier de premier plan dont on va éditer ses romans dans la Pléiade au mois de mai 2020 avec en plus l’album photo collector de la Pléiade. Kessel avait reçu le Visa tamponné n°1 de l’Etat d’Israël pour rendre hommage à son talent d’écrivain-journaliste. Le nazi était à l’abri des balles pour éviter l’attentat de celui qui à la fin du procès sera exécuté. Kessel eut un moment de recul, de répugnance devant la présence reptilienne du nazi. Il le compare à une araignée humaine. Eichmann ne s’excusa de rien, aucune repentance, il avait appliqué les ordres, en bon soldat ! Maintenant je vais vous dire la remarque de Kessel. Aussi grand journaliste que grand écrivain. Devant le défilé du rappel de toutes les horreurs, les crimes qu’il a organisés et encouragés, Eichmann n’a pas eu un cillement, pas le moindre mouvement de honte de la barbarie mis en place. Une seule fois, il rougit cependant. Lors d’une séance, il est resté assis quand il fallait se lever lors de l’audience ouverte. Au rappel du président au bon déroulement, Eichmann se leva rouge de honte. Seul Kessel remarqua cela. C’est dire la complexité de l’âme humaine. Tuer des millions de gens comme si de rien n’était, et s’excuser de ne s’être pas plié aux règles de la politesse !

Julien : Vous tenez aussi à évoquer Gino Bartali…
Bernard : Ah ! Bartali, l’un des plus grands champions cyclistes de tous les temps. Ses duels avec Fausto Coppi ont redonné espoir aux Italiens après la fin du fascisme dicté par Mussolini. Au niveau sport, Bartali était un géant capable de gagner le Tour de France en 1938 et en 1948, à 34 ans. « Le bien on le fait mais on ne le raconte pas » disait-il toujours. Ce champion qui fumait et buvait le soir un bon verre de vin rouge, fut un grand résistant sans jamais s’en vanter. Comme il était un héros national dans l’Italie mussolinienne, il profita de sa renommée pour contribuer à sauver 800 Juifs. Je précise qu’il refusa toujours de se laisser récupérer par les fascistes qui voulaient en faire une icône. Le catholique très croyant, il transportait des faux papiers pour sauver des Juifs traqués par les chemises noires. Il mettait les documents dans le cadre de son vélo. Il faisait des trajets de 400 km ! Les autorités laissaient passer le vainqueur du Giro 1936 sans le contrôler. Ce n’est qu’à la mort de Bartali que sa famille a accepté que l’on rende public les actions de leur champion à double titre, comme sportif et comme homme. Mort en 2000, il a été fait juste sur le mémorial de Jérusalem en 2003. On est loin de la charité business. «Le bien on le fait mais on ne le raconte pas», parole de véritable humaniste.

26.01.20

Permalink 12:28:43, Catégories: GRAND MONSIEUR, CRUYFFEMENT  

Mort de l'ailier gauche mythique Robbie Rensenbrink

Raymond Goethals rend hommage à l’ailier gauche, au temps de sa splendeur.

Ailier gauche de la grande génération Cruyff, Rensenbrink avait la particularité de jouer à l’étranger, ce qui n’était pas très fréquent dans les années 1970.
Superbe dribbleur, grand lecteur de jeu, il animait le flanc de l’attaque avec toujours l’ambition d’aller de l’avant.
Discret, attachant, il reste un grand nom du football.
Avec ses amis de la sélection nationale, il a bonifié le football avec le football-total.
Son nom aurait pu être encore plus historique si son tir sur le montant contre l’Argentine en finale de World Cup 1978 avait fini au fond de la cage à un moment capital du match.
Rensenbrink, Neeskens, Cruyff… Ils nous ont donné tant de joie !

Palmarès:

Club Bruges
Coupe de Belgique 1970.

RSC Anderlecht
2 Championnats de Belgique 1972 et 1974.
4 Coupes de Belgique 1972, 1973, 1975 et 1976.
2 Coupes de la Ligue Pro Vainqueur 1973 et 1974.
2 Coupes d’Europe des vainqueurs de coupe Vainqueur 1976 et 1978.
2 Supercoupes de l’UEFA 1976 et 1978.

Toulouse FC
Championnat de France de deuxième division 1982.

En sélection nationale des Pays Bas
Finaliste des Coupes du Monde 1974 et 1978

PS/ Dernière minute: le basketteur Kobe Bryant est mort dans un accident d’hélicoptère avec neuf autres personnes, dont l’une de ses filles, Gianna Maria-Onore.

24.01.20

Radioscopie historique: "Apaiser Hitler", de Tim Bouverie (Flammarion)

“Quand j’entends le mot culture, je sors mon révolver". Slogan nazi. Et d’aucuns se plaignent sous Macron. En 2020, la majorité silencieuse veille à la démocratie française. Les urnes parleront. La fascisme de droite ou gauche ne passera pas !

L’auteur mène son récit comme si nous vivions en direct ce qu’il raconte qui pourtant remonte à presque un siècle et parfois plus puisque le Traité de Versailles a plombé toute l’Europe en mettant l’Allemagne plus bas que terre. Après la guerre de 1914-1918, elle était tenue responsable de tous les maux et donc frappée d’interdiction d’avoir une armée. C’est dire qu’elle faisait toujours peur ! Tim Bouverie à la fois historien et romancier a écrit un remarquable premier livre qui permet de comprendre le fiasco général de ceux qui ont cru amadouer Hitler, en ne se méfiant pas assez de lui. De son côté, il voulait venger son peuple trop humilié par le Traité de Versailles. Toutes les chancelleries européennes lâchèrent du lest à tort. Au lieu de l’empêcher d’annexer les Tchèques, les Européens lui offrirent la Tchécoslovaquie.
De fait, les accords de Munich avec le recul passent pour les prémices de la collaboration avec les nazis. Que serait-il arrivé si l’Europe avait dit non avant que les soviétiques ne pactisent avec Hitler ? On ne le saura jamais. Cependant la face de l’Histoire aurait sans doute présenté un autre visage. Au lieu de barrer la route à Hitler, les gouvernements européens lui ont ouvert grand le passage à sa démoniaque folie de venger l’Allemagne.
L’ensemble du livre se dévore, que l’on connaisse ou pas les événements décrits. On revit tout. On est au cœur de l’actualité passée, qui reste bien souvent actuelle tant on peut faire des comparaisons avec 2020, parfois. Plus on avance dans le récit, plus on se demande comment a-t-on pu laisser agir Hitler avec tant de passivité. Les Alliés ont même pensé que les Allemands étaient mieux armés que la réalité de leur effectif et surtout de leur force de frappe. Les Français et les Anglais ont surévalué les forces ennemies. Tout ça à cause du traumatisme de la Première Guerre. Il fallait éviter un nouveau carnage pour ne plus avoir à compter les morts : les Russes (1, 8 millions de morts), les Anglais (730 000 morts), l’Empire britannique (230 000 morts), les Français (1, 7 millions de morts) et les Allemands plus de 2 millions de morts. Au total, 16, 5 millions de morts ! Cette macabre comptabilité n’a pas empêché la suivante saignée, celle de 1939-1945 : les Historiens arrivent parfois à 80 millions de morts, tous pays confondus, soldats et civils compris.

-Apaiser Hitler, Tim Bouverie. Traduit de l’Anglais par Séverine Weiss. Flammarion, 660 p., 29 €.

PS/ Mon hommage à Joseph Kessel et à Gino Bartali, lors des 75 ans de la Libération d’Auschwitz, sur CNews dans l’émission du duo Julien Pasquet et Sophia Rousseau, Intégrale Week-End :

https://www.cnews.fr/emission/2020-01-25/integrale-week-end-2e-partie-du-25012020-920912

18.01.20

EVENEMENT : Les vies d'Albert Camus (FR3), par G-M Benamou

Mercredi 22 janvier 2020
Les vies d’Albert Camus, France 3, à 21h05
documentaire de Georges-Marc Benamou

A ne pas rater ! Tout Camus, tout ce que l’on sait et tout ce qu’on ne savait pas ou plus.
Avec des images inédites de Catherine Camus, non pas la gardienne du temple mais la fille amie fidèle.
Fidèle, Camus l’était à sa façon. Il aimait plusieurs femmes à la fois.
On peut s’en étonner mais comme il est mort à 46 ans, on est content qu’il ait mené plusieurs vies en même temps.
Certes, on pense à sa femme qui n’ignorait rien. Elle en a souffert, beaucoup souffert.
Sa fille a eu l’intelligence de ne pas juger son père et de mettre au grand jour les différentes liaisons. Elle a eu le tact de le faire après la mort de sa mère.
Catherine Camus est un être un humain. On peut dire qu’elle est son père en version féminine: même visage, même lumière, même sourire, même rigueur, même dégoût des imposteurs, même poésie, même vivante.
Camus mal aimé dans son enfance ? Pas du tout. Sa mère l’adorait.
Camus était sensible au charme de différentes femmes. Ce n’est pas un défaut. Ni une qualité. Un constat.
Le document entremêle intelligemment les témoignages inédits et d’autres issus d’archives, avec des cadrages de toute beauté.
Passionnant. Captivant. Des raretés exhumées. L’intelligence à tous les étages, comme dans l’esprit de Camus.
Et que dire des images de familles. Bouleversantes, notamment les dernières. Instants de bonheur. La joie de vivre avec le trépas alors inenvisageable.
Le texte se marie très bien aux images et à la musique.
Albert Camus ? Chacun le sien.
Le mien est un compagnon de chaque jour. Un ami de chevet. J’aime Camus depuis le premier jour qu’on m’a parlé de lui. Un coup de foudre amical, amoureux. J’ai connu Berl son ami. Camus était avec nous, entre nous deux. Toujours.
Je partage avec lui, le soleil, la mer, le Midi, la littérature, le sport, l’amitié, l’exigence, la haine des prétentieux. Le fait de ne jamais vouloir perdre son temps.
Camus a mené la vie d’un combattant: journalisme, romans, essais, théâtre, sport, famille, amours, amitié, politique, lectures…
Ne ratez pas ce documentaire. On a vraiment l’impression de marcher avec Camus, d’être tout le temps avec lui, en Algérie ou en Provence, de partager une heure trente ensemble.
Camus était un écrivain comme Vian. Un artiste. Un travailleur inlassable.
Rien à voir avec les actuels marchands de salades avariées.
Georges-Marc Benamou a tout compris de son “pays” pied-noir.
Un fils spirituel.

10.01.20

Mort de Lolita alias Sue Lyon (1946-2019)

le film Lolita de Stanley Kubrick d’après le roman Vladimir Nabokov de 1955 est sortie dans les salles en 1962.
Le rôle de Lolita était incarné par Sue Lyon qui vient de mourir le 26 décembre 2019 à Los Angeles, à 73 ans.
Elle avait quinze ans au moment du tournage du film.
Son rôle l’a marqué à vie, un peu comme celui de Maria Schneider dans Le dernier tango à Paris.
Sue Lyon n’a pas fait la carrière qu’on attendait d’elle.
Par un effet de collision comme l’actualité nous en réserve, elle est morte au moment de “l’affaire Matzneff” comme ils disent.
Le monde littéraire est en ébullition.
Après l’antisémitisme boomerang de Moix, voici la sexualité sur mineurs sparadrap de Matzneff.
Tous deux sont prix Renaudot.
Le prochain sera-t-il décerné à un sérial killer ?

PS: 20 h Foot, CNews, 10 janvier 2020. Invité Dominique Rocheteau:
https://www.cnews.fr/emission/2020-01-10/20h-foot-du-10012020-916292

08.01.20

Permalink 10:48:59, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

En marge des mascarades de Pogba et d'Ibrahimovic, King Ronaldo toujours au sommet avec un nouveau triplé

Dimanche 5 janvier 2020
Serie A, 18e journée
Juventus Turin 4-0 Cagliari
Buts pour la Juve: Ronaldo (49e, 67e pen., 82e), Higuain (81e)

En tête du Scudetto et 3e meilleur buteur du calcio avec 13 buts, C. Ronaldo (34 ans) n’en finit plus de rester au sommet du football mondial.
Lui, c’est du terrain qu’il parle.
Rien à voir avec Pogba, champion du monde des réseaux sociaux et ombre à Man United.
Rien à voir avec Ibrahimovic: le natif de Malmoë est tellement détesté par ses compatriotes que les Suédois ont démoli sa statue !
Ronaldo change de club mais ce n’est pas un mercenaire: il gagne partout et donc fait gagner.

07.01.20

Permalink 23:14:15, Catégories: THE RED DEVILS  

United 1-3 City. A Old Trafford, ci-gît Man United

Eric Cantona a mis Man United sur orbite. Les joueurs actuels cassent tout ce qu’a fait Cantona

Mardi 7 janvier 2020
Carabao CUP, 1/2 finale/ Aller
Manchester United 1-3 Manchester City
But pour MU: Rashford (70e)
Buts pour les Citizens: Bernardo (16e), Mahrez (33e), Andreas (38e csc)

Man United: De Gea, Wan-Bissaka, Jones, Lindelof, Williams, Fred, Andreas, James (Gomes 64), Lingard (Matic 45e), Rashford ©, Greenwood (Martial 81e)

Man City: Bravo, Walker, Otamendi, Fernandinho (Ce), Mendy, Rodrigo, Gundogan, Mahrez (Foden 86e), De Bruyne (Jesus 79e), Bernardo, Sterling

Est-ce des professionnels ou un troupeau de chèvres ?
On peut se le demander quand on voit jouer le MU actuel.
A part, Rashford aucun joueur de cette cuvée de MU ne mérite d’y jouer.
Depuis 2013, MU est sur le déclin. Je ne pensais pas que cela puisse arriver.
J’attendais que Moyes assume le rôle laissant vacant pour sir Ferguson. Ce ne fut pas le cas.
Inspiration ? Nulle
Talent ? Mot inconnu à Old Trafford, à part dans l’équipe adverse.
Technique ? Néant.
Courage ? Inexistant.
City est venu faire mumuse chez les voisins, en attendant le match retour à la maison.
Bernardo Silva a donné un récital: but puis passes décisives.
Inutile d’aller plus loin. MU a été ridicule, une fois de plus.
Man United n’est plus un grand club et encore moins une grande équipe.
MU n’est plus qu’un musée.
Pour voir bien jouer MU, il faut regarder YouTube !

05.01.20

Permalink 12:16:44, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Requiem pour Fausto Coppi mort le 2 janvier 1960

Il y a 60 ans disparaissait Coppi.
Le campionissimo est oublié, scandaleusement en France alors qu’il fut l’un des plus grands héros sportif de tous les temps.
Il avait de la classe, sur et loin du vélo.
Une présence sensationnelle.
La force et la douceur, dans un même être humain.
Il reste un modèle.
Coppi m’apporte autant que Vermeer et Pessoa. Woolf et Colette.
Quand on voit la racaille qui empeste la presse, on a envie de gerber.
Tant de lignes sur un ambassadeur de l’imposture et rien sur un homme qui diffusait la grâce.
Vive Coppi !
Vive Camus !
Ils sont bien plus perceptibles que tant de minables vivants.
En ce qui concerne le vélo: les champions français actuels n’ont pas 10% de son talent.
C’est comparer les chansons de Grand Corps Malade avec celles de Léo Ferré. L’inventeur du slam moderne en France ? Ferré !
Dire qu’il pleut quand il pleut, cela ne suffit pas.
La littérature ne se donne pas à tout le monde.
Il faut être appelé et non pas élu !

Permalink 01:00:18, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Le 2 janvier et le 4 janvier 1960, le monde a perdu Fausto Coppi et Albert Camus

Mon hommage à Albert Camus sur CNews, le 4 janvier 2020 dans l’émission de Julien Pasquet et Sophia Rousseau, entre 18′50′’ et 25′50′’:

https://www.cnews.fr/emission/2020-01-04/integrale-week-end-2e-partie-du-04012020-914225

Le 2 janvier 1960
Fausto Coppi est mort des suites d’une forme de Malaria. Il aurait pu être sauvé mais il a mal été soigné. .

Le 4 janvier 1960
Mort d’Albert Camus, passager dans la voiture de Michel Gallimard, une Facel Vega. Mort absurde: il ne conduisait pas et avait dans sa poche un billet aller retour Paris-Lourmarin.

En 2020, Camus est présent, mais les médias oublient outrageusement Coppi. Comment ne peut-on pas saluer l’immense coureur… Cela me dépasse !

02.01.20

Depuis 2014, Man United a dépensé plus d'un milliard d'euros pour perdre 2-0 à Arsenal

Pour voir bien jouer MU, il faut regarder YouTube !

Mercredi 1 janvier 2020
Arsenal 2-0 Manchester United

MU était déjà mené 2-0 en première mi-temps.
Un MU lamentable. Des tricoteurs de frousse. Un football imbécile.
Aucun de ces joueurs ne restera dans l’Histoire du club, à part au rayon des plus pires du club.
Qu’est-ce qu’un Red Devil ?
Un joueur de grand caractère, autant fort techniquement que physiquement. Un joueur hyper intelligent, malin, courageux. Un joueur fier, haïssant la défaite.
Tous les joueurs actuels touchent beaucoup d’argent grâce à Cantona, Giggs, C. Ronaldo et Scholes, tous de vrais champions.
Aujourd’hui, la star serait Pogba. Il ne joue jamais !
Solskjaer a fait illusion.
Depuis le départ de Sir Ferguson, le club a dépensé 1 milliard d’euros pour ne pas avancer d’un centimètre dans la construction d’un renouveau.
Le football a disparu dans la club qui ne vit plus que sur son prestige passé.

01.01.20

Permalink 18:44:15, Catégories: LE GYM E BASTA, ANQUETILLEMENT  

BONNE ANNEE 2020 !

Permalink 18:41:25, Catégories: LITS ET RATURES, ANQUETILLEMENT  

Camps (Nice-Matin), Laborde (Nouvelle République des Pyrénées), Romedenne (France 2) et Cérésa (Service Littéraire) aiment Vintage Vélo Club, de Bernard Morlino (Gründ)

Gino Bartali et Fausto Coppi. Je les aime autant que Rembrandt et Baudelaire. Je prends mon miel au bon me semble. Suis-je passéiste ? Non ! Les livres sur les sportifs en activité ne sont que de la basse communication. Je préfère écrire un bel album qu’un exécrable roman. Et surtout, je n’ai pas dit mon dernier mot. (Mon préfacier s’exprime de l’au-delà, grâce à notre correspondance, ses chroniques parues et autres textes. Un puzzle émotionnel).

Philippe CAMPS, Nice-Matin, 27 octobre 2019 :

-"Bernard Morlino ? Faut le suivre. C’est un passionné. L’écouter est un régal. Le lire un plaisir. Après le football et le rugby, il s’attaque au vélo. Les champions, les oubliés, le Tour, les classiques, le Ventoux, le dopage, les exploits, les défaillances : tout y passe. Plus qu’un livre, c’est un album de famille, une bible, un voyage dans le temps. Bernard Morlino est écrivain, biographe, chroniqueur littéraire, blogueur, consultant, fou, génial et Niçois. Bref, il n’a que des qualités. Grâce à lui, le passé n’est jamais vieillot. Le vélo non plus. Huit mois avant le grand départ du Tour à Nice, il serait inconscient de ne pas se procurer Vintage Vélo Club. C’est un conseil d’ami".

Christian LABORDE, La Nouvelle République des Pyrénées, 9 novembre 2019:

-"Le Père Noël a, cette année, deux mois d’avance. Serait-ce le dérèglement climatique ? Non, juste Bernard Morlino qui est en librairie. Les livres de Morlino sont toujours des cadeaux. Morlino connait la langue française, possède une mémoire d’enfant, c’est-à-dire d’éléphant. Il se souvient de tout et de tous, des vélos Helyett que chevauchait Darrigade, de la chute de Roger Rivière, en 1960, dans la descente du col du Perjuret, des mots de Raymond Mastrotto, des artistes qui, d’ Yvette Horner à Dustin Hoffman en passant par Joséphine Baker, ont fait un tour sur le Tour. De très belles histoires, de très beaux portraits, servis par une iconographie savoureuse – la photo de Rik Van Steenbergen, page 182 par exemple ! – et par une mise en page qui relève de la mise en swing. Un livre coloré donc, et animé. Animé, oui, comme un dessin animé. Et animé parce qu’il a de l’âme, ce book !”

Patrice ROMEDENNE, Télématin/ France 2, 14 novembre 2019:

-"Effet madeleine de Marcel Proust. L’album de famille du cyclisme mondial".

François CERESA, Service Littéraire, janvier 2020:

-"Bernard Morlino connaît tout sur le vélo. Morlino qui rime avec vélo, ne déraille jamais. Il freine à temps, sagace et savant, aussi averti que Blondin et Nucéra sur Anquetil et Poulidor. Comme Coppi, il transforme les cols en lignes droites. Comme Bartali, la mesquinerie et la trahison ne font pas partie de son lexique (…) Tout va vite, fonce, grimpe, dévale, dans le style cursif, avec moult clins d’œil à Tristan Bernard, Malaparte, Buzzati, Fallet, Morand, Jarry. On ne perd jamais les pédales (…) Passionné de foot, de cinoche, de cycle, de Berl, de Soupault, il nous fait obtenir notre droit de vélo. Comme le disait saint Augustin, tout cela est une question d’amour. Vélo n’est-il pas l’anagramme de vélo ?”


-Vintage Vélo Club, Bernard Morlino. Préface de Louis Nucéra. Gründ, 188 p., 24, 95 €.

[Post dédié à Raymond Poulidor]

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software