Archives pour: Décembre 2019, 24

24.12.19

Permalink 13:07:04, Catégories: LITS ET RATURES, SPECIAL MARADONA, CRUYFFEMENT  

Les n°10 mythiques (Solar), Merckx (Vespini), F1 (Barbé) et les rebelles (Ewajé-Epée)

Outre mon livre (Vintage Vélo Club/ Gründ), of course, vous pouvez aussi livre ce qui suit…

-L’Odyssée du 10, gloire et déboires du meneur de jeu, Raphaël Cosmidis, Philippe Gargov, Christophe Kuchly et Julien Momont. Solar, 487 p., 17, 90 €.

Livre indispensable pour les amateurs du beau jeu, de l’esthétisme performant, celui de Pelé, Di Stefano, Puskas, Cruyff, Platini, Maradona, Zidane… A mes yeux, il y a aussi Xavi, Iniesta et Cantona qui ont réussi à éclairer le jeu sans être des 10 à l’ancienne. Les architectes sont les rois du terrain. Les acteurs décortiquent tout et bien. Schémas à l’appui. Tous ceux qui haïssent le football feraient bien de lire ce livre. Les anti-football s’apercevraient qu’il sont en fait des imbéciles, inaptes à comprendre la grandeur d’un moyen d’expression absolument grandiose car il fait appel, à l’intelligence, au physique, à la technique et à l’improvisation de haut parage. Les Anglais l’ont bien compris depuis longtemps. La France sait inventer les grandes compétitions qu’elle a du mal à gagner surtout la C1 !

-Eddy, été 1969, Jean-Paul Vespini. Presse du Belvédère, 190 p., 18 €.

Un livre pour regarder dans le rétroviseur. L’auteur remonte le fleuve de son enfance pour visiter la galerie des souvenirs précieux. Outre la charpente familiale, l’icône Merckx domine le panorama paradisiaque des pans de vie qui ont disparu à tout jamais. On y croise aussi Anquetil, Poulidor, Van Looy, que des premiers rôles. Et que dire de Stan Ockers, le héros de Merckx. Les Italiens devraient avoir honte d’avoir disqualifié le plus grand champion cycliste de tous les temps, exclu du Giro 1969. Le staff médical du Tour d’Italie a prétendu que Merckx s’était dopé. Une blague de mauvais goût. Jean-Paul Vespini a mis de l’ordre dans sa mémoire dont il nous fait partager la malle au trésor.

-1000 Grands Prix. 70 ans de Formule 1, Stéphane Barbé. Solar, 168 p., 29,90 €

Depuis 1950, la ronde de la F1 ravive la passion des amateurs de sport mécanique, et plus particulièrement de vitesse, condamnés au surplace dans leur voiture de tourisme. La vitesse tue moins que la bêtise. Et si beaucoup de pilotes de F1 sont morts en course c’est la faute aux risques du métier. Jadis, la sécurité était au niveau 0. A chaque tour de piste, on pouvait y laisser sa vie dans les années 1950-1980. Beaucoup de paramètres ont changé entre 1950 (7 GP à disputer) et 2019 (21 GP dans le championnat mondial). L’album pour les aficionados s’enchaîne dans des séquences couleurs ou N&B : des hommes et des lieux ; les 10 plus beaux circuits du monde ; les 10 GP les plus marquants, et puis les as de la pole-position, Schumacher, Hamilton, les 10 pilotes les plus emblématiques, Fangio, Clark… Les 10 écuries les plus fameuses, tous les podiums jusqu’au 1000e, celui du 14 avril 2019. La Ronde n’est pas finie, avec Stéphane Barbé qui tient le drapeau à damiers dans notre mémoire qui s’alimente dans le présent.

-Révolte ! Les rebelles du sport, Maryse Ewajé-Epée (Hugo Image), 206 p., 29,90 €

La piqûre de rappel nous met en présence de Jack Johnson, des résistants au nazisme et d’une galaxie de réfractaires de premier plan : Wilma Rudolph, et aussi les monumentaux Ali et Socrates. Un livre initiatique.

Permalink 09:19:13, Catégories: LITS ET RATURES, LE JARDIN D'ENFANT  

Des BD chez Mémoire de l'éléphant, le Lombard (Ric Hochet), Grasset, HongFei et les Eléphants

-Le livre du trésor, Brunetto Latini, illustrations de Rébecca Dautremer, traduit du français médiéval par Gabriel Bianciotti. Grasset, 32 p., 19, 90 €. Chef d’œuvre par le texte du XIIIe siècle, et par le dessin du XXIe siècle. Un bestiaire d’animaux réels et fantastiques. De toute beauté.

-Guerriers de l’enfer, Patrick Lewis (dessins) et Gary Kelley. Traduit de l’anglais par Fenn Troller. Les éditions Mémoire de l’éléphant, 40 p., 15 €. Remarquable hommage aux soldats noirs qui ont fui le ségrégationnisme des Etats-Unis pour venir se battre pour la liberté lors de la Première Guerre mondiale. Ils portaient le fusil mais ils jouaient aussi du jazz. Grandioses !

-Les Océans, par Daniel Casanave (Dessins), Hubert Reeves et David Vandermeulen. Le Lombard, 64 p., 13, 45 €. Pour encore plus aimer et protéger la nature, sans laquelle nous mourrons sans tarder.

-Ethel et Ernest, par Raymond Briggs. Grasset, 104 p., 19, 90 €. Une love story à travers le XXe siècle et ses temps forts.

-Bulle d’été, Florian Pigé. HongFei, 48 p., 14 ,90 €. La délicatesse des crayons de couleur pour sublimer la vie.

-Au trop, au galop, contes de chevaux. Textes de Rolande Causse, Nane et Jean-Luc Vézinet. Illustrations de Barroux. Les éditions des Elephants, 74 p., 16 €. Très beaux dessins qui tiennent aussi du découpage du plus bel effet.

-Dans mon petit monde, Sandrine Bonini & Elodie Bouédec. Grasset, 32 p., 15 ,20 €. Un voyage onirique réalisé avec des dessins sur du sable teinté à l’encre noire. L’ensemble sur une table lumineuse est ensuite photographié et colorisé avec un ordinateur.

-Ric Hochet. Tombé pour la France, Van Liemt et Zidrou. Le Lombard, 57 p. Du rythme à un train d’enfer, de l’action à n’en plus finir. Des cadrages cinématographiques. Du Verneuil avec un zeste de Melville.

Décembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software