Hommage: Nelson Mandela, un homme et ses vérités, Gilles van Grasdorff (Presses du Châtelet)

27.11.19

Hommage: Nelson Mandela, un homme et ses vérités, Gilles van Grasdorff (Presses du Châtelet)

A regarder: la fulgurante humilité et bonté de Nelson Mandela. Fantastique !

Nelson Mandela était tellement humaniste qu’en prison, il formait à la poésie et à la philosophie ses geôliers ! Quand ces derniers lui ont dit qu’il était libre, le plus célèbre détenu politique du monde refusa de sortir si ses amis de combats restaient derrière les barreaux. Ensuite, le jour de sa libération, il a souhaité sortir après l’heure du thé ! La classe jusqu’au bout. Même prisonnier, il était libre dans sa tête. Cet homme qui méritait tous les palaces dormait sur une paillasse. Le dénuement lui a appris la plus grande force spirituelle. Dans sa jeunesse, il avait la rage, prêt à en découdre pour lutter contre l’injustice affichée par les Blancs. Avec l’âge, il avait la sagesse sur tous les traits de son sourire historique, perpétuel: sa signature. Son intelligence est telle qu’il demanda à ses frères de couleur de ne pas être racistes afin de ne pas faire comme ceux qui l’avaient jeté en prison. Mandela n’était pas un dieu, un martien, non ce n’était qu’un homme mais un Grand homme. Sa présidence (1994-1999) ne fut pas le paradis sur terre mais il reste comme un être humain de premier plan. Un homme qui nous accompagne toujours. Dans le livre de Gilles Grasdorff on retrouve l’humanisme d’un géant du XXe siècle. “Je ne perds jamais, disait-il. Soit, je gagne. Soit, j’apprends". L’intelligence de Mandela est un temps fort de l’Humanité.

-Nelson Mandela, un homme et ses vérités, Gilles van Grasdorff. Préface de Michaëlle Jean. Presses du Châtelet, 400 p., 21 €

Commentaires, Pingbacks:

Commentaire de: JMA [Visiteur] Email
Son autobiographie, "Un long chemin vers la liberté", qu'il écrivit sur des morceaux de papier dissimulés dans les rainures des murs de sa cellule, est un témoignage poignant. Je garde en mémoire ma visite à Robben Island, "l'île du Diable" sud-africaine.
PermalinkPermalien 29.11.19 @ 13:13
Commentaire de: morlino [Membre]
C'est le seul politicien qui n'est pas ridicule quand il porte un maillot de club. J'écris au présent. Il est tellement sincère.
PermalinkPermalien 29.11.19 @ 15:13

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Décembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software