Archives pour: Août 2019, 10

10.08.19

Permalink 08:31:55, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

La nouvelle saison football est lancée. La VAR met le ballon en vedette, avant les joueurs

A quoi cela sert-il que les Bavarois humilie 23-0 le FC Rottach-Egern, sélection régionale de joueurs amateurs. Corentin Tolisso a marqué un quadruplé en moins de cinq minutes. Il aurait dû en garder pour la C1. On a vu aussi les Français Lucas Hernandez et Benjamin Pavard, en défense. Tous ces joueurs peuvent dire merci à Deschamps qui les rendus internationaux. Dans un genre opposé au Bayern, Nice a encaissé 14 buts en deux matchs amicaux. Dure préparation. En plus, le meilleur niçois, le gardien Benitez, s’est blessé à l’entraînement à cause d’un exercice qu’on lui a imposé alors qu’il ne le pratique jamais.

Vendredi 9 août 2019
Match amical: Bayern Munich 23-0 FC Rottach-Egern
1er match de L1: Monaco 0-3 Lyon
Reprise en Premier League: West Ham 0-5 Manchester City

La nouvelle saison de football démarre non sans avoir de nouveau enregistré une surenchère astronomique dans le transfert des joueurs. On a vu des défenseurs se vendre à 80 M€, tel Lucas Hernandez (de l’Atletico Madrid au Bayern Munich), incroyable de voir ça. Et que dire d’Harry Maguire, un défenseur à plus de 90 M€ acheté à Leicester par Manchester United : quelle folie ! Si Cruyff était en activité, il faudrait l’évaluer à 100 milliards d’euros. L’argent règne plus que jamais : si Dijon avait 530 M€ de budget, il serait à la place du PSG leader financier de la L1.
On a vu Nicolas Pépé quitter Lille pour Arsenal, contre 80 M€ ! Là encore rien ne dit que l’attaquant va bien s’exprimer à Londres dans un club qui ne gagne plus jamais le championnat. Les Gunners sont les spécialistes pour casser les carrières : feu Reyes, Chamakh, Arshavin, Ozil, la liste est longue.
Cette intersaison, on a vu s’intensifier la mode des joueurs qui méprisent leur employeur : Neymar (PSG), Koscielny (Arsenal), Pogba (Manchester United), tous ont voulu partir ailleurs. Neymar et le PSG c’est je t’aime moi non plus. La saison n’est pas commencé que Neymar s’est déjà blessé à l’entraînement en Chine. Quel boulet ! Pour lui la L1 c’est juste un bac à sable. Koscielny, lui, a réussi à atterrir à Bordeaux, acceptable maison de retraite pour l’international qui souhaitait que la France perde la Coupe du Monde 2018 parce que blessé il n’a pas pu y participer. Belle mentalité ! Celui qui était dans les petits papiers de François Pas-Bas est un grand spécialiste des cartons rouges et des buts contre son camp. Bordeaux est ravi de sa venue. Les propriétaires américains sont vraiment ignares en football. Koscielny s’est fait étriller par de vieilles gloires anglo-saxonnes qui accusent l’ex capitaine des Gunners de n’avoir pas la reconnaissance du ventre.
Autre incongruité: Zidane ne veut plus de Gareth Bale au Real Madrid. Sans doute une façon de le remercier de lui avoir permis de gagner la C1 2018, grâce un doublé d’anthologie. Tant de clubs rêverait d’avoir Bale. Ne pas le placer au rang de Ronaldo et Messi, d’accord. De là à nier ses qualités explosives ! Pourtant le Real brille par son manque d’explosivité.
La L1 a tout juste repris que la VAR a encore fait des siennes lors de Monaco 0-3 Lyon. Fabregas a été renvoyé aux vestiaires car la VAR a montré et remontré un geste pas orthodoxe de l’Espagnol sur un Monégasque. Cela a changé la physionomie du match. On a vu aussi l’arbitre donner un carton jaune à un remplaçant de l’ASM qui n’était pas d’accord avec ce qu’il voyait. On va vers une saison démente : la VAR et les arbitres ont pris le pouvoir. Les joueurs passent en second. L’arbitre c’est désormais le ballon ! En Angleterre, lors de West Ham 0-2 Man City, le 0-3 a été refusé par la VAR, après la mi-temps, alors que le but de G. Jesus était intervenu après une superbe combinaison collective. Tout ça pour un hors-jeu d’un millimètre. L’esprit du but était évident. Platini avait raison: la VAR est un ennemi du jeu. Le football a perdu de sa fraîcheur car la VAR c’est à la tête du client. J’étais partisan de la vidéo mais pas dans à condition d’être juste. Il y a des situations que ne sont pas analysées ! Cela ne change rien: City et Guardiola sont des as même si la VAR a cassé temporairement son euphorie. Les Citizens ont été dégoûté par la VAR avant d’en bénéficier pour un penalty à retirer. Résultat West Hem 0-5 City ! West Ham ? Une équipe de touristes. Pauvre Chicharito, il n’a rien trouvé d’autres que cette équipe de has been. A propos des coachs, notons que Wenger et Mourinho sont toujours sans club… Des chômeurs de luxe. Mourinho vient de se faire engager par Sky Sports pour balancer quelques punchlines car c’est un as pour manipuler les médias à sa guise. Platini a dit jadis: “Les joueurs passent mais les journalistes restent". Aujourd’hui c’est le contraire: les journalistes sont en voie de disparition dévorés par les consultants (ex joueurs, parfois très médiocres, et coachs dont personne ne veut).
La L1 est la moins intéressante Ligue des grands championnats dominés par l’Angleterre qui chaque dimanche a de grandes affiches grâce à plusieurs grosses écuries : Man City, Chelsea, Liverpool, Tottenham, et désormais à des degrés moindres Man United et Arsenal. La série A se maintient par le biais de la Juventus Turin (Ronaldo), l’Inter Milan, Naples et aussi AC Milan, Torino, l’AS Rome… L’Allemagne vit en autarcie avec deux gros clubs : le Bayern Munich et le Borussia Dortmund entraîné par le grand Lucien Favre qui fit des miracle à l’OGCNice. L’Espagne a trois phrases : Barcelone (Messi, Griezmann), le Real Madrid (Zidane coach) et l’Atletico Madrid. Face à tous ces clubs mythiques, le PSG est bien seul en France. Lyon cherche la 2e place rien de plus. Les autres (Marseille et Lille) ne peuvent pas gagner ni faire deuxième, à moins d’un miracle. Nice doit attendre le carnet de chèques du nouveau Boss. La gestion de Marseille est catastrophique : on enlève le brassard de capitaine à Mandada pour le donner à Payet puis on fait la reculade pour revenir à la case départ. On donne un salaire royal à Payet qui n’est qu’un centreur. Payet- tant mieux pour lui- gagne 500 ou 600 000 euros par mois selon les sources. Quelle aubaine ! On devrait payer les joueurs comme les pigistes. Au match joué ! Et au rendement atteint. On verrait des attitudes bien plus positives que ces visages fermés, butés, bornés, suffisants, hautains, prétentieux, méprisants.

Dernière minute:
Nice 2-1 Amiens. Dante a donné la victoire à Nice dans les arrêts de jeu grâce à un coup de boule rageur. Un coup de casque !
Marseille 0-2 Reims. Peuchère ! Déjà une défaite à domicile. Ce qui s’appelle de la continuité dans le changement.

Permalink 07:56:44, Catégories: LITS ET RATURES  

Diaboliques. Sept femmes sous l’Occupation, Cédric Meletta (Robert Laffont)

Docteur ès sujets que personne ne traite, Cédric Meletta, après des livres sur Jean Luchaire et Rubirosa, nous donne encore un ouvrage que lui seul pouvait écrire. Son esprit débusqueur aime s’attaquer à des sujets inédits : cette fois, il nous radiographie sept curriculum vitae de fieffées garces dont on ne soupçonnait même pas l’existence, même pour un lecteur de Patrick Modiano qui s’y connaît pour mettre dans la lumière les zones d’ombre de spécimen hors normes. Par charité pour leur descendance, je ne donne pas les patronymes de ces dames. Leur nom propre est trop sale pour être donné en pâture sur le net. Pour cibler le gros de cette brochette de femmes peu recommandables, je les définis par le fond de leur abjecte personnalité : une mafieuse du plus bel acabit, une collabo plus sadique qu’un nazi patenté, la vicieuse grenouille de bénitiers, la sainte-nitouche qui alimente la machine antisémite, la voleuse-receleuse picturale, la milicienne qui dit être mandatée par le Seigneur (Saigneur ?) pour «balancer» les Résistants, et une débauchée qui trouve un débouché dans l’Occupation car vendre son âme ce n’est rien pour quelqu’une qui avait l’habitude de vendre son intimité en tapinant dans les rues de Toulouse pendant les années 30. Ces malfaisantes ont pour la plupart eu la fin qu’elles méritaient. Certaines ont été condamnées et d’autres ont été liquidées par la manière forte. A l’épuration de rue, les juges expéditifs ont tondu celles qui avait «fauté» avec un «Schleu» alors imaginez le traitement réservé à la gente féminine qui avait réservé ses faveurs à l’Allemagne nazie. Toutes ces diablesses n’ont rien à voir avec Lacombe Lucien car le personnage modianesque, porté à l’écran par Louis Malle, est devenu crapule à cause des circonstances. Ces dernières, elles, ont basculé sciemment dans la délinquance patriotique, morale. N’est pas Arletty qui veut ! Pour une Arletty combien de décérébrées. Inutile de vous dire qu’aucune association féminine ne va attaquer Cédric Meletta. Il n’y aura pas de #femmes collabos à sauver. L’Historien à la plume de romancier n’est pas un misogyne qui a masqué les circonstances atténuantes. Il faut être Sherlock Holmes pour en trouver. Parmi les mauvaises françaises, l’une d’elles- qui inspira jadis Modiano dans La Ronde de nuit- s’en est mieux tirée que les autres : condamnée aux travaux forcés à perpétuité, elle a été libéré par des militaires avant Noël 1953, sous condition de déguerpir du sol français qu’elle avait arpenté en long en large dans les rues chaudes. Elle a trouvé d’autres trottoirs ailleurs.

-Diaboliques. Sept femmes sous l’Occupation, Cédric Meletta. Robert Laffont, 225 p., 20 €.

Août 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software