Archives pour: Mars 2019

31.03.19

Permalink 07:21:33, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Man United: de l'enfer sous Mourinho au paradis retrouvé avec Solskjaer

Samedi 30 mars 2019
31e journée de Premier League
Manchester United 2-1 Watford
Buts pour MU:Rashford (28e), Martial (72e)
But pour les visiteurs: Doucoure (89e)

Manchester United: De Gea; Young ©, Jones, Smalling, Shaw; Herrera (Andreas 62e), Matic, Pogba; Mata (Lingard 62e), Rashford, Martial (Rojo 76e).
Sur le banc: Romero, Dalot, Fred, Lukaku.

Watford: Foster, Janmaat (Femenia 55e), Britos, Kabasele, Masina, Capoue, Hughes (Success 82e), Doucoure, Pereyra, Deulofeu (Gray 73e), Deeney.

Classement provisoire de la 31e journée

1 Man City 77 31 25 4 2 81 21 60
2 Liverpool 76 31 23 1 7 70 18 52
3 Tottenham 61 30 20 9 1 57 32 25
4 Manchester United 61 pts 31 m/ 18 6 7/ 60 41 + 19
5 Arsenal 60 30 18 6 6 63 39 24
6 Chelsea 57 30 17 7 6 50 33 17 57

Le redressement spectaculaire de MU se poursuit. Le parcours de MU depuis l’arrivée de Solskjaer est celui d’un champion d’Angleterre. Hélas! J. Mourinho a tant fait perdre MU au début de saison que l’exercice 2018-2019 est plombé. Cependant le nouvel entraîneur a remis le club dans la bonne dynamique en championnat et en C1.
Marcel Proust a dit qu’il n’y a de paradis que les paradis perdus. Oui, mais il a oublié le paradis retrouvé !
MU rejoue vite et bien. De surcroit, Solskjaer s’est très bien managé le groupe. Tout le monde est concerné, y compris ceux qu’il ne faut surtout traiter comme des remplaçants.

30.03.19

Permalink 09:08:56, Catégories: LA REVUE DE STRESS, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

20 h Foot, CNews. Vendredi 29 mars 2019

29.03.19

Permalink 15:12:26, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

The right man in the right place: O.G. Solskjaer manager de MU jusqu'en 2022

Enfin, c’est fait !
MU a prolongé le manager norvégien jusqu’en 2022. Pas une parole en l’air.
Très bonne décision. Sage décision.
OGS est un de enfant de MU.
Sir Ferguson a enfin compris et il l’a dit à la direction:
Stop ! Assez c’est assez !
J. Mourinho avait largement dépassé les limites avec sa politique du coup de bâton.
Le club à fait le ménage: la suffisance du Portugais était insupportable.
OGS a rétabli la joie, le bonheur d’être ensemble.
Il a renoué le fil avec l’Histoire.

28.03.19

Permalink 23:39:00, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Jean Yanne et le manifestant professionnel (D. Prévost)

Duo de 1970, dans l’émission La Joie de Vivre, présenté par H. Spade, avec Jacqueline Joubert présente sur le plateau.
Jean Yanne savait tout faire: animateur radio, humoriste solo, comique avec Jacques Martin, cinéaste, comédien… Daniel Prévost n’est pas moins doué. Il est aussi écrivain.
Ce sketch leur a été inspiré par 1968.
En 2019, il est toujours d’actualité. Daniel Prévost est là pour le constater.

26.03.19

Permalink 22:09:41, Catégories: FORZA ITALIA !, CRUYFFEMENT  

King Ronaldo en soins pour être prêt contre l'Ajax

Que ses détracteurs ne se réjouissent pas trop tôt: Cristiano Ronaldo sorti sur blessure lors du match contre la Serbie (1-1), lors des qualifications à l’Euro 2020, fait tout pour être d’attaque en 1/4 de finale de C1 le 10 avril 2019 contre l’Ajax au Pays-Bas. En cas de forfait, il lui resterait la possibilité de jouer le match retour à Turin, six jours plus tard.
La Juventus Turin a publié un communiqué sur la blessure du mythique attaquant:
-"Cristiano Ronaldo a été soumis au Portugal à des examens montrant une blessure mineure apparente au muscle fléchisseur de la cuisse droite. L’évolution de la blessure sera surveillée et fera l’objet de nouveaux examens pour définir la reprise de l’activité sportive".
Il n’y a pas de raison de mettre en doute la parole de la Juve.
Pas question de tomber dans le cliché info ou intox.
Ronaldo est rarement blessé. Il a stoppé sa course, pour éviter d’aggraver le mal.
Il se connait par cœur.
La blessure résulte du poids des ans.
Il est loin d’être cuit.

25.03.19

Permalink 15:46:27, Catégories: ANTI-FOOTBALL, GOOOOL DO BRASIL !  

La décadence du Brésil: de Socrates à Neymar

Dans les années 1970-1980, les amateurs de football, ont appris à connaître et à aimer Socrates.
Le virtuose était un viscéral démocrate.
Sous la dictature brésilienne, il jouait avec un maillot floqué DEMOCRATIE.
Il avait instauré dans son club les usages de la démocratie, avec le vote.
Il a participé à éliminer les fachos du pouvoir.
En 2019, retour de bâtons. Le Brésil est redevenu d’extrême-droite avec un extrémiste au pouvoir.
Les footballeurs Brésiliens, je parle des milliardaires, ne s’en offusquent pas. Certains le soutiennent. Les autres se taisent, ce qui est pire !
Si Socrates était vivant, il monterait au créneau.
Neymar, lui, ne bronche pas. Il a le comportement d’un joueur, d’une homme virtuel.
Ce joueur est plus connu par YouTube, les réseaux sociaux que par le terrain.
Il est très loin de C. Ronaldo et Messi.
Neymar depuis qu’il à signé à Paris est toujours absent dès l’automne.
Ce n’est pas grave pour l’économie: la vente des maillots à son nom marche bien.
Les jeunes se moquent qu’ils jouent ou pas.
Neymar n’est plus qu’une icône. Il réinvente le poster.
Il n’a fait que deux “gros” matchs: un avec le Brésil (J.O), l’autre contre Paris.
C’est Messi qui faisait gagner le Barça.
Neymar n’est pas un leader qui entraîne un groupe derrière lui.
Les années passent et il reste un grand produit marketing.
Qu’il joue ou pas ce n’est plus important. Les ventes continuent pendant les travaux (blessures).
On est passé dans un football showbiz.
Neymar et Mbappé ? Leur père respectif supervise tout.
Rabiot ? Sa mère agit en coulisses.
Griezman ? Sa sœur fait la com.
Heureusement que le jeu n’est pas abîmé, ouf !

23.03.19

Michels, Sir Ferguson et Sacchi, le trio de tête des 50 meilleurs entraîneurs classés par France Football au moment de la parution de la Pyramide inversée de Jonathan Wilson (Hachette)

Vous avez deux achats à faire.
France Football et La Pyramide inversée.
L’hebdomadaire a établi son classement des meilleurs entraîneurs que l’on retrouve dans La Pyramide inversée.

Voici le classement des 10 premiers d’après FF:

1 Rinus Michels, Ajax, Barcelone et Pays-Bas
2 Sir Alex Ferguson, Aberdeen et Manchester United
3 Arrigo Sacchi, AC Milan
4 Johan Cruyff, Ajax et Barcelone
5 Pep Guardiola, Barcelone, Bayern Munich, Man City
6 Valeri Lobanovski, Kiev
7 Helenio Herrera, Inter Milan
8 Carlo Ancelotti, AC Milan, Paris, Real Madrid, Naples
9 Ernst Happel, Feyenoord, Hambourg
10 Bill Shankly, Liverpool

Les deux premiers sont indiscutables. Rinus Michels a instauré le Football Total. Sir Ferguson est le plus titré. Pour la 3e place, cela se bouscule au portillon. On y trouve Sacchi. On pourrait en mettre d’autres. On note la forte présence du Barça (1er, 4 et 5) et de l’Ajax (1er et 4).
Dans les 10 premiers, aucune présence n’est surcotée. Rien que des cadors. Ils méritent tous d’y être.
Plus loin on retrouve des noms hélas ! oubliés: Nereo Rocco (AC Milan)et Bela Guttman (Benfica, deux maîtres du football. Aujourd’hui, ils seraient sur les tablettes des plus grands clubs comme ils l’ont été de leur vivant. Rocco jouait le catenaccio sans négliger l’offensif. Guttman fit triompher un Benfica dont la devise était qu’importe d’encaisser des buts si on en marque plus que les adversaires.
Dans le classement, on tombe sur des noms qui ne diront rien à beaucoup de monde: Viktor Maslov (23, Kiev) et Vic Buckingham (36, Ajax).
Et bien sûr, des noms inoubliables: Giovanni Trapattoni (12, AC Milan, Inter Milan, Juventus Turin), Brian Clough (15, Nottingham Forest), Herbert Chapman (24, Arsenal), Bob Paisley (26, Liverpool), Jock Stein (Celtic Glasgow).
Parmi les entraîneurs en activité: Mourinho (13), Klopp (27), Simeone (31), Conte (49)…
Côté français: outre Herrera, il y a Zinedine Zidane (22, Real Madrid), Albert Batteux (28, Reims, équipe de France), Arsène Wenger (32, Arsenal) et Jean-Claude Suaudeau (50, Nantes).
Le rédacteur en chef, Rémy Lacombe, souligne l’exploit de Zidane d’être aussi bien placé en si temps de temps. Lui, comme nous, on attend avec impatience la séquence “Zidane, le retour", surtout qu’il n’a plus C. Ronaldo. En France, j’entends dire de MBappé: “le génie français"… Si le gamin de 20 ans est un génie, CR7 est alors le Dieu des Dieux. Zidane sans CR7 c’est Marcel Proust sans stylo.
Wenger ? Il est bien placé pour un entraîneur sans C1. Nous ne sommes plus en 1950-1960. Un grand entraîneur de nos jours doit avoir au moins une C1.
Suaudeau ? J’aurais mis plutôt José Arribas, un autre entraîneur de Nantes, celui qui a donné l’identité au club. Deux grands noms de Saint Etienne n’ont pas été retenus: Herbin et Snella. Lucien Leduc, grand nom de Monaco, aurait pu être lui aussi être sélectionné.
Des absences sautent aux yeux: Luis Fernandez (il a pourtant donné un C2 au PSG) et Guy Roux (Auxerre), la référence des références françaises.
Tous les autres entraîneurs français sont portés disparus. A l’image de nos clubs en Europe.
A la fin des commentaires sur le classement des entraîneurs, FF citent aussi les grands sélectionneurs, sans jamais nommer Hidalgo, H. Michel, Jacquet et Deschamps. Trois vainqueurs !
Gérard Houllier livre ses confidences. Il n’a pas été fichu de remporter une Premier League. Pas plus que S. Gerrard. En Angleterre, si vous n’avez pas gagné le championnat, vous devez vous taire. A retenir sa phrase: “Au haut niveau, tu perds deux fois, tu fais nul et c’est la crise…” C’est pour cela que Wenger s’est enterré à Arsenal, club si loin de MU, du Real Madrid ou du Barça. Houllier nous dit que Ferguson prenait les “joueurs au bon moment". En fait, il faisait appel à de grands joueurs pas encore révélés mondialement. Aussi bien Cantona que Carrick. Ah ! ce n’est pas lui qui ferait signer Neymar ou Mbappé. Sir Ferguson a fait éclore C. Ronaldo. Voilà la différence entre un grand entraîneur et Mourinho qui n’a jamais formé personne.
Pour aller plus loin dans l’étude des grands entraîneurs, il faut vous procurer de toute urgence La Pyramide inversée, livre indispensable destiné à tous les vrais passionnés de football. Il y a tout, rien ne manque. A lire, à compulser, à conserver. Ici le football est traité comme la littérature, la peinture, la musique ou le cinéma. Un art. Un moyen d’expression. Avec ses maîtres et ces disciples. Qui a fait quoi ? Qui fait quoi ? Magnifique ouvrage.

-France Football, n°3800, mardi 19 mars 2019. 68 p., 3, 50 €_
-La Pyramide inversée, Jonathan Wilson. Hachette/ Sport, 742 p., 25 €

21.03.19

A lire: Entre ici Jean Moulin, Aude Terray (Grasset)

Le discours de Malraux sur Jean Moulin est un chef d’œuvre. Il n’y a en qu’un ou deux par siècle de ce niveau. Le fond et la forme. Malraux se met au niveau de Moulin. Bien sûr Malraux était écrivain. La différence est là. Depuis nous n’écoutons plus que du verbiage de communicants. Malraux habitait le langage, comme tous les vrais écrivains. Il a prononcé le discours devant Pompidou et le général de Gaulle, deux littéraires. Aujourd’hui, c’est le président qui prononcerait le discours. De Gaulle, lui, a donné la parole à son ami écrivain. Leurs successeurs ne boxent pas dans la même catégorie. Depuis eux trois, seul François Mitterrand aimait la littérature. Les autres disent l’aimer ou alors ils ne savent ni lire ni écrire.

Bon libre, vrai livre. Belle enquête. Il fallait la faire. On l’attendait, la voilà: une plongée dans l’élaboration du mythique discours de Malraux sur Jean Moulin. Temps béni où les ministres écrivaient eux-mêmes leurs interventions parlées. Il est vrai que Malraux était un écrivain. On a beau lui trouver plein de défauts, il avait plus de qualités que les actuels imposteurs qui sont en surnombre chez les gendelettres. Ne parlons pas des politiciens dont la marque de fabrique est le mensonge. Pas tous pourris mais pas loin de l’être tous.
Aude Terray nous raconte l’avant-discours, le discours et l’après-discours. Passionnant de bout en bout. On y est. On est au cœur de la chaudière Malraux. Chaudière parce qu’il fume comme un pompier et que dans son crâne ça surchauffe comme le moteur d’un vieux rafiot qui a fait 20 fois le tour du monde.
La poignée de lecteurs qui aiment l’Histoire doivent se procurer l’ouvrage. On apprend mille détails, les uns plus intéressants que les autres. Aude Terray est une commissaire Maigret de l’Histoire politique et de l’Histoire littéraire. Elle ne laisse rien de côté. Elle a osé demandé à Daniel Cordier, le secrétaire du plus grand résistant, si Jean Moulin était ou pas homosexuel. Une rumeur traîne à ce sujet. Des apôtres du prosélytisme seraient prêts à dire que la porte de l’Arc de Triomphe est lesbienne. Dans le cas de Moulin, il y a une volonté de le salir. Comme si être homo nous rendait infréquentable ! Donc, Jean Moulin aimait les femmes. Pour les hommes, il se contentait d’être un prince de l’amitié. S’il avait était homo ou bi cela n’aurait rien ajouté ou enlever à son prestige. Puisque Cordier dit que Moulin aimait les femmes et rien que les femmes, cela clôt la polémique.
Aude Terray confirme aussi que Jean Moulin n’était pas un agent de Moscou qui œuvrait en sous-main pour servir la faucille et le marteau. Tout le livre passe au peigne fin 1964 année du discours qui a eu lieu en fin d’année dans le froid glacial, place du Panthéon. Celle qui écrit la genèse du discours de l’hommage nationale à Jean Moulin agit comme une biographe de l’évènement. Elle est sans concession pour les protagonistes, n’épargnant pas Malraux qui ne cite pas ses deux frères. Deux héros de la Résistance, plus que lui. De fait, Malraux se planqua pendant la guerre avec Emmanuel Berl, traqué par les nazis mais protégé par Vichy au nom d’une amitié très lointaine avec Pierre Laval, au temps où le Vichyste était de gauche. Daniel Cordier précise que Moulin n’a pas combattu pour De Gaulle mais pour la France. Nuance de taille ! Grâce au travail d’Aude Terry, vous apprendrez beaucoup sur notre préhistoire immédiate. Voici une livre d’Histoire avec toutes les finesses d’un très bon roman.

-Entre ici Jean Moulin, Aude Terray. Grasset, 196 p., 17 €

20.03.19

Permalink 13:23:00, Catégories: LITS ET RATURES, LA REVUE DE STRESS  

Livres : bons d’entrée (Boudon, N. & C. Zaremba, G.Schlesser, Desbiolles, Vile & Itagaki, Freudiger, Silveira, Wideman, Noguez, Jonquères) et aussi les bons de sortie !

Les bons d’entrée :

-Le plancher de Joachim, Jacques-Olivier Boudon. Belin, 264 p., 24 €. Fascinante découverte d’un menuisier de la fin du 19e siècle qui a écrit sur des bouts de bois cachés sous le plancher.

-Diavolina, György Sipro. Traduit du hongrois par Natalia et Charles Zaremba. Actes Sud, 231 p., 21 ,50 €. Exploration de la vie de Gorki dans l’état soviétique qui avait le mensonge pour devise.

-Paris. Dans les pas de Patrick Modiano, Gilles Schlesser. Parigramme, 160 p., 18, 90 €. Un album sur les pérégrinations du romancier. Piéton de Paris, pas touriste. Ni guide.

-Machin, Maryline Desbiolles. Flammarion, 140 p., 15 €. Coup de projecteur sur la famille Machin. Le père cinéaste(Alfred) a fait tourner le fils (Claude) mais pas en bourrique.

-Haïkus de Sibérie, Jurga Vile (Scénario), Lina Itagaki (Dessin), Sarbacane, 240 p., 22 €. La vie - ou plutôt la mort- dans un Goulag par un petit garçon tendance Roberto Benigni.

-Liquéfaction, Alain Freudiger, Hélice Hélas Editeur, 264 p., 20 €. Fable sur l’Histoire de l’Humanité. Mieux qu’un pamphlet.

-De mères en filles, Maria José Silveira. Traduit du portugaisoar Diniz Galhos. Denoël, 476 p., 23,90 €. L’Histoire du Brésil, depuis 1500, à travers une série d’héroïnes charismatiques.

-Ecrire pour sauver une vie, John Edgar Wideman. Traduit de l’anglais (USA) par Catherine Richard-Mas. Folio/Gallimard, 288 p., 7,40 €. Contre le racisme. Gros plan sur l’injustice.

-Encore une citation, monsieur le bourreau, Dominique Noguez. Albin Michel, 220 p., 18 €. S’instruire de manière ludique c’est possible. Noguez est un as du partage culturel.

-Robert B., sept nuances de gris, François Jonquères. Pierre Guillaume de Roux, 208 p., 19, 90 €. Peut-on écrire sans haine sur Brasillach fusillé pour ses écrits ? Oui, la preuve.

Les bons de sortie :

-Le président des ultra-riches. Chronique du mépris de classe dans la politique d’Emmanuel Macron. Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, Zones, 176 p., 14 €. Bouquin qui surfe sur l’actualité. Chaque président élu est un moteur de vente.

-Quand maman plantait des brosses à dent, Christelle Bardet. Plon, 270 p., 18 ,90 €. Un témoignage ne rend pas écrivain.

-Méditer, à cœur ouvert, avec un CD de méditations guidées par l’auteur, Frédéric Lenoir. Editions du Nil, 176 p., 19 €. La pensée standardisée à l’échelle industrielle.

-La France en chansons, Mireille Dumas et Patrice Gascoin. Cherche Midi, 184 p., 20 €. Un côté La Chance aux Chansons mais hélas ! l’homonyme du grand écrivain n’a pas la plume de Pascal Sevran.

-Nouvelles morales provisoires, Raphaël Enthoven. L’Observatoire, 480 p., 21 €. «Parler sans maquillage, à l’œil d’une caméra, c’est se maquiller en celle qui ne se maquille pas». Le décodeur n’est pas livré avec ce recueil de critiques qu’on a pu entendre sur une station FM en plein déclin. Et pour cause.

18.03.19

Permalink 14:24:38, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Tout Maigret, tome 1, Georges Simenon. (Omnibus)

Maigret a été interprété par Jean Gabin, Harry Baur, Charles Laughton, Albert Préjean, Michel Simon, Jean Richard, Bruno Cremer, Gino Cervi, Rowan Atkinson… Jusqu’au 4 avril 2019, 10 tomes de Tout Maigret sont mis en vente. Evénement majeur de l’année.

Le 30e anniversaire de la mort de Georges Simenon ne passe pas inaperçu. Tant mieux !
Quand on voit que tous les jours on nous fait croire qu’un nouvel auteur de polars est né… Il y a lui, et les autres.
Rien à voir avec les “auteurs pesants” pour reprendre le mot d’André Gide.
Ah ! ce n’est pas lui qui allait nous dire ce qu’il fallait faire pour sauver le prix de la baguette. La seule ingérence qu’il se permettait c’est celle de trier les mots dans son vocabulaire.
Georges Simenon suivait une discipline de fer.
Très peu de jours pour écrire puis encore moins pour corriger.
Il perdait du poids au cours de chaque manuscrit.
L’écrivain était mythique de son vivant.
Il a écrit 19 Maigret entre 1931-1934.
Rien de bâclé.
Outrancier en tout. Comme Balzac. (Et plus particulièrement auprès de ses conquêtes féminines, ce qui ne fut pas simple à vivre pour son entourage.)
Une façon de réinventer les mots les plus simples. Il écrit table, on croit qu’il a inventé le mot car la table il sait la mettre en scène.
Ecrivain, pas simple auteur.
Il ne va pas à la ligne.
Tous ses débuts de livres sont des ouvertures musicales, visuels.
Simenon était un coureur de jupons. Il n’était fidèle qu’avec Maigret, toujours amoureux de sa femme.

1937, Monsieur La Souris.
1939, il boucle L’Outlaw.
1941, Voyageur de la Toussaint.
1946, il crée Maigret à New-York
1947, Le Destin des Malou
1958, Passage de la ligne.
1962, Maigret et le client du samedi.
1966, Maigret et l’affaire Nahour
1971, Maigret et l’homme tout seul
1972, Maigret et monsieur Charles

Février est un mois important dans la vie de Georges Simenon. Le 13 février 1903, nait le premier fils de Désiré et Henriette Simenon. Pour éviter le 13, la jeune maman fait inscrire sur l’acte de naissance la date du “12 février 1903, à onze heures et demie du soir “. Superstition oblige.
Le 20 février 1931 a eu lieu le “bal anthropométrique", soit le lancement des premiers Maigret chez Fayard, éditeur de Simenon de 1931 à 1934.
Animé par une volonté de fer, il écrit et écrit encore.
Pas question pour lui de jouer à l’intellectuel.
Il se comporte en artisan. Jamais un seul commentaire.
Ses livres sont tous teintés d’une ambiance dont il a le secret. Une magie du détail qui fait mouche à chaque fois. Un climat. Une atmosphère.
Il a l’art du scénario, du tempo.
Quand on lecteur lui signalait une coquille, il le renvoyait chez Fayard. “Je suis écrivain, pas éditeur".
Recevoir un prix ? Il n’en voulait pas: “Je ne suis pas une vache de concours agricole!”
Lire Simenon est un bonheur supplémentaire.
Le vrai Tintin c’est sans doute Simenon.

-Tout Maigret, tome 1, Georges Simenon. Préface Pierre Assouline. Omnibus, 1100 p., 28 €.
-Maigret, traversée de Paris, Michel Carly. Omnibus, 19 €. Album-photos sur le Paris du romancier.

17.03.19

Permalink 14:52:35, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

La Juventus sans C. Ronaldo perd son invincibilité à Genoa

Dimanche 17 mars 2019
Genoa 2-0 Juventus Turin
Buts pour Genoa: Stefano Sturaro (72e), Goran Pandev (81e)

Un Ronaldo leur manque est tout est dépeuplé.
Sans CR7, la Juve a perdu son invincibilité en Serie A qu’elle conservait depuis août 2019.
Désormais, il n’y a plus de grands clubs invaincus en championnats européens.
Ce n’est pas grave car la Juve, leader, a encore 15 points d’avance sur Naples, son dauphin et qui le restera.
La Juve est tombée contre le 12e du scudetto.
CR7 a été laissé au repos, mais aussi Chiellini et Matuidi, les ogres de la défense turinoise.
Défaite anecdotique qui souligne quand même la dépendance Ronaldo de la Juve.
Il est rare de voir CR7 en repos forcé.
C’est avec Zidane qu’il a appris à lever le pied.
Le championnat est déjà joué:

Classement
1er Juventus 75 points 28 matchs + 40
2e Naples 60 pts 28 matchs + 29

Permalink 11:12:28, Catégories: FORZA ITALIA !, LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Journal secret (1941-1944), Curzio Malaparte (Quai Voltaire)

J’étais enthousiaste à l’idée de découvrir ce journal inédit de Curzio Malaparte (1898-1957) d’autant plus qu’il concerne les années de guerre. «Secret», en plus. Une fois lu, il n’a pas la dimension poignante du Récit secret de Drieu La Rochelle. A l’opposé du collaborateur de la NRF, à tous les sens du terme, Malaparte est un écrivain beaucoup plus fréquentable. Le capitaine incorporé à l’armée italienne fut un reporter et photographe de guerre qui a enrichi considérablement les pages du «Corriere della Sera». La lecture de son Journal secret m’a déçu parce que je lui préfère de beaucoup Journal d’un étranger à Paris (La petite vermillon, n°396) publié en 1967, dix ans après la mort de Malaparte. Autant son journal d’après-guerre dans la capitale française est captivant, autant celui en pleine guerre est décevant, bien que l’on ne perde jamais son temps en compagnie de Malaparte.
Il n’est pas urgent da savoir que l’écrivain se soit lever à 10 h le 15 août 1942 ou qu’il soit allé à midi à la banque, la veille. Finalement le plus émouvant sont les passages consacrées à la mort de ses deux chiens : Febo, le 16 janvier 194 - à peine évoquée- et Vieni, le 8 octobre 1944.
Tout le reste du livre est consacré à ses allées et venues, surtout en Scandinavie, disons des cartes postales pour afficionados. Je dois dire qu’à mes yeux, un journal doit avoir une rage d’expression de la dimension de Jules Renard ou de Paul Léautaud, sinon à quoi bon tenir le registre de ses commissions.
Cependant tout ce qui concerne Curzio Malaparte m’intéresse. L’auteur de Kaputt, au physique d’acteur genre Tyrone Power, a construit l’une des plus belles résidences du monde. A Capri, sa villa «Come Mi», sur la roche au-dessus de la Méditerranée, est d’une beauté à couper le souffle. Pas étonnant que Jean-Luc Godard l’ait choisie pour y tourner Le mépris, d’après le livre d’Alberto Moravia. Come Mi = Comme Moi. Le solarium, les marches qui donnent sur la mer, tout est fascinant. Une authentique œuvre d’art. Raymond Guérin l’a parfaitement racontée dans Du côté de chez Malaparte (Finitude, 2009), magnifique comme toute l’œuvre du grand supporter des Girondins qui a demandé le résultat de son équipe fétiche, avant de mourir.

-Journal secret (1941-1944), Curzio Malaparte. Edition et traduction de l’italien par Stéphanie Laporte. Quai Voltaire, 325 p., 23, 70 €

16.03.19

20 h Foot, CNews (15/3/2019): les clubs français tous éliminés des Coupes d'Europe, la vidéo pour ou contre, Rabiot...

Présenté par Julien Pasquet avec Eliot Deval

Permalink 08:00:06, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Good Trip: My generation, Roger Daltrey (Kero)

Roger Daltrey a 74 ans… Notre jeunesse en prend un sacré coup !
Comme le temps passe. Ses mémoires sont magnifiques, brutes et brutales. Il est sans concession sur lui-même et ses copains, plus ou moins proches. Il y a beaucoup d’alcool et de came mais comme il a l’instinct de conservation, il n’est jamais tombé dans les néfastes excès comme tant de musiciens de son époque qui est aussi la mienne, la nôtre, la vôtre.
On revit l’aventure du début jusqu’au succès planétaire.
Au cours de la période solo, il a fallu s’accrocher. Pourquoi son groupe s’appelle-t-il les Who ? Rien ne lui échappe, il parle cash. C’est l’un des meilleurs livres signés par un musicien. J’espère qu’il a été écrit par Daltrey himself et qu’aucun écrivain fantôme n’est passé par là.
Il aime aussi le football, grand fan des QPR. Daltrey dit qu’il pense à toute la salle quand il chante et joue de la guitare. Pas question de ne viser que les premiers rangs. Il fait le parallèle avec le football, certain que les joueurs qui veulent épater la galerie ratent tout à l’inverse de ceux qui se laissent emporter par le mouvement.
Tout l’ouvrage se lit sans forcer, on avance dans le récit avec toujours plus d’envie de rester avec Daltrey qui nous avait tant plu dans Tommy le film de Ken Russell. On replonge les décades 1960-1970 - en nous elles sont toujours vivaces- avec un plaisir renouvelé au fil des pages, on a envie de dire au film des pages.
On voudrait revenir en 1960, tout rembobiner, parce que c’était plus beau qu’en 2018. Il y a 50 ans, on était dans Peace and Love. Et non pas dans Guerre et Haine. On avait des guitares, pas des mitraillettes. Je laisse de côté le Vietnam of course. Je vous laisse le rapp et je garde le Rock, la Pop, le Jazz …
Le livre contient la présence du batteur Keith Moon (1946-1978) et celle du bassiste John Entwistle (1944-2002), deux visiteurs trop assidus des paradis artificiels. Daltray est toujours parmi nous. Cela nous console de la disparition d’Hendrix et cie.

-My generation, Roger Daltrey. Traduit de l’anglais par Bernard Cohen. Kéro, 430 p. , 21, 50 €

15.03.19

1/4 finale C1 2019 Ajax-Juve et Man U-Barça

Cristiano Ronaldo enchante Turin après avoir enchanté le Portugal, Manchester (United pas City) et Madrid (le Real pas l’Atletico). Il veut offrir la C1 2019 à la Juve.

Tirages au sort

1/4 finale Champions League 2019

9 & 17 Avril
Liverpool (ANG) - Porto (POR)
Tottenham Hotspur (ANG) - Manchester City (ANG)

10 & 16 Avril
Ajax Amsterdam(Pays Bas) - Juventus (ITA)
Barcelone (ESP) - Manchester United (ANG)*

*Il faut transformer le match en MU-Barça (aller) et Barça-MU (retour) car selon l’UEFA une même ville ne peut pas accueillir deux matchs de C1 en même temps. Pourtant les matchs ont lieu un jour après l’autre. En championnat anglais plein de matchs se déroulent en même temps à Londres. Cette manipulation désavantage MU.

1/2 FINALE Champions League

1. Tottenham Hotspur ou Manchester City - Ajax ou Juventus
2. Barcelone ou Manchester United - Liverpool ou Porto

Le vainqueur de Tottenham Hotspur ou Manchester City - Ajax ou Juventus) sera l’équipe qui recevra le jour de la finale à Madrid.

14.03.19

UEFA 3-0 Rennes.

Les instances européennes ont utilisé tous les subterfuges possibles et imaginables pour avantager l’équipe londonienne. C’était couru d’avance. Arsenal devait passer, donc Arsenal est passé. Quand on maltraite Paris, des voix s’élèvent. Quand on malmène Rennes, personne ne la ramène. Deux poids, deux mesures.

Jeudi 14 mars 2019
8e retour d’Europa League
Arsenal 3-0 Rennes
Buts pour l’UEFA: Pierre-Emerick Aubameyang (5e, 72e), Ainsley Maitland-Niles (15e)

L’après-match
Rennes a complétement raté son entame de match, ne sachant pas contenir les assauts des Gunners. Cet orage était attendu. Rennes n’avait pas les parapluies et encore moins le paratonnerre.
Donc, le match a commencé à 2-0.
Il y avait la place de marquer pour Rennes mais les visiteurs n’ont pas su régner dans leur faible temps fort, si j’ose dire.
A la vérité, l’UEFA voulait que le club d’Arsenal soit qualifié en 1/4 de finale.
L’UEFA a d’abord inversé l’ordre des matchs car le tirage au sort avait désigné pour match aller Arsenal-Rennes.
Ensuite l’UEFA a retiré un match de suspension à Lacazette pour qu’il soit en mesure de jouer contre Rennes.
Et que dire des 2e et 3e buts d’Arsenal, sur deux positions de hors-jeu. Surtout le 2e.
Dans ces conditions le faux Goliath a battu le vrai David.
Ben Arfa a fait en fin de match des incursions à dimension collective mais les arbitres ont toujours sifflé hors-jeu, ce qu’ils se sont bien gardés de faire quand il s’agissait d’Arsenal.
Rennes doit se reconcentrer sur d’autres objectifs: notamment la Coupe de France. Ne pas faire à Lyon comme à Londres.

L’avant-match
Après les lamentables éliminations de Paris et de Lyon, il ne reste plus que Rennes dans les compétitions européennes.
Certes, Rennes ne joue que dans la consolante mais c’est fantastique pour le club pas habitué à évoluer à ce niveau.
Ben Arfa a remis Rennes dans la lumière comme il l’avait déjà fait avec Nice.
Ben Arfa, j’insiste encore, a un football 100 fois supérieur à celui de Mbappé.
Ben Arfa, rapide, adroit, sait dribbler en mouvement avec son regard périphérique.
Si vous retirer la puissance et la vélocité à Mbappé, son jeu est vide.
Donc, Rennes a la carte de l’honneur de la France a sauvé. Cela fait une responsabilité de plus.
Ben Arfa et ses partenaires doivent assumer cela et ne pas fuir leur responsabilité comme l’ont fait Mbappé et Fekir, des ombres sur le terrain. On attendait des leaders, on a vu des fantômes.
On attendait Ronaldo on a vu Ronaldo.
Les joueurs surcotés ont disparu: Mbappé, Fekir, Griezmann et surtout Modric, le Ballon dort 2018 !
Messi et Ronaldo, eux, sont en 1/4.
Le football a gagné !
Et Ben Arfa doit continuer à le faire gagner.
Qui est la star de Lyon ? Son président, J-M Aulas.
Qui est la star de Man United ? Man United !
Ben Arfa doit prouver que Rennes est la star de Rennes.

Sur les 8 qualifiés pour les 1/4 de la C1 2019, il y a 4 clubs anglais !

CR7 a répondu sur le terrain à ses détracteurs qui jalousent son talent

Derniers matchs des 8e retour de C1 2019
Barcelone 5-1 Lyon
Bayern Munich 1-3 Liverpool

Les qualifiés pour les 1/4 de finale de la C1 2019
(Le tirage au sort a lieu le 15 mars à 12 h)

4 clubs de Premier League
Manchester City
Manchester United
Liverpool
Tottenham

Barcelone, Espagne
Juventus Turin, Italie
Ajax Amsterdam, Pays-Bas
Porto, Portugal

Remarques:
Les faux champions sont éliminés: Griezmann, Mbappé, Neymar, Fekir, la liste est longue. Griezmann avait dit qu’il mangeait à la même table que Ronaldo et Messi. En effet, dans ses rêves.
Les vrais champions sont présents: C. Ronaldo et Messi.
La bonne surprise: Hugo Lloris est présent avec Tottenham, l’invité surprise. Formidable pour le Niçois qui tient bien la barraque. D’où l’importance d’un grand gardien.
Les équipes en bois ont disparu: Paris, Bayern Munich, Lyon, Real Madrid…
La Ligue des champions est sans pitié.
Le football a gagné sur tous les terrains.
Il n’y a aucune injustice.
N’écoutez pas les pleurnichards qui palabrent des heures sur la vidéo.
La réalité est évidente: les clubs qui ont actuellement une équipe pleine d’esbroufe ont été écartés. Saluons les Anglais: 4 clubs sur les 8 qualifiés !

Les Favoris
Juventus Turin
Barcelone
Man City

Les outsiders
Ajax
Liverpool

Peut créer la surprise
Manchester United

Candidats improbables pour la finale
Porto, Tottenham

13.03.19

Permalink 00:26:23, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

Le récital de Me Ronaldo: un triplé pour qualifier la Juve en 1/4

Mardi 12 mars 2019
8e retour de C1 2019
Juventus Turin 3-0 Atletico Madrid
Buts pour la Juve: Cristiano Ronaldo (27e, 49e, 86e p.)

Mbappé et Neymar font rêver le peuple.
C. Ronaldo, lui, peuple les rêves.
Depuis 2013, il est au sommet du football mondial.
Seize ans plus tard, il est toujours au sommet.
Lui et Messi sont des as.
Les autres, tous les autres, sont derrière eux, à la traîne, pour ne pas dire à la ramasse. Mbappé dit qu’il n’a pas peur puis il disparait de la compétition.
Neymar, lui, est toujours entre deux béquilles.
Griezmann ? Renvoyé chez lui.
Quand démarre vraiment la C1, à partir des 8es, les fausses gloires disparaissent.
Lemar il a fait quoi contre la Juve ? Illusion.
C. Ronaldo a mis deux coups de tête qui ont fait deux buts !
Il met la tête là où personne n’ose mettre un pied.
Après, il a donné le coup de grâce sur penalty.
En face, il y avait une équipe de bouchers. Exit !
La Juve a été ultra collective. Ses joueurs ont mis plein d’intensité.
Match parfait. Une Juve offensive, et solide en défense avec un grandiose capitaine: je n’échange pas Neymar contre Chiellini. Partir à la guerre avec le Brésilien, c’est la mort assurée. L’Italien lui vous protégera jusqu’à la Paix.
L’Atletico ? Du non jeu comme d’habitude.
Plus la pression est grande plus Ronaldo est heureux.
La pression, il la boit ou il la met dans les pneus.

12.03.19

Permalink 10:36:05, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

C. Ronaldo doit battre l'Atletico Madrid

Mardi 12 mars 2019
8e retour de C1 2019
Juventus Turin-Atletico Madrid, 21 h, RMC Sport 1
(Match aller: 2-0 pour les Espagnols)

Entre doit et va battre il y a une différence.
Absent des terrains ce week-end, C. Ronaldo veut faire passer la Juve en 1/4 de C1, d’autant plus que le Real Madrid s’est fait jeter par l’Ajax.
Il a un statut à honorer. Celui de winner.
En face, Griezmann et ses amis. Pas un cadeau.
La Juve est maudite en C1: deux victoires en 9 finales disputées !
CR7 va-t-il mettre un terme au signe indien ?
Réponse dans quelques heures.
CR7 doit toujours démontrer qu’il est décisif.
La pression c’est son essence.
Il n’a pas peur, lui, alors que Mbappé a enfumé tout le monde en disant qu’il n’avait pas peur avant de disparaître des radars lors de PSG-MU (1-3).

Permalink 10:23:03, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Zidane revient à la Maison Blanche

The King of Real is back !
Zinedine Zidane est de nouveau aux commandes sportives du Real Madrid.
Rien de plus logique. Le Marseillais y habite la ville avec sa famille. Il est Madrilène de cœur et d’esprit. Ce n’est pas demain qu’il signe à l’OM.
Le Real c’est le club de sa vie.
Il y a joué pour y régner, puis il a fait son apprentissage d’entraîneur avant de tout rafler avec l’équipe fanion.
Il est iconique au même titre que Di Stefano, Gento, Kopa, Puskas et Raul.
Il ne pouvait pas aller en équipe de France car elle est verrouillée par les mains de D. Deschamps, champion du Monde.
Il restait la Juventus Turin. Il fallait attendre le verdict du 8e retour de C1.
Entretemps, le Real s’est fait sortir de la C1 2019 en 8e par l’Ajax Amsterdam, et se traîne en Liga. Trop c’est trop.
Zidane s’est bien reposé. Il revient dans de bonnes conditions puisqu’il va pouvoir s’offrir tous les joueurs qu’il veut, lui qui n’avait pas dépensé un euro avant son départ du poste qu’il reprend.
Le Gallois Bale va partir. Ce n’est pas un grand joueur. Il court vite et puis rien. Comme Mabappé. Des sprinters du football. Absolument pas des virtuoses.
Eden Hazard, lui, a le profil pour le Real. Le Sénégalais Sarr est aussi un très bon joueur, bien plus fort que Mbappé.
Neymar au Real ? Quelle catastrophe en vue pour le Real ! Je n’y crois pas. Ce que je vois, Zidane le voit aussi. Neymar est un joueur YouTube. Rien de plus. Bon contre Dijon. Absent contre MU.
Mbappé au Real ? Je n’y crois pas non plus. Mbappé a plus besoin du Real que le contraire. Mbappé n’a pas les épaules assez larges pour porter un club. Neymar non plus. Neymar a gagné avec le Barça mais le patron c’était Messi.
Zidane revient sur le terrain et c’est formidable.
On voit que désormais Mourinho ou Wenger n’ont plus la cote.
Avec la nomination de Zidane, le Pt du Real a tué la crise dans l’œuf.
Désormais, tout est positif. Le négatif a été chassé.
L’économie peut reprendre le leadership. Et Zidane va devoir assurer et assumer l’aspect sportif, soit la locomotive du club mythique.
Etre entraîneur du Real Madrid c’est aussi important qu’être premier ministre de l’Espagne.

Contre la vidéo, Platini était pour quand il était sélectionneur

Quand il était sélectionneur de l’équipe de France (1988-1992), Michel Platini était pour la vidéo.
Depuis qu’il a quitté le terrain, il est farouchement opposé à la vidéo.
Retiré de la vie des clubs ou de la sélection, il a un avis contraire.
En prenant part au profit PSG, il nous rappelle que son fils a roulé pour le Qatar.
La vérité c’est qu’il y avait penalty, même si le ballon allait dans les airs.
Les Footix pour Paris vont jusqu’à dire que Paris a donné le match à MU. Quel mépris pour le grand club des Red Devils !
On n’achète pas l’Histoire à coup de millions d’Euros.

La position de Michel Platini après la qualification en 1/4 de C1 2019 de Man United contre le PSG:
«Au cours de mes années passées à l’International Board, j’ai toujours essayé de défendre le jeu et de protéger les joueurs. Ce qui s’est passé mercredi a simplement confirmé mes dires. En l’occurrence, le joueur parisien [Kimpembe] se retourne et le ballon vient lui taper le bras. C’est involontaire. L’arbitre a fait ce qu’il fallait faire en sifflant corner, et puis des gens lui ont dit qu’il devait regarder de plus près. Or, décréter que tout contact de la main [dans la surface] doit être sanctionné d’un pénalty, c’est aller contre l’esprit du football, contre le jeu. Cela risque de conduire à des situations où, plutôt que d’ajuster leur centre ou leur tir, les joueurs vont d’abord viser la main du défenseur.»

11.03.19

Permalink 10:07:39, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Scandales de la vérité. Essais, pamphlets, articles et témoignages, Georges Bernanos. (Bouquins/Robert Laffont)

Il y a peu, le gardien du temple de Céline (l’avocat François Gibault) m’a envoyé une saillie sur Bernanos qui est l’un des mes écrivains fétiches : «Quoi penser d’un homme qui a écrit : Hitler a déshonoré l’antisémitisme…» Cette phrase a fait tilt d’autant qu’elle fut rappelé par le défenseur de l’un des chantres de l’antisémitisme. J’ai demandé à Berl et Soupaut si Bernanos était antisémite. Ils m’ont répondu que ceux qui disent cela veulent nuire au pamphlétaire. Concernant François Gibault, il a voulu me dire que Bernanos n’était pas moins antisémite que Céline. Tel n’est pas le cas parce que Bernanos pouvait changer d’avis selon son cheminement intellectuel. Au fil des ans, il a quitté certaines opinions acquises dans sa formation. Antisémite, il ne l’était plus du tout.
Revenu chez moi, je me suis engouffré dans les livres et articles de Bernanos pour retrouver la phrase. Bingo ! Page 938 du gros volume Bernanos, dans la collection Bouquins, je tombe sur la phrase que je recherchais. Bernanos l’a écrite au Brésil le 24 mai 1944, dans «O journal». L’article est titré : «O esperito judaïco». En français, cela donne «Encore la question juive». Le titre brésilien est mieux car celui en français contient «question» au lieu en fait problème.
Voici le passage : «Il y a une question juive. Ce n’est pas moi qui le dis, les faits le prouvent. Qu’après deux millénaires le sentiment raciste et national juif soit si évident pour tout le monde que personne n’ait paru trouver extraordinaire qu’en 1918 les Alliés aient songé à leur restituer une patrie, cela ne démontre-t-il pas assez que la prise de Jérusalem par Titus et la dispersion des vaincus n’a pas résolu le problème ? Ceux qui parlent ainsi se font traiter d’antisémites. Ce mot me fait de plus en plus horreur, Hitler l’a déshonoré à jamais.» On voit bien que Bernanos condamne l’antisémitisme, qu’il y est même farouchement hostile. Quand on sort la phrase de son contexte, on peut penser que Bernanos était désolé que l’antisémite soit gâché par Hitler ! Il n’en est rien.
L’article de Bernanos a été republié dans Le chemin de la Croix-des-âmes. Le volume Bouquins reprend aussi Lettres aux Anglais (1942), Les Grands Cimetières sous la lune(1938), et Scandale de la vérité (1939), entre autres merveilles. Il y a aussi La France contre les robots (1947) où l’on peut lire : «Obéissance et irresponsabilité, voici les deux mots magiques qui ouvriront demain le Paradis de la Civilisation des Machines». Nous y sommes avec la crétinerie du net.
«La Civilisation des machines est un péril grave pour l’homme» souligne Bernanos qui insiste : «Un monde gagné pour la Technique est perdu pour la liberté». Le chrétien Bernanos, d’abord sympathisant avec les franquistes, a dénoncé les crimes commis par les hommes de Franco sans que cela ne dérange les religieux espagnol. Les Grands Cimetières sous la lune est un salutaire pamphlet anti-franquiste. L’honneur des lettres françaises. Pour se démarquer de ses confrères champions de la reptation, à droite comme à gauche, il a précisé : «Je ne suis pas écrivain». Il l’était pourtant jusqu’au bout des doigts.

-Scandales de la vérité. Essais, pamphlets, articles et témoignages, Georges Bernanos. Edition établie et présentée par Romain Debluë. Bouquins/Robert Laffont, 1330 p., 32 €

07.03.19

Permalink 23:46:39, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR  

Au cours de l'acte 1, Rennes corrige l'Arsenal d'Emery

Les Gunners ont encore prouvé qu’ils avaient un mental de pacotille. Avec Emery comme avec Wenger, rien n’a changé. N’est pas Man United qui veut ! Rennes devra néanmoins faire attention car les Gunners ne jouent qu’à domicile, à l’image d’Emery qui lors de sa dernière année en Liga n’a pas gagné un seul match à l’extérieur ! Rennes devra laisser passer l’orage londonien du début de match et planter ici et là quelques banderilles avant de tenir la barraque en fin de rencontre. Est-ce possible ? Qui vivre verra.

Jeudi 7 mars 2018
8e aller Europa League
Rennes 3-1 Arsenal
Buts pour Rennes: Benjamin Bourigeaud (42e),Nacho Monreal (65e csc), Ismaïla Sarr (88e)
Buts pour les visiteurs: Alex Iwobi (3e)

Arsenal n’est pas Man United et ne le sera jamais !
Les Gunners ont eu beau ouvrir vite le score à Rennes, comme les Red Devils à Paris, mais Arsenal est reparti avec un 3-1 quand United a repris l’avion avec un 1-3. Chercher l’erreur. Facile à trouver, Emery est un entraîneur qui communique l’angoisse et la peur. Julien Stephan et Ole Gunnar Solskjaer (Man United) sont à l’opposé, ils savent rassurer et transcender. Emery a trois Europa League dans sa besace ? Tout ça c’est du passé trépassé. On a vu à Paris qu’il a communiqué le stress au groupe de parisiens, toujours malade du passage de l’Espagnol dans la capitale. Il faudrait purifier le vestiaire des mauvaises ondes.
A Rennes, Hatem Ben Arfa a rayonné. Electrisé le jeu. On a vu plein d’assauts de Ben Arfa. Les voyants aveugles disent qu’il garde trop le ballon, il faut les excuser, ils n’y connaissent rien. Ils préfèrent Neymar… dans les tribunes ! Ou Mbapppé qui a fanfaronné à Old Trafford: “Il ne faut pas avoir peur, on n’a pas peur, on est bon".
Ah! “bon” pour rentrer à la maison, le soir des 8es aller de C1.
Rennes a très bien joué le coup, semant la panique dans les rangs d’Arsenal.
Emery a fait des changements incompréhensibles. Il communique tant de nervosité à son groupe qu’un Gunner a été expulsé.
Le 3e but rennais est un chef d’œuvre, avec une sublime tête plongeante de Sarr. Le coup franc en deux temps de Bourigeaud est aussi magnifique.
Les Rennais doivent aller tête haute à Londres.
Arsenal n’est pas un grand club. C’est un club sans C1. Donc rien du tout au sein des cadors d’Europe. Il ne faut pas laisser rêver Arsenal et aller serein et très concentré dans son stade maudit où le club londonien n’a jamais rien gagné comme titre.
L’acte 1 place Rennes en position de favori. Pas question de prendre un 2-0 à Londres.
Ben Arfa doit sortir vainqueur de son duel avec Emery.
Ben Arfa n’est pas Messi, c’est vrai. Il fait mieux: Ben Arfa est Ben Arfa.
Son football est dix fois supérieur à celui de Mbappé qui joue tête baissée pour aller heurter le ligne de corner. Ben Arfa est un artiste. Mbappé, une vedette.

PS: le 10 mars 2019, en Premier League, Arsenal a battu Man United (2-0) sans gloire. Man U a tiré une fois sur la transversale et une autre fois sur le montant. Si en début de match, Lukaku avait mieux visé, le score de 0-1 aurait pu changer la physionomie de la rencontre. Avec des si… Lukaku ne peut pas réaliser un doublé lors de chaque match. Arsenal a “tué” le débat sur penalty. Un match pour rien ou pas grand chose, côté MU. Arsenal occupe la 4e place et MU n’est qu’à deux points des Gunners. MU a refait son retard, par rapport à l’époque Mourinho qui avait envoyé MU dans le ventre mou. La lutte pour la 4e est passionnante. Autant que pour celle de la première place car Man City et Liverpool n’ont qu’un point de différence.

Les jeunes de Man United vire les mercenaires du PSG de la Ligue des Champions 2019 !

La famille de Man United s’était déplacée en masse: Sir Ferguson, King Cantona, Patrice Evra, Paul Pogba, tous étaient au Parc des Princes pour voir l’impossible dream. Et c’est arrivé: les jeunes de MU ont giclé les nantis du PSG de la C1 ! L’esprit de MU était là, ce mélange de courage et de fierté. La grinta séculaire. Celle de nos morts de 1958. Toute la magie de MU était au rendez-vous avec le merveilleux Ole Gunnar Solskjaer qui avait offert la C1 1999 à MU. Merci à tous ! Soirée mémorable. Après l’Ajax, voici MU en 1/4 de finale. Les grands sont là. Demain je veux voir Ben Arfa briser Arsenal, en Europa League. La fête sera complète !

Mercredi 6 mars 2019
8e retour de C1 (Aller: 0-2)
PSG 1-3 Manchester United
But pour Paris: Juan Bernat (12e)
Buts pour MU: Romelu Lukaku (2e , 30e), Marcus Rashford (90e + 4 pen.)

PSG:
Buffon: désormais roi de la bourde
Kehrer: pas au niveau, puis Paredes(70e): insignifiant
Thiago Silva ©: les pleurs sont de retour
Kimpembe: ne sait pas gérer la pression
Bernat: lui ou un autre c’est la même chose
Marquinhos: un leader de plage
Verratti: un football qui tourne en rond
Draxler: en méforme, puis Meunier (70e) sans rythme
Alves: le poids des ans, puis Cavani (90e) une entrée pour rien
Di María: un jeu d’esbroufe
Mbappe: lit trop la presse

Sur le banc: Areola, Cavani, Choupo-Moting, Kurzawa, Dagba.
Manager: Tuchel alourdi par Neymar, le porte-poisse

Manchester United:
De Gea: bien dans le match
Bailly non noté, puis Dalot (35e): bon apport dans le jeu d’essuie-glace
Smalling: enfin à la hauteur
Lindelof: un des rares titulaires indiscutables
Shaw: bien teigneux comme un vrai Diable Rouge
Young ©: a donné l’exemple jusqu’au bout de ses forces, puis Greenwood (86e) McTominay: made in Man United, courage et fierté
Fred: un travail de fourmi
A.Pereira, solidaire, puis Chong (80e): belle activité
Rashford: a bien assuré
Lukaku: Monsieur Two Goals a encore frappé

Sur le banc: Romero, Rojo, Garner, Gomes
Manager: Solskjaer, MU a enfin son coach maison dans la lignée sir Busby et sir Ferguson

Le poids de l’Histoire a balayé le PSG.
Le PSG équipe surfaite à coup de millions d’euros a été balayée par MU comme les fois précédentes par Barcelone et le Real Madrid.
Paris veut jouer dans la cours des grands mais ce n’est pas un grand.
Le club a misé sur Neymar: fiasco total ! Le joueur toujours mal en point est en plus un chat noir. Dès qu’il rôde dans les tribunes, le PSG perd.
Le PSG avait dans son onze deux vieillards: Buffon et Alves. Il est grand temps qu’ils prennent leur retraite.
Di Maria ? Il cru pouvoir éliminer tout seul MU club contre lequel il nourrit de la rancœur car il n’a pas su s’imposer en Premier League.
Mbappé ? Le chouchou des médias n’a plus besoin de bien jouer. Les plumitifs sont à ses genoux. Le matin du match, il faisait la une du Parisien qui le mettait plus haut que la lune, le soleil et les étoiles.
Le PSG a confondu Man United avec Dijon.
MU n’avait rien à perdre. Les jeunes Red Devils ont joué crânement leur chance avec succès.
Ils ont joué en contre. La tactique de Solskjaer a été payante. A 10 minutes de la fin, les Red Devils ont évolué plus haut pour faire plier le PSG. Bingo ! A ce moment-là on a vu les lignes de MU monter d’un cran pour mordre le PSG. Admirable tactique. Super bien réalisée.
Mbappé a dit qu’il ne fallait pas avoir peur… On a vu le résultat. Les Parisiens étaient tétanisés par l’enjeu.
MU a joué sans trembler, sûr que la qualification était possible. Bien vu !
Les Red Devils plongent le PSG dans la crise.
Evincés de la C1 2019, les Parisiens vont errer sur les terrains de France.
Ils sont la risée de l’Europe. Tant de millions dépensés pour ça ?
Les jeunes de MU ont démontré de l’enthousiasme, de la solidarité.
Ils n’ont pas volé leur qualification.
Pour finir et ce n’est pas la moindre des remarques: Thomas Tuchel avait un anorak sans l’écusson du PSG. Impensable de voir ça à Man United !
Fait frappant: à 1-2 aucun parisien ne parlait à l’un ses équipiers. Que des solitaires, des individualités, chacun pour soi, chacun pour sa peau, pas de collectif. Paris se contente toujours de ne jouer qu’un match sur deux au lieu de disputer le match aller et le match retour avec la même application.

05.03.19

Permalink 23:43:51, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR, CRUYFFEMENT  

Les héritiers de Cruyff pulvérisent le Real chez lui !

Depuis les années 1970, les Pays-Bas sont une nation reine du football mondial.

Mardi 5 mars 2019
8e retour de C1. Aller (1-2)
Real Madrid 1-4 Ajax Amsterdam
But pour le Real: Marco Asensio (70e)
Buts pour l’Ajax: Hakim Ziyech (7e), David Neres (18e), Dušan Tadić (62e), Lasse Schöne (72e)

C’est fait ! Le Real est en fin de cycle. Le départ de C. Ronaldo a transformé le Real en vaisseau fantôme.
Ronaldo réclamait plus d’argent car il faisait gagner le club. Il avait 100 % raison !
Le Barça, lui, conserve Messi coûte que coûte.
Le Real a tout perdu. Triple tenant du titre, il sort en 8e par la petite porte, écrasé par une bande de jeunes hyper talentueux, publicité vivante de l’école Cruyff, conduite par Rinus Michels, soit le football total.
Au Real, Benzema avec le brassard n’est pas un leader.
Varane, archi nul sans Ramos.
Tout le Real doit faire table rase, dégager Bale et Modric, au bout du rouleau. Modric est écrasé par le Ballon d’or qu’il ne méritait pas.
L’Ajax est en 1/4 de finale. Le football a gagné !

[Post dédié à J. Neekens]

Permalink 10:31:23, Catégories: LA MAISON BLANCHE, ANTI-FOOTBALL  

Le pitoyable Real sans Ronaldo joue à quitte ou double

Mardi 5 mars 2019
8e retour de C1
Real Madrid - Ajax Amsterdam, RMC Sports 1, 21 h

En septembre 2018, un Footix à la solde du Real Madrid a clamé sur les ondes:
-"La page Ronaldo est tournée!”
On voit le résultat…
Le Real vient de perdre deux fois contre Barcelone à Madrid.
Sans Ronaldo, le Real est hors course en Liga, 3e à 12 points de Barcelone (1er) et à 5 points de l’Atletico Madrid (2e).
Déjà éliminé en Coupe du Roi, par Barcelone, le Real n’a plus que la C1 pour briller.
Au match aller le Real a gagné 1-2 contre le cours du jeu.
Le Real reçoit l’Ajax sans aucune garantie.
Les Madrilènes ont raté l’après Ronaldo.
Zidane n’est pas fou: il a quitté le Real !
CR7 marquait 50 buts par an !
Personne ne l’a remplacé.
Modric n’a que le titre de Ballon d’or. Ce n’est pas un leader. Il est incapable d’être le N°1. Il ne supporte pas la pression. Modric est un Ballon d’or déjà plein de toile d’araignée. Il honore mal son rang car il a un trophée bien trop lourd à porter.
N’est pas Ronaldo qui veut.
Les médias français ont dans le collimateur CR7. Comme cela fait trois matchs qu’il ne marque plus, il serait fini.
La vérité ?
CR7 est leader du Calcio avec la Juventus Turin, et meilleur buteur du Calcio.
Le Real va-t-il se réveiller en C1 ?
L’Ajax n’a rien à perdre et tout à gagner.

[Post défié à King Cruyff]

04.03.19

Permalink 23:56:32, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Grandes émotions: le 1er match en L1 des frères Nabil et Yassin Fekir

Le football c’est ça.
De l’émotion à revendre.
Il arrive que des frères jouent ensemble.
C’est toujours beau de les voir évoluer dans la même équipe.
On a vu les Charlton, les Revelli… voici les Fekir.
Le 4 mars 2019 restera le jour de leur 1er match ensemble en L1 sous le maillot de Lyon.
Quand l’OL menait 5-1 contre Dijon, Bruno Genesio a fait entrer Yassin, 21 ans, pour qu’il joue la fin du match avec son frère Nabil, 25 ans, le capitaine de l’OL.
Superbe ! On imagine la joie de leurs parents.
Grands moments qu’ils ont partagés devant la presse, donc nous.
Chacun à sa place. Le plus jeune. L’aîné. Le respect. Admiration mutuelle.
Quelle ressemblance ! Magnifique.
Au lieu de toujours parler des catastrophes, les médias feraient bien aussi de célébrer ce qui réjouit.
Merci à la famille Fekir, merci à Lyon de former tant de joueurs.
La formation française est exceptionnelle. Il suffit de voir les pointures françaises que les clubs étrangers s’arrachent.
La complicité des frères Fekir est toute en retenue, en finesse.
Ce n’est pas tous les jours que deux frères jouent ensemble en L1.
Le football c’est ça et non pas le déballage des salaires par des “spécialistes” qui parlent de “référent bondissant” là où je ne vois qu’un ballon rond.

03.03.19

Sans C. Ronaldo, le Real Madrid est ridiculisé par le Barça de Messi

Pour voir bien jouer le Real, il faut regarder YouTube !

Mercredi 27 février 2019
1/2 finale retour de la Coupe du Roi
Real Madrid 0-3 Barcelone
Buts pour le Barça: Suarez (50e et 73e pen.) et Varane (69e csc)

Samedi 2 mars
26e journée de Liga
Real Madrid 0-1 Barcelone
But pour le Barça: Rakitic (26e)

En août, un voyant-aveugle a hurlé sur tous les toits: “La page Ronaldo est déjà tournée".
Grotesque ! Ensuite, on a eu droit: “Zidane manque cruellement au Real". Comme si c’est lui qui jouait ! Doublement grotesque.
Sans Ronaldo, le Real est une équipe à 12 points de Barcelone, larguée en championnat.
La Maison Blanche vient d’être ridiculisé deux fois dans son stade. Suprême honte !
Les Madrilènes ne sont plus bons à rien.
Ramos n’est plus que méchant.
Modric ? Le Ballon d’or dort vraiment. Sans Ronaldo qui occupait les adversaires, il ne peut plus s’exprimer.
Varane, lui, est fidèle à lui-même: il collectionne les toiles. Protégé par les médias, il a toujours l’excuse d’une blessure ou de la faute à pas de chance.
Et maintenant, les médias parlent du retour de Mourinho au sein du Real. Ils n’ont trouvé que ça ?
Le Real fait pitié en 2019.
Le Barça, lui, garde Messi.
Les Footix disent que CR7 voulait partir… mais il fallait le garder.
Ils sont où les jaloux qui disent que CR7 veut toujours être augmenté ?
Sans CR7, le Real est un club d’une terrible banalité.
CR7 a raison: c’est lui qui faisait gagner le Real. Il faisait gagner des titres et de l’argent.
Modric est un leader de pacotille.
Le Real n’a plus que la C1 pour sauver sa saison.
Le compte à rebours a commencé.

PS: après sa victoire 1-0 contre Strasbourg, Nice est 7e de L1. Les Aiglons ont l’avant-dernière attaque (20 buts). Incroyable ! Ils tiennent grâce à la défense: la 4emme meilleure de L1.

02.03.19

20 h Foot, CNews. Vendredi 1er mars 2019: OM-St Etienne, PSG-Man U, les coachs français rien qu'en France...

20 h Foot. CNews, chaque vendredi. Présenté par Julien Pasquet, avec Félix Rouah.

Mars 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software