Le Grand Echiquier sans Chancel ce n'est pas le Grand Echiquier. L'un de ses fils spirituels Jean-François Zygel aurait pu mieux prendre le relais

21.12.18

Permalink 17:02:05, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

Le Grand Echiquier sans Chancel ce n'est pas le Grand Echiquier. L'un de ses fils spirituels Jean-François Zygel aurait pu mieux prendre le relais

Pour relancer Le Grand Echiquier il faut un grand monsieur Loyal (ou Madame), du niveau de Jean-François Zygel qui est à la fois Bernard Gavoty et Roger Couderc, ce n’est pas donné à tout le monde.

Les audiences de vendredi 20 décembre 2018

1er/ TF1
Balthazar, polar
6456000 téléspectateurs, 27,2% parts de marché

2e/ France 2
Le Grand Echiquier, barnum culturel
2015000 téléspectateurs, 10,5% parts de marché

Le public n’a pas été au rendez-vous de la relance du Grand Echiquier.
Ce n’est pas grave car la quantité et la qualité cela n’a rien à voir, sauf que là…
Une parodie sans âme. Un coup d’essai trop clinquant. La forme a écrasé le fond.
France 5 refait Apostrophes mais sous le nom de La Grande Librairie. C’est plus humble.
Dès les premières minutes de l’émission, on n’a senti que le stress de la présentatrice qui l’a communiqué aux invités.
Cette génération n’a pas de Denise Glaser qui avait le sens du tempo, une qualité d’écoute exceptionnelle, l’art de la relance pour révéler la part secrète de ses invités et de l’humour a revendre. Humour qui rime avec amour.
En 2018, on a droit a un grand canapé noir. Autant prendre le rouge et du coup son occupant aussi: M. Drucker.
La présentatrice faisait ce qu’elle pouvait mais ce ne fut qu’une campagne de promotion pour telle ou tel. On montrait l’album à l’écran comme dans un télé-achat.
Jamais Jacques Chancel ne s’est servi du Grand Echiquier pour présenter les gens comme on vend des savonnettes.
Aucune magie.
Trop d’images d’archives, pour une émission en direct !
Il ne sert à rien d’imiter. L’original est toujours mieux que le duplicata. Même pour ceux qui ne l’ont pas connu.
Pour une vraie innovation dans la continuation, il faudrait donner sa chance à Jean-François Zygel.
Zygel communique sa passion avec une compétence féérique.
Zygel a un style à lui. Il mérite une grande exposition.
Hélas ! il n’est pas tendance. Pas people. Il n’a pas la carte.
Le Grand Echiquier était aussi un événement grâce aux invités: Lino Ventura, Charles Trenet, Raymond Devos ou Georges Brassens. On n’a plus l’équivalent.
La France n’a plus que 3 stars: Bardot, Delon et Belmondo.
En dessous d’eux, il n’y a que des vedettes.

Chancel en plus savait starifié des gens qui le méritait, comme ce fut le cas avec Paul Tortelier. Il faut mettre en avant des gens qui le méritent. Pas d’épisodiques têtes de gondole.
La prochaine fois, France 2 devra donner la présentation à Nabilla avec pour invité Mbappé. Là l’audience sera au rendez-vous.
La culture n’a pas besoin de contreplaqué. Elle n’aime que le chêne.

PS: exemple de ce que fait Jean-François Zygel. Ses émissions sont toujours éblouissantes. Il sait communiquer son enthousiasme.
https://www.youtube.com/watch?v=a_hljrej7TA

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Juin 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software