Au grand comptoir des Halles, Patrick Cloux (Actes Sud)

15.12.18

Permalink 10:46:47, Catégories: LITS ET RATURES  

Au grand comptoir des Halles, Patrick Cloux (Actes Sud)

Hymne aux anciennes Halles de Paris, le fameux ventre de Paris si cher à Zola. Si elles existaient encore aujourd’hui, on y verrait beaucoup de gens y faire les poubelles. Jadis, il n’y avait que des clochards. Aujourd’hui, on parle de SDF. La poésie a disparu au profit du… profit. AU XXIe siècle, les magasins de fringues ont remplacé les tables pleines de poissons ou de fromages. On ne voit plus de corbeille de groseilles ou des cageots de tomates provençales. Place aux boutiques branchées !
La poésie des lieux on la retrouve dans le livre de Patrick Cloux, héritier de Zola, Clébert, Giraud et Seignolle, rien que des «grands affichistes». Des ambiances à la Doisneau qui n’a rien inventé. Photographier lui a suffi. C’est tout un monde retenu au bout de son objectif. Un monde en noir et blanc. De chair et de sang. Pas des seconds rôles. Des gens qui ne sont pas n’importe qui, comme aimait à le dire Louis Nucéra.
Précisions: quelques fois, Doisneau mettait en scène ses photos, pour l’instantané on repassera. Quand j’ai appris que certaines photos étaient en fait des poses, j’ai été très déçu. J’ai beau me dire que l’important c’est l’émotion, quelque chose à changer vis-à-vis de ses photos. Au cinéma, on est ému mais c’est du chiqué. Je pensais que Doisneau ne prenait que des photos sur le vif. Bien sûr, le portrait nécessite la pose mais il y a pose et pose. Un jour je lui ai parlé de tout cela quand nous étions tous les deux sous contrat temporaire à la Comédie Française, il ne m’a même pas répondu. Ma rencontre avec Doisneau fut une immense déception. Il m’a opposé du silence, une réprobation. Exactement comme William Klein que j’ai photographié au milieu de la foule, à sa manière en guise d’un hommage, clin d’œil. Il l’a mal pris aussi surtout quand je lui ai demandé si la photo avec le gamin et le révolver était … une mise en scène ! Ce qui fut le cas aussi. Ils ont pris mes questions pour de la critique pure et dure. Comme quoi j’appuyais sur un point sensible. Chacun sa conception de la photo de rue.
Heureusement subsistent quelques bistrots où il fait bon siroter la mélancolie. On n’a pas retiré que des commerces de bouche comme ils disent. On a abattu de la solidarité, de la fraternité, de l’amitié. De l’humain. Qu’on ne vienne pas se plaindre. Les ravages de la politique : Pompidou, VGE et Chirac sont passés par là. Les promoteurs ont eu les mains libres. Clefs en main de l’affairisme. Jadis le travail se voyait à l’œil nu.
Le fantôme de Léon-Paul Fargue est rue Coquillère, son adresse natale. Les ignorants qui y sniffent leur ligne de coke ne savent même pas qu’il est l’auteur du Piéton de Paris. On sent la présence de Nerval qui s’est pendu à deux pas. Que sont devenues les errances du divin Prévert ? On trinque depuis que Fallet est mort ! Marco Ferreri a disparu. Soupault aussi. On reste avec nos souvenirs qui nous suivent comme des chiens perdus. Les Halles de Baltard ne sont plus que des images d’Epinal dans la mémoire des survivants. On fit que les rats ont quitté les Halles pour aller à Rungis, avant même le déménagement des commerçants. Pas tous !

-Au grand comptoir des Halles. Chronique (en noir et blanc). Patrick Cloux, Actes Sud, 330 p., 22 €

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Novembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software