Archives pour: Décembre 2018, 05

05.12.18

L'insupportable compte à rebours sur le menace d'assaillir l'Elysée

89 000 policiers seront sur le pied de guerre. On annonce que les casseurs de l’Europe entière se sont donnés rendez-vous à Paris. Les médias, les politiques, tutti quanti attendent le 8 décembre 2018 comme un match de football. Heysel en vue ? Etrangement des matchs de la 17e journée de L1 ont été reportés, dont Monaco-Nice. Monaco-sur-Seine ? Incroyable ! Une franche de la population met dans les cordes un pays aussi prestigieux que la France !

Etonnante situation. La police française - voire l’armée aussi- aurait peur d’une petite franche d’excités ?
A qui fera-t-on croire que la police est plus faible que des assaillants aussi mal intentionnés soient-ils ?
Pour éviter la bavure, dit-on, la police y va en douceur. Au point de se laisser dépasser par les événements ?
A la violence, il faut riposter par la force.
Celui qui veut se battre avec la police prend ses risques.
La police, elle, doit protéger les citoyens et biens publics et privés.
Voir ce qu’on a vu deux sur les Champs Elysées et aux alentours est indigne de la France.
Pourquoi notre pays laisse-t-il les voyous tout détruire sur leur passage ?
Le droit de manifester n’a rien à voir dans les attaques de magasins et de l’Arc de Triomphe.
Hier, on nous disait que des islamistes radicaux voulaient briser notre civilisation et aujourd’hui on laisse faire des extrémistes qui agissent comme des putschistes.
L’anarchie conduit directement à la dictature.
Qui sont ceux qui se déguisent en gilets jaunes pour attaquer notre démocratie?
Il ne faut pas confondre les gilets jaunes très bons citoyens et les autres qui se servent d’une situation.
Le pays, les citoyens silencieux et les médias attendent le 8 décembre 2018 comme si c’était la finale de la Coupe du Monde ?
On parle de morts à venir. “On” c’est le pouvoir en place qui annonce que certains manifestants veulent tuer.
Le mot d’ordre: tous aux abris pour éviter la violence qui devrait faire rage à Paris.
Triste actualité. La révolte gronde tout simplement parce que dans le pays, on ne peut plus être pauvre. Il n’y a pas de honte à vivre modestement. Le hic c’est qu’on ne peut plus vivre sans peu argent car la vie n’est plus à bon marché.
Des gilets jaunes appellent une marche vers l’Elysée.
Des irresponsables politiques de l’opposition jettent en plus de l’huile sur le feu.
On menace la démocratie, la République.
On traite Macron comme si c’était Ceausescu.
Les responsables sont les anciens présidents qui ont massacré la fonction présidentielle. Songez à ce président qui allait voir sa maîtresse en scooter et qui dorénavant cours les librairies pour signer un bouquin que des victimes de la promotion médiatique achètent comme s’il s’agissait d’un CD d’un chanteur de variétés. Et celui d’avant qui insulta indirectement les Français quand il insulta un opposant anonyme.
Macron a bien commencé puis il a dérapé plusieurs fois verbalement et photographiquement aussi, posant avec quelqu’un affichant un doigt d’honneur.
Incompréhensible.
Si tu nais pas l’image, tu périras pas l’image.
Les dirigeants politiques depuis des années ont oublié qu’ils n’étaient que des représentants du peuple qui ne se reconnait plus du tout dans cette caste.
Le mal est profond. Est-il normal que des sociétés privées soient plus riche que la France ?
Quand Antoine Pinay a dit au général de Gaulle: 100 francs vont devenir 1 franc. Le président avait compris que les Français allaient avoir l’impression de devenir pauvres. A présent c’est l’Euro qui a creusé la tombe du plus grand nombre. Il est impossible d’avoir de l’argent devant soi. Tous les prix ont explosé. Tout est plus cher. Des prix démentiels qui contrastent avec les salaires fossilisés.
Face aux gilets jaunes, la présidence a reculé.
Il est affligeant de voir qu’il faut à chaque fois tout casser pour se faire entendre.
Une gilet jaune a très bien expliqué: “On a pu voter Macron et s’en mordre les doigts. Si on engage quelqu’un, au bout de trois mois on peut s’apercevoir qu’on a fait fausse route".
Les gilets jaunes en veulent plus. Ils sont soutenu par beaucoup de Français.
L’acte IV des manifestations du samedi 8 décembre 2018 stresse les démocrates, les républicains, les patriotes et la police. Cette fois 89 000 policiers seront de sortie pour faire régner l’ordre public.
Macron s’est isolé dans sa fonction. Ce n’est pas le premier à tomber dans ce piège.
Une suite de décisions a mis en colère les Français: les hausses, le mépris vis-à-vis des anonymes (en tous cas c’est la sensation qu’ils ont eux), le matraquage sur les automobilistes (PV en rafale, hausse des PV, limitation excessive de vitesse, chasse des conducteurs en voiture banalisée par des sociétés privées, traque incessante…) taxe sur les retraites, avantages accordés aux plus aisés). Et que dire du prélèvement à la source qui va pratiquer la ponction avant même que l’on touche le salaire. On chamboule trop la vie des Français.
Après la vague d’attentats, voici la vague de l’insurrection.
La devise Liberté, Egalité, Fraternité doit être mieux appliquée.
L’égalité financière est impossible mais on ne peut pas affamer son peuple.
Le travail du président de la République c’est de rendre heureux son pays.
La mission est très difficile à accomplir.
Le poste n’est pas enviable.

Le message d'outre-tombe de Léo Ferré aux gilets jaunes sur fond de disparition de paix civile

Léo Ferré est d’évidence le pionnier du rap.
Le plus grand rappeur du monde, y compris les Etats-Unis.
Il savait utiliser les mots comme un ébéniste. La bouche telle une arbalète.
Quand il parle, il n’a rien à voir avec les casseurs qui fracassent les vitrines de Chanel et autres marques de luxe. On a les révolutionnaires que l’on mérite.
Les politiciens depuis des lustres ne voient que Paris et la banlieue.
Ils agitent des épouvantails pour faire peur: ne craignez rien, on veille sur vous.
Tous ont oublié la France profonde qui se rebiffe.
La France profonde, tout est dit. Profonde, cela ne veut pas dire loin. Profonde, cela veut dire intelligente.
La France profonde a bien compris qu’on a tout fait pour massacrer les métiers afin de ne donner que des emplois. Faute gravissime.
On doit apprendre à pêcher au lieu de donner du poisson.
Le terrorisme actuel des casseurs d’où qu’ils viennent est la réponse au terrorisme des cols blancs qui a tué l’éthique. Voir un ministre socialiste mentir sur ses vols fiscaux est l’un des plus grands drames de la démocratie actuelle. Le peuple souverain a de quoi être en colère.
Si la police et l’armée basculaient dans le camp des gilets jaunes, la Ve République rendrait l’âme.
Cela fait plusieurs week-end que la paix civile a disparu de Paris.
Jusqu’à quand ?
Le temps où les politiciens déplument les Français est terminé.
Le dégagisme vire l’époque des mesurettes genre cautère sur jambe de bois.
Les chefs de partis politiques traditionnels n’ont pas lancé d’appel au calme.
A qui profite le chaos ?

Il n’est plus l’heure de parler pour ne rien dire.
Le maître mot c’est justice. Justice sociale, justice fiscale.
L’euro a ruiné les Français qui n’ont rien demandé d’autre que le droit de vivre.
Paris a mis sur le tapis des débats de société qui ne concernent à chaque fois qu’une partie infime de la population, au mépris de la majorité silencieuse qui se rebiffe enfin tant elle a été laissée sur le bas côté de la société.
Il faut arrêter de mépriser les métiers dits manuels.
Les technocrates ont réussi à virer la jeunesse des boucheries, des fruits et frimeurs, des plomberies, des épiceries, des garages, des menuiseries et j’en passe.
Dans la vie, il n’y a pas que l’informatique.
Des secteurs ruraux sont des déserts.
Pas la peine d’aller dans la lune si le monde devient un terrain vague, me disait Emmanuel Berl.
Des milliards sont gaspillés parce qu’ils sont dépensés par des incompétents.
Avant Macron, deux présidents ont sali la fonction.
Macron est désormais le président de la transition.
Ca passe ou casse.

Décembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software