Archives pour: Novembre 2018, 12

12.11.18

Permalien 17:53:21, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Brassens, mais où sont les mots d’antan ? (Jean-Louis Garitte. Atlande)

Ecrivains et non pas simples chanteurs comme on le dit trop souvent des excellents Brassens, Trenet, Brel, Aznavour et Ferré.

Ce dictionnaire consacré à l’œuvre d’un des plus grands amoureux de la langue française et donc de l’Histoire de la littérature de notre pays est un bonheur de lecture sans fin. Grand merci à Jean-Louis Garitte, fourmi chercheuse dans les chansons de Brassens, mille fois imité mais jamais égalé. Mort il est plus présent que de sinistres vivants qui font dans la chansonnette comme d’autres dans la savonnette. Il ne faut pas se tromper : Brassens est un écrivain majeur. Ses chansons nous parlent plus que les bouquins des académiciens illisibles.
Brassens avait tout : talent et sympathie. Il ressemblait à ses chansons. Il n’y a pas duperie sur la marchandise. L’homme et le créateur ne font qu’un, comme Lino Ventura ou Jacques Brel. Héritier de Villon, Brassens use de l’argot comme on met des enjoliveurs sur une Porsche. Les textes de Brassens nous touchent parce qu’ils s’adressent en nous de manière directe, sans tic d’écriture pour faire pleurer ou rire.
Il n’était pas un faiseur de vers idiots. Tout avait du sens, de la profondeur, de la fausse légèreté. Insolent oui, désinvolte jamais ! Georges Brassens est parti trop tôt. Quelle injustice ! Quel scandale !
Avec Charles Trenet, Brassens a illuminé la poésie du XXe siècle.
Deux phrases qui nous éclairent. Des soleils humains.

-Brassens, mais où sont les mots d’antan ?, Jean-Louis Garitte. Atlande, 760 p., 15 €

Permalien 08:20:08, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

PSG et Man City O.K, Monaco et Man United K.O. Cristiano Ronaldo au top avec la Juventus Turin vainqueur à Milan

CR7 remet actuellement le football italien au premier plan. Il n’a fallu que trois mois à Ronaldo pour conquérir le cœur des fans de la Juve. Partout où il passe, il est numéro un: Portugal, Manchester United, Real Madrid et Juventus Turin.

*Monaco 0 -4 Paris
Buts pour le PSG: Edinson Cavani (4e, 11e, 53e), Neymar (64e pen.)

Paris s’est promené à Monaco. Une belle balade sur le rocher. Cavani a rappelé le grand buteur qu’il est. Monaco est K.O. debout. les joueurs de “Titi” ont été balayés par les Gros Minets de la capitale. L’ancien joueur d’Arsenal commence mal sa carrière de coach. Pire, c’est difficile. Il n’a pas perdu son sourire pour autant. Ce n’est que du football, pardi !

Premier League
*Man City 3-1 Man United
Buts pour City: David Silva (12e), Sergio Agüero (48e), Ýlkay Gündoðan (86e)
But pour MU: Anthony Martial (58e pen.)

Mourinho a été ridiculisé par Guardiola. En 10 minutes de match, les Citizens ont réalisé 100 passes quand les Red Devils en affichaient à peine 19 !
Le match n’a pas eu lieu, tant les joueurs de Mourinho sont faibles, très faibles. Ils ne diffusent que de l’ennui. Une équipe sans âme. Un football vide de spiritualité.
Mourinho détruit tout ce que Sir Ferguson et Eric Cantona avaient fait: un très grand club.

Serie A
*AC Milan 0-2 Juventus Turin
Buts pour la Juve: Mandzukic (8e), Cristiano Ronaldo (82e)

Alors qu’on annonce Modric futur Ballon d’or 2018 (!), Ronaldo poursuit son chemin royal par un nouveau but. Le constant talent de CR7 place le “winner” largement au-dessus de ses contemporains. Modric a gagné la C1 grâce à CR7 et il a perdu la finale de Coupe du Monde. Tout sauf CR7, tel est le mot d’ordre médiatique. Bon technicien, Modric a le charisme d’une porte-manteau.

Novembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software