Archives pour: Novembre 2018

30.11.18

Paris, Dortmund, Man City, Liverpool et le Juve sont invancus en championnat

Cinq clubs des plus grands championnats européens sont invaincus depuis le début de leur compétition respective.
En Allemagne, Lucien Favre a mis le Bayern Munich (5e) à 9 pts.
En Angleterre, Guardiola (City) et Klopp (Reds) tiennent le haut du pavé devant trois clubs de Londres: Tottenham, Chelsea et Arsenal. A noter que les Gunners se portent bien avec Emery. Le départ d’Arsène Wenger n’a pas perturbé le club, à l’inverse de Man United à l’agonie sans Sir Ferguson (7e, 22 pts). Mourinho a cassé le travail de “Fergie".
En Italie, Ronaldo dynamise la Juve. Il est déjà meilleur buteur du championnat (10 buts)
En Espagne, le Barça a déjà perdu 2 fois. Le Real Madrid sans Ronaldo n’existe plus (5e avec 5 défaites en 14 matchs). Pitoyable !

Ligue 1
1 Paris, 43 pts 15 matchs/ 14 1 0/ 48 9 + 39

Bundesliga
1 Borussia Dortmund, 33 pts 13 m/ 10 3 0/ 37 13 + 24

Premier League
1 Manchester City, 38 pts 14 m/ 12 2 0/ 43 6 + 37
2 Liverpool, 36 pts 14 m/ 11 3 0/ 27 5 + 22

Serie A
1 Juventus Turin, 40 pts 14 m/ 13 1 0/ 31 8 + 23

Permalien 09:01:14, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

20 h Foot, CNews. Jeudi 29 novembre 2018

29.11.18

Sans Emery et avec Tuchel, le PSG sait enfin gagner un "gros" en C1

Paris peut rêver. La C1 c’est possible. Il faut y croire. Avec Neymar et Tuchel c’est plus que possible.

Mercredi 28 novembre 2018
Champions League, phase de poules
PSG 2-1 Liverpool
Buts pour Paris: Bernat (13e), Neymar (37e)
But pour les Reds: Milner (45e + 2)

Le PSG a enfin battu un “gros".
La qualification en 8e n’est pas encore actée mais ce PSG-Liverpool avait un parfum de match de C1 à élimination directe.
Sans Emery qui ne savait pas communiquer la grinta, l’intensité, le PSG enfin délivré d’ondes néfastes a dominé un grand d’Europe.
Les Parisiens ne se sont pas faits marcher dessus. Ils ont été présents physiquement dans un match épuisant nerveusement.
Thiago Silva, le capitaine, a été héroïque. Emery l’avait retiré de l’équipe avant Real Madrid-Paris ! Faute de coaching historique.
A la fin du match, le Brésilien a dédié la victoire à son fils. On a senti que le père voulait rétablir l’image d’un champion avec grande émotion.
La différence entre Emery et Tuchel ? L’Espagnol voulait gagner pour lui alors que l’Allemand veut faire gagner le PSG.
Tous les Parisiens ont été à la hauteur du match. Ils ont su conserver le résultat même dans les temps forts de Liverpool en seconde mi-temps.
On a vu grand Verratti mais aussi un moins bon dès qu’il pioche. Il aurait même pu être expulsé pour un “attentat".
Le second but parisien a été très beau. Un but collectif.
Par égoïsme, Mbappé a mangé la feuille de match sur un ballon qu’il aurait dû donner à Cavani, le mal-aimé. L’Uruguayen a été remplacé par Choupo-Moting, attaquant qui défend à 95 % dans son jeu.
Ce fut un grand match de C1. Le PSG y a laissé beaucoup de plumes physiquement.
A suivre. Et surtout pas d’euphorie. Rien n’est encore gagné. A part un beau match contre un club mythique.

Permalien 12:00:07, Catégories: LITS ET RATURES  

Livres : bons d’entrée (Sollers, Bachi, F.G. Jünger, M. Batalha, D. Lacotte, Des Horts, N. Tavernier, Beffa et Perry-Salkow…) et aussi les bons de sortie !

Les bons d’entrée :

-Beauté, Philippe Sollers. Folio/ Gallimard, 222 p., 7,25 €. La réponse par la culture aux bêtes et méchants.

-Dieu, Allah, moi et les autres, Salim Bachi. Folio/ Gallimard, 200 p., 7,25 €. Mieux vaut lire beaucoup de livres qu’un seul.

-La Perfection de la technique, F.G. Jünger. Allia, 400 p., 22 €. Le frère méconnu d’Ernst Jünger nous met en garde devant la technologie qui nous éloigne de l’essentiel.

-Un château à Ipanema, Martha Batalha. Traduit du portugais par Diniz Galhos. Denoël, 341 p., 21 €. Balade au bout de Copacabana, sur les pas de Girl célébrée par Stan Getz.

-Métaphores, je vous aime, Daniel Lacotte. First Editions, 255 p., 16, 95 €. Nous sommes tous des Français qui avons besoin d’apprendre le français.

-Les sœurs Livanos, Stéphane Des Horts. Albin Michel, 235 p., 19 €. L’argent ne fait vraiment pas le bonheur.

-Le Facteur Cheval, Nils Tavernier. Flammarion, 350 p., 19 €.
L’homme de lettres était aussi homme de l’Etre.

-Anagrammes à quatre mains, Karol Beffa et Jacques Perry-Salkow. Actes-Sud, 140 p., 15 €. Le bateau ivre = La beauté virale. Jean Sibelius = Je suis bien là. Un festin de d’esprit.

Les bons de sortie :

-Celui qui dut courir après les mots, Gil Jouanard. Phébus, 200 p., 18 €. Un homme se sauve dans les livres, comme on se jette de la Tour Eiffel.

-Le monde selon Sacha Guitry, Christophe Barbier. Tallandier, 316 p., 19, 90 €. Aucune écharpe rouge n’est offerte avec cette compilation d’aphorismes.

-La pensée qui prend feu, Michel Onfray, 93 p., 13 €. Disons Michel Onfray par Antonin Artaud.

-Marguerite Duras, Romane Fostier. Folio/ Gallimard, 287 p., 9, 40 €. A la gloire de celle qui a écrit n’importe quoi sur un fait divers.

-Dealer du Tout-Paris, Gérard Fauré (Nouveau monde). Un Voici hors-série.

28.11.18

Podium du Ballon d'or 2018: Modric, Ronaldo, Griezmann

Une radio espagnole dit connaître le palmarès du Ballon d’or 2018

1er: Modric (Real Madrid, Croatie)

2e: Ronaldo (Real Madrid, Portugal, Juventus Turin)

3e: Griezmann (Atletico Madrid,France)

Modric a gagné la C1 et fut finaliste de la Coupe du monde
Ronaldo a gagné la C1
Griezmann a gagné la Coupe du monde, l’Europa League et la Supercoupe d’Europe

Ce palmarès récompense un finaliste de la Coupe du monde. Un perdant.
Grotesque ! Un loser lauréat !

Mon palmarès:
Ronaldo, Griezmann et Mbappé.

PS: Varane est trop inconstant. Mbappé, trop jeune donc dans la salle d’attente.

27.11.18

Permalien 09:38:45, Catégories: FORZA ITALIA !, BECKENBAUEREMENT, GRAND MONSIEUR  

Que la fête commence ! Les Citizens de Guardiola, la Juve de CR7 en attendant les Gilets Jaunes de Lucien Favre.

Mardi 27 novembre 2018
Champions League, phase de groupes

Lyon 2-2 Manchester City
Les Citizens étaient favoris mais Lyon obtient le match nul et aurait pu gagner avec plus de vigilance et moins de baisse de régime après chaque but marqué, surtout le 2e à 2-1. La qualification en 8e n’est pas encore assurée.

Roma 0-2 Real Madrid
En déclin en Liga, le Real sans CR7 n’a plus que la C1 pour faire illusion. La victoire à Rome l’entretient cette illusion.

Juventus 1-0 Valence
Mandzukic a marqué l’unique but sur un impeccable service de CR7 qui a grillé toute la défense espagnol.

Manchester Utd 1-0 Young Boys
Quel est le football le plus laid ? Celui de MU version Mourinho. On l’a encore vérifié dans ce match minable qui s’est terminé par une victoire des Red Devils tirée par les cheveux.

Mercredi 28 novembre

Atletico Madrid 2-0 Monaco
Un match pour rien.

Paris PSG 2-1 Liverpool
Débarré d’Emery, le PSG sait enfin gagner un “gros".

PSV Eindhoven 1-2 Barcelone
Naples 3-1 Etoile Rouge
Dortmund 0-0 Club Bruges

Permalien 00:26:58, Catégories: THE RED DEVILS, ANTI-FOOTBALL  

Lamentable Mourinho United: 0-0 contre le 16e dans le théâtre des Cauchemars

Eric Cantona a un cerveau. Les joueurs actuels de MU n’ont que des pieds.

Samedi 24 novembre 2018
Manchester United 0-0 Crystal United

Man United: De Gea, Darmian, Smalling, Lindelof, Young ©, Matic, Pogba (Alexis 68e), Mata (Rashford 59e) Lingard (Fellaini 59e), Martial, Lukaku
Sur le banc: Grant, Jones, Valencia, Fred.
Coach provisoire: Mourinho

Crystal Palace: Hennessey, Van Aanholt, Milivojevic ©, Tomkins, Meyer, Kouyate, Townsend(Schlupp 87e), Zaha (Ayew 90e), Sakho, McArthur, Wan-Bissaka

Classement:
1 Manchester City 36 points + 40
2 Liverpool 33 pts + 21
3 Tottenham 30 pts + 12
4 Chelsea 28 pts + 17
……………………………………………………
5 Arsenal 27 pts + 12
6 Everton 22 pts + 5
7 Manchester United 21 pts - 1

Petite attaque (20 buts) et très mauvaise défense (21 buts), le MU version Mourinho n’en finit plus de décevoir. L’âme du club a disparu. Il n’y a plus rien. Les fans vont à Old Trafford pour voir le club mythique faire nul contre le 16e du championnat sans marquer le moindre but. Remboursez ! C’est du vol ! Plus de spectacle, plus de football, rien que de la médiocrité. Old Trafford est à fuir.
Le football est désormais à Manchester City entraîné par un vrai grand entraîneur: Guardiola le fils spirituel de Cruyff.
Le passage désastreux de Mourinho est historique car il permet à Man City et à Liverpool de dominer de la tête et des épaules les Red Devils.
A MU, il n’y a pas de leader de terrain et de vestiaires.
Tout ça parce que Mourinho veut être la seule star du club.
MU connait sa pire traversée du désert artistique.
Et le bout du tunnel n’est pas pour demain.
King Cantona a porté le club sur ses épaules de 1993 à 1997.
Ses successeurs actuels peuvent le remercier et lui reverser des royalties !

26.11.18

Interview Catherine Ceylac (France 2) avec le fauve Alain Delon. La dernière star française avec Brigitte Bardot et Jean-Paul Belmondo

Le virtuose instinctif veut pour épitaphe:
-"J’ai aimé souvent, je me suis trompé quelquefois. J’ai aimé… C’est moi qui ai vécu et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui". *

* La dernière phrase est d’Alfred de Musset

Alain Delon. Je l’ai toujours aimé. Depuis toujours, disons le début des années 1960.
C’est un James Dean vivant.
Dans tous ses films, il déchire l’écran comme un fauve déchire sa proie.
Unique en France.
Une vraie star.
En sport, l’équivalent s’appelle Jacques Anquetil.
Delon est un acteur.
Belmondo, un comédien.
Bardot, les deux à la fois.
A part eux, le néant depuis que Jean Gabin et Lino Ventura sont morts.
Un soir, un histrion s’est permis de le critiquer à la cérémonie des Césars. Quelle honte ! La salle a applaudi. Honte à tous.
La gauche lui vomit dessus alors qu’elle est à genoux devant des sanguinaires patentés.
Delon est monumental. En acteur, l’équivalent du comédien Gérard Philipe.
Plus que beau car son âme éclaire ses yeux.
Le Samouraï ? Je l’ai vu au moins 20 fois.
Losey, Clément, Melville, Visconti…
Brando enviait sa filmographie !
Dans Le Professeur, trop méconnu, il est grandiose.
Il y a un style Delon. Façon de marcher, de regarder, de parler, de se taire.
Ses excès, ses arrangements avec la vérité, sont aussi extraordinaires. Et palpables quand il cligne des yeux.
Un fauve est parmi nous. The last. Il y avait Patrick Dewaere mais le système la broyait.
Ses enfants peuvent être fiers d’avoir un père comme lui, comme je suis fier d’être le fils du mien. Lui aussi un sacré personnage, un lumineux dans l’ombre. Mais il s’est réservé à ses trois fils, lui.

King Ronaldo, déjà Roi d'Italie: meilleur buteur de la Serie A alors que le Real Madrid de Modric est à la dérive !

Samedi 24 novembre 2018
Juventus Turin 2-0 Spal
Buts pour la Juve: Ronaldo (29e), Mandzukic (60e)

Leader du championnat avec 37 points et zéro match perdu.
Meilleur buteur d’Italie avec 9 buts au compteur à la 13e journée.
Tel est le parcours actuel de Ronaldo.
Pendant ce temps, Modric, Benzema et Bale sont 6es de Liga avec le Real Madrid devenu une ombre sans CR7.
CR7 se maintient toujours au sommet où qu’il soit.
Le Bayern Munich avec Ribéry est 5e en Bundesliga. Quant au Man U duo Mourinho-Pogba il est 7e de Premier League.
Malgré la haute tenue de CR7, les médias le massacrent toujours alors que pas un mot sur un acteur célébrissime, un réalisateur cultissime et un trompettiste à la mode, tous mis en cause dans une affaire de mœurs.
CR7 est sans cesse accusé: quand ce n’est pas dans les pages fait-divers c’est dans un contrôle dopage “houleux” qui rime avec douteux !
CR7 est mis plus bas que terre pour une question de gros sous et de fisc alors que Modric, pas blanc comme neige, ne déclenche pas un torrent de haine.
Sur le terrain, CR7 continue sa marche triomphale en Italie après avoir régné au Portugal, en Angleterre et en Espagne.
Sans CR7, le Real Madrid ne met plus un pied devant l’autre. Modric est un leader d’opérette. Comme tous ses partenaires.
CR7, Messi et Griezmann sont les seuls leaders qui tiennent leur rang.
Parmi les jeunes, Mbappé se maintient à niveau mais pas de manière constante à 100 %.

25.11.18

Les Champs Elysées de 1944 à 2018

Samedi 24 novembre 2018 la manifestation des gilets jaunes a dégénéré.
C’était couru d’avance.
La dite “avenue la plus belle du monde” est devenue la plus laide du monde.
Pourquoi voit-on à Paris des scènes de guérilla que l’on ne voit jamais à Londres ou Rome ?
En surimpression, on pouvoir voir De Gaulle à différentes époque, les Français vainqueurs de la Coupe du Monde 1998 et pourquoi pas Jo Dassin. Sans parler de la pire séquence: celle des occupants qui défilent à la tragique époque du XXe siècle.
Quand la France n’est pas attaquée par les terroristes, elle est attaquée par ses habitants anonymes.
Au milieu, les politiques qui n’ont pas de réponses adéquates.
On a essayé plusieurs présidents mais on ne trouve pas un grand homme comme Charles de Gaulle à chaque coin d’un siècle.
Le peuple français se sent volé depuis le passage à l’Euro.
En une seule nuit la baguette est passé de 0,80 centimes à presque 7 francs !
Ce n’est plus du vol c’est du rackett organisé.
Concernant la voiture, il n’y a pas que le prix à la pompe. Il y a la traque incessante sur la route. Sur des portions courtes de routes on peut tomber sur des panneaux de limitation qui varient sans cesse 30 et 50 km/h. Un vrai piège alors que le danger est inexistant. Les yeux ne suffisent plus, il faudrait un ordinateur au volant ! Les prix des PV de stationnement illicites sont exorbitants. Demain les voitures banalisés sans policiers assermentés vont faire rage.
C’est la chasse aux bons citoyens.
La rébellion se comprend. Trop c’est trop.
Il faut gouverner pour les Français et non pas contre.
Le pire est-il à venir ?
Avec les politiciens de la pire espèce à l’Elysées.

24.11.18

Permalien 17:39:40, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR  

Les adieux au terrain de Maître Xavi Hernandez

Désormais le virtuose va se consacrer au coaching. On le reverra bientôt en Europe.

Xavier Hernández Creus
né le 25 janvier 1980 (38 ans)
à Terrassa (Espagne)
Milieu de terrain relayeur

D’un grand champion reste le palmarès.

Parcours:
1991-2015 FC Barcelone 767 matchs (85 buts)
2015- 2018 Qatar Al Sadd SC

Sélections en équipe nationale d’Espagne:
2000-2014 133 sélections (13 buts)

Palmarès au Barça:

Championnat d’Espagne (8) 1999, 2005, 2006, 2009, 2010, 2011, 2013 et 2015
Vice-champion 2000, 2004, 2007, 2012 et 2014

Coupe d’Espagne (3) 2009, 2012 et 2015
Finaliste : 2011 et 2014

Supercoupe d’Espagne (6) 2005, 2006, 2009, 2010, 2011 et 2013
Finaliste : 1999 et 2012

Ligue des champions (4) 2006, 2009, 2011 et 2015

Coupe du monde des clubs (2) 2009 et 2011
Finaliste : 2006

Supercoupe d’Europe (2) : Vainqueur : 2009 et 2011
Finaliste : 2006

Qatar Al Sadd Sports Club
Coupe du Qatar 2017
Coupe Crown Prince de Qatar 2017


Palmarès avec la Roja:

Coupe du monde 2010

Championnat d’Europe (2) 2008 et 2012

Coupe des confédérations Finaliste 2013
Troisième 2009

Jeux olympiques Argent à Sydney 2000

Coupe du monde des -20 ans 1999

23.11.18

Permalien 18:38:08, Catégories: BALLES NEUVES  

Black Friday: la France dans la ligne de mire de la Croatie en Coupe Davis

Vendredi 23 novembre 2018
Finale de Coupe Davis, la dernière
France-Croatie

1er match:
Borna Coric (12e ATP, 22 ans) bat Jérémy Chardy (40e ATP, 31 ans) en trois sets (6-2, 7-5, 6-4)

2e match:
Jo-Wilfried Tsonga (259e ATP, 33 ans) contre Marin Cilic (7e ATP, 30 ans)
Râclée en vue. Le distributeur de barres chocolatées est en panne. Souvenons-nous qu’un jour, il a demandé à Noah de ne pas le déranger alors que son capitaine est là pour l’encourager et non pas pour le passer une bouteille d’eau. Le tennis est un sport individuel. C’est une évidence criante.

Avant le 2e match:
Depuis des lustres, les tennismen français sont en quête d’un titre du grand chelem.
A part, Noah rien, nada, nothing.
Les tennismans français sont plus proches de Kournikova que de Federer. Tout dans la com. Rien sur le court. Et l’un d’eux s’est même permis de critiquer le joueur suisse- le plus grand tennisman de l’Histoire. Les bras m’en tombent ! Il critiquait le pouvoir extra sportif de Federer. Faut le faire ! Federer joue au tennis. Les Français un sport qui n’existe pas.
La Coupe Davis le seul endroit où ils ont brillé ne va pas leur sourire lors de la dernière édition car les forces en présence sont disproportionnées.
D’un côté des Croates en pleine forme. De l’autre, des joueurs au tennis quelconque.
Noah ne peut pas inventer des grands joueurs.

Dernière MINUTE:
Comme prévu, le Français a perdu devant un adversaire qui n’a pas eu à forcer son talent (3-6, 5-7, 4-6). Inutile de parler du match. Il n’a pas eu lieu. Une simple formalité. Bravo aux Croates ! J’ai entendu les commentaires à la radio et à la télé. Quelle chauvinisme ! Ecœurant ! Tout ça pour une question d’audimat. Pour être un vendredi noir, cela en est un.

Dimanche 25 novembre 2018
4e match: Marin Cilic - Lucas Pouille(7-6, 6-3, 6-3)
Après l’illusion du double où la France est revenue à 2-1, Lucas Pouille s’est fait battre dans le 4e match sans opposer un grand tennis. La France est tombée comme prévu. Noah n’avait aucun joueur sous la main. Rien que des vedettes surtout fortes dans la presse. Quand il faut venir sur le court, il n’y a plus personne. Le public français ne peut pas vibrer avec des sportifs antipathiques qui se prennent pour ce qu’ils ne sont pas. Songez qu’un sans-grade a eu le culot de critiquer Federer ! Tant de suffisance ! Félicitations à la Croatie qui mérite mille fois la Coupe Davis 2018.

22.11.18

Permalien 23:39:52, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

20 h Foot, CNews. Jeudi 22 novembre 2018

PS: samedi 24 novembre, l’émission 13 h Foot est annulé en raison de la couverture des manifestations des gilets jaunes à Paris.

Permalien 16:35:53, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, ANTI-FOOTBALL  

La Croatie du futur Ballon d'or 2018 reléguée en Ligue B

le Hongrois Florian Albert, Ballon d’or 1967.

Si l’on croit la rumeur qui gonfle de plus en plus, L. Modric est le lauréat du Ballon d’or 2018.
Qu’il soit un bon joueur qui peut le nier ?
Bon mais du niveau de Messi et de Ronaldo toujours en activité.
On nous a dit que le retour du Ballon d’or dans le giron de France Football, l’hebdo fondateur du trophée, garantissait que le lauréat serait l’un des vainqueurs de la Coupe du Monde 2018. Donc Mbappé, Griezmann ou Varane. Kanté ? Pas assez Bekhamisé.
Coup de théâtre ! Des indiscrétions avancent que le trophée reviendrait à Modric vainqueur de la C1 2018 et finaliste malheureux de la finale de la Coupe du Monde.
C’est à ne rien y comprendre. Donner le trophée à un perdant du plus grand tournoi du Monde.
Un perdant qui vient d’encaisser un cinglant 6-0 en Espagne, avant d’être évincé du tournoi final de la Ligue des Nations.
Quoi qu’il arrive, tout le monde sait qu’en 2018, CR7 et Messi sont au-dessus.
Derrière plusieurs joueurs en salle d’attente: Neymar, E. Hazard, Dybala, Bernardo Silva…
Varane a gagné la Coupe du Monde et la C1 2018, mais il n’est pas médiatique.
Griezmann a remporté trois trophées dont le plus prestigieux au plan mondial. Pour une fois, il mériterait la première place.
Mbappé, c’est le chouchou.
CR7 ne sera peut-être pas sur le podium car il a été flingué par la presse - hors l’hispanique- qui l’a détruit avec deux affaires: supposé viol et démêlé avec le fisc.
“Ils” sont allés jusqu’à écrire que CR7 avait déboursé 30 000 € pour deux bouteilles de vin français en guise d’apéro. Info ou délation ? Pour CR7, 30 000 € c’est 300 € pour un quidam.
En 2019, il va tout faire pour gagner la C1, cette fois avec la C1.
Modric lauréat rejoindra la cohorte de ceux qui ont eu une seule fois le Ballon d’or et qu’on a oublié. Qui se souvient de Florian Albert ?

21.11.18

Permalien 09:57:04, Catégories: GOOOOL DO BRASIL !, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Neymar et Mbappé souffrant avant PSG-Liverpool en C1

Mardi 20 novembre 2018
Matchs amicaux
*Brésil 1-0 Cameroun
But pour le Brésil: Richarlison (45e)

*France 1-0 Uruguay
But pour la France: Giroud (52e pen.)

Autant la Ligue des Nations nous a permis de voir de très beaux matchs, en tout cas de vrais matchs très disputés, autant ces deux matchs amicaux et les autres ont été ternes sans aucun intérêt.
Comment peut-on lancer sur la pelouse Neymar et Mbappé alors que le 28 novembre 2018, le PSG va affronter Liverpool dans une rencontre capitale en phase de poules de C1 2019 ?
Le Brésilien n’avait rien à faire sur la pelouse de Londres face au Cameroun sinon risquer le blessure. C’est ce qui arrivé. Sur une frappe, Neymar s’est fait mal aux adducteurs. S’il s’agit d’une déchirure, il en a pour plusieurs semaines. Un fait certain, il ne sera pas à 100 % s’il joue contre les Reds. On se souvient de sa blessure idiote devant Marseille qui l’avait mis sur la touche en C1. Bis repetita ? Les clubs et les sélections devraient plus dialoguer avant les grands rendez-vous à venir.
Au SDF, Mbappé s’est lui aussi blessé. Durablement ou momentanément ? On le saura vite. Toujours est-il qu’il n’avait pas non plus à tenter le diable contre l’Uruguay, un match en carton. Pourquoi a-t-il accéléré dans un face à face avec le gardien qu’il aurait pu éviter ? Erreur de jeunesse. Il n’avait rien à prouver. Chutant sur son épaule, il grimaça de douleur. Simple contusion ou ligament touché ? Dans ses courses, il ne sera pas non plus à 100 % devant Liverpool.
Le plus judicieux c’est C. Ronaldo. Il s’est mis en réserve de la sélection en accord avec ses dirigeants. Cela lui a permis un bon repos. Il pourra revenir à 100 % lors des prochains matchs de la Juventus Turin, en Serie A comme en C1.
Une carrière cela se gère tous les jours, toutes les heures et même chaque seconde.
CR7 est un immense professionnel qui pense à tout.
Neymar et Mbapppé- son fan- devraient prendre modèle sur lui.

DERNIERE MINUTE:
Double diagnostique médical officiel
Neymar a une élongation derrière la cuisse.
Mbappé une contusion à l’épaule.

20.11.18

Permalien 10:55:42, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Attention talent ! Rock’n’roll animals. Grandeur et décadence des rock stars 1955-1994, David Hepworth (Rivages Rouge)

Dans quelques siècles, les musicologues diront que Bowie fut le Mozart du XXe siècle.

Indispensable pour ceux qui ont vécu toute cette époque parce qu’ils vont la retrouver de A à Z. Indispensable pour ceux qui ne l’ont pas vécue car ils vont pouvoir la vivre grâce au superbe récit de David Hepworth impeccable mémorialiste de la musique capitale des années 1950-1970 avec une rallonge jusqu’en 1994. Les jeunes ne sont retrouvés dans les rock stars qui n’étaient ni plus ni moins que leurs porte-paroles. Les groupes de rock, de pop, ont pris le relais des dadaïstes et des surréalistes. Ils furent le prolongement de la Beat Generation de notre si cher Jack Kerouac. Au début du XXe siècle, la jeunesse s’est surtout exprimée par la littérature et la peinture, en dehors du jazz qui fut la vivifiante prise de parole des noirs américains. Dans les années 1950, la Beat Generation a symbolisé la bascule des mots vers les notes de musique bien sûr accompagnées aussi de paroles.
Sur 41 chapitres, David Hepworth remonte toute la galaxie musicale qui a démarré avec Eddie Cochran, Gene Vincent puis Elvis Presley. Il y a avant eux et après eux. Les jeunes du monde entier se sont identifiés à ces artistes à la grande peur des pays communistes qui ne voulaient pas perdre la main sur les jeunes qui s’émancipaient du joug du pouvoir. Bien sûr, il y a aussi un aspect commercial dans cette révolution mais quand la qualité est là qui peut s’en plaindre ? Il n’y a qu’un David Bowie et il n’y en aura plus jamais d’autres. Hepworth nous fait bien comprendre ce que l’on sait déjà : entre Bowie et Justin Bieber il y a autant de différence qu’entre le cuir et le skaï. On n’est pas dupe longtemps entre l’or et le plaqué or. Bowie est une voix, de la créativité unique, un look inoubliable. On peut dire la même chose de Jimi Hendrix : une seule note du guitariste suffit à l’identifier. Miles Davis le savait bien : le trompettiste n’est pas passé à côté des nouveaux talents et fit appel à eux. Jazz, rock ou pop, on prend le miel où on le trouve.
Dans les années 1950-1970, le disque en vinyle était l’achat primordial chez les jeunes. On n’était pas volé sur la marchandise. Les pochettes très travaillées nous faisaient rêver: inoubliable album Sergent Pepper’s Lonely Hearts Club Band des Beatles. Les rock stars dictaient la mode, y compris celle vestimentaire. Ils ont incarné la rébellion contre les parents qui voyaient tout ça d’un mauvais œil, en raison de la drogue qui commençait ses ravages. Les fans qui y sont tombés seraient devenus alcooliques. Les artistes qui sont morts d’une overdose n’ont pas compris qu’à force de rouler à 200 km/h comme James Dean ont fini par chercher un arbre. Les excès sont à fuir. McCartney et Mick Jagger sont toujours vivants. John Lennon nous a hélas ! été volé par un abruti. Les rock stars étaient nos vrais représentants, mieux que les députés et autres politiciens toujours en retard de plusieurs trains. Après les années 1970, l’authenticité a nettement baissé. Trop de produits commerciaux, trop d’imitations, pas assez de fortes personnalités, Bérézina chez les autodidactes qui ont quelque chose à dire, à écrire, à jouer. Où sont ceux qui ont pris le relais de Bob Dylan, de Bob Marley, de Phil Collins ?
Chaque chapitre du livre est ponctué par la playlist de l’année traitée. David Hepworth au fil des pages récapitule tous les concerts mythiques. Son livre a valeur d’album 33 tours. Il est vraiment indispensable dans toutes les discothèques dignes de ce nom. Voilà un ouvrage qui tient à la fois de dictionnaire et d’encyclopédie. Beaucoup s’y sont essayés mais personne n’avait atteint cette perfection. Il ne manque rien ni personne. Avec un vrai style tendu sans concession, l’auteur signe bien plus qu’une banale compilation. Avec son avis tranchant, il connaît son temps par cœur. Jadis les rock stars finissaient très mal. Aujourd’hui, ils sont grands-pères. C’est un progrès et non pas une régression. La came ne donne pas du talent à ceux qui en sont dépourvus à l’origine. La musique n’est pas une bouée de sauvetage. Un moyen de communication, à coup sûr. Il n’y a pas d’un côté Mozart et de l’autre les Doors. N’existe que la bonne ou la mauvaise musique. Il est temps de réécouter Dire Straits et Coldplay nouvelles fleurs sur l’arbre du rock.

-Rock’n’roll animals. Grandeur et décadence des rock stars 1955-1994. Traduit de l’anglais par Jean-François Caro. David Hepworth, Rivages Rouge, 380 p., 23 €

Les Pays-Bas, la Suisse, l'Angleterre et le Portugal qualifés pour la phase finale de la Ligue des Nations 2019

Virgil Van Dijk, superbe joueur clef de la défense de Liverpool.

La ligue des Nations a donné son verdict pour la phase finale qui se déroulera début juin 2019.
L’Angleterre a gagné sa place en battant la Croatie à Wembley, 2-1 grâce à un double de son buteur Harry Kane. En face, Modric a encore perdu après le cinglant carton 6-0 encaissé en Espagne. Et l’on nous bassine en disant que le Croate est le futur Ballon d’or 2018. Un Ballon d’or sans aucun charisme. Ce bon joueur a remporté la C1 2018 surtout grâce à C. Ronaldo qui empile les buts comme d’autres les assiettes sales après un banquet.
La Suisse a gagné sa place en étrillant la Belgique 5-2. Les Belges se sont vus trop beaux. Ils ont été punis et leur gardien Courtois, dont on dit qu’il est un as à son poste, a vécu une soirée cauchemardesque. Il est temps que les Belges s’achètent la panoplie de l’humilité.
Le Portugal sera de la partie. Le congé autorisé de Ronaldo n’a pas mis en péril la bâtisse portugaise.
Les Pays-Bas ont confirmé en Allemagne, leur retour au premier plan européen.
Les Néerlandais ont arraché le nul après avoir été menés 2-0. Superbe performance d’un groupe qui est très beau à voir jouer. Les Pays-Bas ont un collectif avec de très belles individualités: van Dijk, de Jong et Memphis, plus d’autres. Le match nul les envoie en phase finale au Portugal. La France ne pouvait prendre la place des Pays-Bas que si l’Allemagne l’emportait. Ce ne fut pas le cas. L’Allemagne actuelle ne sait pas conserver le résultat à défaut de parvenir à aggraver le score quand elle domine.
En définitif, trois pays du dernier carré de la Coupe du Monde 2018 sont renvoyés à la maison avant les festivités estivales: la France (la gagnante) la Croatie (finaliste), la Belgique(1/2 finaliste). Seule l’Angleterre (1/2 finaliste) est qualifiée.
Pour les joueurs de Deschamps, la fête est finie.
France-Uruguay du 20 novembre 2018 compte pour du beurre.
Les internationaux pourront aller à la place en juin 2019.

19.11.18

Permalien 16:18:34, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Mes amis, Emmanuel Bove. (L’arbuste véhément)

A lire d’urgence, ce texte de 1924 édité par Colette.
Rien n’a vieilli, tout est intact.
Tout c’est une émotion qui vrille l’âme parce que Bove était un écrivain majeur.
Pas de cirque, aucun cinéma. Le livre avant tout.
Un homme hors du commun qui refusa de publier pendant l’Occupation, ce qui en dit long sur le caractère de l’artiste.
Il disait que la solitude c’était magnifique si on choisit d’être seul, mais qu’elle est une tragédie si tout le monde ne s’attarde pas sur nous.
A la fin du volume, l’actuel très bon éditeur a choisi de présenter la nouvelle «Un autre ami» qui va parfaitement avec le roman. En quelques pages, quelques phrases, tout l’univers de Bove est présent: cet esprit lumineux décrypte les non-dits qui embrouillent les liens entre deux personnages. Le romancier ne fait que raconter ce qu’il voit mais cela a valeur d’un Champollion de l’âme.
Un jour, Jean Gaulmier- autre grand oublié des Lettres- alla vers lui dans un restaurant et lui demanda s’il pouvait rester auprès de lui parce qu’il l’avait reconnu (un exploit car les photos de Bove n’ont jamais inondé la presse) et qu’il était son lecteur. Bove répondit: “Pourquoi pas ?” Puis Gaulmier se proposa d’inviter Bove à la radio. La réponse: “Est-ce bien nécessaire ?” Bove n’y alla pas. Ecrire, oui. Paraître ne l’intéressait pas.
Lire Bove c’est renouer avec ce qu’il y a de plus sérieux en nous.
Du temps de Bove seuls les écrivains écrivaient.
Lire Bove nettoie le cerveau.

-Mes amis, Emmanuel Bove. L’arbuste véhément, 200 p., 7,50 €

18.11.18

13 h Foot, CNews. Samedi 17 octobre 2018

17.11.18

Cavani prend un carton jaune pour un balayage sur Neymar

Vendredi 16 novembre 2018
Match amical (!) à Londres
Brésil 1-0 Uruguay
But pour le Brésil: Neymar (76e pen.)

Dans le stade d’Arsenal, Cavani et Neymar ont encore démontré qu’ils n’étaient pas les meilleurs amis du monde.
Malmené techniquement par Neymar, Cavani a commis une faute sur son partenaire du PSG sans jouer le ballon. Il l’a balayé comme une feuille morte.
Neymar a roulé parterre sans faire de cinéma.
Cavani est venu soulever Neymar mais ce n’était qu’un geste de professionnel, rien de plus.
Neymar n’a rien dit mais n’en pensait pas moins.
Cavani, lui, a fait les yeux noirs et dit quelques mots pas très en faveur de Neymar.
Cette épisode traduit un contentieux qui remonte à ce clash autour d’un penalty lors d’un match du PSG où Neymar voulait tirer le péno que finalement Cavani… a raté !
Aucun entraîneur n’a réussi à les réconcilier: ni Emery, ex coach du PSG, ni Tuchel, son remplaçant.
On sait maintenant que leur entente cordiale n’est qu’une façade.
D’un côté le duo Neymar-Mbappé. Cavani lui est seul.
C’est sans doute la dernière saison de Cavani au PSG. Il est temps qu’il parte.
Il lui faut aller dans un club qui le défende à 100 %.
Son immense talent mérite mieux que de commettre des “attentat” et autres jeux de massacre.
Cavani est l’un des plus grands n°9 de l’Histoire.

16.11.18

Permalien 23:40:05, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

La France coule contre les Pays-Bas qui ont gagné 2-0

Le virtuose Frenkie de Jong. Un diamant de la famille des Hazard, Bernado Silva et Dybala. Peut-être même plus s’il confirme. En France, nous n’avons pas d’équivalent.

Vendredi 16 novembre 2018
League des Nations
Pays-Bas 2-0 France
Buts pour les Pays-Bas: Wijnaldum (44e), Memphis (90 + 5 pen.)

Lamentable sur toute la ligne, à part Lloris. Sans leur capitaine, les Bleus perdaient 5-0.
L’équipe de Deschamps ne vaut rien sans un état d’esprit commando.
Ce ne fut pas le cas contre les Pays-Bas.
Les Français n’ont pas su défendre et encore moins attaquer.
Milieu de terrain transparent. Kante abandonné à son sort.
Matuidi hors du coup.
Toute la défense HS, y compris Varane et Pavard.
Giroud ? Il a passé son temps à tacler !
Mbappé a une sélection de plus: youpie !
Griezmann s’est rasé. Barbant comme match.
Les remplaçants: Sissoko, Dembélé et Ndombele ont été inutiles.
Pléa est resté sur le banc. Deschamps l’a pris pour le match amical à venir et encore ce n’est pas certain. Il ne lui serait pas venu à l’idée de le faire jouer contre les Pays-Bas. Zidane un marqué deux buts lors de sa première sélection. Un sélectionneur doit aussi savoir oser, sinon autant prendre un quidam dans la rue et lui donner l’équipe de France.
La France a été championne du monde. Dur retour sur terre.
On ne peut rien reprocher à Deschamps. Son football était aussi proche de Platini, Piantoni et Kopa que je suis proche d’un spécialiste du grec ancien.
L’équipe de France de Deschamps n’a pas de style, hormis la grinta.
Donc c’est logique de perdre contre les Pays-Bas, à l’extérieur.
Circulez, il n’y a rien à voir, à part le renouveau néerlandais.
Ce retour est une très bonne nouvelle.
Du très bon jus d’Oranges.

[Post dédié à Johan Cruyff]

Permalien 08:23:47, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

20 h Foot/ CNews. Jeudi 15 novembre 2018

14.11.18

Permalien 17:52:11, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Lettres de la vie littéraire, Arthur Rimbaud (L’Imaginaire/ Gallimard)

Rimbaud avait la dent dure. Il n’était pas tendre avec sa région natale où il s’ennuyait ferme : «Je suis rentré à Charleville. Je meurs. Je me décompose dans la platitude, dans la mauvaiseté, dans la grisaille», écrit-il le 2 novembre 1870.
Aujourd’hui, il aurait toute la région contre lui qui l’attaquerait en diffamation. Le 25 août de la même année, il en avait déjà mis une couche : «Charleville. Ma ville natale est supérieurement idiote entre les petites villes de province. Vous êtes heureux vous, de ne plus habiter Charleville».
Dans l’ouvrage on retrouve des traits de lumière :
-«Le poète est voleur de feu.»
- «Je est un autre.»
- «Le poète se fait voyeur.»
- «J’assiste à l’éclosion de ma pensée.»

En 2018, et depuis fort longtemps, on n’entend jamais des poètes à la télévision. Hier, comme aujourd’hui, ils font peur. Pourtant, à la fin, il ne reste souvent qu’eux. Si vous allez en librairie, le rayon poète est le plus petit. Les as tiennent sur quelques rayon alors qu’autour d’eux il n’y a que des romanciers. C’est dire que la poésie est le moyen littéraire le plus casse-gueule. Combien de raseurs pour un Rimbaud ou un Apollinaire ? La poésie ne supporte pas les imposteurs. Un mauvais versificateur est vite ridicule.
Lire Rimbaud, même sa correspondance, est un enchantement car il s’exprime librement. Comme ça sonne juste cela ne vieillit pas. Ses colères, ses goûts et dégoûts sont là présents, devant nous, sans une seule ride.
A Paul Verlaine, il écrit de Londres en direction de Bruxelles : «Non, tu ne peux m’oublier. Moi, je serai toujours là. Dis réponds à ton ami. Est-ce que nous ne devons plus vivre ensemble. Sois courageux. Réponds-moi vite. Je ne puis rester ici plus longtemps. N’écoute que ton cœur. A toi pour toute la vie». Il poursuit : «Je t’aime, je t’embrasse et nous nous reverrons (…) Voilà deux jours que je ne cesse de pleurer. Reviens».
Pour 7 euros nous avons d’innombrables émotions diffusées par l’un des plus grands poètes de l’Humanité. Même s’il n’avait jamais écrit un livre, Rimbaud aurait vécu la vie d’un poète. D’ailleurs, il a arrêté d’écrire. L’important c’est de vivre. “Ecrire c’est superflu", me disait toujours Soupault. Voir Soupault me mettait directement en connexion avec Rimbaud, Verlaine, Lautréamont, Baudelaire et Apollinaire.

-Lettres de la vie littéraire, Arthur Rimbaud. Réunies et annotées par Jean-Marie Carré. L’Imaginaire/ Gallimard, 128 p., 7 €

13.11.18

Permalien 23:35:08, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Le Red Devil Wayne Rooney va fêter sa 120e sélection nationale

Wayne Rooney finira sa carrière aux États-Unis.
La Fédération anglaise a décidé de le resélectionner après deux ans d’absence.
L’attaquant mythique de Manchester United va disputer le match amical entre l’Angleterre et les USA, jeudi 15 novembre 2018.
Le meilleur buteur de l’histoire des Red Devils a signé au Washington DC United où il a inscrit douze buts en vingt et une rencontres.
Travailleur infatigable, il défendait autant qu’il attaquait.
Avec son très fort caractère, il était adulé par les fans de Man United.
Accrocheur, jamais battu, il donnait tout.
Avec Cantona, Giggs, Scholes, Keane et Ronaldo, il était un chouchou des fans de MU.
Il est inoubliable tant par ses gestes que par sa grinta.

Permalien 23:16:20, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR  

L'excellent Andreï Archavine prend sa retraite

Le milieu offensif, ou ailier, russe Andreï Archavine prendra sa retraite de joueur samedi 24 novembre 2018.
Agé de 37 ans, il a été professionnel pendant 17 ans.
On l’avait découvert à Saint-Pétersbourg et en équipe nationale.
Vif, très malin, il affichait un très beau football.
Malheureusement il a signé à Arsenal où entre 2009 et 2013, il n’a rien gagné, aucun titre, rien de rien !
Il a gâché son talent à Londres, perdant tout l’éclat de son football dans un club surcoté.
Il n’a pas trouvé l’entraîneur qu’il lui fallait pour atteindre le firmament.
On lui souhaite le meilleur pour sa nouvelle vie dans le coaching.

Permalien 23:14:49, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR  

L'excellent Andreï Archavine prend sa retraite

Le milieu offensif, ou ailier, russe Andreï Archavine prendra sa retraite de joueur samedi 24 novembre 2018.
Agé de 37 ans, il a été professionnel pendant 17 ans.
On l’avait découvert à Saint-Pétersbourg et en équipe nationale.
Vif, très malin, il affichait un très beau football.
Malheureusement il a signé à Arsenal où entre 2009 et 2013, il n’a rien gagné, aucun titre, rien de rien !
Il a gâché son talent à Arsenal, perdant tout l’éclat de son football.
Il n’a pas trouvé l’entraîneur qu’il lui fallait pour atteindre le firmament.

12.11.18

Permalien 17:53:21, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Brassens, mais où sont les mots d’antan ? (Jean-Louis Garitte. Atlande)

Ecrivains et non pas simples chanteurs comme on le dit trop souvent des excellents Brassens, Trenet, Brel, Aznavour et Ferré.

Ce dictionnaire consacré à l’œuvre d’un des plus grands amoureux de la langue française et donc de l’Histoire de la littérature de notre pays est un bonheur de lecture sans fin. Grand merci à Jean-Louis Garitte, fourmi chercheuse dans les chansons de Brassens, mille fois imité mais jamais égalé. Mort il est plus présent que de sinistres vivants qui font dans la chansonnette comme d’autres dans la savonnette. Il ne faut pas se tromper : Brassens est un écrivain majeur. Ses chansons nous parlent plus que les bouquins des académiciens illisibles.
Brassens avait tout : talent et sympathie. Il ressemblait à ses chansons. Il n’y a pas duperie sur la marchandise. L’homme et le créateur ne font qu’un, comme Lino Ventura ou Jacques Brel. Héritier de Villon, Brassens use de l’argot comme on met des enjoliveurs sur une Porsche. Les textes de Brassens nous touchent parce qu’ils s’adressent en nous de manière directe, sans tic d’écriture pour faire pleurer ou rire.
Il n’était pas un faiseur de vers idiots. Tout avait du sens, de la profondeur, de la fausse légèreté. Insolent oui, désinvolte jamais ! Georges Brassens est parti trop tôt. Quelle injustice ! Quel scandale !
Avec Charles Trenet, Brassens a illuminé la poésie du XXe siècle.
Deux phrases qui nous éclairent. Des soleils humains.

-Brassens, mais où sont les mots d’antan ?, Jean-Louis Garitte. Atlande, 760 p., 15 €

Permalien 08:20:08, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

PSG et Man City O.K, Monaco et Man United K.O. Cristiano Ronaldo au top avec la Juventus Turin vainqueur à Milan

CR7 remet actuellement le football italien au premier plan. Il n’a fallu que trois mois à Ronaldo pour conquérir le cœur des fans de la Juve. Partout où il passe, il est numéro un: Portugal, Manchester United, Real Madrid et Juventus Turin.

*Monaco 0 -4 Paris
Buts pour le PSG: Edinson Cavani (4e, 11e, 53e), Neymar (64e pen.)

Paris s’est promené à Monaco. Une belle balade sur le rocher. Cavani a rappelé le grand buteur qu’il est. Monaco est K.O. debout. les joueurs de “Titi” ont été balayés par les Gros Minets de la capitale. L’ancien joueur d’Arsenal commence mal sa carrière de coach. Pire, c’est difficile. Il n’a pas perdu son sourire pour autant. Ce n’est que du football, pardi !

Premier League
*Man City 3-1 Man United
Buts pour City: David Silva (12e), Sergio Agüero (48e), Ýlkay Gündoðan (86e)
But pour MU: Anthony Martial (58e pen.)

Mourinho a été ridiculisé par Guardiola. En 10 minutes de match, les Citizens ont réalisé 100 passes quand les Red Devils en affichaient à peine 19 !
Le match n’a pas eu lieu, tant les joueurs de Mourinho sont faibles, très faibles. Ils ne diffusent que de l’ennui. Une équipe sans âme. Un football vide de spiritualité.
Mourinho détruit tout ce que Sir Ferguson et Eric Cantona avaient fait: un très grand club.

Serie A
*AC Milan 0-2 Juventus Turin
Buts pour la Juve: Mandzukic (8e), Cristiano Ronaldo (82e)

Alors qu’on annonce Modric futur Ballon d’or 2018 (!), Ronaldo poursuit son chemin royal par un nouveau but. Le constant talent de CR7 place le “winner” largement au-dessus de ses contemporains. Modric a gagné la C1 grâce à CR7 et il a perdu la finale de Coupe du Monde. Tout sauf CR7, tel est le mot d’ordre médiatique. Bon technicien, Modric a le charisme d’une porte-manteau.

11.11.18

Les Aiglons de Vieira alignent trois victoires de suite

Samedi 10 novembre 2018
13e journée de L1
Nîmes Olympique 0-1 OGC Nice
But pour les Aiglons: Atal (61e)

Match très dur. Jugez le nombre de cartons: 10 !
Avertissements : Maouassa (14′), Valls (90′+2), Savanier (90′+4) pour Nîmes ; Danilo (17′), Balotelli (29′), Hérelle (57′), Jallet (65′), Maolida (72′) pour Nice
Expulsions : Maouassa (22′), Landre (45′+2) pour Nîmes

Nîmes Olympique : Bernardoni - Ripart, Briançon ©, Landre, Maouassa - Savanier - Thioub (Alioui, 82e), Bozok (Lybohy, 45e +5), Guillaume (Paquiez, 46e), Bouanga

OGC Nice : Benitez - Atal, Hérelle, Dante ©, Sarr, Jallet - Tameze, Cyprien, Danilo (Ganago, 46e) - Maolida (Walter, 87e), Balotelli (Makengo, 75e)

Classement de L1
1 Paris 36 12/ 12 0 0/ 41 7/ + 34
2 Lille 26 13/ 8 2 3/ 21 10/ + 11
3 Montpellier 25 13/ 7 4 2/ 20 8/ + 12
4 Lyon 24 13/ 7 3 3/ 23 16/ + 7
5 Saint-Etienne 23 13/ 6 5 2/ 19 17/ + 2
6 OGC Nice 20 pts 13 m/ 6 2 5/ 10 14/ - 4

Patrick Vieira a bien pris le relais de notre immense Lucien Favre qui domine actuellement de la tête et des épaules la Bundesliga. Borussia Dormund a battu le Bayern Munich (3-2) pour le mettre à 7 points en championnat. Par contre “Titi” s’enfonce dans une galère à l’ASM qui ne sait pas se battre pour éviter la L2, pas habituée aux combats de rue. Recevoir le Gros Minet parisien n’est pas un cadeau de bienvenue. Tous aux abris ! Abris Lamouchi ? Je ne pouvais pas m’empêcher ce jeu de mot… Lamouchi, lui, reçoit Nantes en pleine résurrection.

Permalien 08:31:03, Categories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

1918-2018. Derrière l'abattoir (Albert-Jean, L'Arbre Vengeur) & Colette pendant la Grande Guerre (L'Herne)

Disparu des radars, Albert-Jean revient en librairie grâce à l’excellentissime Arbre Vengeur qui ne publie que des bons livres. Cette maison que l’on dit petite est en fait une très grande maison au niveau éditorial. L’honneur des Lettres actuelles. Albert-Jean (1892-1975) a écrit un livre coup de poing sur 1914-1918. Une partie de l’Histoire que tout le monde occulte sauf lui. L’Etat-Major a envoyé au casse-pipe des malades, des réformés handicapés physique. Oui des épileptiques, des phtisiques, des rachitiques, et beaucoup d’autres hommes plein de souffrance ont été envoyés au front. Tout le livre raconte cette folie administrative de l’armée française qui avait besoin de gonfler les chiffres. Quel déshonneur militaire pour les chefs ! Dans la préface, l’auteur qui trempé sa plume dans le sang et la sueur, et bien sûr les larmes, écrit au vitriol : «Les socialistes, une fois de plus, firent leur devoir de pitié». C’est-à-dire qu’ils se lamentèrent sans lever le petit doigt pour que cesse la boucherie des estropiés. Les dirigeants militaires français ont agi de manière scandaleuse. Cela ne leur suffisait pas d’estropier des gens valides, il fallait qu’il en massacre aussi d’autres. Le mot pour désigner les malades envoyés au combat : les récupérés. Atroce sur toute la ligne. Ecœurement total.

Colette n’a pas passé la guerre à faire du tricot. Cette grande dame, à tous les niveaux, a écrit dans la presse des articles pendant la Première Guerre Mondiale. Le conflit, la dureté de l’époque ne l’ont pas empêchée de vivre. Elle donnait du baume au cœur à ses lecteurs. Bien sûr pas question d’être une mondaine irresponsable dans les salons de la capitale. Non, elle vivait sur un volcan mais ne voulait pas se laisser atteindre par la lave en fusion. Sa très grande personnalité a fait barrage une fois de plus à la bêtise humaine. Des femmes de sa trempe ne courent les rédactions, pas plus en 2018 qu’en 1918. Fierté, courage, immense talent d’écrire sans jamais ennuyer, sans jamais être prétentieuse, pédante, barbante, elle donna le meilleur d’elle-même comme un pommier donnait des pommes sous les bombardements. Grâce d’écriture. Grande classe. Vraie vivante.

-Derrière l’abattoir, Albert-Jean. Préface d’Eric Dussert. L’Arbre Vengeur, 176 p., 13 €

-Une Parisienne pendant la Grande Guerre, Colette. Edition de Frédéric Maget. L’Herne, 250 p., 15 €

10.11.18

Permalien 16:37:27, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

13 H Foot, CNews. Samedi 10 novembre 2018

09.11.18

L’Etat contre les Juifs (Laurent Joly), Pierre Laval (Renaud Meltz), Jean Moulin (Bénédicte Vergez-Chaignon) et Pierre Mendes France (Vincent Duclert)

Pierre Mendes France a servi la politique et ne s’en n’est pas servi.

Près de 76 000 Juifs de France ont été déportés sous le régime de Vichy. 3 000 sont revenus vivants des camps de la mort. Et d’aucuns nous disent que les Français qui les ont livrés n’ont fait qu’obéir aux ordres donnés par la clique à Pétain, elle-même aux ordres des nazis. Ils oublient de dire qu’un bon citoyen doit transgresser les mauvaises lois. Cela s’appelle un Résistant. Il n’y en a pas eu des tonnes. Le livre de Laurent Joly nous rappelle que les politiciens lamentables de la collaboration ont fait plus que du zèle pour livrer les Juifs aux occupants. Si des Juifs ont été sauvés, ils le doivent à des gens qui avaient conservé leur humanité à une époque barbare. La France de Pétain a retiré la nationalité française aux Juifs tout en reniant le droit d’asile qui fait la grandeur de la France. Les explications qui visent à réhabiliter Pétain c’est comme si les Allemands réhabilitaient Hitler. Chacun son monstre. Pétain a durci de sa main, la chasse aux Juifs : le projet du texte officiel le prouve. Le soldat de 1914 n’existait plus depuis longtemps. Il s’est servi de sa gloire pour accéder à la plus haute fonction de l’Etat.

Le pavé de plus de 1200 pages ne réhabilite pas Pierre Laval qui a fait le grand écart, d’avocat d’extrême-gauche à ses débuts, fin 1910- début 1920, à la droite la plus infâmante. Sa fin est à l’image de sa vie. Une tragédie sur toute la ligne. Visions malsaines de la politique, plans sur la comète basés sur des calculs peu recommandables. Une catastrophe complète. Son nom reste associé à Pétain, Staline, Mussolini et Hitler. On ne peut pas faire pire. L’ancien président du Conseil a tenté de se suicider au cyanure mais il fut ranimé, tiré du coma. Je vous épargne le tableau. Puis peloton d’exécution. Enfin digne, il se met un foulard tricolore, ne veut pas être débraillé. Refus qu’on lui bande les yeux, mais il a les mains liées. Il veut que l’on dise à sa femme et à sa fille qu’il a pensé à elles dans ses derniers instants. «Visez au cœur ! Vive la France !» Il a montré plus de bravoure devant la mort qu’au cours de sa vie politique. N’est pas Winston Churchill qui veut. Il haïssait De Gaulle. Voilà qui s’appelle passer à côté de l’Histoire. Albert Cohen a dit justement que le Laval que l’on a exécuté n’avait plus rien à voir avec le Laval aux manettes du pays. C’est pour cela que l’écrivain n’éprouvait aucun esprit de vengeance.

L’ouvrage consacré à Jean Moulin porte le sous-titre «L’affranchi». Cela fait du bien de savoir que Jean Moulin a existé, cela met du baume au cœur. Il n’y avait donc pas que des salauds sous l’occupation. Cet homme c’était la loi du silence. Songez qu’à son propre secrétaire, Daniel Cordier, il ne parlait que peinture. Pas un mot sur son travail de chef de la Résistance. Rien. Motus sur toute la ligne. De Gaulle, lui, restait en France quand Jean Moulin risquait sa peau sur notre sol tant aimé. Viscéralement républicain, il fut le seul préfet à ne pas quitter sa préfecture quand les nazis ont envahi le pays. Il a préféré se suicider plutôt que risquer de parler sous la torture. Il s’en est sorti. Un sursis pour un homme de cette trempe qui savait qu’il avait rendez-vous avec la mort plutôt que prévu. Sportif accompli, il aimait les voitures de sport. Sa vie n’a pas eu beaucoup de plaisir, tout occupé à servir son pays de la plus belle des façons. Moulin est devenu synonyme de courage. Doué pour le dessin, il n’a pas pu se réaliser dans ce domaine de prédilection. Il est mort en héros. Un héros mort pour nous. Il a même inspiré Malraux qui a écrit un texte éblouissant pour saluer son héroïsme. Monsieur Jean Moulin, merci, mille fois merci !

Pierre Mendes France reste le plus grand socialiste depuis Jaurès et Blum. Il portait la bonté sur son visage. Quand Mitterrand a été élu à l’Elysée, PMF a pleuré lors de l’investiture. C’est dire son émotion ! Mendes France, PMF comme on l’appelait quand il n’était pas là, a été accusé de désertion et emprisonné. C’est comme cela que les vichystes traitaient ceux qui ne pensaient pas comme eux. Evadé, il rallie la France Libre, à Londres, en 1942. Il reste le politicien le plus exemplaire de la IIIe République qu’il n’a pas trahie comme tant d’autres. Marqué à jamais par la guerre, il pensait que le fait d’être Juif lui fermait les portes de la présidence de la République, un poste pourtant taillé pour lui. De Gaulle appréciait beaucoup celui qui l’avait rejoint. Mendes France reconnaissait que la période atroce qu’ils traversaient tous les deux n’avait pas entamé le caractère du général alors que tant d’autres grands commis de l’Etat n’avaient plus d’enthousiasme. De Gaulle savait comment aborder les imposteurs tandis que Mendes France maudissait les petits esprits ce qui le rendait parfois très pessimiste sur le genre humain. La France a raté son rendez-vous avec Mendes France est non pas le contraire. Ne s’appelait-il pas France ?

-L’Etat contre les juifs, Laurent Joly. Grasset, 366 p., 20, 90 €.

-Pierre Laval, Renaud Meltz. Perrin, 1230 p., 35 €.

-Jean Moulin, Bénédicte Vergez-Chaignon. Flammarion, 372 p., 24 €

-Ecrits de Résistances, Pierre Mendes France. Edition établie par Vincent Duclert. CNRS, éditions, 820 p., 14 €.

08.11.18

Permalien 23:54:08, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

20 h Foot, CNews. Jeudi 7 novembre 2018

Permalien 16:55:26, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Francis Lai (1932-2018), poète musicien et supporter de l'OGCNice

Je le revois dans les années 1970, il arrivait et repartait du stade de Ray avec son deux roues. Pas une moto du dernier cri, plutôt un charafe comme on dit à Nice qu’il aimait tant. Il avait les cheveux longs, habillé en jeans et toujours le casque pas du dernier cri. Je le revois, tout seul, toujours tout seul. Quand Nice avait gagné, il avait un large sourire. En cas de défaite, la mine triste. J’étais trop jeune pour l’aborder. J’aurais dû mais le voir me Qui pouvait s’avoir qu’il s’agissait d’un monument de la musique contemporaine ? Il est à Claude Lelouch ce que Nino Rota est à Fellini, ce que Ennio Morricone est à Sergio Leone. Plus humble que Francis Lai c’est impossible. Claude Lelouch savait qu’il resterait sur l’écran l’authenticité de Francis Lai. La musique du Niçois apportait beaucoup aux images, au jeu des acteurs, au scénario. Rien à voir avec du bruit. De la vraie musique.
Son sourire était celui de l’enfance éternelle. Il était frappé par la grâce. On sentait qu’il n’avait rien perdu de sa spontanéité. Il restait neuf, malgré les ans.
Sa musique incarne la joie de vivre.
Il a réussi ce que souhaitait Charles Aznavour, soit laisser des chansons sans qu’on ne suffisait.
connaisse plus l’auteur.
Tout le monde connaît La Bicyclette par Yves Montand, et personne ou presque ne sait que la musique est de Francis Lai sur des paroles de Pierre Barouh.
Francis a marqué son temps avec la musique d’Un homme et une femme (1966) et Love Story, film de 1970 pour lequel il a décroché un Oscar à Hollywood.
Le bonheur pour Francis Lai dépendait du bonheur des siens.
Ses plaisirs: un bout de socca après un match du Gym. Un pan-bagnat sur le port de Nice. Un morceau de pissaladière cours Saleya. Une soirée à parler nissart avec Louis Nucéra. Les deux amis refaisaient le match, celui de 1960. Le fameux Nice-Real Madrid avec le coup du chapeau de Vic Nurenberg ! (1)
Francis Lai est dans le cœur des Niçois.
Francis Lai fuyait les mondanités.
Francis Lai était une vraie star. Pas un imposteur.
Il reste un modèle.
Sa vie fut belle car il ne gaspilla pas un seul jour.
Attentif au monde, à la nature, aux gens.
Un poète est mort.

(1) https://www.sofoot.com/le-jour-ou-l-ogc-nice-a-battu-le-real-madrid-411997.html

07.11.18

Permalien 15:36:17, Catégories: THE RED DEVILS, FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

Un MU minable bat 1-2 la Juve qui n'a pas su contrôler le match

CR7 est très attentif aux expressions affectueuses des fans, grands et petits.

Mercredi 7 novembre 2018
Phase de poules de C1 2019
Juventus Turin 1-2 Man United, 21 h, RMC 2
But pour la Juve: Cristiano Ronaldo (65e)
But pour MU: Juan Mata (86e), Alex Sandro (89e c.s.c)

Après le match:
MU a réalisé un hold-up sur deux coups de pied arrêté devant le gardien de la Juve, Szczesny l’ancien portier d’Arsenal. Une vraie calamité.
La Juve a dominé 86 minute sans savoir contrôler le match.
CR7 a ouvert le score sur un but d’anthologie et il a donné deux passes décisives… qui n’ont pas débouché par un but. Il ne peut pas faire la passe et marquer !
MU a défendu tout le match. Ensuite sont entrés Mata, le meilleur joueur de MU est remplacant (!), et Fellaini. L’Espagnol a marqué sur coup franc après une charge de Matuidi sur Pogba. Le but victorieux est venu suite à une pagaille dans la défense italienne qui a fini par un c.s.c. Tout ça n’est pas glorieux.
La Juve aurait dû l’emporter 3-0.
MU a gagné comme si c’était Quevilly qui battait le PSG au Parc des Princes en 16e de Coupe de France.
Rien à voir avec la rage en finale de C1 1999.
A la fin du match, Mourinho s’est moqué des fans de la Juve, en ex coach de l’Inter qu’il a été. Le coach est vraiment écoeurant. Il est a contre-courant de la classe de Sir Busby et Sir Ferguson.
Rappel: ce n’était pas finale, juste un match de poules.

Avant le match:
Du temps de Cantona et de Sir Ferguson, j’attendais les matchs de MU avec une grande excitation. Aujourd’hui, MU me laisse froid comme le tombeau de George Best.
Mourinho n’a rien à faire à MU à part le salir. Son image est détestable. Il ne correspond pas du tout à MU, et j’espère que le MU de Mourinho va se faire ridiculiser par la Juve avant de perdre contre Man City dans la foulée.
Mourinho est si incompétent pour MU que Liverpool et Man City sont devant MU !
Les médias français sont pour MU parce qu’ils sont contre Ronaldo.
Le Ballon d’or doit revenir à un Français, c’est le mot d’ordre.
Messi, Neymar, Modric et Hazard sont écartés par le terrain.
Le seul qui peut barrer la route à Mbappé ou Griezman c’est Ronaldo donc il faut le salir, le canarder de saloperies.
Lors de Juve-MU, CR7 est condamné à briller, comme toujours !
Pas un jour, en cette veille de Ballon d’or, sans que la presse française spécialisée ne déverse son tombereau d’immondices sur CR7.
Le salir est le mot d’ordre. Il est restera toujours quelque chose.

Permalien 14:52:51, Catégories: LITS ET RATURES, GRANDE DAME  

Livres : Bons d’entrée (Voronca, Estienne d’Orves, Vialatte, Rabhi, Kalfon, De Smedt, G.Stein, Van Ruymbeke ) et aussi la livraison des bons de sortie !

Bons d’entrée :

-La confession d’une âme fausse, Llarie Voronca. L’Eveilleur, 100 p., 12 €. Préface de Thierry Gillyboeuf. Quelqu’un, bien sûr pas n’importe qui, hérite de l’âme d’un soldat mort. Un texte à l’humour abrasif.

-Marthe ou les beaux mensonges, Nicolas d’Estienne d’Orves. Calmann-Lévy, 460 p., 20, 90 €. Ce livre sur une grande morte, qui fait les 400 coups, est extrêmement vivant.

-Promenons-nous dans Vialatte, Alain Allemand. Julliard, 268 p., 19 €. Incursion dans l’univers d’un écrivain qui a prédit qu’on courrait à la catastrophe parce que l’on mettait en une les pensées des Miss Camembert.

-L’agroécologie, une éthique de vie, Pierre Rabhi. Babel, 93 p., 5, 80 €. Parmi tous ceux qui veulent le bien de leurs semblables, c’est le seul qui ne soit pas un imposteur.

-La vie brève de Jan Palach, Anthony Sitruck. Le dilletante, 192 p., 16,50 €. L’étudiant praguois s’est fait cramé en 1969 en riposte à l’infamie communiste.

-Les parapluies d’Erik Satie, Stéphanie Kalfon. Folio, 192 p., 6,0 €. Délicat hommage au musicien merveilleux qui n’ouvrait pas son courrier et se lavait à la pierre ponce.

-Eloge du silence, Marc de Smedt. Albin-Michel, 264 p., 8,50 €. Excellent hymne au monde sans bruit. A méditer, sans broncher.

-Paris France, suivi de Raoul Dufy, Gertrude Stein. Rivages, 224 p. , 7 €. Traduction de Mme d’Aiguy et d’Eléonore Bille-De Mot. Préface de Chantal Thomas. Eloge de la France par une femme d’exception. Le moule est cassé.

-Histoire des Etats-Unis de 1492 à nos jours, Bertrand Van Ruymbeke. Tallandier, 880 p., 29, 50 €. Un pavé plein d’informations, de l’expansion anglaise au XVIe siècle au comportement effrayant de Trump.

Bons de sortie :

-La dernière fois que j’ai vu Dieu, Franz-Olivier Giesbert. Gallimard. Sans doute quand il se regarde dans un miroir.

-Ce que je peux enfin vous dire, Ségolène Royal. Poste actuel de l’ex candidate à l’Elysée : ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique. Cela fait froid dans le dos.

-Les speakrines, Olivier Minne. Le Rocher. Métier à haut risque : deux suicides parmi ce petit monde de potiches TV.

-Enfin libre, Tony Chapron. Arthaud. Un bon arbitre c’est quelqu’un qu’on ne voit pas.

-Le milieu de terrain, Patrick Besson. Grasset. Tissu de clichés sur le “balle-patte” comme disait Jacques Perret.

05.11.18

Une semaine avec C. Ronaldo, Dybala, Guardiola et Mbappé

Je suis Pavlovien. Dès que j’entends cette musique, je suis au garde à vous !

Matchs de poules C1 2019
Mardi 6 novembre 2018
*Monaco 4-0 Bruges
Buts pour les visiteurs: Hans Vanaken (12e, 17e p.), Wesley (24e), Ruud Vormer (85e)

Avant le match: Nouvelle débandade monégasque ?
Après le match: Nouvelle soirée portes ouvertes à l’ASM.

Naples 1-1 Paris
But pour Naples: Lorenzo Insigne (62e p.)
But pour Paris: Juan Bernat (45e + 2)

Avant le match: Ancelotti attend son ancien club de pied ferme.
Après le match: Paris ne sait pas subir tant il se promène en L1. Il y a du mieux en C1, à l’extérieur qui plus est. Tout est possible dans ce groupe, surtout que Belgrade a battu Liverpool.

Mercredi 7 novembre
Juventus Turin 1- 2 Man United,
Avant le match: La Juve et CR7 face au MU en pleine décrépitude.
Après le match: Minable pendant 86 mn, MU a gagné sur deux coups de pied arrêté devant un gardien nul

*Lyon 2-2 Hoffemheim
Avant le match: Lyon va-t-il se retrouver ?
Après le match: Menant 2-0 Lyon n’a pas su contrôler le match.

Ligue Europa
Jeudi 8 novembre
*Lazio Rome 2-1 Marseille

Avant le matc: Marseille va connaître son véritable niveau européen.
Après le match: Pitoyable niveau.

Dimanche 11 novembre
Ligue 1
*Rennes 1-1 Nantes
But pour Rennes: Jakob Johansson (8e)
But pour les Canaris: Emiliano Sala (16e)

*Marseille 2-0 Dijon
Buts pour l’OM: Lucas Ocampos (45e + 3), Adil Rami (84e)

*Monaco 0 -4 Paris
Buts pour le PSG: Edinson Cavani (4e, 11e, 53e), Neymar (64e pen.)

Premier League
*Man City 3-1 Man United
Buts pour City: David Silva (12e), Sergio Agüero (48e), Ýlkay Gündoðan (86e)
But pour MU: Anthony Martial (58e pen.)

Serie A
*AC Milan 0-2 Juventus Turin
Buts pour la Juve: Mandzukic (8e), Cristiano Ronaldo (82e)

Permalien 17:32:50, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

A 33 ans, la seconde jeunesse de Ronaldo à la Juventus Turin

Au Portugal, en Angleterre, en Espagne ou en Italie, Ronaldo a une faculté d’adaptation extraordinaire. Chaque fois, il se fond a merveille dans le paysage. Du jamais vu dans l’Histoire du football: être capable de rayonner dans tous les plus grands championnats. Pendant ce temps, Messi fait du surplace et Neymar a choisi d’évoluer en… L1 dans un pays qui n’a qu’une C1. Ronaldo écrase ses concurrents, sur le terrain. Et pourtant la presse française a encore essayé de le détruire. Ce que fait Ronaldo en Italie est totalement sous médiatisé en France. Il est en train de relancer le calcio en 2018 comme Cantona relança le football anglais en 1992-1993.

Actuellement, on passe sous silence la superbe relance de CR7 en Italie alors que le Real Madrid est à l’agonie depuis qu’il s’en est remis à Benzema et Bale.
Les détracteurs de CR7 vont jusqu’à dire: “Ronaldo, le vrai” quand il parle du Brésilien qui est allé jusqu’à maigrir en direct à la télé. Quelle décadence ! Tomber aussi bas. Un tel as du terrain.
C.Ronaldo joue sa carrière à chaque match. C’est ce qui est beau dans son jeu.
En Italie, il revit. On le revoit faire des dribbles comme au temps de Man United. Des dribbles pour la beauté du jeu. Il s’amuse toujours autant.
Il est loin d’avoir dit son dernier mot.
Son objectif en 2018-2019: gagner la Serie A et la C1 avec son nouveau club où il fait l’unanimité auprès de ses coéquipiers et du public. Et de la direction qui a misé sur lui, comme s’il avait 20 ans.
A la Juve, CR7 fait briller tous ses nouveaux copains alors que Messi a voulu broyer Dybala en équipe d’Argentin. Voilà la différence entre un grand champion et un assisté permanent, au Barça comme en sélection.

Permalien 00:11:43, Catégories: LE GYM E BASTA  

Le Nice de Vieira mieux que le Monaco d'Henry

Samedi 3 novembre 2018
12e journée de L1
Nice 1-0 Amiens
But pour le Gym : Gouano (39e, CSC) pour Nice

OGC Nice : Benitez - Jallet, Hérelle, Dante ©, Sarr - Danilo, Tameze, Cyprien - Saint-Maximin (Atal 61e), Balotelli (Walter 81e), Myziane (Sacko 74e).
Entraîneur: Vieira

Amiens SC : Gurtner - Krafth, Adenon (Timite 85e), Gouano, Dibassy - Monconduit, Bodmer (Ganso 64e), Blin (Gnahore 64e) - Otero, Ghoddos, Lefort.
Entraîneur! Pélissier

Depuis que Nice a perdu dans son stade contre de très faibles marseillais (0-1), les Aiglons ont remporté trois matchs de suite:
Bordeaux 0-1 Nice, en L1
Nice 3-2 Auxerre, en Coupe de la Ligue
Nice 1-0 Amiens, en L1
Dans le même temps, l’OM a perdu ses deux matchs de championnats (0-2) contre Paris et 3-0 à Montpellier.
Patrick Vieira a bien rectifié le tir alors qu’il débute en L1, sur le banc des entraîneurs.
Non loin de Nice - par la route- Henry débute, lui, très mal à Monaco.
Nice est 9e avec 17 points alors que Monaco est 19e avec 7 maigrelets points.
Lors de la prochaine journée, la 13e, Nice se déplace à Nîmes pour des retrouvailles en L1 tandis que Paris va venir jouer à … Monaco !
Pas évident pour le Gym mais terrible pour l’ASM.

03.11.18

Permalien 19:31:18, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

13 h Foot, CNews. Samedi 3 novembre 2018

02.11.18

Permalien 15:57:35, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Jacques Brel. J’attends la nuit, de P.-R. Thomas. (Cherche-Midi)

Le plus grand interprète de la chanson français. Acteur pas diseur.

«L’amitié est intemporelle. L’amour, une dictature ». Paroles de Brel. Bel aphorisme mais l’amitié n’a pas le temps de devenir une dictature car on peut couper les ponts avec un imposteur qui se faisait passer pour un autre. Nouveau livre sur Brel ? Non, grand livre sur Jacques. Jeune étudiant en médecine, Paul-Robert Thomas, admirateur du chanteur a réussi à devenir son intime, ce qui n’est pas donné au premier venu. Le très beau témoignage nous propulse dans les nuits du poète qui ne se couchait que quelques heures quand il était K.O debout d’émotions, de vibrations, d’amour ou de colère. C’est fatiguant de vivre de la sorte mais des artistes de haut parage il n’y en pas tant que ça.
Pas de blablas inutiles dans le livre, rien que ce qui résiste au temps. L’essentiel de Brel est là. L’auteur nous rappelle que le show man vomissait avant le lever de rideau vu que le perfectionniste voulait toujours très bien faire. Il s’est brûlé sur les planches. Chaque soir il laissait beaucoup de sa peau. Economie sur rien, chaque concert était comme le dernier. Il boxait contre lui-même. Comportement usant, fatiguant. Il s’est ruiné la santé. Suicide à petits feux ? Non rage. Il se croyait increvable avec ses 60 cigarettes par jour !
Il a eu la bonne idée de quitter le show biz pour ne pas se répéter. Il avait tout dit et bien dit. Quand il a tout plaqué pour les Marquises, il faisait du bateau ; pilotait des avions. Cela voulait dire larguer les amarres, quitter la terre et surtout ses habitants qui sont les plus lourds, très lourds avec un esprit de plomb.
Chez les chanteurs, il aimait Claude Nougaro qu’il plaçait très haut.
Parmi toutes ses facettes, il y avait le mari et ses trois filles. Loin de sa femme - leur mère- qu’il n’a jamais abandonnée. C’est elle qui a vu tout de suite qu’il avait un grand talent. Quand il revenait à la maison familiale, c’était le repos du guerrier. Prénoms de leurs enfants : Chantal, tiré de chanson ; France, qui signifie la langue franche et Isabelle, la princesse dont on rêve. Le casanier dans sa tête était un aventurier, assoiffé de vie. Trop certain que tout finit dans le bouche d’ombre.

-Jacques Brel. J’attends la nuit. Paul-Robert Thomas. Cherche-Midi, 155 p., 17 €

01.11.18

Permalien 23:27:07, Catégories: LA REVUE DE STRESS, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

20 h foot, CNews. Jeudi 1er novembre 2018

Il n’y a que 10 mn…

Novembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software