Hommage: "Mourir n'est pas de mise", David Hennebelle (Autrement)

08.10.18

Hommage: "Mourir n'est pas de mise", David Hennebelle (Autrement)

Le 9 octobre 1978 est mort Jacques Brel.
Ses poumons, il ne les a pas ménagés. Il fumait trois paquets de cigarettes par jour, parfois plus.
Partir à 49 ans, c’est trop tôt.
Il a vécu bien plus par l’intensité de ses émotions.
Johnny Hallyday a dit: “Si Brel avait été rocker, je n’aurais pas existé…” C’est dire que Brel était le plus grand interprète de son temps. Et Brel a sans: “Sans Trenet, nous serions tous expert-comptable".
Il a laissé sa peau sur scène. Chaque fois, il donnait tout.
Que la salle soit petite, comme à ses débuts, ou pleine à craquer.
Souvent avant le lever de rideau, il vomissait. Ecorché vif, il a bien fait de ne pas s’éterniser sur les planches.
Il a ensuite fait l’acteur, puis tourné des films. Il a connu des échecs qui lui ont donné envie de foutre le camp.
Sur bateau et dans les airs.
Pour arriver aux îles Marquises. Gauguin avait fait pareil.
Le livre de David Hennebelle nous fait passer du temps avec celui qui avait un grand sens de l’amitié. Ah! les soirées spaghetti avec Lino Ventura et Georges Brassens ! Louis Nucéra me les a souvent racontées. Ventura disait que sa préparation était la meilleure puisque c’était celle de sa mère mais Brassens tenait le même discours. Ventura arrivait chez Georges avec tout son matériel pour faire le cuistot ! Brel, lui, se contentait de manger. Ventura ou Brassens étaient des champions de la sauce tomate.
Brel a connu l’un de ses plus grands chagrins à la mort de Georges Pasquier, un ingénieur tombé sous le charme du chanteur, aux Trois Baudets, au point d’abandonner son métier pour devenir chauffeur, secrétaire et régisseur. Une des plus grandes amitiés de leur temps. Brel et Pasquier étaient inséparables. Cela peut faire sourire. On a souvent critiqué le côté macho de Brel, sa misogynie. Erreur fatale. C’était un idéaliste, un puriste avec toutes ses divines contradictions. Il aimait les femmes, pas la femme. Il aimait les individus, pas le genre humain.
Combien de fois a-t-il dit: “J’ai mal aux autres".
Barclay aimait tellement Brel qui lui a signé un contrat à vie !
Brel a mis un mois pour enregistrer son ultime album. Il a dit à Barclay: “Interdit d’en graver plus de 300 000 exemplaires". Qui dit ça ? Personne à part lui.
A la fin de sa vie, les photographes qui le pourchassaient jusqu’à l’hôpital ont déshonoré la profession.
Il existe un documentaire belge où l’on voit Brel qui a accepté de répondre à des questions, juste à la sortie de scène. Un vrai boxeur. Il est en sueur. Demande une cigarette. Il est allé au bout de lui-même. Revient peu à peu sur terre.
Nous pouvons être fiers d’avoir été les contemporains de Brel, Brassens, Ferré, Aznavour, Trenet, Ferrat, Barbara, Nougaro, Gainsbourg…
La chanson n’est pas un art mineure.
Les grands chanteurs sont des poètes majeurs. Pierre Seghers l’avait bien compris.
Le football est le seule moyen d’expression qui nous donne toujours de très grands artistes.
A l’inverse de la chanson, du cinéma ou du théâtre.
Où sont les nouveaux Orson Welles, Jean Renoir, John Cassavetes, Michel Simon ou Antoine Vitez ?
Brel et Brassens sont morts trop jeunes. Juste un peu plus vieux que le météore Boris Vian.
Aznavour, lui, a vécu longtemps car il s’est ménagé, intelligemment. Il a su arrêter les néfastes excès.
Aznavour est mort à 94 ans mais comme l’a dit Philippe Soupault: “Quand on est jeune, c’est pour la vie”.
Brel ne voulait pas que ses filles le voient en scène: il se mettait trop chiffon !
Aznavour lui, est né sur scène. Ce n’est pas le même destin.
Deux trajectoires. Deux talents. Deux amis.
Un vainqueur: la littérature française.

-Mourir n’est pas de mise, David Hennebelle. Autrement, 151 p., 15 €

PS: dans la liste des chanteurs à retenir, j’ai oublié: Serge Lama, Véronique Sanson, Nino Ferrer et Alain Bashung. Des chanteurs qui ne me laissent pas indifférent: Philippe Clay, Julien Clerc, Michel Delpech, Michel Fugain, Michel Jonasz et Pierre Vassiliu. Compositeurs: Michel Legrand et Francis Lai.

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Octobre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software