Archives pour: Août 2018, 14

14.08.18

A peine arrivé à la Juventus Turin, C. Ronaldo marque déjà alors que le Real Madrid sans CR7 s'est fait plumer par l'Atletico de Madrid 2-4 ! La vérité ? Le Real est en crise totale !

L’entente C.Ronaldo et Dybala fonctionne dès à présent. On sent que Ronaldo est content de jouer avec Dybala, encore une façon de se démarquer de Messi qui n’a pas voulu de son jeune compatriote dans le onze de départ de l’Argentine en Russie lors de la Coupe du Monde 2018. CR7 n’est pas venu à la Juve pour faire le malin avec son passé brillantissime. Il repart à la conquête de nouveaux titres, en immense champion qu’il est.

CR7 a l’art de se relancer. Après des débuts sensationnels à Manchester United il est parti s’épanouir au Real Madrid. Après avoir tout gagné sous le maillot de la Maison Blanche au point de rejoindre Di Stefano dans la légende, dépassant Zidane, il a choisi de se remettre en questions en Serie A, à la Juventus quand d’autres à sa place seraient partis en Chine contre un pont d’or. Lui choisit d’abord la compétition, contre l’avis de son agent. Les ennuis avec le fisc espagnol ? Ce n’est pas Ronaldo qui se charge de remplir ses déclarations de revenus.

PS: à mourir de rire, l’habituel roquet médiatique qui cire les pompes à Benzema ne cesse pas de dire que le Real à tourner la page CR7 très facilement. Aurevoir et merci ! Entendre ça… Vaste mascarade. Ils vont sentir la différence. Comme si Bale allait claquer autant de buts que CR7. Comme si Benzema allait remplacer CR7 au niveau du charisme sur le terrain pour impressionner les adversaires. Il s’agit de deux bons joueurs mais il n’est pas question de les comparer à Ronaldo, un monument du football, lui.

PS’: Supercoupe d’Europe/ Mercredi 15 août 2018 /Real Madrid 2-4 Atletico de Madrid.
Grâce notamment à Diego Costa, auteur d’un doublé, l’Atletico a battu le Real dans le derby européen pour désigner le roi d’Europe. Match honorifique mais tout de même match très important concernant l’hégémonie madrilène. Sans CR7 et sans Zidane, le Real vient de prouver qu’il n’était plus grand chose. Le club a perdu deux membres essentiels: le coach et son leader. L’aboyeur médiatique qui ne cesse pas de casser du Ronaldo 24 h sur 24, 356 jours par an, est une nouvelle ridiculisé par les faits. Le championnat va se jouer entre Barcelone, favori, et l’Atletico. Le Real est au tapis. On ne perd pas deux as sans de terribles conséquences sportives. La vérité actuelle c’est que la Maison Blanche est en crise totale! Benzena et Bale sont incapables d’être des leaders de terrain et de vestiaires. Ramos est vieillissant. Le Real a perdu deux cerveaux: CR7 et Zidane. On ne remplace pas deux personnalités d’un tel rang comme s’il s’agissait de Messieurs Dugland et Duduche. Le Real s’enfonce bel et bien dans une longue crise.

PS'’: on doit dire et écrire Real Madrid et Atletico de Madrid. A la radio et à la télé, on entend trop souvent “Real DE Madrid” et “Atletico Madrid” soit le contraire de ce qu’il faut dire.

Permalien 20:56:32, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR  

Trois champions du Monde 2010 disent adieu à la Roja: Iniesta, Silva et Piqué

Je n’ai jamais manqué un match d’Iniesta dans la possibilité des diffusions. Un régal pour les yeux et le cœur. Jamais de plainte. Correction exemplaire. L’anti-héros par excellence, donc le vrai héros. Je donne tous les matchs de Neymar contre une seule action d’Iniesta. Le football c’est Iniesta !

Andrés Iniesta (né le 11 mai 1984, 34 ans)
2006-2018, 131 sélections, 13 buts dont celui de la finale de la Coupe du Monde 2010 (Espagne 1-0 Pays-Bas, après-prolongations)
Milieu de terrain, à la fois défensif et offensif. A mérité mille fois sa préretraite à Vissel Kobe, au Japon.
Avec Barcelone, il a remporté 4 Ligues des Champions (2006, 2009, 2011 et 2015).
Joueur d’exception, à l’activité harassante. Capable de défendre et d’attaquer. Un relayeur aux poumons d’acier et à la précision d’un laser. As du timing, machine à délivrer du caviar. L’un des plus grands joueurs de l’Histoire. Il aurait du recevoir le Ballon d’or 2010. Erreur historique de la FIFA qui l’octroyait à l’époque, de préférence à Messi.

Palmarès exceptionnel avec la Roja:

Coupe du monde 2010
Championnat d’Europe 2008 et 2012
Championnat d’Europe des moins de 19 ans 2002
Championnat d’Europe des moins de 16 ans 2001

David Silva (né le 8 janvier 1986, 32 ans)
2006-2018, 125 sélections, 35 buts.
Milieu offensif à Manchester City. Magnifique joueur, aussi intelligent que son compatriote Iniesta. A su se faire sa place en équipe nationale alors que régnait le duo Xavi-Iniesta. (Xavi, autre joueur féerique, a déjà pris sa retraite internationale). Silva est rapide, malin, agile. Equipier modèle. Sait marquer des buts décisifs. Un régal à voir jouer. Infatigable travailleur. Des pieds en or.

Sublime palmarès avec la Roja:

Coupe du monde 2010
Championnat d’Europe 2008 et 2012
Championnat d’Europe des moins de 19 ans 2004

Gérard Piqué (né le 2 février 1987, 31 ans)
2009-2008, 102 sélections, 5 buts.
Défenseur central à Barcelone.
En clubs, il a remporté 4 Ligues des Champions (2008 avec Manchester United/ 2009, 2011 et 2015 avec Barcelone.
Joueur d’excellent niveau même s’il n’a pas le rayonnement constant de Puyol (Barça) et de Ramos (Real Madrid) qui sont les deux piliers fondamentaux de la grande Roja.

Très bon palmarès avec la Roja:

Coupe du monde 2010
Championnat d’Europe 2012

Août 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software