Archives pour: Août 2018, 05

05.08.18

Permalien 17:14:59, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, CANTONALAND  

Le retour de King Cantona à Man United, 10-6-2018

Le retour du King à Old Trafford. Sur son visage, toujours cette somptueuse fierté. A ne pas confondre avec orgueil et encore moins prétention.

Match caritatif pour l’UNICEF
Old Trafford
10 juin 2018
Angleterre 3-3 Reste du Monde (4-3 t.a.b.)
Buts pour l’Angleterre: Bent (12e), Lynch (23e), Owen (82e)
Buts pour le Reste du Monde: Keane (26e), Veron (42e), Seedorf (59e)

Angleterre : Seaman, Wright, P. Neville, Brown, Farah, Lewis, Stephenson, Murphy, Lynch, Murs, Bent
Remplaçants : McGuiness, Wicks, Owen, Redknapp, Mack, Fowler, Flintoff, Harrison, O’Connell, Vassell
Manager : Sam Allardyce

Reste du monde : Van der Sar, Fongho, Stam, Pietersen, O’Carroll, Toure, Veron, Compston, Carter, Keane, Bolt.
Remplaçants : Seedorf, Pires, Ramsay, Cole, Christensen, Kluivert, Cantona, Gruffudd, Byrne
Manager : Harry Redknapp

A l’occasion du Soccer Aid, King Eric Cantona a retrouvé d’Old Trafford et reçu une ovation comme au temps de sa splendeur, balle au pied. A Manchester United, on sait qui est Cantona: un monument du football mondial. Lui a gagné 5 championnats d’Angleterre sur 6 disputés. S’il a perdu un championnat anglais c’est qu’on la viré exprès. (Les instances de Londres n’en pouvaient plus de voir les Red Devils tout rafler !) C’est autre que de gagner un tournoi mondial de sept matchs. Cantona aligné plus de 40 matchs par an, collectif à fond la caisse.
L’attraction ce ne fut pas Usain Bolt qui n’y comprend rien au football: il était tout le temps hors jeu. Bold prochaine recrue du Qatar St Germain ?
Le stade a attendu l’entrée de Cantona pour applaudir fort la légende française.
Sur ses épaules, il y avait aussi Duncan Edwards et George Best car Cantona c’est l’esprit de MU.
A 52 ans, il a conservé sa caresse du cuir. Intacte. La classe est toujours là. Même sa silhouette tient la route. Les jambes musclées sont encore là. Il distribue toujours aussi bien le jeu.
-"C’est bien de sentir l’amour des gens pour le football [il a l’humilité de ne tirer la couverture vers lui]. C’est une sensation géniale, je me sens chez moi”, a dit le King en fin de rencontre.
Eric Cantona a même taclé un journaliste qui lui a dit avant qu’il n’entre en scène:
-"On a déjà vu Mourinho tacler un joueur ici [lors du Soccer Aid 2014]. Si le match ne va pas dans le bon sens, vous allez prendre les choses en mains ?”
-"J’ai fait bien mieux moi, j’ai été dans les tribunes pour frapper un hooligan".

Permalien 09:25:13, Catégories: LITS ET RATURES  

Ceci n’est pas une critique (Enzenberger, Sitruk, Audiard, Loupien, de Smedt, Istrati, Brautigan...)

A la manière de René Magritte.

On ne peut doit pas s’en dispenser:

-Les rêveurs d’absolu, Hans Magnus Enzenberger. Traduit de l’allemand par Lily Jumel. Allia, 110 p., 6,50 €. Grande réflexion sur les attentats politiques en Russie, fin XIXe et début XXe. Bombes ou bomber le torse ?

-La vie brève de Jan Palach, Anthony Sitruk. Le dilettante, 189 p., 16,50 €. Début 1969, le jeune tchèque s’immole pour protester contre l’oppression soviétique. Respect éternel.

-Un taxi pour Tobrouk, Michel Audiard. Les dialogues du film retranscrits par Rodolphe. Pottok éditions, 126 p., 13 €. Intacte magie d’un immense prince populaire du verbe qui fait mouche.

-La France Underground. 1965/ 1979. Free jazz et rock pop, le temps des utopies. Serge Loupien. Rivages Rouge, 410 p.,23 €. On peut aimer Mouloudji et Vince Taylor, Miles Davis et Pierre Barouh. On a cru à une société nouvelle mais ce n’était qu’une nouvelle société.

-Eloge du silence, Marc de Smedt. Albin-Michel/ Poche, 246 p. Si le mot que tu vas dire n’est pas plus beau que le silence, ne le dit pas. Ainsi parlait un sage soufi.

-Les Arts et l’Humanité d’aujourd’hui, Panaït Istrati. L’Echappée, 48 p., 5 €. Hymne à l’Art qui nous console des ravages de l’insondable bêtise humaine.

-La Vengeance de la pelouse, Richard Brautigan. Traduit de l’anglais (USA) par Marie-Christine Agosto. Christian Bourgois éditeur, 210 p., 8 €. Des fragments sur le monde contemporain. Prose farfelue. Non ! criante de vérité.

On peut s’en dispenser:

Pendant les vacances, je suis gentil ! Je ferme les yeux sur les faux livres.

Août 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software