Archives pour: Août 2018, 01

01.08.18

Permalien 14:46:11, Catégories: FORZA ITALIA !, ANTI-FOOTBALL, LA REVUE DE STRESS  

L’Arlésienne Neymar n’a plus besoin de jouer avec le PSG. Sa marque suffit. Neymar annonce le cataclysme du e-football

Aujourd’hui, il est plus important d’exister sur le Net que de jouer porte d’Auteuil.Même quand on le critique, on parle encore de Neymar, c’est tout bénef ! Demain les écrivains seront stars sans écrire, remarquez, ils le sont déjà vu les torchons aux premières places de meilleures ventes. Il y avait les romans de gares. Neymar lui est un joueur d’aéroports. Un homme-sandwich qui se sert du football plus qu’il ne le sert. Et les médias institutionnels sont à plat ventre devant lui alors qu’ils fracassent Rabiot, pour finalement une peccadille. En fait, Neymar annonce l’avalanche de l’e-sport qui en est encore à son balbutiement. Les prochaines stars du football seront des vedettes virtuelles. Neymar en est le signe avant-coureur. Heureusement quand le e-football sera au sommet, je serai mort. Je ne veux pas voir ça. Le e-football est l’avenir car dans ce football-là il n’y a pas de blessés. Neymar y a donc sa place, lui qui se lamente toujours d’être agressé. Neymar est un héros de football comme une star de Téléréalité. Etre connu, ça suffit. Plus besoin de prouver.

Je ne fais pas une fixette sur Neymar mais c’est le cœur de l’actualité du football, avec le transfert de Ronaldo à la Juve et la victoire de la France à la Coupe du Monde 2018. Chaque jour, on en apprend un peu plus sur Neymar et cela n’étonne plus personne. Il est le produit de notre époque qui fait la part belle au voyeurisme entretenu par la famille Kardashian, cette apologie du vide rémunéré à prix d’or, et l’ère des réseaux sociaux qui ont érigé en loi le virtuel et ses déclinaisons.
Le fait qu’il ait signé à Paris suffit à faire l’événement. Il n’a même plus besoin d’y jouer. C’est comme si en 1960, Brigitte Bardot se contentait de s’afficher dans la presse sans avoir le besoin de tourner des films. Blessé lors du championnat de L1 2017-2018, il a zappé une très grande partie de la saison. En plus, il s’est fait soigner au Brésil pour fuir l’hiver français. Il habite à Bougival, pour lui le trou du cul du monde. Vous imaginez, passer de Rio, de Barcelone à la cité où jadis vivait Tourgueniev. Ah ! ce n’est pas Neymar qui irait visiter la superbe résidence de l’écrivain à deux pas du bunker de luxe loué par le PSG pour le Brésilien.
Les réseaux sociaux ont pris tant d’importance pour les sponsors que les matchs sont annexes car un match on peut le perdre et donc cela fait mauvais effet. Pour éviter ce genre de déconvenue, Neymar ne joue même plus. Il est en permanente représentation. Depuis sa ridicule Coupe du Monde 2018, où il a été balayé par la Belgique – vous imaginez le Brésil 1970 éliminé par un pays qu’aucun brésilien ne sait situer sur une carte- il se contente de jouer au football à 5.De le promotion, encore de la promotion à tout berzingue.
En Chine, il est partout sur les murs avec un téléphone dans les mains. Dans plein de capitales c’est comme ça. Les réseaux sociaux forment une toile d’araignée pour alpaguer des gens qui ne savent pas qui est Cruyff sans parler de Garrincha ou de Piantoni. Neymar pratique un football fait pour passer au Lido en attraction entre un ballet de seins nus et un phoque qui jongle avec un ballon.
En Chine, Neymar est sur les pubs d’Oppo, une entreprise d’électroniques. Je n’en veux pas. J’aurais trop peur de me faire arnaquer sur le produit.
Il y vante aussi les télés TCL. Jamais j’en achèterai une, ayant la frayeur qu’elle me claque entre les mains juste avant un match de la Juve avec CR7.
Il est aussi l’ambassadeur en Chine de Honda. Il est vrai qu’ils ne peuvent pas prendre Lewis Hamilton, lui, la vraie star de Mercedes. Des Honda je n’en veux pas non plus. Avec Neymar, Honda = faux départs, esbroufe, clinquant mais n’avance pas. Avec Neymar, Honda va droit dans le ravin.
Grâce à Neymar qui ne joue jamais, la L1 a été acheté par CCTV, la chaine publique chinoise. On voit le cercle vicieux. Le PSG accepte toutes les crasses de Neymar du moment que ça casque derrière.
Le programme d’intoxication du PSG auprès des Chinois comporte une invitation de 30 fans qui pourront voir trois joueurs du PSG. Trois autres joueurs du PSG apprendront à d’autres fans à faire un gâteau, oui vous avez bien lu ! Et cerise sur le gâteau, 21 autres intoxiqués du PSG pourront suivre un petit entraînement avec Maxwell et un coach annexe du pays. Maxwell, qualité prix !
Dans tout ça, le football n’est nulle part. Heureusement que j’ai vu des Nice-Reims, des matchs avec Dogliani, Susic, Dahleb, Rai, d’autres au Stade du Ray, avec Loubet et Serrus. Heureusement que j’ai rêvé sur le nom de Vignal que je n’ai jamais vu jouer. Sinon, je détesterais le football. Car le football business fait vomir. Si au moins, Neymar avait la politesse d’être humble comme Zidane. Qu’il ait au moins la décence de jouer.

Août 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software