Vive les comédiens ! Cabu. (Michel Lafon)

09.06.18

Permalien 18:51:58, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, VAN GOGH FOR EVER  

Vive les comédiens ! Cabu. (Michel Lafon)

Quel coup de crayon ! Immense dessinateur, capable de vous croquer tout en vous parlant. Il dessinait dans sa poche sans voir ce qu’il faisait ! Tel était Cabu que la cruauté nous a volé. Hara Kiri, ce n’est pas le journal qui est «bête et méchant». Dans cet album on retrouve Darry Cowl, Jean Le Poulain, Michel Serrault, mais aussi Antonin Artaud, Antoine Vitez et Louis Jouvet. Tous sublimement présentés, pris sur le vif.
Beaucoup de boulevard et de Comédie française. L’important reste les dessins de Cabu qui sont plein de vie. Il avait vraiment un très grand talent pour croquer des gens qu’il ne connaissait pas au plan privé. Exemple, Antoine Vitez. Mieux qu’une photo. On retrouve avec plaisir l’immense metteur en scène dont la mort a rendu la scène française désertique. Il est en compagnie d’Antonin Artaud et autres monuments du théâtre français.
Je ne me lasse pas de (re)voir François Périer, Bernard Lavalette (toujours parmi nous, heureusement !), Jacques Fabri, François Chaumette, Georges Descrières, Daniel Ceccaldi, Paul Meurisse, Depardieu jeune mais aussi Balladur, Mitterrand, bref les Guignols de l’info. Cabu est le Daumier du XXe siècle mais en plus tendre. Même quand il plaisante sur Delon et Sardou, il les taquine comme un gamin tire la queue du chat.
Cabu a les deux facettes - mélancolique et joyeuse- comme Charles Trenet qu’il aimait tant : dur avec les idiots, tendres avec les poètes. Quand il célèbre les acteurs, on sait qu’il retient l’éphémère, ce que nous sommes tous. Avec le jeu de mot en plus. Le pacifiste est mort tué par balles. Cela ressemble à un cauchemar mais hélas ! c’est la réalité. La France est moins intelligente sans Cabu qui dessine. Les tartiniers nous fatiguent. Un croquis vaut mieux qu’un long discours.
Cabu avait toujours des gâteaux secs au fond de son sac. Le goûter. Enfance éternelle.

-Vive les comédiens ! Cabu. Préface Eric Ruf. Avant-propos Véronique Cabut. Michel Lafon, 145 p., 19, 95 €

Exposition Cabu, Vive les comédiens !, Comédie-Française, Place Colette, Paris. Jusqu’au 25 juillet 2018.
Une sélection de dessins de Cabu. Maison Jean Vilar, Avignon. Jusqu’au 15 décembre 2018.

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Juin 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software