A lire et relire: "Vie et mort de Jean Cavaillès", Georges Canguilhem (Allia)

09.05.18

A lire et relire: "Vie et mort de Jean Cavaillès", Georges Canguilhem (Allia)

Hommage à Georges Canguilhem qui a rendu hommage à Jean Cavaillès.

Voici un Homme avec un grand H, pas une lavette.
Qui s’en souvient ? Qui connaîtra encore le lieutenant-colonel Beltrame dans 70 ans ?
Jean Cavaillès (1903-1944) fut un professeur de Lettres. Il est mort pour la France.
Un grand «petit» livre de Georges Canguilhem de 57 pages est là pour nous le rappeler.
Issu d’une famille protestante, il fut un élève brillantissime. Après l’Ecole Normale Supérieure, il devient enseignant. Mobilisé, il est fait prisonnier par les Allemands en juin 1940. Il parvient à s’évader et cofonde le mouvement de Résistance Libération Sud puis fonde le réseau Cohors. Arrêté par la police française – qui osait encore s’appeler police- il est interné en 1942 puis révoqué de l’enseignement par Vichy.
Jean Cavaillès a été fusillé en 1944 par les Allemands. Il est enterré à Arras.
Fait Compagnon de la Résistance et Chevalier de la Légion d’honneur à titre posthume.
Quel parcours ! Quel héros !
Destiné à être écrivain - il nous reste des articles de lui- il a pris les armes, et ne cessait pas de dire que pendant la guerre, il n’y a plus de cas personnel, seule la France compte. Cela donne de la force, de l’espoir que des Hommes de la trepe de Cavaillès et Beltrame. Ce livre est un discours prononcé le jour de l’inauguration de l’amphithéâtre Jean Cavaillès à la faculté de Strasbourg, le 9 mai 1967, là où enseigna le héros.
«D’ordinaire pour un philosophe, entreprendre d’écrire une morale, c’est se préparer à mourir dans son lit» écrit l’auteur de l’hommage à conserver près de soi, si possible dans la poche du côté de son cœur. Tant de baratineurs qui viennent vendre leurs infectes salades avariées sur les estrades médiatiques ! Tant d’imposteurs qui nous disent, bien assis à la terrasse des cafés, qu’il faut lancer des bombes ici ou là ! Vive Jean Cavaillès !

-Vie et mort de Jean Cavaillès, Georges Canguilhem. Allia, 57 p. , 6,20 €

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Novembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software