Ceci n’est pas une critique: Danès, Ardillo, Noguez, Schnitzler, Teulé, Mezzalama...

09.02.18

Permalien 07:31:12, Catégories: LITS ET RATURES  

Ceci n’est pas une critique: Danès, Ardillo, Noguez, Schnitzler, Teulé, Mezzalama...

On ne peut doit pas s’en dispenser:

-Bicyclettres, Jean-Acier Danès. Seuil, 214 p., 17 €.
Fils spirituel de Louis Nucéra sans le savoir ce gamin de 20 ans parcours la France sur son vélo, histoire de vérifier le Lagarde & Michel. Jean-Acier ? On y croit dur comme fer.

-La liberté dans un monde fragile, José Ardillo. L’Eveilleur, 246 p., 18 €.
Un bréviaire sur l’écologie pour rester des hommes libres comme l’ami Thoreau. Et même des hommes livres.

-L’interruption, Dominique Noguez. Flammarion, 236 p., 18 €.
Dans un monde idéal, ce livre serait numéro 1 des ventes. Hélas ! le grand public préfère lire les livres bas de gamme. Ici il s’agit d’un jeu de pistes, avec plein de clés à décrypter. Noguez c’est Perec qui aurait décidé d’être Joyce.

-Mademoiselle Else, Arthur Schnitzler. Préface Maurizio Basili. Traduction de l’allemand de Michelle Hamard. Portaparole, 331 p., 18 €.
Décapante réflexion sur le binôme dominé-dominant par le biais d’une fille qui doit se déshabiller pour aider son père. Fabuleux sous tous rapports.

-Entrez dans la danse, Jean Teulé. Julliard, 158 p., 15, 50 €.
Une plongée dans l’Histoire avec la savante désinvolture du romancier qui écrit légèrement sur des sujets lourds. Nouvelle version d’On achève bien les chevaux. Tournis assuré.

-Le jardin du dedans-dehors, texte de Chiarra Mezzalama. Illustrations de Régis Lejonc. Les éditions des éléphants, 25 p., 15 €.
L’union d’une fillette et d’un gamin qui découvre la beauté du monde au sein d’un jardin, enclave de paix alors qu’à l’extérieur il n’y a que bruit et fureur. Métaphore sur l’Iran qui rime avec tyran. Tout ça dans une BD de toute beauté, format compris.

On peut s’en dispenser:

-Avant tout, envers toi-même loyal. Mémoires et réflexions d’un prodige de la musique, Evgeny Kissin. Traduite de l’anglais par Brigitte Hébert. Avec un cahier-photos. Le Passeur, 186 p., 17, 50 €.
Page 148 : «Dès l’âge de deux ans, j’ai joué à l’oreille, puis j’ai commencé à improviser ». Que les rappeurs en prennent de la graine. Philarmonique… ta mère !

-Je dirai que je suis tombé/ La boîte à outils, Roland Dubillard. Poésie/ Gallimard, 340 p., 8, 20 €.
Cela m’écorche la bouche mais je reste de glace devant ces poèmes. Triste à dire à propos de l’auteur des Diablogues qui m’est diablement sympathique

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Avril 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software