Archives pour: Janvier 2018, 07

07.01.18

Le duel Real-PSG: les Madrilènes piétinent contre Celta Vigo (2-2) pendant que les Parisiens s'amusent à Rennes (1-6) grâce à un irrésistible football samba

Dimanche 7 janvier 2018
Liga, 18 e journée
Celta Vigo 2-2 Real Madrid
Buts pour Celta Vigo: D. Wass (33e), M. Gomez (88e)
Buts pour le Real: G. Bale (36e, 38e)

32e de Coupe de France
Rennes 1-6 PSG
But pour Rennes: B.Bourigeaud (66e pen.)
Buts our Paris: K.Mbappé (9e), Neymar (17e), A.Di Maria (23e), Neymar (43e), A.Di Maria (74e), K.Mbappé (76e)

Classement Liga
1 Barcelone 48 pts 18 m/ + 41
2 Atlético de Madrid 39 18/ + 19
3 Valence CF 37 18/ + 20
4 Real Madrid 32 17/ + 16
5 Séville 29 18/ -4
6 Villarreal 28 18/ + 4

Les deux futurs adversaires en C1 2018 (Aller, Real-PSG, 13-2-2018; retour, PSG-Real, 6-3-2018) n’ont pas connu le même week-end.
Paris s’est promené à l’extérieur, évitant le match piège. La balade du PSG s’est terminée par un impressionnant 1-6 devant des faiblards rennais. Depuis des années, on nous promet un grand Rennes. Vaste rigolade. On a donc pu voir que tout le manque de rigueur du PSG- sur les retards des joueurs d’Amsud- n’a pas eu de conséquences malheureuses. On le sait, tout dépend du terrain. Tant que ça gagne, tout baigne.
Le PSG fait taire toutes les critiques. Vive le football samba! C’est celui que l’on aime le plus. Il n’y a pas que Man City ou le Barça qui s’est cartonné: Paris aussi. Le Real est averti.

Du côté Real Madrid ce n’est pas brillant. Les Madrilènes n’ont pas fait mieux que 2-2 à l’extérieur, eux en championnat contre un club du ventre mou. Le Real a joué sans Ramos et Benzema, blessés mais avec CR7 et Bale. La Liga est destinée au Barça qui est loin devant le Real. Les joueurs de Zidane ne sont pas actuellement assurés la C1 2019 puisqu’ils sont 4es, talonnés par Séville et Villarreal. Le Real sans Ramos n’est pas le Real car Varane est incapable d’assumer le rôle de leader en défense. Il semble jouer avec un miroir à côté de lui. Il stagne dans sa progression. C’est l’éternel espoir, pas un patron.

Si le choc Real-PSG avait lieu en ce moment, Paris serait super favori, autant à l’aller qu’au retour.
Il faudra un Real au sommet pour éliminer Paris. CR7 va devoir sortir le très grand jeu avec Benzema-Bale pour rivaliser contre le trio Neymar-Cavani-Mbappé. .
Comment seront les deux équipes dans un mois ?
On ne peut pas le savoir.
La tendance actuelle est largement en faveur du PSG. Si quelqu’un peut trembler c’est le Real. Si Paris élimine le Real, les Madrilènes seront en crise totale avec sans doute un Zidane très critiqué en raison de son absence de recrutement.
D’où la belle attente de ce match.
Paris a beaucoup d’enthousiasme offensif. Le Real n’a plus que l’expérience à faire valoir.
Paris est meilleur que l’an dernier, grâce aux arrivées de Neymar et Mbappé.
Le Real est moins bon que la saison dernière: son recrutement estival 2017 a été inexistant.

Espérons de voir deux superbes matchs et que le meilleur gagne sans erreur d’arbitrage.
Au fond, ce n’est qu’8e. La compétition est si longue et difficile.

Permalien 10:35:17, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Mené au score, Man City l'emporte 4-1, en 32e de FA Cup

Samedi 6 janvier 2018
FA Cup - Third Round/ 32e de Coupe d’Angleterre
Manchester City 4-1 Burnley
Buts pour les Citizens: Agüero (56e, 58e), Sané (71e), Bernardo Silva (82e)
But pour les visiteurs: Barnes (25e)

Comme Burnley menait 0-1 depuis la 25e minute, les détracteurs de City - le football n’est qu’une histoire d’oppositions- se réjouissaient déjà à l’idée de voir tomber le leader de la Premier League. La FA - plus ancienne compétition de football au monde- est pleine de surprises qui font son sel. La deuxième mi-temps à la 55e m affichait toujours 0-1 quand une belle attaque collective de City se termina par un but d’Aguero qui fit un doublé dans la foulée. Le match venait de basculer à l’avantage des joueurs de Guardiola. La fête se termina par un 4-1. Les journalistes hostilent City ont du faire marcher la gomme électronique et revoir leur copie respective.
Il faudra compter sur City en C1. C’est une équipe ultra collective.
Bernardo Silva a peine entré sur la pelouse marqua un but. L’ancien monégasque est toujours aussi merveilleux.
Un des plus beaux jeux actuels.

Parmi les autres qualifiés:
Manchester United (L1) 2-0 Derby County (2)
Aston Villa (2) 1-3 Peterborough United (3)
Brentford (2) 0-1 Notts County (4)
Coventry City (4) 2-1 Stoke City (1)
Nottingham Forest (2) 4-2 Arsenal (1)

En France, exploits en 32es:
US Granville (N2) 2 - 1 a. p. Girondins de Bordeaux (L1)
Sochaux-Montbéliard (L2) 6-0 Amiens (L1)

Permalien 09:50:24, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Correspondance, Joseph de Maistre (Les Belles Lettres) et Le refus d'obéissance, Léon Tolstoï (L'Echappée)

-Correspondance, Joseph de Maistre. Les Belles Lettres, 1534 p., 75 €. Et aussi Considérations sur la France, Joseph de Maistre. préface de Pierre Manent. Omnibus, 184 p., 12 €

Quand on lui parlait politique, il répondait par la morale. Aujourd’hui, ce polémiste de la dimension de Léon Bloy, serait traité de réac ! Cependant sa plume est largement au-dessus des bâtons merdeux agités par les penseurs médiatiques bicornus et à la petite semaine qui sévissent sur tous les écrans plats, et même très plats. Le contre-révolutionnaire du XIXe siècle radiographiait la France comme personne. Pour lui les leaders de 1789 étaient tous des «bébés». Qu’aurait-il dit des soixante-huitards ! Les lanceurs de pavés de 1968 n’ont même pas laissé une chanson, à part quelques slogans publicitaires. Avec un grand sens de la formule, il dégainait des sentences toujours excessives afin de faire encore plus mal là où il avait décidé d’attaquer. Il était persuadé que ceux qui font l’Histoire la défont en fait. Personne ne sait vraiment qu’il fait l’Histoire. C’est après que l’on sait. Quoiqu’il écrive ça tient la route et les ravages du temps car sa prose est splendide. Pas étonnant que Cioran fut un de ses lecteurs. Dans Essai sur la pensée réactionnaire (Fata Morgana, 1977), il écrit à propos de Joseph de Maistre : «Pourquoi les conservateurs manient-ils si bien l’invective, et écrivent-ils en général plus soigneusement que les fervents de l’avenir ?» Parce qu’on peut faire des révolutions pour conserver des traditions, comme celles du bien vivre ensemble dans la dignité absolue. Pour Cioran, on tire du verbe une consolation. Le Roumain qui écrivait en français estime que les conservateurs, certains d’être du côté de l’Histoire, méprisent le style qu’ils traitent comme le luxe de l’échec.

-Le refus d’obéissance. Ecrits sur la révolution, Léon Tolstoï. Traduit du russe par Ely Halpérine-Kaminski. L’Echappée, 220 p., 20 €

Tolstoï n’y va pas par quatre chemins : il accuse les révolutionnaires de 1905 de vouloir occidentaliser la Russie par le biais de la violence et de l’oppression. Qu’importe le régime : monarchie ou république sociale-démocrate, si c’est pour faire la même chose, sous le régime de la terreur. Tolstoï appelle à ne plus obéir à la tyrannie des dirigeants. Il veut que les travailleurs prennent eux-mêmes le pouvoir, sans chefs mal intentionnés. Il rêve d’une entre-aide générale, soit le communisme idéal, totalement utopiste hélas ! Tolstoï prône l’autodétermination. Ah ! si tout le monde était anarchiste avec une éthique de la non violence, la vie resterait respirable. Hélas ! pour un Tolstoï combien de dictateurs, d’estrade ou de caniveau, c’est la même punition.

Janvier 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software