Archives pour: 2018

21.10.18

Permalien 10:47:45, Catégories: LA MAISON BLANCHE  

Real Madrid battu à la maison par Levante ! Ils sont où ceux qui disaient que la "page C.Ronaldo était tournée" ?

Après avoir flambe en Angleterre puis en Espagne, CR7 est à la conquête de l’Italie.

Samedi 20 octobre 2018
9e journée de Liga
Real Madrid 1-2 Levante
But pour le Real: Marcelo (72e)
Buts pour les Visiteurs: José Luis Morales (6e), Roger Martí Salvador (13e)

Juventus Turin 1-1 Genoa
But pour la Juve: Ronaldo (18e)
But pour les Visiteurs: Bessa (67e)

La vie sans Ronaldo et Zidane ce n’est pas la même chose.
Zidane savait qu’il avait Ronaldo.
Lopetegui sait qu’il n’a personne du niveau de CR7 capable de vous faire gagner des matchs, capable d’occuper les défenseurs pour que ses coéquipiers marquent.
Ceux qui claironnaient, par haine de CR7, que la page du Portugais était tournée peuvent aller se cacher mais ils ne le feront pas car ils n’ont pas de figure comme disait mon père.
Le Real venait de disputer 4 matchs sans marquer un but: égalant un record de 1985 !
Nouvel exploit: perdre à la maison contre le 11e de la Liga.
Sans son héros, le Real n’y arrive pas.
Un Ronaldo leur manque et tout est dépeuplé !
Benzema marquait des buts quand CR7 libérait des espaces par le seul fait de sa présence.
Les Madrilènes ont manqué de respect à CR7. Il a bien fait de partir à la Juve qui se réjouit de sa présence.
CR7 n’est pas toujours irréprochable. Contre Genoa il marque l’unique but de la Juve mais il est aussi à l’origine de l’égalisation des visiteurs car il a voulu dribbler trop de joueurs au lieu de passer le ballon à l’un de ses coéquipiers. Grâce à la perte du ballon par CR7, les visiteurs ont marqué sur leur contre attaque rondement menée. Le nul de la Juve fait que le club perd ses deux premiers points de la saison puisqu’il n’avait aligné que des victoires depuis le début de saison. Seul le PSG peut se targuer de n’avoir que des succès à son actif.

20.10.18

Permalien 17:49:01, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

13 h Foot, CNews: Samedi 20 octobre 2018

Permalien 08:28:01, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

20 h Foot, CNews: Vendredi 20 octobre 2018

19.10.18

Permalien 14:45:59, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

20 h Foot, CNews: Jeudi 18 octobre 2018

18.10.18

Permalien 17:57:43, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

La dernière interview de Charles Aznavour en Belgique

A regarder plutôt deux fois qu’une.
Un accent testamentaire dans sa foi dans les enfants, grand signe encourageant pour l’avenir.
Cela nous change des médiocres, en première ligne les politiques.

17.10.18

Chirac par Tignous (Chêne) et photos insolites des présidents (Gründ/Plon)

Bonne idée de publier des photos insolites de présidents de la République. Beaucoup étaient déjà connues, d’autres on les avaient oubliées. Il y a des inédites. L’angle est original. Quand reste-il ? De Gaulle est le plus solennel. Il y a lui, et puis les autres, tous les autres. Lui est au-dessus de la mêlée, au propre et au figuré. Un géant.
Les autres sont des lilliputiens. Les autres présidents bien sûr. Mitterrand, le plus fier. (Voir le président socialiste en Rolls Royce avec la Reine d’Angleterre, cela vaut le détour. La valse des symboles ! ) Sarkozy ? Sa façon de se donner en spectacle mérite la palme de la vulgarité. VGE, le plus novateur. Macron, le plus Kennedy. Le look Hollande est le plus banal. Haut la main, Pompidou est le plus sympathique. Sa femme aussi.
Mieux que les photos- qui restent des documents- il y a les dessins de Tignous, martyre du journalisme libre, loin des speakeurs de l’information. Le virtuose, digne de Reiser et de Daumier, croque sans faire de cadeau. C’est dur, corrosif, sarcastique. Au début, Tignous voit un requin dans Chirac, puis il le caricature en crocodile. Un humour en acier trempé. Ca fait mal tant c’est juste, vrai. Un décodeur du réel. Un artiste de grand talent. Le talent du dessinateur est évident. Celui du politicien est plus difficile à trouver à part qu’on a la certitude que ce n’était pas un va-t’en-guerre. C’est déjà beaucoup et très bien. La politique est écoeurante dans 95% des cas. Le livre de Tignous fait un superbe cadeau. Un cadeau pour rire, pour rester vigilant, pour ne jamais être dupe des bobards. Tignous est un homonyme de “liberté de la presse".

-Les photos insolites des présidents de la Ve République, Caroline Pigozzi et Philippe Goulliaud. Gründ/ Plon, 323 p., 29, 95 €

- Chirac, dessins de Tignous sélectionnés par Chloé Verlhac, préface de Jean-François Kahn. Chêne, 14,90 €

Permalien 00:13:00, Catégories: BECKENBAUEREMENT, GRAND MONSIEUR  

La grinta version Deschamps arrache la victoire contre l'Allemagne (2-1) qu'elle met dans de sales draps.

La France de Deschamps parvient à battre l’Allemagne. Comme on est loin de 1982. Bravo ! La grinta est française, à présent.

Mardi 16 octobre 2018
Ligue des Nations
France 2-1 Allemagne
Buts pour les Bleus: Griezmann (62e, 80e pen.)
But pour la Mannschaft: Kroos (14e pen.)

Il est très difficile de gagner quand on est mené 0-1.
La France y est parvenue et c’est formidable. Le nul en Allemagne avait déjà été un grand résultat.
Cette fois, le match semblait sourire aux Allemands- qui en avaient bien besoin- jusqu’au début de la deuxième mi-temps au cours de laquelle la France a sonné la révolte.
Griezmann a mis un superbe but de la tête, sur centre de Hernandez. Une pure merveille. Placement, timing, dosage, orientation. La passe était de son coéquipier de l’Atletico de Madrid. Pas un gramme de hasard. Merci à Diego Simeone.
Ensuite, “Grizou” a transformé un pénalty. Face à Neuer, svp.
A part ça ?
Giroud, fidèle à lui-même: un attaquant défenseur.
Après le repos, on a bien remarqué que l’Allemagne n’avait plus Ozil, Klose et Lahm.
C’est bien que la réponse française soit venue dès le retour des vestiaires.
L’équipe de France quel est son style ?
L’envie de jouer ensemble avec force. Pour cela il faut au moins que 7 joueurs de champ jouent à l’unisson. Deschamps obtient cela et il faut le saluer.
Cette fois c’est Griezmann le héros et non pas Mbappé. Seule les bonnes équipes ont des individualités qui font la différence. La France en a plusieurs.
La France a abattu une bête blessée. Pas facile à faire, même à domicile. Surtout quand on a été mené. La France ne veut pas perdre son statut de meilleure équipe du monde. Elle est pour l’instant invincible.
Matuidi a obtenu un penalty. D’aucuns l’estiment généreux mais auparavant Mbappé aurait dû en obtenir un qu’il n’a pas obtenu. Les deux fois, le défenseur Hummels a chargé trop durement.
Deschamps a son équipe type. On a bien vu que Dembélé n’arrive pas à se mettre au niveau des titulaires.
Si on retire Giroud pour mettre Mbappé en 9, il faut donc mettre Dembélé sur l’aile. Impossible. C’est trop risqué. En Coupe du Monde, Dembélé a eu sa chance au premier match, il ne l’a pas saisie. On lui donne souvent des occasions de briller. Hatem Ben Arfa lui n’a pas le droit de rater une passe.

15.10.18

Exploit de l'Angleterre qui tombe l'Espagne chez elle (2-3)

L’Angleterre n’en finit plus de courir après son passé. Rooney, Scholes et Beckham ne sont pas arrivés à devenir champions du monde. La nouvelle génération rêve à son tour.

Lundi 15 octobre 2018
Ligue des nations · Aujourd’hui
Espagne 2-3 Angleterre
Buts pour la Roja: Paco Alcácer (58e), Sergio Ramos (90e +7)
Buts pour les Trois lions: Raheem Sterling (16e, 38e), Marcus Rashford (29e)

Rashford a joué un sale tour à son équipier De Gea. Les deux joueurs de Manchester United ont croisé le fer à l’avantage de l’Anglais venu battre son copain chez lui. Exploit ! Cela fait des lustres que l’Angleterre n’avait pas gagné en Espagne qui elle n’a pas la l’habitude de perdre à la maison.
Cette Ligue des Nations c’est bien mieux que les insipides matchs amicaux.
De Gea va encore être la cible des discussions tant il n’a pas le niveau de Casillas.
J’ai apprécie ses débuts à MU quand il était tout jeune mais le problème c’est qu’il n’a pas haussé son niveau. Bon gardien. Pas très grand. Lloris lui est supérieur. De beaucoup.
L’Espagne a eu la possession de balle sans l’emporter.
La Roja apprend à vivre sans Iniesta et Xavi. Parfois, elle y parvient. D’autres fois, non. Apprentissage du vol par ses propres moyens.
Un Iniesta nous manque est tout est dépeuplé, surtout le milieu de terrain.
Ramos ne peut pas toujours sauver son pays comme son club. Son but n’a pas suffi.
L’Espagne est en reconstruction. Et l’Angleterre toujours animée par son ambition d’égaler son glorieux passé de 1966.

PS: sans Ronaldo, le Portugal a perdu (0-1) contre l’Italie qui elle a gagné sans Balotelli qui n’en finit plus de gaspiller sa seconde chance avec la Nazionale.

Permalien 17:25:20, Catégories: GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

Eloge de la voiture, Thomas Morales (Le Rocher), Grands Prix (Solar) et Les fous du volant (Puyal/ Arthaud)

Hallucinante publicité avec James Dean au temps de Géant, son ultime film. Le comédien nous demande d’être prudent alors qu’il se tuera en Porsche, le 30 septembre 1955, à 24 ans.

L’album Grands Prix rappelle tout ce que l’automobile doit à la France. Premiers producteurs de voitures à la fin du XIXe siècle, les Français ont en plus inventé la course auto. Tous ces pionniers sont bien mal récompensés de nos jours, avec toutes les campagnes officielles contre la voiture : tout est fait pour démoraliser les automobilistes sous prétexte de les protéger. Limiter les morts sur la route, très bien, mais pourquoi les harceler à coup de radars et de véhicules masqués ? C’est à nous dégouter de prendre le volant.
L’état est plein de paradoxe : il prend de l’argent sur les vins et le tabac sans cesser de nous dire de ne pas boire ni fumer. Idem pour les voitures : les voitures peuvent rouler à plus de 200 km/h mais on ne doit pas dépasser le 70 et parfois le 30 (!) , ainsi de suite. Instaurer la ceinture de sécurité, bravo ! Cependant pourquoi laisser sans permis les petites voitures et ne pas imposer le casque aux cyclistes qui ne sont pas obligés de connaître le code.
On a beau tout nous interdire, les chauffards restent les chauffards : ceux qui roulent n’importe comment sans assurance et sans permis ne cesseront pas leurs délits, pendant ce temps les automobilistes raisonnables – ces cochons de payants continueront à casquer ! Une poignée de timbrés embêtent la majorité de bons citoyens.
L’album Grands Prix rend hommage à tous les pilotes morts dans les années 50-70. Quelle hécatombe ! Jusqu’à Senna ce fut un jeu de massacres. Depuis à 90% la F1 est devenue hautement sécurisée. Au détriment de la compétition ? Non, seul le règlement est responsable concernant une certain désaffection du public de non initiés. Les photos des pilotes morts nous glacent le sang : tant de héros morts.
De son côté, Thomas Morales, dresse le catalogue des grandes dates de l’auto, tous azimuts : industrie, société, mode, cinéma, passion, que dis-je amour sans limite des voitures dont Apollinaire disait avant la Première Guerre mondiale qu’elle représentait un danger de mort permanent au point de les appeler des «obus» dans la rue. Cocteau, lui, voyait dans le piéton, un automobiliste qui avait réussi à se garer !
Thomas Morales nous rappelle tous les morts en auto. Camus ne conduisait pas. Roger Nimier, non plus ne conduisait. Alors que James Dean, oui *. Jadis, il n’y a pas si longtemps, on rêvait sur les voitures de Johnny qui a eu tout ce dont il rêvait enfant sous le nom de Jean-Philippe Smet. On se rappelle facilement que dans le film Les Choses de la vie, de Claude Sautet, on aperçoit sur l’écran Bobby Lapointe au moment de l’accident du personnage de Michel Piccoli.
Thomas Morales aime la voiture, la bagnole, la caisse, la tire ! Jadis, les enfants s’amusaient à dire les marques de voiture, sur la route. De nos jours, elles se ressemblent toutes. Où est l’équivalent de la Jaguar E ? Lire Morales c’est renouer avec l’odeur d’huile de ricin et autres crissement de pneus. Morales cela veut dire aussi Morale(s), au pluriel. La sienne est celle d’un épicurien : la voiture est un plaisir de la vie. Steve McQueen le savait au point d’inscrire «pilote» à la case profession, au détriment de comédien. Lire Morales cela revient à sentir le cuir d’une vieille guimbarde ou une accélération au ras du sol au volant d’une Ferrari. On croit aussi voir pendouiller sous le parebrise la queue du fameux tigre qu’il fallait mettre dans son moteur. On peut même voir sur la plage arrière, le faux chien qui remue sa tête. Morales a du style, une sorte de Jim Clark avec un zeste de Roger Nimier ou le contraire. Pour Morales, la voiture c’est un objet d’art dans la rue. Certaines voitures, pas toutes et sûrement pas celle qui s’appelle Picasso !

-Grands Prix. De la naissance de la course auto en France au retour du circuit Paul Ricard. Préfaces Alain Prost et Jean Todt. Henri Charpentier et Bernard Bakalian. Solar, 192 p., 29 €

-Eloge de la voiture, Thomas Morales. Le Rocher, 233 p., 18,90 €

-* Les fous du volant, Robert Puyal. Artaud Poche, 320 p., 6 ,90 €. Dans cet ouvrage vous retrouvez la galaxie des amoureux de la voiture. Une Bible.

14.10.18

Permalien 00:19:18, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

13 h Foot, Cnews. Samedi 13 octobre 2018

12.10.18

Permalien 11:21:04, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

Mbappé sauve la France de l'accident industriel

Merci qui ? Merci Kylian ! La France s’en remet aux exploit d’un joueur de 19 ans. Etonnant. Et le fond de jeu, il est où ? Mbappé est vraiment hors du commun. Lors du premier but, il a ramassé le ballon au fond de la cage adverse pour vite redonner la mise en jeu dans le rond central.

Jeudi 11 octobre 2018
Match amical
France 2-2 Islande
Buts pour la France: Mbappé (86e et 90e pen.)
Buts pour les visiteurs: Bjarnasson (30e), Arnasson (58e)

Il s’agit d’un match amical. Comme quoi la création de la Ligue des Nations n’empêchera pas ces matchs amicaux. A quoi cela sert-il de jouer pour rien ? Championne du monde en titre, la France est l’équipe à battre. Imaginez si l’Islande avait fait tomber la France… Ouf! Les Français s’en tire par un nul.
Ce match amical était censé permettre une répétition avant France-Allemagne comptant pour la Ligue des Nations (mardi 16 octobre 2018, 20 h 45).
Prenons Pobga: il sort d’un match hyper éprouvant. Man U-Newcastle. Le week-end dernier, Pogba a tout donné pour gagner 3-2 parce que les Red Devils étaient menés 0-2. On comprend donc que le match contre l’Islande n’était pas le match de sa vie.
On dit “les champions du monde"… mais au coup d’envoi, il manquait cinq titulaires indispensables: Hernandez, Umtiti, Kanté, Matuidi et Mbappé. Donc cela explique le 0-2 à la 58e minute. En plus Varane a quitté ses partenaires à la 46e minute.
Il faut retenir que les remplaçants Kimpembe, Digne, Nzonzi, O. Dembélé, Thauvin et Zouma sont vraiment des remplaçants.
Le tir a été corrigé avec les entrées de Lemar, Mbappé, Payet, voire Ndombele.
La feuille de match attribue le premier but à Eyjolsson car le ballon a rebondi sur le défenseur. On peut aussi le faire apparaître sur le compteur personnel du tireur Mbappé.
Quel pays va faire tomber la France, championne du monde 2018 invaincue depuis la conquête du trophée mondial ?

Le lien pour 20 h Foot, CNews, jeudi 11 octobre 2018. Je voyais un carton de la France contre l’Islande mais ce fut un pénible 2-2, sauvé in extrémis par Mbappé auteur d’un doublé:
https://www.cnews.fr/emission/2018-10-11/20h-foot-du-11102018-796925

11.10.18

Permalien 16:56:53, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Attention littérature fraîche ! "Mystica", Stéphane Barsacq (Corlevour),

Ne perdez pas votre temps à lire des âneries. Lisez peu et bien. Par exemple, le nouveau livre de Stéphane Barsacq. Avec un tel compagnon de chevet vous pouvez passer l’année, même plus. Cela peut servir de Missel. De mode d’emploi. Un ouvre-boîte pour le cœur, un décapsuleur d’esprit, un voyeur d’ombres. Il est vraiment incroyable que l’on vante des livres immondes au lieu de signaler des écrits essentiels. Des livres qui font du bien cela ne court pas les rues. Aussi rares que les gens fréquentables.
Cela s’appelle « Mystica» mais le bel ouvrage pourrait s’appeler «Rien que la terre», si le titre n’avait pas été déjà pris par Paul Morand. Pour la bonne raison que Stéphane Barsacq n’est pas du genre à penser dans le vide. «Certains sont à la mode, d’autres ont du style.» Ce qui l’intéresse c’est de vivre de la façon la plus intelligente possible. La métaphysique lui sert pour coller au réel. A force d’être naturel, on devient surnaturel, disait Jean Cocteau. Le petit-fils d’André Barsacq- grand homme de théâtre-part de l’abstrait pour parvenir au concret absolu. Pour y arriver, il cherche ce qu’il y a de plus sérieux en lui. Elever son âme ne veut pas dire être abscons. «Ce qu’on ne voit pas, il faut s’en aveugler.» Il nous fait profiter de ses fulgurances qui semblent extirpées d’un livre de Vauvenargues, Chamfort, Lichtenberg, Joubert, Schopenhauer, Cioran ou Perros. «L’existence est un deuil que renouvelle l’angoisse.»
En marge de fragments de haut parage, il excelle dans l’aphorisme qui nécessite une longue macération avant d’éclore au grand jour. L’apophtegme ne supporte pas la médiocrité. Comme tous les écrivains dignes ce nom, Stéphane Barsacq se bat avec le langage pour le rendre le plus clair possible. «La beauté est le sang blanc de l’âme.» On est très loin des niaiseries accumulées par les philosophes du bien-être, ces champions des portes ouvertures, capables de nous dire que la guerre est vilaine tandis que la paix est grandiose. «Le désert est le ciel terrestre». Stéphane Barsacq était ami avec le poète Edmond Jabès. C’est mieux que des diplômes. Était et reste l’ami. La mort n’efface rien tant qu’on lui survit.

-Mystica, Stéphane Barsacq. Corlevour, 156 p., 15 €

10.10.18

Permalien 07:52:56, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Led Zeppelin, la totale par Guesdon & Margotin (EPA)

Le duo Guesdon-Margottin nous avait déjà donné “La totale” des Beatles, Bob Dylan, Rolling Stones et Pink Floyd. Voici cette fois l’ensemble de l’œuvre de Led Zeppelin décortiqué dans le menu détail. Ce groupe est parfois traité en dessous la jambe, loin derrière les trois déjà cité et les Doors, Frank Zappa ou Genesis. En fait, Led Zeppelin est aussi important que les autres grands groupes leaders des années 1960-1970.
Il faut saluer sa formation:
Jimmy Page, le guitariste
Robert Plant, le chanteur
John Paul Jones, le bassiste
John Bonham, le batteur.
Des quatre, Jimmy Page est le plus connu. C’est l’un des meilleurs guitaristes du monde.
Le groupe n’a pas duré longtemps mais il a marqué son temps.
Ce magnifique album est aussi une bible sur les années peace and flowers.
Les photos restituent toute l’époque, de la tête au pied, cheveux, fringues, tout y est.
On s’arrête sur les gros plans pour dévisager les musiciens.
Les chansons sont passées à la moulinette y compris les influences.
Led Zeppelin reste pionnier du heavy metal.
Aux compositions s’ajoutait un beau jeu de scène.
Des riffs plein la tête et octaves haut perchés.
Celui qui veut voyager dans l’univers de Led Zeppelin ne peut pas se dispenser de ce livre majeur qui peut faire un sacré cadeau de Noël.

-Led Zeppelin, la totale. Les 94 chansons expliquées. Jean-Michel Guesdon & Philippe Margotin. EPA,608 p., 49,90 e

09.10.18

Ballon d'or 2018. Tout est fait pour salir C. Ronaldo au profit d'un Français

C. Ronaldo a 33 ans. Beaucoup de médias n’en peuvent plus de sa domination. Certains sponsors croient qu’il est fini. Au lieu de saluer son talent, on fait tout pour l’abattre. Des prédateurs veulent sa peau. Il est loin d’être cuit. Au lieu d’aller en Chine, il se relance à la Juventus Turin après avoir brillé à Man U et au Real Madrid. Fait unique au monde. Réussir dans trois championnats différents !

La liste des nommés pour le Ballon d’Or France Football 2018

Celui qui ne doit pas l’avoir
Cristiano Ronaldo (POR / Juventus Turin)
Beaucoup de journalistes font le forcing pour le salir. Il faut l’abattre au profit d’un Français. Ils ne disent pas un mot sur ses records battus: trois C1 de suite, 6 fois meilleur buteur de C1 d’affilée, meilleur buteur de l’Histoire de la C1 et meilleur buteur de l’Histoire des grandes sélections nationales, européennes et mondiales.

Celui qui peut l’avoir
Antoine Griezmann (FRA / Atlético Madrid).
Chouchou médiatique. A le profil idéal pour les sponsors

Celui qui peut l’avoir car il a marqué la saison de son grand talent
Kylian Mbappé (FRA / PSG)

Celui qui aurait dû l’avoir si…
Neymar (BRE / PSG)

Ceux qui ne l’auront pas et qui auraient pu l’avoir
Luka Modric (CRO / Real Madrid)
Raphaël Varane (FRA / Real Madrid)

Celui qui parfois n’est pas loin
Paul Pogba (FRA / Manchester United)

Ceux qui mériteraient de l’avoir
N’Golo Kanté (FRA / Chelsea)
Edinson Cavani (URU / PSG)
Sergio Ramos (ESP / Real Madrid)

Ceux qui ne l’auront pas
Sergio Agüero (ARG / Manchester City)
Gareth Bale (GAL / Real Madrid)
Karim Benzema (FRA / Real Madrid)
Kevin De Bruyne (BEL / Manchester City)
Eden Hazard (BEL / Chelsea)
Isco (ESP / Real Madrid)
Harry Kane (ANG / Tottenham)
Sadio Mané (SEN / Liverpool)
Lionel Messi (ARG / FC Barcelone)
Ivan Rakitic (CRO / FC Barcelone)
Mohamed Salah (EGY / Liverpool)

Ceux qui ne l’auront jamais
Alisson (BRE / Liverpool)
Thibaut Courtois (BEL / Chelsea)
Roberto Firmino (BRE / Liverpool)
Diego Godin (URU / Atlético Madrid)
Hugo Lloris (FRA / Tottenham)
Mario Mandzukic (CRO / Juventus Turin)
Jan Oblak (SLO / Atlético Madrid)
Luis Suarez (URU / FC Barcelone

08.10.18

Hommage: "Mourir n'est pas de mise", David Hennebelle (Autrement)

Le 9 octobre 1978 est mort Jacques Brel.
Ses poumons, il ne les a pas ménagés. Il fumait trois paquets de cigarettes par jour, parfois plus.
Partir à 49 ans, c’est trop tôt.
Il a vécu bien plus par l’intensité de ses émotions.
Johnny Hallyday a dit: “Si Brel avait été rocker, je n’aurais pas existé…” C’est dire que Brel était le plus grand interprète de son temps. Et Brel a sans: “Sans Trenet, nous serions tous expert-comptable".
Il a laissé sa peau sur scène. Chaque fois, il donnait tout.
Que la salle soit petite, comme à ses débuts, ou pleine à craquer.
Souvent avant le lever de rideau, il vomissait. Ecorché vif, il a bien fait de ne pas s’éterniser sur les planches.
Il a ensuite fait l’acteur, puis tourné des films. Il a connu des échecs qui lui ont donné envie de foutre le camp.
Sur bateau et dans les airs.
Pour arriver aux îles Marquises. Gauguin avait fait pareil.
Le livre de David Hennebelle nous fait passer du temps avec celui qui avait un grand sens de l’amitié. Ah! les soirées spaghetti avec Lino Ventura et Georges Brassens ! Louis Nucéra me les a souvent racontées. Ventura disait que sa préparation était la meilleure puisque c’était celle de sa mère mais Brassens tenait le même discours. Ventura arrivait chez Georges avec tout son matériel pour faire le cuistot ! Brel, lui, se contentait de manger. Ventura ou Brassens étaient des champions de la sauce tomate.
Brel a connu l’un de ses plus grands chagrins à la mort de Georges Pasquier, un ingénieur tombé sous le charme du chanteur, aux Trois Baudets, au point d’abandonner son métier pour devenir chauffeur, secrétaire et régisseur. Une des plus grandes amitiés de leur temps. Brel et Pasquier étaient inséparables. Cela peut faire sourire. On a souvent critiqué le côté macho de Brel, sa misogynie. Erreur fatale. C’était un idéaliste, un puriste avec toutes ses divines contradictions. Il aimait les femmes, pas la femme. Il aimait les individus, pas le genre humain.
Combien de fois a-t-il dit: “J’ai mal aux autres".
Barclay aimait tellement Brel qui lui a signé un contrat à vie !
Brel a mis un mois pour enregistrer son ultime album. Il a dit à Barclay: “Interdit d’en graver plus de 300 000 exemplaires". Qui dit ça ? Personne à part lui.
A la fin de sa vie, les photographes qui le pourchassaient jusqu’à l’hôpital ont déshonoré la profession.
Il existe un documentaire belge où l’on voit Brel qui a accepté de répondre à des questions, juste à la sortie de scène. Un vrai boxeur. Il est en sueur. Demande une cigarette. Il est allé au bout de lui-même. Revient peu à peu sur terre.
Nous pouvons être fiers d’avoir été les contemporains de Brel, Brassens, Ferré, Aznavour, Trenet, Ferrat, Barbara, Nougaro, Gainsbourg…
La chanson n’est pas un art mineure.
Les grands chanteurs sont des poètes majeurs. Pierre Seghers l’avait bien compris.
Le football est le seule moyen d’expression qui nous donne toujours de très grands artistes.
A l’inverse de la chanson, du cinéma ou du théâtre.
Où sont les nouveaux Orson Welles, Jean Renoir, John Cassavetes, Michel Simon ou Antoine Vitez ?
Brel et Brassens sont morts trop jeunes. Juste un peu plus vieux que le météore Boris Vian.
Aznavour, lui, a vécu longtemps car il s’est ménagé, intelligemment. Il a su arrêter les néfastes excès.
Aznavour est mort à 94 ans mais comme l’a dit Philippe Soupault: “Quand on est jeune, c’est pour la vie”.
Brel ne voulait pas que ses filles le voient en scène: il se mettait trop chiffon !
Aznavour lui, est né sur scène. Ce n’est pas le même destin.
Deux trajectoires. Deux talents. Deux amis.
Un vainqueur: la littérature française.

-Mourir n’est pas de mise, David Hennebelle. Autrement, 151 p., 15 €

PS: dans la liste des chanteurs à retenir, j’ai oublié: Serge Lama, Véronique Sanson, Nino Ferrer et Alain Bashung. Des chanteurs qui ne me laissent pas indifférent: Philippe Clay, Julien Clerc, Michel Delpech, Michel Fugain, Michel Jonasz et Pierre Vassiliu. Compositeurs: Michel Legrand et Francis Lai.

Permalien 08:45:56, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Le trait de lumière de Ben Arfa, à Monaco

Le but décisif d’HBA fixe Monaco à la 18e place, avec 6 points. La Côte d’Azur est l’écrin idéal pour le virtuose mais c’est la Bretagne qui a le plaisir dorénavant de l’accueillir. Pour les fans des Rennes, il rejoint les grands Rodighiero et Kéruzoré. Des joueurs qui marquent l’esprit.

Dimanche 7 octobre 2018
9e journée de L1
Monaco 1-2 Rennes
But pour l’ASM: Radamel Falcao (49e)
Buts pour Rennes: Damien Da Silva (14e), Hatem Ben Arfa (77e)

Tel un coucou, il est sorti de sa boîte pour donner l’heure. Bang ! Sa frappe a fait mouche pour sauver Lamouchi !
Un tir tendu du gauche, au-delà de la surface de réparation.
Le virtuose a juste poussé le ballon pour se mettre dans la ligne de mire.
Ensuite, il a armé sa frappe et a shooté dans une parfaite harmonie.
Quelle coordination de gestes et de force !
Un joyau. Pur chef-d’oeuvre. A montrer dans les écoles.
Ben Arfa transforme le plomb en or.
Sa prise d’initiative est admirable.
Un but solitaire ? Non, un but pour faire gagner les siens.
Il a marqué pour Rennes. S’il était au Real Madrid c’était pareil.
Chapeau l’artiste !

07.10.18

Permalien 08:25:14, Catégories: FORZA ITALIA !, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Pendant que l'on veut abattre C. Ronaldo, la Juve brille avec lui alors que le Real n'est plus rien sans lui, un problème inconnu depuis 1985 !

Samedi 6 octobre 2018
Liga
Deportivo Alaves 1-0 Real Madrid
But pour Alaves: Manuel García Sánchez (90e + 5)

Série A
Udinese 0-2 Juventus Turin
Buts pour la Juve: Rodrigo Bentancur (33e), Cristiano Ronaldo (37e)

Benzema et Modric sont incapables de faire gagner le Real sans Cristiano Ronaldo. Le preuve en est faite !
Cela fait quatre matchs de suite que la Maison Blanche ne marque pas un seul but. Un fait comparable remonte à 1985 ! Etonnamment la date de naissance de CR7. Beau clin d’œil.
Pendant ce temps, CR7 brille avec la Juventus Turin.
Le terrain a donné son verdict.
La Juve est en tête de la Série A.
Le Real se traîne en Liga.
Parce que CR7 règne sur la planète football, on veut l’abattre pour qu’il n’ait pas un nouveau Ballon d’or.

Permalien 08:19:43, Catégories: THE RED DEVILS  

L'esprit de Manchester United s'est-il réveillé le 6 octobre 2018 contre Newcastle (3-2) ?

Samedi 6 octobre 2018
8e journée de Premier League
Manchester United 3-2 Newcastle
76 519 spectateurs
Buts pour MU: Mata (70e), Martial (76e), Sanchez (90e)
Buts pour les visiteurs: Kenedy (7e), Muto (10e)

Man United: De Gea; Young ©, Bailly (Mata 19e), Smalling, Shaw; McTominay (McTominay 45e), Matic, Pogba; Rashford (Alexis 66e), Lukaku, Martial.
Sur le banc: Romero, Lindelof, Fred, A. Pereira.
Manager: Mourinho

Newcastle: Dubravka, Yedlin, Lascelles, Fernandez, Manquillo, Ritchie, Shelvey, Diame, Kenedy (Murphy 67e), Perez (Joselu 88e), Muto (Atsu 78e)
Sur le banc: Darlow, Clark, Schar, Hayden
Manager: Benitez

Cueilli a froid, MU a été vite mené 0-2.
L’équipe était amorphe, titubante.
De Gea fit des arrêts décisifs pour éviter le 0-3 dont celui de la 33e minute.
Au retour des vestiaires, ce fut l’inverse: on assista à la ruée sur les buts de Newcastle.
Ce fut la résurrection de l’esprit de l’armée Rouge.
Les Red Devils de Mourinho se sont enfin mis à jouer comme ceux de sir Ferguson.
Quel match ! Une tornade s’est abattue sur Old Trafford en délire.
En 20 minutes, MU a remis les pendules à l’heure pour gagner 3-2 !
Depuis 2013, on n’avait plus vu un si grand MU.
Pogba fut fantastique, au four et au moulin.
Match référence ? On le souhaite. Pour l’instant, MU est 8e avec 13 points. Loins des leaders mais en football on ne sait jamais.
Les deux prochains matchs de MU vont être très importants: à Chelsea et contre la Juventus (C1), la Juve de CR7.

06.10.18

13 h Foot/ Cnews. Samedi 6 octobre 2018

05.10.18

Permalien 16:33:41, Catégories: GOOOOL DO BRASIL !, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

20 h Foot/ Cnews. Jeudi 4 octobre 2018

04.10.18

Permalien 00:05:56, Catégories: GOOOOL DO BRASIL !, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Le nouveau Neymar fait peur à l'Europe

Mercredi 3 octobre 2018
C1, match de poules
Paris 6-1 Belgrade
Avec un triplé de Neymar rayonnant(20e, 22e, 81e), Cavani (37e), Di Maria (42e), Mbappé (70e) pour Paris
Marin (74e) pour l’Étoile Rouge de Belgrade.

Republication d’un post du 23 septembre 2018, histoire de souligner que rien n’est un hasard:

“Je me suis pas devin. J’essaie de m’exprimer à l’imparfait du subjectif, et donc de bien lire les matchs. Je maintiens: sans bien jouer au milieu de terrain, le PSG a presque gagné 2-3 à Liverpool. Une histoire de ballon perdu par Mbappé dans le temps additionnel. Les Reds ont mérité leur victoire mais Paris pouvait très bien gagner contre le cours du jeu. Cela est arrivé tant de fois.

Dimanche 23 septembre 2018
Rennes 1-3 Paris
But pour Rennes:Adrien Rabiot (11e csc)
Buts pour le PSG: Ángel Di María (45e), Thomas Meunier (61e), Eric Maxim Choupo-Moting (83e)

Il faut laisser tranquille Neymar.
A son arrivée, j’avais alerté que titrer: “Un Roi à Paris” et mettre son nom sur la Tour Eiffel c’était aller à la catastrophe.
J’appelais alors le Brésilien: Kardhasian !
Depuis, on m’imite mais ce n’est plus l’heure de dire ça.
Entre-temps, le fiasco est arrivé: blessure idiote, minable Coupe du Monde en Russie et pas en course pour le Ballon d’or.
Après mûres réflexions, Neymar a changé:
son père ne parle plus, il ne se jette plus au sol, et il adopte un profil bas.
Je n’ai pas tourné ma veste. J’observe, j’anticipe et je donne mon avis. Avant, pas après !
Donc laissons tranquille Tuchel, Neymar et le PSG.
Les deux grands rendez-vous vont arriver coup sur coup à Paris en C1, deux fois à domicile.
Je prévois deux larges victoires contre Belgrade et contre Naples.”

03.10.18

Permalien 18:12:33, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

La main amie de Blaise Cendrars

Vu sur Arte.
Blaise Cendrars. Comme un roman
Documentaire de Jean-Michel Meurice

Très beau film sur Cendrars, l’un des pionniers de la poésie moderne avec Apollinaire, Jacob et Reverdy.
Ecrivain terriblement attachant.
Une sorte de Jean Gabin des lettres.
Cendrars, voilà un véritable écrivain.
Il trempait sa plume dans l’encre de la vie, la seule qui compte.

PS: attention à la première apparition du nom sur l’écran d’André Salmon, c’est une erreur car on entend la voix de … Philippe Soupault ! Ensuite tout est exact.

[Post dédié à l’un de ses plus fidèles lecteurs: Jean-Yves Allizan]

Permalien 17:39:00, Catégories: THE RED DEVILS  

Mourinho à Man United: le nouveau spécialiste de l'échec

Les joueurs actuels, à part Valencia, sont indignes de porter le maillot jadis habité par Best, Charlton, Law, Cantona, Scholes, Giggs, Rooney et Ronaldo.

22 septembre 2018, Premier League:
Man United 1-1 Wolverhampton

25 septembre 2018, Coupe de la Ligue:
Man United 2-2 Derby County (7 tirs au but à 8)
Les visiteurs évoluent en L2

29 septembre 2018, Premier League:
West Ham 3-1 Man United

2 octobre 2018, Ligue des Champions:
Man United 0-0 Valence

Quatre matchs, aucune victoire.
Pour un club du rang de MU c’est inacceptable.
Grand club. Minuscule équipe.
L’entraîneur portugais n’en demeure pas moins prétentieux.
Avec des airs supérieurs, il ne cesse pas de rappeler son palmarès. Tragique attitude.
La force de MU c’est de jouer avec une âme terrifiante.
Elle est absence depuis des années.
Mourinho a gagné des titres à MU mais ils n’ont aucune saveur.
Il ne reste rien des matchs de MU version Mourinho. Rien à part de l’ennui.
Depuis que Sir Ferguson a quitté MU n’importe qui peut gagner le championnat. Pire, Liverpool postule alors que les Reds ne l’ont plus rapporté depuis 1990.

01.10.18

Permalien 16:54:58, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

La disparition de Charles Aznavour referme la géniale période créatrice Trenet-Brassens-Ferré-Brel-Aznavour

J’ai peu de maîtres. Aznavour est l’un d’eux. La chanson ci-dessous dit tout de son art du mot juste et de sa gestuelle digne de Piaf.

Né le 22 mai 1924. Mort le 1er octobre 2018.
Entre ces deux dates, Charles Aznavour a vécu la vie d’un immense artiste.
C’est un écrivain. Il avait l’art et la manière.
Ses chansons sont des films ramassés.
Sens de l’image, obsession du mot juste. Simplicité omniprésente.
Ecorché vif. Intelligence supérieure.
Il a composé plusieurs chefs d’œuvre.
Il lisait et lisait encore.
Dans ses tiroirs, plein de chansons inédites.
Il travaillait sans cesse. Rien ne fut facile.
Je l’ai vu une seule fois sur scène. La salle était pleine d’américains, d’italiens.
Jamais je n’avais un tel public en France.
Le chanteur était aussi un grand comédien. Il suffit de le voir interpréter ses chansons pour s’en apercevoir.
De Piaf, il avait retenu qu’il fallait faire peu de gestes mais des gestes forts.
Aznavour ? Un regard. Une présence. Une voix.
Humour quotidien.
Lucide, il était persuadé que son nom ne resterait pas car seules les chansons restent: “Qui peut me donner l’auteur de Parlez-moi d’amour ?”
Souvent, je me suis dit face à cette photo de Brassens, Brel et Ferré réunis par un jeune journaliste: il fallait aussi inviter Trenet et Aznavour.
Aznavour a longtemps été déconsidéré car c’était un show man.
Si la table était plus grande, je rajouterais Ferrat et Gainsbourg.
Inutile d’aller plus loin.
Rideau !

[Post dédié à mes parents, sa génération]

PS: autres grands talents: Bécaud, Lapointe, Nougaro, Lemarque, Mouloudji, Barbara, Moustaki, Mitchell, Lama, Ferrer, Souchon, Sanson, Bashung … Deux géants, hors concours: Chevalier et Piaf. Mention spéciale: Reggiani et Hallyday.

30.09.18

Permalien 15:45:19, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

13 h Foot (Cnews). Samedi 29 septembre 2018

29.09.18

Permalien 10:22:43, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

20 h Foot (Cnews). Jeudi 27 septembre 2018

27.09.18

Permalien 17:24:42, Catégories: BECKENBAUEREMENT, GRAND MONSIEUR  

Le Borussia de Lucien Favre dynamite 7-0 Nuremberg !

Mercredi 26 septembre 2018
5e journée de Bundesliga
Borussia Dortmund 7-0 Nuremberg
Buts pour le Borussia: Jacob Bruun Larsen (9e), Marco Reus (32e, 58e), Achraf Hakimi (49e), Manuel Akanji (74e), Jadon Sancho (85e), Julian Weigl (88e)

Pour le plaisir des yeux !
Un vrai festival.
Les joueurs de Lucien Favre font plaisir à voir jouer.
L’entraîneur suisse est l’un des meilleurs coachs en exercice.

26.09.18

Permalien 19:01:18, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le Gym de Vieira plonge les Canaris dans la crise

Mardi 25 septembre 2018
7e journée de L1
FC Nantes 1-2 OGC Nice
But pour les locaux: Sala (57e)
Buts pour le Gym: Jallet (31e), Makengo (69e)

FC Nantes : Tatarusanu - Kwateng, Miazga, Mbodji, Lima - Krhin (Moutoussamy 76e), Rongier © - Limbombe, Boschilia (Evangelista 75e), Waris - Sala (Coulibaly 79e).
Entraîneur: Miguel Cardoso

OGC Nice : Benitez - Jallet (Atal 76e), Hérelle, Dante ©, Sarr, Coly - Lees-Melou, Tameze, Makengo - Myziane (Sacko 89e), Saint-Maximin (Srarfi 80e).
Manager: Patrick Vieira

En attendant de recevoir le PSG, samedi 29 septembre 2018, 17 h 15, les Aiglons ont effacé la défaite à Montpellier grâce à cette victoire sur les terres nantaises où ils enfoncent encore plus les Canaris dans la crise.
Nice vient donc de prendre 3 points sur les 6 en jeu à l’extérieur, car le Gym a disputé deux matchs loin de l’Allianz Riviera, coup sur coup. Très bien pour l’équipe de Vieira. Quand on voit l’effectif du nouvel entraîneur en L1 on ne peut que le saluer, chapeau bas. Que ferait Guardiola à Nice ?
Le Gym gagne aussi sans Balotelli. L’Italien ferait bien de calmer. Cela ne sert à rien de s’agiter au près des arbitres. La sanction pénalise le joueur toujours précédé par sa réputation. Très aimé à Nice, il n’a aucun problème d’intégration dans le groupe. Impulsif, c’est un plus mais il faut canaliser l’énergie dans le jeu. Il ne faudrait pas que sa présence devienne un problème quand il joue.
Vieira à vite pris ses marques à Nice. Il a bien fait d’y venir. Henry, lui, n’a pas eu le cran de signer à Bordeaux. Caprice de star. Vieira lui met les mains dans le cambouis.

25.09.18

Permalien 18:01:28, Catégories: THE RED DEVILS  

Sans Sir Ferguson, le Man United de Mourinho se fait dominer par Liverpool et par Derby County (D2) !

Quand Sir Ferguson était aux commandes de MU, il a transformé en ombre le club de Liverpool qui régna sur le football anglais d’avant les années 1990.
Pendant l’ère de Ferguson, les Reds n’ont plus gagné plus la Premier League. Leur dernier sacre en championnat remonte à 1990 !
Avec “Fergie", MU est devenu le club qui a gagné le plus de championnats en Angleterre.
Maintenant que Sir Alex n’est plus à Old Trafford, sur le banc des entraîneurs, MU se fait marcher dessus par les Reds.
Liverpool, après la 6e journée de Premier League 2018-2019 est leader avec 18 points soit 6 victoires sur 6 matchs disputés avec 16 buts inscrits. MU n’est que 7e avec 10 points et surtout 9 buts marqués. Indigne de MU. Un vrai fiasco qui s’éternise.
Sir Ferguson est le plus grand entraîneur vivant. Il n’est jamais parti au Real Madrid.
Il est resté à MU, sa maison.
Mourinho est très loin de “Fergie". Le Portugais est incapable d’établir le contact avec le public.
“Fergie” savait maintenir le lien avec les fans, qu’ils habitent en Inde ou à Quevilly.
Vivement que l’épisode Mourinho cesse et que l’on passe à autre chose.

Dernière minute (25-9-2018, 23 h 15):
3e tour de la Coupe de la League
Manchester United 2-2 Derby County
Tirs au but: 7-8
Buts pour MU: Juan Mata (34e), Marouane Fellaini (90e + 5)
Buts pour l’équipe de D2: Harry Wilson (59e), Jack Marriott (85e)

Les coiffeurs de United United: Romero; Dalot, Bailly, Jones, Young; Matic, Herrera (Fellaini 63e); Mata (Grant 69e), Lingard (Fred 63e), Martial; Lukaku.
Sur le siège éjectable: Mourinho

Derby County: Carson, Forsyth, Bryson, Tomori, Keogh, Wilson, Mount, Johnson, Bennett (Jozefoon 76), Nugent (Marriott 79), Bogle.
Le coach plein d’avenir: Lampard

Le MU de Mourinho- et donc pas le vrai MU- a été sorti de la Coupe de la League dès son entrée dans la compétition, par l’équipe du brillantissime F. Lampard, l’ex cador des pelouses. Un nouveau camouflet pour le Portugais. Cette fois c’est Jones qui a raté le tir au but. Jones, l’un des cadeaux empoisonnés de Sir Ferguson qui n’a pas toujours fait le bon choix dans les transferts. Jones et Smalling ont un football trop faible pour MU. Hélas! à présent d’autres sont encore plus nuls qu’eux. MU a été éliminé avec une équipe B, celle des coiffeurs de Mourinho. Le Portugais qui n’a jamais formé un seul joueur a lancé un essaim de jeunots. N’est pas Sir Ferguson qui veut. D’habitude plein à craquer, Old Trafford sonnait creux. Ce MU est une calamité. Il est écœurant de lacunes.

24.09.18

Permalien 07:36:11, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Papa sir Alex Ferguson de retour à Old Trafford

Samedi 22 septembre 2018
Manchester United 1-1 Wolverhampton
But pour MU: Fred (18e)
But pour les visiteurs: João Moutinho (53e)

Sir Alex is back !
Le boss qui a relancé MU avec King Eric Cantona est revenu dans le Théâtre des rêves. Une première depuis son AVC, avant l’été 2018.
Old Trafford l’a applaudi comme il se doit, à tout casser.
Avant le match, il a confié sa joie de revenir et son désir de voir MU l’emporter. Son vœu n’a pas été exaucé. Il faut dire que le MU de Mourinho n’a aucun intérêt.
Sans Fergie, MU est un club quelconque. Il valait mieux garder David Moyes- son choix initial- que changer sans cesse de coach. Ou alors mettre Paul Scholes, voire maintenir l’intérim de Ryan Giggs.
MU est un club a forte identité qui ne marche qu’avec des leaders très liés au club: Sir Busby et sir Ferguson.
Mourinho est une pièce rapportée de Chelsea.
Entre 1993 et 2013, j’ai vécu le paradis sur terre avec Fergie.
Je ne manquais aucun match. Jamais. J’écoutais la BBC parce que la télé ne donnait pas les matchs.
Je suivais le club, de jour en jour, grâce à Fergie qui faisait le lien avec le public.
Mourinho, homme public, n’a aucune chaleur humaine.
Il veut gagner pour lui et non pour MU.
Lui ou un autre, c’est la même chose.
Au suivant !

23.09.18

Permalien 18:10:37, Catégories: PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Ma défense du PSG et de Neymar

Je me suis pas devin. J’essaie de m’exprimer à l’imparfait du subjectif, et donc de bien lire les matchs. Je maintiens: sans bien jouer au milieu de terrain, le PSG a presque gagné 2-3 à Liverpool. Une histoire de ballon perdu par Mbappé dans le temps additionnel. Les Reds ont mérité leur victoire mais Paris pouvait très bien gagner contre le cours du jeu. Cela est arrivé tant de fois.

Dimanche 23 septembre 2018
Rennes 1-3 Paris
But pour Rennes:Adrien Rabiot (11e csc)
Buts pour le PSG: Ángel Di María (45e), Thomas Meunier (61e), Eric Maxim Choupo-Moting (83e)

Il faut laisser tranquille Neymar.
A son arrivée, j’avais alerté que titrer: “Un Roi à Paris” et mettre son nom sur la Tour Eiffel c’était aller à la catastrophe.
J’appelais alors le Brésilien: Kardhasian !
Depuis, on m’imite mais ce n’est plus l’heure de dire ça.
Entre-temps, le fiasco est arrivé: blessure idiote, minable Coupe du Monde en Russie et pas en course pour le Ballon d’or.
Après mûres réflexions, Neymar a changé:
son père ne parle plus, il ne se jette plus au sol, et il adopte un profil bas.
Je n’ai pas tourné ma veste. J’observe, j’anticipe et je donne mon avis. Avant, pas après !
Donc laissons tranquille Tuchel, Neymar et le PSG.
Les deux grands rendez-vous vont arriver coup sur coup à Paris en C1, deux fois à domicile.
Je prévois deux larges victoires contre Belgrade et contre Naples.
Hatem Ben Arfa ?
Très mauvais coaching. Il est entré dans le match à 1-2 alors qu’il fallait le faire participer au match à 1-1. Cela aurait créé une énorme stimulation dans son équipe et dans le stade.
PS: Nice ? Le gardien Benitez a fait perdre le Gym après l’avoir sauvé tant de fois auparavant. Ainsi va la grandeur du football. Rien n’est jamais acquis. D’où son intérêt constant.
PS: Manuel Valls ? Bientôt un transfert au Barça !

21.09.18

Permalien 00:10:59, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Le lumineux Ben Arfa fait gagner Rennes !

Jeudi 20 septembre 2018
Europa League
Rennes 2-1 Jablonec
Buts pour Rennes: Ismaïla Sarr (31e), Hatem Ben Arfa (90e pen).

Un an et demi après sa scandaleuse mise à l’écart par le PSG, Hatem Ben Arfa est revenu sur la pelouse en cours de jeu. Juste le temps de marquer le penalty décisif. Il ne fallait pas avoir le pied qui tremble. Lui c’est les filets qu’il a fait trembler !
Dix-sept mois après un doublé face à Avranches, en quart de finale de la Coupe, Ben Arfa a eu le cran de tirer le penalty.
Seul les grands joueurs sont capables de tirer de manière relâchée. Il a fait une Ben Arfa, un frappe comme au ralenti. Une Ben Arfa comme l’on dit une Panenka.
Ben Arfa est un joueur lumineux. Vers la fin, le jeu était terne. Il a décidé d’aller rechercher la balle et d’amorcer un contre. Sa première passe a déclenché alors un mouvement évident. Une courbe soudain évidente, écrite d’avance. Les Rennais acteurs. Les adversaires spectateurs.
Paris a fait une erreur historique.
C’est Ben Arfa qu’il fallait mettre en confiance et non pas Neymar.
Ben Arfa-Mbappé, eux, auraient formé un duo d’enfants de la banlieue au cœur de la capitale.
Ben Arfa n’a pas fini de nous enchanter.
Dès qu’il aurait repris ses marques dans l’espace, attention les yeux !
Une faculté à s’adapter fantastique.
Il s’est fondu dans le collectif rennais comme il l’avait fait à Nice.
Paris, au contraire, l’a traité comme un pestiféré. Il a d2montré une force intérieure phénoménale pour contrer ce qui ont essayé de le massacrer professionnellement, en vain.
Il a répondu par le terrain.

PS: 13 Foot, CNews. Samedi 22 septembre 2018. Présenté par Julien Pasquet:
https://www.cnews.fr/emission/2018-09-22/13h-foot-du-22092018-794989

20.09.18

Permalien 15:56:24, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Le virtuose Fekir a fait plier Man City

Les meilleurs moments du match, par la télé anglaise

Mercredi 19 septembre 2018
Match de poules. Champions League 2019
Manchester City 1-2 Lyon
But pour les Citizens: Bernado Silva (67e)
Buts pour Lyon: Cornet (26e), Fekir (43e)

Par une passe décisive et un sublime but en contre attaque, Nabil Fekir a démontré au staff médical de Liverpool qu’il était capable de jouer dans un match à haute intensité, ce dont les médecins des Reds doutaient au point de ne pas le faire signer au mercato estival 2018.
Lyon a très bien débuté le match, n’ayant pas peur et essayant de prendre à la gorge les Citizens qui ont manqué de respect vis-à-vis des Gones. Guardiola, suspendu et présent dans les tribunes, n’a pas insisté sur le talent des Lyonnais qu’il a déconsidéré.
Lyon a parfaitement mené sa barque, mieux que Paris à Liverpool.
La victoire lyonnaise est logique.
Ils sont où ceux qui ont dénigré Genesio ?
Le président Aulas doit mieux protéger son entraîneur.
Il faut que Lyon évite de prendre la grosse tête. En C1, une désillusion est vite arrivée, même à domicile.
Félicitons Florian Maurice, l’ancien buteur de l’OL qui s’occupe du recrutement.

PS: 20 h Foot, Cnews. Jeudi 20 septembre 2018. Présenté par Pascal Praud et Julien Pasquet:
https://youtu.be/CGe5Obcj2Bo

19.09.18

Permalien 00:03:36, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Paris perd 3-2 au pays des Beatles

Mardi 18 septembre 2018
1er tour Champions League 2019
Liverpool 3-2 PSG
Buts pour Liverpool: Daniel Sturridge (30e),James Milner (36e pen.), Roberto Firmino (90e + 1)
Buts pour Paris SG: Thomas Meunier (40e), Kylian Mbappé (83e)

On a vu le poids de l’Histoire.
Liverpool pèse lourd, très lourd. Club mythique.
Paris ne date que des années 1970.
L’Histoire ne s’achète pas.
Mbappé a failli être le héros en égalisant mais il est devenu zéro juste après en perdant le ballon qui a provoqué la victoire des Reds. Le football est d’une cruauté sans nom, même si l’on sait qu’il peut-être vicieux comme il n’est pas permis.
Les thuriféraires d’Emery se réjouissent de la défaite. Pour une poignée de secondes, Tuchel a manqué l’exploit: revenir à 2-2 après un cinglant 2-0.
Draxler est passé tout près de faire gagner le PSG 2-3.
Il a manqué à Paris, un grand milieu de terrain: un Kanté.
Paris ne sait pas jouer sans ballon.
Paris avait un taulier (Matuidi), et le club l’a laissé partir en Italie.
Il faut un grand récupérateur au PSG.
Le club n’a pas d’impact-players. C’est là sa faiblesse.
Les Parisiens se font marcher dessus trop facilement en C1.
Neymar n’a pas été transcendantal. Il est blessé dans son orgueil après sa désillusion en Coupe du Monde. Il est à la recherche de son second souffle.
Paris n’a pas de tauliers comparable à Milner, chez les Reds.
Le PSG va recevoir deux fois. Il lui faut prendre les 6 points au Parc des Princes.

18.09.18

Permalien 10:51:12, Catégories: HENDRIXEMENT  

Les paroles de l'hymne des Reds lors de Liverpool-PSG

L’hymne mythique est aussi celui du: Celtic Glasgow, Bruges (Belgique), FC Sankt Pauli (Hambourg en Allemagne) et même du Red Star (France)

Mardi 18 septembre 2018, 21 h
1ere journée des qualifications de la C1 2019
Liverpool-PSG

Quelle affiche ! Quelle ouverture de C1 !
Paris va devoir entrer sur le terrain d’Anfield comme si les Parisiens étaient dans la peau des joueurs de Man City. Aucun parisien ne devra avoir la sensation d’être un joueur de Guingamp qui débarque au Parc des Princes, sinon la râclée sera au rendez-vous.
Le célèbre des fans de Liverpool provient d’une comédie musicale américaine de la fin de la Seconde Guerre mondiale. De fait, l’hymne des Reds a été écrit par Richard Rodgers et Oscar Hammerstein en 1945
En 1963, le groupe de rock britannique Gerry and the Peacemakers, originaire de Liverpool, signe une reprise de la chanson qui se place en haut du hit-parade tant prisé par les jeunes de l’époque. Comme depuis le débuts 1960, avant chaque match, à Anfield Road, le speaker diffusait les titres des meilleures ventes de disques, You’ll Never Walk Alone est adopté par les supporters des Reds avec l’accord du mythique entrâineur Bill Shankly.
La chanson a depuis été adoptée par les supporters d’autres clubs comme le Celtic Glasgow (Ecosse), le Club Bruges (Belgique), FC Sankt Pauli (Hambourg en Allemagne) et même en France au Red Star.

Paroles et traduction:

When you walk through a storm
Quand tu traverses une tempête
Hold your head up high
Garde la tête haute
And don’t be afraid of the dark
Et n’aies pas peur du noir
At the end of a storm there is a golden sky
Au bout de la tempête il y a un ciel doré
And the sweet silver song of a lark
Le doux chant argenté d’une alouette
Walk on through the wind
Marche à travers le vent
Walk on through the rain
Marche à travers la pluie
Though your dreams be tossed and blown
Même si tes rêves sont ballotés et emportés par le vent
Walk on, walk on with hope in your heart
Marche, continue de marcher avec l’espoir dans ton coeur
End you’ll never walk alone
Et tu ne marcheras jamais seul
You’ll never, ever walk alone
Tu ne marcheras plus jamais seul
Walk on, walk on with hope in your heart
Marche, continue de marcher avec l’espoir dans ton coeur
End you’ll never walk alone
Et tu ne marcheras plus seul
You’ll never, ever walk alone
Tu ne marcheras plus jamais seul

17.09.18

Livres : bons d’entrée (Cresciucci, Piègay, Sitruk, Masino, Jonquères, Winock, Berlière, Barthe, De Smedt et Dosse) et bons de sortie ! (Angot, V. Schneider, JF Kahn, Conche, Vircondelet, Hess, Laqueur, Loupien, Seksik et Louvrier)

Amy Winehouse avait tout. La drogue lui a tout pris.

Les bons d’entrée :

Roger Nimier. Masculin, singulier, pluriel. Alain Cresciucci. Pierre Guillaume de Roux, 302 p., 25 €. Toujours bien de passer du temps avec le James Dean des Lettres. De la braise éternelle.

Une femme invisible. Nathalie Piègay. Editions du Rocher, 347 p., 19,90 €. Enfin un livre sur l’enfance d’Aragon basée sur le mensonge. Cela en dit long sur le futur communiste.

La vie brève de Jan Palach. Anthony Sitruk, Le dilletante, 192 p., 16,50 €. L’étudiant praguois s’est suicidé pour sauver la démocratie. Le contraire du désespéré.

La Massaia. Naissance et mort de la fée du foyer. Paola Masino. Traduit de l’italien par Marilène Raiola. La Martinière, 21 €, 350 p. Pamphlet féministe sous la forme d’un roman au vitriol avec une héroïne qui vit dans une malle. Du Pessoa au figuré !

Voix de fées, chants et contrechamps. François Jonquères. La Thébaïde, 18 €, 161 p. Des traits de plumes par un lecteur de Céline et de Blondin. Cela sert de passeport pas # !

Le monde selon Victor Hugo. Michel Winock, Taillandier, 320 p., 20, 90 €. Lors de l’enterrement de celui qui habitait… avenue Victor Hugo, les filles de tristesse n’ont pas fait payer leurs clients aux bourses pleines.

Police des temps morts. Jean-Luc Berlière. Perrin, 1360 p., 35 €. Berlière ? Rien à voir avec Berl qui en savait tant sur cette époque.

Que va-t-on faire de Knut Hamsun ? Christine Barthe, Robert Laffont, 190 p., 16 €. Le norvégien dit que le destin d’Hitler fut de régner dans une époque brutale mais l’écrivain oublie de dire que c’est le tyran lui-même qui organisait la barbarie.

Eloge du Silence. Marc De Smedt, 264 p., 8,50 €. Si ce que l’on veut dire est moins bien que le silence, mieux vaut se taire. Précepte soufi. Cela suffit à lire cet essai de haut parage.

La saga des intellectuels français 1944-1989. François Dosse, Gallimard. Tome 1, 623 p., 29 €. Tome 2, 703 p., 29 €. Le recensement de toutes les inepties des agités du bocal qui se sont pris au sérieux, à part Camus, guidé par l’honnêteté.

Les bons de sortie:

Un tournant de la vie. Christine Angot, Flammarion, 182 p., 18 €. Un imbroglio sentimental qui fait passer Nous Deux pour du Dostoïevski.

Tu t’appelais Maria Schneider. Vanessa Schneider, Grasset, 256 p., 19 €. Le livre people a été traité sur 5 pages dans un magazine par un auteur maison. SAV quand tu nous tiens.

M la maudite. La lettre qui permet de tout dire. Jean-François Kahn. Taillandier, 670 p. 24,50 €. Le jeune retraité de 80 ans s’amuse avec la lettre haime… Mazette !

Conversations avec Vauvenargues, Chamfort, La Bruyère et quelques autres. Marcel Conche, Les Belles Lettres/ Encre Marine, 128 p., 17,50 €. Ici on décortique les aphorismes alors que leurs auteurs se sont efforcés d’éclaircir au maximum.

Saint Exupéry dans la guerre. Alain Vircondelet. Editions du Rocher, 240 p., 18,50 €. On y apprend qu’il ne pas faut mettre de tiret entre Saint et Exupéry. Il était temps.

Ces psychopathes qui nous gouvernent. Jean-Luc Hess. Plon, 322 p., 19,90 €. La voix radiophonique passe à l’écrit avec un sujet marronnier.

Le travail des morts. Thomas Laqueur. Traduit de l’américain par Hélène Borraz. Gallimard, 920 p., 35 €. «Le corps mort importe car les vivants ont bien plus besoin des morts que l’inverse» écrit l’auteur. C’est oublier que sans les vivants personne ne parlerait des morts.

La France Underground. Serge Loupien, Rivages, 410 p., 23 €. Pour les anciens lecteurs du Libé historique - celui des années 1970-1980- qui depuis lisent Le Figaro.

Un fils obéissant. Laurent Seksik, Flammarion, 250 p., 19 €. Dans les premières pages, le désespoir nous saute à la gorge mais ensuite nous tombons dans la mélancolie sophistiquée, soit le désespoir qui n’a pas les moyens, selon le mot foudroyant de Léo Ferré.

Amy Winehouse. No limits. Pascal Louvrier. L’Archipel, 240 p., 18 €. La sublime chanteuse s’est brûlée les ailes au contact de la mort comme un papillon sur les flammes de la bougie.

Permalien 15:06:16, Catégories: FORZA ITALIA !, FOOT FRANCHOUILLARD, GRAND MONSIEUR  

La vérité des chiffres. Entre Ronaldo et Griezmann il n'y a pas photo !

A 33 ans, King CR7 a été transféré du Real à la Juve contre 100 M€. Du jamais vu pour un joueur de cet âge. Au lieu d’aller en Chine ramasser des lingots d’or à la pelle, CR7 a choisi la haute compétition avec la Juve. Magnifique ! Et ne parlons pas des ennuis avec le fisc espagnol. Le responsable est parmi ses hommes d’affaires. Ce n’est pas lui qui gère sa fortune. Lui, c’est le terrain et rien que le terrain.

Aux dernières nouvelles, Griezmann se compare à Messi et CR7. Très bien pour faire le buzz.
Il est coutumier du fait: avant-hier, il a dit qu’il allait à Man United. On a vu !
La saison passé, il a gagné la Coupe du Monde- surtout grâce à Kanté- l’Europa League et la Supercoupe d’Europe (un trophée en bois) contre le Real.
Et CR7 ?
En 2017-2018:
Remporte la C1.
C’est sa 5e C1 dont trois de suite avec le Real (2016, 2017 et 2018).
Meilleur buteur de la C1 2018, avec 15 buts. Il a terminé meilleur buteur de la C1 depuis 5 ans de suite.
Il s’est placé à la première place des buteurs en équipe nationale des grands pays du monde depuis un siècle: 86 buts avec le Portugal.
Il s’est placé à la première place des buteurs en C1 depuis sa création en 1956: 121 buts.
A peine arrivé à la Juve, il marque un doublé pour atteindre 400 buts dans quatre championnats différents: Portugal, Angleterre, Espagne et Italie.
Cela ne suffit-il pas à démontrer son rendement constant, sa classe et la splendeur de sa carrière ? Messi est derrière CR7. Griezmann, à des années lumière.
Ronaldo mérite le Ballon d’or 2016.
Sinon, il faut donner le donner à Rami, et tant qu’à faire à Pamela Anderson !

16.09.18

Permalien 18:49:18, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

King Ronaldo atteint les 400 buts en championnat grâce à son premier doublé avec la Juve

CR7 est le fils spirituel de Sir Ferguson, ce qui en fait un Red Devil éternel. Cantona, Ronaldo et Rooney sont les trois plus grands joueurs de MU depuis les années 1990. Viennent ensuite Scholes et Giggs. Puis Schmeichel et Keane.

Dimanche 16 septembre 2018
4e journée de Serie A
Juventus Turin 2-1 Sassuelo
Buts pour la Juve: Ronaldo (50e, 65e)
But pour les visiteurs: Babacar (90e +1)

CR7 a réalisé un doublé avec la Juventus qui s’est imposée 1-2.
Quatre victoires en quatre matchs !
Les deux premiers buts inscrits par Cristiano Ronaldo en Serie A lui permettent de totaliser 400 buts en 517 rencontres de championnat:
3 buts avec le Sporting
84 avec Manchester United
311 avec le Real Madrid
2 avec la Juventus Turin
Jamais personne ne se demande si CR7 est en forme.
Il se fait tailler toute l’année dans les médias.
Les plumitifs se le payent car ils sont incapables de l’approcher.
C’est plus facile de dire du mal de CR7 que de Deschamps !
CR7 est l’un des plus grands joueurs de l’Histoire.
Il n’a pas besoin de gagner la Coupe du Monde, comme Rami, Dugarry ou Leboeuf.

15.09.18

Permalien 23:16:15, Catégories: GRAND MONSIEUR, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Liverpool bat Tottenham (1-2) à Londres, en attendant le PSG

Samedi 15 septembre 2018
5e journée de Premier League
Tottenham 1-2 Liverpool

Les Reds sont venus battre les Spurs à Londres dans un match intense.
Les joueurs de Liverpool sont prêts pour accueillir les Parisiens dans un match qui promet beaucoup.
Le PSG est tombé dans le groupe de la mort avec Liverpool, Naples et Belgrade, trois lieux mythiques du football.
Mercredi 18 septembre, Neymar joue gros.
Il est venu au PSG pour gagner le Ballon d’or après avoir remporté la Coupe du Monde 2018.
Le Brésilien n’aura ni l’un ni l’autre.
Désormais, il va devoir briller en C1.

13 h Foot, Cnews. Samedi 15 septembre 2018, présenté par Julien Pasquet:
https://www.cnews.fr/emission/2018-09-15/13h-foot-du-15092018-794309

14.09.18

Permalien 12:16:46, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Sans Ben Arfa, Rennes perd à Nice tandis que le PSG sans Neymar a gagné les Verts

Vendredi 14 septembre 2018
Nice 2-1 Rennes
PSG 4-0 St Etienne

Après le match
Nice a livré un très bon match. La rencontre fut équilibrée. Les Rennais ont ouvert le score contre le cours du jeu, sur un but casquette.
Ensuite, Nice est bien revenu au tableau d’affichage. 1-1, puis arriva ce qui devait arriver soit 2-1 tant les Niçois furent entreprenants. Ils ont de plus tiré deux fois sur les montants.
L’usage de l’assistance vidéo est toujours aussi lamentable: il y avait deux fautes dans la surface au profit de Nice non signées: au début et à la fin du match, sans consultation de la vidéo. En revanche, Benitez a stoppé un penalty frappé par un Breton.
Nice a été collectif. Un superbe match.
A Paris, ce fut un match sans rivalité tant les Verts ont été faibles. Paris s’est promené mais attention Liverpool- le premier match de C1 à venir- ne sera une promenade de santé. Il faudra de la grinta pendant 95 minutes voire plus.

Avant le match
On parle du retour d’Hatem Ben Arfa, comme celui du Messie !
Son come back est au centre de toutes les discussions.
Ben Arfa ça fait vendre. Il est extrêmement populaire. Les fans l’adorent.
Tous ceux qui l’approchent son sous son charme.
Pourquoi ? Parce qu’il joue avec son âme.
La fluidité on l’a ou pas. Cela ne s’apprend pas dans une école de football !
La grâce ne se trouve pas en vente chez un concessionnaire de la gloire.
A présent le grand moment arrive: l’artiste va rejouer.
Et n’oublions pas qu’il n’a rien fait de répréhensible pour mériter d’être mis en quarantaine par le PSG. Rien à part d’être lui-même. Lui, ne porte pas de masque. Il ne joue pas à être quelqu’un d’autre comme tant de footballeurs.
On croit rêver: Ben Arfa et Neymar évoluent en L1.
Il n’y a pas si longtemps c’était ringard la L1 !
Dorénavant, c’est tendance: on ne sait plus où donner de la tête.
Paris a une constellation de stars: on dirait une équipe de Premier League.
Mbappé et Areola sont champions du monde !
Mbappé a choisi de rester en France pour être sûr de jouer. Un très bon choix.
Ben Arfa revient dans le jeu. C’est un événement, grâce à Rennes. Il pourrait jouer à Quevilly qu’on se régalerait. Ce joueur peut aussi bien évoluer au Real Madrid qu’à Soisy-sous-Montmorency. Il a encore beaucoup de saisons devant lui.
Comme toujours rien n’est facile.
Pour son retour en L1, il doit affronter coup sur coup Nice et Paris, ses deux anciens clubs !
Neymar, de son côté, a changé de comportement. Eliminé de la course au Ballon d’or, il a décidé de se concentrer sur le terrain. Avec l’entraîneur Tuchel, il va encore s’améliorer alors que son jeu se dégrada avec Emery qu’il dominait de la tête et des épaules.
La L1 2018-2019 promet beaucoup. Le niveau s’est considérablement élevé.

PS: à Nice, Ben Arfa devrait entrer en cours de match tandis qu’au Parc des Princes, Neymar ne jouera que s’il est bien remis de son voyage lié à la Seleção. Mbappé, lui, est suspendu.

20 h foot (Cnews), jeudi 13 septembre 2018, présenté par Pascal Praud et Julien Pasquet:
https://www.cnews.fr/emission/2018-09-13/20h-foot-du-13092018-794156

12.09.18

Permalien 18:53:28, Catégories: GRAND MONSIEUR  

La nouvelle Roja massacre la Croatie à la tronçonneuse (6-0)

En Espagne, on ne prend pas les mêmes et on recommence à cartonner !

Mardi 11 septembre 2018
Ligue des Nations
Espagne 6-0 Croatie
Buts pour l’Espagne: Saul Niguez (24e), Asensio (33e, 35e), Rodrigo (49e), Ramos (57e), Isco (70e)

L’Espagne new look du nouveau sélectionneur, Luis Enrique, a fait fort, massacrant les finalistes de la Coupe du monde 2018. Les Croates ont craqué. Le capitaine Modric est sorti tête basse, lui qui veut le Ballon d’or… Cristiano Ronaldo est plus intelligent: il n’a pas joué contre l’Italie battue au Portugal 1-0.
L’Espagne n’a plus dans son effectif trois joyaux: Piqué, le génial Iniesta, David Silva mais pourtant elle est toujours compétitive et quelle joie de jouer, de vivre ! Les jeunes appelés à briller brillent déjà. On va se régaler !
L’Espagne joue vite et bien.
Des traits lumineux.
Passes précises.
Regards périphériques.
De la spontanéité, de l’intelligence, de l’astuce.
Le football a cette faculté de toujours se renouveler. Fascinant.

11.09.18

Permalien 18:43:18, Catégories: GRAND MONSIEUR  

N'Golo Kanté est le meilleur milieu défensif au monde

Kanté est aussi humble que talentueux. Il rayonne par sa discrétion et sa volonté de fer. Voilà un très grand français, si loin de la sinistre attitude de ce ministre qui est venu narguer les français jusque dans l’Assemblée nationale.


Depuis Eric Cantona, N’Golo Kanté est le seul joueur a remporté le championnat anglais deux années de suite avec un club différent.
Cantona et Kanté ont un jeu différent mais ils sont capitaux pour leur équipe.
Cantona distribuait le jeu, un aiguilleur.
Kanté, lui, récupère le ballon pour relancer son équipe. Il est donc le premier distributeur.
Cantona est un artiste.
Kanté est un artisan.
Les deux sont magnifiques.
Discret dans la vie, Kanté est un monstre sur le terrain: il a quatre poumons, lit très bien le jeu et donc anticipe de manière fabuleuse. Hyper intelligent, il est toujours bien placé. A son poste, on voit beaucoup de joueurs violents, voire méchants. Lui est correct, il prend le ballon sans faire mal à l’adversaire.
Sa correction est proportionnelle à son talent: IMMENSE.
Il est le meilleur au monde, à son poste.
Les Français l’apprécient à sa juste valeur. Cela fait plaisir. Le public connaît mieux le football que jadis.
Ses partenaires l’ont fêté au SDF lors des festivités liées à la Coupe du Monde, comme aucun autre joueur. Magnifique attention.
Kanté représente la majorité silencieuse.
Un homme sur lequel on peut compter.
Hier, on avait Platini-Giresse. Aujourd’hui Matuidi-Kanté dans des registres différents.
Kanté est l’anti-héros flamboyant.
Fils d’une femme de ménage et d’un éboueur, l’orphelin de père - à 11 ans- sait d’où il vient.
Parcours somptueux. Une leçon d’intégration.
Vive la France !

N’Golo Kanté, franco-malien né le 29 mars 1991 à Paris
Milieu défensif-relayeur

Parcours
2001-2010 JS Suresnes
2010-2012 US Boulogne
2012-2013 US Boulogne
2013-2015 SM Caen
2015-2016 Leicester City
2016- Chelsea FC

Equipe nationale
2016- France 33 (1)

Palmarès

Champion d’Angleterre 2016 avec Leicester
Champion d’Angleterre 2017 avec Chelsea
FC Cup 2018
Coupe du Monde 2018 avec la France

Meilleur joueur de Premier League 2016
Meilleur joueur de l’année 2017

10.09.18

Permalien 00:40:05, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Une magnifique évidence: la France de Deschamps est plus un club qu'une sélection

Kanté fait preuve d’une très grande intelligence de jeu, toujours bien placé. Il a le troisième œil.

Dimanche 9 septembre 2018
Ligue des Nations
France 2-1 Pays-Bas
Buts pour la France: Mbappé (14e), Giroud (75e)
But pour les Pays-Bas: Babel (67e)

L’Histoire du football c’est très important. Lors d’un France-Pays Bas comment ne pas penser à Cruyff et Platini ?
Dans cette ère Deschamps, version sélectionneur, l’important c’est de noter qu’il a su transformer la sélection en club. Pour ça il faut le remercier et lui dire bravo et merci ! Souvenez-vous de la débâcle à l’époque Raymond Domenech en 2010. A cette époque, la France a touché le fond. Ensuite, Laurent Blanc l’a remontée à la surface. Deschamps lui l’a hissée au sommet, bien sûr la victoire appelle la victoire mais rien n’est évident.
Deschamps a fait évoluer Pogba et Griezmann dans le bon sens.
Il a compris que l’absence de Kanté pendant la finale de l’Euro 2014 a été fatale aux Bleus. Paradoxalement, Kanté a raté la finale de 2018, en panne d’essence. Il avait tant donné avant. Lors de la magnifique cérémonie du sacré mondial, au SDF, après la belle victoire contre les Hollandais tous les joueurs de l’équipe de France ont tenu a rendre un hommage spécial à Kanté, l’humilité faite homme. Quel sublime moment ! L’hommage en fait à tous les discrets ceux qu’on entend jamais. La plus grande partie du peuple.
Le Ballon d’Or, Kanté le mérite mille fois mais on ne lui donnera jamais. Il a porté tout le poids de l’équipe de France en Russie a de multiples moments cruciaux. Kanté, le roi de la simplicité. Kanté, l’exemple du travail, de la volonté, de l’amour des siens. Pas de chichi, rien que l’essentiel. Pas un gramme de frime. Un sourire désarmant. Un jour exceptionnel. L’un des plus grands récupérateurs de l’histoire.

09.09.18

Nicolas Hulot dénonce le lobbying plus d'un 1/2 siècle après Jean Gabin et Michel Audiard

Le président (1961), Henri Verneuil. D’après Simenon. Dialogues de Michel Audiard. Cette scène mythique à l’Assemblée nationale est 100 % d’Audiard. Elle ne figure pas dans le roman de Simenon. Un exercice de style de haut vol. Indémodable malgré le baratin des politicards.

Depuis la démission de Nicolas Hulot au poste de ministre de l’écologie, on ne cesse de parler du lobbying qu’à dénoncé l’ancien animateur de la TV. Un constant consternant tant il est naïf. Le monde est un univers de requins. Soit tu manges soit tu te fais manger.
Dans le film de Verneuil tout est dit et magnifiquement dit par Jean Gabin qui rend vivant le texte de Michel Audiard, son frère d’esprit.
Le conflit d’intérêt est au cœur de la démocratie, le pire des régimes excepté tous les autres comme l’a dit Winston Churchill.
Les magouilles sont récurrentes jusqu’à l’écœurement.
Tout est dit dans le film. A voir et revoir.
Jean-Pierre Melville disait: “Il y a trois cinéastes en France: Verneuil, Oury et moi".
Fascinant: pas un mot sur Truffaut ou Tati.

PS’: 13 h Foot, CNews, présenté par Julien Pasquet. Samedi 7 septembre 2018:
https://www.cnews.fr/emission/2018-09-08/13h-foot-du-08092018-793547

04.09.18

Permalien 18:25:46, Catégories: FORZA ITALIA !, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Cristiano Ronaldo bashing ! CR7 mérite le Ballon d'or

Le 24 septembre 2018, on connaîtra le lauréat du meilleur joueur FIFA 2018 qui concurrence le Ballon d’or sans en avoir sa portée historique.
Cristiano Ronaldo est au-dessus de tout le monde.
D’un côté des Français qui ont gagné la Coupe du Monde; de l’autre, un des plus grands joueurs de l’Histoire qui accumule les records.
CR7 est a plein de détracteurs qui le “flinguent” dans les médias.
Des détracteurs qui roulent pour d’autres.
Sur le terrain, CR7 a été le plus performant, même s’il n’a pas brillé en finale de C1. Il a brillé avant ! Niveau classe et carrière, il est au-dessus. Au même âge que Varane et Griezmann, il était déjà au sommet. Le plus dur c’est d’y rester et personne ne l’a délogé.
Néanmoins, Griezmann avec trois titres- enfin!- méritait d’être troisième, voire deuxième.
Varane, avec la Coupe du Monde et la C1 devait lui aussi être sur le podium.
Mon podium: Ronaldo, Varane et Griezmann.
Idem pour le Ballon d’or France Football.

Les trois finalistes:

Cristiano Ronaldo
Ligue des champions avec le Real Madrid. Sa 5e C1 (4 avec le Real, 1 avec Man United)
Meilleur buteur de la Ligue des champions 2018 (15 buts)
Coupe du Monde des Clubs
Quitte le Real Madrid où il a marqué 450 buts en 438 matchs.
Au cours de la saison, il bat deux records historiques:
Meilleur buteur de tous les temps de toutes les grandes sélections mondiales: 85 buts en 154 matchs, devant Ferenc Puskas (Hongrie, 84 buts en 85 matchs)
Meilleur buteur de tous les temps de la Champions League: 121 buts en 157 matchs devant Messi (100 buts en 125 matchs avec Barcelone)

Luka Modrić
Ligue des champions avec le Real Madrid
Finaliste de la Coupe du Monde

Mohamed Salah
Finaliste de la Ligue des champions avec Liverpool
32 buts en Premier League

Les autres concurrents:

Antoine Griezmann
Coupe du Monde avec la France
Ligue Europa et Supercoupe d’Europe avec l’Atlético de Madrid

Kylian Mbappé
Coupe du Monde
Deuxième plus jeune buteur en finale de Coupe du Monde après Pelé
Trois titres majeurs en France avec le Paris Saint-Germain

Raphaël Varane
Coupe du Monde avec la France
Ligue des champions avec le Real Madrid

Kevin De Bruyne
Troisième de de la Coupe du Monde avec la Belgique
Champion d’Angleterre avec Manchester City

Eden Hazard
Troisième de la Coupe du Monde avec la Belgique
FA Cup avec Chelsea

Harry Kane
30 buts en Premier League avec Tottenham

Lionel Messi
Doublé Championnat et Coupe avec Barcelone
Meilleur buteur de Liga (34 buts)

PS: 20 h Foot, CNews, présenté par Pascal Praud et Julien Pasquet. Jeudi 6 septembre 2018:
https://www.cnews.fr/emission/2018-09-06/20h-foot-du-06092018-793390

03.09.18

Permalien 00:18:38, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Hatem Ben Arfa is back, à Rennes

Dès son enfance, le talent de Ben Arfa a sauté aux yeux des recruteurs. Lui a tout de suite dit qu’il ne voulait pas qu’on le considérât comme un “bijou". Seul le jeu l’intéressait. D’aucuns disent qu’il a raté sa carrière. Faux ! Archi faux ! Il joue au football depuis qu’il sait marcher. Il a gagné plusieurs titres. C’est l’un des meilleurs de son temps. Il est populaire, en plus. Et s’il avait été retenu pour la Russie, il serait aujourd’hui champion du monde. Avec lui, la France aurait été encore plus performante. Pourquoi se priver de son pied gauche ?

Cette fois, on y est !
Ben Arfa fait son retour sur les terrains, avec le maillot de Rennes.
Un rouge et noir autre que Nice.
Les Niçois en reconstruction avec Vieira n’ont pas su le reconquérir.
Hâte de le revoir.
Avec 14 trophées majeurs, Ben Arfa est loin d’avoir raté sa carrière comme on le dit bêtement.
Il joue au football depuis son enfance.
D’emblée, on l’a traité en Mozart du ballon rond, comme on a traité Gasquet au tennis.
Ben Arfa a une carrière en dents de scie ?
Il n’y peut rien: il a été blessé et a du se battre pour revenir.
Au PSG, on a essayé de casser sa carrière.
Quand Ben Arfa a un rapport fort avec un entraîneur, il s’exprime pleinement. Comme à Nice avec Claude Puel.
A Rennes, Lamouchi va bien le traiter. Dignement.
Ben Arfa en L1. Il faut s’en réjouir.

Hatem Ben Arfa
né le 7 mars 1987 à Clamart
Milieu offensif / Ailier
¨
Parcours jeunesse
1994-1996 ASV Châtenay-Malabry
1996-1998 SM Montrouge 92
1998-1999 AC Boulogne-Billancourt
1999-2000 FC Versailles
1999-2002 INF Clairefontaine

Parcours professionnel
2002-2008 Olympique lyonnais
2008-2011 Marseille
2010-2014 Newcastle United
2014 → Drapeau : Angleterre Hull City
2015-2016 OGC Nice
2016-2018 Paris Saint-Germain
2018- Stade rennais

Sélections en équipe nationale
2002-2003: 10 en France France -16 ans
2003-2004: 15 en France -17 ans
2004-2005: 4 en France -18 ans
2005-2006: 6 en France -19 ans 6 (1)
2006-2007: 4 en France espoirs 4 (0)
2007- : 15 en France A, 2 buts

Palmarès
Lyon
4 Championnats 2005, 2006, 2007, 2008
Coupe de France: 2008
2 Trophée des champions 2006, 2007

Marseille
Championnat 2010
Coupe de la Ligue: 2010
Trophée des Champions 2010

Paris Saint-Germain
Coupe de France: 2017
Coupe de la Ligue: 2017
Trophée des Champions 2016

Equipe de France
Euro des -17 ans 2004

02.09.18

Permalien 23:59:53, Catégories: GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

Le virtuose Lewis Hamilton, maître absolu à Monza

Dès le départ de la course, Hamilton a fait l’étalage de sa grande classe, à la fois audacieux et précis. Magnifique !

Dimanche 2 septembre 2018
Grand Prix d’Italie, à Monza
1er Lewis Hamilton, Angleterre. Mercedes

A Monza, Ferrari a très mal géré le Grand Prix. La Scuderia ne devait pas laisser Kimi Räikkönen remporter la pool position devant son coéquipier Sebastian Vettel, son leader deuxième au classement mondial des pilotes de F1. Si Vettel avait été premier au départ, il n’aurait pas eu à subir d’emblée la pression du fabuleux Hamilton.
Le Finlandais fait ce qu’il veut et n’écoute plus personne car il sait que Ferrari songe à le remplacer par Charles Leclerc.
Hamilton est vraiment un as du volant. Il a gagné en Italie alors qu’il n’était pas en pool position sur la grille de départ.
Acrobate de la F1, il se faufile de partout comme une anguille.
Depuis Senna, aucun pilote n’était arrivé à faire vibrer les passionnés de sport mécanique.
Gagner en Italie c’est grandiose.
Vaincre Ferrari sur ses terres c’est merveilleux.
Hamilton, au départ, a glissé sa Mercedes entre les Ferrari de Räikkönen et Vettel.
Au cours de la course, Hamilton n’a jamais craqué.
Il a couru de manière époustouflante comme toujours.
Il a attendu le bon moment pour déposer Räikkönen qui a l’arrivée faisait une gueule d’enterrement.
Vettel, lui, a fait le minimum syndical. Il s’en tire bien, à la quatrième place.
A six Grands Prix de la fin de saison, Hamilton a trente points d’avance.

Classement du championnat du monde de F1
1er Lewis Hamilton 256 points
2 Sebastian Vettel 226 points

Permalien 23:38:24, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

Salement agressé, Mbappé voit rouge

Samedi 1er septembre 2018
4e journée de L1
Nimes 2-4 Paris
Buts pour les Crocodiles: Bobichon (63e), Savanier (71e pen.)
Buts pour le Qatar SG: Neymar (36e), Di Maria (40e), Mbappé (77e), Cavani (90e + 2)

Comme Mbappé tua le match à la 77e minute pour faire évoluer le score 2-3 en faveur de Paris, un Nimois frustré dézingua volontairement Mbappé en l’agressant. Le Crocodile frappa le champion du monde sans jouer le ballon. Une agression caractérisée. Mbappé se releva et bouscula son agresseur. L’arbitre donna carton rouge au visiteur puis fit de même à l’adresse du joueur auteur du geste violent. Si l’agressé avait été Di Maria, il aurait pu être blessé. Mbappé est un si bel athlète qu’il accusa bien le coup tant il a une solide constitution.
Mbappé s’est fait justice et le revendiqua: “Si c’était à refaire, je le referais”
On sait que les grands joueurs sont matraqués.
Certains répondent.
D’autres pas: je pense à Dominique Rocheteau tant de fois matraqué et lui qui ne répondait jamais aux coups.
Mbappé a changé de statut. Désormais, il est une cible vivante comme Messi, Neymar et Ronaldo.
L’agresseur lui ne doit pas confondre agression et agressivité.
Le football est un sport de contact mais certainement pas le lieu de la violence préméditée.
Ni de l’instauration de la loi du Talion.

01.09.18

Permalien 00:17:09, Catégories: LE GYM E BASTA, SPECIAL MARADONA  

Benitez, le gardien de Nice, a fait gagner le Gym à Lyon (0-1)

Archives: Après avoir évincé de l’équipe Walter Benitez, Patrick l’a remis dans la cage. Et en un seul match, l’Argentin a mis en évidence sa grande classe.

Vendredi 31 août 2018
4e journée de L1
Lyon 0-1 Nice
Buts : Saint-Maximin (51′) pour Nice

Olympique Lyonnais : Lopes - Rafael, Marcelo, Denayer, Mendy - Tousart (Diop 78e), Ndombélé - Traoré (Aouar 83e), Fékir ©, Terrier (Cornet 69e) - Memphis.
Manager: Genesio

OGC Nice : Benitez - Jallet, Hérelle, Dante ©, Sarr, Boscagli - Lees-Melou, Tameze, Cyprien - Saint-Maximin (Coly 84e), Balotelli (Myziane 75e).
Manager: Vieira

Nice avait un besoin vital de points car les Aiglons n’avaient pris qu’un point sur 9 depuis la première journée de L1 2018-2019.
Nice était condamné à l’exploit.
Il a été accompli avec 13 Vieira côté Nice. Tous les Aiglons ont joué avec la rage qui faisait le fond de jeu de Vieira entre autres atouts.
On a vu des Niçois sérieux et entreprenants.
Le héros ? Benitez. Un match parfait: 10 sur 10.
Impérial, grandiose, le portier argentin a tout arrêté: une bonne dizaine de tirs cadrés sur la trentaine de tentatives lyonnaises. Un record !
Saint-Maximin a été aussi fabuleux. Vite et bien. Son tir victorieux a été dévié dans la cage lyonnaise par le crâne d’un défenseur locaux. Auparavant l’Aiglon a touché la transversale sur une passe divine de Balotelli.
Balotelli a reçu un carton jaune car il a demandé à l’arbitre de faire reculer le mur de l’OL. Ensuite l’arbitre fit bel et bien reculer le mur ! Alors pourquoi avertir l’Italien ?
Lyon a tout tenté mais Benitez était invincible.

31.08.18

Champions League 2019: Paris dans le groupe de la mort avec Liverpool et Naples

Ronaldo veut remporter la C1 avec la Juventus Turin. Quel défi fabuleux !

Tirage de la phase de groupes de la Ligue des Champions 2018/2019

Groupe A

- Atlético Madrid
- Borussia Dortmund

- Monaco
- FC Bruges

Groupe B

- FC Barcelone
- Tottenham
- PSV
- Inter MIlan

Groupe C

- Paris Saint-Germain
- Naples
- Liverpool
- Etoile Rouge de Belgrade

Groupe D

- Lokomotiv Moscou
- FC Porto

- Schalke 04
- Galatasaray

Groupe E

- Bayern Munich
- Benfica

- Ajax Amsterdam
- AEK Athènes

Groupe F

- Manchester City
- Shakhtar Donetsk
- Olympique Lyonnais
- Hoffenheim

Groupe G

- Real Madrid
- AS Rome

- CSKA Moscou
- Viktoria Plzen

Groupe H

- Juventus
- Manchester United
- Valence
- Young Boys Berne

En gras les favoris dans chaque groupe

Matchs du PSG:
18 septembre: Liverpool-PSG
3 octobre: PSG-Belgrade
24 octobre: PSG-Naples
6 novembre: Naples-PSG
28 novembre! PSG-Liverpool
11 décembre: Belgrade-PSG

Rien n’aura été évité au PSG de Thomas Tuchel: il est tombé dans le groupe C, celui de la mort. La bataille sera terrible pour les deux premières places qualificatives. Naples, Liverpool et le PSG vont se les disputer. Et Belgrade a son mot à dire. Avec le groupe B, le groupe C est le plus difficile. De plus, le PSG va devoir commencer à Liverpool !
Paris a une équipe digne de la Premier League. C’est historique. Jamais une équipe en Franc n’a été aussi forte sur le papier.
Tuchel a hérité d’un tirage atroce. Emery à côté avait eu de la petite bibine.
Cette saison, les gros vont être encore là: Bayern et Barça.
Le Real ? Je n’y crois pas.
La Juve ? Cela serait énorme pour Ronaldo s’il gagnait encore une C1 cette fois en Italie.
Lyon peut sortir dans les deux premières places de son groupe. Monaco ? Non, l’ASM a été encore une fois dépouillée.
On va se régaler. La C1 est bien plus passionnante que la Coupe du Monde qui n’offre que sept matchs par équipe.

20 h foot, Cnews, présenté par Julien Pasquet. Jeudi 30 août 2018:
https://www.cnews.fr/emission/2018-08-30/20h-foot-du-30082018-792644

28.08.18

Permalien 14:59:39, Catégories: THE RED DEVILS  

Le déclin programmé des Red Devils: Tottenham est venu ridiculiser Mourinho (MU) à Old Trafford

Après trois journées, MU est déjà à six points du leader Liverpool. Impensable du temps de Sir Ferguson ! L’excellent brésilien Lucas, l’ex parisien mal traité par le PSG d’Emery, a donné une leçon de réalisme à Lukaku, très maladroit car il termine mentalement ses actions avant de les avoir jouées. A la fin du match, Mourinho est allé applaudir le KOP. Quelle démagogie !

Lundi 27 août 2018
3e journée de Premier League
Manchester United 0-3 Tottenham
Buts pour les Spurs: Keane (52e), Lucas (52e, 84e)

Man United: De Gea, Valencia, Smalling, Jones (Lindelof 57e), Shaw, Matic (Fellaini 60e), Fred, Pogba, Herrera (Alexis 55e), Lingard, Lukaku.
Sur le banc: Grant, Young, Rashford, McTominay.
Prétentieux: Mourinho

Spurs: Lloris, Trippier (Aurier 76e), Alderweireld, Vertonghen, Rose (Davies 81e), Dier, Dembele, Eriksen, Alli, Lucas Moura, Kane (Winks 89e).
Coach: Pochettino

La chute est sans fin pour MU.
Depuis le départ de Sir Ferguson, en 2013, le club est sur le déclin.
Le trou se creuse de plus en plus. Il s’agit d’une tombe à présent.
Déjà 4 entraîneurs: Moyes, Giggs, van Gaal et Mourinho, le roi des prétentieux, l’homme du passé dépassé.
Le club a déboursé 460 M€ depuis 2016. Tant de gaspillage pour se faire battre 0-3 à la maison.
Lukaku n’a pas les épaules et encore moins les pieds pour remplacer le génial Rooney. Rooney avec deux jambes dans le plâtre est plus adroit que le Belge.
En défense: De Gea, Jones et Smalling sont trois passoires. Trois cadeaux de sir Ferguson ! Comme quoi même les plus grands peuvent faire des mauvais choix. De Geea ? Passe encore mais le duo Jones-Smalling est à Ferdinand-Vidic ce que le Canada Dry est au champagne.
Jones est aussi fin qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine.
Smalling a peur de la 1ere à la 95e mm.
Ce MU de 2016 ressemble à Wigan. Il n’est composé que de joueurs médiocres.
Quand on pense au foin fait autour de Pogba qui n’a pas 10 % du talent de Cantona.
J’ai vécu le paradis sur terre avec ce club, de 1993 à 2013.
Je ne vivrai pas l’enfer avec lui car ce club n’est pas MU. MU n’existe plus. Ne reste que le nom.
Les successeurs de Cantona, Sir Ferguson, Giggs, Scholes et Rooney font fortune sur le prestige de leurs devanciers mais eux ne donnent rien en échange. Rien de rien.

26.08.18

Permalien 00:33:09, Catégories: LE GYM E BASTA  

Dijon inflige un carton à Nice, dans le stade des Aiglons (0-4)

Les joueurs en rouge et noir vont devoir mettre le bleu de chauffe, et fissa! pour fuir cette odeur de L2 qui s’empare déjà des narines des fans du Gym.

Samedi 25 aout 2018
3e journée de L1
OGC Nice 0-4 Dijon
Buts pour Dijon: Aguerd (68e), Haddadi (83e), Keita (85e, 90e+3)

Dans l’Allianz Riviera, il y avait 18.109 spectateurs dont une poignée de Dijonnais contents du voyage. Pour le reste, rien que des déçus. Si l’an passé, le stade de 30 000 personnes n’était pas toujours plein malgré du beau jeu, on imagine que cette saison ce sera une Bérézina niveau public si le Gym ne rectifie pas le tir. Le baptême du feu en L1 de Patrick Vieira est très difficile. Henry doit se demander où il va mettre les pieds à Bordeaux.
A Nice, il y a déjà le feu. 1 points sur 9 en trois matchs dont deux à domicile.
J’ai déjà signalé que retirer Benitez (gardien) et Souquet (dans le loft niçois !) c’est fragilisé la défense.
Vieira n’a pas souvent vu jouer Nice l’an passé, sinon il ne les aurait pas retirés. Le nouvel entraîneur s’est fié à ce qu’il a vu en arrivant. Cela ne suffit pas. Benitez et Souquet étaient deux maillons forts du Nice de Lucien Favre.
L’actuelle défense de Nice (Cardinale - Hérelle, Dante, Boscagli) est inexpérimentée en L1, prise en flagrant délit de manque d’automatismes. Nice a encaissé trois buts en 10 minutes.
Le Nice du 25 août 2018 n’est même pas du niveau de L2.
Devant ce n’est pas mieux. Balotelli est attendu comme le Messi. Il n’a pas pour habitude de jouer dans des équipes de bas de tableau. Quelle va être sa réaction ?
Et comme il y a trop de faiblesses dans le onze niçois qui est aligné ceux qui pourraient assurer leur statut deviennent du coup mauvais.
Le Gym après un début de calendrier qui s’annonçait facile va entrer dans le dur avec comme prochains adverses: déplacement à Lyon, accueil de Rennes. Et après la mini trêve, deux déplacements coup sur coup à Montpellier puis à Nantes avant de recevoir Paris ! Tout ça fait peur à l’heure qu’il est.Vieira a d’ores et déjà une forte pression: il faut dire qu’il succède à Puel et Favre, deux aînés hyper brillant.
Nice a déjà perdu 8 points sur 9, soit le parcours d’un relégable.

J’ai aussi envie de dire que ferait Thomas Tuchel (PSG) avec le Nice actuel ? C’est pour ça que Zidane n’est pas venu à Bordeaux et qu’il a préféré le Real. Mieux vaut avoir C. Ronaldo pour claquer des buts que claquer des dents sur le banc parce que personne ne sait mettre la balle au fond des filets.
Qui vivra, Vieira !

OGC Nice : Cardinale - Hérelle, Dante, Boscagli - Cyprien, Tameze, Danilo, Lees-Melou (Makengo 71e) – Srarfi (Le Bihan 71e), Saint-Maximin, Myziane (Diaby-Fadiga, 79e).

Dijon FCO : Runarsson- Rosier, Aguerd, Lautoa, Haddadi- Amalfitano (Keita, 66e), Abeid (Marie 88e)- Loiodice, Sliti, Sammaritano (Jeannot 77e)- Tavares.

24.08.18

Permalien 16:24:08, Catégories: LE GYM E BASTA, FOOT FRANCHOUILLARD, LONDON CITY  

Hugo Lloris contrôlé en "état d'ivresse" à Londres

Le génial Bourvil, un maître absolu avec Raymond Devos et Fernand Raynaud.

Au début, j’ai cru à une blague.
Genre, LLoris en état d’ivresse post-coupe du monde, comme l’on dit en état de grâce.
Hélas ! non, si j’en crois la BBC voici ce qui se dit sur le capitaine des Bleus.

-"Le capitaine de Tottenham et de l’équipe de France, a été inculpé pour conduite en état d’ivresse après avoir été arrêté au volant de sa voiture dans l’Ouest de Londres. Le gardien de but de 31 ans a subi un contrôle de routine à Gloucester Place dans la nuit de jeudi à vendredi 24 août.”

Positif à l’éthylotest, il a été placé en garde à vue puis relâché, sept heures plus tard, sous caution.

En Angleterre, ils n’ont rien contre le fait de se bourrer la gueule mais faut pas prendre le volant après. Boire ou conduire, c’est valable partout. A Rouen comme à Manchester.

Que dit la Metropolitan Police ?
-"Hugo Lloris, 31 ans, habitant à East Finchley, a été inculpé pour conduite en état d’ivresse vendredi 24 août. Il a été relâché après plusieurs heures en cellule de dégrisement. Le conducteur est convoqué à la Cour des magistrats [le tribunal des procédures pénales en Angleterre] de Westminster mardi 11 septembre 2018.”

Je me pince. Quoi Llooris, l’élevé à la Socca et à la pissaladière se fait rattraper par la patrouille !
Cela parait incroyable.
Quel est le vrai Lloris ? Celui qui parle la langue de bois pendant les conférences de presse ou celui qui hurle dans les vestiaires de Nice parce qu’il a perdu au Ray avec le maillot de Lyon ? Celui qui nous endort sur deux pages dans L’Equipe du 24 août ou celui qui se fait serrer par la police ? Les deux sans doute, mon colonel.

Lloris est un très bon gardien qui mériterait de garder la cage de Man United. Il est bien meilleur de De Gea. Le face à face avec Manchester United est prévu lundi 27 août 2018 ? Avec ou sans le Niçois ? Les dirigeants des Spurs aviseront le degré de dégâts de l’image du club. En Grande-Bretagne, le joueur passe après le club.

Lloris a pris les devants et à fait profil bas:
-"Je tiens à m’excuser de tout coeur auprès de ma famille, du club, de mes coéquipiers, du manager et de tous les supporteurs. L’alcool au volant est totalement inacceptable, j’assume l’entière responsabilité de mes actes et ce n’est pas l’exemple que je souhaite donner". Ah ! la langue de bois is back ! On nous change pas Lloris comme ça. Lloris a le même regard que Le Vigan, acteur grandiose de l’entre-deux-guerres. Un regard d’une tension hors norme.

Lloris était poissard au niveau titre jusqu’à la conquête de la Coupe du monde 2018. Cependant, il ne faudrait pas qu’il prenne le melon. Gagner un tournoi de sept matchs ce n’est rien par rapport à Cantona qui a gagné 5 championnats anglais sur 6 disputés !

Cantona, Cruyff, Platini et Puskas n’ont jamais été champions du Monde pourtant il s’agit de virtuoses. Dugarry, Diomède ou Rami me laissent de glace avec leur titre mondial.

Lloris, est-ce plutôt Baratelli ou Gascoigne ?
La vérité c’est qu’il aurait du prendre un taxi. Tous les joueurs qui jouent en Angleterre doivent savoir que la police ne rigole pas avec l’alcool, outre Manche. Dès qu’on a bu une bière, sur le sol anglais, il faut prendre un taxi ou se faire raccompagner. Elle est là la faute, l’erreur.

Je ne sais pas ce qu’il a bu mais je lui conseille de revenir à la gratta keka, celle que je buvais à Coco-Beach après la pêche à la ligne. Soit des glaçons broyés avec de la grenadine. Il est temps qu’il remange un pan-bagnat !

Tottenham c’est bien beau. Les Bleus aussi. Lyon passe encore, mais l’OGCNice c’est bien mieux.
Il est temps que le Nissart rentre au bercail.

23.08.18

Permalien 08:35:44, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Partant pour venir à Bordeaux, Thierry Henry veut rejoindre "Pat" Vieira en L1 (*)

Scène culte entre “Titi” et le Louis de Funès actuel. Henry a beaucoup d’humour. Une facette qu’il n’utilise pas souvent dans les médias.

La volonté que manifeste Henry pour revenir en France fait plaisir.
L’intelligence a toujours dominé son comportement.
Ce n’est pas un joueur qui fait n’importe quoi.
Beaucoup lui en ont voulu depuis sa main en équipe de France, main qui empêcha le ballon de sortir en corner. Ce fut une affaire d’Etat. Lui, la main du diable. Maradona, lui, celle de Dieu !
Que d’hypocrisie ! Les loups de la politique l’ont condamné. On lui a même reproché de consoler ses victimes. Quand la justice fait l’erreur de libérer un terroriste cela fait moins de bruit !
Ensuite, ses détracteurs ont été choqués qu’il ne soit pas descendu du bus en 2010.
Il est allé ensuite s’expliquer entre quatre yeux avec N. Sarkozy, à l’époque locataire 9 l’Elysée.
La carrière de l’attaquant a été rondement menée. Il doit beaucoup à Arsène Wenger mais cela va dans les deux sens. Henry a largement rendu au coach. Sauf qu’il est parti à Barcelone pour gagner la C1 qu’il n’arrivait pas à gagner avec Arsenal.
La C1 en poche, il a filé aux Etats-Unis. Des vacances bien payées. Henry s’est très se vendre et c’est tant mieux. Voilà une autre de ses grandes qualités. Il a le sens des affaires, comme Picasso.
Il a aussi été consultant en Angleterre (Skysport), avec des tarifs royaux. Pourquoi s’en priver ?
Voulant devenir entrâineur, il a obtenu son diplôme reconnu par l’UEFA outre Manche, en 2016. Cela le fait mal voir avec la FFF qui n’aime pas qu’on lui échappe. Il s’essaya à la profession auprès des jeunes d’Arsenal jusqu’à ce que Wenger lui dit que c’était incompatible avec son poste de consultant, sous prétexte qu’on ne peut pas critiquer son employeur. Heureusement pour Wenger que les dirigeants des Gunners n’ont pas fait pareil quand leur entraîneur œuvrait sur TF1…
Deux ans après, Wenger lui reconnait toutes les qualités pour être entraîneur dont “l’intelligence", au sein d’une interview dans Le Télégramme.
Il est saisissant de remarquer que Wenger n’a rien fait pour aider Henry qui aurait pu lui succéder à Arsenal, à la place d’Emery. (Deux autres grands Gunners (Vieira et Arteta) eux aussi n’ont pas été sollicités) Qui a sa statue devant le stade d’Arsenal, Henry ou Emery ? Par deux défaites cuisantes pour ses débuts à Londres, l’Espagnol a démontré qu’il n’était pas immédiatement “the right man in the right place". Si Zidane a vraiment débuté au Real Madrid pourquoi Henry n’a pas eu droit à Arsenal ? Trop risqué de le voir briller d’emblée ?
Après son poste d’adjoint en équipe nationale belge, Henry va enfin débuter sur un banc, en leader, à Bordeaux. Après Deschamps, Zidane , Blanc, Alain Boghossian, Bernard Lama, Lionel Charbonnier et Bernard Diomède, Henry rejoint le cercle des champions du monde 1998 devenu entraîneurs.
On se souvient qu’en 1998, Henry est retourné chez les Espoirs après son titre de champion du monde.
En 2018, impensable de voir ça avec Mbappé. Les temps ont changé.
Henry avait un peu de retard sur Mbappé mais il assurait déjà énormément.
Bienvenue en L1 ! J’ai hâte de revoir notre Buster Keaton sur nos pelouses.

(*) Le 27 août 2018, Henry renonce à Bordeaux car il n’arrive pas à se mettre d’accord sur ses conditions de travail.

22.08.18

Neymar la vache à lait publicitaire de ses parents ?

Le quotidien brésilien Folha de Sao Paulo révèle que 85% des revenus publicitaires de Neymar junior vont à la société NR Sport, gérée par … Neymar da Silva Santos senior, son père, associé … à sa femme donc à la mère du joueur. Ce qui s’appelle avec du Nez.
Le fiston ne touche que 15% parce que le contrat remonte à ses 14 ans.
Le temps passe mais le pourcentage demeure. Celui signifie bien que le fils est la créature du père dans le rôle de Gepetto.
Bien sûr personne n’est à plaindre chez les Neymar.
Neymar est connu depuis longtemps.
Le public brésilien suit ses aventures comme si c’était un membre de la famille Kardhasian.
Le produit Neymar n’a même plus besoin de créer l’événement sur le terrain.
Après l’arrivée au PSG, l’anniversaire en boîte de nuit avec le président du PSG, la blessure par manque de coordination de gestes, la Coupe du Monde ratée, la liste est longue… voici que le fils planche à billets. Une info qui confirme, en fait.

21.08.18

Balotelli reste à Nice

Le feuilleton Balotelli-Nice-OM est terminé.
L’Italien reste au Gym.
Agent rime avec argent.
Le rapport de France n’a rien donné.
Finalement, l’attaquant rentre dans le rang.
Les fans de Nice ne lui en veulent pas.
A-t-il visiter la commanderie ? Pas certain. Et puis, qu’importe ! On connait les usages du mercato.
Nice a besoin de Balotelli.
Vieira va récupérer l’attaquant après ses matchs de suspension.
La recrue est intra-muros.
A part ça, les débuts de championnats anglais confirment que Emery à Arsenal ce n’est pas la solution: 0 point sur 6 !; Les fans de MU attendent toujours que Mourinho quitte le banc des entraîneurs tant il représente mal le club; Reims et Nîmes font un bon retour en L1; Neymar s’en est pris à son partenaire Nkunka en plein match; Ronaldo d’intègre bien à la Juventus Turin et l’assistance vidéo en L1 est en fait une catastrophe car on l’utilise n’importe comment: un coup oui, un coup non. C’est si pour faire ça, autant l’oublier !

18.08.18

Le Real Madrid vend le maillot d'un joueur qui n'existe pas !

Cruyff, Cruyff, Cruyff. Voilà ma réponse à Alex Hunter, aux matchs délocalisés du Barça et aux tractations de Piqué.

Vous connaissez Alex Hunter ?
Si vous êtes ultra connecté, sans doute.
Alex Hunter est un joueur virtuel. Une star du e-football.
Le Real Madrid a décidé de vendre des maillots floqués au joueur qui n’existe pas. (Et ce n’est pas comme si l’on vendait le maillot d’Hamlet ou de Cyrano de Bergerac).
Ce maillot est à vendre à côté de ceux de Benzema et Ramos.
Pour avoir ce maillot n°29 il faut débourser 144 €. Rien que ça !
On y est. On remplace C. Ronaldo, parti à la Juventus Turin, par Alex Hunter. Ce nom en anglais veut dire chasseur, quelle astuce!
Le pire là-dedans c’est que ce joueur a existé jadis: il s’agit d’un gardien écossais du nom d’Alex Hunter (1895-1984) qui a gagné la FA Cup 1921 avec Tottenham.
Donc les gens connaissent un joueur imaginaire et ignorent l’existence d’un football réel.
Autre phénomène écœurant: des matchs de Liga vont être délocalisés en Amérique du Nord.
Incroyable ! Et la télé, ils ne connaissent pas ?
Imaginons la clasico Real-Barça à Boston. C’est priver le public espagnol de sa culture. Les socios ont-ils vendu leur âme ?
Et pour couronner le tout, la clique financière de Gérard Piqué, entre autres, a réussi à détruire la Coupe Davis pour la remplacer par la World Cup of tennis qui lui succédera en novembre 2019. Et par votre majoritaire en plus ! 73, 43 % des pontes de la petite balle jaune étaient favorables à la mort de la compétition née en 1900. Les joueurs français qui l’ont gagné sont très mécontents. Cela se comprend car c’est le seul trophée important qu’ils sont capables de gagner. Historiquement, la France depuis les Mousquetaires ont fait, d’une manière générale, bonne figure en Coupe Davis. Toujours est-il que les décideurs les plus influents ont eu la peau de la Coupe Davis qui ne leur rapportait rien pour la remplacer par une compétition où ils vont amasser des dollars et des euros. Dans les yeux de Piqué j’ai vu le $ des dollars comme on le voit dans les dessins animés de Tex Avery.

Adresse de la boutique du Real Madrid:
http://shop.realmadrid.com/stores/realmadrid/fr/c/maillots/équipe/29-hunter

17.08.18

Zidane entraîneur de Man United, chez Cantona ?

Mourinho et Zidane ne boxent pas dans la même catégorie. Mourinho veut gagner pour que l’on dise qu’il a gagné tandis que Zidane veut faire gagner son équipe.

L’Equipe du 15 août 2018 titrait sur Zidane qui aurait des vues sur Manchester United. Ce n’est pas demain la veille que l’ex coach du Real Madrid va arriver à Old Trafford mais il faut bien vendre du papier ou alpaguer sur le net.
La veine Neymar a été usée jusqu’à la corde. Et elle servira encore.
La Coupe du Monde 2018 remportée par les Bleus ont fait augmenter les ventes. Il faut maintenir le niveau.
Il n’y a pas trente six clubs pour Zidane.
Quand il a quitté le Real Madrid et que la France était encore loin de brandir la Coupe du Monde son nom est revenu dans le jeu de quilles. On en était venu à désirer que la France se fasse vite sortir en Russie pour que ZZ prenne la place de Dédé. Avec le titre mondial en poche, la vie de la FFF a changé. Deschamps est bien installé à son poste. Nike est aux anges et Zidane doit regarder ailleurs.
En Espagne: ZZ icône du Real Madrid ne peut jouer nulle part ailleurs et surtout pas à Barcelone.
Allemagne: il n’y a que le Bayern Munich.
Italie: la Juventus Turin s’impose.
Angleterre: Manchester United ou Liverpool. Man City, la place est déjà prise par Guardiola.
Liverpool: Kloop est bien à sa place.
Zidane serait parfait à MU. Mourinho ne devrait pas y faire des vieux os. Il n’a pas la culture club, trop marqué par son passage à Chelsea.
Cantona a toujours aimé Zidane qu’il a réclamé à ses débuts en Bleu.
Le King a offert le fanion du match lors de l’arrivée de Zidane en équipe de France. Il a été en quelque sorte son parrain. Cantona a senti le potentiel de son jeune coéquipier. Et Zidane n’a jamais oublié l’attention de Cantona à son égard.
Voir Zidane à Man United cela ne serait pas un contresens. Ce ne serait pas comme si Arsène Wenger, plus du tout désirable à Arsenal débarquait à MU. Zidane, lui, est neuf en Premier League. On connaît le joueur et l’entraîneur porté sur l’offensif. Rien à voir avec l’arrogant Mourinho.
Humainement, Zidane correspond mieux à MU que Mourinho. D’un côté la flamboyante humilité. De l’autre, la prétention d’un coach qui complexe de n’avoir jamais été un grand joueur. Sir Ferguson n’est jamais tombé dans ce travers.
Zidane à MU cela serait un grand moment. Espérons que ce souhait devienne réalité.
Pour l’instant, Cantona reste une statue vivante.
Depuis lui, personne n’a fait vibrer autant Old Trafford. Même Rooney, même C. Ronaldo n’ont pas effacé Cantona.
Cantona reste le joueur qui a relancé MU vers les sommets. Des sommets atteints en 1993 alors qu’ils étaient attendus depuis 1967.
Zidane pourrait-être celui qui relance MU, totalement endormi depuis la départ de Sir Ferguson en 2013.
Outre Manche, il faut d’abord gagner le championnat, la C1 passe en second.
D’abord être le Roi d’Angleterre. On le voit bien en politique puisque les Anglais ne veulent jamais vraiment être rattachés à l’Europe.

Le credo de MU ? Attaquer et attaquer encore. Mourinho est incapable d’avoir un tel programme. Il a trop peur de perdre.

16.08.18

Permalien 22:14:07, Catégories: ANQUETILLEMENT, CERDANEMENT, LA REVUE DE STRESS  

Yoka exclu des rings jusqu'en juin 2019. Tour d'horizon sur le dopage (Anquetil, Coppi, Armstrong, Pantani, Ullrich...)

Quand reverra-t-on de vrais grands boxeurs ?

Le boxeur Tony Yoka a été suspendu un an, jusqu’en juin 2019. Le feuilleton vient de connaître son épilogue. Cela n’a que trop duré. Les médias sont très cléments avec lui. L’athlète est devenu une icône à protéger, lui et sa femme après leurs deux succès aux derniers J.O. Ils sont beaux, jeunes et gagnants. Magnifique success-story. La presse ne pouvait rêver mieux. Si sa compagne fait le sans faute, du ring aux ors de l’Elysée, lui a brouillé son image, exclu temporairement par l’Agence française de lutte contre le dopage. Sanction confirmée par le conseil d‘état.
Que lui reproche-t-on ? D’avoir passé à l’as trois rendez-vous avec le contrôle antidopage. Explication ? Des oublis, du laisser-aller, de la négligence, un emploi du temps surchargé, une vie trépidante, de la désorganisation et tutti-quanti. Si une très faible proportion de gens peut avaler des justificatifs vaseux, une plus grande partie tombe dans la suspicion du dopage. Un sportif de haut niveau ne peut pas oublier trois contrôles. Alors on se dit : se dope-t-il ? Se dopait-il ? Etait-il dopé ? Pour mémoire, en football, un champion du monde 1998- de très faible importance dans le jeu- a été blanchi d’un contrôle antidopage positif parce que le préposé aux éprouvettes n’avait pas les diplômes requis. A mourir de rire. Vice de forme, ont-ils dit. Plutôt forme de vice ! L’affaire Festina a débuté juste avant la fin de la fin de la Coupe du Monde de football 1998 disputée en France qui remportera le trophée. D’aucuns y voient un paravent. Le Tour de France a plus été abîmé par la volonté de chasser le dopage que par le dopage lui-même. Pourquoi le football, le rugby, la F1, le tennis, le basket et la natation ne sont pas des sports traqués par les procureurs de la seringue ?
En cyclisme, les contrôles inopinés imposent aux cyclistes de toujours dire où ils se trouvent dans le monde entier. Ce qui provoque un grand empiétement sur la vie privée. On a vu où la chasse à l’Armstrong a mené l’Américain. On a vu ce qu’a enduré C. Froome sur le Tour de France 2018. En France, les autorités ne pipent mot sur Coppi et Anquetil- qui ont dit prendre des stimulants- et dans le même temps on salit des champions, surtout étrangers. Et l’on passe l’éponge sur R. Virenque, en disant «chut !» sur d’autres français qui ont chargé la mule. D’autres Français font la Une un jour puis sont passés sous silence.
Il y a gros décalage entre ce que l’on fait endurer aux cyclistes et ce que l’on fait subir aux autres sportifs. En football, tout ce qui se passait à la Juventus est tombé dans l’oubli. Circulez ! Il n’y a rien à voir. Au mieux, on parle de médicalisation. Zidane et Deschamps n’ont été entendus qu’à titre de témoins. En vélo, on laisse Armstrong s’exprimer tout en le suspectant puis en fin de carrière on l’achève. Et ceux que l’on n’achève pas s’achèvent tout seul. Pantani retrouvé mort dans une chambre d’hôtel. Quant à Jan Ullrich, il a été envoyé en psychiatrie après une nuit où il malmena une fille de tristesse.
Désormais suspendu par l’Agence Française de lutte contre le dopage, pour trois «now-shows» entre juillet 2016 et juillet 2017, Tony Yoka ne peut plus combattre officiellement jusqu’en juin 2019. Le champion olympique des poids lourds 2016 a dix mois difficiles devant lui. Il peut s’estimer heureux d’avoir été épargné par la presse : pas de gros titre en une du genre : «La chute d’un champion : de la gloire au dopage ?». Bien sûr le dopage n’est pas avéré mais comment empêcher de penser que le boxeur a évité les contrôles pour ne pas être pris en flagrant délit ? Le mal est fait. Le célèbre «pas de fumée dans feu» arrive vite sur le tapis de la vox populi.
Si le boxeur entretient une image lisse dans les journaux, cela ne cache pas les tensions avec sa Fédération depuis qu’il a été écarté de l’Insep en 2013 car on ne croyait pas en lui. Des aspects de sa communication irritent : on a l’impression que l’on vend toujours le couple des boxeurs à la manière de BHL-Dombasle. Le côté biscoteaux bling-bling du pugiliste est irritant car il n’a pas le rendement sportif de C. Ronaldo. Et que dire de tous les derniers matchs en bois contre de piètres adversaires. Le grand champion Jean-Marc Mormeck ne se laisse pas prendre au jeu de l’esbroufe : «Pour l’instant, Yoka, c’est juste du marketing. J’espère qu’il réussira, mais il n’est encore personne». Pan sur le bec ! Son image média est si forte que Tony Yoka n’a pas été lâché par les décideurs (TV et équipementier). Il est protégé par ce cordon sanitaire. Histoire de recueillir du positif sur investissement. Le hic c’est qu’en boxe, on n’est pas en littérature ou en chanson. A un moment donné, il faut mettre les gants face à de vrais combattants.
La suspension doit permettre à Yoka de bien digérer sa notoriété car il a été pris dans une tourmente. D’ici juin 2019, il lui faut s’entraîner durement. Ensuite, soit il prouve que c’est un champion, soit on dira qu’il a connu son apogée aux J.O. Il a beaucoup de pression sur ses épaules. En boxe, l’image ne suffit pas. En littérature, en chanson on peut faire illusion. Sur un ring, impossible.

Permalien 16:37:20, Catégories: GRANDE DAME, HENDRIXEMENT  

Madame Aretha Franklin (1942-2018)

L’immense chanteuse est partie.
Voix, présence, tout.
Comme Billie Holiday. Comme Ella Fitzgerald. Comme Nina Simone.
Comme Louis Armstrong. Comme Otis Redding. Comme Ray Charles. Comme Barry White. Comme James Brown.
Tous de vrais chanteurs, pas des marionnettes du marketing.

[Post dédié aux victimes d’un morceau de viaduc, à Gênes, qui s’est écroulé.]

14.08.18

A peine arrivé à la Juventus Turin, C. Ronaldo marque déjà alors que le Real Madrid sans CR7 s'est fait plumer par l'Atletico de Madrid 2-4 ! La vérité ? Le Real est en crise totale !

L’entente C.Ronaldo et Dybala fonctionne dès à présent. On sent que Ronaldo est content de jouer avec Dybala, encore une façon de se démarquer de Messi qui n’a pas voulu de son jeune compatriote dans le onze de départ de l’Argentine en Russie lors de la Coupe du Monde 2018. CR7 n’est pas venu à la Juve pour faire le malin avec son passé brillantissime. Il repart à la conquête de nouveaux titres, en immense champion qu’il est.

CR7 a l’art de se relancer. Après des débuts sensationnels à Manchester United il est parti s’épanouir au Real Madrid. Après avoir tout gagné sous le maillot de la Maison Blanche au point de rejoindre Di Stefano dans la légende, dépassant Zidane, il a choisi de se remettre en questions en Serie A, à la Juventus quand d’autres à sa place seraient partis en Chine contre un pont d’or. Lui choisit d’abord la compétition, contre l’avis de son agent. Les ennuis avec le fisc espagnol ? Ce n’est pas Ronaldo qui se charge de remplir ses déclarations de revenus.

PS: à mourir de rire, l’habituel roquet médiatique qui cire les pompes à Benzema ne cesse pas de dire que le Real à tourner la page CR7 très facilement. Aurevoir et merci ! Entendre ça… Vaste mascarade. Ils vont sentir la différence. Comme si Bale allait claquer autant de buts que CR7. Comme si Benzema allait remplacer CR7 au niveau du charisme sur le terrain pour impressionner les adversaires. Il s’agit de deux bons joueurs mais il n’est pas question de les comparer à Ronaldo, un monument du football, lui.

PS’: Supercoupe d’Europe/ Mercredi 15 août 2018 /Real Madrid 2-4 Atletico de Madrid.
Grâce notamment à Diego Costa, auteur d’un doublé, l’Atletico a battu le Real dans le derby européen pour désigner le roi d’Europe. Match honorifique mais tout de même match très important concernant l’hégémonie madrilène. Sans CR7 et sans Zidane, le Real vient de prouver qu’il n’était plus grand chose. Le club a perdu deux membres essentiels: le coach et son leader. L’aboyeur médiatique qui ne cesse pas de casser du Ronaldo 24 h sur 24, 356 jours par an, est une nouvelle ridiculisé par les faits. Le championnat va se jouer entre Barcelone, favori, et l’Atletico. Le Real est au tapis. On ne perd pas deux as sans de terribles conséquences sportives. La vérité actuelle c’est que la Maison Blanche est en crise totale! Benzena et Bale sont incapables d’être des leaders de terrain et de vestiaires. Ramos est vieillissant. Le Real a perdu deux cerveaux: CR7 et Zidane. On ne remplace pas deux personnalités d’un tel rang comme s’il s’agissait de Messieurs Dugland et Duduche. Le Real s’enfonce bel et bien dans une longue crise.

PS'’: on doit dire et écrire Real Madrid et Atletico de Madrid. A la radio et à la télé, on entend trop souvent “Real DE Madrid” et “Atletico Madrid” soit le contraire de ce qu’il faut dire.

Permalien 20:56:32, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR  

Trois champions du Monde 2010 disent adieu à la Roja: Iniesta, Silva et Piqué

Je n’ai jamais manqué un match d’Iniesta dans la possibilité des diffusions. Un régal pour les yeux et le cœur. Jamais de plainte. Correction exemplaire. L’anti-héros par excellence, donc le vrai héros. Je donne tous les matchs de Neymar contre une seule action d’Iniesta. Le football c’est Iniesta !

Andrés Iniesta (né le 11 mai 1984, 34 ans)
2006-2018, 131 sélections, 13 buts dont celui de la finale de la Coupe du Monde 2010 (Espagne 1-0 Pays-Bas, après-prolongations)
Milieu de terrain, à la fois défensif et offensif. A mérité mille fois sa préretraite à Vissel Kobe, au Japon.
Avec Barcelone, il a remporté 4 Ligues des Champions (2006, 2009, 2011 et 2015).
Joueur d’exception, à l’activité harassante. Capable de défendre et d’attaquer. Un relayeur aux poumons d’acier et à la précision d’un laser. As du timing, machine à délivrer du caviar. L’un des plus grands joueurs de l’Histoire. Il aurait du recevoir le Ballon d’or 2010. Erreur historique de la FIFA qui l’octroyait à l’époque, de préférence à Messi.

Palmarès exceptionnel avec la Roja:

Coupe du monde 2010
Championnat d’Europe 2008 et 2012
Championnat d’Europe des moins de 19 ans 2002
Championnat d’Europe des moins de 16 ans 2001

David Silva (né le 8 janvier 1986, 32 ans)
2006-2018, 125 sélections, 35 buts.
Milieu offensif à Manchester City. Magnifique joueur, aussi intelligent que son compatriote Iniesta. A su se faire sa place en équipe nationale alors que régnait le duo Xavi-Iniesta. (Xavi, autre joueur féerique, a déjà pris sa retraite internationale). Silva est rapide, malin, agile. Equipier modèle. Sait marquer des buts décisifs. Un régal à voir jouer. Infatigable travailleur. Des pieds en or.

Sublime palmarès avec la Roja:

Coupe du monde 2010
Championnat d’Europe 2008 et 2012
Championnat d’Europe des moins de 19 ans 2004

Gérard Piqué (né le 2 février 1987, 31 ans)
2009-2008, 102 sélections, 5 buts.
Défenseur central à Barcelone.
En clubs, il a remporté 4 Ligues des Champions (2008 avec Manchester United/ 2009, 2011 et 2015 avec Barcelone.
Joueur d’excellent niveau même s’il n’a pas le rayonnement constant de Puyol (Barça) et de Ramos (Real Madrid) qui sont les deux piliers fondamentaux de la grande Roja.

Très bon palmarès avec la Roja:

Coupe du monde 2010
Championnat d’Europe 2012

12.08.18

Le campionissimo Guardiola (Man City) donne une leçon à son compatriote Emery (Arsenal), à Londres où plane l'ombre de Wenger

Les thuriféraires d’Emery devront encore patienter pour voir la “verticalité” du jeu prôné par Emery. Belle imposture ! La vérité ce n’est pas qu’il va gagner la C1, le réel c’est qu’avec des millions d’euros à ne plus savoir quoi faire, il a été incapable deux ans de suite au PSG de dépasser les 8e de C1. Pitoyable résultat pour quelqu’un qui devait révolutionner le football français ! Mieux vaut encore Deschamps. Lui au moins, il a su corriger le tir, et gagner la World Cup 2018 après le cuisant échec en finale de l’Euro 2016 au SDF.


Dimanche 12 août 2018
Première journée de Premier League
Arsenal 0-2 Manchester City
Buts pour les Citizens : Sterling (14e), Bernardo Silva (64e)

Emirates Stadium reste un stade perdant.
La bonne idée c’était d’installer Thierry Henry aux commandes d’Arsenal. Si Nice a été offert à Vieira, pourquoi Arsenal n’a pas été proposé à Henry, l’icône du club ? Manque de courage. L’homme de la situation s’appelait Henry, dommage. Et pourtant, ils lui ont fait une statue devant le stade ! Ils m’ont pas son portable ? Qu’ils m’appellent et je transmettrai !
Arsène Wenger est parti. Unai est arrivé, mais Arsenal est toujours le même club : en dents de scie. Constance, connaît pas !
Un club sans C1 n’est pas un grand club. Au mieux, un bon club. Ce qui est le cas.
Le remplacement de Wenger par Emery c’est tout bénef pour le Français car lors de sa dernière année en Liga, l’Espagnol n’a pas gagné un seul match à l’extérieur ! En Angleterre, il va souffrir. S’il commence à perdre à la maison qu’est-ce que cela va être loin du domicile.
Sur le duel hispano-espagnol, il n’y a pas photo. Au cours des 11 confrontations Guardiola-Emery, le brillantissime Guardiola a gagné 7 fois et fait 4 nuls. Emery lui reste à 0, double 0, 0 pointé. Triste statistique. La honte ne tue plus depuis longtemps. Guardiola et Emery ne font pas le même métier. Il y en a un qui sert le football et un autre qui s’en sert. Pas besoin de faire un dessin.
Encore une erreur de casting. Après le PSG, Arsenal a fait le mauvais choix. Wenger peut dormir sur ses deux oreilles. Son remplaçant ne gagnera jamais la C1 avec Arsenal. D’abord il faut qu’il se qualifie ce qui n’est pas aisé avec les deux Manchester, Liverpool, Chelsea et Tottenham. Le prochain match des Gunners se déroule à Chelsea. Encore un baptême du feu pour Emery qui va découvrir l’hostilité dans un grand stade anglais, loin du domicile. Lui qui n’aimait pas celle des stades espagnols, il va être servi.

C. Ronaldo sait se faire aimer par les tifosi de la Juve

CR7 sait parler aux fans, il n’est pas une marionnette comme Neymar qui ne fait que répéter ce que son staff de com. lui dit de dire.

Alors que Ronaldo 1er- le vrai comme disent les immondes- est hospitalisé- avec tous nos vœux de prompt rétablissement le plus tôt possible- Ronaldo II continue son opération séduction auprès des tifosi de la Juventus Turin, de la manière la plus naturelle. C. Ronaldo c’est le contraire de Neymar. Le Portugais est passé de MU au Real pour aller à la Juve, soit un niveau d’excellence, alors que Neymar a choisi la décrépitude : de Barcelone au PSG. C’est quitter Gallimard pour Harlequin !

Cristiano Ronaldo a tenu a précisé qu’il n’est pas prêt d’oublier la standing ovation des tifosi de la Juventus à l’Allianz Stadium après son exceptionnel retourné acrobatique, le 3 avril 2018 en 1/4 de finale aller de Ligue des champions sous le maillot du Real Madrid. CR7 a expliqué qu’il n’avait jamais connu un pareil salut de supporters d’un club adverse, même son retour à Old Trafford ne fut pas aussi impressionnant. Il a souligné que ce comportement des fans italiens avait contribué à pencher favorablement pour signer dans le club piémontais. On va se régaler avec CR7 et je rêve déjà d’un Juve-PSG en C1. (Je n’ai rien contre Paris sauf que le PSG est une sorte de sélection nationale du Qatar, donc la concurrence est disproportionnée).

-«C’était incroyable. J’y pense chaque jour, ça ne m’était jamais arrivé avant. En Ligue des champions, en quart de finale, vous marquez un but à l’extérieur et voyez toutes les personnes présentes dans le stade se lever et vous applaudir… C’était un sentiment incroyable. Ca m’a surpris au début. Je suis la Juve depuis longtemps et j’ai toujours bien aimé ce club, mais depuis ce moment, je l’aime encore plus. Je ne dirais pas que ça a été le facteur clé dans ma décision, mais chaque détail compte. Bien sûr, ça aide quand vous voyez que les gens vous aiment, que les supporters et que le club vous aiment, ça change complètement votre impression. Je dois tous les remercier pour leur soutien. »

PS: lors de PSG-Caen du 12 août 2018 combien de buts Neymar va-t-il marquer ? 4, 5 ou 6… Et autant de passes décisives ?

PS’: PSG 3-0 Caen. Les joueurs du Qatar se sont entraînés dans un match gagné d’avance. Quel intérêt d’aller voir ça ? Neymar a marqué au bout de 9 minutes, puis rien. Avant la fin, il est sorti. Il a toujours sa mine renfrogné. On dirait un prisonnier qui a attend sa libération. Passer du Camp Nou au Parc des Princes c’est quitter l’Olympia pour le Point Virgule.

11.08.18

Permalien 22:59:58, Catégories: LE GYM E BASTA  

Vieira débute à Nice par une défaite

Nice a perdu mais je salue la mémoire de mon ami Raymond Kopa qui serait tellement content de la victoire de Reims. Nice-Reims, voilà une affiche qui respire le football français. Quand j’ai vu Kopa la première fois, il m’a dit:
-"On va voir si vous êtes un vrai Niçois. Qui a marqué trois buts au Real Madrid lors de Nice-Real ?”
En moins d’une 1/2 seconde j’ai décoché:
-"Le Luxembourgeois Vic Nurenberg !".
Et alors Kopa (qui avait 10 Neymar dans chaque doigts de pieds) a crié dans tout le studio de maquillage de France 2:
-"C’est un vrai Niçois !”
Inoubliable !

A Nice, Allianz Riviera,
Samedi 11 août 2018
1ere journée de L1
OGC Nice 0-1 Stade de Reims
But pour les Rémois: Doumbia (2′)

OGC Nice : Cardinale - Atal, Hérelle, Dante ©, Boscagli (Makengo 82e) - Tameze, Danilo (Sacko 90e), Cyprien - Lees-Melou, Srarfi (Diaby-Fadiga 60e), Saint-Maximin.

Stade de Reims : Mendy - Métanire, Fontaine, Abdelhamid, Konan - Romao, Chavalerin - Oudin (Ndom 76e), Martin © (Cafaro 69e), Doumbia - Chavarria (Kyei 89e).

Pour la première de Patrick Vieira ce fut un bide complet !
Prendre un but dès la deuxième minute.
Nice s’est ensuite cassé les dents sur la défense rémoise qui a livré un match défensif, très L2.
Alors que Lucien Favre avait très bien relancé Benitez au détriment de Cardinale, le nouveau coach a fait machine arrière.
Combien de matchs de Benitez a vu Vieira ?
On ne désigne pas Cardinale à la vindicte populaire. On le connaît. Il peut faire lui aussi de grands matchs. Simplement cela fait mauvais effet de changer de gardien pour encaisser un pion dès l’entame du match.
Et Souquet ? Un titulaire indiscutable qui se retrouve out. Cela rappelle le loft lillois de Bielsa.
Vieira arrive à Nice et découvre les joueurs, sauf que les fans du Gym eux connaissent les joueurs. Benitez est le gardien titulaire, et Souquet est le seul latéral du niveau de Ricardo et Dalbert, les deux ex grands latéraux niçois. Donc Souquet est un titulaire en puissance, avec sa grinta et son explosivité en bout de course quand le défenseur se fait ailier. Vieira est tombé dans le panneau de celui qui veut innover pour démontrer qu’il a un truc en plus que son prédécesseur. Sur ce coup, il a deux titulaires en moins. Il faut les ajouter à la liste des départs. Cela fait beaucoup.
Dire que ses joueurs méritaient le nul cela ne rapporte aucun point.
L’an passé, Lucien Favre s’était plaint du dépouillement et du manque de recrutement.
Vieira pourrait dire la même chose.
Sans Plea et Seri, cela fait deux grands vides.
Balotelli ? Il est suspendu et a manqué cruellement au Gym.
Nice, saison de transition ? Nice retard à l’allumage ?
Vieira découvre que la L1 ce n’est pas facile du tout. Ce n’est plus la L1 de sa jeunesse.
Bonne chance à lui mais il faut recruter un défenseur central car Lemarchand est parti aussi.
Vendre des joueurs c’est bien pour les actionnaires, en recruter c’est mieux pour les supporters.
Qui vivra Vieira !

FRANCE
Marseille - Toulouse 4-0
Nantes - Monaco 1 - 3
Angers - Nimes 3 - 4
Lille - Rennes 3 - 1
Montpellier - Dijon 1 - 2
Nice - Reims 0 - 1
Saint Etienne - Guingamp 2 - 1
Lyon 2 - 0 Amiens
Bordeaux 0 -2 Strasbourg
PSG 3-0 Caen

ANGLETERRE
Newcastle - Tottenham 1 - 2
Bournemouth - Cardiff 2 - 0
Fulham - Crystal Palace 0 - 2
Huddersfield - Chelsea 0 - 3
Watford - Brighton 2 - 0
Wolves - Everton 2 - 2

10.08.18

Permalien 21:58:30, Catégories: GRAND MONSIEUR, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Bernard Lama dézingue la gestion de Neymar au PSG

Pour Neymar, Lama n’est qu’un animal du Pérou, qui crache de l’eau. Voilà ce qui se passe quand on n’entretient pas la culture du club.

Bernard Lama fracasse Neymar et le PSG dans le France Football de la rentrée. Il met le paquet et crache son venin. Bienvenue au club ! Il a de quoi en avoir gros sur le cœur : hier, Ibrahimovic a tiré un trait sur le passé du PSG et disait qu’avant lui, le PSG = le néant ; aujourd’hui, Neymar arrive au PSG sans rien connaître du club. Il serait amusant de demander la date de création du club à l’homme-sandwich du Qatar. Et s’il connait Mustapha Dahleb.
Bernard Lama reconnait cependant du talent à la publicité vivante de la L1. La question est de savoir ce qu’il en fait. Au service de qui ? Pas du PSG. D’abord, le Ballon d’or ! Le hic, c’est que désormais Mbappé est mieux placé que Neymar. Un champion du monde ne joue pas dans la même catégorie qu’un parachuté de Barcelone qui a pris la poudre d’escampette pour fuir Messi.
L’ancien gardien du PSG souligne bien que Neymar arrive en «pays conquis». Il n’a donc rien à prouver. Tout le monde s’écrase devant le poids économique qu’il représente :
-«L’institution PSG n’est pas assez solide pour avoir la main sur Neymar. Qui a-t-il en face de lui ? Nasser, Henrique, Maxwell… Des étrangers, très récents au club, qui n’en ont pas l’esprit et ne peuvent donc le transmettre.» Et pan sur le bec !
Et de préciser que Ribéry et Cie au Bayern Munich doivent faire face à Beckenbauer, Rummenigge et Hoeness. Le PSG a fait la faute historique de se séparer de Leonardo et de Carlo Ancelotti. Pas la reconnaissance du ventre. Le PSG voulait prendre Ben Arfa pour que la banlieue s’identifie à Ben Arfa. Hélas ! ils ont saccagé la carrière du virtuose. On prend et on jette, au besoin avec un paquet d’euros à la clef. Ce qui fut fait avec Antoine Kombouaré et Laurent Blanc. Qu’importe, quand on n’a pas d’idées on a du pétrole !
Bernard Lama aimerait que le PSG fasse avec Neymar – le conduire en banlieue pour lui montrer une autre France que celle de LVMH- ce qu’il n’a pas fait avec Ben Arfa qui lui vient vraiment de la banlieue. Mais comment des gamins sans un euro peuvent-ils s’identifier à quelqu’un qui gagne 100 000 € par jour ? Jadis, je ne savais pas ce que gagnait Puskas, et tant mieux. On parlait ballon, jeu, technique, classe. Pas fric, bijoux, voitures, appartements, gonzesses, villas et tout le reste qui va avec.
Le PSG «maintient Neymar dans sa bulle» insiste avec raison Bernard Lama. Au XXe siècle, Luis Fernandez, entraîneur, mettait Ronaldinho sur le banc. Au XXIe siècle, le président du PSG va avec Neymar en boîte de nuit. Et signalons que Fernandez a été nommé au centre de formation. Le silence s’achète. Les temps ont vraiment changé. Y forme-t-on des futurs noceurs roi de la bamboche ?
A vrai dire, pour le PSG l’important c’est d’avoir chapardé Neymar au Barça. D’habitude, la star ainsi captée va dans un club de même niveau ou plus genre Man City ou le Real Madrid. (Le PSG n’ayant pas de palmarès a tout misé sur l’argent.) Donc si Neymar va à Paris c’est que Paris est du même rang que le Real. Vaste plaisanterie. Pourtant le Qatar a mis le paquet : Neymar, Cavani et Mbappé. Quelle attaque ! Le problème ? Le Qatar confia ce trio à un entraîneur de cinquième zone. C’est confier une F1 de chez Ferrari à un chauffard.
Le comble dans tout ça ? Si la L1 s’exporte mieux parce que les décideurs y voient la présence de Neymar, alors qu’il y a très peu joué, la télé brésilienne Globo ne veut pas renouveler son bail de trois ans avec la L1 car les dirigeants de la chaîne brésilienne soupçonnent le père de Neymar de vouloir faire partir son fils sous d’autres cieux en 2019-2020. Globo sait très bien que les Brésiliens ne vont pas regarder la L1 pour y voir jouer T. Silva qui porte la poisse au pays. Globo ne veut pas payer au-delà de 4 M€ annuels pour la L1. Une misère en regard des droits demandés par la Premier League.
La saison 2018-2019, nous dira si Neymar-Cavani et Mbappé font faire mieux avec l’Allemand Tuchel, le nouvel entraîneur. Le Qatar a recruté Buffon, le gardien mythique pour faire un peu plus le poids en défense. Le gardien de 40 ans, en moins d’un mois, a su déjà mettre dans sa poche les fans du PSG. Question d’intelligence. Il a même une 2CV. Immatriculée à Roma comme pour dire que rouler sur l’or ne rend pas forcément stupide. Quand on voit des footballeurs décérébrés rouler en Ferrari ce n’est pas une grande publicité pour la marque au cheval cabré. Chapeau l’artiste !

-France Football, N°3769. Mardi 7 août 2018. Spécial Guide Ligue 1. 90 p., 4,20 €

Permalien 08:42:20, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Dans la forge de Bernard Deforge, poète (Les Belles Lettres)

Certains écrivains ne font pas qu’écrire. A l’égal de Michel Vinaver- ex PDG de Gillette et auteur dramatique phare contemporain- Bernard Deforge a été conseil en entreprise, en marge de son activité d’éditeur, et enseignant. Aussi humble que brillantissime, l’helléniste de portée mondiale est respectueux du passé sans se couper de la société civile, donc de l’avenir. La France peut s’honorer d’avoir encore des fils de ce calibre : agrégation de Lettres classiques (1970), débuts au lycée d’Amiens à l’époque post-soixante-huitarde, doctorat d’Etat (1984), maître de Conférences à Paris-X Nanterre, professeur émérite des Universités, doyen honoraire, chargé de mission à l’Education nationale (1972-1974), au Cabinet du Secrétaire d’Etat au Logement (1974-1977), au Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche pour les Langues anciennes (1993-1998), directeur du département de sa spécialité à l’Université de Caen, puis de l’UFR des sciences de l’homme, il dirige de 2002 à 2007 le Centre de Recherche sur l’Antiquité et les Mythes (CERLAM). L’incollable sur Eschyle est aussi éditeur aux Belles-Lettres, parmi d’autres activités liées à la littérature. Au lieu de tirer leur coup de chapeau à ce grand esprit, les régents de la communication mettent des imposteurs en tête de gondole.

Dans Eschyle, poète cosmique (1986) et Une vie avec Eschyle(2010), Bernard Deforge nous explique, par le biais de son expérience d’universitaire, qu’il faut refuser l’approche dichotomique qui sectorise bêtement l’existence. On doit tenir compte de l’ensemble de ce qui nous entoure. « Eschyle m’a appris la poésie qui est un langage – presque perdu aujourd’hui – permettant de révéler au jour l’harmonie du monde, les correspondances pour employer un mot baudelairien, et l’harmonie entre l’homme et le monde – harmonie également perdue ». Bernard Deforge perçoit la diffusion du Divin, au-delà des apparences, la présence permanente de signes adressés et la cohérence des destinées individuelles et collectives. En un mot la seule religion qui devrait exister : celle de l’intelligence au service du bien commun. «Prier c’est parler au destin, user de la langue des dieux, accéder à l’autre rationalité.» Poésie et prière à l’unisson. On songe aussi au Lucrèce de De natura rerum.

Je suis un Grec ancien (2016) relate que le fait de baigner, depuis sa prime jeunesse, dans la littérature grecque archaïque et classique, n’empêche pas Bernard Deforge d’être ancré dans le monde d’aujourd’hui. Il ne s’agit pas d’une boutade: un arbre sans racines est incapable de donner des bourgeons. Ce n’est pas pour rien qu’il a titré l’un de ses livres «Le Commencement est un dieu» (2017). La pensée mythique n’est pas un stade révolu de la pensée humaine. Matière spécifique avec ses lois, son langage, ses structures, elle a un sens actif et non pas inerte.

L’essayiste poursuit sa singulière autobiographie avec Matrices. Mes vies en multiplex où il rend compte de toutes ses différentes vies professionnelles menées en parallèle depuis 1974 : membre de cabinets ministériels, batailles électorales, associé d’une firme internationale d’audit et de conseil jusqu’à son fauteuil de maire de Hargnies, commune de moins de 500 Harnicots et Harnicottes, située dans une clairière de la forêt ardennaise : «Un village, c’est le résultat de la géographie et de l’Histoire, mais une volonté de construire en s’appuyant sur les richesses du présent et le dynamisme des habitants». La parole de l’élu est fidèle à sa devise : protéger le passé c’est le meilleur bouclier pour aller de l’avant. Les voitures n’ont pas chassé les sangliers, chevreuils, cerfs, biches, chats sauvages, grives, gélinottes des bois et cigognes noires. Né à Paris en 1947, Bernard Deforge revient aux sources. Une façon de renouer à l’essentiel, telle son amitié avec Yanny Hureaux, l’âme des Ardennes, la sentinelle qui chasse la bêtise humaine.

Les élèves qui ont côtoyé Bernard Deforge se sont améliorés au contact d’un professeur qui n’a jamais voulu former des clones, enseignant toujours sa discipline en relation avec d’autres apparemment différentes. S’il salue l’apport de Jacqueline de Romilly, Jean-Pierre Vernant et Lucien Jerphagon, il voudrait que l’on mette plus en évidence Augustin d’Humières qui enseigne le grec ancien en banlieue difficile, dans les fameux quartiers dit sensibles, comme disent les technocrates qui n’y mettent jamais les pieds ou alors avec une pince à linge sur le nez.
Editeur, Bernard Deforge est un médiateur qui donne la parole aux écrits de : Pierre Levêque, Lucian Boia, Walter Burkert, Peter Kingsley, Christine Dumas-Reungoat, Lucie Thévenet, Régis Boyer, Jacquy Chemouni, Nicolas Balzamo et David Brunat … Son critère c’est le talent basé sur l’originalité, l’intérêt scientifique, le style au sens large. L’essayiste est aussi et surtout un poète qui nous livre régulièrement des sonnets (Roupie V) qui enrichissent une œuvre trop passée sous silence. Lire Bernard Deforge c’est découvrir un ami que l’on a trop longtemps négligé. A tort car il nous fait un bien fou. «Poète (…) c’est un état.» Liberté, égalité, fraternité.

L’œuvre de Bernard Deforge est éditée aux Belles Lettres :
-Roupie V (Sonnets 2012-2016), 66 p., 17 €
-Matrices. Mes vies en multiplex, entretiens avec Daniel Pique. 125 p., 17 €
-Eschyle, poète cosmique, 348 p., 45,70 €.
-Une vie avec Eschyle, 304 p., 35,50 €.

09.08.18

Zidane (Real, C1 2018) et Deschamps (France, World Cup 2018). La France a-t-elle le meilleur football du monde ?

A la vue des deux compétitions majeures de 2018, il saute aux yeux que la France domine la planète football. Sous la conduite de Zinedine Zidane, le Real Madrid a remporté la C1 et l’équipe de France a remporté la Coupe du Monde en Russie.
Une fois que l’on a dit ça, on doit préciser qu’il n’y avait que deux Français chez les Madrilènes (Varane et Benzema).
Quant à l’équipe de France, beaucoup de ses joueurs évoluent à l’étranger: Lloris (Tottenham), Varane (Real Madrid), Umtiti (Barcelone), Pavard (Stuttgart), Griezmann (Atletico Madrid), Matuidi (Juventus Turin), Pogba (Man United), Ngolo (Chelsea) et Giroud(Chelsea). Sur les titulaires, seul Mbappé joue en France, au PSG.
Il faut donc saluer la formation française. La fierté d’être français affichait en Russie cela voulait surtout dire: merci à la France de nous avoir permis de jouer à l’étranger.
La Nation a félicité c’est aussi l’Italie car Zizou et la Dèche ont joué à la Juventus Turin, club où la médicalisation a fait tant couler d’encre.
A côté des deux succès, européen et mondial, il faut aussi saluer la Ligue 1 qui a des compétiteurs que beaucoup de championnats nous envient: Mbappé, Cavani et Neymar jouent au PSG alors que leur pedigree peut les envoyer dans des clubs de plus grande envergure.
Un fait certain: le football français est en progression.

08.08.18

Permalien 20:10:13, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Ceci n’est pas une critique (Melville, Casanova, Stevenson, T. Bernard, Istrati, Flaubert, Gombrowicz, Hemingway, A. Fire et Bernard Deforge...)

A la manière de René Magritte.

On ne peut doit pas s’en dispenser :

-Moby-Dick ou le Cachalot. Herman Melville. Traduit, établi et présenté par Philippe Jaworski. Quarto/ Gallimard. Beaucoup parlent de ce livre sans jamais l’avoir lu. Il est temps de se jeter à l’eau pour se confronter au cachalot.

-Histoire de ma vie. Tome 3. Giacomo Casanova. Edition établie par Jean-Christophe Igalens et Erik Leborgne. Collection Bouquins/ Robert Laffont. Ce livre présente le texte du maestro de Venise d’après le manuscrit acquis en 2010 par la BNF. Un vrai événement.

-Voyages avec un âne dans les Cévennes. R.L. Stevenson. Photographies de Nils Warolin. Traduit de l’anglais par Fanny W. Lappara. Editions du Rouergue. Sublimes voyages avec un écrivain en état de grâce.

-Le jeu de massacre. Tristan Bernard Illustrations de Stéphane Trapier. Editions de l’Arbre vengeur. Il aimait le sport et l’esprit français par excellence.

-Méditerranée. Le lever du soleil et coucher du soleil. Panaït Istrati. Préface Gilles Aboucaya. Postface Ulysse Baratin. L’Echappée. Hymne fluide à la plus belle des mers.

-Madame Bovary. L’Education sentimentale. Bouvard et Pécuchet. Dictionnaires des idées reçues. Trois contes. Gustave Flaubert. Préface de Michel Winock. Notices et notes de Brigitte Monglond. Collection Bouquins/ Robert Laffont. Livre pour faire une catharsis contre la bêtise qui nous enveloppe au quotidien.

-Kronos. Witold Gombrowicz. Traduit du polonais par Malgorzata Goldberg. Folio. Il s’agit du testament littéraire du magistral écrivain qui ne trichait pas avec sa solitude.

-Le vieil homme et la mer. Ernest Hemingway. Traduit de l’anglais (USA) et préface par Philippe Jaworski. Folio. La nouvelle traduction est si juste qu’on redécouvre le livre.

-Le cercle sacré. Archie Fire lame de fer. Albin-Michel. L’auteur (1935-2001) a écrit un hymne aux Sioux

-Roupie V (Sonnets 2012-2016) et Matrices. Mes vies en multiplex, entretiens avec Daniel Pique. Bernard Deforge. Les Belles Lettres. De la fantaisie et de la poésie. Dans les multiples vies de l’érudit, on note membre de cabinets ministériels. Un passage éclair pour éviter le gâchis. Pas de caviar aux cochons.

On peut s’en dispenser :

Pendant les vacances, je suis gentil ! Je ferme les yeux sur les faux livres

Avec 26 sacres, 5 C1, 1 Euro et 5 Ballons d'or, C. Ronaldo veut réussir à la Juve comme à MU et au Real

Ronaldo n’est pas aussi frileux que Messi qui ne voulait pas que Dybala lui fasse de l’ombre en Russie. Grave erreur !

Cristiano Ronaldo va-t-il encore régner sur la planète football après avoir régné à Manchester United et au Real Madrid ? C’est possible car le joueur a toujours fait passer le football avant tout, à l’inverse de Beckham devenu mannequin avec sa femme pour marionnettiste. Même s’il pose en slip, CR7 n’avait perdu de vue le ballon rond.
CR7 va tout faire pour que la Juventus Turin remporte de nouveau la C1. S’il y parvient, il aura gagné des C1 avec trois clubs de pays différents, et s’il remporte aussi un nouveau Ballon d’or cela sera aussi sous trois maillots différents !
A l’annonce de son transfert le 10 juillet 2018, plus de 500 000 maillots de la Juve floqués à son nom se sont vendus … en 24 heures : 20 000 dans les différentes boutiques de la Juventus et de son équipementier Adidas et 500 000 autres réservés directement sur le e-shop du club ! Du jamais vu. La Juve a engrangé 50 M€ en une journée ! Soit déjà la moitié de son transfert du Real Madrid.
Les fans des bianconeri (s) sont très contents d’avoir avec eux CR7, authentique champion, à l’inverse de Neymar. D’ailleurs, CR7 a choisi d’aller à la Juve. Signer au PSG c’était une régression totale pour lui. CR7 ne joue que dans des grands clubs. Neymar est incapable de régner dans une grosse écurie. C’est pour ça que le Brésilien a choisi une petite équipe. Star au PSG, rien n’est plus facile. Le club n’a même pas de C1.
La Juve a gagné en un éclair 1,4 million de followers sur Instagram, 1,1 million sur Twitter et plus de 500 000 sur Facebook. Soit tous ceux qui suivent CR7 et qui n’auront plus un regard pour le Real Madrid.

Naissance

5 février 1985, àFunchal (Portugal)

Parcours

1993-1995 FC Andorinha
1995-1997 CD Nacional
1997- 2003 Sporting Portugal
2003-2009 Manchester United
2009-2018 Real Madrid
2018 Juventus Turin

Palmarès

Sporting CP : 1 titre
Supertaça Cândido de Oliveira 2002

Manchester United : 9 titres dont 1 C1
3 Championnats 2007, 2008, 2009
FA Cup 2004
2 Coupes de la Ligue 2006, 2009
Community Shield 2007
Champions League 2008
Coupe du Monde des Clubs 2008

Real Madrid : 15 titres dont 4 C1
2 Championnats 2012, 2017
2 Coupes du Roi 2011, 2014
2 Supercoupe d’Espagne 2012, 2017
4 Champions League 2014, 2016, 2017, 2018
2 Supercoupes UEFA: 2014, 2017
3 Coupes du Monde des Clubs 2014, 2016, 2017

5 Ballons d’Or 2008, 2013, 2014, 2016, 2017

Portugal : 1 titre
Depuis 2003, 154 sélections, 85 buts
Euro 2016

07.08.18

Permalien 09:02:13, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB  

Riqui Puig, le nouvel Iniesta d'après Gattuso

Né le 13 août 1999, à Matadepera, le jeune milieu de terrain va bientôt avoir 19 ans. Formé au Barça, il est annoncé comme du niveau de Xavi et Iniesta. A confirmer. On a déjà vu des espoirs ne jamais devenir des certitudes. On lui souhaite le meilleur avenir possible. Un avenir qui s’appelle présent dans le football !

La planète football se demande si Riqui Puig est la nouvelle pépite de Barcelone depuis que le club a fixé sa clause libératoire à 100 M€. Pour un joueur d’avenir de 18 ans cela ne choque pas.
Le vainqueur de la Youth League 2017 s’est fait remarquer samedi 4 août 2018 à Santa Clara (Californie) lors du match d’International Champions Cup même s’il a perdu avec le Barça contre l’AC Milan (0-1). Le milieu de terrain a fait apprécier son toucher de balle, ses déviations et son feeling permanent avec le bon tempo.

Commentaires de Gattuso, entraîneur de l’AC Milan :
-"Riqui est un spectacle à lui tout seul. Voir un joueur qui a encore un visage d’enfant et qui maîtrise le ballon comme ça, c’est quelque chose qui m’émerveille. On voit qu’il sent le football, c’est de la poésie. Ça fait un moment que j’entends parler de lui et d’autres jeunes du Barça. C’est quelque chose que l’on ne peut pas copier-coller dans d’autres clubs. Ils ont une idée commune. J’envie un peu ça.”

Daniele Massaro, ambassadeur et membre du département marketing du club lombard, a carrément demandé son maillot à Riqui Puig ! Pour ne jamais oublier le jour de sa découverte d’un nouvel as du ballon rond.

06.08.18

Neymar en Chine, Neymar et le champagne, Neymar sur le podium (où il a failli se blesser!), Neymar et l’enceinte….

Neymar et sa cheville c’est loin d’être fini. Il est toujours ménagé par le PSG qui couve la poule aux œufs d’or. Le Brésilien n’a pas besoin de jouer, sa présence suffit à faire tourner la boutique. Au plan historique, c’est la première fois qu’un Brésilien fait tant de mal au football de terrain. Certes on a déjà essayé de nous faire prendre des vessies pour des lanternes mais jamais on avait hypermédiatisé un joueur du FC Copacabana. Des jeunes comme Neymar, il y en a plein les plages de Rio. Le football est devenu comme la littérature, la chanson et le cinéma: on formate quelqu’un à l’air du temps et hop ! les voyants-aveugles tombent dans le panneau. Il y a pire: le e-football !

Il n’y a pas si longtemps d’aucuns critiquaient Ronaldinho d’avoir une vie dissolue, et aujourd’hui le PSG est à plat ventre devant Neymar. Quelle différence de traitement. Hier, Luis Fernandez, entraîneur du PSG, mettait Ronaldihno sur le banc parce qu’il était sortie en boîte. A présent, le président du Qatar SG va en boîte avec Neymar. Les deux joueurs n’ont rien à voir: Ronaldinho était un véritable artiste quand Neymar n’est qu’une starlette de Reality Show. Le marketing Neymar a marché à fond la caisse en Chine. Les petites chinoises sont victimes de la Pavlovisation de leur cerveau. Le bourrage de crânes fonctionne à merveille. D’abord, le clan Neymar prépare l’attente : viendra, viendra pas ? Puis le produit arrive. Et les fillettes hurlent comme au temps des Beatles, sauf que dans les années 1960 les quatre gars dans le vent de Liverpool étaient des génies de la musique alors que Neymar lui doit tout à Pelé, Garrincha, Socrates et Zico. C’est comme si Zidane avait récolté les fruits de Platini sans rien gagner en retour. Neymar n’a remporté vraiment qu’un titre des J.O., vaste plaisanterie sur l’esprit amateur avec des milliardaires comme participants. Le reste, il doit tout à Messi et au Barça. Et dire qu’on a empêché Jules Ladoumègue de courir car on lui avait donné une paire de pointes !

Regardons dans le détail ce qu’a fait Neymar en Chine :
-Il a posé pour des selfies dans le cadre des contrats du sponsoring que lui a fait signer son père qui régente tout .
-Il n’a joué que 14 minutes dans le match de pacotille - pâle copie du Community Shield anglais-contre l’ASM équipe en rodage encore une fois massacrée par les dirigeants russes.
-Dans le match, il a fait deux accélérations inutiles.
-Il est tombé suite à une charge du défenseur monégasque Aholou.
-Il a arrosé de champagne l’entraîneur du PSG, Thomas Tuchel.
-Il a marché avec une grosse enceinte collée aux oreilles qui diffusait de la musique brésilienne.
-A la fin de la rencontre, Lo Celso l’a aspergé d’eau.
-Pour fêter le titre en bois, il est monté sur le dos d’un partenaire.
-Encerclé par trois gardes du corps, il a quitté le terrain, ovationné par le public qui à 90 % portait un maillot floqué Neymar.

Voilà l’essentiel de la production de Neymar… Karhasian dans sa déclinaison Martine fait du football.
Neymar n’avait plus rejoué avec le PSG depuis le 25 février 2018 date de sa blessure à la cheville et au pied droit contre Marseille alors que Emery – le futur ex coach- aurait dû le sortir en prévision des maths de C1 contre le Real Madrid. Neymar se blessa tout seul, à cause d’un mauvais appui. De fait, à trop sautiller pour un oui, pour un non, il sollicite bêtement son corps.
Cinq mois et demi d’absence, et Neymar n’est toujours pas remis de sa blessure au «cinquième métatarsien». En Chine, Neymar a ressenti «toujours des douleurs à sa cheville blessée» et tenez-vous bien : «il s’est fait une frayeur en se faisant mal au pied opéré» quand il est descendu podium !
Si j’ai bien compris, ses adversaires en L1 n’auront qu’à lui marcher sur le pied et hop ! les roulades vont revenir à la vitesse grand V. Cela promet un beau cirque à venir. R. A. S. Sous le maillot du PSG, il n’est pas remis mais quand il joue pour le Brésil, il court comme un lapin. Quand je vois Neymar avec le maillot du PSG, j’ai toujours l’impression qu’il porte le maillot de l’équipe adverse.

05.08.18

Permalien 17:14:59, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, CANTONALAND  

Le retour de King Cantona à Man United, 10-6-2018

Le retour du King à Old Trafford. Sur son visage, toujours cette somptueuse fierté. A ne pas confondre avec orgueil et encore moins prétention.

Match caritatif pour l’UNICEF
Old Trafford
10 juin 2018
Angleterre 3-3 Reste du Monde (4-3 t.a.b.)
Buts pour l’Angleterre: Bent (12e), Lynch (23e), Owen (82e)
Buts pour le Reste du Monde: Keane (26e), Veron (42e), Seedorf (59e)

Angleterre : Seaman, Wright, P. Neville, Brown, Farah, Lewis, Stephenson, Murphy, Lynch, Murs, Bent
Remplaçants : McGuiness, Wicks, Owen, Redknapp, Mack, Fowler, Flintoff, Harrison, O’Connell, Vassell
Manager : Sam Allardyce

Reste du monde : Van der Sar, Fongho, Stam, Pietersen, O’Carroll, Toure, Veron, Compston, Carter, Keane, Bolt.
Remplaçants : Seedorf, Pires, Ramsay, Cole, Christensen, Kluivert, Cantona, Gruffudd, Byrne
Manager : Harry Redknapp

A l’occasion du Soccer Aid, King Eric Cantona a retrouvé d’Old Trafford et reçu une ovation comme au temps de sa splendeur, balle au pied. A Manchester United, on sait qui est Cantona: un monument du football mondial. Lui a gagné 5 championnats d’Angleterre sur 6 disputés. S’il a perdu un championnat anglais c’est qu’on la viré exprès. (Les instances de Londres n’en pouvaient plus de voir les Red Devils tout rafler !) C’est autre que de gagner un tournoi mondial de sept matchs. Cantona aligné plus de 40 matchs par an, collectif à fond la caisse.
L’attraction ce ne fut pas Usain Bolt qui n’y comprend rien au football: il était tout le temps hors jeu. Bold prochaine recrue du Qatar St Germain ?
Le stade a attendu l’entrée de Cantona pour applaudir fort la légende française.
Sur ses épaules, il y avait aussi Duncan Edwards et George Best car Cantona c’est l’esprit de MU.
A 52 ans, il a conservé sa caresse du cuir. Intacte. La classe est toujours là. Même sa silhouette tient la route. Les jambes musclées sont encore là. Il distribue toujours aussi bien le jeu.
-"C’est bien de sentir l’amour des gens pour le football [il a l’humilité de ne tirer la couverture vers lui]. C’est une sensation géniale, je me sens chez moi”, a dit le King en fin de rencontre.
Eric Cantona a même taclé un journaliste qui lui a dit avant qu’il n’entre en scène:
-"On a déjà vu Mourinho tacler un joueur ici [lors du Soccer Aid 2014]. Si le match ne va pas dans le bon sens, vous allez prendre les choses en mains ?”
-"J’ai fait bien mieux moi, j’ai été dans les tribunes pour frapper un hooligan".

Permalien 09:25:13, Catégories: LITS ET RATURES  

Ceci n’est pas une critique (Enzenberger, Sitruk, Audiard, Loupien, de Smedt, Istrati, Brautigan...)

A la manière de René Magritte.

On ne peut doit pas s’en dispenser:

-Les rêveurs d’absolu, Hans Magnus Enzenberger. Traduit de l’allemand par Lily Jumel. Allia, 110 p., 6,50 €. Grande réflexion sur les attentats politiques en Russie, fin XIXe et début XXe. Bombes ou bomber le torse ?

-La vie brève de Jan Palach, Anthony Sitruk. Le dilettante, 189 p., 16,50 €. Début 1969, le jeune tchèque s’immole pour protester contre l’oppression soviétique. Respect éternel.

-Un taxi pour Tobrouk, Michel Audiard. Les dialogues du film retranscrits par Rodolphe. Pottok éditions, 126 p., 13 €. Intacte magie d’un immense prince populaire du verbe qui fait mouche.

-La France Underground. 1965/ 1979. Free jazz et rock pop, le temps des utopies. Serge Loupien. Rivages Rouge, 410 p.,23 €. On peut aimer Mouloudji et Vince Taylor, Miles Davis et Pierre Barouh. On a cru à une société nouvelle mais ce n’était qu’une nouvelle société.

-Eloge du silence, Marc de Smedt. Albin-Michel/ Poche, 246 p. Si le mot que tu vas dire n’est pas plus beau que le silence, ne le dit pas. Ainsi parlait un sage soufi.

-Les Arts et l’Humanité d’aujourd’hui, Panaït Istrati. L’Echappée, 48 p., 5 €. Hymne à l’Art qui nous console des ravages de l’insondable bêtise humaine.

-La Vengeance de la pelouse, Richard Brautigan. Traduit de l’anglais (USA) par Marie-Christine Agosto. Christian Bourgois éditeur, 210 p., 8 €. Des fragments sur le monde contemporain. Prose farfelue. Non ! criante de vérité.

On peut s’en dispenser:

Pendant les vacances, je suis gentil ! Je ferme les yeux sur les faux livres.

04.08.18

Permalien 16:59:42, Catégories: ANTI-FOOTBALL, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Le Qatar ridiculise le centre de formation de Monaco russifié

Neymar est entré à la 76e minute du match dont le score était déjà acquis 4-0. Quelle honte ! Les médias institutionnels osent parler de “l’événement du jour". Tout ça pour ça. Pauvre football massacré par les économistes. Le seul point positif c’est le lien que trouve le nouvel entraîneur, Tuchel, avec le groupe du PSG. Il est beaucoup plus proches des joueurs que ne l’était Emery.

Samedi 4 août 2018
Trophée des Champions
PSG 4-0 Monaco
Buts pour le Qatar: Di Maria (33e, 90e + 2e), Nkunku (39e) et Weah (67e).

Quel parodie de match !
Ce trophée calqué sur la compétition anglaise est un match Canada Dry. En Angleterre, le match de rentrée entre le vainqueur du championnat et le vainqueur de la FA Cup est très important. La recette du match de Wembley va aux familles des blessés de guerre. En France, le match a lieu au bout du monde pour que faire tourner la match à fric.
Le football ? Absent.
Paris n’a pas eu besoin de ses stars mondialistes pour ridiculiser le centre de formation de l’ASM version russe. L’entraîneur de Monaco, Leo Jardim, a encore été dépouillé.
Depuis cinq saisons les patrons de l’ASM ont encaissé 400 M€ de bénéfices sur les ventes. De quoi acheter des tableaux car le propriétaire de l’ASM est un grand collectionneur-spéculateur. En gros, Monaco a acheté pour 400 M€ et vendu pour 800 M€. De ce côté-là, il faut dire bravo car il faut les trouver les joueurs et encore plus il faut les rendre meilleurs partis qu’arrivés. Cependant, l’ASM au lieu de se renforcer s’affaiblit chaque saison.
Ce match n’est donc pas une référence pour Paris qui a joué à la baballe devant des enfants puceaux de la performance et des croulants bons pour la casse.
Et Neymar ? Sans doute en boîte pour fêter le titre. Moins il joue, plus il gagne.
Temps de jeu du Brésilien: 14 minutes, et 100 000 € par jour, plus tout le sponsoring. Belle éthique sportive. Cruyff aurait dû, lui, être payé 100 000 € la seconde.

03.08.18

Permalien 20:25:22, Catégories: ANTI-FOOTBALL, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Neymar humilie Buffon dans une séance de dédicaces

Samedi 4 août 2018, 14 h
Trophée des Champions
Shenzhen, Chine
Monaco-PSG

La saison de L1 n’a pas commencé que le PSG a déjà connu sa première crise de nerfs. En Chine, Gianluigi Buffon était en train de signer des autographes et de faire des selfies avec des jeunes chinoises qui connaissent aussi bien le football que je suis incollable en hiéroglyphes, quand tout à coup, Neymar a débarqué dans la pièce. Immédiatement, les demoiselles se sont toutes détournées, sans exception, du portier mythique qu’elles ne connaissent absolument pas. On leur a dit que c’est une star, point. Pour elles, c’est surtout un vieux alors que le Brésilien est du niveau de Kardhasian, une icône des réseaux sociaux et tutti quanti. Le gardien italien s’est retrouvé tout seul. Il a fait une gueule d’enterrement et a quitté les lieux immédiatement. Voilà une grave faute d’organisation. Cela devait être à chacun son tour. Cela promet pour la saison à venir. Et dire que d’aucuns ont dit que Buffon recadrera Rabiot et Neymar. Tu parles ! Neymar se moque de Buffon qui est un has been pour lui. Ce déplaisant épisode est arrivé sans mise en scène du Brésilien. N’empêche c’est encore une maladresse. Le PSG n’aurait jamais pris le risque de mettre dans un même vestiaire Neymar et Ibrahimovic car Zlatan aurait fait du petit bois avec le Brésilien. Buffon va devoir se faire respecter sinon il va abîmer sa sortie de scène.
Pour ce qui est de Neymar en Chine, c’est la grande kermesse économique. Il est là pour faire tourner la machine à cash. De ce côté-là c’est très bien. Pour le reste, je me pince. Le nouvel entraîneur se demande s’il va faire jouer Neymar en Chine. L’Allemand ne prendra «aucun risque». Il se peut que Neymar «joue quelques minutes contre Monaco». Pourquoi pas quelques secondes ? Pourquoi ne donne-t-il pas que le coup d’envoi ? A 100 000 euros par jour, c’est déjà beaucoup lui demandé.
Comme Neymar n’a pas gagné la Coupe du Monde 2018. Le coach du PSG a dit : «On va l’aider à rebondir». Quelle honteuse déclaration ! C’est à Neymar à aider le PSG et non pas le contraire. Par ailleurs, on a appris que Tuchel consultait Mbappé pour le recrutement actuel. On se dirige tout droit vers un Emery bis. J’attends que l’on me prouve le contraire. Tant de millions de dépenser et si peu de rigueur.

Permalien 08:50:18, Catégories: LITS ET RATURES, GRANDE DAME  

Accompagner avec l’arbre de vie. Une pratique narrative pour restaurer l’estime de soi. Dina Scherrer. (Dunod)

Ni essai, ni roman, ni poème, ni autobiographie, ni pamphlet, ce livre est pourtant un peu tout cela. De sa propre expérience, à la fois intime et professionnelle, Dina Scherrer a fini par trouver sa voie et pourrait-on dire aussi voix- tant elle parle juste lors de ces interventions (accompagnement, formation, enseignement, conférence…)- dans un nouveau métier – qui a déjà dix ans de pratique sur le terrain- coach de dirigeants, de collégiens et de jeunes en difficulté scolaire. Dans son nouvel ouvrage, Accompagner avec l’arbre de vie, elle partage ses connaissances pour soulager les souffrances au travail ou encore ce qui est pire avant même d’avoir trouvé un emploi car dans notre société dite civilisée on donne des emplois au lieu de former des personnes à un métier spécifique, cela signifie que l’on veut faire des citoyens pions que les puissants veulent bouger à leur guise sur n’importe quelle case des fonctions professionnelles. Son livre par l’intermédiaire de la métaphore de l’arbre fait prendre la mesure aux gens qu’ils ont des «savoirs clandestins» enfouis au fond d’eux-mêmes. C’est là que Dina Scherrer intervient pour faire jaillir tout le potentiel de la personne qu’elle accompagne dans sa quête de la résurgence de l’estime de soi. Afin qu’ils reprennent les rênes de leur existence, c’est-à-dire de réinjecter du choix dans leur parcours, en un mot ne plus subir la loi des autres. Dina Scherrer fait tout pour que l’on puisse avoir envie d’écrire la suite de son histoire.
«Exploratrice de l’espoir», voilà comme elle se définit. Dina Scherrer fait retrouver de l’espérance aux gens. Ceux qui suivent son accompagnement vont tout à coup se passionner à nouveau pour leur vie. Ils viennent vers elle fatigués par l’existence et ils repartent régénérés prêts à relever d’autres défis. Souvent la vie, professionnelle ou/et privée fait vieillir, massacre les zones sacrées de l’enthousiasme, de l’espoir et l’on se retrouve chargé du poids du passé qui nous condamne au surplace. Dina Scherrer sait redonner confiance aux plus pessimistes d’entre nous qui se lèvent avec sur les épaules tout le monde du monde qui en fait se moque éperdument d’eux.
De milieu, plus que modeste, comme l’on dit stupidement- car l’argent ne fait pas le bonheur, même s’il y contribue…- l’autodidacte Dina Scherrer s’est construite au contact de la réalité la plus absolue. Préposée à la photocopieuse d’une agence de pub, par la force de son travail et de son grand talent de communication, elle parvient à gravir tous les échelons pour parvenir au poste stratégique de directeur du développement et de la communication du plus grand groupe de publicité mondial. Pas une once d’arrivisme, rien que l’ambition de s’en sortir. De ne pas dépendre de quelqu’un. A elle seule, elle a refait les conquêtes du féminisme de manière bien plus intéressante du point de vue humain, et surtout avec une dimension éthique qui ne souffre d’aucune concurrence, que les grandes prêtresses du genre Simone de Beauvoir, icône médiatique fabriquée par la gauche caviar qui ferme les yeux sur son emploi à Radio Vichy et sur sa position de rabatteuse de chair fraîche pour Jean-Sol Partre. Dina Scherrer, elle, fait partie de ces très rares personnes qui sont en parfaite accord entre ce qu’elles disent et ce qu’elles font. D’où sa grande audience actuelle. Les gens qui l’approchent savent très bien qu’elle ne ment pas sur la marchandise. Ce qu’elle propose aux autres, elle se l’est appliquée à elle-même.
Elle n’est pas thérapeute, ni psychologue, encore moins analyste et psychiatre mais elle est quand même tout cela à la fois par sa formidable qualité d’écoute capable de détecter des monceaux de renseignements à travers le moindre silence d’une personne qui ne sait plus par quoi commencer au sujet de sa vie, comme une tricoteuse qui verrait devant elles toutes les pelotes de laine mélangées. Cette personne sait qu’il s’agit de sa propre vie mais elle est devenue étrangère à son propre parcours à force d’avoir perdu l’essentiel. Dina Scherrer par sa qualité d’attention qu’elle porte aux autres vous fait tout à coup souvenir que vous êtes né à telle heure à tel endroit et que vous unique au monde.
Les gens qui vivent des difficultés ne sont plus fascinés par leur vie qui leur paraît sans intérêt. Souvent, ils se sentent seuls, et donc s’isolent, s’étiolent. Réaliser l’arbre de vie (méthode issue des pratiques narratives) revient à dessiner un arbre, le support métaphorique pour aller à la recherche d’informations par un système d’habillage (racines, tronc, branches, feuilles, bourgeons, fleurs, fruits…) qui permettent aux gens de redonner du sens à leur vie. Ainsi, ils se reconnectent à leur force, à leur talent, aux personnes importantes dans leur vie, à toutes les choses qu’ils aiment. En se racontant, ils redeviennent curieux de leur vie. Et du même coup, de spectateur de leur existence, qu’ils croyaient terne, ils redeviennent auteur de leur vie.

-Accompagner avec l’arbre de vie. Une pratique narrative pour restaurer l’estime de soi. Dina Scherrer. Préface de Pierre Blanc-Sahnoun. Dunod, 170 p., 22 €.

02.08.18

Permalien 09:53:27, Catégories: ANTI-FOOTBALL, LA REVUE DE STRESS  

Le service de com. de Neymar fait dire à sa mère que le fiston est un "guerrier"

Neymar c’est comme Martine à la plage, Martine au théâtre ou Martine à la cuisine. Les matchs de Neymar - quand il joue !- ont tous des séquences pour vidéo-gag. Même pas besoin de montage spécial. Neymar voudrait qu’on le regarde jouer sans le toucher. Il croit que le football se joue sans adversaire quand il n’insulte pas ses partenaires comme son capitaine au PSG (T. Silva) qu’il a couvert de jurons en Russie parce qu’il avait rendu un ballon volontairement à l’équipe adverse. Ce geste de fairplay n’existe pas dans le bagage médiatique du Footix brésilien. Je n’échange pas un dribble de Garrincha contre toute la carrière de Neymar.

Comme Neymar est la risée du monde depuis ses roulades comiques en Russie, son service de com. est sans dessus-dessous pour sauver la machine à cash. Nos contemporains sont si débiles qui pensent comme on leur dit de penser. Ils renvoient aux chiens qui reniflent la pisse des ses frères à quatre pattes pour pisser au même endroit qu’eux. D’ailleurs chien et l’anagramme de Chine, le terrain économique favori de la brigade financière de la poule aux œufs d’or brésilienne.
Dans un premier temps, le service de com. nous a conté fleurette en nous disant que l’équivalent d’un frère Kardhasian est digne d’Antoine de Saint-Exupéry. A savoir qu’il est dans la vibration éternelle de l’enfance et qu’il n’a pas encore appris à perdre. Beau comme un roman de Musso et M. Lévy.
A présent, on nous balance une logorrhée parait-il maternelle. Ils font tous pour sauver le produit marketing car Neymar réussit l’exploit à gagner des millions sans quasi jamais jouer, sauf contre Dijon !
Voyer un peu ce que le service com. fait dire à la Mama:
-"Plusieurs fois dans notre vie, les choses ne vont pas comme nous le voudrions, surtout nos rêves et nos désirs. En tant que mère et je pense que la plupart des autres parents deviennent également tristes quand on parle de ses enfants, surtout quand on ne les connaît pas. Les gens connaissent le nom Neymar Jr, mais la personne que tu es, peu de gens savent. Nous sommes humains et avons des défauts. Il est mon fils… Je suis ta plus grande admiratrice et avec tout mon respect, ne te bat pas avec des mots et des accusations de ceux qui n’aiment pas leur prochain. Sache qu’il y a une minorité de gens qui t’aiment et qui connaissent ton cœur. Je t’aime et je serai toujours avec toi mon fils… Mon guerrier".
Tout ça est très amusant. On n’a pas fait dire ça à la mère de Cristiano Ronaldo. Il est vrai que le Portugais, lui, est un vrai champion, et non pas seulement une vedette pour Footix. Dire que Neymar est un guerrier c’est vraiment dire ce qu’il n’est pas.
Un guerrier, c’est Ronaldo, Ramos. Faut pas confondre, l’acier avec le contreplaqué.

01.08.18

Permalien 14:46:11, Catégories: FORZA ITALIA !, ANTI-FOOTBALL, LA REVUE DE STRESS  

L’Arlésienne Neymar n’a plus besoin de jouer avec le PSG. Sa marque suffit. Neymar annonce le cataclysme du e-football

Aujourd’hui, il est plus important d’exister sur le Net que de jouer porte d’Auteuil.Même quand on le critique, on parle encore de Neymar, c’est tout bénef ! Demain les écrivains seront stars sans écrire, remarquez, ils le sont déjà vu les torchons aux premières places de meilleures ventes. Il y avait les romans de gares. Neymar lui est un joueur d’aéroports. Un homme-sandwich qui se sert du football plus qu’il ne le sert. Et les médias institutionnels sont à plat ventre devant lui alors qu’ils fracassent Rabiot, pour finalement une peccadille. En fait, Neymar annonce l’avalanche de l’e-sport qui en est encore à son balbutiement. Les prochaines stars du football seront des vedettes virtuelles. Neymar en est le signe avant-coureur. Heureusement quand le e-football sera au sommet, je serai mort. Je ne veux pas voir ça. Le e-football est l’avenir car dans ce football-là il n’y a pas de blessés. Neymar y a donc sa place, lui qui se lamente toujours d’être agressé. Neymar est un héros de football comme une star de Téléréalité. Etre connu, ça suffit. Plus besoin de prouver.

Je ne fais pas une fixette sur Neymar mais c’est le cœur de l’actualité du football, avec le transfert de Ronaldo à la Juve et la victoire de la France à la Coupe du Monde 2018. Chaque jour, on en apprend un peu plus sur Neymar et cela n’étonne plus personne. Il est le produit de notre époque qui fait la part belle au voyeurisme entretenu par la famille Kardashian, cette apologie du vide rémunéré à prix d’or, et l’ère des réseaux sociaux qui ont érigé en loi le virtuel et ses déclinaisons.
Le fait qu’il ait signé à Paris suffit à faire l’événement. Il n’a même plus besoin d’y jouer. C’est comme si en 1960, Brigitte Bardot se contentait de s’afficher dans la presse sans avoir le besoin de tourner des films. Blessé lors du championnat de L1 2017-2018, il a zappé une très grande partie de la saison. En plus, il s’est fait soigner au Brésil pour fuir l’hiver français. Il habite à Bougival, pour lui le trou du cul du monde. Vous imaginez, passer de Rio, de Barcelone à la cité où jadis vivait Tourgueniev. Ah ! ce n’est pas Neymar qui irait visiter la superbe résidence de l’écrivain à deux pas du bunker de luxe loué par le PSG pour le Brésilien.
Les réseaux sociaux ont pris tant d’importance pour les sponsors que les matchs sont annexes car un match on peut le perdre et donc cela fait mauvais effet. Pour éviter ce genre de déconvenue, Neymar ne joue même plus. Il est en permanente représentation. Depuis sa ridicule Coupe du Monde 2018, où il a été balayé par la Belgique – vous imaginez le Brésil 1970 éliminé par un pays qu’aucun brésilien ne sait situer sur une carte- il se contente de jouer au football à 5.De le promotion, encore de la promotion à tout berzingue.
En Chine, il est partout sur les murs avec un téléphone dans les mains. Dans plein de capitales c’est comme ça. Les réseaux sociaux forment une toile d’araignée pour alpaguer des gens qui ne savent pas qui est Cruyff sans parler de Garrincha ou de Piantoni. Neymar pratique un football fait pour passer au Lido en attraction entre un ballet de seins nus et un phoque qui jongle avec un ballon.
En Chine, Neymar est sur les pubs d’Oppo, une entreprise d’électroniques. Je n’en veux pas. J’aurais trop peur de me faire arnaquer sur le produit.
Il y vante aussi les télés TCL. Jamais j’en achèterai une, ayant la frayeur qu’elle me claque entre les mains juste avant un match de la Juve avec CR7.
Il est aussi l’ambassadeur en Chine de Honda. Il est vrai qu’ils ne peuvent pas prendre Lewis Hamilton, lui, la vraie star de Mercedes. Des Honda je n’en veux pas non plus. Avec Neymar, Honda = faux départs, esbroufe, clinquant mais n’avance pas. Avec Neymar, Honda va droit dans le ravin.
Grâce à Neymar qui ne joue jamais, la L1 a été acheté par CCTV, la chaine publique chinoise. On voit le cercle vicieux. Le PSG accepte toutes les crasses de Neymar du moment que ça casque derrière.
Le programme d’intoxication du PSG auprès des Chinois comporte une invitation de 30 fans qui pourront voir trois joueurs du PSG. Trois autres joueurs du PSG apprendront à d’autres fans à faire un gâteau, oui vous avez bien lu ! Et cerise sur le gâteau, 21 autres intoxiqués du PSG pourront suivre un petit entraînement avec Maxwell et un coach annexe du pays. Maxwell, qualité prix !
Dans tout ça, le football n’est nulle part. Heureusement que j’ai vu des Nice-Reims, des matchs avec Dogliani, Susic, Dahleb, Rai, d’autres au Stade du Ray, avec Loubet et Serrus. Heureusement que j’ai rêvé sur le nom de Vignal que je n’ai jamais vu jouer. Sinon, je détesterais le football. Car le football business fait vomir. Si au moins, Neymar avait la politesse d’être humble comme Zidane. Qu’il ait au moins la décence de jouer.

31.07.18

Permalien 09:24:39, Catégories: ANTI-FOOTBALL, GOOOOL DO BRASIL !  

La com. de Neymar tente de justifier tout son cinéma, en Russie

Risée de la planète, y compris au Brésil, pendant la Coupe du monde à cause de tout son cirque dès qu’on le touche, Neymar tente de justifier ses roulades qui le ridiculisent sur 95 % des réseaux sociaux. Bien sûr, ce n’est pas le joueur qui est en transit au PSG qui a rédigé le moindre mot. Il a une cellule de com. qui pense et agit à sa place.
Neymar blablate dans une vidéo réalisée par… Gillette car il faut toucher de l’argent de partout. Bientôt, il sera filmé quand il ira aux WC et c’est une marque de PQ qui raquera à chaque étron qui tombe. On notait bien les allées et venues aux toilettes de Louis XV. On a le roi que l’on mérite.
Dans le blabla, le Brésilien reconnaît qu’il exagère quand il se roule parterre. C’est tellement évident qu’il ne peut que le reconnaitre, a jugé son staff médiatique. Cependant, ils ne peuvent pas s’empêcher de dire. «La vérité est que je souffre sur le terrain». Il faudrait lui donner la vidéo de la chute du Belge Philippe Gilbert tombé dans la descente du col du Portet-d’Aspect. Le coureur du Tour de France s’est fracturé la rotule gauche. Son genou a presque triplé de volume. Sans se plaindre, le champion est remonté sur son vélo et a roulé 60 kilomètres ! Gilbert a fait un tout droit dans un virage puis est tombé dans un ravin… Une chute de 5 m dans la rocaille. Il a atterri dans les pierres, sur le dos. Voilà de la vraie souffrance, si loin du cinéma.
La chute de la déclaration de Neymar dépasse l’endentement : «Quand je pars sans donner d’interviews, ce n’est pas parce que je veux juste les lauriers de la victoire. C’est parce que je n’ai pas encore appris à vous décevoir. Quand je suis impoli, ce n’est pas parce que je suis un enfant gâté. C’est parce que je n’ai pas appris comment être frustré». Houlala, on dirait du Roland Barthes !
Et de poursuivre : «En moi il y a encore un garçon. Parfois il enchante le monde, parfois il agace tout le monde. Je me bats pour garder ce garçon en vie à l’intérieur de moi, mais pas sur le terrain. Vous pouvez penser que je tombe trop, mais la vérité est que je ne suis pas tombé, je me suis effondré [lors de l’élimination du Brésil en quarts de finale de la Coupe du monde]. Cela fait plus mal que n’importe quel pas sur une cheville opérée». Ils évoquent l’enfance mais les simagrées de Neymar c’est le contraire de l’enfance, de la fraîcheur. Il ne s’agit que de calculs, de plan média. Ce qui l’énerve c’est qu’il voulait gagner la Coupe du Monde 2018 afin d’avoir le Ballon d’or 2018. Comme l’héroïne du conte de notre jeunesse, il a cassé son pot de lait: adieu veaux, vaches ! Adieu Ballon d’Or, World Cup ! Son rêve a été réalisé –pour l’instant à moitié, par son partenaire du PSG : “Kiki” Mbappé.
Et pour finir : «Seuls ceux qui tombent peuvent se relever. Vous pouvez continuer à me lancer des pierres. Ou lâcher ces pierres et m’aider à rester debout. Quand je suis debout, tout le Brésil est debout avec moi».
Il se compare au Brésil, rien que ça. N’est pas Pelé qui veut.

28.07.18

Permalien 20:42:46, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, LA REVUE DE STRESS  

Arsenal/ Emery pulvérise le PSG/Touchel dans un match bidon de chez bidon où Paris a encaissé 4 buts en 13 minutes

Comme on se retrouve. Unai Emery qui a atterri à Arsenal a croisé le fer avec son ancien club le PSG désormais entraîné par Touchel. Bien sûr Neymar n’était pas là, comme ses partenaires qui sont allés loin à la Coupe du Monde en Russie. Neymar a mieux à faire: il joue des matchs de football à cinq. A la fin du tournoi de Singapour, il devrait venir pour faire des selfies.

International Champions Cup
Samedi 28 juillet 2018
Arsenal 5-1 Paris Saint Germain
Buts pour Arsenal: Ozil (13e), Lacazette (67e, 70e), Holding (87e), Nketiah (90e)
Buts pour le PSG: Nkunku (59e pen)

Après le match:
Ce genre de tournoi pour faire du fric, pour appâter un public avide de selfies, est lamentable et ne sert à rien sportivement. Les équipes sont des équipes en bois et les titulaires ont tout à perdre.
Paris a pris 4 buts en 13 minutes, une honte pour son image, en plus devant son ancien coach qui doit être en lévitation. En plus, la veille, Emery a dit qu’il n’avait que des amis au PSG. Bien joué ! Cela dit, il est surtout très fort pour en mettre 5 dans des matchs qui comptent pour du beurre.
Pauvre Buffon ! Le quarantenaire de la Juve qui est venu à Paris pour gagner enfin la C1 a plus senti l’odeur du jubilé que de la Champions League. Il a encaissé un wagon de buts avant de laisser la place à Cibois qui a bu le calice jusqu’à la lie.
Et Rabiot, capitaine d’une équipe de puceaux de la gloire… Il est où celui qui ne veut pas être un suppléant des Bleus ? Dans L’Equipe, un superbe dessin de Faro l’a montré devant un fan asiatique qui le prend pour Pavard !
J’ai hâte que la L1 reprenne. PSG-Arsenal, oui un atroce match même si on est fans des Gunners car il s’agit d’un match en trompe l’oeil.
Touchel commence au PSG par trois défaites consécutives puisqu’il a déjà perdu entre autres contre le Bayern Munich.
Toute la préparation du PSG est massacrée avec l’absence des mondialistes. Ils auront en plus un programme de retour spécifique. Les jeunes du PSG se plaignent de ne pas avoir de temps de jeu est quand on leur en donne, ils ne prouvent rien.
Touchel va découvrir la L1 dans de mauvaises conditions.
En plus, il va devoir gérer Neymar la vedette des réseaux sociaux qui va cohabiter avec Mbappé champion du monde 2018 à 19 ans.
Neymar n’aura pas le Ballon d’or 2018 alors qu’il est venu à Paris pour ça.
Vivement le début du championnat. On va se régaler !

Avant le match:
Guedes et Coman refusent d’aller jouer à Arsenal entraîné par Unai Emery devenu mondialement célèbre après la raclée à Barcelone alors que le match aller fut une promenade de santé. Depuis la création de la C1 au début des années 1950, pareille débâcle c’était du jamais vu. Laurent Blanc a dû bien rigoler. Lui au moins, il arrivait aux portes de la 1/2 finale et ne se faisait pas jeter en 1/8.
Guedes veut rester en Espagne (Valence) et a fait comprendre au PSG auquel il appartient toujours qu’il n’est pas un paquet de barbaque.
Coman lui reste en Bundesliga (Bayern Munich) et ne veut pas en partir pour rejoindre un entraîneur qui priait quand Barcelone menait 5-1 contre lui.
Arsène Wenger a joué fin en défendant Emery, disant que l’ex entraîneur du Paris-Qatar Saint Germain avait été dézingué par la presse. Non ! C’est le terrain qui l’a pulvérisé. Le PSG d’Emery avec Neymar, Cavani et Mbappé n’a pas été capable de remporter la C1. C’est comme si on vous donne la F1 de Lewis Hamilton et qu’au volant du bolide vous êtes incapable de gravir la butte Montmartre au milieu d’une armada de Solex.
Wenger a été prié de quitter Arsenal mais comme par hasard celui qui l’a défendu le remplace. Bien joué ! Arsène Wenger peut dormir tranquille. Arsenal avec Emery n’est pas favori de la C1 2019, ni de la C1 2020 ni de toutes celles qui suivront.
Il est où le jeu vertical d’Emery ? Et dire qu’il avait Mbappé sous la main. Deschamps, en Russie, lui a su utiliser la verticalité en 7 matchs !
Arsenal vient d’essuyer un double échec de recrutement. Pour avoir suivi de très près le passage d’Unai Emery à Paris, les refus se comprennent. Les joueurs se parlent entre eux. On fait du football pour fêter la vie et non pas pour vivre dans le stress 24 h sur 24. Le football c’est la créativité pas l’ennui mortel.

27.07.18

Permalien 17:42:39, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT, LA REVUE DE STRESS  

L’organisation du Tour de France 2018 vire au fiasco alors que des héros comme Philippe Gilbert donne leur sang pour la grandeur de cette épreuve phare

Le Belge Philippe Gilbert qui est tombé dans la descente du col du Portet-d’Aspect s’est fracturé la rotule gauche, mardi 24 juillet 2018. Il est remonté seul du ravin, puis il est reparti sur le même vélo. Quel courage ! Exploit hélas ! banalisé. Les footballeurs, tennismen et autres douillets de devraient avoir honte par rapport aux cyclistes. L’accident de Gilbert renvoie à ceux du passé. Mortels.

Le Tour de France est un spectacle gratuit qui ne se dispute pas dans un stade sous contrôle, vous connaissez le blabla. On a même eu droit au : «Faut pas ajouter du danger au danger», et puis la direction tourna les talons et salua la compagnie ! Débrouillez-vous avec ça ! Il ne faut pas plus en dire. Cela sous-entend que les coureurs- je n’aime pas le mot coursiers- sont habitués à souffrir, à tomber. Je ne suis pas d’accord avec la banalisation du danger. Depuis la mort de Senna, la F1 a tout fait pour réduire le nombre d’accident mortel en course, avec succès. Le vélo est à la traîne. On court sur le Tour de France en 2018 comme si nous étions en 1930. Le progrès est technique et le macadam s’il est bien entretenu ne reste pas moins la pire piste d’atterrissage. Rien à voir avec les chutes de judokas ou celles des sauteurs en hauteur ou à la perche qui se réceptionnent sans risquer leur peau. Le cyclisme est le sport le plus dangereux du monde, avec la boxe et de l’alpinisme. Et la tauromachie.
Même si le grand Coppi recevait des canettes de bière dans les rayons de ses roues – mon père en a été témoin- et qu’on a vu autrefois des jets de clous, au temps des équipes nationales. Même si Chris Froome avait déjà reçu des jets d’urine, ce que l’on a vu cette année est inacceptable. Lors du Tour 2018 on vient de voir l’Anglais frappé à l’épaule pour un adulte sans cervelle présent dans la montée de l’Alpe d’Huez. Quand les coureurs gravissent un col, ils sont à la portée du moindre abruti. Dans cette même 12e étape, Vincenzo Nibali a chuté à cause d’un décérébré qui débordait trop sur la route. Alors qu’il souffrait d’une fracture de vertèbre, l’Italien a passé la ligne d’arrivée pour finir 7e de l’étape, avec à peine 13 ’’ de retard sur le vainqueur Geraint Thomas. Le matin du lamentable laxisme de l’organisation, Nibali a dû abandonner le Tour de France alors qu’il était 4e au classement général à 2’ 37’’ du leader Thomas.
Il est temps que la direction organise mieux la Grande Bouche pour sécuriser les champions du premier au classement à la lanterne rouge, car tous absolument sont des cracks. Des barrières tout le long des derniers kilomètres ? Impossible. Des agents de sécurité de partout, impossible. Je verrai plutôt des motards qui ouvrent la route en frôlant les viandes avinées car s’il faut choisir je préfère que l’on blesse un Duchsmol sans respect qu’un crack en plein effort. Un peu de respect ! Tout ça pour se montrer à la télé.
Sans pouvoir dresser la liste de toutes les chutes, en voici quelques-unes survenues lors du Tour de France 2018. Léon Luis Sanchez est tombé dans la deuxième étape : coude fracturé, 12 agrafes. Peter Sagan, quant à lui, est tombé à plus de 70 km/h. Avec plein de contusions, il est reparti, souffrant d’aucune fracture. Le Belge Philippe Gilbert qui est tombé dans la descente du col du Portet-d’Aspect s’est fracturé la rotule gauche. Son genou a presque triplé de volume. Avant de savoir ce qu’il avait, le champion est remonté sur son vélo et a roulé 60 kilomètres ! Gilbert a fait un tout droit dans un virage puis est tombé dans un ravin… Une chute de 5 m dans la rocaille. Il a atterri dans les pierres, sur le dos. Le champion croyait être brisé de partout et puis il est remonté pour faire signe à la caméra que tout allait bien. Geste destiné à sa famille. Ensuite, il se mit à pleurer, réalisant le miracle. Et puis, il est reparti sur sa monture. Quel chevalier sans armure ! On lui a attribué le prix de la combativité. On devrait lui donner la légion d’honneur. Le lendemain, il a dit : «Mon Tour est fini… » Triste en a mourir. Je n’échange pas le courage de Gilbert contre un dribble de Neymar. C’est le Belge qui devrait être couvert de millions de dollars.
Il faut aussi savoir que Chris Froome a été agressé par un gendarme qui s’est pris pour le tonton Macoute du Président Macron- qui s’avère être un dissimulateur encore plus performant que Sarkozy et Hollande réunis. De fait, Froome a été stoppé manu militari parce qu’il redescendait le col du Portet après avoir franchi la ligne d’arrivée. Une habitude courante. Le champion allait retrouver le bus de la Sky, six kilomètres plus bas. Froome a été plaqué au sol comme s’il était un fuyard en cavale. La star anglaise a eu le tort de se vêtir d’un K-way tout noir sans aucune inscription. Ni Froome, ni Sky. Rien de rien. Il a voulu se protéger des idiots qui risquaient de lui jeter des pierres, mais à la place il a été alpagué par un gendarme qui a fini par reconnaitre sa bévue. Triste spectacle ! C’est comme si l’on prenait pas le col Antoine Griezmann à la fin de la Coupe du Monde 2018.
L’organisation du Tour de France est à revoir de A à Z. Il est logique que L’Equipe n’aborde pas ce sujet car elle est partie prenante de la course mythique. Pauvres coureurs à la merci des irresponsables. J’utilise pauvres à bon escient. Savez-vous combien empoche chaque jour le porteur du maillot à pois, meilleur grimpeur de l’épreuve ? 300 euros… Des tarifs honteux. De quoi aller aux Prud’hommes !

PS: carton rouge à tous les commentateurs sportifs qui se délectent dès que Froome est en difficulté sur le Tour. Lamentable.

26.07.18

Permalien 07:41:25, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Ceci n’est pas une critique (E. Klein, Roubaud, Brahy-Roulot, de Robert, Keegan, Kalniete, Berly, V-M Marchand, de Diesbach et J.Mendelson).

A la manière de René Magritte.

On ne peut doit pas s’en dispenser:

-Châteaubriand, Ghislain de Diesbach. Perrin, 665 p., 27 €. L’auteur des Mémoires d’Outre-tombe passé au peigne fin d’un biographe lisible, ce qui n’est pas courant. Châteaubrillant !

-Le pays où habitait Albert Einstein, Etienne Klein. Babel, 250 p., 7, 80 €. Le narrateur nous entraîne sur les pas du savant iconique qui adorait faire du vélo, question d’équilibre.

-Prostitution, troublante énigme, Louis Roubaud. Préface François Forestier. L’Eveilleur, 110 p., 9, 50 €. Plongée dans le commerce du corps, par un journaliste aussi excellent qu’oublié.

-Irons, Luc Brahy et Tristan Roulot. Le Lombard, 56 p., 19, 90 €. Une BD en acier trempé. Violent comme les mises en scène au couperet de Patrice Chéreau.

-Comment débuta Marcel Proust, Louis de Robert. Préface de Jérôme Bastianelli. L’Eveilleur, 137 p., 9,50 €. Comme personne ne voulait Du côté de chez Swann, Proust publie à compte d’auteur chez Grasset, fin 1913. Star à la NRF, Gide refusa Proust qui le hanta toute sa vie.

-Winston Churchill, une vie. John Keegan. Traduit de l’anglais par Christophe Jacques. Les Belles Lettres, 223 p., 17 ,50 €. Quand on pense à Hitler, on est consterné. Quand on pense à Churchill, on est heureux de savoir qu’il a existé.

-En escarpins dans les neiges de Sibérie, Sandra Kalniete. Traduit du Letton par Velta Skujina. Editions des Syrtes, 357 p., 10 €. Née dans un goulag, en Sibérie, l’auteur passe de l’horreur au bonheur de découvrir l’indépendance en 1991.

-Les femmes de Louis XV, Cécile Berly. Perrin, 232 p., 18 €. Ce frappadingue pratiquait l’inceste, parmi tous ses abus de pouvoir. Gros plan sur la misère sexuelle d’un roi.

-Le premier arbre, et autres récits qui cachent la forêt, Valère-Marie Marchand. Editions du Cerf, 225 p., 20 €. Un brillantissime exercice de style. L’humilité d’une autodidacte.

-Sainte-Hélène, 2015, Jean Mendelson. Préface Jean-Noël Jeanneney. Portaparole, 228 p., 18 €. L’empereur un tyran belligérant ? Il s’il avait surtout défendu la France…

On peut s’en dispenser :

Pendant les vacances, je suis gentil ! Je ferme les yeux sur les faux livres.

24.07.18

Des livres sur le Tour de France

Des ignorants frappent ou insultent C. Froome sur le Tour de France 2018 au lieu de célébrer ce chevalier sans armure comme Coppi ou Louis Nucéra, mort sur son vélo.

-Coppi par Coppi. Faustino Coppi. Avec Salvatore Lombardo. Mareuil éditions, 200 p., 16 €. Le fils d’un amour interdit, à l’époque où le divorce était proscrit, célèbre son père christique.

-Le Tour de France, un beau roman, une belle histoire. Jean-Paul Ollivier, Robert Laffont, 320 p., 20 €. Cet humble conteur a servi magistralement le service public quand d’autres s’y sont vautrés au prix de mille reptations.

-Raymond. Poulidor, Jean-François Legrand et Christophe Girard. Mareuil éditions, 144 p., 19, 90 €. Une BD sur Poupou, immortel parce qu’il n’a jamais porté le maillot jaune

-Roger Pingeon, entre grâces et tourments. Jean-Pierre Supié. Mareuil éditions, 207 p., 18 €. La postérité est injuste avec Pinpin, un chevalier du Moyen Age égaré au XXe siècle.

-Une histoire populaire du sport aux Etats-Unis, traduit de l’anglais par Ariane Des Rochers et Alex Gauthier. Dave Zirin. Lux éditions, 400 p., 22 €. De Jesse Owens aux frangines Williams, en passant par M. Ali, voici le sport avec un grand S.

-Bicyclettres. Jean-Acier Danès. Seuil, 214 p., 17 €. Un hymne à la littérature du voyage par un héritier de Louis Nucéra.

-Mémoires du Tour de France. Daniel Pautrat. Préface Raymond Poulidor. Mareuil éditions, 271 p., 18,50 €. Moins populaire que certains histrions de l’idiot-visuel, l’homme aux 50 Grandes Boucles vaut le détour. C’est du solide. Pas du chiqué.

ET AUSSI:

-Une autre ville que la mienne. Dominick Dunne. Séguier éditions, 480 p., 22 €. Ce livre sur O.J Simpson est une nouvelle vision du fait divers devenu polar planétaire.

-Gueule de fer, Pierre Hanot. La Manufacture de Livres. Héros du ring, héros de la Grande Guerre. Somptueux !

[Post dédié à Lance Armstrong, champion massacré]

23.07.18

Permalien 16:22:57, Catégories: GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

King Lewis Hamilton est un Neymar qui gagne vraiment

Epoustouflant ! Fabuleux ! Historique ! On ne sait plus quoi utiliser pour saluer l’immense talent du pilote de F1. Lewis Hamilton est un vrai champion et non pas une vedette pour papier glacé comme toutes ces Kournikova qu’on nous vend après une petite victoire. On veut qu’il gagne et il gagne ! Neymar qui va souvent le voir devrait s’inspirer de lui. Hamilton fait tout ce que fait Neymar, à la différence qu’il assure au volant quand le Brésilien se contente d’être une icône. Alors qu’il venait de prolonger son contrat jusqu’en 2020 avec Mercedes, contre 45 M€ annuels soit près 4 M€ par mois sans le sponsoring, l’immense champion anglais a raté sa séance d’essais samedi 26 juillet 2018 sur le circuit d’Hockenheim au point de partir 14e sur le grille de départ, lui l’as de la pole ! Une fuite de l’hydraulique a causé une panne dans la direction de son bolide qui l’a contraint à aller dans la terre à très grande vitesse.
Quinze jours auparavant, l’Allemand Sebastien Vettel sur Ferrari avait battu Hamilton sur les terres de l’Anglais, à Silverstone. Un vrai camouflet ! Au départ du Grand Prix d’Allemagne, les positions au classement du championnat des pilotes de F1 était le suivant: 1er Vettel (Allemagne, Ferrari) 171 points. 2e Hamilton (Angleterre, Mercedes) 163 points. A la fin de la course qui se disputait à cinquante kilomètres du lieu de naissance de Vettel, le championnat avait changé de leader : 1er Hamilton, 188 points. 2e Vettel, 171 points ! Pourquoi ? Tout simplement parce que Hamilton a doublé tout le monde pour remporter le Grand Prix d’Allemagne ! Leader de la course, Vettel a abandonné au 51e tour, stressé par la situation. Hamilton le menaçait, sans parler du fait que Vettel n’a jamais gagné chez lui, à Hockenheim. Hamilton a pris la tête de la course au 53e tour pour franchir le drapeau à damier 14 tours plus tard.
Le pilote de la voiture 44 a gagné dimanche 22 juillet 2018 son 66e Grand Prix ! Je me souviens de lui avoir prédit un immense à venir en titrant dans Le Figaro : «Les roues artistiques d’Hamilton». (C’est rare qu’un rédacteur en chef conserve un titre). Il n’était pas encore champion du monde. J’avais fait le jeu de mot avec le photographe de sinistre mémoire. Depuis la mort de Senna, aucun pilote ne m’avait plus intéressé. Hamilton, j’ai vu tout de suite que je saisissais sa personnalité. Il partage avec les fans, lui. Il est de la trempe de Jim Clark et de Graham Hill – deux pilotes tant aimés. C’est l’anti Neymar. Tous les grands champions tissent un lien avec chaque fan qui sait vibrer, voir. Sur le podium en Allemagne, il s’est mis à pleuvoir, un orage comme pour les Français quand ils ont reçu la Coupe du Monde 2018 de football, à Moscou. Hamilton y a vu un signe. «Une tempête biblique» a-t-il dit. Oui, le champion fait des miracles.

21.07.18

Permalien 21:13:29, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

Ceux de 1998 doivent rabattre leur caquet face aux Champions du monde 2018

Les anciens champions du monde 1998 ont du mal à laisser la place. Bien sûr, je mets à part Zidane, Blanc et Deschamps, tous trois entraîneurs. Eux ont risqué et risquent encore leur renommée sur le banc des entraîneurs ou sélectionneurs. Bravo ! Aimé Jacquet en 1998 avait demandé qu’il fallait que certains champions du monde rendent au football ce que celui-ci leur avait donné.
Presque tous les anciens de 1998 jactent dans les médias après les avoir vomis quand ils étaient sur le terrain. Claude Onesta a dit : «Chez nous, au handball, aucun ancien international ne critique les nouveaux. Si cela arrivait, il se ferait découper !» Des joueurs d’une médiocrité sans nom, champion du monde 1998, comme moi je suis archevêque, nous donnent des leçons alors qu’ils ne mettaient pas un pied devant l’autre.
Noël Le Graet (président de la FFF) a déclaré : «Certains [de 1998] ont été reclassés parce qu’ils ne savent pas faire autre chose (…) Il faudrait aussi peut-être changer les hommes. Dans le foot, quand on ne gagne pas on les change [sauf Deschamps après le défaite en finale de l’Euro 2016…]. Je préférais qu’un patron de chaîne change certains hommes en se disant : «Mon équipe n’est pas bonne». Sinon c’est qu’il est faible». (L’Equipe, 20 juillet 2018). Même son de cloche chez Deschamps : «J’ai reçu beaucoup de messages avec des rétropédalages. Dugarry ose dire que je prends la France en otage. Cela dépasse l’entendement. Avec Dugarry ce ne serait même pas bonjour, bonsoir». (Le Parisien, 20 juillet 2018). Et encore pour préciser : «Comment voulez-vous donner de la confiance aux joueurs si le responsables montre ses doutes ? (…) Dans un match rien n’est figé au plan du schéma tactique (…) Quand le tir de Gignac frappe sur le poteau en finale de l’Euro 2016, j’ai de la chance ? » (L’Equipe, 21 juillet 2018)
Les détracteurs de Deschamps lui reprochaient de jouer la défense mais les Bleus ont marqué 14 buts en 7 matchs. Il temps que les vieilles gloires baissent le ton. On les a assez vus et attendus. L’important ce n’est plus ce qui se dit mais qui le dit. Ils ont assez profité du système. Il devrait laisser la place aux champions du monde 2018. Cela ne se fera pas tout de suite car les nouveaux héros sont tous encore en pleine activité dans des clubs prestigieux.
Depuis que Lloris a brandi la Coupe du Monde 2018 plusieurs joueurs de 1998 viennent encore mendier un peu gloire du titre mondial 2018. On les voit dans la presse, avec les griffes du temps sur leur visage. Cela en devient tragique.
Cela fait 20 ans que des joueurs non décisifs sont en première ligne pour se faire mousser sur le dos de Desailly, Thuram, Zidane, Blanc Barthez. Djorkaeff et Petit, passe encore, mais les autres.
Deschamps en une cinquantaine de jours a transmis un esprit collectif commando où chaque joueur a laissé sa carte individuelle dans les vestiaires.
Pendant toute la saison, j’ai demandé que Pogba se prenne pour Pogba et que Griezmann oublie twitter et cie. Ce fut fait. Ensuite, j’ai souhaité voir des guerriers, des soldats, des chiens enragés. Je n’ai vu que ça. Quand on voulait retirer Giroud et Matuidi j’ai réclamé qu’ils soient titulaires d’office. J’ai aussi dit que l’essence pour les Français était la défaite lors de la finale de l’Euro 2016 au SDF, une honte absolue. Et que Deschamps avait en plus la défaite avec Monaco en C1 contre le Porto de Mourinho. J’avais juste de A à Z, mais pas question d’être un fan les yeux fermés. J’ai vu et dit. Il faut parler ou écrire mais il faut dire sinon cela ne sert à rien. Vous pouvez chercher, je n’ai jamais dézingué Deschamps même si je ne suis pas du tout d’accord avec ce qu’il a fait à Ben Arfa, lui accordant 45 mn en Angleterre après les attentats en France. C’est ce jour-là que la mise en quarantaine de Ben Arfa a commencé car ensuite Unai Emery lui a fait comprendre qu’on ne pouvait pas jouer au PSG si l’on n’était pas ou plus international.
Deschamps est l’héritier de Jacquet, son fils spirituel. Deschamps jouait pour détruire le jeu des adversaires. Le sélectionneur fait la même chose mais il a la compétence de choisir des footballeurs de très bon niveau. Il ne sélectionne pas des brutes épaisses. Le football des Bleus en Russie a eu de très belles séquences défensives et offensives. Les Bleus ont renvoyé à la maison Messi, Suarez, Hazard et Modric. On dit bravo. Moi, l’éternel blessé de Séville (1982) je sais apprécie les Bleus de Deschamps. Quand j’étais enfant, adolescent, les Français ne savaient même pas se qualifier pour une phase finale. Depuis, ils ont gagné en 1998 et 2018, plus une finale perdue en 2006 aux tirs au but. Quel changement ! La France refait son retard. Je souhaite à présent qu’elle le fasse aussi en C1.
A la fin de la saison internationale 2017, Didier Deschamps avait demandé aux joueurs de conserver allumée «une petite lumière» dans le coin de leur cerveau. Il parlait de la Coupe du Monde à venir. Il avait très bien parlé. Cela avait fait tilt dans mon esprit. Le bon mot au bon moment. Le mot qui reste. L’image juste. C’est ça un entraîneur. Dans le film sur l’aventure en Russie, il demande aux joueurs de vraiment jouer au ping-pong au lieu de déconner en tournant au tour. Il avait peur de la blessure survenue hors du terrain. Le regard d’un père.
Au terme de la finale, j’ai appris que Mbappé avait joué diminué les deux derniers matchs – 1/2 et finale- parce qu’il se bloqua trois vertèbres à son réveil, suite à un faux mouvement. L’ostéopathe des Bleus fit ce qu’il fallait tandis que le staff médical prit «toutes les dispositions possibles pour atténuer la douleur» (L’Equipe, 21 juillet 2018) On n’en saura pas davantage mais cela interroge pendant que la France débile insulte et frappe le grand champion Chris Froome sur le Tour de France. Faut pas entrer dans la cuisine des restaurants, surtout pas celle des bons.
Quant à ceux qui reprochent à l’équipe de France d’être une «équipe africaine», il s’agit de racistes qui ne savent pas que le football français à un siècle d’avance sur la société civile, en tant qu’artisan principal d’intégration. Les ignorants jacassent de partout Lorsque les Bleus gagnent mais ne pipent plus un mot dès qu’ils perdent comme en 2002. Ces gens-là ne regardent jamais un match de L2. Ils ne s’intéressent qu’au football tous les quatre ans et encore faut-il que la France joue les premiers rôles.

20.07.18

Permalien 07:16:53, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

Que reste-t-il de la Coupe du Monde 2018 ?

Les derniers lampions ont été éteints.
Tout est fini. La suite dans quatre ans. Au Qatar, en hiver.
Que reste-il des matchs en Russie ?
La libellule sur la bouche de Lloris.
La fougue des japonais et des Coréens du Sud.
Le talent mal récompensé des Nigériens.
L’absence de grinta des Argentins.
La tristesse de Messi.
Le beau Portugal-Espagne.
La hargne des Russes.
Les dribbles d’Eden Hazard.
Les extérieurs du pied de Modric.
Les simagrées de Neymar.
Les adieux d’Iniesta.
L’abdication de C. Ronaldo.
L’explosivité de Mbappé.
Les arrêts à l’horizontal de Lloris.
Les appels à l’union de Pogba.
La volonté de Lucas Hernandez.
Le ballon qui tourne sur lui-même lors du tir vainqueur de Pavard.
La fausse force du Brésil.
La faiblesse du surcoté Jésus.
Les insultes de Neymar envers T. Silva parce qu’il a rendu un ballon aux adversaires.
Les beaux arrêts de plusieurs gardiens (Belgique, Mexique…)
Les larmes de l’entraineur croate qualifié pour la finale.
La joie de Deschamps à la fin de la finale.
La bonne humeur communicative des Français.
L’agression du staff allemand contre l’entraîneur suédois.
La lucidité de Griezmann à partir des 8es.
Le regard de Matuidi après avoir reçu une grosse charge.
Le rayonnement de Varane.
Le travail de fourmi et d’abeille de Kanté.
L’absence bénéfique de S. Blatter.
La joie contenue de Poutine satisfait de l’organisation russe.
L’exubérance de Macron qui s’identifiait aux Bleus.
La présence tonitruante de Maradona, le seul héros qui se comporte en supporter.
Le savoir vivre des Japonais qui ont rendu un vestiaire totalement propre.
Les regards apeurés des Anglais qui n’en revenaient pas d’aller aussi loin dans le tournoi.
Le manque d’efficacité de Chicharito.
L’absence de l’Italie et des Pays-Bas.
La tristesse des jeunes filles russes au départ des Français.
Quelques buts ici et là.
L’orage qui éclate quand la France reçoit le trophée.

19.07.18

Permalien 09:05:03, Catégories: HENDRIXEMENT  

L'apport de la musique chez les Bleus champions du monde 2018

L’apport de la musique dans le groupe de joueurs de l’équipe de France est frappant.
Il y a un côté festif dans les vestiaires, les déplacements.
Bien sûr la victoire rend tout beau.
En cas de défaite, il est évident que la musique aurait été moins présente.
Cependant la musique a son importance dans le tourbillon bleu.
Des mauvaises langues diront que le jeu des Français swingue moins que leur corps en dehors du terrain. Cela reste à prouver. Les Français ont eu de très belles séquences offensives même si elles se comptent sur le bout des doigts.
Les joueurs français m’ont rappelé la joie de vivre de l’orchestre de Ray Ventura au temps de Qu’est-ce qu’on attend pour faire la fête ?
On dirait des musiciens de Duke Ellington.
Des sourires de partout.
Les joueurs ont eu du mal à se quitter. Sortir d’une telle aventure c’est comme une troupe de théâtre, de cinéma, de musiciens qui se séparent.
Dans le clan français, il y avait une très bonne vibration.
Deschamps a bien conçu son groupe qu’il a eu sous la main pendant 55 jours, ce qui a permis une belle osmose dans un contexte favorable, celui des victoires qui s’additionnent mais elles ne sont pas venus par hasard.
Il ne manquait personne dans ce groupe. Ceux qui n’étaient pas là se sont exclus d’eux-mêmes, en dehors des blessés et de l’incompris Hatem Ben Arfa, le mal-aimé du football français.
Pogba et Griezmann se sont mis au diapason de Kanté et non pas le contraire.
D’une manière générale, Mbappé n’a pas fait son Neymar.
Matuidi a confié que le groupe était né contre le Pérou car le match se déroula devant un public totalement acquis au Pérou.
Le groupe actuel renouvelle les images de joie.
Les Champs-Elysées ont accueilli du bonheur. Cela fait du bien après la descente du cercueil de Jean-Philippe Smet.
Le football c’est de l’actualité heureuse. Il s’oppose aux attentats.
Ceux qui disent que cette équipe de France est en fait une équipe africaine sont des ignorants bêtes et méchants.
Les internationaux français de 2018 sont les fils spirituels de Raoul Diagne et Ben Barek.
Depuis les années trente, le football français est riche d’innombrables apports aussi bien d’Europe que d’Afrique et des DOM-TOM.
Les joueurs de 2018 ne cessent pas de répéter qu’ils sont fiers d’être français alors qu’en 1998-2000 d’aucuns brandissaient d’abord leurs origines familiales.
Souhaitons que les nouveaux champions du monde engrangent d’autres titres pour rester au premier plan médiatique.
Il est temps que ceux qui vivent depuis 20 ans sur le succès de 1998 la mettent un peu en veilleuse.
Attention au retour sur terre: les Allemands attendent les Français pour montrer le 6 septembre 2018 qu’ils restent supérieurs aux nouveaux champions du monde.

18.07.18

Permalien 08:36:39, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

Allemagne-France, 6-9-2018. Première sortie des nouveaux champions du Monde

Ligue des Nations
6 septembre 2018 à Munich
Allemagne-France

Comme le temps passe vite ! Il faut sans cesse se remettre au travail et ne jamais s’endormir sur ses lauriers.
La défaite à l’Euro 2016 a été le moteur de la victoire de la France en Coupe du Monde 2018. J’ai hâte de voir comment la victoire va être digérée par les Bleus auréolés du titre mondial.
Dès le 6 septembre 2018, la France va honorer son titre de champion du Monde 2018 contre les anciens champions du monde 2014 ou plutôt contre certains de leurs successeurs qui jouent actuellement pour l’Allemagne.
Il va y avoir des étincelles.
Les Allemands vont vouloir prouver que leur élimination prématurée de la Coupe du Monde 2018 ne fut qu’un accident industriel. Une Katastrof (!) survenue en phase de poule après avoir perdu contre le Mexique (0-1) et la Corée du Sud (0-2) au point de finir à la dernière place du groupe F avec pour seule satisfaction une victoire contre la Suède (2-1).
Le 6 septembre verra le premier match de la France dans la Ligue des Nations, nouvelle compétition organisée par l’UEFA qui met un terme aux inintéressants matchs amicaux. Trois jours après ce match inaugural, les Bleus recevront les Pays-Bas, dernière équipe du groupe A de la Ligue des Nations, le 9 septembre, avant la phase retour en octobre et novembre.
En plein doute, l’Allemagne, est candidate à l’organisation de l’Euro 2024, tout comme la Turquie. Depuis douze ans, aucune grande compétition n’a eu lieu outre-Rhin.
Allemagne-France du 6 septembre 2018 est une rencontre à haute intensité.
Une défaite française ferait redescendre sur terre les joueurs français si heureux depuis le 15 juillet, 19 h.
Une victoire française en Allemagne maintiendrait en crise les Allemands qui n’ont qu’une hâte: prouver qu’ils sont de retour au premier plan.
Il ne faut pas être dupe. Les Français de Deschamps ne sont pas les meilleurs joueurs du monde, à la vérité, ils n’ont gagné qu’un tournoi de 7 matchs. Après on peut vite dégringoler si on se croient trop beaux.
Le football incarne le mouvement de la vie.
Ce sport si décrié fait du bien aux gens. On vient de le voir en France.
Le football français console des attentats.
La dernière fois que les Français se sont déplacés en masse ce fut pour saluer le cercueil de Jean-Philippe Smet.
Vive le ballon rond qui ne cessera, lui, jamais de tourner.

PS: pendant un mois, la Russie a organisé la Coupe du Monde sans incident notoire. La France, elle, sur son sol, a vu des casseurs s’inviter lors de la célébration du titre mondial 2018. Laxisme habituel.

17.07.18

Permalien 09:19:15, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Le trombinoscope des champions du monde 2018

En 55 jours, Didier Deschamps a trouvé ses onze titulaires. Des joueurs qui ne connaissent pas la peur. Depuis des mois, j’attendais que Pogba et Griezmann se concentrent plus sur le jeu que sur twitter. Et je voulais voir des guerriers constants. J’en rêvais, ils l’ont fait. Les joueurs qui font rêver le peuple ne m’intéressent pas. Les grands joueurs, eux, peuplent les rêves. Les joueurs de Deschamps ont peuplé les miens. Merci. Je n’ai pas vu Kopa, Platini et Cantona devenir champions du Monde. Ni Cruyff. Cela m’a fait mal. Zidane et Maradona l’ont été. Ouf ! J’espère revoir des Français dont Mbappé gagner encore une ou deux Coupes du Monde. Deschamps est un joueur-entraîneur cent fois plus intelligent que doué. Adolescent, il a compris qu’il n’avait pas les moyens pour être un grand attaquant. Il a donc choisi d’être un grand destructeur de jeu adverse. Bravo ! Une grande défense c’est aussi beau qu’une grande attaque.

Lloris : le frère aîné au double visage, langue IKEA en conférence, et cash en privé.

Pavard: le grand Duduche qui fait polytechnique en sautant quatre classes.

Varane: le petit frère de Ramos vient de gagner ses galons de colonel en 7 matchs.

Umtiti: un arbre à la Desailly.

Hernandez: pit-bull assoiffé de tibias.

Matuidi: le videur de salle.

Kanté: l’essuie-glace.

Pogba: la girafe aux pieds supersoniques.

Griezmann: Peter Pan sur une étoile filante.

Giroud: un sac de sable pour la boxe.

Mbappé: une flèche empoisonnée.

Sélectionneur. Deschamps: papa-coq

16.07.18

Permalien 01:47:19, Catégories: GRAND MONSIEUR  

A la fin, c'est la France qui a gagné !

La joie des Français dans le vestiaire des vainqueurs

Dimanche juillet 2018
Finale de la Coupe du Monde
France 4-2 Croatie
Buts pour la France: Mario Mandžukić (18e csc), Antoine Griezmann (38e p.) Paul Pogba (59e), Kylian Mbappé (65e)
Buts pour la Croatie: Ivan Perišić (28e), Mario Mandžukić (69e)

La France de 2018 a fait aussi bien que celle de 1998. Bravo! Il fallait le faire loin de son pays.
Toute l’équipe de France est à féliciter.
Au début du match, la Croatie a impressionné mais elle s’est vite éteinte.
Le groupe Deschamps a laissé la possession de balle aux adversaires qui s’emmêlaient les pinceaux sans être vraiment dangereux.
Les Bleus ont ouvert le score avant d’être rejoint puis de bénéficier d’un pénalty grâce à l’intervention de la vidéo. Ce fut le tournant du match. La vidéo a changé la donne. Sans elle, les Français risquaient gros à 1-1. Le score, basculant vers le 2-1 en leur faveur, a changé le rapport de forces qui n’a plus bougé.
Les Français de Deschamps ont-ils un beau jeu ? Non mais la France de Platini-Hidalgo qui jouaient très bien en 1982-1986 n’a jamais dépassé les 1/2 finales.
Les Français de 1998 ne jouaient pas spécialement bien et pourtant ils ont gagné.
Deschamps est le fils spirituel de Jacquet. D’abord, une grande défense. Ensuite, on joue en contre comme l’Italie des grandes années.
En 55 jours, Deschamps a enfin composé un onze avec des titulaires assurés. Peu à peu, la sélection est devenu une équipe.
Les Nations qui avaient un leader ont été éliminées; Argentine (Messi), Brésil (Neymar), Portugal (Ronaldo), Belgique (Hazard) et Croatie (Modric).
Deschamps a fait comprendre à Pogba qu’il devait se fondre dans le collectif.
L’emblème de ces Tricolores s’appelle Kanté.
Imaginez une Ferrari sous la pluie. Si elle n’a pas d’essuie-glace vous devez la rentrer au garage.
Kanté représente l’essuie-glace qui permet d’y voir clair.
Il a été au four et au moulin pendant 7 matchs. Lors de la finale, il était sans essence, exténué. Cela n’a pas eu de fâcheuses conséquences.
Quand il était jeune, Deschamps a vu qu’il était limité dans la construction, dans la créativité au service de son équipe. Il a donc choisi de se consacrer à la destruction du jeu adverse. Son équipe de France est à son image.
L’échec en finale de l’Euro 2016 à St Denis a été le moteur de la victoire finale en Coupe du Monde 2018 à Moscou.
Les jeunes Pavard et Hernandez sont champions du monde alors qu’ils n’ont que 12 sélections. Exploit rarissime.
Avec deux étoiles, le football français confirme sa place parmi les plus grandes nations.
Les Bleus de Deschamps forment un boa qui étouffe ses agresseurs.
Sur le front de l’attaque, ils ont Mbappé qui est performant dès qu’il touche le ballon.
En septembre 2018, nous retrouverons les champions du monde dans la Ligue des Nations avec un premier match en Allemagne qui va vouloir vaincre pour démontrer qu’elles est la plus forte.
On va assister au combat entre les nouveaux et les anciens vainqueurs du tournoi mondial majeur.

12.07.18

Permalien 15:39:11, Catégories: GRAND MONSIEUR  

France-Croatie, finale de la Coupe du Monde qui ira à l'équipe haïssant le plus la défaite

Après Messi et Hazard, voici Modric qui se met sur la route de la France. Ce virtuose est à la fois Kanté et Griezmann, il sait récupérer et lancer ses partenaires. Ce Peter Pan est un architecte qui trace des lignes directrices. Il peut vous filer entre les doigts comme une anguille. Totalement sous-médiatisé, Modric restera dans l’Histoire comme un grand n°10 à l’ancienne. Il a des yeux derrière la tête et peut très bien marquer un but décisif en fin de match quand on s’y attend le moins. Il a une capacité hors du commun à jaillir d’un marquage serré. Une rare explosivité. A surveiller de près. Déjà vainqueur de la Ligue des Champions 2018 avec le Real Madrid, il désire gagner la Coupe du Monde 2018 autant que les Tricolores. En fin de match, les Croates sont toujours d’attaque. On les croit à bout mais ils ont encore du souffle, du répondant. Une force intérieure émane d’eux.

Finale de la Coupe du Monde 2018
Dimanche 15 juillet, 17 h, à Moscou
France-Croatie

Vingt ans après l’affiche est la même mais cette fois elle se déroule en finale et non plus en 1/2 finale.
Rien n’est joué avant le coup d’envoi. Les Français défilent déjà dans la rue mais cela revient à crier victoire à Roland Garros le soir de la 1/2 finale alors qu’il reste la finale à jouer.
A quelques heures de la finale de 2018 on ressort celles de 1998 qui font écran à l’actualité. Heureusement que les joueurs sont loin de tout ce vacarme. Le tennis est toujours entrain de parler de la victoire de Noah en 1983 aux Internationaux de France. On attend toujours son successeur.
Le plus dur est à venir. Des joueurs que l’on croit HS peuvent se transcender quand des valeurs sûres peuvent rater l’ultime rencontre.
Les Croates sont des durs à cuire: ils accèdent en finale après deux séances victorieuses de tirs au but, contre le Danemark (8e) et la Russie (1/4), plus une délivrance au terme des prolongations contre l’Angleterre (1/2). Un vrai parcours du combattant. En tout, ils ont donc disputé un match en plus car 3 fois 30 minutes = 1 h 30, le temps d’une rencontre.
De surcroît, ils ont un jour de moins pour récupérer avant la finale, puisque la France a joué sa 1/2 finale (France-Belgique, 1-0) la veille de Croatie-Angleterre (2-1).
Les Croates ont deux artistes dans l’équipe: Modric (Real Madrid) et Rakitic (Barcelone) plus un attaquant de premier rang: Mandzukic (Juventus Turin).
Les autres joueurs sont tous des batailleurs dotés d’une belle technique et d’un mental d’acier.
Ils savent être très durs sur l’homme. Dans les duels, ils font très mal, souvent ils dépassent la limite du jaune sans se faire avertir. Ils masquent parfaitement les coups. C’est toute une école. Ils ne craignent donc personne.
Sont-ils cuits après leur débauche d’énergie ? Non, l’enjeu de la finale va les transcender. Ils en ont gardé sous le capot. Enfants, ils ont connu la guerre.
Ils veulent le trophée comme la Belgique le voulait aussi. La France a su calmer les ardeurs des Argentins, des Uruguayens et des Belges, parviendra-t-elle une nouvelle fois à vaincre un adversaire aussi coriace qu’elle ?
C’est possible, si les Français affichent toujours autant de cohésion. Les Bleus actuels sont hermétiques à la pression. Font-ils semblant ou sont-ils réellement imperméables au stress ? Toujours est-il qu’il gère bien toutes les éventualités, menés ou menant au score.
La phrase-clef: “Nous sommes des chiens", prononcée par le jeune Lucas Hernandez. Il a tout dit, étant à l’école Diego Simeone, la même que celle de Deschamps.
Didier Deschamps ou Jérôme Deschamps = La famille Deschiens !
En 8e, 1/4 et 1/2, les Tricolores actuels ont faire preuve d’une absence totale de panique, ce maudit paramètre qui vient tout détruire, permettant aux adversaires de s’imposer.
La gifle de l’humiliation au SDF, en finale de l’Euro 2016, est dans tous les esprits. Aucun tricolore ne veut la revivre. Surtout ceux qui l’ont reçue !
En 1991, Roger Boli a pleuré quand il a perdu la finale de la C1 avec Marseille. Deux ans plus tard, il a remporté la C1, hurlant: “Cette fois, je ne pleure pas !”
Les joueurs de Deschamps sont tous dans l’état d’esprit de Boli.
La France doit jouer la Croatie comme si ce n’était qu’un ensemble de joueurs qui incarne la défaite.
L’échec de 2016 doit être le berceau de la victoire de 2018.
La finale transforme l’actualité en Histoire.
Que serait Pelé, sans 1958 ? Maradona, sans 1986 ? Zidane, sans 1998 ?
Pour la France (et la Croatie) remporter le trophée majeur loin de son pays serait un immense exploit.
Les Français qui sont descendus dans la rue en masse auraient été mieux inspirés d’attendre le coup de sifflet final de France-Croatie.
Le fait de penser que le sponsor de l’équipe de France a sans doute déjà fabriqué des maillots avec deux étoiles ne me fait pas plaisir.
Il ne faut pas céder un millimètre aux mauvaises vibrations.
Eviter au maximum les impondérables.
Ceux qui vivront mieux le présent soulèveront la Coupe du Monde 2018.
Le match se gagne aussi avant d’être joué.

Destination Moscou (3), CNews, samedi 14 juillet 2018:
https://www.cnews.fr/emission/2018-07-14/destination-moscou-3-du-14072018-788711

Destination Moscou (4), CNews, samedi 14 juillet 2018:
https://www.cnews.fr/emission/2018-07-15/destination-moscou-4-du-14072018-788725

11.07.18

Permalien 18:14:03, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Les "chiens" français en finale de la Coupe du Monde 2018

Contre la Belgique, tous les français ont assuré, avec mention spéciale à Lloris, Varane et Kanté. Kanté est excellent depuis la première seconde du tournoi. Sans lui, la France serait déjà à la maison.

Mardi 10 juillet 2018
1/2 finale de Coupe du Monde
France 1-0 Belgique
But pour la France: Umtiti (51e) sur une tête suite à un corner tiré par Griezmann

Ils sont où ceux qui voulaient Karim Benzema ?
La polémique est éteinte.
Les absents ont toujours tort.
Lucas Hernandez nous a dit qu’ils étaient tous des chiens.
Voilà une annonce que j’aime.
Les chiens étaient de sortie contre la Belgique comme devant l’Argentine et l’Uruguay.
Le football c’est la guerre, sinon on perd.
J’aurais tant aimé que la génération de Platini montre plus les crocs. Et que dire de la bande à Cruyff. Ceux qui jouent très bien perdent souvent.
La sélection de Deschamps est dans un autre registre. Elle joue comme l’Italie grand cru. Les adversaires se cassent les dents et ensuite, ils reçoivent le coup de grâce sur… coup de pied arrêté. Les joueurs de Deschamps sont des picadors, des toreros.
Ce qui est le plus beau c’est qu’ils n’ont jamais peur.
Cruyff, c’est magnifique, mais Vogts qui le colle à la culotte c’est aussi grandiose.
Les joueurs de Deschamps joue comme lui, quand il était joueur. La “Dèche” était là pour détruire, pour asticoter les chevilles, pour faire péter les plombs, pour enrayer le fusil d’en face.
Ceux qui font la fine bouche devant le succès de Deschamps croient que le football se joue avec la fleur au fusil. La Coupe du Monde est un tournoi de sept matchs. Rien à voir avec un championnat. On dépend du tirage. Il faut profiter que les grosses équipes soient éliminées par d’autres, cela offre des opportunités réjouissantes. Il y a des plats qui ne passent qu’une fois. Faut se jeter dessus et les dévorer. Il n’y a pas que l’or qui brille. Une belle défense cela vaut une belle attaque.
Le groupe bleu de 2018 n’est plus celui qui a perdu l’Euro 2016. Il sait gérer ses émotions et rester attentif 97 minutes.
Ceux qui ont participé à la défaite au SDF en finale de l’Euro ne veulent plus connaître une fin atroce.
Aussi, ils se nourrissent de la défaite en France pour l’éviter en Russie.
On a vu un Lloris exceptionnel. Aussi génial sur sa ligne qu’insipide en conférence de presse.
Pour gagner en finale, il faudra voir encore une fois des français se battre comme des chiens, des morts de faim.
Se dirige-t-on vers France-Angleterre ou France-Croatie ?
Etrange face à face anglo-français soit Harry Kane (attaquant)-Hugo Lloris (goal), les deux étoiles de Tottenham.
Les Anglais sont solides comme les Français.
Les Croates ont un Mozart : Lucas Modric. Le Eden Hazard croate.
Les vainqueurs de la finale seront les plus frais physiquement, durs sur l’homme. La France a un jour de récupération supplémentaire. Cela va compter énormément.

Permalien 17:56:52, Catégories: THE RED DEVILS, FORZA ITALIA !, LA MAISON BLANCHE  

King RONALDO arrive à la Juventus Turin

Enorme !
Après avoir réussi à Manchester United puis au Real Madrid et sous le maillot du Portugal, C. Ronaldo, 32 ans, a signé à la Juve pour 4 ans. Salaire annuel: 30 M€.
Il aurait pu signer en Chine ou au PSG pour beaucoup plus mais Ronaldo ce n’est pas Neymar.
Faut pas confondre artiste et vedette. CR7 est dans les dix meilleurs joueurs de tous les temps. Je ne classe pas Neymar dans les 100 plus grands brésiliens de l’Histoire.
CR7 est au sommet depuis 2003.
D’ici peu, Neymar ne sera plus qu’une image fanée dans les albums Panini oubliés dans les caves.
Des mauvaises langues disent que le Real est plus important que CR7.
Pfffff… Quel manque de respect ! Le Real est en crise: il vient de perdre son entraîneur (Zidane) et son leader (Ronaldo).
Ronaldo a plus servi le Real que le contraire.
Merci au boss !
La Serie A peut se réjouir de la présence de CR7 pendant que Buffon, lui, arrive à Paris avec l’espoir de remporter enfin une C1.

10.07.18

Permalien 09:51:00, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Les Français sont favoris mais les Belges ont besoin d'un titre

1/2 Coupe du Monde 2018
France-Belgique

Si la France fait un complexe de supériorité, elle sera battue.
Si la Belgique fait un complexe d’infériorité, elle sera battue.
La France par le passé a calé après avoir sorti le Brésil (World Cup 1/4 1986) et l’Allemagne (Euro 1/2 2016). Le Brésil doit éviter ça après avoir renvoyé le Brésil à la maison, dès les 1/4 de finale.
A part la médaille d’or aux JO 1920, les Belges n’ont aucun titre en football alors qu’ils ont donné de très grands joueurs: Paul van Himst, Eric Gerets, Franky Vercauterem, Enzo Scifo, Marc Wilmots et Daniel va, Buyten. Tous ces noms sont l’équivalent de Kopa, Trésor, Platini ou Zidane.
La Belgique a besoin de gagner.
La France a déjà gagné la Coupe du Monde 1998 et deux Euros, 1984 et 2000.
La Belgique a donc plus faim.
Côté français, ce n’est qu’un groupe de joueurs qui a besoin de gagner afin de prouver qu’ils ne sont pas que des produits marketing.
Le groupe de Deschamps est composé par des joueurs qui ont perdu la finale de l’Euro 2016 en France. De là, ils tirent leur force actuelle.
Important: Deschamps a gagné les plus grands titres mondiaux. Thierry Henry, côté belge au rayon attaquants, aussi.
La polémique autour de la présence de “Titi” dans le camp d’en face fait sourire quand on songe que les médias n’ont rien dit quand Zidane (Real Madrid) a évincé le PSG de la C1 2018).
Les Français vont-ils reproduire le mariage collectif physique + mental comme ils l’ont affiché contre l’Argentine et l’Uruguay ?
Les Belges vont-ils renouveler la même performance qui leur a permis d’éliminer le Brésil, super favori ?
Ce match est un match entre frères.
La compétition mondiale a été cruelle avec l’Allemagne, l’Espagne, le Portugal, le Brésil, l’Argentine, les Africains et les Asiatiques.
L’Italie et les Pays-Bas n’ont même pas pu y participer.
La France, la Belgique, l’Angleterre et la Croatie ont une chance historique de ne pas devoir affronter des Nations majeures.
Si le football l’emporte on devrait voir en finale Belgique-Croatie.
Si l’Histoire l’emporte on devrait voir France-Angleterre.
Il y a plus de grands talents dans les équipes de Belgique et de Croatie.
La France et l’Angleterre sont surtout des collectifs.
L’Angleterre championne du monde ? Elle serait sans des as du niveau de Rooney ou Scholes.
La France a de bons joueurs mais aucun du niveau des Belges Hazard et De Bruyne.
Les deux meilleurs français sont défenseurs: le gardien Lloris et Kanté.
Les Croates comme les Belges ont leur plus grande génération.
Lucas Modric et Raphaël Varane peuvent gagné le Ballon d’Or 2018 en cas de victoire finale car ils ont déjà remporté la C1 2018 au Real Madrid. Kovacic aussi mais il est moins rayonnant qu’eux.

09.07.18

Permalien 11:36:26, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Passation de pouvoir: Messi, C. Ronaldo et Neymar s'effacent au profit de Hazard, Modric et Mbappé

1/2 de Coupe du Monde, 20 h
Belgique-France (10-7-2018)
Angleterre-Croatie (11-7-2018)

Messi n’a pas d’impact dès qu’il quitte Barcelone. Loin de sa nurserie, il est perdu. C’est le chat noir de l’Argentine.
C.Ronaldo a réussi à remporter l’Euro 2016 avec le Portugal. Son désir de trophée avec la sélection national a été assouvi. La Coupe du Monde c’était un plus, la cerise sur le gâteau. Ses détracteurs se réjouissent de ne pas lui donner le Ballon d’Or 2018 alors qu’il le mérite tant avec sa C1 2018 et ses innombrables buts.
Neymar est venu au PSG pour être le roi parce qu’au Barça, il était dans l’ombre de Messi. Mauvaise pioche ! Il se morfond à Bougival et n’aura pas le Ballon d’Or 2018 dont il rêvait. Il voulait gagner la Coupe du Monde. Il n’a gagné que la L1 et autres bricoles (pour lui, pas pour nous). Echec total dans son plan de carrière.
Le terrain a parlé. Messi, Ronaldo et Neymar ne jouent pas dans les quatre meilleurs équipes du monde actuel: France, Belgique, Croatie et Angleterre.
Les numéros de la Coupe du Monde sont pas mal de gardiens, Kanté et les as Belges, Français, Anglais et Croate.
Modric et Hazard sont connus pour leur football, pas pour la bimbeloterie des réseaux sociaux et des pubs.
Si Modric et Hazard se hissent en finale on dira comme les Anglais: “Le football revient à la maison".
D’évidence c’est dores et déjà la victoire de la Premier League. De nombreux joueurs des 1/2 évoluent en Angleterre.
Modric et Varane ont gagné la C1 2018. Si l’un d’eux remporte la Coupe du Monde 2018, il sera bien placé pour le Ballon d’Or 2018. Paradoxalement eux évoluent en Liga.

Destination Moscou (3), CNews. Dimanche 8 juillet 2018:
https://www.cnews.fr/emission/2018-07-08/destination-moscou-3-du-08072018-787976

Destination Moscou (4), CNews. Dimanche 8 juillet 2018:
https://www.cnews.fr/emission/2018-07-09/destination-moscou-4-du-08072018-787991

07.07.18

Permalien 00:07:24, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

France-Belgique en 1/2 finale. Le Brésil renvoyé à la maison !

La justice du terrain est passée: Hazard reste, Neymar s’en va. Hazard incarne le talent. Meymar lui est un simple produit marketing qui se roule au sol comme les gamins capricieux. Le Belge reste dans le tournoi tandis que le Brésilien est renvoyé à Rio et non pas à Bougival qu’il déteste.

Vendredi 6 juillet 2018
1/4 de Coupe du Monde
France 2-0 Uruguay
Buts pour la France: Varane (40e), Griezmann (61e)

Belgique 2-1 Brésil
Buts pour la Belgique:Fernandinho (13e csc), Kevin De Bruyne (31e)
But pour le Brésil: Renato Augusto (76e)

Le verdict est tombé et il fait mal à l’Amsud !
Aucun pays sud-américain n’est en 1/2.
Le Brésil a été éliminé par les Belges.
Dans l’Histoire, seul les Auriverde se sont imposés en Europe dans l’édition de 1958 qui a vu les Brésiliens gagner leur premier titre mondial en Suède. A part eux aucun pays d’Amsud n’a gagné le titre suprême sur le sol européen.
60 ans après, les lointains successeurs de Pelé et Garrincha - deux as authentiques- sont tombés en 1/4 face à de somptueux belges. Très mauvaise nouvelle pour les Français. Autant je les voyais sortir les Brésiliens autant je les vois perdre contre la Belgique qui a sa meilleure équipe de tous les temps. Je suis heureux de voir Neymar évincé du tournoi. Ce joueur YouTube, imbibé de réseaux sociaux est écœurant. Il est à Pelé, Zico et Socrates ce que la littérature de Marc Lévy est à celle de Gustave Flaubert.
Heureusement que sont encore présents Eden Hazard, le virtuose belge, et l’étincelant Lucas Modric, l’animateur du jeu croate. Les artistes sont là alors que le pipole des terrains est déjà dans l’avion pour le Brésil. La place de Neymar est dans un cirque. Il fait du mal au football. Je plains les gamins qui s’identifient à ce pitoyable ectoplasme publicitaire. Le PSG lui fait beaucoup de mal en l’idolâtrant. Ce Brésil était une illusion. Le maillot jaune est trop lourd. Tant d’étoiles sur la poitrine des starlettes.
Griezmann s’en tire mieux. Des imbéciles vont diront qu’il a mal joué contre l’Uruguay. Mensonge ! Il a commandé ses partenaires de la voix et du geste pendant tout le match. Depuis Platini je n’avais pas vu ça. Griezmann n’est pas Zidane ou Platini. Griezmann est un footballeur qui se sacrifie au profit du collectif. Cependant contre l’Uruguay, il a délivré une passe décisive et marqué un but. Parfait !
Autres satisfactions:
Kanté, le poumon, le premier organisateur dès le rideau défensif, l’âme de l’équipe. Travailleur, harceleur, généreux, solidaire, essuie-glace indispensable.
Lloris ? Le Nissart nous a fait une Gordon Banks. En 1970, au Mexique, après un tir de Pelé stoppé par le goal anglais, le héros brésilien avait dit: “J’ai marqué un but mais Banks l’a arrêté !” Lloris a réalisé le même exploit.
Giroud pèse sur la défense adverse et stresse ceux qui le marquent à la culotte.
Les deux jeunes latéraux, Pavard et Hernandez, jouent comme s’ils avaient trente ans.
MBappé est toujours un ingénieur de la lumière
Varane poursuit dans son excellente vibration du Real Madrid.
Pogba très bon dans le rôle de déménageur.
J’aurais préféré en 1/2 Brésil-France plutôt que Belgique-France. Les Français vont avoir une chute dans leur mental exactement comme le Brésil qui était certain de sortir la Belgique.
Les Français devront considérer les Belges comme des joueurs plus forts qu’eux sinon ils perdront.
Le point positif c’est le retour de Matuidi. Tolisso n’a pas le niveau international.
Savourons la qualification contre l’Uruguay. C’est déjà très bien.
France-Belgique, la finale avant l’heure. Le gagnant sera à 90 % le vainqueur final.

05.07.18

Permalien 12:21:50, Catégories: GRAND MONSIEUR  

La France doit disputer 3 finales à la suite

La fièvre bleue est de retour. France is back !

Jeudi 6 juillet 2018
1/2 finales de Coupe du Monde
France-Uruguay, 6 juillet 16 h
Brésil-Belgique, 20 h

L’Europe s’essouffle au propre comme au figuré.
L’Asie a été très proche d’accéder aux 8es.
La France est une rescapée: l’Allemagne, l’Espagne, le Portugal et l’Italie ne sont pas là. Les Pays-Bas non plus. L’Angleterre oui mais c’est la belle solitaire, l’insulaire qui n’en fait qu’à sa tête. La moins belle génération va plus loin que celle de Rooney-Beckham-Scholes-Gerrard.
Les joueurs français n’ont plus que trois finales à disputer.
Toutes les autres équipes sont dans ce cas.
Restons sur la France. On pourrait voir en 1/2: France-Brésil puis en finale
France-Russie ou Suède ? Les groupes qui restent en course ne sont pas des sélections mais des équipes bien organisées.
La France ne doit pas faire grand cas de l’Uruguay.
Les Tricolores n’ont qu’à rentrer sur la pelouse plus motivés que les adversaires et ils gagneront.
Deschamps n’a jamais été un grand créateur c’est un destructeur de jeu.
Face à l’Argentine, on a vu qu’il avait bien préparé mentalement ses joueurs
Il faut marcher sur les Uruguayens comme ses joueurs l’ont déjà fait lors de France-Argentine (4-3).
Les 1/4 vont encore voir l’intensité monter. Les duels vont être très durs. Il va falloir encaisser les coups sans trop de dégâts.
Les enfants doivent rester aux vestiaires.
Il est très difficile de remporter des trophées majeurs.
Cruyff et Platini ne sont pas arrivés à remporter la Coupe du Monde.
Depuis l’Euro 2000 remporté par la France, il y a déjà eu 9 compétitions majeures. La France n’a pas fait mieux que finaliste: Coupe du Monde 2006 et Euro 2016.
Arriver en finale ce n’est pas remporter le titre. Il faut la gagner !
Cohésion, engagement sont des deux maîtres mots qui font la différence.
La France de 2018 ne doit plus laisser la place aux images fantomatiques de 1998.
Il est temps d’écrire de nouvelles pages.
Elles sont là qui attendent d’être imprimées. Pas de gribouillis svp !
Rendez une belle copie, messieurs les Tricolores.
Ceux qui vivront mieux le présent sortiront vainqueurs des trois matchs à disputer par Nation.
Le football est plus violent que le rugby. Les coups sont moins visibles.
Les peureux doivent rester aux vestiaires.
Ce n’est plus du football. Nous sommes dans l’Histoire, celle démarrée en 1930.
Respect au pays natal de Lautréamont mais il faut le renvoyer à la casa !

Destination Moscou (3), CNews, jeudi 5 juillet 2018, présenté par Pascal Praud:
https://www.cnews.fr/emission/2018-07-05/destination-moscou-3-du-05072018-787682

Destination Moscou (4), CNews, jeudi 5 juillet, présenté par Julien Pasquet
:
https://www.cnews.fr/emission/2018-07-06/destination-moscou-4-du-05072018-787697

03.07.18

Permalien 23:41:11, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !, LONDON CITY  

Tir groupé de l'Europe contre le Brésil et l'Uruguay

Le récital de Zidane contre le Brésil en 2006. La France est la bête noire du Brésil qui est le seul pays sud-américain vainqueur final en Europe (1958). Est-il capable de vaincre à nouveau sur le sol européen, 60 ans plus tard ?

Tableau des quarts de finale:

France-Uruguay, 6 juillet 16 h
Brésil-Belgique, 20 h

Suède-Angleterre, 7 juillet 16 h
Russie-Croatie, 20 h

PS: 1/8e Belgique 3-2 Japon. Menés 0-2, les Belges ont renversé la situation pour gagner en fin de temps réglementaire. Chapeau !
Les Anglais ont battu les Colombiens aux tirs au but.
Les Suédois ont éliminé les Suisses 1-0.

On pourrait voir en 1/2:
France-Brésil
Suède-Russie

Finale France-Russie ?

J’ai toujours pris au sérieux les Russes, car ils organisent la compétition, et les Suédois car ils ont empêché l’Italie de venir en Russie.

02.07.18

Permalien 18:18:13, Catégories: GOOOOL DO BRASIL !  

Un grand show de Neymar qualifie le Brésil pour le 1/4 contre le Belgique

Lundi 2 juin 2018
8e de Coupe du Monde
Brésil 2-0 Mexique
Buts: Neymar (51e), Firmino (88e)

Le Brésil a gagné grâce à Neymar.
A 80 %, on a vu le vrai Neymar et non pas le pleurnichard du PSG.
Il conserve néanmoins encore quelques roulades roublardes pour énerver l’adversaire au grand dam du sélectionneur mexicain qui l’a accusé d’être un tricheur qui donne le mauvais exemple aux jeunes.
Avec la Seleção, Neymar joue cependant sans perdre du temps dans des figures inutiles qui permettent le remplacement des adversaires.
Sous le maillot des Auriverde, il fait valoir toute son intelligence de jeu.
Sur le premier but, il a effectué un décalage dans la surface mexicaine, avec une judicieuse talonnade, et il s’est vite placé pour la conclusion. Magnifique ! Un vrai ballet tout en jaune.
Le second but ? Il a enclenché une superbe accélération pour filer vers le but adverse et marquer.
Au PSG, il devrait jouer comme ça !
Ce match très Amsud a été un sommet d’engagement.
On a vu duel sur duel.
Le Mexique a été incapable de marquer dans ses temps forts.
La remarque principale de cette Coupe du Monde ?
Les Nations qui restent jouent en équipe et non pas en sélection composée de joueurs qui ne pensent qu’à eux.

01.07.18

Permalien 12:22:51, Catégories: SPECIAL MARADONA, GRAND MONSIEUR  

Une magnifique France renvoie Messi à la maison. C.Ronaldo, lui aussi, est en vacances.

La France a proposé des courses, de l’impact, des appels. Un match historique en 8e qu’il va falloir confirmer. Après le torrent de doutes chez les fans nous voyons la liesse populaire arriver. La fièvre bleue est de retour. Rester lucide devant les louanges comme face aux critiques. Il faut aller au bout du rêve.

Samedi 30 juin 2018
8e de finale Coupe du Monde
France 4-3 Argentine
Buts pour la France: Antoine Griezmann (13 pen.), Benjamin Pavard (57e), Kylian Mbappé (64e, 68e)
Buts pour l’Argentine: Ángel Di María (41e), Gabriel Iván Mercado (48e), Sergio Agüero (90e +3)

Uruguay 2-1 Portugal
Buts pour l’Uruguay: Cavani (7e, 62e)
But pour le Portugal: Pepe (55e)

1/4 de finale: France-Uruguay (6-7-2018,16 h). Sans Matuidi, suspendu. Et peut-être sans le merveilleux Cavani, blessé.

Grande nouvelle. La France n’a pas été écrasée par le poids de l’événement.
Enfin de nouvelles émotions ! Enfin des images de 2018 et non plus de 1998 !
Je redoutais la grinta argentine. On n’a vu que la rage de vaincre française.
Les Français ont magistralement éliminé les Argentins qui ont pourtant mené 2-1.
Les joueurs de Deschamps se sont sublimés. On a vu des joueurs transcendés par l’événement.
On en rêvait, ils l’ont fait !
Le premier but est venu grâce à une foudroyante action de Mbappé qui a traversé tout le train avec la force d’un TVG. Ne sachant pas comment l’arrêter, les Argentins l’ont descendu dans leur surface de réparation. Penalty indiscutable transformé par Griezmann.
Le succès français est collectif. Toutes les individualités étaient tournées vers le même objectif: l’accession aux 8es. Messi ou pas Messi. Les Français ont joué sans calcul- contrairement au premier tour.
Je ne commente que ce je vois, comme saint Thomas. Mon verbe est l’imparfait du subjectif.
Je n’avais encore jamais vu le groupe de Deschamps autant soudé.
Les Français ont affiché tous en même temps physique, mental et technique.
Les Bleus ont démontré qu’ils avaient du caractère. L’esprit des Mousquetaires était bel et bien présent. Désormais, les adversaires vont avoir énormément peur de la France qui en a sous le capot. Il faut féliciter tout le staff d’avoir su requinquer les joueurs après une saison harassante en club. On n’en dira pas autant des encadrements allemands, portugais et argentins…
Les impact-players français ont tous montré le bout de leur nez, Pogba en tête. Dommage que Matuidi soit suspendu pour le quart de finale. Tolisso devrait le remplacer. Il est plus offensif et donc moins défensif. Le mur humain Pogba-Kanté-Matuidi est envié par toute les sélections. Je suis plutôt pour aligner Pogba-Kanté-Nzonzi. Ce dernier était plus solide sur ses jambes que Tolisso.
Mbappé a été tranchant, décisif dans son explosivité. Il m’a rappelé le Jaïrzinho de 1970. Depuis Pelé en 1958 aucun jeune n’avait marqué un doublé en phase finale.
Enfant, il a posé avec C. Ronaldo. Aujourd’hui, c’est CR7 qui va vouloir poser avec lui.
A la fin du match, Mbappé a expliqué: “Si j’ai choisi de ne plus parler à la presse ce n’est pas parce que j’étais fâché mais je ne voulais pas que l’on pense que je ne mette dans la peau du porte-parole des Bleus". Devant micro ouvert, le facétieux Griezmann a hurlé: “Vive la France ! Vive la République !” Là, je dis MAGNIFIQUE !
Dans l’équipe de France, chacun peut briller à son tour. Il n’est pas impossible que Griezmann brille dans les jours à venir. Un France-Brésil se pointe à l’horizon de la 1/2 finale.
La détermination française a mis Messi sous l’éteignoir. Les Argentins ont été dominés dans tous les secteurs. Leur entraîneur a eu la stupidité d’avoir des remplaçants inutilisés meilleurs que les titulaires.
La défaite française lors de la finale de l’Euro 2016 au SDF est pour beaucoup dans la force de cette équipe qui a soif de revanche. De marquer son époque. C’est possible qu’elle y parvienne. Une France aussi conquérante peut ouvrir toutes les portes.
Les Français se sont exprimés par le biais d’une très belle attitude collective.
La Coupe du Monde ce n’est plus du football mais de l’Histoire.
Tous les grands matchs d’anthologie se déroulent en Coupe du Monde.
Les Tricolores sont en train d’écrire de belles pages. On a perçu leur force.
Il va falloir ne pas céder à l’euphorie.
On peut déjà féliciter Didier Deschamps d’avoir lancé dans le grand bain les jeunes Hernandez et Pavard à la place des titulaires au poste des latéraux. Fallait oser. D’un double handicap- deux joueurs plus ou moins blessés- il a tiré une double solution. Voilà ce qui s’appelle être sélectionneur.
En cas de défaite, Deschamps aurait été cruellement critiqué. La victoire contre l’Argentine le relance sportivement et donc médiatiquement. En 1998, Aimé Jacquet avait prévu de quitter la France en cas de catastrophe sportive.
Les Tricolores veulent marquer leur temps au fer rouge. Au fer bleu, blanc, rouge.

Destination Moscou. CNews 30-6-2018. Présentée par Julien Pasquet: France-Argentine, les Bleus, Deschamps, Messi, Mbappé, Pavard

http://www.cnews.fr/emission/2018-06-30/destination-moscou-4-du-30062018-787086

Permalien 12:22:29, Catégories: GRAND MONSIEUR  

La joie des Tricolores après leur qualification pour les 1/4 de finale

29.06.18

Permalien 08:42:43, Catégories: SPECIAL MARADONA, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Le festin des 8es de la Coupe du Monde 2018

60 ans après avoir remporté sa 1ere Coupe du Monde, en Suède, le Brésil est en passe de reconquérir le trophée sur le sol européen. Les Brésiliens sont les seuls sud-américains vainqueurs en Europe.

Le tableau des 8es de la Coupe du Monde 2018

France-Argentine, samedi 30 juin à 16 h

On va savoir qui est qui.
L’importance se situe au niveau de l’impact. La France a-t-elle des impact-players ?
Les fers de lance à ce niveau sont Pogba et Matuidi.
Kante sait encaisser les coups.
Giroud aussi.
Lucas Hernandez, se défend bien. Pavard n’a pas peur. On notera qu’ils sont très jeunes.
Les plus fragiles ? Tous les autres.

Uruguay-Portugall, à 20 h

Espagne-Russie, dimanche 1er juillet à 16 h
Croatie-Danemark, 20 h

Brésil-Mexique, lundi 1er juillet à 16 h
Belgique-Japon, 20 h

Suède-Suisse mardi 2 juillet à 16 h
Colombie-Angleterre, 20 h

En gras, les favoris.

Destination Moscou (3), CNews jeudi 28 juin 2018: Deschamps, Maradona…
http://www.cnews.fr/emission/2018-06-28/destination-moscou-3-du-28062018-786883

28.06.18

Permalien 00:07:18, Catégories: BECKENBAUEREMENT, GOOOOL DO BRASIL !  

Le Brésil, le Mexique, la Suède et la Suisse en 8es tandis que l'Allemagne rentre à la maison

Mercredi 27 juin 2018
Coupe du Monde, 1er tour

Les Coréens du Sud ont formidablement joué le jeu en battant les Allemands 2-0 ! Un résultat historique. Dommage que cette victoire ne leur donne pas accès aux 8es.
Si l’on est gentil, on dit que les Allemands étaient carbonisés après une saison harassante. Si on est lucide, on doit dire que c’est la fin d’une génération: Ozil est l’ombre de lui-même après son lessivage dans la machine Arsenal- voir ce que sont devenus Chamakh, Arshavin, Fabregas et Sanchez. On doit dire merci à Muller et Khedira. L’heure de la relève a sonné.
La Suède est là en 8e. Tout le monde se marraient sur le dos des Suédois, sauf moi. Voilà un vrai groupe.
Le Brésil a répondu présent avec un excellent Neymar. Bon sang ! pourquoi ne joue-t-il pas toujours comme ça ? Ultra collectif, intelligent, vif, précis, audacieux. Du grand Neymar et non plus ce vieux gamin capricieux qui veut que Paris lui cire les pompes 24 h sur 24.
Le Brésil est mon favori N°1. Ils en ont sous le capot.
Sublime Coupe du Monde 2018, sans l’Italie - pas qualifiée- et sans l’Allemagne éliminée- la voie est bien dégagée.

26.06.18

Permalien 23:48:01, Catégories: SPECIAL MARADONA, GRAND MONSIEUR  

France-Argentine, en 8e le 30 juin 2018, 16 h

Samedi 30 juin 2018
8e de finale Coupe du Monde
Argentine-France

Après son succès aux forceps devant le Nigeria 2-1, l’Argentine va croiser le fer contre la France.
Les Argentins sont favoris.
La France n’a aucune intensité et pas l’ombre d’un collectif.
Seules satisfactions, Lloris et Kanté.
Griezmann est toujours titulaire alors qu’il a été sorti lors des trois matchs !
C’est le joueur des sponsors.
Lors de Danemark-France (0-0), la France n’a eu aucune animation de jeu.

Permalien 11:15:46, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

Fallait-il changer Lloris pour mettre Mandanda contre le Danemark

Mardi 26 juin 2018
Coupe du Monde, 1er tour
Danemark 0-0 France

Avant le match:
Pour le match des coiffeurs, Deschamps a enlever Lloris le capitaine pour mettre Mandanda.
Tout ça pour faire plaisir.
On ne fait pas un tournoi mondial pour faire plaisir à X ou Y.
Autant pour le match de la 3e place c’est justifié mais pas en pleine compétition.
Lloris est le capitaine et un capitaine ne doit jamais quitter le navire.
Si Mandanda rate son match, il ne sera pas épargné par les critiques.
Mandanda a beaucoup de pression, alors que Lloris aurait fait un match de plus.

Après le match:
RAS. Nul sur toute la ligne.

Permalien 00:02:07, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Premiers 8es en Russie: Espagne-Russie et Portugal-Uruguay

Lundi 25 juin 2018
Coupe du Monde, 1er tour
Uruguay 3-0 Russie
Arabie S 2-1 Egypte
Espagne 2-2 Maroc
Portugal 1-1 Iran

La vidéo a du bon et du mauvais.
Grâce à elle le Portugal a eu droit a un penalty, raté par… Ronaldo.
Croyez-moi si vous voulez, j’étais certain qu’il allait le rater car le gardien iranien l’a nargué loin derrière sa ligne de but. CR7 a été déstabilisé. Bravo au goal iranien !
Ensuite, encore grâce à la vidéo, les Iraniens ont eu droit à un penalty, réussi celui-ci mais hélas! pour le Portugal, il n’y avait pas penalty. Pas de main flagrante, rien du tout !
A cause de ce penalty, le Portugal prend en 8e l’Uruguay et non pas la Russie. Est-ce une chance ou une malchance ? L’avenir nous le dira.

Destination Moscou, CNews 25 juin 2018. Présentation par Isabelle Moreau:
http://www.cnews.fr/emission/2018-06-25/destination-moscou-2-du-25062018-786474

24.06.18

Permalien 19:53:57, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Modric, Kroos, Falcao, C. Ronaldo, Kanté sont au top en Russie alors que Messi, Neymar et Griezmann font du surplace

Lucas Modric, un de mes héros que j’aurais voir à Manchester United

Messi est KO. debout. Pas d’influx, encore moins d’influence. Il a écarté Dybala du onze titulaire alors que le jeune joueur de la Juventus Turin est exceptionnel. L’entraîneur de l’Argentin est surcoté comme Emery, Wenger et Bielsa.
Neymar craque en poule comme une poule mouillée. Il a dans les cheveux le brillant qu’il n’a pas dans les pieds. Le comparer à Pelé c’est comparer Marc Lévy à Gustave Flaubert.
L’honneur est sauvé par C. Ronaldo en pleine bourre.
Il y a aussi le Belge Eden Hazard, le Croate Lucas Modric, deux joyaux sous cotés.
L’Allemand Kroos a sauvé l’Allemagne.
Kanté sauve la France.
Falcao et James Rodriguez font flamber la Colombie.
Griezmann ? Il est fatigué par toutes les pubs qu’il a tournées. Il va sans doute être le héros du matchs des coiffeurs, le match bidon du premier tour.
Faut pas oublier les Espagnols (David Silva, Iniesta et Ramos), et le Portugais Bernardo Silva, homme absolument fabuleux, une pure merveille. Quelle intelligence de jeu !
Cette Coupe du Monde est grande, très grande. Une des plus belles.
Des sommets nous attendent.
Beaucoup de joueurs du Real Madrid sont très bien disposés: CR7, Modric, Kroos, Ramos…

Destination Moscou, CNews Samedi 23 juin, 22 h, présentation par Karim Bennani:

http://www.cnews.fr/emission/2018-06-24/destination-moscou-4-du-23062018-786318

23.06.18

Permalien 11:32:24, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Neymar pleure en poule 2018. Pelé, en finale 1958

Si Neymar roule sur l’or, sans rien prouver du tout il le doit à Pelé, vrai dieu vivant du football.
Pelé c’est à la fois Martin Luther King, Luis Armstrong, Malcolm X et M. Ali.
Pelé m’a appris à ne pas être raciste.
Pelé avait 50 Neymar dans chaque doigt de pied.

Destination Moscou, présentation par Isabelle Moreau, CNews, vendredi 22 juin 2018!

http://www.cnews.fr/emission/2018-06-22/destination-moscou-2-du-22062018-786188

22.06.18

Permalien 09:59:09, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Ronaldo met la tête là où personne ne met le pied

Contre le Maroc, Ronaldo a “tué” le match dès le début, d’une tête plongeante. Un but que Neymar, Messi et Griezmann sont incapables de marquer.
Ronaldo est courageux.
En plongeant de la sorte, il risque de recevoir de violents coups de pieds.
Cela lui est déjà arrivé plusieurs fois. La dernière ce fut en début d’année 2018 contre le Deportivo. Même si les adversaires ont perdu 7-1, CR7 a plongé comme un mort de faim. Il fut blessé, ensanglanté. Sur le terrain, il a demandé un portable pour voir la blessure. Les médias se sont moqués de lui.
CR7 a déjà marqué 4 buts en deux matchs lors de la Coupe du Monde 2018. Série en cours.

Permalien 09:49:11, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Ceci n’est pas une critique: Brauquier, H. Godard, Ernaux, Juhel, S. Perez, Grall, Vergé-Franceshi, Barde-Cabuçon, Frenkel, Mandelstam, Blanchard...

A la manière de René Magritte.

On ne peut doit pas s’en dispenser:

-Je connais des îles lointaines, Louis Brauquier. Edition Olivier Frébourg, 572 p., 10, 50 €. En poésie, il est l’équivalent des peintres Marquet et Bonnard. La vie en direct.

-Céline, Henri Godard. Folio, 832 p., 10, 50 €. La haine de la guerre, le médecin des pauvres et le polémiste qui adore dézinguer. Le puzzle Destouches de A à Z.

-Le vrai lieu, Annie Ernaux. Entretien avec Michèle Porte. Folio, 109 p., 6 €. Du côté des femmes, elle est loin devant ses consœurs.

-La femme murée, Fabienne Juhel. Rouergue, 187 p., 18, 80 €. Un hommage à Jeanne Devidal (1906-2008) – dite « La folle de Saint-Lunaire »- qui transforma un pavillon en forteresse.

-Le corps du Roi, Stanis Perez. Perrin, 480 p., 25 €. De Philippe Auguste à Louis Philippe, une histoire de France par le biais de la carcasse des puissants qui ne le sont pas toujours.

-L’inconnu me dévore, Xavier Grall. Equateurs, 148 p., 13 €. Un poète avait cinq filles et un cœur pur. Regard périphérique.

-Une Histoire de l’Identité Corse, Michel Vergé-Franceshi. Payot, 422 p., 24 €. L’Ile de Beauté à des racines italiennes qui sautent aux yeux.

-Le carnaval des vampires, Olivier Barde-Cabuçon. Actes Noirs, Actes Sud, 374 p., 22, 50 €. Une intrigue hitchcockienne dans la Venise de 1760, tendance 3615 Tiepolo.

-Rien où poser la tête, Françoise Frenkel. Présenté par Frédéric Maria. Préface Patrick Modiano. Folio, 330 p., 7,80 €. Une libraire française de Berlin fuit l’Allemagne en 1939.

-Nouveaux poèmes 1930-1934, Ossip Mandelstam. Traduit du russe et présenté par Christiane Pighetti. Allia, 141 p., 6 ,50 €. Sa musique intérieure contre les bruits du dehors.

-Un début de la vie, André Blanchard. Le dilletante, 320 p., 20 €. Cet homme a consacré sa vie à la littérature dans un désert total. Une attitude cioranesque soit la rancune des solitaires.

On peut s’en dispenser :

-Un déjeuner à Madrid, Claude Sérillon. Le Cherche Midi, 160 p., 18 €. Le journaliste qui est devenu célèbre pour avoir parlé à la télé des bijoux de Bokassa à VGE digresse sur la rencontre Gaulle-Franco qui n’a rien à voir avec Pétain-Hitler, à Montoire.

-Qui a tué mon père, Edouard Louis. Seuil, 85 p., 12 €. Si l’expression: «Le ridicule ne tue plus» n’existait pas, on l’aurait inventée grâce à ce livre qui n’est même pas un brouillon.

-Puisque tout passe, Claire Chazal. Grasset, 198 p., 18 €. Encore un bouquin avec la photo de l’auteur sur la couverture. Bernard Grasset serait content : c’était un as de la com.

-Une aventure nommée Federer, Thomas Sotto. Le Rocher. 211 p. , 16, 90 €. Cela pourrait s’appeler : Une aventure nommée Sotto par Roger Federer. Dans le Sotto-portrait, on trouve le témoignage des tennismen français. Pour eux un Grand Chelem est de la science-fiction.

21.06.18

Permalien 08:16:23, Catégories: GRAND MONSIEUR, LA REVUE DE STRESS  

La France en Russie est-elle une équipe diesel ?

Jeudi 21 juin 2018
Coupe du Monde, 2e match, 1er tour
France 1-0 Pérou
But: Mbappé

APRES LE MATCH
Les Français ont gagné c’est l’essentiel quand on voit la galère de l’Argentine battue par les remarquables croates 0-3. Quelle gifle ! Modric impeccable. Messi has been total.
Les meilleurs français ont été Lloris, Kanté, Varane et Giroud.
Si l’équipe de France en garde sous la pédale tant mieux.
Griezmann a été transparent. Il faut souhaiter qu’il se libère les matchs suivants.
Son rang de titulaire n’est pas justifié.
A part vendre des rasoirs et des téléphones, il est aux abonnés absents.
Pogba a fait son match. Dès lors qu’il ne se prend pas pour Ronaldo il joue bien.

AVANT LE MATCH
Cela devrait le faire avec Giroud et Matuidi. Le retour des pères après le caprice des gosses qui ont voulu jouer ensemble: Griezman, Mbappé et Dembélé.
La défense n’est pas sereine avec les jeunes Pavard et Hernandez. On ne s’improvise pas international en si peu de temps.
Deschamps lit trop les journaux: il compose son onze en fonction de ce que disent les médias.
Les médias réclament Giroud et Matuidi, il les remet !
France-Pérou ? Le Pérou est favori parce que s’il perd cela ne sera une surprise.
Le Pérou a neuf titulaires à plus de 40 sélections. La France que six.
Si la France rate sa Coupe du Monde, les sponsors vont réclamer le grand ménage car la France a perdu l’Euro 2016 au SDF.
Outre Zidane, il y a aussi Henry sur les rangs pour remplacer “Dédé".
Vieira vient d’arriver à Nice mais il peut se libérer au cas où. Cependant “Titi” est mieux placé puisqu’il co entraîne la Belgique.
L’avenir s’annonce radieux pour les Bleus.

20.06.18

Permalien 16:48:35, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

King Ronaldo dépasse Puskas et devient le 2e meilleur buteur en équipe nationale de tous les temps

Mercredi 20 juin 2018
Coupe du Monde, deuxième match, premier tour
Portugal 1 - 0 Maroc
But pour les Portugais: C. Ronaldo (5e)

Cette fois, C. Ronaldo a marqué d’une foudroyante tête plongeante qui vient s’ajouter au triplé contre l’Espagne. 4 buts en deux matchs ! En Coupe du Monde, svp.
Le jour où Messi et Neymar marquent un telle tête plongeante, les poules auront des dents. CR7 a mis la tête au risque de prendre des coups de crampons en plein visage comme cela lui est déjà arrivé.
Cette World Cup a tout l’air d’être celle de C. Ronaldo. Il règne en maître depuis son entrée dans le tournoi.
Messi et Neymar sont à la ramasse.
L’Argentin a raté un penalty. Quant au Kardhasian du football, il boîte déjà. Normal, à force d’aller en boîte !
Ses chevilles enflent depuis longtemps. Il a tellement le melon qu’il pourrait bien jouer en juin !

Meilleurs buteurs mondiaux en équipe nationale:

1er Ali Daei (Iran): 109 buts en 149 matchs

2 Cristiano Ronaldo (Portugal): 85 buts en 152 matchs

3 Ferenc Puskas (Hongrie): 84 buts en 85 matchs

Permalien 10:03:07, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

Neymar et les couteaux suisses

Neymar croyait croiser des petits suisses mais il est tombé sur des couteaux suisses.
Le football est un sport de contact, de duel physique, hyper violent.
Il faut savoir donner des coups sans se faire voir, et surtout les éviter grâce à l’art de l’esquive.
Neymar est un joueur de ballon mais pas du tout de football.
Sa place est plutôt sur la scène d’un cirque pour faire un numéro de jonglage.
Il veut surtout gagner la Coupe de cheveu. Celle du Monde est secondaire.

19.06.18

Permalien 07:35:21, Catégories: ANTI-FOOTBALL, LA REVUE DE STRESS  

L'hôtel des Bleus est une auberge espagnole avec les transactions autour de Griezmann, Lemar et Hernandez

Le camp de base de l’équipe de France est une véritable auberge espagnole -où l’on entre comme dans un moulin- qui a servi de théâtre aux transactions autour de Griezmann, Hernandez et Lemar qui ont réglé leurs affaires personnelles au détriment de l’esprit de groupe nécessaire à l’équipe de France.
Il s’agit de la Coupe du Monde et non pas d’un tournoi de plage.
Les dirigeants de l’Atletico de Madrid sont venus à l’hôtel des Bleus officialiser l’arrivée de Thomas Lemar ainsi que les prolongations d’Antoine Griezmann et de Lucas Hernandez.
Un vrai scandale: le business sur le dos des Bleus !
Si Griezmann est devenu star c’est parce qu’il a été décrété vedette à la place de Karim Benzema.
Si Benzema était encore là personne ne parlerait de Griezmann: il n’y a pas photo entre l’Atletico de Madrid et le Real Madrid.
La prolongation de contrat d’Antoine Griezmann jusqu’en 2023, avec un salaire de 23 millions d’euros et une clause libératoire portée à 200 millions d’euros, s’est réglée dans le camp retranché des Bleus.
Griezmann fait vraiment ce qu’il veut. On s’en est aperçu avec la diffusion du grotesque film “Décision” où on le voit jouer la comédie pour annoncer son nom transfert à Barcelone.
Question : pour Lemar y a-t-il eu une visite médicale en plein stage des Bleus ? Tout transfert doit être précédé d’un bilan médical ?
Au lieu de se concentrer sur la France, des joueurs de Deschamps ne pensent qu’à leur avenir.
C’est écoeurant !
Contre le Pérou. Le baratin va prendre fin.
On va savoir qui est qui, qui fait quoi.

Football et littérature :
https://www.nouveau-magazine-litteraire.com/idees/mythes-a-pied-oeuvres-

18.06.18

Permalien 07:41:30, Catégories: GOOOOL DO BRASIL !  

World Cup 2018. Tous les grands dans le mur, sauf la France

Cette Coupe du Monde démarre fort, très fort.
Les gros ne sont pas parvenus à s’imposer:
Argentine 1-1 Islande
Brésil 1-1 Suisse
Allemagne 0-1 Mexique

L’Espagne et le Portugal se sont neutralisés 3-3

Seule la France s’est imposée aux forceps:
France 2-1 Australie

Niveau stars:
Ronaldo, un triplé lors de son premier match
Messi, penalty raté
Neymar, pas décisif
Outsider: Griezmann, penalty réussi.

Le deuxième match des favoris va être fantastique. Grande pression.

Destination Moscou, dimanche 17 juin 2018. CNews, 19 h. J’alerte que le Brésil ne fera pas un festival contre la Suisse
http://www.cnews.fr/emission/2018-06-17/destination-moscou-3-du-17062018-785620

Destination Moscou, dimanche 17 juin 2018. CNews, 22 h. Je compare la nouvelle coiffure de Neymar aux spaghettis sur la tête Michel Serrault à la soirée des César
http://www.cnews.fr/emission/2018-06-17/destination-moscou-4-du-17062018-785634

17.06.18

Permalien 09:00:13, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

France-Pérou avec Matuidi ou sinon retour à la maison

Matuidi est un vrai soldat. C’est dix fois mieux que les danseuses !

Samedi 16 juin 2018
Coupe du Monde, 1er tour

La France a battu 2-1 l’Australie grâce à la vidéo.
Les Français ont bénéficié d’un penalty plus que généreux avec visionnage de l’action.
Et il a fallu encore l’intervention de la technologie pour savoir si le ballon avait franchi ou pas la ligne sur le second but.
Griezmann a réussi le penalty ce qui n’est jamais évident quand on voit le ratage de Messi contre l’Islande: 1-1 au lieu de 2-1.
Griezmann a été sorti par Deschamps. C’est Mbappé qu’il fallait sortir. Griezmann a-t-il payé son opération de com. outrageuse pour le groupe puisqu’il a fait passer avant ses intérêts personnels pour annoncer son non transfert ?
Mbappé, lui, se prend pour Ronaldo alors que ce n’est qu’un débutant.
Le coup de poker: Dembélé, Mbappé et Griezmann a été un échec.
Il est temps de remettre Giroud en pointe. Et de réintégrer au plus vite Matuidi, le taulier.
Matuidi c’est le Tigana de cette génération. Grinta exceptionnelle. Un soldat qui donne tout. Et qu’on cesse de dire qu’il n’est pas technique. C’est une insulte pour celui qui vient de faire le doublé avec la Juventus Turin.
Les meilleurs contre l’Australie ont été Lloris, Kanté et Pavard, lui par intermittence.
Pogba s’est mieux comporté, dès lors qu’il joue dans son registre de l’impact.
Hernandez se plaint trop. Il doit éviter et mieux encaisser les coups.
Bon sang ! c’est la Coupe du Monde, pas un tournoi de plage !
Il faut revenir à un rideau de fer au milieu de terrain: Matuidi, Kanté, Pogba.
Tolisso et Fékir sont trop fragiles.
Les combattants doivent être alignés et Umiti doit jouer au football, pas au volleyball ! Sa main est inadmissible.
Le Pérou va jouer sa vie contre la France. Si le Pérou perd, il rentre déjà à la maison.
Les Français sont prévenus !

16.06.18

Permalien 08:00:02, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

L'historique C. Ronaldo rejoint Puskas avec 84 buts en sélection nationale

Grâce à son triplé contre l’Espagne, C. Ronaldo égalise le record de Puskas.

Meilleurs buteurs mondiaux en équipe nationale:

1er Ali Daei (Iran): 109 buts en 149 matchs

2 Ferenc Puskas (Hongrie): 84 buts en 85 matchs
- Cristiano Ronaldo (Portugal): 84 buts en 151 matchs

Le matin de son match contre l’Espagne (3-3, 15-6-2018), la presse espagnole a été essayé de le “tuer” en révélant que suite à l’affaire Football Leaks le joueur du Real Madrid a accepté une amende de 18,8 millions d’euros assortie de deux ans de prison ferme de la part du fisc espagnol, qui l’accusait d’évasion fiscale : “Cristiano Ronaldo aurait accepté son amende pour régulariser sa situation. CR7 profitera de la législation espagnole, qui permet d’éviter la prison en cas de peines inférieures à 24 mois”.
Une fois de plus, CR7 a démontré son mental d’acier.

En 2017, la presse allemande l’accusa de viol pour le déstabiliser en C1. Peine perdue.

En 2013, Platini déclara que Ribéry méritait le Ballon d’or pendant que Blatter se moquait de Ronaldo disant qu’il préférait Messi. Résultat des courses: Ronaldo Ballon d’or 2013. Ribéry, 3e.

Permalien 07:58:56, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

L'historique C. Ronaldo rejoint Puskas avec 84 buts en sélection nationale

Grâce à son triplé contre l’Espagne, C. Ronaldo égalise le record de Puskas.

Meilleurs buteurs mondiaux en équipe nationale:

1er Ali Daei (Iran): 109 buts en 149 matchs
2 Ferenc Puskas (Hongrie): 84 buts en 85 matchs
- Cristiano Ronaldo (Portugal): 84 buts en 151 matchs

Permalien 00:12:36, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

C. Ronaldo démarre par un triplé contre l'Espagne (3-3)

Le récital du futur Ballon d’or 2018. A la fin du match, après ses 3 buts, on le voit motiver ses partenaires. Le matin du match, on a appris qu’il venait d’être condamné à une lourde condamnation du fisc car ses hommes d’affaires ont fait du grand n’importe.

Vendredi 15 juin 2018
Espagne 3-3 Portugal
Buts pour le Portugal: Cristiano Ronaldo (4e pen., 44e et 88e)
Buts pour l’Espagne: Diego Costa (24e et 55e), José Ignacio Fernández Iglesias (58e)

Match exceptionnel.
Ronaldo a ouvert le score dès la 4e mn sur un penalty qu’il avait obtenu grâce à une percée stoppée irrégulièrement dans la surface espagnole.
L’Espagne est revenue au score par un beau but de Costa.
Le Portugal a repris l’avantage par Ronaldo qui a transformé en or un ballon pourri de Guedes, contré.
Ensuite l’Espagne a égalisé puis pris l’avantage 3-2.
On croyait que la messe était dite quand Ronaldo a égalisé sur un coup franc magistral.
Somptueux match. Du très haut de gamme. Une finale avant l’heure.
Ronaldo impérial.

15.06.18

Le G2: A. Iniesta contre C. Ronaldo à 20 h

Les débuts de Cristiano Ronaldo (18 ans) à Manchester United, en 2003

Vendredi 15 juin 2018, 20 h / TF1, Bein Sports 1, Bein Sports 2
Coupe du Monde, 1er tour Groupe B
Espagne-Portugal

Après le carton des Russes contre l’Arabie (5-0), voici le premier grand choc entre les voisins si attachés à leur rivalité.
C’est le premier grand duel de cette Coupe du Monde. Une affiche qui sent la finale.
Voir Ronaldo contre son capitaine au Real Madrid (Sergio Ramos) cela fait bizarre.
On va savourer la dernière Coupe du Monde d’Iniesta, le héros de celle de 2010.

Autres matchs:
Egypte 0-1 Uruguay
But pour l’Uruguay: José María Giménez
Match sans intérêt pour l’observateur neutre.

Maroc 0-1 Iran (Groupe B )
But Iranien: Aziz Bouhaddouz (90e + 5, csc)

13.06.18

Permalien 19:33:40, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR  

La symphonie faite homme: Maestro Cruyff

En attendant le début de la Coupe du Monde, voici un récital de Cruyff, le maestro.
C’était un génie.
Avoir 10 % de son football, c’est avoir du talent.

Permalien 19:24:40, Catégories: LITS ET RATURES  

Des livres sur le football: Deschamps, Michéa, Cohn-Bendit, Courbis, Chambaz, Lizarazu, Redeker, Correia, Djemaï, Deshors, Jalbert, Ghemmour...

Cruyff, virtuose parmi les virtuoses

-Dans la tête de Didier Deschamps, Jean-Philippe Bouchard. Solar, 184 p., 16, 90 €. Ouvrage à forte tendance hagiographique qui évite tous les sujets épineux qui ont été traité dans Complément d’enquêtes sur France 2, émission boycottée par le principal intéressé. Dès que l’on parle de médicalisation à la Juve ou de l’affaire VA-OM, c’est silence radio. Deschamps est capable d’accorder une interview dans Le Parisien (celui du 10 juin 2018) et dire le même jour à Téléfoot : «Je ne lis pas la presse !». La com., oui. Le reste, non.

-Le plus beau but était une passe, Jean-Claude Michéa. Climats, 167 p ., 15 €. Le football joie du peuple ou opium du peuple ? Il n’y a qu’à penser à Garrincha pour avoir la réponse ! Les intellos méprisent le sport sauf Michéa qui sait qu’on ne devient pas champion de père en fils. Aucun enfant de joueur n’hérite du talent de son géniteur comme le fils de tel industriel reçoit en cadeau les affaires du paternel que dans 95 % ils détruisent à petit feu. La passe dont parle l’auteur c’est celle de Cantona à Denis Irvin, au temps du grand MU des années 1990.

-Complétement foot, Coach Courbis. Michel Lafon, 238 p., 18 €. Le livre est sous la forme d’interviews. On ne s’y ennuie jamais. Rolland Courbis n’use pas de la langue de bois même s’il ne dit que 50 % du fond de sa pensée. En lisant, on l’entend parler, ce qui est très bien. Il met Johan Cruyff haut dessus de tout le monde, avec l’Ajax de notre jeunesse. Il fait des va et vient avec le passé-présent pour vivifier ses éclairages. Un bon livre par l’un des consultants les plus amusants.

-Sous les crampons … la place, Daniel Cohn-Bendit. Robert Laffont, 244 p., 19 €. La photo de couverture prouve que l’agitateur de 1968 aime vraiment le football qu’il pratique. Je ne range pas Cohn-Bendit parmi les intellos. C’est une figure de la vie médiatique. Une grande gueule au discours non policé. Une icône de notre jeunesse. Il a des défauts et des qualités. N’empêche, il sait dresser contre de Gaulle, mieux que Mitterrand. Et pas dupe une seconde sur l’effet 68.

-Petite philosophie du ballon, Bernard Chambaz. Flammarion, 169 p., 8 €. Beau bréviaire sur un authentique écrivain qui connaît aussi bien le sport que la littérature. Grand amateur de cyclisme et de football- qu’il pratique régulièrement- Chambaz sait donner dans l’érudition sans jamais perdre de vue le côté populaire. C’est un homme de kop et non pas de tribunes présidentielles. Il sait voir ce que l’on ne voit pas ou plus.

-Mes prolongations, Bixente Lizarazu. Seuil, 245 p., 19 €. Quand un bouquin a sur la couverture le nom de l’auteur plus grand que le titre, nous sommes dans le plan média. On y lit que dans l’Histoire du football il n’y avait jamais eu ensemble deux grands joueurs du niveau de Messi et de C. Ronaldo. Ah ! bon… Et Di Stefano / Puskas, Maradona/ Platini et Ronaldo/ Zidane ?

-Peut-on encore aimer le football ? , Robert Redeker. Le Rocher, 249 p., 18, 90 €. Il y a quelques très belles phrases sur le football liées à l’enfance hélas ! noyées dans une logorrhée cent fois entendue sur les dérives du sport. Un coup d’épée dans l’eau. Personne n’est obligé d’aimer le football. Et la thèse que le football est un poison comme le fascisme et le communisme cela ne fait même pas rire. Au fait, la religion c’est quoi ?

-Une histoire populaire du football, Mickaël Correia. La Découverte, 416 p. 21 €. Bel ouvrage à offrir aux ignorants. Ils découvriront que le football c’est beaucoup plus que du football.

-Le jour où Pelé, Abdelkader Djemaï. Le Castor Astral, 132 p., 9, 90 €. Le Roi Pelé lors d’un match disputé dans l’Algérie après l’Indépendance. Un livre plein d’émotion sur fond politique.

-Figurines, Collectif. Edition bilingue français-italien. Traduction de Bernard Vanel. La passe du vent, 128 p., 13 €. Des poètes s’y expriment sur Pukas, Sandro Mazzola et Schiaffino. Des regards. Des gens qui ont quelque chose à écrire.

-Mon quiz de la Coupe du Monde, Michel Deshors. Coffret Gründ, 7,95 €. Pour grands et petits, 150 questions en attendant de voir les matchs à la télé.

-Le Dictionnaire du parfait footballeur, Philippe Jalbert. Larousse jeunesse, 96 p., 13 ,50 €. Album pour les 5-8 ans afin qu’ils s’initient aux joies du ballon rond et non pas du «référant bondissant» !

-Ronaldo le Galactique, Cherif Ghemmour. Saltimbanque éditions, 100 p., 10, 90 €. Il s’agit d’un déplilivre qui comme son nom l’indique se déplie en plusieurs volets très attractifs. Une mine d’informations à la gloire de CR7. Il existe dans la collection, le même livre sur «Zlatan Ibracadabra », «Neymar le prodige » et « Messi l’extraterrestre ».

Permalien 07:29:22, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Le dernier coup franc magistral de Zidane (12-6-2018)

Mardi 12 juin 2018
Les 20 ans de France 98
France 98 3-2 Reste du Monde

Dans ce match du souvenir, Zidane a encore frappé fort.
Pendant tout le match, il a été impeccable. La vista est toujours là.
Son coup franc, un pur chef d’œuvre.
Sa classe est intacte. Il pourrait encore jouer, sans courir.
Il est rayonnant.
Hâte de connaître sa prochaine destination.
Il pourrait se contenter, de voyager, de se mettre les doigts de pieds en éventail mais non, il veut une nouvelle fois se remettre en question.
Avant 1998, on se demandait s’il parviendrait à exprimer pleinement son talent.
Depuis, on a eu plein de réponses.

Permalien 00:08:49, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Après Puel et Favre, voici l'ère Vieira à l'OGCNice

Nice a son nouvel entraîneur: Patrick Vieira !
Un très bon choix: les dirigeants niçois sont vraiment très efficaces pour trouver les entraîneurs:
Claude Puel a relancé Nice.
Lucien Favre a fortifié Nice.
Patrick Vieira doit poursuivre dans la pérennité.
Quand Vieira a visité les nouvelles installations il a été charmé: Nice ce n’est plus le Ray que nous aimons toujours bien sûr, dans notre mémoire.
Aujourd’hui, Nice a des installations qui ne craignent pas la comparaison avec celles d’autres grands clubs.
Vieira méritait Nice.
On connait le joueur: dur sur l’homme, solide, intelligent, grand récupérateur, bon relanceur.
Il a débuté comme entraîneur à City puis aux Etats-Unis.
Logiquement, il aurait dû aller à Arsenal mais on sait que Wenger a écarté Henry et Vieira alors qu’ils ont été au cœur de la réussite de l’entraîneur. Le talent du coach c’est de les avoir recrutés.
Mieux valait laisser la place à Emery: au moins on est certain que l’Espagnol ne gagnera pas la C1.
Bienvenue à Vieira en L1 et à Nice.
Pour remplacer Deschamps, il n’y a pas que Zidane. Il y a aussi Henry et Vieira.

11.06.18

Permalien 17:48:40, Catégories: LITS ET RATURES  

De la littérature, enfin ! "Je ne sais pas", André Rollin (Phébus)

André Rollin écrit: “Je ne sais pas". Cela renvoie au : “Je préférerais ne pas” proféré par Herman Melville via son personnage Bartleby qui faisait du quiétisme sans le savoir comme Monsieur Jourdain faisait de la prose.
Quand on a dans les mains Je ne sais pas, on a l’impression de recevoir un nouveau Fernando Pessoa mais sous l’un de ses nombreux hétéronymes, cette fois dans la veine pessimiste, mélancolique mais jamais triste. Kafka- dans sa cave (la même que dans ce livre) et Cioran n’attristent jamais. La lucidité n’est pas désespérante, bien au contraire. Penser c’est dire non.
Le livre d’André Rollin est un morceau de littérature comme un bloc de glace, détaché d’un iceberg, dérive à la recherche des lecteurs.
Y en a-t-il encore dans ce pays ?
Quand on regarde les premières places du parade littéraire, on ne voit que des produits avec tous les ingrédients qui alpaguent les lecteurs qui ne liront jamais Bove, Calet, Guérin, Perros, Berl et le Prince de Ligne. La quantité est souvent ennemi de la qualité. Pour plaire au grand nombre soyez toujours plus vulgaire, préconisait Paul Léautaud. Et s’ils ne les lisent pas c’est parce qu’ils ne savent même pas que ces écrivains existent.
Les auteurs qui “marchent” parlent d’amourette essentiellement: 80 % des lecteurs sont d’anciennes lectrices de Nous Deux ou leurs descendantes. Malraux disait: on ne peut pas demander à quelqu’un d’écrire un sonnet si on ne lui a pas appris à lire. Rien de misogyne là-dedans. Les femmes ont le mérite de lire quand les hommes eux ne lisent que leurs relevés bancaires ou les prescriptions pour soigner leur prostate.
Le livre d’André Rollin se lit à haute voix, comme si nous étions dans le gueuloir de Flaubert. Les mots ne sont pas de simples mots, ils ont été choisis pour dire quelque chose, pas pour compter fleurette. On a le sentiment que le narrateur remonte le film de sa vie à contre courant, vagabond balloté par la foule en sens inverse.
La mémoire est un amas gazeux, on ne sait jamais ce qu’elle va nous resservir.
La mémoire c’est le contraire de YouTube.
Hier, on allait demander à ses grands-parents des explications.
Avant-hier, on s’abimait les yeux sur les notices en anglais.
Aujourd’hui, on tape Google.
Le livre d’André Rollin c’est le Cri de Munch, version littérature.
Allez-y voir vous-mêmes ! comme a dit Soupault à propos de Lautréamont.
Chez Rollin c’est la cave qui se rebiffe. Celle d’où l’on remonte les bouteilles de vin qui ont une date dessus comme les souvenirs. Des clous de girofle dans les joues ? Une dame dans un bus à Alger ?
André Rollin a quitté les pages livres du Canard Enchaîné.
A présent, il vole de ses propres ailes.
De sa plus belle plume.

-Je ne sais pas, André Rollin. Phébus, 112 p., 11 €

[Post dédié à Pierre Drachline]

10.06.18

Permalien 20:42:24, Catégories: BALLES NEUVES, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

King Nadal, 11e Roland-Garros. Les Français au tapis !

Dimanche 10 juin 2018
Finale Roland-Garros
Rafael Nadal-Dominic Thiem
6-4/ 6-3/ 6-2

Pendant la quinzaine, les commentateurs français ont tous été contre Nadal.
Un vraie vague contre l’Espagnol.
Les Français sont pour Poulidor.
Les tennismen français ont juste été ridicules, Porte d’Auteuil.
Ils ont gagné en double. Grand bien leur fasse. Il faut qu’ils s’y mettent à deux !
Pour les Français, il n’y a que la terre qui est battue à R-G. A part, ça le verbe battre ils ne connaissent pas.
En plus, ils ont fait croire que Nadal avait gagné facilement.
Faux ! Au début du match, l’Autrichien a bien joué mais dès qu’il marquait un point il en perdait un paquet derrière tant il lui fallait récupérer de ses efforts.
Nadal, 11 titres à R-G. La France toujours bloqué à Noah (1983).
Merci Mr Nadal.

Les onze sacres de Rafael Nadal, 32 ans:

23-05-2005 Rafael Nadal - Mariano Puerta 6-7, 6-3, 6-1, 7-5
105 29-05-2006 Rafael Nadal - Roger Federer 1-6, 6-1, 6-4, 7-6
106 28-05-2007 Rafael Nadal - Roger Federer 6-3, 4-6, 6-3, 6-4
107 25-05-2008 Rafael Nadal - Roger Federer 6-1, 6-3, 6-0
108 24-05-2009 Roger Federer - Robin Söderling
109 23-05-2010 Rafael Nadal - Robin Söderling 6-4, 6-2, 6-4
110 22-05-2011 Rafael Nadal - Roger Federer 7-5, 7-6, 5-7, 6-1
111 27-05-2012 Rafael Nadal - Novak Djokovic 6-4, 6-3, 2-6, 7-5
112 26-05-2013 Rafael Nadal - David Ferrer 6-3, 6-2, 6-3
113 25-05-2014 Rafael Nadal - Serbie Novak Djokovic 3-6, 7-5, 6-2, 6-4
114 24-05-2015 Stanislas Wawrinka - Serbie Novak Djokovic 4-6, 6-4, 6-3, 6-4
115 22-05-2016 Novak Djokovic - Andy Murray 3-6, 6-1, 6-2, 6-4
116 28-05-2017 Rafael Nadal - Stanislas Wawrinka 6-2, 6-3, 6-1
116 27-05-2018 Rafael Nadal - Dominic Thiem 6-4, 6-3, 6-2

Mai 1968 a chassé de Gaulle, le héros de la Résistance: Lasne, Yves de Gaulle, Hourmant, Blanchot, Rambaud, Tillinac, Rémi de Gaulle, Bardy et Kersaudy.

Quand en 1968, Sartre demande au jeune Cohn-Bendit :
-«Alors, c’est vrai : il s’agit d’une Révolution ?»
L’immortalisé par le photographe Gilles Caron répond :
-« Non, non, juste une révolte d’étudiant… »
Un jeu quoi ! Un bordel ambiant, soit la fameuse «chienlit», mot remis dans l’actualité par le général.
Le besoin de liberté de la jeunesse était bien naturel mais fallait-il «tuer» le père ? Triste de voir De Gaulle quitte le pouvoir par la petite porte. Ce fameux référendum qui s’est transformé en plébiscite : la réponse fut non pour la régionalisation, donc non à de Gaulle.
1968 n’a même pas sa chanson, à l’inverse des vraies révolutions. En revanche, il reste celle de Philippe Clay. Artiste tricard, n’étant pas formaté à l’air du temps. Trop Hussard pour 1968. Acteur, comédien, l’artiste en avait sous le capot.

-Sous les cendres de Vichy, Laurent Lasne. Le Tiers Livre, 250 p., 16 €. Un très bon livre signé par un brillant analyste - qui n’encombre pas les médias- sur de Gaulle qui n’était ni de droite ni de gauche.

-Un autre regard sur mon grand-père, Yves de Gaulle. Perrin/ Tempus, 304 p., 8 €. Le second fils de l’Amiral Philippe de Gaulle ouvre son cœur et donne un beau livre d’amour. Il nous dit sa fascination pour le mécanisme de réflexion d’un des plus grands Français de l’Histoire.

-Les années Mao en France. Avant, pendant et après Mai 1968. François Hourmant. Odile Jacob, 288 p., 22, 90 €. Une belle brochette d’arrivistes maoïstes tous casés dans l’establishment post soixante-huitard.

-Femmes et filles, mai 1968. Collectif. L’Herne, 192 p., 15 €. Un bouquet d’avis sur les événements vus par de Beauvoir, Carrère d’Encausse et Cixous mais aussi Annie Ernaux, François Hardy et Bulle Ogier.

-Les aventures de Mai, Patrick Rambaud. Grasset, 206 p., 18 €. Toujours un plaisir de retrouver l’as du pastiche qui à l’inverse des imitateurs à un style somptueux quand il n’utilise que le sien. Un mot di par de Gaulle :«Négocier avec qui ? Que le gouvernement gouverne. Je veux Paris calme, propre et net ». Il fallait que jeunesse se passe.

-Mai 1968, révolution par l’idée, Maurice Blanchot. Edition de Jean-François Hamel et Eric Hoppenot. Folio, 150 p., 6 €. L’ancien penseur d’extrême droite vire à l’extrême gauche.

-Commémorer Mai 1968. Collectif. Folio, 122 p., 5, 50 €. Des textes de Pierre Nora, Jean-Paul Sartre, Jean-Paul Aron et Philippe Sollers. La confrérie des Mandarins.

-Mai 1968, l’arnaque du siècle, Denis Tillinac. Albin Michel, 153 p., 14 €. Le titre dit tout. La France du général de Gaulle c’était aussi celle des Frères Boniface et de Jacques Anquetil.

-De Gaulle, comme de Gaulle, Rémi de Gaulle. Plon, 270 p., 17, 90 €. Témoignages vécus d’un petit-neveu. La marque du vécu. Bourré de scènes cocasses, inoubliables.

-Les femmes du général, Gérard Bardy. Plon, 250 p., 22 €. De sa femme Yvonne à leur fille Anne. Les indispensables. Le général a été un féministe fondamental et si humble.

-Le monde selon de Gaulle, François Kersaudy. Tallandier, 521 p., 21, 90 €. Un ouvrage basé sur un choix de citations du général qui était à la fois intelligent et sensible, maniant un humour féroce si juste.

09.06.18

Permalien 18:51:58, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, VAN GOGH FOR EVER  

Vive les comédiens ! Cabu. (Michel Lafon)

Quel coup de crayon ! Immense dessinateur, capable de vous croquer tout en vous parlant. Il dessinait dans sa poche sans voir ce qu’il faisait ! Tel était Cabu que la cruauté nous a volé. Hara Kiri, ce n’est pas le journal qui est «bête et méchant». Dans cet album on retrouve Darry Cowl, Jean Le Poulain, Michel Serrault, mais aussi Antonin Artaud, Antoine Vitez et Louis Jouvet. Tous sublimement présentés, pris sur le vif.
Beaucoup de boulevard et de Comédie française. L’important reste les dessins de Cabu qui sont plein de vie. Il avait vraiment un très grand talent pour croquer des gens qu’il ne connaissait pas au plan privé. Exemple, Antoine Vitez. Mieux qu’une photo. On retrouve avec plaisir l’immense metteur en scène dont la mort a rendu la scène française désertique. Il est en compagnie d’Antonin Artaud et autres monuments du théâtre français.
Je ne me lasse pas de (re)voir François Périer, Bernard Lavalette (toujours parmi nous, heureusement !), Jacques Fabri, François Chaumette, Georges Descrières, Daniel Ceccaldi, Paul Meurisse, Depardieu jeune mais aussi Balladur, Mitterrand, bref les Guignols de l’info. Cabu est le Daumier du XXe siècle mais en plus tendre. Même quand il plaisante sur Delon et Sardou, il les taquine comme un gamin tire la queue du chat.
Cabu a les deux facettes - mélancolique et joyeuse- comme Charles Trenet qu’il aimait tant : dur avec les idiots, tendres avec les poètes. Quand il célèbre les acteurs, on sait qu’il retient l’éphémère, ce que nous sommes tous. Avec le jeu de mot en plus. Le pacifiste est mort tué par balles. Cela ressemble à un cauchemar mais hélas ! c’est la réalité. La France est moins intelligente sans Cabu qui dessine. Les tartiniers nous fatiguent. Un croquis vaut mieux qu’un long discours.
Cabu avait toujours des gâteaux secs au fond de son sac. Le goûter. Enfance éternelle.

-Vive les comédiens ! Cabu. Préface Eric Ruf. Avant-propos Véronique Cabut. Michel Lafon, 145 p., 19, 95 €

Exposition Cabu, Vive les comédiens !, Comédie-Française, Place Colette, Paris. Jusqu’au 25 juillet 2018.
Une sélection de dessins de Cabu. Maison Jean Vilar, Avignon. Jusqu’au 15 décembre 2018.

08.06.18

Platine, Régine Detambel (Actes Sud)

“La gloire est le deuil éclatant du bonheur". (Mme de Staël). Surtout la gloire fabriquée et même préfabriquée.

Le texte est à hauteur de la sublime couverture. On y voit la somptueuse Jean Harlow, la «bombe» platine américaine qui a devancé Marylin Monroe. La jeune femme a été fabriquée par les producteurs pour incarner le sex-appeal, une machine à fabriquer du cash par le biais des fantasmes masculins. Howard Hughes en fit une poupée gonflable avant l’heure. Le milliardaire qui vivait caché voulait que l’on voit l’actrice partout.
Régime Detambel souligne que Howard avait pour une Jean Harlow «la considération qu’on manifeste pour une houppette de poudre de riz». A l’époque béni du cinéma, 40 millions de tickets étaient vendus par semaine aux Etats-Unis ! Jean Harlow était le fer de lance de la MGM dont le patron Louis B. Mayer ne voulait pas qu’elle perde son temps à avoir le béguin pour des amants inconnus du public. Déçue que l’on n’aime que ses seins, la comédienne refuse le rôle de pin-up, noie son stress dans l’alcool mais l’angoisse surnage. Le plus atroce c’est que l’homme anonyme qui est devenu son mari la tabasse. Il la frappe tant qu’elle finit par mourir, détruite à l’intérieur.
Le minable époux se suicide dans un moment de lucidité. Une balle dans la tête, histoire de ne pas se rater. Entre 1928 et 1937, une décennie, Harlow a tourné 34 films. Elle a fini essorée par un système qui l’a détruite. Un livre qui nous écœure de la gloire. Bardot, Garbo et Dietrich ont bien fait de vivre cacher. Régime Detambel conduit son récit comme si elle était sur un pur-sang galopant dans un champ plein de vent.

-Platine, Régine Detambel. Actes Sud, 192 p., 16, 50 €

A lire en complément :
-Hollywar. Hollywood, arme de propagande massive, Pierre Conesa. Robert Laffont, 216 p., 17 €. Les Cie cinématographiques américains font toujours de films pour désigner des ennemis : les Indiens, les Africains, les Chinois, les Communistes, les Arabes… L’auteur a vu plus de 3 000 films.

PS: 20 h foot, CNews (7-6-2018):
http://www.cnews.fr/emission/2018-06-07/20h-foot-du-07062018-784250

07.06.18

Permalien 10:30:49, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, VAN GOGH FOR EVER  

Deux albums indispensables sur l'amitié: Picasso & Cocteau, et Gide-Malraux (Gallimard)

Voici deux ouvrages que tous les amoureux de l’esprit doivent se procurer de toute urgence. Les deux livres sont édités par Gallimard. On doit s’en féliciter. Le petit-fils honore la mémoire de son grand-père avec la publication de ces sarcophages littéraires qui contiennent deux grandes amitiés : Gide-Malraux et Picasso-Cocteau. Jadis, seuls les vrais artistes s’exprimaient. De nos jours, il suffit d’être au centre d’un fait divers ou d’une émission débile pour avoir droit à son bouquin aussi vide qu’un ballon de football ! Il y a vol sur la marchandise. Que de livres ! Et si peu de littérature.
Gide et Malraux étaient écrivains comme on nait blanc ou noir, blond ou brun, grand ou petit. Avec une splendide maquette, sans rien de clinquant, l’album Gide-Malraux est une malle aux trésors: on y trouve des photographies, des reproductions de documents, de la correspondance… Le mot correspondance dans tous les sens du terme : lettres et ce qui les rapprochait, ce qui leur correspondait. Lutte contre le totalitarisme, de droite ou de gauche. Hymne à l’intelligence et donc haine de la bêtise. De nos jours, on donne la parole à Trucmuche pour se donner l’illusion démocratique. Cependant cela ne vole pas haut. Je préférais entendre les erreurs de Sartre que les âneries proférées par la gente médiatique contemporaine. Ma France c’est celle de Gide et Malraux et non pas celle du Rap de caniveau et de la télé réalité. Je recherche ce qui m’améliore. Le rock, la pop, le rythm’n blues, protest-song, le blues, tout ça a un sens autant finir dans un clip avec de grosses chaînes en or au cou, entourés de bimbos cela fait juste rire. Le mot “chaînes"- au pluriel en plus-est terrible en plus. Hendrix, Dylan, Brown oui. Le vacarme vide, non. Il ne suffit pas de naître à Sarcelles pour être Mandela. Tous les Américains ne s’appellent pas Lincoln.
Le livre consacré à Picasso-Cocteau, d’un format plus petit est lui aussi plein d’émotion et d’amour partagés. Jean Cocteau savait que Picasso était un peintre génial. Il tenait le rôle du fan. Cela ne le dérangeait pas car plein de gens le regardaient lui aussi avec admiration. Ses lettres à Picasso sont envoyées sur un rythme soutenu. On dirait qu’il noircit des SMS avant l’heure. Il signe avec un cœur. Embrasse toujours. Dit qu’il aime Picasso sans cesse. C’est beau. C’est grand. C’est généreux. L’ensemble est garni de cartes postales, cerises sur le gâteau. On feuillette, on regarde ces élans du cœur des années 10, 20, 30, 40, 50 et 60. Cinquante ans d’amourtié, pour utiliser un mot qui n’existe pas.
Dupe de rien ni de personne, Cocteau a écrit des textes majeurs sur Picasso. Ils sont présents à partir de la page 405. Quand il s’adresse à son ami, Cocteau a la spontanéité de l’enfance sacrée mais lorsqu’il écrit sur son ami, il est sans pitié et d’une justesse jamais rencontrée, à part la sienne. De Picasso, il dit qu’il est «l’anti-intellectuel». Picasso créé comme on fait des jeux de cubes à la maternelle. Plus loin : «Picasso est misogyne». Là nous sommes dans une prose époustouflante : «Picasso ne couche pas avec les hommes, voilà tout- mais il est évident qu’il les préfère aux femmes et que les malheureuses avec lesquelles il se met en ménage doivent payer …» Cela fait mal et rien ici n’est une apologie à l’homosexualité. C’est un portrait au rayon laser du troisième œil de Jean Cocteau. Et que dire de : «Picasso, le grand masturbateur». En quelques lignes, le poète nous dit : quand Picasso procrée, il fait des enfants, mais quand il créé, il fait des tableaux. Vous saisissez la différence ? Pour Cocteau, son ami, pinceau à la main, ne fait jamais l’amour avec ses modèles mais pratique l’onanisme. Selon Cocteau, Picasso oblige les autres à partager sa jouissance solitaire, sur la toile, qu’il refuse de vivre avec eux dans la vie. Voilà qui dépasse toutes les thèses et autres gloses illisibles sur Picasso.

-Correspondance 1915-1963. Picasso & Cocteau. Edition de Pierre Caizergues et Ioannis Kontaxaopoulos. Gallimard/ Musée National Picasso-Paris, 366 p., 35 €

-André Gide et André Malraux. L’amitié à l’œuvre 1922-1951, Jean-Pierre Prévost. Avant-propos de Peter Schnyder. Avec la collaboration d’Alban Cerisier. Gallimard/ Fondation Catherine Gide, 247 p., 35 €

PS: Gallimard a désormais une galerie. 30/32 Rue de l’Université, 75015 Paris. Vous pouvez y aller les yeux fermés. Vous ne serez pas déçus.
www.galeriegallimard.com

06.06.18

Permalien 19:07:33, Catégories: GRAND MONSIEUR, LA MOUETTE DE TCHEKHOV  

Zidane donne un cours magistral de coaching

Cette campagne de pub est une grande réussite.
De la pub intelligente.
Le sourire, la sympathie et le naturel de Zidane crèvent l’écran.
Mieux vaut regarder ce document qu’un spot débile.

05.06.18

Permalien 19:00:24, Catégories: BALLES NEUVES  

Le tennis français, la risée de Roland Garros 2018

Le génial Jacques Tati.

Les footballeurs français sont en Russie mais pour l’instant, les tennismen français nous ont fait vivre une Bérézina sur terre battue. Avec eux, il n’y a que la terre qui est battue !
Lors du tournoi de Roland Garros 2018, aucun Français n’a été capable de parvenir aux 8es.
Les fausses gloires se sont toutes effondrées.
Depuis Noah (1983), c’est le désert absolu.
Des Français ont eu une Wild Card, invités. Dommage, il valait mieux les donner à d’autres.
Richard Gasquet perfectionne son livre de records: 16 défaites sur 16 contre Nadal.
Nadal est en route pour remporter un 11e sacre porte d’Auteuil !
Les Français ne sont pas le même sport que lui.
Moralité ? Plus besoin de gagner pour être sponsorisé.
Le tennis français ? Métier d’avenir pour les perdants chroniques.

04.06.18

Permalien 12:15:39, Catégories: LITS ET RATURES  

Ceci n'est pas une critique: Cérésa, Curwood, Haywood, Flaubert, Johnson, du Deffand, Jaeglé, Erman, Blanch, Pandolfo et Risberg ...

A la manière de René Magritte.

On ne doit pas s’en dispenser:

-Le sabre de Charette. Le Lys Blanc, François Cérésa. L’Archipel, 346 p., 21 €. Un roman sur la Révolution par un contemporain qui n’a pas peur de se comparer à Dumas et Hugo. Un exploit stylistique.

-Au cœur des grandes solitudes, James Olivier Curwood, Traduit de l’anglais (Etats-Unis). Préface d’Eric Dussert. Un combat pour survivre dans la nature hostile par un romancier américain né en 1878. Digne de Jack London.

-Le Cactus, Sarah Haywood. Traduit de l’anglais par Jessisa Shapiro. Denoël, 446 p., 21,90 €. Une rencontre par le biais d’une petite annonce met le feu au livret de famille de la narratrice. Cela sent le best-seller estival.

-Madame Bovary. L’Education sentimentale. Bouvard et Pécuchet. Le Dictionnaire des idées reçues. Trois Contes, Gustave Flaubert. Préface Michel Winock. Bouquins/ Robert Laffont, 1184 p., 30 €. Un maitre livre. Rien n’a vieilli et rien ne vieillira jamais.

-Napoléon, Paul Johnson. Traduit de l’anglais par François Tétreau. Préface Thierry Wolton. L’horreur des guerres napoléoniennes par un homme qui n’a pas créé de camp d’extermination comme Staline ou Hitler. Précision qui n’apaise aucun totalitarisme.

-Lettres (1742-1780), Madame du Deffand. Le temps retrouvé/ Mercure de France, 984 p., 14,50 €. L’éblouissante diariste n’a jamais appartenu au «sexe faible». Bel esprit indépendant.

-Vincent qu’on assassine, Marianne Jaeglé. Folio, 345 p., 7,80 €. Suicidé ou tué ? That is the question.

-Marcel Proust, une biographie, Michel Erman. La petite Vermillon, 370 p., 8,90 €. L’obsession du passé au point de ne plus pouvoir vivre le présent. Il y a lui, et les autres.

-Croquis d’une vie de bohème, Lesley Blanch. Traduit de l’anglais par Lucien d’Azay. Préface Georgia de Chamberet. La première Madame Romain Gary avait la plume bien pendue. «Un ours dressé sur ses pattes arrières», dit-elle du Niçois d’adoption.

-Serena, Anne-Caroline Pandoflo et Terkel Risbjerg d’après le roman de Ron Rash. Sarbacane, 207 p., 23,50 €. Lumineuse sombre BD avec pour héroïne mi Lady Macbeth mi Calamity Jane. Graphisme d’un Danois de haut parage.

On peut s’en dispenser :

-Le Petit Robert Illustré 2019, Collectif. Le Robert, 2144 p., 31, 90 €. Le footballeur Neymar y est présent mais en il y a une erreur : le Brésilien a gagné la C1 en 2015 et non en 2013.

-Lettres à mes filles, Si souvent éloignée de vous, Marlène Schiappa. Stock, 340 p., 19, 50 €. On ne fait pas de bonne littérature avec les bons sentiments, a prévenu André Gide.

-Hippie, Paulo Coelho. Flammarion, 320 p., 19 €. Littérature discount sur l’épopée des années de la pop-music Peace and love.

-A la vie, à la mort, Catherine Ceylac. Flammarion, 222 p., 19 €. Avec la collaboration de Sophie Brugeille non signalée sur la couverture. A sauver le témoignage de J-L Trintignant.

-Chers Hypocondriaques… , Michel Cymes. Stock, 224 p., 17, 50 €. Avec la collaboration de Patrice Romedenne non signalée sur la couverture. Jadis Georges de Caunes fut évincé de l’écran en raison d’activités publicitaires.

03.06.18

Neymar, le retour (chez les Beatles)

Le Brésil dans un match exhibition à Liverpool

Dimanche 3 juin 2018
Brésil 2-0 Croatie
Buts pour la Seleção: Neymar (69e),Firmino ( 90e + 3)
Espagne-Suisse, 21h/ C8
Arabie Saoudite-Pérou, 20 h (pas télévisé alors que le Pérou est dans le groupe de la France)

Après le match du Brésil:
Match amical soporifique.
Info: le Brésil est invaincu depuis un an.
Bonne nouvelle: Neymar a marqué.
On est plus dans une version Dunga 1994 que Zico-Socrates 1986.

Avant le match du Brésil:
Neymar est annoncé lors du match amical, Brésil-Croatie qui se déroule à Liverpool.
Cela presque 100 jours que Neymar a disparu des terrains.
Il a une grosse appréhension a reprendre la compétition car il a toujours peur d’être chargé énergiquement.
Le problème de Neymar, outre la fragilité de ses chevilles, c’est qu’il déteste qu’on le tacle. S’il ne passe pas l’adversaire avec un dribble, il perd son duel.
Il est très doué, c’est une évidence, mais cela ne suffit pas.
Avoir du talent, c’est bien. L’exprimer, c’est mieux.
Lui manque la solidité physique. Et un mental plus solide.
C’est plus le Brésil qui le fera gagner que le contraire.

02.06.18

Permalien 18:43:20, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, LONDON CITY  

Pogba et Giroud, des cadres de la "Dèche" dans le onze de départ.

Ce n’est pas parce que Giroud ne pas fait le zouave sur le net qu’il ne doit pas être l’avant-centre des Bleus. C’est l’un des rares joueurs d’Arsenal qui brillent après son départ d’Arsenal: Chamakh, Fabregas, Arshavin ont disparu des radars.
Point d’ancrage, solide, bel athlète, bon de la tête, il est important sur le front.
Griezmann lui est juste en dessous en 9 1/2.
Sur le côté Mbappé, dans le rôle du feu follet.
Pogba doit être titulaire s’il se concentre sur son rôle défensif: récupérateur-relayeur, rien de plus. Ce n’est pas Platini ou Zidane.
Matuidi et Kanté sont les deux bosseurs de l’entrejeu.
Sidibé-Varane-Umtiti-Mendy. Voici le ligne défensive.
Lloris, le gardien.
Je viens de vous donner l’équipe-type de la “Déche".
Il faut la ligne de sécurité Kanté-Matuidi-Pogba sinon c’est trop risqué. Pogba doit être un joueur d’impact.

Samedi 2 juin 2018: 13 h foot, CNews, présenté par Julien Pasquet: France 3-1 Italie. Pogba, Griezmann, les latéraux, Giroud, MBappé…:

http://www.cnews.fr/emission/2018-06-02/13h-foot-du-02062018-783631

Permalien 08:36:20, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Livre(s) de l'inquiétude,Fernando Pessoa (Christian Bourgois)

Dans sa nouvelle présentation Livre(s) de l’inquiétude est encore plus un phare qui éclaire nos intimes ténèbres.
Doué pour l’ubiquité Fernando Pessoa (1888-1935) a écrit sous différentes identités avec chaque fois une écriture singulière. Il écrivait en portugais, anglais et français. Dans les années 1906-1908, il a beaucoup utilisé le français. Pessoa est universel. Que l’on soit noir ou blanc, Chinois ou Russe, on se reconnaît dans la démarche de l’écrivain devenu alcoolique à force de ne trinquer qu’avec lui-même. Il aurait pu vivre en 1244 ou en 723, cela n’y aurait rien changé. En 4450, Pessoa sera toujours lisible, à moins que le monde ne soit plus qu’un repaire de robots. Il parle de la vie, de la mort, du présent, du passé, et surtout de ce qui se cache au fond de l’âme. Pas de roman, mais des poèmes et surtout des fragments, ses pensées en vrac. Un chaos d’idées claires. Quand on le lit, on mesure souvent le fossé qu’il y a entre sa sensibilité et celle du commun des mortels. Il est tellement penché sur lui-même qu’il atteint les sommets de l’introspection. De la fréquentation permanente de l’indicible, il tire des raisonnements lumineux.
On salue souvent l’exploit de Romain Gary qui nous a mystifiés avec l’invention d’Emile Ajar créé pour faire la nique aux critiques littéraires qui traitaient ses livres estampillés Gary comme des produits manufacturés à parution cyclique. Si Romain Gary- de son vrai nom Roman Kacew- était un écrivain qui compte triple, Pessoa, lui, développa à l’infini le pluralisme de sa personnalité, composant une véritable galaxie d’innombrables pseudonymes satellites autour de son patronyme de naissance : Pessoa qui signifie, en portugais, une personne et non pas personne, autrement dit, rien. A propos du natif de Lisbonne, on parle d’hétéronymes parce qu’il a inventé une quantité astronomique de doubles qui ont tous une biographie particulière. Outre Fernando Pessoa, il a rendu célèbre Alberto Caeiro, Alvaro de Campos, Ricardo Reis et Bernardo Soares. Il faut saluer tous ceux qui ont contribué à agrandir le lectorat français du poète aussi discret que génial : Armand Guibert, Robert Bréchon, Eduardo Prado Coelho, Françoise Laye et bien sûr Christian Bourgois. Le solitaire entouré d’un petit cercle de disciples entassait ses manuscrits dans une «malle pleine de gens» selon l’expression d’Antonio Tabucchi, son pendant italien. Pessoa y déposait ses textes sans aucun ordre à respecter.
Le Livre de L’intranquilité de Fernando Pessoa a déjà eu quatre éditions depuis 1988. En 2009, une nouvelle version, par Richard Zenith, présenta de nombreuses modifications pour le plus grand bonheur des lecteurs sous le charme de l’auteur gigogne qui avançait masqué pour mieux faire place à ce qu’il y avait de sérieux en lui. A présent, c’est à Teresa Rita Lopes que l’on doit la nouvelle présentation des fragments de ce qui s’appelle désormais «Livre(s) de l’inquiétude». On y trouve trois hétéronymes du «ventriloque» Pessoa dont deux aristocrates : le symboliste appliqué Vicente Guedes que son créateur a fait mourir de la tuberculose, et le suicidaire Baron de Teive, un stoïcien pudique qui se fait amputer d’une jambe sans anesthésie. Le troisième écrivain fantôme est celui qui ressemble le plus à Pessoa : de fait, le pessimiste hilare Bernardo Soares rase les murs dans la peau d’un anonyme à l’image de son marionnettiste, ex gratte-papier dans diverses maisons de commerce, qui serait comblé par cette nouvelle édition de son chef d’œuvre, en attendant un autre assemblage du puzzle inachevé et sans cesse renouvelé. D’aucuns jugent austère la prose de Pessoa. Les mêmes trouvent triste celle de Cioran. Dans les deux cas, il s’agit de savoir se confronter à la lucidité totale loin des livres aussi creux qu’une noix vide. Pessoa s’aventurait dans des sensations que l’on ne sait plus éprouver à force d’être superficiel. André Gide a expliqué : «J’ai vécu dix mille vies et la réelle a été la moindre». Pessoa c’est le contraire. Il part de l’abstrait pour tendre vers l’implacable concret.

-Livre(s) de l’inquiétude, Fernando Pessoa. Traduit du portugais par Marie-Hélène Piwnik. Christian Bourgois, 560 p., 27 €.

Article publié dans Service Littéraire, N° 114, février 2018.

31.05.18

Permalien 15:55:47, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Zidane met fin à sa love story avec le Real Madrid (2001-2018)

Jeudi 31 mai 2018
Rideau pour Zidane au Real Madrid

D’habitude c’est le Real Madrid qui remercie. Cette fois, c’est lui qui part.
Zidane a choisi de quitter le Real qu’il avait rejoint en 2001. 17 ans ! En football c’est une éternité.
Il a fait le tour du club et part par la grande porte.
Zidane ne fait rien comme tout le monde:
1994: un doublé pour son premier match en équipe de France.
1998: deux buts de la tête en finale de la Coupe du Monde.
2002: but décisif en finale de C1
2006: coup de tête sur Materazzi en finale de la Coupe du Monde.
2016-2018: 3 C1 comme entraîneur avec le Real.

Didier Deschamps a désormais encore plus de pression.
Zidane sera sélectionneur des Bleus mais l’on ne sait pas quand.
Il n’y a pas 36 clubs pour son futur:
Barça, impossible avec le Real.
Sinon, Juventus Turin, Liverpool, Man United, Man City, Bayern Munich…
Les socios du Real se sentent orphelins mais pas cocus.
Zidane part avec le sourire. Il se relancera ailleurs.
Merci pour les grands moments au Real.

PS: 20 h Foot, CNews (Jeudi 31 mai 2018): Zidane quitte de son plein gré le poste de sélectionneur du Real Madrid:
http://www.cnews.fr/emission/2018-05-31/20h-foot-du-31052018-783483

Le journal de 21 h de Patrice Boisfer, 31 mai 2018 (CNews): sur le départ de Zidane
http://www.cnews.fr/emission/2018-05-31/edition-du-soir-du-31052018-783486

Permalien 09:55:05, Catégories: LITS ET RATURES  

Alain et Maurras, deux penseurs nombrilesques

Le discours d’André Malraux sur Jean Moulin. Non seulement Malraux a écrit un texte somptueux mais il a su le lire aussi de manière grandiose.

Charles Maurras (1868-1952) et Alain appartiennent à la galaxie antisémite des écrivains français. Il faudrait faire un livre pour dire ceux qui ne l’étaient pas. Condamner quelqu’un pour ce qu’il est, quelle ignorance ! Voltaire, lui non plus pas à l’abri de la bêtise, a pourtant averti que l’on devait toujours condamner quelqu’un pour ce qu’il a fait et jamais pour ce qu’il représente, par ses origines. Le pavé des écrits de Maurras est titré :L’avenir de l’intelligence. A propos d’intelligence… Il ne s’en servait pas toujours. Antisémite cela veut dire aussi anti Arabe, on ne le rappelle pas souvent. N’a-t-il pas écrit le 13 juillet 1926, à l’inauguration de la Grande Mosquée, rive gauche : «Cette mosquée en plein Paris ne me dit rien de bon. […] s’il y a un réveil de l’islam, et je ne crois pas que l’on puisse en douter, un trophée de la foi coranique sur cette colline Sainte-Geneviève où enseignèrent tous les grands docteurs de la chrétienté anti-islamique représente plus qu’une offense à notre passé. Une menace pour notre avenir».
On ne doit jamais lire les écrits datés à l’éclairage de la nouvelle actualité. Pas plus ceux de Maurras que ceux de Céline. Evitons l’amalgame. Trois bellicistes font plus de bruit que 1 million de pacifistes silencieux. Maurras était à la fois antisémite et antinazi. Tout n’est pas a jeté chez lui mais sa distinction entre un «antisémitisme d’état» et Pétain ou Hitler ne tient pas debout. C’est kifkif bourricot !
Comment Maurras faisait-il pour en même temps appeler «monstre» Hitler et souhaiter la mort de Léon Blum ? Maurras s’abritait derrière Ronsard qui n’aimait pas les Juifs accusés d’avoir crucifié le Christ. Condamné, une première fois, à la prison en 1936, il a la satisfaction de voir que plus de 50 000 personnes se réjouissent de sa liberté en 1937 au Vel d’Hiv. Cette époque est hyper complexe puisque le Populaire avait aussi appelé qu’on abatte Maurras «comme un chien». (1 er novembre 1935).
Le penseur royaliste et nationalise avait parmi des lecteurs : Péguy, Apollinaire, Malraux, Bergson, Gide, Blanchot, Colette, Déon… Quand il dit qu’il est un antisémite d’Etat et non pas et antisémite de peau c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Il a écrit entre autres imbécilités : «Quand on laisse un Juif entré dans un journal, il y en a dix au bout de six mois… » Arrêté en 1945, il est gracié par Vincent Auriol le 16 mars 1952. Il meurt le 6 novembre, l’année de sa libération.
Concernant Alain, même stupidité. Jusqu’à la publication de son journal de guerre, il bénéficiait encore d’une grande cote. En fait, le professeur estime que Bergson écrit mal parce qu’il est Juif de naissance : «Il faut être Juif pour écrire si mal». Quand on lit cela on referme le livre. Vous pourrez me dire que je suis plus tolérant avec Céline et Drieu qu’avec Alain et Maurras. Drieu, s’est suicidé : il a mon respect. Céline ? Je pense comme Jean Paulhan qui admettait les excès des grands talents. Interdire la publication de ses ennemis c’est pratiquer la censure. La démocratie doit laisser s’exprimer pour voir qui pense quoi. Le provocateur Céline était un as de la communication. Il a jeté de l’huile sur le feu pour marquer la littérature au fer rouge. Grande réussite : même mort, il déclenche toujours des polémiques. Il est évident que si Céline n’a pas été fusillé c’est parce que le monde des lettres avait déjà été sanctionné : Robert Brasillach, condamné à mort. Les deux disparitions brutales (Brasillach et Drieu) ont permis à Jacques Chardonne, Marcel Jouhandeau et Cie de mourir dans leur lit respectif. La milice littéraire d’après-guerre a fait le tri à sa convenance. Quand le dossier Gallimard est arrivé sur la table, ils se sont mis d’accord pour dire qu’il s’agissait d’un éditeur et non pas d’un écrivain ! Ne pas confondre les bien-pensants Maurras et Alain avec les insoumis Aymé et Giono.

-L’avenir de l’intelligence et autres textes, Charles Maurras. Sous la direction de Martin Motte. Préface de Jean-Christophe Buisson. Bouquins/ Robert Laffont, 1280 p., 32 €
-Journal inédit (1939-1950), Alain. Présenté par Emmanuel Blondel. Les Equateurs, 830 p., 32 €

Permalien 09:46:27, Catégories: LE GYM E BASTA, FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

Le retour gagnant de Balotelli. L'Italie ne va pas en Russie parce qu'elle n'a pas sélectionné l'Aiglon

Lundi 28 mai 2018
Italie 2 - 1 Arabie saoudite
Buts pour l’Italie: Mario Balotelli (21e), Andrea Belotti (68e)
But pour les visiteurs: Yahya al-Shehri (72e)

A peine revenu en sélection, Mario Balotelli a fait parler sa technique, sa puissance.
Fort et plein de finesse, tel est le jeu du buteur.
Mancini n’est pas fou, il l’a reconvoqué.
Si Mancini avait été sélectionneur contre la Suède, l’Italie serait en Russie 2018.
C’est une certitude. Balotelli méritait sa place dans les matchs de barrages pour la Coupe du Monde.
Nice l’a relancé complétement.
Il a de belles années devant lui.
Il va jouer à Nice contre la France.
Ce joueur a un énorme talent mais il le gaspille trop souvent par son inconstance.
Quand il veut jouer, il est irrésistible. Inchargeable. Quel bel athlète !
C’est parce qu’il a été abandonné qu’il a des absences, j’en suis certain.
Il aime sa mère adoptive. Ces parents adoptifs sont des humanistes de très grande envergure.
La défense centrale française va devoir ouvrir l’œil, le 1er juin. L’Aiglon est dans les barrages, dans son stade en plus. Ses deux ans à Nice ne sont pas passés inaperçus.
Il marque des buts qui ont la signature d’un très grand buteur. Tir soudain, de loin et bien placé.
Balotelli a encore de belles années de joueur devant lui.

30.05.18

Permalien 22:43:13, Catégories: LE GYM E BASTA, FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

Interview: Mario Balotelli, la force tranquille

29.05.18

Permalien 20:13:17, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Le Phénix Zidane

Les magnifiques adieux de Zidane-joueur devant sa famille. L’un de ses frères a dit qu’une autre vie commence. En effet, celle d’entraîneur du Real Madrid.

Alors que France 1998 va célébrer la victoire de la World Cup 1998. Déjà il y a 20 ans !
Zidane a la bonne idée de ne pas se scléroser dans le passé.
Il engrange les titres comme entraîneur, c’est plus intéressant que de briguer la présidence de la FIFA.
Zidane est très intelligent. Il épouse une magnifique femme et reste avec elle.
Il signe au Real Madrid en 2001 et en 2017, il y est toujours.
Aimer ce que l’on aime. Sa devise.
Zidane n’oublie pas 1998 mais il avance.
Zidane chat noir jusqu’en 1998. Après, il gagne quasi tout.
Zidane arrête sa carrière d’entraîneur. Il rebondit sur le banc.
Zidane sélectionneur en équipe de France ? Il n’y a plus qu’à attendre.

Permalien 18:37:38, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Hommage à King Sergio Ramos

Dans le football, il n’y a pas que les créateurs.
Il y a aussi les défenseurs. Et bien sûr, les défenseurs sont des créateurs, à leur façon.
Ramos est l’un des plus grands de l’Histoire, comme C. Puyol, l’ex géant de Barcelone.
Ramos sait aussi marquer des buts capitaux.
C’est le capitaine du Real Madrid.
Sans Ramos vous ne gagnez pas.
Il est détesté par les équipes adverses qui rêvent de le voir jouer pour leur équipe fétiche.
Ramos est solide, intelligent, courageux, malin, diabolique dans le bon sens.
Un combattant extraordinaire. Qui s’y frotte, s’y pique.
Il n’a pas du tout blessé “volontairement” M. Salah.
Quand on est chargé par Ramos, il faut faire très attention à la pression de son corps.
Ramos est un athlète. Taillé dans le roc.
Immense joueur. Il respire le football.

Parcours de Sergio Ramos né le 30 mars 1986
1996-2005 Séville FC
Depuis 2005 Real Madrid 564 matchs
Depuis 2005 Espagne 151 sélections

Palmarès
Au Real Madrid
4 Ligues des champions 2014, 2016, 2017 et 2018
4 Championnats d’Espagne 2007, 2008, 2012 et 2017
2 Coupes d’Espagne 2011 et 2014
3 Supercoupes d’Espagne 2008, 2012 et 2017
3 Supercoupes de l’UEFA 2014, 2016 et 2017
3 Coupes du monde des clubs 2014, 2016 et 2017

Avec l’Espagne
Coupe du monde 2010
2 Championnats d’Europe 2008 et 2012
Championnat d’Europe des moins de 19 ans 2004

28.05.18

Leonard Cohen (S.Simmons) et Graeme Allwright(J. Vassal), deux biographies références

La biographie sur Leonard Cohen est l’une des meilleures du genre. On ne s’y ennuie pas, on apprend beaucoup et elle n’est pas exempte de qualités littéraires. On est content de l’avoir lue même si l’on est lassé à la longue par l’omniprésence de la défonce du chanteur. La came ça conserve d’un certain côté, vu que Leonard Cohen (1934-2016) est mort à 82 ans. On sait que Miles Davis ne buvait pas que de l’eau, etc… N’empêche, je ne me doutais pas un seul instant que le chanteur avait autant ingurgité de saloperies même si son allure cotonneuse prouvait qu’il planait grave !
Auprès de lui, dans sa jeunesse, il a subi l’influence d’Alexandre Trocchi (1925-1984), le romancier italo-écossais, qui a été ce que fut Jacques Vaché auprès d’André Breton. Leonard Cohen était-il bipolaire ? Tous les artistes le sont et parfois même tripolaire ! Et pas besoin d’être un artiste pour être angoissé. Doté d’une sensibilité hors normes et d’un vrai talent d’écriture, le musicien nous contait parfois fleurette. Vous connaissez tous sa chanson phare Suzanne… Au début, la jeune femme qui existe vraiment avait 17 ans et lui 26 ans. Elle était la maîtresse de l’un des amis du chanteur. Cohen a toujours juré les grands dieux qu’il n’a jamais cherché à la séduire mais elle raconte le contraire. Un jour, il a même été très insistant et a elle l’a éconduit énergiquement, préférant la «connexion de l’âme», autrement dit l’amitié. Dépressif, Cohen faisait une surconsommation de médicaments. Psychothérapie ? Non, il n’a jamais voulu passer par là. Il a connu différentes périodes frénétiques : sexe ou/et alcool, bouddhisme… Sa voix vrille le cœur. Peut-on être plus mélancolique ? Précisions: Léo Ferré a prévenu que la mélancolie était un désespoir qui n’avait pas les moyens. Suzanne ? Au début il voulait rendre hommage à Montréal puis il décida de parler d’une femme plutôt que d’une ville. Paul Eluard a fait la même chose, avec Liberté, Liberté chérie… au dernier moment, il a retiré le prénom d’une femme pour le remplacer par Liberté. Et dire que l’on dit que le poète est l’emblème de la liberté, lui le chantre du communisme goulag compris. Vous pouvez lire le livre pour faire un vrai voyage en compagnie du poète. Il méritait plus le Nobel de Littérature que Bob Dylan. Leonard a publié des livres, lui.
En complément de la biographie de Cohen, on doit lire l’ouvrage sur Graeme Allwright signé par Jacques Vassal. Né le 7 novembre 1926, l’auteur-compositeur-interprète est l’un des phares de la chanson française que l’on finit par oublier par qu’il s’acharne à rester discret quand ses confrères font le contraire. On lui doit de splendides adaptations françaises de chansons nord-américaines, à commencer par Suzanne dont il a très bien rendu le double aspect mystique et sensuel. Allwright n’y va pas par quatre chemins : quand il est en osmose avec une chanson et son auteur, il l’a traduit, certain que cela ne sert à rien d’en composer une autre vouloir dans la même veine puisque celle-ci est admirable. Leonard Cohen a dit : «Graeme Alwright a rendu plus acceptables à mes oreilles certaines de mes chansons ». La classe, non ? Allwright, lui-même membre la protest-song, aime l’excellence : Guthrie, Dylan, Brassens… Il est marié à la culture française, au sens propre et figuré puisqu’il a épousé Catherine Dasté, la petite-fille de Jacques Copeau et fille de Jean Dasté.
Allwright est probablement le chanteur qui vit le plus en accord avec ses idées. Outre son répertoire, son univers, c’est un merveilleux trait d’union : il nous a donné Cohen en français et il a donné Brassens en anglais. Le plus français des néo-zélandais a 92 ans. Le grand âge est la récompense de sa sagesse. Il a vécu dix mille vies et la réelle a été- est encore et toujours- la plus importante, à l’inverse de ce que disait André Gide de lu-même.

-I’m your man. La vie de Leonard Cohen, Sylvie Simmons. Traduit de l’anglais par Elisabeth Domergue, Françoise Vella. Sous la direction de Jean-Paul Liégeois. L’Echappée, 512 p., 24 €
-Graeme Allwright par lui-même, Jacques Vassal. Prologue de Jacques Perrin. Sous la direction de Jean-Paul Liégeois. Cherche-Midi, 299 p., 21 €

27.05.18

Permalien 00:40:21, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Le Real Madrid bat Liverpool trop stressé par la finale, 3-1

Les accolades du Real après leur triplé historique en C: 2016, 2017 et 2018. L’indestructible Ramos embrasse ses partenaires. Immense compétiteur. Un mental et une force physique. Une intelligence de tous les instants. Le coéquipier de rêve. Un capitaine de légende. Il a gagné tous les titres du football.

Samedi 26 mai 2018
Finale de la Ligue des Champions
Real Madrid 3-1 Liverpool
Buts pour le Real: Benzema (51e), Bale (64e, 83e)
But pour les Reds: Mané (55e)

Real Madrid
Keylor Navas, Dani Carvajal (puis Nacho,37e), Sergio Ramos ©, Raphaël Varane, Marcelo
Casemiro, Toni Kroos, Luka Modriæ, Isco (puis Gareth Bale, 61e)
Karim Benzema (puis Marco Asensio, 89e), Cristiano Ronaldo
Sur le banc: EKiko Casilla, Theo Hernández, Lucas Vázquez et Mateo Kovaèiæ
Entraîneur : Zinédine Zidane

Liverpool
Loris Karius, Trent Alexander-Arnold, Dejan Lovren, Virgil van Dijk
Andrew Robertson, James Milner (puis Emre Can, 83e), Jordan Henderson, Georginio Wijnaldum Mohamed Salah (puis Adam Lallana, 31e), Roberto Firmino, Sadio Mané
Sur le banc : Simon Mignolet, Nathaniel Clyne, Ragnar Klavan, Alberto Moreno, Dominic Solanke
Entraîneur : Jürgen Klopp

C’était écrit et le Real l’a fait !
Madrid capitale européenne du football:
Real Madrid, Champions League 2018
Atletico Madrid, Europa League 2018

Liverpool a démarré fort.
Le Real a laissé passer l’orage.
A 0-0, Navas a fait un arrêt décisif, importantissime.
Cet arrêt dans un temps fort rouge a été déterminant.
A la 22e mn: Ramos serre de près Salah et l’entraîne dans une chute. Une faute réalisée de manière astucieuse. Non commise pour blesser mais pour dire, je suis là. Mal réceptionné, Salah quitte le terrain en pleurs.
A partir de la sortie de Salah, Liverpool s’éteint. Plus aucune intensité.
51e mn: Benzema décide de s’avancer vers le gardien qui stressé dégage très mal au point que le ballon est renvoyé par le genou de Benzema. But !
Tout de suite après, les Reds égalisent. La seule fois où Liverpool a pris le dessus sur le Real.
Pour donner du sang frais, de l’énergie, de la vitesse, Zidane fait entrer Gale.
A peine sur le terrain, il tente le une roue de bicyclette. Il n’y avait que ça a faire à cet instant, vu son positionnement. But d’anthologie.(64e mn)
A la 83e mn, il tenta un tir de loin: 3-1 !
La messe était dite.
Klopp a perdu 8 finales sur 11 jouées. Peut mieux faire.
Zidane est le seul entraîneur a faire le triplé, trois C1 à la suite.
Son Real est un cobra, un boa. Il étouffe ses adversaires.
L’équipe d’en face peut dominer ou mener. Le Real en garde toujours sous le pied.
Un collectif sans faille, du gardien à l’attaquant de pointe.
Le milieu de terrain a été une muraille: Casemiro, Toni Kroos, Luka Modriæ. Ces trois joueurs interceptent et relancent sans relâche. Immense distribution de jeu. Infatigables. Toujours concentrés.
Varane, excellent.
Ramos, l’âme du club.
Benzema, à l’affût de la moindre faille de l’adversaire.
Gale, dans un grand soir.
Ronaldo ? Il a tout prouvé dans les tours précédents. A la fin, il a parlé de lui au passé. Il a jeté une sardine aux mouettes de la presse.
Il n’est pas du tout correct que Naymar gagne plus d’argent que lui.
CR7 gagne 22 M€ par an- hors sponsoring. Son contrat va jusqu’à 36 ans. Sur la longueur il n’est pas perdant.
Ronaldo porte le Real sur ses épaules depuis des années.
Il a autant d’importance que Alfredo Di Stefano à son époque.
C’est facile de briller quand il ne brille pas car il libère les espaces tant il angoisse les défenseurs. CR7 même en demi-teinte est capital.
Ronaldo a remporté trois C1 de suite.
Meilleur buteur de l’Histoire de la C1.
Ronaldo défend son statut et croyez que Zidane va le conforter sans son rôle de leader.
Le Real est déjà la favori pour la C1 2019.
Sans Ronaldo, le Real n’en serait pas là. Il est l’élément moteur: il marque toujours des buts capitaux dans les tours précédents. La finale c’est la finalité. Il faut pouvoir y accéder. CR7 est toujours le marchepied depuis des années.

PS: 13 H FOOT, samedi 26 mai 2018, présenté par Julien Pasquet: l’avant Real-Liverpool, Platini blanchi, Rabiot…
http://www.cnews.fr/emission/2018-05-26/13h-foot-du-26052018-782899

26.05.18

Permalien 18:10:11, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Mort du féérique gaucher Roger Piantoni (1931-2018) à la fois stratège et buteur redoutable

Roger Piantoni en compagnie de Pierre Cangioni

Il était né le 26 décembre 1931,un cadeau de Noël pour ses parents.

Parcours
1950-1964 Nancy
1964-1965 OGC Nice
1950-1966 Total 495 matchs (265 buts)

En Équipe de France
37 sélections,18 buts (1952 et 1961
3e à la Coupe du monde 1958

Palmarès
Stade de Reims
Champion de France 1958, 1960 et 1962
Coupe de France 1958
Challenge des Champions: 1958 et 1960
Coupe Mohamed V 1962
Finaliste de la Coupe d’Europe des Clubs Champions 1959

OGC Nice
Champion de DII 1965

Deux fois meilleur buteur du championnat de France 1951 (28 buts) avec le FC Nancy, et 1961 (28 buts) avec le Stade de Reims, Roger Piantoni était un buteur-passeur ou passeur-buteur.
A dix ans d’intervalle, il a marqué son temps. Comme Gino Bartali, en cyclisme,
Avec Kopa et Fontaine, il a formé un trio d’anthologie à Reims et en équipe de France.
Jamais la France n’avait autant brillé.
Il était leader sur le terrain, comme Kopa mais pas dans le vestiaire des Bleus où il laissait la place à Kopa. Cependant les jeunes regardaient aussi Piantoni comme un chef à l’égal de Kopa. Kopa se comportait en Empereur. Piantoni acceptait de n’être qu’un maréchal d’empire. Il fut Kopa ce que Giresse était à Platini. Un complément indispensable au bon rendement de l’équipe.
Il avait la grande classe: élégant et efficace. Sur et hors du terrain.
Pionnier du football d’après-guerre.
Au micro, il ne disait pas d’ânerie, avec Michel Drucker.
A l’OGCNice, il a fini sa carrière avec une remontée en DI, avec entre autres excellents partenaires Maurice Serrus et Bruno Rodzik (1935-1998).
Le football est un art éphémère comme le théâtre et la danse.
Ceux qui ne l’ont pas vu à l’œuvre ne peuvent pas prendre la mesure de son talent.
Roger Piantoni avait le regard périphérique et une très belle frappe de balle. Un footballeur de renommée mondiale.
Un joueur complet. Inoubliable.
Le football lui doit beaucoup.
Un artiste vient de s’en aller.
Son pied gaucher valait celui de Ferenc Puskas.
Il aurait aussi mérité de jouer à l’étranger, comme Kopa.
Roger Piantoni a été célèbre dès les cadets de Lorraine dont il était le héros précoce. Porté en triomphe par ses camarades.
Sa famille d’origine italienne s’était installée en Lorraine comme beaucoup d’autres dans le Midi.
Sa voix était d’une douceur impressionnante, chantante.
C’est lui qui a alerté le premier du talent de Platini.
On le savait souffrant.
Il reste dans l’Histoire, ou alors la postérité est une ingrate.
C’est une référence. La France a perdu un de ses grands fils.

25.05.18

Permalien 23:59:09, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

La love story Zidane-Real Madrid: 17 ans de bonheur

Samedi 26 mai 2018
Finale de la Champions League
Real Madrid - Liverpool

Zinedine Zidane est au Real Madrid depuis 2001.
Il connaît du club, du sol au plafond.
Si Liverpool parvient à faire tomber le monument cela serait un immense exploit.
Il est impensable d’envisager Ramos et CR7 sortir du terrain avec la médaille des perdants.
Salah est à craindre car il est euphorique.
Est-ce que les Reds peuvent emballer le match et le dominer ?
J’en doute.
Le milieu de terrain de la Maison Blanche a du répondant.
CR7 adore les finales.

Permalien 16:43:21, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Ceci n'est pas une critique. Les tops (Brel-Liardon, Giono-Desvaux, Ogawa-Makino Fayolle, May-Bataille, Stanis Perez, Devigne, Chéreau-Centès) et les flops

A la manière de René Magritte.

On ne peut doit pas s’en dispenser:

Voir un ami voler, Jean Liardon & Arnaud Bédat. Plon, 290 p., 17, 90 €.
Témoignage d’un grand ami de Brel. Un aviateur jusqu’ici inconnu des radars.

L’homme qui plantait des arbres, Jean Giono. Dessin Olivier Desvaux. Gallimard jeunesse, 70 p., 6,90 €.
Bête comme chou mais vivifiant. Avec Colette et Pagnol, Giono est un écrivain qui aime la vie.

Instantanés d’ambres, Yôko Ogawa Traduit du japonais par Rose-Marie Makino Fayolle. Actes-Sud, 304 p., 22, 50 €.
Une mère demande à ses enfants de changer de prénom. L’art de la métaphore.

Je te protègerai, Peter May. Traduit de l’anglais par Ariane Bataille. Rouergue ? 410 p., 23 €.
Une femme, qui croit perdre son mari dans un adultère, le perd pour toujours. Polar très noir.

Histoire des médecins, Stanis Perez. Perrin, 576 p., 11 €.
L’évolution de la médecine depuis la nuit des temps. Cela donne froid dans le dos. On est content de vivre de nos jours.

L’école des années noires 1938-1948, Matthieu Devigne. PUF, 334p., 23 €.
Le fiel distillé par Vichy. Poison mortel.

Journal de travail. Années de jeunesse. Tome 1. 1963-1968. Présenté par Julien Centès. Préface Ariane Mouchkine. Postface Pablo Cisneros.
Les notes du meilleur metteur en scène de la fin du XXe siècle, avec Antoine Vitez. Des écrivains de l’espace.

On peut s’en dispenser :

Le miracle Spinoza, Frédéric Lenoir. Fayard, 224 p., 19 €.
Bouquin pour ceux qui pensent que Goya est une chanteuse.

Notre vie dans les forêts, Marie Darrieussecq. POL, 188 p., 16 €.
Lizez plutôt «Walden ou La vie dans les bois» du magistral Henry David Thoreau. L’original vaut mieux que le duplicata.

Le chant du monde est là, René Lenoir. Albin Michel, 137 p., 12 €.
Salmigondis sur les mystères de l’existence.

Les leçons du pouvoir, François Hollande. Stock, 288 p., 22 €.
Celui qui a été élu parce que DSK est tombé plus bas que terre estime qu’Emmanuel Macron est président par hasard.

J’ai perdu Albert, Didier Van Cauwelaert. Albin Michel, 224p p., 19 €.
Une spiritualité très Madame Irma 3615.

Journal inédit (1937-1950), Alain. Les Equateurs, 832 p., 32 €.
Le professeur était un antisémite camouflé.

Permalien 12:45:25, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Cristiano Ronaldo fracasse Neymar

C. Ronaldo est sans pitié.
Neymar au Real Madrid ?
Mais cela fait 8 ans qu’on lui met 50 noms dans la vue et qu’il est toujours là !

Permalien 12:35:23, Catégories: GRANDE DAME, HENDRIXEMENT  

Lea Occhi, DJ Set révélation

“La vie sans musique est tout simplement une erreur” (Nietzsche)

La techno comme le reste a ses vrais artistes.
En voici, une.

Interview
Comment tu en es venue à la musique ?
Je suis intriguée par la musique électronique depuis mon adolescence. Grâce notamment à mon oncle allemand qui nous faisait écouter ses disques Techno avant le diner de Noël. Puis il y a eu ce concert de Paul Kalkbrenner, mon premier au Zénith. Sans commentaire. Enfin, un week-end à Berlin et mon coup de foudre pour mon homme allemand n’ont fait que confirmer cette fascination effrénée pour la capitale allemande et son état d’esprit. M’orienter vers la musique techno est donc arrivée comme une évidence.

Pourquoi ce nom de scène là ?
Occhi signifie les yeux en Italien. C’est une amie qui m’a proposé ce nom entre le plat et le dessert. Ahah discussion totalement informelle mais au final le nom est resté !

Ta musique d’ailleurs, en trois mots ?
Puissante, rythmée et mentale !

LIRE la suite sur : http://heeboo.fr/mixtape-39-lea-occhi-rituels/

24.05.18

Permalien 15:59:48, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Sir Ferguson et ses joueurs, le retour

Lors d’un jubilé les joueurs de Manchester United années 2000 se sont retrouvés avec leur coach légendaire, avant son hospitalisation. Actuellement, il est en convalescence.
Cette séquence est au hymne au football.

23.05.18

Permalien 17:05:40, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Le Red Devil Michael Carrick raccroche les crampons

Quand tout s’arrête, reste le palmarès. Carrick: l’anti star par excellence. Que Rabiot en prenne de la graine.

Palmarès de M. Carrick, 36 ans, à Manchester United:

5 Championnats d’Angleterre: 2007, 2008, 2009, 2011 et 2013
Ligue des champions 2008
3 League Cup: 2009, 2010 et 2017
Coupe d’Angleterre 2016
Ligue Europa 2017
Coupe du monde FIFA des clubs 2008
Community Shield en 2007, 2008, 2010, 2011, 2013 et 2016

34 sélections avec l’Angleterre (2001-2015)

Permalien 08:01:19, Catégories: ANTI-FOOTBALL, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Adrien Rabiot se met hors-jeu de l'équipe de France

Adrien Rabiot refuse de patienter sur la liste des suppléants parce qu’il n’a pas été retenu parmi les 23 Bleus pour disputer la Coupe du Monde en Russie (14 juin-15 juillet 2018)
Le milieu de terrain est très bon mais on il n’a pas de place attitrée sur le terrain, un peu comme Pogba.
Sentinelle ? 6 ou 8 ?
A force de ne pas avoir de place, on perd sa place.
Ces derniers temps, il a taillé Neymar, à juste titre.
Cependant, il n’a pas le statut de grand joueur: 6 sélections dont 4 comme titulaire.
Par son refus d’être dans la liste des suppléants, il a signé son exclusion en équipe de France.
Son comportement prouve qu’il n’accepterait pas d’être sur le banc.
Lors de sa dernière apparition en Bleu, il a été décevant.
Nzonzi, lui, en revanche, avait été excellent.
Nzonzi mérite complétement sa sélection. Il apporte plus: calme, solide, attitude impériale, et il vient de loin car pas du tout médiatisé.
Nzonzi n’a jamais dit: “Je ne suis jamais appelé en équipe de France".
Nzonzi est un vrai footballeur, collectif.
Très bon récupérateur et impeccable relanceur.
Très calme, il diffuse de la confiance autour de lui.
Il a beaucoup d’avance sur Rabiot qui tarde à confirmer ses qualités reconnues de tous.
Nzonzi n’est pas un gamin.
Le choix de Didier Deschamps concernant Nzonzi est juste et justifié. J’espère qu’il jouera.
Quand on pense à toutes les humiliations que l’on fait subir à Hatem Ben Arfa. Lui a des raisons de rouspéter mais il ne dit pas un mot. Espérons que le virtuose se relance bien la saison qui arrive.

22.05.18

Permalien 16:37:43, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR  

Le football en deuil de Xavi et d'Iniesta

Rideau !
Xavi lui a déjà quitté les terrains européens.
Iniesta vient de les quitter. On va le voir encore en Coupe du Monde 2018.
Si le football ce n’était qu’Ibrahimovic et Neymar, le football ne m’intéresserait pas.
Il ne faut pas confondre Ibrahimovic et Cristiano Ronaldo.
CR7 n’est jamais méprisant. Et c’est un joueur qui ne tue pas le collectif, bien au contraire.
Le football simple messieurs m’écoeure.
Cantona a dit que son plus beau était une passe à Denis Irwin.
Le football vient de perdre Scholes, Giggs, Totti, Xavi et Iniesta. Et ne parlons pas de Sir Ferguson.
Ouvrez les yeux. Gourcuff and co, ils nous ont donné quoi ?
Cruyff, lui, est immortel.
Maradona est aussi immortel. Il a toujours dit: “Pelé et Platini sont du côté des dirigeants. Pas moi !” Il a 100 % raison. Quand on voit ce que sont devenus les anciens pts de la FIFA et de l’UEFA.
Maradona, avec toutes ses frasques, ne m’a jamais déçu.
Reste Zidane et son humilité. Un gagneur hyper élégant. Il avait une image médiatique en béton et en devenant entraîneur il a risqué de passer pour un naze. D’aucuns disent qu’il entraîne le Real et pas Laval. Mourinho, il a fait quoi au Real ?

Permalien 07:14:22, Catégories: LE GYM E BASTA, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE  

Les chaises musicales: Vieira à Nice et Emery à Arsenal ?

Ah ! l’avant-match Vieira (Arsenal)-Kayne (Man United) quelle merveille ! “Pat” est annoncé à Nice si Man City le libère car les Citizens prévoient de nommer entraîneur le Français après l’ère Guardiola mais venir à Nice ne peut être que bénéfique pour Man City car Vieira va découvrir le terrain de L1, c’est toujours mieux que le championnat bidon des Etats-Unis.

Ils changent de crémerie.
Patrick Vieira est annoncé à l’OGCNice.
Très bon choix. Nice bien installée en L1 peut donner sa chance à l’ancien grand milieu de terrain. On connaît ses qualités de joueur: grinta, mental constante, solide, bon récupérateur, grand relanceur, offensif au bon moment, collectif, humble, très intelligent.
On va découvrir le coach. Comme Zidane, il s’est bien préparé à Man City et aux Etats-Unis.
Tout le monde sait qu’il aurait aimé rester à Arsenal qu’il a conduit au sommet mais A. Wenger écartait les icônes maison (Henry et Vieira).
Espérons la venue de Vieira à Nice, cela va être un nouveau souffle.
De Wenger, il en est encore question, puisqu’il va peut-être ou sûrement être remplacé à Arsenal- selon où l’on se place- par Unai Emery. Si c’est le cas, l’Espagnol aura vite rebondi. Chapeau ! Merci au PSG qui lui a permis d’être ultra médiatisé, ce qui compte le plus dans le football d’aujourd’hui.
Wenger a dit qu’il ne se mêlerait pas de nommer son successeur mais quand Emery a été annoncé partant du PSG, l’ex coach des Gunners a déclaré que son confrère a été victime des médias… Faux ! C’est le terrain qui a licencié Emery, éliminé deux fois de la C1 par Barcelone et le Real Madrid. Et deux éliminations pitoyables avec des joueurs amorphes, dérisoire puzzle désordonné.
Pour Wenger, Emery est visiblement un héros: il a gagné trois petites Coupes d’Europe quand lui a perdu trois finales !
Emery ou Wenger c’est blanc bonnet et bonnet blanc. Langue de bois certifiée, pas obsédé par la victoire, haine de la pression quotidienne, forcing pour être consensuel. Beaucoup de temps consacré à soigner la communication.
Tout va continuer à Arsenal. Bonne gestion mais zéro émotion.
La conquête de la C1 ? Pas important. L’essentiel est de faire tourner la boutique. Etre dans les 4 premiers, cela suffit.
Laurent Blanc est sur le marché mais à Arsenal il fallait tout sauf un Français !
Imaginez si Vieira (ou Henry ou Blanc) gagnent la C1 dès que l’un d’eux arrive au club !
Il gagnerait en quelques mois ce que Wenger a été incapable de gagner depuis 1996.
Cela serait dramatique pour l’ex coach d’Arsenal.
A quoi cela sert-il d’enlever Wenger pour mettre Emery ?
Lucien Favre aurait été parfait à Arsenal.
Les dirigeants de Dortmund ne sont pas fous: ils ont engagé Fabre. Bravo messieurs !

20.05.18

Permalien 23:06:48, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

Premier couac de Tuchel: il met Neymar au sommet alors que Cavani est le meilleur buteur de toute l'histoire du PSG

Première conférence de T. Tuchel

Dimanche 20 mai 2018
La page Emery est très vite oubliée. Déjà aux oubliettes avec les chrysanthèmes entremêlées aux louanges de circonstances: gentleman patati-patata. S’il était tellement grandiose pourquoi ne l’ont-ils pas gardé ?
Voici le 4e entraineur du PSG en cinq ans.
décembre 2011 - 25 juin 2013: Carlo Ancelotti
25 juin 2013 - 27 juin 2016: Laurent Blanc
28 juin 2016 - 30 juin 2018: Unai Emery
A partir du 1er juillet 2018: Thomas Tuchel
A Paris, on fait vite valser les coachs. Il part sur les mêmes bases qu’Emery: la star c’est Neymar et non pas le PSG.
Neymar fait ce qu’il veut quand il veut. A présent, il est déjà reparti.
Tout le club tourne autour de lui.
Rappelons que Cavani a boycotté la cérémonie des trophées de fin d’année.
Il a laisse Neymar venir chercher celui de meilleur joueur. Un objet que le Brésilien a donné pour une vente aux enchères.
Neymar est une vedette médiatique. Cavani lui est le meilleur buteur de l’Histoire du PSG.
Le nouvel entraîneur n’a pas pu s’empêcher de sortir Neymar du collectif.
Le peu de considération de Canavi plombe déjà l’arrivée du nouveau ocach.
Rabiot a déjà laissé entendre au sujet du Brésilien: “Il n’a qu’à jouer seul…”
Le PSG a mis Neymar dans les conditions de Messi au Barça et de Ronaldo au Real Madrid mais Neymar n’est pas Messi ou CR7, et le PSG n’est pas le Barça ou le Real.
La saison de Tuchel ne sera pas facile car il va commencer l’entraînement sans tous les internationaux de la Coupe du Monde qui ont droit à une rallonge de vacances.
Dans une récente interview, Cavani a expliqué qu’en équipe nationale d’Uruguay les joueurs solidaires se comportaient en amis, en frères alors qu’au PSG il laisse entendre que ce n’est pas le cas. Il s’agit plutôt d’une poignée de solitaires morcelés en petits groupes avec les Brésiliens en leaders.

Permalien 11:33:17, Catégories: LE GYM E BASTA, BECKENBAUEREMENT, GRAND MONSIEUR  

Monsieur Lucien Favre quitte l'OGCNice pour le Borussia Dortmund

Nice a perdu son entraîneur.
Les deux derniers coachs du Gym étaient excellents: Claude Puel et Lucien Favre.
Le Gym a joué le haut du tableau avec eux.
Le tandem Fournier-Rivère ne s’est pas trompé.
Cette saison, Favre a dit dès le début que Nice était plus faible que l’an passé.
Il a quand même bien mené le groupe même si beaucoup de points furent perdus au fil des matchs. Nice ouvrait le score et puis patatras défaite !
On annonce Patrick Vieira comme entraîneur.
J’y crois et je pense que ce ne sera pas un coup d’essai comme Ollé-Nicolle.
Cela fait des années que Vieira se prépare à Man City puis aux Etats-Unis.
Il a bien emmagasiné comme Zidane, pas brûlé les étapes.
Cela fait plaisir que les anciens soient entraîneurs: Deschamps, Zidane, Blanc…
Vieira ? Est-ce lui le futur coach ?
Il lui faudra être bon d’entrée car Nice ne peut pas simplement lui servir à essuyer les plâtres.
Nice va perdre Balotelli et Plea.
Balotelli retourne en équipe nationale italienne. Merci Nice !
Plea a l’avenir devant lui. Nice lui a fait franchir un cap.
Merci à MM. Favre, Balotelli et Plea.
Ils resteront dans l’Histoire du Gym.

Permalien 00:02:42, Catégories: THE RED DEVILS  

Kante et Giroud (Chelsea) battent Pogba et Martial (Man U) en finale de la FA CUP

Comme d’habitude, Jones a fait valoir ses qualités de très mauvais défenseur- mauvaise pioche de Sir Ferguson, de même que pour Smalling. Hazard a bien tiré le penalty. On remarque qu’il a été frappé par Hazard et non pas par Giroud. Conte ce n’est pas Emery !

Finale de FA CUP
Samedi 19 mai 2018
Chelsea 1-0 Manchester United
But pour Chelsea: Hazard (22e pen.)

Manchester United: De Gea; Valencia, Smalling, Jones (Mata 87e), Young; Matic, Pogba, Herrera, Lingard (Martial 73e), Alexis, Rashford (Lukaku 73e).
Sur le banc: Romero, Bailly, Darmian, McTominay.
Manager: Mourinho

Chelsea: Courtois, Azpilicueta, Cahill, Rudiger, Moses, Kante, Fabregas, Bakayoko, Alonso, Hazard (Willian 90e), Giroud (Morata 89e).
Sur le banc: Caballero, Zappacosta, T. Chalobah, Barkley, Pedro.
Manager: Conte

Mourinho a perdu la Coupe d’Angleterre.
Il a suffi à Giroud de quitter Arsenal pour gagner illico un nouveau titre !
Rien à dire : MU est toujours aussi décevant.

19.05.18

Permalien 09:45:25, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

France-Brésil 1998 (3-0) résultat d'une "magouille" ?

A propos de France-Brésil 1998 on a tout dit.
Un toubib a même parlé de taux de globules rouges très élevé chez certains Bleus.
Aussitôt dit tout est tombé sous le coup de l’omerta. Une chape de plomb.
A présent, on apprend qu’il y a eu une “magouille” pour que la France et le Brésil ne tombent pas ensemble avant la finale mais en tennis c’est monnaie courante afin que Federer et Nadal ne se rencontrent pas avant la finale.
Je vois plutôt autre chose: celui qui parle de “magouille” sous-entend donc que si la France a été championne du monde c’est donc grâce à lui. Ce n’est pas tout à fait faux car c’est lui qui milita pour que la France organise la Coupe du Monde 1998 en France.
On sait que le fait ne n’avoir pas gagné le trophée majeur est un manque chez celui qui parle de “magouille". CRUYFF ne l’a pas gagné ? Certes, mais Maradona et Zidane, oui.
D’aucuns reprochent le mot “magouille". Pourquoi être choqué ? Voire la “caisse noire” ou la somme au centre de l’affaire qui a cassé l’image de l’icône.
Triste de faire l’actualité avec un truc tout rabougri.
Mieux vaut être en train de préparer la finale de la C1 2018.
Désormais, le plus grand joueur français de l’Histoire c’est Zidane: grand joueur, grand entraîneur.
Le palmarès de Zidane parle pour lui. Il n’y a plus de débat.
Zidane a eu l’intelligence de ne pas quitter le terrain, lui.
Zidane vieillit très bien.
Après son triomphe madrilène, il s’occupera des Bleus pour leur faire gagner une nouvelle Coupe du monde.
Zidane n’a jamais fait rêver le peuple: il peuple les rêves, c’est mieux !

18.05.18

Permalien 07:54:37, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, GRAND MONSIEUR  

Les mondialistes français retenus par "D.D" pour la Russie 2018

L’Espagne, l’Allemagne et le Brésil sont les favoris.

La liste des 23 joueurs de l’équipe de France de football sélectionnés pour la Coupe du monde 2018 en Russie:

Gardiens:
Alphonse Areola (PSG), Hugo Lloris (Tottenham), Steve Mandanda (Marseille)
Lloris est le titulaire. Manque de charisme. Le meilleur gardien français de L1(Ruffier) ne veut plus venir en EDF pour être figurant.

Défenseurs latéraux et centraux: Lucas Hernandez (Atletico Madrid), Djibril Sidibé (Monaco), Benjamin Pavard (Stuttgart), Raphaël Varane (Real Madrid), Adil Rami (OM), Samuel Umtiti (FC Barcelone), Presnel Kimpembe (PSG), Benjamin Mendy (Manchester City)
Mendy et Sidibé relèvent de blessure. Rami remplace Koscielny, blessé. Cette défense n’a aucun leader affirmé.

Milieux de terrain défensifs et offensifs:
Paul Pogba (Manchester United), N’Golo Kanté (Chelsea), Blaise Matuidi (Juventus Turin), Corentin Tolisso (Bayern Munich), Steven Nzonzi (Séville)
Un artiste: Tolisso. Nzonzi, très bon joueur sous-coté en France: il a 29 ans, ce n’est pas un débutant comme certains disent. Matuidi, indispensable, le vrai capitaine en manque de reconnaissance. Lui va au combat. Avec lui, le brassard ne serait pas qu’un bout de tissu ! Pogba ? Icône des publicitaires.

Attaquants:
Kylian Mbappé (PSG), Ousmane Dembélé (FC Barcelone), Olivier Giroud (Chelsea), Antoine Griezmann (Atlético de Madrid), Fékir (OL), Thomas Lemar (Monaco), Florian Thauvin (OM).
Griezmann: a franchi un palier par le dépouillement de tous les artifices inutiles. Dembélé, a la vitesse. Thauvin est passé devant des joueurs plus huppés médiatiquement. Un artiste: Fékir. Mbappé, l’espoir à maturité précoce.

Les 11 suppléants cas de blessure de l’un des nommés ci-dessus, d’ici l’envoi des noms à la FIFA, début juin 2018:

Gardien: Benoît Costil (Rennes)
Défenseurs latéraux: Mathieu Debuchy (Saint-Etienne), Lucas Digne (FC Barcelone)
centraux: Mamadou Sakho (Crystal Palace), Kurt Zouma (Stoke City)
Milieux: Antoine Rabiot (PSG), Moussa Sissoko (Tottenham)
Attaquants: Wissam Ben Yedder (Séville), Kingsley Coman (Bayern Munich),Alexandre Lacazette (OL), Anthony Martial (Manchester United)

Sakho est récompensé car on l’a accusé à tort de dopage. Joueur d’impact.
Rabiot a manifesté trop de nonchalance lors de sa dernière sélection.

16.05.18

Permalien 23:42:08, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

A. Madrid 3-0 OM. Le mal français: vendre la peau de l'ours avant

Mercredi 16 mai 2018
Atletico Madrid 3-0 Marseille
Buts pour Madrid: Antoine Griezmann (21e, 49e), Gabriel Fernández (89e)

Dès le début du coup d’envoi, on a vu un Marseille botté en touche comme au rugby. Ridicule.
C’est mieux de donner en arrière pour construire le jeu.
Ensuite, Germain en 2018 a fait une Guivarch’ de 1998 (devant le Brésil, au SDF)
Marseille a bien débuté. Il y avait de l’envie mais de trop de maladresse qui rime avec stress.
Bourde de Mandanda. Griezmann réaliste.
Marseille incapable de marquer dans son temps fort.
Payet est sorti sur blessure. Lui qui avait blessé Ronaldo en 2016.
Ronaldo blessé s’est révolté sur le bord du terrain. Payet, lui, est resté prostré.
La France ne s’est pas dans 99% des cas gérer l’avant finale.
En 2016, la France bat l’Allemagne en 1/2 puis perd la finale contre le Portugal, à l’Euro.
En 2018, l’OM va en finale de l’Europe League et pendant les jours précédents, les joueurs ont trop fait de médias. Plus on parle, plus on se vide.
Les joueurs de l’OM ont fait Téléfoot.
Thauvin ? 4 pages dans L’Equipe, avec Une.
Les joueurs en ont profité car Neymar rafle tout, il a même des papiers où on le voit avec sa femme. Thauvin a eu sa part de gâteau médiatique.
Avant un grand événement, il faut se taire, se terrer et attendre.
Griezmann est devenu très bon depuis qu’il se tait.
Disons que l’OM a gagné la guerre de l’image contre le PSG mais elle a perdu l’Europa League sur le terrain.
La bonne nouvelle après la victoire de l’Atletico c’est qu’une place en C1 se libère pour le 3e de la L1 française. Marseille a encore une chance de l’occuper en fin de semaine.

Permalien 17:43:13, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

Cavani et Neymar la mésentente cordiale

A la soirée des remises trophées, Cavani n’était pas là.
Pourquoi ?
Il reste encore un match.
Ce n’est pas l’heure des vacances.
Dans une récente interview l’Uruguayen a expliqué que dans l’équipe d’Uruguay il n’y avait que des amis alors qu’au PSG ce n’était pas le cas. Il aimerait qu’à Paris on joue les uns pour les autres.
On ne pouvait pas s’empêcher de penser au micmac autour du penaltygate. Neymar avait choisi de tirer un penalty au lieu de laisser son aîné atteindre le record de buts au PSG.
En plus, quand fut venu le moment du record de buts marqués, Cavani est allé lancer son maillot aux supporters. Cela voulait dire que le lien avec le public c’est lui qui l’a.
La vraie star du PSG c’est Cavani.
Neymar est une star inventée.
Le nouvel entraîneur du PSG, Touchel, va se confronter au duel Cavani-Neymar.

14.05.18

Permalien 08:59:58, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

Neymar reçoit le trophée de meilleur joueur de L 1, en attendant le Ballon d'Or 2018 ?

Les médias annoncent Neymar au Real Madrid ? Très bien pour faire encore monter le salaire du people.

Dimanche 13 mai 2018
Remise des trophées UNFP

Triste cérémonie. Un long tunnel d’ennui. Pire que les César et autres mascarades de breloques.
Neymar, meilleur joueur alors qu’il n’a fait qu’une poignée de matchs.
Sur son visage, rien que de l’ennui. Il a regardé le trophée comme si c’était un objet qu’il ne savait pas où mettre.
Il n’a pas dit un seul mot sur son avenir à Paris, genre la saison prochaine on fera encore mieux. Rien de rien. Attitude méprisante envers la L1 et le PSG.
Le meilleur cette saison ? Payet qui a très bien porté le brassard à l’OM, corrigeant sans cesse ses petits écarts et donnant le tempo comme il faut. Ce n’est plus le même Payet.
Si le Brésil est champion du monde 2018 avec Neymar qui fait trois dribbles il sera Ballon d’or 2018 même si Ronaldo gagne la C1 2018.
Kanté, meilleur joueur à l’étranger alors que Chelsea a raté sa saison. Et Benzema encore en finale de la C1 pour la 3e fois de suite ?
Mandanda meilleur goal ? Ruffier même pas cité dans les 4 premiers !
Meilleur coach ? Emery. Pourtant le PSG vient de le renvoyer chez lui.
Mbappé encore élu meilleur espoir ? Anouar(Lyon) est la vraie révélation !
Tout ça n’est que vaste comédie.

Le palmarès concernant la Ligue 1 :
Meilleur joueur : Neymar (BRA/Paris SG)
Meilleur espoir : Kylian Mbappé (Paris SG)
Meilleur gardien : Steve Mandanda (Marseille)
Meilleur entraîneur : Unai Emery (ESP/Paris SG)
Équipe-type : Steve Mandanda (Marseille) - Dani Alves (BRA/Paris SG), Marquinhos (BRA/Paris SG), Thiago Silva (BRA/Paris SG), Ferland Mendy (Lyon) - Luiz Gustavo (BRA/Marseille), Marco Verratti (ITA/Paris SG), Nabil Fekir (Lyon) - Neymar (BRA/Paris SG), Edinson Cavani (URU/Paris SG), Kylian Mbappé (Paris SG)
Plus beau but : Malcom (BRA/Bordeaux)

13.05.18

Permalien 01:09:16, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice, Favre et Balotelli terminent bien à la maison 4-1 contre Caen

La joie des Niçois: Plea, Balotelli, Favre, l’immense entraîneur. Qu’il reste à Nice ou qu’il parte, je suivrai toujours ce qu’il fait. Pareil pour Mario Balotelli qui remercie Nice de lui avoir fait tant de bien, comme joueur et comme homme. Favre est annoncé au Borussia Dortmund.

Samedi 12 mai 2018
37e journée de L1
OGC Nice 4-1 Caen
Buts pour le Gym : Balotelli (2e ,9e s.p.), Saint-Maximin (37e), Seri (72e)
But pour Caen Kouakou (76e)
Expulsion : Diomandé (54′) pour Caen

OGC Nice : Benitez - Souquet (Burner 90e), Marlon, Dante ©, Le Marchand - Tameze (Srarfi 79e), Cyprien, Seri - Saint-Maximin, Balotelli, Plea (Le Bihan 79e).
Entraîneur: Favre

SM Caen : Samba - Guilbert, Diomandé, Da Silva, Mbengue - Féret, Aït Bennasser, Peeters (Deminguet 46e) - Rodelin (Sankoh 69e) - Santini, Crivelli (Kouakou 46e).
Entraîneur: Garande

Classement
1 Paris 92 37/ 29 5 3/ 108 29 + 79
2 Monaco 77 37/ 23 8 6/ 82 45 + 37
3 Lyon 75 37/ 22 9 6/ 84 41 + 43
4 Marseille 74 37/ 21 11 5/ 76 44 + 32
5 Rennais 57 37/ 16 9 12/ 49 43 + 6
6 OGC Nice 54 pts 37 m/ 15 9 13/ 51 49 + 2
7 Bordeaux 52 37/ 15 7 15/ 49 48 + 1
8 Saint-Etienne 52 37/ 14 10 13/ 42 50 -8

Il est fort probable que l’on ne reverra plus à Nice, ni Lucien Favre ni Mario Balotelli.
Favre est un entraîneur de premier plan.
Balotelli est un très grand attaquant qui n’est hélas! pas concentré pendant tous les matchs.
Favre lui est concentré chaque seconde.
Nice a bien fêté sa dernière sortie à domicile. Très bien même.
Le dernier match des Niçois est prévu à Lyon. Un match décisif a plus d’un titre.

Permalien 01:08:57, Catégories: ANQUETILLEMENT  

Nice, Favre et Balotelli terminent bien à la maison 4-1 contre Caen

Immense entraîneur. Qu’il reste à Nice ou qu’il parte, je suivrai toujours ce qu’il fait.

Samedi 12 mai 2018
37e journée de L1
OGC Nice 4-1 Caen
Buts pour le Gym : Balotelli (2e ,9e s.p.), Saint-Maximin (37e), Seri (72e)
But pour Caen Kouakou (76e)
Expulsion : Diomandé (54′) pour Caen

OGC Nice : Benitez - Souquet (Burner 90e), Marlon, Dante ©, Le Marchand - Tameze (Srarfi 79e), Cyprien, Seri - Saint-Maximin, Balotelli, Plea (Le Bihan 79e).
Entraîneur: Favre

SM Caen : Samba - Guilbert, Diomandé, Da Silva, Mbengue - Féret, Aït Bennasser, Peeters (Deminguet 46e) - Rodelin (Sankoh 69e) - Santini, Crivelli (Kouakou 46e).
Entraîneur: Garande

Classement
1 Paris 92 37/ 29 5 3/ 108 29 + 79
2 Monaco 77 37/ 23 8 6/ 82 45 + 37
3 Lyon 75 37/ 22 9 6/ 84 41 + 43
4 Marseille 74 37/ 21 11 5/ 76 44 + 32
5 Rennais 57 37/ 16 9 12/ 49 43 + 6
6 OGC Nice 54 pts 37 m/ 15 9 13/ 51 49 + 2
7 Bordeaux 52 37/ 15 7 15/ 49 48 + 1
8 Saint-Etienne 52 37/ 14 10 13/ 42 50 -8

Il est fort probable que l’on ne reverra plus à Nice, ni Lucien Favre ni Mario Balotelli.
Favre est un entraîneur de premier plan.
Balotelli est un très grand attaquant qui n’est hélas! pas concentré pendant tous les matchs.
Favre lui est concentré chaque seconde.
Nice a bien fêté sa dernière sortie à domicile. Très bien même.
Le dernier match des Niçois est prévu à Lyon. Un match décisif a plus d’un titre.

11.05.18

Permalien 08:32:58, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Un journal (1933-1940), François Gibault (Gallimard)

Ce que dit François Gibault sur Céline au début de cet entretien avec Marc Laudelout peut s’appliquer à son journal, mélange de vérité et d’exagération, de grammaire et d’émotion. Un pamphlétaire non excessif n’a pas de portée, contrairement à ce que dit la sentence de Talleyrand.

Au lieu d’écrire un énième roman sur la Seconde Guerre mondiale, François Gibault a écrit un faux vrai journal sur la montée des totalitarismes entre 1933 et 1940.
L’auteur, né le 21 mai 1932, précise qu’il y a beaucoup de lui dans l’ouvrage, forcément puisque c’est lui qui l’écrit. Il a écrit sur sa préhistoire qui est aussi la nôtre. D’où la grandeur de la littérature.
Dans tout le livre, il fait s’entrechoquer la véritable Histoire truffée d’aphorismes mais sans aucun effet de manche, ce qui est rare chez un avocat, la profession initiale de François Gibault. On peut aussi chercher ici ou là dans la prose quelques traits du caractère de Céline dont il est l’un des plus fins lecteurs. Il a bien sûr évité d’écrire comme le créateur de Voyage au bout de la nuit. Nuit de l’humanité qui parcourt tout le livre.
Faut-il être bête et méchant comme Hitler et Cie pour croire mettre le monde dans sa poche. Journal de Gibault se lit d’une traite, sinon on n’y croit pas.
L’important c’est l’âme de son auteur, omniprésente dans toutes les pages, toutes les lignes. Tant de livres sont écrits par des gens qui n’ont qu’un but : passer à la télévision pour bavasser sur leur non-livre.
Dans le livre de Gibault, il y a de l’émotion, de l’intelligence, de la lucidité.
Méchant sur la cruauté de ses contemporains. Donc l’essentiel.

Un journal (1933-1940), François Gibault. Gallimard, 139 p., 15 €

10.05.18

Permalien 07:48:03, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Dictionnaire amoureux des Sixties, Gérard de Cortanze. Plon

Feu Gary Moore

Ceux qui ont connu les années 1960, enfants ou parents, et ceux qui ne les ont pas connues peuvent et même doivent lire le Dictionnaire amoureux des Sixties de Gérard de Cortanze, vaste mosaïque de notre préhistoire moderne, puzzle à reconstruire, belle promenade en avion avec des hublots qui donnent sur la musique, l’air du temps passé dont on se souvient ou que l’on a oublié.
En vrac :
Albert Raisner, Au théâtre ce soir, le carré blanc, Cinq colonnes à la Une, les Cinq dernières minutes («Bon Dieu, mais c’est bien sûr !», le Circuit 24, la mini jupe, B.B., les Rolling Stones, Michel Jazy, la Jaguar Type E, les Beatniks… *
Dans l’univers de l’auteur, il y a beaucoup de télévision. A l’époque, il n’y avait qu’une chaîne, et à côté des divertissements de Guy Lux, on trouvait Pierre Desgraupes, Pierre Dumayet, Max-Pol Fouchet, Claude Santelli, Jean-Marie Drot… Aujourd’hui, les enfants n’ont pas l’équivalent à moins de regarder la 5 ou Arte dès ses 10 ans ce qui serait un exploit.
Gerard de Cortanze remonte le fleuve des Trente glorieuses avec ce qu’il faut de souvenirs personnels et de souvenirs communs. On lit son livre comme l’on regarde les séances diapositives chez son oncle et sa tante.
On a donc vécu tout ça ! Ils ont donc vécus tout ça ! Et aussi, ils ont eu la chance de vivre tout ça…
Il y a aussi les effets boomerangs : en 2018 ne vivons-nous pas les conséquences de la Guerre d’Algérie ? Dans les années 60 tout n’était pas rose, il y avait aussi des épines.

-Dictionnaire amoureux des Sixties, Gérard de Cortanze. Plon, 710 p., 24 €

09.05.18

A lire et relire: "Vie et mort de Jean Cavaillès", Georges Canguilhem (Allia)

Hommage à Georges Canguilhem qui a rendu hommage à Jean Cavaillès.

Voici un Homme avec un grand H, pas une lavette.
Qui s’en souvient ? Qui connaîtra encore le lieutenant-colonel Beltrame dans 70 ans ?
Jean Cavaillès (1903-1944) fut un professeur de Lettres. Il est mort pour la France.
Un grand «petit» livre de Georges Canguilhem de 57 pages est là pour nous le rappeler.
Issu d’une famille protestante, il fut un élève brillantissime. Après l’Ecole Normale Supérieure, il devient enseignant. Mobilisé, il est fait prisonnier par les Allemands en juin 1940. Il parvient à s’évader et cofonde le mouvement de Résistance Libération Sud puis fonde le réseau Cohors. Arrêté par la police française – qui osait encore s’appeler police- il est interné en 1942 puis révoqué de l’enseignement par Vichy.
Jean Cavaillès a été fusillé en 1944 par les Allemands. Il est enterré à Arras.
Fait Compagnon de la Résistance et Chevalier de la Légion d’honneur à titre posthume.
Quel parcours ! Quel héros !
Destiné à être écrivain - il nous reste des articles de lui- il a pris les armes, et ne cessait pas de dire que pendant la guerre, il n’y a plus de cas personnel, seule la France compte. Cela donne de la force, de l’espoir que des Hommes de la trepe de Cavaillès et Beltrame. Ce livre est un discours prononcé le jour de l’inauguration de l’amphithéâtre Jean Cavaillès à la faculté de Strasbourg, le 9 mai 1967, là où enseigna le héros.
«D’ordinaire pour un philosophe, entreprendre d’écrire une morale, c’est se préparer à mourir dans son lit» écrit l’auteur de l’hommage à conserver près de soi, si possible dans la poche du côté de son cœur. Tant de baratineurs qui viennent vendre leurs infectes salades avariées sur les estrades médiatiques ! Tant d’imposteurs qui nous disent, bien assis à la terrasse des cafés, qu’il faut lancer des bombes ici ou là ! Vive Jean Cavaillès !

-Vie et mort de Jean Cavaillès, Georges Canguilhem. Allia, 57 p. , 6,20 €

08.05.18

Arsène Wenger, champion de la communication

Sir Ferguson disait souvent avec un large sourire: “Oh! oui nous sommes de grands amis jusqu’au… prochain match! “ La rivalité entre les deux se voyait à travers les disputes d’avant-match Vieira-Keane. Aujourd’hui, tout est fini. Wenger quitte Arsenal et Sir Ferguson lutte contre la mort sur son lit d’hôpital. Arsenal était devenu si fort qu’il avait pris la place de Liverpool et de Man City. Une semaine avant de tomber malade, Sir Ferguson remit un trophée d’amitié et d’admiration à Wenger et pria Mourinho de venir saluer Arsène Wenger. Là, on a vu que l’Ecossais reste encore le grand Monsieur du football anglais. Sir Ferguson a vraiment la grande classe. Sir Ferguson et Wenger ont été les deux plus grands animateurs de la Premier League de la fin du XXe et du début du XXIe. Mourinho est plus gagneur que le Français mais il est aussi le champion de la vulgarité.

Quand un joueur ou un entraîneur raccroche ou quitte un poste, on regarde son palmarès:

Palmarès de Wenger entraîneur:
AS Monaco
Division 1 1988
Coupe de France 1991

Nagoya Grampus
Coupe de l’Empereur 1995
Supercoupe du Japon 1996

Arsenal Premier
3 League Champion 1998, 2002 et 2004
7 Coupe d’Angleterre 1998, 2002, 2003, 2005, 2014, 2015 et 2017
7 Community Shield 1998, 1999, 2002, 2004, 2014, 2015 et 2017

Equipes entraînées:
1984-1987 Nancy-Lorraine
1987-1994 Monaco
1994-1996 Nagoya Grampus
1996-2018 Arsenal

Quand il arrive à Arsenal, en 1996, le club a un piètre football.
Il parvient vite à gagner le titre: dès 1998. On note que c’est juste au moment du départ de Cantona qui laisse orphelin MU.
Question titre, Arsenal avait champion pour les deux dernières fois en 1989 et 1991. C’était donc il n’y avait pas si longtemps. Le MU de Cantona-Ferguson remporta le titre en 1993, titre que MU n’avait plus gagné depuis 1967.
Ensuite, Arsenal gagna encore deux titres en 2002 et 2004. On peut dire deux sacres ravis à MU tant MU était dominateur. D’où la grande et belle rivalité entre les deux clubs, les deux managers car sans duel pas de sport possible.
Au fil des ans, Arsenal devient un grand d’Europe sans jamais gagner un titre européen. C’est le gros point noir dans le palmarès de Wenger. Aussi, on ne peut pas dire que c’est le plus grand entraîneur des Gunners. Disons qu’il est du niveau d’Herbert Chapman, capital dans le début de l’Histoire.
Comme désormais les trois premiers font la C1, Wenger restait en place car il maintenait le club sur le podium. Ce qui n’est pas aisé.
Deuxième: 1999, 2000, 2001, 2003, 2005 et 2016.
Troisième: 1997, 2008, 2010, 2012 et 2015
Finaliste de la CUP: 2001
Finaliste de la Coupe de la Ligue: 2007, 2011 et 2018.
Finaliste du Community Shield: 2003 et 2005.
Finaliste C1: 2006
Finaliste C3: 2000
Au fil du temps, la concurrence se refit une santé, et Arsenal se fait dépasser par Chelsea, Liverpool, Man City… Si bien que les Gunners n’arrivent pas à se qualifier pour la C 2018 et le C1 2019.
En définitive, le clubs est bien structuré et gagne de l’argent. Ce qui est rare.
Wenger a donc dans l’ensemble très bien travaillé.
Cependant le public veut la C1 et comme elle ne vient pas, ça gronde dans le nouveau stade fait aussi sous l’ère du Français.
Des slogans hostiles fleurissent, des fans demandent la démission de Wenger.
Pour stopper cette mauvaise publicité, il faut agir.
Cela fait 14 ans que les Gunners n’ont plus gagné le titre. Une éternité !
D’évidence, Wenger n’a pas su prendre la place de Sir Ferguson parti à la retraite en 2013. Depuis Wenger a été battu par Pellegrini, Mourinho, Ranieri, Conte et Guardiola.
En annonçant son départ, Wenger transforme l’échec en succès.
Au lieu de voir les fans dire “On ne va pas faire la C1 2019″, ils disent “Au revoir, Monsieur et merci".
Beau tour de passe passe. Quand quelqu’un part, les gens ne voient plus que le positif.
Wenger est un as de la communication. Dans ce domaine, il est largement champion du monde.
On peut se demander pourquoi, il n’est pas nommé président d’honneur d’Arsenal puisque c’est le club de sa vie.
Peut-il entraîner un autre club anglais ? Impossible sous peine de passer pour un traître.
Il serait parfait dans le rôle de sélectionneur des Bleus après Deschamps pour faire la transition avant Zidane.
Wenger pourrait entraîner un club d’Allemagne.
Sa cote énorme devrait lui permettre d’aller dans un grand club. La retraite n’a pas encore sonné.
Précision: ce n’est pas Wenger qui a relancé la Premier League mais bel et bien Eric Cantona, Sir Ferguson et donc Man United.
Man United était si dominateur dans les années 1990-2010 que tous les autres fans haïssaient MU. C’était tout, sauf MU ! Et dans ce tout, il y avait Arsenal très présent en France car Wenger travaillait pour TF1.

06.05.18

Permalien 16:27:35, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Dans le monde entier, les Red Devils pensent à Sir Alex

Quand il a signé MU, à Sir Alex Ferguson a dit en 1986:

“Je suis un vainqueur !”

Eric Cantona-Sir Alex Ferguson ont fait la jonction avec l’ère George Best-Sir Matt Busby.

Personne n’y était jamais arrivé avant eux.

Sir Alex est l’anti-imposteur. Il tenait le club d’une main de fer. Avait l’œil sur tout, du service de presse aux magasiniers. Cet homme est monumental.
Il s’agit tout simplement du plus grand entraîneur de tous les temps.
Il a tout gagné avec MU. Et n’a jamais voulu prendre une équipe nationale pour devenir champion du monde. Pas la peine. MU suffisait à son bonheur et au notre.
Courage Patron, tenez bon !

Permalien 00:04:12, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Sir Ferguson en soins intensifs après une hémorragie cérébrale

Samedi 5 mai 2018, Sir Ferguson victime d’une hémorragie cérébrale a été opéré.
Il est en soins intensifs.
Dimanche dernier, sur son initiative, il a remis un vase gravé pour fêter le départ d’Arsène Wenger, à Old Trafford, et il a appelé Mourinho pour qu’il vienne serrer la main du Français.
Seul Sir Alex a fait cela. En souvenir de la grande rivalité Arsenal-MU.
Sir Ferguson et Cantona ont relancé MU et le football anglais.
Ce qu’ils ont fait est immense. HISTORIQUE.
Au jubilé du King, Sir Ferguson m’a dit:
“Avant j’attendais le geste d’Eric. Depuis qu’il ne joue plus, c’est fini. Je suis obligé d’attendre la manifestation du hasard".
Savez-vous pourquoi Sir Alex a quitté son poste d’entraîneur en 2013 ?
Parce que sa femme a perdu sa sœur qu’elle voyait tout le temps.
“Je ne peux pas laisser ma femme toute seule. Cela fait des décennies que je me fais plaisir. Maintenant c’est à mon tour de m’occuper d’elle".
Prompt rétablissement au Patron.

05.05.18

Permalien 10:49:06, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR  

Hommages de Messi et Guardiola à Me Iniesta

En 2010, Iniesta aurait dû avoir le Ballon d’or.
A la place de Messi, je l’aurais refusé.
Iniesta est-il l’ami ou non d’Iniesta ?
En 2010, on a bien senti que personne n’était dupe.
Messi était dans les bons papiers de l’ancien pt de la FIFA.
Iniesta savait qu’il méritait plus le trophée puisqu’il marqua le but vainqueur en finale de la Coupe du Monde, Espagne 1-0 Pays Bas.

04.05.18

Permalien 08:29:14, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Marseille (Zidane et l'OM) et Madrid (Real et Atletico) capitales de l'Europe du football 2018

Les finales des deux Coupes européennes 2018

Finale de la CHAMPIONS LEAGUE, 26 mai 2018, à Kiev
Real Madrid-Liverpool

Finale de l’EUROPA LEAGUE, 16 mai 2018, à Lyon
Marseille-Atletico Madrid

Marseille a éliminé Salzbourg au terme des prolongations. Le plus dur reste à venir car l’Atletico Madrid est le favori de la finale.
On constate que les deux clubs de Madrid sont en finale. Cela prouve que les Espagnols sont d’immenses sportifs: ils sont bons partout sauf en rugby.

Marseille est aussi présent dans les deux affiches car Zidane est Marseillais.

Le grand perdant de la soirée est une fois de plus Arsenal.
Depuis deux ans même pas capable d’être 4e de Premier League.
Le prétexte qu’il ne peut pas s’aligner sur les prix de transferts de City ou Arsenal est un tour de passe passe médiatique.
Gagner l’Europa League aurait permis aux Gunners d’être qualifiés en C1 2019.
L’après Wenger ne sera pas simple, vu l’après Sir Ferguson à Man United qui n’est plus l’ombre de lui-même.

02.05.18

Permalien 15:54:08, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Real Madrid-Liverpool, finale C1 2018: 17 C1 à eux deux

Mercredi 2 mai 2018
1/2 retour de C1
Rome 4-2 Liverpool
Buts pour Rome: Milner (15′csc), Džeko (52e), Radja Nainggolan (86e et 90e + 4)
Buts pour les Reds: Mané (9e), Wijnaldum (25e)

Rome-Liverpool n’a absolument pas effacé Real-Bayern qui fut en fait la finale avant l’heure. Le Bayern est bien plus fort que Liverpool. Zidane sait très bien qu’il a failli passer à la trapper devant les Bavarois, à Madrid. Cette saison, le Real est allé chercher sa qualification à Paris (match retour), à Turin (match aller) et à Munich (match aller). C’est la preuve que les joueurs de Zidane sont concentrés. “Nous sommes tous prêts à mourir pour Zidane". a dit le jeune Llorente avant PSG-Real. Zidane a fait confiance à son groupe, il n’a fait venir aucun joueur quand Paris a claqué 400 M€ pour Mbappé et Neymar, joueur qui hait les contacts avec l’adversaire alors que le football est un sport de contact.
Le verdict est tombé: la finale du 26 mai 2018 à Kiev est Real Madrid-Liverpool.
Les Reds = 5 C1
Les Madrilènes = 12 C1
Le Real est favori et devrait l’emporter.
La Maison Blanche a des cracks: Navas, Ramos, Varane, Modric, Casemiro, Kroos, Benzema, Ronaldo. Et une ribambelle de jeune. Zidane a la chance de ne pas avoir Neymar.
Les Reds ? Salah et puis qui ?
Le Real veut faire le triplé: 2016, 2017 et 2018.
Ils seront imbattables.
Le Real c’est une emprise intellectuelle sur le match disputé. Ils savent même gérer les impondérables.
Désormais, Zidane est la personnalité la plus importante du football français. Avant Kopa et avant Platini. Il faudrait que Marseille songe à lui consacrer un musée, et je suis tout à fait sérieux.
Il est même devenu le 1er sportif français de l’Histoire. Avant Ladoumègue, avant Cerdan, avant Anquetil.
Pourquoi ? Parce qu’il donne du plaisir aux Français depuis deux décennies.
“Mon cœur a souffert lors de la 1/2 finale retour [contre le Bayern, 2018] mais sans souffrance pas de football. J’aurais ensuite le temps de me reposer".
Merci, Monsieur Zinedine Zidane.

Permalien 11:42:10, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

La réponse à la FFF: Benzema filmé par Benzema, après son doublé historique qui qualifie le Real en finale de C1 2018

Benzema a donné sa réponse à ses détracteurs: deux buts en 1/2 retour de C1. Il mérite bien sûr l’équipe de France. Ce joueur ne prend jamais de rouge ni de jaune. Il ne rend jamais les coups qu’on lui donne. Dans son registre collectif, il est irréprochable. Ce n’est pas un mercenaire.

En 1/4 finale, Zidane n’a pas fait jouer Benzema lors du match retour Real Madrid-Juventus Turin (1-3). Pas une seule seconde. Il savait que c’était un match de gros bras défensifs.
En 1/2 finale aller lors de Bayern Munich-Real (1-2), Benzema est entré à la 65e mn.
Au match retour, à Madrid, il a été titulaire lors du 2-2, auteur d’un doublé. Un premier but, sur une tête magnifique, bien cadrée et placée. Et un second but de renard des surfaces qui suit les actions, stressant le gardien.
Il n’est pas homme du match car le portier Navas a été décisif plusieurs fois.
Le Real est l’équipe la plus collective et la plus forte mentalement.
Modric a été énorme. Ramos et Varane aussi.
Kovacic a orienté le jeu sur Marcelo qui a centré sur Benzema.
Kovacic est le joueur typique de devoir que n’a pas le PSG… qui a vendu Matuidi !
Zidane n’a pas de chance. Il a du talent.
La main de Marcelo ? Pas flagrante. Pas vraiment action de but.
CR7 invisible, mauvais ? Seuls les ignorants peuvent dire cela. CR7, rien que par sa présence, paralyse une équipe adverse.

01.05.18

Permalien 23:33:56, Catégories: LA MAISON BLANCHE, BECKENBAUEREMENT, GRAND MONSIEUR  

Le Real Madrid en finale grâce à son goal Navas

Mardi 1er mai 2018
1/2 finale retour de C1 2018
Real Madrid 2-2 Bayern Munich
Buts pour le Real: Benzema (10e, 45e)
Buts pour les Bavarois: Kimmich (2e), James Rodríguez (62e)

Après le match
Le Real a encore tenu le choc devant le Bayern comme les Madrilènes l’avaient fait contre la Juventus Turin.
Le héros du match est Navas. Le portier du Real a fait arrêt décisif sur arrêt décisif. FA-BU-LEUX.
Le Bayern méritait aussi d’aller en finale. D’ailleurs nous avons assisté à une finale. Quelle belle intensité !
Le Real est un cobra. Il en conserve sous le pied. Il ne donne pas tout. S’il est dans une mauvaise passe, il attend et peu à peu vous étouffe.
Le Real de ZZ va tenter le triplé en C1 !
ZZ a été courageux dans son coaching. On peut dire qu’il analyse le match de manière impeccable.
Depuis qu’il est entraîneur, personne ne l’a éliminé en C1 !
Dans le match, Benzema et Ribéry ont prouvé qu’ils avaient leur place en équipe de France. Dans leur registre, aucun Bleu ne leur arrive à la cheville.
Varane a fait un très bon match. Il joue mieux au Real qu’en EDF, tout simplement parce qu’en EDF, il s’économise dans les matchs bidons et il a bien raison.

Avant le match
Le Real a gagné 1-2 au match aller mais il faut oublier tout ça.
Le match va être grandiose dans l’intensité pendant que la France va se reposer le 1er mai.
Le PSG et ses millions va regarder le match à la télé et peut-être même que ses joueurs ne le regarderont même pas.
Il s’agit de la finale avant l’heure.
Les Allemands vont sans doute marquer 1 but voire 2.
Cela ne devrait pas nuire au Real qui joue sa saison en C1.
Zidane et le Real sont à deux matchs du triplé !
Oui 3 C1 de suite comme au temps de Di Stefano.

Magnifique ! Sir Ferguson réunit Mourinho et Wenger

Après tant d’années à se détester pour raison de rivalité, le temps est venu de faire la paix.
Grandeur du football anglais.
Magnifique !

29.04.18

Permalien 08:02:14, Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE  

Manchester United 2-1 Arsenal, match devenu banal

La tension Vieira-Keane c’est de la préhistoire. Ce n’est pas aujourd’hui que l’on verra une rixe avant match entre Ozil et Smalling.

Dimanche 29 avril 2018
36 journée de Premier League
Manchester United 2-1 Arsenal, 17 h 30
Buts pour MU: Pogba (16e), Fellaini (90e + 1)
But pour les visiteurs: Mkhitaryan (51e)

Man United: De Gea; Valencia ©, Smalling, Lindelof, Young; Matic, Pogba, Herrera (Martial 64e); Lingard (Fellaini 64e), Alexis; Lukaku (Rashford 50e).
Sur le banc: J. Pereira, Rojo, Mata, McTominay.
Manager: Mourinho

Arsenal: Ospina, Bellerin, Chambers, Mavropanos, Kolasinac (Monreal 64e), Xhaka ©, Maitland-Niles, Iwobi, Nelson (Welbeck 64e), Mkhitaryan (Willock 76e), Aubameyang
Sur le banc: Cech, Holding, Osei-Tutu, Nketiah.
Manager: Wenger

Classement
1 Manchester City 93 pts 35 m/ 30 3 2/ 102 26 + 76
2 Manchester United 77 35/ 24 5 6/ 67 27 + 40
3 Liverpool 72 36/ 20 12 4/ 80 37 + 43
4 Tottenham 68 34/ 20 8 6/ 66 31 + 35
…………………………….
5 Chelsea 66 35/ 20 6 9/ 60 34 + 26
…………………………….
6 Arsenal 57 35/ 17 6 12/ 67 48 + 19

APRES LE MATCH
Comme d’habitude, Arsenal a perdu. MU ? Du MU Canada Dry.

AVANT LE MATCH
L’attente de ce match m’empêchait de dormir dans les années 1997-2010.
Aujourd’hui c’est le journal qui m’apprend cette affiche.
Ce match n’a aucun intérêt: MU est deuxième et ne sera pas champion. Humiliés par leurs meilleurs ennemis, les joueurs de City. MU peut finir 3e ? Pas important car les 4 premiers sont qualifiés pour la C1 2019.
MU n’est donc plus dans la course alors que Arsenal, lui, ne l’a jamais été !
6e… Pffff. Cela fait deux saisons que les Gunners sont incapables de se qualifier pour la C1.
Ce match sera émouvant parce qu’il s’agit des adieux de Wenger ?
10 secondes avant qu’ils entendent le manager dire qu’il va partir, beaucoup de fans d’Arsenal demandaient sa démission !
Depuis la retraite de Sir Ferguson, en 2013, Wenger a tout le temps était battu par un autre:

Pellegrini, 2014 MAN CITY
Mourinho, 2015 CHELSEA
Ranieri, 2016 LEICESTER
Conte, 2017 CHELSEA
Guardiola, 2018 MAN CITY

Tout le monde pensait qu’une fois Sir Ferguson parti de la Premier League, Wenger prendrait le pouvoir. Il n’en a rien était. Wenger est un très manager mais ce n’est plus un entraîneur depuis longtemps. Pas étonnant qu’il est défendu Emery. Il s’est sclérosé dans le confort d’Arsenal qu’il a lui même installé. Avant son arrivée, le club n’avait pas la belle allure d’à présent.
A peine arrivé en Angleterre, Guardiola gagne le championnat ! Un titre que Wenger n’arrive plus à gagner depuis 2004. 14 ans de vaine attente.
Wenger déteste la pression comme elle existe à Liverpool ou à Man United. Arsenal est un club sans C1. Ce n’est pas un grand club.
Wenger ferait un grand président d’Arsenal. Il serait intéressant de savoir qui il nommerait entraîneur ?
Lors d’Atletico-Arsenal, 1/2 finale d’Europa League retour, après le 1-1 de l’aller, je ne vois absolument pas Wenger éliminer Simeone. L’Argentin a beaucoup plus faim.

28.04.18

Permalien 07:32:34, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR  

Iniesta pleure pour dire aurevoir au Barça

Vendredi 27 avril 2018
Les adieux d’Iniesta

Iniesta a annoncé son départ.
Un absent de marque: Messi !
En 2010, Messi a eu le Ballon d’or qu’il ne méritait mais c’était le chouchou du pt de la FIFA qui détestait Ronaldo, l’insoumis.
En 2010, Iniesta méritait le Ballon d’or car il fut l’auteur du but qui donna la Coupe du Monde à l’Espagne. Il le méritait pour d’autres raisons: talent, constance, grande classe.

27.04.18

Permalien 16:18:11, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR  

Marseille-Atletico Madrid, en finale de l'Europa League 2018 ? Salzbourg vit encore alors qu'Arsenal est dans le rôle du perdant

1/2 finales de l’Europa League
Jeudi 26 avril 2018
Marseille 2-0 Salzbourg
Buts: Thauvin (15e), Njie (63e)
Payet assume enfin son rôle depuis quelques semaines. Rudi Garcia tire le maximum de son effectif qui n’est pas celui de stars surpayées et surcotées comme au PSG. Attention aux Autrichiens, ils vont jouer leur va-tout et ils ont du répondant.

Arsenal 1-1 Atletico Madrid
But pour les Gunners :
But pour Atletico Madrid: Griezmann
Comme d’habitude, Arsenal a encore démontré que mentalement cela ne va jamais ou alors 2 fois sur 10.
Les Espagnols devraient se qualifier. Simeone ne craint pas Wenger. Leur personnalité respective c’est le feu et l’eau. L’eau éteint le feu mais il en faut beaucoup !

Permalien 15:52:05, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR  

Le Catalan Andres Iniesta acclamé par Séville

Les joueurs les plus titrés de l’Histoire:
Maxwell : 37 titres
Giggs et Alves : 36
Baia et Iniesta : 35

Seuls Alves (PSG) et Iniesta (Barcelone) sont encore en activité.

Après l’immense Paul Scholes, joueur d’exception sous médiatisé de manière scandaleuse, voici que Iniesta s’apprête à quitter les pelouses européennes.
Joueur merveilleux à tous les sens du terme, Iniesta a tout gagné ce qu’il est possible de gagner.
C’est l’anti vedette. Pas de chiqué, pas de chichi. Rien de clinquant.
Il ne fait parler que le terrain.
Un virtuose.
Séville l’a acclamé comme Turin a applaudi C. Ronaldo.
Merci.

24.04.18

Permalien 23:54:06, Catégories: LA MAISON BLANCHE, BECKENBAUEREMENT, GRAND MONSIEUR  

Duel de Titans: le Bayern Munich plie les genoux chez lui devant leReal Madrid

Mercredi 25 avril, 20 h 45/ beIN SPORTS 1
Champions League, 1/2 finale aller
Bayern Munich 1-2 Real Madrid
But pour les Bavarois: Joshua Kimmich (27e)
Buts pour la Maison Blanche: Marcelo (43e), Marco Asensio (56e)

Après le match:
Et voilà, la première messe a été dite en faveur du Real.
Les Madrilènes savent voyager.
Un jeu calme, sans stress à l’horizon.
Des choix forts: Bale et Benzema sur le banc.
Des jeunes formés au Real sur la pelouse.
Zidane est vraiment un crack.
A la tête de la sélection française, il fera encore des miracles.
Bien remis de sa cuisante défaite à la maison contre la Juve- défaite pas élimination!- le Real s’est imposé à Munich. Faut le faire !

Avant le match:
Quelle sublime affiche, encore plus belle que Liverpool-Rome !
Les deux clubs mythiques face à face.
D’un côté la rudesse allemande, sans oublier sa virtuosité.
De l’autre la virtuosité madrilène, sans oublier sa rudesse.
La C1 c’est Noël au printemps.
Le football allemand n’est pas du tout rébarbatif comme d’aucuns le prétendent. Les Allemands ont cette faculté à se projeter vers l’avant sans faire 60 passes.
Ils sont techniques et athlétiques. Fins et forts.
Un mental en acier.
Le Real n’a peur de personne.
Le match se déroule en deux rounds.
Lors de Real-Juve, les Madrilènes ont failli passer à la trappe. Cette frayeur
prouve une nouvelle fois que la C1 ne se gagne pas à coup de chèques comme le croit le Qatar Saint Germain.
“Nous sommes prêts à mourir” pour Zidane a dit le jeune Llorente. Une lien hyper fort unit les joueurs à leur entraîneur qui n’a recruté personne.
Le jour où les Parisiens diront ça sur Emery, les poules auront des dents.

[Post dédié à Henri Michel]

Permalien 23:37:27, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

La Roma entretient l'espoir lors du récital de Salah (5-2)

LA Magnani incarnait Rome pour Fellini.

Mardi 24 avril 2018, 20h 45/ Canal +
Champions League, 1/2 finale aller
Liverpool 5-2 AS Rome
Buts pour les Reds: Mohamed Salah (35e, 45e), Sadio Mané (56e), Roberto Firmino(61e, 68e)
Buts pour la Roma: Edin Džeko (81e), Diego Perotti (85e)

Je voyais une large des Reds. Elle a eu lieu.
Par contre, je ne voyais pas les Italiens inscrire deux buts à l’extérieur.
La Roma n’est pas encore éliminée loin de là. 5-2 au match aller cela ne suffit plus !
Salah a été énorme et Klopp a eu tort de le sortir de l’équipe. Sans son buteur, Liverpool fait moins peur.
La Roma va jouer crânement sa chance au match retour.

Permalien 09:14:32, Catégories: FORZA ITALIA !, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Pendant que se déroulent les 1/2 finales européennes, le PSG se prépare à rencontrer les Herbiers (11e de National)

Les quatre garçons dans le vent de Liverpool

Mardi 24 avril 2018, 20h 45/ Canal +
Champions League, 1/2 finale aller
Liverpool - AS Rome
Les Reds devraient pulvériser la Roma.

Mercredi 25 avril, 20 h 45/ beIN SPORTS 1
Champions League, 1/2 finale aller
Bayern Munich - Real Madrid
Les Allemands devrait s’imposer chez eux.

Jeudi 26 avril, 21 h 05
Europa League,1/2 aller
Marseille - Salzbourg, beIN SPORTS 1 et W9
Marseille doit s’imposer avant d’aller en Autriche.

Arsenal - Atlético Madrid, beIN SPORTS 2
Wenger a transformé un échec (6e en championnat) en réussite médiatique: son départ d’Arsenal, à reculons.

Mardi 8 mai
Finale de la Coupe de France
PSG - Les Herbiers, 21 h 05/ Eurosport 2 et France 2
Finale sans intérêt: 10-0 ?
Les Herbiers vainqueurs aux tirs au but ? Cela deviendra alors la pantalonnade du XXIe siècle.

Quel fiasco ! Paris a dépensé plus de 400 M€ pour finir par disputer la Coupe de France contre un club 11e de National…
Un vrai accident industriel pour club qui voulait gagner la C1.
La Juventus Turin a perdu 7 finales de C1 sur 9 et le PSG croit qu’il suffit d’acheter Neymar pour remporter cette Coupe très difficile à conquérir.
Paris ronge son frein pendant que les grands d’Europe vont disputer les 1/2 de C1.
Unai Emery, le futur ex entraîneur du PSG laisse croire qu’il est du niveau de la Juve, de City et du Barça parce que ces trois clubs sont tombés en 1/4 alors que lui a été éliminé en 8e.
Le football est le grand gagnant.

23.04.18

Le virtuose Ronaldinho tacle en retard Fernandez

Il y a presque 20 ans (2001-2003), Luis Fernandez a laissé sur le banc Ronaldinho qui aimait trop faire la bringue.
Les temps changent au PSG quand on voit le comportement d’Unai Emery vis-à-vis de Neymar.
Dans une interview à Canal+, dimanche 22 avril 2018, le Ballon d’or 2005 s’est amusé à comparer sa situation au PSG avec celle de Paul Pogba, quelquefois remplaçant à Manchester United sous le contrôle sportif de José Mourinho:
-«C’est différent, quand Mourinho te dit que tu vas être sur le banc, il faut respecter. L’autre [Luis Fernandez], un peu moins. C’est la différence entre les deux. Je pense que Paul Pogba a vraiment beaucoup à apprendre de Mourinho, qui est l’un des meilleurs entraîneurs du monde. Un entraîneur qui a gagné autant de titres et qui a autant de connaissances, tu dois le respecter, vraiment. Dans mon cas à moi, c’est plutôt le contraire».
Luis Fernandez a répondu sur Twitter:
-«Les propos de Ronnie ne regardent que lui, je lui souhaite de retrouver sa forme et surtout ses esprits… Il a été un très très grand joueur, mais moins en-dehors, son hygiène de vie ne lui permettant pas de devenir un CR7 ou un Messi… En le voyant ainsi, c’est du gâchis.»

La polémique est une tornade dans un verre d’eau tant les deux joueurs sont différents.
Ronaldinho est un immense artiste, l’un des 20 plus grands joueurs de tous les temps.
Un créateur.
Sa carrière a été admirable. Il a tous les trophées majeurs y compris le Ballon d’or.
Il aimait faire la fête mais il n’a pas tout brûlé comme Garrincha. Heureusement.

Luis Fernandez lui fut un destructeur de jeu adverse. Il en faut. Sans eux, leur équipe ne verrait jamais le ballon. C’était son poste. Il était sur le terrain pour empêcher les adversaires de jouer.
Il avait une sacré grinta. C’était sa force principale.
Il a mis un tir au but décisif en 1/4 de finale contre le Brésil en Coupe du Monde 1986. Immense moment de bonheur, de courte durée, hélas !
Comme entraîneur, il avait toujours la grinta comme atout.
Il a donné une Coupe d’Europe à Paris, pas celle aux grandes oreilles mais c’est important car la France a un palmarès européen désastreux et même honteux.

Palmarès de Ronaldinho
Gremio
Copa Sul 1999
Championnat du Rio Grande do Sul 1999

Paris Saint-Germain
Coupe Intertoto 2001

Barcelone
Ligue des champions 2006
Championnats d’Espagne 2005 et 2006
Supercoupes d’Espagne 2005 et 2006

Milan AC
Champion d’Italie 2011

Flamengo
Championnat de Rio de Janeiro 2011
Copa Guanabara 2011

Atlético Mineiro
Copa Libertadores 2013
Championnat du Minas Gerais 2013
Recopa Sudamericana 2014

Brésil
Coupe du monde des -17 ans 1997
Coupe du monde 2002
Coupe des confédérations 2005
Copa América 1999
Médaille de bronze aux Jeux olympiques 2008
Superclásico de las Américas 2011

Palmarès de Luis Fernandez
Paris SG
Champion de France 1986
Coupes de France 1982 et 1983

France
Euro 1984
Coupe intercontinentale des nations 1985.

Palmarès de Fernandez (entraîneur)
Paris SG
Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe 1996
Coupe de France 1995
Coupe de la Ligue 1995
Trophée des champions 1995
Coupe Intertoto 2001

22.04.18

Permalien 19:08:29, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le bonheur des Aiglons, 5e de L1

Dimanche 22 avril 2018
34é journée de L1
OCGNice 1-0 Montpellier
But pour les Aiglons: Lees-Melou (59e)

OGC Nice : Benitez - Souquet, Marlon, Dante ©, Le Marchand - Lees-Melou, Tameze (Cyprien 89e), Seri - Saint-Maximin (Sarr 86e), Balotelli (Le Bihan 84e), Plea.
Manager: Lucien Favre

Montpellier : Lecomte - Mukiele, Mendes, Hilton ©, Congre - Shkiri, Piriz - Sambia (Ikoné 71e), Mbenza (Camara 83e), Dolly (Ninga 65e) - Sio.
Manager: Der Zakarian

Classement
1 Paris 87 33/ 28 3 2/ 103 23 + 80
2 Monaco 70 34/ 21 7 6/ 79 44 + 35
3 Lyon 69 34/ 20 9 5/ 77 38 + 39
4 Marseille 69 34/ 20 9 5/ 72 41 + 31
5 OGC Nice 50 pts 34 m/ 14 8 12/ 45 45 0
6 Saint-Etienne 49 34/ 13 10 11/ 40 46 - 6
7 Rennes 48 34/ 13 9 12/ 43 41 + 2
8 Montpellier 46 34/ 10 16 8/ 32 30 + 2

Permalien 10:24:36, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

Ibrahimovic veut faire la Coupe du Monde 2018 mais ses anciens partenaires ont tiré un trait

Zlatan Ibrahimovic a fait plusieurs déclarations pour faire monter la mayonnaise en faveur de sa participation à la Coupe du Monde 2018.
Qui peut nous faire croire que le joueur veut disputer la Coupe du Monde pour faire gagner la Suède ?
Nous sommes à l’air de l’affairisme à fond la caisse. Neymar en est l’exemple-type. Il veut que le Brésil gagne la Coupe du Monde surtout pour obtenir le Ballon d’Or 2018. Il a presse avec lui. Souvenez-vous en 2013, Blatter avait demandé qu’on vote pour Messi et Platini, lui, s’était prononcé pour Ribéry. Tous contre Ronaldo ! C’est le mot d’ordre.
La Suède a obtenu la qualification pour la Russie sans son ex joueur hyper médiatique.
Il n’a donc pas à prendre la place d’un autre.
Le groupe suédois n’en veux plus. N’en veux pas.
Celui qui est plus connu pour ce qu’il dit que pour ce qu’il a gagné voudrait faire encore un tour de piste pour justifier ses contrats avec les sponsors.
Une Coupe du Monde cela reste une bonne vitrine.
Ibrahimovic a gagné des titres mais dans de grands clubs sans pour autant remporter la moindre C1.
Il est lucide sur tout ayant tiré le maximum de son potentiel.
Quand on lui parle de Ballon d’Or, il répond :"Ronaldo et Messi sont au-dessus".
On n’entend pas Neymar ou Pogba dire cela.
Ibrahimovic a une belle fin de parcours aux USA.
Etre Ibrahimovic, c’est déjà beaucoup mais il a beau se survendre ce n’est pas Maradona.
J’ai toujours pris son arrogance verbale comme de l’humour.
Il vaut mieux se confronter à un Ibrahimovic que d’entendre des robinets d’eau tiédasse comme 90 % de footballeurs. On peut dire la même chose des acteurs, politiques, écrivains…

20.04.18

Permalien 15:52:31, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR  

Officiel: A. Wenger a annoncé son départ d'Arsenal

Palmarès d’Arsène Wenger à Arsenal, 1996-2018:

3 Championnats 1998, 2002 et 2004

7 Coupes d’Angleterre 1998, 2002, 2003, 2005, 2014, 2015 et 2017

7 Community Shield 1998, 1999, 2002, 2004, 2014, 2015 et 2017

Quand on voit ce palmarès, on peut dire que Wenger a chapardé trois championnats à Sir Ferguson tant Manchester United a dominé les années 1993-2013.
Wenger est arrivé à Arsenal en 1996 quand le club était devenu nullissime.
Il a relevé le club pour le refaire devenir un grand d’Angleterre.
Hélas! il n’a gagné que trois championnats c’est très peu en 22 ans.
Depuis que Sir Ferguson a pris sa retraite, il n’a pas su prendre le leadership, dominé par Mourinho et Guardiola.
Le palmarès de Wenger au niveau européen c’est une peau de chagrin. Rien !
Il a raté le coche en finale C1 2006.
Heureusement, désormais les 4 premiers font la C1, sinon, il l’aurait regardée dans son salon comme les deux dernières années.
Wenger a perdu 3 finales européennes. Triste réalité.
Il dit souvent qu’il a refusé d’autres postes mais il ne supporte pas la pression à haute dose car au Real si vous ratez deux matchs on vous vire.
A Arsenal, il était dans le confort.
Il parvenait à faire gagner de l’argent à ses présidents. C’est le secret de sa longévité.
Au niveau joueurs, il a été super performant quand il avait une ossature anglo-saxonne.
On peut lui reprocher de ne pas avoir sollicité Henry et Vieira pour préparer sa succession.
Il ferait un bel ambassadeur d’Arsenal.
Que va-t-il faire ?
Chine, gros contrat ?
Directeur sportif du PSG ?
Sélectionneur des Bleus après Deschamps en attendant Zidane ?
Je ne le vois pas rester éloigné des terrains.
Les fans d’Arsenal devront lui faire une sacrée fête. Il laisse le club mille fois mieux que dans l’état où il l’a trouvé en 1996.
Arsenal a le complexe de l’Europe, sinon tout a bien.

20 h Foot, Cnews. Jeudi 19 avril 2018 : Marinette Pichon, foot féminin, Coupe de France…
http://www.cnews.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-19042018-188026

18.04.18

Permalien 15:26:43, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Grand livre: Le lambeau, Philippe Lançon (Gallimard)

Charles Trenet. Le chanteur tant aimé par Cabu.

Je n’ai jamais cité la 4e de couverture mais celle-ci s’impose:
“Lambeau, subst. masc.
1. Morceau d’étoffe, de papier, de matière souple, déchiré ou arraché, détaché du tout ou y attenant en partie.
2. Par analogie : morceau de chair ou de peau arrachée volontairement ou accidentellement. Lambeau sanglant ; lambeaux de chair et de sang. Juan, désespéré, le mordit à la joue, déchira un lambeau de chair qui découvrait sa mâchoire (Borel, Champavert, 1833, p. 55).
3. Chirurgie : segment de parties molles conservées lors de l’amputation d’un membre pour recouvrir les parties osseuses et obtenir une cicatrice souple. Il ne restait plus après l’amputation qu’à rabattre le lambeau de chair sur la plaie, ainsi qu’une épaulette à plat (Zola, Débâcle, 1892, p. 338). (Définitions extraites du Trésor de la Langue Française)".

Interview de Philippe Lançon:
“Mon livre ne dissipe aucune brume. Il explore cette brume et il le fait avec les moyens du bord : dans mon cas, et depuis le début, écrire. C’est un acte de construction littéraire,
qui s’accomplit parallèlement à la reconstruction chirurgicale (…) Mon livre n’est pas un essai sur l’islamisme ou sur l’état de l’hôpital, sujets sur lesquels je suis incompétent : c’est un récit et une réflexion intimes. C’est l’histoire d’un homme qui a été victime d’un attentat, qui a passé neuf mois à l’hôpital, et qui raconte le plus précisément, et j’espère le plus légèrement possible, comment cet attentat et ce séjour ont modifié sa vie et la vie des autres autour de lui, ses sentiments, ses sensations, sa mémoire, son corps et sa perception du corps, son rapport à la musique, à la peinture, sa manière de respirer et d’écrire (…)L’actualité, dans ce livre, ne m’intéresse pas. Elle n’entrait presque pas dans mes chambres d’hôpital (…) Ce qui dérange peut-être, dans ce monde si rapide, si impatient, c’est le temps si lent, si résistant, parfois presque immobile, dans lequel vivent les patients et les survivants (…) Pourquoi et comment continue-t-on à vivre ? Je n’en sais rien. Écrire des chroniques en quasi-direct sur ce que je vivais m’a aidé en donnant forme, et donc peut-être sens, à ce que je vivais ; en me détachant, paradoxalement, de moi-même. Écrire ce livre a été un tout autre travail, entrepris plus tard, où mémoire et rêverie ont fait de toute réalité vécue un état de fiction. Je suis journaliste et je suis écrivain, sans hiérarchie. Les deux se sont retrouvés, quoi qu’ils vaillent, parmi les morts, entre les draps et dans ces pages.”

C’est le livre de l’année. Philippe Lançon a écrit sur ce qu’il a vécu lors de l’attentat de Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015 - déjà !- qui a fait 12 morts. Des icônes ont été massacrées ce jour-là. Pas un livre d’essayiste. Pas un roman. Un livre qui raconte tout ce qui lui est passé par le corps et par la tête. Avec ce qu’il faut de grâce littéraire, mélange de grammaire et d’émotion partagée.
C’est criant de vérité.
Pas le livre de ces écrivains de pacotille qui se pavanent à la télévision pour dicter la mode à suivre.
Cela commence par la dernière soirée du monde d’avant, celui sans l’attentat.
Il y a eu des signes avant-coureur comme dans Le salon de Musique, de Satyajit Ray.
Pourquoi Philippe Lançon a-t-il choisi de passer d’abord par Charlie Hebdo avant d’aller à Libération et non pas le contraire ?
Histoire de destin. Ou ressentait-il plus l’amitié à Charlie qu’à Libé ?
Lançon a écrit sur son quotidien. Tout réapprendre, suite à ses blessures.
La fiction a ses limites. La preuve, le livre de Philippe Lançon.
A part lui, quel écrivain aurait-pu écrire un tel livre sans le poids de l’expérience ?
Tolstoï et Dostoïevski. Je n’en vois pas d’autres.
Si Philippe Lançon avait choisi d’aller à Libé avant de se rendre à Charlie, je suis sûr qu’il aurait regretté de ne pas avoir été présent avec ses amis au moment du massacre.
Philippe Lançon est un survivant.

Le lambeau, Philippe Lançon. Gallimard, 510 p., 21 €

17.04.18

Permalien 08:29:00, Catégories: THE RED DEVILS, LA REVUE DE STRESS  

Honte absolue: le dernier est venu battre le Manchester United de Mourinho à Old Trafford !

Dimanche 15 avril
33e journée de Premier League
Manchester United 0-1 West Brom
But pour West Brom: Rodriguez (73e)

Le dernier de Premier League est venu battre MU à domicile.
La plus faible attaque de l’élite anglaise est venu vaincre les Red Devils ou ce qu’il en reste. Ce groupe-là n’a aucun joueur qui mérite l’appellation Red Devil.
Un Red Devil c’est Best, Cantona, Keane, Scholes…
Il faudrait faire des recherches statistiques pour voir quand le dernier à battu MU sur son terrain. C’est sans doute jamais arrivé.
Je n’ai pas souvenir d’un dernier qui est venu gagner à Old Trafford.Quelle honte !
Jusqu’ici, West Brom n’avait gagné que 3 fois en 32 matchs !
Mourinho prend pour cible Pogba comme Emery a ciblé Ben Arfa au PSG.
On remarquera que MU a encaissé le but quand Pogba ne jouait pas.
De même qu’on a remarqué que Ben Arfa ne jouait pas quand le PSG a reçu sa raclée à Barcelone et a fait pâle figure deux fois contre le Real Madrid.

Manchester United: De Gea; Valencia ©, Lindelof, Smalling, Young (Rashford 75e); Matic; Pogba (Martial 58e); Herrera (Lingard 45e); Mata; Alexis, Lukaku.
Sur le banc: J. Pereira, Jones, Rojo, McTominay.
Manager: Mourinho

West Brom: Foster, Nyom, Dawson, Hegazi, Gibbs, Phillips (Krychowiak 77e), Livermore, Brunt (Yacob 90e), McClean, Rodriguez, Rondon (Sturridge 85e).
Sur le banc: Myhill, Gabr, Burke, Field.

16.04.18

Permalien 13:43:56, Catégories: FORZA ITALIA !, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

L'étreinte admirative et fraternelle de Ronaldo à Buffon

Alors que le match vient d’avoir lieu, ce 11 avril 2018.
Alors que la Juve n’est pas contente de sortir sur un penalty.
Alors que le Real Madrid est qualifié en 1/2 finale de la C1 2018 après avoir perdu 1-4 à Madrid face à la Juve.
Alors que le gardien italien parle à la presse, Ronaldo passe et s’arrête. Il aurait pu passer dans rien faire.
Ronaldo s’arrête et embrasse Buffon.
Ronaldo sait qu’il aurait pu aussi être éliminé à la place de Buffon.
Ronald embrasse Buffon parce que Buffon est un monument du football, de l’Histoire.
Ronaldo, la grande classe. La très grande classe.
Buffon, la grande classe. La très grande classe.
Là, on est loin de l’esbroufe.
Buffon garde son calme mais on le sent bouleversé par l’accolade.
Histoire sans paroles.

15.04.18

Permalien 08:23:26, Catégories: FORZA ITALIA !, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

La retraite de Monsieur Fabio Capello, grande classe

Pour lui la vie est une escalade. C’est un grand alpiniste !

Dans les années 1970, le milieu de terrain a presque joué 250 matchs avec la Juventus Turin.
Devenu entraîneur, il excelle notamment à l’AC Milan, période Franco Baresi, Paolo Maldini, Marco van Basten, Paolo Maldini, Ruud Gullit, invaincus en championnat pendant 58 matchs.
A 71 ans, alors qu’il entraîne en Chine, il démissionne le 28 mars 2018 et il avertit que la retraité a sonné pour lui.

Palmarès de Fabio Capello, joueur:

AS Roma
Coupe d’Italie 1969.

Juventus
3 Championnats d’Italie: 1972, 1973 et 1975.

Milan AC
Championnat d’Italie 1979.
Coupe d’Italie1977.


Palmarès de Fabio Capello, entraîneur:

Milan AC
Ligue des champions 1994.
Supercoupe d’Europe 1994.

4 Championnats d’Italie: Champion : 1992, 1993, 1994 et 1996.
3 Supercoupes d’Italie 1992, 1993 et 1994.

Real Madrid
2 Championnats d’Espagne: 1997, 2007.

AS Rome
Championnat d’Italie 2001.
Supercoupe d’Italie 2001.

Juventus Turin
2 Championnats d’Italie 2005 et 2006

Les grands esprits se rencontrent (Ah ! Ah!): quelques heures après moi (sur Cnews), Zidane dit qu’il fait arrêter de suspecter le Real d’être avantagé par les arbitres:

PS: 13 h Foot, Cnews (14-4-2018): Marseille, l’ambiance au Vélodrome, les tirages européens, le Real, Nice
http://www.cnews.fr/magazines/13h-foot/13h-foot-du-14042018-187777

13.04.18

Les 1/2 C1: Bayern-Real, Reds-Roma. Les 1/2 Europa League: OM-Salzbourg, Wenger-Griezmann.

Vendredi 13 mars 2018, 12 h
Tirage au sort des Coupes Européennes

Champions League
Real Madrid
Bayern Munich
Liverpool
Roma

Souhait de 1/2 finales de C1, le 13 avril 2018 à 11 h 30:
Roma-Real Madrid
Bayern Munich-Liverpool

Souhait de finale:
Real Madrid-Liverpool

Tirage officiel des 1/2 C1:
Bayern Munich-Real Madrid (aller 25 avril; retour 1er mai)
Liverpool-Roma (aller 24 avril; retour 2 mai)

Europa League
Marseille
Arsenal
Atletico Madrid
Salzbourg

Tirage officiel des 1/2:
Marseille-Salzbourg
Arsenal-Atletico Madrid

Souhait de 1/2 d’Europa League, le 13 avril 2018 à 11 h 30:
Salzbourg-Marseille
Atletico Madrid-Arsenal

Souhait de finale:
Marseille-Arsenal

Bayern Munich
Classement UEFA : 3
Cette saison : matches, 10; gagnés, 8
Onze type : Neuer; Kimmich, Hummels, Boateng, Alaba; Martínez, Vidal, Thiago; Ribéry, Müller, Lewandowski
Meilleur buteur : Robert Lewandowski (5)
Place actuelle au championnat : 1er
Dernière demie : 2015/16, 2-2 c. Atlético (défaite aux buts à l’extérieur)
Historique en demies : gagnés, 10; perdus, 8
Meilleur résultat : 5 fois vainqueur

Liverpool
Classement UEFA : 25
Cette saison : matches, 10; gagnés, 6
Onze type : Karius; Alexander-Arnold, Lovren, Van Dijk, Robertson; Oxlade-Chamberlain, Henderson, Milner; Mané, Firmino, Salah
Meilleurs buteurs : Roberto Firmino, Mohamed Salah (8)
Place actuelle au championnat : 3e
Dernière demie : 2007/08, défaite 4-3 c. Chelsea
Historique en demies : gagnés, 7 ; perdus, 2
Meilleur résultat : 5 fois vainqueur

Real Madrid
Classement UEFA : 1
Cette saison : matches, 10; gagnés, 7
Onze type : Navas; Carvajal, Ramos, Varane, Marcelo; Casemiro, Modrić, Kroos, Isco; Benzema, Ronaldo
Meilleur buteur : Cristiano Ronaldo (15)
Place actuelle au championnat : 4e
Dernière demie : 2016/17, gagnée 4-2 c. Atlético
Historique en demies : gagnés, 15 : perdus 13
Meilleur résultat : 12 fois vainqueur

Roma
Classement UEFA : 23
Cette saison : matches, 10 ; gagnés, 5
Onze type : Alisson Becker; Florenzi, Manolas, Fazio, Kolarov; Strootman, De Rossi, Nainggolan; Cengiz Ünder, Džeko, Perotti
Meilleur buteur : Edin Džeko (6)
Place actuelle au championnat : 4e
Dernière demie : 1983/84 ; gagnée 3-2 c. Dundee United
Historique en demies : gagné 1, perdu 0
Meilleur résultat : demi-finales (1983/84)

La finale de la C1 2018 a lieu le 26 mai 2018:
Bayern ou Real- Liverpool ou Roma

Permalien 09:25:03, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, BECKENBAUEREMENT  

L'OM fait vibrer la France à la place du PSG

Jeudi 12 avril 2018
1/4 retour de l’Europa League

Marseille 5-2 Leipzig
Buts pour les visiteurs: Bruma (2e), Augustin (55e)
Buts pour l’OM: Ilsanker (6e csc), Bouna Sarr (9e), Thauvin (38e), Payet (60e), Sakai (90e + 4)

Il ne s’agit que de l’Europe League mais Marseille fait du bien à la France.
Le plus grand club fran?ais c’est l’OM. Pourquoi ?
Qui d’autres à une C1 dans sa vitrine ?
Donc pas de débat. Point.
L’Europe League est moins grandiose que la C1 mais si l’on regarde les équipes qualifiées en 1/2 (
Marseille, Arsenal, Atletico Madrid et Salzbourg) ce n’est pas mal du tout.
Wenger (Gunners) et Griezmann (A. Madrid) sont prêts à croiser le fer avec la Bonne Mère.
Marseille a fait ce que le PSG ne sait pas faire en Europe: jouer avec la Grinta.
Payet est sorti du bois. Enfin !
Ils ont tous joués soudés.
Le club le plus populaire de France ce n’est pas Paris, encore moins l’OL et les “Verts".
C’est bel et bien Marseille.

PS: 20 h Foot, Cnews (12-4-2018): Real Madrid-Juventus Turin, Buffon, Ronaldo, Zidane…
http://www.cnews.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-12042018-187722

12.04.18

Permalien 00:02:10, Catégories: FORZA ITALIA !, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Le Real Madrid en 1/2 aux forceps devant la Juve !

Mercredi 11 avril 2018
1/4 retour de C1
Real Madrid 1-3 Juventus Turin
But pour le Real: C. Ronaldo (90e + 7 pen.)
Buts pour la Juve: Mandžukić (2e, 37e), Matuidi (60e)

La Juve a rendu la monnaie de sa pièce au Real en venant gagner 0-3 à Madrid.
Cependant en fin de match, Zidane a fait le changement qu’il fallait et le Real a mis le turbo pour enclencher une sérié d’attaques qui ont semé la panique.
Le penalty accordé au Real est juste. Il faut noter encore la tête incroyable de C. Ronaldo qui est donc devenue une passe décisive. Son penalty fut aussi admirable.
Buffon nous a fait une Zidane 2006 et a été expulsé. Rouge parce qu’il a vu rouge, pestant contre l’excellent arbitre anglais.
Le Real a évité les prolongations. Chapeau !
Des matchs comme celui-ci ne devrait pas avoir de vainqueur, ni de vaincu.
Ce fut beau ! La C1 est une compétition phénoménale. On reste K.O. Comme si on voyait une finale Nadal-Federer à chaque action. Du football haut niveau, avec des duels intenses.
Du très grand football. Cela vaut le coup d’attendre un an.
Merci messieurs !
La Juve quitte la C1, la tête haute.
Le Real a fait son match, pas un match bâclé comme celui du Barça à Rome (3-0).

PS/ Sont qualifiés pour les 1/2: Real Madrid, Bayern Munich, Liverpool et Rome. On n’entre pas dans le dernier carré comme dans un moulin.

10.04.18

La Roma élimine Barcelone et Messi !

Mardi 10 avril 2018
1/4 de C1 retour
Roma 3-0 Barcelone
Buts pour la Roma: Edin Džeko (6e), Daniele De Rossi (58e pen.), Kostas Manolas (82e)

FAN-TAS-TI-QUE ! FA-BU-LEUX !
Alors que le Barça avait gagné 4-1 au match aller, les Catalans sont tombés à Rome !
Comme quoi le but à l’extérieur est capital.
4-4 sur les deux matchs mais avec le but marqué en Espagne, les Italiens sont en 1/2.
Messi a été invisible.
D’aucuns vont dire qu’il manquait Neymar à Barcelone.
A Paris aussi il a manqué !
Neymar le joueur qui manque. Le Ballon d’or du manque.
A la vérité, le Barça s’est vu trop beau. Ils ont joué avec le cigare.
Dans l’autre match, Liverpool a gagné à Man City 1-2.
Chapeau aux Reds de Klopp.
Et bravo à E. Di Francesco, l’entraîneur de la Roma.
Daniele de Rossi aura 35 ans en juillet 2018. Admirable joueur arrivé à la Roma en 2000 pour ne jamais en repartir.
De Rossi a joué 584 matchs avec la Roma.
On salue le champion. Un vrai.
La C1 est une compétition très difficile à gagner: Guardiola ? A la maison ! Messi ? A la maison ! Ne parlons pas du PSG, d’Arsenal.
Triste soir pour Iniesta et Messi qui viennent de jouer leur 100e match en C1.
Beau soir pour Liverpool et Rome.

09.04.18

Permalien 08:33:45, Catégories: LITS ET RATURES  

Il était une fois Porfirio Rubirosa par Cédric Meletta (Séguier)

La couverture précise «Tombeau pour Rubirosa, un roman », en guise de titre. C’est mieux que «Tombeau pour Rubirosa. Roman » car Porfirio Rubirosa (1909-1965) a mis tout son talent dans sa vie et non pas le contraire. Au lieu d’être comédien, il jouait dans sa vie. Et il jouait donc sa vie comme on joue à la roulette russe. Tout ce qu’il faisait interroge : le faisait-il vraiment ou s’amusait-il à le faire ?
On ne sait jamais si c’est James Bond ou Monsieur Bean. Play boy, à coup sûr. Il tombait les filles sur un rythme frénétique, quand il leur disait asseyez-vous, elles se couchaient. La liste est longue, jusqu’à Danielle Darrieux, époque Vichy. Pas la nappe avec les carreaux dont on fait des robes mais Pétain ! On l’imagine dans cette époque taillée pour lui, sorte de réplique du père de Modiano.
Le livre de Cédric Meletta remonte le fleuve de cet agent secret d’opérette de Saint-Domingue qui n’est pas une publicité pour le féminisme. Il attirait les femmes comme une pin-up aspire le regard des machos.
Cédric Meletta fait une œuvre biographique sur des pestiférés qui en disent long sur le genre humain. Auparavant, il avait radioscopé Jean Luchaire, spécimen de collabo qui va bien sans le paysage de Porfirio Rubirosa. Quand on s’appelle Porfirio Rubirosa on ne peut pas être Monsieur tout le monde.
Pour tourner sa vie, il faudrait un nouveau Joseph Cotten, dans le rôle titre. Précision : Rubirosa a trouvé la mort en Ferrari, au bois de Boulogne contre un arbre. Sa sortie est à la hauteur de son berceau. Une existence à la légèreté d’une bulle de champagne. Cedric Meletta a su la voir du début à la fin. Son livre est une sorte de Paris Match sur presque 500 pages. Paris Match époque Noir et Blanc. Celle où il y avait de grandes plumes: Cau et Blondin. Pas des plumes de paon !
On attend ses prochaines biographies : Gunter Sachs, Bob Zagury, Théo Sharapo, Olivier Despax, Aimos, José Luis de la Vilallonga ou Curt Jurgens ? De lui, on aura plus Plastic Bertrand que Brel.

-Tombeau pour Rubirosa, Cédric Meletta. Avec de nombreuses illustrations. Séguier, 464 p. , 22 €

08.04.18

Permalien 00:19:43, Catégories: THE RED DEVILS  

Mené 2-0 à City, Man United parvient à gagner 2-3. Résurrrection de l'esprit rouge !

Résurrection ou coup d’épée dans l’eau ?
Même si City a beaucoup d’avance, MU est venu vaincre City chez lui ce qui procure toujours un grand plaisir aux fans d’United. Les Red Devils étaient menés 2-0 à la mi-temps ! Mourinho a su parler aux joueurs. Là on dit bravo ! Est-ce la renaissance de MU ? Ou un feu de paille ? Ce match est dans la lignée des grands matchs de MU. Il signifie: tu es champion mais nous on vient gagner chez toi ! Avec ce succès, Mourinho et Pogba font pour la première fois une entrée dans le cœur des fans. Même Smalling a marqué. C’est dire la charge de la révolte.
Pogba peut dire merci à Deschamps qui l’a relancé.
En fin de match, City aurait dû bénéficier d’un penalty indiscutable.
Le Red Sterling a tiré sur le montant des Red Devils à 2-2.
Beau match mais vu la différence de points au classement ce n’est pas une rencontre mémorable.

Samedi 7 avril 2018
Premier League
Etihad Stadium
Spectateurs: 54 259 |
Manchester City 2-3 Manchester United
Buts pour City: Kompany (25e), Gundogan (30e)
Buts pour United: Pogba (53e, 55e), Smalling (69e)

Classement:
1 Manchester City 84 32/ 27 3 2/ 90 24 + 66
2 Manchester United 71 pts 32 m/ 22 5 5/ 63 25 + 38

Man City: Ederson; Danilo, Kompany ©, Otamendi, Delph, B. Silva (Jesus 72e), D. Silva (De Bruyne 72e), Fernandinho, Gundogan (Aguero 75e), Sane; Sterling.
Sur le banc: Bravo, Walker, Laporte, Toure.
Manager: Guardiola

Man United: De Gea; Valencia ©, Bailly, Smalling, Young; Matic, Pogba, Herrera (Lindelof 90e); Lingard (McTominay 84e), Alexis (Rashford 82e), Lukaku.
Sur le banc: J Pereira, Rojo, Mata, Martial.
Manager: Mourinho

06.04.18

Permalien 06:56:45, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Benzema mal-aimé en France, héros à Madrid: 400 matchs et 189 buts

Il est plus important de jouer au Real Madrid, conduit par Zidane, tous les jours que d’aller de temps en temps dans un stage de l’EDF. Benzema et Ronaldo formet un très grand duo. Benzema se sacrifie pour CR7 mais il tire très bien son épingle du jeu. Jadis Di Stefano n’a plus voulu de Kopa, lui préférant Puskas. Sous Ronaldo, c’est la même chose. Il préfère Benzema que Bale et Higuain.

Le pedigree madrilène de Karim Benzema:
400 matchs en Liga depuis 2009.
189 buts à Madrid.
93 passes décisives.
81 sélections en équipe de France où il est interdit depuis le 8 octobre 2015.
41 buts en Ligue des champions. Il en a inscrit 53 au total, si l’on y ajoute les 12 buts avec l’OL. Cela le place devant Henry (51), Trezeguet (32), Papin (28), Anelka (20) et Platini-Griezmann-Ribéry (17)
15 trophées dont trois Ligues des champions (2014, 2016, 2017), trois Coupes du monde des clubs (2014, 2016, 2017), trois Supercoupes d’Europe (2014, 2016, 2017) et deux championnats d’Espagne (2012, 2017).
7e dans le top des meilleurs buteurs de l’histoire du club. Devant lui, se trouvent Hugo Sanchez (208 buts), Puskas (242), Santillana (290), Di Stefano (308), Raúl (323) et Cristiano Ronaldo (444).

05.04.18

Permalien 08:33:48, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Charles Trenet illustré par Cabu. Le livre existe, il suffit de le trouver

Cette édition d’articles, chroniques de Charles Trenet, pleine d’humeur salutaire, devait être illustrée par Cabu mais il a été assassiné ! Tuer un pacifiste… Ecoeurant.
En 1993 chez Lieu Commun était sortie une biographie, Monsieur Trenet, signée Richard Cannavo et illustrée par Cabu.
Dans l’édition 2018, Cabu est quasi absent.
Dans celle de 1993, il est hyper présent.
Donc les dessins de Cabu sur Trenet existent. Ils sont magnifiques.
Si vous aimez Trenet et Cabu, il faut l’édition de 2018 et l’édition de 1993.

-La vie qui va, Trenet et Cabu. Edition par Vincent Lisita et Jean-Paul Liégeois. Robert Laffont, 450 p., 23 €

PS: 20 h Foot, CNews (5-4-2018): Neymar, Liverpool, City, Klopp, Iniesta, C. Ronaldo, Maradona, Pasolini, Camus, Marseille…
http://www.cnews.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-05042018-187448

04.04.18

King C. Ronaldo, 120 buts en Champions League

Meilleurs buteurs en Ligue des Champions depuis 1956

1. Cristiano Ronaldo 120 buts
Manchester United (16), Real Madrid (104)
2. Lionel Messi 100 buts

Ronaldo est dans les 10 meilleurs joueurs mondiaux de tous les temps.
Si le Brésil gagne la Coupe du Monde 2018, ils auront le culot de donner le Ballon d’or 2018 à Neymar Kardhashian
Ronaldo lui joue quasi 60 matchs par saison. La Coupe du Monde c’est une poignée de matchs !
Quand il a marqué le premier but contre la Juve, il a désigné la terre pour dire: on marque ici, en Italie !
Avec CR7, on retrouve la magie évanouie de MU qui n’existe plus que dans les souvenirs.
CR7 a été formé au haut niveau par Sir Ferguson.
Cela fait 15 ans que CR7 nous enchante. 15 ans !

PS: Barcelone 4-1 Roma; Liverpool 3-0 Man City;
Juventus 0-3 Real Madrid; Seville 1-2 Bayern Munich

03.04.18

Permalien 23:20:38, Catégories: FORZA ITALIA !, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

KING Ronaldo "tue" le match dès la 3e mn avant de marquer un but d'anthologie

Mardi 3 avril 2018
1/4 de finale C1
Juventus Turin 0-3 Real Madrid
Buts pour le Real: Cristiano Ronaldo (3e, 64e), Marcelo (72e)

Faisons court après le récital madrilène à Turin.
Ronaldo a flingué le match dès la 3e mn.
Un but de renard des surfaces.
Après, il a marqué une bicyclette historique.
La messe était dite.
Le stade italien a fait une standing ovation à CR7.
Il est où Neymar ?
Ils sont où ceux qui disent depuis 5 ans que Ronaldo est fini ?

PS: Séville 1-2 Bayern Munich

02.04.18

Attention les yeux ! Le Bayern, le Real et City sont de sortie le 3 avril

1/4 Aller de C1
Mardi 3 avril 2018, 20 h 45
Juventus Turin - Real Madrid, beIn sports 1
FC Séville - Bayern Munich, beIn Sports 2

Mercredi 4 avril 2018, 20 h 45
Liverpool- Manchester City, beIn Sports 1
FC Barcelone - AS Rome, beIn Canal +

Real Madrid - Juventus de Turin pour un remake de la finale 2016-2017 à Cardiff gagnée par la Maison Blanche. Le lendemain, on verra un duel 100% anglais, Liverpool - Manchester City.
Il y a aussi FC Barcelone – AS Roma et FC Séville - Bayern Munich.
La Roma et Séville sont les bonnes surprises.
Le PSG lui regardera le match à la maison, comme Man City et Arsenal.
Dès que la compétition commence, les fausses vedettes disparaissent.

1/ 4 Retour de C1
Mardi 10 avril 2018
Roma - Barcelona
Manchester City - Liverpool

Mercredi 11 avril 2018
Bayern Munich - Séville
Real Madrid - Juventus Turin

Permalien 12:18:43, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le bonheur des Aiglons de Lucien Favre

La joie des Aiglons après leur victoire à Troyes

Dimanche 1er avril 2018
31e journée de L1
Troyes 0-2 OGCNice
Buts pour le Gym: Plea (16e, 83e)

Classement:
1 Paris 83 31/27 2 2/ 95 21/ + 74
2 Monaco 66 30/ 20 6 4/ 74 32/ + 42
3 Marseille 62 31/ 18 8 5/ 64 38 + 26
4 Lyon 57 30/ 16 9 5/ 62 36 + 26
5 Montpellier 45 31/ 10 15 6/ 31 26 + 5
6 Rennes 45 30/ 13 6 11/ 39 36 + 3
7 OGC Nice 45 points 31 m/ 13 6 12/ 42 43/ - 1
8 Nantes 44 31/ 12 8 11/ 30 33 - 3
9 St Etienne 42 31/ 11 9 11/ 36 44 - 8

Avec Ben Arfa et avec Balotelli, Plea a beaucoup appris.
L’attaquant est un buteur sur lequel il faut compter.
S’il jouait à Arsenal, Deschamps l’aurait déjà pris !
Nice tient son rang. Depuis Puel, Nice est revenu sur les hauteurs de la L1.
Lucien Favre est un grand manager. Toute l’Europe le sait.
Il rectifie tjs le tir dans le bons sens.
La prochaine journée pourrait être décisive pour les différents prétendants à l’Europe :

Lors de la 32e journée de L1, pour la course à l’Europe, Nice et St Etienne sont les deux seules équipes qui reçoivent. Les Aiglons sont prévenus… Attention à la marche !
•Vendredi 6 avril 2018, 20h45 : Saint-Etienne - Paris SG
•Samedi 7 avril, 17h : Monaco - Nantes
Dimanche 8 avril, 15h : Nice - Rennes; 21h : Marseille - Montpellier

Lucien Favre:
-"Nice-Rennes ? Décisif non, car après ce match il restera 18 points en jeu, ce qui est quand même pas mal. On a un bon programme sur les prochains matchs. On reçoit Rennes, on va à Angers puis on reçoit Montpellier. Il ne faut pas aller plus loin que ça je pense. Match après match, ça ne sert à rien de trop anticiper. On ne pense qu’à Rennes pour l’instant. Il ne faut compter que sur soi-même de toute façon.”

Les 7 derniers matchs du Gym pour la saison 2017-2018:

Dimanche 8 avril, 15 h: Nice - Rennes
Vendredi 13 avril, 20 h 45: Angers - Nice
Samedi 21 avril: Nice - Montpellier
Samedi 28 avril: Strasbourg - Nice
Dimanche 6 mai: Marseille - Nice
Samedi 12 mai: Nice - Caen
Samedi 19 mai: Lyon - Nice

01.04.18

Permalien 10:19:23, Catégories: PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Le PSG trop fort contre Monaco mais pas assez contre le Real Madrid

Samedi 31 mars 2018
Finale de la Coupe de la Ligue
PSG 3-0 Monaco
Buts pour Paris: Cavani (8e pen., 85e), Di Maria (21e)

Evacuons d’emblée l’interférence de la vidéo. Ce n’est pas l’intervention du ralenti qui a fait perdre Monaco. C’est Paris. Complétement dépassé dès le début du match suite une accélération de Mbappé, Monaco a eu une animation inexistante.
La vérité c’est que Monaco autant que Marseille a fait pâle figure devant Paris.
Les premières minutes ont donné le tempo. Monaco ne fut qu’un figurant.
Ce n’est pas cette Coupe de la Ligue qui fait de Paris un grand d’Europe.
Un grand d’Europe se doit d’être en 1/4 de finale de la C1, et Paris n’y est pas.
Maintenant l’espoir fait vivre: PSG croit qu’ils vont gagner la C1 avec Neymar.
C’est beaucoup plus compliqué.
Sans Neymar, on n’a vu que Mbappé.

31.03.18

Permalien 07:06:29, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

C. Ronaldo, le meilleur buteur de la C1 depuis 1956

Meilleurs buteurs en C1

1 C. Ronaldo : 118 buts depuis 2008
Tour préliminaire (1), phase de poules (60), phase finale (57)

2 Messi: 100 buts depuis 2005
Tour préliminaire (0), phase de poules (60), phase finale (40)

3 Raul : 71 (1995-2011)
4 Van Nistelrooy : 60 (1998-2009)
5 Shevchenko : 59 (1994-2011)
6 Benzema :53 depuis 2005
7 Henry : 51 (1997-2012)
8 Inzaghi : 50 (1997-2010)
9 Di Stefano : 49 (1955-1964)
10 Ibrahimovic : 49 depuis 2001

PS: 13 h Foot, Cnews (31-3-2018): Finale de la Coupe de la Ligue PSG-AS Monaco
http://www.cnews.fr/magazines/13h-foot/13h-foot-du-31032018-187234

30.03.18

Jean-Christophe Averty (1928-2017) a rangé sa caméra

La télé n’a jamais produite d’Orson Welles mais elle a eu des pionniers de grand talent comme Jean-Christophe Averty qui a mis la barre haut.
Adieu, monsieur, et merci.

Permalien 05:18:35, Catégories: GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Nouveau disque de Maître Hendrix: Both Sides of The Sky

Both Sides of The Sky,Experience Hendrix-Legacy/Sony Music, 15,99 €

Un nouveau disque de Jimi Hendrix, 47 après sa mort.
C’est toujours un événement même si une version de sa légende dit que les producteurs avaient tout intérêt que leur poule aux d’or dégage de la surface de la terre pour qu’ils engrangent régulièrement l’argent dont Hendrix ne verra jamais la couleur.
Désormais, après des années de bataille juridique c’est la structure familiale Experience Hendrix LLC qui s’occupe du catalogue.
La discographie du génie - il en était un- est plus importante depuis sa mort que de son vivant. A sa mort, le 18 septembre 1970- funeste jour- il ne comptait que trois albums studio au compteur (1) mais il avait donné d’innombrables concert, comme Johnny Hallyday qui a aidé à le faire connaître sur le vieux continent.
Les concerts du guitariste était le lieu de la création, il faisait des variantes de chaque partition.
Tous ses concerts sont fantastiques. Il n’envoyait jamais la musique comme on se débarrasse d’une sale besogne.
Mort à 27 ans, il a passé sa vie à jouer.
La came ne lui a pas donné un gramme de talent
Both Sides of The Sky est, comme toujours avec les inédits, une occasion de découvrir de nouvelles interprétations de partitions connues. Impossible d’avoir des inédits d’un mort. Treize au total, enregistrées en studio entre janvier 1968 et février 1970.
On peut les écouter bien sûr les yeux fermés.
Ici ou là, des rigolos osent dire qu’un guitariste français actuel joue aussi bien que lui.

(1)Are You Experienced, mai 1967; Bold as Love, décembre 1967; Electric Ladyland, octobre 1968, plus le disque en public Band of Gypsys, mars 1970.

29.03.18

Permalien 07:06:06, Catégories: LITS ET RATURES  

Ceci n’est pas une critique: Forton, Alliot, Madami, Liberski, Blonde, Bott, Caron, Apathie, Dupond-Moretti, Le Pen...

On ne peut doit pas s’en dispenser :

Le grand mal, Jean Forton. L’Eveilleur, 270 p., 18 €.
Des adolescents des années 1950 se heurtent au monde des adultes par un écrivain effacé.

Madame Céline, David Alliot Tallandier, 336 p., 20,90 €.
Madame Destouches, 105 ans, habite toujours dans la maison où elle a passé plus du temps sans son mari qu’avec.

Animal Boy, Karim Madami, 225 p., 18 €.
Une plongée dans la violence contemporaine par un auteur qui sert de bande-son.

La cité des femmes, Stefan Liberski. Albin Michel, 297 p., 19 €.
Un hommage au cinéma italien au temps de Fellini, Pasolini, Visconti… avant que Berlusconi ne fasse basculer l’Italie dans la télé débile.

Le Figurant, Didier Blonde, 153 p., 15 €.
Vivre une vie quelconque avant d’être oublié ou être immortalisé dans un film de François Truffaut dans un rôle invisible où est la différence ?

Un hiver au Vésinet, François Bott. La table ronde, 166 p., 14 €.
Une suite de nouvelles avec la mort de partout sans être triste. On y croise une veuve qui erre pour ne pas retrouver la maison pleine de la présence de son mari qui vient de mourir.

La dernière lettre. Seuil, 177 p., 14, 90 €.
Cette anthologie sur la dernière lettre envoyée par Rimbaud, Woolf et Céline, plus beaucoup d’autres, n’a pas d’auteur. Le livre est-il sa dernière lettre ?

On peut s’en dispenser :

Utopia XXI, Aymeric Caron Flammarion 528 pp., 21 €.
La vision d’un membre du PAF qui voit le monde à la hauteur de son nombril. Un Thomas Moore discount.

La liberté de ma mère: Mai 68 au Pays Basque, Jean-Michel Aphatie.
Pas d’éditeur conventionnel pour cette prose naphtalinée.

Le Dictionnaire de ma vie, Eric Dupond-Moretti, Kéro, 17 €
Bouquin typique d’une vedette de la pipolisation de la justice.

Mémoires : Fils de la nation, Jean-Marie Le Pen. Editons Muller, 22,90 €
Lire ça au lieu de déguster les Maximes de Chamfort c’est vraiment aimer perdre son temps.

PS: 20 h Foot, Cnews (29-3-2017): Mr Turpin, les arbitres, l’entraîneur des Reds bien placé pour venir à Paris, Ben Arfa…
http://www.cnews.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-29032018-187169

27.03.18

Permalien 14:22:33, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR  

Wenger au secours d'Emery ou la culture de la défaite

La France est le seul pays au monde qui conserve les entraîneurs après de cuisantes défaites: Domenech, Deschamps, Emery… Tous maintenus après des échecs. En Italie, ils auraient été remerciés.

Avant d’accuser la presse, le manager d’Arsenal ferait bien de se renseigner.
Les joueurs du PSG se répandent dans la presse pour annoncer le départ d’Emery:
“Beaucoup de choses vont changer au PSG dont le coach.” (Meunier, 23 mars 2018)
“Il va y avoir de grands changements.” (Di Maria, 24 mars 2018)
La presse n’est pas un ramassis de supporters.
La presse a inventé la Ligue des Champions et le Ballon d’or.
Sans parler du Tour de France. La presse ça se respecte.
Wenger et Emery confondent presse et communication !

Déclaration d’Arsène Wenger:
“Unai Emery a déjà été écarté par les médias, mais c’est une décision que devra prendre le club. En voyant cela de l’extérieur, j’estime qu’Unai Emery est très compétent et que le PSG doit avoir un projet basé sur la stabilité pour avancer. Je ne pense donc pas comme vous qu’Unai Emery doit partir. Les gens sont toujours très rapides pour prendre des décisions dans l’urgence. Quand vous êtes aux responsabilités, c’est un peu différent».

Réponse d’Unai Emery:
“Mes remerciements aussi pour ses mots à Arsène Wenger, un vrai modèle dans le monde du football”

C’est ce qui s’appelle la solidarité des perdants.
Emery et Wenger ne sont pas qualifiés en 1/4 de finale de C1 2018.
Donc, ils ne sont pas dans le cercle des 8 meilleurs entraîneurs.
Wenger a perdu trois finales de coupes européennes. Il doit envier les trois Ligue Europa d’Emery.

26.03.18

Permalien 22:21:03, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, ANTI-FOOTBALL  

Les Bleus de Deschamps ? Génération Kardhasian

Les joueurs actuels de l’équipe de France gagnent beaucoup d’argent mais aucun titre.
Beaucoup se prennent pour C. Ronaldo et Messi mais ils sont surtout proches de Neymar. Ce n’est que de l’image, de la com. comme ils disent.
Il s’agit de joueurs qui gagnent au minimum 600 000 € par mois. Ils ont tout sans l’obligation de gagner. C’est le système économique qui veut ça.
Ceux qui jouent dans les grands clubs bénéficient de l’apport des joueurs meilleurs qu’eux.
Dès qu’ils viennent en équipe de France, leur talent s’effondre car ils ne sont pas décisifs.
Des joueurs comme Lloris et Griezmann n’ont quasi rien gagné parce qu’ils ne jouent pas dans de grands clubs. Maradona, lui, faisait gagner Naples, l’Argentine.
Varane a beaucoup de titres car ils jouent au Real Madrid avec Ramos et C. Ronaldo.
Quand ils doivent assurer en équipe de France, ils ne répondent pas présent !
On ne trouve pas des Kopa, Platini et Zidane sous le sapin de Noël.
Donc faux champions. Et hélas! aussi pas de maçons, pas de soldats.

23.03.18

C. Ronaldo 117 buts et Messi 100 buts en C1

Ronaldo est entrée dans le clan très fermé des 10 meilleurs joueurs de l’Histoire. La preuve, Pelé et Maradona n’en parle jamais.

Meilleurs buteurs en C1
1 C. Ronaldo : 118 buts depuis 2008
Tour préliminaire (1), phase de poules (60), phase finale (57)

2 Messi: 100 buts depuis 2005
Tour préliminaire (0), phase de poules (60), phase finale (40)

3 Raul : 71 (1995-2011)
4 Van Nistelrooy : 60 (1998-2009)
5 Shevchenko : 59 (1994-2011)
6 Benzema :53 depuis 2005
7 Henry : 51 (1997-2012)
8 Inzaghi : 50 (1997-2010)
9 Di Stefano : 49 (1955-1964)
10 Ibrahimovic : 49 depuis 2001

PS: 13 h Foot, CNews (24-3-2018): lendemain de défaite France-Colombie 2-3
http://www.cnews.fr/magazines/13h-foot/13h-foot-du-24032018-186940

22.03.18

Permalien 06:05:46, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Chef d'oeuvre: "Mémoires au soleil", Azouz Begag (Seuil)

En 1986, Azouz Begag avait fait une entrée fracassante en littérature avec Le Gone du Chaâba (Seuil) récit autobiographique où il racontait qu’il était rejeté par ses copains de même origine parce qu’il travaillait bien à l’école afin de réussir comme un “bon français". Plus de trente ans après, il poursuit son œuvre autobiographique par un nouveau déchirant livre sur les siens, en particulier son père et sa mère.
Son œuvre ressemble à son visage: sympathique, amusante, avec l’enfance omniprésente.
Begag ? Be comme être et Gag comme gag.
Il réussit à être grave tout en restant léger, une légèreté aérienne. Il écrit en état de grâce, quasiment en apesanteur. On sent très bien qu’il tire l’essentiel de ce qu’il vit par une sorte de tri féérique qui lui fait retenir le plus important. La différence entre le témoignage et la littérature, c’est le talent.
On vit tout ce qu’il dit, tout ce qu’il écrit. Pas un mot de trop, cela n’a l’air de rien mais il s’agit d’une technique. Il écrit comme Roger Federer, joue. On ne sent pas la besogne, la rature. Tout est naturel. Un écrivain, pas un auteur.
Azouz Begag vient d’écrire un très grand livre, sans doute le plus beau de ce début d’année 2018.
Son père était atteint par “Ali Zaïmeur".
Ma chronique pourrait s’arrêter là. Tout est dit. Vous savez bien sûr que l’humour est la politesse du désespoir.
Azouz Begag ne nous fait pas perdre son temps avec des sonnets illisibles.
Il chante la vie sur les tombeaux.

-Mémoires au soleil, Azouz Begag. Seuil, 185 p., 17 €

PS: 20 h Foot, CNews (22 mars 2018): la préparation de France-Colombie en amical
http://www.cnews.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-22032018-186898

21.03.18

Permalien 06:44:56, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Salinger intime, Denis Demonpion (Robert Laffont)

L’exergue en dit long :
«J’ai toujours essayé de vivre dans une tour d’ivoire mais un océan de merde clapotait contre les murs». Signé Flaubert.
C’est encore valable pour feu Salinger comme pour nous.
L’irremplaçable Flaubert ! Il confia cette fulgurance à Tourgueniev en 1871. Tourgueniev qui vivait à Bougival, là où le PSG a loué une maison de milliardaire pour Neymar… qui vit à Rio de Janeiro ! Ronaldo (Le Brésilien, lui s’était fait opérer à Paris) Fermons la parenthèse.
L’Américain J.D. Salinger (1919-2010) a peu publié et détestait se montrer et accorder des interviews. Il fut l’anti Jean d’Ormesson.
Pour Salinger commenter son livre tenait de la folie.
Il n’était pas un ours invisible. Il ne voyait que ses amis et parfois de nouveaux amis car il ne fermait pas la porte aux rencontres fortuites.
J.D. Salinger (1919-2010) a mis dix ans pour écrire L’attrape-cœurs (1951). Il vaut mieux donner un bon livre qu’en écrire trente médiocres.
La biographie tient du sacrilège puisqu’on se confronte à l’intimité d’un homme si pudique.
Une fois passé ce cap, on est bien sûr content d’en apprendre sur un écrivain si attachant.
Sa vie n’est pas avare d’aventures. Il eut une liaison avec Oona O’Neill, la fille du grand Eugène et la future Madame Chaplin.
Salinger fut soldat pendant la Seconde Guerre mondiale. L’Europe ne lui était donc pas inconnue. Son livre majeur (L’Attrape-cœurs) l’a immortalisé dans le rôle de l’adolescent qui a du mal à traverser le miroir pour devenir adulte ou jouer ce rôle-là.
Salinger aimait la littérature mais autant il ne craignait personne stylo à la main autant faire le tapin pour vendre sa salade le dégoûtait. Non pas par hostilité envers les lecteurs - bien au contraire. N’empêche, il trouvait malsain d’être le centre du monde alors qu’un écrivain doit s’en extirper pour mieux le décrire.
Denis Demonpion met au grand jour toutes les zones d’ombre d’une légende que Salinger a entretenu au point que d’aucuns prétendent que c’est peut-être une invention totale. On dit bien que Corneille a écrit les pièces de Molière !

-Salinger intime, Denis Demonpion. Robert Laffont, 395 p., 21 €
-L’attrape-cœurs, J.D. Salinger. Traduit de l’américain par Annie Saumont. Pavillons-Poche, Robert Laffont, 246 p., 60 €

20.03.18

Permalien 08:11:06, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

La preuve que C. Ronaldo a conservé sa passion pour le football

Dimanche 18 mars 2018, au cours de Real Madrid 6-3 Gérone, CR7 a inscrit
quatre buts (11e, 48e, 64e, 90 e + 2). Donc, il voulait conserver le ballon du match pour le faire signer par ses coéquipiers. Ainsi veut la tradition, à partir d’un triplé. Aujourd’hui, il y a plusieurs ballons par match. Le buteur voulait THE ballon et il l’a eu.

Quand on parle de Neymar, on ne parle que d’argent.
Pourtant aucun grand champion ne joue pour l’argent.
Croyez-vous que Federer après tant de succès joue au tennis pour l’argent ?
C. Ronaldo, R. Federer, même combat.
Ils restent deux passionnés passionnants.
Neymar a tout à prouver.
C.Ronaldo et R. Federer, eux, se contentent de jouer.

19.03.18

Pendant que Neymar montre sa nouvelle coiffure, C. Ronaldo marque 4 buts !

Dimanche 18 mars 2018
29e journée de Liga
Real Madrid 6-3 Gérone
Buts pour le Real: C. Ronaldo (11e, 48e, 64e, 90 e + 2), Vasquez (59e), Bale (86e)
Buts pour Gerone: Stuani (29e, 67e), Juanpe (88e)

Classement
1 Barcelone 75 pts
2 Atletico Madrid 64 pts
3 Real Madrid 60 pts

Meilleurs buteurs
1 Messi 25 buts
2 C.Ronaldo 22 buts

Pendant que Neymar… Kadarshian ! pose pour parader avec sa nouvelle coiffure, Messi et Ronaldo marquent but sur but.
Ronaldo a dit à Neymar : “Tu vas au PSG ? Tu ne gagneras plus jamais rien…”
Neymar n’est qu’une vedette tandis que Messi et CR7 sont deux vrais champions.

18.03.18

Permalien 08:16:51, Catégories: THE RED DEVILS  

Man United se qualifie en 1/2 de FA Cup avec Pogba sur le banc

Samedi 17 mars 2018
1/4 de finale de FA Cup
Manchester United 2-0 Brighton
Buts pour MU: Lukaku (37e), Matic (83e)

Man United: Romero; Valencia ©, Bailly, Smalling, Shaw (Young 45e); Matic, McTominay; Mata (Rashford 73e), Lingard (Fellaini 88e), Martial; Lukaku.
Sur le banc: De Gea, Lindelof, Young, Pogba, Alexis.

Brighton: Krul; Schelotto, Dunk ©, Duffy, Suttner; Beram Kayal, Propper, Gross; Locadia, Ulloa (Murray 76e), March (Izquierdo 69e).
Sur le banc: Maenpaa, Bruno, Goldson, Sanders, Baldock

Souvent les sélectionneurs disent:
Si vous n’êtes pas titulaires en club vous ne pouvez pas jouer en sélection.
C’est pipeau !
Voir Pogba chez les Bleus.
Un sélectionneur fait la sélection comme il veut.
Il faut la complémentarité entre les joueurs. Un bon dosage de talent.
On sait que Pogba est de l’aventure actuelle des Bleus.
Ce n’est pas parce qu’un acteur ne joue pas qu’il devient mauvais et qu’il ne faut pas l’engager.
Au contraire, Pogba peut se relancer avec les Bleus. Il peut dire merci à D. Deschamps.
Dans un rôle bien précis, Pogba est utile. Le hic c’est qu’il n’a pas de place précise: 6 ou 8 alors qu’il se prend parfois pour un 10. Quand on ne connaît pas exactement la place d’un joueur il ne la trouve plus précisément.
Ce n’est pas Platini mais est-ce Vieira ?
Nzonzi(Séville) est très bon dans le genre Pogba, en moins éparpillé. Il n’a pas été convoqué.

16.03.18

1/4 C1 2018/ Juve-Real et Reds-City. Fragiles s'abstenir !

Duel cornélien: Juve ou Real ?

Tirage des 1/4 de la Ligue des champions 2018

Barcelone - AS Roma
Seville - Bayern Munich.
Juventus Turin - Real Madrid
Liverpool - Manchester City

1/4 aller, les 3 et 4 avril
1/4 retour, les 10 et 11 avril.

Barcelone à 99 % est déjà en 1/2
Le Bayern y est à 95 %
Le Real à 55 % car il reçoit au retour
City à 70 %

Le plus indécis c’est Juve-Real, une finale avant l’heure.
En 1/2 nous devrions retrouver:
Barcelone, Bayern, Man City et Real ou Juve.
Imaginons en 1/2: Barça-Bayern et City-Real ou Juve…

On voit l’incroyable difficulté de remporter la C1. C’est mieux de prendre la Roma que la Juve en 1/4

Tirage demi-finales : 13 avril
Demi-finales: 24-25 avril et 1er-2 mai
Finale : samedi 28 mai, à Kyiev

PS: 13 h Foot, CNews (17-3-2018): Lille, Monaco, Neymar…
http://www.cnews.fr/magazines/13h-foot/13h-foot-du-17032018-186665

Permalien 08:02:10, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

ENORME ZIDANE : ses recommandations à la mi temps de la 12e victoire en finale de la C1 (2017)

Finale de la C1 2017
3 juin 2017
Juventus Turin 1 - 4 Real Madrid
Stadium, Cardiff
But pour la Juve: Mandžukić (27e)
Buts pour le Real: C. Ronaldo (20e ,64e), Casemiro (61e), Asensio (90e)

A la mi temps de sa 12e victoire en finale de C1,le score était 1-1.
Après le coaching de Zidane à la mi temps, le Real a gagné 4-1 !
A la mi temps les Madrilènes ont applaudi Zidane. Instant rare.
Voilà par l’image un grand coach à l’œuvre.
En 2018, Zidane a fracassé le PSG avant PSG-Real (1-2) quand il a dit à propos de PSG-OM en Coupe joué avant le match retour de C1 à Paris:
-"Je vais regarder l’OM pour voir comment ils abordent le match…", dit-il avec un grand sourire.
Cela voulait dire: le PSG ne m’intéresse pas.
Quel tacle !
Les joueurs du PSG ne s’en sont jamais remis.
Les phrases d’avant-match sont importantes.
Pendant ce temps, le PSG faisait appel au public et taillait l’arbitrage.
Résultat: victoire du Real, fumigène dans le Parc et un carton rouge pour Verratti !

PS: 20 h Foot, CNews (15-3-2018): la liste de Deschamps, Messi, Ronaldo, Neymar…

15.03.18

Les forces (Real, Barça, Juve, Reds...) avant le tirage au sort des 1/4 de C1 2018

C. Ronaldo a marqué 118 buts en C1 depuis 2008 !

Real Madrid (12 C1, record)
En quarts de C1 : 28 qualification, 6 éliminations
Dernier quart : 2016/17 (victoire 6-3 contre le Bayern)
2017-2018 : 8 matches, 6 victoires, 1 nul, 1 défaite
Meilleur buteur : Cristiano Ronaldo (12)
Meilleur passeur : Gareth Bale (2)
Equipe : Navas; Marcelo, Ramos, Varane, Nacho; Casemiro, Kroos, Modrić; Ronaldo, Benzema, Isco

Barcelone (5 C1)
En quarts de C1 : 14 qualifications, 5 éliminations
Dernier quart : 2016/17 (0-3 contre la Juventus)
2017-2018: 8 matches, 5 victoires, 3 nuls, 0 défaite
Meilleur buteur : Lionel Messi (6)
Meilleur passeur : Luis Suárez (3)
Equipe : Ter Stegen; Nélson Semedo, Piqué, Umtiti, Alba; Paulinho, Busquets, Rakitić, Iniesta; Messi, Suárez

Bayern Munich (5 C1)
En quarts de C1 : 18 qualifications, 10 éliminations
Dernier quart : 2016/17 (3-6 contre le Real Madrid, a.p.)
2017-2018 : 8 matches, 7 victoires, 0 nuls, 1 défaite
Meilleur buteurs : Robert Lewandowski (5)
Meilleurs passeurs : Kingsley Coman, Joshua Kimmich, David Alaba (3)
Equipe : Ulreich; Kimmich, Boateng, Süle, Alaba; Vidal, Tolisso, James; Robben, Lewandowski, Coman

Liverpool (5 C1)
En quarts de C1 : 9 qualifications, 4 éliminations
Dernier quart : 2008/09 (défaite 5-7 c. Chelsea)
2017-2018 : 8 matches, 4 victoires, 4 nuls, 0 défaites
Meilleur buteur : Roberto Firmino (7)
Meilleur passeur : James Milner (7)
Equipe : Karius; Moreno, Lovren, Matip, Gomez; Milner, Can/Henderson, Wijnaldum; Mané, Firmino, Salah

Juventus Turin (2 C1)
En quarts de C1 : qualifications. 12, 5 éliminations
Dernier quart : 2016/17 (3-0 c. Barcelone)
2017-2018 : 8 matches, 4 victoires, 3 nuls, 1 défaite
Meilleur buteur : Gonzalo Higuaín (5)
Meilleur(s) passeur(s) : Sept joueurs avec une passe
Equipe : Buffon; Sandro, Benatia, Chiellini, Barzagli; Khedira, Pjanić, Matuidi; Dybala, Douglas Costa, Higuaín

Manchester City
En quarts de C1 : 1 qualification. 1 , 0 élimination
Dernier quart : 2015/16 (victoire 3-2 c. Paris Saint-Germain)
2017-2018: 8 matches, 6 victoires, 0 nul, 2 défaite
Meilleurs buteurs : Raheem Sterling, Sergio Agüero (4)
Meilleur passeur : Kevin De Bruyne (4)
Equipe : Ederson; Walker, Stones, Otamendi, Danilo; De Bruyne, Fernandinho, Gündoğan; Sterling, Agüero, Sané

Roma
En quarts de C1 : 1 qualification, 2 éliminations
Dernier quart : 2007/08 (défaite 0-3 c. Man. United)
2017-2018 : 8 matches, 4 victoires, 2 nuls, 2 défaites
Meilleur buteur : Edin Džeko (4)
Meilleur passeur : Edin Džeko (3)
Equipe : Alisson ; Florenzi, Manolas, Fazio, Kolarov ; Strootman, De Rossi, Nainggolan ; El Shaarawy, Džeko, Perotti

Séville
En quarts de C1 : 0 qualification, 1 élimination
Dernier quart : 1957/58 (défaite 2-10 c. Real Madrid)
2017-2018: 8 matches, 3 victoires, 4 nuls, 1 défaite
Meilleur buteur : Wissam Ben Yedder (8)
Meilleur passeur : Joaquín Correa (3)
Equipe : Rico ; Mercado, Kjær, Lenglet, Escudero ; N’Zonzi, Pizarro ; Sarabia, Banega, Correa ; Ben Yedderr

14.03.18

Les 8 clubs qualifiés pour les 1/ 4 de la C1 2018

C.Ronaldo et Messi méritent tous les superlatifs. Neymar est dans le rôle de la grenouille qui se prend pour un bœuf.

Sont qualifiés pour les 1/4 de C1 2018:

3 clubs espagnols: Real Madrid, Barcelone, Séville
2 clubs anglais: Manchester City, Liverpool
2 clubs italiens Juventus Turin, Roma
1 club allemand: Bayern Munich

Comme on le voit 0 club français !
Une fois de plus la vraie honte pour le pays qui a créé la compétition.
La France n’a qu’une C1 depuis 1956 ! Marseille
C. Ronaldo et Messi ont encore répondu présent.
Neymar lui est out !
Pogba, Griezmann hors course aussi.
C. Ronaldo et Messi sont en première ligne.
Tous les autres sont des gamins à côté d’eux.
Les plus grands clubs sont là.
Il y a deux surprises: Roma et Séville.
L’Espagne est en force. Logique: Messi et Ronaldo y jouent.
Ils sont où Wenger, Emery et Mourinho ?

Le tirage au sort des 1/4 aura lieu vendredi 16 mars 2018 à midi.
Les 1/4 aller, les 3 et 4 avril
Les 1/4 retour, les 10 et 11 avril.

•Il n’y pas de tête de série
•Les équipes d’un même championnat peuvent se rencontrer
•L’équipe tirée en premier jouera le match aller à domicile.

Tirage demi-finales : 13 avril
Demi-finales: 24-25 avril et 1er-2 mai
Finale : samedi 28 mai, à Kyiev

13.03.18

ACCIDENT INDUSTRIEL: Mourinho massacre l'Histoire de Man United

Mardi 13 mars 2018
8e retour de C1
Manchester United 1-2 Séville
Buts pour MU: Lukaku (84e)
Buts pour Séville: Doublé de Ben Yedder (74e, 78e)

Mourinho continue d’enfoncer MU dans l’anonymat.
Jeu inexistant.
Coaching ridicule. Il retire Pogba et MU perd. Pogba peut être content.
Tous les fans de MU sont contre le MU de Mourinho qui prône un football morbide.
Un faisceau de passes idiotes. Un jeu stupide qui ne dégage que du stress.
Les joueurs actuels de MU vivent sur le dos du passé, incapables d’écrire le présent.
MU devient une peau de chagrin. Attention ! bientôt il ne sera plus que le musée. Il faut renouveler l’Histoire.
Pour Mourinho, l’essentiel c’est d’avoir battu Liverpool en Premier League mais cela ne suffit pas, l’Europe ça compte aussi.
Séville a mérité mille fois sa qualification. Trois Français ont brillé: en défense, Lenglet; au milieu, Nzonzi, et en attaque, Ben Yedder. Tous dans le camp espagnol.

Déjà qualifiés pour les 1/4 de C1 2018
Manchester City, Liverpool
Juventus Turin, Roma
Real Madrid, Séville

Va se qualifier le 14 mars
Bayern Munich

Devrait se qualifier le 14 mars
Barcelone - Chelsea

On se dirige vers 3 clubs espagnols, deux clubs italiens, deux clubs anglais et un club allemand.

12.03.18

Nice attend le PSG, de pied ferme

Dimanche 18 mars, 13 h/ C+, Beinsport 1
30e journée de L1
OGCNice-PSG

Nice est capable de battre Paris.
Pourquoi ?
Nice a un véritable entraîneur.
Nice se transcende toujours dans les grandes affiches.
Nice déteste le parisianisme.
Le public niçois n’aime pas que Paris parle toujours de salade niçoise, de Carnaval. C’est comme si on ramenait Paris à ses rues du tapin et à ses quartiers insalubres.
L’an passé, les médias parisiens n’ont pas accordé grande importance au beau parcours de Nice.
Ce 11 mars 2018, Plea marque 4 buts cela fait deux lignes dans la presse toute occupée à parler du seul but de Mitroglouglou. Tout pour Marseille, rien pour Nice.
Nice doit battre Paris pour que l’on dise Bravo! à Lucien Favre.

11.03.18

Permalien 17:56:45, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice cartonne à Guingamp avec un quadruplé de Plea !

Le bonheur des Niçois, la joie partagée de Plea.

Dimanche 11 mars 2018
29e journée de L1
Guingamp 2-5 OGC Nice
Buts pour Guingamp: Grenier (8e sp), Marlon (84e csc)
Buts les Aiglons; Plea (24e, 48e, 58e, 90e + 2), Srarfi (86′) pour Nice

EA Guingamp : Johnsson - Martins Pereira, Kerbrat, Eboa Eboa, Tabanou - Deaux (Blas, 68e), Didot - Briand ©, Grenier, Coco (Ngbakoto, 84e)- Thuram

OGC Nice : Benitez- Burner (Souquet, 73e), Marlon, Dante ©, Le Marchand - Seri, Cyprien, Lees-Melou - Sacko (Sarr, 86e), Plea, Saint-Maximin (Srarfi, 79e)

Guingamp réussit souvent au Gym.
Nouveau carton en Bretagne !
Sans Balotelli ce qui est bon signe mais avec Lucien Favre, voilà un vrai grand entraîneur et non pas un peintre.
Beaucoup de jeunes avec un superbe gardien (Benitez), un as en défense centrale (Dante), un efficace milieu (Seri, Cyprien et Less-Melou). Cyprien futur international.
Et Plea qui claque !
A propos de Mario Balotelli, il a été présélectionné pour un retour en équipe nationale. Avec lui, l’Italie aurait augmenté ses chances pour aller en Russie. Sans lui, la Squadra n’a été capable de se qualifier pour la Coupe du Monde 2018.

Classement
1 Paris 77 29/ 25 2 2/ 91 19 + 72
2 Monaco 63 29/ 19 6 4/ 72 31 + 41
3 Marseille 56 28/ 16 8 4/ 57 33 + 24
4 Lyon 54 29/ 15 9 5/ 59 34 + 25
………………………………….
5 Nantes 43 29/ 12 7 10/ 29 29 0
6 Rennes 42 29/ 12 6 11/ 37 36 + 1
7 OGC Nice 42 pts 29 / 12 6 11/ 39 41 -2
8 Montpellier 41 29/ 9 14 6/ 26 23 + 3

PS. En Angleterre, Man U a battu Liverpool, 2-1, avec un doublé de Rashford mais sans Pogba et Martial…
Composition de MU: De Gea, Valencia ©, Bailly, Smalling, Young, Matic, McTominay, Mata (Lingard 88e), Rashford (Fellaini 69e), Alexis (Darmian 96e), Lukaku.

Ostracisé, Ben Arfa gagne son combat contre Emery

En quatre confrontations contre le Barça et le Real Madrid, le PSG a encaissé 11 buts ! Et pourtant, les Parisiens ont inscrit 7 buts, ce qui est beaucoup.
PSG 4-0 Barcelone, Barcelone 6-1 PSG
Real Madrid 3-1 PSG, PSG 1-2 Real Madrid
Emery est un entraîneur qui n’aime pas voyager. Sa dernière saison en Liga, il n’a pas gagné un seul match.
Quand je le disais, on me ricanait au nez.
Maintenant on me reproche d’avoir eu raison !
Ceux qui vantaient Emery ne veulent plus qu’on en parle, que ce n’est plus le sujet numéro 1 alors qu’il est toujours en poste.
Jamais il ne fallait le conserver après la cuisante défaite à Barcelone. Faute historique.
Emery est un bon coach dans un petit club pour battre les petites équipes au Parc des Princes, comme Metz (5-0, le 10-3-2018). 400 M€ dépensés en été 2018 pour ça ?
Il n’a pas de charisme suffisant pour une grosse écurie.
Le grand gagnant c’est Ben Arfa.
Emery s’est servi de lui pour démontrer qu’il avait de la force. On a vu le résultat.
Sans Ben Arfa, le PSG est tombé deux fois en 8e de C1 !
Emery restera celui qui en a pris 6 à Barcelone. Il restera celui qui sort Cavani à Madrid pour libérer le couloir en faveur de Marcelo.
Il restera celui qui laisse Neymar sur la pelouse dans un match où Paris menait 3-0 contre Marseille.
Mbappé et Neymar à Paris c’est le fiasco de l’année !

PS: Pour voir 13 H FOOT, CNews du samedi 10 mars 2018:

http://www.cnews.fr/magazines/13h-foot/13h-foot-du-10032018-186345

09.03.18

Le bonheur de Zidane au milieu de ses joueurs dans les vestiaires du Parc des Princes

Le vestiaire du Real à Paris. Avec le fantastique Ronaldo: trois buts en deux matchs.

Bien sûr c’est un soir de victoire.
Bien sûr nous n’aurions rien vu de ces images dans le cas d’une élimination du Real Madrid à Paris.
N’empêche, Zidane est proche de ses joueurs. C’est beau à voir, à vivre, à partager.
Il n’a recruté personne quand Paris a claqué 400 M€ pour Mbappé, moins bon qu’à Monaco, et pour Neymar, présent en L1 et absent en C1.
La saison de Mbappé-Neymar est un fiasco européen.
Le football a gagné. C’est le plus important.
Les médias institutionnels ont survendu un 8e de finale.
Dès que la compétition devient sérieuse ne reste plus que les grands:
Man City, la Juve, les Reds de Liverpool et le Real.
Nous connaîtrons les quatre aussi la semaine prochaine.

Permalien 14:59:59, Catégories: LA MAISON BLANCHE  

20 h Foot, CNews (8-3-2018): PSG, Real Madrid, Zidane...

Les vidéos Dailymotion ne veulent plus apparaître sur le Blog. Pour voir les émissions 20 h Foot et 13 h Foot, allez svp sur le replay des émissions :

http://www.cnews.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-12012018-183874

http://www.cnews.fr/videos/emissions/magazines/13h-foot

06.03.18

Real Madrid de Zidane 5- 2 PSG d'Emery

Mardi 6 mars 2018
8e de C1 retour (aller, 3-1)
PSG 1-2 Real Madrid
Buts pour le Real: Cristiano Ronaldo (51e), Casemiro (80e)
But pour les éliminés: Edinson Cavani (71e)

L’Histoire ne s’achète pas. Le PSG du Qatar ce n’est que de l’argent.
Emery c’est fini !
L’honneur de Ben Arfa est sauvé. Il a été écarté par un technicien de petite envergure. Le PSG a mis le nom de Neymar, à son arrivée, sur la Tour Eiffel, cela revient à mettre la charrue avant les bœufs. Le Barça est le grand gagnant: il s’est débarrassé d’une sorte de Kardashian du football. Neymar, fiasco sportif retentissant. Une virgule américaine sur le front, rien de plus. Un joueur plus doué qu’intelligent. Je ne le classe pas parmi les 100 plus grands joueurs brésiliens de tous les temps alors que C. Ronaldo est dans les 10 meilleurs joueurs de tous les temps. C. Ronaldo c’est 117 buts en C1.
Que de temps perdu, que d’argent gâché: 400 M€ à l’inter saison 2017 quand Zidane n’a recruté personne, se séparant même de deux joueurs dont J. Rodriguez.
Le fiasco Neymar-Mbappé est total.
Un double coup d’épée dans l’eau.
L’appel au peuple et les pleurnicheries sur l’arbitrage en faveur de Madrid n’ont servi à rien.
Emery a encore tout faux !
Les joueurs ont été livrés à eux-mêmes. Il n’y avait aucune ligne conductrice.
On ne passe pas d’Ancelotti et Blanc à un pilote de solex. Le PSG jouait beaucoup mieux avec Ancelotti puis Blanc. On ne confie pas une équipe à quelqu’un qui n’a jamais gagné un match à l’extérieur, lors de sa dernière saison en Liga.
Elle est où la verticalité du jeu d’Emery ?
Ils sont où les attachés de presse de l’Espagnol qui le vante dans le PAF ? Cela a fait plouf plouf plouf.
Le Real a maîtrisé tout le match.
Emery peut retourner sur son blog pour offrir un maillot du PSG signé par lui à ceux qui vont trouver sa composition d’équipe du prochain match. Du jamais vu !
Par sa rotation imbécile, il ne sait plus qui est titulaire.
C’est un entraîneur qui a peur et qui ne sait pas donner de confiance à ses joueurs.
Il faudra voir où va aller Emery: pas à l’AC Milan, pas au Barça, pas à la Juve.
Emery a perdu le double duel contre le Real à l’aller, en retirant son capitaine et en enlevant Cavani. Un désastre.
Pour progresser, il faudra que le PSG nomme un vrai entraîneur.
Ce soir, on a vu beaucoup de fumée dans le Parc - les désastreux fumigènes comme si le football c’était ça !- mais le PSG lui n’a pas mis le feu.
Un coup de tête de Ronaldo a “tué” le match. Le diable est sorti de sa boîte !
Ronaldo a dit à Neymar : “Tu vas à Paris ? Alors, tu ne gagneras plus jamais rien…”
CR7 = un premier Ballon d’or à 23 ans en 2008. Quelle longévité à très haut niveau.
D’aucuns disent que Emery est très bon et que s’il a échoué c’est la faute au club. Mieux vaut entendre ça que d’être sourd.
Le PAF voulait voir le PSG en 1/4 de C1 uniquement pour des questions d’audience car la France n’est pas un pays de football - toujours considéré comme un jeu où 22 cons tapent dans un ballon. Le PAF sait qu’un Juventus Turin-Man City sera moins regardé en France qu’un PSG-Barcelone.
Une évidence: en deux ans, le PSG s’est fait virer par Barcelone et le Real Madrid. L’Espagne, elle, est une terre de football.

05.03.18

Permalien 17:52:33, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR  

Loin de Griezmann et Neymar, King Messi vient de marquer son 600e but

Le magistral 600e but de Maître Messi

Dimanche 4 mars 2018
27e journée de Liga
Barcelone 1-0 Atletico Madrid
But pour le Barça: Messi(26e)

Il est où Griezmann ?
Il a encore perdu le match qu’il ne fallait pas perdre, comme il a déjà perdu une finale de C1 puis une finale de l’Euro, et j’en passe.
Lionel Messi lui répond souvent présent dans les matchs importants.
Le Barça devait gagner et le Barça a gagné grâce à un coup franc de son chef d’orchestre, si loin des vedettes des réseaux sociaux, genre Griezmann, Pogba et Neymar.
A 30 ans, Messi reste une valeur sûr.
Leader de Liga, Barcelone a mis son second, le club de Griezmann à 8 points.
Ce 4 mars, Messi vient de marquer son 600e but en 747 matches: 539 buts avec Barcelone et 61 avec l’Argentine:
-"Si on mettait à Messi le maillot de l’Atlético, peut-être que l’Atlético aurait gagné 1-0, mais il joue pour le FC Barcelone", a dit l’entraîneur de l’Atletico, Diego Simeone après la rencontre.
Quel tacle à Griezmann !
Messi a déjà inscrit 24 buts en Liga cette saison (32 toutes compétitions confondues).
Messi est le meilleur buteur actuel du championnat espagnol mais aussi le meilleur passeur (12) et le meilleur dribbleur (143). Des statistiques affolantes.
Pas un mot dans les médias français institutionnels tous à genoux devant Neymar, sorte de Kardashian du football. Pour eux Neymar est surtout un produit commercial.
Si Messi a un héritier c’est Paulo Dybala (Juventus Turin).

Avant PSG-Real Madrid, Marcos Llorente confie: "Nous sommes prêts à mourir pour Zidane", pendant que Emery ne sait pas s'il va titulariser son capitaine.

Paris va jouer son match du siècle, quand le Real ne vient disputer qu’un 8e de C1

Mardi 6 mars 2018
Retour de 8e de C1. (Aller, Real 3-1 PSG)
PSG-Real Madrid

Marcos Llorente, le milieu de terrain remplaçant, au Real Madrid, a déclaré le 4 mars 2018, 48 h avant le match retour à Paris, de 8e de C1:

-"Nous sommes prêts à mourir pour Zidane…”

Pendant ce temps, Unai Emery, l’entraîneur du PSG a déclaré (le 5 mars 2018 à la conférence d’avant-match):

-"C’est difficile de dire si Thiago Silva va jouer. On décidera demain…”

Incroyable d’entendre ça: un jour avant le match, l’entraîneur du PSG ne sait pas s’il va aligner son capitaine… qu’il avait écarté de l’équipe au match aller !

L’appel au peuple d’Emery fait naître de grande crainte pour ce match. Je parle des tribunes. Cet appel sent le souffre. Ils disent cela pour cacher la défaite du match aller.

[Post dédié à Davide Astori, international italien (1987-2018)]

04.03.18

Le sublime Man City de Guardiola a 18 points d'avance sur le 2e et 33 pts sur l'Arsenal de Wenger qui a encore perdu

Dimanche 4 mars 2018
29e journée de Premier League
Manchester City 1-0 Chelsea
Buts pour les Citizens: Bernardo Silva (46e)

Brighton 2-1 Arsenal
Buts pour Brighton: Lewis Dunk (7e),Glenn Murray(26e)
But pour les visiteurs pour pas dire touristes: Pierre-Emerick Aubameyang (43e)

Classement de la Premier League:
1 Manchester City 78 pts 29/ 25 3 1/ 83 20 + 63
2 Liverpool 60 29/ 17 9 3/ 67 32 + 35
3 Manchester United 59 28: 18 5 5/ 53 20 + 33
4 Tottenham 58 29/ 17 7 5/ 55 24 + 31
………………………………..
5 Chelsea 53 29/ 16 5 8/ 50 26 + 24
………………………………..
6 Arsenal 45 29/ 13 6 10/ 52 41 + 11

Stop ! les blablas.
Le MU de Mourinho est à 19 pts du Man City de Guardiola.
Quant aux Gunners de Wenger, ils sont à 33 points de MU.
Chut! Chut ! Tout va bien à Arsenal. C’est un club qui se moque complétement des résultats sportifs. L’important c’est de faire tourner la boutique. Arsenal ne termine même plus 4e. Arsenal n’est plus en C1. Qu’importe, les caisses enregistreuses du club ne sont pas en panne. Arsenal est un club bling bling. Il est triste que MU le soit devenu aussi.
Désormais, les Reds de Liverpool sont plus forts que les Reds de MU.

13 h Foot, CNews (3-3-2018): Neymar, PSG, Monaco, Marseille...

03.03.18

Permalien 08:55:33, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR  

Guardiola écrit le chant du cygne de l'ère Wenger

Jeudi 1er mars 2018
28e journée de Premier League
Arsenal 0-3 Manchester City
Buts pour les Citizens: Bernardo Silva (15e), David Silva (28e), Leroy Sané (33e)

Classement
1 Manchester City 75 pts 28/ 24 3 1/ 82 20 + 62
2 Manchester United 59 28/ 18 5 5/ 53 20 + 33
3 Liverpool 57 28/ 16 9 3/ 65 32 + 33
4 Tottenham 55 28/ 16 7 5/ 53 24 + 29
Les 4 premiers joueront la C1 2019
…………………………………
5 Chelsea 53 28/ 16 5 7/ 50 25 + 25
Le 5e jouera le tour préliminaires de la C1 2019
…………………………………
6 Arsenal 45 28/ 13 6 9/ 51 39 + 12
Le 6e n’a droit à rien

Pep Guardiola a mis 30 points dans la vue à l’Arsenal d’Arsène Wenger. ENORME !
A moins d’un miracle, Arsenal ne disputera pas la C1 2019.
Cela fait mauvaise effet, une mauvaise habitude.
Wenger, lui, dit que c’est facile de critiquer, que c’est toujours la même chanson sur son départ.
La politique de l’autruche… depuis des années.
On connaît sa sempiternelle ritournelle:
-"Je suis fasciné d’avoir toujours à répondre la même chose. Cela fait vingt et un ans que je suis ici. J’ai dit non au monde entier pour respecter mon contrat.”
Chut! Il faut dire que tout va bien. Ce n’est que du football, etc… Avant, il disait que l’on peut bien jouer et perdre. Et aujourd’hui, on dit quoi ? En deux matchs, Arsenal n’a marqué aucun but à City qui lui en a collé 6 !
Wenger déteste la grande pression. A Arsenal, il n’y aucune C1 en vitrine. Wenger court toujours après. Il n’est jamais allé au Real Madrid car là bas quand vous ratez deux matchs on demande votre peau ! A Arsenal, Monaco, au Japon ou a Nancy, la pression ce n’est que de la bière.
Pep Guardiola est amusant: il a détruit Arsenal en finale de la Coupe de la Ligue (3-0) et quelques jours après, il réitère son massacre en championnat contre les Gunners, en plus chez eux. Et après ce massacre à la tronçonneuse, il défend Wenger !
A force de faire du surplace, Wenger n’avance plus.
Que le club gagne de l’argent, les fans s’en foutent complétement. Eux, ils veulent voir gagner leur équipe.
Cela fait des années que la sinistrose est installée à Arsenal.
On ne voit plus rien.
Le club vient de dépenser 200 M€ pour rien.
Le jeu des Gunners est au point mort.
Pendant ce temps, Guardiola caracole en tête à peine arrivée en Angleterre quand Wenger n’a pas su prendre le pouvoir après la retraite de Sir Ferguson.
Guardiola a tout compris quand il dit que la Premier League est plus importante que la C1. En Angleterre, il faut d’abord régner sur l’île. L’Europe est une vitrine pour dire que l’on n’est pas bon qu’à la maison.
Sir Ferguson pensait la même chose.
Wenger lui est obsédé par l’Europe. Logique, il a perdu trois finales européennes.
Chut! Tout va bien à Arsenal. Chut !

[Post dédié à Henry et Vieira]

02.03.18

Permalien 08:17:22, Catégories: GOOOOL DO BRASIL !, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

20 h Foot, CNews (1-3-2018): Marseille, PSG, Neymar...

28.02.18

Le fiasco européen de Neymar au PSG

Dimitri Payet a dit à l’arbitre en plein PSG-OM (3-0): “Dites à Neymar de se calmer sinon on va s’occuper de lui". C’est Thiago Silva, le capitaine de Paris, qui l’a révélé à la fin du match au micro de C+. Cette info n’a pas été relayée. Payet, le joueur qui blessa Ronaldo à la finale de l’Euro, perdue par la France devant le Portugal, avec Ronaldo sur la touche qui poussait, poussait ses copains vers le succès.
Le vœu de Payet a été exaucé indirectement: Neymar s’est blessé tout seul.
Neymar a un jeu basé sur l’explosivité, le déhanchement. Sa coordination de gestes est toujours exercée en mouvements. Cette tension permanente est à haut risque, d’où sa mauvaise réception qui occasionna son entorse avec des complications.
A la fin du match, Emery a dit qu’il était confiant pour la suite. No comment. Cela fait longtemps que la façon d’agir de cet entraîneur n’est pas à la hauteur des ambitions du club: à force de turn over, il a des zones de jeu sans titulaires. Voire la sentinelle, poste vacant avec des postulants sûrs de rien. Alors que l’on sait qu’une fissure du cinquième métatarsien (os du pied) nécessite des semaines d’arrêt, l’entraineur a fait planer la possibilité de guérison immédiate.
Sur Neymar, le club n’a rien dit à part du pipeau, il a fallu attendre la déclaration du père: Neymar senior a expliqué que son fils sera absent au moins six semaines. Il manquera donc le 8e retour de C1 face au Real Madrid, le 6 mars, à Paris. A l’aller, le PSG a perdu (3-1)
Neymar ne devrait revenir que vers la fin avril. Y aura-t-il une intervention chirurgicale. Motus et bouche cousue là-dessus.
L’entourage de Neymar et le joueur lui-même font passer la Coupe du Monde 2018 avec le Brésil bien avant la C1 avec le PSG. L’annonce de la liste pour les matches amicaux de mars de la Seleçao a été reporté pour en savoir plus sur la blessure de Neymar qui rappelons-le a pleuré au point presse à Lille lors de Brésil-Japon, il y a peu de temps. Il ne gagne que 100 000 euros par jour, le pauvre !
Paris a dépensé 222 millions d’euros pour Neymar en Ligue des champions et le joueur est à l’infirmerie. Quel fiasco ! Paris menait 3-0 contre Marseille, en L1 et à la 70e minute passée, Neymar était encore sur le terrain. Emery a peur de la sortir. Il préfère enlever Mbappé ou Cavani, des produits économiques moindres.
Pendant ce temps, Ronaldo se repose chez lui. Les médias n’ont pas cessé de nous faire croire que Ronaldo passait son temps en boites de nuit mais l’attaquant portugais du Real est un très bon père de famille qui reste avec ses enfants afin de couler des jours heureux. Il a la notion du temps qui passe, lui. Sur le terrain et dehors.
Ronaldo a 5 ballons d’or. C’est une vraie star.
Meymar, lui, joue à la star mais c’est surtout une vedette médiatique.
Son but c’est la Coupe du Monde, je le répété. La C1 avec le PSG est anecdotique.

27.02.18

Le Real Madrid poursuit la préparation de PSG-Real par une défaite avec une équipe dans Modric, Kroos, Marcelo, Casemiro et C. Ronaldo

Mardi 2 février 2018
26e journée de Liga
20 h sur beIN SPORTS 1
Espanyol 1-0 Real Madrid
But pour l’Espanyol: Gerard (90e +3)

Retour sur la 25e journée de Liga:
Histoire sans parole.
C. Ronaldo offre le ballon à Benzema. Magnifique !
CR7 sait que le Français lui donne caviar sur caviar.
C’est aussi un grand tacle au PSG. Une réponse à la dispute entre Neymar et Cavani lors d’un penalty de sinistre mémoire.
Lors de Real-Alavés, Benzema, l’anti Neymar, a fait une passe décisive sur les deux premiers buts madrilènes, pour CR7 et pour Bale.
Benzema est un équipier modèle. L’équipe de France se prive d’un attaquant altruiste.
Les médias parlent des trois buts (plus une passe décisive) de Griezmann pour l’Atletico Madrid à Séville (2-5) dont un penalty lors de la même journée mais pas un mot sur le superbe match de Benzema. On sait que les sponsors ont choisi Griezmann au détriment de Benzema. Quand j’entends que c’est un choix sportif cela fait sourire.

Avant-match de la 26e journée:
Les Madrilènes (3e, 51 pts) reçoivent l’Espanyol Barcelone (16e, 28 pts) pour une nouvelle répétition générale du 8e retour de C1 à Paris. Plus le match se rapproche mieux se porte le Real. De l’agonie, le club madrilène est redevenu en pleine forme, enchaînant succès sur succès. Désormais certain de disputer la C1 2019, le Real se moque de terminer 2e ou 3e. Voire 4e, place qui assure aussi d’une participation à la C1 2019. Le Real a mis le 5e (Villareal) à dix points.
L’infirmerie du Real se vide: Marcelo et Modric sont remis d’aplomb.
Seul Kroos est convalescent.
Le trio Bale, Benzema, C. Ronaldo est mis sur orbite. Il n’a rien à envier à Mbappé, Cavani et Neymar. Ce dernier est en soins intensifs depuis qu’il s’est fait une entorse à la cheville droite, enflée comme son manque d’humilité.
Le football français n’est pas habitué aux stars mondiales dans son championnat: après Ibrahimovic, Neymar fait ce qu’il veut, certain d’être plus connu que le PSG.
En Espagne, C. Ronaldo s’inscrit dans une grande Histoire, tout comme Messi au Barça.
Que va-t-il se passer lors du 8e retour PSG-Real Madrid ?
Soit Paris réalise le match parfait et se qualifie.
Soit Madrid assume tranquille son rang: passer tout simplement les 8es. Une peccadille pour le Real.

Après le match:
Le Real a perdu sans C. Ronaldo.
Circulons, il n’y a rien à voir !

26.02.18

Vainqueur de la Coupe de la Ligue devant Wenger, KING Pep Guardiola a gagné 38 titres majeurs

La filiation Cruyff-Guardiola.

Dimanche 25 février 2018
Manchester City 3-0 Arsenal, Finale de la Coupe de la Ligue
Buts pour les Citizens: Agüero (18e), Kompany (58e) et David Silva (65e)
Arrivé en Angleterre, été 2016, Guardiola a déjà pris la mesure du football british.
Il lui a suffi de quelques mois pour s’imposer, devant Mourinho (Man United) et Wenger (Arsenal).
Vainqueur de la Coupe de la Ligue 2018, il va gagner le championnat anglais 2018 qu’il écrase de toute son intelligence.
Guardiola a triplé les postes quand Emery ne connaît même pas sa sentinelle.
Wenger, quant a lui, ne s’est jamais remis de sa défaite en finale de la C1 2006. Il y a des matchs qui font grandir. Depuis, cette défaite au SDF devant Barcelone, il mange son pain noir et s’accroche à son poste de façon pathétique. Cette saison 2017-2018, il est largué en championnat, hors course pour la C1 2019, 6e a dix points de Tottenham (4e): jusqu’à cette place les clubs anglais sont qualifiés directement pour la C1. Le 5e (Chelsea qui a huit points d’avance sur Arsenal) doit passer par les barrages. A noter que les Gunners ont un match en moins.
Wenger a le triste record d’avoir perdu 3 finales européennes: la Coupe d’Europe des vainqueurs de Coupe 1992 avec Monaco, la Coupe UEFA 2000 et la C1 2006 avec Arsenal.
Wenger aurait dû déjà quitter le club pour aller vivre une autre histoire ailleurs. Il est vrai qu’il n’aime pas la pression, ayant toujours entraîné des clubs de second rayon.
Dans les grands clubs, on vous renvoie quand vous ne gagnez par régulièrement.
Arsenal, gagne de l’argent. Wenger a relancé ce club moribond à son arrivée.
Wenger n’arrive pas à partir. Il traite Arsenal comme si c’était sa femme. Il ne veut pas la quitter, la tromper avec une autre.
C’est beau mais le football est sans pitié et ne fait aucun cadeau sur le terrain.
Wenger devrait devenir ambassadeur d’Arsenal et nommer son successeur sur le banc mais attention, sir Ferguson s’est trompé avec Moyes à MU.

Palmarès de Guuardila 47 ans)comme joueur, milieu de terrain:
FC Barcelone (1984-2001) :
6 Championnats 1991, 1992, 1993, 1994, 1998 et 1999
2 Coupes du Roi 1997 et 1998
4 Supercoupes d’Espagne 1991, 1992, 1994 et 1996
Ligue des Champions 1992
Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupes 1997
2 Supercoupes d’Europe 1992 et 1997

Avec l’équipe d’Espagne 1992-2001 (47 sélections, 5 buts):
Médaille d’or aux Jeux Olympiques 1992.

Palmarès d’entraîneur:
FC Barcelone B :
Championnat d’Espagne D4 en 2008
FC Barcelone (2008-2012)
2 Coupes du monde des clubs 2009, 2011
2 Ligues des Champions 2009, 2011
2 Supercoupes d’Europe 2009 et 2011
3 Championnats d’Espagne 2009, 2010, 2011
2 Coupes du Roi 2009 et 2012
3 Supercoupes d’Espagne 2009, 2010, 2011

Bayern Munich (2013-2016):
Coupe du monde des clubs 2013
Supercoupe d’Europe 2013
3 Championnats d’Allemagne 2014, 2015 et 2016

Manchester City, depuis 2016:
Coupe de la Ligue anglaise 2018

PS: Hélas! Guardiola entraîne Man City et non pas Man United. Les fans de MU sont obligés de regard les Citizens pour voir du football.

25.02.18

Permalien 10:39:00, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Benzema, Bale et C. Ronaldo en très grande complicité contre Alavés (4-0)

On a vu un très grand Benzema, l’anti Neymar. Le Français a fait une passe décisive sur les deux premiers buts madrilènes. Pour le récompenser, C. Ronaldo lui a demandé de tirer le penalty en fin de match. Immense complémentarité entre les deux attaquants. Une complicité invisible au PSG.

Samedi 24 février 2018
Barcelone 6-1 Girona
Buts pour le Barça: Suárez (5e, 44e, 76e), Messi (30e, 36e), Coutinho (66e)
But pour les visiteurs: Portu (3e)

Real Madrid 4-0 Alavés
Buts pour Madrid: C. Ronaldo (44e, 61e), Gareth Bale (46e), Benzema (89e pen.)

On sait que Barcelone est déjà champion d’Espagne. Désormais on sait que le Real se qualifiera automatiquement pour la C1 2019 parce que les Madrilènes se sont bien repris pour conforter leur place dans les quatre premiers en se positionnant solidement à la 3e.
C. Ronaldo a réalisé un doublé. Important: Bale et Benzema ont marqué aussi.
Zidane est heureux.
A présent, au tour du PSG d’assurer son rang contre Marseille.
Les joueurs du PSG peuvent faire de grande chose s’ils sont collectifs.
Barcelone ? L’équipe joue très bien sans Neymar, trop personnel pour le Barça.

Dimanche 25 février 2018
Bordeaux 0-0 Nice, L 1

Manchester United 2-1 Chelsea, Premier League
Buts pour MU: Lukaku (39e), Lingard (75e)
But pour Chelsea: Willian (32e)

Lyon OL 1-1 Saint-Etienne, L 1
But pour Lyon: Mariano (19e)
But pour l’ASSE: Debuchy (90e)

Manchester City 3-0 Arsenal, Finale de la Coupe de la Ligue
Buts pour les Citizens: Agüero (18e), Kompany (58e) et David Silva (65e)
Arsenal toujours lamentable mentalement. Aucune fierté. Guardiola est le meilleur entraîneur du monde. Les supporters d’Arsenal ont quitté le stade en masse, écoeurés.

PSG 3-0 Marseille, L 1
Buts pour PSG: Mbappé (10e), Rolando (csc 27e), Cavani (55e)
A 3-0, Emery a gardé Neymar sur le terrain et le Brésilien s’est blessé tout seul. Encore une erreur de coaching. Neymar n’avait plus à faire sur le terrain, la messe était déjà dite. Le football marketing est stupide.


24.02.18

Permalien 17:20:09, Catégories: GOOOOL DO BRASIL !, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

13 h Foot, CNews (24-2-2018): MBappé, PSG, Marseille, Japon...

23.02.18

Permalien 00:08:07, Catégories: LA MAISON BLANCHE, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

20 h Foot, CNews(22-2-2018): Nice, Marseille, Garcia, Paris....

22.02.18

Le gardien De Gea sauve Man United du naufrage

Les 8es aller de la C1 2018
Juventus Turin 2-2 Tottenham
Bâle 0-4 Manchester City
Real Madrid 3-1 PSG
Bayern Munich 5-0 Beþiktaþ
Chelsea 1-1 Barcelone
Séville 0-0 Manchester United
Chakhtar Donetsk 2-1 Rome

Sont déjà quasiment qualifiés:
Manchester City, Liverpool, Bayern Munich

Sont quasiment éliminés:
Porto 0-5 Liverpool

Bâle, Porto, Besiktas

Devraient se qualifier:
Tottenham, Real Madrid, Barcelone, Rome

Outsiders qui peuvent se qualifier:
Séville, PSG, Juventus

Pourraient être éliminés:
Chelsea, Manchester United, Chakhtar Donetsk

Séville 0-0 Manchester United

Possession: Sevilla 55% United 43%
Tirs: Sevilla 25 United 6
Tirs cadrés: Sevilla 8 United 1
Corners: Sevilla 12 United 4

Séville: Rico, Lenglet, Banega (Pizarro 89e), Correa, N’Zonzi, Navaz, Sarabia, Escudero, Muriel (Ramirez 85e), Vazquez, Mercado.
Sur le banc: Soria, Carrico, Ben Yedder, Nolito, Roque.

Manchester United: De Gea, Valencia, Lindelof, Smalling, Young, Matic, McTominay, Herrera (Pogba 17e), Mata (Martial 80e), Alexis (Rashford 75e), Lukaku.
Sur le banc: Romero, Bailly, Darmian, Lingard.

Le meilleur homme du match ? David De Gea, le gardien de MU. Il a fait 8 parades décisives.
Pendant ce temps, MU n’a cadré qu’une seule frappe. Quelle honte !
Plus de 600 M€ de dépensés pour ça !
Ce MU mérite de passer à la trappe.
Pogba est rentré dans le match parce que Herrera s’est blessé.
Pogba ? A part sa coiffure, on n’a rien vu.
Le meilleur français du match ce fut M. Turpin, l’arbitre.
Sinon, Séville aurait dû l’emporter largement, tant MU est faible.
Avec Mourinho, MU n’a plus que le nom de MU.

21.02.18

Le duo virtuose Iniesta-Messi égalise à Londres

Iniesta a servi Messi là où Messi avait servi Iniesta. Dans le même stade au même endroit. Neuf ans après !

Mardi 20 février 2018
8e aller de C1
Chelsea 1-1 Barcelone
But pour Chelsea: Willian (62e)
But pour Barcelone: Messi (75e)

Iniesta et Messi ont déjà joué 97 matchs de C1, ensemble. Record.
Ils sont toujours là !
Ils sont encore là !
Dans le même stade, ils ont frappé !
Neuf ans après mais à l’inverse: cette fois c’est Iniesta qui a donné un caviar pour que Messi marque le but si important, celui à l’extérieur.
En mai 2009, en 1/2 finale retour Messi avait servi Iniesta pour que Messi qualifie le Barça en finale.
Revoir le but de 2009 : https://youtu.be/zWBKP-DZNEc
Iniesta mérite mille fois le Ballon d’or. Il a des cheveux blancs dans un monde peroxydé.
En face, Chelsea ne s’est pas laissé faire à l’image de Willian qui a tiré deux fois sur les montants avant de marquer un but divinement placé.
Au retour, le Barça devrait se qualifier.
Ce Barça est un grand cru, et Neymar ne manque pas aux Catalans, bien au contraire: ils sont libérés d’un joueur personnel qui tire la couverture à lui.

Autre 8e de C1
Bayern Munich 5-1 Besiktas
Buts pour le Bayern: Thomas Müller (43e, 66e), Coman (52e), Lewandowski (79e, 88e)
But pour le Besiktas: Domagoj Vida (16e)


20.02.18

Le temps des légendes, Olivier Margot. (JC Lattès)

Belle galerie de champions qui ont marqué leur époque.
Rien que des Français. L’auteur les a tous connus, sauf Marcel Cerdan.
Tous ces sportifs ont redonné espoir aux gens qui sortaient fracassés de la guerre.
On y trouve, avec une immense joie, des cracks dans leur discipline respective : Bobet et Anquetil, deux as du vélo. Mimoun, le gaulliste de la piste et du macadam. Killy, le skieur au physique de Clint Eastwood. Albaladejo, l’ami que l’on voudrait tous avoir. Kopa, le style fait homme.
Une seule femme, une dame : pianiste et athlète, Micheline Ostermeyer.
En bonne place, les frères Boniface, séparés par la mort.
Il y en a d’autres. Tous appartiennent à la voile lactée de Margot qui nous livre de sublimes exercices d’admiration.
De nos jours, les sportifs nous font moins rêver car la télévision les rend faussement populaires. Ce n’est pas parce qu’on les voit à l’écran qu’on les connaît.
Jadis la presse écrite et la radio entretenaient le mystère et développaient l’imaginaire.
On reste persuadé que celle magnifique brochette de sportifs est plus importance qu’une équivalence de politiciens. A part de Gaulle et quelques autres, on les a tous oubliés tandis que les champions de haut parage sont tous dans notre mémoire.
Merci à Olivier Margot de les faire revivre sur le papier rien qu’avec des mots.
Les yeux du journaliste-écrivain voient mieux qu’une caméra.

-Le temps des légendes, Olivier Margot. JC Lattès, 475 p., 23

19.02.18

Permalien 05:28:55, Catégories: LA MAISON BLANCHE, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Le Real Madrid claque 5 buts à l'extérieur !

Tous les buts du match.

Dimanche 18 février 2018
Betis Seville 3-5 Real Madrid
Buts pour le Betis: Mandi (33e), Iglesias (37e csc), Leon (85e)
Buts pour le Real: Asensio (11e, 59e), Ramos (50e), C Ronaldo (65e), Benzema (90e + 2

Mené 2-1, le Real a su revenir et gagner 3-5.
Vers la fin, Zidane a fait sortir Ronaldo pour faire entrer Benzema qui a marqué… Voilà une nouvelle différence avec Emery qui a peur de Neymar !
Paris a battu Strasbourg 5-2 en laissant de grands boulevards dans sa défense. Le Real a fait la même chose, mais à l’extérieur.
Le PSG-Real s’annonce grandiose à condition que les joueurs du PSG prennent le pouvoir.
Point noir, la blessure de Marcelo qui devrait se rétablir avant le match retour contre Paris qui lui va risquer des blessures, deux fois contre Marseille et une fois à Troyes.
Marcelo est sorti à la 30e mn, de lui-même après un mouvement suivi d’une douleur à la cuisse: déchirure ou juste petit bobo ? Sans lui, le Real a encaissé 3 buts mais en a marqué … 4 ! A l’extérieur, svp.
Paris a la chance de rencontrer deux fois Marseille, au Parc des Princes, où ses joueurs seront plus protégés par les arbitres.

17.02.18

Permalien 23:33:04, Catégories: PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

13 h Foot: CNews (17-2-2018): les suites de la défaite du PSG au Real, la remontada est possible si les joueurs mettent leurs tripes sur le terrain du Parc des Princes...

Permalien 10:14:37, Catégories: LA MAISON BLANCHE, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Le PSG reprend le train train de l'interlude de la L1

Samedi 17 février 2018
26e journée de L1
PSG 5-2 Strasbourg
Buts pour PSG: Draxler (10e), Neymar (21e), Di María (22e), Cavani (73e, 79e)
Buts pour les visiteurs: Aholou (6e), Bahoken (67e)

APRES LE MATCH
En voici, la preuve: si le vestiaire parvient à aligner le onze idione au match retour des 8es contre le Real à Paris, le PSG pourra éliminer les Madrilènes.
Pour cela il faut écarter l’esprit malfaisant et destructeur qui a fait prendre des décisions incompréhensibles avant le match aller à Madrid. Des décisions qui ont avantagé le Real !
J’aime le PSG quand il est entrainé par Kombouaré, Ancelotti et Blanc.
Le PSG est un grand restaurant avec plein de bons ingrédients.
Pour faire de bons plats, il faut un bon chef.
Les tauliers doivent prendre le pouvoir !

AVANT LE MATCH
Après la défaite à Madrid, le PSG va reprendre le train train du championnat.
Combien vont-ils en marquer contre Strasbourg: 5, 6, 8 ?
Neymar va-t-il faire combien de sombreros ?
L’entraîneur Emery doit faire face à plusieurs problèmes qu’il a créés:
Exclusion de Motta.
Envoi sur le banc de Silva, le capitaine.
La titularisation du gamin Lo Celso à un poste défensif-clé.
L’indifférence vis-à-vis de Di Maria.
Le changement de Cavani par Meunier qui a facilité le travail de Zidane car le replacement de Mbappé au centre de l’attaque parisienne a libéré le couloir de Marcelo qui s’en est donné à cœur joie.
Donc, soit les joueurs montrent qu’ils peuvent sortir le Real, soit, il faut déjà vite prévoir un nouvel entraîneur.
En cas d’élimination du PSG dès les 8e de C1, il n’est pas saugrenue de remplacer le manager illico par Zouma Camara, un historique du PSG présent dans le staff.
Dire que Paris avait Ancelotti !
Pourquoi avoir enlevé Blanc pour le remplacer par un entraîneur qui n’a pas gagné un seul match à l’extérieur en Liga 2015-2016 ?

16.02.18

Permalien 09:51:41, Catégories: LA MAISON BLANCHE, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

20 h Foot, CNews (15-2-2018): Real Madrid-PSG (3-1), Neymar, Zidane...

14.02.18

Le Real Madrid en a collé trois au PSG

Mercredi 14 février 2018, 20 h 45
8e de C1, aller
Real Madrid 3-1 PSG
Buts pour le Real: Cristiano Ronaldo (45e sur pen., 83e), Marcelo (86e)
But pour le PSG: Adrien Rabiot (33e)

Après le match:
Nouvelle statistique: sur 11 matchs disputés dans le stade madrilène, Unai Emery en a perdu 10, plus un match nul. Voilà la vérité du terrain.
Marcelo a volé la vedette à Neymar. On n’a vu que les montées tranchantes du défenseur brésilien de Madrid pendant que son compatriote de l’attaque parisienne se perdait dans ses dribbles inutiles qui ralentissent le jeu. Neymar est plus doué qu’intelligent: il ne sait pas qu’au bout de trois dribbles, on perd on lucidité pendant que les défenseurs adverses se replacent. N’est pas Baggio ou Messi qui veut. Parfois, un slalom s’impose mais en tenter dix par match c’est n’importe quoi n’importe quand. Marcelo, lui, joue simple.
Dominer n’est pas gagner. Paris a eu des occasions mais les Parisiens n’ont pas su conclure. Pendant ce temps, le Real a marqué deux buts grâce à la vitesse mise par Zidane qui a fait de bons changements, à l’inverse d’Emery qui s’est pris les pieds dans le tapis, retirant Cavani pour faire entrer l’arrière Meunier. C’est ce qui s’appelle jouer petit bras.
Tout le coaching d’Emery a mis le feu dans le vestiaire du PSG:
Il a laissé à Paris Thiago Motta, pas blessé.
Il a sorti de l’équipe le capitaine Thiago Silva.
Il a mis latéral Berchiche et non pas Kursawa.
Il a titularisé en sentinelle, Lo Celso qui ne sait pas défendre. Erreur de casting.
Tout ça n’est pas sérieux. Il a falloir gérer tout ça.
Et de surcroît, Di Maria, qu’il a fait jouer sans cesse n’a pas fouler une seconde la pelouse de Madrid.
Ne parlons pas de Pastore, scotché sur le banc.
Et en plus, on a vu Neymar faire des numéros qui sont plus proches du cirque que d’un stade.
Ronaldo ? Deux buts. Neymar: 0 But
Le Real a démontré que les Madrilènes n’étaient pas cuits.
Paris devra faire un exploit au Parc des Princes pour aller en 1/4.

Avant le match:
Le Real Madrid de Zidane attend sans peur le PSG
Depuis la mi-décembre 2017, date du tirage des 8es de finale, les amateurs de football attendent ce match. C’est l’affiche des 8es, une vraie piste aux étoiles.
Il y plusieurs matchs dans le match, c’est même un match économique.
L’état de forme indique une supériorité parisienne mais le PSG va jouer à l’extérieur, devant 80 000 personnes hostiles, face à un club qui a 12 C1 contre… aucune !
CR7 va-t-il abdiquer devant Neymar ?
Mbappé né en 1998 affronte son Dieu du football, Ronaldo né en 1985.
Mbappé aime CR7 quand Griezmann n’a d’yeux que pour Beckham.
CR7 a toujours fait passer le football avant tout, à l’inverse de “Becks".
Ce match va être une bataille de milieu de terrain.
Emery a laissé à la maison Thiago Motta qui n’est pas blessé. Il a choisi Lass Diarra qui a joué si peu de matchs ces derniers mois.
La vérité du terrain va parler.
Il ne s’agit que du premier acte.
La deuxième manche décisive est prévue pour le 6 mars 2018.
Paris est capable de marquer au moins un but à Madrid, c’est évident.
Les deux défenses ne sont pas étanches.
Bon match !

13.02.18

Permalien 10:45:28, Catégories: THE RED DEVILS, ANTI-FOOTBALL, LONDON CITY  

Tottenham (5e) n'est plus qu'à 4 points du MU version Mourinho (2e) qui arsenalise les Red Devils

WHY WE LOVE MANCHESTER UNITED

Classement
1 Manchester City 72 pts 27/ 23 3 1/ 79 20 + 59
2 Manchester United 56 27/ 17 5 5/ 51 19 + 32
3 Liverpool 54 27/ 15 9 3/ 60 31 + 29
4 Chelsea 53 27/ 16 5 6/ 49 23 + 26
*************************************
5 Tottenham 52 27/ 15 7 5/ 52 24 + 28
6 Arsenal 45 27/ 13 6 8/ 51 36 + 15

Après la 5e défaite de MU à Newcastle (1-0, le 10-2-2018), Mourinho a déclaré:
“Les joueurs de Newcastle se sont battus comme des animaux. On aurait pu jouer pendant dix heures sans marquer !”
L’entraîneur de MU aurait sans doute souhaiter que Newcastle lui ouvre en grand le chemin des buts ! Traiter ses adversaires “d’animaux", quel mépris ! Jamais un manager de MU était tombé si bas. C’est à son image, celle d’un individu qui a enfoncé un doigt dans l’œil de Tito Vilanova, le regretté entraîneur de Barcelone alors assistant du Barça quand le Portugais était sur le banc du Real Madrid.
Avec sir Ferguson, Old Trafford c’était le Théâtre des rêves.
Avec Mourinho, c’est le Théâtre du cauchemar permanent.
Il n’est même pas sûr que MU soit en C1 2019 l’an prochain quand on voit le parcours chaotique de l’équipe de MU indigne de l’Histoire du club.
Les tensions sont visibles.
Liverpool, Chelsea et Tottenham arrivent à toute vitesse sur les talons de MU prêts à le dévorer.
Mourinho est un Wenger bis. Incapable de gagner la Premier League alors que Sir Ferguson a laissé la place depuis 2013 !
MU joue sans grinta. Rien n’y est réjouissant.
S’abonner pour voir MU c’est du gaspillage.
Et le club à refait signer le coach qui a fait resigner Ibrahimovic. MU n’est plus qu’une vache à lait. Triste constat.
Entre 1993 et 2013, ce fut le paradis.
L’enfer va-t-il durer encore longtemps ?
Le soleil n’est pas prêt de s’y lever.
Le football a disparu d’Old Trafford désormais le stade de l’ennui et de la peur.
Le rêve a cédé la place au cauchemar.

12.02.18

Permalien 18:46:31, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Interviewé par Robert Chapatte, Jacques Anquetil et d'autres champions disent comment ils "chargeaient la mule".

No comment.
Ceux qui ont flingué Lance Armstrong devrait écouter ce que dit Raphaël Geminiani. Si le dopage suffisait, son facteur gagnerait le tour !
Un âne ne devient jamais un pur sang.
Il n’est pas question d’encourager le dopage mais le cyclisme professionnel n’est pas une balade à bicyclette.

11.02.18

Permalien 17:54:48, Catégories: THE RED DEVILS, ANTI-FOOTBALL  

Encore battu, le Man United de Mourinho n'est même pas l'ombre de celui de Sir Ferguson

Dimanche 11 février 2018
27e journée de Premier League
Newcastle 1-0 Manchester United
But pour Newcastle: Ritchie (65e)

Newcastle: Dúbravka, Yedlin, Lascelles ©, Lejeune, Dummett, Diame, Shelvey, Ritchie, Perez (Hayden 90e + 4), Kenedy (Atsu 84e), Gayle (Joselu 79e).

Manchester United: De Gea; Valencia ©, Smalling, Jones, Young; Matic (McTomminay 77e), Pogba (Carrick 66e); Alexis, Lingard (Mata 66e), Martial; Lukaku.
Sur le banc: Romero, Lindelof, Rojo, Shaw.

Classement
1 Manchester City 72 pts 27/ 23 3 1/ 79 20 + 59
2 Manchester United 56 27/ 17 5 5/ 51 19 + 32
3 Liverpool 54 27/ 15 9 3/ 60 31 + 29
4 Tottenham 52 27/ 15 7 5/ 52 24 + 28
************************************
5 Chelsea 50 26/ 15 5 6/ 46 23 + 23
6 Arsenal 45 27/ 13 6 8/ 51 36 + 15

Man United a encore perdu et avec la manière en plus ! Celle d’un perdant, la risée du monde vu le statut mondial du club mythique.
Mourinho et ses prédécesseurs ont transformé MU en Arsenal.
Plus besoin de gagner le titre. Finir dans les 4 premiers cela suffit, voire 5e.
MU n’a plus d’âme.
Quelle tristesse de voir Carrick dans cette galère !
Et en plus sur le terrain de cette nouvelle défaite, il y avait encore 7 joueurs de Sir Ferguson: De Gea, Valencia ©, Smalling, Jones, Young, Pogba et (Carrick 66e)… Sept toujours là depuis 2013, date de la retraite de Fergie. (Pogba était parti puis revenu).
Jones et Smalling sont nullissimes. Des Rio Ferdinand et Vidic d’opérette. Des cadeaux empoisonnés de Sir Ferguson. Ils n’ont jamais fait de progrès. Des colosses sans flèches dans leur carquois. Ils sont indignes de MU.
Ce MU est le pire de l’Histoire.
Pourtant, les dirigeants ont fait resigner Mourinho.
Qu’il se le garde, mais sans moi.
C’est Guardiola qu’il fallait. Guardiola est un véritable entraîneur.
Mourinho ne veut gagner que pour lui.
Le déclin de MU se prolonge.

Permalien 08:08:05, Catégories: LA MAISON BLANCHE, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Hors d'oeuvre de Real Madrid-PSG (8e aller C1): triplé de Ronaldo et but de Neymar

Samedi 10 février 2018

Toulouse 0-1 Paris
But pour Paris: Neymar (68e)

Real Madrid 5-2 Real Sociedad
Buts pour Madrid: Lucas Vázquez (1e), C.Ronaldo (27e, 37e, 80e), Kroos (34e),
Buts pour les visiteurs: Bautista (74e), Illarramendi (83e)


Paris est allé gagner à Toulouse sans trop forcer, 0-1, grâce à une belle passe de Di Maria, une longue passe du côté droit pour Neymar, côté gauche, qui esquiva les adversaires avant de frapper. Son tir fut dévié par le capitaine toulousain.
PSG a joué sans Cavani. La passe de Di Maria va peut-être installer le doute dans la tête d’Emery: l’entraîneur va-t-il faire débuter l’Argentin contre Madrid ? Di Maria est sur une bonne dynamique mais l’on sait que lors des matchs à haute intensité, il disparaît de le circulation peut doué pour le combat physique rugueux.
De l’autre côté des Pyrénées, le Real a donné un récital, gâché hélas ! par deux buts encaissés. Varane ne fut pas exempt de reproche. Le Français n’a jamais confirmé son potentiel. Il reste un espoir qui ne sait pas rendre une copie sans bavure. Ramos doit toujours faire le travail pour deux, et il n’y parvient pas à chaque fois.
Ronaldo ? Une passe décisive et un… triplé ! Ceux qui pensent que cet un has been en ont pris pour leur grade.
Cette fois, la veillée d’armes à commencé.
Le combat mental est parti.
On attend le verdict sur le terrain, du premier acte.

10.02.18

13 h Foot, CNews (10-2-2018): St Etienne, Marseille, R. Garcia, V.Germain, PSG, Rabiot, Di Maria, Lo Celso, Real Madrid, Zidane, Benzema...

09.02.18

Permalien 07:31:12, Catégories: LITS ET RATURES  

Ceci n’est pas une critique: Danès, Ardillo, Noguez, Schnitzler, Teulé, Mezzalama...

On ne peut doit pas s’en dispenser:

-Bicyclettres, Jean-Acier Danès. Seuil, 214 p., 17 €.
Fils spirituel de Louis Nucéra sans le savoir ce gamin de 20 ans parcours la France sur son vélo, histoire de vérifier le Lagarde & Michel. Jean-Acier ? On y croit dur comme fer.

-La liberté dans un monde fragile, José Ardillo. L’Eveilleur, 246 p., 18 €.
Un bréviaire sur l’écologie pour rester des hommes libres comme l’ami Thoreau. Et même des hommes livres.

-L’interruption, Dominique Noguez. Flammarion, 236 p., 18 €.
Dans un monde idéal, ce livre serait numéro 1 des ventes. Hélas ! le grand public préfère lire les livres bas de gamme. Ici il s’agit d’un jeu de pistes, avec plein de clés à décrypter. Noguez c’est Perec qui aurait décidé d’être Joyce.

-Mademoiselle Else, Arthur Schnitzler. Préface Maurizio Basili. Traduction de l’allemand de Michelle Hamard. Portaparole, 331 p., 18 €.
Décapante réflexion sur le binôme dominé-dominant par le biais d’une fille qui doit se déshabiller pour aider son père. Fabuleux sous tous rapports.

-Entrez dans la danse, Jean Teulé. Julliard, 158 p., 15, 50 €.
Une plongée dans l’Histoire avec la savante désinvolture du romancier qui écrit légèrement sur des sujets lourds. Nouvelle version d’On achève bien les chevaux. Tournis assuré.

-Le jardin du dedans-dehors, texte de Chiarra Mezzalama. Illustrations de Régis Lejonc. Les éditions des éléphants, 25 p., 15 €.
L’union d’une fillette et d’un gamin qui découvre la beauté du monde au sein d’un jardin, enclave de paix alors qu’à l’extérieur il n’y a que bruit et fureur. Métaphore sur l’Iran qui rime avec tyran. Tout ça dans une BD de toute beauté, format compris.

On peut s’en dispenser:

-Avant tout, envers toi-même loyal. Mémoires et réflexions d’un prodige de la musique, Evgeny Kissin. Traduite de l’anglais par Brigitte Hébert. Avec un cahier-photos. Le Passeur, 186 p., 17, 50 €.
Page 148 : «Dès l’âge de deux ans, j’ai joué à l’oreille, puis j’ai commencé à improviser ». Que les rappeurs en prennent de la graine. Philarmonique… ta mère !

-Je dirai que je suis tombé/ La boîte à outils, Roland Dubillard. Poésie/ Gallimard, 340 p., 8, 20 €.
Cela m’écorche la bouche mais je reste de glace devant ces poèmes. Triste à dire à propos de l’auteur des Diablogues qui m’est diablement sympathique

Permalien 07:18:45, Catégories: LA MAISON BLANCHE, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

20 h Foot, CNews (8-2-2018): St-Etienne, PSG, Real Madrid, Neymar, Di Maria

08.02.18

Permalien 07:21:56, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Adieu à Charly Marchetti, gardien de l'OGCNice

Il appartient à la lignée des grands gardiens de but de l’OGCNice: de Zamora à Baratelli, de Lamia à Aubour, de Colonna à Amitrano, de Létizi à Looris.
Je le revois avec son maillot vert faisant des sorties très courageuses dans les pieds des adversaires.
Goal spectaculaire, il rappelait René Vignal.
Le côté bondissait de Charly Marchetti provenait sans doute de son enfance passée à jouer au basket.
J’étais dans les populaires du Ray, juste derrière lui. Mes années d’apprentissage de mon regard car le football c’est aussi l’école du regard.
Il vient de mourir à 75 ans, mercredi 7 février 2018.
Le gardien de but a gardé 137 fois la cage de l’OGCNice entre 1963 et 1967 puis de 1968 à 1972. Avec une parenthèse à Ajaccio.
L’ancien du Cavigal avait eu la joie de voir que le stade Saint-Roch porté son nom.
Ce quartier ce fut toute sa vie. Notamment dans le bar-tabacs familial qu’il a tenu à sa retraite sportive.
Quand il débuta professionnel au Gym, en 1963, le club fini 18e et tomba en D2. Il avait partagé la cage avec Garofalo.
La saison suivante, le Gym retrouve immédiatement l’élite, finissant champion de France de D2 avec Roger Piantoni et Bruno Rodzik, deux gloires du football français. Il y avait aussi le duo défensif inséparable: Francis Isnard et Maurice Serrus. Cette saison-là, et la suivante, Marchetti fut dans l’ombre de L. Ferry.
Il a fallu attendre 1968 pour le revoir doublure d’Aubour. Cette saison 1968-1969 voit Nice (18e) redescendre en D2 avant de s’en extirper de nouveau dès 1968-1970 ! Nice avait un certain talent pour jouer l’ascenseur. Au cours de ce cuvée d’Aiglons, Marchetti est seul titulaire dans la cage niçoise. Poste qu’il occupe jusqu’en 1972, année de la titularisation de “Doumé” Baratelli.
Au vu de sa carrière, d’aucuns diront qu’elle a été assez brève.
Cela n’enlève rien à son grand talent, surtout si l’on sait qu’il souffrait d’une maladie qui l’empêchait de jouer avec tous ses moyens physiques.
J’étais jeune mais je me souviens que l’on disait: “Il me peut pas bloquer le ballon suite à des problèmes de circulation". Les anciens supporters niçois disaient cela en niçois. Jamais on aurait pu penser qu’il était diminué tant il dégageait de la force, véritable boule de muscles. Le torse bombé, en guise d’armure.
Marchetti aimait beaucoup Nice. Cela se sentait dans ses interventions.
Il se serait fait tuer pour empêcher un but.
Encore un défenseur historique de Nice qui s’en va, après André Chorda, Bruno Rodzik, Guy Cauvin, Carlos Azoberry, Francis Isnard, Georges Lamia, André Boragno…
Maurice Serrus constate cette malédiction.
“Charly est mort à 17 heures", m’a-t-il confié dans la pudeur qui le caractérise.
A 17 heures, Nice a perdu l’un de ses plus grands fils.

05.02.18

Sur la route du PSG, il y a aussi des favoris et des outsiders: la Juventus Turin, Man Cty, le Bayern Munich, Barcelone, voire Chelsea.

Mardi 13/02/2018 20 h 45
Juventus - Tottenham
Bâle - Manchester City

Mer. 14/02 20 h 45
Porto - Liverpool
Real Madrid - PSG

20/02 20 h 45
Bayern Munich - Besiktas
Chelsea - Barcelona

21/02 20 h 45
Séville - Manchester United
Chakhtar - Roma

Favoris pour remporter la C1 2018:
Bayern Munich, Barcelone, Man City
Ces trois clubs survolent leur championnat respectif

Outsiders:
Paris, Juventus Turin
Le PSG et la Juve (avec Naples) dominent aussi largement leur championnat

Difficiles à situer:
Real Madrid, Man United, Liverpool, Chelsea
Les Madrilènes connaissent une saison difficile, même pas certain d’être 4es de Liga.
Les Reds et les Blues sont irréguliers. MU ? Ne sont en C1 uniquement parce qu’ils ont remporté l’Europe League. Les Red Devils de Mourihno pataugent dans un pitoyable football.

Seconds rôles:
Chakhtar, Besiktas, Bâle, Tottenham, Roma, Porto, Séville
Ces 7 clubs n’auront droit qu’à des miettes

Permalien 07:36:57, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Mademoiselle Else, d'Arthur Schnitzler (Portaparole).

Pour sauver son père emmêlé dans une dette financière, une jeune femme doit se montrer nue devant un homme afin de rendre. Tout l’art d’Arthur Schnitzler (1862-1931) consiste à nous ressentir le poids moral, l’amour filial, la culpabilité, le chantage abjecte, le pouvoir de l’argent, le cynisme, le machiavélisme, la lâcheté, la faiblesse, le désir d’émancipation, la tentation de l’exhibition, la vengeance rétroactive, la mort volontaire au bout de la contradiction mal assumée, le regret ultime du mauvais choix …
Cette nouvelle de 1924 est republié au moment où le harcèlement sexuel inonde la presse suite aux révélations liés aux rapports d’un producteur américain et les actrices sur lesquelles il exerçait le pouvoir de sa situation de faire la pluie ou le beau temps dans le cinéma. A signaler que Brigitte Bardot a déclaré que plein de jeunes femmes sont prêtes à tout… Ne dit-on pas “qu’il faut coucher pour réussir ?” Tout est bien plus compliquer qu’on ne le dit. Il y en a qui crache dans la soupe et pas que de la soupe.
Chez Schnitzler pas d’hypocrisie, il passe au crible toutes les émotions liées au chantage de la situation qui impose à une fille de se prostituer- ne serait-ce que visuellement- pour sauver son père. La métaphore ? Faut-il vendre son âme pour de l’argent ? Faut-il se déshonorer pour une faute que l’on n’a pas commise ? Faut-il faire une geste contre nature pour sauver une cause ? Doit-on se mettre à genoux devant les ploutocrates ?
On sait que Schnitzler pensait que «l’âme est une terre étrangère». Pas une raison pour y faire pousser n’importe quoi ! La fin du livre ne tranche pas mais laisse peu de doute sur la fin de Mademoiselle Else… Schnitzler est aussi un Hitchcock littéraire.

-Mademoiselle Else, Arthur Schnitzler. Préface Maurizio Basili. Traduction de l’allemande de Michelle Hamard. Edition bilingue Allemand-Français. Le bel ouvrage comporte la reproduction d’un dessin d’Egon Schiele et une photographie de Schnitzler, jeune homme. Portaparole, 331 p., 18 €

04.02.18

D'ici le 14 février 2018, en attendant Real Madrid-PSG

Luz Casal chante Il venait d’avoir 18 ans… Chanson créée par Dalida et écrite par Pascal Sevran, Serge Lebrail (pseudonyme de Simone Lavigne) sur une musique de Pascal Auriat.

Samedi 3 février 2018
Levante 2-2 Real Madrid (Liga)
Buts pour Levante: E. Boateng (42e), Pazzini (89e)
Buts le Real: Ramos (11e), Isco (81e)

Lille 0-3 PSG (L1)
Buts pour Paris: Berchiche (45e + 3°), Neymar(77e) sur coup franc puis Lo Celso (87e), sur un beau ballon piqué.

ECRIT APRES LE 3 FEVRIER 2018
Dans le bras de fer au-delà des Pyrénées, le PSG reprend la main. Devant un stade archi comble à Lille - merci Neymar! - le PSG a remporté le match alors que la première mi-temps avait vu des Lillois tenir de manière courageuse jusqu’au but parisien dans le temps additionnel au plus grand mécontentement d’un dirigeant lillois surexcité qui cria au scandale pour un hors de position de deux Lillois. A la vérité, le PSG a gagné le match car ses joueurs sont plus techniques que les maladroits lillois pas assez précis dans leurs gestes.
En Espagne, les Madrilènes n’ont pas fait mieux que nul. CR7 a quitté la pelouse quand le Real menait 1-2. Deux possibilités: soit le Real est cuit, soit ils en gardent sous le pied pour la C1.
Le 4 février 2018, Paris redevient favori.

D’ici le 14 février 2018, le Real disputera:
Samedi 10 février 2018, 20 h 45
Real Madrid - Real Sociedad (Liga)

… en attendant:
Mercredi 14 février 2018, 20 h45
Real Madrid - PSG (8e aller C1)

… tandis que Paris en jouera encore deux matchs:

Mardi 6 février 2018, 21 h 05
Sochaux - PSG (Coupe de France, 8e)

Samedi 10 février 2018, 17 h
Toulouse - PSG (L1)

ECRIT AVANT LE 3 FEVRIER 2018
Les deux clubs sont en veillée d’armes.
Le Real transforme le négatif en positif: comme les Madrilènes sont éliminés de toutes les Coupes et trop loin pour gagner la Liga, ils ne leur reste plus que la C1.
Double détenteur du titre européen, le Real va essayer la passe de trois.
Donc, soit le Real passe, au besoin en se qualifiant à Paris car ce match n’est qu’un 8e, soit le Real est cuit et il va vivre une crise de résultats et Zidane sera critiqué par son refus de recruter.

Concernant Paris, c’est très simple.
Soit les joueurs, et je ne parle que d’eux, sont capables de battre le Real en deux matchs.
Soit tout le négatif du PSG va éclater au grand jour: coach inexistant, Neymar enfant gâté, débandade collectif, mauvaise gestion de la pression à cause du manque de guerriers du type de Matuidi parti à la Juventus Turin.

Pour le football français, une qualification du PSG est impérative, et il ne s’agira que d’aller en 1/4. La route est encore longue. La France n’a gagné qu’une C1 depuis 1956. Quelle misère ! C’est pour cela qu’il faut souhaiter une qualification parisienne.
D’un autre côté, c’est le football qui doit l’emporter. Plus que 11 jours.

03.02.18

Permalien 18:28:40, Catégories: PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

13 h Foot, CNews (3-2-2018): OM, Thauvin, Lille, Bielsa, PSG,...

02.02.18

Permalien 10:51:22, Catégories: THE RED DEVILS, BECKENBAUEREMENT, GRAND MONSIEUR  

Il y a 60 ans, Manchester United était victime d'un crash à Munich

Hommage à tous les Red Devils morts le 6 février 1958. Eric Cantona a offert la recette de son jubilé 1998 aux familles des victimes, sans le dire aux médias.

Samedi 3 février 2018, 16 h
26e journée de Premier League
Manchester United (2e) - Huddersfield (17e)

Old Trafford va honorer ses morts.
Que cette cérémonie fasse prendre conscience aux joueurs de MU 2018 ce qu’ils doivent aux disparus.
Si MU avaient commencé son histoire avec les joueurs actuels, MU ne serait en 2018 qu’un club parmi les autres. La génération de 1958 était extraordinaire, elle. Dans son sein, elle avait de superbes joueurs, hélas! mort dans le crash.
Lors de la catastrophe aérienne de Munich, le 6 février 1958, vingt-trois personnes ont perdu la vie, dont huit Busby Babes.
Foulkes a réussi à s’extirper de l’avion disloqué, au sol.
Avant la perte de ses amis, il était un winner acharné.
Après la mort de ses amis, il se contenta de jouer de manière à la fois consciencieuse et silencieuse.

Les 8 Red Devils morts lors du crash
:
Geoff Bent
Roger Byrne ©
Eddie Colman
Duncan Edwards (le stratège immense jeune star est mort à l’hôpital le 21 février 1958)
Mark Jones
David Pegg
Tommy Taylor
Liam Whelan

Membres du staff morts dans l’avion:
Walter Crickmer, secrétaire
Bert Whalley, entraîneur
Tom Curry, entraîneur

Les joueurs survivants:
Johnny Berry
Jackie Blanchflower (1933-1998)
Dennis Viollet (1933-1999)
Ray Wood (1931-2002)
Bobby Charlton (1937)
Bill Foulkes (1932-2013)
Harry Gregg (1932)
Kenny Morgans (1939-2012)
Albert Scanlon (1935-2009)

Le manager Matt Busby (1909-1994), très grièvement atteint, a survécu à ses blessures avant de décider de rester à son poste pour honorer la mémoire de ses jeunes joueurs disparus.
“Je ne veux pas qu’ils soient morts pour rien", a-t-il dit après l’accident.
“Ils ne sont pas morts pour rien", a-t-il dit après la victoire en C1.
Avec le trophée de 1968 tout près de lui, il eut ce mot historique: “Ce n’est qu’un début…”
Parmi tous les clubs européens, le Real Madrid a été le seul à se manifester pour aider MU. Les Madrilènes proposèrent de leur prêter Alfredo Di Stefano pour qu’il encadre les jeunes Red Devils.
Les Mancuniens refusèrent mais ils n’ont pas oublié le beau geste du Real qui organisa des matchs pour offrir les recettes aux familles des victimes.

01.02.18

Permalien 23:30:20, Catégories: LA MAISON BLANCHE, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

20 h Foot, CNews (1-2-2018): le mercato d'hiver, St Etienne, PSG...

Permalien 00:22:09, Catégories: THE RED DEVILS, LONDON CITY  

En perdant à Tottenham (2-0), le sinistre Man United est désormais dans la ligne de mire des Reds, des Blues et des Spurs

Dans quelques jours, Man United va se souvenir qu’en 1958, il y a 60 ans, l’équipe fanion est morte dans un accident d’avion. Le groupe actuel de MU est inférieur à la génération de 1958. Très inférieur. Ni classe, ni mental. Que des poupées médiatiques.

Mercredi 31 janvier 2018
25e journée de Premier League
Tottenham 2-0 Machester United
Buts pour les Spurs: Eriksen (1er), Jones (28e csc).

Tottenham: Lloris ©; Trippier, Sanchez, Vertonghen, Davies; Dier, Dembele (Wanyama 92e); Eriksen, Alli (Sissoko 87