Les derniers livres de 2017 : les livres de Daraya, les chiffonniers de Paris, la bibliothèque idéale des philosophes antiques, la décadence fin de siècle, les couples célèbres, Paris secret et la Normandie comme ils l’ont aimée.

31.12.17

Les derniers livres de 2017 : les livres de Daraya, les chiffonniers de Paris, la bibliothèque idéale des philosophes antiques, la décadence fin de siècle, les couples célèbres, Paris secret et la Normandie comme ils l’ont aimée.

-Les Passeurs de livres de Daraya, Delphine Minoui. Seuil, 160 p. , 16 €
De 2012 à 2016, la banlieue rebelle de Daraya, a subi un siège implacable imposé par Damas. Quatre ans de descente aux enfers, avec bombardements, attaques au gaz chimique, soumission par la faim. Face à la violence du régime de Bachar al-Assad, une quarantaine de jeunes révolutionnaires syriens a fait le pari d’exhumer des milliers de livres ensevelis sous les ruines pour faire une bibliothèque sous la forme d’une société secrète calfeutrée dans un sous-sol de la ville. Souvent ses livres ont été lus par des morts. La résistance par les livres est un refus absolu de toutes les dominations, politiques et religieuses. C’est la 3e voix, entre Damas et Daech. La journaliste Delphine Minoui a correspondu pas Skype avec les activistes insoumis. Un bel hymne à la liberté individuelle, à la tolérance, et au pouvoir magique de la littérature. Philippe Soupault m’a dit qu’en prison à Tunis dans la prison contrôlée par les Vichystes, il était libre car il s’évadait par l’esprit. Mais des Soupault, il y en a un par siècle.

-Les chiffonniers de Paris, Antoine Compagnon. Gallimard, 512 p ., 32 €
Antoine Compagnon est un essayiste qui rend vivant les écrivains de jadis, aussi bien Montaigne que Baudelaire. A présent, on a l’impression de marcher dans Paris avec les chiffonniers d’autrefois, les ancêtres d’Emmaüs, du recyclage. En 1842, on ramassait déjà les vieux chiffons pour faire du papier ! La capitale en comptait 6 000. Vers 1883, Eugène Poubelle inventa le ramassage des ordures. Un bienfait pour l’hygiène. Il faut un début à tout. Les chiffonniers ramassaient aussi les animaux morts et parfois tuaient des chats pour les manger. L’ouvrage comporte de nombreuses illustrations qui font de l’ensemble un des plus intéressants livres de 2017.

-Bibliothèque idéale des philosophes antiques. De Pythagore à Boèce. Jean-Louis Poirier, Les Belles Lettres, 688 p., 29, 50€
Livre haut de gamme pour lecteurs exigeants. Rien ne vous échappera plus sur l’Antiquité, grecque et romaine. Les philosophes anciens aident à comprendre le monde moderne car sur l’essentielle de l’âme humaine rien ne change. Pythagore ? Né à Samos vers 580 av. J-C, mort vers 495. C’est lui qui aurait inventé les nombres. Parménide, Thucydide, Platon, Aristote, Cicéron, Sénèque, Plutarque, Plotin et Augustin, ils sont tous là. Sans oublier Empédocle qui déposa ses sandales au bord de l’Etna avant de s’y jeter… comme quoi la philosophie s’est aussi un pansement sur une jambe de bois. Je préfère la poésie. Elle allège plus le poids du monde. Quand je vois «Philosophe» en incrustation sous le visage d’un beau parleur, je change de chaîne, et fissa !

-Décadence fin de siècle, Michel Winock. Gallimard, 288 p., 23 €
Dans ce livre, on apprend que Maurice Barrès voulait que l’on taxât de 10 % le salaire de tous les étrangers. Aujourd’hui, il appellerait à voter F.N. Les surréalistes avaient bien vu de lui régler son compte dans un procès fictif qui est devenu historique. Beaucoup d’écrivains, et les plus grands (Huysmans, Bloy, Mallarmé…) ne voient rien de bon dans la société industrielle qui s’annonce à la fin du XIXe siècle. Ils parlent de décadence. L’antisémite Edouard Drumont déverse sa haine sur les Juifs qu’il accuse de nuire à la France. Plus personne ne songe à Voltaire qui voulait que l’on condamnât les gens pour ce qu’ils font et jamais pour ce qu’ils sont. La bêtise fait plus recette que l’intelligence, hélas !

-Les couples illustres de l’Histoire de France, Lorraine de Meaux et Patrice Gueniffey. Perrin, 464 p., 21 €
On trouve Louis XIV et Mme de Maintenon aussi bien que Napoléon et Joséphine, Benjamin Constant et Mme de Staël que Abélard et Héloïse, Sartre et Beauvoir que Cocteau et Marais, les Pompidou sont aussi en bonne place. On n’échappe pas à Colette avec Henry de Jouvenel puis avec Bertrand, le fils d’Henry…D’aucuns apprendront que Louis Aragon a cru que sa mère était sa sœur… On apprend qu’Elsa Triolet était stérile. C’est ainsi que nous pénétrons l’intimité de l’intimité. Ce livre est un journal à scandales de haute volée. Un Voici pour hypokhâgne.

-Paris secret, Michel Dansel. Robert Laffont, Bouquins, 1000 p., 30 €
Superbe guide pour découvrir un Paris qui ne ressemble pas à celui des touristes conventionnels. Michel Dansel fait découvrir que les meilleurs guides ne mentionnent pas. Paris, ville des Lumières. Ici, on voit l’envers du décor.

-La Normandie comme ils l’ont aimée, Collectif. Omnibus ; 190 p., 29, 50 €
Ballade onirique sur le réel absolu de la Normandie, avec Blondin, Proust, Monet et Seurat. Loin des cartes postales traditionnelles, les visons des poètes et peintres- souvent les deux réunis- nous font voir l’indicible.

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Janvier 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software