Archives pour: Septembre 2017, 20

20.09.17

Un impérial Messi, un grand Griezmann et un C. Ronaldo à court de rythme

Le récital de Messi contre Eibar. Tout le registre du maestro était de sorti. EPOUSTOUFLANT !

Mardi 19 et Mercredi 20 septembre 2017
5e journée de Liga
*Real Madrid 0-1 Betis de Séville
But pour le Betis: Sanabria (90e + 4)

*Athletic Club Bilbao 1-2 Atletico Madrid
But pour l’Athletic: Raúl García (90e + 2)
Buts pour l’Atletico: Correa (55e), Carrasco (73e)

*Barcelone 6-1 Eibar
Buts pour Barcelone : Messi (20e pén., 59e, 62e, 87e), Paulinho (38e), Denis Suárez (53e)
But pour les visiteurs: Sergi Enrich (57e)

CLASSEMENT
1 Barcelone 15 pts 5 matchs + 15
2 Séville 13 5 + 6
3 Atletico de Madrid 11 5 + 6
4 Valence CF 9 5 + 6
5 Real Sociedad 9 4 + 4 9
6 Real Betis 9 5 -1
7 Real Madrid 8 5 + 4

APRES MATCH
Ronaldo est revenu mais le Real Madrid a perdu, à domicile en plus, et dans les arrêts de jeu, soit le calice jusqu’à la lie. Manque de réalisme et aussi manque de rythme pour le Portugais, forcément de mauvaise humeur. G. Bale lui est moins utile que K. Benzema, absent. Le Français vient de voir sa clause libératoire fixée à 1 milliard d’Euros. Le Real voit le Barça s’échapper avec un Messi en superforme, auteur de quatre buts ! Il adresse un grand bonjour à Neymar, parti à Paris pour gagner le Ballon d’or, pour l’instant inaccessible car le Brésilien est très loin de CR7 et de Messi. IPar ailleurs, il faut citer un grand A. Griezmann qui a fait basculer le match en faveur de son club: par une antépénultième passe décisive sur l’ouverture du score puis par une passe décisive sur le second but vainqueur. Un Griezmann dans ce registre est fantastique de générosité. Quand il n’est plus dans la com. et se consacre pleinement au terrain au sens collectif, il est très fort. Je l’ai observé tout le match: grosse activité sans ballon, coéquipier exemplaire, grande intelligence de jeu. J’espère que D. Deschamps a vu le match. Là c’est le vrai Griezmann.

AVANT MATCH
Classé 5e avec 8 points, le Real Madrid a l’occasion de se rapprocher de Barcelone, leader avec 15 points.
Suspendu 5 matchs- en tout- pour avoir bousculé un arbitre qui s’est trompé, CR7 revient en championnat.
Son exclusion a permis au Barça de prendre la tête.
Ronaldo n’a pas simulé le penalty dans le match en cause contre Barcelone. De fait Umtiti l’avait vraiment fait tomber: les images le prouvent.
Exclu, CR7 fut doublement victime de l’injustice: expulsé du match et suspendu en plus longuement ! Un match de suspension pour le carton rouge reçu (deux jaunes accumulés), plus 4 matchs de suspension pour contact physique contre l’arbitre.
Lors de la 5e journée, il revient et va encore marquer et/ou faire marquer.
C’est lui le meilleur joueur du monde, avec Messi selon le principe des vases communicants.
Neymar est encore très loin de Ronaldo. C’est pour ça qu’il veut tirer les penaltys !

Permalien 11:52:59, Catégories: ANTI-FOOTBALL, GRANDE DAME  

L'équipe de France n'était-elle plus le but des joueurs ?

J’ai connu des joueurs qui rêvaient de l’équipe nationale et qui n’ont pas eu l’honneur de porter le maillot international. Je pense à Steve Bruce: je le revois me dire, le soir du sacre de Man United, champion 1993: “Maintenant que je suis champion du pays, il me manque une sélection avec l’équipe d’Angleterre…” Il ne l’aura jamais.
En France, aussi, j’en connais et pas des moindres.
De nos jours, le maillot de l’équipe nationale est devenu moins important que celui du club.
Avant il fallait se faire remarquer en club. Plus besoin, tout le monde voit tout le monde à la télévision.
A présent, les joueurs sont sélectionnés car ils ont signé dans un grand club.
Les deux derniers cas de scandale chez les Bleus nous ramènent à 2010. On nous avait juré que plus jamais…
K. Coman vient d’être condamné pour coups sur son ex compagne. Mis en examen, il a été convoqué chez les Bleus.
Kurzawa a reconnu avoir insulté le sélectionneur dans une soirée privée filmée. Le sélectionneur mis au courant l’a sélectionné quand même pour un match où le joueur a été incapable de faire un bon centre.
Donc, Coman ne s’est pas dit: “Je suis international. Je dois avoir un comportement irréprochable".
Donc, Kurzawa ne pense pas grand bien du sélectionneur alors que ce dernier en fait un titulaire.
On entend dire que les affaires Coman et Kurzawa sont du domaine privée.
Qu’est-ce que cela change ?
La réalité c’est que D. Deschamps n’a pas instauré d’autorité chez les Bleus.
Les joueurs sont des hommes, rien que des hommes ?
Qu’est-ce que ça change ?
Lloris, Mbappé et les autres n’y sont pour rien. Deux pétages de plomb ne doivent pas tout remettre en question.
Le plus étrange c’est que les autorités du football, les plus hautes, ne prennent pas vraiment position. A propos de Kurzawa: “A première vue, la gravité ne me paraît pas exceptionnelle” a déclaré le président de la FFF.
Pendant ce temps, Benzema et Valbuena sont interdits des Bleus.
Et ne parlons pas de Ben Arfa qui a été viré des Bleus et mis en quarantaine au PSG pour rien. Faut-il faire un esclandre pour être apprécié ?

Septembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software