Archives pour: Septembre 2017, 19

19.09.17

LIGA 2016-2017: Neymar (13 buts) ou le complexe du buteur: Ronaldo (25) et Messi (37)

Aux dernières nouvelles, l’entraîneur du PSG a dit que le penalty en faveur des parisiens doit être tiré une fois sur deux par Neymar ou Cavani. C’est ce qui s’appelle ne pas prendre de décisions.
On vient d’avoir une nouvelle preuve que le PSG n’a pas d’entraîneur. Les joueurs font ce qu’ils veulent, surtout qu’il y a une forte présence brésilienne qui a les clefs du vestiaire. La dispute entre Cavani et Neymar plus Alves devant tout le monde démontre que l’entraîneur est un fantôme.
Autre exemple: Unai Emery a fait croire qu’il avait évincé Hatem Ben Arfa avant de le reprendre avec les pros, cela est une nouvelle preuve de son non management.
Concernant les chamailleries Cavani-Neymar elles étaient prévisibles et ce n’est que le début.
Neymar est venu à Paris pour avoir le Ballon d’or qui est décerné par la rédaction de France Football.
Donc il veut marquer beaucoup de buts.
Marquer, c’est sa faiblesse.
La saison 2016-2017, il n’a marqué que 13 buts en Liga, c’est indigne d’un grand attaquant.
Dans la même saison, ses partenaires Suarez (29 buts) et Messi (37 buts) en ont inscrit plus que lui. L’Argentin, très gentil, laissait parfois tirer le penalty à son jeune partenaire alors que pourtant il devait beaucoup marquer pour distancer son rival du Real Madrid: Ronaldo (25 buts).
Neymar est venu à Paris pour se débarrasser de la concurrence de Messi, Suarez et Ronaldo.
Pour lui, Cavani, ce n’est pas un adversaire pour le Ballon d’or.
Parfois il existe aussi des primes au meilleur buteur. D’où les conflits.
Cavani débarrassé d’Ibrahimovic voulait devenir le N°1 du PSG mais maintenant le club a tout donné à Neymar. Rappelez-vous, le nom du Brésilien a été écrit sur la Tour Eiffel alors qu’il n’a rien gagné avec Paris !
Le plus intelligent c’est Mbappé qui regarde ça de loin.

Nice 3-0 Barcelone, 19 septembre 1973 (UEFA)

32e aller de l’UEFA 1974
19 septembre 1973
OGCNice 3-0 Barcelone
Buts pour le Gym: van Dijk (4e), Molitor (68e, 79e)

Match retour:
Barcelone 2-0 Nice
Buts du Barça: Sotil (21e), Juanito (61e)

OGCNice:
Baratelli - Grava, Isnard, Adams, Chorda - Huck, Eriksson, Jouve - Molitor, van Dijk, Loubet
Manager: Jean Snella

FC Barcelone:
Sadurni - Torres, Gallego, Juan Carlos, De la Cruz - Costas, Asensi, Sotil - Juanito, Marcial, Carreno
Manager: Rinus Michels

Pour un tel match, il n’y avait que 17 000 personnes, dont moi. Le stade n’était pas plein. C’était un mercredi. Johan Cruyff, non qualifié, était dans les tribunes du Ray. C’est la seule fois où je ne suis trouvé non loin de lui. Je ne l’ai pas vu. J’étais au populaire et lui en présidentielle.
Grand match de Nice. Regardez la vidéo avec les commentaires de Michel Dhrey.
On note la présence de Jean-Pierre Adams, le valeureux défenseur toujours dans le coma auprès de sa femme.
Il y aussi Isnard, Chorda et van Dijk tous trop tôt disparus.
On voit aussi les débordements de Charly Loubet, ailier fantastique. Une machine à centrer.
Nice avait un milieu d’exception: Jean-Noël Huck, Roger Jouve et Leif Eriksson.
Le trio d’attaque était aussi grandiose, comme le gardien.
Les deux entraîneurs - Jean Snella et Rinus Michels- ne sont plus de ce monde, hélas ! Deux coachs très au-dessus de tous les faux cadors qu’on nous vantent aujourd’hui.

Septembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software